Evangile commenté du mardi 18 septembre 2018 -

Hebdomada XXIV per annum XXIVème semaine dans l'année
Feria III Mardi
Evangelium Evangile
Luc (7,11-17) Luc (1,11-17)
In illo tempore: Abiit Iesus in civitátem, quae vocátur Naim, et ibant cum illo discípuli eíus et turba copiósa. Cum autem appropinquáret portae civitátis, et ecce defúnctus efferebátur fílius únicus matri suae; et haec vídua erat, et turba civitátis multa cum illa. Quam cum vidísset Dóminus, misericórdia motus super ea dixit illi: “Noli flere!” Et accéssit et tétigit lóculum; hi autem, qui portábant, stetérunt. Et ait: “Aduléscens, tibi dico: Surge!” Et resédit, qui erat mórtuus, et coepit loqui; et dedit illum matri suae. Accépit autem omnes timor, et magnificábant Deum dicéntes: “Prophéta magnus surréxit in nobis” et: “Deus visitávit plebem suam.” Et éxiit hic sermo in univérsam Iudǽam de eo et omnem circa regiónem. En ce temps là : Jésus se rendit à une ville nommée Naïm; Ses disciples et une foule nombreuse faisaient route avec Lui. Comme Il approchait de la porte de la ville, voilà qu'on emportait un mort, fils unique de sa mère, laquelle était veuve, et une foule considérable (de gens) de la ville étaient avec elle. Le Seigneur l'ayant vue, fut touché de compassion pour elle, et Il lui dit : "Ne pleurez pas." Et s'approchant, Il toucha le cercueil, et les porteurs s'arrêtèrent; et Il dit : "Jeune homme, Je te le dis, lève-toi !" Et le mort se dressa sur son séant et se mit à parler; et Il le rendit à sa mère. Tous furent saisis de crainte, et ils glorifiaient Dieu en disant : " n grand prophète s'est levé parmi nous," et : "Dieu a visité Son peuple." Et cette parole (prononcée) à Son sujet se répandit dans toute la Judée et dans tout le pays d'alentour.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Commentaire de l'Evangile par le TRP Dom Paul Delatte, abbé de Solesmes.
Commentaire par Dom Paul Delatte (1848-1937), osb, abbé de saint Pierre de Solesmes