Evangile commenté du vendredi 27 mars 2020 -

Hebdomada IV Quadragesimae IVème semaine de Carême
Feria VI Vendredi
Evangelium Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum loánnem (7,1-2.10.25-30)
In illo tempore: Ambulábat Iésus in Galilǽam; non enim volébat in Iudǽam ambuláre, quia quaerébant eum Iudǽi interfícere. Erat autem in próximo dies festus Iudaeórum, Scenopégia. Ut autem ascendérunt fratres eíus ad diem festum, tunc et ipse ascéndit, non maniféste sed quasi in occúlto. Dicébant ergo quidam ex Hierosolýmitis: “Nónne hic est, quem quaerunt interfícere? Et ecce palam lóquitur, et nihil ei dicunt. Numquid vere cognovérunt príncipes quia hic est Christus? Sed hunc scimus unde sit, Christus autem cum vénerit, nemo scit unde sit.” Clamávit ergo docens in templo Iésus et dicens: “Et me scitis et unde sim scitis. Et a meípso non veni, sed est verus, qui misit me, quem vos non scitis. Ego scio eum, quia ab ipso sum, et ipse me misit.” Quaerébant ergo eum apprehéndere, et nemo misit in illum manus, quia nondum vénerat hora eíus. En ce temps là : Jésus parcourait la Galilée ; car Il ne voulait pas aller en Judée, parce que les Juifs cherchaient à Le faire mourir. Or la fête des Juifs, dite des Tabernacles (la Scénopégies, note), était proche. Mais, lorsque ses frères furent partis, il monta, lui aussi, à la fête, non pas publiquement, mais comme en secret. Quelques-uns, qui étaient de Jérusalem, disaient : N’est-ce pas là celui qu’ils cherchent à faire mourir ? Et voilà qu’il parle publiquement, et ils ne lui disent rien. Est-ce que vraiment les autorités ont reconnu qu’il est le Christ ? Mais Celui-ci, nous savons d’où il est ; or, quand le Christ viendra, personne ne saura d’où il est.  Jésus criait donc dans le temple, enseignant et disant : Vous me connaissez, et vous savez d’où je suis. Je ne suis pas venu de moi-même ; mais celui qui m’a envoyé est véritable, et vous ne le connaissez pas.  Moi, je le connais, parce que je viens de lui, et que c’est lui qui m’a envoyé. Ils cherchaient donc à l’arrêter ; et personne ne mit la main sur lui, parce que son heure n’était pas encore venue.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Commentaire de l'Evangile par le TRP Dom Paul Delatte, abbé de Solesmes.
Commentaire par Dom Paul Delatte (1848-1937), osb, abbé de saint Pierre de Solesmes