Extrait du Compendium du catéchisme de l'Eglise catholique :
Qu’est-ce que la pénitence intérieure?
-
C’est l’élan du « cœur brisé » (Ps [],), poussé par la grâce divine à répondre à l’amour miséricordieux de Dieu. La pénitence implique douleur et aversion vis-à-vis des péchés commis, ferme propos de ne plus pécher à l’avenir et confiance dans le secours de Dieu. Elle se nourrit de l’espérance en la miséricorde divine.
Sous quelles formes s’exprime la pénitence dans la vie chrétienne?
-
La pénitence s’exprime sous des formes très variées, en particulier par le jeûne, la prière, l’aumône. Ces formes de pénitence, et d’autres encore, peuvent être pratiquées par le chrétien dans sa vie quotidienne, notamment pendant le temps du Carême et le vendredi, qui est jour de pénitence.
Quels sont les éléments essentiels du sacrement de la Réconciliation?
-
Ils sont au nombre de deux : les actes accomplis par l’homme qui se convertit sous l’action de l’Esprit Saint et l’absolution du prêtre qui, au nom de Christ, accorde le pardon et précise les modalités de la satisfaction.
Quels sont les actes du pénitent?
--
Il faut : un sérieux examen de conscience; la contrition (ou
repentir), qui est parfaite quand elle est motivée par l’amour envers Dieu, et imparfaite quand elle est fondée sur d’autres motifs et qu’elle inclut le propos de ne plus pécher; la confession, qui consiste dans l’aveu des péchés devant le prêtre; la satisfaction, à savoir l’accomplissement de certains actes de
pénitence que le confesseur impose au pénitent, afin de réparer le dommage causé par le péché.
Quels péchés faut-il confesser?

On doit confesser tous les péchés graves qui n’ont pas encore été confessés et dont on se souvient après un sérieux examen de conscience. La confession des péchés graves est l’unique moyen
ordinaire pour obtenir le pardon.