Evangile commenté du dimanche 23 septembre 2018 - XXVème dimanche dans l'année

Hebdomada XXV per annum XXVème semaine dans l'année
Dominica Dimanche
Dominica XXV per annum XXVème dimanche dans l'année
Evangelium Evangile
Marcus (9,30-37)
In illo tempore: Iesus et discipuli eius peragrabant Galilǽam; nec volébat quemquam scire. Docébat enim discípulos suos et dicébat illis: “Fílius hóminis tráditur in manus hóminum, et occídent eum, et occísus post tres dies resúrget.” At illi ignorábant verbum et timébant eum interrogáre. Et venérunt Caphárnaum. Qui cum domi esset, interrogábat eos: “Quid in via tractabátis?” At illi tacébant. Síquidem inter se in via disputáverant, quis esset maíor. Et résidens vocávit Duódecim et ait illis: “Si quis vult primus esse, erit ómnium novíssimus et ómnium miníster.” Et accípiens púerum, státuit eum in médio eórum; quem ut compléxus esset, ait illis: “quísquis unum ex huiúsmodi púeris recéperit in nómine meo, me récipit; et, quicúmque me suscéperit, non me súscipit, sed eum qui me misit.” En ce temps là: Jésus instruisait ses disciples, et leur disait : Le Fils de l’homme sera livré entre les mains des hommes, et ils Le feront mourir, et le troisième jour après Sa mort Il ressuscitera. Mais ils ne comprenaient pas cette parole, et ils craignaient de L'interroger. Ils vinrent à Capharnaüm ; et lorsqu'ils furent dans la maison, Il leur demanda : Sur quoi discutiez-vous en chemin ? Mais ils se taisaient ; car, en chemin, ils avaient discuté ensemble, pour savoir lequel d’entre eux était le plus grand. Et s’étant assis, Il appela les douze et leur dit : Si quelqu'un veut être le premier, il sera le dernier de tous et le serviteur de tous. Puis, prenant un enfant, Il le plaça au milieu d’eux ; et après l’avoir embrassé, il leur dit : Quiconque reçoit en Mon nom un enfant comme celui-ci, Me reçoit ; et quiconque Me reçoit, reçoit non pas Moi mais Celui qui M’a envoyé.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Commentaire de l'Evangile par le TRP Dom Paul Delatte, abbé de Solesmes.
Commentaire par Dom Paul Delatte (1848-1937), osb, abbé de saint Pierre de Solesmes