Evangile commenté du dimanche 18 mars 2018

Hebdomada V Quadragesimae Vème semaine de Carême
Dominica Dimanche
Dominica V Quadragesimae Vème dimanche de Carême
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum loánnem (12,20-33)
In illo tempore: Erant autem Graeci quidam ex his, qui ascénderant, ut adorárent in die festo; hi ergo accessérunt ad Philíppum, qui erat a Bethsáida Galilǽæ, et rogábant eum dicéntes: “Dómine, vólumus Iésum vidére.” Venit Philíppus et dicit Andréæ; venit Andréas et Philíppus et dicunt Iésu. Iésus autem respóndet eis dicens: “Venit hora, ut glorificétur Fílius hóminis. Amen, amen dico vobis: Nisi granum fruménti cadens in terram mórtuum fúerit, ipsum solum manet; si autem mórtuum fúerit, multum fructum affert. Qui amat ánimam suam, perdit eam; et, qui odit ánimam suam in hoc mundo, in vitam aetérnam custódiet eam. Si quis mihi minístrat, me sequátur, et ubi sum ego, illic et miníster meus erit; si quis mihi ministráverit, honorificábit eum Pater. Nunc ánima mea turbáta est. Et quid dicam? Pater, salvífica me ex hora hac? Sed proptérea veni in horam hanc. Pater, glorífica tuum nomen!” Venit ergo vox de caelo: “Et glorificávi et íterum glorificábo.” Turba ergo, quæ stabat et audíerat, dicébat tonítruum factum esse; álii dicébant: “Ángelus ei locútus est.” Respóndit Iésus et dixit: “Non propter me vox hæc facta est sed propter vos. Nunc iudícium est huíus mundi, nunc princeps huíus mundi eiciétur foras; et ego, si exaltátus fúero a terra, omnes traham ad meípsum.” Hoc autem dicébat signíficans, qua morte esset moritúrus. En ce temps là : il y avait là quelques Gentils, de ceux qui étaient montés pour adorer au jour de la fête. Ils s'approchèrent de Philippe, qui était de Bethsaïde en Galilée; et ils le priaient, en disant: Seigneur, nous voulons voir Jésus. Philippe vint, et le dit à André; puis André et Philippe le dirent à Jésus. Jésus leur répondit: L'heure est venue où le Fils de l'homme doit être glorifié. En vérité, en vérité, Je vous le dis, si le grain de froment qui tombe en terre ne meurt pas, il demeure seul; mais, s'il meurt, il porte beaucoup de fruit. Celui qui aime sa vie, la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde, la conserve pour la vie éternelle. Si quelqu'un Me sert, qu'il Me suive; et là où Je suis, Mon serviteur sera aussi. Si quelqu'un Me sert, Mon Père l'honorera. Maintenant Mon âme est troublée. Et que dirai-Je? Père, délivre-Moi de cette heure. Mais c'est pour cela que Je suis arrivé à cette heure. Père, glorifie Ton nom. Alors vint une voix du Ciel: Je L'ai glorifié, et Je Le glorifierai encore. La foule qui était présente, et qui avait entendu, disait que c'était un coup de tonnerre. D'autres disaient: C'est un Ange qui Lui a parlé. Jésus répondit, et dit: Ce n'est pas pour Moi que cette voix est venue, mais pour vous. C'est maintenant le jugement du monde ; c'est maintenant que le prince de ce monde va être jeté dehors. Et Moi, quand J'aurai été élevé de terre, J'attirerai tout à Moi. Il disait cela, pour marquer de quelle mort Il devait mourir.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Commentaire de l'Evangile par le TRP Dom Paul Delatte, abbé de Solesmes.
Commentaire par Dom Paul Delatte (1848-1937), osb, abbé de saint Pierre de Solesmes
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word