Evangile commenté du mercredi 10 avril 2019

Hebdomada V Quadragesimae Vème semaine de Carême
Feria IV Mercredi
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum loánnem (8,31-42)
In illo tempore: Dicébat Iésus ad eos, qui credidérunt ei, Iudǽos: “Si vos manséritis in sermóne meo, vere discípuli mei estis et cognoscétis veritátem, et véritas liberábit vos.” Respondérunt ei: “Sémen Ábrahae sumus et némini servívimus umquam! Quómodo tu dicis: ‘Líberi fiétis’?” Respóndit eis Iésus: “Amen, amen dico vobis: Omnis, qui facit peccátum, servus est peccáti. Servus autem non manet in domo in aetérnum; fílius manet in aetérnum. Si ergo Fílius vos liberáverit, vere líberi éritis. Scio quia semen Ábrahae estis; sed qu?ritis me interfícere, quia sermo meus non capit in vobis. Ego, quae vidi apud Patrem, loquor; et vos ergo, quae audivístis a patre, fácitis.” Respondérunt et dixérunt ei: “Páter noster Ábraham est.” Dicit eis Iésus: “Si fílii Ábrahae essétis, ópera Ábrahae facerétis. Nunc autem qu?ritis me interfícere, hóminem, qui veritátem vobis locútus sum, quam audívi a Deo; hoc Ábraham non fecit. Vos fácitis ópera patris vestri.” Dixérunt ítaque ei: “Nos ex fornicatióne non sumus nati; unum patrem habémus Deum!” Dixit eis Iésus: “Si Deus pater vester esset, diligerétis me; ego enim ex Deo procéssi et veni; neque enim a meípso veni, sed ille me misit. En ce temps là : Jésus disait aux Juifs qui avaient cru en Lui : Si vous demeurez dans Ma parole, vous serez vraiment Mes disciples, et vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres. On Lui répondit : Nous sommes la postérité d’Abraham, et nous n’avons jamais été esclaves de personne ; comment dis-Tu : Vous serez libres ?  Jésus leur répondit : En vérité, en vérité, Je vous le dis, quiconque commet le péché est esclave du péché. Or l’esclave ne demeure pas toujours dans la maison ; mais le fils y demeure toujours. Si donc le fils vous met en liberté, vous serez vraiment libres. Je sais que vous êtes fils d’Abraham ; mais vous cherchez à Me faire mourir, parce que Ma parole n’a pas prise sur vous. Moi, Je dis ce que J’ai vu chez Mon Père ; et vous, vous faites ce que vous avez vu chez votre père.  On Lui répondit en disant : Notre père, c’est Abraham. Jésus leur dit : Si vous êtes fils d’Abraham, faites les œuvres d’Abraham. Mais maintenant vous cherchez à Me faire mourir, Moi qui vous ai dit la vérité, que J’ai entendue de Dieu ; cela, Abraham ne l’a pas fait. Vous faites les œuvres de votre père. Ils lui dirent : Nous ne sommes pas des enfants de fornication ; nous avons un seul père, Dieu. Jésus leur dit donc : Si Dieu était votre père, vous M’aimeriez, car c’est de Dieu que Je suis sorti et que Je suis venu ; Je ne suis pas venu de Moi-même, mais c’est Lui qui M’a envoyé.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Commentaire de l'Evangile par le TRP Dom Paul Delatte, abbé de Solesmes.
Commentaire par Dom Paul Delatte (1848-1937), osb, abbé de saint Pierre de Solesmes
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word