Evangile commenté du lundi 15 avril 2019 - Lundi de la semaine sainte

Hebdomada Sancta Semaine sainte
Feria II Lundi
Feria II hebdomadae sanctae Lundi de la semaine sainte
Evangelium Evangile
Io (12,1-11)
Ante sex dies Paschae venit Bethániam, ubi erat Lázarus, quem suscitávit a mórtuis Iésus. Fecérunt ergo ei cenam ibi, et Martha ministrábat, Lázarus vero unus erat ex discumbéntibus cum eo. María ergo accépit libram unguénti nardi puri, pretiósi, et unxit pedes Iésu et extérsit capíllis suis pedes eíus; domus autem impléta est ex odóre unguénti. Dicit autem Iúdas Iscariótes, unus ex discípulis eíus, qui erat eum traditúrus: “quáre hoc unguéntum non véniit trecéntis denáriis et datum est egénis?” Dixit autem hoc, non quia de egénis pertinébat ad eum, sed quia fur erat et, lóculos habens, ea, quae mittebántur, portábat. Dixit ergo Iésus: “Sine illam, ut in diem sepultúrae meae servet illud. Páuperes enim semper habétis vobíscum, me autem non semper habétis.” Cognóvit ergo turba multa ex Iudǽis quia illic est, et venérunt non propter Iésum tantum, sed ut et Lázarum vidérent, quem suscitávit a mórtuis. Cogitavérunt autem príncipes sacerdótum, ut et Lázarum interfícerent, quia multi propter illum abíbant ex Iudǽis et credébant in Iésum. Six jours avant la Pâque, Jésus vint à Béthanie, où était mort Lazare, qu'Il avait ressuscité. On Lui fit là un souper; et Marthe servait, et Lazare était un de ceux qui étaient à table avec Lui. Alors Marie prit une livre de parfum de vrai nard, d'un grand prix, et en oignit les pieds de Jésus, et les essuya avec ses cheveux; et la maison fut remplie de l'odeur du parfum. Un de Ses disciples, Judas Iscariote, qui devait Le trahir, dit: Pourquoi n'a-t-on pas vendu ce parfum trois cents deniers, qu'on aurait donnés aux pauvres? Il disait cela, non parce qu'il se souciait des pauvres, mais parce qu'il était voleur, et qu'ayant la bourse, il prenait ce qu'on y mettait. Jésus dit donc: Laissez-la, afin qu'elle réserve ce parfum pour le jour de Ma sépulture. Car vous avez toujours des pauvres avec vous; mais Moi, vous ne M'aurez pas toujours. Une grande multitude de Juifs apprirent qu'Il était là, et ils vinrent, non seulement à cause de Jésus, mais aussi pour voir Lazare, qu'Il avait ressuscité d'entre les morts. Or les princes des prêtres pensèrent à faire mourir aussi Lazare, parce que beaucoup d'entre les Juifs se retiraient d'eux à cause de lui, et croyaient en Jésus.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.


Commentaire par Dom Paul Delatte (1848-1937), osb, abbé de saint Pierre de Solesmes