Evangile commenté du samedi 22 septembre 2018 -

Hebdomada XXIV per annum XXIVème semaine dans l'année
Sabbato Samedi
Evangelium Evangile
Luc (8,4-15)
In illo tempore: Cum turba plúrima conveníret, et de síngulis civitátibus properárent ad Iesum, dixit per similitúdinem: “Éxiit, qui séminat, semináre semen suum. Et dum séminat ipse, áliud cécidit secus viam et conculcátum est, et vólucres caeli comedérunt illud. Et áliud cécidit super petram et natum áruit, quia non habébat umórem. Et áliud cécidit inter spinas, et simul exórtae spinae suffocavérunt illud. Et áliud cécidit in terram bonam et ortum fecit fructum céntuplum.” Haec dicens clamábat: “Qui habet aures audiéndi, áudiat.” Interrogábant autem eum discípuli eíus, quae esset haec parábola. Quibus ipse dixit: “Vóbis datum est nosse mystéria regni Dei, céteris autem in parábolis, ut vidéntes non vídeant et audiéntes non intéllegant. Est autem haec parábola: Semen est verbum Dei. Qui autem secus viam, sunt qui áudiunt; deínde venit Diábolus et tollit verbum de corde eórum, ne credéntes salvi fiant. Qui autem supra petram: qui cum audíerint, cum gáudio suscípiunt verbum; et hi radíces non habent, qui ad tempus credunt, et in témpore tentatiónis recédunt. Quod autem in spinis cécidit: hi sunt, qui audiérunt et a sollicitudínibus et divítiis et voluptátibus vitae eúntes suffocántur et non réferunt fructum. Quod autem in bonam terram: hi sunt, qui in corde bono et óptimo audiéntes verbum rétinent et fructum áfferunt in patiéntia. En ce temps là : comme une grande foule s’était assemblée, et qu'on accourait des villes auprès de Jésus, Il dit en parabole : Celui qui sème alla semer sa semence. Et tandis qu'il semait, une partie tomba le long du chemin ; et elle fut foulée aux pieds, et les oiseaux du ciel la mangèrent. 6 Une autre partie tomba sur la pierre ; et ayant levé, elle sécha, parce qu'elle n’avait pas d’humidité. Une autre tomba au milieu des épines ; et les épines, croissant avec elle, l’étouffèrent. Une autre partie tomba dans une bonne terre, et, ayant levé, elle porta du fruit au centuple. En disant cela, Il criait : Que celui-là entende, qui a des oreilles pour entendre. Ses disciples Lui demandèrent ensuite ce que signifiait cette parabole. Il leur dit : A vous il a été donné de connaître le mystère du royaume de Dieu ; mais aux autres il n’est proposé qu'en paraboles, afin que, regardant, ils ne voient pas, et qu'entendant, ils ne comprennent pas. Voici le sens de cette parabole. La semence, c’est la parole de Dieu. Ceux qui sont (Ce qui tombe) le long du chemin sont ceux qui écoutent ; ensuite le diable vient, et enlève de leur cœur la parole, de peur qu'ils ne croient et ne soient sauvés. Ceux qui sont (Ce qui tombe) sur la pierre sont ceux qui, entendant la parole, la reçoivent avec joie ; mais ils n’ont pas de racines : ils croient pour un temps, et au moment de la tentation ils se retirent. 14 Ce qui tombe parmi les épines, ce sont ceux qui ont écouté la parole, et qui s’en vont et sont étouffés par les sollicitudes, les richesses et les plaisirs de la vie, et ils ne portent pas de fruit. Ce qui tombe dans la bonne terre, ce sont ceux qui, ayant écouté la parole avec un cœur bon et excellent, la retiennent, et portent du fruit par la patience.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Commentaire de l'Evangile par le TRP Dom Paul Delatte, abbé de Solesmes.
Commentaire par Dom Paul Delatte (1848-1937), osb, abbé de saint Pierre de Solesmes