Evangile commenté du vendredi 22 mars 2019 -

Hebdomada II Quadragesimae IIème semaine de Carême
Feria VI Vendredi
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Matthǽum (21,33-43.45-46)
In ilio témpore : Dixit lesus princípibus sacerdótum
et senióribus pópuli: Áliam parábolam audíte. Homo erat pater famílias, qui plantávit víneam et saepem circúmdedit ei et fodit in ea tórcular et aedificávit turrim et locávit eam agrícolis et péregre proféctus est. Cum autem tempus frúctuum appropinquásset, misit servos suos ad agrícolas, ut accíperent fructus eíus. Et agrícolae, apprehénsis servis eíus, álium cecidérunt, álium occidérunt, álium vero lapidavérunt. Íterum misit álios servos plures prióribus, et fecérunt illis simíliter. Novíssime autem misit ad eos fílium suum dicens: ‘Verebúntur fílium meum.’ Agrícolae autem vidéntes fílium dixérunt intra se: ‘Hic est heres. Veníte, occidámus eum et habébimus hereditátem eíus.’ Et apprehénsum eum eiecérunt extra víneam et occidérunt. Cum ergo vénerit dóminus víneae, quid fáciet agrícolis illis?” Aíunt illi: “Málos male perdet et víneam locábit áliis agrícolis, qui reddant ei fructum tempóribus suis.” Dicit illis Iésus: “Númquam legístis in Scriptúris: ‘Lápidem quem reprobavérunt aedificántes, hic factus est in caput ánguli; a Dómino factum est istud et est mirábile in óculis nostris’? Ídeo dico vobis quia auferétur a vobis regnum Dei et dábitur genti faciénti fructus eíus. Et cum audíssent príncipes sacerdótum et pharisǽi parábolas eíus, cognovérunt quod de ipsis díceret; et quaeréntes eum tenére, timuérunt turbas, quóniam sicut prophétam eum habébant.
En ce temps là : Jésus dit aux princes des prêtres et aux anciens du peuple :
"Ecoutez une autre parabole. Il y avait un père de famille, qui planta une vigne, l'entoura d'une haie, y creusa un pressoir, et y bâtit une tour; puis il la loua à des vignerons, et partit pour un pays lointain.
Or, lorsque le temps des fruits approcha, il envoya ses serviteurs aux vignerons, pour recueillir les fruits de sa vigne.
Mais les vignerons, s'étant saisis de ses serviteurs, battirent l'un, tuèrent l'autre, et en lapidèrent un autre.
Il leur envoya encore d'autres serviteurs, en plus grand nombre que les premiers, et ils les traitèrent de même.
Enfin il leur envoya son fils, en disant: Ils auront du respect pour mon fils.
Mais les vignerons, voyant le fils, dirent entre eux: Voici l'héritier; venez, tuons-le, et nous aurons son héritage.
Et s'étant saisis de lui, ils le jetèrent hors de la vigne, et le tuèrent.
Lors donc que le maître de la vigne sera venu, que fera-t-il à ces vignerons?
Ils lui dirent: Il fera périr misérablement ces misérables, et il louera sa vigne à d'autres vignerons, qui en rendront les fruits en leur temps.
Jésus leur dit: N'avez-vous jamais lu dans les Ecritures: La pierre qu'ont rejetée ceux qui bâtissaient, celle-là même est devenue la tête de l'angle; c'est le Seigneur qui a fait cela, et c'est une chose admirable à nos yeux? C'est pourquoi, Je vous dis que le royaume de Dieu vous sera enlevé, et qu'il sera donné à une nation qui en produira les fruits.
Et celui qui tombera sur cette pierre, s'y brisera, et celui sur qui elle tombera, elle l'écrasera.
Lorsque les princes des prêtres et les pharisiens eurent entendu ces paraboles, ils comprirent que Jésus parlait d'eux.
Et, cherchant à se saisir de Lui, ils craignirent les foules, parce qu'elles Le regardaient comme un prophète.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Commentaire de l'Evangile par le TRP Dom Paul Delatte, abbé de Solesmes.
Commentaire par Dom Paul Delatte (1848-1937), osb, abbé de saint Pierre de Solesmes
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word