Martyrologe du lundi 5 mars 2018 -

Martyrologe
Le 5 mars
1.         Commémoraison de saint Théophile, évêque de Césarée de Palestine, qui, sous l’empereur Septime Sévère, se rendit remarquable par sa sagesse et l’intégrité de sa vie, et mourut vers l’an 195.
2.         En Pamphylie, vers 250, saint Conon, jardinier, martyr. Sous l’empereur Dèce, il eut les pieds percés de clous, reçut l’ordre de courir devant un char, tomba sur les genoux et rendit l’âme en priant.
3.         À Rome, au cimetière de Calliste sur la voie Appienne, en 254, la mise au tombeau de saint Lucius, pape. Successeur de saint Corneille, il fut presque aussitôt envoyé en exil, sous l’empereur Gallus, mais ensuite, par une disposition divine, il revint indemne dans son Église, confesseur invincible de la foi. Saint Cyprien l’a célébré par de grandes louanges.
4.         Saint Phocae, À Sinope sur la Mer Noire, au IVe siècle,, martyr. Jardinier, il souffrit de multiples outrages pour le nom du Rédempteur
5.         À Césarée de Palestine, en 309, saint Adrien, martyr. Durant la persécution de Dioclétien, par ordre du préfet Firmilien, le jour où l’on avait coutume de fêter le jour natal de la Fortune des Césars, il fut, à cause de la foi au Christ, exposé d’abord à un lion, puis égorgé par l’épée.
6.         Sur la rive du Jourdain, également en Palestine, l’an 475, saint Gérasime, anachorète, qui, au temps de l’empereur Zénon, fut ramené par saint Euthyme à la foi orthodoxe et accomplit de grandes œuvres de pénitence, offrant à tous ceux qui s’exerçaient à la vie monastique sous sa direction une méthode de discipline et de conduite parfaite.
7*.         À Saighir dans la région d’Ossory en Irlande, vers l’an 530, saint Kiéran, évêque et abbé.
8*.         À Arles en Provence, vers l’an 618, saint Virgile, évêque, qui donna l’hospitalité à saint Augustin et ses moines qui se rendaient en Angleterre, sur la recommandation du pape saint Grégoire le Grand.
9*.         À Vigevano en Lombardie, l’an 1485, le bienheureux Christophe Macassoli, prêtre de l’Ordre des Mineurs, remarquable par sa prédication et sa charité envers les pauvres.
10*.         À Naples, l’an 1625, le bienheureux Jérémie de Valachie (Jean Kostistik), religieux de l’Ordre des Mineurs capucins, qui assista les malades sans relâche, avec amour et joie, durant quarante ans.
11.         À Naples également, l’an 1734, saint Jean-Joseph de la Croix (Charles-Gaétan Calosinto), prêtre de l’Ordre des Mineurs, qui suivit les traces de saint Pierre d’Alcantara et rétablit la discipline régulière dans beaucoup de couvents de la province de Naples.

Invitatoire du lundi 5 mars 2018 -

Hebdomada III Quadragesimae IIIème semaine de Carême
Feria II Lundi
Ad Invitatorium
Ad Invitatorium
A la liturgie lue :
Ante Officium quod a solo persolvitur, dici potest sequens oratio:Avant l'office récité seul, on peut dire la prière suivante :
Aperi, Dómine, os meum ad benedicéndum nomen sanctum tuum; munda cor meum ab ómnibus vanis, pervérsis et aliénis cogitatiónibus; intelléctum illúmina, afféctum inflámma, ut digne, atténte ac devóte hoc Offícium recitáre váleam, et exaudíri mérear ante conspéctum divínæ maiestátis tuæ. Per Christum Dóminum nostrum. Amen.Ouvre mes lèvres, Seigneur, afin qu’elles bénissent Ton saint Nom, purifie aussi mon cœur de toute pensée vaine, mauvaise, étrangère. Éclaire mon intelligence, enflamme mon amour, afin que je puisse réciter cet office avec respect, attention et dévotion, et mériter d’être exaucé en présence de Ta divine majesté. Par le Christ notre Seigneur. Amen.
V/. Dómine, lábia mea apéries. R/. Et os meum annuntiábit laudem tuam.V/. Seigneur, ouvre mes lèvres. R/. Et ma bouche annoncera Ta louange.
Psalmus 94 (95)Psaume 94 (95)
Invitatio ad laudem DeiInvitation à la louange de Dieu
Adhortamini vosmetipsos per singulos dies, donec illud «hodie» vocatur (Hebr 3, 13).Exhortez-vous mutuellement chaque jour, tant que vaut cet « aujourd'hui ».
Ant. Christum Dóminum, pro nobis tentátum et passum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ Seigneur, qui pour nous a été tenté et a souffert, venez, adorons.
Veníte, exsultémus Dómino; iubilémus Deo salutári nostro. Præoccupémus fáciem eius in confessióne et in psalmis iubilémus ei.Venez, exultons pour le Seigneur, jubilons pour Dieu, notre salut. + Accourons devant Sa face dans l'action de grâce, dans des psaumes, jubilons pour Lui.
Ant. Christum Dóminum, pro nobis tentátum et passum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ Seigneur, qui pour nous a été tenté et a souffert, venez, adorons.
Quóniam Deus magnus Dóminus et rex magnus super omnes deos. Quia in manu eius sunt profúnda terræ, et altitúdines móntium ipsíus sunt. Quóniam ipsíus est mare, et ipse fecit illud, et siccam manus eius formavérunt. Parce que le Seigneur est le grand Dieu ; le grand Roi au-dessus de tous les dieux. Car dans Sa main sont les profondeurs de la terre, et que les hauteurs des montagnes sont à Lui. Parce qu'à Lui est la mer, et que c'est Lui-même qui l'a faite, et que Ses mains ont formé le continent.
Ant. Christum Dóminum, pro nobis tentátum et passum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ Seigneur, qui pour nous a été tenté et a souffert, venez, adorons.
Veníte, adorémus et procidámus et génua flectámus ante Dóminum, qui fecit nos, quia ipse est Deus noster, et nos pópulus páscuæ eius et oves manus eius. Venez, adorons, prosternons - nous devant Dieu, et fléchissons les genoux devant le Seigneur qui nous a faits, parce que Lui-même est notre Dieu, et que nous sommes Son peuple et les brebis de Sa main.
Ant. Christum Dóminum, pro nobis tentátum et passum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ Seigneur, qui pour nous a été tenté et a souffert, venez, adorons.
Utinam hódie vocem eius audiátis: «Nolíte obduráre corda vestra, sicut in Meríba secúndum diem Massa in desérto, ubi tentavérunt me patres vestri: probavérunt me, etsi vidérunt ópera mea. Si seulement aujourd'hui, vous entendiez Sa voix, n'endurcissez pas vos coeurs, comme à Mériba, comme au jour de Massa dans le désert, où Me tentèrent vos pères ; ils M'éprouvèrent, alors qu'ils avaient vu Mes oeuvres.
Ant. Christum Dóminum, pro nobis tentátum et passum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ Seigneur, qui pour nous a été tenté et a souffert, venez, adorons.
Quadragínta annis tæduit me generatiónis illíus, et dixi: Pópulus errántium corde sunt isti. Et ipsi non cognovérunt vias meas; ídeo iurávi in ira mea: Non introíbunt in réquiem meam». Pendant quarante ans, J'ai été le dégoût de cette génération et J'ai dit : ils sont un peuple errant de coeur ; et eux, ils n'ont point connu Mes voies : c'est pourquoi Je leur ai juré dans Ma colère, ils n'entreront pas dans Mon repos.
Ant. Christum Dóminum, pro nobis tentátum et passum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ Seigneur, qui pour nous a été tenté et a souffert, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Christum Dóminum, pro nobis tentátum et passum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ Seigneur, qui pour nous a été tenté et a souffert, venez, adorons.

Si le psaume 94 est récité pendant la litugie de ce jour, à une des heures suivantes, on peut prendre un autre psaume comme invitatoire, au choix :
vel:ou :
Psalmus 99 (100)Psaume 99 (100)
Gaudium in templum ingredientiumJoie de l’entrée dans le temple
Redemptos iubet Dominus victoriæ carmen canere (S. Athanasius). Le Seigneur invite les rachetés à entonner un chant de victoire (S. Athanase).
Ant. Christum Dóminum, pro nobis tentátum et passum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ Seigneur, qui pour nous a été tenté et a souffert, venez, adorons.
Iubiláte Dómino, omnis terra, * servíte Dómino in lætítia; introíte in conspéctu eius * in exsultatióne. Acclamez Dieu, toute la terre; servez le Seigneur avec joie. Entrez en Sa présence * avec allégresse.
Ant. Christum Dóminum, pro nobis tentátum et passum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ Seigneur, qui pour nous a été tenté et a souffert, venez, adorons.
Scitóte quóniam Dóminus ipse est Deus;  ipse fecit nos, et ipsíus sumus, * pópulus eius et oves páscuæ eius. Sachez que c'est le Seigneur qui est Dieu; c'est Lui qui nous a faits, et non pas nous-mêmes. Nous sommes Son peuple, et les brebis de Son pâturage.
Ant. Christum Dóminum, pro nobis tentátum et passum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ Seigneur, qui pour nous a été tenté et a souffert, venez, adorons.
Introíte portas eius in confessióne,  átria eius in hymnis, * confitémini illi, benedícite nómini eius. Franchissez ses portes avec des louanges, ses parvis en chantant des hymnes; célébrez-le, bénissez son nom.
Ant. Christum Dóminum, pro nobis tentátum et passum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ Seigneur, qui pour nous a été tenté et a souffert, venez, adorons.
Quóniam suávis est Dóminus;  in ætérnum misericórdia eius, * et usque in generatiónem et generatiónem véritas eius. car le Seigneur est suave; sa miséricorde est éternelle, * et sa vérité demeure de génération en génération.
Ant. Christum Dóminum, pro nobis tentátum et passum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ Seigneur, qui pour nous a été tenté et a souffert, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Christum Dóminum, pro nobis tentátum et passum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ Seigneur, qui pour nous a été tenté et a souffert, venez, adorons.
vel:ou :
Psalmus 66 (67)Psaume 66 (67)
Omnes gentes Domino confiteanturToutes les nations rendront gloire au Seigneur
Notum sit vobis quoniam gentibus missum est hoc salutare Dei (Act 28, 28).Sachez que le salut de Dieu a été envoyé aux gentils (Act 28, 28).
Ant. Christum Dóminum, pro nobis tentátum et passum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ Seigneur, qui pour nous a été tenté et a souffert, venez, adorons.
Deus misereátur nostri et benedícat nobis; * illúminet vultum suum super nos, ut cognoscátur in terra via tua, * in ómnibus géntibus salutáre tuum. Que Dieu nous soit favorable et qu'Il nous bénisse; qu'Il illumine sur nous Son visage, afin que l'on connaisse sur la terre Ta voie, et parmi toutes les nations Ton salut.
Ant. Christum Dóminum, pro nobis tentátum et passum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ Seigneur, qui pour nous a été tenté et a souffert, venez, adorons.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Læténtur et exsúltent gentes,  quóniam iúdicas pópulos in æquitáte * et gentes in terra dírigis. Que les peuples Te louent, ô Dieu ; que les peuples Te louent tous. Que les nations se réjouissent, qu'elles soient dans l'allégresse ; car Tu juges les peuples avec droiture, et Tu conduis les nations sur la terre.
Ant. Christum Dóminum, pro nobis tentátum et passum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ Seigneur, qui pour nous a été tenté et a souffert, venez, adorons.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Terra dedit fructum suum; * benedícat nos Deus, Deus noster, benedícat nos Deus, * et métuant eum omnes fines terræ. Que les peuples Te louent, ô Dieu, que les peuples Te louent tous. La terre a donné son fruit ; que nous bénisse Dieu, notre Dieu, que Dieu nous bénisse, et que toutes les extrémités de la terre Le révèrent.
Ant. Christum Dóminum, pro nobis tentátum et passum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ Seigneur, qui pour nous a été tenté et a souffert, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Christum Dóminum, pro nobis tentátum et passum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ Seigneur, qui pour nous a été tenté et a souffert, venez, adorons.
vel:ou :
Psalmus 23 (24)Psaume 23 (24)
Domini in templum adventusAvènement de Dieu dans le Temple
Christo apertæ sunt portæ cæli propter carnalem eius assumptionem (S. Irenæus).Les portes du ciel se sont ouvertes au Christ parce qu’il a pris la nature humaine. (S. Irénée)
Ant. Christum Dóminum, pro nobis tentátum et passum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ Seigneur, qui pour nous a été tenté et a souffert, venez, adorons.
Dómini est terra et plenitúdo eius, * orbis terrárum et qui hábitant in eo. Quia ipse super mária fundávit eum * et super flúmina firmávit eum. Au Seigneur est la terre et tout ce qu'elle renferme, le monde et tous ceux qui l'habitent. Car c'est Lui qui l'a fondé sur les mers, et qui l'a établi sur les fleuves.
Ant. Christum Dóminum, pro nobis tentátum et passum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ Seigneur, qui pour nous a été tenté et a souffert, venez, adorons.
Quis ascéndet in montem Dómini, * aut quis stabit in loco sancto eius? Innocens mánibus et mundo corde,  qui non levávit ad vana ánimam suam, * nec iurávit in dolum. Hic accípiet benedictiónem a Dómino * et iustificatiónem a Deo salutári suo. Hæc est generátio quæréntium eum, * quæréntium fáciem Dei Iacob. Qui montera sur la montagne du Seigneur, ou qui se tiendra dans son lieu saint ? Celui qui a les mains innocentes et le coeur pur, qui n'a pas livré son âme à la vanité, ni fait à son prochain un serment trompeur. Celui-là recevra la bénédiction du Seigneur, et la miséricorde de Dieu, son Sauveur. Telle est la race de ceux qui le cherchent, de ceux qui cherchent la face du Dieu de Jacob.
Ant. Christum Dóminum, pro nobis tentátum et passum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ Seigneur, qui pour nous a été tenté et a souffert, venez, adorons.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus fortis et potens, Dóminus potens in prœlio. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Qui est ce roi de gloire ? C'est le Seigneur fort et puissant, le Seigneur puissant dans les combats.
Ant. Christum Dóminum, pro nobis tentátum et passum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ Seigneur, qui pour nous a été tenté et a souffert, venez, adorons.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus virtútum ipse est rex glóriæ. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Quel est ce roi de gloire ? Le Seigneur des armées est Lui-même ce roi de gloire.
Ant. Christum Dóminum, pro nobis tentátum et passum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ Seigneur, qui pour nous a été tenté et a souffert, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Christum Dóminum, pro nobis tentátum et passum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ Seigneur, qui pour nous a été tenté et a souffert, venez, adorons.
Psalmus cum sua antiphona, pro opportunitate, omitti potest quando Invitatorium Laudibus matutinis præponendum est. Le psaume [invitatoire] avec son antienne, si c'est opportun, peut être omis lorsque l'invitatoire précède immédiatement les Laudes du matin.

Vigiles (OSB) du lundi 5 mars 2018 -

Hebdomada III Quadragesimae IIIème semaine de Carême
Feria II Lundi
In primo nocturno, anno II Premier nocturne, année II
De libro Exodi Du livre de l'Exode
Lectio I Lecture I
In diébus illis: Dixit Dóminus Móysi: " Ascénde ad Dóminum, tu et Aaron, Nadab et Abíu et septuagínta senes ex Israel, et adorábitis procul. Solúsque Móyses ascéndet ad Dóminum, et illi non appropinquábunt, nec pópulus ascéndet cum eo. " Venit ergo Móyses et narrávit plebi ómnia verba Dómini atque iudícia; respondítque omnis pópulus una voce: " Omnia verba Dómini quæ locútus est faciémus. " Scripsit autem Móyses univérsos sermónes Dómini; et mane consúrgens ædificávit altáre ad radíces montis et duódecim lápides per duódecim tribus Israel. En ce temps-là, le Seigneur dit à Moïse: " Montez vers le Seigneur, toi, Aaron, Nadab, Abihu et soixante-dix des anciens d'Israël, et vous vous prosternerez à distance. Moïse s'approchera seul du Seigneur. Eux n'approcheront pas et le peuple ne montera pas avec lui. " Moïse vint rapporter au peuple toutes les paroles du Seigneur et toutes les lois, et tout le peuple répondit d'une seule voix; ils dirent: " Toutes les paroles que le Seigneur a prononcées, nous les mettrons en pratique. " Moïse mit par écrit toutes les paroles du Seigneur puis, se levant de bon matin, il bâtit un autel au bas de la montagne, et douze stèles pour les douze tribus d'Israël.
R/. In mari via tua, et sémitæ tuæ in aquis multis. * Deduxísti sicut oves pópulum tuum in manu Móysi et Aaron. V/. Illuxérunt coruscatiónes tuæ orbi terræ; commóta est et contrémuit terra. * Deduxísti. R/. Par la mer passait ton chemin; tes sentiers, par les eaux profondes. * Tu as conduit comme un troupeau ton peuple, par la main de Moïse et d'Aaron. V/. Tes éclairs illuminèrent le monde; la terre s'agita et frémit. * Tu as conduit.
Lectio II Lecture II
Misítque iúvenes de fíliis Israel, et obtulérunt holocáusta; immolaverúntque víctimas pacíficas Dómino vítulos. Tulit ítaque Móyses dimídiam partem sánguinis et misit in cratéras; partem autem resíduam respérsit super altáre. Assuménsque volúmen fœderis legit, audiénte pópulo, qui dixérunt: " Omnia quæ locútus est Dóminus faciémus, et érimus oboediéntes. " Ille vero sumptum sánguinem respérsit in pópulum et ait: " Hic est sanguis fœderis quod pépigit Dóminus vobíscum super cunctis sermónibus his. " Puis il envoya de jeunes Israélites offrir des holocaustes et immoler au Seigneur de jeunes taureaux en sacrifice de communion. Moïse prit la moitié du sang et la mit dans des bassins, et l'autre moitié du sang, il la répandit sur l'autel. Il prit le livre de l'Alliance et il en fit la lecture au peuple qui déclara: " Tout ce que le Seigneur a dit, nous le ferons et nous y obéirons. " Moïse, ayant pris le sang, le répandit sur le peuple et dit: " Ceci est le sang de l'Alliance que le Seigneur a conclue avec vous moyennant toutes ces clauses. "
R/. Ecce mitto ángelum meum, qui præcédat te et custódiat semper. Obsérva et audi vocem meam, et inimícus ero inimícis tuis, et affligéntes te afflígam; * Et præcédet te ángelus meus. V/. Israel, si me audíeris, non erit in te deus recens, neque adorábis deum aliénum: ego enim Dóminus. * Et præcédet. R/. Voici: j'envoie mon ange devant toi, pour qu'il te protège sans cesse. Respecte et entends ma parole: alors, je serai l'ennemi de tes ennemis, je poursuivrai tes persécuteurs; * Mon ange marchera devant toi. V/. Vas-tu m'écouter, Israël? Tu n'auras pas chez toi d'autres dieux, tu ne serviras aucun dieu étranger: c'est moi le Seigneur ton Dieu. * Mon ange.
Lectio III Lecture III
Cumque ascendísset Móyses in montem, opéruit nubes montem; et habitávit glória Dómini super Sínai tegens illum nube sex diébus; séptimo autem die vocávit eum de médio calíginis. Erat autem spécies glóriæ Dómini quasi ignis ardens super vérticem montis in conspéctu filiórum Israel. Ingressúsque Móyses médium nébulæ ascéndit in montem; et fuit ibi quadragínta diébus et quadragínta nóctibus. Puis Moïse monta sur la montagne. La nuée couvrit la montagne. La gloire du Seigneur s'établit sur le mont Sinaï, et la nuée le couvrit pendant six jours. Le septième jour, le Seigneur appela Moïse du milieu de la nuée. L'aspect de la gloire du Seigneur était aux yeux des Israélites celui d'une flamme dévorante au sommet de la montagne. Moïse entra dans la nuée et monta sur la montagne. Et Moïse demeura sur la montagne quarante jours et quarante nuits.
R/. Qui persequebántur pópulum tuum, Dómine, demersísti eos in profúndum. * Et in colúmna nubis ductor eórum fuísti, Dómine. V/. Exclamavérunt fílii Israel in angústia sua ad Dóminum, et misit eis salvatórem. * Et in colúmna. V/. Glória Patri. * Et in colúmna. R/. Ceux qui étaient lancés à la poursuite de ton peuple, Seigneur, tu les as engloutis dans les abîmes de la mer; * Et tu guidais toi-même les tribus d'Israël, Seigneur, par une colonne de nuée. V/. Dans leur angoisse, les enfants d'Israël ont crié vers le Seigneur, et il leur a envoyé un sauveur. * Et tu guidais. V/. Gloire au Père. * Et tu guidais.
In secundo nocturno, anno II Deuxième nocturne, année II
Ex Sermónibus sancti Petri Chrysólogi epíscopi (Sermo 43, 2-3. 5: CCL 24, 242-243. 245) Sermon de saint Pierre Chrysologue
Lectio I Lecture I
Tria sunt, tria, fratres, per quæ stat fides, constat devótio, manet virtus. Orátio, ieiúnium, misericórdia. Quod orátio pulsat, ímpetrat ieiúnium, misericórdia áccipit. Orátio, misericórdia, ieiúnium, sunt hæc tria unum, dant hæc sibi ínvicem vitam. Est namque oratiónis ánima ieiúnium, ieiúnii vita misericórdia est. Hæc nemo rescíndat, nésciunt separári. Horum qui unum non habet, nullum habet; ista qui simul non habet, nihil habet. Ergo qui orat, ieiúnet; qui ieiúnat, misereátur; áudiat peténtem, qui petens optat audíri; audítum Dei áperit sibi, qui suum supplicánti non claudit audítum. Il y a trois actes, mes frères, trois actes en lesquels la foi se tient, la piété consiste, la vertu se maintient: la prière, le jeûne, la miséricorde. La prière frappe à la porte, le jeûne obtient, la miséricorde reçoit. Prière, miséricorde, jeûne, les trois ne font qu'un et se donnent mutuellement la vie. En effet, le jeûne est l'âme de la prière, la miséricorde est la vie du jeûne. Que personne ne les divise: les trois ne peuvent se séparer. Celui qui en pratique seulement un ou deux, celui-là n'a rien. Donc, celui qui prie doit jeûner; celui qui jeûne doit avoir pitié; qu'il écoute l'homme qui demande, et qui en demandant souhaite être écouté; il se fait entendre de Dieu, celui qui ne refuse pas d'entendre lorsqu'on le supplie.
R/. In ieiúnio et fletu orábant sacerdótes, dicéntes: * Parce, Dómine, parce pópulo tuo, et ne des hereditátem tuam in perditiónem. V/. Inter vestíbulum et altáre plorábant sacerdótes, dicéntes: * Parce. R/. Les prêtres du Seigneur suppliaient dans le jeûne et les larmes: * Pitié, Seigneur, épargne ton peuple, ne livre pas ton héritage à la ruine! V/. Entre le portail et l'autel, les prêtres se lamentaient, disant: * Pitié.
Lectio II Lecture II
Ieiúnum ieiunátor intéllegat; esuriéntem séntiat, qui vult Deum sentíre quod ésurit; misereátur qui misericórdiam sperat; pietátem qui quærit, fáciat; qui præstári sibi vult, præstet. Improbus petítor est qui, quod álii negat, sibi póstulat. Homo, esto tibi misericórdiæ forma; sic quómodo vis, quantum vis, quam cito vis, misericórdiam tibi fíeri; tam cito áliis tantum, táliter ipse miserére. Ergo orátio, ieiúnium, misericórdia, sint unum patrocínium nobis ad Deum, pro nobis hæc advocátio sint una, una hæc pro nobis orátio sint trifórmis. Celui qui pratique le jeûne doit comprendre l'affamé: il doit sympathiser avec l'homme qui a faim, s'il veut que Dieu sympathise avec sa propre faim; il doit faire miséricorde, celui qui espère obtenir miséricorde; celui qui veut bénéficier de la bonté doit la pratiquer; celui qui veut qu'on lui donne doit donner. C'est être un solliciteur insolent, que demander pour soi-même ce qu'on refuse à autrui. Donne toi-même l'exemple de la miséricorde; c'est ainsi qu'on te fera miséricorde comme tu le veux, autant que tu veux, aussitôt que tu veux. C'est seulement si tu fais promptement miséricorde, que toi-même obtiendras promptement miséricorde. Donc la prière, le jeûne, la miséricorde doivent former un seul patronage pour nous recommander à Dieu, doivent former un seul plaidoyer en notre faveur, une seule prière en notre faveur sous cette triple forme.
R/. In ómnibus exhibeámus nos sicut Dei minístros, in multa patiéntia, * Ut non vituperétur ministérium nostrum. V/. Ecce nunc tempus acceptábile, ecce nunc dies salútis; némini dantes ullam offensiónem, * Ut non vituperétur. R/. Présentons-nous, en toute circonstance, comme de vrais ministres de Dieu, faisant preuve d'endurance, * Afin que notre ministère ne soit pas décrié. V/. C'est maintenant le moment favorable, c'est maintenant le jour du salut; ne donnons à personne occasion de scandale, * Afin.
Lectio III Lecture III
Quod contémptu perdídimus, ieiúniis conquirámus; ánimas nostras ieiúniis immolémus, quia nihil est quod Deo præstántius offérre possímus, probánte prophéta, cum dicit: Sacrifícium Deo spíritus contribulátus; cor contrítum et humiliátum Deus non spernit. Homo, offer Deo ánimam tuam, et offer oblatiónem ieiúnii, ut sit pura hóstia, sacrifícium sanctum, vivens víctima, quæ et tibi máneat et data sit Deo. Hoc qui non déderit Deo, excusátus non erit, quia datúrus se non potest non habére. Sed accépta ut sint ista, misericórdia subsequátur; ieiúnium non gérminat, si de misericórdia non rigétur, siccátur ieiúnium misericórdiæ siccitáte; quod imber terris, hoc ieiúnio misericórdia est. Quamvis cor éxcolat, carnem mundet, eradícet vítia, virtútes serat; si misericórdiæ fluénta non déderit, fructum non cólligit ieiunátor. Ce que nous avons perdu par le mépris, nous devons le conquérir par le jeûne; immolons nos vies par le jeûne, parce qu'il n'est rien que nous puissions offrir à Dieu de plus important, comme le prouve le prophète lorsqu'il dit: Le sacrifice qui plaît à Dieu, c'est un esprit brisé; le cœur qui est broyé et abaissé, Dieu ne le méprise pas. Offre à Dieu ta vie, offre l'oblation du jeûne pour qu'il y ait là une offrande pure, un sacrifice saint, une victime vivante qui insiste en ta faveur et qui soit donnée à Dieu. Celui qui ne lui donnera pas cela n'aura pas d'excuse, parce qu'on a toujours soi-même à offrir. Mais pour que ces dons soient agréés, il faut que vienne ensuite la miséricorde. Le jeûne ne porte pas de fruit s'il n'est pas arrosé par la miséricorde; le jeûne se dessèche par la sécheresse de la miséricorde; ce que la pluie est pour la terre, la miséricorde l'est pour le jeûne. Celui qui jeûne peut bien cultiver son cœur, purifier sa chair, arracher les vices, semer les vertus: s'il n'y verse pas les flots de la miséricorde, il ne recueille pas de fruit.
R/. Abscóndite eleemósynam in sinu páuperis, et ipsa orat pro vobis ad Dóminum, * Quia sicut aqua exstínguit ignem, ita eleemósyna exstínguit peccátum. V/. Honóra Dóminum de tua substántia, et de primítiis frugum tuárum da paupéribus. * Quia sicut. V/. Glória Patri. * Quia sicut. R/. Cache ton aumône dans le sein du pauvre, et elle intercédera pour toi devant Dieu: * De même que l'eau éteint les flammes, l'aumône éteint la dette du péché. V/. Honore de tes biens le Seigneur, et donne aux pauvres les prémices de tes récoltes: * De même que. V/. Gloire au Père. * De même que.

Laudes du lundi 5 mars 2018 -

Hebdomada III Quadragesimae IIIème semaine de Carême
Feria II Lundi
Ad Laudes matutinas
Aux Laudes du matin
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Hymnus
Hymne
  
Iam, Christe, sol iustítiæ,
O Christ, ô Soleil de justice,
mentis dehíscant ténebræ,
dissipe la nuit de nos âmes :
virtútum ut lux rédeat,
que l’éclat des vertus renaisse,
terris diem cum réparas.
quand tu rends le jour à la terre.
  
Dans tempus acceptábile
En nous donnant ce temps de grâce,
et pænitens cor tríbue,
rends aussi nos cœurs pénitents ;
convértat ut benígnitas
et ta bonté convertira
quos longa suffert píetas;
ceux que supporte ta patience.
  
Quiddámque pæniténtiæ
Accorde-nous de nous soumettre
da ferre, quo fit démptio,
aux pénitences qui effacent,
maióre tuo múnere,
si grand soit-il, notre péché,
culpárum quamvis grándium.
par le don plus grand de la grâce.
  
Dies venit, dies tua,
Voici le jour, voici ton jour ;
per quam reflórent ómnia;
il fait refleurir tous les êtres ;
lætémur in hac ut tuæ
réjouissons-nous en ce jour ;
per hanc redúcti grátiæ.
il nous ramène dans ta grâce.
  
Te rerum univérsitas,
Que toute chose en l’univers
clemens, adóret, Trínitas,
t’adore, ô Trinité clémente ;
et nos novi per véniam
renouvelés par le pardon,
novum canámus cánticum.
chantons le cantique nouveau.
Ant. 1 Ad te orábo, Dómine, mane exáudies vocem meam.Ant. 1 Vers Toi je prie, Seigneur, exauce ma demande au matin.
Psalmus 83 (84)
Psaume 83 (84)
Desiderium templi Domini
Désir du temple de Dieu
Non habemus hic manentem civitatem, sed futuram inquirimus (Hebr 13, 14).
Nous n'avons pas ici bas de cité permanente mais nous cherchons celle qui est à venir (Hebr 13, 14).
Quam dilécta tabernácula tua, Dómine virtútum! * Concupíscit et déficit ánima mea in átria DóminiQue Ta demeure est aimable, Seigneur des armées ! Mon âme s'épuise en soupirant sur les parvis du Seigneur;
Cor meum et caro mea * exsultavérunt in Deum vivum.mon cœur et ma chair tressaillent vers le Dieu vivant.
Etenim passer invénit sibi domum, † et turtur nidum sibi, ubi ponat pullos suos: * altária tua, Dómine virtútum, rex meus et Deus meus.Le passereau même trouve une demeure, et l'hirondelle un nid où elle repose ses petits : Tes autels, Seigneur des armées, mon roi et mon Dieu !
Beáti, qui hábitant in domo tua: * in perpétuum laudábunt te.Heureux ceux qui habitent Ta maison ! Ils peuvent Te louer encore.
Beátus vir, cuius est auxílium abs te, * ascensiónes in corde suo dispósuit.Heureux les hommes qui ont en Toi leur force ; ils ne pensent qu'aux saintes montées.
Transeúntes per vallem sitiéntem in fontem ponent eam, * étenim benedictiónibus véstiet eam plúvia matutína.Lorsqu'ils traversent la vallée des Larmes ils la changent en un lieu plein de sources, et la pluie d'automne la couvre aussi de bénédictions.
Ibunt de virtúte in virtútem, * vidébitur Deus deórum in Sion.Pendant la marche s'accroît la vigueur, et ils paraissent devant Dieu à Sion :
Dómine Deus virtútum, exáudi oratiónem meam; * áuribus pércipe, Deus Iacob.Seigneur, Dieu des armées, disent-ils, écoute ma prière ; prête l'oreille, Dieu de Jacob.
Protéctor noster áspice, Deus, * et réspice in fáciem christi tui.Toi qui es notre bouclier, vois, ô Dieu, et regarde la face de ton Oint !
Quia mélior est dies una in átriis tuis super mília, † elégi ad limen esse in domo Dei mei * magis quam habitáre in tabernáculis peccatórum.Car un jour dans Tes parvis vaut mieux que mille; je préfère me tenir sur le seuil de la maison de mon Dieu; plutôt que d'habiter sous les tentes des pécheurs.
Quia sol et scutum est Dóminus Deus, † grátiam et glóriam dabit Dóminus; * non privábit bonis eos, qui ámbulant in innocéntia.Car le Seigneur Dieu est un soleil et un bouclier; Le Seigneur donne la grâce et la gloire, Il ne refuse aucun bien à ceux qui marchent dans l'innocence.
Dómine virtútum, * beátus homo, qui sperat in te.Seigneur des armées, heureux celui qui se confie en Toi !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Ad te orábo, Dómine, mane exáudies vocem meam.Ant. Vers Toi je prie, Seigneur, exauce ma demande au matin.
Ant. 2 Laudámus nomen tuum ínclitum, Deus noster.Ant. 2 Nous louons Ton nom glorieux, notre Dieu.
Canticum (Is 2, 2-5) AT17
Cantique (Is 2, 2-5) AT17
Mons domus Domini in vertice montium
La montagne de la maison du Seigneur
Omnes gentes venient et adorabunt in conspectu tuo (Ap 15, 4).
Toutes les nations viendront et adoreront en ta présence (Ap 15, 4).
Erit in novíssimis diébus * præparátus mons domus Dómini in vértice móntium,Il arrivera, à la fin des jours, qu'à la Montagne de la maison du Seigneur au sommet des montagnes
et elevábitur super colles, * et fluent ad eum omnes gentes.et élevée au-dessus des collines, des nations nombreuses viendront
Et ibunt pópuli multi et dicent: † «Veníte et ascendámus ad montem Dómini, * ad domum Dei Iacob,et diront: Venez et montons à la montagne du Seigneur à la maison du Dieu de Jacob
quia de Sion exíbit lex * et verbum Dómini de Ierúsalem.Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole du Seigneur.
Et iudicábit gentes * et árguet pópulos multos,Il sera l'arbitre des peuples et le juge de nations nombreuses.
et conflábunt gládios suos in vómeres * et lánceas suas in falces;Ils forgeront leurs épées en socs de charrue; et leurs lances en faucilles.
non levábit gens contra gentem gládium, * nec exercebúntur ultra ad proelium.Une nation ne lèvera plus l'épée contre l'autre, et l'on n'apprendra plus la guerre.
Domus Iacob, veníte, * et ambulémus in lúmine Dómini.Maison de Jacob, venez, et marchons à la lumière du Seigneur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Laudámus nomen tuum ínclitum, Deus noster.Ant. Nous louons Ton nom glorieux, notre Dieu.
Ant. 3 Adoráte Dóminum in aula sancta eius.Ant. 3 Adorez le Seigneur dans Son saint temple.
Psalmus 95 (96)
Psaume 95 (96)
Dominus rex et iudex omnis terræ
Le Seigneur est roi et juge de toute la terre
Cantabant quasi canticum novum ante sedem in conspectu Agni (Cf. Ap 14, 3).
Ils chantaient comme un cantique nouveau devant le trône ne présence de l'Agneau (Cf. Ap 14, 3).
Cantáte Dómino cánticum novum, * cantáte Dómino, omnis terra.Chantez au Seigneur un cantique nouveau ! Chantez au Seigneur, toute la terre !
Cantáte Dómino, benedícite nómini eius, * annuntiáte de die in diem salutáre eius.Chantez au Seigneur, bénissez Son nom ! Annoncez de jour en jour Son salut,
Annuntiáte inter gentes glóriam eius, * in ómnibus pópulis mirabília eius.Racontez Sa gloire parmi les nations, Ses merveilles parmi tous les peuples.
Quóniam magnus Dóminus et laudábilis nimis, * terríbilis est super omnes deos.Car le Seigneur est grand et digne de toute louange, Il est redoutable par dessus tous les dieux,
Quóniam omnes dii géntium inánia, * Dóminus autem cælos fecit.car tous les dieux des peuples sont néant. Mais le Seigneur a fait les cieux.
Magnificéntia et pulchritúdo in conspéctu eius, * poténtia et decor in sanctuário eius.La splendeur et la magnificence sont devant Lui, la puissance et la majesté sont dans Son sanctuaire.
Afférte Dómino, famíliæ populórum, † afférte Dómino glóriam et poténtiam, * afférte Dómino glóriam nóminis eius.Rendez au Seigneur, famille des peuples, rendez au Seigneur gloire et puissance ! Rendez au Seigneur la gloire due à Son nom !
Tóllite hóstias et introíte in átria eius, * adoráte Dóminum in splendóre sancto.Apportez l'offrande et venez dans Ses parvis, prosternez vous devant le Seigneur avec l'ornement sacré.
Contremíscite a fácie eius, univérsa terra, * dícite in géntibus: «Dóminus regnavit!».Tremblez devant Lui, vous, habitants de toute la terre, dites parmi les nations : "le Seigneur est roi" ;
Etenim corréxit orbem terræ, qui non commovébitur; * iudicábit pópulos in æquitáte.aussi le monde sera stable et ne chancellera pas ; Il jugera les peuples avec droiture.
Læténtur cæli et exsúltet terra, † sonet mare et plenitúdo eius; * gaudébunt campi et ómnia, quæ in eis sunt.Que les cieux se réjouissent et que la terre soit dans l'allégresse ! Que la mer s'agite avec tout ce qu'elle contient ! Que la campagne s'égaie avec tout ce qu'elle renferme,
Tunc exsultábunt ómnia ligna silvárum † a fácie Dómini, quia venit, * quóniam venit iudicáre terram.que tous les arbres des forêts poussent des cris de joie devant le Seigneur , car Il vient ! Car Il vient pour juger la terre;
Iudicábit orbem terræ in iustítia * et pópulos in veritáte sua.Il jugera le monde avec justice, et les peuples selon Sa fidélité.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Adoráte Dóminum in aula sancta eius.Ant. Adorez le Seigneur dans Son saint temple.
Lectio brevis (Ex 19, 4-6a)
Lecture brève (Ex 19, 4-6a)
Vos ipsi vidístis quómodo portáverim vos super alas aquilárum et addúxerim ad me. Si ergo audiéritis vocem meam et custodiéritis pactum meum, éritis mihi in pecúlium de cunctis pópulis, mea est enim omnis terra. Et vos éritis mihi regnum sacerdótum et gens sancta.Vous avez vu comment Je vous ai portés sur des ailes d'aigle et amenés vers Moi. Maintenant, si vous écoutez Ma voix et si vous gardez Mon alliance, vous serez Mon peuple particulier parmi tous les peuples, car toute la terre est à Moi; mais vous, vous serez pour Moi un royaume de prêtres et une nation sainte.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Ipse liberábit me * De láqueo venántium. Ipse. V/. Et a verbo malígno. * De láqueo venántium. Glória Patri. Ipse.R/. C'est Lui qui m'a dégagé * des filets du chasseur. C'est Lui. V/. Et des paroles haineuses. * Des filets du chasseur. Gloire au Père. C'est Lui.
Ant. Amen dico vobis, quia nemo prophéta accéptus est in pátria sua.Ant. En vérité, Je vous le dis, aucun prophète n'est en faveur dans sa patrie.
Canticum Evangelicum Lc 1, 68-79
Cantique évangélique (Lc 1,68-79)
De Messia eiusque præcursore
Du Messie et de son précurseur
 Benedíctus Dóminus, Deus Israel, * quia visitávit et fecit redemptiónem plebi suæ Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, de ce qu'Il a visité et racheté Son peuple,
 et eréxit cornu salútis nobis * in domo David púeri sui, et nous a suscité un puissant Sauveur dans la maison de David, Son serviteur,
sicut locútus est per os sanctórum, * qui a sǽculo sunt, prophetárum eius, ainsi qu'Il a dit par la bouche de Ses saints prophètes des temps anciens,
salútem ex inimícis nostris * et de manu ómnium, qui odérunt nos; qu'Il nous délivrerait de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent,
 ad faciéndam misericórdiam cum pátribus nostris * et memorári testaménti sui sancti, pour exercer Sa miséricorde envers nos pères, et Se souvenir de Son alliance sainte,
 iusiurándum, quod iurávit ad Abraham patrem nostrum, * datúrum se nobis, selon le serment qu'Il a juré à Abraham, notre père, de nous accorder cette grâce,
 ut sine timóre, de manu inimicórum liberáti, * serviámus illi qu'étant délivrés de la main de nos ennemis, nous Le servions sans crainte,
 in sanctitáte et iustítia coram ipso * ómnibus diébus nostris. marchant devant Lui dans la sainteté et la justice, tous les jours de notre vie.
 Et tu, puer, prophéta Altíssimi vocáberis: * præíbis enim ante fáciem Dómini paráre vias eius, Et toi, petit enfant, tu seras appelé le prophète du Très-Haut: car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer Ses voies,
ad dandam sciéntiam salútis plebi eius * in remissiónem peccatórum eórum, afin de donner à Son peuple la connaissance du salut, pour la rémission de leurs péchés,
per víscera misericórdiæ Dei nostri, * in quibus visitábit nos óriens ex alto, par les entrailles de la miséricorde de notre Dieu, grâce auxquelles le soleil levant nous a visités d'en haut,
illumináre his, qui in ténebris et in umbra mortis sedent, * ad dirigéndos pedes nostros in viam pacis. pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et à l'ombre de la mort, pour diriger nos pas dans la voie de la paix.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Amen dico vobis, quia nemo prophéta accéptus est in pátria sua.Ant. En vérité, Je vous le dis, aucun prophète n'est en faveur dans sa patrie.
Preces
Prières litaniques.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Ecclésiam tuam, Dómine, miserátio continuáta mundet et múniat, et, quia sine te non potest salva consístere, tuo semper múnere gubernétur. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Que ton inlassable miséricorde, Seigneur, purifie et protège ton Eglise, et puisque sans toi elle ne peut garder sa stabilité, que ta grâce la gouverne toujours. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Office de tierce du lundi 5 mars 2018 -

Hebdomada III Quadragesimae IIIème semaine de Carême
Feria II Lundi
Ad Tertiam
Ad Tertiam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Hymnus
Hymne
Dei fide, qua vívimus,
Dans la foi en Dieu, dont nous vivons,
qua spe perénni crédimus,
dans l'espérance sans fin par laquelle nous croyons ;
per caritátis grátiam
par la grâce de la charité,
Christi canámus glóriam,
chantons la gloire du Christ.
  
Qui ductus hora tértia
Conduit à la troisième heure
ad passiónis hóstiam,
à l'immolation de Sa passion,
crucis ferens suspéndia
chargé du gibet de la croix,
ovem redúxit pérditam.
iI a ramené la brebis perdue.
  
Precémur ergo súbditi,
Prions donc avec soumission
redemptióne líberi,
qu'après nous avoir libérés par la rédemption,
ut éruat a sæculo
il arrache au monde
quos solvit a chirógrapho.
ceux dont Il a acquitté la dette.
  
Christum rogámus et Patrem,
Implorons le Christ
Christi Patrísque Spíritum;
et le Père et l'Esprit du Père
unum potens per ómnia,
et du Christ: ô Trinité, une et puissante,
fove precántes, Trínitas. Amen.
daigne écouter ceux qui Te prient.
Ant. 1 Advenérunt nobis dies pæniténtiæ ad rediménda peccáta, ad salvándas ánimas.Ant. 1 Les jours de la pénitence nous sont advenus, pour l'expiation des péchés, et le salut de nos âmes.
Psalmus 118 (119), 89-96
Psaume 118 (119), 89-96
Mandatum novum do vobis, ut diligatis invicem sicut dilexi vos (Cf. Io 13, 34).
Je vous donne un commandement nouveau, aimez-vous les un ses autres comme Je vous ai aimés (Cf. Io 13, 34).
XII (Lamed)
XII (Lamed)
In ætérnum, Dómine, * verbum tuum constitútum est in cælo.A jamais, Seigneur, Ta parole est établie dans les cieux.
In generatiónem et generatiónem véritas tua; * firmásti terram, et pérmanet.D'âge en âge Ta fidélité demeure; Tu as fondé la terre, et elle subsiste.
Secúndum iudícia tua pérmanent hódie, * quóniam ómnia sérviunt tibi.C'est d'après Tes lois que tout subsiste jusqu'à ce jour, car tout obéit à Tes ordres.
Nisi quod lex tua delectátio mea est, * tunc forte periíssem in humiliatióne mea.Si Ta loi ne faisait mes délices, déjà j'aurais péri dans ma misère.
In ætérnum non oblivíscar mandáta tua, * quia in ipsis vivificásti me.Je n'oublierai jamais Tes ordonnances, car c'est par elles que Tu m'as rendu la vie.
Tuus sum ego: salvum me fac, * quóniam mandáta tua exquisívi.Je suis à Toi: sauve-moi, car je recherche Tes préceptes.
Me exspectavérunt peccatóres, ut pérderent me; * testimónia tua intelléxi.Les méchants m'attendent pour me faire périr: je suis attentif à Tes enseignements.
Omni consummatióni vidi finem, * latum præcéptum tuum nimis.J'ai vu des bornes à tout ce qui est parfait; Ton commandement n'a point de limites.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Advenérunt nobis dies pæniténtiæ ad rediménda peccáta, ad salvándas ánimas.Ant. Les jours de la pénitence nous sont advenus, pour l'expiation des péchés, et le salut de nos âmes.
Ant. 2 Vivo ego, dicit Dóminus; nolo mortem peccatóris, sed ut magis convertátur et vivat.Ant. 2 Moi Je vis, dit le Seigneur. Je ne prends pas plaisir dans la mort du pêcheur, mais à ce qu'il se convertisse et qu'il vive.
Psalmus 70 (71)
Psaume 70 (71)
Domine, spes mea a iuventute mea
Seigneur, mon espoir lors de ma jeunesse
Spe gaudentes, in tribulatione patientes (Rom 12,12).
Joyeux dans l'espérance, patients dans l'épreuve (Rom 12,12).
I
I
In te, Dómine, sperávi, * non confúndar in ætérnum.En Toi, Seigneur, j'ai placé mon espérance; que jamais je ne sois confondu !
In iustítia tua líbera me et éripe me; * inclína ad me aurem tuam et salva me.Dans Ta justice délivre-moi et sauve-moi ! Incline vers moi Ton oreille et secours-moi !
Esto mihi in rupem præsídii et in domum munítam, * ut salvum me fácias,Sois pour moi un rocher inaccessible, où je puisse toujours me retirer.
quóniam fortitúdo mea * et refúgium meum es tu.Tu as commandé de me sauver, car Tu es mon rocher et ma forteresse.
Deus meus, éripe me de manu peccatóris * et de manu contra legem agéntis et iníqui.Mon Dieu, délivre-moi de la main du méchant, de la main de l'homme inique et cruel.
Quóniam tu es exspectátio mea, Dómine; * Dómine, spes mea a iuventúte mea.Car Tu es mon espérance Seigneur le Seigneur, l'objet de ma confiance depuis ma jeunesse.
Super te inníxus sum ex útero, † de ventre matris meæ tu es suscéptor meus; * in te laus mea semper.C'est sur Toi que je m'appuie depuis ma naissance, Toi qui m'as fait sortir du sein maternel : Tu es ma louange à jamais !
Tamquam prodígium factus sum multis, * et tu adiútor fortis.Je suis pour la foule comme un prodige, mais Toi, Tu es mon puissant refuge.
Repleátur os meum laude tua, * tota die magnitúdine tua.Que ma bouche soit pleine de Ta louange, que chaque jour elle exalte Ta magnificence !
Ne proícias me in témpore senectútis; * cum defécerit virtus mea, ne derelínquas me.Ne me rejette pas aux jours de ma vieillesse ; au déclin de mes forces ne m'abandonne pas.
Quia dixérunt inimíci mei mihi, † et, qui observábant ánimam meam, * consílium fecérunt in unumCar mes ennemis conspirent contre moi, et ceux qui épient mon âme se concertent entre eux,
dicéntes: «Deus derelíquit eum! † Persequímini et comprehéndite eum, * quia non est qui erípiat».disant : " Dieu l'a abandonné ! Poursuivez-le; saisissez-le ; il n'y a personne pour le défendre ! "
Deus, ne elongéris a me; * Deus meus, in auxílium meum festína.O Dieu, ne T'éloigne pas de moi ; mon Dieu, hâte-Toi de me secourir !
Confundántur et defíciant adversántes ánimæ meæ; * operiántur confusióne et pudóre, qui quærunt mala mihi.Qu'ils soient confus qu'ils périssent, ceux qui en veulent à ma vie ! Qu'ils soient couverts de honte et d'opprobre, ceux qui cherchent ma perte.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Vivo ego, dicit Dóminus; nolo mortem peccatóris, sed ut magis convertátur et vivat.Ant. Moi Je vis, dit le Seigneur. Je ne prends pas plaisir dans la mort du pêcheur, mais à ce qu'il se convertisse et qu'il vive.
Ant. 3 Per arma iustítiæ virtútis Dei, commendémus nosmetípsos in multa patiéntia.Ant. 3 Par les armes de la justice et de la force de Dieu, nous rendons recommandables d'une grande constance.
II
II
Ego autem semper sperábo * et adíciam super omnem laudem tuam.Pour moi, j'espérerai toujours ; toutes Tes louanges, j'en ajouterai de nouvelles.
Os meum annuntiábit iustítiam tuam, † tota die salutáre tuum: * quæ dinumeráre nescívi.Ma bouche publiera Ta justice, tout le jour Tes faveurs ; car je n'en connais pas le nombre.
Véniam ad poténtias Dómini; * Dómine, memorábor iustítiæ tuæ solíus.Je dirai tes œuvres puissantes, Seigneur ; ô Seigneur, je rappellerai Ta justice, la tienne seule.
Deus, docuísti me a iuventúte mea; * et usque nunc annuntiábo mirabília tua.O Dieu, Tu m'as instruit dés ma jeunesse, et jusqu'à ce jour je proclame Tes merveilles.
Et usque in senéctam et sénium, * Deus, ne derelínquas me,Jusqu'au jour de la vieillesse et des cheveux blancs, O Dieu, ne m'abandonne pas,
donec annúntiem bráchium tuum * generatióni omni, quæ ventúra est.afin que je fasse connaître Ta force à la génération présente, Ta puissance à la génération future.
Poténtia tua et iustítia tua, Deus, † usque in altíssima, qui fecísti magnália: * Deus, quis símilis tibi?Ta justice, ô Dieu, atteint jusqu'au ciel, Toi qui accomplis de grandes choses, - ô Dieu, qui est semblable à Toi?
Quantas ostendísti mihi tribulatiónes multas et malas; † íterum vivificásti me * et de abyssis terræ íterum reduxísti me.Toi qui nous a causé des épreuves nombreuses et terribles. Mais tu nous rendras la vie, et des abîmes de la terre Tu nous feras remonter.
Multiplicábis magnitúdinem meam * et convérsus consoláberis me.Tu relèveras ma grandeur, et de nouveau Tu me consoleras.
Nam et ego confitébor tibi, † in psaltério veritátem tuam, Deus meus; * psallam tibi in cíthara, Sanctus Israel.Et je Te louerai au son du luth, Je chanterai Ta fidélité, ô mon Dieu, je Te chanterai des psaumes sur le cithare, Saint d'Israël.
Exsultábunt lábia mea, cum cantávero tibi, * et ánima mea, quam redemísti;L'allégresse sera sur mes lèvres, quand je Te chanterai, et dans mon âme, que Tu as délivrée.
sed et língua mea tota die meditábitur iustítiam tuam, * cum confúsi et revériti fúerint, qui quærunt mala mihi.Et ma langue chaque jour publiera Ta justice, car ils seront confus et ils rougiront, ceux qui cherchent ma perte.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Per arma iustítiæ virtútis Dei, commendémus nosmetípsos in multa patiéntia.Ant. Par les armes de la justice et de la force de Dieu, nous rendons recommandables d'une grande constance.
Lectio brevis (Sap 11, 23-24a)
Lecture brève (Sap 11, 23-24a)
Miseréris ómnium, Dómine, quia ómnia potes; et dissímulas peccáta hóminum propter pæniténtiam. Díligis enim ómnia, quæ sunt, et nihil odísti eórum, quæ fecísti.Mais, parce que Tu peux tout, Tu as pitié de tous, et Tu fermes les yeux sur les péchés des hommes pour qu'ils se repentent.Car Tu aimes toutes les créatures, et Tu ne haïs rien de ce que Tu as fait.
Orémus. Prions.
Deus, Pater óptime, qui labórem homínibus ita dedísti, ut mútua semper arte ad altióra profícerent, præsta, quæsumus, sic nos iúgiter operári, ut filiórum in te spíritu et fratérna in omnes caritáte vivámus. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu, Père très bon, Toi qui as confié la terre aux hommes pour qu'ils la gardent et la travaillent, pour qu'ils puissent progresser en s'entraidant, donne-nous de mener nos travaux avec un esprit filial envers Toi et un esprit fraternel envers tous. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Tertiam - psalmodia complementaria

A Tierce - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Advenérunt nobis dies pæniténtiæ ad rediménda peccáta, ad salvándas ánimas.Ant. 1 Les jours de la pénitence nous sont advenus, pour l'expiation des péchés, et le salut de nos âmes.
Psalmus 119 (120)
Psaume 119 (120)
Desiderium pacis
Désir de paix
In tribulatione patientes, orationi instantes (Rom 12, 12).
Soyez patients dans l'affliction, assidus à la prière, (Rom 12, 12).
Ad Dóminum, cum tribulárer, clamávi, * et exaudívit me.Vers le Seigneur, dans ma détresse, j'ai crié, et Il m'a exaucé:
Dómine, líbera ánimam meam a lábiis mendácii, * a língua dolósa.« Seigneur, délivre mon âme de la lèvre de mensonge, de la langue astucieuse! »
Quid detur tibi aut quid apponátur tibi, * língua dolósa?Que te sera-t-il donné, quel sera ton profit, langue perfide?
Sagíttæ poténtis acútæ * cum carbónibus iuniperórum.Les flèches aiguës du Tout-puissant, avec les charbons ardents du genêt.
Heu mihi, quia peregrinátus sum in Mosoch, * habitávi ad tabernácula Cedar!Malheureux que je suis de séjourner dans Mések, d'habiter sous les tentes de Cédar !
Multum íncola fuit ánima mea * cum his, qui odérunt pacem.Trop longtemps j'ai demeuré avec ceux qui haïssent la paix.
Ego eram pacíficus; * cum loquébar, illi impugnábant me.Je suis un homme de paix et, quand je leur parle, ils sont pour la guerre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Vivo ego, dicit Dóminus; nolo mortem peccatóris, sed ut magis convertátur et vivat.Ant. 2 Moi Je vis, dit le Seigneur. Je ne prends pas plaisir dans la mort du pêcheur, mais à ce qu'il se convertisse et qu'il vive.
Psalmus 120 (121)
Psaume 120 (121)
Custos populi
Garde du peuple
Non esurient amplius, neque sitient amplius, neque cadet super illos sol neque ullus æstus (Ap 7, 16).
Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, la brûlure du soleil ne les accablera plus. (Ap 7, 16).
Levábo óculos meos in montes: * unde véniet auxílium mihi?Je lève les yeux vers les montagnes : d'où me viendra le secours?
Auxílium meum a Dómino, * qui fecit cælum et terram.Mon secours viendra du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Non dabit in commotiónem pedem tuum, * neque dormitábit, qui custódit te.Il ne permettra pas que ton pied trébuche; celui qui te garde ne sommeillera pas.
Ecce non dormitábit neque dórmiet, * qui custódit Israel.Non, il ne sommeille ni ne dort, celui qui garde Israël.
Dóminus custódit te, † Dóminus umbráculum tuum, * ad manum déxteram tuam.Le Seigneur est ton gardien, le Seigneur est ton abri, toujours à ta droite.
Per diem sol non percútiet te, * neque luna per noctem.Pendant le jour le soleil ne te frappera point, ni la lune pendant la nuit.
Dóminus custódiet te ab omni malo; * custódiet ánimam tuam Dóminus.Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ton âme.
Dóminus custódiet intróitum tuum et éxitum tuum * ex hoc nunc et usque in sæculumLe Seigneur gardera ton départ et ton arrivée, maintenant et à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Vivo ego, dicit Dóminus; nolo mortem peccatóris, sed ut magis convertátur et vivat.Ant. 3 Moi Je vis, dit le Seigneur. Je ne prends pas plaisir dans la mort du pêcheur, mais à ce qu'il se convertisse et qu'il vive.
Psalmus 121 (122)
Psaume 121 (122)
Civitas sancta Ierusalem
La cité sainte de Jérusalem
Accessistis ad Sion montem et civitatem Dei viventis, Ierusalem cælestem (Hebr 12, 22).
Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant qui est la Jérusalem céleste (Hebr 12, 22).
Lætátus sum in eo quod dixérunt mihi: * «In domum Dómini íbimus» .J'ai été dans la joie quand on m'a dit: « Allons à la maison du Seigneur »
Stantes iam sunt pedes nostri * in portis tuis, Ierúsalem.Enfin nos pieds s'arrêtent à tes portes, Jérusalem.
Ierúsalem, quæ ædificáta est ut cívitas, * sibi compácta in idípsum.Jérusalem, tu es bâtie comme une ville où tout se tient ensemble.
Illuc enim ascendérunt tribus, tribus Dómini, * testimónium Israel, ad confiténdum nómini Dómini.Là montent les tribus, les tribus du Seigneur, selon la loi d'Israël, pour louer le nom du Seigneur.
Quia illic sedérunt sedes ad iudícium, *sedes domus David.Là sont établis des sièges pour le jugement, les sièges de la maison de David.
Rogáte, quæ ad pacem sunt Ierúsalem: * «Secúri sint diligéntes te!Faites des voeux pour Jérusalem: « Qu'ils soient en sûreté ceux qui t'aiment !
Fiat pax in muris tuis, * et secúritas in túrribus tuis! ».Que la paix règne dans tes murs, la prospérité dans tes palais ! »
Propter fratres meos et próximos meos * loquar: «Pax in te! ».A cause de mes frères et de mes amis, je dis : «Paix sur toi ! ».
Propter domum Dómini Dei nostri * exquíram bona tibi.A cause de la maison du Seigneur, notre Dieu, je désire pour toi le bonheur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Messe du lundi 5 mars 2018 -

Hebdomada III Quadragesimae IIIème semaine de Carême
Feria II Lundi


Introitus Introït
Ps. 55, 5
IN Deo laudábo verbum, in Dómino laudábo sermónem: in Deo sperábo, non timébo quid fáciat mihi homo. Ps. ibid., 2 Miserére mei, Deus, quóniam conculcávit me homo: tota die bellans tribulávit me. V/. Glória Patri.
Lectio I Ière lecture
Regum IV (5,1-15a)
In diébus illis: Náaman princeps milítiae regis Sýriae erat vir magnus apud dóminum suum et honorátus; per illum enim dedit Dóminus salútem Sýriae. Erat autem vir fortis leprósus. Porro de Sýria egréssa fúerat turma et captívam dúxerat de terra Israel puéllam párvulam, quae erat in obséquio uxóris Náaman. Quae ait ad dóminam suam: “Útinam esset dóminus meus ad prophétam, qui est in Samaría! Profécto curáret eum a lepra, quam habet.” Ingréssus est ítaque Náaman ad dóminum suum et nuntiávit ei dicens: “Sic et sic locúta est puélla de terra Israel.” Dixítque ei rex Sýriae: “Váde, et mittam lítteras ad regem Israel.” Qui cum proféctus esset et tulísset secum decem talénta argénti et sex mília siclórum auri et decem mutatória vestimentórum, détulit lítteras ad regem Israel in haec verba: “Cum accéperis epístulam hanc, scito quod míserim ad te Náaman servum meum, ut cures eum a lepra sua.” Cumque legísset rex Israel lítteras, scidit vestiménta sua et ait: “Númquid Deus sum, ut occídere possim et vivificáre, quia iste mittit ad me, ut curem hóminem a lepra sua? Animadvértite et vidéte quod occasiónes quaerat advérsum me.” Quod cum audísset Eliséus vir Dei, scidísse vidélicet regem Israel vestiménta sua, misit ad eum dicens: “quáre scidísti vestiménta tua? Véniat ad me et sciat esse prophétam in Israel.” Venit ergo Náaman cum equis et cúrribus et stetit ad óstium domus Eliséi. Misítque ad eum Eliséus núntium dicens: “Váde et laváre sépties in Iordáne; et recípiet sanitátem caro tua, atque mundáberis.” Irátus Náaman recedébat dicens: “Putábam quod egrederétur ad me et stans invocáret nomen Dómini Dei sui et tángeret manu sua locum leprae et curáret me. Numquid non melióres sunt Abána et Pharphar, flúvii Damásci, ómnibus aquis Israel, ut laver in eis et munder?” Cum ergo vertísset se et abíret indígnans, accessérunt ad eum servi sui et locúti sunt ei: “Si rem grandem dixísset tibi prophéta, certe fáceres; quanto magis quia nunc dixit tibi: ‘Laváre et mundáberis!’” Descéndit et intínxit se in Iordáne sépties iúxta sermónem viri Dei, et restitúta est caro eíus sicut caro púeri párvuli, et mundátus est. Reversúsque ad virum Dei cum univérso comitátu suo venit et stetit coram eo et ait: “Vere scio quod non sit Deus in univérsa terra, nisi tantum in Israel!
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Evangelium Evangile
Luc (4,24-30)
“Amen dico vobis: Nemo prophéta accéptus est in pátria sua. In veritáte autem dico vobis: Multae víduae erant in diébus Elíae in Israel, quando clausum est caelum annis tribus et ménsibus sex, cum facta est fames magna in omni terra; et ad nullam illárum missus est Elías nisi in Sarépta Sidóniae ad mulíerem víduam. Et multi leprósi erant in Israel sub Eliséo prophéta; et nemo eórum mundátus est nisi Náaman Syrus.” Et repléti sunt omnes in synagóga ira haec audiéntes; et surrexérunt et eiecérunt illum extra civitátem et duxérunt illum usque ad supercílium montis, supra quem cívitas illórum erat aedificáta, ut praecipitárent eum. Ipse autem tránsiens per médium illórum ibat.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 54, 2-3
Exáudi, Deus, oratiónem meam, et ne despéxeris deprecatiónem meam: inténde in me, et exáudi me.
Communio Communion
Ps. 13, 7
Quis dabit ex Sion salutáre Israël ? cum avérterit Dóminus captivitátem plebis suae, exsultábit Iacob, et laetábitur Israël.

Modifications aux messes lues :

Office de sexte du lundi 5 mars 2018 -

Hebdomada III Quadragesimae IIIème semaine de Carême
Feria II Lundi
Ad Sextam
Ad Sextam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Hymnus
Hymne
Qua Christus hora sítiit
C’est l'heure où le Christ eut soif,
crucem vel in qua súbiit,
l'heure où il monta sur la croix;
quos præstat in hac psállere
qu'il donne soif de la justice
ditet siti iustítiæ.
à ceux qui le chantent à cette heure.
  
Simul sit his esúries,
Qu'ils ressentent aussi cette faim
quam ipse de se sátiet,
que lui seul peut rassasier;
crimen sit ut fastídium
que le péché leur soit dégoût,
virtúsque desidérium.
et la vertu tout leur désir.
  
Charísma Sancti Spíritus
Qu'il répande le don du Saint-Esprit
sic ínfluat psalléntibus,
sur ceux qui chantent,
ut carnis æstus frígeat
pour tempérer l'ardeur de la chair
et mentis algor férveat.
et réchauffer la froideur de l'âme.
  
Christum rogámus et Patrem,
Implorons le Christ
Christi Patrísque Spíritum;
et le Père et l'Esprit du Père
unum potens per ómnia,
et du Christ: ô Trinité, une et puissante,
fove precántes, Trínitas. Amen.
daigne écouter ceux qui te prient.
Ant. 1 Advenérunt nobis dies pæniténtiæ ad rediménda peccáta, ad salvándas ánimas.Ant. 1 Les jours de la pénitence nous sont advenus, pour l'expiation des péchés, et le salut de nos âmes.
Psalmus 118 (119), 89-96
Psaume 118 (119), 89-96
Mandatum novum do vobis, ut diligatis invicem sicut dilexi vos (Cf. Io 13, 34).
Je vous donne un commandement nouveau, aimez-vous les un ses autres comme Je vous ai aimés (Cf. Io 13, 34).
XII (Lamed)
XII (Lamed)
In ætérnum, Dómine, * verbum tuum constitútum est in cælo.A jamais, Seigneur, Ta parole est établie dans les cieux.
In generatiónem et generatiónem véritas tua; * firmásti terram, et pérmanet.D'âge en âge Ta fidélité demeure; Tu as fondé la terre, et elle subsiste.
Secúndum iudícia tua pérmanent hódie, * quóniam ómnia sérviunt tibi.C'est d'après Tes lois que tout subsiste jusqu'à ce jour, car tout obéit à Tes ordres.
Nisi quod lex tua delectátio mea est, * tunc forte periíssem in humiliatióne mea.Si Ta loi ne faisait mes délices, déjà j'aurais péri dans ma misère.
In ætérnum non oblivíscar mandáta tua, * quia in ipsis vivificásti me.Je n'oublierai jamais Tes ordonnances, car c'est par elles que Tu m'as rendu la vie.
Tuus sum ego: salvum me fac, * quóniam mandáta tua exquisívi.Je suis à Toi: sauve-moi, car je recherche Tes préceptes.
Me exspectavérunt peccatóres, ut pérderent me; * testimónia tua intelléxi.Les méchants m'attendent pour me faire périr: je suis attentif à Tes enseignements.
Omni consummatióni vidi finem, * latum præcéptum tuum nimis.J'ai vu des bornes à tout ce qui est parfait; Ton commandement n'a point de limites.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Advenérunt nobis dies pæniténtiæ ad rediménda peccáta, ad salvándas ánimas.Ant. Les jours de la pénitence nous sont advenus, pour l'expiation des péchés, et le salut de nos âmes.
Ant. 2 Vivo ego, dicit Dóminus; nolo mortem peccatóris, sed ut magis convertátur et vivat.Ant. 2 Moi Je vis, dit le Seigneur. Je ne prends pas plaisir dans la mort du pêcheur, mais à ce qu'il se convertisse et qu'il vive.
Psalmus 70 (71)
Psaume 70 (71)
Domine, spes mea a iuventute mea
Seigneur, mon espoir lors de ma jeunesse
Spe gaudentes, in tribulatione patientes (Rom 12,12).
Joyeux dans l'espérance, patients dans l'épreuve (Rom 12,12).
I
I
In te, Dómine, sperávi, * non confúndar in ætérnum.En Toi, Seigneur, j'ai placé mon espérance; que jamais je ne sois confondu !
In iustítia tua líbera me et éripe me; * inclína ad me aurem tuam et salva me.Dans Ta justice délivre-moi et sauve-moi ! Incline vers moi Ton oreille et secours-moi !
Esto mihi in rupem præsídii et in domum munítam, * ut salvum me fácias,Sois pour moi un rocher inaccessible, où je puisse toujours me retirer.
quóniam fortitúdo mea * et refúgium meum es tu.Tu as commandé de me sauver, car Tu es mon rocher et ma forteresse.
Deus meus, éripe me de manu peccatóris * et de manu contra legem agéntis et iníqui.Mon Dieu, délivre-moi de la main du méchant, de la main de l'homme inique et cruel.
Quóniam tu es exspectátio mea, Dómine; * Dómine, spes mea a iuventúte mea.Car Tu es mon espérance Seigneur le Seigneur, l'objet de ma confiance depuis ma jeunesse.
Super te inníxus sum ex útero, † de ventre matris meæ tu es suscéptor meus; * in te laus mea semper.C'est sur Toi que je m'appuie depuis ma naissance, Toi qui m'as fait sortir du sein maternel : Tu es ma louange à jamais !
Tamquam prodígium factus sum multis, * et tu adiútor fortis.Je suis pour la foule comme un prodige, mais Toi, Tu es mon puissant refuge.
Repleátur os meum laude tua, * tota die magnitúdine tua.Que ma bouche soit pleine de Ta louange, que chaque jour elle exalte Ta magnificence !
Ne proícias me in témpore senectútis; * cum defécerit virtus mea, ne derelínquas me.Ne me rejette pas aux jours de ma vieillesse ; au déclin de mes forces ne m'abandonne pas.
Quia dixérunt inimíci mei mihi, † et, qui observábant ánimam meam, * consílium fecérunt in unumCar mes ennemis conspirent contre moi, et ceux qui épient mon âme se concertent entre eux,
dicéntes: «Deus derelíquit eum! † Persequímini et comprehéndite eum, * quia non est qui erípiat».disant : " Dieu l'a abandonné ! Poursuivez-le; saisissez-le ; il n'y a personne pour le défendre ! "
Deus, ne elongéris a me; * Deus meus, in auxílium meum festína.O Dieu, ne T'éloigne pas de moi ; mon Dieu, hâte-Toi de me secourir !
Confundántur et defíciant adversántes ánimæ meæ; * operiántur confusióne et pudóre, qui quærunt mala mihi.Qu'ils soient confus qu'ils périssent, ceux qui en veulent à ma vie ! Qu'ils soient couverts de honte et d'opprobre, ceux qui cherchent ma perte.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Vivo ego, dicit Dóminus; nolo mortem peccatóris, sed ut magis convertátur et vivat.Ant. Moi Je vis, dit le Seigneur. Je ne prends pas plaisir dans la mort du pêcheur, mais à ce qu'il se convertisse et qu'il vive.
Ant. 3 Per arma iustítiæ virtútis Dei, commendémus nosmetípsos in multa patiéntia.Ant. 3 Par les armes de la justice et de la force de Dieu, nous rendons recommandables d'une grande constance.
II
II
Ego autem semper sperábo * et adíciam super omnem laudem tuam.Pour moi, j'espérerai toujours ; toutes Tes louanges, j'en ajouterai de nouvelles.
Os meum annuntiábit iustítiam tuam, † tota die salutáre tuum: * quæ dinumeráre nescívi.Ma bouche publiera Ta justice, tout le jour Tes faveurs ; car je n'en connais pas le nombre.
Véniam ad poténtias Dómini; * Dómine, memorábor iustítiæ tuæ solíus.Je dirai tes œuvres puissantes, Seigneur ; ô Seigneur, je rappellerai Ta justice, la tienne seule.
Deus, docuísti me a iuventúte mea; * et usque nunc annuntiábo mirabília tua.O Dieu, Tu m'as instruit dés ma jeunesse, et jusqu'à ce jour je proclame Tes merveilles.
Et usque in senéctam et sénium, * Deus, ne derelínquas me,Jusqu'au jour de la vieillesse et des cheveux blancs, O Dieu, ne m'abandonne pas,
donec annúntiem bráchium tuum * generatióni omni, quæ ventúra est.afin que je fasse connaître Ta force à la génération présente, Ta puissance à la génération future.
Poténtia tua et iustítia tua, Deus, † usque in altíssima, qui fecísti magnália: * Deus, quis símilis tibi?Ta justice, ô Dieu, atteint jusqu'au ciel, Toi qui accomplis de grandes choses, - ô Dieu, qui est semblable à Toi?
Quantas ostendísti mihi tribulatiónes multas et malas; † íterum vivificásti me * et de abyssis terræ íterum reduxísti me.Toi qui nous a causé des épreuves nombreuses et terribles. Mais tu nous rendras la vie, et des abîmes de la terre Tu nous feras remonter.
Multiplicábis magnitúdinem meam * et convérsus consoláberis me.Tu relèveras ma grandeur, et de nouveau Tu me consoleras.
Nam et ego confitébor tibi, † in psaltério veritátem tuam, Deus meus; * psallam tibi in cíthara, Sanctus Israel.Et je Te louerai au son du luth, Je chanterai Ta fidélité, ô mon Dieu, je Te chanterai des psaumes sur le cithare, Saint d'Israël.
Exsultábunt lábia mea, cum cantávero tibi, * et ánima mea, quam redemísti;L'allégresse sera sur mes lèvres, quand je Te chanterai, et dans mon âme, que Tu as délivrée.
sed et língua mea tota die meditábitur iustítiam tuam, * cum confúsi et revériti fúerint, qui quærunt mala mihi.Et ma langue chaque jour publiera Ta justice, car ils seront confus et ils rougiront, ceux qui cherchent ma perte.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Per arma iustítiæ virtútis Dei, commendémus nosmetípsos in multa patiéntia.Ant. Par les armes de la justice et de la force de Dieu, nous rendons recommandables d'une grande constance.
Lectio brevis (Ez 18, 23)
Lecture brève (Ez 18, 23)
Numquid voluntátis meæ est mors ímpii, dicit Dóminus Deus, et non ut convertátur a viis suis et vivat?Prendrai-je plaisir à la mort du méchant,--dit le Seigneur Dieu? N'est-ce pas plutôt à ce qu'il se détourne de ses voies et qu'il vive?
Orémus. Prions.
Deus, qui messis ac víneæ dóminus es et custos, quique offícia tríbuis et iusta stipéndia meritórum, fac nos diéi pondus ita portáre, ut nihil umquam de tuis plácitis conquerámur. Per Christum Dóminum nostrum.Maître de la vigne et de la moisson, Toi qui répartis les tâches et donnes le vrai salaire, aide-nous à porter le poids du jour sans murmurer contre Ta volonté. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Sextam - psalmodia complementaria

A Sexte - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Advenérunt nobis dies pæniténtiæ ad rediménda peccáta, ad salvándas ánimas.Ant. 1 Les jours de la pénitence nous sont advenus, pour l'expiation des péchés, et le salut de nos âmes.
Psalmus 122 (123)
Psaume 122 (123)
Dominus fiducia populi
Le Seigneur, confiance du peuple
Duo cæci... clamaverunt: «Domine, miserere nostri, Fili David» (Mt 20, 30).
Deux aveugles… crièrent « Seigneur, aie pitié de nous, Fils de David » (Mt 20, 30).
Ad te levávi óculos meos, * qui hábitas in cælis.J'élève mes yeux vers Toi, ô toi qui siège dans les cieux!
Ecce sicut óculi servórum ad manus dominórum suórum, * sicut óculi ancíllæ ad manus dóminæ suæ,Comme l'oeil du serviteur est fixé sur la main de son maître, et l'oeil de la servante sur la main de sa maîtresse,
ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, * donec misereátur nostri.ainsi nos yeux sont fixés sur le Seigneur, notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri, * quia multum repléti sumus despectióne;Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous n'avons été que trop rassasiés d'opprobres.
quia multum repléta est ánima nostra * derisióne abundántium et despectióne superbórum.Notre âme n'a été que trop rassasiée de la moquerie des superbes, du mépris des orgueilleux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Vivo ego, dicit Dóminus; nolo mortem peccatóris, sed ut magis convertátur et vivat.Ant. 2 Moi Je vis, dit le Seigneur. Je ne prends pas plaisir dans la mort du pêcheur, mais à ce qu'il se convertisse et qu'il vive.
Psalmus 123 (124)
Psaume 123 (124)
Adiutorium nostrum in nomine Domini
Notre secours est dans le nom du Seigneur
Dixit Dominus Paulo: «Noli timere ... quia ego sum tecum» (Act 18, 9-10).
Le Seigneur dit à Paul : «ne crains pas ... Je suis avec toi» (Act 18, 9-10).
Nisi quia Dóminus erat in nobis, dicat nunc Israel, † nisi quia Dóminus erat in nobis, * cum exsúrgerent hómines in nos:Si le Seigneur n'eût été pour nous, qu'Israël le proclame, si le Seigneur n'eût été pour nous, quand les hommes se sont élevés contre nous.
forte vivos deglutíssent nos, * cum irascerétur furor eórum in nos.Ils nous auraient dévorés tout vivants, quand leur colère s'est allumée contre nous.
Fórsitan aqua absorbuísset nos, † torrens pertransísset ánimam nostram * fórsitan pertransíssent ánimam nostram aquæ intumescéntes.Les eaux nous auraient engloutis, le torrent eût passé sur notre âme; sur notre âme auraient passé les eaux impétueuses.
Benedíctus Dóminus; * qui non dedit nos in direptiónem déntibus eórum.Béni soit le Seigneur, qui ne nous a pas livrés à leurs dents.
Anima nostra sicut passer erépta est * de láqueo venántium:Notre âme, comme le passereau, s'est échappée du filet de l'oiseleur :
láqueus contrítus est, * et nos erépti sumus.le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Adiutórium nostrum in nómine Dómini, * qui fecit cælum et terram.Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Per arma iustítiæ virtútis Dei, commendémus nosmetípsos in multa patiéntia.Ant. 3 Par les armes de la justice et de la force de Dieu, nous rendons recommandables d'une grande constance.
Psalmus 124 (125)
Psaume 124 (125)
Dominus custos populi sui
Le Seigneur prend soin de son peuple
Pax super Israel Dei (Gal 6, 16).
La paix de Dieu sur Israël (Gal 6, 16).
Qui confídunt in Dómino sicut mons Sion: * non commovébitur, in ætérnum manet.Ceux qui se confient dans le Seigneur sont comme la montagne de Sion: elle ne chancelle point, elle est établie pour toujours.
Ierúsalem, montes in circúitu eius, † et Dóminus in circúitu pópuli sui * ex hoc nunc et usque in sæculum.Jérusalem a autour d'elle une ceinture de montagnes: ainsi le Seigneur entoure Son peuple, dès maintenant et à jamais.
Quia non requiéscet virga iniquitátis super sortem iustórum, * ut non exténdant iusti ad iniquitátem manus suas.Le sceptre des méchants ne restera pas sur l'héritage des justes, afin que les justes ne portent pas aussi leurs mains vers l'iniquité.
Bénefac, Dómine, bonis * et rectis corde.Seigneur, répands Tes bontés sur les bons, et sur ceux qui ont le coeur droit.
Declinántes autem per vias pravas † addúcet Dóminus cum operántibus iniquitátem. * Pax super Israel!Mais sur ceux qui se détournent en des voies tortueuses, que le Seigneur les abandonne avec ceux qui font le mal. Paix sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Office de none du lundi 5 mars 2018 -

Hebdomada III Quadragesimae IIIème semaine de Carême
Feria II Lundi
Ad Nonam
Ad Nonam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Hymnus
Hymne
  
Ternis ter horis númerus
Quand nous célébrons le mystère
nobis sacrátus pánditur,
qui consacre la neuvième heure,
sanctóque Iesu nómine
par le très saint nom de Jésus
munus precémur véniæ.
implorons l'octroi du pardon.
  
Latrónis, en, conféssio
Si la confession du larron
Christi merétur grátiam;
lui valut la grâce du Christ,
laus nostra vel devótio
que notre zèle et nos louanges
mercétur indulgéntiam.
obtiennent pour nous l'indulgence.
  
Mors per crucem nunc ínterit
Ici, la croix défait la mort,
et post tenébras lux redit;
et le jour revient après l'ombre;
horror dehíscat críminum,
que cède la nuit du péché,
splendor nitéscat méntium.
que brille l'éclat de nos âmes!
  
Christum rogámus et Patrem,
Nous prions le Christ et le Père,
Christi Patrísque Spíritum;
et l'Esprit du Père et du Christ:
unum potens per ómnia,
ô Trinité une et puis­sante,
fove precántes, Trínitas. Amen.
daigne écouter ceux qui te prient.
Ant. 1 Advenérunt nobis dies pæniténtiæ ad rediménda peccáta, ad salvándas ánimas.Ant. 1 Les jours de la pénitence nous sont advenus, pour l'expiation des péchés, et le salut de nos âmes.
Psalmus 118 (119), 89-96
Psaume 118 (119), 89-96
Mandatum novum do vobis, ut diligatis invicem sicut dilexi vos (Cf. Io 13, 34).
Je vous donne un commandement nouveau, aimez-vous les un ses autres comme Je vous ai aimés (Cf. Io 13, 34).
XII (Lamed)
XII (Lamed)
In ætérnum, Dómine, * verbum tuum constitútum est in cælo.A jamais, Seigneur, Ta parole est établie dans les cieux.
In generatiónem et generatiónem véritas tua; * firmásti terram, et pérmanet.D'âge en âge Ta fidélité demeure; Tu as fondé la terre, et elle subsiste.
Secúndum iudícia tua pérmanent hódie, * quóniam ómnia sérviunt tibi.C'est d'après Tes lois que tout subsiste jusqu'à ce jour, car tout obéit à Tes ordres.
Nisi quod lex tua delectátio mea est, * tunc forte periíssem in humiliatióne mea.Si Ta loi ne faisait mes délices, déjà j'aurais péri dans ma misère.
In ætérnum non oblivíscar mandáta tua, * quia in ipsis vivificásti me.Je n'oublierai jamais Tes ordonnances, car c'est par elles que Tu m'as rendu la vie.
Tuus sum ego: salvum me fac, * quóniam mandáta tua exquisívi.Je suis à Toi: sauve-moi, car je recherche Tes préceptes.
Me exspectavérunt peccatóres, ut pérderent me; * testimónia tua intelléxi.Les méchants m'attendent pour me faire périr: je suis attentif à Tes enseignements.
Omni consummatióni vidi finem, * latum præcéptum tuum nimis.J'ai vu des bornes à tout ce qui est parfait; Ton commandement n'a point de limites.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Advenérunt nobis dies pæniténtiæ ad rediménda peccáta, ad salvándas ánimas.Ant. Les jours de la pénitence nous sont advenus, pour l'expiation des péchés, et le salut de nos âmes.
Ant. 2 Vivo ego, dicit Dóminus; nolo mortem peccatóris, sed ut magis convertátur et vivat.Ant. 2 Moi Je vis, dit le Seigneur. Je ne prends pas plaisir dans la mort du pêcheur, mais à ce qu'il se convertisse et qu'il vive.
Psalmus 70 (71)
Psaume 70 (71)
Domine, spes mea a iuventute mea
Seigneur, mon espoir lors de ma jeunesse
Spe gaudentes, in tribulatione patientes (Rom 12,12).
Joyeux dans l'espérance, patients dans l'épreuve (Rom 12,12).
I
I
In te, Dómine, sperávi, * non confúndar in ætérnum.En Toi, Seigneur, j'ai placé mon espérance; que jamais je ne sois confondu !
In iustítia tua líbera me et éripe me; * inclína ad me aurem tuam et salva me.Dans Ta justice délivre-moi et sauve-moi ! Incline vers moi Ton oreille et secours-moi !
Esto mihi in rupem præsídii et in domum munítam, * ut salvum me fácias,Sois pour moi un rocher inaccessible, où je puisse toujours me retirer.
quóniam fortitúdo mea * et refúgium meum es tu.Tu as commandé de me sauver, car Tu es mon rocher et ma forteresse.
Deus meus, éripe me de manu peccatóris * et de manu contra legem agéntis et iníqui.Mon Dieu, délivre-moi de la main du méchant, de la main de l'homme inique et cruel.
Quóniam tu es exspectátio mea, Dómine; * Dómine, spes mea a iuventúte mea.Car Tu es mon espérance Seigneur le Seigneur, l'objet de ma confiance depuis ma jeunesse.
Super te inníxus sum ex útero, † de ventre matris meæ tu es suscéptor meus; * in te laus mea semper.C'est sur Toi que je m'appuie depuis ma naissance, Toi qui m'as fait sortir du sein maternel : Tu es ma louange à jamais !
Tamquam prodígium factus sum multis, * et tu adiútor fortis.Je suis pour la foule comme un prodige, mais Toi, Tu es mon puissant refuge.
Repleátur os meum laude tua, * tota die magnitúdine tua.Que ma bouche soit pleine de Ta louange, que chaque jour elle exalte Ta magnificence !
Ne proícias me in témpore senectútis; * cum defécerit virtus mea, ne derelínquas me.Ne me rejette pas aux jours de ma vieillesse ; au déclin de mes forces ne m'abandonne pas.
Quia dixérunt inimíci mei mihi, † et, qui observábant ánimam meam, * consílium fecérunt in unumCar mes ennemis conspirent contre moi, et ceux qui épient mon âme se concertent entre eux,
dicéntes: «Deus derelíquit eum! † Persequímini et comprehéndite eum, * quia non est qui erípiat».disant : " Dieu l'a abandonné ! Poursuivez-le; saisissez-le ; il n'y a personne pour le défendre ! "
Deus, ne elongéris a me; * Deus meus, in auxílium meum festína.O Dieu, ne T'éloigne pas de moi ; mon Dieu, hâte-Toi de me secourir !
Confundántur et defíciant adversántes ánimæ meæ; * operiántur confusióne et pudóre, qui quærunt mala mihi.Qu'ils soient confus qu'ils périssent, ceux qui en veulent à ma vie ! Qu'ils soient couverts de honte et d'opprobre, ceux qui cherchent ma perte.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Vivo ego, dicit Dóminus; nolo mortem peccatóris, sed ut magis convertátur et vivat.Ant. Moi Je vis, dit le Seigneur. Je ne prends pas plaisir dans la mort du pêcheur, mais à ce qu'il se convertisse et qu'il vive.
Ant. 3 Per arma iustítiæ virtútis Dei, commendémus nosmetípsos in multa patiéntia.Ant. 3 Par les armes de la justice et de la force de Dieu, nous rendons recommandables d'une grande constance.
II
II
Ego autem semper sperábo * et adíciam super omnem laudem tuam.Pour moi, j'espérerai toujours ; toutes Tes louanges, j'en ajouterai de nouvelles.
Os meum annuntiábit iustítiam tuam, † tota die salutáre tuum: * quæ dinumeráre nescívi.Ma bouche publiera Ta justice, tout le jour Tes faveurs ; car je n'en connais pas le nombre.
Véniam ad poténtias Dómini; * Dómine, memorábor iustítiæ tuæ solíus.Je dirai tes œuvres puissantes, Seigneur ; ô Seigneur, je rappellerai Ta justice, la tienne seule.
Deus, docuísti me a iuventúte mea; * et usque nunc annuntiábo mirabília tua.O Dieu, Tu m'as instruit dés ma jeunesse, et jusqu'à ce jour je proclame Tes merveilles.
Et usque in senéctam et sénium, * Deus, ne derelínquas me,Jusqu'au jour de la vieillesse et des cheveux blancs, O Dieu, ne m'abandonne pas,
donec annúntiem bráchium tuum * generatióni omni, quæ ventúra est.afin que je fasse connaître Ta force à la génération présente, Ta puissance à la génération future.
Poténtia tua et iustítia tua, Deus, † usque in altíssima, qui fecísti magnália: * Deus, quis símilis tibi?Ta justice, ô Dieu, atteint jusqu'au ciel, Toi qui accomplis de grandes choses, - ô Dieu, qui est semblable à Toi?
Quantas ostendísti mihi tribulatiónes multas et malas; † íterum vivificásti me * et de abyssis terræ íterum reduxísti me.Toi qui nous a causé des épreuves nombreuses et terribles. Mais tu nous rendras la vie, et des abîmes de la terre Tu nous feras remonter.
Multiplicábis magnitúdinem meam * et convérsus consoláberis me.Tu relèveras ma grandeur, et de nouveau Tu me consoleras.
Nam et ego confitébor tibi, † in psaltério veritátem tuam, Deus meus; * psallam tibi in cíthara, Sanctus Israel.Et je Te louerai au son du luth, Je chanterai Ta fidélité, ô mon Dieu, je Te chanterai des psaumes sur le cithare, Saint d'Israël.
Exsultábunt lábia mea, cum cantávero tibi, * et ánima mea, quam redemísti;L'allégresse sera sur mes lèvres, quand je Te chanterai, et dans mon âme, que Tu as délivrée.
sed et língua mea tota die meditábitur iustítiam tuam, * cum confúsi et revériti fúerint, qui quærunt mala mihi.Et ma langue chaque jour publiera Ta justice, car ils seront confus et ils rougiront, ceux qui cherchent ma perte.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Per arma iustítiæ virtútis Dei, commendémus nosmetípsos in multa patiéntia.Ant. Par les armes de la justice et de la force de Dieu, nous rendons recommandables d'une grande constance.
Lectio brevis (Is 58, 6a. 7)
Lecture brève (Is 58, 6a. 7)
Nonne hoc est ieiúnium, quod elégi: frángere esuriénti panem tuum et egénos, vagos indúcere in domum? Cum víderis nudum, óperi eum et carnem tuam ne despéxeris.Le jeûne que je choisis ne consiste-t-il pas à rompre ton pain à celui qui a faim, à recueillir chez toi les malheureux sans asile ; si tu vois un homme nu, à le couvrir, à ne point te détourner de ta propre chair?
Orémus. Prions.
Deus, qui nos ádvocas illa hora, qua ad templum ascendébant Apóstoli, præsta, ut orátio, quam in nómine Iesu sincéra tibi mente persólvimus, ómnibus nomen illud invocántibus salútem eius váleat impetráre. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu qui nous invites en cette heure à nous réunir près de Toi comme les Apôtres qui montaient au Temple, nous Te demandons que notre prière faite au nom de Jésus appelle Ton salut sur tous ceux qui invoquent Son nom. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Nonam - psalmodia complementaria

A None - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Advenérunt nobis dies pæniténtiæ ad rediménda peccáta, ad salvándas ánimas.Ant. 1 Les jours de la pénitence nous sont advenus, pour l'expiation des péchés, et le salut de nos âmes.
Psalmus 125 (126)
Psaume 125 (126)
Gaudium et spes in Deo
Joie et espoir dans le Seigneur
Sicuti socii passionum estis, sic eritis et consolationis (2 Cor 1, 7).
Comme vous avez part aux souffrances, vous avez aussi part à la consolation (2 Cor 1, 7).
In converténdo Dóminus captivitátem Sion, * facti sumus quasi somniántes.Quand le Seigneur ramena les captifs de Sion, nous étions presque en rêve.
Tunc replétum est gáudio os nostrum, * et língua nostra exsultatióne.Alors notre bouche fut remplie de chants de joie, et notre langue de cris d'allégresse.
Tunc dicébant inter gentes: * «Magnificávit Dóminus fácere cum eis».Alors on disait parmi les nations: « Le Seigneur a fait de grandes choses pour eux. »
Magnificávit Dóminus fácere nobíscum; * facti sumus lætántes.Le Seigneur a fait pour nous de grandes choses; nous en avons été remplis de joie.
Convérte, Dómine, captivitátem nostram, * sicut torréntes in austro.Ramène, Seigneur, nos captifs, comme un torrent dans le pays du midi.
Qui séminant in lácrimis, * in exsultatióne metent.Ceux qui sèment dans les larmes * moissonneront dans l'allégresse.
Eúntes ibant et flebant * semen spargéndum portántes;Ils allaient et venaient en pleurant, tandis qu'ils jetaient leurs semences :
veniéntes autem vénient in exsultatióne * portántes manípulos suos.ils reviendront avec allégresse, chargés de leurs gerbes.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Vivo ego, dicit Dóminus; nolo mortem peccatóris, sed ut magis convertátur et vivat.Ant. 2 Moi Je vis, dit le Seigneur. Je ne prends pas plaisir dans la mort du pêcheur, mais à ce qu'il se convertisse et qu'il vive.
Psalmus 126 (127)
Psaume 126 (127)
Vanus labor sine Domino
Sans le Seigneur, le travail est vain
Dei ædificatio estis (1 Cor 3, 9).
En Dieu, vous êtes édifiés (1 Cor 3, 9).
Nisi Dóminus ædificáverit domum, * in vanum labórant, qui ædíficant eam.Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, en vain travaillent ceux qui la bâtissent.
Nisi Dóminus custodíerit civitátem, * frustra vígilat, qui custódit eam.Si le Seigneur ne garde pas la cité, en vain la sentinelle veille à ses portes.
Vanum est vobis ante lucem súrgere † et sero quiéscere, qui manducátis panem labóris, * quia dabit diléctis suis somnum.C'est en vain que vous vous levez avant le jour, et que vous retardez votre repos, mangeant le pain de la douleur : il en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil.
Ecce heréditas Dómini fílii, * merces fructus ventris.Voici, c'est un héritage du Seigneur, que les enfants, une récompense, que les fruits d'un sein fécond.
Sicut sagíttæ in manu poténtis, * ita fílii iuventútis.Comme les flèches dans la main d'un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse.
Beátus vir, qui implévit pháretram suam ex ipsis: * non confudétur, cum loquétur inimícis suis in porta.Heureux l'homme qui en a rempli son carquois. Ils ne rougiront pas quand ils répondront aux ennemis, à la porte de la ville.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Per arma iustítiæ virtútis Dei, commendémus nosmetípsos in multa patiéntia.Ant. 3 Par les armes de la justice et de la force de Dieu, nous rendons recommandables d'une grande constance.
Psalmus 127 (128)
Psaume 127 (128)
Pax domestica in Domino
Paix domestique dans le Seigneur
«Benedicat te Dominus ex Sion», id est: ex Ecclesia sua (Arnobius).
«Que le Seigneur te bénisse de Sion », c’est à dire : de son Eglise (Arnobius).
Beátus omnis, qui timet Dóminum, * qui ámbulat in viis eius.Heureux l'homme qui craint le Seigneur, qui marche dans ses voies.
Labóres mánuum tuárum manducábis, * beátus es, et bene tibi erit.Tu te nourris alors du travail de tes mains; tu es heureux et comblé de biens.
Uxor tua sicut vitis fructífera * in latéribus domus tuæ;Ton épouse est comme une vigne féconde, dans l'intérieur de ta maison ;
fílii tui sicut novéllæ olivárum * in circúitu mensæ tuæ.tes fils, comme de jeunes plants d'olivier, autour de ta table.
Ecce sic benedicétur homo, * qui timet Dóminum.Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
Benedícat tibi Dóminus ex Sion, * et vídeas bona Ierúsalem ómnibus diébus vitæ tuæ;Que le Seigneur te bénisse de Sion, puisses-tu voir Jérusalem florissante tous les jours de ta vie ;
et vídeas fílios filiórum tuórum. * Pax super Israel!Puisses-tu voir les enfants de tes enfants. Que la paix soit sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Vêpres du lundi 5 mars 2018 -

Hebdomada III Quadragesimae IIIème semaine de Carême
Feria II Lundi
Ad Vesperas
Aux Vêpres
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Hymnus
Hymne
Iesu, quadragenáriæ
Jésus Toi qui a rendue sainte
dicátor abstinéntiæ,
l'abstinence de ce carême
qui ob salútem méntium
et qui, pour la santé de l'âme
præcéperas ieiúnium,
nous as commandé de jeûner
  
Adésto nunc Ecclésiæ,
Assiste à présent Ton Eglise
adésto pæniténtiæ,
assiste notre pénitence
qua supplicámur cérnui
qu'elle efface tous nos péchés
peccáta nostra dílui.
humblement nous T'en supplions
  
Tu retroácta crímina
Par Ta grâce fais-nous remise
tua remítte grátia
de toutes les fautes passées
et a futúris ádhibe
et de toute faute à venir
custódiam mitíssime,
préserve-nous dans Ta bonté
  
Ut, expiáti ánnuis
Ainsi purifiés chaque année
compunctiónis áctibus,
par ces actes de repentir
tendámus ad paschália
nous préparerons notre coeur
digne colénda gáudia.
à bien fêter la joie de Pâques
  
Te rerum univérsitas,
Que toute chose en l'univers
clemens, adóret, Trínitas
T'adore, ô Trinité clémente
et nos novi per véniam
renouvelés par le pardon
novum canámus cánticum. Amen.
chantons le cantique nouveau. Amen.
Ant. 1 Oculi Dómini in páuperem respíciunt.Ant. 1 Les yeux du Seigneur Se tournent vers les pauvres.
Psalmus 122 (123)
Psaume 122 (123)
Dominus fiducia populi
Le Seigneur, confiance du peuple
Duo cæci... clamaverunt: «Domine, miserere nostri, Fili David» (Mt 20, 30).
Deux aveugles… crièrent « Seigneur, aie pitié de nous, Fils de David » (Mt 20, 30).
Ad te levávi óculos meos, * qui hábitas in cælis.J'élève mes yeux vers Toi, ô toi qui siège dans les cieux!
Ecce sicut óculi servórum ad manus dominórum suórum, * sicut óculi ancíllæ ad manus dóminæ suæ,Comme l'oeil du serviteur est fixé sur la main de son maître, et l'oeil de la servante sur la main de sa maîtresse,
ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, * donec misereátur nostri.ainsi nos yeux sont fixés sur le Seigneur, notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri, * quia multum repléti sumus despectióne;Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous n'avons été que trop rassasiés d'opprobres.
quia multum repléta est ánima nostra * derisióne abundántium et despectióne superbórum.Notre âme n'a été que trop rassasiée de la moquerie des superbes, du mépris des orgueilleux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Oculi Dómini in páuperem respíciunt.Ant. Les yeux du Seigneur Se tournent vers les pauvres.
Ant. 2 Beáti mundo corde, quóniam ipsi Deum vidébunt. (T. P. allelúia).Ant. 2 Heureux les coeœurs purs, car ils verront Dieu. (T.P. alléluia)
Psalmus 123 (124)
Psaume 123 (124)
Adiutorium nostrum in nomine Domini
Notre secours est dans le nom du Seigneur
Dixit Dominus Paulo: «Noli timere ... quia ego sum tecum» (Act 18, 9-10).
Le Seigneur dit à Paul : «ne crains pas ... Je suis avec toi» (Act 18, 9-10).
Nisi quia Dóminus erat in nobis, dicat nunc Israel, † nisi quia Dóminus erat in nobis, * cum exsúrgerent hómines in nos:Si le Seigneur n'eût été pour nous, qu'Israël le proclame, si le Seigneur n'eût été pour nous, quand les hommes se sont élevés contre nous.
forte vivos deglutíssent nos, * cum irascerétur furor eórum in nos.Ils nous auraient dévorés tout vivants, quand leur colère s'est allumée contre nous.
Fórsitan aqua absorbuísset nos, † torrens pertransísset ánimam nostram * fórsitan pertransíssent ánimam nostram aquæ intumescéntes.Les eaux nous auraient engloutis, le torrent eût passé sur notre âme; sur notre âme auraient passé les eaux impétueuses.
Benedíctus Dóminus; * qui non dedit nos in direptiónem déntibus eórum.Béni soit le Seigneur, qui ne nous a pas livrés à leurs dents.
Anima nostra sicut passer erépta est * de láqueo venántium:Notre âme, comme le passereau, s'est échappée du filet de l'oiseleur :
láqueus contrítus est, * et nos erépti sumus.le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Adiutórium nostrum in nómine Dómini, * qui fecit cælum et terram.Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Beáti mundo corde, quóniam ipsi Deum vidébunt. (T. P. allelúia).Ant. Heureux les coeœurs purs, car ils verront Dieu. (T.P. alléluia)
Ant. 3 In Fílio suo elégit nos Deus in adoptiónem filiórum.Ant. 3 En Son Fils, Dieu nous a choisis comme fils adoptifs.
Canticum (Eph 1, 3-10) NT 4
Cantique (Eph 1, 3-10) NT 4
De Deo salvatore
Au Dieu sauveur
Benedíctus Deus et Pater Dómini nostri Iesu Christi, * qui benedíxit nos in omni benedictióne spiritáli in cæléstibus in Christo,Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis dans le Christ de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les cieux,
sicut elégit nos in ipso ante mundi constitutiónem, † ut essémus sancti et immaculáti * in conspéctu eius in caritáte,c'est en Lui qu'il nous a choisis dès avant la création du monde, pour que nous soyons saints et immaculés devant Lui dans la charité,
qui prædestinávit nos in adoptiónem filiórum † per Iesum Christum in ipsum, * secúndum beneplácitum voluntátis suæ,nous ayant, dans Son amour, prédestinés à être Ses fils adoptifs par Jésus-Christ, selon Sa libre volonté,
in laudem glóriæ grátiæ suæ, * in qua gratificávit nos in Dilécto,en faisant ainsi éclater la gloire de Sa grâce, par laquelle Il nous a rendus agréables à Ses yeux en Son [Fils] bien-aimé.
in quo habémus redemptiónem per sánguinem eius, * remissiónem peccatórum,C'est en Lui que nous avons la rédemption acquise par Son sang, la rémission des péchés,
secúndum divítias grátiæ eius, † qua superabundávit in nobis * in omni sapiéntia et prudéntia,selon la richesse de Sa grâce, que Dieu a répandue abondamment sur nous en toute sagesse et intelligence,
notum fáciens nobis mystérium voluntátis suæ, * secúndum beneplácitum eius,en nous faisant connaître le mystère de Sa volonté, selon le libre dessein que s'était proposé Sa bonté,
quod propósuit in eo, * in dispensatiónem plenitúdinis témporum:pour le réaliser lorsque la plénitude des temps serait accomplie :
recapituláre ómnia in Christo, * quæ in cælis et quæ in terra.à savoir, de réunir toutes choses en Jésus-Christ, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. In Fílio suo elégit nos Deus in adoptiónem filiórum.Ant. En Son Fils, Dieu nous a choisis comme fils adoptifs.
Lectio brevis (Rom 12, 1-2)
Lecture brève (Rom 12, 1-2)
Obsecro vos, fratres, per misericórdiam Dei, ut exhibeátis córpora vestra hóstiam vivéntem, sanctam, Deo placéntem, rationábile obséquium vestrum; et nolíte conformári huic sæculo, sed transformámini renovatióne mentis, ut probétis quid sit volúntas Dei, quid bonum et bene placens et perféctum.Je vous conjure donc, mes frères, par la miséricorde de Dieu, d'offrir vos corps comme une hostie vivante, sainte, agréable à Dieu; ce sera votre culte raisonnable. Ne vous conformez pas à ce siècle; mais transformez-vous par le renouvellement de votre esprit, afin que vous reconnaissiez quelle est la volonté de Dieu, volonté qui est bonne, agréable et parfaite.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Ego dixi: Dómine, * Miserére mei. Ego.
V/. Sana ánimam meam, quia peccávi tibi.* Miserére mei. Glória Patri. Ego.
R/. J'ai dit : Seigneur, * aie pitié de moi. J'ai dit. V/. Guéris mon âme, car j'ai péché contre Toi.* Aie pitié de moi. Gloire au Père. J'ai dit.
Ant. Iesus, tránsiens per médium illórum, ibat.Ant. Jésus, passant au milieu d'eux, s'en alla.
Canticum Evangelicum (Lc 1, 46-55)
Cantique évangélique (Lc 1,46-55)
Exultatio animæ in Domino
Exultation de l'âme dans le Seigneur
Magníficat ✠ * ánima mea Dóminum, Mon âme glorifie le Seigneur,
et exsultávit spíritus meus * in Deo salvatóre meo, et Mon esprit a tressailli d'allégresse en Dieu Mon Sauveur,
quia respéxit humilitátem ancíllæ suæ.* Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generationes, parce qu'Il a jeté les yeux sur la bassesse de Sa servante. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse,
quia fecit mihi magna, qui potens est, * et sanctum nomen eius, parce que Celui qui est puissant a fait en Moi de grandes choses, et Son nom est saint;
et misericórdia eius in progénies et progénies* timéntibus eum. et Sa miséricorde se répand d'âge en âge sur ceux qui Le craignent.
Fecit poténtiam in bráchio suo, * dispérsit supérbos mente cordis sui; Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé ceux qui s'enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur.
depósuit poténtes de sede * et exaltávit húmiles; Il a renversé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles.
esuriéntes implévit bonis * et dívites dimísit inánes. Il a rempli de biens les affamés, et Il a renvoyé les riches les mains vides.
Suscépit Israel púerum suum,* recordátus misericórdiæ, Il a relevé Israël, Son serviteur, Se souvenant de Sa miséricorde:
sicut locútus est ad patres nostros,* Abraham et sémini eius in sæcula. selon ce qu'Il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa race pour toujours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Iesus, tránsiens per médium illórum, ibat.Ant. Jésus, passant au milieu d'eux, s'en alla.
Preces
Prières litaniques.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Ecclésiam tuam, Dómine, miserátio continuáta mundet et múniat, et, quia sine te non potest salva consístere, tuo semper múnere gubernétur. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Que ton inlassable miséricorde, Seigneur, purifie et protège ton Eglise, et puisque sans toi elle ne peut garder sa stabilité, que ta grâce la gouverne toujours. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Complies du lundi 5 mars 2018 -

Hebdomada III Quadragesimae IIIème semaine de Carême
Feria II Lundi
Ad Completorium
Aux Complies
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Conscientia discussio, quam sequi potest actus poenitentialis ut in Missa. Examen de conscience, qui peut être suivi d'un acte de pénitence comme à la Messe.

Confíteor Deo omnipoténti et vobis, fratres, quia peccávi nimis cogitatióne, verbo, ópere et omissióne:

Je confesse à Dieu tout puissant, et à vous, frères, que j'ai vraiment péché, en pensée, en parole, par action et par omission:
et, percutientes sibi pectus, dicunt: Et on se frappe la poitrine, en disant :

mea culpa, mea culpa, mea máxima culpa.

c'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute.
Deinde prosequuntur: Ensuite on poursuit:

Ideo precor beátam Maríam semper Vírginem, omnes Angelos et Sanctos, et vos, fratres, oráre pro me ad Dóminum Deum nostrum.

C'est pourquoi je supplie la bienheureuse Marie toujours Vierge, tous les Anges et les Saints, et vous, frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

V/. Misereátur nostri omnípotens Deus et, dimissís peccátis nostris, perdúcat nos ad vitam aetérnam. R/. Amen.

V/. Que le Dieu tout puissant aie pitié de nous, et nous ayant remis nos péchés, qu'Il nous conduise à la vie éternelle. R/. Amen.


Hymnus
Hymne
Te lucis ante términum,
Avant que le jour ne s'éteigne,
rerum creátor, póscimus,
nous Te prions, Créateur de toute chose,
ut sólita cleméntia
dans Ta bonté de toujours,
sis præsul ad custódiam.
veille sur nous, garde-nous.
  
Te corda nostra sómnient,
Que nos cœurs rêvent de Toi,
te per sopórem séntiant,
qu'ils songent à Toi pendant le sommeil,
tuámque semper glóriam
qu'ils chantent encore Ta gloire
vicína luce cóncinant.
à l'approche de la lumière.
  
Vitam salúbrem tríbue,
Accorde-nous une vie saine,
nostrum calórem réfice
réchauffe-nous intérieurement,
tætram noctis calíginem
que Ta clarté illumine
tua collústret cláritas.
les tristes ténèbres de la nuit.
  
Præsta, Pater omnípotens,
Exauce-nous, Père tout-puissant,
per Iesum Christum Dóminum,
par Jésus-Christ le Seigneur,
qui tecum in perpétuum
qui avec Toi et le Saint-Esprit
regnat cum Sancto Spíritu. Amen.
règne éternellement. Amen.
Ant. 1 Tu, Dómine Deus, pátiens et multæ misericórdiæ.Ant. 1 Toi, Seigneur, Tu es patient et plein de miséricorde.
Psalmus 85 (86)
Psaume 85 (86)
Pauperis in rebus adversis oratio
Prière des pauvres face à l’'adversaire
Benedictus Deus, qui consolatur nos in omni tribulatione nostra (2 Cor 1, 3. 4).
Béni soit Dieu qui nous console dans toutes notre tribulation (2 Cor 1, 3. 4).
Inclína, Dómine, aurem tuam et exáudi me, * quóniam inops et pauper sum ego.Incline Ton oreille, Seigneur, et exauce-moi, car je suis indigent et pauvre.
Custódi ánimam meam, quóniam sanctus sum; * salvum fac servum tuum, Deus meus, sperántem in te.Garde mon âme, car je suis pieux ; sauve Ton serviteur, ô mon Dieu, il met sa confiance en Toi.
Miserére mei, Dómine,* quóniam ad te clamávi tota die.Aie pitié de moi, Seigneur, parce que vers Toi j'ai crié tout le jour.
Lætífica ánimam servi tui, * quóniam ad te, Dómine, ánimam meam levávi.Réjouis l'âme de Ton serviteur, car vers Toi Seigneur, j'ai élevé mon âme.
Quóniam tu, Dómine, suávis et mitis * et multæ misericórdiæ ómnibus invocántibus te.Car Tu es bon, Seigneur, et clément, et plein de compassion pour tous ceux qui T'invoquent.
Auribus pércipe, Dómine, oratiónem meam* et inténde voci deprecatiónis meæ.Prête l'oreille, Seigneur, à ma prière, et sois attentif à la voix de mes supplications.
In die tribulatiónis meæ clamávi ad te, * quia exáudies me.Je T'invoque au jour de ma détresse, et Tu m'exauceras.
Non est símilis tui in diis, Dómine, * et nihil sicut ópera tua.Nul ne T'égale parmi les dieux, Seigneur, rien ne ressemble à Tes œuvres.
Omnes gentes, quascúmque fecísti, vénient † et adorábunt coram te, Dómine, * et glorificábunt nomen tuum,Toutes les nations que Tu as faites viendront se prosterner devant Toi, Seigneur, et rendre gloire à Ton nom,
quóniam magnus es tu et fáciens mirabília: * tu es Deus solus.car Tu es grand et Tu opères des prodiges : Toi seul, Tu es Dieu.
Doce me, Dómine, viam tuam, * et ingrédiar in veritáte tua;Enseigne-moi tes voies, Seigneur ; je veux marcher dans Ta fidélité ;
simplex fac cor meum, * ut tímeat nomen tuum.rends mon cœur simple, pour qu'il craigne Ton nom.
Confitébor tibi, Dómine Deus meus, in toto corde meo * et glorificábo nomen tuum in ætérnum,Je Te louerai de tout mon cœur, Seigneur, mon Dieu et je glorifierai Ton nom pour l'éternité.
quia misericórdia tua magna est super me, * et eruísti ánimam meam ex inférno inferióri.Car Ta miséricorde est grande envers moi, Tu as tiré mon âme du fond de l'enfer.
Deus, supérbi insurrexérunt super me, † et synagóga poténtium quæsiérunt ánimam meam, * et non proposuérunt te in conspéctu suo.O Dieu, des orgueilleux se sont insurgés contre moi, et l'assemblée des puissants a cherché mon âme, et ils ne T'ont pas placé devant leur regard.
Et tu, Dómine, Deus miserátor et miséricors * pátiens et multæ misericórdiæ et veritátis,Mais Toi, Seigneur, Tu es un Dieu miséricordieux et compatissant, patient, de grande miséricorde et vérité.
réspice in me et miserére mei; † da fortitúdinem tuam púero tuo * et salvum fac fílium ancíllæ tuæ.Tourne vers moi Tes regards et aie pitié de moi ; donne Ta force à Ton serviteur, et sauve le fils de Ta servante.
Fac mecum signum in bonum, † ut vídeant, qui odérunt me, et confundántur, * quóniam tu, Dómine, adiuvísti me et consolátus es me..Signale Ta bonté envers moi, que mes ennemis le voient et soient confondus, car c'est Toi, le Seigneur, qui m'assistes et me consoles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Tu, Dómine Deus, pátiens et multæ misericórdiæ.Ant. Toi, Seigneur, Tu es patient et plein de miséricorde.
Lectio brevis (1 Th 5, 9-10)
Lecture brève (1 Th 5, 9-10)
Pósuit nos Deus in acquisitiónem salútis per Dóminum nostrum Iesum Christum, qui mórtuus est pro nobis, ut sive vigilémus sive dormiámus, simul cum illo vivámus.Dieu nous a destinés à l'acquisition du salut par notre Seigneur Jésus-Christ,  qui est mort pour nous, afin que, soit que nous veillions, soit que nous dormions, nous vivions avec Lui.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. In manus tuas, Dómine, * Comméndo spíritum meum. In manus. V/. Redemísti nos, Dómine Deus veritátis. * Comméndo spíritum meum. Glória Patri. In manus.R/. En Tes mains, Seigneur, * je remets mon esprit. Entre Tes mains. V/. Tu nous as rachetés, Seigneur Dieu de vérité * Je remets mon esprit. Gloire au Père. Entre Tes mains.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Canticum evangelicum Lc 2, 29-32
Cantique évangélique Lc 2,29-32
Christus lumen gentium et gloria Israël
Le Christ est la lumières des nations et la gloire d'Israël
Nunc dimíttis servum tuum, Dómine,* secúndum verbum tuum in pace, Maintenant, Tu peux renvoyer Ton serviteur, Seigneur, selon Ta parole, en paix.
quia vidérunt óculi mei* salutáre tuum, Car mes yeux ont vu Ton salut,
quod parásti* ante fáciem ómnium populórum, Que Tu as préparé devant la face des peuples,
lumen ad revelatiónem géntium * et glóriam plebis tuæ Israël. lumière qui se révèle aux nations, et gloire de Ton peuple Israël.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Orémus. Prions.
Quiétem, Dómine, corpóribus nostris tríbue salutárem, † et quæ fúdimus hódie sémina per labórem, * fac ut messem gérminent sempitérnam. Per Christum Dóminum nostrum.Donne, Seigneur, le salut et le repos à nos corps, et ce que notre labeur a aujourd'hui fondé, fais qu'il germe pour la moisson éternelle. Par le Christ notre Seigneur.
Deinde dicitur, etiam a solo, benedictio: Ensuite on dit, même seul, la bénédiction :

Noctem quiétam et finem perféctum concédat nobis Dóminus omnípotens. R/. Amen.

Que Dieu tout puissant nous concède une nuit calme et une fin chrétienne. R/. Amen.
Antiphona finale ad Beatam Mariam Virginem Antienne finale à la Bienheureuse Vierge Marie
Ave, Regína cælórum, Salut, reine des cieux,

ave, Dómina angelórum,

Salut, reine des anges !

salve, radix, salve, porta,

Salut, tige féconde, salut, porte du ciel,

ex qua mundo lux est orta.

Par vous la lumière s’est levée sur le monde.

Gaude, Virgo gloriósa,

Réjouissez-vous Vierge glorieuse,

super omnes speciósa

Belle entre toutes les femmes,

vale, o valde decóra,

Salut, splendeur radieuse,

et pro nobis Christum exóra.

Implorez le Christ pour nous.