Martyrologe du vendredi 10 août 2018 - St Laurent, diacre et martyr

Martyrologe
Le 10 août.
Fête de saint Laurent, diacre, martyrisé à Rome en 258. Arrêté avec le pape Sixte II et les autres diacres de l’Église romaine, Laurent fut provisoirement épargné dans l’espoir de lui arracher des informations sur les biens de la communauté chrétienne. Il fut brûlé vif quand il eut déclaré qu’il n’avait d’autres richesses que les pauvres, pris en charge par l’Église.
2.        À Alexandrie, en Egypte, commémoration des saints martyrs
3.        En Écosse, au VIe siècle, saint Blain, évêque.
4*.        À Alcamo en Sicile, l’an 1460, le bienheureux Archange Piacentini de Calatafimi, prêtre, de l’Ordre des Mineurs, remarquable par sa vie austère et son goût de la solitude.
5*.        À Iki au Japon, en 1622, le bienheureux Augustin Ota, religieux de la Compagnie de Jésus et martyr, décapité pour le Christ et jeté ensuite dans la mer.
6*        Dans la baie devant le port de Rochefort, en 1794, les bienheureux Claude-Joseph Jouffret de Bonnefont, sulpicien, François François, capucin, et Lazare Tiersot, chartreux, tous trois prêtres et martyrs. Sous la Révolution française, à cause de leur sacerdoce, ils furent détenus, dans des conditions inhumaines, sur un bateau négrier, où ils achevèrent leur martyre.
7*.        El Saler, près de Valence en Espagne, en 1936, le bienheureux Joseph Toledo Pellicer, prêtre et martyr dans la persécution déchaînée contre l’Église au cours de la guerre civile
8*.        El Saler, près de Valence en Espagne, en 1936, le bienheureux Jean Martorell Soria, prêtre salésien et martyr. Avec eux on commémore aussi le bienheureux Pierre Mesonero Rodriguez, religieux salésien, martyrisé, un jour inconnu, au bourg de Vedat de Torrent, dans la région de Valence.
9*.        Au camp de concentration de Dachau en Bavière, l’an 1942, les bienheureux François Drzewiezcki et Édouard Grzymala, prêtres et martyrs, le premier, de la Petite Œuvre de la divine Providence, le second, du diocèse de Vladislava. Quand la Pologne fut occupée par le régime nazi dans la Seconde Guerre mondiale, ils furent déportés en Allemagne et mis à mort dans une chambre à gaz.

Invitatoire du vendredi 10 août 2018 - St Laurent, diacre et martyr

Hebdomada XVIII per annum XVIIIème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
S. Laurentii, diaconi et martyris St Laurent, diacre et martyr
Festum Fête
Ad Invitatorium
Ad Invitatorium
A la liturgie lue :
Ante Officium quod a solo persolvitur, dici potest sequens oratio:Avant l'office récité seul, on peut dire la prière suivante :
Aperi, Dómine, os meum ad benedicéndum nomen sanctum tuum; munda cor meum ab ómnibus vanis, pervérsis et aliénis cogitatiónibus; intelléctum illúmina, afféctum inflámma, ut digne, atténte ac devóte hoc Offícium recitáre váleam, et exaudíri mérear ante conspéctum divínæ maiestátis tuæ. Per Christum Dóminum nostrum. Amen.Ouvre mes lèvres, Seigneur, afin qu’elles bénissent Ton saint Nom, purifie aussi mon cœur de toute pensée vaine, mauvaise, étrangère. Éclaire mon intelligence, enflamme mon amour, afin que je puisse réciter cet office avec respect, attention et dévotion, et mériter d’être exaucé en présence de Ta divine majesté. Par le Christ notre Seigneur. Amen.
V/. Dómine, lábia mea apéries. R/. Et os meum annuntiábit laudem tuam.V/. Seigneur, ouvre mes lèvres. R/. Et ma bouche annoncera Ta louange.
Psalmus 94 (95)Psaume 94 (95)
Invitatio ad laudem DeiInvitation à la louange de Dieu
Adhortamini vosmetipsos per singulos dies, donec illud «hodie» vocatur (Hebr 3, 13).Exhortez-vous mutuellement chaque jour, tant que vaut cet « aujourd'hui ».
Ant. Regem mártyrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le roi des martyrs, le Seigneur, venez, adorons.
Veníte, exsultémus Dómino; iubilémus Deo salutári nostro. Præoccupémus fáciem eius in confessióne et in psalmis iubilémus ei.Venez, exultons pour le Seigneur, jubilons pour Dieu, notre salut. + Accourons devant Sa face dans l'action de grâce, dans des psaumes, jubilons pour Lui.
Ant. Regem mártyrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le roi des martyrs, le Seigneur, venez, adorons.
Quóniam Deus magnus Dóminus et rex magnus super omnes deos. Quia in manu eius sunt profúnda terræ, et altitúdines móntium ipsíus sunt. Quóniam ipsíus est mare, et ipse fecit illud, et siccam manus eius formavérunt. Parce que le Seigneur est le grand Dieu ; le grand Roi au-dessus de tous les dieux. Car dans Sa main sont les profondeurs de la terre, et que les hauteurs des montagnes sont à Lui. Parce qu'à Lui est la mer, et que c'est Lui-même qui l'a faite, et que Ses mains ont formé le continent.
Ant. Regem mártyrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le roi des martyrs, le Seigneur, venez, adorons.
Veníte, adorémus et procidámus et génua flectámus ante Dóminum, qui fecit nos, quia ipse est Deus noster, et nos pópulus páscuæ eius et oves manus eius. Venez, adorons, prosternons - nous devant Dieu, et fléchissons les genoux devant le Seigneur qui nous a faits, parce que Lui-même est notre Dieu, et que nous sommes Son peuple et les brebis de Sa main.
Ant. Regem mártyrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le roi des martyrs, le Seigneur, venez, adorons.
Utinam hódie vocem eius audiátis: «Nolíte obduráre corda vestra, sicut in Meríba secúndum diem Massa in desérto, ubi tentavérunt me patres vestri: probavérunt me, etsi vidérunt ópera mea. Si seulement aujourd'hui, vous entendiez Sa voix, n'endurcissez pas vos coeurs, comme à Mériba, comme au jour de Massa dans le désert, où Me tentèrent vos pères ; ils M'éprouvèrent, alors qu'ils avaient vu Mes oeuvres.
Ant. Regem mártyrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le roi des martyrs, le Seigneur, venez, adorons.
Quadragínta annis tæduit me generatiónis illíus, et dixi: Pópulus errántium corde sunt isti. Et ipsi non cognovérunt vias meas; ídeo iurávi in ira mea: Non introíbunt in réquiem meam». Pendant quarante ans, J'ai été le dégoût de cette génération et J'ai dit : ils sont un peuple errant de coeur ; et eux, ils n'ont point connu Mes voies : c'est pourquoi Je leur ai juré dans Ma colère, ils n'entreront pas dans Mon repos.
Ant. Regem mártyrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le roi des martyrs, le Seigneur, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Regem mártyrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le roi des martyrs, le Seigneur, venez, adorons.

Si le psaume 94 est récité pendant la litugie de ce jour, à une des heures suivantes, on peut prendre un autre psaume comme invitatoire, au choix :
vel:ou :
Psalmus 99 (100)Psaume 99 (100)
Gaudium in templum ingredientiumJoie de l’entrée dans le temple
Redemptos iubet Dominus victoriæ carmen canere (S. Athanasius). Le Seigneur invite les rachetés à entonner un chant de victoire (S. Athanase).
Ant. Regem mártyrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le roi des martyrs, le Seigneur, venez, adorons.
Iubiláte Dómino, omnis terra, * servíte Dómino in lætítia; introíte in conspéctu eius * in exsultatióne. Acclamez Dieu, toute la terre; servez le Seigneur avec joie. Entrez en Sa présence * avec allégresse.
Ant. Regem mártyrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le roi des martyrs, le Seigneur, venez, adorons.
Scitóte quóniam Dóminus ipse est Deus;  ipse fecit nos, et ipsíus sumus, * pópulus eius et oves páscuæ eius. Sachez que c'est le Seigneur qui est Dieu; c'est Lui qui nous a faits, et non pas nous-mêmes. Nous sommes Son peuple, et les brebis de Son pâturage.
Ant. Regem mártyrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le roi des martyrs, le Seigneur, venez, adorons.
Introíte portas eius in confessióne,  átria eius in hymnis, * confitémini illi, benedícite nómini eius. Franchissez ses portes avec des louanges, ses parvis en chantant des hymnes; célébrez-le, bénissez son nom.
Ant. Regem mártyrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le roi des martyrs, le Seigneur, venez, adorons.
Quóniam suávis est Dóminus;  in ætérnum misericórdia eius, * et usque in generatiónem et generatiónem véritas eius. car le Seigneur est suave; sa miséricorde est éternelle, * et sa vérité demeure de génération en génération.
Ant. Regem mártyrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le roi des martyrs, le Seigneur, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Regem mártyrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le roi des martyrs, le Seigneur, venez, adorons.
vel:ou :
Psalmus 66 (67)Psaume 66 (67)
Omnes gentes Domino confiteanturToutes les nations rendront gloire au Seigneur
Notum sit vobis quoniam gentibus missum est hoc salutare Dei (Act 28, 28).Sachez que le salut de Dieu a été envoyé aux gentils (Act 28, 28).
Ant. Regem mártyrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le roi des martyrs, le Seigneur, venez, adorons.
Deus misereátur nostri et benedícat nobis; * illúminet vultum suum super nos, ut cognoscátur in terra via tua, * in ómnibus géntibus salutáre tuum. Que Dieu nous soit favorable et qu'Il nous bénisse; qu'Il illumine sur nous Son visage, afin que l'on connaisse sur la terre Ta voie, et parmi toutes les nations Ton salut.
Ant. Regem mártyrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le roi des martyrs, le Seigneur, venez, adorons.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Læténtur et exsúltent gentes,  quóniam iúdicas pópulos in æquitáte * et gentes in terra dírigis. Que les peuples Te louent, ô Dieu ; que les peuples Te louent tous. Que les nations se réjouissent, qu'elles soient dans l'allégresse ; car Tu juges les peuples avec droiture, et Tu conduis les nations sur la terre.
Ant. Regem mártyrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le roi des martyrs, le Seigneur, venez, adorons.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Terra dedit fructum suum; * benedícat nos Deus, Deus noster, benedícat nos Deus, * et métuant eum omnes fines terræ. Que les peuples Te louent, ô Dieu, que les peuples Te louent tous. La terre a donné son fruit ; que nous bénisse Dieu, notre Dieu, que Dieu nous bénisse, et que toutes les extrémités de la terre Le révèrent.
Ant. Regem mártyrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le roi des martyrs, le Seigneur, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Regem mártyrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le roi des martyrs, le Seigneur, venez, adorons.
vel:ou :
Psalmus 23 (24)Psaume 23 (24)
Domini in templum adventusAvènement de Dieu dans le Temple
Christo apertæ sunt portæ cæli propter carnalem eius assumptionem (S. Irenæus).Les portes du ciel se sont ouvertes au Christ parce qu’il a pris la nature humaine. (S. Irénée)
Ant. Regem mártyrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le roi des martyrs, le Seigneur, venez, adorons.
Dómini est terra et plenitúdo eius, * orbis terrárum et qui hábitant in eo. Quia ipse super mária fundávit eum * et super flúmina firmávit eum. Au Seigneur est la terre et tout ce qu'elle renferme, le monde et tous ceux qui l'habitent. Car c'est Lui qui l'a fondé sur les mers, et qui l'a établi sur les fleuves.
Ant. Regem mártyrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le roi des martyrs, le Seigneur, venez, adorons.
Quis ascéndet in montem Dómini, * aut quis stabit in loco sancto eius? Innocens mánibus et mundo corde,  qui non levávit ad vana ánimam suam, * nec iurávit in dolum. Hic accípiet benedictiónem a Dómino * et iustificatiónem a Deo salutári suo. Hæc est generátio quæréntium eum, * quæréntium fáciem Dei Iacob. Qui montera sur la montagne du Seigneur, ou qui se tiendra dans son lieu saint ? Celui qui a les mains innocentes et le coeur pur, qui n'a pas livré son âme à la vanité, ni fait à son prochain un serment trompeur. Celui-là recevra la bénédiction du Seigneur, et la miséricorde de Dieu, son Sauveur. Telle est la race de ceux qui le cherchent, de ceux qui cherchent la face du Dieu de Jacob.
Ant. Regem mártyrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le roi des martyrs, le Seigneur, venez, adorons.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus fortis et potens, Dóminus potens in prœlio. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Qui est ce roi de gloire ? C'est le Seigneur fort et puissant, le Seigneur puissant dans les combats.
Ant. Regem mártyrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le roi des martyrs, le Seigneur, venez, adorons.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus virtútum ipse est rex glóriæ. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Quel est ce roi de gloire ? Le Seigneur des armées est Lui-même ce roi de gloire.
Ant. Regem mártyrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le roi des martyrs, le Seigneur, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Regem mártyrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le roi des martyrs, le Seigneur, venez, adorons.
Psalmus cum sua antiphona, pro opportunitate, omitti potest quando Invitatorium Laudibus matutinis præponendum est. Le psaume [invitatoire] avec son antienne, si c'est opportun, peut être omis lorsque l'invitatoire précède immédiatement les Laudes du matin.

Vigiles (OSB) du vendredi 10 août 2018 - St Laurent, diacre et martyr

Hebdomada XVIII per annum XVIIIème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
S. Laurentii, diaconi et martyris St Laurent, diacre et martyr
Festum Fête
In primo nocturno, utroque anno Premier nocturne, années I et II
De Actibus Apostolórum Du livre des Actes des Apôtres
Lectio I Lecture I
In diébus illis, crescénte número discipulórum, factus est murmur Græcórum advérsus Hebræos, eo quod neglegeréntur in ministério cotidiáno víduæ eórum. Convocántes autem Duódecim multitúdinem discipulórum, dixérunt: "Non est æquum nos derelinquéntes verbum Dei ministráre mensis; consideráte vero, fratres, viros ex vobis boni testimónii septem plenos Spíritu et sapiéntia, quos constituémus super hoc opus; nos vero oratióni et ministério verbi instántes érimus." En ces jours-là, comme le nombre des disciples augmentait, il y eut des murmures chez les Hellénistes contre les Hébreux. Dans le service quotidien, disaient-ils, on négligeait leurs veuves. Les Douze convoquèrent l'assemblée des disciples et leur dirent: " Il ne sied pas que nous délaissions la parole de Dieu pour servir aux tables. Cherchez plutôt parmi vous, frères, sept hommes de bonne réputation, remplis de l'Esprit et de sagesse, et nous les préposerons à cet office; quant à nous, nous resterons assidus à la prière et au service de la parole. "
R/. Levíta Lauréntius bonum opus operátus est, qui per signum crucis cæcos illuminávit, * Et thesáuros Ecclésiæ dedit paupéribus. V/. Dispérsit, dedit paupéribus; iustítia eius manet in sæculum sæculi. * Et thesáuros. R/. Laurent, le lévite, a fait du bel ouvrage: par le signe de la croix, il a illuminé des aveugles, * Il a distribué aux pauvres les trésors de l'Église. V/. À pleines mains, il donne aux pauvres; à jamais se maintiendra sa justice. * Il a distribué.
Lectio II Lecture II
Et plácuit sermo coram omni multitúdine, et elegérunt Stéphanum, virum plenum fide et Spíritu Sancto, et Philíppum et Próchorum et Nicánorem et Timónem et Pármenam et Nicoláum prosélytum Antiochénum, quos statuérunt ante conspéctum apostolórum, et orántes imposuérunt eis manus. La proposition plut à toute l'assemblée, et l'on choisit Étienne, homme rempli de foi et de l'Esprit Saint, Philippe, Prochore, Nicanor, Timon, Parménas et Nicolas, prosélyte d'Antioche. On les présenta aux apôtres et, après avoir prié, ils leur imposèrent les mains.
R/. Puer meus, noli timére, quia ego sum tecum, dicit Dóminus; dum transiéris per ignem, flamma non nocébit te, * Et odor ignis non erit in te. V/. Donec ponam inimícos tuos scabéllum pedum tuorum. * Et odor. R/. Mon serviteur, ne crains pas: moi, je suis avec toi, dit le Seigneur. Quand tu passeras dans le feu, la flamme ne te consumera pas, * Tu ne seras pas atteint par l'odeur du feu. V/. Et je ferai de tes ennemis le marchepied de ton trône. * Tu.
Lectio III Lecture III
Facta est autem in illa die persecútio magna in ecclésiam quæ erat Hierosólymis; et omnes dispérsi sunt per regiónes Iudææ et Samaríæ præter apóstolos. En ce jour-là, une violente persécution se déchaîna contre l'Eglise de Jérusalem. Tous, à l'exception des apôtres, se dispersèrent dans les campagnes de Judée et de Samarie.
R/. Strinxérunt córporis membra pósita in cratícula; subiciéntibus prunas insúltat levíta Christi. * Beáte Laurénti, martyr Christi, intercéde pro nobis. V/. Mea nox obscúrum non habet, sed ómnia in luce claréscunt. * Beáte. R/. Ils enserrent de liens son corps et le mettent sur un gril. Le lévite du Christ brave les bourreaux qui jettent par dessous les charbons ardents. * Laurent, bienheureux martyr du Christ, intercède en notre faveur! V/. Ma nuit est dépourvue d'obscurité; au contraire, tout devient clair et lumineux! * Laurent.
Lectio IV Lecture IV
Igitur qui dispérsi erant, pertransiérunt evangelizántes verbum. Philíppus autem descéndens in civitátem Samaríæ prædicábat illis Christum. Intendébant autem turbæ his, quæ a Philíppo dicebántur, unanímiter, audiéntes et vidéntes signa quæ faciébat: ex multis enim eórum, qui habébant spíritus immúndos, clamántes voce magna exíbant; multi autem paralýtici et claudi curáti sunt. Factum est autem magnum gáudium in illa civitáte. Ceux-là qui avaient été dispersés s'en allèrent de lieu en lieu en annonçant la parole de la Bonne Nouvelle. C'est ainsi que Philippe, qui était descendu dans une ville de la Samarie, y proclamait le Christ. Les foules unanimes s'attachaient à ses enseignements, car tous entendaient parler des signes qu'il opérait, ou les voyaient. De beaucoup de possédés, en effet, les esprits impurs sortaient en poussant de grands cris. Nombre de paralytiques et d'impotents furent également guéris. Et la joie fut vive en cette ville.
R/. Quo progréderis sine fílio, pater? Quo, sacérdos sancte, sine diácono próperas? * Tu numquam sine minístro sacrifícium offérre consuéveras. V/. Quid in me ergo displícuit paternitáti tuæ? Numquid degénerem probásti? Experíre certe utrum idóneum minístrum elégeris cui commisísti dominíci sánguinis consecratiónem. * Tu numquam. V/. Glória Patri. * Tu numquam. R/. Vers quelle destination, père, es-tu en train de marcher sans ton fils? Vers quel but, prêtre saint, es-tu en train de courir sans ton diacre? * As-tu souvent, sans ministre, offert le sacrifice? V/. Qu'y a-t-il donc en moi qui déplaise à ta paternité? Me trouves-tu fils dégénéré? Fais plutôt l'expérience, et tu verras si tu as choisi un bon ministre lorsque tu lui as confié le saint mystère, le sang consacré du Seigneur. * As-tu souvent. V/. Gloire au Père. * As-tu souvent.
In secundo nocturno, anno II Deuxième nocturne, année II
Ex Sermónibus sancti Leónis Magni papæ (Sermo 85, 2-4: SC 200, 72-76) Sermon de saint Léon le Grand
Lectio I Lecture I
Cum furor gentílium potestátum in electíssima quæque Christi membra sævíret, ac præcípue eos qui órdinis erant sacerdotális impéteret, in levítam Lauréntium, qui non solum ministério sacramentórum, sed étiam dispensatióne ecclesiásticæ substántiæ præeminébat, ímpius persecútor efférbuit, dúplicem sibi prædam de uníus viri comprehensióne promíttens, quem, si fecísset sacræ pecúniæ traditórem, fáceret étiam veræ religiónis exsórtem. La fureur des autorités païennes sévissait contre les membres les plus choisis du Christ et s'attaquait de préférence à ceux qui appartenaient à l'ordre sacerdotal. Le persécuteur impie s'enflamma donc aussi de fureur contre le lévite Laurent qui se distinguait non seulement par le fait qu'il administrait les sacrements, mais encore qu'il dispensait les biens ecclésiastiques; celui-là se promettait ainsi un double butin de l'arrestation d'un seul homme, car, en obtenant de lui qu'il livrât les deniers sacrés, il en ferait aussi un transfuge de la vraie religion.
R/. Non me derelínquere, pater sancte, quia thesáuros tuos iam expéndi. * Non ego te désero, fili, neque derelínquo, sed maióra tibi debéntur pro fide Christi certámina. V/. Nos, quasi senes, levióris pugnæ cursum recípimus, te, quasi iúvenem, gloriósior de tyránno triúmphus exspéctat, post tríduum sequéris sacerdótem levíta. * Non ego. R/. Père saint, ne m'abandonne pas: tes richesses, je les ai déjà dépensées! * Fils, je ne te quitte pas, je ne t'abandonne pas, tu auras de plus grands combats à soutenir pour la foi du Christ. V/. Nous, les vieillards, nous avons à fournir une lutte plus faible; toi, en raison de ta jeunesse, tu remporteras un plus glorieux triomphe sur le tyran; encore trois jours, et le lévite suivra le prêtre. * Fils.
Lectio II Lecture II
Armátur ítaque gémina face homo pecúniæ cúpidus et veritátis inimícus: avarítia, ut rápiat aurum; impietáte, ut áuferat Christum. Póstulat sibi ab immaculáto sacrárii præsule opes ecclesiásticas, quibus avidíssimus inhiábat, inférri. Cui levíta castíssimus, ubi eas repósitas habéret osténdens, numerosíssimos sanctórum páuperum óbtulit greges, in quorum victu atque vestítu inamissíbiles condíderat facultátes, quæ tanto intégrius erant salvæ, quanto sánctius probabántur expénsæ. C'est pourquoi cet homme insatiable de richesses et ennemi de la vérité s'arme d'un double brandon: celui de l'avarice pour s'emparer de l'or, de l'impiété pour arracher le Christ. Il demande au gardien sans reproche du trésor sacré, de lui livrer les biens d'Église qu'il convoitait dans son avidité. Sur quoi le pieux lévite, montrant où il les avait déposés, lui présenta les troupes innombrables de chrétiens pauvres, à la nourriture et au vêtement desquels il avait réservé ces biens inaliénables, d'autant plus intégralement préservés qu'on les prouvait ainsi plus saintement dépensés.
R/. Beátus Lauréntius clamávit et dixit: Deum meum colo, et illi soli sérvio; * Et ídeo non tímeo torménta tua. V/. Mea nox obscúrum non habet, sed ómnia in luce claréscunt. * Et ídeo. R/. Laurent, le bienheureux, clamait ces paroles: C'est à mon Dieu que je rends un culte, c'est à lui seul que j'appartiens, comme serviteur! * Comment craindre tes instruments de torture? V/. Ma nuit est dépourvue d'obscurité; au contraire, tout devient clair et lumineux! * Comment craindre.
Lectio III Lecture III
Fremit prædo frustrátus, et in ódium religiónis, quæ talem divitiárum usum instituísset, ardéscens, direptiónem thesáuri potióris aggréditur; ut apud quem nullam denariórum substántiam reperísset, illud depósitum, quo sacrátius erat dives, auférret. Renuntiáre Christo Lauréntium iubet, et solidíssimam illam levítici ánimi fortitúdinem diris parat urgére supplíciis; quorum ubi prima nihil óbtinent, vehementióra succédunt. Láceros artus et multa vérberum sectióne concísos subiécto præcipit igne torréri; ut per cratem férream, quæ iam de fervóre contínuo vim in se habéret uréndi, conversórum altérna mutatióne membrórum, fíeret cruciátus veheméntior et pœna prodúctior. Le voleur frustré frémit d'indignation et, s'enflammant de haine contre une religion qui avait institué un tel usage des richesses, entreprend le pillage d'un trésor plus précieux encore: à celui chez qui il n'a pas trouvé de fortune en deniers, il veut enlever un dépôt qui le rend plus saintement riche. Il ordonne à Laurent de renier le Christ et se dispose à vaincre par de cruels supplices l'inébranlable force d'âme du lévite. Les premiers n'obtenant rien, de plus rigoureux leur succèdent. Il prescrit de brûler sur le feu les membres déjà lacérés et coupés par la morsure innombrable des coups de fouet. Ainsi, grâce à une claie de fer qui, maintenue incandescente, avait déjà de soi le pouvoir de brûler, la torture serait rendue plus terrible et la peine plus prolongée si l'on retournait les membres pour les présenter tour à tour à la flamme.
R/. In cratícula te Deum non negávi, * Et ad ignem applicátus, te Dóminum Iesum Christum conféssus sum. V/. Probásti, Dómine, cor meum et visitásti nocte. * Et ad ignem. R/. Sur le gril, je n'ai pas renié ta divinité, mon Dieu; * Touché par le feu, j'ai confessé ta seigneurie, ô Christ Jésus! V/. Tu sondes mon cœur, tu le visites de nuit, Seigneur. * Touché.
Lectio IV Lecture IV
Nihil óbtines, nihil próficis, sæva crudélitas. Subtráhitur invéntis tuis matéria mortális, et Lauréntio in cælos abeúnte, tu déficis. Flammis tuis superári cáritatis Christi flamma non pótuit; et ségnior fuit ignis, qui foris ussit, quam qui intus accéndit. Servísti, persecútor, mártyri, cum sævísti; auxísti palmam, dum ággeras pœnam. Tu n'obtiens rien, tu n'arrives à rien, sauvage cruauté! La matière sujette à la mort est soustraite à tes inventions et, Laurent s'en allant au ciel, toi tu échoues. La flamme de l'amour du Christ n'a pu être vaincue par tes flammes; et le feu qui consuma du dehors fut plus faible que celui qui brûla au-dedans. Persécuteur, tu as servi le martyr quand tu as sévi contre lui! Tu as accru sa récompense en ajoutant à sa peine!
R/. Beátus Lauréntius dixit: Ego me óbtuli sacrifícium Deo * In odórem suavitátis. V/. Quóniam ad te orábo, Dómine, mane exáudies vocem meam. * In odórem. V/. Glória Patri. * In odórem. R/. Laurent, le bienheureux, déclara: Je me suis offert à Dieu * En sacrifice d'agréable odeur. V/. Je fais monter vers toi ma prière, Seigneur; au matin, tu écoutes ma voix. * En sacrifice. V/. Gloire au Père. * En sacrifice.
In tertio nocturno, anno B Troisième nocturne, année B
Léctio sancti Evangélii secúndum Ioánnem Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean
In illo témpore: Dixit Iesus discípulis suis: "Amen, amen dico vobis: nisi granum fruménti cadens in terram mórtuum fúerit, ipsum solum manet." Et réliqua. Quelques jours avant la Pâque, Jésus disait à ses disciples: " Amen, amen, je vous le dis: si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul. " Et la suite.
Ex Tractátibus sancti Augustíni epíscopi in Ioánnem (Tract. 51, 11-12: CCL 36, 443-444) Traité de saint Augustin sur l'Évangile de saint Jean
Lectio I Lecture I
Si quis mihi minístrat, me sequátur. Quid est: me sequátur nisi: me imitétur? Christus enim pro nobis passus est, ait apóstolus Petrus, relínquens nobis exémplum ut sequámur vestígia eius. Ecce quod dictum est: Si quis mihi minístrat, me sequátur. Quo fructu? Qua mercéde? Quo præmio? Et ubi sum, inquit, ego, illic et miníster meus erit. Gratis amétur et óperis quo ministrátur illi prétium sit esse cum illo. Si quelqu'un me sert, qu'il me suive. Que veut dire: qu'il me suive, sinon: qu'il m'imite? Car le Christ, dit l'apôtre Pierre, a souffert pour nous, et nous a laissé son exemple pour que nous suivions ses traces. Vous voyez ce qui a été dit: Si quelqu'un me sert, qu'il me suive. Pour quel fruit, pour quelle récompense, pour quel avantage? Et là où je suis, dit-il, là aussi sera mon serviteur. Qu'il soit aimé gratuitement, et que le salaire de cette œuvre qui consiste à le servir soit d'être avec lui.
R/. Gáudeo plane, quia iánuas Christi íngredi mérui; accusátus, non negávi; interrogátus, Christum conféssus sum; * Assátus, grátias ago. V/. Probásti, Dómine, cor meum et visitásti nocte; igne me examinásti, et non est invénta in me iníquitas. * Assátus. R/. Je suis parfaitement heureux, j'ai été jugé digne d'entrer par les portes du Christ; livré à l'accusation, je n'ai pas renié; soumis aux interrogatoires, j'ai confessé le nom du Christ; * Brûlé vif, je rends grâce. V/. Tu sondes mon cœur, tu le visites de nuit, Seigneur, tu me passes au feu du creuset, et tu ne découvres en moi aucune injustice. * Brûlé vif.
Lectio II Lecture II
Ubi enim bene erit sine illo aut quando esse male póterit cum illo? Audi evidéntius: Si quis mihi ministráverit, honorificábit eum Pater meus. Quo honóre nisi ut sit cum Fílio eius? Quod enim supérius ait: Ubi ego sum, illic et miníster meus erit, hoc intellégitur exposuísse cum dicit: Honorificábit eum Pater meus. Nam quem maiórem honórem accípere póterit adoptátus quam ut sit ubi est Unicus; non æquális factus divinitáti, sed consociátus æternitáti? Où donc en effet sera-t-on bien sans lui, et quand pourra-t-on être mal avec lui? Écoute ce qui est encore plus clair: Si quelqu'un me sert, mon Père l'honorera. De quel honneur, sinon d'être avec son Fils? En effet, ce qu'il déclare auparavant: Là où je suis, là aussi sera mon serviteur, on comprend qu'il l'a explicité en disant: Mon Père l'honorera. En effet, quel plus grand honneur pourrait recevoir le fils adoptif que d'être là où est le Fils unique, sans être rendu égal à la divinité, mais en étant associé à l'éternité?
R/. Beátus Lauréntius orávit et dixit: * Dómine Iesu Christe, pastor bone, súscipe spíritum meum. V/. Grátias tibi ago, Dómine, quia iánuas tuas íngredi mérui. * Dómine. R/. Laurent, le bienheureux, priait ainsi: * Jésus, Christ et Seigneur, bon pasteur, vrai berger, reçois mon esprit! V/. Seigneur, je te rends grâce d'avoir été jugé digne d'entrer par tes portes. * Jésus.
Lectio III Lecture III
Quid sit autem ministráre Christo, cui óperi merces tanta propónitur, hoc pótius debémus inquírere. Cum enim dixit: Si quis mihi minístrat, me sequátur, hoc intéllegi vóluit ac si díceret: "Si quis me non séquitur, non mihi minístrat." Minístrant ergo Iesu Christo, qui non sua quærunt, sed quæ Iesu Christi. Hoc est enim: me sequátur, vias ámbulet meas, non suas; sicut álibi scriptum est: Qui se dicit in Christo manére debet sicut ambulávit ille et ipse ambuláre. Mais nous devons plutôt rechercher ce que veut dire: servir le Christ, puisqu'une telle récompense est attachée à ce service. En effet, quand il a dit: Si quelqu'un me sert, qu'il me suive, il a voulu faire comprendre que c'était comme s'il disait: " Si quelqu'un ne me suit pas, il ne me sert pas. " Servent donc Jésus-Christ ceux qui ne recherchent pas leurs intérêts, mais les intérêts de Jésus-Christ. Qu'il me suive signifie en effet: qu'il marche dans mes voies, non dans les siennes; selon ce qui est écrit ailleurs: Celui qui déclare demeurer dans le Christ doit marcher lui-même dans la voie où lui, Jésus, a marché.
R/. Méruit esse hóstia levíta Lauréntius qui, dum assarétur, non negávit Dóminum; * Et ídeo invéntus est sacrifícium laudis. V/. In cratícula pósitus, Deum non negávit, et ad ignem applicátus, Christum conféssus est. * Et ídeo. R/. Il a été jugé digne d'être une hostie vivante, Laurent, le lévite, qui, livré au feu, n'a pas renié le Seigneur; * C'est pourquoi il a été agréé comme sacrifice de louange. V/. Fixé sur le gril, il n'a pas renié son Dieu; touché par le feu, il a confessé le nom du Christ; * C'est pourquoi.
Lectio IV Lecture IV
Debet étiam, si pórrigit esuriénti panem, de misericórdia fácere, non de iactántia; non áliud ibi quærere quam opus bonum, nesciénte sinístra quid fáciat déxtera, id est, ut alienétur inténtio cupiditátis ab ópere caritátis. Nec tantum ea quæ ad misericórdiam pértinent corporálem, sed ómnia bona ópera propter Christum fáciens, miníster est Christi usque ad illud opus magnæ caritátis quod est ánimam suam pro frátribus pónere. Hinc est ergo unusquísque miníster Christi, unde est miníster et Christus. Sic ministrántem Christo honorificábit Pater eius honóre illo magno ut sit cum Fílio eius nec umquam defíciat felícitas eius. S'il donne du pain à celui qui a faim, il doit encore le faire par miséricorde, non par vanité; ne chercher là rien d'autre que l'œuvre bonne, si bien que sa main gauche ignore ce que donne sa main droite, c'est-à-dire pour que toute intention de cupidité soit écartée de l'œuvre de la charité. Celui qui accomplit à cause du Christ non seulement ce qui se rapporte à la miséricorde corporelle, mais toutes les œuvres bonnes, celui-là est serviteur du Christ, jusqu'à cette œuvre de grande charité qui consiste à donner sa vie pour ses frères. Chacun donc est serviteur du Christ par cela même qui fait du Christ un serviteur. Ainsi celui qui sert le Christ, le Père l'honorera de ce grand honneur d'être avec son Fils et de ne jamais connaître de terme à sa félicité.
R/. Beátus vir Lauréntius, qui post aurum non ábiit, nec sperávit in thesáuris pecúniæ; * Fecit enim mirabília in vita sua. V/. Qui pótuit tránsgredi et non est transgréssus, fácere mala et non fecit. * Fecit enim. V/. Glória Patri. * Fecit enim. R/. Heureux cet homme, Laurent, qui n'a pas mis son espoir dans la fortune ou les trésors; * Il a fait des merveilles au cours de sa vie! V/. Il pouvait transgresser la loi, et ne l'a pas transgressée; faire le mal, et ne l'a pas fait; * Il a fait. V/. Gloire au Père. * Il a fait.

Laudes du vendredi 10 août 2018 - St Laurent, diacre et martyr

Hebdomada XVIII per annum XVIIIème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
S. Laurentii, diaconi et martyris St Laurent, diacre et martyr
Festum Fête
Ad Laudes matutinas
Aux Laudes du matin
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
In mártyris Lauréntii
Dans le martyre de Laurent
non incruénto proelio,
la lutte a fait couler le sang :
armáta pugnávit Fides
c'était le combat de la Foi
próprii cruóris pródiga.
qui de son sang était prodigue.
  
Hic primus e septem viris
Il est le tout premier des sept
qui stant ad aram próximi,
qui se tiennent près de l'autel,
levíta sublímis gradu
le diacre le plus éminent
et céteris præstántior.
et qui excelle entre les autres.
  
Hic dímicans fortíssimus
Ce combattant si valeureux
non ense præcínxit latus,
n'avait pas de glaive au côté ;
hostíle sed ferrum retro
mais, prenant le fer ennemi,
torquens in auctórem tulit.
il le tourna sur l'adversaire.
  
Sic, sancte Laurénti, tuam
C'est pourquoi, bienheureux Laurent,
nos passiónem quærimus;
nous aspirons à ta passion :
quod quisque supplex póstulat,
tout en suppliant, pour son bonheur,
fert impetrátum próspere,
par toi, reçoit ce qu'il demande.
  
Dum cæli inenarrábili
L'inneffable cité d'en haut
alléctus urbi múniceps,
t'a reçu comme citoyen
ætérnæ in arce cúriæ
dans l'éternel sénat du ciel,
gestas corónam cívicam.
avec la couronne civique.
  
Honor Patri cum Fílio
Honneur au Père, honneur au Fils,
et Spíritu Paráclito,
honneur à l'Esprit Paraclet:
qui nos tuis suffrágiis
qu'ils parent nos fronts de lauriers
ditent perénni láurea. Amen.
en accédant à tes prières.
Ant. 1 Adhæsit ánima mea post te, quia caro mea lapidáta est pro te, Deus meus.Ant. 1 Mon âme adhérait à Toi, car c'est pour Toi que ma chair était lapidée, mon Dieu.
Psalmus 62 (63)
Psaume 62 (63)
Anima Dominum sitiens
Mon âme a soif du Seigneur
Ad Deum vigilat, qui opera noctis reicit.
Il veille pour Dieu, celui qui s'écarte des œuvres ténébreuses.
Deus, Deus meus es tu, * ad te de luce vígilo.O Dieu, Tu es mon Dieu, je Te cherche dès l'aurore.
Sitívit in te ánima mea, * te desiderávit caro mea.Mon âme a soif de Toi, ma chair languit après Toi.
In terra desérta et árida et inaquósa, † sic in sancto appárui tibi, * ut vidérem virtútem tuam et glóriam tuam.Dans une terre aride, desséchée et sans eau, c'est ainsi que je Te contemplais dans le sanctuaire, pour voir Ta puissance et Ta gloire.
Quóniam mélior est misericórdia tua super vitas, * lábia mea laudábunt te.Car Ta grâce est meilleure que la vie : que mes lèvres Te louent.
Sic benedícam te in vita mea * et in nómine tuo levábo manus meas.Ainsi Te bénirai-je toute ma vie, en Ton nom j'élèverai mes mains.
Sicut ádipe et pinguédine repleátur ánima mea, * et lábiis exsultatiónis laudábit os meum.Mon âme est rassasiée, comme de moelle et de graisse; et, la joie sur les lèvres, ma bouche Te loue.
Cum memor ero tui super stratum meum, * in matutínis meditábor de te,Quand je pense à Toi sur ma couche, je médite sur Toi pendant les veilles de la nuit,
quia fuísti adiútor meus, * et in velaménto alárum tuárum exsultábo.car Tu es mon secours, et j'exulte à l'ombre de Tes ailes.
Adhæsit ánima mea post te, * me suscépit déxtera tua.Mon âme est attachée à Toi, Ta droite me soutient.
[Ipsi vero in ruínam quaesiérunt ánimam meam, * introíbunt in inferióra terrae,[Mais eux, cherchent à m'ôter la vie : ils iront dans les profondeurs de la terre.
tradéntur in potestátem gládii, * partes vúlpium erunt.On les livrera au glaive, ils seront la proie des chacals.
Rex vero laetábitur in Deo; † gloriabúntur omnes, qui iúrant in eo, * quia obstrúctum est os loquéntium iníqua.]Et le roi se réjouira en Dieu; quiconque jure par lui se glorifiera, car la bouche des menteurs sera fermée.]
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Adhæsit ánima mea post te, quia caro mea lapidáta est pro te, Deus meus.Ant. Mon âme adhérait à Toi, car c'est pour Toi que ma chair était lapidée, mon Dieu.
Ant. 2 Misit Dóminus ángelum suum et liberávit me de médio ignis, et non sum æstuátus.Ant. 2 Le Seigneur a envoyé Son Ange, et Il m'a délivré du milieu du feu, qui ne m'a pas brûlé.
Canticum Dan 3, 57-88. 56 AT 41
Cantique Dan 3, 57-88. 56 AT 41
Omnis creatura laudet Dominum
Que toute créature loue le Seigneur
Laudem dicite Deo nostro, omnes servi eius (Ap 19, 5).
Que soit chantée la louange du Seigneur, par tous ceux qui Le servent (Ap 19, 5).
Benedícite, ómnia ópera Dómini, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Toutes les œuvres du Seigneur, bénissez le Seigneur, à Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, cæli, Dómino, * benedícite, ángeli Dómini, Dómino.Bénissez le Seigneur, vous, les cieux, vous, les anges du Seigneur, bénissez le Seigneur.
Benedícite, aquæ omnes, quæ super cælos sunt, Dómino, * benedícat omnis virtus Dómino.Bénissez le Seigneur, vous, les eaux qui sont au dessus du ciel, et que le bénissent toutes les puissances du Seigneur,
Benedícite, sol et luna, Dómino, * benedícite, stellæ cæli, Dómino.Bénissez le Seigneur, soleil et lune, et vous, les astres du ciel bénissez le Seigneur,
Benedícite, omnis imber et ros, Dómino, * benedícite, omnes venti, Dómino.Bénissez le Seigneur, pluies et rosées, et tous les vents, bénissez le Seigneur.
Benedícite, ignis et æstus, Dómino, * benedícite, frigus et æstus, Dómino.Bénissez le Seigneur, feu et chaleur, bénissez le Seigneur, fraîcheur et froid,
Benedícite, rores et pruína, Dómino, * benedícite, gelu et frigus, Dómino.Bénissez le Seigneur, givre et rosée, bénissez le Seigneur, gel et froid
Benedícite, glácies et nives, Dómino, * benedícite, noctes et dies, Dómino.Bénissez le Seigneur, glace et neige, bénissez le Seigneur, nuits et jours,
Benedícite, lux et ténebræ, Dómino, * benedícite, fúlgura et nubes, Dómino.Bénissez le Seigneur, lumière et ténèbres, bénissez le Seigneur, éclairs et nuées
Benedícat terra Dóminum, * laudet et superexáltet eum in sæcula.Que la terre bénisse le Seigneur, à Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, montes et colles, Dómino, * benedícite, univérsa germinántia in terra, Dómino.Bénissez le Seigneur montagnes et collines, plantes de la terre, bénissez le Seigneur,
Benedícite, mária et flúmina, Dómino, * benedícite, fontes, Dómino.Bénissez le Seigneur mers et fleuves, sources et fontaines bénissez le Seigneur
Benedícite, cete et ómnia quæ movéntur in aquis, Dómino, * benedícite, omnes vólucres cæli, Dómino.Bénissez le Seigneur, baleines et bêtes de la mer, et vous tous, les oiseaux dans le ciel, bénissez le Seigneur,
Benedícite, omnes béstiæ et pécora, Dómino, * benedícite, fílii hóminum, Dómino.Bénissez le Seigneur, fauves et troupeaux, enfants des hommes bénissez le Seigneur.
Bénedic, Israel, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Qu'Israël bénisse le Seigneur. A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, sacerdótes Dómini, Dómino, * benedícite, servi Dómini, Dómino.Bénissez le Seigneur, vous, les prêtres, et ceux qui servent le Seigneur, bénissez le Seigneur!
Benedícite, spíritus et ánimæ iustórum, Dómino, * benedícite, sancti et húmiles corde, Dómino.Bénissez le Seigneur, esprits et âmes des justes, bénissez le Seigneur saints et humbles de cœur,
Benedícite, Ananía, Azaría, Mísael, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Bénissez le Seigneur Ananias, Azarias et Misaël, A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedicámus Patrem et Fílium cum Sancto Spíritu; * laudémus et superexaltémus eum in sæcula.Bénissons le Père, et, le Fils avec l'Esprit Saint. A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedíctus es in firmaménto cæli * et laudábilis et gloriósus in sæcula.Béni sois-Tu, au firmament du ciel : louanges et gloire dans les siècles !
Ant. Misit Dóminus ángelum suum et liberávit me de médio ignis, et non sum æstuátus.Ant. Le Seigneur a envoyé Son Ange, et Il m'a délivré du milieu du feu, qui ne m'a pas brûlé.
Ant. 3 Beátus Lauréntius orábat dicens: Grátias tibi ago, Dómine, quia iánuas tuas íngredi mérui.Ant. 3 Le bienheureux Laurent priait ainsi : Je Te rends grâces, Seigneur, car j'ai obtenu d'entrer dans Ta demeure.
Psalmus 149
Psaume 149
Exsultatio sanctorum
L'exultation des saints
Filii Ecclesiae, filii novi populi exsultent in rege suo: in Christo (Hesychius).
Les fils de l'Eglise, les fils du nouveau peuple exultent en leur roi : dans le Christ (Hesychius).
Cantáte Dómino cánticum novum; * laus eius in ecclésia sanctórum.Chantez au Seigneur un cantique nouveau ; qu'Il soit loué dans l'assemblée des saints.
Lætétur Israel in eo, qui fecit eum, * et fílii Sion exsúltent in rege suo.Qu'Israël se réjouisse en Celui qui l'a créé ; que les Fils de Sion soient transportés pour leur Roi.
Laudent nomen eius in choro, * in tympano et cíthara psallant ei,Qu'ils célèbrent Son Nom de concert ; qu'ils le chantent sur les tambourins et les pasltérions.
quia beneplácitum est Dómino in pópulo suo, * et honorábit mansuétos in salúte.Car le Seigneur se complaît en Son peuple ; Il a sauvé et glorifié les paisibles.
Iúbilent sancti in glória, * læténtur in cubílibus suis.Les saints tressaillent dans la gloire, ils se réjouissent dans leur repos.
Exaltatiónes Dei in gútture eórum * et gládii ancípites in mánibus eórum,La louange de Dieu est sur leurs lèvres, des glaives à deux tranchants sont dans leurs mains.
ad faciéndam vindíctam in natiónibus, * castigatiónes in pópulis,Pour tirer vengeance des nations, pour châtier les peuples.
ad alligándos reges eórum in compédibus * et nóbiles eórum in mánicis férreis,Pour charger de chaînes les pieds de leurs rois, pour mettre aux grands les menottes.
ad faciéndum in eis iudícium conscríptum: * glória hæc est ómnibus sanctis eius.Pour accomplir sur eux la sentence écrite. C'est la gloire qu'Il réserve à tous Ses saints.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Beátus Lauréntius orábat dicens: Grátias tibi ago, Dómine, quia iánuas tuas íngredi mérui.Ant. Le bienheureux Laurent priait ainsi : Je Te rends grâces, Seigneur, car j'ai obtenu d'entrer dans Ta demeure.
Lectio brevis (2 Cor 1, 3-5)
Lecture brève (2 Cor 1, 3-5)
Benedíctus Deus et Pater Dómini nostri Iesu Christi, Pater misericordiárum et Deus totíus consolatiónis, qui consolátur nos in omni tribulatióne nostra, ut possímus et ipsi consolári eos, qui in omni pressúra sunt, per exhortatiónem, qua exhortámur et ipsi a Deo; quóniam, sicut abúndant passiónes Christi in nobis, ita per Christum abúndat et consolátio nostra.Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toutes nos tribulations, afin que, par la consolation que nous recevons nous-mêmes de Lui, nous puissions consoler les autres dans toutes leurs afflictions ! Car de même que les souffrances du Christ abondent en nous, de même aussi par le Christ abonde notre consolation.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Fortitúdo mea* Et laus mea Dóminus. Fortitúdo.
V/. Et factus est mihi in salútem.* Et laus mea Dóminus. Glória Patri. Fortitúdo.
R/. Ma force* Et ma louange, c'est le Seigneur. Ma force. V/. Il S'est fait pour moi le salut.* Et ma louange c'est le Seigneur. Gloire au Père. Ma force.
Ant. Puer meus, noli timére, quia ego sum tecum; si transíeris per ignem, flamma non nocébit tibi, et odor ignis non erit in te.Ant. Mon enfant, ne crains pas, car Je suis avec toi; quand tu marcheras au milieu du feu, la flamme ne t'atteindra pas, et tu n'auras pas l'odeur du brasier.
Canticum Evangelicum Lc 1, 68-79
Cantique évangélique (Lc 1,68-79)
De Messia eiusque præcursore
Du Messie et de son précurseur
 Benedíctus Dóminus, Deus Israel, * quia visitávit et fecit redemptiónem plebi suæ Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, de ce qu'Il a visité et racheté Son peuple,
 et eréxit cornu salútis nobis * in domo David púeri sui, et nous a suscité un puissant Sauveur dans la maison de David, Son serviteur,
sicut locútus est per os sanctórum, * qui a sǽculo sunt, prophetárum eius, ainsi qu'Il a dit par la bouche de Ses saints prophètes des temps anciens,
salútem ex inimícis nostris * et de manu ómnium, qui odérunt nos; qu'Il nous délivrerait de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent,
 ad faciéndam misericórdiam cum pátribus nostris * et memorári testaménti sui sancti, pour exercer Sa miséricorde envers nos pères, et Se souvenir de Son alliance sainte,
 iusiurándum, quod iurávit ad Abraham patrem nostrum, * datúrum se nobis, selon le serment qu'Il a juré à Abraham, notre père, de nous accorder cette grâce,
 ut sine timóre, de manu inimicórum liberáti, * serviámus illi qu'étant délivrés de la main de nos ennemis, nous Le servions sans crainte,
 in sanctitáte et iustítia coram ipso * ómnibus diébus nostris. marchant devant Lui dans la sainteté et la justice, tous les jours de notre vie.
 Et tu, puer, prophéta Altíssimi vocáberis: * præíbis enim ante fáciem Dómini paráre vias eius, Et toi, petit enfant, tu seras appelé le prophète du Très-Haut: car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer Ses voies,
ad dandam sciéntiam salútis plebi eius * in remissiónem peccatórum eórum, afin de donner à Son peuple la connaissance du salut, pour la rémission de leurs péchés,
per víscera misericórdiæ Dei nostri, * in quibus visitábit nos óriens ex alto, par les entrailles de la miséricorde de notre Dieu, grâce auxquelles le soleil levant nous a visités d'en haut,
illumináre his, qui in ténebris et in umbra mortis sedent, * ad dirigéndos pedes nostros in viam pacis. pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et à l'ombre de la mort, pour diriger nos pas dans la voie de la paix.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Puer meus, noli timére, quia ego sum tecum; si transíeris per ignem, flamma non nocébit tibi, et odor ignis non erit in te.Ant. Mon enfant, ne crains pas, car Je suis avec toi; quand tu marcheras au milieu du feu, la flamme ne t'atteindra pas, et tu n'auras pas l'odeur du brasier.
Preces
Prières litaniques.
Christum, qui sánguine suo per Spíritum Sanctum semetípsum óbtulit Patri ad emundándam consciéntiam nostram ab opéribus mórtuis, adorémus et sincéro corde profiteámur: In tua voluntáte pax nostra, Dómine.
Diéi exórdium a tua benignitáte suscépimus,
nobis páriter vitæ novæ concéde inítium.
Qui ómnia creásti providúsque consérvas,
fac ut inspiciámus perénne tui vestígium in creátis.
Qui sánguine tuo novum et ætérnum testaméntum sanxisti,
da ut, quæ præcipis faciéntes, tuo fidéles foederi maneámus.
Qui, in cruce pendens, una cum sánguine aquam de látere effudísti,
hoc salutári flúmine áblue peccáta nostra et civitátem Dei lætífica.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Deus, cuius caritátis ardóre beátus Lauréntius servítio cláruit fidélis et martyrio gloriósus, fac nos amáre quod amávit, et ópere exercére quod dócuit. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. O Dieu, c'est l'ardeur de Ton amour qui a donné au bienheureux Laurent de montrer avec éclat sa fidélité dans le service, et d'accéder à la gloire du martyre ; accorde-nous d'aimer ce qu'il aimait, et d'accomplir ce qu'il a enseigné. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Office de tierce du vendredi 10 août 2018 - St Laurent, diacre et martyr

Hebdomada XVIII per annum XVIIIème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
S. Laurentii, diaconi et martyris St Laurent, diacre et martyr
Festum Fête
Ad Tertiam
Ad Tertiam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Certum tenéntes órdinem,
A la troisième heure du jour,
pio poscámus péctore
en respectant l'ordre fixé,
hora diéi tértia
invoquons de tout notre coeur
trinae virtútis glóriam,
la gloire de la Trinité.
  
Ut simus habitáculum
Puissions nous être la demeure
illi Sancto Spirítui,
de cet Esprit de Sainteté
qui quondam in apóstolis
qui Se répandit autrefois,
hac hora distribútus est.
en cette heure, aux apôtres.
  
Hoc gradiénte órdine,
C'est en suivant aussi cet ordre,
ornávit cuncta spléndide
que le Créateur du Royaume
regni caeléstis cónditor
a tout couronné de beauté
ad nostra aetérna práemia.
pour notre bonheur éternel.
  
Deo Patri sit glória
A Dieu le Père soit la gloire,
eiúsque soli Fílio
et gloire à Son Unique Fils,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit consolateur,
in sempitérna saécula. Amen.
à travers l'infini des siècles.
Ant. 1 Fiat misericórdia tua ut consolétur me, secúndum elóquium tuum.Ant. 1 Que Ta miséricorde me console, selon Ta parole.
Psalmus 118 (119), 73-80
Psaume 118 (119), 73-80
X (Iod)
X (Iod)
Manus tuæ fecérunt me et plasmavérunt me; * da mihi intelléctum, et discam præcépta tua.Ce sont Tes mains qui m'ont fait et qui m'ont façonné: donne-moi l'intelligence pour apprendre Tes commandements.
Qui timent te, vidébunt me et lætabúntur, * quia in verba tua supersperávi.Ceux qui Te craignent, en me voyant, se réjouiront, car j'ai confiance en Ta parole.
Cognóvi, Dómine, quia æquitas iudícia tua, * et in veritáte humiliásti me.Je sais, Seigneur, que Tes jugements sont justes; c'est dans Ta fidélité que Tu m'as humilié.
Fiat misericórdia tua, ut consolétur me, * secúndum elóquium tuum servo tuo.Que Ta bonté soit ma consolation, selon Ta parole donnée à Ton serviteur.
Véniant mihi miseratiónes tuæ, et vivam, * quia lex tua delectátio mea est.Que Ta compassion vienne sur moi, et que je vive, car Ta loi fait mes délices.
Confundántur supérbi, quóniam dolóse incurvavérunt me, * ego autem exercébor in mandátis tuis.Qu'ils soient confondus les orgueilleux qui me maltraitent injustement, moi, je médite Tes ordonnances.
Convertántur mihi timéntes te * et qui novérunt testimónia tua.Qu'ils se tournent vers moi ceux qui Te craignent, et ceux qui connaissent Tes enseignements.
Fiat cor meum immaculátum in iustificatiónibus tuis, * ut non confúndar.Que mon cœur soit tout entier à Tes lois, afin que je ne sois pas confondu.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Fiat misericórdia tua ut consolétur me, secúndum elóquium tuum.Ant. Que Ta miséricorde me console, selon Ta parole.
Ant. 2 Ab insurgéntibus in me prótege me, Deus meus.Ant. 2 Des orgueuilleux, protège moi, Seigneur mon Dieu.
Psalmus 58 (59), 2-5. 10-11. 17-18
Psaume 58 (59), 2-5. 10-11. 17-18
Adversus insurgentes oratio
Prière contre les adversaires orgueilleux
Hæ voces Salvatoris pietatem erga Patrem suum omnes edoceant (Eusebius Cæsariensis).
Voici les paroles du Seigneur, qui enseigne à tous la piété envers son Père (Eusèbe de Césarée).
Eripe me de inimícis meis, Deus meus, * et ab insurgéntibus in me prótege me.Délivre-moi de mes ennemis, ô mon Dieu, protège-moi contre mes adversaires.
Eripe me de operántibus iniquitátem * et de viris sánguinum salva me.Délivre-moi de ceux qui commettent l'iniquité, et sauve-moi des hommes de sang.
Quia ecce insidiáti sunt ánimæ meæ, * irruérunt in me fortes.Car voici qu'ils sont aux aguets pour m'ôter la vie; des hommes violents complotent contre moi.
Neque delíctum, neque peccátum in me est, Dómine; * sine iniquitáte mea currunt et præparántur.Sans que je sois coupable, sans que j'aie péché, Seigneur malgré mon innocence ils accourent et s'embusquent.
Exsúrge in occúrsum meum et vide; † fortitúdo mea, tibi atténdam; * quia, Deus, præsídium meum es.Éveille-Toi, viens au-devant de moi et regarde ; ma force, c'est vers Toi que je regarderai, car Dieu est ma forteresse.
[et tu, Dómine, Deus virtútum, Deus Israel, * evígila ad visitándas omnes gentes;[Toi, Seigneur, Dieu des armées, Dieu d'Israël, lève-Toi pour châtier toutes les nations,
non misereáris ómnibus, * qui infidéliter operántur.sois sans pitié pour ces traîtres et ces malfaiteurs !
 Reverténtur ad vésperam et latrábunt ut canes * et circuíbunt civitátem.Ils reviennent le soir, ils grondent comme le chien, ils font le tour de la ville.
Ecce eructábunt ore suo, et gládius in lábiis eórum: * “Quis enim audit?”Voici que leur bouche vomit l'injure, il y a des glaives sur leurs lèvres : " Qui est-ce qui entend ? " disent-ils.
Et tu, Dómine, deridébis eos, * subsannábis omnes gentes.Et toi, Seigneur, Tu te ris d'eux, Tu te moques de toutes les nations !
Fortitúdo mea, tibi atténdam, * quia, Deus, praesídium meum es.Ma force, c'est vers Toi que je regarderai, car Dieu est ma forteresse.
Deus meus, misericórdia eíus praevéniet me. * Deus fáciet, ut despíciam inimícos meos.Le Dieu qui m'est propice viendra au-devant de moi ; Dieu me fera contempler mes ennemis.
[Ne óccidas eos, * ne quando obliviscátur pópulus meus;[Ne les tue pas, de peur que mon peuple n'oublie;
dispérge illos in virtúte tua et prostérne eos, * protéctor meus, Dómine.fais-les errer par ta puissance et renverse-les, ô Seigneur, notre bouclier.
Peccátum oris eórum, sermo labiórum ipsórum, * et comprehendántur in supérbia sua.Leur bouche pèche à chaque parole de leurs lèvres ; qu'ils soient pris dans leur propre orgueil,
Propter exsecratiónem et mendácium, * quod loquúntur,à cause des malédictions et des mensonges qu'ils profèrent!
consúme eos in furóre, consúme, et non erunt; * et scient quia Deus dominábitur Iácob et fínium terrae.Détruis-les dans ta fureur, détruis-les, et qu'ils ne soient plus; qu'ils sachent que Dieu règne sur Jacob, jusqu'aux extrémités de la terre !
Reverténtur ad vésperam et latrábunt ut canes et circuíbunt civitátem.Ils reviennent le soir ; ils grondent comme le chien, ils font le tour de la ville.
Ipsi errábunt ad manducándum; si vero non fúerint saturáti, murmurábunt. ]Ils errent çà et là, cherchant leur proie, et ils grognent s'ils ne sont pas rassasiés.]
Deus meus, misericórdia eius prævéniet me. * Deus fáciet ut despíciam inimícos meos.Mon Dieu, sa miséricorde me précède. Dieu fera que je contemplerai l'humiliation de mes ennemis.
Ego autem cantábo fortitúdinem tuam * et exsultábo mane misericórdiam tuam,Et moi, je chanterai Ta force, et le matin je célébrerai Ta bonté,
quia factus es præsídium meum * et refúgium meum in die tribulatiónis meæ.car Tu es ma forteresse, un refuge au jour de ma tribulation.
Fortitúdo mea, tibi psallam, † quia, Deus, præsídium meum es: * Deus meus misericórdia mea.O ma force, je chanterai en Ton honneur, car Dieu est ma forteresse, mon Dieu, ma miséricorde.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Ab insurgéntibus in me prótege me, Deus meus.Ant. Des orgueuilleux, protège moi, Seigneur mon Dieu.
Ant. 3 Beátus homo, qui corrípitur a Deo: ipse vúlnerat et medétur.Ant. 3 Heureux l'homme que Dieu châtie! Car Il fait la blessure, et Il la bande.
Psalmus 59 (60)
Psaume 59 (60)
Post calamitatem oratio
Prière après une calamité
In mundo pressuram habetis, sed confidite, ego vici mundum (Io 16, 33).
Vous aurez des épreuves dans le monde, mais prenez confiance, J'ai vaincu le monde (Io 16, 33).
Deus, reppulísti nos, destruxísti nos. * Irátus es. Convértere ad nos!O Dieu, Tu nous a rejetés, Tu nous a dispersés : Tu étais irrité. Rends-nous Ta faveur !
Concussísti terram, confregísti eam; * sana contritiónes eius, quia commóta est.Tu as ébranlé le pays, Tu l'as déchiré : répare ses brèches, car il chancelle.
Ostendísti pópulo tuo dura, * potásti nos vino vertíginis.Tu as fait voir à Ton peuple de rudes épreuves, Tu nous a fait boire un vin de vertige.
Dedísti metuéntibus te signum, * ut fúgiant a fácie arcus.Mais Tu as donné à ceux qui Te craignent une bannière, afin qu'elle s'élève à cause de Ta vérité.
Ut liberéntur dilécti tui, * salvos fac déxtera tua et exáudi nos.Afin que Tes bien-aimés soient délivrés, sauve par Ta droite, et exauce-nous.
Deus locútus est in sancto suo: † «Lætábor et partíbor Síchimam * et convállem Succoth metíbor.Dieu a parlé dans sa sainteté : « Je tressaillirai de joie. J'aurai Sichem en partage, et je mesurerai la vallée de Succoth.
Meus est Gálaad et meus est Manásses * et Ephraim fortitúdo cápitis mei.Galaad est à moi, à moi Manassé, et Ephraim est l'armure de ma tête.
Iuda sceptrum meum, * Moab olla lavácri mei.Et Juda mon sceptre, Moab est le bassin où je me lave.
Super Idumæam exténdam calceaméntum meum, * super Philistæam vociferábor».Sur Edom je jette ma sandale; terre des Philistins, pousse des acclamations en mon honneur ».
Quis addúcet me in civitátem munítam? * Quis dedúcet me usque in Idumæam?Qui me mènera à la ville forte? Qui me conduira à Edom?
Nonne tu, Deus, qui reppulísti nos, * et non egrediéris, Deus, in virtútibus nostris?N'est-ce pas Toi, ô Dieu, qui nous avais rejetés, ô Dieu, qui ne sortais plus avec nos armées ?
Da nobis auxílium de tribulatióne, * quia vana salus hóminis.Prête-nous Ton secours contre l'oppresseur ! Le secours de l'homme n'est que vanité.
In Deo faciémus virtútem, * et ipse conculcábit tribulántes nos.Avec Dieu nous accomplirons des exploits ; Il écrasera nos ennemis.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Beátus homo, qui corrípitur a Deo: ipse vúlnerat et medétur.Ant. Heureux l'homme que Dieu châtie! Car Il fait la blessure, et Il la bande.
Lectio brevis (1 Petr 5, 10-11)
Lecture brève (1 Petr 5, 10-11)
Deus omnis grátiæ, qui vocávit vos in ætérnam suam glóriam in Christo Iesu, módicum passos ipse perfíciet, confirmábit, solidábit, fundábit. Ipsi impérium in sæcula sæculórum. Amen.Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés à Sa gloire éternelle dans le Christ, après quelques souffrances, achèvera Lui-même son oeuvre, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables. A Lui soient la gloire et la puissance aux siècles des siècles. Amen.
V/. Stola iucunditátis índuit eum Dóminus.
R/. Et corónam pulchritúdinis pósuit super caput eius.
V/. Le Seigneur l'a revêtu d'une robe de joie. R/. Il a posé sur sa tête une couronne de beauté.
Orémus. Prions.
Dómine Iesu Christe, qui hora tértia ad crucis poenam ductus es pro mundi salúte, te súpplices exorámus, ut et de prætéritis malis semper apud te véniam impetrémus, et de futúris iúgiter habeámus custódiam. Qui vivis et regnas in sæcula sæculórum.Nous Te supplions instamment, Seigneur Jésus, à l'heure où Tu fus conduit à la croix pour le salut du monde: pardonne-nous les fautes commises et protège-nous pour l'avenir. Toi qui vis et règnes pour les siècles des siècles.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Tertiam - psalmodia complementaria

A Tierce - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Fiat misericórdia tua ut consolétur me, secúndum elóquium tuum.Ant. 1 Que Ta miséricorde me console, selon Ta parole.
Psalmus 119 (120)
Psaume 119 (120)
Desiderium pacis
Désir de paix
In tribulatione patientes, orationi instantes (Rom 12, 12).
Soyez patients dans l'affliction, assidus à la prière, (Rom 12, 12).
Ad Dóminum, cum tribulárer, clamávi, * et exaudívit me.Vers le Seigneur, dans ma détresse, j'ai crié, et Il m'a exaucé:
Dómine, líbera ánimam meam a lábiis mendácii, * a língua dolósa.« Seigneur, délivre mon âme de la lèvre de mensonge, de la langue astucieuse! »
Quid detur tibi aut quid apponátur tibi, * língua dolósa?Que te sera-t-il donné, quel sera ton profit, langue perfide?
Sagíttæ poténtis acútæ * cum carbónibus iuniperórum.Les flèches aiguës du Tout-puissant, avec les charbons ardents du genêt.
Heu mihi, quia peregrinátus sum in Mosoch, * habitávi ad tabernácula Cedar!Malheureux que je suis de séjourner dans Mések, d'habiter sous les tentes de Cédar !
Multum íncola fuit ánima mea * cum his, qui odérunt pacem.Trop longtemps j'ai demeuré avec ceux qui haïssent la paix.
Ego eram pacíficus; * cum loquébar, illi impugnábant me.Je suis un homme de paix et, quand je leur parle, ils sont pour la guerre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Ab insurgéntibus in me prótege me, Deus meus.Ant. 2 Des orgueuilleux, protège moi, Seigneur mon Dieu.
Psalmus 120 (121)
Psaume 120 (121)
Custos populi
Garde du peuple
Non esurient amplius, neque sitient amplius, neque cadet super illos sol neque ullus æstus (Ap 7, 16).
Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, la brûlure du soleil ne les accablera plus. (Ap 7, 16).
Levábo óculos meos in montes: * unde véniet auxílium mihi?Je lève les yeux vers les montagnes : d'où me viendra le secours?
Auxílium meum a Dómino, * qui fecit cælum et terram.Mon secours viendra du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Non dabit in commotiónem pedem tuum, * neque dormitábit, qui custódit te.Il ne permettra pas que ton pied trébuche; celui qui te garde ne sommeillera pas.
Ecce non dormitábit neque dórmiet, * qui custódit Israel.Non, il ne sommeille ni ne dort, celui qui garde Israël.
Dóminus custódit te, † Dóminus umbráculum tuum, * ad manum déxteram tuam.Le Seigneur est ton gardien, le Seigneur est ton abri, toujours à ta droite.
Per diem sol non percútiet te, * neque luna per noctem.Pendant le jour le soleil ne te frappera point, ni la lune pendant la nuit.
Dóminus custódiet te ab omni malo; * custódiet ánimam tuam Dóminus.Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ton âme.
Dóminus custódiet intróitum tuum et éxitum tuum * ex hoc nunc et usque in sæculumLe Seigneur gardera ton départ et ton arrivée, maintenant et à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Ab insurgéntibus in me prótege me, Deus meus.Ant. 3 Des orgueuilleux, protège moi, Seigneur mon Dieu.
Psalmus 121 (122)
Psaume 121 (122)
Civitas sancta Ierusalem
La cité sainte de Jérusalem
Accessistis ad Sion montem et civitatem Dei viventis, Ierusalem cælestem (Hebr 12, 22).
Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant qui est la Jérusalem céleste (Hebr 12, 22).
Lætátus sum in eo quod dixérunt mihi: * «In domum Dómini íbimus» .J'ai été dans la joie quand on m'a dit: « Allons à la maison du Seigneur »
Stantes iam sunt pedes nostri * in portis tuis, Ierúsalem.Enfin nos pieds s'arrêtent à tes portes, Jérusalem.
Ierúsalem, quæ ædificáta est ut cívitas, * sibi compácta in idípsum.Jérusalem, tu es bâtie comme une ville où tout se tient ensemble.
Illuc enim ascendérunt tribus, tribus Dómini, * testimónium Israel, ad confiténdum nómini Dómini.Là montent les tribus, les tribus du Seigneur, selon la loi d'Israël, pour louer le nom du Seigneur.
Quia illic sedérunt sedes ad iudícium, *sedes domus David.Là sont établis des sièges pour le jugement, les sièges de la maison de David.
Rogáte, quæ ad pacem sunt Ierúsalem: * «Secúri sint diligéntes te!Faites des voeux pour Jérusalem: « Qu'ils soient en sûreté ceux qui t'aiment !
Fiat pax in muris tuis, * et secúritas in túrribus tuis! ».Que la paix règne dans tes murs, la prospérité dans tes palais ! »
Propter fratres meos et próximos meos * loquar: «Pax in te! ».A cause de mes frères et de mes amis, je dis : «Paix sur toi ! ».
Propter domum Dómini Dei nostri * exquíram bona tibi.A cause de la maison du Seigneur, notre Dieu, je désire pour toi le bonheur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Messe du vendredi 10 août 2018 - St Laurent, diacre et martyr

Hebdomada XVIII per annum XVIIIème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
S. Laurentii, diaconi et martyris St Laurent, diacre et martyr
Festum Fête


Introitus Introït
Ps. 95, 6
CONFÉSSIO et pulchritúdo in conspéctu eius: sánctitas et magnificéntia in sanctificatióne eius. Ps. ibid., 1 Cantáte Dómino cánticum novum: cantáte Dómino, omnis terra. V/. Glória Patri. La louange et la splendeur sont en Sa présence; la sainteté et la magnificence dans Son sanctuaire. Ps. Chantez au Seigneur un cantique nouveau; chantez au Seigneur, toute la terre. V/. Gloire au Père.
OrémusPrions
Collecta
Collecte
Deus, cuius caritátis ardóre beátus Lauréntius servítio cláruit fidélis et martyrio gloriósus, fac nos amáre quod amávit, et ópere exercére quod dócuit. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. O Dieu, c'est l'ardeur de Ton amour qui a donné au bienheureux Laurent de montrer avec éclat sa fidélité dans le service, et d'accéder à la gloire du martyre ; accorde-nous d'aimer ce qu'il aimait, et d'accomplir ce qu'il a enseigné. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Ad Corinthios II (9,6-10)
Fratres: Qui parce séminat, parce et metet; et, qui séminat in benedictiónibus, in benedictiónibus et metet. Unusquísque prout destinávit corde suo, non ex tristítia aut ex necessitáte; hílarem enim datórem díligit Deus. Potens est autem Deus omnem grátiam abundáre fácere in vobis, ut, in ómnibus semper omnem sufficiéntiam habéntes, abundétis in omne opus bonum, sicut scriptum est: “Dispérsit, dedit paupéribus; iustítia eíus manet in aetérnum.” Qui autem adminístrat semen seminánti, et panem ad manducándum praestábit et multiplicábit semen vestrum et augébit increménta frugum iustítiae vestrae. Frères : Je vous le dis : Celui qui sème chichement (peu) moissonnera chichement (peu) ; et celui qui sème abondamment (dans les bénédictions) moissonnera aussi abondamment (dans les bénédictions). Que chacun donne selon qu'il l'a résolu dans son cœur, non avec tristesse, ni par contrainte ; car Dieu aime celui qui donne avec joie. Et Dieu est puissant pour vous combler de toute grâce, de sorte qu'ayant toujours en toutes choses une entière suffisance, vous ayez abondamment de quoi faire toutes sortes de bonnes œuvres, selon qu'il est écrit : Il a répandu, il a donné aux pauvres ; sa justice demeure éternellement. Et celui qui fournit la semence au semeur lui donnera aussi du pain pour se nourrir, et il multipliera votre semence, et il augmentera de plus en plus les fruits de votre justice.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 16, 3
R/. Probásti, Dómine, cor meum, et visitásti nocte. V/. Igne me examinásti, et non est invénta in me iníquitas. R/. Tu as éprouvé mon cœur, et Tu l’as visité durant la nuit. V/. Tu m’as éprouvé (en me faisant passer) par le feu, et l’iniquité ne s’est point trouvée en moi.
Allelúia. Allelúia.
R/. Allelúia. V/. Levíta Lauréntius bonum opus operátus est: qui per signum Crucis caecos illuminávit. R/. Alléluia. V/. Le diacre Laurent a fait une bonne œuvre, lui qui par le signe de la Croix, a rendu la vue aux aveugles.
Evangelium Evangile
Io (12,24-26)
In illo tempore: Dixit Iesus discipulis suis: Amen, amen dico vobis: Nisi granum fruménti cadens in terram mórtuum fúerit, ipsum solum manet; si autem mórtuum fúerit, multum fructum affert. Qui amat ánimam suam, perdit eam; et, qui odit ánimam suam in hoc mundo, in vitam aetérnam custódiet eam. Si quis mihi minístrat, me sequátur, et ubi sum ego, illic et miníster meus erit; si quis mihi ministráverit, honorificábit eum Pater. En ce temps là, Jésus dit à Ses disciples : En vérité, en vérité, Je vous le dis, si le grain de froment qui tombe en terre ne meurt pas, il demeure seul; mais, s'il meurt, il porte beaucoup de fruit. Celui qui aime sa vie, la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde, la conserve pour la vie éternelle. Si quelqu'un Me sert, qu'il Me suive; et là où Je suis, Mon serviteur sera aussi. Si quelqu'un Me sert, Mon Père l'honorera.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 95, 6
Conféssio et pulchritúdo in cospéctu eius: sánctitas et magnificéntia in sanctificatióne eius. La louange et la splendeur (beauté) sont devant lui ; la sainteté et la magnificence dans son sanctuaire
Communio Communion
Ioann. 12, 26
Qui mihi minístrat, me sequátur: et ubi ego sum, illic et miníster meus erit. Si quelqu'un Me sert, qu'il Me suive; et là où Je suis, Mon serviteur sera aussi.

Modifications aux messes lues :

Office de sexte du vendredi 10 août 2018 - St Laurent, diacre et martyr

Hebdomada XVIII per annum XVIIIème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
S. Laurentii, diaconi et martyris St Laurent, diacre et martyr
Festum Fête
Ad Sextam
Ad Sextam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Dicámus laudes Dómino
Chantons au Seigneur nos louanges
fervénte prompti spíritu;
dans l'ardeur d'une âme empressée,
hora volúta séxies
voici venue la sixième heure
nos ad orándum próvocat.
qui nous invite à la prière.
  
In hac enim fidélibus
Car la gloire du vrai salut,
verae salútis glória
du sacrifice de l'Agneau,
beáti Agni hóstia
advient en cette heure aux croyants
crucis virtúte rédditur.
par la puissance de la croix.
  
Cuius luce claríssima
A l'éclat dont elle rayonne,
tenébricat merídies,
le plein midi n'est que ténèbres;
sumámus toto péctore
accueillons d'un coeur sans réserve
tanti splendóris grátiam.
la grâce de cette splendeur.
  
Deo Patri sit glória
A Dieu le Père soit la gloire,
eiúsque soli Fílio
et gloire à Son Unique Fils,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit consolateur,
in sempitérna saécula. Amen.
à travers l'infini des siècles.
Ant. 1 Fiat misericórdia tua ut consolétur me, secúndum elóquium tuum.Ant. 1 Que Ta miséricorde me console, selon Ta parole.
Psalmus 118 (119), 73-80
Psaume 118 (119), 73-80
X (Iod)
X (Iod)
Manus tuæ fecérunt me et plasmavérunt me; * da mihi intelléctum, et discam præcépta tua.Ce sont Tes mains qui m'ont fait et qui m'ont façonné: donne-moi l'intelligence pour apprendre Tes commandements.
Qui timent te, vidébunt me et lætabúntur, * quia in verba tua supersperávi.Ceux qui Te craignent, en me voyant, se réjouiront, car j'ai confiance en Ta parole.
Cognóvi, Dómine, quia æquitas iudícia tua, * et in veritáte humiliásti me.Je sais, Seigneur, que Tes jugements sont justes; c'est dans Ta fidélité que Tu m'as humilié.
Fiat misericórdia tua, ut consolétur me, * secúndum elóquium tuum servo tuo.Que Ta bonté soit ma consolation, selon Ta parole donnée à Ton serviteur.
Véniant mihi miseratiónes tuæ, et vivam, * quia lex tua delectátio mea est.Que Ta compassion vienne sur moi, et que je vive, car Ta loi fait mes délices.
Confundántur supérbi, quóniam dolóse incurvavérunt me, * ego autem exercébor in mandátis tuis.Qu'ils soient confondus les orgueilleux qui me maltraitent injustement, moi, je médite Tes ordonnances.
Convertántur mihi timéntes te * et qui novérunt testimónia tua.Qu'ils se tournent vers moi ceux qui Te craignent, et ceux qui connaissent Tes enseignements.
Fiat cor meum immaculátum in iustificatiónibus tuis, * ut non confúndar.Que mon cœur soit tout entier à Tes lois, afin que je ne sois pas confondu.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Fiat misericórdia tua ut consolétur me, secúndum elóquium tuum.Ant. Que Ta miséricorde me console, selon Ta parole.
Ant. 2 Ab insurgéntibus in me prótege me, Deus meus.Ant. 2 Des orgueuilleux, protège moi, Seigneur mon Dieu.
Psalmus 58 (59), 2-5. 10-11. 17-18
Psaume 58 (59), 2-5. 10-11. 17-18
Adversus insurgentes oratio
Prière contre les adversaires orgueilleux
Hæ voces Salvatoris pietatem erga Patrem suum omnes edoceant (Eusebius Cæsariensis).
Voici les paroles du Seigneur, qui enseigne à tous la piété envers son Père (Eusèbe de Césarée).
Eripe me de inimícis meis, Deus meus, * et ab insurgéntibus in me prótege me.Délivre-moi de mes ennemis, ô mon Dieu, protège-moi contre mes adversaires.
Eripe me de operántibus iniquitátem * et de viris sánguinum salva me.Délivre-moi de ceux qui commettent l'iniquité, et sauve-moi des hommes de sang.
Quia ecce insidiáti sunt ánimæ meæ, * irruérunt in me fortes.Car voici qu'ils sont aux aguets pour m'ôter la vie; des hommes violents complotent contre moi.
Neque delíctum, neque peccátum in me est, Dómine; * sine iniquitáte mea currunt et præparántur.Sans que je sois coupable, sans que j'aie péché, Seigneur malgré mon innocence ils accourent et s'embusquent.
Exsúrge in occúrsum meum et vide; † fortitúdo mea, tibi atténdam; * quia, Deus, præsídium meum es.Éveille-Toi, viens au-devant de moi et regarde ; ma force, c'est vers Toi que je regarderai, car Dieu est ma forteresse.
[et tu, Dómine, Deus virtútum, Deus Israel, * evígila ad visitándas omnes gentes;[Toi, Seigneur, Dieu des armées, Dieu d'Israël, lève-Toi pour châtier toutes les nations,
non misereáris ómnibus, * qui infidéliter operántur.sois sans pitié pour ces traîtres et ces malfaiteurs !
 Reverténtur ad vésperam et latrábunt ut canes * et circuíbunt civitátem.Ils reviennent le soir, ils grondent comme le chien, ils font le tour de la ville.
Ecce eructábunt ore suo, et gládius in lábiis eórum: * “Quis enim audit?”Voici que leur bouche vomit l'injure, il y a des glaives sur leurs lèvres : " Qui est-ce qui entend ? " disent-ils.
Et tu, Dómine, deridébis eos, * subsannábis omnes gentes.Et toi, Seigneur, Tu te ris d'eux, Tu te moques de toutes les nations !
Fortitúdo mea, tibi atténdam, * quia, Deus, praesídium meum es.Ma force, c'est vers Toi que je regarderai, car Dieu est ma forteresse.
Deus meus, misericórdia eíus praevéniet me. * Deus fáciet, ut despíciam inimícos meos.Le Dieu qui m'est propice viendra au-devant de moi ; Dieu me fera contempler mes ennemis.
[Ne óccidas eos, * ne quando obliviscátur pópulus meus;[Ne les tue pas, de peur que mon peuple n'oublie;
dispérge illos in virtúte tua et prostérne eos, * protéctor meus, Dómine.fais-les errer par ta puissance et renverse-les, ô Seigneur, notre bouclier.
Peccátum oris eórum, sermo labiórum ipsórum, * et comprehendántur in supérbia sua.Leur bouche pèche à chaque parole de leurs lèvres ; qu'ils soient pris dans leur propre orgueil,
Propter exsecratiónem et mendácium, * quod loquúntur,à cause des malédictions et des mensonges qu'ils profèrent!
consúme eos in furóre, consúme, et non erunt; * et scient quia Deus dominábitur Iácob et fínium terrae.Détruis-les dans ta fureur, détruis-les, et qu'ils ne soient plus; qu'ils sachent que Dieu règne sur Jacob, jusqu'aux extrémités de la terre !
Reverténtur ad vésperam et latrábunt ut canes et circuíbunt civitátem.Ils reviennent le soir ; ils grondent comme le chien, ils font le tour de la ville.
Ipsi errábunt ad manducándum; si vero non fúerint saturáti, murmurábunt. ]Ils errent çà et là, cherchant leur proie, et ils grognent s'ils ne sont pas rassasiés.]
Deus meus, misericórdia eius prævéniet me. * Deus fáciet ut despíciam inimícos meos.Mon Dieu, sa miséricorde me précède. Dieu fera que je contemplerai l'humiliation de mes ennemis.
Ego autem cantábo fortitúdinem tuam * et exsultábo mane misericórdiam tuam,Et moi, je chanterai Ta force, et le matin je célébrerai Ta bonté,
quia factus es præsídium meum * et refúgium meum in die tribulatiónis meæ.car Tu es ma forteresse, un refuge au jour de ma tribulation.
Fortitúdo mea, tibi psallam, † quia, Deus, præsídium meum es: * Deus meus misericórdia mea.O ma force, je chanterai en Ton honneur, car Dieu est ma forteresse, mon Dieu, ma miséricorde.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Ab insurgéntibus in me prótege me, Deus meus.Ant. Des orgueuilleux, protège moi, Seigneur mon Dieu.
Ant. 3 Beátus homo, qui corrípitur a Deo: ipse vúlnerat et medétur.Ant. 3 Heureux l'homme que Dieu châtie! Car Il fait la blessure, et Il la bande.
Psalmus 59 (60)
Psaume 59 (60)
Post calamitatem oratio
Prière après une calamité
In mundo pressuram habetis, sed confidite, ego vici mundum (Io 16, 33).
Vous aurez des épreuves dans le monde, mais prenez confiance, J'ai vaincu le monde (Io 16, 33).
Deus, reppulísti nos, destruxísti nos. * Irátus es. Convértere ad nos!O Dieu, Tu nous a rejetés, Tu nous a dispersés : Tu étais irrité. Rends-nous Ta faveur !
Concussísti terram, confregísti eam; * sana contritiónes eius, quia commóta est.Tu as ébranlé le pays, Tu l'as déchiré : répare ses brèches, car il chancelle.
Ostendísti pópulo tuo dura, * potásti nos vino vertíginis.Tu as fait voir à Ton peuple de rudes épreuves, Tu nous a fait boire un vin de vertige.
Dedísti metuéntibus te signum, * ut fúgiant a fácie arcus.Mais Tu as donné à ceux qui Te craignent une bannière, afin qu'elle s'élève à cause de Ta vérité.
Ut liberéntur dilécti tui, * salvos fac déxtera tua et exáudi nos.Afin que Tes bien-aimés soient délivrés, sauve par Ta droite, et exauce-nous.
Deus locútus est in sancto suo: † «Lætábor et partíbor Síchimam * et convállem Succoth metíbor.Dieu a parlé dans sa sainteté : « Je tressaillirai de joie. J'aurai Sichem en partage, et je mesurerai la vallée de Succoth.
Meus est Gálaad et meus est Manásses * et Ephraim fortitúdo cápitis mei.Galaad est à moi, à moi Manassé, et Ephraim est l'armure de ma tête.
Iuda sceptrum meum, * Moab olla lavácri mei.Et Juda mon sceptre, Moab est le bassin où je me lave.
Super Idumæam exténdam calceaméntum meum, * super Philistæam vociferábor».Sur Edom je jette ma sandale; terre des Philistins, pousse des acclamations en mon honneur ».
Quis addúcet me in civitátem munítam? * Quis dedúcet me usque in Idumæam?Qui me mènera à la ville forte? Qui me conduira à Edom?
Nonne tu, Deus, qui reppulísti nos, * et non egrediéris, Deus, in virtútibus nostris?N'est-ce pas Toi, ô Dieu, qui nous avais rejetés, ô Dieu, qui ne sortais plus avec nos armées ?
Da nobis auxílium de tribulatióne, * quia vana salus hóminis.Prête-nous Ton secours contre l'oppresseur ! Le secours de l'homme n'est que vanité.
In Deo faciémus virtútem, * et ipse conculcábit tribulántes nos.Avec Dieu nous accomplirons des exploits ; Il écrasera nos ennemis.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Beátus homo, qui corrípitur a Deo: ipse vúlnerat et medétur.Ant. Heureux l'homme que Dieu châtie! Car Il fait la blessure, et Il la bande.
Lectio brevis (Iac 1, 12)
Lecture brève (Iac 1, 12)
Beátus vir, qui suffert tentatiónem, quia, cum probátus fúerit, accípiet corónam vitæ, quam repromísit Deus diligéntibus se.Heureux l'homme qui supportera l'épreuve! Devenu un homme éprouvé, il recevra la couronne de vie que Dieu a promise à ceux qui l'aiment.
Orémus. Prions.
Dómine Iesu Christe, qui pæniténtem latrónem de patíbulo crucis in regnum tuum transíre fecísti, peccáta nostra confiténtes te cum fidúcia deprecámur, ut post mortem nos fácias paradísi portas introíre gaudéntes. Qui vivis et regnas in sæcula sæculórum.Seigneur Jésus Christ, Toi qui as fait passer de la croix dans Ton Royaume le malfaiteur qui reconnaissait ses fautes, nous Te supplions avec confiance en confessant nos péchés: fais-nous passer, après notre mort, les portes du paradis dans la joie. Toi qui vis et règnes pour les siècles des siècles.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Sextam - psalmodia complementaria

A Sexte - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Fiat misericórdia tua ut consolétur me, secúndum elóquium tuum.Ant. 1 Que Ta miséricorde me console, selon Ta parole.
Psalmus 122 (123)
Psaume 122 (123)
Dominus fiducia populi
Le Seigneur, confiance du peuple
Duo cæci... clamaverunt: «Domine, miserere nostri, Fili David» (Mt 20, 30).
Deux aveugles… crièrent « Seigneur, aie pitié de nous, Fils de David » (Mt 20, 30).
Ad te levávi óculos meos, * qui hábitas in cælis.J'élève mes yeux vers Toi, ô toi qui siège dans les cieux!
Ecce sicut óculi servórum ad manus dominórum suórum, * sicut óculi ancíllæ ad manus dóminæ suæ,Comme l'oeil du serviteur est fixé sur la main de son maître, et l'oeil de la servante sur la main de sa maîtresse,
ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, * donec misereátur nostri.ainsi nos yeux sont fixés sur le Seigneur, notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri, * quia multum repléti sumus despectióne;Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous n'avons été que trop rassasiés d'opprobres.
quia multum repléta est ánima nostra * derisióne abundántium et despectióne superbórum.Notre âme n'a été que trop rassasiée de la moquerie des superbes, du mépris des orgueilleux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Ab insurgéntibus in me prótege me, Deus meus.Ant. 2 Des orgueuilleux, protège moi, Seigneur mon Dieu.
Psalmus 123 (124)
Psaume 123 (124)
Adiutorium nostrum in nomine Domini
Notre secours est dans le nom du Seigneur
Dixit Dominus Paulo: «Noli timere ... quia ego sum tecum» (Act 18, 9-10).
Le Seigneur dit à Paul : «ne crains pas ... Je suis avec toi» (Act 18, 9-10).
Nisi quia Dóminus erat in nobis, dicat nunc Israel, † nisi quia Dóminus erat in nobis, * cum exsúrgerent hómines in nos:Si le Seigneur n'eût été pour nous, qu'Israël le proclame, si le Seigneur n'eût été pour nous, quand les hommes se sont élevés contre nous.
forte vivos deglutíssent nos, * cum irascerétur furor eórum in nos.Ils nous auraient dévorés tout vivants, quand leur colère s'est allumée contre nous.
Fórsitan aqua absorbuísset nos, † torrens pertransísset ánimam nostram * fórsitan pertransíssent ánimam nostram aquæ intumescéntes.Les eaux nous auraient engloutis, le torrent eût passé sur notre âme; sur notre âme auraient passé les eaux impétueuses.
Benedíctus Dóminus; * qui non dedit nos in direptiónem déntibus eórum.Béni soit le Seigneur, qui ne nous a pas livrés à leurs dents.
Anima nostra sicut passer erépta est * de láqueo venántium:Notre âme, comme le passereau, s'est échappée du filet de l'oiseleur :
láqueus contrítus est, * et nos erépti sumus.le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Adiutórium nostrum in nómine Dómini, * qui fecit cælum et terram.Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Beátus homo, qui corrípitur a Deo: ipse vúlnerat et medétur.Ant. 3 Heureux l'homme que Dieu châtie! Car Il fait la blessure, et Il la bande.
Psalmus 124 (125)
Psaume 124 (125)
Dominus custos populi sui
Le Seigneur prend soin de son peuple
Pax super Israel Dei (Gal 6, 16).
La paix de Dieu sur Israël (Gal 6, 16).
Qui confídunt in Dómino sicut mons Sion: * non commovébitur, in ætérnum manet.Ceux qui se confient dans le Seigneur sont comme la montagne de Sion: elle ne chancelle point, elle est établie pour toujours.
Ierúsalem, montes in circúitu eius, † et Dóminus in circúitu pópuli sui * ex hoc nunc et usque in sæculum.Jérusalem a autour d'elle une ceinture de montagnes: ainsi le Seigneur entoure Son peuple, dès maintenant et à jamais.
Quia non requiéscet virga iniquitátis super sortem iustórum, * ut non exténdant iusti ad iniquitátem manus suas.Le sceptre des méchants ne restera pas sur l'héritage des justes, afin que les justes ne portent pas aussi leurs mains vers l'iniquité.
Bénefac, Dómine, bonis * et rectis corde.Seigneur, répands Tes bontés sur les bons, et sur ceux qui ont le coeur droit.
Declinántes autem per vias pravas † addúcet Dóminus cum operántibus iniquitátem. * Pax super Israel!Mais sur ceux qui se détournent en des voies tortueuses, que le Seigneur les abandonne avec ceux qui font le mal. Paix sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Office de none du vendredi 10 août 2018 - St Laurent, diacre et martyr

Hebdomada XVIII per annum XVIIIème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
S. Laurentii, diaconi et martyris St Laurent, diacre et martyr
Festum Fête
Ad Nonam
Ad Nonam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Ternis horárum términis
Déjà la grâce du Seigneur
volútis dante Dómino,
trois fois nous a donné trois heures ;
trinum perfécte et únicum
avec amour nous chantons Dieu,
ipsum devóti psállimus.
Trinité, parfaite unité
  
Sacrum Dei mystérium
Gardons en des cœoeurs purifiés
puro tenéntes péctore,
le mystère sacré de Dieu
Petri magístri régula
et puisque le magistère de Pierre
signo salútis pródita,
fut confirmé par un miracle,
  
Et nos psallámus spíritu,
Chantons nous aussi dans l'Esprit
haeréntes sic apóstolis,
en nous attachant aux apôtres
ut plantas adhuc débiles
pour que, par la force du Christ,
Christi virtúte dírigant.
ils rendent plus fermes nos pas.
  
Deo Patri sit glória
A Dieu le Père soit la gloire,
eiúsque soli Fílio
et gloire à Son Unique Fils,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit Consolateur,
in sempitérna saécula. Amen.
à travers l'infini des siècles.
Ant. 1 Fiat misericórdia tua ut consolétur me, secúndum elóquium tuum.Ant. 1 Que Ta miséricorde me console, selon Ta parole.
Psalmus 118 (119), 73-80
Psaume 118 (119), 73-80
X (Iod)
X (Iod)
Manus tuæ fecérunt me et plasmavérunt me; * da mihi intelléctum, et discam præcépta tua.Ce sont Tes mains qui m'ont fait et qui m'ont façonné: donne-moi l'intelligence pour apprendre Tes commandements.
Qui timent te, vidébunt me et lætabúntur, * quia in verba tua supersperávi.Ceux qui Te craignent, en me voyant, se réjouiront, car j'ai confiance en Ta parole.
Cognóvi, Dómine, quia æquitas iudícia tua, * et in veritáte humiliásti me.Je sais, Seigneur, que Tes jugements sont justes; c'est dans Ta fidélité que Tu m'as humilié.
Fiat misericórdia tua, ut consolétur me, * secúndum elóquium tuum servo tuo.Que Ta bonté soit ma consolation, selon Ta parole donnée à Ton serviteur.
Véniant mihi miseratiónes tuæ, et vivam, * quia lex tua delectátio mea est.Que Ta compassion vienne sur moi, et que je vive, car Ta loi fait mes délices.
Confundántur supérbi, quóniam dolóse incurvavérunt me, * ego autem exercébor in mandátis tuis.Qu'ils soient confondus les orgueilleux qui me maltraitent injustement, moi, je médite Tes ordonnances.
Convertántur mihi timéntes te * et qui novérunt testimónia tua.Qu'ils se tournent vers moi ceux qui Te craignent, et ceux qui connaissent Tes enseignements.
Fiat cor meum immaculátum in iustificatiónibus tuis, * ut non confúndar.Que mon cœur soit tout entier à Tes lois, afin que je ne sois pas confondu.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Fiat misericórdia tua ut consolétur me, secúndum elóquium tuum.Ant. Que Ta miséricorde me console, selon Ta parole.
Ant. 2 Ab insurgéntibus in me prótege me, Deus meus.Ant. 2 Des orgueuilleux, protège moi, Seigneur mon Dieu.
Psalmus 58 (59), 2-5. 10-11. 17-18
Psaume 58 (59), 2-5. 10-11. 17-18
Adversus insurgentes oratio
Prière contre les adversaires orgueilleux
Hæ voces Salvatoris pietatem erga Patrem suum omnes edoceant (Eusebius Cæsariensis).
Voici les paroles du Seigneur, qui enseigne à tous la piété envers son Père (Eusèbe de Césarée).
Eripe me de inimícis meis, Deus meus, * et ab insurgéntibus in me prótege me.Délivre-moi de mes ennemis, ô mon Dieu, protège-moi contre mes adversaires.
Eripe me de operántibus iniquitátem * et de viris sánguinum salva me.Délivre-moi de ceux qui commettent l'iniquité, et sauve-moi des hommes de sang.
Quia ecce insidiáti sunt ánimæ meæ, * irruérunt in me fortes.Car voici qu'ils sont aux aguets pour m'ôter la vie; des hommes violents complotent contre moi.
Neque delíctum, neque peccátum in me est, Dómine; * sine iniquitáte mea currunt et præparántur.Sans que je sois coupable, sans que j'aie péché, Seigneur malgré mon innocence ils accourent et s'embusquent.
Exsúrge in occúrsum meum et vide; † fortitúdo mea, tibi atténdam; * quia, Deus, præsídium meum es.Éveille-Toi, viens au-devant de moi et regarde ; ma force, c'est vers Toi que je regarderai, car Dieu est ma forteresse.
[et tu, Dómine, Deus virtútum, Deus Israel, * evígila ad visitándas omnes gentes;[Toi, Seigneur, Dieu des armées, Dieu d'Israël, lève-Toi pour châtier toutes les nations,
non misereáris ómnibus, * qui infidéliter operántur.sois sans pitié pour ces traîtres et ces malfaiteurs !
 Reverténtur ad vésperam et latrábunt ut canes * et circuíbunt civitátem.Ils reviennent le soir, ils grondent comme le chien, ils font le tour de la ville.
Ecce eructábunt ore suo, et gládius in lábiis eórum: * “Quis enim audit?”Voici que leur bouche vomit l'injure, il y a des glaives sur leurs lèvres : " Qui est-ce qui entend ? " disent-ils.
Et tu, Dómine, deridébis eos, * subsannábis omnes gentes.Et toi, Seigneur, Tu te ris d'eux, Tu te moques de toutes les nations !
Fortitúdo mea, tibi atténdam, * quia, Deus, praesídium meum es.Ma force, c'est vers Toi que je regarderai, car Dieu est ma forteresse.
Deus meus, misericórdia eíus praevéniet me. * Deus fáciet, ut despíciam inimícos meos.Le Dieu qui m'est propice viendra au-devant de moi ; Dieu me fera contempler mes ennemis.
[Ne óccidas eos, * ne quando obliviscátur pópulus meus;[Ne les tue pas, de peur que mon peuple n'oublie;
dispérge illos in virtúte tua et prostérne eos, * protéctor meus, Dómine.fais-les errer par ta puissance et renverse-les, ô Seigneur, notre bouclier.
Peccátum oris eórum, sermo labiórum ipsórum, * et comprehendántur in supérbia sua.Leur bouche pèche à chaque parole de leurs lèvres ; qu'ils soient pris dans leur propre orgueil,
Propter exsecratiónem et mendácium, * quod loquúntur,à cause des malédictions et des mensonges qu'ils profèrent!
consúme eos in furóre, consúme, et non erunt; * et scient quia Deus dominábitur Iácob et fínium terrae.Détruis-les dans ta fureur, détruis-les, et qu'ils ne soient plus; qu'ils sachent que Dieu règne sur Jacob, jusqu'aux extrémités de la terre !
Reverténtur ad vésperam et latrábunt ut canes et circuíbunt civitátem.Ils reviennent le soir ; ils grondent comme le chien, ils font le tour de la ville.
Ipsi errábunt ad manducándum; si vero non fúerint saturáti, murmurábunt. ]Ils errent çà et là, cherchant leur proie, et ils grognent s'ils ne sont pas rassasiés.]
Deus meus, misericórdia eius prævéniet me. * Deus fáciet ut despíciam inimícos meos.Mon Dieu, sa miséricorde me précède. Dieu fera que je contemplerai l'humiliation de mes ennemis.
Ego autem cantábo fortitúdinem tuam * et exsultábo mane misericórdiam tuam,Et moi, je chanterai Ta force, et le matin je célébrerai Ta bonté,
quia factus es præsídium meum * et refúgium meum in die tribulatiónis meæ.car Tu es ma forteresse, un refuge au jour de ma tribulation.
Fortitúdo mea, tibi psallam, † quia, Deus, præsídium meum es: * Deus meus misericórdia mea.O ma force, je chanterai en Ton honneur, car Dieu est ma forteresse, mon Dieu, ma miséricorde.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Ab insurgéntibus in me prótege me, Deus meus.Ant. Des orgueuilleux, protège moi, Seigneur mon Dieu.
Ant. 3 Beátus homo, qui corrípitur a Deo: ipse vúlnerat et medétur.Ant. 3 Heureux l'homme que Dieu châtie! Car Il fait la blessure, et Il la bande.
Psalmus 59 (60)
Psaume 59 (60)
Post calamitatem oratio
Prière après une calamité
In mundo pressuram habetis, sed confidite, ego vici mundum (Io 16, 33).
Vous aurez des épreuves dans le monde, mais prenez confiance, J'ai vaincu le monde (Io 16, 33).
Deus, reppulísti nos, destruxísti nos. * Irátus es. Convértere ad nos!O Dieu, Tu nous a rejetés, Tu nous a dispersés : Tu étais irrité. Rends-nous Ta faveur !
Concussísti terram, confregísti eam; * sana contritiónes eius, quia commóta est.Tu as ébranlé le pays, Tu l'as déchiré : répare ses brèches, car il chancelle.
Ostendísti pópulo tuo dura, * potásti nos vino vertíginis.Tu as fait voir à Ton peuple de rudes épreuves, Tu nous a fait boire un vin de vertige.
Dedísti metuéntibus te signum, * ut fúgiant a fácie arcus.Mais Tu as donné à ceux qui Te craignent une bannière, afin qu'elle s'élève à cause de Ta vérité.
Ut liberéntur dilécti tui, * salvos fac déxtera tua et exáudi nos.Afin que Tes bien-aimés soient délivrés, sauve par Ta droite, et exauce-nous.
Deus locútus est in sancto suo: † «Lætábor et partíbor Síchimam * et convállem Succoth metíbor.Dieu a parlé dans sa sainteté : « Je tressaillirai de joie. J'aurai Sichem en partage, et je mesurerai la vallée de Succoth.
Meus est Gálaad et meus est Manásses * et Ephraim fortitúdo cápitis mei.Galaad est à moi, à moi Manassé, et Ephraim est l'armure de ma tête.
Iuda sceptrum meum, * Moab olla lavácri mei.Et Juda mon sceptre, Moab est le bassin où je me lave.
Super Idumæam exténdam calceaméntum meum, * super Philistæam vociferábor».Sur Edom je jette ma sandale; terre des Philistins, pousse des acclamations en mon honneur ».
Quis addúcet me in civitátem munítam? * Quis dedúcet me usque in Idumæam?Qui me mènera à la ville forte? Qui me conduira à Edom?
Nonne tu, Deus, qui reppulísti nos, * et non egrediéris, Deus, in virtútibus nostris?N'est-ce pas Toi, ô Dieu, qui nous avais rejetés, ô Dieu, qui ne sortais plus avec nos armées ?
Da nobis auxílium de tribulatióne, * quia vana salus hóminis.Prête-nous Ton secours contre l'oppresseur ! Le secours de l'homme n'est que vanité.
In Deo faciémus virtútem, * et ipse conculcábit tribulántes nos.Avec Dieu nous accomplirons des exploits ; Il écrasera nos ennemis.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Beátus homo, qui corrípitur a Deo: ipse vúlnerat et medétur.Ant. Heureux l'homme que Dieu châtie! Car Il fait la blessure, et Il la bande.
Lectio brevis (Sap 3, 1-2 a. 3 b)
Lecture brève (Sap 3, 1-2 a. 3 b)
Iustórum ánimæ in manu Dei sunt, et non tanget illos torméntum mortis. Visi sunt óculis insipiéntium mori; illi autem sunt in pace.Les âmes des justes sont dans la main de Dieu, et le tourment ne les atteindra pas. Aux yeux des insensés, ils paraissent être morts ; mais ils sont dans la paix.
Orémus. Prions.
Dómine Iesu Christe, qui pæniténtem latrónem de patíbulo crucis in regnum tuum transíre fecísti, peccáta nostra confiténtes te cum fidúcia deprecámur, ut post mortem nos fácias paradísi portas introíre gaudéntes. Qui vivis et regnas in sæcula sæculórum.Seigneur Jésus Christ, Toi qui as fait passer de la croix dans Ton Royaume le malfaiteur qui reconnaissait ses fautes, nous Te supplions avec confiance en confessant nos péchés: fais-nous passer, après notre mort, les portes du paradis dans la joie. Toi qui vis et règnes pour les siècles des siècles.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Nonam - psalmodia complementaria

A None - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Fiat misericórdia tua ut consolétur me, secúndum elóquium tuum.Ant. 1 Que Ta miséricorde me console, selon Ta parole.
Psalmus 125 (126)
Psaume 125 (126)
Gaudium et spes in Deo
Joie et espoir dans le Seigneur
Sicuti socii passionum estis, sic eritis et consolationis (2 Cor 1, 7).
Comme vous avez part aux souffrances, vous avez aussi part à la consolation (2 Cor 1, 7).
In converténdo Dóminus captivitátem Sion, * facti sumus quasi somniántes.Quand le Seigneur ramena les captifs de Sion, nous étions presque en rêve.
Tunc replétum est gáudio os nostrum, * et língua nostra exsultatióne.Alors notre bouche fut remplie de chants de joie, et notre langue de cris d'allégresse.
Tunc dicébant inter gentes: * «Magnificávit Dóminus fácere cum eis».Alors on disait parmi les nations: « Le Seigneur a fait de grandes choses pour eux. »
Magnificávit Dóminus fácere nobíscum; * facti sumus lætántes.Le Seigneur a fait pour nous de grandes choses; nous en avons été remplis de joie.
Convérte, Dómine, captivitátem nostram, * sicut torréntes in austro.Ramène, Seigneur, nos captifs, comme un torrent dans le pays du midi.
Qui séminant in lácrimis, * in exsultatióne metent.Ceux qui sèment dans les larmes * moissonneront dans l'allégresse.
Eúntes ibant et flebant * semen spargéndum portántes;Ils allaient et venaient en pleurant, tandis qu'ils jetaient leurs semences :
veniéntes autem vénient in exsultatióne * portántes manípulos suos.ils reviendront avec allégresse, chargés de leurs gerbes.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Ab insurgéntibus in me prótege me, Deus meus.Ant. 2 Des orgueuilleux, protège moi, Seigneur mon Dieu.
Psalmus 126 (127)
Psaume 126 (127)
Vanus labor sine Domino
Sans le Seigneur, le travail est vain
Dei ædificatio estis (1 Cor 3, 9).
En Dieu, vous êtes édifiés (1 Cor 3, 9).
Nisi Dóminus ædificáverit domum, * in vanum labórant, qui ædíficant eam.Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, en vain travaillent ceux qui la bâtissent.
Nisi Dóminus custodíerit civitátem, * frustra vígilat, qui custódit eam.Si le Seigneur ne garde pas la cité, en vain la sentinelle veille à ses portes.
Vanum est vobis ante lucem súrgere † et sero quiéscere, qui manducátis panem labóris, * quia dabit diléctis suis somnum.C'est en vain que vous vous levez avant le jour, et que vous retardez votre repos, mangeant le pain de la douleur : il en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil.
Ecce heréditas Dómini fílii, * merces fructus ventris.Voici, c'est un héritage du Seigneur, que les enfants, une récompense, que les fruits d'un sein fécond.
Sicut sagíttæ in manu poténtis, * ita fílii iuventútis.Comme les flèches dans la main d'un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse.
Beátus vir, qui implévit pháretram suam ex ipsis: * non confudétur, cum loquétur inimícis suis in porta.Heureux l'homme qui en a rempli son carquois. Ils ne rougiront pas quand ils répondront aux ennemis, à la porte de la ville.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Beátus homo, qui corrípitur a Deo: ipse vúlnerat et medétur.Ant. 3 Heureux l'homme que Dieu châtie! Car Il fait la blessure, et Il la bande.
Psalmus 127 (128)
Psaume 127 (128)
Pax domestica in Domino
Paix domestique dans le Seigneur
«Benedicat te Dominus ex Sion», id est: ex Ecclesia sua (Arnobius).
«Que le Seigneur te bénisse de Sion », c’est à dire : de son Eglise (Arnobius).
Beátus omnis, qui timet Dóminum, * qui ámbulat in viis eius.Heureux l'homme qui craint le Seigneur, qui marche dans ses voies.
Labóres mánuum tuárum manducábis, * beátus es, et bene tibi erit.Tu te nourris alors du travail de tes mains; tu es heureux et comblé de biens.
Uxor tua sicut vitis fructífera * in latéribus domus tuæ;Ton épouse est comme une vigne féconde, dans l'intérieur de ta maison ;
fílii tui sicut novéllæ olivárum * in circúitu mensæ tuæ.tes fils, comme de jeunes plants d'olivier, autour de ta table.
Ecce sic benedicétur homo, * qui timet Dóminum.Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
Benedícat tibi Dóminus ex Sion, * et vídeas bona Ierúsalem ómnibus diébus vitæ tuæ;Que le Seigneur te bénisse de Sion, puisses-tu voir Jérusalem florissante tous les jours de ta vie ;
et vídeas fílios filiórum tuórum. * Pax super Israel!Puisses-tu voir les enfants de tes enfants. Que la paix soit sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Vêpres du vendredi 10 août 2018 - St Laurent, diacre et martyr

Hebdomada XVIII per annum XVIIIème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
S. LAURENTII, DIACONI ET MARTYRIS S. LAURENTII, DIACONI ET MARTYRIS
Festum Fête
Ad Vesperas
Aux Vêpres
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
  
Mártyris Christi cólimus triúmphum,
Nous célébrons le triomphe d'un martyr du Christ,
dona qui mundi peritúra spernit,
qui, méprisant les biens périssables du monde,
fert opem nudis, aliménta, nummos
secourt ceux qui sont nus,
tradit egénis.
distribue nourriture et argent aux pauvres.
  
Igne torquétur, stábili tenóre
A l'épreuve du feu,
cordis accénsus súperat mináces
le cœur embrasé d'une ardeur inébranlable,
ígnium flammas in amóre vitæ
il est vainqueur des flammes menaçantes
semper opímæ.
pour l'amour d'une vie surabondante.
  
Spíritum sumpsit chorus angelórum,
Le chœur des anges emporte au ciel son esprit
íntulit cælo bene laureándum,
pour qu'une fois couronné,
ut scelus laxet hóminum, precándo
il délivre les hommes de leurs crimes
omnipoténtem.
en priant le Tout-Puissant.
  
Súpplici voto rogitámus ergo
Nous t'en supplions donc instamment,
ómnibus, martyr, véniam precéris,
implore pour tous, ô martyr, le pardon,
cordis ardóres, fídei tenácem
un cœur ardent et une foi constante
usque vigórem.
et vigoureuse.
  
Glóriam Patri resonémus omnes,
Chantons tous la gloire du Père,
eius et Nato modulémur apte,
jouons pour son Fils d'harmonieuses mélodies :
cum quibus regnat simul et creátor
c'est avec eux que règne pareillement
Spíritus almus. Amen.
le divin Esprit créateur.
Ant. 1 Lauréntius ingréssus est martyr, et conféssus est nomen Dómini Iesu Christi.Ant. 1 Laurent est entré dans l'arène : les martyrs ont rendu témoignage au nom du Seigneur Jésus-Christ.
Psalmus 114 (116A)
Psaume 114 (116A)
Gratiarum actio
Action de grâce
Per multas tribulationes oportet nos intrare in regnum Dei (Act 14, 22).
C’est par beaucoup de tribulations qu’il nous faut entrer dans le Royaume de Dieu (Act 14, 22).
Diléxi, quóniam exáudit Dóminus * vocem deprecatiónis meæ.Je L'aime, car le Seigneur entend ma voix, mes supplications.
Quia inclinávit aurem suam mihi, * cum in diébus meis invocábam.Car Il a incliné vers moi Son oreille; et toute ma vie, je L'invoquerai.
Circumdedérunt me funes mortis, * et angústiæ inférni invenérunt me.Les liens de la mort m'entouraient, et les angoisses du schéol m'avaient saisi; j'étais en proie à la détresse et à l'affliction.
Tribulatiónem et dolórem invéni † et nomen Dómini invocábam: * «O Dómine, líbera ánimam meam».Et j'ai invoqué le Nom du Seigneur: « ô Seigneur, sauve mon âme! »
Miséricors Dóminus et iustus, * et Deus noster miserétur.Le Seigneur est miséricordieux et juste, notre Dieu est compatissant.
Custódiens párvulos Dóminus; * humiliátus sum, et salvum me fáciet.Le Seigneur garde les faibles; j'étais malheureux, et Il m'a sauvé.
Convértere, ánima mea, in réquiem tuam, * quia Dóminus benefécit tibi;Mon âme, retourne à ton repos; car le Seigneur te comble de biens,
quia erípuit ánimam meam de morte, † óculos meos a lácrimis, * pedes meos a lapsu.oui, Tu as sauvé mon âme de la mort, mon œil des larmes, mes pieds de la chute.
Ambulábo coram Dómino * in regióne vivórum.Je marcherai encore devant le Seigneur, dans la terre des vivants.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Lauréntius ingréssus est martyr, et conféssus est nomen Dómini Iesu Christi.Ant. Laurent est entré dans l'arène : les martyrs ont rendu témoignage au nom du Seigneur Jésus-Christ.
Ant. 2 Beátus Lauréntius clamávit dicens: Gáudeo plane, quia hóstia Christi éffici mérui.Ant. 2 Le bienheureux Laurent clamait ces paroles : je suis parfaitement heureux, car j'ai mérité de devenir l'offrande du Christ.
Psalmus 115 (116B)
Psaume 115 (116B)
Gratiarum actio in templo
Action de grâce dans le temple
Per ipsum (Christum) offeramus hostiam laudis semper Deo (Hebr 13, 15).
Par lui (le Christ) que nous offrions sans cesse à Dieu un sacrifice de louange (Hebr 13, 15).
Crédidi, étiam cum locútus sum: * «Ego humiliátus sum nimis».J'ai confiance, alors même que je dis: « je suis malheureux à l'excès. »
Ego dixi in trepidatióne mea: * «Omnis homo mendax».Je disais dans mon abattement: « Tout homme est menteur. »
Quid retríbuam Dómino * pro ómnibus, quæ retríbuit mihi?Que rendrai-je au Seigneur pour tous Ses bienfaits à mon égard ?
Cálicem salutáris accípiam * et nomen Dómini invocábo.J'élèverai la coupe du salut, et j'invoquerai le Nom du Seigneur.
Vota mea Dómino reddam * coram omni pópulo eius.J'accomplirai mes voeux envers le Seigneur en présence de tout Son peuple.
Pretiósa in conspéctu Dómini * mors sanctórum eius.Elle a du prix aux yeux du Seigneur, la mort de Ses fidèles.
O Dómine, ego servus tuus, * ego servus tuus et fílius ancíllæ tuæ.Ô Seigneur, je suis Ton serviteur, Ton serviteur, fils de Ta servante.
Dirupísti víncula mea: † tibi sacrificábo hóstiam laudis * et nomen Dómini invocábo.Tu as détaché mes liens : je T'offrirai un sacrifice d'actions de grâces, et j'invoquerai le nom du Seigneur.
Vota mea Dómino reddam * coram omni pópulo eius,J'accomplirai mes voeux envers le Seigneur, en présence de tout Son peuple,
in átriis domus Dómini, * in médio tui, Ierúsalem.dans les parvis de la maison du Seigneur, dans ton enceinte, Jérusalem.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Beátus Lauréntius clamávit dicens: Gáudeo plane, quia hóstia Christi éffici mérui.Ant. Le bienheureux Laurent clamait ces paroles : je suis parfaitement heureux, car j'ai mérité de devenir l'offrande du Christ.
Ant. 3 Grátias ago, Dómine Iesu Christe, quia iánuas tuas íngredi mérui.Ant. 3 Je te rends grâces, Seigneur Jésus Christ, car j'ai été jugé digne d'entrer par Tes portes.
Canticum (Ap 4,11; 5, 9.10.12) NT9
Cantique (Ap 4,11; 5, 9.10.12) NT9
Hymnus redemptorum
Hymne du rédempteur
Dignus es, Dómine et Deus noster, * accípere glóriam et honórem et virtútem,Tu es digne, Seigneur notre Dieu, de recevoir l'honneur, la gloire et la puissance.
quia tu creásti ómnia, * et propter voluntátem tuam erant et creáta sunt.C'est Toi qui créas l'univers; Tu as voulu qu'il soit: il fut créé.
Dignus es, Dómine, accípere librum * et aperíre signácula eius,Tu es digne, Christ et Seigneur, de prendre le Livre et d'en ouvrir les sceaux.
quóniam occísus es † et redemísti Deo in sánguine tuo * ex omni tribu et língua et pópulo et natióneCar Tu fus immolé, rachetant pour Dieu, au prix de Ton sang, des hommes de toute tribu, langue, peuple et nation.
et fecísti eos Deo nostro regnum et sacerdótes, * et regnábunt super terram.Tu as fait de nous, pour notre Dieu, un royaume et des prêtres, et nous régnerons sur la terre.
Dignus est Agnus, qui occísus est, † accípere virtútem et divítias et sapiéntiam * et fortitúdinem et honórem et glóriam et benedictiónem.Il est digne, l'Agneau immolé, de recevoir puissance et richesse, sagesse et force, honneur, gloire et louange.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Grátias ago, Dómine Iesu Christe, quia iánuas tuas íngredi mérui.Ant. Je te rends grâces, Seigneur Jésus Christ, car j'ai été jugé digne d'entrer par Tes portes.
Lectio brevis (1 Petr 4, 13-14)
Lecture brève (1 Petr 4, 13-14)
Caríssimi, quemádmodum communicátis Christi passiónibus, gaudéte, ut et in revelatióne glóriæ eius gaudeátis exsultántes. Si exprobrámini in nómine Christi, beáti, quóniam Spíritus glóriæ et Dei super vos requiéscit.Bien aimés, dans la mesure où vous avez part aux souffrances du Christ, réjouissez-vous, afin que, lorsque Sa gloire sera manifestée, vous soyez aussi dans la joie et l'allégresse. Si vous êtes outragés pour le Nom du Christ, heureux êtes-vous, parce que l'Esprit de gloire (et de puissance), l'Esprit de Dieu, repose sur vous.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Probásti nos, Deus, * Et eduxísti nos in refrigérium. Probásti. V/. Igne nos examinásti, sicut examinátur argéntum. * Et eduxísti nos in refrigérium. Glória Patri. Probásti.R/. Tu nous a éprouvés, ô Dieu, * Et Tu nous en as tirés pour nous mettre en un lieu de rafraîchissement. Tu nous as. V/. Tu nous as fait passer par le feu, comme on y fait passer l'argent. * Et Tu nous en as tirés pour nous mettre en un lieu de rafraîchissement. Gloire au Père. Tu nous as.
Ant. Beátus Lauréntius dixit: Mea nox obscúrum non habet, sed ómnia in luce claréscunt.Ant. Le bienheureux Laurent disait : pour moi la nuit n'a pas d'obscurité, mais tout resplendit dans la lumière.
Canticum Evangelicum (Lc 1, 46-55)
Cantique évangélique (Lc 1,46-55)
Exultatio animæ in Domino
Exultation de l'âme dans le Seigneur
Magníficat ✠ * ánima mea Dóminum, Mon âme glorifie le Seigneur,
et exsultávit spíritus meus * in Deo salvatóre meo, et Mon esprit a tressailli d'allégresse en Dieu Mon Sauveur,
quia respéxit humilitátem ancíllæ suæ.* Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generationes, parce qu'Il a jeté les yeux sur la bassesse de Sa servante. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse,
quia fecit mihi magna, qui potens est, * et sanctum nomen eius, parce que Celui qui est puissant a fait en Moi de grandes choses, et Son nom est saint;
et misericórdia eius in progénies et progénies* timéntibus eum. et Sa miséricorde se répand d'âge en âge sur ceux qui Le craignent.
Fecit poténtiam in bráchio suo, * dispérsit supérbos mente cordis sui; Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé ceux qui s'enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur.
depósuit poténtes de sede * et exaltávit húmiles; Il a renversé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles.
esuriéntes implévit bonis * et dívites dimísit inánes. Il a rempli de biens les affamés, et Il a renvoyé les riches les mains vides.
Suscépit Israel púerum suum,* recordátus misericórdiæ, Il a relevé Israël, Son serviteur, Se souvenant de Sa miséricorde:
sicut locútus est ad patres nostros,* Abraham et sémini eius in sæcula. selon ce qu'Il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa race pour toujours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Beátus Lauréntius dixit: Mea nox obscúrum non habet, sed ómnia in luce claréscunt.Ant. Le bienheureux Laurent disait : pour moi la nuit n'a pas d'obscurité, mais tout resplendit dans la lumière.
Preces
Prières litaniques.
Christum Dóminum benedicámus, qui lácrimas fléntium pius et miséricors abstérsit, eúmque amánter ac supplíciter invocémus: Miserére pópuli tui, Dómine.
Christe Dómine, qui húmiles consoláris,
pone lácrimas páuperum in conspéctu tuo.
Audi, miséricors Deus, gémitus moriéntium,
vísitet eos ángelus tuus atque confórtet.
Cognóscant éxsules cuncti provídéntiam tuam,
terréstri reddántur pátriæ et in cæléstem tandem intróeant.
Qui mísere in peccáto versántur, tuo cedant amóri,
et tibi ac tuæ reconciliéntur Ecclésiæ.
Defúnctos fratres salva propítius,
ut plenam sortiántur redemptiónem tuam.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Deus, cuius caritátis ardóre beátus Lauréntius servítio cláruit fidélis et martyrio gloriósus, fac nos amáre quod amávit, et ópere exercére quod dócuit. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. O Dieu, c'est l'ardeur de Ton amour qui a donné au bienheureux Laurent de montrer avec éclat sa fidélité dans le service, et d'accéder à la gloire du martyre ; accorde-nous d'aimer ce qu'il aimait, et d'accomplir ce qu'il a enseigné. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Complies du vendredi 10 août 2018 - St Laurent, diacre et martyr

Hebdomada XVIII per annum XVIIIème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
S. LAURENTII, DIACONI ET MARTYRIS S. LAURENTII, DIACONI ET MARTYRIS
Festum Fête
Ad Completorium
Aux Complies
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Conscientia discussio, quam sequi potest actus poenitentialis ut in Missa. Examen de conscience, qui peut être suivi d'un acte de pénitence comme à la Messe.

Confíteor Deo omnipoténti et vobis, fratres, quia peccávi nimis cogitatióne, verbo, ópere et omissióne:

Je confesse à Dieu tout puissant, et à vous, frères, que j'ai vraiment péché, en pensée, en parole, par action et par omission:
et, percutientes sibi pectus, dicunt: Et on se frappe la poitrine, en disant :

mea culpa, mea culpa, mea máxima culpa.

c'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute.
Deinde prosequuntur: Ensuite on poursuit:

Ideo precor beátam Maríam semper Vírginem, omnes Angelos et Sanctos, et vos, fratres, oráre pro me ad Dóminum Deum nostrum.

C'est pourquoi je supplie la bienheureuse Marie toujours Vierge, tous les Anges et les Saints, et vous, frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

V/. Misereátur nostri omnípotens Deus et, dimissís peccátis nostris, perdúcat nos ad vitam aetérnam. R/. Amen.

V/. Que le Dieu tout puissant aie pitié de nous, et nous ayant remis nos péchés, qu'Il nous conduise à la vie éternelle. R/. Amen.


Hymnus
Hymne
Christe, qui, splendor et dies
O Christ, la splendeur et le jour,
noctis tenébras détegis,
qui chasses l'ombre de la nuit,
lucísque lumen créderis,
nous croyons que Tu es lumière,
lumen beátis prædicans,
promettant lumière aux élus.
  
Precámur, sancte Dómine,
Seigneur très saint, nous T'en prions,
hac nocte nos custódias;
en cette nuit protège-nous ;
sit nobis in te réquies,
fais que nous reposions en Toi,
quiétas horas tríbue.
donne-nous des heures de paix.
  
Somno si dantur óculi,
Nos yeux se livrent au sommeil ;
cor semper ad te vígilet;
que nos cœurs veillent pour T'attendre;
tuáque dextra prótegas
protège de Ton bras puissant
fidéles, qui te díligunt.
ceux qui Te gardent leur amour.
  
Defénsor noster, áspice,
Regarde-nous ô Défenseur,
insidiántes réprime,
repousse au loin ceux qui nous guettent,
gubérna tuos fámulos,
daigne guider Tes serviteurs
quos sánguine mercátus es.
que Tu rachetas par Ton sang.
  
Sit Christe, rex piíssime
O Christ, ô Roi plein de bonté,
tibi Patríque glória
gloire à Toi et gloire à Ton Père,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit Consolateur,
in sempitérna sæcula. Amen.
à travers les siècles sans fin. Amen.
Ant. 1 In die clamávi et nocte coram te, Dómine.Ant. 1 Le jour et la nuit, j'ai crié vers Toi, Seigneur.
Psalmus 87 (88)
Psaume 87 (88)
Hominis graviter ægrotantis oratio
Prière de l'’homme gravement malade
Hæc est hora vestra et potestas tenebrarum (Lc 22, 53).
C’est maintenant votre heure, et le pouvoir des ténèbres (Lc 22, 53).
Dómine, Deus salútis meæ, * in die clamávi et nocte coram te.Seigneur, Dieu de mon salut, quand je crie la nuit devant Toi,
Intret in conspéctu tuo orátio mea; * inclína aurem tuam ad precem meam.que ma prière arrive en Ta présence, prête l'oreille à mes supplications !
Quia repléta est malis ánima mea, * et vita mea inférno appropinquávit.Car mon âme est rassasiée de maux; et ma vie touche au schéol.
Æstimátus sum cum descendéntibus in lacum, * factus sum sicut homo sine adiutório.On me compte parmi ceux qui descendent dans la fosse, je suis comme un homme à bout de forces.
Inter mórtuos liber, * sicut vulneráti dormiéntes in sepúlcris;Je suis comme délaissé parmi les morts, pareil aux cadavres étendus dans le sépulcre,
quorum non es memor ámplius, * et ipsi de manu tua abscíssi sunt.dont Tu n'as plus le souvenir, et qui sont soustraits à ta main.
Posuísti me in lacu inferióri, * in tenebrósis et in umbra mortis.Tu m'as jeté au fond de la fosse, dans les ténèbres, dans les abîmes.
Super me gravátus est furor tuus, * et omnes fluctus tuos induxísti super me.Sur moi s'appesantit Ta fureur, Tu m'accables de tous tes flots.
Longe fecísti notos meos a me, * posuísti me abominatiónem eis;Tu as éloigné de moi mes amis, Tu m'as rendu pour eux un objet d'horreur;
conclúsus sum et non egrédiar. * Oculi mei languérunt præ afflictióne.je suis emprisonné sans pouvoir sortir; mes yeux se consument dans la souffrance.
Clamávi ad te, Dómine, tota die, * expándi ad te manus meas.je T'invoque tout le jour, Seigneur, j'étends les mains vers Toi.
Numquid mórtuis fácies mirabília, * aut surgent umbræ et confitebúntur tibi?Feras-Tu un miracle pour les morts; ou bien les ombres se lèveront-elles pour Te louer ?
Numquid narrábit áliquis in sepúlcro  misericórdiam tuam * et veritátem tuam in loco perditiónis?Publie-t-on Ta bonté dans le sépulcre, Ta fidélité dans l'abîme?
Numquid cognoscéntur in ténebris mirabília tua * et iustítia tua in terra obliviónis?Tes prodiges sont-ils connus dans la région des ténèbres et Ta justice dans la terre de l'oubli ?
Et ego ad te, Dómine, clamávi, * et mane orátio mea prævéniet te.Et moi, Seigneur, je crie vers Toi, ma prière va au-devant de Toi dès le matin.
Ut quid, Dómine, repéllis ánimam meam, * abscóndis fáciem tuam a me?Pourquoi, Seigneur, repousses-Tu mon âme, me caches-Tu Ta face ?
Pauper sum ego et móriens a iuventúte mea; * portávi pavóres tuos et conturbátus sum.Je suis malheureux et moribond depuis ma jeunesse; sous le poids de Tes terreurs, je ne sais que devenir.
Super me transiérunt iræ tuæ, * et terróres tui excidérunt me.Tes fureurs passent sur moi, Tes épouvantes m'accablent.
Circuiérunt me sicut aqua tota die, * circumdedérunt me simul.Comme des eaux débordées elles m'environnent tout le jour; elles m'assiègent toutes ensemble.
Elongásti a me amícum et próximum, * et noti mei sunt ténebræ.Tu as éloigné de moi mes amis et mes proches ; mes compagnons, ce sont les ténèbres de la tombe.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. In die clamávi et nocte coram te, Dómine.Ant. Le jour et la nuit, j'ai crié vers Toi, Seigneur.
Lectio brevis (Cf. Ier. 14, 9)
Lecture brève (Cf. Ier. 14, 9)
Tu autem in médio nostri es, Dómine, et nomen tuum invocátum est super nos; ne derelínquas nos, Dómine Deus noster.Tu es au milieu de nous, Seigneur, et Ton nom est invoqué sur nous, ne nous abandonne pas, Seigneur notre Dieu.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. In manus tuas, Dómine, * Comméndo spíritum meum. In manus. V/. Redemísti nos, Dómine Deus veritátis. * Comméndo spíritum meum. Glória Patri. In manus.R/. En Tes mains, Seigneur, * je remets mon esprit. Entre Tes mains. V/. Tu nous as rachetés, Seigneur Dieu de vérité * Je remets mon esprit. Gloire au Père. Entre Tes mains.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Canticum evangelicum Lc 2, 29-32
Cantique évangélique Lc 2,29-32
Christus lumen gentium et gloria Israël
Le Christ est la lumières des nations et la gloire d'Israël
Nunc dimíttis servum tuum, Dómine,* secúndum verbum tuum in pace, Maintenant, Tu peux renvoyer Ton serviteur, Seigneur, selon Ta parole, en paix.
quia vidérunt óculi mei* salutáre tuum, Car mes yeux ont vu Ton salut,
quod parásti* ante fáciem ómnium populórum, Que Tu as préparé devant la face des peuples,
lumen ad revelatiónem géntium * et glóriam plebis tuæ Israël. lumière qui se révèle aux nations, et gloire de Ton peuple Israël.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Orémus. Prions.
Concéde nos, omnipotens Deus, † ita sepulto Unigenito tuo fideliter inhaerére, * ut cum ipso in novitate vitae resurgere mereamur. Qui vivit.Accorde-nous, Dieu tout puissant, de nous unir fidèlement à Ton Fils unique au tombeau, que nous puissions avec Lui nous relever dans la vie nouvelle. Lui qui vit et règne pour les siècles des siècles.
Deinde dicitur, etiam a solo, benedictio: Ensuite on dit, même seul, la bénédiction :

Noctem quiétam et finem perféctum concédat nobis Dóminus omnípotens. R/. Amen.

Que Dieu tout puissant nous concède une nuit calme et une fin chrétienne. R/. Amen.
Antiphona finale ad Beatam Mariam Virginem Antienne finale à la Bienheureuse Vierge Marie
Salve, Regína, mater misericórdiæ; Salut, ô Reine, mère de la miséricorde,

vita, dulcédo et spes nostra, salve.
vie, douceur et notre espérance, salut !

Ad te clamámus, éxsules fílii Evæ.
Enfants d'Ève exilés, nous crions vers vous.

Ad te suspirámus, geméntes et flentes
Vers vous, nous soupirons parmi les cris et les pleurs

in hac lacrimárum valle.
de cette vallée de larmes.

Eia ergo, advocáta nostra,
O vous notre avocate,

illos tuos misericórdes óculos ad nos convérte.
tournez vers nous votre regard plein de miséricorde.

Et Iesum, benedíctum fructum ventris tui,
Et Jésus, le fruit béni de vos entrailles,

nobis post hoc exsílium osténde.
Montrez-Le nous à l'issue de cet exil.

O clemens, o pia, o dulcis Virgo María.
O clémente, ô bonne, ô douce vierge Marie.