Evangile commenté du samedi 30 juin 2018 -

Hebdomada XII per annum XIIème semaine dans l'année
Sabbato Samedi
Evangelium Evangile
Matthaeus (8,5-17)
In illo tempore: Cum introísset Iesus Caphárnaum, accéssit ad eum centúrio rogans eum et dicens: “Dómine, puer meus iácet in domo paralýticus et male torquétur.” Et ait illi: “Ego véniam et curábo eum.” Et respóndens centúrio ait: “Dómine, non sum dignus, ut intres sub tectum meum, sed tantum dic verbo, et sanábitur puer meus. Nam et ego homo sum sub potestáte, habens sub me mílites, et dico huic: ‘Váde’, et vadit; et álii: ‘Veni’, et venit; et servo meo: ‘Fac hoc’, et facit.” Áudiens autem Iésus, mirátus est et sequéntibus se dixit: “Amen dico vobis: Apud nullum invéni tantam fidem in Israel! Dico autem vobis quod multi ab oriénte et occidénte vénient et recúmbent cum Ábraham et Ísaac et Iácob in regno caelórum; fílii autem regni eiciéntur in ténebras exterióres: ibi erit fletus et stridor déntium.” Et dixit Iésus centurióni: “Váde; sicut credidísti, fiat tibi.” Et sanátus est puer in hora illa. Et cum venísset Iésus in domum Petri, vidit socrum eíus iacéntem et febricitántem; et tétigit manum eíus, et dimísit eam febris; et surréxit et ministrábat ei. Véspere autem facto, obtulérunt ei multos daemónia habéntes; et eiciébat spíritus verbo et omnes male habéntes curávit, ut adimplerétur, quod dictum est per Isaíam prophétam dicéntem: “Ipse infirmitátes nostras accépit et aegrotatiónes portávit.” En ce temps là : Lorsque Jésus fut entré dans Capharnaüm, un centurion s’approcha de Lui, Le priant, et disant : Seigneur, mon serviteur est couché dans ma maison, atteint de paralysie, et il souffre extrêmement. Jésus lui dit : J’irai et je le guérirai. Mais le centurion répondit : Seigneur, je ne suis pas digne que Tu entres sous mon toit ; mais dis seulement une parole, et mon serviteur sera guéri. Car moi, qui suis un homme soumis à la puissance d’un autre, ayant sous moi des soldats, je dis à l’un : Va, et il va ; et à l’autre : Viens, et il vient ; et à mon serviteur : Fais cela, et il le fait. En l’entendant, Jésus fut dans l’admiration, et dit à ceux qui Le suivaient : En vérité, Je vous le dis, je n’ai pas trouvé une si grande foi dans Israël. Aussi Je vous dis que beaucoup viendront de l’orient et de l’occident, et auront place au festin avec Abraham, Isaac et Jacob, dans le royaume des Cieux; mais les enfants du royaume seront jetés dans les ténèbres extérieures. Là il y aura des pleurs et des grincements de dents. Alors Jésus dit au centurion : Va, et qu’il te soit fait selon que tu as cru. Et le serviteur fut guéri à l’heure même. Jésus, étant venu dans la maison de Pierre, vit sa belle-mère, qui était couchée, et qui avait la fièvre. Il lui toucha la main, et la fièvre la quitta ; et elle se leva, et elle les servait. Quand le soir fut venu, on Lui présenta de nombreux possédés, et Il chassait les (malins) esprits par Sa parole, et Il guérit tous ceux qui étaient malades ; afin que s’accomplît ce qui avait été dit par le prophète Isaïe : Il a pris Lui-même nos infirmités, et S’est chargé de nos maladies.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Commentaire de l'Evangile par le TRP Dom Paul Delatte, abbé de Solesmes.
Commentaire par Dom Paul Delatte (1848-1937), osb, abbé de saint Pierre de Solesmes