Martyrologe du mardi 3 juillet 2018 - St Thomas, apôtre

Martyrologe
Le 3 juillet,
Fête de saint Thomas, apôtre. Alors que les autres disciples lui annonçaient que Jésus était ressuscité, il ne voulut pas croire, mais lorsque Jésus lui-même lui montra son côté transpercé, il s’écria : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » Selon la tradition, c’est cette foi qu’il annonça aux peuples de l’Inde.
2.         À Laodicée en Syrie, commémoraison de saint Anatole, évêque au IIIe siècle, qui a laissé des écrits dignes d’être admirés non seulement par les hommes pieux, mais aussi par les philosophes.
3.         À Bizya en Thrace, à la fin du IIIe siècle, le centurion saint Memnon, martyr. Au temps de Dioclétien et Maximin, converti à la foi par saint Sévère, il subit avec lui des supplices atroces et, victorieux, s’en alla le premier au ciel.
4.         Commémoraison des saints Marc et Mucien, martyrs en Mésie vers le IVe siècle. Pour avoir refusé de sacrifier aux idoles, mais pour avoir, au contraire, confessé le Christ avec la plus grande force, ils furent décapités pour le Christ.
5.         À Altinum, sur les confins de la Vénétie, à la fin du IVe siècle ou au début du Ve siècle, saint Héliodore, évêque. Il eut comme maître saint Valérien d’Aquilée, fut compagnon de saint Chromace et de saint Jérôme et devint le premier évêque de la cité.
6*.         À Constantinople, en 458, saint Anatole, évêque, qui professa la foi orthodoxe dans les deux natures du Christ, telle que le pape saint Léon l’exprimait dans sa lettre à Flavien et veilla à ce qu’elle soit professée au Concile de Chalcédoine.
7.         À Rome, près de saint Pierre, en 683, saint Léon II, pape. Cultivé aussi bien en grec qu’en latin, ami de la pauvreté et des pauvres, il ratifia le troisième Concile de Constantinople.
8*.         À Toulouse, en 1118, saint Raymond Gayrard. Maître d’école, devenu veuf, il mit tout son zèle dans les œuvres de charité et fonda un hospice, puis fut reçu parmi les chanoines de la basilique Saint-Sernin.
9.        Dans la ville de Hung Yen au Tonkin, en 1838, saint Joseph Nguyen Dinh Uyen, catéchiste et martyr. En haine de la foi chrétienne, il fut mis en prison et y mourut, sous l’empereur Minh Mang.
10.        Dans la ville de Vinh Long en Cochinchine, l’an 1853, saint Philippe Phan Van Minh, prêtre et martyr, décapité pour le Christ sous l’empereur Tu Duc.
11*.         Au bourg de Fuencarral près de Madrid, en 1886, la bienheureuse Marie-Anne Mogas Fontcuberta, vierge, qui fonda la Congrégation des Sœurs franciscaines missionnaires de la Mère du divin Pasteur pour l’éducation des jeunes filles et l’assistance des pauvres et des malades.
12.         Près du village de Dongyangtai, dans le voisinage de Shenxian dans la province chinoise de Hébei, en 1900, les saints martyrs Pierre Zhao Mingzhen et Jean-Baptiste Zhao Mingxi. Lors de la persécution de la secte de Yihetuan, sans penser à se sauver, ces deux frères protégèrent la fuite de femmes et d’enfants chrétiens et furent massacrés par les ennemis dans un marais.

Invitatoire du mardi 3 juillet 2018 - St Thomas, apôtre

Hebdomada XIII per annum XIIIème semaine dans l'année
Feria III Mardi
S. Thomae, apostoli St Thomas, apôtre
Festum Fête
Ad Invitatorium
Ad Invitatorium
A la liturgie lue :
Ante Officium quod a solo persolvitur, dici potest sequens oratio:Avant l'office récité seul, on peut dire la prière suivante :
Aperi, Dómine, os meum ad benedicéndum nomen sanctum tuum; munda cor meum ab ómnibus vanis, pervérsis et aliénis cogitatiónibus; intelléctum illúmina, afféctum inflámma, ut digne, atténte ac devóte hoc Offícium recitáre váleam, et exaudíri mérear ante conspéctum divínæ maiestátis tuæ. Per Christum Dóminum nostrum. Amen.Ouvre mes lèvres, Seigneur, afin qu’elles bénissent Ton saint Nom, purifie aussi mon cœur de toute pensée vaine, mauvaise, étrangère. Éclaire mon intelligence, enflamme mon amour, afin que je puisse réciter cet office avec respect, attention et dévotion, et mériter d’être exaucé en présence de Ta divine majesté. Par le Christ notre Seigneur. Amen.
V/. Dómine, lábia mea apéries. R/. Et os meum annuntiábit laudem tuam.V/. Seigneur, ouvre mes lèvres. R/. Et ma bouche annoncera Ta louange.
Psalmus 94 (95)Psaume 94 (95)
Invitatio ad laudem DeiInvitation à la louange de Dieu
Adhortamini vosmetipsos per singulos dies, donec illud «hodie» vocatur (Hebr 3, 13).Exhortez-vous mutuellement chaque jour, tant que vaut cet « aujourd'hui ».
Ant. Regem Apostolórum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Roi des apôtres, le Seigneur, venez, adorons.
Veníte, exsultémus Dómino; iubilémus Deo salutári nostro. Præoccupémus fáciem eius in confessióne et in psalmis iubilémus ei.Venez, exultons pour le Seigneur, jubilons pour Dieu, notre salut. + Accourons devant Sa face dans l'action de grâce, dans des psaumes, jubilons pour Lui.
Ant. Regem Apostolórum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Roi des apôtres, le Seigneur, venez, adorons.
Quóniam Deus magnus Dóminus et rex magnus super omnes deos. Quia in manu eius sunt profúnda terræ, et altitúdines móntium ipsíus sunt. Quóniam ipsíus est mare, et ipse fecit illud, et siccam manus eius formavérunt. Parce que le Seigneur est le grand Dieu ; le grand Roi au-dessus de tous les dieux. Car dans Sa main sont les profondeurs de la terre, et que les hauteurs des montagnes sont à Lui. Parce qu'à Lui est la mer, et que c'est Lui-même qui l'a faite, et que Ses mains ont formé le continent.
Ant. Regem Apostolórum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Roi des apôtres, le Seigneur, venez, adorons.
Veníte, adorémus et procidámus et génua flectámus ante Dóminum, qui fecit nos, quia ipse est Deus noster, et nos pópulus páscuæ eius et oves manus eius. Venez, adorons, prosternons - nous devant Dieu, et fléchissons les genoux devant le Seigneur qui nous a faits, parce que Lui-même est notre Dieu, et que nous sommes Son peuple et les brebis de Sa main.
Ant. Regem Apostolórum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Roi des apôtres, le Seigneur, venez, adorons.
Utinam hódie vocem eius audiátis: «Nolíte obduráre corda vestra, sicut in Meríba secúndum diem Massa in desérto, ubi tentavérunt me patres vestri: probavérunt me, etsi vidérunt ópera mea. Si seulement aujourd'hui, vous entendiez Sa voix, n'endurcissez pas vos coeurs, comme à Mériba, comme au jour de Massa dans le désert, où Me tentèrent vos pères ; ils M'éprouvèrent, alors qu'ils avaient vu Mes oeuvres.
Ant. Regem Apostolórum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Roi des apôtres, le Seigneur, venez, adorons.
Quadragínta annis tæduit me generatiónis illíus, et dixi: Pópulus errántium corde sunt isti. Et ipsi non cognovérunt vias meas; ídeo iurávi in ira mea: Non introíbunt in réquiem meam». Pendant quarante ans, J'ai été le dégoût de cette génération et J'ai dit : ils sont un peuple errant de coeur ; et eux, ils n'ont point connu Mes voies : c'est pourquoi Je leur ai juré dans Ma colère, ils n'entreront pas dans Mon repos.
Ant. Regem Apostolórum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Roi des apôtres, le Seigneur, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Regem Apostolórum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Roi des apôtres, le Seigneur, venez, adorons.

Si le psaume 94 est récité pendant la litugie de ce jour, à une des heures suivantes, on peut prendre un autre psaume comme invitatoire, au choix :
vel:ou :
Psalmus 99 (100)Psaume 99 (100)
Gaudium in templum ingredientiumJoie de l’entrée dans le temple
Redemptos iubet Dominus victoriæ carmen canere (S. Athanasius). Le Seigneur invite les rachetés à entonner un chant de victoire (S. Athanase).
Ant. Regem Apostolórum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Roi des apôtres, le Seigneur, venez, adorons.
Iubiláte Dómino, omnis terra, * servíte Dómino in lætítia; introíte in conspéctu eius * in exsultatióne. Acclamez Dieu, toute la terre; servez le Seigneur avec joie. Entrez en Sa présence * avec allégresse.
Ant. Regem Apostolórum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Roi des apôtres, le Seigneur, venez, adorons.
Scitóte quóniam Dóminus ipse est Deus;  ipse fecit nos, et ipsíus sumus, * pópulus eius et oves páscuæ eius. Sachez que c'est le Seigneur qui est Dieu; c'est Lui qui nous a faits, et non pas nous-mêmes. Nous sommes Son peuple, et les brebis de Son pâturage.
Ant. Regem Apostolórum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Roi des apôtres, le Seigneur, venez, adorons.
Introíte portas eius in confessióne,  átria eius in hymnis, * confitémini illi, benedícite nómini eius. Franchissez ses portes avec des louanges, ses parvis en chantant des hymnes; célébrez-le, bénissez son nom.
Ant. Regem Apostolórum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Roi des apôtres, le Seigneur, venez, adorons.
Quóniam suávis est Dóminus;  in ætérnum misericórdia eius, * et usque in generatiónem et generatiónem véritas eius. car le Seigneur est suave; sa miséricorde est éternelle, * et sa vérité demeure de génération en génération.
Ant. Regem Apostolórum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Roi des apôtres, le Seigneur, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Regem Apostolórum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Roi des apôtres, le Seigneur, venez, adorons.
vel:ou :
Psalmus 66 (67)Psaume 66 (67)
Omnes gentes Domino confiteanturToutes les nations rendront gloire au Seigneur
Notum sit vobis quoniam gentibus missum est hoc salutare Dei (Act 28, 28).Sachez que le salut de Dieu a été envoyé aux gentils (Act 28, 28).
Ant. Regem Apostolórum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Roi des apôtres, le Seigneur, venez, adorons.
Deus misereátur nostri et benedícat nobis; * illúminet vultum suum super nos, ut cognoscátur in terra via tua, * in ómnibus géntibus salutáre tuum. Que Dieu nous soit favorable et qu'Il nous bénisse; qu'Il illumine sur nous Son visage, afin que l'on connaisse sur la terre Ta voie, et parmi toutes les nations Ton salut.
Ant. Regem Apostolórum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Roi des apôtres, le Seigneur, venez, adorons.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Læténtur et exsúltent gentes,  quóniam iúdicas pópulos in æquitáte * et gentes in terra dírigis. Que les peuples Te louent, ô Dieu ; que les peuples Te louent tous. Que les nations se réjouissent, qu'elles soient dans l'allégresse ; car Tu juges les peuples avec droiture, et Tu conduis les nations sur la terre.
Ant. Regem Apostolórum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Roi des apôtres, le Seigneur, venez, adorons.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Terra dedit fructum suum; * benedícat nos Deus, Deus noster, benedícat nos Deus, * et métuant eum omnes fines terræ. Que les peuples Te louent, ô Dieu, que les peuples Te louent tous. La terre a donné son fruit ; que nous bénisse Dieu, notre Dieu, que Dieu nous bénisse, et que toutes les extrémités de la terre Le révèrent.
Ant. Regem Apostolórum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Roi des apôtres, le Seigneur, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Regem Apostolórum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Roi des apôtres, le Seigneur, venez, adorons.
vel:ou :
Psalmus 23 (24)Psaume 23 (24)
Domini in templum adventusAvènement de Dieu dans le Temple
Christo apertæ sunt portæ cæli propter carnalem eius assumptionem (S. Irenæus).Les portes du ciel se sont ouvertes au Christ parce qu’il a pris la nature humaine. (S. Irénée)
Ant. Regem Apostolórum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Roi des apôtres, le Seigneur, venez, adorons.
Dómini est terra et plenitúdo eius, * orbis terrárum et qui hábitant in eo. Quia ipse super mária fundávit eum * et super flúmina firmávit eum. Au Seigneur est la terre et tout ce qu'elle renferme, le monde et tous ceux qui l'habitent. Car c'est Lui qui l'a fondé sur les mers, et qui l'a établi sur les fleuves.
Ant. Regem Apostolórum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Roi des apôtres, le Seigneur, venez, adorons.
Quis ascéndet in montem Dómini, * aut quis stabit in loco sancto eius? Innocens mánibus et mundo corde,  qui non levávit ad vana ánimam suam, * nec iurávit in dolum. Hic accípiet benedictiónem a Dómino * et iustificatiónem a Deo salutári suo. Hæc est generátio quæréntium eum, * quæréntium fáciem Dei Iacob. Qui montera sur la montagne du Seigneur, ou qui se tiendra dans son lieu saint ? Celui qui a les mains innocentes et le coeur pur, qui n'a pas livré son âme à la vanité, ni fait à son prochain un serment trompeur. Celui-là recevra la bénédiction du Seigneur, et la miséricorde de Dieu, son Sauveur. Telle est la race de ceux qui le cherchent, de ceux qui cherchent la face du Dieu de Jacob.
Ant. Regem Apostolórum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Roi des apôtres, le Seigneur, venez, adorons.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus fortis et potens, Dóminus potens in prœlio. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Qui est ce roi de gloire ? C'est le Seigneur fort et puissant, le Seigneur puissant dans les combats.
Ant. Regem Apostolórum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Roi des apôtres, le Seigneur, venez, adorons.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus virtútum ipse est rex glóriæ. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Quel est ce roi de gloire ? Le Seigneur des armées est Lui-même ce roi de gloire.
Ant. Regem Apostolórum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Roi des apôtres, le Seigneur, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Regem Apostolórum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Roi des apôtres, le Seigneur, venez, adorons.
Psalmus cum sua antiphona, pro opportunitate, omitti potest quando Invitatorium Laudibus matutinis præponendum est. Le psaume [invitatoire] avec son antienne, si c'est opportun, peut être omis lorsque l'invitatoire précède immédiatement les Laudes du matin.

Vigiles (OSB) du mardi 3 juillet 2018 - St Thomas, apôtre

Hebdomada XIII per annum XIIIème semaine dans l'année
Feria III Mardi
S. Thomae, apostoli St Thomas, apôtre
Festum Fête
In primo nocturno, utroque anno Premier nocturne, années I et II
De Epístula prima beáti Pauli apóstoli ad Corínthios De la première lettre de saint Paul aux Corinthiens
Lectio I Lecture I
Sic nos exístimet homo ut minístros Christi et dispensatóres mysteriórum Dei. Hic iam quæritur inter dispensatóres, ut fidélis quis inveniátur. Mihi autem pro mínimo est ut a vobis iúdicer aut ab humáno die. Sed neque meípsum iúdico; nihil enim mihi cónscius sum, sed non in hoc iustificátus sum. Qui autem iúdicat me, Dóminus est! Itaque nolíte ante tempus quidquam iudicáre, quoadúsque véniat Dóminus, qui et illuminábit abscóndita tenebrárum et manifestábit consília córdium; et tunc laus erit unicuíque a Deo. Qu'on nous regarde donc comme des serviteurs du Christ et des intendants des mystères de Dieu. Or, ce qu'en fin de compte on demande à des intendants, c'est que chacun soit trouvé fidèle. Pour moi, il m'importe fort peu d'être jugé par vous ou par un tribunal humain. Bien plus, je ne me juge pas moi-même. Ma conscience, il est vrai, ne me reproche rien, mais je n'en suis pas justifié pour autant; mon juge, c'est le Seigneur. Ainsi donc, ne portez pas de jugement prématuré. Laissez venir le Seigneur; c'est lui qui éclairera les secrets des ténèbres et rendra manifestes les desseins des cœurs. Et alors chacun recevra de Dieu la louange qui lui revient.
R/. Ecce ego mitto vos sicut oves in médio lupórum, dicit Dóminus; * Estóte ergo prudéntes sicut serpéntes et símplices sicut colúmbæ. V/. Dum lucem habétis, crédite in lucem, ut fílii lucis sitis, dicit Dóminus. * Estóte. R/. Voici que je vous envoie comme des brebis au milieu des loups, dit le Seigneur; * Soyez donc adroits comme les serpents, et candides comme les colombes. V/. Pendant que vous avez la lumière, croyez en la lumière: vous serez alors des hommes de lumière, dit le Seigneur. * Soyez donc.
Lectio II Lecture II
Hæc autem, fratres, transfigurávi in me et Apóllo propter vos, ut in nobis discátis illud: "Ne supra quæ scripta sunt", ne unus pro álio inflémini advérsus álterum. Quis enim te discérnit? Quid autem habes, quod non accepísti? Si autem accepísti, quid gloriáris, quasi non accéperis? En tout cela, frères, je me suis pris comme exemple avec Apollos à cause de vous, pour que vous appreniez, en nos personnes, la maxime: " Rien au-delà de ce qui est écrit ", afin que vous ne vous gonfliez pas d'orgueil en prenant le parti de l'un contre l'autre. Qui donc en effet te distingue? Qu'as-tu que tu n'aies reçu? Et si tu l'as reçu, pourquoi te glorifier comme si tu ne l'avais pas reçu?
R/. Tóllite iugum meum super vos, dicit Dóminus, et díscite quia mitis sum et húmilis corde; * Iugum enim meum suáve est, et onus meum leve. V/. Et inveniétis réquiem animábus vestris. * Iugum. R/. Prenez sur vous mon joug, dit le Seigneur; apprenez que je suis doux et humble de cœur; * Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. V/. Et vous trouverez le repos véritable. * Oui.
Lectio III Lecture III
Iam saturáti estis, iam dívites facti estis. Sine nobis regnástis; et útinam regnarétis, ut et nos vobíscum regnarémus. Puto enim, Deus nos apóstolos novíssimos osténdit tamquam morti destinátos, quia spectáculum facti sumus mundo et ángelis et homínibus. Nos stulti propter Christum, vos autem prudéntes in Christo; nos infírmi, vos autem fortes; vos gloriósi, nos autem ignóbiles. Usque in hanc horam et esurímus et sitímus et nudi sumus et cólaphis cædimur et instábiles sumus et laborámus operántes mánibus nostris; maledícti benedícimus, persecutiónem passi sustinémus, blasphemáti obsecrámus; tamquam purgaménta mundi facti sumus, ómnium peripséma, usque adhuc. Déjà, vous êtes rassasiés! déjà vous vous êtes enrichis! sans nous, vous êtes devenus rois! Ah! que ne l'êtes-vous donc, rois, pour que nous partagions, nous aussi, votre royauté! Car Dieu, ce me semble, nous a, nous les apôtres, exhibés au dernier rang, comme des condamnés à mort; oui, nous avons été livrés en spectacle au monde, aux anges et aux hommes. Nous sommes fous, nous, à cause du Christ, mais vous, vous êtes prudents dans le Christ; nous sommes faibles, mais vous, vous êtes forts; vous êtes à l'honneur, mais nous dans le mépris. Jusqu'à l'heure présente, nous avons faim, nous avons soif, nous sommes nus, maltraités et errants; nous nous épuisons à travailler de nos mains. On nous insulte et nous bénissons; on nous persécute et nous l'endurons; on nous calomnie et nous consolons. Nous sommes devenus comme l'ordure du monde, jusqu'à présent l'universel rebut.
R/. Dum stetéritis ante reges et præsides, nolíte cogitáre quómodo aut quid loquámini; * Dábitur enim vobis in illa hora quid loquámini. V/. Non enim vos estis, qui loquímini, sed Spíritus Patris vestri, qui lóquitur in vobis. * Dábitur. R/. Lorsque vous serez accusés, debout devant les rois et les gouverneurs, ne vous tourmentez pas pour savoir ce que vous direz ni comment vous le direz: * Ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là. V/. Car ce n'est pas vous qui parlerez, c'est l'Esprit de votre Père qui parlera en vous. * Ce que.
Lectio IV Lecture IV
Non ut confúndam vos, hæc scribo, sed ut quasi fílios meos caríssimos móneam; nam si decem mília pædagogórum habeátis in Christo, sed non multos patres, nam in Christo Iesu per evangélium ego vos génui. Rogo ergo vos: imitatóres mei estóte! Ce n'est pas pour vous confondre que j'écris cela; c'est pour vous avertir comme mes enfants bien-aimés. Auriez-vous en effet des milliers de pédagogues dans le Christ, que vous n'avez pas plusieurs pères; car c'est moi qui, par l'Évangile, vous ai engendrés dans le Christ Jésus. Je vous en prie donc, montrez-vous mes imitateurs.
R/. Vidi coniúnctos viros, habéntes spléndidas vestes, et ángelus Dómini locútus est ad me, dicens: * Isti sunt viri sancti facti amíci Dei. V/. Vidi ángelum Dei volántem per médium cælum, voce magna clamántem et dicéntem: * Isti sunt. V/. Glória Patri. * Isti sunt. R/. Je vis une réunion d'hommes qui portaient des tuniques somptueuses; un ange du Seigneur me dit alors: * Voici des hommes saints, des amis de Dieu! V/. Je vis un ange de Dieu qui volait au zénith; il proclamait d'une voix forte: * Voici. V/. Gloire au Père. * Voici.
In secundo nocturno, anno II Deuxième nocturne, année II
Ex Tractátibus sancti Augustíni epíscopi in Epístulam primam Ioánnis (Tract. 3, 1-2: SC 75, 186-188) Traité de saint Augustin sur la première Lettre de saint Jean
Lectio I Lecture I
Corde contíngere Iesum spiritáliter, hoc est cognóscere quia æquális est Patri. Proptérea et Maríam prohibébat se tángere, et dicébat ei: Noli me tángere, nondum enim ascéndi ad Patrem. Quid est hoc? Discípulis se palpándum præbuit, et Maríæ contáctum vitávit? Nonne ipse est qui dubitánti discípulo dixit: Mitte dígitos et palpa cicatríces? Numquid iam ad Patrem ascénderat? Toucher Jésus spirituellement par le cœur, c'est connaître qu'il est égal au Père. Voilà pourquoi il défendait à Marie de le toucher et lui disait: Ne me touche pas, car je ne suis pas encore remonté vers mon Père. Qu'est-ce à dire? Il se laisse toucher par ses disciples et il se dérobe aux mains de Marie? Au disciple qui doutait encore, n'est-ce pas lui qui a dit: Mets ici tes doigts, et touche mes cicatrices? Était-il déjà remonté vers le Père?
R/. Isti sunt triumphatóres et amíci Dei, qui, contemnéntes iussa príncipum, meruérunt præmia ætérna; * Modo coronántur et accípiunt palmam. V/. Isti sunt qui venérunt ex magna tribulatióne et lavérunt stolas suas in sánguine Agni. * Modo. R/. Voici les triomphateurs, les amis de Dieu: pour avoir méprisé les exigences des princes, ils ont gagné des trésors éternels; * Désormais couronnés, ils remportent la palme! V/. Ils viennent de la grande épreuve, ils ont lavé leurs vêtements et les ont purifiés dans le sang de l'Agneau. * Désormais.
Lectio II Lecture II
Quare ergo Maríam próhibet et dicit: Noli me tángere; nondum enim ascéndi ad Patrem? An hoc dictúri sumus quod a viris se tangi non tímuit, et a muliéribus tangi tímuit? Contáctus illíus omnem carnem mundat. Pourquoi dès lors cette défense faite à Marie, et pourquoi lui dire: Ne me touche pas, je ne suis pas encore remonté vers mon Père? Dirons-nous qu'il n'a pas craint de se laisser toucher par des hommes et qu'il a craint de se laisser toucher par des femmes? Mais son contact purifie toute chair!
R/. Isti sunt qui, vivéntes in carne, plantavérunt Ecclésiam sánguine suo; non sunt de terris córpora eórum separáta * Quorum mérita sunt in cælis, ánimæ sanctórum coæquáles. V/. In omnem terram exívit sonus eórum et in fines orbis terræ verba eórum. * Quorum. R/. Voici des hommes qui ont planté l'Église et l'ont arrosée de leur sang alors qu'ils vivaient ici-bas. Leurs corps sont restés semés en terre, * Tandis qu'ils ont aux cieux leur salaire, car ils partagent le sort des saints. V/. Sur toute la terre en paraît le message et la nouvelle, aux limites du monde; * Tandis qu'ils.
Lectio III Lecture III
Quibus primo vóluit manifestári, ab his se tímuit contrectári? Nonne viris resurréctio eius per féminas nuntiáta est, ut contrária arte serpens vincerétur? Quia enim ille mortem primo hómini per féminam nuntiávit; et viris vita per féminam nuntiáta est. Elles, les premières à qui il a voulu se manifester, il aurait craint de se laisser toucher par elles! Les femmes ne furent-elles pas les premières messagères de sa résurrection auprès des hommes, afin que le serpent fût vaincu par sa propre manœuvre jouant en sens contraire? Car c'est par la femme que le serpent fit parvenir au premier homme un message de mort, et c'est par la femme qu'est venu aux hommes le message de vie.
R/. Isti sunt viri sancti, quos elégit Dóminus in caritáte non ficta, et dedit illis glóriam sempitérnam; * Quorum doctrína fulget Ecclésia ut sole luna. V/. Sancti per fidem vicérunt regna, operáti sunt iustítiam. * Quorum doctrína. R/. Voici les saints hommes que le Seigneur s'est choisis dans son amour indéfectible: il leur a donné une gloire éternelle; * L'Église est irradiée par leur enseignement, comme la lune par le soleil. V/. Grâce à leur foi, les saints ont vaincu des royaumes, pratiqué la justice. * L'Église.
Lectio IV Lecture IV
Quare ergo se tangi nóluit, nisi quia contáctum illum spiritálem intéllegi vóluit? Contáctus spiritális est de corde mundo. Ille attíngit de corde mundo Christum, qui eum intéllegit Patri coæquálem. Qui autem nondum intéllegit divinitátem Christi, usque ad carnem venit, usque ad divinitátem non venit. Quid autem magnum est, usque illuc attíngere, usque quo persecutóres qui crucifixérunt? Illud est magnum, intellégere Verbum Deum apud Deum in princípio, per quod facta sunt ómnia: qualem se cognósci volébat, quando ait Philíppo: Tanto témpore vobíscum sum, et non cognovístis me, Philíppe? Qui videt me, videt et Patrem. Pourquoi donc le Christ n'a-t-il pas voulu se laisser toucher, sinon pour nous faire entendre ce qu'est le toucher spirituel? Le toucher spirituel est celui d'un cœur pur. Celui-là touche le Christ d'un cœur pur, qui comprend qu'il est égal au Père. Celui qui, au contraire, n'a pas encore compris que le Christ est Dieu, va jusqu'à la chair, ne va pas jusqu'à la divinité. Est-ce un grand mérite d'aller, dans la connaissance du Christ, jusqu'où sont allés les bourreaux qui le crucifièrent? Ce qui est un grand mérite, c'est de comprendre qu'il est le Verbe, Dieu auprès de Dieu dès le commencement, Créateur de toutes choses. Il voulait être reconnu pour tel, quand il dit à Philippe: Depuis si longtemps je suis avec vous, et vous ne me connaissez pas, Philippe? Qui me voit, voit aussi mon Père.
R/. Cives apostolórum et domestíci Dei advenérunt hodie, portántes pacem, illuminántes pátriam, * Dare pacem géntibus et liberáre pópulum Dómini. V/. In omnem terram exívit sonus eórum et in fines orbis terræ verba eórum. * Dare. V/. Glória Patri. * Dare. R/. Les concitoyens des apôtres, les membres de la famille de Dieu, sont venus aujourd'hui apporter la paix, illustrer leur patrie, * Offrir aux nations la paix, au peuple du Seigneur, la liberté. V/. Sur toute la terre en paraît le message et la nouvelle, aux limites du monde. * Offrir. V/. Gloire au Père. * Offrir.
In tertio nocturno, anno B Troisième nocturne, année B
Léctio sancti Evangélii secúndum Ioánnem Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean
Thomas, unus ex Duódecim, qui dícitur Dídymus, non erat cum eis quando venit Iesus. Et réliqua. L'un des Douze, Thomas (dont le nom signifie "jumeau"), n'était pas avec les disciples quand Jésus était venu. Et la suite.
Ex Sermónibus sancti Petri Chrysólogi epíscopi (Sermo 84: PL 52, 438) Sermon de saint Pierre Chrysologue
Lectio I Lecture I
Nisi vídero fixúram clavórum et mísero manum meam in latus eius, non credam. Cur Thomas vestígia fídei sic requírit? Cur tam pie patiéntem, tam dure díscutit resurgéntem? Cur ea vúlnera, quæ manus infíxit ímpia, devóta déxtera sic resúlcat? Cur latus, quod ímpii mílitis láncea patefécit, refódere manus nítitur obsequéntis? Cur dolóres persecutórum furóribus irrogátos, famulántis curiósitas rénovat immítis? Cur torméntis Dóminum, cur pœnis Deum, cur cæléstem médicum probatúrus de vúlnere discípulus sic requírit? Si je ne vois pas la marque des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas! Pourquoi Thomas recherche-t-il ainsi des signes de crédibilité? Pourquoi examine-t-il avec tant de ferveur le Christ éprouvé, avec tant de rigueur le Christ ressuscité? Les blessures imprimées par une main sans respect, pourquoi une main pieuse veut-elle les raviver? Le côté ouvert par la lance d'un soldat impie, pourquoi la main d'un apôtre aimant s'efforce-t-elle de le rouvrir? Les souffrances infligées par la violence des persécuteurs, pourquoi la curiosité d'un familier dénué de retenue veut-telle les ranimer? Pourquoi le disciple recherche-t-il ainsi pour s'en convaincre, par les traces des tortures, son Seigneur; des tourments, son Dieu; des blessures, le médecin céleste?
R/. Constítues eos príncipes super omnem terram. Mémores erunt nóminis tui, Dómine, * In omni progénie et generatióne. V/. Proptérea pópuli confitebúntur tibi in ætérnum, et in sæculum sæculi, * In. R/. Sur toute l'étendue de la terre, tu feras d'eux des princes. Ils feront vivre ton nom, Seigneur, * Parmi toutes les nations, à travers tous les âges. V/. Ainsi les peuples te rendront grâce, toujours, à jamais! * Parmi.
Lectio II Lecture II
Cecidit potéstas diáboli, patefáctus est carcer inférni, disrúpta sunt víncula mortuórum, moriénte Dómino sunt evúlsa monuménta, et resurgénte Dómino tota mortis est mutáta condítio. Ab ipso Dómini sacratíssimo sepúlcro lapis revolútus est, linteámina resolúta sunt, et resurgéntis ad glóriam mors fugit, vita rédiit, caro ámplius casum nescitúra surréxit. Il est tombé, le pouvoir du diable; elle s'est ouverte, la prison des enfers; les chaînes qui enserraient les morts sont brisées. À la mort du Seigneur, les tombeaux sont détruits; à la résurrection du Seigneur, la condition mortelle est entièrement transformée. La pierre qui fermait le saint sépulcre même du Seigneur, a été roulée hors de l'entrée; les bandelettes ont été détachées; et la mort s'enfuit devant la gloire du Ressuscité; la vie revient, la nature humaine ressuscite pour ne plus connaître la chute.
R/. Non vos me elegístis, sed ego elégi vos et pósui vos, ut eátis et fructum afferátis, * Et fructus vester máneat, allelúia, allelúia. V/. Non enim vos estis, qui loquímini, sed Spíritus Patris vestri, qui lóquitur in vobis. * Et fructus. R/. Ce n'est pas vous qui m'avez choisi, c'est moi qui vous ai choisis, établis, afin que vous partiez, que vous donniez du fruit, et * Afin que votre fruit demeure, alléluia, alléluia! V/. Car ce n'est pas vous qui parlerez, c'est l'Esprit de votre Père qui parlera en vous, * Afin que.
Lectio III Lecture III
Et cur tibi soli, Thoma, sola vúlnera præsentári ad indícium fídei, nimis cállidus explorátor, expóstulas? Quid si ista cum áliis abólita fuíssent, quod perículum fídei tuæ curiósitas ista peperísset? Nulla pietátis monuménta, nulla domínicæ resurrectiónis inveníri æstimas potuísse documénta, nisi mánibus tuis sulcáres crudelitáte exaráta sic víscera? Quæsívit, fratres, píetas ista, exégit ista devótio, ut resurrexísse Dóminum nec ipsa in pósterum dubitáret impíetas. Et pourquoi, Thomas, solliciter pour toi seul, que te soient montrées les seules blessures, comme indices de crédibilité, ô scrutateur trop habile? Et si jamais les marques de ces blessures avaient été abolies avec les autres, quel danger cette curiosité n'aurait-elle pas fait courir à ta foi? Tu estimes que tu n'aurais pu découvrir aucune marque d'amour, ni aucun indice de la résurrection du Seigneur, sans rouvrir de tes propres mains les plaies creusées par la cruauté? Mais cette piété filiale, mes frères, ce qu'elle recherchait, ce religieux amour, ce qu'il réclamait, c'est qu'à l'avenir, pas même l'impiété des hommes ne vienne à douter de la résurrection du Seigneur.
R/. Non sunt loquélæ neque sermónes, quorum non audiántur voces eórum; * In omnem terram exívit sonus eórum et in fines orbis terræ verba eórum. V/. Nimis honoráti sunt amíci tui, Deus; nimis confortátus est principátus eórum. * In. R/. Point de paroles ni de récits qui ne fassent résonner leurs voix; * Sur toute la terre en paraît le message et la nouvelle, aux limites du monde. V/. Comme elle est grande, ô mon Dieu, la gloire de tes amis; comme elle est assurée, leur suprématie! * Sur.
Lectio IV Lecture IV
Sed Thomas non solum cordis sui, sed ómnium hóminum curábat incértum; et prædicatúrus hæc in géntibus, quemádmodum tantæ fídei astrúeret sacraméntum exsecútor strénuus perquirébat. Certe prophetía magis quam cunctátio fuit. Nam cur tália péteret, nisi a Dómino ad indícium resurrectiónis suæ serváta sola vúlnera prophetáli spíritu cognovísset? Dénique sponte præstitit céteris, quod iste tárdius implórat. Venit, inquit, Iesus et stetit in médio et osténdit eis manus et latus. Car Thomas guérissait ainsi non seulement l'incrédulité de son cœur, mais celle de tous les humains; et, lui qui devait plus tard prêcher ces événements aux païens, persévérait avec zèle à rechercher comment établir les bases du mystère d'un si grand article de foi. Assurément, ce fut là une prophétie, plutôt qu'une hésitation dans la foi. Car, pourquoi aurait-il fait de telles demandes, s'il n'avait pas su, en esprit de prophétie, que le Seigneur avait gardé ses seules plaies, comme gage de sa résurrection? Enfin, spontanément le Seigneur accorda aux autres, ce que celui-ci implore un peu plus tard: Jésus vint, et il était là au milieu d'eux; et il leur montra ses mains et son côté.
R/. Ibant apóstoli gaudéntes a conspéctu concílii, * Quóniam digni hábiti sunt pro nómine Iesu contuméliam pati. V/. Non sunt loquélæ neque sermónes, quorum non audiántur voces eórum. * Quóniam. V/. Glória Patri. * Quóniam. R/. Les apôtres, en sortant du grand conseil, repartaient tout joyeux * D'avoir été jugés dignes de subir des humiliations pour le nom de Jésus. V/. Point de paroles ni de récits où ne s'entendent leurs voix, leurs déclarations * D'avoir. V/. Gloire au Père. * D'avoir.

Laudes du mardi 3 juillet 2018 - St Thomas, apôtre

Hebdomada XIII per annum XIIIème semaine dans l'année
Feria III Mardi
S. Thomae, apostoli St Thomas, apôtre
Festum Fête
Ad Laudes matutinas
Aux Laudes du matin
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Qui luce splendes órdinis
Toi qui brilles de l'éclat suprême
apostolórum máxima,
de l'ordre des apôtres,
Thoma, benígnus áccipe
Thomas, accueille avec bienveillance
laudes tibi quas pángimus.
les louanges que nous te chantons.
  
Te lúcidis in sédibus
Sur les trônes lumineux
amóre Christus cóllocat;
l'amour du Christ te donne une place.
amóre promptus éxpetis
Toi, par amour, tu souhaites ardemment
tu pro Magístro cómmori.
mourir avec ton Maître et pour Lui.
  
Te torquet et diléctio
L'affection te tourmente encore quand,
narrántibus cum frátribus
au récit de tes frères,
vis certus esse, vísere,
tu veux avoir une certitude,
palpáre Iesu vúlnera.
voir et toucher les plaies de Jésus.
  
Quantóque cordis gáudio
Quelle joie remplit ton cœur
ipsum misértum cónspicis,
quand tu vois qu'Il a eu pitié de toi,
Deúmque dicis crédulus,
et quand, plein de foi, tu le dis ton Dieu
fervóre adórans péctoris!
en L'adorant de toute ton âme !
  
Nobísque qui non vídimus
Nous qui n'avons pas vu,
per te fides fit ácrior,
grâce à toi, notre foi se fait plus vive
fit æstus et poténtior
et notre zèle plus grand
quo Christi amórem quærimus.
pour chercher à aimer le Christ.
  
Christo sit omnis glória,
Au Christ soit toute gloire;
qui te rogánte præbeat
qu'à ta prière Il nous donne,
nobis fide ambulántibus
à nous qui marchons dans la foi,
ipsum vidére pérpetim. Amen.
de Te voir éternellement.
Ant. 1 Dicit Thomas: Dómine, nescímus quo vadis, et quómodo póssumus viam scire? Dicit ei Iesus: Ego sum via, véritas et vita.Ant. 1 Thomas dit: Seigneur, nous ne savons où Tu vas; comment donc en saurions-nous le chemin? Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité et la vie.
Psalmus 62 (63)
Psaume 62 (63)
Anima Dominum sitiens
Mon âme a soif du Seigneur
Ad Deum vigilat, qui opera noctis reicit.
Il veille pour Dieu, celui qui s'écarte des œuvres ténébreuses.
Deus, Deus meus es tu, * ad te de luce vígilo.O Dieu, Tu es mon Dieu, je Te cherche dès l'aurore.
Sitívit in te ánima mea, * te desiderávit caro mea.Mon âme a soif de Toi, ma chair languit après Toi.
In terra desérta et árida et inaquósa, † sic in sancto appárui tibi, * ut vidérem virtútem tuam et glóriam tuam.Dans une terre aride, desséchée et sans eau, c'est ainsi que je Te contemplais dans le sanctuaire, pour voir Ta puissance et Ta gloire.
Quóniam mélior est misericórdia tua super vitas, * lábia mea laudábunt te.Car Ta grâce est meilleure que la vie : que mes lèvres Te louent.
Sic benedícam te in vita mea * et in nómine tuo levábo manus meas.Ainsi Te bénirai-je toute ma vie, en Ton nom j'élèverai mes mains.
Sicut ádipe et pinguédine repleátur ánima mea, * et lábiis exsultatiónis laudábit os meum.Mon âme est rassasiée, comme de moelle et de graisse; et, la joie sur les lèvres, ma bouche Te loue.
Cum memor ero tui super stratum meum, * in matutínis meditábor de te,Quand je pense à Toi sur ma couche, je médite sur Toi pendant les veilles de la nuit,
quia fuísti adiútor meus, * et in velaménto alárum tuárum exsultábo.car Tu es mon secours, et j'exulte à l'ombre de Tes ailes.
Adhæsit ánima mea post te, * me suscépit déxtera tua.Mon âme est attachée à Toi, Ta droite me soutient.
[Ipsi vero in ruínam quaesiérunt ánimam meam, * introíbunt in inferióra terrae,[Mais eux, cherchent à m'ôter la vie : ils iront dans les profondeurs de la terre.
tradéntur in potestátem gládii, * partes vúlpium erunt.On les livrera au glaive, ils seront la proie des chacals.
Rex vero laetábitur in Deo; † gloriabúntur omnes, qui iúrant in eo, * quia obstrúctum est os loquéntium iníqua.]Et le roi se réjouira en Dieu; quiconque jure par lui se glorifiera, car la bouche des menteurs sera fermée.]
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Dicit Thomas: Dómine, nescímus quo vadis, et quómodo póssumus viam scire? Dicit ei Iesus: Ego sum via, véritas et vita.Ant. Thomas dit: Seigneur, nous ne savons où Tu vas; comment donc en saurions-nous le chemin? Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité et la vie.
Ant. 2 Thomas, qui dícitur Dídymus, non erat cum eis quando venit Iesus; dixérunt álii discípuli: Vídimus Dóminum, allelúia.Ant. 2 Thomas, celui qu'on appelle Didyme, n'était pas avec eux lorsque Jésus vint; les autres disciples lui dirent : Nous avons vu le Seigneur, alléluia.
Canticum Dan 3, 57-88. 56 AT 41
Cantique Dan 3, 57-88. 56 AT 41
Omnis creatura laudet Dominum
Que toute créature loue le Seigneur
Laudem dicite Deo nostro, omnes servi eius (Ap 19, 5).
Que soit chantée la louange du Seigneur, par tous ceux qui Le servent (Ap 19, 5).
Benedícite, ómnia ópera Dómini, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Toutes les œuvres du Seigneur, bénissez le Seigneur, à Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, cæli, Dómino, * benedícite, ángeli Dómini, Dómino.Bénissez le Seigneur, vous, les cieux, vous, les anges du Seigneur, bénissez le Seigneur.
Benedícite, aquæ omnes, quæ super cælos sunt, Dómino, * benedícat omnis virtus Dómino.Bénissez le Seigneur, vous, les eaux qui sont au dessus du ciel, et que le bénissent toutes les puissances du Seigneur,
Benedícite, sol et luna, Dómino, * benedícite, stellæ cæli, Dómino.Bénissez le Seigneur, soleil et lune, et vous, les astres du ciel bénissez le Seigneur,
Benedícite, omnis imber et ros, Dómino, * benedícite, omnes venti, Dómino.Bénissez le Seigneur, pluies et rosées, et tous les vents, bénissez le Seigneur.
Benedícite, ignis et æstus, Dómino, * benedícite, frigus et æstus, Dómino.Bénissez le Seigneur, feu et chaleur, bénissez le Seigneur, fraîcheur et froid,
Benedícite, rores et pruína, Dómino, * benedícite, gelu et frigus, Dómino.Bénissez le Seigneur, givre et rosée, bénissez le Seigneur, gel et froid
Benedícite, glácies et nives, Dómino, * benedícite, noctes et dies, Dómino.Bénissez le Seigneur, glace et neige, bénissez le Seigneur, nuits et jours,
Benedícite, lux et ténebræ, Dómino, * benedícite, fúlgura et nubes, Dómino.Bénissez le Seigneur, lumière et ténèbres, bénissez le Seigneur, éclairs et nuées
Benedícat terra Dóminum, * laudet et superexáltet eum in sæcula.Que la terre bénisse le Seigneur, à Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, montes et colles, Dómino, * benedícite, univérsa germinántia in terra, Dómino.Bénissez le Seigneur montagnes et collines, plantes de la terre, bénissez le Seigneur,
Benedícite, mária et flúmina, Dómino, * benedícite, fontes, Dómino.Bénissez le Seigneur mers et fleuves, sources et fontaines bénissez le Seigneur
Benedícite, cete et ómnia quæ movéntur in aquis, Dómino, * benedícite, omnes vólucres cæli, Dómino.Bénissez le Seigneur, baleines et bêtes de la mer, et vous tous, les oiseaux dans le ciel, bénissez le Seigneur,
Benedícite, omnes béstiæ et pécora, Dómino, * benedícite, fílii hóminum, Dómino.Bénissez le Seigneur, fauves et troupeaux, enfants des hommes bénissez le Seigneur.
Bénedic, Israel, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Qu'Israël bénisse le Seigneur. A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, sacerdótes Dómini, Dómino, * benedícite, servi Dómini, Dómino.Bénissez le Seigneur, vous, les prêtres, et ceux qui servent le Seigneur, bénissez le Seigneur!
Benedícite, spíritus et ánimæ iustórum, Dómino, * benedícite, sancti et húmiles corde, Dómino.Bénissez le Seigneur, esprits et âmes des justes, bénissez le Seigneur saints et humbles de cœur,
Benedícite, Ananía, Azaría, Mísael, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Bénissez le Seigneur Ananias, Azarias et Misaël, A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedicámus Patrem et Fílium cum Sancto Spíritu; * laudémus et superexaltémus eum in sæcula.Bénissons le Père, et, le Fils avec l'Esprit Saint. A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedíctus es in firmaménto cæli * et laudábilis et gloriósus in sæcula.Béni sois-Tu, au firmament du ciel : louanges et gloire dans les siècles !
Ant. Thomas, qui dícitur Dídymus, non erat cum eis quando venit Iesus; dixérunt álii discípuli: Vídimus Dóminum, allelúia.Ant. Thomas, celui qu'on appelle Didyme, n'était pas avec eux lorsque Jésus vint; les autres disciples lui dirent : Nous avons vu le Seigneur, alléluia.
Ant. 3 Mitte manum tuam et cognósce loca clavórum, et noli esse incrédulus sed fidélis, allelúia.Ant. 3 Mets ta main et vois l'endroit des clous, et ne soit plus incrédule, mais fidèle, alléluia.
Psalmus 149
Psaume 149
Exsultatio sanctorum
L'exultation des saints
Filii Ecclesiae, filii novi populi exsultent in rege suo: in Christo (Hesychius).
Les fils de l'Eglise, les fils du nouveau peuple exultent en leur roi : dans le Christ (Hesychius).
Cantáte Dómino cánticum novum; * laus eius in ecclésia sanctórum.Chantez au Seigneur un cantique nouveau ; qu'Il soit loué dans l'assemblée des saints.
Lætétur Israel in eo, qui fecit eum, * et fílii Sion exsúltent in rege suo.Qu'Israël se réjouisse en Celui qui l'a créé ; que les Fils de Sion soient transportés pour leur Roi.
Laudent nomen eius in choro, * in tympano et cíthara psallant ei,Qu'ils célèbrent Son Nom de concert ; qu'ils le chantent sur les tambourins et les pasltérions.
quia beneplácitum est Dómino in pópulo suo, * et honorábit mansuétos in salúte.Car le Seigneur se complaît en Son peuple ; Il a sauvé et glorifié les paisibles.
Iúbilent sancti in glória, * læténtur in cubílibus suis.Les saints tressaillent dans la gloire, ils se réjouissent dans leur repos.
Exaltatiónes Dei in gútture eórum * et gládii ancípites in mánibus eórum,La louange de Dieu est sur leurs lèvres, des glaives à deux tranchants sont dans leurs mains.
ad faciéndam vindíctam in natiónibus, * castigatiónes in pópulis,Pour tirer vengeance des nations, pour châtier les peuples.
ad alligándos reges eórum in compédibus * et nóbiles eórum in mánicis férreis,Pour charger de chaînes les pieds de leurs rois, pour mettre aux grands les menottes.
ad faciéndum in eis iudícium conscríptum: * glória hæc est ómnibus sanctis eius.Pour accomplir sur eux la sentence écrite. C'est la gloire qu'Il réserve à tous Ses saints.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Mitte manum tuam et cognósce loca clavórum, et noli esse incrédulus sed fidélis, allelúia.Ant. Mets ta main et vois l'endroit des clous, et ne soit plus incrédule, mais fidèle, alléluia.
Lectio brevis (Eph 2, 19-22)
Lecture brève (2,19-22)
Iam non estis extránei et ádvenæ, sed estis concíves sanctórum et doméstici Dei, superædificáti super fundaméntum apostolórum et prophetárum, ipso summo angulári lápide Christo Iesu, in quo omnis ædificátio compácta crescit in templum sanctum in Dómino, in quo et vos coædificámini in habitáculum Dei in Spíritu. Vous n'êtes plus des étrangers et des gens du dehors; mais vous êtes concitoyens des saints, et membres de la famille de Dieu, puisque vous avez été édifiés sur le fondement des Apôtres et des prophètes, le Christ Jésus étant Lui-même la pierre angulaire. En Lui, tout l'édifice, bien coordonné, grandit pour être un temple saint dans le Seigneur. En Lui, vous aussi, vous entrez dans Sa structure, pour être une habitation de Dieu par l'Esprit-Saint.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Constítues eos príncipes * Super omnem terram. Constítues. V/. Mémores erunt nóminis tui, Dómine. * Super omnem terram. Glória Patri. Constítues.R./ Tu les établiras comme Princes * Sur toute la Terre. Tu les établiras. V./ Ils seront mémoire de ton Nom, Seigneur. * Sur toute la Terre. Gloire au Père. tu les établiras.
Ant. Quia vidísti me, Thoma, credidísti; beáti qui non vidérunt et credidérunt, allelúia.Ant. Parce que tu M'as vu, Thomas, tu crois : heureux ceux qui ne verront pas et croiront, alléluia.
Canticum Evangelicum Lc 1, 68-79
Cantique évangélique (Lc 1,68-79)
De Messia eiusque præcursore
Du Messie et de son précurseur
 Benedíctus Dóminus, Deus Israel, * quia visitávit et fecit redemptiónem plebi suæ Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, de ce qu'Il a visité et racheté Son peuple,
 et eréxit cornu salútis nobis * in domo David púeri sui, et nous a suscité un puissant Sauveur dans la maison de David, Son serviteur,
sicut locútus est per os sanctórum, * qui a sǽculo sunt, prophetárum eius, ainsi qu'Il a dit par la bouche de Ses saints prophètes des temps anciens,
salútem ex inimícis nostris * et de manu ómnium, qui odérunt nos; qu'Il nous délivrerait de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent,
 ad faciéndam misericórdiam cum pátribus nostris * et memorári testaménti sui sancti, pour exercer Sa miséricorde envers nos pères, et Se souvenir de Son alliance sainte,
 iusiurándum, quod iurávit ad Abraham patrem nostrum, * datúrum se nobis, selon le serment qu'Il a juré à Abraham, notre père, de nous accorder cette grâce,
 ut sine timóre, de manu inimicórum liberáti, * serviámus illi qu'étant délivrés de la main de nos ennemis, nous Le servions sans crainte,
 in sanctitáte et iustítia coram ipso * ómnibus diébus nostris. marchant devant Lui dans la sainteté et la justice, tous les jours de notre vie.
 Et tu, puer, prophéta Altíssimi vocáberis: * præíbis enim ante fáciem Dómini paráre vias eius, Et toi, petit enfant, tu seras appelé le prophète du Très-Haut: car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer Ses voies,
ad dandam sciéntiam salútis plebi eius * in remissiónem peccatórum eórum, afin de donner à Son peuple la connaissance du salut, pour la rémission de leurs péchés,
per víscera misericórdiæ Dei nostri, * in quibus visitábit nos óriens ex alto, par les entrailles de la miséricorde de notre Dieu, grâce auxquelles le soleil levant nous a visités d'en haut,
illumináre his, qui in ténebris et in umbra mortis sedent, * ad dirigéndos pedes nostros in viam pacis. pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et à l'ombre de la mort, pour diriger nos pas dans la voie de la paix.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Quia vidísti me, Thoma, credidísti; beáti qui non vidérunt et credidérunt, allelúia.Ant. Parce que tu M'as vu, Thomas, tu crois : heureux ceux qui ne verront pas et croiront, alléluia.
Preces
Prières litaniques.
Vocatiónis cæléstis partícipes facti, fratres caríssimi, Iesum, pontíficem confessiónis nostræ, benedicámus clamántes: Comme nous participons à une vocation céleste, frères très chers, nous bénissons Jésus, pontife de notre confession de foi, en proclamant :
Dómine Deus noster et salvátor noster. Seigneur notre Dieu et notre rédempteur.
O Rex omnípotens, qui, per baptísmum, regále nobis sacerdótium contulísti, O roi tout puissant, qui par notre baptême nous a conféré le sacerdoce royal,
fac ut laudis tibi semper sacrifícium offerámus. fais que nous T'offrions toujours le sacrifice de louange.
Da nobis mandáta tua serváre, Donne-nous de conserver Tes commandements
ut per Sanctum Spíritum in te maneámus et tu in nobis. pour que par l'Esprit saint, nous demerions en Toi et Toi en nous.
Sapiéntiam tuam da nobis ætérnam, Donne-nous pour l'éternité Ta sagesse
ut nobíscum sit hódie et nobíscum operétur. qu'elle nous accompagne aujourd'hui et agisse en nous.
Concéde nobis hódie néminem umquam contristáre, Donne-nous aujourd'hui de ne contrister personne.
omnes autem, qui nobíscum sunt, lætificáre. afin que tous ceux qui sont avec nous soient dans la joie.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Da nobis, omnípotens Deus, beáti Thomæ apóstoli festivitáte gloriári, ut eius semper et patrocíniis sublevémur, et vitam credéntes habeámus in nómine eius, quem ipse Dóminum agnóvit, Iesum Christum Fílium tuum. Qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Donne-nous, Dieu tout puissant, de célébrer glorieusement la fête du bienhereux apôtre Thomas, pour que sa protection nous soutienne toujours, et que nous ayons la foi dans le nom de celui qui'il a reconnu comme Seigneur, Jésus-Christ ton Fils. Lui qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Office de tierce du mardi 3 juillet 2018 - St Thomas, apôtre

Hebdomada XIII per annum XIIIème semaine dans l'année
Feria III Mardi
S. Thomae, apostoli St Thomas, apôtre
Festum Fête
Ad Tertiam
Ad Tertiam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Nunc, Sancte, nobis, Spíritus,
Esprit très Saint, daigne en cette heure,
unum Patri cum Fílio,
uni au Père, uni au Fils,
dignáre promptus íngeri
descendre Toi-même sur nous
nostro refúsus péctori.
et Te répandre dans nos âmes.
 
Os, lingua, mens, sensus, vigor
Que notre coeur et notre bouche,
confessionem pérsonent,
que tout en nous dise la foi !
flamméscat igne cáritas,
Embrase-nous de charité ;
accéndat ardor próximos.
que ce feu brûle aussi nos proches !
 
Per te sciámus da Patrem,
Fais-nous connaître Dieu le Père,
noscámus atque Fílium,
fais-nous apprendre aussi le Fils
te utriúsque Spíritum
et croire en tout temps que Tu es
credámus omni témpore. Amen.
l'unique Esprit de l'Un et l’'Autre.
Ant. 1 Beáti qui ámbulant in lege Dómini.Ant. 1 Heureux ceux qui marchent dans la loi du Seigneur.
Psalmus 118 (119), 1-8
Psaume 118 (119), 1-8
Meditatio verbi Domini in lege
Méditation sur la Parole de Dieu et Sa loi.
Hæc est caritas Dei, ut mandata eius servemus (1 Io 5, 3).
C'est aimer Dieu que de garder Ses commandements (1 Io 5, 3).
I (Aleph)
I (Aleph)
Beáti immaculáti in via, * qui ámbulant in lege Dómini.Heureux ceux qui sont irréprochables dans leur voie, qui marchent selon la loi du Seigneur!
Beáti, qui servant testimónia eius, * in toto corde exquírunt eum.Heureux ceux qui gardent Ses enseignements, qui le cherchent de tout leur cœur,
Non enim operáti sunt iniquitátem, * in viis eius ambulavérunt.Qui ne commettent pas l'iniquité et qui marchent dans Ses voies!
Tu mandásti * mandáta tua custodíri nimis.Tu as prescrit Tes ordonnances, pour qu'on les observe avec soin.
Utinam dirigántur viæ meæ * ad custodiéndas iustificatiónes tuas!Puissent mes voies être dirigées, pour que j'observe Tes lois!
Tunc non confúndar, * cum perspéxero in ómnibus præcéptis tuis.Alors je n'aurai point à rougir, à la vue de tous Tes commandements.
Confitébor tibi in directióne cordis, * in eo quod dídici iudícia iustítiæ tuæ.Je Te louerai dans la droiture de mon cœur, en apprenant les préceptes de Ta justice.
Iustificatiónes tuas custódiam, * non me derelínquas usquequáque.Je veux garder Tes lois: ne me délaisse pas complètement.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Beáti qui ámbulant in lege Dómini.Ant. Heureux ceux qui marchent dans la loi du Seigneur.
Ant. 2 Exsultábit cor meum in salutári tuo.Ant. 2 Mon coeur s'est exalté dans Ton salut.
Psalmus 12 (13)
Psaume 12 (13)
Lamentatio iusti Domino fidentis
Lamentation du juste confiant en Dieu
Deus spei repleat vos omni gaudio (Rom 15, 13).
Que le Dieu de l’espérance pour remplisse de toute joie (Rom 15, 13).
Usquequo, Dómine, obliviscéris me in finem? * Usquequo avértes fáciem tuam a me?Jusques à quand, le Seigneur, m'oublieras-Tu toujours? Jusques à quand me cacheras-Tu Ta face?
Usquequo ponam consília in ánima mea, † dolórem in corde meo per diem? * Usquequo exaltábitur inimícus meus super me?Jusques à quand formerai-je en mon âme des projets, et chaque jour le chagrin remplira-t-il mon coeur? Jusques à quand mon ennemi s'élèvera-t-il contre moi?
Réspice et exáudi me, Dómine Deus meus. * Illúmina óculos meos, ne quando obdórmiam in morte,Regarde, réponds-moi, Seigneur, mon Dieu : donne la lumière à mes yeux, afin que je ne m'endorme pas dans la mort,
ne quando dicat inimícus meus: † «Præválui advérsus eum!»; * neque exsúltent, qui tríbulant me, si motus fúero.Afin que mon ennemi ne dise pas : " Je l'ai vaincu ! " et que mes adversaires ne se réjouissent pas en me voyant chanceler.
Ego autem in misericórdia tua sperávi. † Exsultábit cor meum in salutári tuo, * cantábo Dómino, qui bona tríbuit mihi.Moi, j'ai confiance en Ta bonté ; mon coeur tressaillira à cause de Ton salut, je chanterai le Seigneur pour le bien qu'Il m'a fait.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Exsultábit cor meum in salutári tuo.Ant. Mon coeur s'est exalté dans Ton salut.
Ant. 3 Conclúsit Deus ómnia sub peccáto, ut ómnium misereátur.Ant. 3 Dieu a enfermé tous les hommes dans le péché, pour faire miséricorde à tous.
Psalmus 13 (14)
Psaume 13 (14)
Impiorum stultitia
Le châtiment des impies
Ubi abundavit peccatum, superabundavit gratia (Rom 5, 20).
Là où le péché s'était multiplié, la grâce a surabondé. (Rom 5, 20).
Dixit insípiens in corde suo: «Non est Deus». † Corrúpti sunt et abominatiónes operáti sunt; * non est qui fáciat bonum.L'insensé dit dans son cœur : "Il n'y a point de Dieu !.." Ils sont corrompus, ils commettent des actions abominables ; il n'en est aucun qui fasse le bien.
Dóminus de cælo prospéxit super fílios hóminum, * ut vidéret si est intéllegens aut requírens Deum.Le Seigneur, du haut des cieux regarde les fils de l'homme, pour voir s'il est quelqu'un de sage, quelqu'un qui cherche Dieu.
Omnes declinavérunt, simul corrúpti sunt; * non est qui fáciat bonum, non est usque ad unum.Tous sont égarés, tous ensemble sont pervertis ; il n'en est pas un qui fasse le bien, pas un seul!
Nonne scient omnes, qui operántur iniquitátem, * qui dévorant plebem meam sicut escam panis?N'ont-ils pas de connaissance, tous ceux qui commettent l'iniquité? Ils dévorent mon peuple, comme ils mangent du pain ; ils n'invoquent point le Seigneur.
Dóminum non invocavérunt, † illic trepidavérunt timóre, * quóniam Deus cum generatióne iusta est.Ils trembleront tout à coup d'épouvante, car Dieu est au milieu de la race juste.
Vos consílium ínopis confundétis, * Dóminus autem spes eius est.Vous voulez confondre les projets du malheureux ! Mais le Seigneur est son refuge.
Quis dabit ex Sion salutáre Israel? † Cum convérterit Dóminus captivitátem plebis suæ, * exsultábit Iacob et lætábitur Israel.Oh ! puisse venir de Sion la délivrance d'Israël ! Quand le Seigneur ramènera les captifs de Son peuple; Jacob sera dans la joie, Israël dans l'allégresse.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Conclúsit Deus ómnia sub peccáto, ut ómnium misereátur.Ant. Dieu a enfermé tous les hommes dans le péché, pour faire miséricorde à tous.
Lectio brevis (2 Cor 5, 19 b-20)
Lecture brève (2 Cor 5, 19 b-20)
Pósuit in nobis Deus verbum reconciliatiónis. Pro Christo ergo legatióne fúngimur tamquam Deo exhortánte per nos: obsecrámus pro Christo, reconciliámini Deo.Dieu a mis sur nos lèvres la parole de la réconciliation. C'est donc pour le Christ que nous faisons les fonctions d'ambassadeurs, Dieu lui-même exhortant par nous : nous vous en conjurons pour le Christ, réconciliez-vous avec Dieu.
V/. In omnem terram exívit sonus eórum.
R/. Et in fines orbis terræ verba eórum.
V/. Leur bruit a parcouru toute la terre. R/. Leur parole a atteint les limites du monde.
Orémus. Prions.
Omnípotens sempitérne Deus, qui Paráclitum Sanctum tuum hora tértia in Apóstolos effudísti, in nos quoque eúndem Spíritum caritátis emítte, ut fidéle tibi coram ómnibus homínibus testimónium præbeámus. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu éternel et tout puissant, qui as répandu Ton Esprit Saint Consolateur sur les Apôtres à la troisième heure, envoie-nous aussi ce même Esprit de charité pour que fidèlement, devant tous les hommes, nous Te rendions témoignage. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Tertiam - psalmodia complementaria

A Tierce - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Beáti qui ámbulant in lege Dómini.Ant. 1 Heureux ceux qui marchent dans la loi du Seigneur.
Psalmus 119 (120)
Psaume 119 (120)
Desiderium pacis
Désir de paix
In tribulatione patientes, orationi instantes (Rom 12, 12).
Soyez patients dans l'affliction, assidus à la prière, (Rom 12, 12).
Ad Dóminum, cum tribulárer, clamávi, * et exaudívit me.Vers le Seigneur, dans ma détresse, j'ai crié, et Il m'a exaucé:
Dómine, líbera ánimam meam a lábiis mendácii, * a língua dolósa.« Seigneur, délivre mon âme de la lèvre de mensonge, de la langue astucieuse! »
Quid detur tibi aut quid apponátur tibi, * língua dolósa?Que te sera-t-il donné, quel sera ton profit, langue perfide?
Sagíttæ poténtis acútæ * cum carbónibus iuniperórum.Les flèches aiguës du Tout-puissant, avec les charbons ardents du genêt.
Heu mihi, quia peregrinátus sum in Mosoch, * habitávi ad tabernácula Cedar!Malheureux que je suis de séjourner dans Mések, d'habiter sous les tentes de Cédar !
Multum íncola fuit ánima mea * cum his, qui odérunt pacem.Trop longtemps j'ai demeuré avec ceux qui haïssent la paix.
Ego eram pacíficus; * cum loquébar, illi impugnábant me.Je suis un homme de paix et, quand je leur parle, ils sont pour la guerre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Exsultábit cor meum in salutári tuo.Ant. 2 Mon coeur s'est exalté dans Ton salut.
Psalmus 120 (121)
Psaume 120 (121)
Custos populi
Garde du peuple
Non esurient amplius, neque sitient amplius, neque cadet super illos sol neque ullus æstus (Ap 7, 16).
Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, la brûlure du soleil ne les accablera plus. (Ap 7, 16).
Levábo óculos meos in montes: * unde véniet auxílium mihi?Je lève les yeux vers les montagnes : d'où me viendra le secours?
Auxílium meum a Dómino, * qui fecit cælum et terram.Mon secours viendra du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Non dabit in commotiónem pedem tuum, * neque dormitábit, qui custódit te.Il ne permettra pas que ton pied trébuche; celui qui te garde ne sommeillera pas.
Ecce non dormitábit neque dórmiet, * qui custódit Israel.Non, il ne sommeille ni ne dort, celui qui garde Israël.
Dóminus custódit te, † Dóminus umbráculum tuum, * ad manum déxteram tuam.Le Seigneur est ton gardien, le Seigneur est ton abri, toujours à ta droite.
Per diem sol non percútiet te, * neque luna per noctem.Pendant le jour le soleil ne te frappera point, ni la lune pendant la nuit.
Dóminus custódiet te ab omni malo; * custódiet ánimam tuam Dóminus.Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ton âme.
Dóminus custódiet intróitum tuum et éxitum tuum * ex hoc nunc et usque in sæculumLe Seigneur gardera ton départ et ton arrivée, maintenant et à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Exsultábit cor meum in salutári tuo.Ant. 3 Mon coeur s'est exalté dans Ton salut.
Psalmus 121 (122)
Psaume 121 (122)
Civitas sancta Ierusalem
La cité sainte de Jérusalem
Accessistis ad Sion montem et civitatem Dei viventis, Ierusalem cælestem (Hebr 12, 22).
Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant qui est la Jérusalem céleste (Hebr 12, 22).
Lætátus sum in eo quod dixérunt mihi: * «In domum Dómini íbimus» .J'ai été dans la joie quand on m'a dit: « Allons à la maison du Seigneur »
Stantes iam sunt pedes nostri * in portis tuis, Ierúsalem.Enfin nos pieds s'arrêtent à tes portes, Jérusalem.
Ierúsalem, quæ ædificáta est ut cívitas, * sibi compácta in idípsum.Jérusalem, tu es bâtie comme une ville où tout se tient ensemble.
Illuc enim ascendérunt tribus, tribus Dómini, * testimónium Israel, ad confiténdum nómini Dómini.Là montent les tribus, les tribus du Seigneur, selon la loi d'Israël, pour louer le nom du Seigneur.
Quia illic sedérunt sedes ad iudícium, *sedes domus David.Là sont établis des sièges pour le jugement, les sièges de la maison de David.
Rogáte, quæ ad pacem sunt Ierúsalem: * «Secúri sint diligéntes te!Faites des voeux pour Jérusalem: « Qu'ils soient en sûreté ceux qui t'aiment !
Fiat pax in muris tuis, * et secúritas in túrribus tuis! ».Que la paix règne dans tes murs, la prospérité dans tes palais ! »
Propter fratres meos et próximos meos * loquar: «Pax in te! ».A cause de mes frères et de mes amis, je dis : «Paix sur toi ! ».
Propter domum Dómini Dei nostri * exquíram bona tibi.A cause de la maison du Seigneur, notre Dieu, je désire pour toi le bonheur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Messe du mardi 3 juillet 2018 - St Thomas, apôtre

Hebdomada XIII per annum XIIIème semaine dans l'année
Feria III Mardi
S. Thomae, apostoli St Thomas, apôtre
Festum Fête


Introitus Introït
Ps. 138, 17
MIHI autem nimis honoráti sunt amíci tui, Deus: nimis confortátus est principátus eórum. Ps. ibid., 1-2 Dómine, probásti me, et cognovísti me: tu cognovísti sessiónem meam, et resurrectiónem meam. V/. Glória Patri. Selon moi, Tes amis ont été plus qu’honorés, ô Dieu ; leur dignité de princes de l’Église a été puissamment établie. Ps. Seigneur, Tu m’as éprouvé et Tu m’as connu ; Tu as connu mon entrée dans le repos et ma résurrection future.
OrémusPrions
Collecta
Collecte
Da nobis, omnípotens Deus, beáti Thomæ apóstoli festivitáte gloriári, ut eius semper et patrocíniis sublevémur, et vitam credéntes habeámus in nómine eius, quem ipse Dóminum agnóvit, Iesum Christum Fílium tuum. Qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Donne-nous, Dieu tout puissant, de célébrer glorieusement la fête du bienhereux apôtre Thomas, pour que sa protection nous soutienne toujours, et que nous ayons la foi dans le nom de celui qui'il a reconnu comme Seigneur, Jésus-Christ ton Fils. Lui qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Eph 2,19-22 Eph 2,19-22
Fratres: Iam non estis extránei et ádvenae, sed estis concíves sanctórum et doméstici Dei, superaedificáti super fundaméntum apostólorum et prophetárum, ipso summo angulári lápide Christo Iésu, in quo omnis aedificátio compácta crescit in templum sanctum in Dómino, in quo et vos coaedificámini in habitáculum Dei in Spíritu. Frères : Vous n'êtes donc plus des étrangers et des gens du dehors; mais vous êtes concitoyens des saints, et membres de la famille de Dieu, puisque vous avez été édifiés sur le fondement des Apôtres et des prophètes, le Christ Jésus étant Lui-même la pierre angulaire. En Lui, tout l'édifice, bien coordonné, grandit pour être un temple saint dans le Seigneur. En lui, vous aussi, vous entrez dans sa structure, pour être une habitation de Dieu par l'Esprit-Saint.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 138, 17-18
R/. Nimis honoráti sunt amíci tui, Deus: nimis confortátus est principátus eórum. V/. Dinumerábo eos, et super arénam multiplicabúntur. R/. O Dieu, que Tes amis sont singulièrement honorés. Leur empire s'est extraordinairement affermi. V/. Si j'entreprends de les compter, leur nombre surpasse celui du sable de la mer.
Allelúia. Allelúia.
Ps. 32, 1
R/. Allelúia. V/. Gaudéte, iusti, in Dómino: rectos decet collaudátio. R/. Alléluia. V/. Réjouissez-vous, justes, das le Seigneur. Aux hommes droits sied la louange.
Evangelium Evangile
Io 20,24-29 Jn 20,24-29
Thomas, unus ex Duódecim, qui dícitur Dídymus, non erat cum eis, quando venit Iésus. Dicébant ergo ei álii discípuli: “Vídimus Dóminum!” Ille autem dixit eis: “Nísi vídero in mánibus eíus signum clavórum et mittam dígitum meum in signum clavórum et mittam manum meam in latus eíus, non credam.”  Et post dies octo íterum erant discípuli eíus intus, et Thomas cum eis. Venit Iésus iánuis clausis et stetit in médio et dixit: “Pax vobis!” Deínde dicit Thomae: “Infer dígitum tuum huc et vide manus meas et affer manum tuam et mitte in latus meum; et noli fíeri incrédulus sed fidélis!” Respóndit Thomas et dixit ei: “Dóminus meus et Deus meus!” Thomas, l'un des douze, appelé Didyme, n'était pas avec eux lorsque Jésus vint. Les autres disciples lui dirent donc: Nous avons vu le Seigneur. Mais il leur dit: Si je ne vois dans Ses mains le trou des clous, et si je ne mets mon doigt à la place des clous, et si je ne mets ma main dans Son côté, je ne croirai point. Huit jours après, les disciples étaient enfermés de nouveau, et Thomas avec eux. Jésus vint, les portes étant fermées; et Il Se tint au milieu d'eux, et dit: La paix soit avec vous! Ensuite Il dit à Thomas: Introduis ton doigt ici, et vois Mes mains; approche aussi ta main, et mets-la dans Mon côté; et ne sois pas incrédule, mais fidèle. Thomas répondit, et Lui dit: Mon Seigneur et mon Dieu! Jésus lui dit: Parce que tu M'as vu, Thomas, tu as cru; heureux ceux qu n'ont pas vu, et qui ont cru!
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 18, 5
In omnem terram exívit sonus eórum: et in fines orbis terrae verba eórum. Leur bruit s’est répandu dans toute la terre, et leurs paroles jusqu’aux extrémités du monde.
Communio Communion
Ioann. 20, 27
Mitte manum tuam, et cognósce loca clavórum: et noli esse incrédulus, sed fidélis. Mets ici ta main, et touche la place des clous, alléluia ; et ne sois pas incrédule, mais croyant, alléluia, alléluia.

Modifications aux messes lues :

Office de sexte du mardi 3 juillet 2018 - St Thomas, apôtre

Hebdomada XIII per annum XIIIème semaine dans l'année
Feria III Mardi
S. Thomae, apostoli St Thomas, apôtre
Festum Fête
Ad Sextam
Ad Sextam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Rector potens, verax Deus,
Maître puissant, Dieu Vérité,
qui témperas rerum vices,
Tu règles la marche du temps,
splendóre mane ínstruis
Tu formes l’'aube en sa clarté,
et ígnibus merídiem.
au midi Tu donnes ses flammes.
  
Exstíngue flammas lítium,
Éteins le feu des dissensions,
aufer calórem nóxium,
calme la fièvre du péché,
confer salútem córporum
apporte à nos corps la santé
verámque pacem córdium.
à nos cœurs, la paix véritable.
  
Praesta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi, le Fils égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l’'Esprit consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
régnant pour les siècles des siècles.
Ant. 1 Beáti qui ámbulant in lege Dómini.Ant. 1 Heureux ceux qui marchent dans la loi du Seigneur.
Psalmus 118 (119), 1-8
Psaume 118 (119), 1-8
Meditatio verbi Domini in lege
Méditation sur la Parole de Dieu et Sa loi.
Hæc est caritas Dei, ut mandata eius servemus (1 Io 5, 3).
C'est aimer Dieu que de garder Ses commandements (1 Io 5, 3).
I (Aleph)
I (Aleph)
Beáti immaculáti in via, * qui ámbulant in lege Dómini.Heureux ceux qui sont irréprochables dans leur voie, qui marchent selon la loi du Seigneur!
Beáti, qui servant testimónia eius, * in toto corde exquírunt eum.Heureux ceux qui gardent Ses enseignements, qui le cherchent de tout leur cœur,
Non enim operáti sunt iniquitátem, * in viis eius ambulavérunt.Qui ne commettent pas l'iniquité et qui marchent dans Ses voies!
Tu mandásti * mandáta tua custodíri nimis.Tu as prescrit Tes ordonnances, pour qu'on les observe avec soin.
Utinam dirigántur viæ meæ * ad custodiéndas iustificatiónes tuas!Puissent mes voies être dirigées, pour que j'observe Tes lois!
Tunc non confúndar, * cum perspéxero in ómnibus præcéptis tuis.Alors je n'aurai point à rougir, à la vue de tous Tes commandements.
Confitébor tibi in directióne cordis, * in eo quod dídici iudícia iustítiæ tuæ.Je Te louerai dans la droiture de mon cœur, en apprenant les préceptes de Ta justice.
Iustificatiónes tuas custódiam, * non me derelínquas usquequáque.Je veux garder Tes lois: ne me délaisse pas complètement.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Beáti qui ámbulant in lege Dómini.Ant. Heureux ceux qui marchent dans la loi du Seigneur.
Ant. 2 Exsultábit cor meum in salutári tuo.Ant. 2 Mon coeur s'est exalté dans Ton salut.
Psalmus 12 (13)
Psaume 12 (13)
Lamentatio iusti Domino fidentis
Lamentation du juste confiant en Dieu
Deus spei repleat vos omni gaudio (Rom 15, 13).
Que le Dieu de l’espérance pour remplisse de toute joie (Rom 15, 13).
Usquequo, Dómine, obliviscéris me in finem? * Usquequo avértes fáciem tuam a me?Jusques à quand, le Seigneur, m'oublieras-Tu toujours? Jusques à quand me cacheras-Tu Ta face?
Usquequo ponam consília in ánima mea, † dolórem in corde meo per diem? * Usquequo exaltábitur inimícus meus super me?Jusques à quand formerai-je en mon âme des projets, et chaque jour le chagrin remplira-t-il mon coeur? Jusques à quand mon ennemi s'élèvera-t-il contre moi?
Réspice et exáudi me, Dómine Deus meus. * Illúmina óculos meos, ne quando obdórmiam in morte,Regarde, réponds-moi, Seigneur, mon Dieu : donne la lumière à mes yeux, afin que je ne m'endorme pas dans la mort,
ne quando dicat inimícus meus: † «Præválui advérsus eum!»; * neque exsúltent, qui tríbulant me, si motus fúero.Afin que mon ennemi ne dise pas : " Je l'ai vaincu ! " et que mes adversaires ne se réjouissent pas en me voyant chanceler.
Ego autem in misericórdia tua sperávi. † Exsultábit cor meum in salutári tuo, * cantábo Dómino, qui bona tríbuit mihi.Moi, j'ai confiance en Ta bonté ; mon coeur tressaillira à cause de Ton salut, je chanterai le Seigneur pour le bien qu'Il m'a fait.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Exsultábit cor meum in salutári tuo.Ant. Mon coeur s'est exalté dans Ton salut.
Ant. 3 Conclúsit Deus ómnia sub peccáto, ut ómnium misereátur.Ant. 3 Dieu a enfermé tous les hommes dans le péché, pour faire miséricorde à tous.
Psalmus 13 (14)
Psaume 13 (14)
Impiorum stultitia
Le châtiment des impies
Ubi abundavit peccatum, superabundavit gratia (Rom 5, 20).
Là où le péché s'était multiplié, la grâce a surabondé. (Rom 5, 20).
Dixit insípiens in corde suo: «Non est Deus». † Corrúpti sunt et abominatiónes operáti sunt; * non est qui fáciat bonum.L'insensé dit dans son cœur : "Il n'y a point de Dieu !.." Ils sont corrompus, ils commettent des actions abominables ; il n'en est aucun qui fasse le bien.
Dóminus de cælo prospéxit super fílios hóminum, * ut vidéret si est intéllegens aut requírens Deum.Le Seigneur, du haut des cieux regarde les fils de l'homme, pour voir s'il est quelqu'un de sage, quelqu'un qui cherche Dieu.
Omnes declinavérunt, simul corrúpti sunt; * non est qui fáciat bonum, non est usque ad unum.Tous sont égarés, tous ensemble sont pervertis ; il n'en est pas un qui fasse le bien, pas un seul!
Nonne scient omnes, qui operántur iniquitátem, * qui dévorant plebem meam sicut escam panis?N'ont-ils pas de connaissance, tous ceux qui commettent l'iniquité? Ils dévorent mon peuple, comme ils mangent du pain ; ils n'invoquent point le Seigneur.
Dóminum non invocavérunt, † illic trepidavérunt timóre, * quóniam Deus cum generatióne iusta est.Ils trembleront tout à coup d'épouvante, car Dieu est au milieu de la race juste.
Vos consílium ínopis confundétis, * Dóminus autem spes eius est.Vous voulez confondre les projets du malheureux ! Mais le Seigneur est son refuge.
Quis dabit ex Sion salutáre Israel? † Cum convérterit Dóminus captivitátem plebis suæ, * exsultábit Iacob et lætábitur Israel.Oh ! puisse venir de Sion la délivrance d'Israël ! Quand le Seigneur ramènera les captifs de Son peuple; Jacob sera dans la joie, Israël dans l'allégresse.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Conclúsit Deus ómnia sub peccáto, ut ómnium misereátur.Ant. Dieu a enfermé tous les hommes dans le péché, pour faire miséricorde à tous.
Lectio brevis (Act 5, 12 a. 14)
Lecture brève ( Act 5, 12 a. 14)
Per manus apostolórum fiébant signa et prodígia multa in plebe. Magis autem addebántur credéntes Dómino, multitúdines virórum ac mulíerum.Beaucoup de miracles et de prodiges se faisaient parmi le peuple par les mains des apôtres. De plus en plus s'adjoignaient des croyants au Seigneur, hommes et femmes en masse.
V/. Custodiébant testimónia Dei.
R/. Et præcépta eius.
V/. Ils conservaient le témoignage de Dieu. V/. Et Ses préceptes.
Orémus. Prions.
Deus, qui Petro salvíficum tuum super gentes consílium revelásti, éffice benígnus, ut ópera nostra tibi grata reddántur, ac tuo dilectiónis salutísque propósito te donánte desérviant. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu qui as révélé à Pierre Ta volonté de sauver toutes les nations, fais en sorte, dans Ta bienveillance, que nos actions Te soient agréables et servent au dessein d'’amour et de salut que Tu t'’es donné. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Sextam - psalmodia complementaria

A Sexte - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Beáti qui ámbulant in lege Dómini.Ant. 1 Heureux ceux qui marchent dans la loi du Seigneur.
Psalmus 122 (123)
Psaume 122 (123)
Dominus fiducia populi
Le Seigneur, confiance du peuple
Duo cæci... clamaverunt: «Domine, miserere nostri, Fili David» (Mt 20, 30).
Deux aveugles… crièrent « Seigneur, aie pitié de nous, Fils de David » (Mt 20, 30).
Ad te levávi óculos meos, * qui hábitas in cælis.J'élève mes yeux vers Toi, ô toi qui siège dans les cieux!
Ecce sicut óculi servórum ad manus dominórum suórum, * sicut óculi ancíllæ ad manus dóminæ suæ,Comme l'oeil du serviteur est fixé sur la main de son maître, et l'oeil de la servante sur la main de sa maîtresse,
ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, * donec misereátur nostri.ainsi nos yeux sont fixés sur le Seigneur, notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri, * quia multum repléti sumus despectióne;Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous n'avons été que trop rassasiés d'opprobres.
quia multum repléta est ánima nostra * derisióne abundántium et despectióne superbórum.Notre âme n'a été que trop rassasiée de la moquerie des superbes, du mépris des orgueilleux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Exsultábit cor meum in salutári tuo.Ant. 2 Mon coeur s'est exalté dans Ton salut.
Psalmus 123 (124)
Psaume 123 (124)
Adiutorium nostrum in nomine Domini
Notre secours est dans le nom du Seigneur
Dixit Dominus Paulo: «Noli timere ... quia ego sum tecum» (Act 18, 9-10).
Le Seigneur dit à Paul : «ne crains pas ... Je suis avec toi» (Act 18, 9-10).
Nisi quia Dóminus erat in nobis, dicat nunc Israel, † nisi quia Dóminus erat in nobis, * cum exsúrgerent hómines in nos:Si le Seigneur n'eût été pour nous, qu'Israël le proclame, si le Seigneur n'eût été pour nous, quand les hommes se sont élevés contre nous.
forte vivos deglutíssent nos, * cum irascerétur furor eórum in nos.Ils nous auraient dévorés tout vivants, quand leur colère s'est allumée contre nous.
Fórsitan aqua absorbuísset nos, † torrens pertransísset ánimam nostram * fórsitan pertransíssent ánimam nostram aquæ intumescéntes.Les eaux nous auraient engloutis, le torrent eût passé sur notre âme; sur notre âme auraient passé les eaux impétueuses.
Benedíctus Dóminus; * qui non dedit nos in direptiónem déntibus eórum.Béni soit le Seigneur, qui ne nous a pas livrés à leurs dents.
Anima nostra sicut passer erépta est * de láqueo venántium:Notre âme, comme le passereau, s'est échappée du filet de l'oiseleur :
láqueus contrítus est, * et nos erépti sumus.le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Adiutórium nostrum in nómine Dómini, * qui fecit cælum et terram.Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Conclúsit Deus ómnia sub peccáto, ut ómnium misereátur.Ant. 3 Dieu a enfermé tous les hommes dans le péché, pour faire miséricorde à tous.
Psalmus 124 (125)
Psaume 124 (125)
Dominus custos populi sui
Le Seigneur prend soin de son peuple
Pax super Israel Dei (Gal 6, 16).
La paix de Dieu sur Israël (Gal 6, 16).
Qui confídunt in Dómino sicut mons Sion: * non commovébitur, in ætérnum manet.Ceux qui se confient dans le Seigneur sont comme la montagne de Sion: elle ne chancelle point, elle est établie pour toujours.
Ierúsalem, montes in circúitu eius, † et Dóminus in circúitu pópuli sui * ex hoc nunc et usque in sæculum.Jérusalem a autour d'elle une ceinture de montagnes: ainsi le Seigneur entoure Son peuple, dès maintenant et à jamais.
Quia non requiéscet virga iniquitátis super sortem iustórum, * ut non exténdant iusti ad iniquitátem manus suas.Le sceptre des méchants ne restera pas sur l'héritage des justes, afin que les justes ne portent pas aussi leurs mains vers l'iniquité.
Bénefac, Dómine, bonis * et rectis corde.Seigneur, répands Tes bontés sur les bons, et sur ceux qui ont le coeur droit.
Declinántes autem per vias pravas † addúcet Dóminus cum operántibus iniquitátem. * Pax super Israel!Mais sur ceux qui se détournent en des voies tortueuses, que le Seigneur les abandonne avec ceux qui font le mal. Paix sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Office de none du mardi 3 juillet 2018 - St Thomas, apôtre

Hebdomada XIII per annum XIIIème semaine dans l'année
Feria III Mardi
S. Thomae, apostoli St Thomas, apôtre
Festum Fête
Ad Nonam
Ad Nonam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Rerum, Deus, tenax vigor,
Dieu fort, soutien de l'’univers,
immótus in te pérmanens,
qui est en Toi sans changement,
lucis diúrnae témpora
Tu fixes dans leur succession
succéssibus detérminans,
les temps que le soleil mesure.
  
Largíre clarum véspere,
Donne-nous un soir lumineux
quo vita numquam décidat,
où la vie ne décline pas,
sed praémium mortis sacrae
où, pour le fruit de la Sainte Mort,
perénnis instet glória.
resplendira toujours la gloire.
  
Praesta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi, le Fils égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l'’Esprit consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
régnant pour les siècles des siècles.
Ant. 1 Beáti qui ámbulant in lege Dómini.Ant. 1 Heureux ceux qui marchent dans la loi du Seigneur.
Psalmus 118 (119), 1-8
Psaume 118 (119), 1-8
Meditatio verbi Domini in lege
Méditation sur la Parole de Dieu et Sa loi.
Hæc est caritas Dei, ut mandata eius servemus (1 Io 5, 3).
C'est aimer Dieu que de garder Ses commandements (1 Io 5, 3).
I (Aleph)
I (Aleph)
Beáti immaculáti in via, * qui ámbulant in lege Dómini.Heureux ceux qui sont irréprochables dans leur voie, qui marchent selon la loi du Seigneur!
Beáti, qui servant testimónia eius, * in toto corde exquírunt eum.Heureux ceux qui gardent Ses enseignements, qui le cherchent de tout leur cœur,
Non enim operáti sunt iniquitátem, * in viis eius ambulavérunt.Qui ne commettent pas l'iniquité et qui marchent dans Ses voies!
Tu mandásti * mandáta tua custodíri nimis.Tu as prescrit Tes ordonnances, pour qu'on les observe avec soin.
Utinam dirigántur viæ meæ * ad custodiéndas iustificatiónes tuas!Puissent mes voies être dirigées, pour que j'observe Tes lois!
Tunc non confúndar, * cum perspéxero in ómnibus præcéptis tuis.Alors je n'aurai point à rougir, à la vue de tous Tes commandements.
Confitébor tibi in directióne cordis, * in eo quod dídici iudícia iustítiæ tuæ.Je Te louerai dans la droiture de mon cœur, en apprenant les préceptes de Ta justice.
Iustificatiónes tuas custódiam, * non me derelínquas usquequáque.Je veux garder Tes lois: ne me délaisse pas complètement.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Beáti qui ámbulant in lege Dómini.Ant. Heureux ceux qui marchent dans la loi du Seigneur.
Ant. 2 Exsultábit cor meum in salutári tuo.Ant. 2 Mon coeur s'est exalté dans Ton salut.
Psalmus 12 (13)
Psaume 12 (13)
Lamentatio iusti Domino fidentis
Lamentation du juste confiant en Dieu
Deus spei repleat vos omni gaudio (Rom 15, 13).
Que le Dieu de l’espérance pour remplisse de toute joie (Rom 15, 13).
Usquequo, Dómine, obliviscéris me in finem? * Usquequo avértes fáciem tuam a me?Jusques à quand, le Seigneur, m'oublieras-Tu toujours? Jusques à quand me cacheras-Tu Ta face?
Usquequo ponam consília in ánima mea, † dolórem in corde meo per diem? * Usquequo exaltábitur inimícus meus super me?Jusques à quand formerai-je en mon âme des projets, et chaque jour le chagrin remplira-t-il mon coeur? Jusques à quand mon ennemi s'élèvera-t-il contre moi?
Réspice et exáudi me, Dómine Deus meus. * Illúmina óculos meos, ne quando obdórmiam in morte,Regarde, réponds-moi, Seigneur, mon Dieu : donne la lumière à mes yeux, afin que je ne m'endorme pas dans la mort,
ne quando dicat inimícus meus: † «Præválui advérsus eum!»; * neque exsúltent, qui tríbulant me, si motus fúero.Afin que mon ennemi ne dise pas : " Je l'ai vaincu ! " et que mes adversaires ne se réjouissent pas en me voyant chanceler.
Ego autem in misericórdia tua sperávi. † Exsultábit cor meum in salutári tuo, * cantábo Dómino, qui bona tríbuit mihi.Moi, j'ai confiance en Ta bonté ; mon coeur tressaillira à cause de Ton salut, je chanterai le Seigneur pour le bien qu'Il m'a fait.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Exsultábit cor meum in salutári tuo.Ant. Mon coeur s'est exalté dans Ton salut.
Ant. 3 Conclúsit Deus ómnia sub peccáto, ut ómnium misereátur.Ant. 3 Dieu a enfermé tous les hommes dans le péché, pour faire miséricorde à tous.
Psalmus 13 (14)
Psaume 13 (14)
Impiorum stultitia
Le châtiment des impies
Ubi abundavit peccatum, superabundavit gratia (Rom 5, 20).
Là où le péché s'était multiplié, la grâce a surabondé. (Rom 5, 20).
Dixit insípiens in corde suo: «Non est Deus». † Corrúpti sunt et abominatiónes operáti sunt; * non est qui fáciat bonum.L'insensé dit dans son cœur : "Il n'y a point de Dieu !.." Ils sont corrompus, ils commettent des actions abominables ; il n'en est aucun qui fasse le bien.
Dóminus de cælo prospéxit super fílios hóminum, * ut vidéret si est intéllegens aut requírens Deum.Le Seigneur, du haut des cieux regarde les fils de l'homme, pour voir s'il est quelqu'un de sage, quelqu'un qui cherche Dieu.
Omnes declinavérunt, simul corrúpti sunt; * non est qui fáciat bonum, non est usque ad unum.Tous sont égarés, tous ensemble sont pervertis ; il n'en est pas un qui fasse le bien, pas un seul!
Nonne scient omnes, qui operántur iniquitátem, * qui dévorant plebem meam sicut escam panis?N'ont-ils pas de connaissance, tous ceux qui commettent l'iniquité? Ils dévorent mon peuple, comme ils mangent du pain ; ils n'invoquent point le Seigneur.
Dóminum non invocavérunt, † illic trepidavérunt timóre, * quóniam Deus cum generatióne iusta est.Ils trembleront tout à coup d'épouvante, car Dieu est au milieu de la race juste.
Vos consílium ínopis confundétis, * Dóminus autem spes eius est.Vous voulez confondre les projets du malheureux ! Mais le Seigneur est son refuge.
Quis dabit ex Sion salutáre Israel? † Cum convérterit Dóminus captivitátem plebis suæ, * exsultábit Iacob et lætábitur Israel.Oh ! puisse venir de Sion la délivrance d'Israël ! Quand le Seigneur ramènera les captifs de Son peuple; Jacob sera dans la joie, Israël dans l'allégresse.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Conclúsit Deus ómnia sub peccáto, ut ómnium misereátur.Ant. Dieu a enfermé tous les hommes dans le péché, pour faire miséricorde à tous.
Lectio brevis (Act 5, 41-42)
Lecture brève (Act 5, 41-42)
Ibant apóstoli gaudéntes a conspéctu concílii quóniam digni hábiti sunt pro nómine contuméliam pati; et omni die in templo et circa domos non cessábant docéntes et evangelizántes Christum, Iesum.Les apôtres s'en allèrent joyeux de devant le sanhédrin, parce qu'ils avaient été jugés dignes de souffrir des opprobres à cause du Nom (de Jésus). Et chaque jour, dans le temple et dans les maisons, ils ne cessaient d'enseigner et de prêcher le Christ Jésus.
V/. Gaudéte et exsultáte, dicit Dóminus.
R/. Quia nómina vestra scripta sunt in cælis.
V/. Réjouissez-vous et exultez, dit le Seigneur. V/. Car vos noms sont inscrits dans les cieux.
Orémus. Prions.
Deus, qui Cornélio centurióni ángelum tuum misísti, ut viam ei salútis osténderet, da nobis, quæsumus, in salvatiónem ómnium libéntius operári, ut una cum eis, in Ecclésia tua, ad te perveníre possímus. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu qui as envoyé Ton ange au centurion Corneille pour lui montrer le chemin du salut, donne-nous, nous T'en supplions, de travailler au salut de tous: tous ensemble, en Ton Église, nous puissions parvenir jusqu'à Toi. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Nonam - psalmodia complementaria

A None - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Beáti qui ámbulant in lege Dómini.Ant. 1 Heureux ceux qui marchent dans la loi du Seigneur.
Psalmus 125 (126)
Psaume 125 (126)
Gaudium et spes in Deo
Joie et espoir dans le Seigneur
Sicuti socii passionum estis, sic eritis et consolationis (2 Cor 1, 7).
Comme vous avez part aux souffrances, vous avez aussi part à la consolation (2 Cor 1, 7).
In converténdo Dóminus captivitátem Sion, * facti sumus quasi somniántes.Quand le Seigneur ramena les captifs de Sion, nous étions presque en rêve.
Tunc replétum est gáudio os nostrum, * et língua nostra exsultatióne.Alors notre bouche fut remplie de chants de joie, et notre langue de cris d'allégresse.
Tunc dicébant inter gentes: * «Magnificávit Dóminus fácere cum eis».Alors on disait parmi les nations: « Le Seigneur a fait de grandes choses pour eux. »
Magnificávit Dóminus fácere nobíscum; * facti sumus lætántes.Le Seigneur a fait pour nous de grandes choses; nous en avons été remplis de joie.
Convérte, Dómine, captivitátem nostram, * sicut torréntes in austro.Ramène, Seigneur, nos captifs, comme un torrent dans le pays du midi.
Qui séminant in lácrimis, * in exsultatióne metent.Ceux qui sèment dans les larmes * moissonneront dans l'allégresse.
Eúntes ibant et flebant * semen spargéndum portántes;Ils allaient et venaient en pleurant, tandis qu'ils jetaient leurs semences :
veniéntes autem vénient in exsultatióne * portántes manípulos suos.ils reviendront avec allégresse, chargés de leurs gerbes.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Exsultábit cor meum in salutári tuo.Ant. 2 Mon coeur s'est exalté dans Ton salut.
Psalmus 126 (127)
Psaume 126 (127)
Vanus labor sine Domino
Sans le Seigneur, le travail est vain
Dei ædificatio estis (1 Cor 3, 9).
En Dieu, vous êtes édifiés (1 Cor 3, 9).
Nisi Dóminus ædificáverit domum, * in vanum labórant, qui ædíficant eam.Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, en vain travaillent ceux qui la bâtissent.
Nisi Dóminus custodíerit civitátem, * frustra vígilat, qui custódit eam.Si le Seigneur ne garde pas la cité, en vain la sentinelle veille à ses portes.
Vanum est vobis ante lucem súrgere † et sero quiéscere, qui manducátis panem labóris, * quia dabit diléctis suis somnum.C'est en vain que vous vous levez avant le jour, et que vous retardez votre repos, mangeant le pain de la douleur : il en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil.
Ecce heréditas Dómini fílii, * merces fructus ventris.Voici, c'est un héritage du Seigneur, que les enfants, une récompense, que les fruits d'un sein fécond.
Sicut sagíttæ in manu poténtis, * ita fílii iuventútis.Comme les flèches dans la main d'un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse.
Beátus vir, qui implévit pháretram suam ex ipsis: * non confudétur, cum loquétur inimícis suis in porta.Heureux l'homme qui en a rempli son carquois. Ils ne rougiront pas quand ils répondront aux ennemis, à la porte de la ville.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Conclúsit Deus ómnia sub peccáto, ut ómnium misereátur.Ant. 3 Dieu a enfermé tous les hommes dans le péché, pour faire miséricorde à tous.
Psalmus 127 (128)
Psaume 127 (128)
Pax domestica in Domino
Paix domestique dans le Seigneur
«Benedicat te Dominus ex Sion», id est: ex Ecclesia sua (Arnobius).
«Que le Seigneur te bénisse de Sion », c’est à dire : de son Eglise (Arnobius).
Beátus omnis, qui timet Dóminum, * qui ámbulat in viis eius.Heureux l'homme qui craint le Seigneur, qui marche dans ses voies.
Labóres mánuum tuárum manducábis, * beátus es, et bene tibi erit.Tu te nourris alors du travail de tes mains; tu es heureux et comblé de biens.
Uxor tua sicut vitis fructífera * in latéribus domus tuæ;Ton épouse est comme une vigne féconde, dans l'intérieur de ta maison ;
fílii tui sicut novéllæ olivárum * in circúitu mensæ tuæ.tes fils, comme de jeunes plants d'olivier, autour de ta table.
Ecce sic benedicétur homo, * qui timet Dóminum.Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
Benedícat tibi Dóminus ex Sion, * et vídeas bona Ierúsalem ómnibus diébus vitæ tuæ;Que le Seigneur te bénisse de Sion, puisses-tu voir Jérusalem florissante tous les jours de ta vie ;
et vídeas fílios filiórum tuórum. * Pax super Israel!Puisses-tu voir les enfants de tes enfants. Que la paix soit sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Vêpres du mardi 3 juillet 2018 - St Thomas, apôtre

Hebdomada XIII per annum XIIIème semaine dans l'année
Feria III Mardi
S. THOMÆ, APOSTOLI S. THOMÆ, APOSTOLI
Festum Fête
Ad Vesperas
Aux Vêpres
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Exsúltet cælum láudibus,
Que la louange exulte au ciel,
resúltet terra gáudiis:
que la joie se répande sur terre :
Apostolórum glóriam
car c'est la joie des Apôtres
sacra canunt sollémnia.
que nous célébrons aujourd'hui.
  
Vos, sæcli iusti iúdices
Vous, les justes juges des hommes,
et vera mundi lúmina,
et les vraies lumières du monde,
votis precámur córdium,
voici les vœux de notre cœur:
audíte preces súpplicum.
écoutez nos voix suppliantes.
  
Qui cælum verbo cláuditis
Vous qui pouvez fermer le ciel,
serásque eius sólvitis,
et délier pour nous ses portes
nos a peccátis ómnibus
nous vous prions : dites le mot
sólvite iussu, quæsumus.
qui nous délie de tout péché.
  
Quorum præcépto súbditur
Puisque santé et maladie
salus et languor ómnium,
obéissent à vos paroles,
sanáte ægros móribus,
guérissez notre cœur malade,
nos reddéntes virtútibus,
à notre âme rendez vigueur.
  
Ut, cum iudex advénerit
Ainsi, quand adviendra le Christ,
Christus in fine sæculi,
pour juger, à la fin des temps,
nos sempitérni gáudii
Il nous fera participer
fáciat esse cómpotes.
au bonheur qui n'a pas de fin.
  
Deo sint laudes glóriæ,
Gloire et louange soient à Dieu,
qui dat nos evangélicis
qui nous donne par vous la grâce
per vos doctrínis ínstrui
d'être formés à l'Evangile
et prósequi cæléstia. Amen.
et de chercher les biens du ciel.
Ant. 1 Dicit Thomas: Dómine, nescímus quo vadis, et quómodo póssumus viam scire? Dicit ei Iesus: Ego sum via, véritas et vita.Ant. 1 Thomas dit: Seigneur, nous ne savons où Tu vas; comment donc en saurions-nous le chemin? Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité et la vie.
Psalmus 115 (116B)
Psaume 115 (116B)
Gratiarum actio in templo
Action de grâce dans le temple
Per ipsum (Christum) offeramus hostiam laudis semper Deo (Hebr 13, 15).
Par lui (le Christ) que nous offrions sans cesse à Dieu un sacrifice de louange (Hebr 13, 15).
Crédidi, étiam cum locútus sum: * «Ego humiliátus sum nimis».J'ai confiance, alors même que je dis: « je suis malheureux à l'excès. »
Ego dixi in trepidatióne mea: * «Omnis homo mendax».Je disais dans mon abattement: « Tout homme est menteur. »
Quid retríbuam Dómino * pro ómnibus, quæ retríbuit mihi?Que rendrai-je au Seigneur pour tous Ses bienfaits à mon égard ?
Cálicem salutáris accípiam * et nomen Dómini invocábo.J'élèverai la coupe du salut, et j'invoquerai le Nom du Seigneur.
Vota mea Dómino reddam * coram omni pópulo eius.J'accomplirai mes voeux envers le Seigneur en présence de tout Son peuple.
Pretiósa in conspéctu Dómini * mors sanctórum eius.Elle a du prix aux yeux du Seigneur, la mort de Ses fidèles.
O Dómine, ego servus tuus, * ego servus tuus et fílius ancíllæ tuæ.Ô Seigneur, je suis Ton serviteur, Ton serviteur, fils de Ta servante.
Dirupísti víncula mea: † tibi sacrificábo hóstiam laudis * et nomen Dómini invocábo.Tu as détaché mes liens : je T'offrirai un sacrifice d'actions de grâces, et j'invoquerai le nom du Seigneur.
Vota mea Dómino reddam * coram omni pópulo eius,J'accomplirai mes voeux envers le Seigneur, en présence de tout Son peuple,
in átriis domus Dómini, * in médio tui, Ierúsalem.dans les parvis de la maison du Seigneur, dans ton enceinte, Jérusalem.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Dicit Thomas: Dómine, nescímus quo vadis, et quómodo póssumus viam scire? Dicit ei Iesus: Ego sum via, véritas et vita.Ant. Thomas dit: Seigneur, nous ne savons où Tu vas; comment donc en saurions-nous le chemin? Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité et la vie.
Ant. 2 Thomas, qui dícitur Dídymus, non erat cum eis quando venit Iesus; dixérunt álii discípuli: Vídimus Dóminum, allelúia.Ant. 2 Thomas, celui qu'on appelle Didyme, n'était pas avec eux lorsque Jésus vint; les autres disciples lui dirent : Nous avons vu le Seigneur, alléluia.
Psalmus 125 (126)
Psaume 125 (126)
Gaudium et spes in Deo
Joie et espoir dans le Seigneur
Sicuti socii passionum estis, sic eritis et consolationis (2 Cor 1, 7).
Comme vous avez part aux souffrances, vous avez aussi part à la consolation (2 Cor 1, 7).
In converténdo Dóminus captivitátem Sion, * facti sumus quasi somniántes.Quand le Seigneur ramena les captifs de Sion, nous étions presque en rêve.
Tunc replétum est gáudio os nostrum, * et língua nostra exsultatióne.Alors notre bouche fut remplie de chants de joie, et notre langue de cris d'allégresse.
Tunc dicébant inter gentes: * «Magnificávit Dóminus fácere cum eis».Alors on disait parmi les nations: « Le Seigneur a fait de grandes choses pour eux. »
Magnificávit Dóminus fácere nobíscum; * facti sumus lætántes.Le Seigneur a fait pour nous de grandes choses; nous en avons été remplis de joie.
Convérte, Dómine, captivitátem nostram, * sicut torréntes in austro.Ramène, Seigneur, nos captifs, comme un torrent dans le pays du midi.
Qui séminant in lácrimis, * in exsultatióne metent.Ceux qui sèment dans les larmes * moissonneront dans l'allégresse.
Eúntes ibant et flebant * semen spargéndum portántes;Ils allaient et venaient en pleurant, tandis qu'ils jetaient leurs semences :
veniéntes autem vénient in exsultatióne * portántes manípulos suos.ils reviendront avec allégresse, chargés de leurs gerbes.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Thomas, qui dícitur Dídymus, non erat cum eis quando venit Iesus; dixérunt álii discípuli: Vídimus Dóminum, allelúia.Ant. Thomas, celui qu'on appelle Didyme, n'était pas avec eux lorsque Jésus vint; les autres disciples lui dirent : Nous avons vu le Seigneur, alléluia.
Ant. 3 Mitte manum tuam et cognósce loca clavórum, et noli esse incrédulus sed fidélis, allelúia.Ant. 3 Mets ta main et vois l'endroit des clous, et ne soit plus incrédule, mais fidèle, alléluia.
Canticum (Eph 1, 3-10) NT 4
Cantique (Eph 1, 3-10) NT 4
De Deo salvatore
Au Dieu sauveur
Benedíctus Deus et Pater Dómini nostri Iesu Christi, * qui benedíxit nos in omni benedictióne spiritáli in cæléstibus in Christo,Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis dans le Christ de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les cieux,
sicut elégit nos in ipso ante mundi constitutiónem, † ut essémus sancti et immaculáti * in conspéctu eius in caritáte,c'est en Lui qu'il nous a choisis dès avant la création du monde, pour que nous soyons saints et immaculés devant Lui dans la charité,
qui prædestinávit nos in adoptiónem filiórum † per Iesum Christum in ipsum, * secúndum beneplácitum voluntátis suæ,nous ayant, dans Son amour, prédestinés à être Ses fils adoptifs par Jésus-Christ, selon Sa libre volonté,
in laudem glóriæ grátiæ suæ, * in qua gratificávit nos in Dilécto,en faisant ainsi éclater la gloire de Sa grâce, par laquelle Il nous a rendus agréables à Ses yeux en Son [Fils] bien-aimé.
in quo habémus redemptiónem per sánguinem eius, * remissiónem peccatórum,C'est en Lui que nous avons la rédemption acquise par Son sang, la rémission des péchés,
secúndum divítias grátiæ eius, † qua superabundávit in nobis * in omni sapiéntia et prudéntia,selon la richesse de Sa grâce, que Dieu a répandue abondamment sur nous en toute sagesse et intelligence,
notum fáciens nobis mystérium voluntátis suæ, * secúndum beneplácitum eius,en nous faisant connaître le mystère de Sa volonté, selon le libre dessein que s'était proposé Sa bonté,
quod propósuit in eo, * in dispensatiónem plenitúdinis témporum:pour le réaliser lorsque la plénitude des temps serait accomplie :
recapituláre ómnia in Christo, * quæ in cælis et quæ in terra.à savoir, de réunir toutes choses en Jésus-Christ, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Mitte manum tuam et cognósce loca clavórum, et noli esse incrédulus sed fidélis, allelúia.Ant. Mets ta main et vois l'endroit des clous, et ne soit plus incrédule, mais fidèle, alléluia.
Lectio brevis (Eph 4, 11-13)
Lecture brève (Eph 4,11-13)
Christus dedit quosdam quidem apóstolos, quosdam autem prophétas, álios vero evangelístas, álios autem pastóres et doctóres ad instructiónem sanctórum in opus ministérii, in ædificatiónem córporis Christi, donec occurrámus omnes in unitátem fídei et agnitiónis Fílii Dei, in virum perféctum, in mensúram ætátis plenitúdinis Christi.Le Christ a donné les uns comme Apôtres, d'autres comme prophètes, d'autres comme évangélistes, d'autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints, pour l'oeuvre du ministère, pour l'édification du corps du Christ, jusqu'à ce que nous parvenions tous à l'unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l'état d'homme parfait, à la mesure de l'âge de la plénitude du Christ.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Annuntiáte inter gentes * Glóriam Dómini. Annuntiáte. V/. In ómnibus pópulis mirabília eius. * Glóriam Dómini. Glória Patri. Annuntiáte.R/. Annoncez parmi les Nations * la gloire de Dieu. Annoncez. V/. Parmi tous les peuples Ses merveilles. * Annoncez. Gloire au Père. Annoncez.
Ant. Misi dígitos meos in fixúras clavórum et manus meas in latus eius, et dixi: Dóminus meus et Deus meus, allelúia.Ant. J'ai mis mes doigts dans les fixations des clous et mes mains dans son côté, et j'ai dit : mon Seigneur et mon Dieu, alléluia.
Canticum Evangelicum (Lc 1, 46-55)
Cantique évangélique (Lc 1,46-55)
Exultatio animæ in Domino
Exultation de l'âme dans le Seigneur
Magníficat ✠ * ánima mea Dóminum, Mon âme glorifie le Seigneur,
et exsultávit spíritus meus * in Deo salvatóre meo, et Mon esprit a tressailli d'allégresse en Dieu Mon Sauveur,
quia respéxit humilitátem ancíllæ suæ.* Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generationes, parce qu'Il a jeté les yeux sur la bassesse de Sa servante. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse,
quia fecit mihi magna, qui potens est, * et sanctum nomen eius, parce que Celui qui est puissant a fait en Moi de grandes choses, et Son nom est saint;
et misericórdia eius in progénies et progénies* timéntibus eum. et Sa miséricorde se répand d'âge en âge sur ceux qui Le craignent.
Fecit poténtiam in bráchio suo, * dispérsit supérbos mente cordis sui; Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé ceux qui s'enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur.
depósuit poténtes de sede * et exaltávit húmiles; Il a renversé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles.
esuriéntes implévit bonis * et dívites dimísit inánes. Il a rempli de biens les affamés, et Il a renvoyé les riches les mains vides.
Suscépit Israel púerum suum,* recordátus misericórdiæ, Il a relevé Israël, Son serviteur, Se souvenant de Sa miséricorde:
sicut locútus est ad patres nostros,* Abraham et sémini eius in sæcula. selon ce qu'Il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa race pour toujours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Misi dígitos meos in fixúras clavórum et manus meas in latus eius, et dixi: Dóminus meus et Deus meus, allelúia.Ant. J'ai mis mes doigts dans les fixations des clous et mes mains dans son côté, et j'ai dit : mon Seigneur et mon Dieu, alléluia.
Preces
Prières litaniques.
Vocatiónis cæléstis partícipes facti, fratres caríssimi, Iesum, pontíficem confessiónis nostræ, benedicámus clamántes: Comme nous participons à une vocation céleste, frères très chers, nous bénissons Jésus, pontife de notre confession de foi, en proclamant :
Dómine Deus noster et salvátor noster. Seigneur notre Dieu et notre rédempteur.
O Rex omnípotens, qui, per baptísmum, regále nobis sacerdótium contulísti, O roi tout puissant, qui par notre baptême nous a conféré le sacerdoce royal,
fac ut laudis tibi semper sacrifícium offerámus. fais que nous T'offrions toujours le sacrifice de louange.
Da nobis mandáta tua serváre, Donne-nous de conserver Tes commandements
ut per Sanctum Spíritum in te maneámus et tu in nobis. pour que par l'Esprit saint, nous demerions en Toi et Toi en nous.
Sapiéntiam tuam da nobis ætérnam, Donne-nous pour l'éternité Ta sagesse
ut nobíscum sit hódie et nobíscum operétur. qu'elle nous accompagne aujourd'hui et agisse en nous.
Concéde nobis hódie néminem umquam contristáre, Donne-nous aujourd'hui de ne contrister personne.
omnes autem, qui nobíscum sunt, lætificáre. afin que tous ceux qui sont avec nous soient dans la joie.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Da nobis, omnípotens Deus, beáti Thomæ apóstoli festivitáte gloriári, ut eius semper et patrocíniis sublevémur, et vitam credéntes habeámus in nómine eius, quem ipse Dóminum agnóvit, Iesum Christum Fílium tuum. Qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Donne-nous, Dieu tout puissant, de célébrer glorieusement la fête du bienhereux apôtre Thomas, pour que sa protection nous soutienne toujours, et que nous ayons la foi dans le nom de celui qui'il a reconnu comme Seigneur, Jésus-Christ ton Fils. Lui qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Complies du mardi 3 juillet 2018 - St Thomas, apôtre

Hebdomada XIII per annum XIIIème semaine dans l'année
Feria III Mardi
S. THOMÆ, APOSTOLI S. THOMÆ, APOSTOLI
Festum Fête
Ad Completorium
Aux Complies
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Conscientia discussio, quam sequi potest actus poenitentialis ut in Missa. Examen de conscience, qui peut être suivi d'un acte de pénitence comme à la Messe.

Confíteor Deo omnipoténti et vobis, fratres, quia peccávi nimis cogitatióne, verbo, ópere et omissióne:

Je confesse à Dieu tout puissant, et à vous, frères, que j'ai vraiment péché, en pensée, en parole, par action et par omission:
et, percutientes sibi pectus, dicunt: Et on se frappe la poitrine, en disant :

mea culpa, mea culpa, mea máxima culpa.

c'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute.
Deinde prosequuntur: Ensuite on poursuit:

Ideo precor beátam Maríam semper Vírginem, omnes Angelos et Sanctos, et vos, fratres, oráre pro me ad Dóminum Deum nostrum.

C'est pourquoi je supplie la bienheureuse Marie toujours Vierge, tous les Anges et les Saints, et vous, frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

V/. Misereátur nostri omnípotens Deus et, dimissís peccátis nostris, perdúcat nos ad vitam aetérnam. R/. Amen.

V/. Que le Dieu tout puissant aie pitié de nous, et nous ayant remis nos péchés, qu'Il nous conduise à la vie éternelle. R/. Amen.


Hymnus
Hymne
Te lucis ante términum,
Avant que le jour ne s'éteigne,
rerum creátor, póscimus,
nous Te prions, Créateur de toute chose,
ut sólita cleméntia
dans Ta bonté de toujours,
sis præsul ad custódiam.
veille sur nous, garde-nous.
  
Te corda nostra sómnient,
Que nos cœurs rêvent de Toi,
te per sopórem séntiant,
qu'ils songent à Toi pendant le sommeil,
tuámque semper glóriam
qu'ils chantent encore Ta gloire
vicína luce cóncinant.
à l'approche de la lumière.
  
Vitam salúbrem tríbue,
Accorde-nous une vie saine,
nostrum calórem réfice
réchauffe-nous intérieurement,
tætram noctis calíginem
que Ta clarté illumine
tua collústret cláritas.
les tristes ténèbres de la nuit.
  
Præsta, Pater omnípotens,
Exauce-nous, Père tout-puissant,
per Iesum Christum Dóminum,
par Jésus-Christ le Seigneur,
qui tecum in perpétuum
qui avec Toi et le Saint-Esprit
regnat cum Sancto Spíritu. Amen.
règne éternellement. Amen.
Ant. 1 Non abscóndas fáciem tuam a me, quia in te sperávi.Ant. 1 Ne me cache pas Ta face, car en Toi j'espère.
Psalmus 142 (143)
Psaume 142 (143)
In angustiis oratio
Prière dans l'angoisse
Non iustificatur homo ex operibus legis nisi per fidem Iesu Christi (Gal 2, 16).
L'homme n'est pas purifié par l'observance de la loi, mais par la foi en Jésus-Christ (Gal 2, 16)
Dómine, exáudi oratiónem meam, † áuribus pércipe obsecratiónem meam in veritáte tua; * exáudi me in tua iustítia.Seigneur, écoute ma prière; prête l'oreille à mes supplications; exauce-moi dans Ta vérité et dans Ta justice.
Et non intres in iudícium cum servo tuo, * quia non iustificábitur in conspéctu tuo omnis vivens.N'entre pas en jugement avec Ton serviteur, car aucun homme vivant n'est juste devant Toi.
Quia persecútus est inimícus ánimam meam, † contrívit in terra vitam meam, * collocávit me in obscúris sicut mórtuos a sæculo.L'ennemi en veut à mon âme, il foule à terre ma vie; il me relègue dans les lieux ténébreux, comme ceux qui sont morts depuis longtemps.
Et anxiátus est in me spíritus meus, * in médio mei obríguit cor meum.Mon esprit défaille en moi, mon cœur est troublé dans mon sein.
Memor fui diérum antiquórum, † meditátus sum in ómnibus opéribus tuis, * in factis mánuum tuárum recogitábam.Je pense aux jours d'autrefois, je médite sur toutes Tes œuvres, je réfléchis sur l'ouvrage de Tes mains.
Expándi manus meas ad te, * ánima mea sicut terra sine aqua tibi.J'étends vers Toi mes mains, et mon âme, comme une terre desséchée, soupire après Toi.
Velóciter exáudi me, Dómine; * defécit spíritus meus.Hâte-Toi de m'exaucer, Seigneur, mon esprit défaille.
Non abscóndas fáciem tuam a me, * ne símilis fiam descendéntibus in lacum.Ne me cache pas Ta face, je deviens semblable à ceux qui descendent dans la fosse.
Audítam fac mihi mane misericórdiam tuam, * quia in te sperávi.Fais-moi de bonne heure sentir Ta bonté, car c'est en Toi que j'espère.
Notam fac mihi viam, in qua ámbulem, * quia ad te levávi ánimam meam.Fais-moi connaître la voie où je dois marcher, car c'est vers Toi que j'élève mon âme.
Eripe me de inimícis meis, * Dómine, ad te confúgi.Délivre-moi de mes ennemis, Seigneur, je me réfugie auprès de Toi.
Doce me fácere voluntátem tuam, * quia Deus meus es tu.Apprends-moi à faire Ta volonté, car Tu es mon Dieu.
Spíritus tuus bonus dedúcet me in terram rectam; * propter nomen tuum, Dómine, vivificábis me.Que Ton bon esprit me conduise dans la voie droite ; à cause de Ton nom, Seigneur, rends-moi la vie.
In iustítia tua * edúces de tribulatióne ánimam meam.Dans Ta justice, retire mon âme de la détresse.
[et in misericórdia tua dispérdes inimícos meos; † et perdes omnes, qui tríbulant ánimam meam, * quóniam ego servus tuus sum.]Dans Ta bonté, anéantis mes ennemis, et fais périr tous ceux qui m'oppriment, car je suis Ton serviteur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Non abscóndas fáciem tuam a me, quia in te sperávi.Ant. Ne me cache pas Ta face, car en Toi j'espère.
Lectio brevis (1 Petr 5, 8-9 a)
Lecture brève (1 Petr 5, 8-9 a)
Sóbrii estóte, vigiláte. Adversárius vester Diábolus tamquam leo rúgiens círcuit quærens quem dévoret. Cui resístite fortes fide.Soyez sobres, veillez ; votre adversaire, le diable, comme un lion rugissant, rode autour de vous, cherchant qui dévorer. Résistez-lui, fermes dans la foi.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. In manus tuas, Dómine, * Comméndo spíritum meum. In manus. V/. Redemísti nos, Dómine Deus veritátis. * Comméndo spíritum meum. Glória Patri. In manus.R/. En Tes mains, Seigneur, * je remets mon esprit. Entre Tes mains. V/. Tu nous as rachetés, Seigneur Dieu de vérité * Je remets mon esprit. Gloire au Père. Entre Tes mains.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Canticum evangelicum Lc 2, 29-32
Cantique évangélique Lc 2,29-32
Christus lumen gentium et gloria Israël
Le Christ est la lumières des nations et la gloire d'Israël
Nunc dimíttis servum tuum, Dómine,* secúndum verbum tuum in pace, Maintenant, Tu peux renvoyer Ton serviteur, Seigneur, selon Ta parole, en paix.
quia vidérunt óculi mei* salutáre tuum, Car mes yeux ont vu Ton salut,
quod parásti* ante fáciem ómnium populórum, Que Tu as préparé devant la face des peuples,
lumen ad revelatiónem géntium * et glóriam plebis tuæ Israël. lumière qui se révèle aux nations, et gloire de Ton peuple Israël.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Orémus. Prions.
Noctem istam, quæsumus, Dómine, benígnus illúmina, et ita fac in pace nos tuos fámulos obdormíre, ut læti ad novi diéi claritátem in tuo nómine suscitémur. Per Christum Dóminum nostrum.Illumine cette nuit, nous T'en prions, Seigneur, dans Ta bonté, et envoie dans la paix du sommeil nous, Tes fidèles, pour qu'en Ton nom, dans la joie, nous nous levions à la gloire d'un jour nouveau. Par le Christ notre Seigneur.
Deinde dicitur, etiam a solo, benedictio: Ensuite on dit, même seul, la bénédiction :

Noctem quiétam et finem perféctum concédat nobis Dóminus omnípotens. R/. Amen.

Que Dieu tout puissant nous concède une nuit calme et une fin chrétienne. R/. Amen.
Antiphona finale ad Beatam Mariam Virginem Antienne finale à la Bienheureuse Vierge Marie
Salve, Regína, mater misericórdiæ; Salut, ô Reine, mère de la miséricorde,

vita, dulcédo et spes nostra, salve.
vie, douceur et notre espérance, salut !

Ad te clamámus, éxsules fílii Evæ.
Enfants d'Ève exilés, nous crions vers vous.

Ad te suspirámus, geméntes et flentes
Vers vous, nous soupirons parmi les cris et les pleurs

in hac lacrimárum valle.
de cette vallée de larmes.

Eia ergo, advocáta nostra,
O vous notre avocate,

illos tuos misericórdes óculos ad nos convérte.
tournez vers nous votre regard plein de miséricorde.

Et Iesum, benedíctum fructum ventris tui,
Et Jésus, le fruit béni de vos entrailles,

nobis post hoc exsílium osténde.
Montrez-Le nous à l'issue de cet exil.

O clemens, o pia, o dulcis Virgo María.
O clémente, ô bonne, ô douce vierge Marie.