affiche_liturgia("journee")office = journee
Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo

Martyrologe du jeudi 28 décembre 2017 - Les Saints Innocents, martyrs

Martyrologe
Le 28 décembre
1. Fête des saints Innocents, martyrs, c’est-à-dire des petits enfants qui furent massacrés à Bethléem de Judée sur l’ordre du roi impie Hérode, pour que périsse avec eux l’enfant Jésus. Dès les premiers siècles de l’Église, ils ont été honorés comme martyrs, car ils sont les prémices de tous ceux qui devaient verser leur sang pour Dieu et pour l’Agneau de Dieu.
2. À Alexandrie, vers 300, saint Théonas, évêque, qui fut le maître et le prédécesseur de saint Pierre, martyr.
3. Commémoraison de saint Antoine, moine vers 520. Né à Valéria en Pannonie, près du Danube, il mena en divers endroits une vie solitaire et, déjà âgé, se retira au monastère de Lérins, où il se montra gentil avec les jeunes, grave avec les anciens, docte avec les savants.
4*. À Matelica dans les Marches, vers 1300, la bienheureuse Matthia Nazzarei, abbesse du couvent des Clarisses de ce lieu.
5. À Lyon, en 1622, la naissance au ciel de saint François de Sales, évêque de Genève, dont la mémoire est célébrée au jour de sa mise au tombeau à Annecy le 24 janvier.
6. À Rome, en 1837, saint Gaspar del Bufalo, prêtre, qui combattit avec vigueur pour la liberté de l’Église et fut mis cinq fois en prison, et même là il ne cessa de ramener les pécheurs sur le droit chemin, surtout par la dévotion au Précieux Sang du Christ, en l’honneur duquel il institua deux Congrégations de Missionnaires et de Sœurs.
7*. À Naples, en 1894, sainte Catherine Volpicelli, vierge. Dévouée sans trêve à l’assistance des pauvres et des malades, elle fonda l’Institut des Servantes du Sacré-Cœur et veilla à ce que la charité chrétienne se montrât toujours adaptée efficacement aux besoins de la société de son temps. (canonisée le 26 avril 2009 par Benoît XVI)
8*. À Kiev en Ukraine, l’an 1945, le bienheureux Grégoire Chomyshyn, évêque de Stanislaviv et martyr. Arrêté sous le régime soviétique athée, en raison de sa fidélité à la communion avec l’Église romaine, il mourut en prison.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo

Invitatoire du jeudi 28 décembre 2017 - Les Saints Innocents, martyrs

Infra octavam Nativitatis Dans l'octave de la Nativité
Feria V Jeudi
Ss. Innocentium, martyrum Les Saints Innocents, martyrs
Festum Fête
Ad Invitatorium
Ad Invitatorium
A la liturgie lue :
Ante Officium quod a solo persolvitur, dici potest sequens oratio:Avant l'office récité seul, on peut dire la prière suivante :
Aperi, Dómine, os meum ad benedicéndum nomen sanctum tuum; munda cor meum ab ómnibus vanis, pervérsis et aliénis cogitatiónibus; intelléctum illúmina, afféctum inflámma, ut digne, atténte ac devóte hoc Offícium recitáre váleam, et exaudíri mérear ante conspéctum divínæ maiestátis tuæ. Per Christum Dóminum nostrum. Amen.Ouvre mes lèvres, Seigneur, afin qu’elles bénissent Ton saint Nom, purifie aussi mon cœur de toute pensée vaine, mauvaise, étrangère. Éclaire mon intelligence, enflamme mon amour, afin que je puisse réciter cet office avec respect, attention et dévotion, et mériter d’être exaucé en présence de Ta divine majesté. Par le Christ notre Seigneur. Amen.
V/. Dómine, lábia mea apéries. R/. Et os meum annuntiábit laudem tuam.V/. Seigneur, ouvre mes lèvres. R/. Et ma bouche annoncera Ta louange.
Psalmus 94 (95)Psaume 94 (95)
Invitatio ad laudem DeiInvitation à la louange de Dieu
Adhortamini vosmetipsos per singulos dies, donec illud «hodie» vocatur (Hebr 3, 13).Exhortez-vous mutuellement chaque jour, tant que vaut cet « aujourd'hui ».
éditer éditer
Ant. Christum natum, qui Innocéntes coronávit mártyres, veníte, adorémus.Ant. Le Christ nouveau né, qui a couronné les martyrs innocents, venez, adorons.
Veníte, exsultémus Dómino; iubilémus Deo salutári nostro. Præoccupémus fáciem eius in confessióne et in psalmis iubilémus ei.Venez, exultons pour le Seigneur, jubilons pour Dieu, notre salut. + Accourons devant Sa face dans l'action de grâce, dans des psaumes, jubilons pour Lui.
éditer éditer
Ant. Christum natum, qui Innocéntes coronávit mártyres, veníte, adorémus.Ant. Le Christ nouveau né, qui a couronné les martyrs innocents, venez, adorons.
Quóniam Deus magnus Dóminus et rex magnus super omnes deos. Quia in manu eius sunt profúnda terræ, et altitúdines móntium ipsíus sunt. Quóniam ipsíus est mare, et ipse fecit illud, et siccam manus eius formavérunt. Parce que le Seigneur est le grand Dieu ; le grand Roi au-dessus de tous les dieux. Car dans Sa main sont les profondeurs de la terre, et que les hauteurs des montagnes sont à Lui. Parce qu'à Lui est la mer, et que c'est Lui-même qui l'a faite, et que Ses mains ont formé le continent.
éditer éditer
Ant. Christum natum, qui Innocéntes coronávit mártyres, veníte, adorémus.Ant. Le Christ nouveau né, qui a couronné les martyrs innocents, venez, adorons.
Veníte, adorémus et procidámus et génua flectámus ante Dóminum, qui fecit nos, quia ipse est Deus noster, et nos pópulus páscuæ eius et oves manus eius. Venez, adorons, prosternons - nous devant Dieu, et fléchissons les genoux devant le Seigneur qui nous a faits, parce que Lui-même est notre Dieu, et que nous sommes Son peuple et les brebis de Sa main.
éditer éditer
Ant. Christum natum, qui Innocéntes coronávit mártyres, veníte, adorémus.Ant. Le Christ nouveau né, qui a couronné les martyrs innocents, venez, adorons.
Utinam hódie vocem eius audiátis: «Nolíte obduráre corda vestra, sicut in Meríba secúndum diem Massa in desérto, ubi tentavérunt me patres vestri: probavérunt me, etsi vidérunt ópera mea. Si seulement aujourd'hui, vous entendiez Sa voix, n'endurcissez pas vos coeurs, comme à Mériba, comme au jour de Massa dans le désert, où Me tentèrent vos pères ; ils M'éprouvèrent, alors qu'ils avaient vu Mes oeuvres.
éditer éditer
Ant. Christum natum, qui Innocéntes coronávit mártyres, veníte, adorémus.Ant. Le Christ nouveau né, qui a couronné les martyrs innocents, venez, adorons.
Quadragínta annis tæduit me generatiónis illíus, et dixi: Pópulus errántium corde sunt isti. Et ipsi non cognovérunt vias meas; ídeo iurávi in ira mea: Non introíbunt in réquiem meam». Pendant quarante ans, J'ai été le dégoût de cette génération et J'ai dit : ils sont un peuple errant de coeur ; et eux, ils n'ont point connu Mes voies : c'est pourquoi Je leur ai juré dans Ma colère, ils n'entreront pas dans Mon repos.
éditer éditer
Ant. Christum natum, qui Innocéntes coronávit mártyres, veníte, adorémus.Ant. Le Christ nouveau né, qui a couronné les martyrs innocents, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Christum natum, qui Innocéntes coronávit mártyres, veníte, adorémus.Ant. Le Christ nouveau né, qui a couronné les martyrs innocents, venez, adorons.

Si le psaume 94 est récité pendant la litugie de ce jour, à une des heures suivantes, on peut prendre un autre psaume comme invitatoire, au choix :
vel:ou :
Psalmus 99 (100)Psaume 99 (100)
Gaudium in templum ingredientiumJoie de l’entrée dans le temple
Redemptos iubet Dominus victoriæ carmen canere (S. Athanasius). Le Seigneur invite les rachetés à entonner un chant de victoire (S. Athanase).
éditer éditer
Ant. Christum natum, qui Innocéntes coronávit mártyres, veníte, adorémus.Ant. Le Christ nouveau né, qui a couronné les martyrs innocents, venez, adorons.
Iubiláte Dómino, omnis terra, * servíte Dómino in lætítia; introíte in conspéctu eius * in exsultatióne. Acclamez Dieu, toute la terre; servez le Seigneur avec joie. Entrez en Sa présence * avec allégresse.
éditer éditer
Ant. Christum natum, qui Innocéntes coronávit mártyres, veníte, adorémus.Ant. Le Christ nouveau né, qui a couronné les martyrs innocents, venez, adorons.
Scitóte quóniam Dóminus ipse est Deus;  ipse fecit nos, et ipsíus sumus, * pópulus eius et oves páscuæ eius. Sachez que c'est le Seigneur qui est Dieu; c'est Lui qui nous a faits, et non pas nous-mêmes. Nous sommes Son peuple, et les brebis de Son pâturage.
éditer éditer
Ant. Christum natum, qui Innocéntes coronávit mártyres, veníte, adorémus.Ant. Le Christ nouveau né, qui a couronné les martyrs innocents, venez, adorons.
Introíte portas eius in confessióne,  átria eius in hymnis, * confitémini illi, benedícite nómini eius. Franchissez ses portes avec des louanges, ses parvis en chantant des hymnes; célébrez-le, bénissez son nom.
éditer éditer
Ant. Christum natum, qui Innocéntes coronávit mártyres, veníte, adorémus.Ant. Le Christ nouveau né, qui a couronné les martyrs innocents, venez, adorons.
Quóniam suávis est Dóminus;  in ætérnum misericórdia eius, * et usque in generatiónem et generatiónem véritas eius. car le Seigneur est suave; sa miséricorde est éternelle, * et sa vérité demeure de génération en génération.
éditer éditer
Ant. Christum natum, qui Innocéntes coronávit mártyres, veníte, adorémus.Ant. Le Christ nouveau né, qui a couronné les martyrs innocents, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Christum natum, qui Innocéntes coronávit mártyres, veníte, adorémus.Ant. Le Christ nouveau né, qui a couronné les martyrs innocents, venez, adorons.
vel:ou :
Psalmus 66 (67)Psaume 66 (67)
Omnes gentes Domino confiteanturToutes les nations rendront gloire au Seigneur
Notum sit vobis quoniam gentibus missum est hoc salutare Dei (Act 28, 28).Sachez que le salut de Dieu a été envoyé aux gentils (Act 28, 28).
éditer éditer
Ant. Christum natum, qui Innocéntes coronávit mártyres, veníte, adorémus.Ant. Le Christ nouveau né, qui a couronné les martyrs innocents, venez, adorons.
Deus misereátur nostri et benedícat nobis; * illúminet vultum suum super nos, ut cognoscátur in terra via tua, * in ómnibus géntibus salutáre tuum. Que Dieu nous soit favorable et qu'Il nous bénisse; qu'Il illumine sur nous Son visage, afin que l'on connaisse sur la terre Ta voie, et parmi toutes les nations Ton salut.
éditer éditer
Ant. Christum natum, qui Innocéntes coronávit mártyres, veníte, adorémus.Ant. Le Christ nouveau né, qui a couronné les martyrs innocents, venez, adorons.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Læténtur et exsúltent gentes,  quóniam iúdicas pópulos in æquitáte * et gentes in terra dírigis. Que les peuples Te louent, ô Dieu ; que les peuples Te louent tous. Que les nations se réjouissent, qu'elles soient dans l'allégresse ; car Tu juges les peuples avec droiture, et Tu conduis les nations sur la terre.
éditer éditer
Ant. Christum natum, qui Innocéntes coronávit mártyres, veníte, adorémus.Ant. Le Christ nouveau né, qui a couronné les martyrs innocents, venez, adorons.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Terra dedit fructum suum; * benedícat nos Deus, Deus noster, benedícat nos Deus, * et métuant eum omnes fines terræ. Que les peuples Te louent, ô Dieu, que les peuples Te louent tous. La terre a donné son fruit ; que nous bénisse Dieu, notre Dieu, que Dieu nous bénisse, et que toutes les extrémités de la terre Le révèrent.
éditer éditer
Ant. Christum natum, qui Innocéntes coronávit mártyres, veníte, adorémus.Ant. Le Christ nouveau né, qui a couronné les martyrs innocents, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Christum natum, qui Innocéntes coronávit mártyres, veníte, adorémus.Ant. Le Christ nouveau né, qui a couronné les martyrs innocents, venez, adorons.
vel:ou :
Psalmus 23 (24)Psaume 23 (24)
Domini in templum adventusAvènement de Dieu dans le Temple
Christo apertæ sunt portæ cæli propter carnalem eius assumptionem (S. Irenæus).Les portes du ciel se sont ouvertes au Christ parce qu’il a pris la nature humaine. (S. Irénée)
éditer éditer
Ant. Christum natum, qui Innocéntes coronávit mártyres, veníte, adorémus.Ant. Le Christ nouveau né, qui a couronné les martyrs innocents, venez, adorons.
Dómini est terra et plenitúdo eius, * orbis terrárum et qui hábitant in eo. Quia ipse super mária fundávit eum * et super flúmina firmávit eum. Au Seigneur est la terre et tout ce qu'elle renferme, le monde et tous ceux qui l'habitent. Car c'est Lui qui l'a fondé sur les mers, et qui l'a établi sur les fleuves.
éditer éditer
Ant. Christum natum, qui Innocéntes coronávit mártyres, veníte, adorémus.Ant. Le Christ nouveau né, qui a couronné les martyrs innocents, venez, adorons.
Quis ascéndet in montem Dómini, * aut quis stabit in loco sancto eius? Innocens mánibus et mundo corde,  qui non levávit ad vana ánimam suam, * nec iurávit in dolum. Hic accípiet benedictiónem a Dómino * et iustificatiónem a Deo salutári suo. Hæc est generátio quæréntium eum, * quæréntium fáciem Dei Iacob. Qui montera sur la montagne du Seigneur, ou qui se tiendra dans son lieu saint ? Celui qui a les mains innocentes et le coeur pur, qui n'a pas livré son âme à la vanité, ni fait à son prochain un serment trompeur. Celui-là recevra la bénédiction du Seigneur, et la miséricorde de Dieu, son Sauveur. Telle est la race de ceux qui le cherchent, de ceux qui cherchent la face du Dieu de Jacob.
éditer éditer
Ant. Christum natum, qui Innocéntes coronávit mártyres, veníte, adorémus.Ant. Le Christ nouveau né, qui a couronné les martyrs innocents, venez, adorons.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus fortis et potens, Dóminus potens in prœlio. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Qui est ce roi de gloire ? C'est le Seigneur fort et puissant, le Seigneur puissant dans les combats.
éditer éditer
Ant. Christum natum, qui Innocéntes coronávit mártyres, veníte, adorémus.Ant. Le Christ nouveau né, qui a couronné les martyrs innocents, venez, adorons.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus virtútum ipse est rex glóriæ. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Quel est ce roi de gloire ? Le Seigneur des armées est Lui-même ce roi de gloire.
éditer éditer
Ant. Christum natum, qui Innocéntes coronávit mártyres, veníte, adorémus.Ant. Le Christ nouveau né, qui a couronné les martyrs innocents, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Christum natum, qui Innocéntes coronávit mártyres, veníte, adorémus.Ant. Le Christ nouveau né, qui a couronné les martyrs innocents, venez, adorons.
Psalmus cum sua antiphona, pro opportunitate, omitti potest quando Invitatorium Laudibus matutinis præponendum est. Le psaume [invitatoire] avec son antienne, si c'est opportun, peut être omis lorsque l'invitatoire précède immédiatement les Laudes du matin.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo

Vigiles (OSB) du jeudi 28 décembre 2017 - Les Saints Innocents, martyrs

Infra octavam Nativitatis Dans l'octave de la Nativité
Feria V Jeudi
Ss. Innocentium, martyrum Les Saints Innocents, martyrs
Festum Fête
éditer éditer
In primo nocturno, utroque anno Premier nocturne, années I et II
De libro Exodi Du livre de l'Exode
Lectio I Lecture I
In diébus illis: Surréxit rex novus super Ægýptum, qui ignorábat Ioseph; et ait ad pópulum suum: " Ecce, pópulus filiórum Israel multus et fórtior nobis est: veníte, prudénter agámus cum eo ne forte multiplicétur et, si ingrúerit contra nos bellum, addátur inimícis nostris, expugnatísque nobis, egrediátur de terra. " Un nouveau roi vint au pouvoir en Égypte, qui n'avait pasé connu Joseph. Il dit à son peuple : « Voici que le peuple des Israélites est devenu plus nombreux et plus puissant que nous. Allons, prenons de sages mesures pour l'empêcher de s'accroître, sinon, en cas de guerre, il grossirait le nombre de nos adversaires. Il combattrait contre nous pour, ensuite, sortir du pays. »
R/. Adoravérunt vivéntem in sæcula sæculórum, * Mitténtes corónas suas ante thronum Dómini Dei sui. V/. Veniéntes autem vénient cum exsultatióne, portántes manípulos suos. * Mitténtes. R/. Ils adorent celui qui vit pour les siècles des siècles, * Ils jettent leur couronne devant le trône de leur Seigneur et Dieu. V/. Ils s'en viennent, ils s'en viennent dans la joie, ils rapportent leurs gerbes! * Ils jettent.
Lectio II Lecture II
Præpósuit ítaque eis magístros óperum ut afflígerent eos onéribus; ædificaverúntque urbes promptuárias pharaóni, Phithom et Ramésses. Quantóque opprimébant eos, tanto magis multiplicabántur et crescébant. On imposa donc à Israël des chefs de corvée pour lui rendre la vie dure par les travaux qu'ils exigeraient. C'est ainsi qu'il bâtit pour Pharaon les villes-entrepôts de Pitom et de Ramsès. Mais plus on lui rendait la vie dure, plus il croissait en nombre et surabondait, ce qui fit redouter les Israélites.
R/. Vox in Rama audíta est, plorátus et ululátus: * Rachel plorans fílios suos ; nóluit consolári, quia non sunt. V/. Irátus Heródes, iussit omnes púeros occídi, a bimátu et infra, in Béthlehem Iudæ. * Rachel. R/. Un cri s'élève dans Rama, des pleurs et une longue plainte : * Rachel pleure ses enfants et ne veut pas qu'on la console, car ils ne sont plus. V/. Hérode, saisi d'une violente fureur, envoya tuer tous les enfants de moins de deux ans, à Bethléem de Juda. * Rachel.
Lectio III Lecture III
Formidaverúntque fílios Israel Ægýptii et in servitútem redegérunt eos atque ad amaritúdinem perducébant vitam eórum opéribus duris luti et láteris omníque famulátu quo in terræ opéribus premebántur. Les Égyptiens contraignirent les Israélites au travail et leur rendirent la vie amère par de durs travaux : préparation de l'argile, moulage des briques, divers travaux des champs, toutes sortes de travaux auxquels ils les contraignirent.
R/. Sub altáre Dei audívi voces occisórum dicéntium: * Quare non deféndis sánguinem nostrum? Et accepérunt divínum respónsum: Adhuc sustinéte módicum tempus, donec impleátur númerus fratrum vestrórum. V/. Vidi sub altáre Dei ánimas interfectórum propter verbum Dei quod habébant, et clara voce dicébant: * Quare. R/. J'entendis crier sous l'autel de Dieu ceux qu'on avait égorgés, ils disaient: * Pourquoi ne pas te montrer notre vengeur-du-sang? Ils reçurent la réponse divine: Patientez encore un peu de temps, que soit complété le nombre de vos frères. V/. Je vis sous l'autel de Dieu les âmes de ceux qu'on avait immolés à cause de la prophétie qu'ils tenaient de Dieu. Et ils disaient d'une voix claire: * Pourquoi.
Lectio IV Lecture IV
Dixit autem rex Ægýpti obstetrícibus Hebræórum, quarum una vocabátur Sephra, áltera Phua, præcípiens eis: " Quando obstetricábitis Hebras et partus tempus advénerit, si másculus fúerit, interfícite eum; si fémina, reserváte. " Præcépit ergo phárao omni pópulo suo dicens: " Quidquid masculíni sexus natum fúerit, in flumen proícite; quidquid femínei, reserváte. " Le roi d'Égypte dit aux accoucheuses des femmes des Hébreux, dont l'une s'appelait Shiphra et l'autre Pua : « Quand vous accoucherez les femmes des Hébreux, regardez les deux pierres. Si c'est un fils, faites-le mourir, si c'est une fille, laissez-la vivre. » Pharaon donna alors cet ordre à tout son peuple : « Tout fils qui naîtra, jetez-le au Fleuve, mais laissez vivre toute fille. »
R/. Ecce vidi Agnum stantem supra montem Sion, et cum eo sanctórum mília; * Et habébant nomen eius et nomen Patris eius scriptum in fróntibus suis. V/. Hi empti sunt ex homínibus, primítiæ Deo et Agno. * Et habébant. V/. Glória Patri. * Et habébant. R/. J'ai vu l'Agneau debout sur la montagne de Sion, et avec lui des milliers de saints: * Ils portent, inscrits sur leur front, le nom de l'Agneau et celui de son Père. V/. Ils ont été rachetés d'entre les hommes, comme prémices pour Dieu et pour l'Agneau. * Ils portent. V/. Gloire au Père. * Ils portent.
éditer éditer
In secundo nocturno, anno I Deuxième nocturne, année I
Ex Epístulis sancti Cypriáni epíscopi et mártyris (Ep 58, 6-7: CSEL 3, 661-662) Lettre de saint Cyprien
Lectio I Lecture I
Quid in Machabæis beatórum mártyrum grávia torménta, nonne magnæ virtútis et fídei documénta testántur et nos ad martýrii triúmphum suis passiónibus adhortántur? Quid prophétæ quos ad præsciéntiam futurórum Spíritus Sanctus animávit? Quid apóstoli quos Dóminus elégit? Nonne cum iusti occidúntur propter iustítiam mori nos quoque docuérunt? Christi natívitas a martýriis infántium statim cœpit, ut ob nomen eius a bimátu et infra qui fúerant necaréntur. Ætas necdum hábilis ad pugnam idónea éxstitit ad corónam. Dans l'histoire des Machabées, les supplices douloureux des bienheureux martyrs ne nous donnent-ils pas des exemples de grand courage et de grande foi? Ne nous excitent-ils pas, par les souffrances qu'ils endurèrent, au triomphe du martyre? Et les prophètes à qui l'Esprit Saint donna la connaissance de l'avenir, et les apôtres que le Seigneur avait choisis, est-ce que, en se laissant mettre à mort, ces justes ne nous apprennent pas à mourir à notre tour pour la justice? La naissance du Christ fut aussitôt marquée par des martyres d'enfants, ceux qui avaient deux ans et au-dessous étant égorgés à cause de son nom. Un âge impropre au combat fut en état de conquérir la couronne.
R/. Effudérunt sánguinem sanctórum velut aquam in circúitu Ierúsalem. * Et non erat qui sepelíret. V/. Víndica, Dómine, sánguinem sanctórum tuórum qui effúsus est. * Et non erat. R/. On a répandu, comme de l'eau, le sang des martyrs aux alentours de Jérusalem, * Et personne pour les ensevelir! V/. Montre-toi, Seigneur, le vengeur-du-sang de tes serviteurs! * Et personne.
Lectio II Lecture II
Ut apparéret innocéntes esse qui propter Christum necántur, infántia ínnocens ob nomen eius occísa est. Osténsum est néminem esse a perículo persecutiónis immúnem, quando et tales martýria fecérunt. Quam vero gravis causa sit hóminis christiáni servum pati nolle, cum passus sit prior Dóminus, et pro peccátis nostris nos pati nolle, cum peccátum suum próprium non habens passus sit ille pro nobis? Fílius Dei passus est ut nos fílios Dei fáceret, et fílius hóminis pati non vult ut esse Dei fílius persevéret? Pour qu'il fût bien établi que ceux-là sont innocents qui se font égorger pour le Christ, l'enfance innocente fut mise à mort à cause de son nom. Il fut bien montré que personne n'est exempt de la persécution, lorsque même des enfants de cet âge subirent le martyre. Combien le cas serait grave pour un serviteur portant le nom de chrétien de ne pas vouloir souffrir quand son maître, le Christ, a souffert le premier; combien lâche pour nous de ne pas consentir à souffrir pour nos péchés, quand lui, qui n'avait pas de péché propre, a souffert pour nous! Le Fils de Dieu a souffert pour faire de nous des fils de Dieu, et le fils de l'homme ne veut pas souffrir pour continuer d'être fils de Dieu!
R/. Isti sunt sancti qui passi sunt propter te, Dómine: víndica eos, * Quia clamant ad te cotídie. V/. Víndica, Dómine, sánguinem sanctórum tuórum qui effúsus est. * Quia. R/. Vois, Seigneur, les saints qui ont souffert pour toi, sois leur vengeur-du-sang! * Ils crient vers toi jour après jour! V/. Montre-toi, Seigneur, le vengeur-du-sang de tes serviteurs! * Ils crient.
Lectio III Lecture III
Si ódio sæculi laborámus, ódium sæculi sustínuit prior Christus: si contumélias in hoc mundo, si fugam, si torménta tolerámus, gravióra expértus est mundi factor et Dóminus, qui et ádmonet dicens: Si sæculum vos odit, mementóte quóniam me primo ódiit. Si de sæculo essétis, sæculum quod suum esset amáret. Dóminus et Deus noster quidquid dócuit et fecit, ut discípulus excusátus esse non possit qui discit et non facit. Si nous sommes en proie à la haine du monde, le fils de Dieu l'a éprouvée avant nous; si nous souffrons ici-bas des outrages, l'exil, les tourments, l'auteur, le maître du monde a souffert un traitement pire encore; et il nous le rappelle: Si le monde vous hait, souvenez-vous qu'il m'a haï d'abord. Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui lui appartiendrait. Notre Seigneur et notre Dieu a fait tout ce qu'il a enseigné, de telle façon que le disciple n'est pas excusable, qui reçoit un enseignement et ne fait pas ce qu'on lui enseigne.
R/. Fulgébunt iusti sicut lílium, * Et sicut rosæ in Iéricho florébunt ante Dóminum. V/. Iusti fulgébunt in glória sanctórum, indúti véstibus albis. * Et sicut. R/. Les justes resplendiront, comme l'éclat des lys; * Et, comme s'épanouissent les roses de Jéricho, ils feront éclore leurs fleurs devant le Seigneur. V/. Au milieu de la gloire des élus, les justes resplendiront, vêtus de blanc. * Et.
Lectio IV Lecture IV
Neque áliquis ex vobis, fratres dilectíssimi, futúræ persecutiónis metu aut antichrísti imminéntis advéntu sic terreátur ut non evangélicis exhortatiónibus et præcéptis ac mónitis cæléstibus ad ómnia inveniátur armátus. Venit antichrístus, sed supervénit Christus. Grassátur et sævit inimícus, sed statim séquitur Dóminus passiónes nostras et vúlnera vindicatúrus. Iráscitur adversárius et minátur, sed est qui possit de eius mánibus liberáre. Ille metuéndus est cuius iram nemo póterit evádere ipso præmonénte et dicénte: Ne timuéritis eos qui occídunt corpus, ánimam autem non possunt occídere. Et que personne d'entre vous, frères très chers, ne se laisse tellement effrayer par la persécution qui s'annonce et la venue prochaine de l'Antéchrist, qu'il ne trouve plus dans les exhortations évangéliques et les préceptes et les avertissements célestes, des armes contre tous les dangers. L'Antéchrist vient, mais après lui vient le Christ. L'ennemi rôde et exerce ses ravages, mais le Seigneur le suit aussitôt et venge nos souffrances et nos blessures. L'adversaire se fâche et fait des menaces, mais il y a quelqu'un qui peut nous tirer de ses mains. Celui-là doit être craint, à la colère de qui personne ne peut échapper, comme il nous en avertit lui-même: Ne craignez pas ceux qui peuvent tuer le corps, mais ne peuvent tuer l'âme.
R/. Ex ore infántium et lacténtium, Deus, perfecísti laudem propter inimícos tuos, * Dómine Deus noster. V/. Quóniam eleváta est magnificéntia tua super cælos, * Dómine. V/. Glória Patri. * Dómine. R/. Par la bouche des enfants, des tout-petits, ô Seigneur, ta splendeur est chantée : rempart que tu opposes à l'adversaire, * Ô Seigneur, notre Dieu ! V/. Tu es magnifique, exalté au-dessus des cieux, * Ô Seigneur. V/. Gloire au Père.* Ô Seigneur.
éditer éditer
In tertio nocturno, anno B Troisième nocturne, année B
Léctio sancti Evangélii secúndum Matthæum Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu
Cum recessíssent magi, ecce ángelus Dómini ápparet in somnis Ioseph dicens: " Surge et áccipe púerum et Matrem eius et fuge in Ægýptum. " Et réliqua. Après la visite des mages à Bethléem, l'ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit: « Lève-toi; prends l'enfant et sa Mère, et fuis en Égypte. » Et la suite.
Ex Sermónibus sancti Bernárdi abbátis (Sermo de SS. Innocentibus, 1-3: EC 4, 270-272) Sermon de saint Bernard
Lectio I Lecture I
Non otióse venit quod ex María natum est Sanctum, sed copióse diffúndit et nomen et grátiam sanctitátis. Nimírum inde Stéphanus sanctus, inde Ioánnes sanctus, inde sancti étiam Innocéntes. Utili proínde dispositióne triplex ista sollémnitas Natále Dómini comitátur, ut non modo inter contíguas sollemnitátes devótio contínua persevéret, sed et fructus domínicæ nativitátis exínde nobis velut ex quadam prosecutióne evidéntius innotéscat. Síquidem advértere est in his tribus sollemnitátibus tríplicem quamdam spéciem sanctitátis; nec fácile præter hæc tria sanctórum génera quartum áliud in homínibus posse árbitror reperíri. Habémus in beáto Stéphano martýrii simul et opus et voluntátem; habémus solam voluntátem in beáto Ioánne, solum in beátis Innocéntibus opus. Bibérunt omnes hi cálicem salutáris, aut córpore simul et spíritu, aut solo spíritu, aut córpore solo. Ce n'est pas en vain qu'il est dit que celui qui et né de Marie est saint, car il donne avec largesse et le nom et la grâce de la sainteté. C'est par Jésus qu'Étienne est saint, c'est par lui que Jean est saint, c'est par lui encore que sont saints les Innocents. Il nous est bon que ces trois fêtes accompagnent celle de Noël: non seulement les solennités qui se suivent maintiennent notre ferveur en haleine, mais l'ordre même de leur succession manifeste avec plus d'éclat les fruits de la nativité du Seigneur. Ces trois fêtes, en effet, nous présentent trois types de sainteté, et je crois qu'il serait difficile d'en trouver un quatrième parmi les hommes. En saint Étienne nous avons tout ensemble la réalité et le désir du martyre, en saint Jean le désir seulement, et dans les Innocents la seule réalité. Tous ont bu au calice du salut, le premier de corps et d'esprit, le second uniquement d'esprit, les derniers de corps seulement.
R/. Coronávit eos Dóminus coróna iustítiæ, * Quia passi sunt pro Dómino et sequúntur Agnum. V/. Amavérunt Christum in vita sua, imitáti sunt eum in morte sua. * Quia. R/. Le Seigneur leur a donné la couronne de la justice, * Car ils ont souffert pour lui, et ils suivent l'Agneau de Dieu. V/. Ils ont aimé le Christ pendant leur vie; dans leur mort, ils ont reproduit son image. * Car.
Lectio II Lecture II
An vero de Innocéntium corónis quis dúbitat? Si quæris eórum apud Deum méritum ut coronaréntur, quære et apud Heródem crímina ut trucidaréntur. An forte minor Christi píetas quam Heródis impíetas, ut ille quidem potúerit innóxios neci dare, Christus non potúerit propter se occísos coronáre? Qui douterait du triomphe des Innocents? Tu cherches quels mérites au regard de Dieu leur ont valu d'être ainsi couronnés? Cherche aussi quels crimes aux yeux d'Hérode leur ont mérité d'être ainsi massacrés! La tendresse du Christ serait-elle moindre que la cruauté d'Hérode? Et s'il a été possible à Hérode de mettre à mort des innocents, le Christ pour qui ils sont morts n'a-t-il pas pu les couronner?
R/. Cantábant sancti cánticum novum ante sedem Dei et Agni; * Et resonábat terra in voces illórum. V/. Isti sunt qui venérunt ex magna tribulatióne et lavérunt stolas suas in sánguine Agni. * Et resonábat. R/. Les saints chantaient le cantique nouveau devant le trône de Dieu et de l'Agneau; * Et la terre vibrait du son de leurs voix. V/. Ils viennent de la grande épreuve, ils ont lavé leurs vêtements, ils les ont purifiés dans le sang de l'Agneau. * Et la terre.
Lectio III Lecture III
Sit ergo Stéphanus martyr apud hómines, cuius voluntária pássio evidénter appáruit in eo vel máxime, quod in ipso mortis artículo pro persequéntibus quam pro se ipso sollicitúdinem géreret ampliórem. Sit Ioánnes apud ángelos martyr, quibus tamquam spiritálibus creatúris spiritália devotiónis eius signa cértius innotuérunt. Insi, Étienne est un martyr aux yeux des hommes, car il a de toute évidence assumé volontairement sa passion: il l'a prouvé surtout au moment de sa mort, en se montrant plus soucieux de ses persécuteurs que de lui-même. Jean, lui, est un martyr au regard des anges, créatures spirituelles qui pouvaient discerner les signes spirituels de son amour et de son dévouement.
R/. Sub throno Dei omnes sancti clamant: * Víndica sánguinem nostrum, Deus noster. V/. Sub altáre Dei audívi voces occisórum, clamántium et dicéntium. * Víndica. R/. Sous le trône de Dieu, tous les saints criaient: * Montre-toi notre vengeur-du-sang, ô notre Dieu! V/. J'entendis sous l'autel de Dieu la voix de ceux qu'on avait égorgés crier avec force: * Montre-toi.
Lectio IV Lecture IV
Ceterum hi sunt plane mártyres tui, Deus, ut in quibus nec homo nec ángelus méritum invénit, singuláris tuæ prærogatíva grátiæ evidéntius commendétur. Ex ore infántium et lacténtium perfecísti laudem. Glória in excélsis Deo, ángeli dicunt, et in terra pax homínibus bonæ voluntátis. Magna quidem, sed áudeo dícere, necdum perfécta laus, donec véniat qui dicat: Sínite párvulos veníre ad me, quia tálium est regnum cælórum. Quant aux Innocents, ce sont tes martyrs à toi, mon Dieu. En eux, où ni l'homme ni l'ange ne découvrent de mérite, tu as manifesté avec d'autant plus d'éclat le privilège unique de ta grâce. De la bouche des enfants et des nourrissons tu as obtenu une louange parfaite. Gloire à Dieu au plus haut des cieux, disent les anges, et paix sur la terre aux hommes de bonne volonté. Grande louange, certes, mais encore imparfaite, jusqu'à ce que Jésus vienne dire: Laissez venir à moi les petits enfants, ne les rejetez pas, car le royaume des cieux est à ceux qui leur ressemblent.
R/. Isti qui amícti sunt stolis albis, qui sunt et unde venérunt? Et dixit mihi: Hi sunt qui venérunt de tribulatióne magna * Et lavérunt stolas suas et dealbavérunt eas in sánguine Agni. V/. Hi empti sunt ex homínibus, primítiæ Deo et Agno. * Et lavérunt . V/. Glória Patri. * Et lavérunt . R/. Tous ces gens vêtus de blanc, qui sont-ils et d'où viennent-ils? * Ils viennent de la grande épreuve, ils ont lavé leurs vêtements et les ont blanchis dans le sang de l'Agneau. V/. Ils ont été rachetés d'entre les hommes, comme prémices pour Dieu et pour l'Agneau. * Ils viennent. V/. Gloire au Père.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo

Evangile commenté du jeudi 28 décembre 2017 - Les Saints Innocents, martyrs

Infra octavam Nativitatis Dans l'octave de la Nativité
Feria V Jeudi
Ss. Innocentium, martyrum Les Saints Innocents, martyrs
Festum Fête
Evangelium Evangile
éditer éditer
Matthaeus (2,13-18)
Cum recessíssent Magi, ecce ángelus Dómini appáret in somnis Ióseph dicens: “Súrge et áccipe púerum et matrem eíus et fuge in Aegýptum et esto ibi, usque dum dicam tibi; futúrum est enim ut Heródes quaerat púerum ad perdéndum eum.” Qui consúrgens accépit púerum et matrem eíus nocte et recéssit in Aegýptum et erat ibi usque ad óbitum Heródis, ut adimplerétur, quod dictum est a Dómino per prophétam dicéntem: “Ex Aegýpto vocávi fílium meum.” Tunc Heródes videns quóniam illúsus esset a Magis, irátus est valde et mittens óccidit omnes púeros, qui erant in Béthlehem et in ómnibus fínibus eíus, a bimátu et infra, secúndum tempus, quod exquisíerat a Magis. Tunc adimplétum est, quod dictum est per Ierémiam prophétam dicéntem: “Vox in Rama audíta est, plorátus et ululátus multus: Rachel plorans fílios suos, et nóluit consolári, quia non sunt.” Lorsque les Mages furent partis, voici qu’un Ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, disant : Lève-toi, prends l’Enfant et Sa Mère, et fuis en Egypte, et restes-y jusqu’à ce que je te parle ; car il arrivera qu’Hérode cherchera l’Enfant pour Le faire mourir. Joseph s’étant levé, prit l’Enfant et Sa Mère durant la nuit, et se retira en Egypte. Et il y resta jusqu’à la mort d’Hérode, afin que s’accomplît ce que le Seigneur avait dit par le prophète, en ces termes : J’ai rappelé Mon Fils d’Egypte. Alors Hérode, voyant qu’il avait été joué par les Mages, entra dans une grande colère ; et il envoya tuer tous les enfants qui étaient à Bethléem et dans tous ses environs, depuis l’âge de deux ans et au-dessous, selon le temps dont il s’était enquis auprès des Mages. Alors s’accomplit ce qui avait été dit par le prophète Jérémie, en ces termes : Une voix a été entendue à Rama, des pleurs et de grandes lamentations ; c’est Rachel pleurant ses enfants, et elle n’a pas voulu être consolée, parce qu’ils ne sont plus.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.

Commentaire de l'Evangile par le TRP Dom Paul Delatte, abbé de Solesmes.
Les Mages partis, voici qu'un ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph. « Levez-vous, dit-il, prenez le petit Enfant et sa Mère, fuyez en Égpyte ; et demeurez-y jusqu'à ce que je vous avertisse : car Hérode se dispose à rechercher l'Enfant, pour le faire mourir. » Saint Joseph obéit sur l'heure, et sans réclamer un supplément d'informations. On savait qu'Hérode était un homme de sang. Peut-être même les Mages avaient-ils parlé de leur entretien avec lui et du souci qu'il avait pris du nouveau-né : cela avait suffi pour préparer saint Joseph à l'ordre qui lui est donné. Il se lève donc, et, sans avertir personne, sans prononcer un seul mot qui puisse fournir un indice à Hérode, il part, la nuit, emmenant le Seigneur et sa Mère. Tous les lieux du monde lui étaient indifférents : il portait sa patrie et tout son trésor avec lui. On lui avait dit : Allez en Egypte. C'était le pays le plus proche ; quelques journées suffisaient pour arriver à la rivière de Rhinocolura, qui fait frontière entre l'Egypte et la Judée. Les fils d'Israël avaient souvent cherché là un refuge, et beaucoup y émigraient encore ; des colonies juives florissantes s'étaient fondées à Alexandrie et dans les principales villes du Delta. La Sainte Famille s'adjoignit sans doute à quelqu'une des caravanes qui passaient continuellement sur ces routes. Aucune tradition sûre ne nous apprend le lieu où elle s'installa, peut-être non loin de la frontière. Elle y vécut heureuse, mais dans la pauvreté, et le métier de Joseph fournit le pain à tous trois.
Le séjour en Egypte se prolongea jusqu'à la mort d’Hérode, qui eut lieu aux environs de la Pâque de 750 : il dura donc tout au plus deux ou trois ans. La fuite en Egypte et le retour réalisèrent, note l'évangéliste, la parole prophétique : « J'ai rappelé mon fils d'Egypte. » Elle est d'Osée (xi, 1) et lue selon l'hébreu; les Septante ont traduit : « J'ai rappelé mes fils. » Il s'agit en effet, pour le prophète, de tout le peuple de Dieu, captif en Egypte et miraculeusement libéré. Mais, se demandera-t-on, la préoccupation, chez saint Matthieu, de découvrir partout des points de suture entre l'Ancien et le Nouveau Testament ne l'a-t-elle point entraîné à des rapprochements forcés ? Pour le bien comprendre nous devons nous mettre en sa place et entendre la prophétie comme il l'a entendue. Car il existe une grande variété et toute une gamme de nuances dans le caractère et dans l'accomplissement des prophéties de l'Ancien Testament. Certaines réalisent pleinement la définition d'une prophétie proprement dite, par exemple : « Voici que la Vierge concevra. » D'autres ont une valeur typique : « Vous ne briserez aucun de ses os » ; cela a été dit premièrement de l'agneau pascal, et saint Jean (xix, 36) l'applique avec raison à Notre-Seigneur, l'antitype, la réalité. Quelques-unes ont une valeur symbolique, allégorique, par exemple l'histoire des deux fils d'Abraham, dont l'un, né de la servante, signifie le peuple juif, et l'autre, né de la femme libre, signifie le peuple chrétien : quae sunt per allegoriam dicta, dit l'Apôtre (Gai., iv, 24). Beaucoup enfin n'ont qu'une valeur de similitude, et comme approchée ; c'est le cas, semble-t-il, de la prophétie d'Osée et de celle que nous rencontrerons bientôt : « Une voix s'est fait entendre à Rama... » Il ne faut demander à ces citations que le degré d'exactitude que l'évangéliste a voulu leur donner. Il lui suffit qu'une parole qui s'est accomphe vraiment en une heure de l'histoire se réalise une fois de plus, d'une manière supérieure et surabondante, dans des circonstances nouvelles, analogues aux premières sur certains points. Le Fils de Dieu se réfugia en Egypte, de même que le peuple de Dieu, dans son enfance, y a trouvé un asile ; et il n'en sortit, comme le peuple juif, que sur l'ordre et avec la protection de Dieu. Il existe comme une symétrie divine entre les faits de l'Ancien Testament et ceux du Nouveau : le rappeler aux Juifs convertis était, nous l'avons dit, un procédé à la fois ingénieux et exact.
Tunc Herodes... Ce mot « alors » se rapporte au temps où les Mages regagnaient leur pays par un autre chemin que celui de Jérusalem. Hérode, après avoir attendu quelques jours, quelques semaines peut-être, comprit qu'il avait été joué par les Mages. Ceux-ci étaient désormais hors d'atteinte ; les enfants de Bethléem lui servirent d'otages ; et, dans sa colère extrême, il fit égorger le groupe entier là devait se rencontrer son mystérieux rival. Car il a eu soin de s'informer auprès des Mages de la date où l'étoile leur est apparue ; d’autre part, il sait que le roi des Juifs est né à Bethléem ; pour plus de sûreté, il étend ces deux coordonnées : le massacre enveloppe tous les enfants de deux ans et au-dessous, dans toute la région de Bethléem. C'est alors que s'accomplit la parole du prophète Jérémie : « Une voix a été entendue à Rama : des pleurs et de longues lamentations ; Rachel pleurait ses enfants, sans vouloir être consolée, parce qu'ils ne sont plus. » Le chapitre xxxi de Jérémie, auquel sont empruntées ces paroles, a pour dessein de consoler Jérusalem de la captivité de Babylone, en lui promettant que le Seigneur ramènera un jour les prisonniers dans leur patrie. Et pour donner une assurance plus forte, pour se ménager un prétexte de répéter sa promesse, le prophète, dans une sorte de prosopopée, représente Rachel gémissant sur le sort de ses fils emmenés captifs à Babylone. Rachel est la mère de Benjamin et de Joseph, l'aïeule d’Ephraim et de Manassé, — les tribus qu'a en vue spécialement Jérémie. La grande plainte retentit sur les hauteurs qui dominent le pays d'Ephraim à Rama, lieu de rassemblement des exilés (Jer., XL, 1). Nous savons d'autre part par la Genèse (xxxv, 19-20 ; xlviii, 7) que Rachel avait son tombeau près de Bethléem. Aussi l'évangéliste, voulant décrire la désolation des femmes de Bethléem, songe-t-il aussitôt au texte si expressif de Jérémie. Il y a analogie entre les deux situations. Pour la seconde fois, Rachel, l'ensevelie de Bethléem, pleure désespérément sur une souffrance capable d'attendrir les morts eux-mêmes.
Hérode termina sa vie à Jéricho, dans d'horribles douleurs et au milieu de préparatifs de cruauté posthume qui furent heureusement déjoués. Alors, de nouveau, l'ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, en Egypte, et lui dit : « Levez-vous, prenez le petit Enfant et sa Mère, et allez dans la terre d'Israël ; car ils sont morts, ceux qui en voulaient à la vie de l'Enfant. » Joseph se leva, prit l'Enfant et sa Mère, et partit pour la terre d'Israël. — Mais les indications divines ne dispensent pas de la prudence humaine. Après la mort d'Hérode le Grand, son royaume fut partagé. Archélaûs, par la grâce de Rome, hérita de ridumée, de la Judée, de la Samarie, avec le titre, non de roi, mais d'ethnarque ; il hérita même de la férocité de son père ; et, la neuvième année de son règne, il s'était rendu tellement odieux aux Juifs et aux Samaritains qu'ils envoyèrent une ambassade à Rome. Détrôné, il se retira à Vienne, dans la Gaule. Saint Joseph n'ignorait pas les dispositions d'Archélaûs ; et, au lieu de reprendre le séjour commencé à Bethléem après la naissance du Seigneur, il craignit de se replacer sous de telles menaces. Pour la quatrième fois, un songe l'avertit de ce qu'il devait faire : remonter vers la région de la Galilée. Joseph, avec sa docilité coutumière, vint donc habiter dans la ville appelée Nazareth ; saint Matthieu en parle ici pour la première fois.
Ainsi s'accomplissait la parole des prophètes : « Il sera appelé Nazaréen. » C'est le nom qui sera inscrit sur la croix ; on dira : les Nazaréens, pour désigner ses disciples (Act., xxiv, 5). Mais dans quelles prophéties se lisent ces paroles ? On a prétendu qu'il s'agissait de prophéties perdues ; mais c'est là une pure défaite. On a dit que le chapitre s'achevait sur un jeu de mots, le Seigneur étant annoncé comme le saint et le consacré à Dieu par excellence, un nazir ; mais nous devons écarter cette supposition, parce que le mot nazir et la racine du mot Nazareth sont différents, et aussi parce que le Seigneur n'a jamais eu la réputation d'un nazir (Mt., xi, 19). D'autres établissent un rapprochement entre Nazaréen et neizer, qui signifie rejeton, rameau ; nous aurions ici une allusion à Isaïe : Egredietur virga (netzer) de radice Jesse (xi, 1), et à d'autres passages prophétiques (Jer., XXIII, 5 ; XXXIII, 15) ; saint Matthieu se serait servi à dessein du terme général : les prophètes. D'autres commentateurs signalent le mot nazor, qui signifie opprimé. Peut-être faut-il voir simplement dans l'appellation de Nazaréen l'accomplissement des prophéties qui avaient annoncé les souffrances, l'humiliation et le rejet violent du Christ par sa nation même. Venir habiter à Nazareth, c'était pour le Seigneur se ménager le mépris dans lequel la Judée tenait alors les Galiléens : « Est-ce que le Christ doit venir de Galilée? » objecteront un jour les pharisiens. « Est-ce que l'Écriture n'a pas dit que c'est de la race de David, et de la ville de Bethléem, d'où était David, que doit venir le Christ ? » Et ils demanderont à Nicodème : « Seriez-vous Galiléen, vous aussi? Scrutez les Écritures, et vous verrez que de Galilée il ne sort point de prophète » (Jo,, vii). « Peut-il venir quelque chose de bon de Nazareth? » interrogera ironiquement Nathanaël (Je, I, 46). A l'heure où écrivait l'évangéliste, le préjugé demeurait tenace ; c'est pourquoi il note qu'en venant se fixer à Nazareth, de préférence à Bethléem, le Seigneur obéissait à une disposition providentielle, à un parti pris d'humilité.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo

Laudes du jeudi 28 décembre 2017 - Les Saints Innocents, martyrs

Infra octavam Nativitatis Dans l'octave de la Nativité
Feria V Jeudi
Ss. Innocentium, martyrum Les Saints Innocents, martyrs
Festum Fête
Ad Laudes matutinas
Aux Laudes du matin
éditer éditer
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
éditer éditer
Hymnus
Hymne
Audit tyránnus ánxius
Angoissé, le despote apprend
adésse regum príncipem,
l'avènement du Roi des rois,
qui nomen Israel regat
qui doit gouverner Israël
teneátque David régiam.
sur le trône du Roi David.
  
Exclámat amens núntio:
Alors il s'écrie, hors de lui,
«Succéssor instat, péllimur;
« Un successeur vient nous chasser;
satélles, i, ferrum rape,
garde, prends ton épée, allons !
perfúnde cunas sánguine!».
Répands le sang dans les berceaux ».
  
Quo próficit tantum nefas?
Mais à quoi sert un tel forfait ?
Quid crimen Heródem iuvat?
Et pour Hérode, quel profit ?
Unus tot inter fúnera
Car le Christ, parmi tant de morts,
impúne Christus tóllitur.
est le seul à lui échapper.
  
Salvéte, flores mártyrum,
Honneur à vous, fleurs des martyrs :
quos lucis ipso in límine
sur le seuil même de vos jours,
Christi insecútor sústulit
l'ennemi du Christ vous faucha,
ceu turbo nascéntes rosas.
roses naissantes sous le vent !
  
Vos prima Christi víctima,
Première offrande pour le Christ,
grex immolatórum tener,
tendre troupeau des immolés,
aram sub ipsam símplices
sous l'autel même, innocemment,
palma et corónis lúditis.
couronne et palme sont vos jeux !
  
Iesu, tibi sit glória,
Toute gloire à Toi, ô Jésus
qui natus es de Vírgine,
Toi que la Vierge a enfanté,
cum Patre et almo Spíritu,
même gloire au Père, à l'Esprit,
in sempitérna sæcula. Amen.
à travers les siècles sans fin !
éditer éditer
Ant. 1 Ambulábunt mecum in albis, quia digni sunt, dicit Dóminus.Ant. 1 Ils marcheront avec moi habillés de blanc, car ils sont dignes, dit le Seigneur.
éditer éditer
Psalmus 62 (63)
Psaume 62 (63)
Anima Dominum sitiens
Mon âme a soif du Seigneur
Ad Deum vigilat, qui opera noctis reicit.
Il veille pour Dieu, celui qui s'écarte des œuvres ténébreuses.
Deus, Deus meus es tu, * ad te de luce vígilo.O Dieu, Tu es mon Dieu, je Te cherche dès l'aurore.
Sitívit in te ánima mea, * te desiderávit caro mea.Mon âme a soif de Toi, ma chair languit après Toi.
In terra desérta et árida et inaquósa, † sic in sancto appárui tibi, * ut vidérem virtútem tuam et glóriam tuam.Dans une terre aride, desséchée et sans eau, c'est ainsi que je Te contemplais dans le sanctuaire, pour voir Ta puissance et Ta gloire.
Quóniam mélior est misericórdia tua super vitas, * lábia mea laudábunt te.Car Ta grâce est meilleure que la vie : que mes lèvres Te louent.
Sic benedícam te in vita mea * et in nómine tuo levábo manus meas.Ainsi Te bénirai-je toute ma vie, en Ton nom j'élèverai mes mains.
Sicut ádipe et pinguédine repleátur ánima mea, * et lábiis exsultatiónis laudábit os meum.Mon âme est rassasiée, comme de moelle et de graisse; et, la joie sur les lèvres, ma bouche Te loue.
Cum memor ero tui super stratum meum, * in matutínis meditábor de te,Quand je pense à Toi sur ma couche, je médite sur Toi pendant les veilles de la nuit,
quia fuísti adiútor meus, * et in velaménto alárum tuárum exsultábo.car Tu es mon secours, et j'exulte à l'ombre de Tes ailes.
Adhæsit ánima mea post te, * me suscépit déxtera tua.Mon âme est attachée à Toi, Ta droite me soutient.
[Ipsi vero in ruínam quaesiérunt ánimam meam, * introíbunt in inferióra terrae,[Mais eux, cherchent à m'ôter la vie : ils iront dans les profondeurs de la terre.
tradéntur in potestátem gládii, * partes vúlpium erunt.On les livrera au glaive, ils seront la proie des chacals.
Rex vero laetábitur in Deo; † gloriabúntur omnes, qui iúrant in eo, * quia obstrúctum est os loquéntium iníqua.]Et le roi se réjouira en Dieu; quiconque jure par lui se glorifiera, car la bouche des menteurs sera fermée.]
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Ambulábunt mecum in albis, quia digni sunt, dicit Dóminus.Ant. Ils marcheront avec moi habillés de blanc, car ils sont dignes, dit le Seigneur.
éditer éditer
Ant. 2 Dicunt infántes Dómino laudem; occísi prædicant quod vivi non póterant.Ant. 2 Ceux qui ne savent pas encore parler chantent les louanges du Seigneur ; ceux qui ont été massacrés enseignent qu'ils ne pouvaient vivre davantage.
éditer éditer
Canticum Dan 3, 57-88. 56 AT 41
Cantique Dan 3, 57-88. 56 AT 41
Omnis creatura laudet Dominum
Que toute créature loue le Seigneur
Laudem dicite Deo nostro, omnes servi eius (Ap 19, 5).
Que soit chantée la louange du Seigneur, par tous ceux qui Le servent (Ap 19, 5).
Benedícite, ómnia ópera Dómini, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Toutes les œuvres du Seigneur, bénissez le Seigneur, à Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, cæli, Dómino, * benedícite, ángeli Dómini, Dómino.Bénissez le Seigneur, vous, les cieux, vous, les anges du Seigneur, bénissez le Seigneur.
Benedícite, aquæ omnes, quæ super cælos sunt, Dómino, * benedícat omnis virtus Dómino.Toutes les eaux qui êtes au-dessus des cieux, bénissez le Seigneur; que toute puissance bénisse le Seigneur.
Benedícite, sol et luna, Dómino, * benedícite, stellæ cæli, Dómino.Bénissez le Seigneur, soleil et lune, et vous, les astres du ciel bénissez le Seigneur,
Benedícite, omnis imber et ros, Dómino, * benedícite, omnes venti, Dómino.Bénissez le Seigneur, pluies et rosées, et tous les vents, bénissez le Seigneur.
Benedícite, ignis et æstus, Dómino, * benedícite, frigus et æstus, Dómino.Bénissez le Seigneur, feu et chaleur, bénissez le Seigneur, fraîcheur et froid,
Benedícite, rores et pruína, Dómino, * benedícite, gelu et frigus, Dómino.Bénissez le Seigneur, givre et rosée, bénissez le Seigneur, gel et froid
Benedícite, glácies et nives, Dómino, * benedícite, noctes et dies, Dómino.Bénissez le Seigneur, glace et neige, bénissez le Seigneur, nuits et jours,
Benedícite, lux et ténebræ, Dómino, * benedícite, fúlgura et nubes, Dómino.Bénissez le Seigneur, lumière et ténèbres, bénissez le Seigneur, éclairs et nuées
Benedícat terra Dóminum, * laudet et superexáltet eum in sæcula.Que la terre bénisse le Seigneur, à Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, montes et colles, Dómino, * benedícite, univérsa germinántia in terra, Dómino.Bénissez le Seigneur montagnes et collines, plantes de la terre, bénissez le Seigneur,
Benedícite, mária et flúmina, Dómino, * benedícite, fontes, Dómino.Bénissez le Seigneur mers et fleuves, sources et fontaines bénissez le Seigneur
Benedícite, cete et ómnia quæ movéntur in aquis, Dómino, * benedícite, omnes vólucres cæli, Dómino.Bénissez le Seigneur, baleines et bêtes de la mer, et vous tous, les oiseaux dans le ciel, bénissez le Seigneur,
Benedícite, omnes béstiæ et pécora, Dómino, * benedícite, fílii hóminum, Dómino.Bénissez le Seigneur, fauves et troupeaux, enfants des hommes bénissez le Seigneur.
Bénedic, Israel, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Qu'Israël bénisse le Seigneur. A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, sacerdótes Dómini, Dómino, * benedícite, servi Dómini, Dómino.Bénissez le Seigneur, vous, les prêtres, et ceux qui servent le Seigneur, bénissez le Seigneur!
Benedícite, spíritus et ánimæ iustórum, Dómino, * benedícite, sancti et húmiles corde, Dómino.Bénissez le Seigneur, esprits et âmes des justes, bénissez le Seigneur saints et humbles de cœur,
Benedícite, Ananía, Azaría, Mísael, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Bénissez le Seigneur Ananias, Azarias et Misaël, A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedicámus Patrem et Fílium cum Sancto Spíritu; * laudémus et superexaltémus eum in sæcula.Bénissons le Père, et, le Fils avec l'Esprit Saint. A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedíctus es in firmaménto cæli * et laudábilis et gloriósus in sæcula.Béni sois-Tu, au firmament du ciel : louanges et gloire dans les siècles !
éditer éditer
Ant. Dicunt infántes Dómino laudem; occísi prædicant quod vivi non póterant.Ant. Ceux qui ne savent pas encore parler chantent les louanges du Seigneur ; ceux qui ont été massacrés enseignent qu'ils ne pouvaient vivre davantage.
éditer éditer
Ant. 3 Ex ore infántium et lacténtium, Dómine, perfecísti laudem.Ant. 3 De la bouche des enfants et de ceux qui sont à la mamelle Tu as tiré une louange parfaite.
éditer éditer
Psalmus 149
Psaume 149
Exsultatio sanctorum
L'exultation des saints
Filii Ecclesiae, filii novi populi exsultent in rege suo: in Christo (Hesychius).
Les fils de l'Eglise, les fils du nouveau peuple exultent en leur roi : dans le Christ (Hesychius).
Cantáte Dómino cánticum novum; * laus eius in ecclésia sanctórum.Chantez au Seigneur un cantique nouveau ; qu'Il soit loué dans l'assemblée des saints.
Lætétur Israel in eo, qui fecit eum, * et fílii Sion exsúltent in rege suo.Qu'Israël se réjouisse en Celui qui l'a créé ; que les Fils de Sion soient transportés pour leur Roi.
Laudent nomen eius in choro, * in tympano et cíthara psallant ei,Qu'ils célèbrent Son Nom de concert ; qu'ils le chantent sur les tambourins et les cithares.
quia beneplácitum est Dómino in pópulo suo, * et honorábit mansuétos in salúte.Car le Seigneur se complaît en Son peuple ; Il a sauvé et glorifié les paisibles.
Iúbilent sancti in glória, * læténtur in cubílibus suis.Les saints tressaillent dans la gloire, ils se réjouissent dans leur repos.
Exaltatiónes Dei in gútture eórum * et gládii ancípites in mánibus eórum,La louange de Dieu est sur leurs lèvres, des glaives à deux tranchants sont dans leurs mains.
ad faciéndam vindíctam in natiónibus, * castigatiónes in pópulis,Pour tirer vengeance des nations, pour châtier les peuples.
ad alligándos reges eórum in compédibus * et nóbiles eórum in mánicis férreis,Pour charger de chaînes les pieds de leurs rois, pour mettre aux grands les menottes.
ad faciéndum in eis iudícium conscríptum: * glória hæc est ómnibus sanctis eius.Pour accomplir sur eux la sentence écrite. C'est la gloire qu'Il réserve à tous Ses saints.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Ex ore infántium et lacténtium, Dómine, perfecísti laudem.Ant. De la bouche des enfants et de ceux qui sont à la mamelle Tu as tiré une louange parfaite.
éditer éditer
Lectio brevis (Ier 31, 15)
Lecture brève (Ier 31, 15)
Vox in Rama audíta est lamentatiónis, luctus et fletus Rachel plorántis fílios suos et noléntis consolári super eis, quia non sunt.Une voix a été entendue à Rama, des lamentations et des pleurs amers: Rachel pleurant ses enfants; Elle refuse d'être consolée, parce que ses enfants ne sont plus.
Responsorium Breve
Répons bref
éditer éditer
R/. Sancti et iusti * In perpétuum vivent. Sancti.
V/. Et apud Dóminum est merces eórum. * In perpétuum vivent. Glória Patri. Sancti.
R/. Les saints et les justes * vivront dans l'éternité. Les saints.
V/. Et leur récompense est auprès de Dieu. * vivront dans l'éternité. Gloire au Père. Les saints.
éditer éditer
Ant. Innocéntes pro Christo infántes occísi sunt, ab iníquo rege lacténtes interfécti sunt: ipsum sequúntur Agnum sine mácula, et dicunt semper: Glória tibi, Dómine.Ant. Les innocents sont immolés pour le Christ ; encore à la mamelle, ils ont été tués par un roi inique. Ils suivent l'Agneau sans tache, proclamant sans cesse : Gloire à Toi, Seigneur.
éditer éditer
Canticum Evangelicum Lc 1, 68-79
Cantique évangélique (Lc 1,68-79)
De Messia eiusque præcursore
Du Messie et de son précurseur
 Benedíctus Dóminus, Deus Israel, * quia visitávit et fecit redemptiónem plebi suæ Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, de ce qu'Il a visité et racheté Son peuple,
 et eréxit cornu salútis nobis * in domo David púeri sui, et nous a suscité un puissant Sauveur dans la maison de David, Son serviteur,
sicut locútus est per os sanctórum, * qui a sǽculo sunt, prophetárum eius, ainsi qu'Il a dit par la bouche de Ses saints prophètes des temps anciens,
salútem ex inimícis nostris * et de manu ómnium, qui odérunt nos; qu'Il nous délivrerait de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent,
 ad faciéndam misericórdiam cum pátribus nostris * et memorári testaménti sui sancti, pour exercer Sa miséricorde envers nos pères, et Se souvenir de Son alliance sainte,
 iusiurándum, quod iurávit ad Abraham patrem nostrum, * datúrum se nobis, selon le serment qu'Il a juré à Abraham, notre père, de nous accorder cette grâce,
 ut sine timóre, de manu inimicórum liberáti, * serviámus illi qu'étant délivrés de la main de nos ennemis, nous Le servions sans crainte,
 in sanctitáte et iustítia coram ipso * ómnibus diébus nostris. marchant devant Lui dans la sainteté et la justice, tous les jours de notre vie.
 Et tu, puer, prophéta Altíssimi vocáberis: * præíbis enim ante fáciem Dómini paráre vias eius, Et toi, petit enfant, tu seras appelé le prophète du Très-Haut: car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer Ses voies,
ad dandam sciéntiam salútis plebi eius * in remissiónem peccatórum eórum, afin de donner à Son peuple la connaissance du salut, pour la rémission de leurs péchés,
per víscera misericórdiæ Dei nostri, * in quibus visitábit nos óriens ex alto, par les entrailles de la miséricorde de notre Dieu, grâce auxquelles le soleil levant nous a visités d'en haut,
illumináre his, qui in ténebris et in umbra mortis sedent, * ad dirigéndos pedes nostros in viam pacis. pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et à l'ombre de la mort, pour diriger nos pas dans la voie de la paix.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Innocéntes pro Christo infántes occísi sunt, ab iníquo rege lacténtes interfécti sunt: ipsum sequúntur Agnum sine mácula, et dicunt semper: Glória tibi, Dómine.Ant. Les innocents sont immolés pour le Christ ; encore à la mamelle, ils ont été tués par un roi inique. Ils suivent l'Agneau sans tache, proclamant sans cesse : Gloire à Toi, Seigneur.
Preces
Prières litaniques.
éditer éditer
Grátias agámus Christo, qui lumen huius diéi nobis concédit, et ad eum clamémus: Rendons grâces au Christ, qui nous a donné la lumière de ce jour aujourd'hui, et crions vers Lui :
Bénedic et sanctífica nos, Dómine. Bénis-nous et sanctifie-nous Seigneur
Qui te pro peccátis nostris hóstiam obtulísti, Toi qui T'es offert pour nos péchés,
incépta et propósita suscípias hodiérna. accueille et agrée nos demandes ce ce jour.
Qui óculos nostros lucis dono lætíficas novæ, Toi qui par le don de la lumière réjouit à nouveau nos yeux,
lúcifer oriáris in córdibus nostris. que l'étoile du matin se lève dans nos coeurs.
Tríbue hódie nos esse ómnibus longánimes, Donne-nous d'être patients envers tous,
ut imitatóres tui fíeri possímus. afin que nous soyons Tes imitateurs.
Audítam, Dómine, fac nobis mane misericórdiam tuam. Fais-nous, Seigneur, entendre au matin Ta miséricorde
Sit hódie gáudium tuum fortitúdo nostra. Qu'aujourd'hui Ta joie soit notre force.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta éditer
Collecte éditer
Deus, cuius hodiérna die præcónium Innocéntes mártyres non loquéndo, sed moriéndo conféssi sunt, da, quæsumus, ut fidem tuam, quam lingua nostra lóquitur, étiam móribus vita fateátur. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. O Dieu, c'est en ce jour que les martyrs Inocents ont proclamé Ta gloire non par la parole, mais par la mort ; et nous implorons Ta faveur pour que notre foi, que notre bouche proclame, soit aussi proférée par notre vie entière. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
éditer éditer
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
éditer éditer
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo

Office de tierce du jeudi 28 décembre 2017 - Les Saints Innocents, martyrs

Infra octavam Nativitatis Dans l'octave de la Nativité
Feria V Jeudi
Ss. Innocentium, martyrum Les Saints Innocents, martyrs
Festum Fête
Ad Tertiam
Ad Tertiam
éditer éditer
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
éditer éditer
Hymnus
Hymne
Nunc, Sancte, nobis, Spíritus,
Esprit très Saint, daigne en cette heure,
unum Patri cum Fílio,
uni au Père, uni au Fils,
dignáre promptus íngeri
descendre Toi-même sur nous
nostro refúsus péctori.
et Te répandre dans nos âmes.
 
Os, lingua, mens, sensus, vigor
Que notre coeur et notre bouche,
confessionem pérsonent,
que tout en nous dise la foi !
flamméscat igne cáritas,
Embrase-nous de charité ;
accéndat ardor próximos.
que ce feu brûle aussi nos proches !
 
Per te sciámus da Patrem,
Fais-nous connaître Dieu le Père,
noscámus atque Fílium,
fais-nous apprendre aussi le Fils
te utriúsque Spíritum
et croire en tout temps que Tu es
credámus omni témpore. Amen.
l'unique Esprit de l'Un et l’'Autre.
éditer éditer
Ant. 1 Erant Ioseph et María, mater Iesu, mirántes super iis, quæ dicebántur de illo.Ant. 1 Joseph et Marie, la mère de Jésus, étaient dans l'étonnement pour les choses que l'on disait de Lui.
éditer éditer
Psalmus 118 (119), 17-24
Psaume 118 (119), 17-24
III (Ghimel)
III (Ghimel)
Bénefac servo tuo, et vivam * et custódiam sermónem tuum.Use de bonté envers Ton serviteur, afin que je vive; et j'observerai Ta parole.
Revéla óculos meos, * et considerábo mirabília de lege tua.Ouvre mes yeux, pour que je contemple les merveilles de Ta loi.
Incola ego sum in terra, * non abscóndas a me præcépta tua.Je suis un étranger sur la terre: ne me cache pas Tes commandements.
Defécit ánima mea in desiderándo iudícia tua * in omni témpore.Mon âme est brisée par le désir, qui toujours la porte vers Tes préceptes.
Increpásti supérbos; * maledícti, qui errant a præcéptis tuis.Tu menaces les orgueilleux, ces maudits, qui s'égarent loin de tes commandements.
Aufer a me oppróbrium et contémptum, * quia testimónia tua servávi.Eloigne de moi la honte et le mépris, car j'observe Tes enseignements.
Etsi príncipes sedent et advérsum me loquúntur, * servus tamen tuus exercétur in iustificatiónibus tuis.Que les princes siègent et parlent contre moi: Ton serviteur méditera tes lois.
Nam et testimónia tua delectátio mea, * et consílium meum iustificatiónes tuæ.Oui, Tes enseignements font mes délices, ce sont les hommes de mon conseil.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Erant Ioseph et María, mater Iesu, mirántes super iis, quæ dicebántur de illo.Ant. Joseph et Marie, la mère de Jésus, étaient dans l'étonnement pour les choses que l'on disait de Lui.
éditer éditer
Ant. 2 María autem conservábat ómnia verba hæc, cónferens in corde suo.Ant. 2 Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant dans son coeur.
éditer éditer
Psalmus 24 (25)
Psaume 24 (25)
Imploratio veniæ et salutis
Imploration pour la venue et le salut
Spes non confundit (Rom 5, 5).
L'’espérance ne confond pas (Rom 5, 5).
I
I
Ad te, Dómine, levávi ánimam meam, * Deus meus, in te confído: non erubéscam.Vers Toi Seigneur, j'élève mon âme, mon Dieu. En Toi je me confie : que je n'aie pas de confusion !
Neque exsúltent super me inimíci mei, * étenim univérsi, qui sústinent te, non confundéntur.Que mes ennemis ne se réjouissent pas à mon sujet ! Non, aucun de ceux qui espèrent en Toi ne sera confondu ;
Confundántur infidéliter agéntes * propter vanitátem.ceux là seront confondus qui sont infidèles sans cause.
Vias tuas, Dómine, demónstra mihi * et sémitas tuas édoce me.Seigneur, fais-moi connaître Tes voies, enseigne-moi tes sentiers.
Dírige me in veritáte tua et doce me, quia tu es Deus salútis meæ, * et te sustínui tota die.Conduis-moi dans Ta vérité, et instruis-moi, car Tu es le Dieu de mon salut; tout le jour en Toi j'espère.
Reminíscere miseratiónum tuárum, Dómine, * et misericordiárum tuárum, quóniam a sæculo sunt.Souviens-Toi de Ta miséricorde, Seigneur, et de Ta bonté car elles sont éternelles.
Peccáta iuventútis meæ et delícta mea ne memíneris; secúndum misericórdiam tuam meménto mei tu, * propter bonitátem tuam, Dómine.Ne te souviens pas des péchés de ma jeunesse ni de mes transgressions; souviens-Toi de moi selon Ta miséricorde, à cause de Ta bonté, ô Seigneur,
Dulcis et rectus Dóminus, * propter hoc peccatóres viam docébit;le Seigneur est bon et droit; c'est pourquoi Il indique aux pécheurs la voie.
díriget mansuétos in iudício, * docébit mites vias suas.Il fait marcher les humbles dans la justice, il enseigne aux humbles Sa voie.
Univérsæ viæ Dómini misericórdia et véritas * custodiéntibus testaméntum eius et testimónia eius.Tous les sentiers du Seigneur sont miséricorde et fidélité, pour ceux qui gardent Son alliance et Ses commandements.
Propter nomen tuum, Dómine, propitiáberis peccáto meo: * multum est enim.A cause de Ton nom, le Seigneur, Tu pardonneras mon iniquité, car elle est grande.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. María autem conservábat ómnia verba hæc, cónferens in corde suo.Ant. Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant dans son coeur.
éditer éditer
Ant. 3 Multiplicábitur eius impérium, et pacis non erit finis.Ant. 3 Son pouvoir sera étendu, et la paix n'aura pas de fin.
éditer éditer
II
II
Quis est homo, qui timet Dóminum? * Docébit eum viam, quam éligat.Quel est l'homme qui craint le Seigneur? Le Seigneur lui montre la voie qu'il doit choisir.
Anima eius in bonis demorábitur, * et semen eius hereditábit terram.Son âme repose dans le bonheur, et sa postérité possédera le pays.
Familiáriter aget Dóminus cum timéntibus eum, * ut testaméntum suum maniféstet illis.La familiarité du Seigneur est pour ceux qui Le craignent; ll leur fait connaître les bénédictions de Son alliance.
Oculi mei semper ad Dóminum, * quóniam ipse evéllet de láqueo pedes meos.J'ai les yeux constamment tournés vers le Seigneur, car c'est Lui qui tirera mes pieds du lacet.
Réspice in me et miserére mei, * quia únicus et pauper sum ego.Regarde-moi et aie pitié de moi, car je suis délaissé et malheureux.
Diláta angústias cordis mei * et de necessitátibus meis érue me.Les angoisses de mon coeur se sont accrues : tire-moi de ma détresse !
Vide humilitátem meam et labórem meum * et dimítte univérsa delícta mea.Vois ma misère et ma peine, et pardonne tous mes péchés.
Réspice inimícos meos, quóniam multiplicáti sunt, * et ódio crudéli odérunt me.Vois combien sont nombreux mes ennemis, et quelle haine violente ils ont contre moi
Custódi ánimam meam et érue me; * non erubéscam, quóniam sperávi in te.Garde mon âme et sauve-moi ! Que je ne sois pas confus, car j'ai mis en Toi ma confiance!
Innocéntia et æquitas custódiant me, * quia sustínui te.Que l'innocence et la droiture me protègent, car j'espère en Toi.
Líbera, Deus, Israel * ex ómnibus tribulatiónibus suis.O Dieu, délivre Israël de toutes ses angoisses !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Multiplicábitur eius impérium, et pacis non erit finis.Ant. Son pouvoir sera étendu, et la paix n'aura pas de fin.
éditer éditer
Lectio brevis (Cf. Lam 1, 16)
Lecture brève (Cf. Lam 1, 16)
Ego plorans, et óculus meus dedúcens aquas; facti sunt fílii mei desoláti, quóniam inváluit inimícus.C'est pour cela que je pleure, que mon oeil, mon oeil se fond en larmes; mes fils sont dans la désolation, car l'ennemi l'emporte.
éditer éditer
V/. Stola iucunditátis índuit eos Dóminus.
R/. Et corónam pulchritúdinis pósuit super cápita eórum.
V/. Le Seigneur les a revêtus d'une robe de joie. R/. Il a posé sur eux une couronne de beauté.
Orémus. Prions.
éditer éditer
Deus, cuius hodiérna die præcónium Innocéntes mártyres non loquéndo, sed moriéndo conféssi sunt, da, quæsumus, ut fidem tuam, quam lingua nostra lóquitur, étiam móribus vita fateátur. Per Christum Dóminum nostrum.O Dieu, c'est en ce jour que les martyrs Inocents ont proclamé Ta gloire non par la parole, mais par la mort ; et nous implorons Ta faveur pour que notre foi, que notre bouche proclame, soit aussi proférée par notre vie entière. Par le Christ notre Seigneur.
éditer éditer
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Tertiam - psalmodia complementaria

A Tierce - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
éditer éditer
Ant. 1 Erant Ioseph et María, mater Iesu, mirántes super iis, quæ dicebántur de illo.Ant. 1 Joseph et Marie, la mère de Jésus, étaient dans l'étonnement pour les choses que l'on disait de Lui.
éditer éditer
Psalmus 119 (120)
Psaume 119 (120)
Desiderium pacis
Désir de paix
In tribulatione patientes, orationi instantes (Rom 12, 12).
Soyez patients dans l'affliction, assidus à la prière, (Rom 12, 12).
Ad Dóminum, cum tribulárer, clamávi, * et exaudívit me.Vers le Seigneur, dans ma détresse, j'ai crié, et Il m'a exaucé:
Dómine, líbera ánimam meam a lábiis mendácii, * a língua dolósa.« Seigneur, délivre mon âme de la lèvre de mensonge, de la langue astucieuse! »
Quid detur tibi aut quid apponátur tibi, * língua dolósa?Que te sera-t-il donné, quel sera ton profit, langue perfide?
Sagíttæ poténtis acútæ * cum carbónibus iuniperórum.Les flèches aiguës du Tout-puissant, avec les charbons ardents du genêt.
Heu mihi, quia peregrinátus sum in Mosoch, * habitávi ad tabernácula Cedar!Malheureux que je suis de séjourner dans Mések, d'habiter sous les tentes de Cédar !
Multum íncola fuit ánima mea * cum his, qui odérunt pacem.Trop longtemps j'ai demeuré avec ceux qui haïssent la paix.
Ego eram pacíficus; * cum loquébar, illi impugnábant me.Je suis un homme de paix et, quand je leur parle, ils sont pour la guerre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. 2 María autem conservábat ómnia verba hæc, cónferens in corde suo.Ant. 2 Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant dans son coeur.
éditer éditer
Psalmus 120 (121)
Psaume 120 (121)
Custos populi
Garde du peuple
Non esurient amplius, neque sitient amplius, neque cadet super illos sol neque ullus æstus (Ap 7, 16).
Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, la brûlure du soleil ne les accablera plus. (Ap 7, 16).
Levábo óculos meos in montes: * unde véniet auxílium mihi?Je lève les yeux vers les montagnes : d'où me viendra le secours?
Auxílium meum a Dómino, * qui fecit cælum et terram.Mon secours viendra du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Non dabit in commotiónem pedem tuum, * neque dormitábit, qui custódit te.Il ne permettra pas que ton pied trébuche; celui qui te garde ne sommeillera pas.
Ecce non dormitábit neque dórmiet, * qui custódit Israel.Non, il ne sommeille ni ne dort, celui qui garde Israël.
Dóminus custódit te, † Dóminus umbráculum tuum, * ad manum déxteram tuam.Le Seigneur est ton gardien, le Seigneur est ton abri, toujours à ta droite.
Per diem sol non percútiet te, * neque luna per noctem.Pendant le jour le soleil ne te frappera point, ni la lune pendant la nuit.
Dóminus custódiet te ab omni malo; * custódiet ánimam tuam Dóminus.Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ton âme.
Dóminus custódiet intróitum tuum et éxitum tuum * ex hoc nunc et usque in sæculumLe Seigneur gardera ton départ et ton arrivée, maintenant et à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. 3 María autem conservábat ómnia verba hæc, cónferens in corde suo.Ant. 3 Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant dans son coeur.
éditer éditer
Psalmus 121 (122)
Psaume 121 (122)
Civitas sancta Ierusalem
La cité sainte de Jérusalem
Accessistis ad Sion montem et civitatem Dei viventis, Ierusalem cælestem (Hebr 12, 22).
Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant qui est la Jérusalem céleste (Hebr 12, 22).
Lætátus sum in eo quod dixérunt mihi: * «In domum Dómini íbimus» .J'ai été dans la joie quand on m'a dit: « Allons à la maison du Seigneur »
Stantes iam sunt pedes nostri * in portis tuis, Ierúsalem.Enfin nos pieds s'arrêtent à tes portes, Jérusalem.
Ierúsalem, quæ ædificáta est ut cívitas, * sibi compácta in idípsum.Jérusalem, tu es bâtie comme une ville où tout se tient ensemble.
Illuc enim ascendérunt tribus, tribus Dómini, * testimónium Israel, ad confiténdum nómini Dómini.Là montent les tribus, les tribus du Seigneur, selon la loi d'Israël, pour louer le nom du Seigneur.
Quia illic sedérunt sedes ad iudícium, *sedes domus David.Là sont établis des sièges pour le jugement, les sièges de la maison de David.
Rogáte, quæ ad pacem sunt Ierúsalem: * «Secúri sint diligéntes te!Faites des voeux pour Jérusalem: « Qu'ils soient en sûreté ceux qui t'aiment !
Fiat pax in muris tuis, * et secúritas in túrribus tuis! ».Que la paix règne dans tes murs, la prospérité dans tes palais ! »
Propter fratres meos et próximos meos * loquar: «Pax in te! ».A cause de mes frères et de mes amis, je dis : «Paix sur toi ! ».
Propter domum Dómini Dei nostri * exquíram bona tibi.A cause de la maison du Seigneur, notre Dieu, je désire pour toi le bonheur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo

Messe du jeudi 28 décembre 2017 - Les Saints Innocents, martyrs

Infra octavam Nativitatis Dans l'octave de la Nativité
Feria V Jeudi
Ss. Innocentium, martyrum Les Saints Innocents, martyrs
Festum Fête


éditer éditer
Introitus Introït
Ps. 8, 3
EX ore infántium, Deus, et lacténtium perfecísti laudem propter inimícos tuos. Ps. ibid., 2 Dómine, Dóminus noster: quam admirábile est nomen tuum in univérsa terra ! V/. Glória Patri. De la bouche des enfants et de ceux qui sont encore allaités, Tu as tiré une louange parfaite contre Tes adversaires. Ps. ib., 2. Seigneur, notre Maître, que Ton Nom est admirable dans toute la terre.
OrémusPrions
Collecta éditer
Collecte éditer
Deus, cuius hodiérna die præcónium Innocéntes mártyres non loquéndo, sed moriéndo conféssi sunt, da, quæsumus, ut fidem tuam, quam lingua nostra lóquitur, étiam móribus vita fateátur. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. O Dieu, c'est en ce jour que les martyrs Inocents ont proclamé Ta gloire non par la parole, mais par la mort ; et nous implorons Ta faveur pour que notre foi, que notre bouche proclame, soit aussi proférée par notre vie entière. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
éditer éditer
Ioannis I (1,5-2,2) 1 Jn 1,5-2,2
Carissimi: Haec est annuntiátio, quam audívimus ab eo et annuntiámus vobis, quóniam Deus lux est, et ténebrae in eo non sunt ullae.Si dixérimus quóniam communiónem habémus cum eo, et in ténebris ambulámus, méntimur et non fácimus veritátem; si autem in luce ambulémus, sicut ipse est in luce, communiónem habémus ad ínvicem, et sanguis Iésu Fílii eíus mundat nos ab omni peccáto. Si dixérimus quóniam peccátum non habémus, nosmetípsos sedúcimus, et véritas in nobis non est. Si confiteámur peccáta nostra, fidélis est et iústus, ut remíttat nobis peccáta et emúndet nos ab omni iniustítia. Si dixérimus quóniam non peccávimus, mendácem fácimus eum, et verbum eíus non est in nobis. Filíoli mei, haec scribo vobis, ut non peccétis. Sed si quis pecca verit, advocátum habémus ad Patrem, Iésum Christum iústum; et ipse est propitiátio pro peccátis nostris, non pro nostris autem tantum sed étiam pro tótius mundi. Très chers : voici le message que nous avons appris de Lui, et que nous vous annonçons, est que Dieu est lumière, et qu'il n'y a point en Lui de ténèbres. Si nous disons que nous sommes en communion avec Lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité. Mais si nous marchons dans la lumière, comme Il est Lui-même dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres, et le sang de Jésus-Christ Son Fils nous purifie de tout péché. Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous. Si nous confessons nos péchés, Il est fidèle et juste, pour nous remettre nos péchés, et pour nous purifier de toute iniquité. Si nous disons que nous n'avons pas péché, nous Le faisons menteur, et Sa parole n'est pas en nous. Mes petits enfants, je vous écris ces choses afin que vous ne péchiez point; mais quand même quelqu'un aurait péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le Juste. C'est Lui qui est une propitiation pour nos péchés; et non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
éditer éditer
Graduale Graduel
Ps. 123, 7-8
Anima nostra, sicut passer, erépta est de láqueo venántium. V/. Láqueus contrítus est, et nos liberáti sumus: adiutórium nostrum in nómine Dómini, qui fecit caelum et terram. R/. Notre âme comme le passereau, s'est échappée du filet du chasseur. V/. Le filet s'est rompu, et nous avons été libérés : notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
éditer éditer
Allelúia. Allelúia.
Ps. 112, 1
R/. Allelúia. V/. Laudáte, púeri, Dóminum, laudáte nomen Dómini. R/. Alléluia. V/. Louez, enfants, le Seigneur, louez le nom du Seigneur.
Evangelium Evangile
éditer éditer
Matthaeus (2,13-18)
Cum recessíssent Magi, ecce ángelus Dómini appáret in somnis Ióseph dicens: “Súrge et áccipe púerum et matrem eíus et fuge in Aegýptum et esto ibi, usque dum dicam tibi; futúrum est enim ut Heródes quaerat púerum ad perdéndum eum.” Qui consúrgens accépit púerum et matrem eíus nocte et recéssit in Aegýptum et erat ibi usque ad óbitum Heródis, ut adimplerétur, quod dictum est a Dómino per prophétam dicéntem: “Ex Aegýpto vocávi fílium meum.” Tunc Heródes videns quóniam illúsus esset a Magis, irátus est valde et mittens óccidit omnes púeros, qui erant in Béthlehem et in ómnibus fínibus eíus, a bimátu et infra, secúndum tempus, quod exquisíerat a Magis. Tunc adimplétum est, quod dictum est per Ierémiam prophétam dicéntem: “Vox in Rama audíta est, plorátus et ululátus multus: Rachel plorans fílios suos, et nóluit consolári, quia non sunt.” Lorsque les Mages furent partis, voici qu’un Ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, disant : Lève-toi, prends l’Enfant et Sa Mère, et fuis en Egypte, et restes-y jusqu’à ce que je te parle ; car il arrivera qu’Hérode cherchera l’Enfant pour Le faire mourir. Joseph s’étant levé, prit l’Enfant et Sa Mère durant la nuit, et se retira en Egypte. Et il y resta jusqu’à la mort d’Hérode, afin que s’accomplît ce que le Seigneur avait dit par le prophète, en ces termes : J’ai rappelé Mon Fils d’Egypte. Alors Hérode, voyant qu’il avait été joué par les Mages, entra dans une grande colère ; et il envoya tuer tous les enfants qui étaient à Bethléem et dans tous ses environs, depuis l’âge de deux ans et au-dessous, selon le temps dont il s’était enquis auprès des Mages. Alors s’accomplit ce qui avait été dit par le prophète Jérémie, en ces termes : Une voix a été entendue à Rama, des pleurs et de grandes lamentations ; c’est Rachel pleurant ses enfants, et elle n’a pas voulu être consolée, parce qu’ils ne sont plus.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
éditer éditer
Offertorium Offertoire
Ps. 123, 7
Anima nostra sicut passer erépta est de láqueo venántium: láqueus contrítus est, et nos liberáti sumus. Notre âme s’est échappée comme un passereau du filet des chasseurs. Le filet a été brisé et nous avons été délivrés.
éditer éditer
wp-content/plugins/liturgia/LH/TXT/.xml éditer wp-content/plugins/liturgia/LH/TXT/.xml éditer
éditer éditer
Communio Communion
Matth. 2, 18
Vox in Rama audíta est, plorátus, et ululátus: Rachel plorans fílios suos, et nóluit consolári, quia non sunt. Une voix a été entendue en Rama, des plaintes et des cris lamentables : Rachel pleure ses enfants ; et elle n’a pas voulu être consolée, parce qu’ils ne sont plus.
éditer éditer

Modifications aux messes lues :

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo

Office de sexte du jeudi 28 décembre 2017 - Les Saints Innocents, martyrs

Infra octavam Nativitatis Dans l'octave de la Nativité
Feria V Jeudi
Ss. Innocentium, martyrum Les Saints Innocents, martyrs
Festum Fête
Ad Sextam
Ad Sextam
éditer éditer
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
éditer éditer
Hymnus
Hymne
Rector potens, verax Deus,
Maître puissant, Dieu Vérité,
qui témperas rerum vices,
Tu règles la marche du temps,
splendóre mane ínstruis
Tu formes l'aube en sa clarté,
et ígnibus merídiem.
au midi Tu donnes ses flammes.
  
Exstíngue flammas lítium,
Éteins le feu des dissensions,
aufer calórem nóxium,
calme la fièvre du péché,
confer salútem córporum
apporte à nos corps la santé
verámque pacem córdium.
à nos cœurs, la paix véritable.
  
Praesta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi, le Fils égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l'Esprit consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
régnant pour les siècles des siècles.
éditer éditer
Ant. 1 Erant Ioseph et María, mater Iesu, mirántes super iis, quæ dicebántur de illo.Ant. 1 Joseph et Marie, la mère de Jésus, étaient dans l'étonnement pour les choses que l'on disait de Lui.
éditer éditer
Psalmus 118 (119), 17-24
Psaume 118 (119), 17-24
III (Ghimel)
III (Ghimel)
Bénefac servo tuo, et vivam * et custódiam sermónem tuum.Use de bonté envers Ton serviteur, afin que je vive; et j'observerai Ta parole.
Revéla óculos meos, * et considerábo mirabília de lege tua.Ouvre mes yeux, pour que je contemple les merveilles de Ta loi.
Incola ego sum in terra, * non abscóndas a me præcépta tua.Je suis un étranger sur la terre: ne me cache pas Tes commandements.
Defécit ánima mea in desiderándo iudícia tua * in omni témpore.Mon âme est brisée par le désir, qui toujours la porte vers Tes préceptes.
Increpásti supérbos; * maledícti, qui errant a præcéptis tuis.Tu menaces les orgueilleux, ces maudits, qui s'égarent loin de tes commandements.
Aufer a me oppróbrium et contémptum, * quia testimónia tua servávi.Eloigne de moi la honte et le mépris, car j'observe Tes enseignements.
Etsi príncipes sedent et advérsum me loquúntur, * servus tamen tuus exercétur in iustificatiónibus tuis.Que les princes siègent et parlent contre moi: Ton serviteur méditera tes lois.
Nam et testimónia tua delectátio mea, * et consílium meum iustificatiónes tuæ.Oui, Tes enseignements font mes délices, ce sont les hommes de mon conseil.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Erant Ioseph et María, mater Iesu, mirántes super iis, quæ dicebántur de illo.Ant. Joseph et Marie, la mère de Jésus, étaient dans l'étonnement pour les choses que l'on disait de Lui.
éditer éditer
Ant. 2 María autem conservábat ómnia verba hæc, cónferens in corde suo.Ant. 2 Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant dans son coeur.
éditer éditer
Psalmus 24 (25)
Psaume 24 (25)
Imploratio veniæ et salutis
Imploration pour la venue et le salut
Spes non confundit (Rom 5, 5).
L'’espérance ne confond pas (Rom 5, 5).
I
I
Ad te, Dómine, levávi ánimam meam, * Deus meus, in te confído: non erubéscam.Vers Toi Seigneur, j'élève mon âme, mon Dieu. En Toi je me confie : que je n'aie pas de confusion !
Neque exsúltent super me inimíci mei, * étenim univérsi, qui sústinent te, non confundéntur.Que mes ennemis ne se réjouissent pas à mon sujet ! Non, aucun de ceux qui espèrent en Toi ne sera confondu ;
Confundántur infidéliter agéntes * propter vanitátem.ceux là seront confondus qui sont infidèles sans cause.
Vias tuas, Dómine, demónstra mihi * et sémitas tuas édoce me.Seigneur, fais-moi connaître Tes voies, enseigne-moi tes sentiers.
Dírige me in veritáte tua et doce me, quia tu es Deus salútis meæ, * et te sustínui tota die.Conduis-moi dans Ta vérité, et instruis-moi, car Tu es le Dieu de mon salut; tout le jour en Toi j'espère.
Reminíscere miseratiónum tuárum, Dómine, * et misericordiárum tuárum, quóniam a sæculo sunt.Souviens-Toi de Ta miséricorde, Seigneur, et de Ta bonté car elles sont éternelles.
Peccáta iuventútis meæ et delícta mea ne memíneris; secúndum misericórdiam tuam meménto mei tu, * propter bonitátem tuam, Dómine.Ne te souviens pas des péchés de ma jeunesse ni de mes transgressions; souviens-Toi de moi selon Ta miséricorde, à cause de Ta bonté, ô Seigneur,
Dulcis et rectus Dóminus, * propter hoc peccatóres viam docébit;le Seigneur est bon et droit; c'est pourquoi Il indique aux pécheurs la voie.
díriget mansuétos in iudício, * docébit mites vias suas.Il fait marcher les humbles dans la justice, il enseigne aux humbles Sa voie.
Univérsæ viæ Dómini misericórdia et véritas * custodiéntibus testaméntum eius et testimónia eius.Tous les sentiers du Seigneur sont miséricorde et fidélité, pour ceux qui gardent Son alliance et Ses commandements.
Propter nomen tuum, Dómine, propitiáberis peccáto meo: * multum est enim.A cause de Ton nom, le Seigneur, Tu pardonneras mon iniquité, car elle est grande.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. María autem conservábat ómnia verba hæc, cónferens in corde suo.Ant. Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant dans son coeur.
éditer éditer
Ant. 3 Multiplicábitur eius impérium, et pacis non erit finis.Ant. 3 Son pouvoir sera étendu, et la paix n'aura pas de fin.
éditer éditer
II
II
Quis est homo, qui timet Dóminum? * Docébit eum viam, quam éligat.Quel est l'homme qui craint le Seigneur? Le Seigneur lui montre la voie qu'il doit choisir.
Anima eius in bonis demorábitur, * et semen eius hereditábit terram.Son âme repose dans le bonheur, et sa postérité possédera le pays.
Familiáriter aget Dóminus cum timéntibus eum, * ut testaméntum suum maniféstet illis.La familiarité du Seigneur est pour ceux qui Le craignent; ll leur fait connaître les bénédictions de Son alliance.
Oculi mei semper ad Dóminum, * quóniam ipse evéllet de láqueo pedes meos.J'ai les yeux constamment tournés vers le Seigneur, car c'est Lui qui tirera mes pieds du lacet.
Réspice in me et miserére mei, * quia únicus et pauper sum ego.Regarde-moi et aie pitié de moi, car je suis délaissé et malheureux.
Diláta angústias cordis mei * et de necessitátibus meis érue me.Les angoisses de mon coeur se sont accrues : tire-moi de ma détresse !
Vide humilitátem meam et labórem meum * et dimítte univérsa delícta mea.Vois ma misère et ma peine, et pardonne tous mes péchés.
Réspice inimícos meos, quóniam multiplicáti sunt, * et ódio crudéli odérunt me.Vois combien sont nombreux mes ennemis, et quelle haine violente ils ont contre moi
Custódi ánimam meam et érue me; * non erubéscam, quóniam sperávi in te.Garde mon âme et sauve-moi ! Que je ne sois pas confus, car j'ai mis en Toi ma confiance!
Innocéntia et æquitas custódiant me, * quia sustínui te.Que l'innocence et la droiture me protègent, car j'espère en Toi.
Líbera, Deus, Israel * ex ómnibus tribulatiónibus suis.O Dieu, délivre Israël de toutes ses angoisses !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Multiplicábitur eius impérium, et pacis non erit finis.Ant. Son pouvoir sera étendu, et la paix n'aura pas de fin.
éditer éditer
Lectio brevis (Cf. Lam 2, 11)
Lecture brève (Cf. Lam 2, 11)
Defecérunt præ lácrimis óculi mei, efferbuérunt víscera mea; cum defíceret párvulus et lactens in platéis óppidi.Mes yeux se consument dans les larmes, mes entrailles sont émues; à la vue des enfants et des nourrissons qui tombent en défaillance sur les places de la ville.
éditer éditer
V/. Iusti autem in perpétuum vivent.
R/. Et apud Dóminum est merces eórum.
V/. Les justes vivient pour l'éternité. R/. Ils demeurent devant le Seigneur.
Orémus. Prions.
éditer éditer
Deus, cuius hodiérna die præcónium Innocéntes mártyres non loquéndo, sed moriéndo conféssi sunt, da, quæsumus, ut fidem tuam, quam lingua nostra lóquitur, étiam móribus vita fateátur. Per Christum Dóminum nostrum.O Dieu, c'est en ce jour que les martyrs Inocents ont proclamé Ta gloire non par la parole, mais par la mort ; et nous implorons Ta faveur pour que notre foi, que notre bouche proclame, soit aussi proférée par notre vie entière. Par le Christ notre Seigneur.
éditer éditer
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Sextam - psalmodia complementaria

A Sexte - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
éditer éditer
Ant. 1 Erant Ioseph et María, mater Iesu, mirántes super iis, quæ dicebántur de illo.Ant. 1 Joseph et Marie, la mère de Jésus, étaient dans l'étonnement pour les choses que l'on disait de Lui.
éditer éditer
Psalmus 122 (123)
Psaume 122 (123)
Dominus fiducia populi
Le Seigneur, confiance du peuple
Duo cæci... clamaverunt: «Domine, miserere nostri, Fili David» (Mt 20, 30).
Deux aveugles… crièrent « Seigneur, aie pitié de nous, Fils de David » (Mt 20, 30).
Ad te levávi óculos meos, * qui hábitas in cælis.J'élève mes yeux vers Toi, ô toi qui siège dans les cieux!
Ecce sicut óculi servórum ad manus dominórum suórum, * sicut óculi ancíllæ ad manus dóminæ suæ,Comme l'oeil du serviteur est fixé sur la main de son maître, et l'oeil de la servante sur la main de sa maîtresse,
ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, * donec misereátur nostri.ainsi nos yeux sont fixés sur le Seigneur, notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri, * quia multum repléti sumus despectióne;Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous n'avons été que trop rassasiés d'opprobres.
quia multum repléta est ánima nostra * derisióne abundántium et despectióne superbórum.Notre âme n'a été que trop rassasiée de la moquerie des superbes, du mépris des orgueilleux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. 2 María autem conservábat ómnia verba hæc, cónferens in corde suo.Ant. 2 Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant dans son coeur.
éditer éditer
Psalmus 123 (124)
Psaume 123 (124)
Adiutorium nostrum in nomine Domini
Notre secours est dans le nom du Seigneur
Dixit Dominus Paulo: «Noli timere ... quia ego sum tecum» (Act 18, 9-10).
Le Seigneur dit à Paul : «ne crains pas ... Je suis avec toi» (Act 18, 9-10).
Nisi quia Dóminus erat in nobis, dicat nunc Israel, † nisi quia Dóminus erat in nobis, * cum exsúrgerent hómines in nos:Si le Seigneur n'eût été pour nous, qu'Israël le proclame, si le Seigneur n'eût été pour nous, quand les hommes se sont élevés contre nous.
forte vivos deglutíssent nos, * cum irascerétur furor eórum in nos.Ils nous auraient dévorés tout vivants, quand leur colère s'est allumée contre nous.
Fórsitan aqua absorbuísset nos, † torrens pertransísset ánimam nostram * fórsitan pertransíssent ánimam nostram aquæ intumescéntes.Les eaux nous auraient engloutis, le torrent eût passé sur notre âme; sur notre âme auraient passé les eaux impétueuses.
Benedíctus Dóminus; * qui non dedit nos in direptiónem déntibus eórum.Béni soit le Seigneur, qui ne nous a pas livrés à leurs dents.
Anima nostra sicut passer erépta est * de láqueo venántium:Notre âme, comme le passereau, s'est échappée du filet de l'oiseleur :
láqueus contrítus est, * et nos erépti sumus.le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Adiutórium nostrum in nómine Dómini, * qui fecit cælum et terram.Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. 3 Multiplicábitur eius impérium, et pacis non erit finis.Ant. 3 Son pouvoir sera étendu, et la paix n'aura pas de fin.
éditer éditer
Psalmus 124 (125)
Psaume 124 (125)
Dominus custos populi sui
Le Seigneur prend soin de son peuple
Pax super Israel Dei (Gal 6, 16).
La paix de Dieu sur Israël (Gal 6, 16).
Qui confídunt in Dómino sicut mons Sion: * non commovébitur, in ætérnum manet.Ceux qui se confient dans le Seigneur sont comme la montagne de Sion: elle ne chancelle point, elle est établie pour toujours.
Ierúsalem, montes in circúitu eius, † et Dóminus in circúitu pópuli sui * ex hoc nunc et usque in sæculum.Jérusalem a autour d'elle une ceinture de montagnes: ainsi le Seigneur entoure Son peuple, dès maintenant et à jamais.
Quia non requiéscet virga iniquitátis super sortem iustórum, * ut non exténdant iusti ad iniquitátem manus suas.Le sceptre des méchants ne restera pas sur l'héritage des justes, afin que les justes ne portent pas aussi leurs mains vers l'iniquité.
Bénefac, Dómine, bonis * et rectis corde.Seigneur, répands Tes bontés sur les bons, et sur ceux qui ont le coeur droit.
Declinántes autem per vias pravas † addúcet Dóminus cum operántibus iniquitátem. * Pax super Israel!Mais sur ceux qui se détournent en des voies tortueuses, que le Seigneur les abandonne avec ceux qui font le mal. Paix sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo

Office de none du jeudi 28 décembre 2017 - Les Saints Innocents, martyrs

Infra octavam Nativitatis Dans l'octave de la Nativité
Feria V Jeudi
Ss. Innocentium, martyrum Les Saints Innocents, martyrs
Festum Fête
Ad Nonam
Ad Nonam
éditer éditer
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
éditer éditer
Hymnus
Hymne
Rerum, Deus, tenax vigor,
Dieu fort, soutien de l'univers,
immótus in te pérmanens,
qui est en Toi sans changement,
lucis diúrnae témpora
Tu fixes dans leur succession
succéssibus detérminans,
les temps que le soleil mesure.
  
Largíre clarum véspere,
Donne-nous un soir lumineux
quo vita numquam décidat,
où la vie ne décline pas,
sed praémium mortis sacrae
où, pour le fruit de la Sainte Mort,
perénnis instet glória.
resplendira toujours la gloire.
  
Praesta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi, le Fils égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l'Esprit consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
régnant pour les siècles des siècles.
éditer éditer
Ant. 1 Erant Ioseph et María, mater Iesu, mirántes super iis, quæ dicebántur de illo.Ant. 1 Joseph et Marie, la mère de Jésus, étaient dans l'étonnement pour les choses que l'on disait de Lui.
éditer éditer
Psalmus 118 (119), 17-24
Psaume 118 (119), 17-24
III (Ghimel)
III (Ghimel)
Bénefac servo tuo, et vivam * et custódiam sermónem tuum.Use de bonté envers Ton serviteur, afin que je vive; et j'observerai Ta parole.
Revéla óculos meos, * et considerábo mirabília de lege tua.Ouvre mes yeux, pour que je contemple les merveilles de Ta loi.
Incola ego sum in terra, * non abscóndas a me præcépta tua.Je suis un étranger sur la terre: ne me cache pas Tes commandements.
Defécit ánima mea in desiderándo iudícia tua * in omni témpore.Mon âme est brisée par le désir, qui toujours la porte vers Tes préceptes.
Increpásti supérbos; * maledícti, qui errant a præcéptis tuis.Tu menaces les orgueilleux, ces maudits, qui s'égarent loin de tes commandements.
Aufer a me oppróbrium et contémptum, * quia testimónia tua servávi.Eloigne de moi la honte et le mépris, car j'observe Tes enseignements.
Etsi príncipes sedent et advérsum me loquúntur, * servus tamen tuus exercétur in iustificatiónibus tuis.Que les princes siègent et parlent contre moi: Ton serviteur méditera tes lois.
Nam et testimónia tua delectátio mea, * et consílium meum iustificatiónes tuæ.Oui, Tes enseignements font mes délices, ce sont les hommes de mon conseil.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Erant Ioseph et María, mater Iesu, mirántes super iis, quæ dicebántur de illo.Ant. Joseph et Marie, la mère de Jésus, étaient dans l'étonnement pour les choses que l'on disait de Lui.
éditer éditer
Ant. 2 María autem conservábat ómnia verba hæc, cónferens in corde suo.Ant. 2 Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant dans son coeur.
éditer éditer
Psalmus 24 (25)
Psaume 24 (25)
Imploratio veniæ et salutis
Imploration pour la venue et le salut
Spes non confundit (Rom 5, 5).
L'’espérance ne confond pas (Rom 5, 5).
I
I
Ad te, Dómine, levávi ánimam meam, * Deus meus, in te confído: non erubéscam.Vers Toi Seigneur, j'élève mon âme, mon Dieu. En Toi je me confie : que je n'aie pas de confusion !
Neque exsúltent super me inimíci mei, * étenim univérsi, qui sústinent te, non confundéntur.Que mes ennemis ne se réjouissent pas à mon sujet ! Non, aucun de ceux qui espèrent en Toi ne sera confondu ;
Confundántur infidéliter agéntes * propter vanitátem.ceux là seront confondus qui sont infidèles sans cause.
Vias tuas, Dómine, demónstra mihi * et sémitas tuas édoce me.Seigneur, fais-moi connaître Tes voies, enseigne-moi tes sentiers.
Dírige me in veritáte tua et doce me, quia tu es Deus salútis meæ, * et te sustínui tota die.Conduis-moi dans Ta vérité, et instruis-moi, car Tu es le Dieu de mon salut; tout le jour en Toi j'espère.
Reminíscere miseratiónum tuárum, Dómine, * et misericordiárum tuárum, quóniam a sæculo sunt.Souviens-Toi de Ta miséricorde, Seigneur, et de Ta bonté car elles sont éternelles.
Peccáta iuventútis meæ et delícta mea ne memíneris; secúndum misericórdiam tuam meménto mei tu, * propter bonitátem tuam, Dómine.Ne te souviens pas des péchés de ma jeunesse ni de mes transgressions; souviens-Toi de moi selon Ta miséricorde, à cause de Ta bonté, ô Seigneur,
Dulcis et rectus Dóminus, * propter hoc peccatóres viam docébit;le Seigneur est bon et droit; c'est pourquoi Il indique aux pécheurs la voie.
díriget mansuétos in iudício, * docébit mites vias suas.Il fait marcher les humbles dans la justice, il enseigne aux humbles Sa voie.
Univérsæ viæ Dómini misericórdia et véritas * custodiéntibus testaméntum eius et testimónia eius.Tous les sentiers du Seigneur sont miséricorde et fidélité, pour ceux qui gardent Son alliance et Ses commandements.
Propter nomen tuum, Dómine, propitiáberis peccáto meo: * multum est enim.A cause de Ton nom, le Seigneur, Tu pardonneras mon iniquité, car elle est grande.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. María autem conservábat ómnia verba hæc, cónferens in corde suo.Ant. Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant dans son coeur.
éditer éditer
Ant. 3 Multiplicábitur eius impérium, et pacis non erit finis.Ant. 3 Son pouvoir sera étendu, et la paix n'aura pas de fin.
éditer éditer
II
II
Quis est homo, qui timet Dóminum? * Docébit eum viam, quam éligat.Quel est l'homme qui craint le Seigneur? Le Seigneur lui montre la voie qu'il doit choisir.
Anima eius in bonis demorábitur, * et semen eius hereditábit terram.Son âme repose dans le bonheur, et sa postérité possédera le pays.
Familiáriter aget Dóminus cum timéntibus eum, * ut testaméntum suum maniféstet illis.La familiarité du Seigneur est pour ceux qui Le craignent; ll leur fait connaître les bénédictions de Son alliance.
Oculi mei semper ad Dóminum, * quóniam ipse evéllet de láqueo pedes meos.J'ai les yeux constamment tournés vers le Seigneur, car c'est Lui qui tirera mes pieds du lacet.
Réspice in me et miserére mei, * quia únicus et pauper sum ego.Regarde-moi et aie pitié de moi, car je suis délaissé et malheureux.
Diláta angústias cordis mei * et de necessitátibus meis érue me.Les angoisses de mon coeur se sont accrues : tire-moi de ma détresse !
Vide humilitátem meam et labórem meum * et dimítte univérsa delícta mea.Vois ma misère et ma peine, et pardonne tous mes péchés.
Réspice inimícos meos, quóniam multiplicáti sunt, * et ódio crudéli odérunt me.Vois combien sont nombreux mes ennemis, et quelle haine violente ils ont contre moi
Custódi ánimam meam et érue me; * non erubéscam, quóniam sperávi in te.Garde mon âme et sauve-moi ! Que je ne sois pas confus, car j'ai mis en Toi ma confiance!
Innocéntia et æquitas custódiant me, * quia sustínui te.Que l'innocence et la droiture me protègent, car j'espère en Toi.
Líbera, Deus, Israel * ex ómnibus tribulatiónibus suis.O Dieu, délivre Israël de toutes ses angoisses !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Multiplicábitur eius impérium, et pacis non erit finis.Ant. Son pouvoir sera étendu, et la paix n'aura pas de fin.
éditer éditer
Lectio brevis (Ier 31, 16 a. 17 a)
Lecture brève (Ier 31, 16 a. 17 a)
Quiéscat vox tua a plorátu, et óculi tui a lácrimis, quia est merces óperi tuo. Et est spes novíssimis tuis, ait Dóminus.Retiens ta voix de gémir Et tes yeux de pleurer. Car ton œoeuvre aura sa récompense. Il y a de l'espérance pour tes derniers jours, dit le Seigneur.
éditer éditer
V/. Exsultábunt sancti in glória.
R/. Lætabúntur in cubílibus suis.
V/. Les saints tressailliront (d’allégresse) dans la gloire R/. ils se réjouiront sur leurs couches.
Orémus. Prions.
éditer éditer
Deus, cuius hodiérna die præcónium Innocéntes mártyres non loquéndo, sed moriéndo conféssi sunt, da, quæsumus, ut fidem tuam, quam lingua nostra lóquitur, étiam móribus vita fateátur. Per Christum Dóminum nostrum.O Dieu, c'est en ce jour que les martyrs Inocents ont proclamé Ta gloire non par la parole, mais par la mort ; et nous implorons Ta faveur pour que notre foi, que notre bouche proclame, soit aussi proférée par notre vie entière. Par le Christ notre Seigneur.
éditer éditer
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Nonam - psalmodia complementaria

A None - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
éditer éditer
Ant. 1 Erant Ioseph et María, mater Iesu, mirántes super iis, quæ dicebántur de illo.Ant. 1 Joseph et Marie, la mère de Jésus, étaient dans l'étonnement pour les choses que l'on disait de Lui.
éditer éditer
Psalmus 125 (126)
Psaume 125 (126)
Gaudium et spes in Deo
Joie et espoir dans le Seigneur
Sicuti socii passionum estis, sic eritis et consolationis (2 Cor 1, 7).
Comme vous avez part aux souffrances, vous avez aussi part à la consolation (2 Cor 1, 7).
In converténdo Dóminus captivitátem Sion, * facti sumus quasi somniántes.Quand le Seigneur ramena les captifs de Sion, nous étions presque en rêve.
Tunc replétum est gáudio os nostrum, * et língua nostra exsultatióne.Alors notre bouche fut remplie de chants de joie, et notre langue de cris d'allégresse.
Tunc dicébant inter gentes: * «Magnificávit Dóminus fácere cum eis».Alors on disait parmi les nations: « Le Seigneur a fait de grandes choses pour eux. »
Magnificávit Dóminus fácere nobíscum; * facti sumus lætántes.Le Seigneur a fait pour nous de grandes choses; nous en avons été remplis de joie.
Convérte, Dómine, captivitátem nostram, * sicut torréntes in austro.Ramène, Seigneur, nos captifs, comme un torrent dans le pays du midi.
Qui séminant in lácrimis, * in exsultatióne metent.Ceux qui sèment dans les larmes * moissonneront dans l'allégresse.
Eúntes ibant et flebant * semen spargéndum portántes;Ils allaient et venaient en pleurant, tandis qu'ils jetaient leurs semences :
veniéntes autem vénient in exsultatióne * portántes manípulos suos.ils reviendront avec allégresse, chargés de leurs gerbes.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. 2 María autem conservábat ómnia verba hæc, cónferens in corde suo.Ant. 2 Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant dans son coeur.
éditer éditer
Psalmus 126 (127)
Psaume 126 (127)
Vanus labor sine Domino
Sans le Seigneur, le travail est vain
Dei ædificatio estis (1 Cor 3, 9).
En Dieu, vous êtes édifiés (1 Cor 3, 9).
Nisi Dóminus ædificáverit domum, * in vanum labórant, qui ædíficant eam.Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, en vain travaillent ceux qui la bâtissent.
Nisi Dóminus custodíerit civitátem, * frustra vígilat, qui custódit eam.Si le Seigneur ne garde pas la cité, en vain la sentinelle veille à ses portes.
Vanum est vobis ante lucem súrgere † et sero quiéscere, qui manducátis panem labóris, * quia dabit diléctis suis somnum.C'est en vain que vous vous levez avant le jour, et que vous retardez votre repos, mangeant le pain de la douleur : il en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil.
Ecce heréditas Dómini fílii, * merces fructus ventris.Voici, c'est un héritage du Seigneur, que les enfants, une récompense, que les fruits d'un sein fécond.
Sicut sagíttæ in manu poténtis, * ita fílii iuventútis.Comme les flèches dans la main d'un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse.
Beátus vir, qui implévit pháretram suam ex ipsis: * non confudétur, cum loquétur inimícis suis in porta.Heureux l'homme qui en a rempli son carquois. Ils ne rougiront pas quand ils répondront aux ennemis, à la porte de la ville.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. 3 Multiplicábitur eius impérium, et pacis non erit finis.Ant. 3 Son pouvoir sera étendu, et la paix n'aura pas de fin.
éditer éditer
Psalmus 127 (128)
Psaume 127 (128)
Pax domestica in Domino
Paix domestique dans le Seigneur
«Benedicat te Dominus ex Sion», id est: ex Ecclesia sua (Arnobius).
«Que le Seigneur te bénisse de Sion », c'est à dire : de Son Eglise (Arnobius).
Beátus omnis, qui timet Dóminum, * qui ámbulat in viis eius.Heureux l'homme qui craint le Seigneur, qui marche dans ses voies.
Labóres mánuum tuárum manducábis, * beátus es, et bene tibi erit.Tu te nourris alors du travail de tes mains; tu es heureux et comblé de biens.
Uxor tua sicut vitis fructífera * in latéribus domus tuæ;Ton épouse est comme une vigne féconde, dans l'intérieur de ta maison ;
fílii tui sicut novéllæ olivárum * in circúitu mensæ tuæ.tes fils, comme de jeunes plants d'olivier, autour de ta table.
Ecce sic benedicétur homo, * qui timet Dóminum.Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
Benedícat tibi Dóminus ex Sion, * et vídeas bona Ierúsalem ómnibus diébus vitæ tuæ;Que le Seigneur te bénisse de Sion, puisses-tu voir Jérusalem florissante tous les jours de ta vie ;
et vídeas fílios filiórum tuórum. * Pax super Israel!Puisses-tu voir les enfants de tes enfants. Que la paix soit sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo

Vêpres du jeudi 28 décembre 2017 - Les Saints Innocents, martyrs

Infra octavam Nativitatis Dans l'octave de la Nativité
Feria V Jeudi
SS. INNOCENTIUM, MARTYRUM SS. INNOCENTIUM, MARTYRUM
Festum Fête
Ad Vesperas
Aux Vêpres
éditer éditer
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
éditer éditer
Hymnus
Hymne
Christe, redémptor ómnium,
O Christ, ô Rédempteur de tous,
ex Patre, Patris Unice,
Issu du Père, Fils unique,
solus ante princípium
Toi qui seul, avant le principe,
natus ineffabíliter,
Es né inexprimablement,
  
Tu lumen, tu splendor Patris,
Splendeur du Père et Son éclat.
tu spes perénnis ómnium,
Espoir à jamais de tout homme,
inténde quas fundunt preces
Écoute les flots des prières
tui per orbem sérvuli.
De ceux qui Te servent partout.
  
Salútis auctor, récole
Auteur du salut, souviens-Toi:
quod nostri quondam córporis,
Naguère, Tu as pris la forme
ex illibáta Vírgine
De notre corps, en Ta naissance
nascéndo, formam súmpseris.
D'une femme au corps virginal.
  
Hic præsens testátur dies,
Ce jour présent en est témoin,
currens per anni círculum,
Que le cycle de l'an ramène:
quod solus a sede Patris
Seul, quittant le séjour du Père,
mundi salus advéneris;
Tu vins sauver le monde entier.
  
Hunc cælum, terra, hunc mare,
Le ciel et la terre et la mer
hunc omne quod in eis est,
Et tous les êtres qu'ils contiennent
auctórem advéntus tui
Louent, dans la joie de leur cantique,
laudat exsúltans cántico.
Ce jour de Ton avènement.
  
Nos quoque, qui sancto tuo
Et nous les hommes, nous aussi,
redémpti sumus sánguine,
Que Ton sang de grand prix rachète,
ob diem natális tui
Fêtons le jour de Ta naissance,
hymnum novum concínimus.
Entonnons le chant nouveau.
  
Iesu, tibi sit glória,
Toute gloire à Toi, ô Jésus,
qui natus es de Vírgine,
A Toi qui es né de la Vierge;
cum Patre et almo Spíritu,
Au Père, à l'Esprit, même gloire.
in sempitérna sæcula. Amen.
A travers les siècles sans fin!
éditer éditer
Ant. 1 Tecum princípium in die virtútis tuæ, in splendóribus sanctórum, ex útero ante lucíferum génui te.Ant. 1 Avec Toi est le principe au jour de Ta puissance, dans les splendeurs des saints : c'est de Mon sein qu'avant que l'aurore [existât] je T'ai engendré.
éditer éditer
Psalmus 109 (110)
Psaume 109 (110)
Messias rex et sacerdos
Le messie, roi et prêtre
Oportet illum regnare, donec ponat omnes inimicos sub pedibus eius (1 Cor 15, 25).
Il faut qu'Il règne, après avoir mis tous Ses ennemis sous Ses pieds (1 Cor 15, 25).
Dixit Dóminus Dómino meo: * «Sede a dextris meis,Le Seigneur a dit à mon Seigneur : * « Assieds-Toi à Ma droite,
donec ponam inimícos tuos * scabéllum pedum tuórum».en attendant que Je fasse de Tes ennemis l'escabeau de Tes pieds ».
Virgam poténtiæ tuæ emíttet Dóminus ex Sion: * domináre in médio inimicórum tuórum.Le Seigneur fera sortir de Sion le sceptre de Ta puissance : * domine au milieu de Tes ennemis.
Tecum principátus in die virtútis tuæ, † in splendóribus sanctis, * ex útero ante lucíferum génui te.Avec Toi est le principe au jour de Ta puissance, † dans les splendeurs des saints : * c'est de Mon sein qu'avant que l'aurore [existât] je T'ai engendré.
Iurávit Dóminus et non pænitébit eum: * «Tu es sacérdos in ætérnum secúndum órdinem Melchísedech».Le Seigneur a juré et Il ne S'en repentira point : * Tu es prêtre pour l'éternité, selon l'ordre de Melchisédech.
Dóminus a dextris tuis, * conquassábit in die iræ suæ reges.Le Seigneur est à Ta droite : * Il a brisé des rois au jour de Sa colère.
[Iudicábit in natiónibus: cumulántur cadávera, * conquassábit cápita in terra spatiósa.][Il exercera Ses jugements parmi les nations, en accumulant les cadavres, * Il écrasera sur la terre les têtes d'un grand nombre.]
De torrénte in via bibet, * proptérea exaltábit caput.Il boira du torrent dans le chemin : * c'est pour cela qu'Il lèvera la tête.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Tecum princípium in die virtútis tuæ, in splendóribus sanctórum, ex útero ante lucíferum génui te.Ant. Avec Toi est le principe au jour de Ta puissance, dans les splendeurs des saints : c'est de Mon sein qu'avant que l'aurore [existât] je T'ai engendré.
éditer éditer
Ant. 2 Apud Dóminum misericórdia, et copiósa apud eum redémptio.Ant. 2 Auprès du Seigneur, on trouve la miséricorde, la plénitude du rachat.
éditer éditer
Psalmus 129 (130)
Psaume 129 (130)
De profundis clamavi
Du fond des abîmes, je crie
Ipse salvum faciet populum suum a peccatis eorum (Mt 1, 21).
Voici qu'Il libérera Son peuple de ses péchés (Mt 1,21)
De profúndis clamávi ad te, Dómine; * Dómine, exáudi vocem meam.Du fond des abîmes je crie vers Toi, Seigneur; . Seigneur, exauce ma voix.
Fiant aures tuæ intendéntes * in vocem deprecatiónis meæ.Que Tes oreilles soient attentives * à la voix de ma supplication.
Si iniquitátes observáveris, Dómine, * Dómine, quis sustinébit?Si Tu examines nos iniquités, Seigneur, * Seigneur, qui subsistera devant Toi ?
Quia apud te propitiátio est, * ut timeámus te.Mais auprès de Toi est la miséricorde, * et à cause de Ta loi j'ai espéré en Toi.
Sustínui te, Dómine, * sustínuit ánima mea in verbo eius;Mon âme s'est soutenue par Sa parole;
sperávit ánima mea in Dómino * magis quam custódes auróram.Mon âme a espéré au Seigneur. Depuis la veille du matin
Magis quam custódes auróram * speret Israel in Dómino,jusqu'à la nuit, * qu'Israël espère au Seigneur;
quia apud Dóminum misericórdia, * et copiósa apud eum redémptio.car auprès du Seigneur est la miséricorde, * et on trouve en Lui une rédemption abondante.
Et ipse rédimet Israel * ex ómnibus iniquitátibus eíus.Il rachètera Lui-même Israël * de toutes ses iniquités.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Apud Dóminum misericórdia, et copiósa apud eum redémptio.Ant. Auprès du Seigneur, on trouve la miséricorde, la plénitude du rachat.
éditer éditer
Ant. 3 In princípio et ante sæcula Deus erat Verbum: ipse natus est hódie Salvátor mundi.Ant. 3 Au commencement et avant les siècles, le Verbe était Dieu ; Il est né aujourd'hui comme Sauveur du monde.
éditer éditer
Canticum (Cf. Col 1, 12-20) NT6
Cantique (Cf. Col 1, 12-20) NT6
Christus primogenitus omnis creaturæ et primogenitus ex mortuis
Le Christ, premier-né de toutes créatures, premier-né d'entre les morts
Grátias agámus Deo Patri, * qui idóneos nos fecit in partem sortis sanctórum in lúmine;Rendons grâce à Dieu le Père, Lui qui nous a donné d'avoir part à l'héritage des saints, dans la lumière;
qui erípuit nos de potestáte tenebrárum * et tránstulit in regnum Fílii dilectiónis suæ,nous arrachant à la puissance des ténèbres, Il nous a placés dans le Royaume de Son Fils bien-aimé,
in quo habémus redemptiónem, * remissiónem peccatórum;en Lui nous avons le rachat, le pardon des péchés;
qui est imágo Dei invisíbilis, * primogénitus omnis creatúræ,Il est l'image du Dieu invisible, le premier-né, avant toute créature.
quia in ipso cóndita sunt univérsa † in cælis et in terra, * visibília et invisibília,en Lui, tout fut créé, dans le ciel et sur la terre, les êtres visibles et invisibles,
sive throni sive dominatiónes * sive principátus sive potestátes.puissances, principautés, souverainetés, dominations, tout est créé par Lui et pour Lui.
Omnia per ipsum et in ipsum creáta sunt, † et ipse est ante ómnia, * et ómnia in ipso constant.Il est avant toute chose, et tout subsiste en Lui.
Et ipse est caput córporis Ecclésiæ; † qui est princípium, primogénitus ex mórtuis, * ut sit in ómnibus ipse primátum tenens,Il est aussi la tête du corps, la tête de l'Église: c'est Lui le commencement, le premier-né d'entre les morts, afin qu'il ait en tout la primauté,
quia in ipso complácuit omnem plenitúdinem habitáre * et per eum reconciliáre ómnia in ipsum,car Dieu a jugé bon qu'habite en Lui toute plénitude et que tout, par le Christ, Lui soit enfin réconcilié,
pacíficans per sánguinem crucis eius, * sive quæ in terris sive quæ in cælis sunt.faisant la paix par le sang de Sa Croix, la paix pour tous les êtres sur la terre et dans le ciel.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. In princípio et ante sæcula Deus erat Verbum: ipse natus est hódie Salvátor mundi.Ant. Au commencement et avant les siècles, le Verbe était Dieu ; Il est né aujourd'hui comme Sauveur du monde.
éditer éditer
Lectio brevis (Eph 2, 3b-5)
Lecture brève (Eph 2,3b-5)
Erámus natúra fílii iræ sicut et céteri. Deus autem, qui dives est in misericórdia, propter nímiam caritátem suam, qua diléxit nos, et cum essémus mórtui peccátis, convivificávit nos Christo: grátia estis salváti.Nous étions par nature enfants de colère, comme les autres. Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause de l'amour extrême dont Il nous a aimés, lorsque nous étions morts par nos péchés, nous a rendu la vie dans le Christ par la grâce duquel vous avez été sauvés.
Responsorium Breve
Répons bref
éditer éditer
R/.Verbum caro factum est, * Allelúia, allelúia. Verbum. V/.Et habitávit in nobis. * Allelúia, allelúia. Glória Patri. Verbum.R/. Le verbe S'est fait chair, * Alléluia, alléluia. V/. Et Il a habité parmi nous. Alléluia, alléluia. Gloire au Père. Le Verbe.
éditer éditer
Ant. Sancta et intácta Virgo Deum nobis génuit, téneris indútum membris, quem lactáre méruit: omnes ipsum adorémus, qui venit salváre nos.Ant. Sainte et intacte, la Vierge a donné naissance à Dieu pour nous, l'a entouré de ses tendres bras, a mérité de l'allaiter : adorons le donc, lui qui est venu pour nous sauver.
éditer éditer
Canticum Evangelicum (Lc 1, 46-55)
Cantique évangélique (Lc 1,46-55)
Exultatio animæ in Domino
Exultation de l'âme dans le Seigneur
Magníficat ✠ * ánima mea Dóminum, Mon âme glorifie le Seigneur,
et exsultávit spíritus meus * in Deo salvatóre meo, et Mon esprit a tressailli d'allégresse en Dieu Mon Sauveur,
quia respéxit humilitátem ancíllæ suæ.* Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generationes, parce qu'Il a jeté les yeux sur la bassesse de Sa servante. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse,
quia fecit mihi magna, qui potens est, * et sanctum nomen eius, parce que Celui qui est puissant a fait en Moi de grandes choses, et Son nom est saint;
et misericórdia eius in progénies et progénies* timéntibus eum. et Sa miséricorde se répand d'âge en âge sur ceux qui Le craignent.
Fecit poténtiam in bráchio suo, * dispérsit supérbos mente cordis sui; Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé ceux qui s'enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur.
depósuit poténtes de sede * et exaltávit húmiles; Il a renversé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles.
esuriéntes implévit bonis * et dívites dimísit inánes. Il a rempli de biens les affamés, et Il a renvoyé les riches les mains vides.
Suscépit Israel púerum suum,* recordátus misericórdiæ, Il a relevé Israël, Son serviteur, Se souvenant de Sa miséricorde:
sicut locútus est ad patres nostros,* Abraham et sémini eius in sæcula. selon ce qu'Il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa race pour toujours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Sancta et intácta Virgo Deum nobis génuit, téneris indútum membris, quem lactáre méruit: omnes ipsum adorémus, qui venit salváre nos.Ant. Sainte et intacte, la Vierge a donné naissance à Dieu pour nous, l'a entouré de ses tendres bras, a mérité de l'allaiter : adorons le donc, lui qui est venu pour nous sauver.
Preces
Prières litaniques.
éditer éditer
Grátias agámus Christo, qui lumen huius diéi nobis concédit, et ad eum clamémus: Rendons grâces au Christ, qui nous a donné la lumière de ce jour aujourd'hui, et crions vers Lui :
Bénedic et sanctífica nos, Dómine. Bénis-nous et sanctifie-nous Seigneur
Qui te pro peccátis nostris hóstiam obtulísti, Toi qui T'es offert pour nos péchés,
incépta et propósita suscípias hodiérna. accueille et agrée nos demandes ce ce jour.
Qui óculos nostros lucis dono lætíficas novæ, Toi qui par le don de la lumière réjouit à nouveau nos yeux,
lúcifer oriáris in córdibus nostris. que l'étoile du matin se lève dans nos coeurs.
Tríbue hódie nos esse ómnibus longánimes, Donne-nous d'être patients envers tous,
ut imitatóres tui fíeri possímus. afin que nous soyons Tes imitateurs.
Audítam, Dómine, fac nobis mane misericórdiam tuam. Fais-nous, Seigneur, entendre au matin Ta miséricorde
Sit hódie gáudium tuum fortitúdo nostra. Qu'aujourd'hui Ta joie soit notre force.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta éditer
Collecte éditer
Deus, cuius hodiérna die præcónium Innocéntes mártyres non loquéndo, sed moriéndo conféssi sunt, da, quæsumus, ut fidem tuam, quam lingua nostra lóquitur, étiam móribus vita fateátur. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. O Dieu, c'est en ce jour que les martyrs Inocents ont proclamé Ta gloire non par la parole, mais par la mort ; et nous implorons Ta faveur pour que notre foi, que notre bouche proclame, soit aussi proférée par notre vie entière. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
éditer éditer
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
éditer éditer
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo

Complies du jeudi 28 décembre 2017 - Les Saints Innocents, martyrs

Infra octavam Nativitatis Dans l'octave de la Nativité
Feria V Jeudi
SS. INNOCENTIUM, MARTYRUM SS. INNOCENTIUM, MARTYRUM
Festum Fête
Ad Completorium
Aux Complies
éditer éditer
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
éditer éditer
Conscientia discussio, quam sequi potest actus poenitentialis ut in Missa. Examen de conscience, qui peut être suivi d'un acte de pénitence comme à la Messe.

Confíteor Deo omnipoténti et vobis, fratres, quia peccávi nimis cogitatióne, verbo, ópere et omissióne:

Je confesse à Dieu tout puissant, et à vous, frères, que j'ai vraiment péché, en pensée, en parole, par action et par omission:
et, percutientes sibi pectus, dicunt: Et on se frappe la poitrine, en disant :

mea culpa, mea culpa, mea máxima culpa.

c'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute.
Deinde prosequuntur: Ensuite on poursuit:

Ideo precor beátam Maríam semper Vírginem, omnes Angelos et Sanctos, et vos, fratres, oráre pro me ad Dóminum Deum nostrum.

C'est pourquoi je supplie la bienheureuse Marie toujours Vierge, tous les Anges et les Saints, et vous, frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

V/. Misereátur nostri omnípotens Deus et, dimissís peccátis nostris, perdúcat nos ad vitam aetérnam. R/. Amen.

V/. Que le Dieu tout puissant aie pitié de nous, et nous ayant remis nos péchés, qu'Il nous conduise à la vie éternelle. R/. Amen.


éditer éditer
Hymnus
Hymne
Te lucis ante términum,
Avant que le jour ne s'éteigne,
rerum creátor, póscimus,
nous Te prions, Créateur de toute chose,
ut sólita cleméntia
dans Ta bonté de toujours,
sis præsul ad custódiam.
veille sur nous, garde-nous.
  
Te corda nostra sómnient,
Que nos cœurs rêvent de Toi,
te per sopórem séntiant,
qu'ils songent à Toi pendant le sommeil,
tuámque semper glóriam
qu'ils chantent encore Ta gloire
vicína luce cóncinant.
à l'approche de la lumière.
  
Vitam salúbrem tríbue,
Accorde-nous une vie saine,
nostrum calórem réfice
réchauffe-nous intérieurement,
tætram noctis calíginem
que Ta clarté illumine
tua collústret cláritas.
les tristes ténèbres de la nuit.
  
Præsta, Pater omnípotens,
Exauce-nous, Père tout-puissant,
per Iesum Christum Dóminum,
par Jésus-Christ le Seigneur,
qui tecum in perpétuum
qui avec Toi et le Saint-Esprit
regnat cum Sancto Spíritu. Amen.
règne éternellement. Amen.
éditer éditer
Ant. 1 Caro mea * requiéscet in spe.Ant. 1 Ma chair repose dans l’espérance.
éditer éditer
Psalmus 15 (16)
Psaume 15 (16)
Dominus pars hereditatis meæ
Le Seigneur est ma part d’héritage
Deus suscitavit Iesum solutis doloribus mortis (Act 2, 24).
Dieu a ressuscité Jésus, en Le délivrant des douleurs de la mort (Act 2, 24).
Consérva me, Deus, * quóniam sperávi in te.Garde-moi ô Dieu, car près de Toi je me réfugie
Dixi Dómino: «Dóminus meus es tu, * bonum mihi non est sine te».Je dis au Seigneur : " Tu es mon Seigneur, Toi seul es mon bien. "
In sanctos, qui sunt in terra, ínclitos viros, * omnis volúntas mea in eos.Les saints qui sont dans le pays, ces illustres, sont l'objet de toute mon affection.
Multiplicántur dolóres eórum, * qui post deos aliénos acceleravérunt.On multiplie les idoles, on court après les dieux étrangers ;
Non effúndam libatiónes eórum de sanguínibus, * neque assúmam nómina eórum in lábiis meis.je ne répandrai point leurs libations de sang, je ne mettrai pas leurs noms sur mes lèvres.
Dóminus pars hereditátis meæ et cálicis mei: * tu es qui détines sortem meam.le Seigneur est la part de mon héritage et de ma coupe, c'est Toi qui m'assures mon lot.
Funes cecidérunt mihi in præcláris; * ínsuper et heréditas mea speciósa est mihi.Le cordeau a mesuré pour moi une portion délicieuse ; oui, un splendide héritage m'est échu.
Benedícam Dóminum, qui tríbuit mihi intelléctum; * ínsuper et in nóctibus erudiérunt me renes mei.Je bénis le Seigneur qui m'a conseillé; la nuit même, mes reins m'avertissent.
Proponébam Dóminum in conspéctu meo semper; * quóniam a dextris est mihi non commovébor.Je mets le Seigneur constamment sous mes yeux, car Il est à ma droite : je ne chancellerai point.
Propter hoc lætátum est cor meum, † et exsultavérunt præcórdia mea; * ínsuper et caro mea requiéscet in spe.Aussi mon coeur est dans la joie, mon âme dans l'allégresse, mon corps lui-même repose en sécurité.
Quóniam non derelínques ánimam meam in inférno, * nec dabis sanctum tuum vidére corruptiónem.Car Tu ne livreras pas mon âme au schéol, Tu ne permettras pas que celui qui T'aime voie la corruption.
Notas mihi fácies vias vitæ, † plenitúdinem lætítiæ cum vultu tuo, * delectatiónes in déxtera tua usque in finem.Tu me feras connaître le sentier de la vie ; il y a plénitude de joie devant Ta face, des délices éternels dans Ta droite.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Caro mea * requiéscet in spe.Ant. Ma chair repose dans l’espérance.
éditer éditer
Lectio brevis (1 Th 5, 23-24)
Lecture brève (1 Th 5, 23-24)
Ipse Deus pacis sanctíficet vos per ómnia, et ínteger spíritus vester et ánima et corpus sine queréla in advéntu Dómini nostri Iesu Christi servétur. Fidélis est, qui vocat vos, qui étiam fáciet.Que le Dieu de paix Lui-même vous sanctifie tout entiers, et que tout ce qui est en vous, l'esprit, l'âme et le corps, se conserve sans reproche jusqu'au jour de l'avènement de notre Seigneur Jésus- Christ ! Celui qui vous appelle est fidèle, et c'est Lui qui fera encore cela.
Responsorium Breve
Répons bref
éditer éditer
R/. In manus tuas, Dómine, * Comméndo spíritum meum. In manus. V/. Redemísti nos, Dómine Deus veritátis. * Comméndo spíritum meum. Glória Patri. In manus.R/. En Tes mains, Seigneur, * je remets mon esprit. Entre Tes mains. V/. Tu nous as rachetés, Seigneur Dieu de vérité * Je remets mon esprit. Gloire au Père. Entre Tes mains.
éditer éditer
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
éditer éditer
Canticum evangelicum Lc 2, 29-32
Cantique évangélique Lc 2,29-32
Christus lumen gentium et gloria Israël
Le Christ est la lumières des nations et la gloire d'Israël
Nunc dimíttis servum tuum, Dómine,* secúndum verbum tuum in pace, Maintenant, Tu peux renvoyer Ton serviteur, Seigneur, selon Ta parole, en paix.
quia vidérunt óculi mei* salutáre tuum, Car mes yeux ont vu Ton salut,
quod parásti* ante fáciem ómnium populórum, Que Tu as préparé devant la face des peuples,
lumen ad revelatiónem géntium * et glóriam plebis tuæ Israël. lumière qui se révèle aux nations, et gloire de Ton peuple Israël.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Orémus. Prions.
éditer éditer
Domine Deus noster, diurno labore fatigatos, quieto sopore nos refove, ut, tuo semper auxilio creati, tibi corpore simus et mente devoti. Per Christum Dóminum nostrum.Seigneur notre Dieu, fatigués par le labeur du jour, restaure-nous par un sommeil calme ; toujours renouvelés Ton aide, que nous soyons à Toi par notre corps et notre esprit. Par le Christ notre Seigneur.
éditer éditer
Deinde dicitur, etiam a solo, benedictio: Ensuite on dit, même seul, la bénédiction :

Noctem quiétam et finem perféctum concédat nobis Dóminus omnípotens. R/. Amen.

Que Dieu tout puissant nous concède une nuit calme et une fin chrétienne. R/. Amen.
éditer éditer
Antiphona finale ad Beatam Mariam Virginem Antienne finale à la Bienheureuse Vierge Marie
Alma Redemptóris Mater, quæ pérvia cæli porta manes, et stella maris, succúrre cadénti, Tendre mère du Rédempteur,
qui demeurez la porte ouverte du Ciel,
et l’étoile de la mer, portez secours au peuple qui succombe

súrgere qui curat, pópulo; tu, quæ genuísti, natúra miránte, tuum sanctum Genitórem,
et cherche à se relever :
Vous qui avez engendré, à la surprise de la nature,
votre saint Créateur,

Virgo prius ac postérius, Gabriélis ab ore sumens illud Ave, peccatórum miserére.
[étant] vierge avant et après [l’enfantement], et, de la bouche de Gabriel,
recevant cette salutation,
ayez pitié des pécheurs.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo

Extrait du Compendium du catéchisme de l'Eglise catholique :

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo

Extrait quotidien de la Règle de Notre Bienheureux Père Saint Benoît, et son commentaire par le TRP Dom Paul Delatte, abbé de Solesmes :
Contenu indisponible pour aujourd'hui. Mise à jour en cours. Merci de patienter.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo

Ordo liturgique du jeudi 28 décembre 2017 au samedi 27 janvier 2018

jeudi 28 décembre 2017
Feria V - Infra octavam Nativitatis

Ss. Innocentium, martyrum, Festum.

Les Saints Innocents, martyrs
Martyrs quelques temps après la naissance de Jésus - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
vendredi 29 décembre 2017
Feria VI - Infra octavam Nativitatis

.

St Thomas Becket, évêque et martyr
Chancelier du roi Henri II, archevêque de Cantorbéry, il défendit l'indépendance de l'Église. Il fut tué dans sa cathédrale en 1170 - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
samedi 30 décembre 2017
Sabbato - Infra octavam Nativitatis

.

Bx Jean-Marie Boccardo, Pretre
Fondateur d'une congrégation de religieuses soignantes et enseignantes, - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
dimanche 31 décembre 2017
Dominica - Infra octavam Nativitatis

SANCTAE FAMILIAE IESU, MARIAE ET IOSEPH, Festum.

St Sylvestre 1er, pape
Pape sous Constantin, il fut le constructeur des premières basiliques romaines (†335) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
lundi 1 janvier 2018
Feria II - Infra octavam Nativitatis

In octava Nativitatis SOLLEMNITAS SANCTAE DEI GENITRICIS MARIAE, Sollemnitas.

Octave de la Nativité SOLENNITE DE LA SAINTE MERE DE DIEU, MARIE
- Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mardi 2 janvier 2018
Feria III - Hebdomada II post Nativitatem

Ss. Basilii et Gregorii Nazianzeni, episcoporum et Ecclesiae doctorum, Memoria.

Sts. Basile et Grégoire de Naziance, évêques et docteurs de l'Église
Évêques et docteurs de l’Église (†379) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mercredi 3 janvier 2018
Feria IV - Hebdomada II post Nativitatem

FERIE ou Ss.mi Nominis Iesu, memoria ad libitum.
Très Saint Nom de Jésus
- Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
jeudi 4 janvier 2018
Feria V - Hebdomada II post Nativitatem

FERIE
Ste Angèle de Foligno
Mère de famille du tiers ordre franciscain, elle fut favorisée de grâces exceptionnelles (†1309) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
vendredi 5 janvier 2018
Feria VI - Hebdomada II post Nativitatem

FERIE
St Jean Népomucène Neumann
Évêque de Philadelphie, apôtre des émigrés (†1860) - Martyrologe du jour
Abstinence
Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
samedi 6 janvier 2018
Sabbato - Hebdomada II post Nativitatem

FERIE
EPIPHANIE DU SEIGNEUR
- Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
dimanche 7 janvier 2018
Dominica - Hebdomada III post Nativitatem

IN EPIPHANIA DOMINI, Sollemnitas.

St Raymond de Penyafort, prêtre.
Dominicain, il codifia le droit ecclésiastique (†1275) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
lundi 8 janvier 2018
Feria II - Hebdomada III post Nativitatem

IN BAPTISMATE DOMINI, Festum.

St Séverin de Norique
Moine, protecteur de l'Autriche et de la Bavière - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mardi 9 janvier 2018
Feria III - Hebdomada I per annum

FERIE
Bx Casimir Grelewski
- Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mercredi 10 janvier 2018
Feria IV - Hebdomada I per annum

FERIE
St Grégoire de Nysse
Évêque, père de l'Église, un des grands maîtres spirituels de tous les temps (†710) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
jeudi 11 janvier 2018
Feria V - Hebdomada I per annum

FERIE
St Thomas de Cori
Franciscain, grand prédicateur, il se fit serviteur de ses frères (†1729) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
vendredi 12 janvier 2018
Feria VI - Hebdomada I per annum

FERIE
Ste Marguerite Bourgeoys, vierge
Missionnaire au Canada, religieuse fondatrice (†1700) - Martyrologe du jour
Abstinence
Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
samedi 13 janvier 2018
Sabbato - Hebdomada I per annum

FERIE ou S. Hilarii, episcopi et Ecclesiae doctoris, memoria ad libitum.
St Hilaire, évêque et docteur de l'Église.
Évêque, il lutta contre l'arianisme et fonda avec St Martin le monastère de Ligugé (†vers 367) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
dimanche 14 janvier 2018
Dominica - Hebdomada II per annum

Dominica II per annum.

Bx Pierre Donders
Prêtre en Guyane hollandaise, apôtre des esclaves et des lépreux (†1887) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
lundi 15 janvier 2018
Feria II - Hebdomada II per annum

FERIE
St Rémi, évêque
Apôtre des Francs, évêque de Reims (†vers 530) (France) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mardi 16 janvier 2018
Feria III - Hebdomada II per annum

FERIE
Bx Joseph Tovini
Père de famille, chrétien engagé dans les domaines : culturel, politique et économique ( †1897) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mercredi 17 janvier 2018
Feria IV - Hebdomada II per annum

S. Antonii, abbatis, Memoria.

St Antoine, abbé.
Abbé, père des premiers moines d'Orient, il vécut de longues années dans la solitude des déserts d'Égypte (†356) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
jeudi 18 janvier 2018
Feria V - Hebdomada II per annum

FERIE
Bse Marie-Thérèse Fasce
Religieuse, elle multiplia les œuvres de charité pendant la Seconde Guerre mondiale ( †1947) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
vendredi 19 janvier 2018
Feria VI - Hebdomada II per annum

FERIE
Bx Marcel Spinola Y Maestre
Évêque de Séville, avocat, fondateur de la congrégation éducatrice des "Esclaves du Divin Cœur " († 1906) - Martyrologe du jour
Abstinence
Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
samedi 20 janvier 2018
Sabbato - Hebdomada II per annum

FERIE ou S. Sebastiani, martyris, memoria ad libitum.
St Fabien, pape et martyr.
Pape et martyr en 250 - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
dimanche 21 janvier 2018
Dominica - Hebdomada III per annum

Dominica III per annum.

St Agnès, vierge et martyre.
Morte martyre à douze ans, à Rome (†305) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
lundi 22 janvier 2018
Feria II - Hebdomada III per annum

FERIE ou S. Vincentii, diaconi et martyris, memoria ad libitum.
St Vincent, diacre et martyr.
Diacre, il suivit son évêque dans l'emprisonnement et le martyre († vers 304) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mardi 23 janvier 2018
Feria III - Hebdomada III per annum

FERIE

- Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mercredi 24 janvier 2018
Feria IV - Hebdomada III per annum

S. Francisci de Sales, episcopi et Ecclesiae doctoris, Memoria.

St François de Sales, évêque et docteur de l'Église.
Évêque de Genève et docteur de l'Église, il proposa à tous la voie à la sainteté (†1623) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
jeudi 25 janvier 2018
Feria V - Hebdomada III per annum

In conversione S. Pauli, apostoli, Festum.

Conversion de Saint Paul, apôtre.
Anniversaire d'un événement décisif pour le développement de l'Église - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
vendredi 26 janvier 2018
Feria VI - Hebdomada III per annum

Ss. Timothei et Titi, episcoporum, Memoria.

Sts Timothée et Tite, évêques.
Évêques et compagnons de St Paul - Martyrologe du jour
Abstinence
Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
samedi 27 janvier 2018
Sabbato - Hebdomada III per annum

FERIE ou S. Angelae Merici, virginis, memoria ad libitum.
Ste Angèle Merici, vierge.
Religieuse, fondatrice de l'institut des Ursulines, premier ordre féminin enseignant (†1540) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière