Evangile commenté du jeudi 5 juillet 2018 - de la férie

Hebdomada XIII per annum XIIIème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
Evangelium Evangile
Matthaeus (9,1-8) Matthieu (9,1-8)
In illo tempore: Ascéndens Iesus in navículam transfretávit et venit in civitátem suam. Et ecce offerébant ei paralýticum iacéntem in lecto. Et videns Iésus fidem illórum, dixit paralýtico: “Cónfide, fili; remittúntur peccáta tua.” Et ecce quidam de scribis dixérunt intra se: “Hic blasphémat.” Et cum vidísset Iésus cogitatiónes eórum, dixit: “Ut quid cogitátis mala in córdibus vestris? Quid enim est facílius, dícere: ‘Dimittúntur peccáta tua’, aut dícere: ‘Súrge et ámbula’? Ut sciátis autem quóniam Fílius hóminis habet potestátem in terra dimitténdi peccáta – tunc ait paralýtico – : Surge, tolle lectum tuum et vade in domum tuam.” Et surréxit et ábiit in domum suam. Vidéntes autem turbae timuérunt et glorificavérunt Deum, qui dedit potestátem talem homínibus. En ce temps là, Jésus, montant dans une barque, repassa le lac, et revint dans Sa ville. Et voici qu'on Lui présenta un paralytique couché sur un lit. Et Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique: Aie confiance, Mon fils; tes péchés te sont remis. Et voici que quelques-uns des scribes dirent en eux-mêmes: Cet homme blasphème. Et Jésus, ayant vu leurs pensées, dit: Pourquoi pensez-vous le mal dans vos cœurs ? Lequel est le plus aisé, de dire: Tes péchés te sont remis; ou de dire: Lève-toi et marche? Or, afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a sur la terre le pouvoir de remettre les péchés: Lève-toi, dit-Il au paralytique; prends ton lit, et va dans ta maison. Et il se leva, et s'en alla dans sa maison. Les foules, voyant cela, furent remplies de crainte, et glorifièrent Dieu, qui avait donné un tel pouvoir aux hommes.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Commentaire de l'Evangile par le TRP Dom Paul Delatte, abbé de Solesmes.
Commentaire par Dom Paul Delatte (1848-1937), osb, abbé de saint Pierre de Solesmes