Evangile commenté du mercredi 20 mars 2019

Hebdomada II Quadragesimae IIème semaine de Carême
Feria IV Mercredi
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Matthǽum (20,17-28)
In illo témpore: Ascéndens Iésus Hierosólymam assúmpsit Duódecim discípulos secréto et ait illis in via: “Ecce ascéndimus Hierosólymam, et Fílius hóminis tradétur princípibus sacerdótum et scribis, et condemnábunt eum morte et tradent eum géntibus ad illudéndum et flagellándum et crucifigéndum, et tértia die resúrget.” Tunc accéssit ad eum mater filiórum Zebedǽi cum fíliis suis, adórans et petens áliquid ab eo. Qui dixit ei: “Quid vis?” Ait illi: “Dic ut sédeant hi duo fílii mei unus ad déxteram tuam et unus ad sinístram in regno tuo.” Respóndens autem Iésus dixit: “Néscitis quid petátis. Potéstis bíbere cálicem, quem ego bibitúrus sum?” Dicunt ei: “Possúmus.” Ait illis: “Cálicem quidem meum bibétis, sedére autem ad déxteram meam et sinístram non est meum dare illud, sed quibus parátum est a Patre meo.” Et audiéntes decem indignáti sunt de duóbus frátribus. Iésus autem vocávit eos ad se et ait: “Scitis quia príncipes géntium dominántur eórum et, qui magni sunt, potestátem exércent in eos. Non ita erit inter vos, sed quicúmque volúerit inter vos magnus fíeri, erit vester miníster; et, quicúmque volúerit inter vos primus esse, erit vester servus; sicut Fílius hóminis non venit ministrári sed ministráre et dare ánimam suam redemptiónem pro multis.” En ce temps là : Jésus, montant à Jérusalem, prit à part les douze disciples, et leur dit: Voici que nous montons à Jérusalem, et le Fils de l'homme sera livré aux princes des prêtres et aux scribes, et ils Le condamneront à mort; et ils Le livreront aux gentils, pour qu'ils se moquent de Lui, Le flagellent et Le crucifient; et Il ressuscitera le troisième jour. Alors la mère des fils de Zébédée s'approcha de Lui avec ses deux fils, et se prosterna en Lui demandant quelque chose. Il lui dit: Que veux-tu? Ordonne, Lui dit-elle, que mes deux fils, que voici, soient assis l'un à Ta droite, et l'autre à Ta gauche, dans Ton royaume. Mais Jésus répondit: Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire le calice que Je dois boire? Ils Lui dirent: Nous le pouvons. Il leur dit: Oui, vous boirez Mon calice; quant à être assis à Ma droite ou à Ma gauche, il ne M'appartient pas de vous le donner; ce sera pour ceux auxquels Mon Père l'a préparé. Les dix, ayant entendu cela, s'indignèrent contre les deux frères. Mais Jésus les appela à Lui, et leur dit: Vous savez que les princes des nations les dominent; et que les grands exercent la puissance sur elles. Il n'en sera pas ainsi parmi vous; mais que celui qui voudra devenir le plus grand parmi vous soit votre serviteur, et que celui qui voudra être le premier parmi vous soit votre esclave; de même que le Fils de l'homme n'est pas venu pour être servi, mais pour servir, et pour donner Sa vie comme la rançon d'un grand nombre.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Commentaire de l'Evangile par le TRP Dom Paul Delatte, abbé de Solesmes.
Commentaire par Dom Paul Delatte (1848-1937), osb, abbé de saint Pierre de Solesmes
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word