Martyrologe du lundi 8 janvier 2018 - BAPTEME DU SEIGNEUR

Martyrologe
Baptême du Seigneur
Fête du Baptême de notre Seigneur Jésus-Christ, que Dieu a déclaré Son Fils bien-aimé, dans l’eau sanctifiante, pour la purification de l’homme, alors qu’exulte toute la terre.
Le 8 janvier
1.         À Hiérapolis en Phrygie, après 175, saint Apollinaire, évêque, qui, sous l’empereur Marc Aurèle, brilla par sa doctrine et sa sainteté.
2.         En Libye, au IIIe ou IVe siècle, les saints martyrs Théophile, diacre, et Hellade, qui furent d’abord flagellés et déchirés à coups de lanières piquées, enfin jetés dans le feu.
3.         À Beauvais, vers 290, les saints Lucien, Maximien et Julien, martyrs.
4.         À Metz, au IVe siècle, saint Patient, évêque,
5.         En Norique, sur les bords du Danube, vers 482, saint Séverin, prêtre et moine, qui vint dans cette province après la mort d’Attila, prince des Huns, y prit la défense des populations sans appui, adoucit ces hommes sauvages, convertit les infidèles, construisit des monastères et instruisit dans la foi les ignorants.
6.         À Ticinum [Pavie] en Ligurie, vers 514, saint Maxime, évêque.
7*.         Au monastère de Choziba en Palestine, vers 614, saint Georges, moine et ermite, qui, vivant en reclus toute la semaine, venait prier avec ses frères le dimanche et les conseillait dans les voies spirituelles.
8*.         Dans la région d’Aberdeen en Écosse, vers 678, saint Nathalan, évêque, remarquable par sa charité envers les pauvres.
9.         À Ratisbonne en Bavière, l’an 707, saint Erhard, irlandais d’origine, qui vint dans cette région, brûlant du désir de propager l’Évangile et y fut élevé à l’épiscopat.
10*.         À Morzelle en Brabant, vers 712, sainte Gudule, vierge, qui se consacra en sa maison à la charité et à la prière.
11*.         À Cashel en Irlande, au IXe siècle, saint Albert, évêque, originaire d’Angleterre, devenu pèlerin pour le Christ.
12.         À Venise, en 1456, saint Laurent Justinien, évêque, premier patriarche de cette église, qui l’illustra par sa doctrine de la sagesse éternelle.
13*.         À Newcastle sur la Tyne en Angleterre, l’an 1593, le bienheureux Édouard Waterson, prêtre et martyr. Sous le règne d’Élisabeth Ière, il fut condamné à mort pour être venu en Angleterre en qualité de prêtre, et fut pendu au gibet.
**         A Vicence en Italie, en 1932 la bienheureuse Eurosia Fabris, mère de famille (béatifiée le 6 novembre 2005 par benoît XVI)  

Invitatoire du lundi 8 janvier 2018 - BAPTEME DU SEIGNEUR

Hebdomada III post Nativitatem IIIème semaine après la Nativité
Feria II Lundi
IN BAPTISMATE DOMINI BAPTEME DU SEIGNEUR
Festum Fête
Ad Invitatorium
Ad Invitatorium
A la liturgie lue :
Ante Officium quod a solo persolvitur, dici potest sequens oratio:Avant l'office récité seul, on peut dire la prière suivante :
Aperi, Dómine, os meum ad benedicéndum nomen sanctum tuum; munda cor meum ab ómnibus vanis, pervérsis et aliénis cogitatiónibus; intelléctum illúmina, afféctum inflámma, ut digne, atténte ac devóte hoc Offícium recitáre váleam, et exaudíri mérear ante conspéctum divínæ maiestátis tuæ. Per Christum Dóminum nostrum. Amen.Ouvre mes lèvres, Seigneur, afin qu’elles bénissent Ton saint Nom, purifie aussi mon cœur de toute pensée vaine, mauvaise, étrangère. Éclaire mon intelligence, enflamme mon amour, afin que je puisse réciter cet office avec respect, attention et dévotion, et mériter d’être exaucé en présence de Ta divine majesté. Par le Christ notre Seigneur. Amen.
V/. Dómine, lábia mea apéries. R/. Et os meum annuntiábit laudem tuam.V/. Seigneur, ouvre mes lèvres. R/. Et ma bouche annoncera Ta louange.
Psalmus 94 (95)Psaume 94 (95)
Invitatio ad laudem DeiInvitation à la louange de Dieu
Adhortamini vosmetipsos per singulos dies, donec illud «hodie» vocatur (Hebr 3, 13).Exhortez-vous mutuellement chaque jour, tant que vaut cet « aujourd'hui ».
Ant. Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.Ant. Le Christ, le Fils bien aimé, en qui le Père s'est complu, venez, adorons.
Veníte, exsultémus Dómino; iubilémus Deo salutári nostro. Præoccupémus fáciem eius in confessióne et in psalmis iubilémus ei.Venez, exultons pour le Seigneur, jubilons pour Dieu, notre salut. + Accourons devant Sa face dans l'action de grâce, dans des psaumes, jubilons pour Lui.
Ant. Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.Ant. Le Christ, le Fils bien aimé, en qui le Père s'est complu, venez, adorons.
Quóniam Deus magnus Dóminus et rex magnus super omnes deos. Quia in manu eius sunt profúnda terræ, et altitúdines móntium ipsíus sunt. Quóniam ipsíus est mare, et ipse fecit illud, et siccam manus eius formavérunt. Parce que le Seigneur est le grand Dieu ; le grand Roi au-dessus de tous les dieux. Car dans Sa main sont les profondeurs de la terre, et que les hauteurs des montagnes sont à Lui. Parce qu'à Lui est la mer, et que c'est Lui-même qui l'a faite, et que Ses mains ont formé le continent.
Ant. Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.Ant. Le Christ, le Fils bien aimé, en qui le Père s'est complu, venez, adorons.
Veníte, adorémus et procidámus et génua flectámus ante Dóminum, qui fecit nos, quia ipse est Deus noster, et nos pópulus páscuæ eius et oves manus eius. Venez, adorons, prosternons - nous devant Dieu, et fléchissons les genoux devant le Seigneur qui nous a faits, parce que Lui-même est notre Dieu, et que nous sommes Son peuple et les brebis de Sa main.
Ant. Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.Ant. Le Christ, le Fils bien aimé, en qui le Père s'est complu, venez, adorons.
Utinam hódie vocem eius audiátis: «Nolíte obduráre corda vestra, sicut in Meríba secúndum diem Massa in desérto, ubi tentavérunt me patres vestri: probavérunt me, etsi vidérunt ópera mea. Si seulement aujourd'hui, vous entendiez Sa voix, n'endurcissez pas vos coeurs, comme à Mériba, comme au jour de Massa dans le désert, où Me tentèrent vos pères ; ils M'éprouvèrent, alors qu'ils avaient vu Mes oeuvres.
Ant. Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.Ant. Le Christ, le Fils bien aimé, en qui le Père s'est complu, venez, adorons.
Quadragínta annis tæduit me generatiónis illíus, et dixi: Pópulus errántium corde sunt isti. Et ipsi non cognovérunt vias meas; ídeo iurávi in ira mea: Non introíbunt in réquiem meam». Pendant quarante ans, J'ai été le dégoût de cette génération et J'ai dit : ils sont un peuple errant de coeur ; et eux, ils n'ont point connu Mes voies : c'est pourquoi Je leur ai juré dans Ma colère, ils n'entreront pas dans Mon repos.
Ant. Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.Ant. Le Christ, le Fils bien aimé, en qui le Père s'est complu, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.Ant. Le Christ, le Fils bien aimé, en qui le Père s'est complu, venez, adorons.

Si le psaume 94 est récité pendant la litugie de ce jour, à une des heures suivantes, on peut prendre un autre psaume comme invitatoire, au choix :
vel:ou :
Psalmus 99 (100)Psaume 99 (100)
Gaudium in templum ingredientiumJoie de l’entrée dans le temple
Redemptos iubet Dominus victoriæ carmen canere (S. Athanasius). Le Seigneur invite les rachetés à entonner un chant de victoire (S. Athanase).
Ant. Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.Ant. Le Christ, le Fils bien aimé, en qui le Père s'est complu, venez, adorons.
Iubiláte Dómino, omnis terra, * servíte Dómino in lætítia; introíte in conspéctu eius * in exsultatióne. Acclamez Dieu, toute la terre; servez le Seigneur avec joie. Entrez en Sa présence * avec allégresse.
Ant. Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.Ant. Le Christ, le Fils bien aimé, en qui le Père s'est complu, venez, adorons.
Scitóte quóniam Dóminus ipse est Deus;  ipse fecit nos, et ipsíus sumus, * pópulus eius et oves páscuæ eius. Sachez que c'est le Seigneur qui est Dieu; c'est Lui qui nous a faits, et non pas nous-mêmes. Nous sommes Son peuple, et les brebis de Son pâturage.
Ant. Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.Ant. Le Christ, le Fils bien aimé, en qui le Père s'est complu, venez, adorons.
Introíte portas eius in confessióne,  átria eius in hymnis, * confitémini illi, benedícite nómini eius. Franchissez ses portes avec des louanges, ses parvis en chantant des hymnes; célébrez-le, bénissez son nom.
Ant. Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.Ant. Le Christ, le Fils bien aimé, en qui le Père s'est complu, venez, adorons.
Quóniam suávis est Dóminus;  in ætérnum misericórdia eius, * et usque in generatiónem et generatiónem véritas eius. car le Seigneur est suave; sa miséricorde est éternelle, * et sa vérité demeure de génération en génération.
Ant. Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.Ant. Le Christ, le Fils bien aimé, en qui le Père s'est complu, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.Ant. Le Christ, le Fils bien aimé, en qui le Père s'est complu, venez, adorons.
vel:ou :
Psalmus 66 (67)Psaume 66 (67)
Omnes gentes Domino confiteanturToutes les nations rendront gloire au Seigneur
Notum sit vobis quoniam gentibus missum est hoc salutare Dei (Act 28, 28).Sachez que le salut de Dieu a été envoyé aux gentils (Act 28, 28).
Ant. Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.Ant. Le Christ, le Fils bien aimé, en qui le Père s'est complu, venez, adorons.
Deus misereátur nostri et benedícat nobis; * illúminet vultum suum super nos, ut cognoscátur in terra via tua, * in ómnibus géntibus salutáre tuum. Que Dieu nous soit favorable et qu'Il nous bénisse; qu'Il illumine sur nous Son visage, afin que l'on connaisse sur la terre Ta voie, et parmi toutes les nations Ton salut.
Ant. Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.Ant. Le Christ, le Fils bien aimé, en qui le Père s'est complu, venez, adorons.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Læténtur et exsúltent gentes,  quóniam iúdicas pópulos in æquitáte * et gentes in terra dírigis. Que les peuples Te louent, ô Dieu ; que les peuples Te louent tous. Que les nations se réjouissent, qu'elles soient dans l'allégresse ; car Tu juges les peuples avec droiture, et Tu conduis les nations sur la terre.
Ant. Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.Ant. Le Christ, le Fils bien aimé, en qui le Père s'est complu, venez, adorons.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Terra dedit fructum suum; * benedícat nos Deus, Deus noster, benedícat nos Deus, * et métuant eum omnes fines terræ. Que les peuples Te louent, ô Dieu, que les peuples Te louent tous. La terre a donné son fruit ; que nous bénisse Dieu, notre Dieu, que Dieu nous bénisse, et que toutes les extrémités de la terre Le révèrent.
Ant. Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.Ant. Le Christ, le Fils bien aimé, en qui le Père s'est complu, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.Ant. Le Christ, le Fils bien aimé, en qui le Père s'est complu, venez, adorons.
vel:ou :
Psalmus 23 (24)Psaume 23 (24)
Domini in templum adventusAvènement de Dieu dans le Temple
Christo apertæ sunt portæ cæli propter carnalem eius assumptionem (S. Irenæus).Les portes du ciel se sont ouvertes au Christ parce qu’il a pris la nature humaine. (S. Irénée)
Ant. Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.Ant. Le Christ, le Fils bien aimé, en qui le Père s'est complu, venez, adorons.
Dómini est terra et plenitúdo eius, * orbis terrárum et qui hábitant in eo. Quia ipse super mária fundávit eum * et super flúmina firmávit eum. Au Seigneur est la terre et tout ce qu'elle renferme, le monde et tous ceux qui l'habitent. Car c'est Lui qui l'a fondé sur les mers, et qui l'a établi sur les fleuves.
Ant. Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.Ant. Le Christ, le Fils bien aimé, en qui le Père s'est complu, venez, adorons.
Quis ascéndet in montem Dómini, * aut quis stabit in loco sancto eius? Innocens mánibus et mundo corde,  qui non levávit ad vana ánimam suam, * nec iurávit in dolum. Hic accípiet benedictiónem a Dómino * et iustificatiónem a Deo salutári suo. Hæc est generátio quæréntium eum, * quæréntium fáciem Dei Iacob. Qui montera sur la montagne du Seigneur, ou qui se tiendra dans son lieu saint ? Celui qui a les mains innocentes et le coeur pur, qui n'a pas livré son âme à la vanité, ni fait à son prochain un serment trompeur. Celui-là recevra la bénédiction du Seigneur, et la miséricorde de Dieu, son Sauveur. Telle est la race de ceux qui le cherchent, de ceux qui cherchent la face du Dieu de Jacob.
Ant. Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.Ant. Le Christ, le Fils bien aimé, en qui le Père s'est complu, venez, adorons.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus fortis et potens, Dóminus potens in prœlio. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Qui est ce roi de gloire ? C'est le Seigneur fort et puissant, le Seigneur puissant dans les combats.
Ant. Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.Ant. Le Christ, le Fils bien aimé, en qui le Père s'est complu, venez, adorons.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus virtútum ipse est rex glóriæ. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Quel est ce roi de gloire ? Le Seigneur des armées est Lui-même ce roi de gloire.
Ant. Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.Ant. Le Christ, le Fils bien aimé, en qui le Père s'est complu, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Christum, Fílium diléctum, in quo Pater sibi complácuit, veníte, adorémus.Ant. Le Christ, le Fils bien aimé, en qui le Père s'est complu, venez, adorons.
Psalmus cum sua antiphona, pro opportunitate, omitti potest quando Invitatorium Laudibus matutinis præponendum est. Le psaume [invitatoire] avec son antienne, si c'est opportun, peut être omis lorsque l'invitatoire précède immédiatement les Laudes du matin.

Vigiles (OSB) du lundi 8 janvier 2018 - BAPTEME DU SEIGNEUR

Hebdomada III post Nativitatem IIIème semaine après la Nativité
Feria II Lundi
IN BAPTISMATE DOMINI BAPTEME DU SEIGNEUR
Festum Fête
In primo nocturno, utroque anno Premier nocturne, années I et II
De libro Isaíæ prophétæ Du livre d'Isaïe
Lectio I Lecture I
Ecce servus meus, suscípiam eum; eléctus meus, cómplacet sibi in illo ánima mea; dedi spíritum meum super eum, iudícium géntibus próferet. Non clamábit neque vociferábitur, nec audiétur vox eius foris. Cálamum quassátum non cónteret et linum fúmigans non exstínguet; in veritátem próferet iudícium. Non languébit nec frangétur, donec ponat in terra iudícium; et legem eius ínsulæ exspéctant. Voici mon serviteur que je soutiens, mon élu en qui mon âme se complaît. J'ai mis sur lui mon esprit, il présentera aux nations le droit. Il ne crie pas, il n'élève pas le ton, il ne fait pas entendre sa voix dans la rue; il ne brise pas le roseau froissé, il n'éteint pas la mèche qui faiblit, fidèlement, il présente le droit; il ne faiblira ni ne cédera jusqu'à ce qu'il établisse le droit sur la terre, et les îles attendent son enseignement.
R/. Hódie, in Iordáne baptizáto Dómino, apérti sunt cæli, et sicut colúmba super eum Spíritus mansit, et vox Patris intónuit: * Hic est Fílius meus diléctus, in quo mihi complácui. V/. Cæli apérti sunt super eum, et vox Patris audíta est: * Hic. R/. Aujourd'hui, le Seigneur est baptisé dans le Jourdain, les cieux s'entrouvrent; l'Esprit, tel une colombe, descend et demeure sur lui. La voix du Père retentit: * Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en lui j'ai mis tout mon amour. V/. Les cieux s'entrouvrent au-dessus de lui, et la voix du Père se fait entendre: * Celui-ci.
Lectio II Lecture II
Hæc dicit Dóminus Deus, creans cælos et exténdens eos, firmans terram et quæ gérminant ex ea, dans flatum pópulo qui est super eam, et spíritum calcántibus eam: " Ego, Dóminus, vocávi te in iustítia et apprehéndi manum tuam; et formávi te et dedi te in fœdus pópuli, in lucem géntium, ut aperíres óculos cæcórum et edúceres de conclusióne vinctum, de domo cárceris sedéntes in ténebris. Ego Dóminus: hoc est nomen meum; et glóriam meam álteri non dabo et laudem meam sculptílibus. Quæ prima fuérunt, ecce venérunt; nova quoque ego annúntio: ántequam oriántur, audíta vobis fáciam ". Insi parle Dieu, le Seigneur, qui a créé les cieux et les a déployés, qui a affermi la terre et ce qu'elle produit, qui a donné le souffle au peuple qui l'habite, et l'esprit à ceux qui la parcourent. « Moi, le Seigneur, je t'ai appelé dans la justice, je t'ai saisi par la main, et je t'ai modelé, j'ai fait de toi l'alliance du peuple, la lumière des nations, pour ouvrir les yeux des aveugles, pour extraire du cachot le prisonnier, et de la prison ceux qui habitent les ténèbres. Je suis le Seigneur, tel est mon nom! Ma gloire, je ne la donnerai pas à un autre, ni mon honneur aux idoles. Les premières choses, voici qu'elles sont arrivées, et je vous en annonce de nouvelles, avant qu'elles ne paraissent, je vais vous les faire connaître ».
R/. In colúmbæ spécie Spíritus Sanctus visus est, patérna vox audíta est: * Hic est Fílius meus diléctus, in quo mihi bene complácui. V/. Cæli apérti sunt super eum, et vox Patris intónuit: * Hic. R/. L'Esprit Saint se manifeste sous l'apparence d'une colombe, la voix du Père se fait entendre: * Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en lui j'ai mis tout mon amour. V/. Les cieux s'entrouvrent au-dessus de lui, la voix du Père retentit. * Celui-ci.
Lectio III Lecture III
Audíte me, insulæ, et atténdite, pópuli de longe: Dóminus ab útero vocávit me, de ventre matris meæ recordátus est nóminis mei; et pósuit os meum quasi gládium acútum, in umbra manus suæ protéxit me et pósuit me sicut sagíttam eléctam, in pháretra sua abscóndit me, et dixit mihi: " Servus meus es tu, Israel, in quo gloriábor ". Et ego dixi: " In vácuum laborávi, sine causa et vane fortitúdinem meam consúmpsi; verúmtamen iudícium meum cum Dómino et merces mea cum Deo meo ". Et nunc dicit Dóminus, qui formávit me ex útero servum sibi, ut redúcerem Iacob ad eum, et Israel ei congregarétur; et glorificátus sum in óculis Dómini, et Deus meus factus est fortitúdo mea. Îles, écoutez-moi, soyez attentifs, peuples lointains! Le Seigneur m'a appelé dès le sein maternel, dès les entrailles de ma mère il a prononcé mon nom. Il a fait de ma bouche une épée tranchante, il m'a abrité à l'ombre de sa main; il a fait de moi une flèche acérée, il m'a caché dans son carquois. Il m'a dit: «Tu es mon serviteur, Israël, toi en qui je me glorifierai ». Et moi, j'ai dit: « C'est en vain que j'ai peiné, pour rien, pour du vent j'ai usé mes forces ». Et pourtant mon droit était avec le Seigneur et mon salaire avec mon Dieu. Et maintenant le Seigneur a parlé, lui qui m'a modelé dès le sein de ma mère pour être son serviteur, pour ramener vers lui Jacob, et qu'Israël lui soit réuni; je serai glorifié aux yeux du Seigneur, et mon Dieu a été ma force.
R/. Hódie cæli apérti sunt et mare dulce factum est, terra exsúltat, montes et colles lætántur: * Quia a Ioánne in Iordáne Christus baptizátus est. V/. Quid est tibi, mare, quod fugísti? Et tu, Iordánis, quia convérsus es retrórsum? * Quia. R/. Aujourd'hui, les cieux s'entrouvrent, les eaux de la mer s'adoucissent, la terre exulte, les montagnes et les collines bondissent de joie: * Le Christ a été baptisé par Jean dans le Jourdain. V/. Qu'as-tu, mer, à t'enfuir, et toi, Jourdain, à retourner en arrière? * Le Christ.
Lectio IV Lecture IV
Et dixit: " Parum est ut sis mihi servus ad suscitándas tribus Iacob et relíquias Israel reducéndas: dabo te in lucem géntium ut sis salus mea usque ad extrémum terræ ". Hæc dicit Dóminus, redémptor Israel, Sanctus eius, ad contémptum in ánima, ad abominátum in gente, ad servum dominórum: " Reges vidébunt et consúrgent, príncipes quoque et adorábunt propter Dóminum, quia fidélis est, Sanctum Israel, qui elégit te ". Hæc dicit Dóminus: " In témpore benepláciti exaudívi te et in die salútis auxiliátus sum tui; et servávi te et dedi te in fœdus pópuli, ut suscitáres terram et distribúeres hereditátes dissipátas; ut díceres his qui vincti sunt: "Exíte", et his qui in ténebris: "Revelámini". Super vias pascéntur, et in ómnibus cóllibus decalvátis páscua eórum ". Il a dit: « C'est trop peu que tu sois pour moi un serviteur pour relever les tribus de Jacob et ramener les survivants d'Israël. Je fais de toi la lumière des nations pour que mon salut atteigne aux extrémités de la terre. » Ainsi parle le Seigneur, le rédempteur, le Saint d'Israël, à celui dont l'âme est méprisée, honnie de la nation, à l'esclave des tyrans: « Des rois verront et se lèveront, des princes verront et se prosterneront, à cause du Seigneur qui est fidèle, du Saint d'Israël qui t'a élu. » Ainsi parle le Seigneur: « Au temps de la faveur je t'ai exaucé, au jour du salut je t'ai secouru. Je t'ai façonné et j'ai fait de toi l'alliance d'un peuple pour relever le pays, pour restituer les héritages dévastés, pour dire aux captifs: "Sortez", à ceux qui sont dans les ténèbres: "Montrez-vous". Ils paîtront le long des chemins, sur tous les monts chauves ils auront un pâturage. »
R/. Hódie cæli apérti sunt super eum, et vox de cælo sónuit dicens: * Hic est Fílius meus diléctus, in quo mihi complácui. V/. Cæli apérti sunt super eum, et vox Patris audíta est: * Hic est. V/. Glória Patri. * Hic est. R/. Aujourd'hui les cieux s'entrouvrent au-dessus de lui ; du ciel, une voix retentit : * Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en lui j'ai mis tout mon amour. V/. Les cieux, au-dessus de lui, se sont ouverts, la voix du Père s'est fait entendre : * Celui-ci. V/. Gloire au Père. * Celui-ci.
In secundo nocturno, anno II Deuxième nocturne, année II
Ex Homilíis sancti Ioánnis Chrysóstomi epíscopi in Matthæum (Hom. 12, 1: PG 57, 201-203) Homélie de saint Jean Chrysostome sur l'Évangile de Matthieu
Lectio I Lecture I
Cum fámulis Dóminus, cum reis iudex baptizándus venit. Sed ne turbéris: nam in humílibus huiúsmodi rebus eius celsitúdo máxime respléndet. Qui enim in virgináli vulva tanto témpore gestári passus est, et inde cum natúra nostra prodíre, álapis cædi et crucifígi, et tália pérpeti quæ passus est, quid miráris si baptizári dignátus sit, et cum áliis ad servum accédere? Illud enim stupéndum erat, quod Deus cum esset, vellet homo fíeri: cétera vero deínceps secúndum rectam ratiónem consequúntur. Le Seigneur vient se faire baptiser avec les serviteurs, le juge avec les coupables. Que cela ne te trouble pas, car c'est dans de tels abaissements surtout que paraît sa grandeur. Celui qui resta neuf mois dans le sein virginal, qui en sortit revêtu de notre nature, qui voulut être souffleté et crucifié, soumis à tant d'autres souffrances, t'étonnes-tu qu'il ait daigné recevoir le baptême et se confondre avec la foule auprès de son serviteur? Ce qu'il y a d'étonnant, c'est qu'étant Dieu il ait voulu se faire homme; tout le reste n'est que la conséquence légitime de cela.
R/. Hódie nobis appáruit lumen de lúmine, quem Ioánnes baptízávit in Iordáne flúmine: * Ipsum crédimus natum ex María Vírgine. V/. Cæli apérti sunt super eum, et vox Patris audíta est. * Ipsum. R/. Aujourd'hui la lumière née de la lumière se manifeste à nous: celui que Jean a baptisé dans le Jourdain, * Nous croyons que celui-là est né de la Vierge Marie. V/. Les cieux se sont ouverts au-dessus de lui, et la voix du Père s'est fait entendre. * Nous.
Lectio II Lecture II
Ideo enim Ioánnes statim dixit se non esse dignum corrígiam calceaménti eius sólvere, ceteráque ómnia, nempe quod iudex sit, quod pro mérito síngulis reddat, quodque Spíritum áffatim datúrus sit ómnibus; ut cum víderis eum ad baptísmum veniéntem, nihil vile suspíceris. Idcírco præséntem illum cóhibet dicens: Ego a te débeo baptizári, et tu venis ad me! Aussi Jean déclare-t-il aussitôt qu'il n'est pas digne de dénouer les courroies de ses sandales; de là toutes les autres paroles qu'il prononce, en le proclamant juge de tous les hommes, celui qui doit rendre à chacun selon ses œuvres et donner à tous l'Esprit Saint avec abondance; en le voyant donc s'avancer pour être baptisé, tu ne pourras pas le mépriser. C'est pour cela qu'il le repousse en disant: C'est moi qui dois être baptisé par toi, et tu viens à moi!
R/. De paradíso vocátus currit cum gáudio interrogátus ab avis: Quid festínas, Iordánis? * Ut Christus baptizétur et Ioánnes coronétur. V/. Quid est tibi mare quod fugísti, et tu Iordánis quia convérsus es retrórsum? * Ut Christus. R/. Venu du paradis, l'appel se fait entendre : dans sa joie, le fleuve court ; les anciens l'interrogent : Pourquoi te hâter, Jourdain ? * C'est pour que soit baptisé le Christ, et que Jean soit couronné. V/. Qu'as-tu, mer, à t'enfuir, et toi, Jourdain, à retourner en arrière ? * C'est pour.
Lectio III Lecture III
Quia enim baptísma pæniténtiæ erat, et in accusatiónem peccatórum inducébat, ne quis putáret ipsum eódem ánimo ad Iordánem veníre, hanc cogitatiónem córrigit, dum agnum vocat et peccatórum per orbem ómnium redemptórem. Qui enim totíus humáni géneris peccáta tóllere potest, multo magis ipse impeccábilis erat. Ideóque non dixit: " Ecce impeccábilis ", sed quod multo maius erat: Qui tollit peccáta mundi, ut cum hoc et illud omníno certum hábeas videásque illum ália quædam administrántem ad baptísmum veníre. Comme c'était le baptême de la pénitence, disposant les hommes à reconnaître leurs péchés, Jean prévient à son sujet une semblable interprétation et, pour qu'on ne pense mê-me pas qu'il vient au Jourdain avec ce dessein, il l'appelle agneau et rédempteur de tous les péchés du monde. Celui qui peut enlever les péchés de tout le genre humain, est lui-même éminemment sans péché. Aussi Jean ne dit-il pas: « Voici l'impeccable », mais beaucoup mieux: Voici celui qui enlève les péchés du monde, puisque tu tiens pour certaines l'une et l'autre choses et tu vois le Christ venir au baptême dans un tout autre but.
R/. In própria venit, et sui eum non recepérunt. Quotquot autem recepérunt eum, dedit eis potestátem fílios Dei fíeri, his qui credunt in nómine eius, qui non ex sanguínibus, neque ex voluntáte carnis, neque ex voluntáte viri, * Sed ex Deo nati sunt. V/. Et vídimus glóriam eius, glóriam quasi Unigéniti a Patre. * Sed ex Deo. R/. Il est venu chez les siens, et les siens ne l'ont pas reçu. Mais tous ceux qui l'ont reçu, ceux qui croient en son nom, il leur a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu. Ils ne sont pas nés de la chair et du sang, ni d'une volonté d'homme : * Ils sont nés de Dieu. V/. Et nous avons vu sa gloire, la gloire qu'il tient de son Père, comme Fils unique. * Ils sont nés.
Lectio IV Lecture IV
Hic ut audívit: Sine modo, sic enim decet nos implére omnem iustítiam: statim obsecútus est. Neque enim pertináciter erat contentiósus, sed amórem simul et obœdiéntiam exhibébat, in omnibúsque Dómino obtemperáre studébat. Iustítia enim est mandatórum observátio. Quia ígitur, inquit, ália ómnia mandáta implévimus, hoc autem unum súperest, et illud quoque adiúngi opórtet. Decet ergo me totam implére legem: quia decet étiam maledíctum sólvere contra vos in lege inscríptum. Ideo carnem assúmpsi et advéni. Dès que Jean a entendu: Laisse faire pour l'instant; c'est ainsi qu'il nous faut accomplir toute justice, il obéit aussitôt. Il ne résiste pas avec opiniâtreté, il montre à la fois l'amour et l'obéissance et il obéit en tout au Seigneur. La justice est l'observation de tous les commandements. Comme nous les avons tous observés, semble-t-il dire, il reste encore celui-ci, et il faut l'ajouter aux autres. Il convient donc que j'accomplisse toute la Loi, car il convient que j'efface aussi la malédiction écrite contre vous dans la Loi. C'est pour cela que je me suis incarné et que je suis venu.
R/. Testimónium perhíbuit Ioánnes de Dómino Iesu dicens: * Quia vidi Spíritum descendéntem quasi colúmbam de cælo et mansit super eum. V/. Et ego vidi et testimónium perhíbui, quia hic est Fílius Dei. * Quia. V/. Glória Patri. * Quia. R/. Jean rendit ce témoignage au sujet du Seigneur Jésus : * J'ai vu l'Esprit descendre du ciel comme une colombe et demeurer sur lui. V/. Oui, j'ai vu, et je rends ce témoignage : C'est lui le Fils de Dieu. * J'ai vu. V/. Gloire au Père. * J'ai vu.
In tertio nocturno, anno B Troisième nocturne, année B
Léctio sancti Evangélii secúndum Marcum Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc
In illo témpore: Prædicábat Ioánnes dicens: Venit fórtior me post me, cuius non sum dignus procúmbens sólvere corrígiam calceamentórum eius. Et réliqua. Jean Baptiste proclamait dans le désert: Voici venir derrière moi celui qui est plus puissant que moi. Je ne suis pas digne de me courber à ses pieds pour défaire la courroie de ses sandales. Et la suite.
Ex Hymnis sancti Ephrem diáconi (Hymn. 14, 3-12.32-36: ed. Lamy, 1, 116-117.124) Hymne de saint Éphrem
Lectio I Lecture I
Mens mea mirátur tum Verbum tum vocem. Ioánnes quippe vox est, Dóminus autem ut Verbum prolátus est, ut in manifésto pródiret qui abscónditus erat. Sponsa sponso desponsáta sponsum nescit quem intuétur; adsunt paranýmphi; plenum est desértum; abscónditur inter eos Dóminus. Tunc sponsus seípsum maniféstans ad Ioánnem iuxta flumen accéssit. Commótus divus præco de eo dixit: " Ipse est sponsus quem prædicávi ". Mon esprit admire à la fois le Verbe et la voix. Jean est la voix, le Seigneur est proféré comme le Verbe; ainsi est rendu manifeste celui qui est caché. L'épouse est conduite à l'Époux; elle le voit, mais ne le connaît pas; les témoins sont là, le désert est rempli; le Seigneur se cache parmi eux. Alors l'Époux se fait connaître lui-même à Jean au bord du fleuve. Le saint précurseur en est ému et dit de lui: « Voici l'Époux dont je vous ai parlé ».
R/. Ecce Agnus Dei, ecce qui tollit peccáta mundi, ecce de quo dicébam vobis: * Qui post me venit, ante me factus est, cuius non sum dignus corrígiam calceaménti sólvere. V/. Hoc est testimónium quod perhíbuit Ioánnes. * Qui R/. Voici l'Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde; c'est de lui que j'ai dit: * Celui qui vient après moi, avant moi Il était; je ne suis pas digne de délier la courroie de sa sandale. V/. Tel fut le témoignage de Jean, le Baptiste. * Celui.
Lectio II Lecture II
Venit ad baptísmum auctor omnis baptísmi et manifestávit se ad Iordánem. Vidit eum Ioánnes et manum contráxit déprecans et dicens: " Quómodo, Dómine, baptizári vis, qui baptísmo tuo omnes sanctíficas? Ad te spectat verus baptísmus e quo stillat sánctitas perfécta. " Respóndit Dóminus: " Ego volo, accédas et cónferas mihi baptísmum ut impleátur mea volúntas. Meæ voluntáti resístere non vales, baptizábor a te, quia sic volo. " - " Noli, quæso, Dómine, noli me cógere quia diffícile est quod mihi dixísti. Ego débeo a te baptizári; hyssópo quippe tuo ómnia puríficas. " - " Rogo et placet mihi rem ita fíeri. Tu autem, Ioánnes, quid hsitas? Sine nos adimplére iustítiam. Age, baptíza me, quid hic anceps stas? " L'auteur de tout baptême est venu au baptême et s'est manifesté au bord du Jourdain. Jean l'a vu, il a retiré sa main et il lui a adressé cette prière: « Comment, Seigneur, veux-tu être baptisé, toi qui sanctifies tous les hommes par ton baptême? C'est à toi que se rapporte le véritable baptême d'où découle la sainteté parfaite. » Le Seigneur répondit: « Je le veux, approche-toi et confère-moi le baptême, pour que ma volonté s'accomplisse. Tu ne peux résister à ma volonté, je serai baptisé par toi, parce que je le veux. » « Je t'en prie, Seigneur, ne me contrains pas; cette parole que tu m'as dite est difficile. C'est moi qui dois être baptisé par toi, car par ton hysope tu purifies toutes choses. » « Je te demande et il me plaît qu'il en soit ainsi. Pourquoi donc hésiter, Jean? Laisse-nous accomplir la justice. Allons, baptise-moi, pourquoi rester là dans l'incertitude? »
R/. Benedíctus qui venit in nómine Dómini, * Deus Dóminus et illúxit nobis. V/. A Dómino factum est istud et est mirábile in óculis nostris.* Deus. R/. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, * Il est le Seigneur Dieu, et il nous illumine. V/. C'est là l'œuvre du Seigneur, la merveille devant nos yeux. * Il est.
Lectio III Lecture III
Quis potest ignem ardéntem mánibus arrípere? O tu qui totus ignis es, miserére mei et sine ut non accédam ad te, quia res mihi diffícilis est. " - " Manifestávi tibi voluntátem meam, quid scrutáris? Age, accédens baptíza me, nec comburéris. Thálamus parátus est atque convívium, ne avértas me ab eo. Aquæ baptísmo meo sanctificántur, ignem Spiritúmque a me accípiunt. Quod nisi baptísmum accépero, facultátem non habébunt generándi fílios immortáles. " Qui peut saisir dans ses mains un feu ardent? Toi qui es tout entier feu, aie pitié de moi et permets-moi de ne pas m'approcher de toi, car la chose m'est bien difficile. » « Je t'ai manifesté ma volonté, qu'as-tu à examiner? Allons, approche-toi et baptise-moi, et tu ne seras pas brûlé. La chambre nuptiale et le festin sont préparés, ne m'en détourne pas. Les eaux sont sanctifées par mon baptême, je leur communique le feu et l'Esprit. Si je ne reçois pas le baptême, elles n'auront pas le pouvoir d'engendrer des fils immortels. »
R/. Ecce ádvenit dominátor Dóminus omnípotens, * Et regnum in manu eius et potéstas et impérium. V/. Et factus est principátus super húmerum eius. * Et. R/. Voici venir le Seigneur des seigneurs, le Tout-Puissant, * La royauté, la puissance et l'empire sont en sa main. V/. L'insigne du pouvoir est sur son épaule. * La royauté.
Lectio IV Lecture IV
Ignis igni tuo si accédat, exardéscit ut stípula. Mons Sínai te non sustínuit, quómodo infírmus ego possim te baptizáre? " - " Ego sum ignis accénsus, propter hómines infans factus in intemeráto vírginis útero, nunc vero in Iordáne baptizándus. " - " Valde decet ut tu me baptízes qui ita sanctus es ut ómnia mundáre possis. Per te contamináta sanctificántur; cum ígitur ita sanctus sis, ad quid baptísmum suscípias? " - " Valde opórtet ut tu absque contentióne ut iúbeo me baptízes. Baptizávi te in útero, baptíza me in Iordáne. " Si le feu s'approche de ton feu, il s'embrase comme de la paille. Le mont Sinaï n'a pas supporté ta présence, comment moi, dans ma faiblesse, pourrais-je te baptiser? » « Je suis, moi, un feu allumé, devenu pour les hommes petit enfant dans le sein immaculé d'une vierge, et je dois maintenant être baptisé dans le Jourdain. » « Il convient au plus haut point que ce soit toi qui me baptises, toi dont la sainteté est capable de purifier le monde entier. Par toi ce qui est souillé est sanctifié. Puisque telle est ta sainteté, pourquoi recevrais-tu le baptême? » « Il faut absolument que tu me baptises sans discussion, comme je te l'ai ordonné. Je t'ai baptisé dans le sein maternel, baptise-moi dans le Jourdain. »
R/. Ecce compléta sunt ómnia quæ prædícta sunt Maríæ Vírgini ab ángelo Dómini. Natus est puer, in præsépio pósitus, a pastóribus demonstrátus et de cælis a Patre vocátus: * Hic est Fílius meus diléctus, in quo mihi complácui. V/. Cæli apérti sunt super eum, et vox Patris intónuit, dicens: * Hic est. V/. Glória Patri. * Hic est. R/. Désormais sont accomplies toutes les prédictions faites à la Vierge Marie par l'ange du Seigneur : un petit enfant a vu le jour, il a été placé dans une mangeoire, des bergers l'ont fait connaître ; et, des cieux, le Père l'a appelé : * Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en lui j'ai mis tout mon amour. V/. Les cieux, au-dessus de lui, se sont ouverts, la voix du Père a retenti : * Celui-ci. V/. Gloire au Père. * Celui-ci.

Laudes du lundi 8 janvier 2018 - BAPTEME DU SEIGNEUR

Hebdomada III post Nativitatem IIIème semaine après la Nativité
Feria II Lundi
IN BAPTISMATE DOMINI BAPTEME DU SEIGNEUR
Festum Fête
Ad Laudes matutinas
Aux Laudes du matin
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Iesus refúlsit ómnium
Voici que brille en Sa bonté
pius redémptor géntium;
Jésus, le rédempteur des hommes.
totum genus fidélium
Que tout le peuple des fidèles
laudis celébret cánticum.
Lui adresse un chant de louange!
  
Denis ter ævi círculis
Il avait déjà parcouru
iam parte vivens córporis,
Trente années de Sa vie sur terre
lympham petit baptísmatis
Quand Il vint à l'eau du baptême,
cunctis carens contágiis.
Lui qui n'avait aucun péché.
  
Felix Ioánnes mérgere
Le bienheureux Jean n'ose pas
illum treméscit flúmine,
immerger dans les eaux du fleuve
potest suo qui sánguine
Celui qui peut avec Son sang
peccáta mundi térgere.
Effacer les péchés du monde.
  
Vox ergo Prolem de polis
Du haut des cieux la voix du Père
testátur excélsi Patris,
Proclame alors qu'Il est son Fils,
fluítque virtus Spíritus
Et la puissance de l'Esprit
sancti datrix charísmatis.
Répand sur Lui toutes Ses grâces.
  
Nos, Christe, voce súpplici
Nous Te prions très humblement:
precámur, omnes prótege,
Daigne, ô Christ, nous protéger tous.
ac mente fac nitéscere
Fais-nous une âme de lumière,
tibíque mundos vívere.
Un coeur pur qui vive pour Toi.
  
O Christe, vita, véritas,
Ô Christ, ô Vie, ô Vérité,
tibi sit omnis glória,
toute gloire Te soit rendue:
quem Patris atque Spíritus
Du haut des cieux, Père et Esprit
splendor revélat cælitus. Amen.
Te font briller de leur splendeur!
Ant. 1 Baptízat miles Regem, servus Dóminum, Ioánnes Salvatórem; aqua Iordánis stúpuit, colúmba protestátur, patérna vox audíta est: Hic est Fílius meus.Ant. 1 Un soldat baptise le Roi ; un serviteur, le Seigneur ; Jean, le Sauveur ; l'eau du Jourdain est confondue, la colombe Se manifeste, la voix paternelle Se fait entendre : Celui-ci est Mon Fils.
Psalmus 62 (63)
Psaume 62 (63)
Anima Dominum sitiens
Mon âme a soif du Seigneur
Ad Deum vigilat, qui opera noctis reicit.
Il veille pour Dieu, celui qui s'écarte des œuvres ténébreuses.
Deus, Deus meus es tu, * ad te de luce vígilo.O Dieu, Tu es mon Dieu, je Te cherche dès l'aurore.
Sitívit in te ánima mea, * te desiderávit caro mea.Mon âme a soif de Toi, ma chair languit après Toi.
In terra desérta et árida et inaquósa, † sic in sancto appárui tibi, * ut vidérem virtútem tuam et glóriam tuam.Dans une terre aride, desséchée et sans eau, c'est ainsi que je Te contemplais dans le sanctuaire, pour voir Ta puissance et Ta gloire.
Quóniam mélior est misericórdia tua super vitas, * lábia mea laudábunt te.Car Ta grâce est meilleure que la vie : que mes lèvres Te louent.
Sic benedícam te in vita mea * et in nómine tuo levábo manus meas.Ainsi Te bénirai-je toute ma vie, en Ton nom j'élèverai mes mains.
Sicut ádipe et pinguédine repleátur ánima mea, * et lábiis exsultatiónis laudábit os meum.Mon âme est rassasiée, comme de moelle et de graisse; et, la joie sur les lèvres, ma bouche Te loue.
Cum memor ero tui super stratum meum, * in matutínis meditábor de te,Quand je pense à Toi sur ma couche, je médite sur Toi pendant les veilles de la nuit,
quia fuísti adiútor meus, * et in velaménto alárum tuárum exsultábo.car Tu es mon secours, et j'exulte à l'ombre de Tes ailes.
Adhæsit ánima mea post te, * me suscépit déxtera tua.Mon âme est attachée à Toi, Ta droite me soutient.
[Ipsi vero in ruínam quaesiérunt ánimam meam, * introíbunt in inferióra terrae,[Mais eux, cherchent à m'ôter la vie : ils iront dans les profondeurs de la terre.
tradéntur in potestátem gládii, * partes vúlpium erunt.On les livrera au glaive, ils seront la proie des chacals.
Rex vero laetábitur in Deo; † gloriabúntur omnes, qui iúrant in eo, * quia obstrúctum est os loquéntium iníqua.]Et le roi se réjouira en Dieu; quiconque jure par lui se glorifiera, car la bouche des menteurs sera fermée.]
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Baptízat miles Regem, servus Dóminum, Ioánnes Salvatórem; aqua Iordánis stúpuit, colúmba protestátur, patérna vox audíta est: Hic est Fílius meus.Ant. Un soldat baptise le Roi ; un serviteur, le Seigneur ; Jean, le Sauveur ; l'eau du Jourdain est confondue, la colombe Se manifeste, la voix paternelle Se fait entendre : Celui-ci est Mon Fils.
Ant. 2 Fontes aquárum sanctificáti sunt, Christo apparénte in glória orbi terrárum. Hauríte aquas de fóntibus Salvatóris; sanctificávit enim nunc omnem creatúram Christus Deus noster.Ant. 2 Les eaux des sources sont sanctifiées, le Christ apparaît dans la gloire devant le monde entier. Puisez les eaux aux sources du Sauveur ; désormais, le Christ notre Dieu a sanctifié toute créature.
Canticum Dan 3, 57-88. 56 AT 41
Cantique Dan 3, 57-88. 56 AT 41
Omnis creatura laudet Dominum
Que toute créature loue le Seigneur
Laudem dicite Deo nostro, omnes servi eius (Ap 19, 5).
Que soit chantée la louange du Seigneur, par tous ceux qui Le servent (Ap 19, 5).
Benedícite, ómnia ópera Dómini, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Toutes les œuvres du Seigneur, bénissez le Seigneur, à Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, cæli, Dómino, * benedícite, ángeli Dómini, Dómino.Bénissez le Seigneur, vous, les cieux, vous, les anges du Seigneur, bénissez le Seigneur.
Benedícite, aquæ omnes, quæ super cælos sunt, Dómino, * benedícat omnis virtus Dómino.Bénissez le Seigneur, vous, les eaux qui sont au dessus du ciel, et que le bénissent toutes les puissances du Seigneur,
Benedícite, sol et luna, Dómino, * benedícite, stellæ cæli, Dómino.Bénissez le Seigneur, soleil et lune, et vous, les astres du ciel bénissez le Seigneur,
Benedícite, omnis imber et ros, Dómino, * benedícite, omnes venti, Dómino.Bénissez le Seigneur, pluies et rosées, et tous les vents, bénissez le Seigneur.
Benedícite, ignis et æstus, Dómino, * benedícite, frigus et æstus, Dómino.Bénissez le Seigneur, feu et chaleur, bénissez le Seigneur, fraîcheur et froid,
Benedícite, rores et pruína, Dómino, * benedícite, gelu et frigus, Dómino.Bénissez le Seigneur, givre et rosée, bénissez le Seigneur, gel et froid
Benedícite, glácies et nives, Dómino, * benedícite, noctes et dies, Dómino.Bénissez le Seigneur, glace et neige, bénissez le Seigneur, nuits et jours,
Benedícite, lux et ténebræ, Dómino, * benedícite, fúlgura et nubes, Dómino.Bénissez le Seigneur, lumière et ténèbres, bénissez le Seigneur, éclairs et nuées
Benedícat terra Dóminum, * laudet et superexáltet eum in sæcula.Que la terre bénisse le Seigneur, à Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, montes et colles, Dómino, * benedícite, univérsa germinántia in terra, Dómino.Bénissez le Seigneur montagnes et collines, plantes de la terre, bénissez le Seigneur,
Benedícite, mária et flúmina, Dómino, * benedícite, fontes, Dómino.Bénissez le Seigneur mers et fleuves, sources et fontaines bénissez le Seigneur
Benedícite, cete et ómnia quæ movéntur in aquis, Dómino, * benedícite, omnes vólucres cæli, Dómino.Bénissez le Seigneur, baleines et bêtes de la mer, et vous tous, les oiseaux dans le ciel, bénissez le Seigneur,
Benedícite, omnes béstiæ et pécora, Dómino, * benedícite, fílii hóminum, Dómino.Bénissez le Seigneur, fauves et troupeaux, enfants des hommes bénissez le Seigneur.
Bénedic, Israel, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Qu'Israël bénisse le Seigneur. A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, sacerdótes Dómini, Dómino, * benedícite, servi Dómini, Dómino.Bénissez le Seigneur, vous, les prêtres, et ceux qui servent le Seigneur, bénissez le Seigneur!
Benedícite, spíritus et ánimæ iustórum, Dómino, * benedícite, sancti et húmiles corde, Dómino.Bénissez le Seigneur, esprits et âmes des justes, bénissez le Seigneur saints et humbles de cœur,
Benedícite, Ananía, Azaría, Mísael, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Bénissez le Seigneur Ananias, Azarias et Misaël, A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedicámus Patrem et Fílium cum Sancto Spíritu; * laudémus et superexaltémus eum in sæcula.Bénissons le Père, et, le Fils avec l'Esprit Saint. A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedíctus es in firmaménto cæli * et laudábilis et gloriósus in sæcula.Béni sois-Tu, au firmament du ciel : louanges et gloire dans les siècles !
Ant. Fontes aquárum sanctificáti sunt, Christo apparénte in glória orbi terrárum. Hauríte aquas de fóntibus Salvatóris; sanctificávit enim nunc omnem creatúram Christus Deus noster.Ant. Les eaux des sources sont sanctifiées, le Christ apparaît dans la gloire devant le monde entier. Puisez les eaux aux sources du Sauveur ; désormais, le Christ notre Dieu a sanctifié toute créature.
Ant. 3 Te, qui in Spíritu et igne puríficas humána contágia, Deum et redemptórem omnes glorificámus.Ant. 3 Toi, qui purifies dans l'Esprit et le feu les maladies humaines, notre Dieu et rédempteur, nous Te glorifions.
Psalmus 149
Psaume 149
Exsultatio sanctorum
L'exultation des saints
Filii Ecclesiae, filii novi populi exsultent in rege suo: in Christo (Hesychius).
Les fils de l'Eglise, les fils du nouveau peuple exultent en leur roi : dans le Christ (Hesychius).
Cantáte Dómino cánticum novum; * laus eius in ecclésia sanctórum.Chantez au Seigneur un cantique nouveau ; qu'Il soit loué dans l'assemblée des saints.
Lætétur Israel in eo, qui fecit eum, * et fílii Sion exsúltent in rege suo.Qu'Israël se réjouisse en Celui qui l'a créé ; que les Fils de Sion soient transportés pour leur Roi.
Laudent nomen eius in choro, * in tympano et cíthara psallant ei,Qu'ils célèbrent Son Nom de concert ; qu'ils le chantent sur les tambourins et les pasltérions.
quia beneplácitum est Dómino in pópulo suo, * et honorábit mansuétos in salúte.Car le Seigneur se complaît en Son peuple ; Il a sauvé et glorifié les paisibles.
Iúbilent sancti in glória, * læténtur in cubílibus suis.Les saints tressaillent dans la gloire, ils se réjouissent dans leur repos.
Exaltatiónes Dei in gútture eórum * et gládii ancípites in mánibus eórum,La louange de Dieu est sur leurs lèvres, des glaives à deux tranchants sont dans leurs mains.
ad faciéndam vindíctam in natiónibus, * castigatiónes in pópulis,Pour tirer vengeance des nations, pour châtier les peuples.
ad alligándos reges eórum in compédibus * et nóbiles eórum in mánicis férreis,Pour charger de chaînes les pieds de leurs rois, pour mettre aux grands les menottes.
ad faciéndum in eis iudícium conscríptum: * glória hæc est ómnibus sanctis eius.Pour accomplir sur eux la sentence écrite. C'est la gloire qu'Il réserve à tous Ses saints.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Te, qui in Spíritu et igne puríficas humána contágia, Deum et redemptórem omnes glorificámus.Ant. Toi, qui purifies dans l'Esprit et le feu les maladies humaines, notre Dieu et rédempteur, nous Te glorifions.
Lectio brevis (Is 61, 1-2a)
Lecture brève (Is 61, 1-2a)
Spíritus Dómini Dei super me, eo quod únxerit Dóminus me; ad annuntiándum læta mansuétis misit me, ut medérer contrítis corde et prædicárem captívis liberatiónem et clausis apertiónem; ut prædicárem annum placábilem Dómino. L'esprit du Seigneur Dieu est sur moi, parce que le Seigneur m'a oint; Il m'a envoyé porter la bonne nouvelle aux malheureux; panser ceux qui ont le cœur brisé ; Annoncer aux captifs la liberté et aux prisonniers l'élargissement ; publier une année de grâce pour le Seigneur.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Christe, Fili Dei vivi, * Miserére nobis. V. Qui apparuísti hódie. Miserére nobis. V/. Glória Patri. R/. Christe, Fili Dei vivi.R/. O Christ, Fils du Dieu vivant * Aie pitié de nous. V/. Toi qui est apparu aujourd'hui. Aie pitié de nous. Gloire au Père. R/. O Christ, Fils du Dieu vivant.
Ant. Baptizátur Christus, et sanctificátur omnis mundus; et tríbuit nobis remissiónem peccatórum; aqua et Spíritu omnes purificémur.Ant. Le Christ est baptisé, et le monde entier est sanctifié ; et Il nous a donné la rémission des péchés ; puissions-nous être tous purifiés par l'eau et l'Esprit.
Canticum Evangelicum Lc 1, 68-79
Cantique évangélique (Lc 1,68-79)
De Messia eiusque præcursore
Du Messie et de son précurseur
 Benedíctus Dóminus, Deus Israel, * quia visitávit et fecit redemptiónem plebi suæ Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, de ce qu'Il a visité et racheté Son peuple,
 et eréxit cornu salútis nobis * in domo David púeri sui, et nous a suscité un puissant Sauveur dans la maison de David, Son serviteur,
sicut locútus est per os sanctórum, * qui a sǽculo sunt, prophetárum eius, ainsi qu'Il a dit par la bouche de Ses saints prophètes des temps anciens,
salútem ex inimícis nostris * et de manu ómnium, qui odérunt nos; qu'Il nous délivrerait de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent,
 ad faciéndam misericórdiam cum pátribus nostris * et memorári testaménti sui sancti, pour exercer Sa miséricorde envers nos pères, et Se souvenir de Son alliance sainte,
 iusiurándum, quod iurávit ad Abraham patrem nostrum, * datúrum se nobis, selon le serment qu'Il a juré à Abraham, notre père, de nous accorder cette grâce,
 ut sine timóre, de manu inimicórum liberáti, * serviámus illi qu'étant délivrés de la main de nos ennemis, nous Le servions sans crainte,
 in sanctitáte et iustítia coram ipso * ómnibus diébus nostris. marchant devant Lui dans la sainteté et la justice, tous les jours de notre vie.
 Et tu, puer, prophéta Altíssimi vocáberis: * præíbis enim ante fáciem Dómini paráre vias eius, Et toi, petit enfant, tu seras appelé le prophète du Très-Haut: car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer Ses voies,
ad dandam sciéntiam salútis plebi eius * in remissiónem peccatórum eórum, afin de donner à Son peuple la connaissance du salut, pour la rémission de leurs péchés,
per víscera misericórdiæ Dei nostri, * in quibus visitábit nos óriens ex alto, par les entrailles de la miséricorde de notre Dieu, grâce auxquelles le soleil levant nous a visités d'en haut,
illumináre his, qui in ténebris et in umbra mortis sedent, * ad dirigéndos pedes nostros in viam pacis. pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et à l'ombre de la mort, pour diriger nos pas dans la voie de la paix.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Baptizátur Christus, et sanctificátur omnis mundus; et tríbuit nobis remissiónem peccatórum; aqua et Spíritu omnes purificémur.Ant. Le Christ est baptisé, et le monde entier est sanctifié ; et Il nous a donné la rémission des péchés ; puissions-nous être tous purifiés par l'eau et l'Esprit.
Preces
Prières litaniques.
Redemptórem nostrum, qui baptísmum in Iordáne dignátus est a Ioánne suscípere, exorémus dicéntes:
Kyrie, eléison.
Christe, qui per manifestatiónem tuam lumen super nos fecísti claréscere,
lumen tuum concéde iis, quibus occurrémus hódie.
Qui te humiliásti ut baptísmum accíperes a servo tuo, ad viam humilitátis nobis demonstrándam,
spíritum nobis concéde, quo homínibus humíliter ministrémus.
Qui per baptísmum tuum abluísti nos ab omni labe, et nos Patris fílios effecísti,
concéde spíritum adoptiónis ómnibus te quæréntibus.
Qui per baptísmum creatiónem tuam sanctificásti, et conversiónis iánuam baptizándis reserásti,
nos Evangélii tui éffice minístros in mundo.
Qui nobis sanctíssimam revelásti in tuo baptísmate Trinitátem,
rénova spíritum adoptiónis in regáli baptizatórum sacerdótio.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Omnípotens sempitérne Deus, qui Christum, in Iordáne flúmine baptizátum, Spíritu Sancto super eum descendénte, diléctum Fílium tuum sollémniter declarásti, concéde fíliis adoptiónis tuæ, ex aqua et Spíritu Sancto renátis, ut in beneplácito tuo iúgiter persevérent. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu éternel et tout puissant, qui, lors du baptême du Christ dans l'eau du Jourdain et de la descente de l'Esprit saint, L'as solennellement déclaré Ton fils bien-aimé, accorde à Tes fils adoptifs, renés de l'eau et de l'Esprit-Saint, de persévérer toujours dans Ton bon plaisir. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Office de tierce du lundi 8 janvier 2018 - BAPTEME DU SEIGNEUR

Hebdomada III post Nativitatem IIIème semaine après la Nativité
Feria II Lundi
IN BAPTISMATE DOMINI BAPTEME DU SEIGNEUR
Festum Fête
Ad Tertiam
Ad Tertiam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Nunc, Sancte, nobis, Spíritus,
Esprit très Saint, daigne en cette heure,
unum Patri cum Fílio,
uni au Père, uni au Fils,
dignáre promptus íngeri
descendre Toi-même sur nous
nostro refúsus péctori.
et Te répandre dans nos âmes.
 
Os, lingua, mens, sensus, vigor
Que notre coeur et notre bouche,
confessionem pérsonent,
que tout en nous dise la foi !
flamméscat igne cáritas,
Embrase-nous de charité ;
accéndat ardor próximos.
que ce feu brûle aussi nos proches !
 
Per te sciámus da Patrem,
Fais-nous connaître Dieu le Père,
noscámus atque Fílium,
fais-nous apprendre aussi le Fils
te utriúsque Spíritum
et croire en tout temps que Tu es
credámus omni témpore. Amen.
l'unique Esprit de l'Un et l’'Autre.
Ant. 1 Ioánnes prohibébat Iesum dicens: Ego a te débeo baptizári, et tu venis ad me?Ant. 1 Jean se défendait de Jésus en disant : C'est moi qui ai besoin d'être baptisé par Toi, et Tu viens à moi ?
Psalmus 18 B (19 B)
Psaume 18 B (19 B)
Laus Deo, legis Domino
Louange à Dieu, loi au Seigneur
Estote vos perfecti, sicut et Pater vester cælestis perfectus est (Mt 5, 48).
Soyez parfaits, comme votre Père du ciel est parfait (Mt 5, 48).
Lex Dómini immaculáta, refíciens ánimam, * testimónium Dómini fidéle, sapiéntiam præstans párvulis.La loi du Seigneur est parfaite : elle restaure l'âme. Le témoignage du Seigneur est sûr : il donne la sagesse aux simples.
Iustítiæ Dómini rectæ, lætificántes corda, * præcéptum Dómini lúcidum, illúminans óculos.Les ordonnances du Seigneur sont droites elles réjouissent les coeurs. Le précepte du Seigneur est pur : il éclaire les yeux.
Timor Dómini mundus, pérmanens in sæculum sæculi, * iudícia Dómini vera, iusta ómnia simul,La crainte du Seigneur est sainte : elle subsiste à jamais. Les décrets du Seigneur sont vrais : ils sont tous justes.
desiderabília super aurum et lápidem pretiósum multum * et dulcióra super mel et favum stillántem.Ils sont plus précieux que l'or, que beaucoup d'or fin ; plus doux que le miel, que celui qui coule des rayons.
Etenim servus tuus erudítur in eis; * in custodiéndis illis retribútio multa.Ton serviteur aussi est éclairé par eux; grande récompense à qui les observe.
Erróres quis intéllegit? † Ab occúltis munda me, * et a supérbia custódi servum tuum, ne dominétur mei.Qui est maître de ses égarements? Pardonne-moi ceux que j'ignore ! Préserve aussi Ton serviteur des orgueilleux ; qu'ils ne dominent point sur moi !
Tunc immaculátus ero * et emundábor a delícto máximo.Alors je serai parfait et je serai pur de grands péchés.
Sint ut compláceant elóquia oris mei * et meditátio cordis mei in conspéctu tuo.Accueille avec faveur les paroles de ma bouche, et les sentiments de mon coeur,
Dómine, adiútor meus * et redémptor meus.Devant Toi, Seigneur, mon rocher est mon libérateur!
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Ioánnes prohibébat Iesum dicens: Ego a te débeo baptizári, et tu venis ad me?Ant. Jean se défendait de Jésus en disant : C'est moi qui ai besoin d'être baptisé par Toi, et Tu viens à moi ?
Ant. 2 Respóndens autem Iesus dixit ei: Sine me modo; sic enim decet nos implére omnem iustítiam.Ant. 2 Jésus lui répondit : Laisse faire maintenant, car il convient que nous accomplissions ainsi toute justice.
Psalmus 7
Psaume 7
Oratio iusti calumniam patientis
Prière du juste endurant la calomnie
Ecce iudex ante ianuam assistit (Iac 5, 9).
Voici que le juge se tient à la porte (Iac 5, 9).
I
I
Dómine Deus meus, in te sperávi; * salvum me fac ex ómnibus persequéntibus me et líbera me,Seigneur, mon Dieu, en Toi je me confie ; sauve-moi de tous mes persécuteurs et délivre-moi,
ne quando rápiat ut leo ánimam meam * discérpens, dum non est qui salvum fáciat.De peur qu'il ne me déchire, comme un lion, qu'il ne dévore sa proie, sans que nul ne la lui arrache.
Dómine Deus meus, si feci istud, * si est iníquitas in mánibus meis,Seigneur, mon Dieu, si j'ai fait cela, s'ïl y a de l'iniquité dans mes mains
si réddidi retribuénti mihi mala * et exspoliávi inimícum meum dimíttens inánem,Si j'ai rendu le mal à qui est en paix avec moi, si j'ai dépouillé celui qui m'opprime sans raison,
persequátur inimícus ánimam meam et comprehéndat † et concúlcet in terra vitam meam * et glóriam meam in púlverem dedúcat.que l'ennemi me poursuive et m'atteigne, qu'il foule à terre ma vie, qu'il couche ma gloire dans la poussière.
Exsúrge, Dómine, in ira tua * et exaltáre contra indignatiónem inimicórum meórumLève-Toi, Seigneur, dans ta colère, porte-Toi contre les fureurs de mes adversaires
et exsúrge, Deus meus, * in iudício, quod mandásti.réveille-Toi pour me secourir, Toi qui ordonnes un jugement.
Et synagóga populórum circúmdabit te, † et super hanc in altum regrédere: * Dóminus iúdicat pópulos.Que l'assemblée des peuples t'environne ! Puis, t'éleveras au-dessus d'elle, remonte dans les hauteurs.
Iúdica me, Dómine, secúndum iustítiam meam * et secúndum innocéntiam meam, quæ est in me.Le Seigneur juge les peuples : rends-moi justice, le Seigneur, selon mon droit et mon innocence.
Consumátur nequítia peccatórum; † et iustum confírma, * scrutans corda et renes Deus iustus.Mets un terme à la malice des méchants, et affermis le juste, Toi qui sondes les coeurs et les reins, ô Dieu juste.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Respóndens autem Iesus dixit ei: Sine me modo; sic enim decet nos implére omnem iustítiam.Ant. Jésus lui répondit : Laisse faire maintenant, car il convient que nous accomplissions ainsi toute justice.
Ant. 3 Testimónium perhíbuit Ioánnes dicens: Quia vidi Spíritum descendéntem quasi colúmbam de cælo, et mansit super eum.Ant. 3 Jean rendit témoignage en disant: J'ai vu l'Esprit descendre du ciel comme une colombe, et Il S'est reposé sur Lui.
II
II
Adiutórium meum apud Deum, * qui salvos facit rectos corde.Mon bouclier est en Dieu, qui sauve les hommes au coeur droit.
Deus iudex iustus, * fortis, iráscens per síngulos dies.Dieu est un juste juge ; tous les jours, le Tout-puissant fait entendre Ses menaces.
Nonne íterum gládium suum exácuit, * arcum suum teténdit et parávit illum?Certes, de nouveau Il aiguise Son glaive, Il bande son arc et Il vise ;
Et parávit sibi vasa mortis, * sagíttas suas ardéntes effécit.Il dirige sur lui des traits meurtriers, Il rend Ses flèches brûlantes.
Ecce partúriit iniustítiam, * concépit dolórem et péperit iniquitátem;Voici le méchant en travail de l'iniquité : il a conçu le malheur et il enfante le mensonge.
lacum apéruit et effódit eum * et íncidit in fóveam, quam fecit.Il ouvre une fosse, il la creuse, et il tombe dans l'abîme qu'il préparait.
Convertétur dolor eius in caput eius, * et in vérticem ipsíus iníquitas eius descéndet.Son iniquité retombe sur sa tête, et sa violence redescend sur son front.
Confitébor Dómino secúndum iustítiam eius * et psallam nómini Dómini Altíssimi.Je louerai le Seigneur pour Sa justice, je chanterai le nom du Seigneur, le Très-Haut.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Testimónium perhíbuit Ioánnes dicens: Quia vidi Spíritum descendéntem quasi colúmbam de cælo, et mansit super eum.Ant. Jean rendit témoignage en disant: J'ai vu l'Esprit descendre du ciel comme une colombe, et Il S'est reposé sur Lui.
Lectio brevis (Is 11, 1-3a)
Lecture brève ( Is 11, 1-3a)
Et egrediétur virga de stirpe Iesse, et flos de radíce eius ascéndet; et requiéscet super eum spíritus Dómini: spíritus sapiéntiæ et intelléctus, spíritus consílii et fortitúdinis, spíritus sciéntiæ et timóris Dómini; et delíciæ eius in timóre Dómini.Un rameau sortira du tronc de Jessé, et de ses racines croîtra un rejeton. Sur lui reposera l'Esprit du Seigneur, esprit de sagesse et d'intelligence, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur; il mettra ses délices dans la crainte du Seigneur.
V/. Illum opórtet créscere.
R/. Me autem mínui.
V/. Il Lui faut croitre.
R/. Et que je diminue.
Orémus. Prions.
Omnípotens sempitérne Deus, qui Christum, in Iordáne flúmine baptizátum, Spíritu Sancto super eum descendénte, diléctum Fílium tuum sollémniter declarásti, concéde fíliis adoptiónis tuæ, ex aqua et Spíritu Sancto renátis, ut in beneplácito tuo iúgiter persevérent. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu éternel et tout puissant, qui, lors du baptême du Christ dans l'eau du Jourdain et de la descente de l'Esprit saint, L'as solennellement déclaré Ton fils bien-aimé, accorde à Tes fils adoptifs, renés de l'eau et de l'Esprit-Saint, de persévérer toujours dans Ton bon plaisir. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Tertiam - psalmodia complementaria

A Tierce - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Ioánnes prohibébat Iesum dicens: Ego a te débeo baptizári, et tu venis ad me?Ant. 1 Jean se défendait de Jésus en disant : C'est moi qui ai besoin d'être baptisé par Toi, et Tu viens à moi ?
Psalmus 119 (120)
Psaume 119 (120)
Desiderium pacis
Désir de paix
In tribulatione patientes, orationi instantes (Rom 12, 12).
Soyez patients dans l'affliction, assidus à la prière, (Rom 12, 12).
Ad Dóminum, cum tribulárer, clamávi, * et exaudívit me.Vers le Seigneur, dans ma détresse, j'ai crié, et Il m'a exaucé:
Dómine, líbera ánimam meam a lábiis mendácii, * a língua dolósa.« Seigneur, délivre mon âme de la lèvre de mensonge, de la langue astucieuse! »
Quid detur tibi aut quid apponátur tibi, * língua dolósa?Que te sera-t-il donné, quel sera ton profit, langue perfide?
Sagíttæ poténtis acútæ * cum carbónibus iuniperórum.Les flèches aiguës du Tout-puissant, avec les charbons ardents du genêt.
Heu mihi, quia peregrinátus sum in Mosoch, * habitávi ad tabernácula Cedar!Malheureux que je suis de séjourner dans Mések, d'habiter sous les tentes de Cédar !
Multum íncola fuit ánima mea * cum his, qui odérunt pacem.Trop longtemps j'ai demeuré avec ceux qui haïssent la paix.
Ego eram pacíficus; * cum loquébar, illi impugnábant me.Je suis un homme de paix et, quand je leur parle, ils sont pour la guerre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Respóndens autem Iesus dixit ei: Sine me modo; sic enim decet nos implére omnem iustítiam.Ant. 2 Jésus lui répondit : Laisse faire maintenant, car il convient que nous accomplissions ainsi toute justice.
Psalmus 120 (121)
Psaume 120 (121)
Custos populi
Garde du peuple
Non esurient amplius, neque sitient amplius, neque cadet super illos sol neque ullus æstus (Ap 7, 16).
Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, la brûlure du soleil ne les accablera plus. (Ap 7, 16).
Levábo óculos meos in montes: * unde véniet auxílium mihi?Je lève les yeux vers les montagnes : d'où me viendra le secours?
Auxílium meum a Dómino, * qui fecit cælum et terram.Mon secours viendra du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Non dabit in commotiónem pedem tuum, * neque dormitábit, qui custódit te.Il ne permettra pas que ton pied trébuche; celui qui te garde ne sommeillera pas.
Ecce non dormitábit neque dórmiet, * qui custódit Israel.Non, il ne sommeille ni ne dort, celui qui garde Israël.
Dóminus custódit te, † Dóminus umbráculum tuum, * ad manum déxteram tuam.Le Seigneur est ton gardien, le Seigneur est ton abri, toujours à ta droite.
Per diem sol non percútiet te, * neque luna per noctem.Pendant le jour le soleil ne te frappera point, ni la lune pendant la nuit.
Dóminus custódiet te ab omni malo; * custódiet ánimam tuam Dóminus.Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ton âme.
Dóminus custódiet intróitum tuum et éxitum tuum * ex hoc nunc et usque in sæculumLe Seigneur gardera ton départ et ton arrivée, maintenant et à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Respóndens autem Iesus dixit ei: Sine me modo; sic enim decet nos implére omnem iustítiam.Ant. 3 Jésus lui répondit : Laisse faire maintenant, car il convient que nous accomplissions ainsi toute justice.
Psalmus 121 (122)
Psaume 121 (122)
Civitas sancta Ierusalem
La cité sainte de Jérusalem
Accessistis ad Sion montem et civitatem Dei viventis, Ierusalem cælestem (Hebr 12, 22).
Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant qui est la Jérusalem céleste (Hebr 12, 22).
Lætátus sum in eo quod dixérunt mihi: * «In domum Dómini íbimus» .J'ai été dans la joie quand on m'a dit: « Allons à la maison du Seigneur »
Stantes iam sunt pedes nostri * in portis tuis, Ierúsalem.Enfin nos pieds s'arrêtent à tes portes, Jérusalem.
Ierúsalem, quæ ædificáta est ut cívitas, * sibi compácta in idípsum.Jérusalem, tu es bâtie comme une ville où tout se tient ensemble.
Illuc enim ascendérunt tribus, tribus Dómini, * testimónium Israel, ad confiténdum nómini Dómini.Là montent les tribus, les tribus du Seigneur, selon la loi d'Israël, pour louer le nom du Seigneur.
Quia illic sedérunt sedes ad iudícium, *sedes domus David.Là sont établis des sièges pour le jugement, les sièges de la maison de David.
Rogáte, quæ ad pacem sunt Ierúsalem: * «Secúri sint diligéntes te!Faites des voeux pour Jérusalem: « Qu'ils soient en sûreté ceux qui t'aiment !
Fiat pax in muris tuis, * et secúritas in túrribus tuis! ».Que la paix règne dans tes murs, la prospérité dans tes palais ! »
Propter fratres meos et próximos meos * loquar: «Pax in te! ».A cause de mes frères et de mes amis, je dis : «Paix sur toi ! ».
Propter domum Dómini Dei nostri * exquíram bona tibi.A cause de la maison du Seigneur, notre Dieu, je désire pour toi le bonheur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Messe du lundi 8 janvier 2018 - BAPTEME DU SEIGNEUR

Hebdomada III post Nativitatem IIIème semaine après la Nativité
Feria II Lundi
IN BAPTISMATE DOMINI BAPTEME DU SEIGNEUR
Festum Fête


Introitus Introït
Ps. 44, 8
DILEXÍSTI iustítiam, et odísti iniquitátem: proptérea unxit te Deus, Deus tuus, óleo laetítiae prae consórtibus tuis. (T. P. Allelúia, allelúia.) Ps. ibid., 2 Eructávit cor meum verbum bonum: dico ego ópera mea Regi. V/. Glória Patri. Tu as aimé la justice et haï l’iniquité : c’est pourquoi, Dieu, ton Dieu, t'a oint d’une huile d’allégresse d’une manière plus excellente que tous tes compagnons. (T.P. Alléluia, alléluia.). Ps. De mon cœur a jailli une bonne parole : c’est au roi que je raconte mes œuvres.
OrémusPrions
Collecta
Collecte
Omnípotens sempitérne Deus, qui Christum, in Iordáne flúmine baptizátum, Spíritu Sancto super eum descendénte, diléctum Fílium tuum sollémniter declarásti, concéde fíliis adoptiónis tuæ, ex aqua et Spíritu Sancto renátis, ut in beneplácito tuo iúgiter persevérent. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu éternel et tout puissant, qui, lors du baptême du Christ dans l'eau du Jourdain et de la descente de l'Esprit saint, L'as solennellement déclaré Ton fils bien-aimé, accorde à Tes fils adoptifs, renés de l'eau et de l'Esprit-Saint, de persévérer toujours dans Ton bon plaisir. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Is 42,1-4.6-7
Haec dicit Dominus : Ecce servus meus, suscípiam eum; eléctus meus, complácet sibi in illo ánima mea; dedi spíritum meum super eum, iudícium géntibus próferet. Non clamábit neque vociferábitur, nec audiétur vox eíus foris. Cálamum quassátum non cónteret et linum fúmigans non exstínguet; in veritátem próferet iudícium. Non languébit nec frangétur, donec ponat in terra iudícium; et legem eíus ínsulae exspéctant. “Ego, Dóminus, vocávi te in iustítia et apprehéndi manum tuam; et formávi te et dedi te in foedus pópuli, in lucem géntium, ut aperíres óculos caecórum et edúceres de conclusióne vinctum, de domo cárceris sedéntes in ténebris. Voici Mon serviteur, Je le soutiendrai; Mon élu en qui Mon âme s'est complue : J'ai mis Mon Esprit sur Lui, Il apportera la justice aux nations. Il ne criera point, Il n'aura pas d'égard aux personnes, et on n'entendra pas Sa voix dans les rues. Il ne brisera pas le roseau cassé, et Il n'éteindra pas la mèche qui fume encore; Il produira la justice selon la vérité. Il ne sera pas triste, ni précipité, jusqu'à ce qu'Il établisse la justice sur la terre; et les îles attendront Sa loi. Moi, le Seigneur, Je T'ai appelé dans la justice, et Je T'ai pris par la main, et Je T'ai gardé, et Je T'ai établi pour l'alliance du peuple et la Lumière des nations, pour ouvrir les yeux des aveugles, pour tirer des fers celui qui est enchaîné, et de la prison ceux qui sont assis dans les ténèbres.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Vel: Vel:
 
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Verbum Domini. R/. Deo gratias.
Graduale Graduel
Ps. 117, 26, 27 et 23
R/. Benedíctus qui venit in nómine Dómini: Deus Dóminus, et illúxit nobis. V/. A Dómino factum est istud: et est mirábile in óculis nostris. R/. Béni soit Celui qui vient au nom du Seigneur : c’est le Seigneur Dieu et Il a fait briller sur nous Sa lumière. V/. C’est l’œuvre du Seigneur, et c'est une merveille pour nos yeux.
Vel:Vel:
Graduale Graduel
Ps. 44, 8
Dilexísti iustítiam, et odísti iniquitátem. V/. Proptérea unxit te Deus, Deus tuus, óleo laetítiae. R/. Tu as aimé la justice et haï l’iniquité : V/. C’est pourquoi, Dieu, ton Dieu, t'a oint d’une huile d’allégresse.
Lectio II IIème lecture
Act 10,34-38
In diebus illis : Apériens Petrus os dixit: “In veritáte compério quóniam non est personárum accéptor Deus, sed in omni gente, qui timet eum et operátur iustítiam, accéptus est illi.Verbum misit fíliis Israel evangelízans pacem per Iésum Christum; hic est ómnium Dóminus. Vos scitis quod factum est verbum per univérsam Iudǽam incípiens a Galilǽa post baptísmum, quod praedicávit Ioánnes: Iésum a Názareth, quómodo unxit eum Deus Spíritu Sancto et virtúte, qui pertransívit benefaciéndo et sanándo omnes oppréssos a Diábolo, quóniam Deus erat cum illo. Alors Pierre, ouvrant la bouche, dit: En vérité, je reconnais que Dieu ne fait point acception des personnes, mais qu'en toute nation celui qui Le craint et qui pratique la justice Lui est agréable. Dieu a envoyé Sa parole aux enfants d'Israël, annonçant la paix par Jésus-Christ, qui est le Seigneur de tous. Vous savez ce qui s'est passé dans toute la Judée, ce qui a commencé en Galilée, après le baptême que Jean a prêché; comment Dieu a oint de l'Esprit-Saint et de force Jésus de Nazareth, qui est allé de lieu en lieu en faisant le bien, et en guérissant tous ceux qui étaient opprimés par le diable, parce que Dieu était avec Lui.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Vel: Vel:
Ioannis I (5,1-9)
Carissimi: Omnis, qui credit quóniam Iésus est Christus, ex Deo natus est; et omnis, qui díligit Deum, qui génuit, díligit et eum, qui natus est ex eo. In hoc cognóscimus quóniam dilígimus natos Dei, cum Deum diligámus et mandáta eíus faciámus. Haec est enim cáritas Dei, ut mandáta eíus servémus; et mandáta eíus grávia non sunt, quóniam omne, quod natum est ex Deo, vincit mundum; et haec est victória, quae vicit mundum: fides nostra. Quis est qui vincit mundum, nisi qui credit quóniam Iésus est Fílius Dei? Hic est, qui venit per aquam et sánguinem, Iésus Christus; non in aqua solum sed in aqua et in sánguine. Et Spíritus est, qui testificátur, quóniam Spíritus est véritas. Quia tres sunt, qui testificántur: Spíritus et aqua et sanguis; et hi tres in unum sunt. Si testimónium hóminum accípimus, testimónium Dei maíus est, quóniam hoc est testimónium Dei, quia testificátus est de Fílio suo.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Allelúia. Allelúia.
R/. Allelúia V/. Benedíctus qui venit in nómine Dómini: Deus Dóminus et illúxit nobis. R/. Alléluia. V/. Béni soit celui qui vient au Nom du Seigneur. Le Seigneur est Dieu, et Il a fait briller sur nous Sa lumière.
Vel:Vel:
Allelúia. Allelúia.
Ps. 88, 21
R/. Allelúia. V/. Invéni David servum meum, óleo sancto meo unxi eum. R/. Alléluia. V/. J'ai trouvé David, Mon serviteur; Je l'ai oint de Mon huile sainte.
Evangelium Evangile
Marcus (1,7-11)
In illo tempore: Praedicábat Ioannes dicens: “Venit fórtior me post me, cuíus non sum dignus procúmbens sólvere corrígiam calceamentórum eíus. Ego baptizávi vos aqua; ille vero baptizábit vos in Spíritu Sancto.” Et factum est in diébus illis, venit Iésus a Názareth Galilǽae et baptizátus est in Iordáne ab Ioánne. Et statim ascéndens de aqua vidit apértos caelos et Spíritum tamquam colúmbam descendéntem in ipsum; et vox facta est de caelis: “Tu es Fílius meus diléctus; in te complácui.” En ce temps là : Jean-Baptiste prêchait en disant : Il vient après moi, Celui qui est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de délier, en me baissant, la courroie de Ses sandales. Moi, je vous ai baptisés dans l’eau ; mais Lui, Il vous baptisera dans l’Esprit-Saint. Or, il arriva qu’en ces jours-là, Jésus vint de Nazareth, en Galilée, et Il fut baptisé par Jean dans le Jourdain. Et soudain, comme Il sortait de l’eau, Il vit les cieux s’ouvrir, et l’Esprit, comme une colombe, descendre et S’arrêter (se reposant) sur Lui. Et une voix Se fit entendre des cieux : Tu es mon Fils bien-aimé ; en Toi j’ai mis mes complaisances.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 117, 26-27
Benedíctus, qui venit in nómine Dómini: benedíximus vobis de domo Dómini: Deus Dóminus, et illúxit nobis, allelúia, allelúia. Béni soit celui qui vient au Nom du Seigneur. Nous Vous bénissons de la maison du Seigneur. * Le Seigneur est Dieu, et Il a fait briller sur nous Sa lumière, alléluia.
Communio Communion
Gal. 3, 27
Omnes qui in Christo baptizáti estis, Christum induístis, allelúia. Vous tous qui avez été baptisés dans le Christ, vous avez été revêtus du Christ, alléluia.

Modifications aux messes lues :

Office de sexte du lundi 8 janvier 2018 - BAPTEME DU SEIGNEUR

Hebdomada III post Nativitatem IIIème semaine après la Nativité
Feria II Lundi
IN BAPTISMATE DOMINI BAPTEME DU SEIGNEUR
Festum Fête
Ad Sextam
Ad Sextam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Rector potens, verax Deus,
Maître puissant, Dieu Vérité,
qui témperas rerum vices,
Tu règles la marche du temps,
splendóre mane ínstruis
Tu formes l’'aube en sa clarté,
et ígnibus merídiem.
au midi Tu donnes ses flammes.
  
Exstíngue flammas lítium,
Éteins le feu des dissensions,
aufer calórem nóxium,
calme la fièvre du péché,
confer salútem córporum
apporte à nos corps la santé
verámque pacem córdium.
à nos cœurs, la paix véritable.
  
Praesta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi, le Fils égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l’'Esprit consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
régnant pour les siècles des siècles.
Ant. 1 Ioánnes prohibébat Iesum dicens: Ego a te débeo baptizári, et tu venis ad me?Ant. 1 Jean se défendait de Jésus en disant : C'est moi qui ai besoin d'être baptisé par Toi, et Tu viens à moi ?
Psalmus 18 B (19 B)
Psaume 18 B (19 B)
Laus Deo, legis Domino
Louange à Dieu, loi au Seigneur
Estote vos perfecti, sicut et Pater vester cælestis perfectus est (Mt 5, 48).
Soyez parfaits, comme votre Père du ciel est parfait (Mt 5, 48).
Lex Dómini immaculáta, refíciens ánimam, * testimónium Dómini fidéle, sapiéntiam præstans párvulis.La loi du Seigneur est parfaite : elle restaure l'âme. Le témoignage du Seigneur est sûr : il donne la sagesse aux simples.
Iustítiæ Dómini rectæ, lætificántes corda, * præcéptum Dómini lúcidum, illúminans óculos.Les ordonnances du Seigneur sont droites elles réjouissent les coeurs. Le précepte du Seigneur est pur : il éclaire les yeux.
Timor Dómini mundus, pérmanens in sæculum sæculi, * iudícia Dómini vera, iusta ómnia simul,La crainte du Seigneur est sainte : elle subsiste à jamais. Les décrets du Seigneur sont vrais : ils sont tous justes.
desiderabília super aurum et lápidem pretiósum multum * et dulcióra super mel et favum stillántem.Ils sont plus précieux que l'or, que beaucoup d'or fin ; plus doux que le miel, que celui qui coule des rayons.
Etenim servus tuus erudítur in eis; * in custodiéndis illis retribútio multa.Ton serviteur aussi est éclairé par eux; grande récompense à qui les observe.
Erróres quis intéllegit? † Ab occúltis munda me, * et a supérbia custódi servum tuum, ne dominétur mei.Qui est maître de ses égarements? Pardonne-moi ceux que j'ignore ! Préserve aussi Ton serviteur des orgueilleux ; qu'ils ne dominent point sur moi !
Tunc immaculátus ero * et emundábor a delícto máximo.Alors je serai parfait et je serai pur de grands péchés.
Sint ut compláceant elóquia oris mei * et meditátio cordis mei in conspéctu tuo.Accueille avec faveur les paroles de ma bouche, et les sentiments de mon coeur,
Dómine, adiútor meus * et redémptor meus.Devant Toi, Seigneur, mon rocher est mon libérateur!
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Ioánnes prohibébat Iesum dicens: Ego a te débeo baptizári, et tu venis ad me?Ant. Jean se défendait de Jésus en disant : C'est moi qui ai besoin d'être baptisé par Toi, et Tu viens à moi ?
Ant. 2 Respóndens autem Iesus dixit ei: Sine me modo; sic enim decet nos implére omnem iustítiam.Ant. 2 Jésus lui répondit : Laisse faire maintenant, car il convient que nous accomplissions ainsi toute justice.
Psalmus 7
Psaume 7
Oratio iusti calumniam patientis
Prière du juste endurant la calomnie
Ecce iudex ante ianuam assistit (Iac 5, 9).
Voici que le juge se tient à la porte (Iac 5, 9).
I
I
Dómine Deus meus, in te sperávi; * salvum me fac ex ómnibus persequéntibus me et líbera me,Seigneur, mon Dieu, en Toi je me confie ; sauve-moi de tous mes persécuteurs et délivre-moi,
ne quando rápiat ut leo ánimam meam * discérpens, dum non est qui salvum fáciat.De peur qu'il ne me déchire, comme un lion, qu'il ne dévore sa proie, sans que nul ne la lui arrache.
Dómine Deus meus, si feci istud, * si est iníquitas in mánibus meis,Seigneur, mon Dieu, si j'ai fait cela, s'ïl y a de l'iniquité dans mes mains
si réddidi retribuénti mihi mala * et exspoliávi inimícum meum dimíttens inánem,Si j'ai rendu le mal à qui est en paix avec moi, si j'ai dépouillé celui qui m'opprime sans raison,
persequátur inimícus ánimam meam et comprehéndat † et concúlcet in terra vitam meam * et glóriam meam in púlverem dedúcat.que l'ennemi me poursuive et m'atteigne, qu'il foule à terre ma vie, qu'il couche ma gloire dans la poussière.
Exsúrge, Dómine, in ira tua * et exaltáre contra indignatiónem inimicórum meórumLève-Toi, Seigneur, dans ta colère, porte-Toi contre les fureurs de mes adversaires
et exsúrge, Deus meus, * in iudício, quod mandásti.réveille-Toi pour me secourir, Toi qui ordonnes un jugement.
Et synagóga populórum circúmdabit te, † et super hanc in altum regrédere: * Dóminus iúdicat pópulos.Que l'assemblée des peuples t'environne ! Puis, t'éleveras au-dessus d'elle, remonte dans les hauteurs.
Iúdica me, Dómine, secúndum iustítiam meam * et secúndum innocéntiam meam, quæ est in me.Le Seigneur juge les peuples : rends-moi justice, le Seigneur, selon mon droit et mon innocence.
Consumátur nequítia peccatórum; † et iustum confírma, * scrutans corda et renes Deus iustus.Mets un terme à la malice des méchants, et affermis le juste, Toi qui sondes les coeurs et les reins, ô Dieu juste.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Respóndens autem Iesus dixit ei: Sine me modo; sic enim decet nos implére omnem iustítiam.Ant. Jésus lui répondit : Laisse faire maintenant, car il convient que nous accomplissions ainsi toute justice.
Ant. 3 Testimónium perhíbuit Ioánnes dicens: Quia vidi Spíritum descendéntem quasi colúmbam de cælo, et mansit super eum.Ant. 3 Jean rendit témoignage en disant: J'ai vu l'Esprit descendre du ciel comme une colombe, et Il S'est reposé sur Lui.
II
II
Adiutórium meum apud Deum, * qui salvos facit rectos corde.Mon bouclier est en Dieu, qui sauve les hommes au coeur droit.
Deus iudex iustus, * fortis, iráscens per síngulos dies.Dieu est un juste juge ; tous les jours, le Tout-puissant fait entendre Ses menaces.
Nonne íterum gládium suum exácuit, * arcum suum teténdit et parávit illum?Certes, de nouveau Il aiguise Son glaive, Il bande son arc et Il vise ;
Et parávit sibi vasa mortis, * sagíttas suas ardéntes effécit.Il dirige sur lui des traits meurtriers, Il rend Ses flèches brûlantes.
Ecce partúriit iniustítiam, * concépit dolórem et péperit iniquitátem;Voici le méchant en travail de l'iniquité : il a conçu le malheur et il enfante le mensonge.
lacum apéruit et effódit eum * et íncidit in fóveam, quam fecit.Il ouvre une fosse, il la creuse, et il tombe dans l'abîme qu'il préparait.
Convertétur dolor eius in caput eius, * et in vérticem ipsíus iníquitas eius descéndet.Son iniquité retombe sur sa tête, et sa violence redescend sur son front.
Confitébor Dómino secúndum iustítiam eius * et psallam nómini Dómini Altíssimi.Je louerai le Seigneur pour Sa justice, je chanterai le nom du Seigneur, le Très-Haut.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Testimónium perhíbuit Ioánnes dicens: Quia vidi Spíritum descendéntem quasi colúmbam de cælo, et mansit super eum.Ant. Jean rendit témoignage en disant: J'ai vu l'Esprit descendre du ciel comme une colombe, et Il S'est reposé sur Lui.
Lectio brevis (Is 42, 1)
Lecture brève (Is 42, 1)
Ecce servus meus, suscípiam eum; eléctus meus, cómplacet sibi in illo ánima mea; dedi spíritum meum super eum, iudícium géntibus próferet.Voici mon serviteur, que je soutiens, mon élu, en qui mon âme se complaît; j'ai mis mon esprit sur lui ; il répandra la justice parmi les nations.
V/. Ecce servus meus, suscípiam eum.
R/. Eléctus meus, complácuit sibi in illo ánima mea.
V/. Voici mon serviteur, que je soutiens.
R/. mon élu, en qui mon âme se complaît.
Orémus. Prions.
Omnípotens sempitérne Deus, qui Christum, in Iordáne flúmine baptizátum, Spíritu Sancto super eum descendénte, diléctum Fílium tuum sollémniter declarásti, concéde fíliis adoptiónis tuæ, ex aqua et Spíritu Sancto renátis, ut in beneplácito tuo iúgiter persevérent. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu éternel et tout puissant, qui, lors du baptême du Christ dans l'eau du Jourdain et de la descente de l'Esprit saint, L'as solennellement déclaré Ton fils bien-aimé, accorde à Tes fils adoptifs, renés de l'eau et de l'Esprit-Saint, de persévérer toujours dans Ton bon plaisir. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Sextam - psalmodia complementaria

A Sexte - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Ioánnes prohibébat Iesum dicens: Ego a te débeo baptizári, et tu venis ad me?Ant. 1 Jean se défendait de Jésus en disant : C'est moi qui ai besoin d'être baptisé par Toi, et Tu viens à moi ?
Psalmus 122 (123)
Psaume 122 (123)
Dominus fiducia populi
Le Seigneur, confiance du peuple
Duo cæci... clamaverunt: «Domine, miserere nostri, Fili David» (Mt 20, 30).
Deux aveugles… crièrent « Seigneur, aie pitié de nous, Fils de David » (Mt 20, 30).
Ad te levávi óculos meos, * qui hábitas in cælis.J'élève mes yeux vers Toi, ô toi qui siège dans les cieux!
Ecce sicut óculi servórum ad manus dominórum suórum, * sicut óculi ancíllæ ad manus dóminæ suæ,Comme l'oeil du serviteur est fixé sur la main de son maître, et l'oeil de la servante sur la main de sa maîtresse,
ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, * donec misereátur nostri.ainsi nos yeux sont fixés sur le Seigneur, notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri, * quia multum repléti sumus despectióne;Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous n'avons été que trop rassasiés d'opprobres.
quia multum repléta est ánima nostra * derisióne abundántium et despectióne superbórum.Notre âme n'a été que trop rassasiée de la moquerie des superbes, du mépris des orgueilleux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Respóndens autem Iesus dixit ei: Sine me modo; sic enim decet nos implére omnem iustítiam.Ant. 2 Jésus lui répondit : Laisse faire maintenant, car il convient que nous accomplissions ainsi toute justice.
Psalmus 123 (124)
Psaume 123 (124)
Adiutorium nostrum in nomine Domini
Notre secours est dans le nom du Seigneur
Dixit Dominus Paulo: «Noli timere ... quia ego sum tecum» (Act 18, 9-10).
Le Seigneur dit à Paul : «ne crains pas ... Je suis avec toi» (Act 18, 9-10).
Nisi quia Dóminus erat in nobis, dicat nunc Israel, † nisi quia Dóminus erat in nobis, * cum exsúrgerent hómines in nos:Si le Seigneur n'eût été pour nous, qu'Israël le proclame, si le Seigneur n'eût été pour nous, quand les hommes se sont élevés contre nous.
forte vivos deglutíssent nos, * cum irascerétur furor eórum in nos.Ils nous auraient dévorés tout vivants, quand leur colère s'est allumée contre nous.
Fórsitan aqua absorbuísset nos, † torrens pertransísset ánimam nostram * fórsitan pertransíssent ánimam nostram aquæ intumescéntes.Les eaux nous auraient engloutis, le torrent eût passé sur notre âme; sur notre âme auraient passé les eaux impétueuses.
Benedíctus Dóminus; * qui non dedit nos in direptiónem déntibus eórum.Béni soit le Seigneur, qui ne nous a pas livrés à leurs dents.
Anima nostra sicut passer erépta est * de láqueo venántium:Notre âme, comme le passereau, s'est échappée du filet de l'oiseleur :
láqueus contrítus est, * et nos erépti sumus.le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Adiutórium nostrum in nómine Dómini, * qui fecit cælum et terram.Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Testimónium perhíbuit Ioánnes dicens: Quia vidi Spíritum descendéntem quasi colúmbam de cælo, et mansit super eum.Ant. 3 Jean rendit témoignage en disant: J'ai vu l'Esprit descendre du ciel comme une colombe, et Il S'est reposé sur Lui.
Psalmus 124 (125)
Psaume 124 (125)
Dominus custos populi sui
Le Seigneur prend soin de son peuple
Pax super Israel Dei (Gal 6, 16).
La paix de Dieu sur Israël (Gal 6, 16).
Qui confídunt in Dómino sicut mons Sion: * non commovébitur, in ætérnum manet.Ceux qui se confient dans le Seigneur sont comme la montagne de Sion: elle ne chancelle point, elle est établie pour toujours.
Ierúsalem, montes in circúitu eius, † et Dóminus in circúitu pópuli sui * ex hoc nunc et usque in sæculum.Jérusalem a autour d'elle une ceinture de montagnes: ainsi le Seigneur entoure Son peuple, dès maintenant et à jamais.
Quia non requiéscet virga iniquitátis super sortem iustórum, * ut non exténdant iusti ad iniquitátem manus suas.Le sceptre des méchants ne restera pas sur l'héritage des justes, afin que les justes ne portent pas aussi leurs mains vers l'iniquité.
Bénefac, Dómine, bonis * et rectis corde.Seigneur, répands Tes bontés sur les bons, et sur ceux qui ont le coeur droit.
Declinántes autem per vias pravas † addúcet Dóminus cum operántibus iniquitátem. * Pax super Israel!Mais sur ceux qui se détournent en des voies tortueuses, que le Seigneur les abandonne avec ceux qui font le mal. Paix sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Office de none du lundi 8 janvier 2018 - BAPTEME DU SEIGNEUR

Hebdomada III post Nativitatem IIIème semaine après la Nativité
Feria II Lundi
IN BAPTISMATE DOMINI BAPTEME DU SEIGNEUR
Festum Fête
Ad Nonam
Ad Nonam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Rerum, Deus, tenax vigor,
Dieu fort, soutien de l'’univers,
immótus in te pérmanens,
qui est en Toi sans changement,
lucis diúrnae témpora
Tu fixes dans leur succession
succéssibus detérminans,
les temps que le soleil mesure.
  
Largíre clarum véspere,
Donne-nous un soir lumineux
quo vita numquam décidat,
où la vie ne décline pas,
sed praémium mortis sacrae
où, pour le fruit de la Sainte Mort,
perénnis instet glória.
resplendira toujours la gloire.
  
Praesta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi, le Fils égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l'’Esprit consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
régnant pour les siècles des siècles.
Ant. 1 Ioánnes prohibébat Iesum dicens: Ego a te débeo baptizári, et tu venis ad me?Ant. 1 Jean se défendait de Jésus en disant : C'est moi qui ai besoin d'être baptisé par Toi, et Tu viens à moi ?
Psalmus 18 B (19 B)
Psaume 18 B (19 B)
Laus Deo, legis Domino
Louange à Dieu, loi au Seigneur
Estote vos perfecti, sicut et Pater vester cælestis perfectus est (Mt 5, 48).
Soyez parfaits, comme votre Père du ciel est parfait (Mt 5, 48).
Lex Dómini immaculáta, refíciens ánimam, * testimónium Dómini fidéle, sapiéntiam præstans párvulis.La loi du Seigneur est parfaite : elle restaure l'âme. Le témoignage du Seigneur est sûr : il donne la sagesse aux simples.
Iustítiæ Dómini rectæ, lætificántes corda, * præcéptum Dómini lúcidum, illúminans óculos.Les ordonnances du Seigneur sont droites elles réjouissent les coeurs. Le précepte du Seigneur est pur : il éclaire les yeux.
Timor Dómini mundus, pérmanens in sæculum sæculi, * iudícia Dómini vera, iusta ómnia simul,La crainte du Seigneur est sainte : elle subsiste à jamais. Les décrets du Seigneur sont vrais : ils sont tous justes.
desiderabília super aurum et lápidem pretiósum multum * et dulcióra super mel et favum stillántem.Ils sont plus précieux que l'or, que beaucoup d'or fin ; plus doux que le miel, que celui qui coule des rayons.
Etenim servus tuus erudítur in eis; * in custodiéndis illis retribútio multa.Ton serviteur aussi est éclairé par eux; grande récompense à qui les observe.
Erróres quis intéllegit? † Ab occúltis munda me, * et a supérbia custódi servum tuum, ne dominétur mei.Qui est maître de ses égarements? Pardonne-moi ceux que j'ignore ! Préserve aussi Ton serviteur des orgueilleux ; qu'ils ne dominent point sur moi !
Tunc immaculátus ero * et emundábor a delícto máximo.Alors je serai parfait et je serai pur de grands péchés.
Sint ut compláceant elóquia oris mei * et meditátio cordis mei in conspéctu tuo.Accueille avec faveur les paroles de ma bouche, et les sentiments de mon coeur,
Dómine, adiútor meus * et redémptor meus.Devant Toi, Seigneur, mon rocher est mon libérateur!
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Ioánnes prohibébat Iesum dicens: Ego a te débeo baptizári, et tu venis ad me?Ant. Jean se défendait de Jésus en disant : C'est moi qui ai besoin d'être baptisé par Toi, et Tu viens à moi ?
Ant. 2 Respóndens autem Iesus dixit ei: Sine me modo; sic enim decet nos implére omnem iustítiam.Ant. 2 Jésus lui répondit : Laisse faire maintenant, car il convient que nous accomplissions ainsi toute justice.
Psalmus 7
Psaume 7
Oratio iusti calumniam patientis
Prière du juste endurant la calomnie
Ecce iudex ante ianuam assistit (Iac 5, 9).
Voici que le juge se tient à la porte (Iac 5, 9).
I
I
Dómine Deus meus, in te sperávi; * salvum me fac ex ómnibus persequéntibus me et líbera me,Seigneur, mon Dieu, en Toi je me confie ; sauve-moi de tous mes persécuteurs et délivre-moi,
ne quando rápiat ut leo ánimam meam * discérpens, dum non est qui salvum fáciat.De peur qu'il ne me déchire, comme un lion, qu'il ne dévore sa proie, sans que nul ne la lui arrache.
Dómine Deus meus, si feci istud, * si est iníquitas in mánibus meis,Seigneur, mon Dieu, si j'ai fait cela, s'ïl y a de l'iniquité dans mes mains
si réddidi retribuénti mihi mala * et exspoliávi inimícum meum dimíttens inánem,Si j'ai rendu le mal à qui est en paix avec moi, si j'ai dépouillé celui qui m'opprime sans raison,
persequátur inimícus ánimam meam et comprehéndat † et concúlcet in terra vitam meam * et glóriam meam in púlverem dedúcat.que l'ennemi me poursuive et m'atteigne, qu'il foule à terre ma vie, qu'il couche ma gloire dans la poussière.
Exsúrge, Dómine, in ira tua * et exaltáre contra indignatiónem inimicórum meórumLève-Toi, Seigneur, dans ta colère, porte-Toi contre les fureurs de mes adversaires
et exsúrge, Deus meus, * in iudício, quod mandásti.réveille-Toi pour me secourir, Toi qui ordonnes un jugement.
Et synagóga populórum circúmdabit te, † et super hanc in altum regrédere: * Dóminus iúdicat pópulos.Que l'assemblée des peuples t'environne ! Puis, t'éleveras au-dessus d'elle, remonte dans les hauteurs.
Iúdica me, Dómine, secúndum iustítiam meam * et secúndum innocéntiam meam, quæ est in me.Le Seigneur juge les peuples : rends-moi justice, le Seigneur, selon mon droit et mon innocence.
Consumátur nequítia peccatórum; † et iustum confírma, * scrutans corda et renes Deus iustus.Mets un terme à la malice des méchants, et affermis le juste, Toi qui sondes les coeurs et les reins, ô Dieu juste.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Respóndens autem Iesus dixit ei: Sine me modo; sic enim decet nos implére omnem iustítiam.Ant. Jésus lui répondit : Laisse faire maintenant, car il convient que nous accomplissions ainsi toute justice.
Ant. 3 Testimónium perhíbuit Ioánnes dicens: Quia vidi Spíritum descendéntem quasi colúmbam de cælo, et mansit super eum.Ant. 3 Jean rendit témoignage en disant: J'ai vu l'Esprit descendre du ciel comme une colombe, et Il S'est reposé sur Lui.
II
II
Adiutórium meum apud Deum, * qui salvos facit rectos corde.Mon bouclier est en Dieu, qui sauve les hommes au coeur droit.
Deus iudex iustus, * fortis, iráscens per síngulos dies.Dieu est un juste juge ; tous les jours, le Tout-puissant fait entendre Ses menaces.
Nonne íterum gládium suum exácuit, * arcum suum teténdit et parávit illum?Certes, de nouveau Il aiguise Son glaive, Il bande son arc et Il vise ;
Et parávit sibi vasa mortis, * sagíttas suas ardéntes effécit.Il dirige sur lui des traits meurtriers, Il rend Ses flèches brûlantes.
Ecce partúriit iniustítiam, * concépit dolórem et péperit iniquitátem;Voici le méchant en travail de l'iniquité : il a conçu le malheur et il enfante le mensonge.
lacum apéruit et effódit eum * et íncidit in fóveam, quam fecit.Il ouvre une fosse, il la creuse, et il tombe dans l'abîme qu'il préparait.
Convertétur dolor eius in caput eius, * et in vérticem ipsíus iníquitas eius descéndet.Son iniquité retombe sur sa tête, et sa violence redescend sur son front.
Confitébor Dómino secúndum iustítiam eius * et psallam nómini Dómini Altíssimi.Je louerai le Seigneur pour Sa justice, je chanterai le nom du Seigneur, le Très-Haut.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Testimónium perhíbuit Ioánnes dicens: Quia vidi Spíritum descendéntem quasi colúmbam de cælo, et mansit super eum.Ant. Jean rendit témoignage en disant: J'ai vu l'Esprit descendre du ciel comme une colombe, et Il S'est reposé sur Lui.
Lectio brevis (Is 49, 6)
Lecture brève (Is 49, 6)
Dixit mihi Dóminus: «Parum est ut sis mihi servus ad suscitándas tribus Iacob et relíquias Israel reducéndas: dabo te in lucem géntium, ut sit salus mea usque ad extrémum terræ».Le Seigneur m'a dit : "C'est peu que Tu sois mon Serviteur; pour rétablir les tribus de Jacob et pour ramener les préservés d'Israël ; je T'établirai lumière des nations, pour que mon salut arrive jusqu'aux extrémités de la terre."
V/. Ponam spíritum meum super eum.
R/. Et iudícium géntibus nuntiábit.
V/. J'ai fait reposer sur Lui mon Esprit.
R/. Il proclamera le jugement des nations.
Orémus. Prions.
Omnípotens sempitérne Deus, qui Christum, in Iordáne flúmine baptizátum, Spíritu Sancto super eum descendénte, diléctum Fílium tuum sollémniter declarásti, concéde fíliis adoptiónis tuæ, ex aqua et Spíritu Sancto renátis, ut in beneplácito tuo iúgiter persevérent. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu éternel et tout puissant, qui, lors du baptême du Christ dans l'eau du Jourdain et de la descente de l'Esprit saint, L'as solennellement déclaré Ton fils bien-aimé, accorde à Tes fils adoptifs, renés de l'eau et de l'Esprit-Saint, de persévérer toujours dans Ton bon plaisir. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Nonam - psalmodia complementaria

A None - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Ioánnes prohibébat Iesum dicens: Ego a te débeo baptizári, et tu venis ad me?Ant. 1 Jean se défendait de Jésus en disant : C'est moi qui ai besoin d'être baptisé par Toi, et Tu viens à moi ?
Psalmus 125 (126)
Psaume 125 (126)
Gaudium et spes in Deo
Joie et espoir dans le Seigneur
Sicuti socii passionum estis, sic eritis et consolationis (2 Cor 1, 7).
Comme vous avez part aux souffrances, vous avez aussi part à la consolation (2 Cor 1, 7).
In converténdo Dóminus captivitátem Sion, * facti sumus quasi somniántes.Quand le Seigneur ramena les captifs de Sion, nous étions presque en rêve.
Tunc replétum est gáudio os nostrum, * et língua nostra exsultatióne.Alors notre bouche fut remplie de chants de joie, et notre langue de cris d'allégresse.
Tunc dicébant inter gentes: * «Magnificávit Dóminus fácere cum eis».Alors on disait parmi les nations: « Le Seigneur a fait de grandes choses pour eux. »
Magnificávit Dóminus fácere nobíscum; * facti sumus lætántes.Le Seigneur a fait pour nous de grandes choses; nous en avons été remplis de joie.
Convérte, Dómine, captivitátem nostram, * sicut torréntes in austro.Ramène, Seigneur, nos captifs, comme un torrent dans le pays du midi.
Qui séminant in lácrimis, * in exsultatióne metent.Ceux qui sèment dans les larmes * moissonneront dans l'allégresse.
Eúntes ibant et flebant * semen spargéndum portántes;Ils allaient et venaient en pleurant, tandis qu'ils jetaient leurs semences :
veniéntes autem vénient in exsultatióne * portántes manípulos suos.ils reviendront avec allégresse, chargés de leurs gerbes.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Respóndens autem Iesus dixit ei: Sine me modo; sic enim decet nos implére omnem iustítiam.Ant. 2 Jésus lui répondit : Laisse faire maintenant, car il convient que nous accomplissions ainsi toute justice.
Psalmus 126 (127)
Psaume 126 (127)
Vanus labor sine Domino
Sans le Seigneur, le travail est vain
Dei ædificatio estis (1 Cor 3, 9).
En Dieu, vous êtes édifiés (1 Cor 3, 9).
Nisi Dóminus ædificáverit domum, * in vanum labórant, qui ædíficant eam.Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, en vain travaillent ceux qui la bâtissent.
Nisi Dóminus custodíerit civitátem, * frustra vígilat, qui custódit eam.Si le Seigneur ne garde pas la cité, en vain la sentinelle veille à ses portes.
Vanum est vobis ante lucem súrgere † et sero quiéscere, qui manducátis panem labóris, * quia dabit diléctis suis somnum.C'est en vain que vous vous levez avant le jour, et que vous retardez votre repos, mangeant le pain de la douleur : il en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil.
Ecce heréditas Dómini fílii, * merces fructus ventris.Voici, c'est un héritage du Seigneur, que les enfants, une récompense, que les fruits d'un sein fécond.
Sicut sagíttæ in manu poténtis, * ita fílii iuventútis.Comme les flèches dans la main d'un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse.
Beátus vir, qui implévit pháretram suam ex ipsis: * non confudétur, cum loquétur inimícis suis in porta.Heureux l'homme qui en a rempli son carquois. Ils ne rougiront pas quand ils répondront aux ennemis, à la porte de la ville.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Testimónium perhíbuit Ioánnes dicens: Quia vidi Spíritum descendéntem quasi colúmbam de cælo, et mansit super eum.Ant. 3 Jean rendit témoignage en disant: J'ai vu l'Esprit descendre du ciel comme une colombe, et Il S'est reposé sur Lui.
Psalmus 127 (128)
Psaume 127 (128)
Pax domestica in Domino
Paix domestique dans le Seigneur
«Benedicat te Dominus ex Sion», id est: ex Ecclesia sua (Arnobius).
«Que le Seigneur te bénisse de Sion », c’est à dire : de son Eglise (Arnobius).
Beátus omnis, qui timet Dóminum, * qui ámbulat in viis eius.Heureux l'homme qui craint le Seigneur, qui marche dans ses voies.
Labóres mánuum tuárum manducábis, * beátus es, et bene tibi erit.Tu te nourris alors du travail de tes mains; tu es heureux et comblé de biens.
Uxor tua sicut vitis fructífera * in latéribus domus tuæ;Ton épouse est comme une vigne féconde, dans l'intérieur de ta maison ;
fílii tui sicut novéllæ olivárum * in circúitu mensæ tuæ.tes fils, comme de jeunes plants d'olivier, autour de ta table.
Ecce sic benedicétur homo, * qui timet Dóminum.Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
Benedícat tibi Dóminus ex Sion, * et vídeas bona Ierúsalem ómnibus diébus vitæ tuæ;Que le Seigneur te bénisse de Sion, puisses-tu voir Jérusalem florissante tous les jours de ta vie ;
et vídeas fílios filiórum tuórum. * Pax super Israel!Puisses-tu voir les enfants de tes enfants. Que la paix soit sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Vêpres du lundi 8 janvier 2018 - BAPTEME DU SEIGNEUR

Hebdomada III post Nativitatem IIIème semaine après la Nativité
Feria II Lundi
IN BAPTISMATE DOMINI BAPTEME DU SEIGNEUR
Festum Fête
Ad II Vesperas
Aux IIèmes Vêpres
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Implénte munus débitum
Jean remplit aujourd'hui sa charge:
Ioánne, rerum cónditor
Par lui, plongé dans le Jourdain,
Iordáne mersus hac die
Le Créateur de toutes choses
aquam lavándo díluit,
Lave les eaux en S'y lavant.
  
Non ipse mundári volens
Celui qui est né de la Vierge
de ventre natus Vírginis,
Ne vient pas être purifié,
peccáta sed mortálium
Mais enlever par Son baptême
suo lavácro tóllere.
Les péchés de tous les humains.
  
Dicénte Patre quod «meus
Tandis que le Père proclame:
diléctus hic est Fílius»,
"Voici Mon Fils, Mon bien-aimé",
suménte Sancto Spíritu
Que l'Esprit Saint descend du ciel
formam colúmbæ cælitus.
Sous la forme d'une colombe,
  
Hoc mystico sub nómine
En l'expression de ce mystère
micat salus Ecclésiæ;
Brille le salut de l'Eglise,
Persóna trina cómmanet
Et les trois personnes demeurent
unus Deus per ómnia.
Un seul Dieu par tout l'univers.
  
O Christe, vita, véritas,
Ô Christ, ô Vie, ô Vérité,
tibi sit omnis glória,
toute gloire Te soit rendue:
quem Patris atque Spíritus
Du haut des cieux, Père et Esprit
splendor revélat cælitus. Amen.
Te font briller de leur splendeur!
Ant. 1 Vox de cælis sónuit et vox Patris audíta est: Hic est Fílius meus, in quo mihi complácui, ipsum audíte.Ant. 1 Une voix du ciel retentit et la voix du Père se fit entendre : Celui-ci est Mon Fils, en qui Je Me suis complu, écoutez-Le.
Psalmus 109 (110)
Psaume 109 (110)
Messias rex et sacerdos
Le messie, roi et prêtre
Oportet illum regnare, donec ponat omnes inimicos sub pedibus eius (1 Cor 15, 25).
Il faut qu'Il règne, après avoir mis tous Ses ennemis sous Ses pieds (1 Cor 15, 25).
Dixit Dóminus Dómino meo: * «Sede a dextris meis,Le Seigneur a dit à mon Seigneur : * « Assieds-Toi à Ma droite,
donec ponam inimícos tuos * scabéllum pedum tuórum».en attendant que Je fasse de Tes ennemis l'escabeau de Tes pieds ».
Virgam poténtiæ tuæ emíttet Dóminus ex Sion: * domináre in médio inimicórum tuórum.Le Seigneur fera sortir de Sion le sceptre de Ta puissance : * domine au milieu de Tes ennemis.
Tecum principátus in die virtútis tuæ, † in splendóribus sanctis, * ex útero ante lucíferum génui te.Avec Toi est le principe au jour de Ta puissance, † dans les splendeurs des saints : * c'est de Mon sein qu'avant que l'aurore [existât] je T'ai engendré.
Iurávit Dóminus et non pænitébit eum: * «Tu es sacérdos in ætérnum secúndum órdinem Melchísedech».Le Seigneur a juré et Il ne S'en repentira point : * Tu es prêtre pour l'éternité, selon l'ordre de Melchisédech.
Dóminus a dextris tuis, * conquassábit in die iræ suæ reges.Le Seigneur est à Ta droite : * Il a brisé des rois au jour de Sa colère.
[Iudicábit in natiónibus: cumulántur cadávera, * conquassábit cápita in terra spatiósa.][Il exercera Ses jugements parmi les nations, en accumulant les cadavres, * Il écrasera sur la terre les têtes d'un grand nombre.]
De torrénte in via bibet, * proptérea exaltábit caput.Il boira du torrent dans le chemin : * c'est pour cela qu'Il lèvera la tête.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Vox de cælis sónuit et vox Patris audíta est: Hic est Fílius meus, in quo mihi complácui, ipsum audíte.Ant. Une voix du ciel retentit et la voix du Père se fit entendre : Celui-ci est Mon Fils, en qui Je Me suis complu, écoutez-Le.
Ant. 2 Caput dracónis Salvátor contéruit in Iordáne flúmine, ab eius potestáte omnes erípuit.Ant. 2 Le Sauveur a écrasé la tête du dragon dans le Jourdain, par Sa puissance tous furent délivrés.
Psalmus 111 (112)
Psaume 111 (112)
Viri iusti beatitudo
Béatitude de l’'homme juste
Ut filii lucis ambulate; fructus lucis est in omni bonitate et iustitia et veritate (Eph 5, 8-9).
Marchez comme des enfants de lumière. le fruit de la lumière consiste en tout ce qui est bon, juste et vrai. (Eph 5, 8-9).
Beátus vir, qui timet Dóminum, * in mandátis eius cupit nimis.Bienheureux l'homme qui craint le Seigneur, * il mettra sa volonté très grandement [à observer] Ses commandements.
Potens in terra erit semen eius, * generátio rectórum benedicétur.Sa postérité sera puissante sur la terre : * la génération des justes sera bénie.
Glória et divítiæ in domo eius, * et iustítia eius manet in sæculum sæculi.Gloire et richesses sont dans sa maison ; * et sa justice demeure dans les siècles des siècles.
Exórtum est in ténebris lumen rectis, * miséricors et miserátor et iustus.Il s'est élevé dans les ténèbres une lumière pour les [hommes] droits * [le Seigneur] est Miséricordieux, compatissant et juste.
Iucúndus homo, qui miserétur et cómmodat,  † dispónet res suas in iudício, * quia in ætérnum non commovébitur.Agréable est l'homme qui a de la pitié et qui prête,  † il réglera ses discours avec jugement ; * parce qu'Il ne sera jamais ébranlé.
In memória ætérna erit iustus, * ab auditióne mala non timébit.Le juste sera éternellement en mémoire : * il ne craindra pas d'entendre mal parler [de lui].
Parátum cor eius, sperans in Dómino, † confirmátum est cor eius, non timébit, * donec despíciat inimícos suos.Son coeur est prêt à espérer dans le Seigneur ; † son coeur est affermi il ne sera pas ébranlé, * jusqu'à ce qu'il méprise ses ennemis.
Distríbuit, dedit paupéribus;  † iustítia eius manet in sæculum sæculi, * cornu eius exaltábitur in glória.Il a répandu [ses bienfaits], donné aux pauvres  † : sa justice demeure dans les siècles des siècles,* il sera élevé dans la gloire par la puissance de Dieu.
Peccátor vidébit et irascétur, † déntibus suis fremet et tabéscet. * Desidérium peccatórum períbit.Le pécheur verra, et il sera irrité : il grincera des dents, et se consumera ; * le désir des pécheurs périra.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Caput dracónis Salvátor contéruit in Iordáne flúmine, ab eius potestáte omnes erípuit.Ant. Le Sauveur a écrasé la tête du dragon dans le Jourdain, par Sa puissance tous furent délivrés.
Ant. 3 Magnum mystérium declarátur hódie, quia Creátor ómnium in Iordáne expúrgat nostra facínora.Ant. 3 Un grand mystère est annoncé aujourd'hui, le Créateur de toutes choses dissout nos liens dans le Jourdain.
Canticum (Ap 15, 3-4) NT 11
Cantique (Ap 15, 3-4) NT 11
Hymnus adorationis
Hymne d'adoration
Magna et mirabília ópera tua, * Dómine Deus omnípotens;Grandes, merveilleuses, Tes oeuvres, Seigneur, Dieu de l'univers ;
iustæ et veræ viæ tuæ, * Rex géntium!Ils sont justes, ils sont vrais, Tes chemins, Roi des nations.
Quis non timébit, Dómine, * et glorificábit nomen tuum?Qui ne Te craindrait, Seigneur, à Ton nom, qui ne rendrait gloire?
Quia solus Sanctus,  † quóniam omnes gentes vénient et adorábunt in conspéctu tuo, * quóniam iudícia tua manifestáta sunt.Oui, Toi seul es saint, oui, toutes les nations viendront et se prosterneront devant Toi; oui, ils sont manifestés, Tes jugements.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Magnum mystérium declarátur hódie, quia Creátor ómnium in Iordáne expúrgat nostra facínora.Ant. Un grand mystère est annoncé aujourd'hui, le Créateur de toutes choses dissout nos liens dans le Jourdain.
Lectio brevis (Act 10, 37-38)
Lecture brève (Act 10, 37-38)
Vos scitis quod factum est verbum per univérsam Iudæam incípiens a Galilæa post baptísmum, quod prædicávit Ioánnes: Iesum a Názareth, quómodo unxit eum Deus Spíritu Sancto et virtúte, qui pertransívit benefaciéndo et sanándo omnes oppréssos a Diábolo, quóniam Deus erat cum illo.Vous savez, vous, la chose qui s'est passée dans toute la Judée, commençant par la Galilée après le baptême que Jean a prêché, comment Dieu a oint de l'Esprit-Saint et de puissance Jésus de Nazareth, qui alla de lieu en lieu, faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l'empire du diable, car Dieu était avec Lui.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Hic est qui venit * Per aquam et sánguinem. V/. Iesus Christus, Dóminus noster. Per aquam et sánguinem. V. Glória Patri. R/. Hic est qui venitR/. Celui là est Celui qui vient * Par l'eau le Sang. V/. Jésus-Christ, notre Seigneur. Par l'eau et le sang. Gloire au Père. R/. Celui là.
Ant. Christus Iesus diléxit nos, et lavit nos a peccátis nostris in sánguine suo, et fecit nos regnum et sacerdótes Deo et Patri suo. Ipsi glória et impérium in sæcula.Ant. Le Christ Jésus nous a aimés, et nous a lavés de nos péchés dans Son sang, et fait de nous un royaume et des des prêtres de Dieu et de Son Père. A Lui la gloire et la puissance dans les siècles.
Canticum Evangelicum (Lc 1, 46-55)
Cantique évangélique (Lc 1,46-55)
Exultatio animæ in Domino
Exultation de l'âme dans le Seigneur
Magníficat ✠ * ánima mea Dóminum, Mon âme glorifie le Seigneur,
et exsultávit spíritus meus * in Deo salvatóre meo, et Mon esprit a tressailli d'allégresse en Dieu Mon Sauveur,
quia respéxit humilitátem ancíllæ suæ.* Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generationes, parce qu'Il a jeté les yeux sur la bassesse de Sa servante. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse,
quia fecit mihi magna, qui potens est, * et sanctum nomen eius, parce que Celui qui est puissant a fait en Moi de grandes choses, et Son nom est saint;
et misericórdia eius in progénies et progénies* timéntibus eum. et Sa miséricorde se répand d'âge en âge sur ceux qui Le craignent.
Fecit poténtiam in bráchio suo, * dispérsit supérbos mente cordis sui; Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé ceux qui s'enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur.
depósuit poténtes de sede * et exaltávit húmiles; Il a renversé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles.
esuriéntes implévit bonis * et dívites dimísit inánes. Il a rempli de biens les affamés, et Il a renvoyé les riches les mains vides.
Suscépit Israel púerum suum,* recordátus misericórdiæ, Il a relevé Israël, Son serviteur, Se souvenant de Sa miséricorde:
sicut locútus est ad patres nostros,* Abraham et sémini eius in sæcula. selon ce qu'Il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa race pour toujours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Christus Iesus diléxit nos, et lavit nos a peccátis nostris in sánguine suo, et fecit nos regnum et sacerdótes Deo et Patri suo. Ipsi glória et impérium in sæcula.Ant. Le Christ Jésus nous a aimés, et nous a lavés de nos péchés dans Son sang, et fait de nous un royaume et des des prêtres de Dieu et de Son Père. A Lui la gloire et la puissance dans les siècles.
Preces
Prières litaniques.
Redemptórem nostrum, qui baptísmum in Iordáne dignátus est a Ioánne suscípere, exorémus, dicéntes:
Mitte, Dómine, Spíritum tuum super nos.
Christe, serve Dei, quem Pater suscépit et in quo sibi complácuit,
mitte super nos, Dómine, Spíritum tuum.
Christe, elécte Dei, qui cálamum quassátum non contrivísti et linum fúmigans non exstinxísti,
miserére ómnium quæréntium te in veritáte.
Christe, Fili Dei, quem Pater foedere novo vocávit in lucem géntium,
áperi óculos cæcórum in aqua baptísmatis.
Christe, hóminum salvátor, quem Pater Spíritu Sancto unxit ad ministérium salútis,
duc omnes ad te vidéndum et credéndum, ut vitam ætérnam hábeant.
Christe, spes nostra, qui ducis sedéntes in ténebris ad lucem salútis,
fratres nostros defúnctos in regnum tuum súscipe.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Omnípotens sempitérne Deus, qui Christum, in Iordáne flúmine baptizátum, Spíritu Sancto super eum descendénte, diléctum Fílium tuum sollémniter declarásti, concéde fíliis adoptiónis tuæ, ex aqua et Spíritu Sancto renátis, ut in beneplácito tuo iúgiter persevérent. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu éternel et tout puissant, qui, lors du baptême du Christ dans l'eau du Jourdain et de la descente de l'Esprit saint, L'as solennellement déclaré Ton fils bien-aimé, accorde à Tes fils adoptifs, renés de l'eau et de l'Esprit-Saint, de persévérer toujours dans Ton bon plaisir. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Complies du lundi 8 janvier 2018 - BAPTEME DU SEIGNEUR

Hebdomada III post Nativitatem IIIème semaine après la Nativité
Feria II Lundi
IN BAPTISMATE DOMINI BAPTEME DU SEIGNEUR
Festum Fête
Ad Completorium
Aux Complies
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Conscientia discussio, quam sequi potest actus poenitentialis ut in Missa. Examen de conscience, qui peut être suivi d'un acte de pénitence comme à la Messe.

Confíteor Deo omnipoténti et vobis, fratres, quia peccávi nimis cogitatióne, verbo, ópere et omissióne:

Je confesse à Dieu tout puissant, et à vous, frères, que j'ai vraiment péché, en pensée, en parole, par action et par omission:
et, percutientes sibi pectus, dicunt: Et on se frappe la poitrine, en disant :

mea culpa, mea culpa, mea máxima culpa.

c'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute.
Deinde prosequuntur: Ensuite on poursuit:

Ideo precor beátam Maríam semper Vírginem, omnes Angelos et Sanctos, et vos, fratres, oráre pro me ad Dóminum Deum nostrum.

C'est pourquoi je supplie la bienheureuse Marie toujours Vierge, tous les Anges et les Saints, et vous, frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

V/. Misereátur nostri omnípotens Deus et, dimissís peccátis nostris, perdúcat nos ad vitam aetérnam. R/. Amen.

V/. Que le Dieu tout puissant aie pitié de nous, et nous ayant remis nos péchés, qu'Il nous conduise à la vie éternelle. R/. Amen.


Hymnus
Hymne
Te lucis ante términum,
Avant que le jour ne s'éteigne,
rerum creátor, póscimus,
nous Te prions, Créateur de toute chose,
ut sólita cleméntia
dans Ta bonté de toujours,
sis præsul ad custódiam.
veille sur nous, garde-nous.
  
Te corda nostra sómnient,
Que nos cœurs rêvent de Toi,
te per sopórem séntiant,
qu'ils songent à Toi pendant le sommeil,
tuámque semper glóriam
qu'ils chantent encore Ta gloire
vicína luce cóncinant.
à l'approche de la lumière.
  
Vitam salúbrem tríbue,
Accorde-nous une vie saine,
nostrum calórem réfice
réchauffe-nous intérieurement,
tætram noctis calíginem
que Ta clarté illumine
tua collústret cláritas.
les tristes ténèbres de la nuit.
  
Præsta, Pater omnípotens,
Exauce-nous, Père tout-puissant,
per Iesum Christum Dóminum,
par Jésus-Christ le Seigneur,
qui tecum in perpétuum
qui avec Toi et le Saint-Esprit
regnat cum Sancto Spíritu. Amen.
règne éternellement. Amen.
Ant. 1 Tu, Dómine Deus, pátiens et multæ misericórdiæ.Ant. 1 Toi, Seigneur, Tu es patient et plein de miséricorde.
Psalmus 85 (86)
Psaume 85 (86)
Pauperis in rebus adversis oratio
Prière des pauvres face à l’'adversaire
Benedictus Deus, qui consolatur nos in omni tribulatione nostra (2 Cor 1, 3. 4).
Béni soit Dieu qui nous console dans toutes notre tribulation (2 Cor 1, 3. 4).
Inclína, Dómine, aurem tuam et exáudi me, * quóniam inops et pauper sum ego.Incline Ton oreille, Seigneur, et exauce-moi, car je suis indigent et pauvre.
Custódi ánimam meam, quóniam sanctus sum; * salvum fac servum tuum, Deus meus, sperántem in te.Garde mon âme, car je suis pieux ; sauve Ton serviteur, ô mon Dieu, il met sa confiance en Toi.
Miserére mei, Dómine,* quóniam ad te clamávi tota die.Aie pitié de moi, Seigneur, parce que vers Toi j'ai crié tout le jour.
Lætífica ánimam servi tui, * quóniam ad te, Dómine, ánimam meam levávi.Réjouis l'âme de Ton serviteur, car vers Toi Seigneur, j'ai élevé mon âme.
Quóniam tu, Dómine, suávis et mitis * et multæ misericórdiæ ómnibus invocántibus te.Car Tu es bon, Seigneur, et clément, et plein de compassion pour tous ceux qui T'invoquent.
Auribus pércipe, Dómine, oratiónem meam* et inténde voci deprecatiónis meæ.Prête l'oreille, Seigneur, à ma prière, et sois attentif à la voix de mes supplications.
In die tribulatiónis meæ clamávi ad te, * quia exáudies me.Je T'invoque au jour de ma détresse, et Tu m'exauceras.
Non est símilis tui in diis, Dómine, * et nihil sicut ópera tua.Nul ne T'égale parmi les dieux, Seigneur, rien ne ressemble à Tes œuvres.
Omnes gentes, quascúmque fecísti, vénient † et adorábunt coram te, Dómine, * et glorificábunt nomen tuum,Toutes les nations que Tu as faites viendront se prosterner devant Toi, Seigneur, et rendre gloire à Ton nom,
quóniam magnus es tu et fáciens mirabília: * tu es Deus solus.car Tu es grand et Tu opères des prodiges : Toi seul, Tu es Dieu.
Doce me, Dómine, viam tuam, * et ingrédiar in veritáte tua;Enseigne-moi tes voies, Seigneur ; je veux marcher dans Ta fidélité ;
simplex fac cor meum, * ut tímeat nomen tuum.rends mon cœur simple, pour qu'il craigne Ton nom.
Confitébor tibi, Dómine Deus meus, in toto corde meo * et glorificábo nomen tuum in ætérnum,Je Te louerai de tout mon cœur, Seigneur, mon Dieu et je glorifierai Ton nom pour l'éternité.
quia misericórdia tua magna est super me, * et eruísti ánimam meam ex inférno inferióri.Car Ta miséricorde est grande envers moi, Tu as tiré mon âme du fond de l'enfer.
Deus, supérbi insurrexérunt super me, † et synagóga poténtium quæsiérunt ánimam meam, * et non proposuérunt te in conspéctu suo.O Dieu, des orgueilleux se sont insurgés contre moi, et l'assemblée des puissants a cherché mon âme, et ils ne T'ont pas placé devant leur regard.
Et tu, Dómine, Deus miserátor et miséricors * pátiens et multæ misericórdiæ et veritátis,Mais Toi, Seigneur, Tu es un Dieu miséricordieux et compatissant, patient, de grande miséricorde et vérité.
réspice in me et miserére mei; † da fortitúdinem tuam púero tuo * et salvum fac fílium ancíllæ tuæ.Tourne vers moi Tes regards et aie pitié de moi ; donne Ta force à Ton serviteur, et sauve le fils de Ta servante.
Fac mecum signum in bonum, † ut vídeant, qui odérunt me, et confundántur, * quóniam tu, Dómine, adiuvísti me et consolátus es me..Signale Ta bonté envers moi, que mes ennemis le voient et soient confondus, car c'est Toi, le Seigneur, qui m'assistes et me consoles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Tu, Dómine Deus, pátiens et multæ misericórdiæ.Ant. Toi, Seigneur, Tu es patient et plein de miséricorde.
Lectio brevis (1 Th 5, 9-10)
Lecture brève (1 Th 5, 9-10)
Pósuit nos Deus in acquisitiónem salútis per Dóminum nostrum Iesum Christum, qui mórtuus est pro nobis, ut sive vigilémus sive dormiámus, simul cum illo vivámus.Dieu nous a destinés à l'acquisition du salut par notre Seigneur Jésus-Christ,  qui est mort pour nous, afin que, soit que nous veillions, soit que nous dormions, nous vivions avec Lui.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. In manus tuas, Dómine, * Comméndo spíritum meum. In manus. V/. Redemísti nos, Dómine Deus veritátis. * Comméndo spíritum meum. Glória Patri. In manus.R/. En Tes mains, Seigneur, * je remets mon esprit. Entre Tes mains. V/. Tu nous as rachetés, Seigneur Dieu de vérité * Je remets mon esprit. Gloire au Père. Entre Tes mains.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Canticum evangelicum Lc 2, 29-32
Cantique évangélique Lc 2,29-32
Christus lumen gentium et gloria Israël
Le Christ est la lumières des nations et la gloire d'Israël
Nunc dimíttis servum tuum, Dómine,* secúndum verbum tuum in pace, Maintenant, Tu peux renvoyer Ton serviteur, Seigneur, selon Ta parole, en paix.
quia vidérunt óculi mei* salutáre tuum, Car mes yeux ont vu Ton salut,
quod parásti* ante fáciem ómnium populórum, Que Tu as préparé devant la face des peuples,
lumen ad revelatiónem géntium * et glóriam plebis tuæ Israël. lumière qui se révèle aux nations, et gloire de Ton peuple Israël.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Orémus. Prions.
Quiétem, Dómine, corpóribus nostris tríbue salutárem, † et quæ fúdimus hódie sémina per labórem, * fac ut messem gérminent sempitérnam. Per Christum Dóminum nostrum.Donne, Seigneur, le salut et le repos à nos corps, et ce que notre labeur a aujourd'hui fondé, fais qu'il germe pour la moisson éternelle. Par le Christ notre Seigneur.
Deinde dicitur, etiam a solo, benedictio: Ensuite on dit, même seul, la bénédiction :

Noctem quiétam et finem perféctum concédat nobis Dóminus omnípotens. R/. Amen.

Que Dieu tout puissant nous concède une nuit calme et une fin chrétienne. R/. Amen.
Antiphona finale ad Beatam Mariam Virginem Antienne finale à la Bienheureuse Vierge Marie
Alma Redemptóris Mater, quæ pérvia cæli porta manes, et stella maris, succúrre cadénti, Sainte mère du Rédempteur, porte du ciel toujours ouverte, étoile de la mer,

súrgere qui curat, pópulo; tu, quæ genuísti, natúra miránte, tuum sanctum Genitórem,

venez au secours du peuple qui tombe et cherche à se relever. Vous avez enfanté, ô merveille ! Celui qui vous créée,

Virgo prius ac postérius, Gabriélis ab ore sumens illud Ave, peccatórum miserére.

et vous demeurez toujours vierge. Accueillez le salut de l'’ange Gabriel, et ayez pitié de nous, pécheurs.