Martyrologe du lundi 3 septembre 2018 - St Grégoire le Grand, pape et docteur de l'Eglise

Martyrologe
Le 3 septembre
1. Mémoire de saint Grégoire le Grand, pape et docteur de l’Église. Après avoir commencé la vie monastique, il fut chargé de mission à Constantinople et fut enfin élu en ce jour, en 590, au siège de Rome. Serviteur des serviteurs de Dieu, il organisa les affaires temporelles et veilla aux intérêts de la religion. Il se montra vrai pasteur en dirigeant l’Église, en subvenant de toutes les manières aux besoins des pauvres, en favorisant la vie monastique, en affermissant partout la foi ou en la propageant, et il écrivit aussi, beaucoup et excellemment, sur la morale et la pastorale. Il mourut le 12 mars 604.
2. Commémoraison de sainte Phoebé, ministre de l’Église de Cenchrées, qui prit soin de l’Apôtre saint Paul et de beaucoup de gens, comme il l’atteste lui-même dans sa lettre aux Romains.
3. À Nicomédie en Bithynie, au IVe sicle, sainte Basilisse, vierge et martyre.
4. À Cordoue en Espagne, vers le IVe siècle, saint Sandale, martyr.
5. À Toul au IVe siècle, saint Mansuy, premier évêque de cette cité.
6. Au mont Titan, près de Rimini sur l’Adriatique, vers le IVe siècle, saint Marin, diacre et ermite, qui conduisit, pense-t-on, le peuple de la région, encore païen, à la lumière de l’Évangile et à la liberté du Christ.
7*. En Irlande, vers 514, saint Macanisius (Oengus Mac Nisse), qui fut d’abord ermite, puis évêque de son clan.
8. À Milan, vers 559, saint Auxence, évêque.
9*. À Caudium en Campanie, au VIIe ou VIIIe siècle, saint Vitalien.
10*. À Stavelot dans la Brabant, entre 671 et 679, saint Remacle, évêque et abbé. D’abord moine à Luxeuil, il fonda, à la demande de saint Éloi, le monastère de Solignac, puis, dans la vaste solitude de la forêt d’Ardenne, un double monastère, à Stavelot et Malmédy.
11. Dans l’île de Lérins, vers 675, saint Ayoul, abbé, et ses moines, qui auraient subi le martyre lors d’une incursion des Sarrasins.
12*. À Sées, au VIIIe siècle, saint Chrodegang, évêque et martyr, assassiné à son retour d’un pèlerinage à Rome, sur l’ordre d’un de sa parenté, à qui il avait confié le diocèse en son absence.
13*. Au monastère d’Astino dans le pays de Bergame, en Lombardie, l’an 1244, la déposition du bienheureux Guala, évêque de Brescia, de l’Ordre des Prêcheurs, qui travailla pour le bien de la paix entre l’Église et l’Empire au temps de l’empereur Frédéric II.
14. À Nagasaki au Japon, en 1632, le bienheureux Barthélemy Gutierrez, prêtre de l’Ordre des Ermites de Saint-Augustin, et cinq compagnons martyrs, qui, en haine de la foi chrétienne, furent d’abord plongés dans des eaux sulfureuses brûlantes, puis jetés sur un bûcher.
15*. À Plaisance en Émilie, l’an 1679, la bienheureuse Brigitte de Jésus (Morello). Devenue veuve, elle se consacra au Seigneur en mettant tout son zèle à le servir dans la pénitence et les œuvres de charité, et fonda la Congrégation des Sœurs ursulines de Marie Immaculée pour l’éducation chrétienne des jeunes filles.
16*. À Paris, le bienheureux André Abel Alricy prêtre et martyr et les soixante-quinze bienheureux martyrs, prêtres pour la plupart ; le lendemain du massacre perpétré au couvent des Carmes, sous la Révolution²
17*. Les bienheureux martyrs Jean-Baptiste Bottex, Michel Marie Françoise de la Gardette, Françoise Hyacinthe le Livec de Trésurin,
18. À Séoul en Corée, l’an 1839, la passion de saint Jean Pak Hu-jae et cinq compagnes, martyrs. Quand vint la persécution, ils furent conduits comme chrétiens au tribunal criminel, subirent pour la foi de terribles tortures et furent à la fin décapités.

Invitatoire du lundi 3 septembre 2018 - St Grégoire le Grand, pape et docteur de l'Eglise

Hebdomada XXII per annum XXIIème semaine dans l'année
Feria II Lundi
S. Gregorii Magni, papae et Ecclesiae doctoris St Grégoire le Grand, pape et docteur de l'Eglise
Memoria Mémoire
Ad Invitatorium
Ad Invitatorium
A la liturgie lue :
Ante Officium quod a solo persolvitur, dici potest sequens oratio:Avant l'office récité seul, on peut dire la prière suivante :
Aperi, Dómine, os meum ad benedicéndum nomen sanctum tuum; munda cor meum ab ómnibus vanis, pervérsis et aliénis cogitatiónibus; intelléctum illúmina, afféctum inflámma, ut digne, atténte ac devóte hoc Offícium recitáre váleam, et exaudíri mérear ante conspéctum divínæ maiestátis tuæ. Per Christum Dóminum nostrum. Amen.Ouvre mes lèvres, Seigneur, afin qu’elles bénissent Ton saint Nom, purifie aussi mon cœur de toute pensée vaine, mauvaise, étrangère. Éclaire mon intelligence, enflamme mon amour, afin que je puisse réciter cet office avec respect, attention et dévotion, et mériter d’être exaucé en présence de Ta divine majesté. Par le Christ notre Seigneur. Amen.
V/. Dómine, lábia mea apéries. R/. Et os meum annuntiábit laudem tuam.V/. Seigneur, ouvre mes lèvres. R/. Et ma bouche annoncera Ta louange.
Psalmus 94 (95)Psaume 94 (95)
Invitatio ad laudem DeiInvitation à la louange de Dieu
Adhortamini vosmetipsos per singulos dies, donec illud «hodie» vocatur (Hebr 3, 13).Exhortez-vous mutuellement chaque jour, tant que vaut cet « aujourd'hui ».
Ant. Fontem sapiéntiæ, Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Source de Sagesse, le Seigneur, venez, adorons.
Veníte, exsultémus Dómino; iubilémus Deo salutári nostro. Præoccupémus fáciem eius in confessióne et in psalmis iubilémus ei.Venez, exultons pour le Seigneur, jubilons pour Dieu, notre salut. + Accourons devant Sa face dans l'action de grâce, dans des psaumes, jubilons pour Lui.
Ant. Fontem sapiéntiæ, Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Source de Sagesse, le Seigneur, venez, adorons.
Quóniam Deus magnus Dóminus et rex magnus super omnes deos. Quia in manu eius sunt profúnda terræ, et altitúdines móntium ipsíus sunt. Quóniam ipsíus est mare, et ipse fecit illud, et siccam manus eius formavérunt. Parce que le Seigneur est le grand Dieu ; le grand Roi au-dessus de tous les dieux. Car dans Sa main sont les profondeurs de la terre, et que les hauteurs des montagnes sont à Lui. Parce qu'à Lui est la mer, et que c'est Lui-même qui l'a faite, et que Ses mains ont formé le continent.
Ant. Fontem sapiéntiæ, Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Source de Sagesse, le Seigneur, venez, adorons.
Veníte, adorémus et procidámus et génua flectámus ante Dóminum, qui fecit nos, quia ipse est Deus noster, et nos pópulus páscuæ eius et oves manus eius. Venez, adorons, prosternons - nous devant Dieu, et fléchissons les genoux devant le Seigneur qui nous a faits, parce que Lui-même est notre Dieu, et que nous sommes Son peuple et les brebis de Sa main.
Ant. Fontem sapiéntiæ, Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Source de Sagesse, le Seigneur, venez, adorons.
Utinam hódie vocem eius audiátis: «Nolíte obduráre corda vestra, sicut in Meríba secúndum diem Massa in desérto, ubi tentavérunt me patres vestri: probavérunt me, etsi vidérunt ópera mea. Si seulement aujourd'hui, vous entendiez Sa voix, n'endurcissez pas vos coeurs, comme à Mériba, comme au jour de Massa dans le désert, où Me tentèrent vos pères ; ils M'éprouvèrent, alors qu'ils avaient vu Mes oeuvres.
Ant. Fontem sapiéntiæ, Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Source de Sagesse, le Seigneur, venez, adorons.
Quadragínta annis tæduit me generatiónis illíus, et dixi: Pópulus errántium corde sunt isti. Et ipsi non cognovérunt vias meas; ídeo iurávi in ira mea: Non introíbunt in réquiem meam». Pendant quarante ans, J'ai été le dégoût de cette génération et J'ai dit : ils sont un peuple errant de coeur ; et eux, ils n'ont point connu Mes voies : c'est pourquoi Je leur ai juré dans Ma colère, ils n'entreront pas dans Mon repos.
Ant. Fontem sapiéntiæ, Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Source de Sagesse, le Seigneur, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Fontem sapiéntiæ, Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Source de Sagesse, le Seigneur, venez, adorons.

Si le psaume 94 est récité pendant la litugie de ce jour, à une des heures suivantes, on peut prendre un autre psaume comme invitatoire, au choix :
vel:ou :
Psalmus 99 (100)Psaume 99 (100)
Gaudium in templum ingredientiumJoie de l’entrée dans le temple
Redemptos iubet Dominus victoriæ carmen canere (S. Athanasius). Le Seigneur invite les rachetés à entonner un chant de victoire (S. Athanase).
Ant. Fontem sapiéntiæ, Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Source de Sagesse, le Seigneur, venez, adorons.
Iubiláte Dómino, omnis terra, * servíte Dómino in lætítia; introíte in conspéctu eius * in exsultatióne. Acclamez Dieu, toute la terre; servez le Seigneur avec joie. Entrez en Sa présence * avec allégresse.
Ant. Fontem sapiéntiæ, Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Source de Sagesse, le Seigneur, venez, adorons.
Scitóte quóniam Dóminus ipse est Deus;  ipse fecit nos, et ipsíus sumus, * pópulus eius et oves páscuæ eius. Sachez que c'est le Seigneur qui est Dieu; c'est Lui qui nous a faits, et non pas nous-mêmes. Nous sommes Son peuple, et les brebis de Son pâturage.
Ant. Fontem sapiéntiæ, Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Source de Sagesse, le Seigneur, venez, adorons.
Introíte portas eius in confessióne,  átria eius in hymnis, * confitémini illi, benedícite nómini eius. Franchissez ses portes avec des louanges, ses parvis en chantant des hymnes; célébrez-le, bénissez son nom.
Ant. Fontem sapiéntiæ, Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Source de Sagesse, le Seigneur, venez, adorons.
Quóniam suávis est Dóminus;  in ætérnum misericórdia eius, * et usque in generatiónem et generatiónem véritas eius. car le Seigneur est suave; sa miséricorde est éternelle, * et sa vérité demeure de génération en génération.
Ant. Fontem sapiéntiæ, Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Source de Sagesse, le Seigneur, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Fontem sapiéntiæ, Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Source de Sagesse, le Seigneur, venez, adorons.
vel:ou :
Psalmus 66 (67)Psaume 66 (67)
Omnes gentes Domino confiteanturToutes les nations rendront gloire au Seigneur
Notum sit vobis quoniam gentibus missum est hoc salutare Dei (Act 28, 28).Sachez que le salut de Dieu a été envoyé aux gentils (Act 28, 28).
Ant. Fontem sapiéntiæ, Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Source de Sagesse, le Seigneur, venez, adorons.
Deus misereátur nostri et benedícat nobis; * illúminet vultum suum super nos, ut cognoscátur in terra via tua, * in ómnibus géntibus salutáre tuum. Que Dieu nous soit favorable et qu'Il nous bénisse; qu'Il illumine sur nous Son visage, afin que l'on connaisse sur la terre Ta voie, et parmi toutes les nations Ton salut.
Ant. Fontem sapiéntiæ, Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Source de Sagesse, le Seigneur, venez, adorons.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Læténtur et exsúltent gentes,  quóniam iúdicas pópulos in æquitáte * et gentes in terra dírigis. Que les peuples Te louent, ô Dieu ; que les peuples Te louent tous. Que les nations se réjouissent, qu'elles soient dans l'allégresse ; car Tu juges les peuples avec droiture, et Tu conduis les nations sur la terre.
Ant. Fontem sapiéntiæ, Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Source de Sagesse, le Seigneur, venez, adorons.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Terra dedit fructum suum; * benedícat nos Deus, Deus noster, benedícat nos Deus, * et métuant eum omnes fines terræ. Que les peuples Te louent, ô Dieu, que les peuples Te louent tous. La terre a donné son fruit ; que nous bénisse Dieu, notre Dieu, que Dieu nous bénisse, et que toutes les extrémités de la terre Le révèrent.
Ant. Fontem sapiéntiæ, Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Source de Sagesse, le Seigneur, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Fontem sapiéntiæ, Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Source de Sagesse, le Seigneur, venez, adorons.
vel:ou :
Psalmus 23 (24)Psaume 23 (24)
Domini in templum adventusAvènement de Dieu dans le Temple
Christo apertæ sunt portæ cæli propter carnalem eius assumptionem (S. Irenæus).Les portes du ciel se sont ouvertes au Christ parce qu’il a pris la nature humaine. (S. Irénée)
Ant. Fontem sapiéntiæ, Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Source de Sagesse, le Seigneur, venez, adorons.
Dómini est terra et plenitúdo eius, * orbis terrárum et qui hábitant in eo. Quia ipse super mária fundávit eum * et super flúmina firmávit eum. Au Seigneur est la terre et tout ce qu'elle renferme, le monde et tous ceux qui l'habitent. Car c'est Lui qui l'a fondé sur les mers, et qui l'a établi sur les fleuves.
Ant. Fontem sapiéntiæ, Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Source de Sagesse, le Seigneur, venez, adorons.
Quis ascéndet in montem Dómini, * aut quis stabit in loco sancto eius? Innocens mánibus et mundo corde,  qui non levávit ad vana ánimam suam, * nec iurávit in dolum. Hic accípiet benedictiónem a Dómino * et iustificatiónem a Deo salutári suo. Hæc est generátio quæréntium eum, * quæréntium fáciem Dei Iacob. Qui montera sur la montagne du Seigneur, ou qui se tiendra dans son lieu saint ? Celui qui a les mains innocentes et le coeur pur, qui n'a pas livré son âme à la vanité, ni fait à son prochain un serment trompeur. Celui-là recevra la bénédiction du Seigneur, et la miséricorde de Dieu, son Sauveur. Telle est la race de ceux qui le cherchent, de ceux qui cherchent la face du Dieu de Jacob.
Ant. Fontem sapiéntiæ, Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Source de Sagesse, le Seigneur, venez, adorons.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus fortis et potens, Dóminus potens in prœlio. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Qui est ce roi de gloire ? C'est le Seigneur fort et puissant, le Seigneur puissant dans les combats.
Ant. Fontem sapiéntiæ, Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Source de Sagesse, le Seigneur, venez, adorons.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus virtútum ipse est rex glóriæ. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Quel est ce roi de gloire ? Le Seigneur des armées est Lui-même ce roi de gloire.
Ant. Fontem sapiéntiæ, Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Source de Sagesse, le Seigneur, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Fontem sapiéntiæ, Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Source de Sagesse, le Seigneur, venez, adorons.
Psalmus cum sua antiphona, pro opportunitate, omitti potest quando Invitatorium Laudibus matutinis præponendum est. Le psaume [invitatoire] avec son antienne, si c'est opportun, peut être omis lorsque l'invitatoire précède immédiatement les Laudes du matin.

Vigiles (OSB) du lundi 3 septembre 2018 - St Grégoire le Grand, pape et docteur de l'Eglise

Hebdomada XXII per annum XXIIème semaine dans l'année
Feria II Lundi
S. Gregorii Magni, papae et Ecclesiae doctoris St Grégoire le Grand, pape et docteur de l'Eglise
Memoria Mémoire
In primo nocturno, utroque anno Premier nocturne, années I et II
De libro Sirácidæ Du livre de Ben Sirac
Lectio I Lecture I
Qui accómodat ánimam suam ad timórem Dei et in lege Altíssimi meditátur, sapiéntiam ómnium antiquórum exquíret et in prophetíis vacábit. Narratiónem virórum nominatórum conservábit et in versútias parabolárum simul introíbit. Occúlta proverbiórum exquíret et in abscónditis parabolárum conversábitur. Celui qui applique son âme et sa méditation à la loi du Très-Haut, scrute la sagesse de tous les anciens, consacre ses loisirs aux prophéties. Il conserve les récits des hommes célèbres, il pénètre dans les détours des paraboles. Il cherche le sens caché des proverbes, il se complaît aux secrets des paraboles.
R/. Fulgébat in venerándo duplex decus Gregório: senatória dígnitas, secúndum genus sæculi; voluntária paupértas, * Iuxta præcéptum Dómini. V/. Beátus vir qui timet Dóminum, in mandátis eius cupit nimis, * Iuxta. R/. Un double titre d'honneur étincelait en Grégoire, ce qui le rendait vénérable: la dignité de sénateur, selon les valeurs de ce monde, et la pauvreté volontaire, * Selon le conseil du Seigneur. V/. Heureux qui craint le Seigneur, qui aime entièrement sa volonté, * Selon.
Lectio II Lecture II
In médio magnatórum ministrábit et in conspéctu príncipum apparébit. In terram alienigenárum géntium pertránsiet; bona enim et mala in homínibus tentábit. Cor suum tradet ad vigilándum dilúculo ad Dóminum, qui fecit illum, et in conspéctu Altíssimi deprecábitur. Apériet os suum in oratióne et pro delíctis suis deprecábitur. Il prend son service parmi les grands, on le remarque en présence des chefs. Il voyage dans les pays étrangers, il a fait l'expérience du bien et du mal parmi les hommes. Dès le matin, de tout son cœur, il se tourne vers le Seigneur, son créateur; il supplie en présence du Très-Haut, il ouvre la bouche pour la prière, il supplie pour ses propres péchés.
R/. Hic, in annis adolescéntiæ, Deo cœpit devótus exsístere, * Et ad supérnæ vitæ pátriam totis desidériis anheláre. V/. Qui mortem quoque, quæ pene cunctis pœna est, quasi ingréssum vitæ amábat. * Et. R/. Dès les tendres années de son adolescence, Grégoire se mit à vivre uniquement pour Dieu, * Et il soupirait de tous les désirs de son âme vers la patrie de la vie céleste. V/. Même la mort, qui est habituellement regardée comme un châtiment, il l'aimait, comme on aime une entrée dans la vie. * Et.
Lectio III Lecture III
Si enim Dóminus magnus volúerit, spíritu intellegéntiæ replébitur. Ipse tamquam imbres mittet elóquia sapiéntiæ suæ et in oratióne confitébitur Dómino. Et ipse díriget consílium et disciplínam et in abscónditis eius considerábit. Ipse palam fáciet disciplínam doctrínæ suæ et in lege testaménti Dómini gloriábitur. Si telle est la volonté du Seigneur grand, il sera rempli de l'esprit d'intelligence. Lui-même répandra ses paroles de sagesse, dans sa prière il rendra grâce au Seigneur. Il acquerra la droiture du jugement et de la connaissance, il méditera ses mystères cachés. Il fera paraître l'instruction qu'il a reçue et mettra sa fierté dans la loi de l'alliance du Seigneur.
R/. Mutáto enim sæculári hábitu, beátus Gregórius monastérium pétiit, * Et ex huius mundi naufrágio nudus evásit. V/. Qui ante sérico et gemmis micántibus ornátus procéssit, post vili tectus tégmine pauper ipse paupéribus ministrávit. * Et. R/. Ayant troqué l'habit séculier, le bienheureux Grégoire se dirigea vers un monastère, * Tel un naufragé qui échappe, nu, aux remous de ce monde. V/. Lui qui auparavant se déplaçait en tenue de soie, paré de gemmes scintillantes, couvert désormais d'une vulgaire pelisse, pauvre lui-même, servait les pauvres. * Tel.
Lectio IV Lecture IV
Collaudábunt multi sapiéntiam eius, et usque in sæculum non delébitur. Non recédet memória eius, et nomen eius requirétur a generatióne in generatiónem; sapiéntiam eius enarrábunt gentes, et laudem eius enuntiábit ecclésia. Beaucoup vanteront son intelligence et jamais on ne l'oubliera. Son souvenir ne s'effacera pas, son nom vivra de génération en génération. Des nations proclameront sa sagesse et l'assemblée célébrera ses louanges.
R/. Eléctus et diléctus Dómini Gregórius, tandem post tríduum invéntus, * Cápitur, tráhitur, consecrátur, ac Papa Urbis effícitur. V/. Tértia ieiúnii nocte, colúmna lucis super eum emíssa invénitur. * Cápitur. V/. Glória Patri. * Cápitur. R/. Objet de l'élection et de la dilection du Seigneur, Grégoire est enfin trouvé, mais c'est déjà le troisième jour; * Il est pris, traîné, consacré, intronisé Pape de Rome. V/. La troisième nuit de son jeûne, une colonne de lumière, jaillie au-dessus de lui, le fait découvrir. * Il est pris. V/. Gloire au Père * Il est pris.
In secundo nocturno, anno II Deuxième nocturne, année II
Ex Homilíis sancti Gregórii Magni papae in Ezechiélem (Hom. 2, 1, 17-18: SC 360, 86-90) Homélie de saint Grégoire le Grand sur Ézéchiel
Lectio I Lecture I
Sæpe ánimus ita in divína contemplatióne suspénditur, ut iam se percípere de ætérna illa libertáte quam óculus non vidit, nec auris audívit, áliquid per quamdam imáginem lætétur, sed tamen, mortalitátis suæ póndere reverberátus, ad ima relábitur et quibúsdam pœnæ suæ vínculis ligátus tenétur. Portæ ígitur inténdit, qui veræ libertátis suæ gáudia cónspicit iamque exíre concupíscit, sed adhuc non valet. L'âme est souvent si bien ravie dans la contemplation divine qu'elle a la joie de percevoir quelque chose, une certaine image de l'éternelle liberté, de ce que l'œil n'a pas vu, ni l'oreille entendu; mais cependant, refoulée sous l'action du poids exercé par sa mortalité, elle retombe dans sa bassesse, et la voilà enserrée dans je ne sais quels liens qui font sa peine. Il dirige donc son regard vers la porte, celui qui fixe ses yeux sur les joies de la vraie liberté et aspire à sortir déjà, sans le pouvoir encore.
R/. Dum oráret in obscúro servus Dei latíbulo, lux imménsa super eum resplénduit post tríduum. * Hoc signo cunctis próditus, Papa Urbis effícitur. V/. Quia misericórdiam et veritátem díligit Deus, grátiam et glóriam dabit Dóminus. * Hoc signo. R/. Au-dessus du serviteur de Dieu qui priait dans le secret d'un lieu obscur, une lumière intense resplendit le troisième jour. * Trahi aux yeux de tous par ce prodige, il est intronisé Pape de Rome. V/. Dieu aime la miséricorde et la fidélité, le Seigneur donne la grâce, il donne la gloire. * Trahi.
Lectio II Lecture II
Ibi stamus, ubi mentis óculos fígimus. Unde Elías ait: Vivit Dóminus, in cuius conspéctu sto. Ibi útique stabat, ubi cor fíxerat. Cum vocem Dómini secum loquéntis audíret, in spelúncæ suæ óstio stetísse descríbitur et fáciem velásse, quia, cum per contemplatiónis grátiam vox supérnæ intellegéntiæ sit in mente, totus homo iam intra spelúncam non est, quia ánimum carnis cura non póssidet, sed stat in óstio, quia mortalitátis angústias exíre meditátur. Nous nous tenons là où nous fixons les yeux de l'âme. D'où le mot d'Élie: Il est vivant, le Seigneur, en présence de qui je me tiens. Il se tenait là où il avait fixé son cœur. Lorsqu'il entendit la voix du Seigneur qui lui parlait, il se tint à l'entrée de sa caverne, précise le texte, et il se voila le visage: puisque la voix de l'intelligence souveraine se fait entendre à l'âme par la grâce de la contemplation, l'homme n'est plus tout entier à l'intérieur de sa caverne, parce que le souci de la chair ne l'absorbe plus, et il se tient à la porte, parce qu'il médite de sortir hors des étroites limites de la condition mortelle.
R/. Propter intolerábiles rerum curas mundanárum recusábat præsulátum suscípere Romanórum, * Sed victus prece pópuli suscépit iugum Dómini. V/. Nec fecit próximo suo malum, et oppróbrium non accépit advérsus próximos suos. * Sed. R/. Vu le souci écrasant des affaires séculières, il refusait d'accepter la présidence du siège de Rome, * Mais, vaincu par les prières du peuple, il accepta le joug du Seigneur. V/. Il n'a pas fait de tort à ses frères, n'a pas outragé son prochain. * Mais.
Lectio III Lecture III
Sed iam qui in óstio spelúncæ consístit et verba Dei in aure cordis pércipit, necésse est ut fáciem velet, quia dum per supérnam grátiam ad altióra intellegénda dúcimur, quanto subtílius levámur, tanto semper per humilitátem nosmetípsos in intelléctu nostro prémere debémus, ne conémur plus sápere quam opórtet sápere, sed sápere ad sobrietátem, ne, dum nimis invisibília discútimus, aberrémus, ne in illa natúra incorpórea corpórei lúminis áliquid quærámus. Mais celui qui se tient à la porte de la caverne et perçoit par l'oreille du cœur les paroles de Dieu doit se voiler le visage: quand la grâce d'en haut nous conduit à de plus hautes vues, plus délicatement elle nous élève, plus nous devons nous abaisser nous-mêmes dans notre intelligence par une humilité constante, n'essayant pas d'être plus sages qu'il ne faut, mais de l'être avec sobriété, car en raisonnant trop sur les réalités invisibles, nous risquerions de chercher quelque lumière corporelle dans une nature tout incorporelle.
R/. Hoc beáto Gregório grátia divína concéssit, ut mérito ab Anglórum pópulis débeat apóstolus appellári, * Quia ipsíus grátiæ adscríbitur, quod illórum ecclésia nova semper sóbole fecundátur. V/. Quoúsque enim mundus iste vólvitur, eius laudábile méritum semper áccipit increméntum. * Quia. R/. Par un don spécial de la grâce divine, le bienheureux Grégoire devait, à juste titre, être nommé par les Anglais l'apôtre de leur patrie, * Car il faut inscrire à son compte les rejetons toujours nouveaux de la jeune et féconde Église. V/. Tant que ce monde, en effet, tournera, toujours augmentera l'énoncé de ses gloires. * Car.
Lectio IV Lecture IV
Nos ítaque, fratres caríssimi, qui iam per Redemptóris nostri mortem ac resurrectiónem atque ad cælos ascensiónem, gáudia ætérna didícimus, qui in testimónium divinitátis eius apparuísse extérius cives nostros ángelos illíus scimus, concupiscámus Regem, desiderémus cives quos cognóvimus, atque in hoc sanctæ Ecclésiæ ædifício stantes óculos in porta teneámus. Quia ergo perfécte exíre non póssumus, saltem in spelúncæ nostræ óstio stemus, exitúri quándoque próspere per grátiam Redemptóris nostri. Pour nous, instruits déjà sur les joies éternelles, frères très chers, par la mort et la résurrection de notre Rédempteur et son ascension au ciel, et sachant que nos concitoyens les anges ont apparu extérieurement pour témoigner de sa divinité, désirons ardemment notre Roi, souhaitons rejoindre les concitoyens que nous connaissons, et nous tenant dans l'édifice de la sainte Église, debout, gardons nos yeux fixés sur la porte. Ne pouvant sortir pleinement, tenons-nous du moins à l'entrée de notre caverne, d'où nous sortirons un jour avec bonheur, par la grâce de notre Rédempteur.
R/. Videns Romæ vir beátus Anglórum forte púeros: Bene, inquit, bene Angli vultu nitent ut ángeli; * Opórtet illis monstrári iter salútis ætérnæ. V/. Quóniam Dómini est regnum, et ipse dominábitur géntium. * Opórtet. V/. Glória Patri. * Opórtet. R/. Cet homme bienheureux, rencontrant d'aventure dans la ville de Rome de jeunes Anglais: Bien, dit-il, il est bien que des Angles aient le visage radieux des anges; * Il faudra leur faire connaître la voie du salut éternel. V/. Oui, au Seigneur la royauté, le pouvoir sur les nations! * Il faudra. V/. Gloire au Père. * Il faudra.
In tertio nocturno, anno B Troisième nocturne, année B
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc
In illo témpore: Facta est conténtio inter discípulos, quis eórum viderétur esse maior. Et réliqua. Pendant le repas de la Pâque, les disciples en arrivèrent à se quereller: lequel d'entre eux, à leur avis, était le plus grand? Et la suite.
Ex Régula pastoráli sancti Gregórii Magni papæ (Pars 2, 6: PL 77, 36-37) Règle pastorale de saint Grégoire le Grand
Lectio I Lecture I
Summus locus bene régitur, cum is qui præest vítiis pótius quam frátribus dominátur. Sed cum delinquéntes súbditos præpósiti córrigunt, restat necésse est ut sollícite atténdant quátenus per disciplínæ débitum culpas quidem iure potestátis fériant, sed per humilitátis custódiam æquáles se ipsis frátribus qui corrigúntur, agnóscant: quamvis plerúmque étiam dignum est ut eósdem quos corrígimus tácita nobis cogitatióne præferámus. Le poste le plus haut est bien géré, lorsque celui qui préside exerce son autorité davantage sur les vices que sur ses frères. Mais lorsque les pasteurs doivent corriger pour leurs manquements ceux qui leur sont soumis, il demeure nécessaire que ces supérieurs mettent tout leur soin à juger jusqu'à quel point, par devoir de discipline, ils doivent châtier les fautes, selon l'autorité qu'ils détiennent légalement; mais qu'ils reconnaissent, en gardant l'esprit d'humilité, que les frères mêmes qui subissent la réprimande, sont leurs égaux. Encore que bien souvent il serait même juste d'admettre, dans notre for intérieur, la supériorité de ceux-là mêmes que nous corrigeons!
R/. Oránte beatíssimo ad Dóminum Gregório, * Sanáta est plebs romána a peste inguinária. V/. Multum enim valet deprecátio iusti assídua. * Sanáta. R/. Par la prière que le bienheureux Grégoire fait monter vers le Seigneur, * Il obtient au peuple de Rome la santé, avec la fin d'une épidémie de peste bubonique. V/. Comme il est puissant le juste qui implore assidûment! * Il obtient.
Lectio II Lecture II
Teneant ergo rectóres extérius quod pro aliórum utilitáte suscípiunt; servent intérius quod de sua æstimatióne pertiméscunt. Sed tamen quibúsdam signis decénter erumpéntibus, eos apud se esse húmiles étiam subiécti deprehéndant, quátenus et in auctoritáte eórum quod fórmident vídeant, et de humilitáte quod imiténtur agnóscant. Que les pasteurs maintiennent donc extérieurement l'autorité qui leur a été confiée dans l'intérêt des autres; et qu'ils gardent intérieurement un grand souci de ne pas se surestimer. Que cependant, à certains indices manifestés à bon escient, même les subordonnés puissent remarquer cette humilité foncière des pasteurs, de telle façon que les disciples voient dans leur autorité une raison de craindre, et dans leur humilité, un exemple à suivre.
R/. Beatíssimus póntifex Gregórius, postquam plebem románam et apostólicæ Sedis Ecclésiam gloriosíssime rexit, * Ex hac luce subtráctus atque ad ætérnam est regni sedem translátus. V/. Qui omni fere iuventútis suæ témpore crebris víscerum dolóribus cruciabátur, * Ex hac luce. R/. Le bienheureux pontife Grégoire, après avoir magnifiquement gouverné le peuple de Rome et l'Église du Siège apostolique, * Soustrait à la lumière temporelle, est transféré vers le siège éternel du Royaume. V/. Celui qui depuis le temps de sa jeunesse était torturé par de fréquents accès de douleurs digestives, * Soustrait.
Lectio III Lecture III
Stúdeant ígitur sine intermissióne qui præsunt ut eórum poténtia quanto magna extérius cérnitur, tanto apud eos intérius deprimátur, ne cogitatiónem vincat, ne in delectatiónem sui ánimum rápiat, ne iam sub se mens eam régere non possit, cui se libídine dominándi suppónit. Que ceux qui président s'appliquent donc sans trêve à ce que leur pouvoir, dans la mesure même où il apparaît grand extérieurement, soit rabaissé dans leur propre estime, intérieurement; de peur que ce pouvoir n'éblouisse leur intelligence, qu'il n'entraîne leur esprit à se complaire en lui-même, et que déjà leur cœur ne puisse plus le maîtriser, s'en étant fait l'esclave par la passion de dominer.
R/. Iste est de prióribus theólogis unus, Gregórius Papa ínclitus, Romúlea urbe éditus, * Cuius doctrína fulget Ecclésia ut sole luna. V/. Iste est Gregórius, præsul méritis et nómine dignus. * Cuius. R/. Cet homme est l'un des plus grands théologiens, l'illustre Pape Grégoire, formé dans la ville de Romulus; * L'Église est irradiée par sa doctrine, comme la lune par le soleil. V/. Il est Grégoire, le veilleur, maître de grande valeur et digne de son nom. * L'Église.
Lectio IV Lecture IV
Ne enim præsidéntis ánimus ad elatiónem potestátis suæ delectatióne rapiátur, recte per quemdam sapiéntem dícitur: Ducem te constituérunt, noli extólli, sed esto in illis quasi unus ex illis. Hinc étiam Petrus ait: Non dominántes in clero, sed forma facti gregis. Hinc per semetípsam Véritas ad altióra nos virtútum mérita próvocans, dicit: Scitis quia príncipes géntium dominántur eórum, et qui maióres sunt potestátem exércent in eos. Non ita inter vos, sed quicúmque volúerit inter vos maior fíeri, sit vester miníster, et qui volúerit inter vos primus esse, erit vester servus; sicut Fílius hóminis non venit ministrári, sed ministráre. Et de peur que l'esprit du supérieur ne soit entraîné vers la prétention, par la satisfaction que lui procure son autorité, il est dit très justement par un sage: On t'a constitué chef? Ne t'en élève pas; mais sois au milieu des autres comme l'un d'entre eux. De là encore ces paroles de Pierre: Non en dominateurs des Églises, mais en devenant les modèles du troupeau. De là enfin, nous exhortant à une justice plus haute, ce que dit la Vérité elle-même: Vous le savez: les chefs des nations païennes commandent en maîtres, et les grands font sentir leur pouvoir. Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi: celui qui veut devenir grand sera votre serviteur; et celui qui veut être le premier sera votre esclave. Ainsi, le Fils de l'homme n'est pas venu pour être servi, mais pour servir.
R/. O pastor apostólice Gregóri beatíssime, tuo posce precámine increméntum Ecclésiæ, * Tuo rigátæ dógmate ac defensátæ ópere. V/. Memor esto congregatiónis cathólicæ, et déxtera Dei plantátæ víneæ, * Tuo. V/. Glória Patri. * Tuo. R/. Ô bienheureux Grégoire, pasteur apostolique, implore en faveur de l'Église, obtiens son accroissement! * N'est-elle pas irriguée par tes enseignements, défendue par ton action? V/. Souviens-toi de la communauté catholique, la vigne que le Seigneur a plantée de sa droite: * N'est-elle pas. V/. Gloire au Père. * N'est-elle pas.

Laudes du lundi 3 septembre 2018 - St Grégoire le Grand, pape et docteur de l'Eglise

Hebdomada XXII per annum XXIIème semaine dans l'année
Feria II Lundi
S. Gregorii Magni, papae et Ecclesiae doctoris St Grégoire le Grand, pape et docteur de l'Eglise
Memoria Mémoire
Ad Laudes matutinas
Aux Laudes du matin
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Anglórum iam apóstolus,
Jadis apôtre des Angles,
nunc angelórum sócius,
à présent compagnon des anges
ut tunc, Gregóri, géntibus,
Grégoire, venez comme alors,
succúrre iam credéntibus.
au secours des peuples croyants.
  
Tu largas opum cópias
Vous méprisez une immense fortune
omnémque mundi glóriam
et toute la gloire du monde
spernis, ut inops ínopem
pauvre, vous voulez suivre
Iesum sequáris príncipem.
Jésus pauvre, votre roi.
  
Te celsus Christus póntifex
Le Christ, souverain prêtre,
suæ præfert Ecclésiæ;
vous place à la tête de Son Eglise ;
sic Petri gradum pércipis,
ainsi, vous accédez à la dignité de Pierre,
cuius et normam séqueris.
dont vous suivez aussi l'exemple.
  
Scriptúræ sacræ mystica
Vous résolvez admirablement
mire solvis ænígmata,
les énigmes spirituelles de la sainte Ecriture
excélsaque mystéria
et la Vérité elle-même
te docet ipsa Véritas.
vous enseigne les mystères sublimes.
  
O póntifex egrégie,
Pontife incomparable,
lux et decus Ecclésiæ,
lumière et gloire de l'Eglise,
non sinas in perículis
n'abandonnez-pas dans les périls
quos tot mandátis ínstruis.
ceux que vous instruisez par tant de préceptes.
  
Sit Patri laus ingénito,
Louange au Père inengendré,
sit decus Unigénito,
honneur au Fils unique,
sit utriúsque párili
majesté suprême à l'Esprit
maiéstas summa Flámini. Amen.
qui est leur égal à tous les deux.
Ant. 1 Quando véniam et apparébo ante fáciem Dómini?Ant. 1 Quand viendrai-je et apparaîtrai-je devant Ta face, Seigneur ?
Psalmus 41 (42)
Psaume 41 (42)
Desiderium Domini et templi eius
Désir de Dieu et de Son temple
Qui sitit, veniat; qui vult, accipiat aquam vitæ (Ap 22, 17).
Celui qui a soif, qu'il vienne, et qu'il reçoive l'eau de la vie (Ap 22, 17).
Quemádmodum desíderat cervus ad fontes aquárum, * ita desíderat ánima mea ad te, Deus.Comme le cerf soupire après les sources des eaux, ainsi mon âme soupire vers Toi, mon Dieu.
Sitívit ánima mea ad Deum, Deum vivum; * quando véniam et apparébo ante fáciem Dei?Mon âme a soif de Dieu, du Dieu vivant. Quand viendrai-je, et paraîtrai-je devant la face de Dieu?
Fuérunt mihi lácrimæ meæ panis die ac nocte, * dum dícitur mihi quotídie: «Ubi est Deus tuus?».Mes larmes ont été ma nourriture le jour et la nuit, pendant qu'on me dit tous les jours: « Où est ton Dieu ?».
Hæc recordátus sum et effúdi in me ánimam meam; † quóniam transíbam in locum tabernáculi admirábilis * usque ad domum Dei,Je me suis souvenu de ces choses, et j'ai répandu mon âme au dedans de moi-même; car je passerai dans le lieu du tabernacle admirable jusqu'à la maison de Dieu,
in voce exsultatiónis et confessiónis, * multitúdinis festa celebrántis.parmi les chants d'allégresse et de louange, pareils au bruit d'un festin.
Quare tristis es, ánima mea, * et quare conturbáris in me?Pourquoi es-tu triste, mon âme, et pourquoi me troubles-tu ?
Spera in Deo, quóniam adhuc confitébor illi, * salutáre vultus mei et Deus meus.Espère en Dieu, car je Le louerai encore, Lui le salut de mon visage et mon Dieu.
In meípso ánima mea contristáta est; † proptérea memor ero tui * de terra Iordánis et Hermónim, de monte Misar.Mon âme a été toute troublée en moi-même; c'est pourquoi je me souviendrai de Toi, du pays du Jourdain, de l'Hermon, et du mont Misar.
Abyssus abyssum ínvocat in voce cataractárum tuárum; * omnes gúrgites tui et fluctus tui super me transiérunt.L'abîme appelle l'abîme, au bruit de Tes cataractes ; toutes Tes vagues amoncelées et Tes flots ont passé sur moi.
In die mandávit Dóminus misericórdiam suam, † et nocte cánticum eius apud me est: * orátio ad Deum vitæ meæ.Pendant le jour le Seigneur a envoyé Sa miséricorde, et la nuit Son cantique. Au dedans de moi est une prière pour le Dieu de ma vie.
Dicam Deo: * «Suscéptor meus es.Je dirai à Dieu: « Tu es mon défenseur.
Quare oblítus es mei, et quare contristátus incédo, * dum afflígit me inimícus?».Pourquoi m'as-Tu oublié, et pourquoi faut-il que je marche attristé, tandis que l'ennemi m'afflige ? ».
Dum confringúntur ossa mea, † exprobravérunt mihi, qui tríbulant me, * dum dicunt mihi quotídie: «Ubi est Deus tuus?».Pendant que mes os sont brisés, mes ennemis qui me persécutent m'accablent par leurs reproches, me disant tous les jours: « Où est son Dieu ? ».
Quare tristis es, ánima mea, * et quare conturbáris in me?Pourquoi es-tu triste, mon âme, et pourquoi me troubles-tu ?
Spera in Deo, quóniam adhuc confitébor illi, * salutáre vultus mei et Deus meus.Espère en Dieu, car je Le louerai encore, Lui le salut de mon visage et mon Dieu.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Quando véniam et apparébo ante fáciem Dómini?Ant. Quand viendrai-je et apparaîtrai-je devant Ta face, Seigneur ?
Ant. 2 Osténde nobis, Dómine, lucem miseratiónum tuárum.Ant. 2 Montre nous, Seigneur, la lumière de Ta miséricorde.
Canticum (Sir 36, 1-7. 13-16) AT 15
Cantique (Sir 36, 1-7. 13-16) AT 15
Supplicatio pro sancta civitate Ierusalem
Supplication pour la ville sainte de Jérusalem
Hæc est vita æterna, ut cognoscant te solum verum Deum et, quem misisti, Iesum Christum (Io 17, 3).
Voici la vie éternelle, c'est qu'ils Te connaissent, Toi, le seul Dieu véritable, et celui que Tu as envoyé, Jésus-Christ (Io 17, 3).
Miserére nostri, Deus ómnium, et réspice nos * et osténde nobis lucem miseratiónum tuárum;Aie pitié de nous, ô Dieu de toutes choses, regarde-nous favorablement, et montre-nous la lumière de Tes miséricordes;
et immítte timórem tuum super gentes, * quæ non exquisiérunt te,et répands Ta terreur sur les nations qui ne T'ont pas recherché,
ut cognóscant quia non est Deus nisi tu, * et enárrent magnália tua.afin qu'elles reconnaissent qu'il n'y a pas d'autre Dieu que Toi et qu'elles proclament Tes grandeurs
Alleva manum tuam super gentes aliénas, * ut vídeant poténtiam tuam.Lève ta main contre les peuples étrangers, et qu'ils sentent Ta puissance.
Sicut enim in conspéctu eórum sanctificátus es in nobis * sic in conspéctu nostro mágnificáberis in eis,De même que Tu as montré devant eux ta sainteté en nous punissant, ainsi montre Ta grandeur devant nous en les châtiant,
ut cognóscant, sicut et nos cognóvimus, * quóniam non est Deus præter te, Dómine.et qu'ils apprennent, comme nous l'avons appris nous-mêmes, qu'il n'y a pas d'autre Dieu que Toi, Seigneur.
Innova signa et ítera mirabília, * glorífica manum et firma bráchium dextrum.Renouvelle les prodiges, et reproduis les merveilles ; glorifie Ta main et Ton bras droit.
Cóngrega omnes tribus Iacob, * et hereditábis eos sicut ab inítio.Rassemble toutes les tribus de Jacob, et rends-leur l'héritage tel qu'au commencement.
Miserére plebi tuæ, super quam invocátum est nomen tuum, * et Israel, quem coæquásti primogénito tuo.Rassemble toutes les tribus de Jacob, et rends-leur l'héritage tel qu'au commencement.
Miserére civitáti sanctificatiónis tuæ, * Ierúsalem, loco requiéi tuæ.Prends compassion de la ville de Ton sanctuaire, de Jérusalem, le lieu de Ton repos.
Reple Sion maiestáte tua * et glória tua templum tuum.Remplis Sion de Tes oracles, et Ton peuple de Ta gloire.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Osténde nobis, Dómine, lucem miseratiónum tuárum.Ant. Montre nous, Seigneur, la lumière de Ta miséricorde.
Ant. 3 Benedíctus es, Dómine, in firmaménto cæli.Ant. 3 Tu es béni, Seigneur, au firmament du ciel.
Psalmus 18 (19) A
Psaume 18 (19) A
Laus Domini rerum conditoris
Louange au Seigneur créateur des choses
Visitabit nos Oriens ex alto... ad dirigendos pedes nostros in viam pacis (Lc 1, 78. 79).
L'astre d'en haut est venu nous visiter pour guider nos pas sur le chemin de la paix. (Lc 1, 78. 79).
Cæli enárrant glóriam Dei, * et ópera mánuum eius annúntiat firmaméntum.Les cieux racontent la gloire de Dieu, * et le firmament publie les œuvres de Ses mains.
Dies diéi erúctat verbum, * et nox nocti índicat sciéntiam.Le jour proclame ce message au jour, et la nuit en donne connaissance à la nuit.
Non sunt loquélæ neque sermónes, * quorum non intellegántur voces :Ce ne sont point des paroles, ce n'est pas un langage dont la voix ne soit pas entendue :
in omnem terram exívit sonus eórum * et in fines orbis terræ verba eórum.leur bruit s'est répandu dans toute la terre, et leurs accents jusqu'aux extrémités du monde.
Soli pósuit tabernáculum in eis, † et ipse tamquam sponsus procédens de thálamo suo, * exsultávit ut gigas ad curréndam viam.Il a établi Sa tente dans le soleil, qui est lui-même semblable à un époux sortant de Sa chambre nuptiale, il S'est élancé comme un géant pour fournir Sa carrière.
A fínibus cælórum egréssio eius † et occúrsus eius usque ad fines eórum, * nec est, quod se abscóndat a calóre eius.Il sort de l'extrémité du ciel, et Sa course va jusqu'à l'autre extrémité, et il n'y a personne qui se dérobe à Sa chaleur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Benedíctus es, Dómine, in firmaménto cæli.Ant. Tu es béni, Seigneur, au firmament du ciel.
Lectio brevis (Sap 7, 13-14)
Lecture brève (Sap 7, 13-14)
Sapiéntiam sine fictióne dídici et sine invídia commúnico; divítias illíus non abscóndo. Infinítus enim thesáurus est homínibus; quem qui acquisiérunt, ad amicítiam in Deum se paravérunt propter disciplínæ dona commendáti.La Sagesse, je l'ai apprise sans arrière-pensée, et je ne cache point ses trésors. Car elle est pour les hommes un trésor inépuisable; ceux qui en usent ont part à l'amitié de Dieu, à qui les recommandent les dons acquis par l'instruction.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Sapiéntiam sanctórum * Narrent pópuli. Sapiéntiam.
V/. Et laudes eórum núntiet Ecclésia. * Narrent pópuli. Glória Patri. Sapiéntiam.
R/. La sagesse des saints * est narrée par le peuple. La Sagesse. V/. Et leurs louanges sont annoncées dans l'Eglise. * Par le peuple. Gloire au Père. La sagesse.
Ant. Pastor exímius Gregórius pastorális vitæ spécimen trádidit et régulam.Ant. Pasteur excellent, Grégoire donna l'exemple et la règle de la vie pastorale.
Canticum Evangelicum Lc 1, 68-79
Cantique évangélique (Lc 1,68-79)
De Messia eiusque præcursore
Du Messie et de son précurseur
 Benedíctus Dóminus, Deus Israel, * quia visitávit et fecit redemptiónem plebi suæ Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, de ce qu'Il a visité et racheté Son peuple,
 et eréxit cornu salútis nobis * in domo David púeri sui, et nous a suscité un puissant Sauveur dans la maison de David, Son serviteur,
sicut locútus est per os sanctórum, * qui a sǽculo sunt, prophetárum eius, ainsi qu'Il a dit par la bouche de Ses saints prophètes des temps anciens,
salútem ex inimícis nostris * et de manu ómnium, qui odérunt nos; qu'Il nous délivrerait de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent,
 ad faciéndam misericórdiam cum pátribus nostris * et memorári testaménti sui sancti, pour exercer Sa miséricorde envers nos pères, et Se souvenir de Son alliance sainte,
 iusiurándum, quod iurávit ad Abraham patrem nostrum, * datúrum se nobis, selon le serment qu'Il a juré à Abraham, notre père, de nous accorder cette grâce,
 ut sine timóre, de manu inimicórum liberáti, * serviámus illi qu'étant délivrés de la main de nos ennemis, nous Le servions sans crainte,
 in sanctitáte et iustítia coram ipso * ómnibus diébus nostris. marchant devant Lui dans la sainteté et la justice, tous les jours de notre vie.
 Et tu, puer, prophéta Altíssimi vocáberis: * præíbis enim ante fáciem Dómini paráre vias eius, Et toi, petit enfant, tu seras appelé le prophète du Très-Haut: car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer Ses voies,
ad dandam sciéntiam salútis plebi eius * in remissiónem peccatórum eórum, afin de donner à Son peuple la connaissance du salut, pour la rémission de leurs péchés,
per víscera misericórdiæ Dei nostri, * in quibus visitábit nos óriens ex alto, par les entrailles de la miséricorde de notre Dieu, grâce auxquelles le soleil levant nous a visités d'en haut,
illumináre his, qui in ténebris et in umbra mortis sedent, * ad dirigéndos pedes nostros in viam pacis. pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et à l'ombre de la mort, pour diriger nos pas dans la voie de la paix.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Pastor exímius Gregórius pastorális vitæ spécimen trádidit et régulam.Ant. Pasteur excellent, Grégoire donna l'exemple et la règle de la vie pastorale.
Preces
Prières litaniques.
Salvátor noster fecit nos regnum et sacerdótium, ut hóstias Deo acceptábiles offerámus. Grati ígitur eum invocémus:
Serva nos in tuo ministério, Dómine.
Christe, sacérdos ætérne, qui sanctum pópulo tuo sacerdótium concessísti,
concéde, ut spiritáles hóstias Deo acceptábiles iúgiter offerámus.
Spíritus tui fructus nobis largíre propítius,
patiéntiam, benignitátem et mansuetúdinem.
Da nobis te amáre, ut te, qui es cáritas, possideámus,
et bene ágere, ut per vitam étiam nostram te laudémus.
Quæ frátribus nostris sunt utília, nos quærere concéde,
ut salútem facílius consequántur.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Deus, qui pópulis tuis indulgéntia cónsulis et amóre domináris, da spíritum sapiéntiæ, intercedénte beáto Gregório papa, quibus dedísti régimen disciplínæ, ut de proféctu sanctárum óvium fiant gáudia ætérna pastórum. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu, qui veilles avec soin sur Ton peuple et le gouvernes avec amour, accorde par l'intercession du bienheureux pape Grégoire, l'esprit de sagesse à ceux que Tu as chargés de conduire et d'instruire Ton troupeau : que ses progrès en sainteté fassent la joie éternelle des pasteurs. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Office de tierce du lundi 3 septembre 2018 - St Grégoire le Grand, pape et docteur de l'Eglise

Hebdomada XXII per annum XXIIème semaine dans l'année
Feria II Lundi
S. Gregorii Magni, papae et Ecclesiae doctoris St Grégoire le Grand, pape et docteur de l'Eglise
Memoria Mémoire
Ad Tertiam
Ad Tertiam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Certum tenéntes órdinem,
A la troisième heure du jour,
pio poscámus péctore
en respectant l'ordre fixé,
hora diéi tértia
invoquons de tout notre coeur
trinae virtútis glóriam,
la gloire de la Trinité.
  
Ut simus habitáculum
Puissions nous être la demeure
illi Sancto Spirítui,
de cet Esprit de Sainteté
qui quondam in apóstolis
qui Se répandit autrefois,
hac hora distribútus est.
en cette heure, aux apôtres.
  
Hoc gradiénte órdine,
C'est en suivant aussi cet ordre,
ornávit cuncta spléndide
que le Créateur du Royaume
regni caeléstis cónditor
a tout couronné de beauté
ad nostra aetérna práemia.
pour notre bonheur éternel.
  
Deo Patri sit glória
A Dieu le Père soit la gloire,
eiúsque soli Fílio
et gloire à Son Unique Fils,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit consolateur,
in sempitérna saécula. Amen.
à travers l'infini des siècles.
Ant. 1 Beáti qui áudiunt verbum Dei et custódiunt illud.Ant. 1 Heureux ceux qui entendent la parole de Dieu et qui la gardent.
Psalmus 118 (119), 41-48
Psaume 118 (119), 41-48
VI (Vau)
VI (Vau)
Et véniat super me misericórdia tua, Dómine, * salutáre tuum secúndum elóquium tuum.Que vienne sur moi Ta miséricorde, Seigneur, et Ton salut, selon Ta parole !
Et respondébo exprobrántibus mihi verbum, * quia sperávi in sermónibus tuis.Et je pourrai répondre à celui qui m'outrage, car je me confie en Ta parole.
Et ne áuferas de ore meo verbum veritátis usquequáque, * quia in iudíciis tuis supersperávi.N'ôte pas entièrement de ma bouche la parole de vérité, car j'espère en tes préceptes.
Et custódiam legem tuam semper, * in sæculum et in sæculum sæculi.Je veux garder Ta loi constamment, toujours et à perpétuité.
Et ambulábo in latitúdine, * quia mandáta tua exquisívi.Je marcherai au large, car je recherche Tes ordonnances.
Et loquar de testimóniis tuis in conspéctu regum * et non confúndar.Je parlerai de Tes enseignements devant les rois, et je n'aurai point de honte.
Et delectábor in præcéptis tuis, * quæ diléxi.Je ferai mes délices de Tes commandements, car je les aime.
Et levábo manus meas ad præcépta tua, quæ diléxi; * et exercébor in iustificatiónibus tuis.J'élèverai mes mains vers Tes commandements que j'aime, et je méditerai Tes lois.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Beáti qui áudiunt verbum Dei et custódiunt illud.Ant. Heureux ceux qui entendent la parole de Dieu et qui la gardent.
Ant. 2 Meus cibus est ut fáciam voluntátem Patris.Ant. 2 Ma nourriture est de faire la volonté du Père.
Psalmus 39 (40)
Psaume 39 (40)
Gratiarum actio et auxilii petitio
Action de grâce et demande d’'aide
Hostiam et oblationem noluisti, corpus autem aptasti mihi (Hebr 10, 5).
Tu n'’as voulu ni sacrifice, ni offrande, mais Tu m’as formé un corps (Hebr 10, 5).
I
I
Exspéctans exspectávi Dóminum, * et inténdit mihi.J'ai mis dans le Seigneur toute mon espérance : Il s'est incliné vers moi,
Et exaudívit clamórem meum * et edúxit me de lacu misériæ et de luto fæcis;Il a écouté mes cris. II m'a retiré de la fosse de perdition, de la fange du bourbier ;
et státuit super petram pedes meos * et firmávit gressus meos.Il a dressé mes pieds sur le rocher, Il a affermi mes pas.
Et immísit in os meum cánticum novum, * carmen Deo nostro.Il a mis dans ma bouche un cantique nouveau, une louange à notre Dieu ;
Vidébunt multi et timébunt * et sperábunt in Dómino.beaucoup le voient, et ils révèrent le Seigneur, ils se confient en Lui.
Beátus vir, qui pósuit Dóminum spem suam * et non respéxit supérbos et declinántes in mendácium.Heureux l'homme qui a mis dans le Seigneur sa confiance, et qui ne se tourne pas vers les orgueilleux, et vers ceux que le mensonge égare !
Multa fecísti tu, Dómine Deus meus, mirabília tua, † et cogitatiónes tuas pro nobis: * non est qui símilis sit tibi.Tu as multiplié, Seigneur, mon Dieu, Tes merveilles et Tes desseins en notre faveur : nul n'est comparable à Toi.
Si nuntiáre et éloqui volúero, * multiplicabúntur super númerum.Je voudrais les publier et les proclamer ; ils surpassent tout récit.
Sacrifícium et oblatiónem noluísti, * aures autem fodísti mihi.Tu ne désires ni sacrifice ni oblation, Tu m'as percé les oreilles ;
Holocáustum et pro peccáto non postulásti, * tunc dixi: «Ecce vénio.Tu ne demandes ni holocauste ni victime expiatoire. Alors j'ai dit : " Voici que je viens,
In volúmine libri scriptum est de me. * Fácere voluntátem tuam,avec le rouleau du livre écrit pour moi. Je veux faire Ta volonté,
Deus meus, vólui; * et lex tua in præcórdiis meis».ô mon Dieu, et Ta loi est au fond de mon cœur. "
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Meus cibus est ut fáciam voluntátem Patris.Ant. Ma nourriture est de faire la volonté du Père.
Ant. 3 Pauper sum ego; Dóminus sollícitus est mei.Ant. 3 Je suis pauvre ; le Seigneur est mon soutien.
II
II
Annuntiávi iustítiam tuam in ecclésia magna; * ecce lábia mea non prohibébo, Dómine, tu scisti.J'annoncerai la justice dans une grande assemblée ; je ne fermerai pas mes lèvres, Seigneur, Tu le sais.
Iustítiam tuam non abscóndi in corde meo, * veritátem tuam et salutáre tuum dixi.Je ne tiendrai pas Ta justice cachée dans mon cœur ; je publierai Ta fidélité et Ton salut,
Non abscóndi misericórdiam tuam * et veritátem tuam ab ecclésia magna.je ne tairai pas Ta bonté et Ta vérité à la grande assemblée.
Tu autem, Dómine, ne prohíbeas miseratiónes tuas a me; * misericórdia tua et véritas tua semper suscípiant me,Toi, Seigneur, ne me ferme pas Tes miséricordes ; que Ta bonté et Ta vérité me gardent toujours !
quóniam circumdedérunt me mala, quorum non est númerus; comprehendérunt me iniquitátes meæ, * et non pótui vidére.Car des maux sans nombre m'environnent; mes iniquités m'ont saisi, et je ne puis voir ;
Multiplicátæ sunt super capíllos cápitis mei, * et cor meum derelíquit me.elles sont plus nombreuses que les cheveux de ma tête, et mon cœur m'abandonne.
Compláceat tibi, Dómine, ut éruas me; * Dómine, ad adiuvándum me festína.Qu'il Te plaise, Seigneur, de me délivrer ! Seigneur, hâte-toi de me secourir !
[Confundántur et revereántur simul, qui quaerunt ánimam meam, * ut áuferant eam.[Qu'ils soient confus et honteux tous ensemble, ceux qui cherchent mon âme pour la perdre !
Avertántur retrórsum et erubéscant, * qui volunt mihi mala.Qu'ils reculent et rougissent, ceux qui désirent ma ruine !
Obstupéscant propter confusiónem suam, * qui dicunt mihi: “Éuge, éuge.” ]Qu'ils soient dans la stupeur à cause de leur honte, ceux qui me disent : " Ah ! ah!" ]
Exsúltent et læténtur in te omnes quæréntes te * et dicant semper: «Magnificétur Dóminus», qui díligunt salutáre tuum.Qu'ils soient dans l'allégresse et se réjouissent en Toi, tous ceux qui Te cherchent ! Qu'ils disent sans cesse : Gloire au Seigneur, ceux qui aiment Ton salut !
Ego autem egénus et pauper sum; * Dóminus sollícitus est mei.Moi, je suis pauvre et indigent, mais le Seigneur prendra soin de moi.
Adiútor meus et liberátor meus tu es; * Deus meus, ne tardáveris.Tu es mon aide et mon libérateur : mon Dieu, ne tarde pas.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Pauper sum ego; Dóminus sollícitus est mei.Ant. Je suis pauvre ; le Seigneur est mon soutien.
Lectio brevis (Ier 31, 33)
Lecture brève (Rom 13, 8. 10)
Hoc erit pactum, quod fériam cum domo Israel post dies illos, dicit Dóminus: Dabo legem meam in viscéribus eórum et in corde eórum scribam eam; et ero eis in Deum, et ipsi erunt mihi in pópulum.Voici quelle sera l'Alliance que Je conclurai avec la maison d'Israël quand ces jours-là seront passés, déclare le Seigneur. Je mettrai Ma Loi au plus profond d'eux-mêmes; Je l'inscrirai dans leur coeur. Je serai leur Dieu, et ils seront Mon peuple.
V/. Cor mundum crea in me Deus. V/. Créée en moi, ô Dieu, un cœur pur.
R/. Ne proícias me a fácie tua. R/. Ne me rejette pas loin de Ta face.
Orémus. Prions.
Deus, Pater óptime, qui labórem homínibus ita dedísti, ut mútua semper arte ad altióra profícerent, præsta, quæsumus, sic nos iúgiter operári, ut filiórum in te spíritu et fratérna in omnes caritáte vivámus. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu, Père très bon, Toi qui as confié la terre aux hommes pour qu'ils la gardent et la travaillent, pour qu'ils puissent progresser en s'entraidant, donne-nous de mener nos travaux avec un esprit filial envers Toi et un esprit fraternel envers tous. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Tertiam - psalmodia complementaria

A Tierce - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Beáti qui áudiunt verbum Dei et custódiunt illud.Ant. 1 Heureux ceux qui entendent la parole de Dieu et qui la gardent.
Psalmus 119 (120)
Psaume 119 (120)
Desiderium pacis
Désir de paix
In tribulatione patientes, orationi instantes (Rom 12, 12).
Soyez patients dans l'affliction, assidus à la prière, (Rom 12, 12).
Ad Dóminum, cum tribulárer, clamávi, * et exaudívit me.Vers le Seigneur, dans ma détresse, j'ai crié, et Il m'a exaucé:
Dómine, líbera ánimam meam a lábiis mendácii, * a língua dolósa.« Seigneur, délivre mon âme de la lèvre de mensonge, de la langue astucieuse! »
Quid detur tibi aut quid apponátur tibi, * língua dolósa?Que te sera-t-il donné, quel sera ton profit, langue perfide?
Sagíttæ poténtis acútæ * cum carbónibus iuniperórum.Les flèches aiguës du Tout-puissant, avec les charbons ardents du genêt.
Heu mihi, quia peregrinátus sum in Mosoch, * habitávi ad tabernácula Cedar!Malheureux que je suis de séjourner dans Mések, d'habiter sous les tentes de Cédar !
Multum íncola fuit ánima mea * cum his, qui odérunt pacem.Trop longtemps j'ai demeuré avec ceux qui haïssent la paix.
Ego eram pacíficus; * cum loquébar, illi impugnábant me.Je suis un homme de paix et, quand je leur parle, ils sont pour la guerre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Meus cibus est ut fáciam voluntátem Patris.Ant. 2 Ma nourriture est de faire la volonté du Père.
Psalmus 120 (121)
Psaume 120 (121)
Custos populi
Garde du peuple
Non esurient amplius, neque sitient amplius, neque cadet super illos sol neque ullus æstus (Ap 7, 16).
Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, la brûlure du soleil ne les accablera plus. (Ap 7, 16).
Levábo óculos meos in montes: * unde véniet auxílium mihi?Je lève les yeux vers les montagnes : d'où me viendra le secours?
Auxílium meum a Dómino, * qui fecit cælum et terram.Mon secours viendra du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Non dabit in commotiónem pedem tuum, * neque dormitábit, qui custódit te.Il ne permettra pas que ton pied trébuche; celui qui te garde ne sommeillera pas.
Ecce non dormitábit neque dórmiet, * qui custódit Israel.Non, il ne sommeille ni ne dort, celui qui garde Israël.
Dóminus custódit te, † Dóminus umbráculum tuum, * ad manum déxteram tuam.Le Seigneur est ton gardien, le Seigneur est ton abri, toujours à ta droite.
Per diem sol non percútiet te, * neque luna per noctem.Pendant le jour le soleil ne te frappera point, ni la lune pendant la nuit.
Dóminus custódiet te ab omni malo; * custódiet ánimam tuam Dóminus.Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ton âme.
Dóminus custódiet intróitum tuum et éxitum tuum * ex hoc nunc et usque in sæculumLe Seigneur gardera ton départ et ton arrivée, maintenant et à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Meus cibus est ut fáciam voluntátem Patris.Ant. 3 Ma nourriture est de faire la volonté du Père.
Psalmus 121 (122)
Psaume 121 (122)
Civitas sancta Ierusalem
La cité sainte de Jérusalem
Accessistis ad Sion montem et civitatem Dei viventis, Ierusalem cælestem (Hebr 12, 22).
Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant qui est la Jérusalem céleste (Hebr 12, 22).
Lætátus sum in eo quod dixérunt mihi: * «In domum Dómini íbimus» .J'ai été dans la joie quand on m'a dit: « Allons à la maison du Seigneur »
Stantes iam sunt pedes nostri * in portis tuis, Ierúsalem.Enfin nos pieds s'arrêtent à tes portes, Jérusalem.
Ierúsalem, quæ ædificáta est ut cívitas, * sibi compácta in idípsum.Jérusalem, tu es bâtie comme une ville où tout se tient ensemble.
Illuc enim ascendérunt tribus, tribus Dómini, * testimónium Israel, ad confiténdum nómini Dómini.Là montent les tribus, les tribus du Seigneur, selon la loi d'Israël, pour louer le nom du Seigneur.
Quia illic sedérunt sedes ad iudícium, *sedes domus David.Là sont établis des sièges pour le jugement, les sièges de la maison de David.
Rogáte, quæ ad pacem sunt Ierúsalem: * «Secúri sint diligéntes te!Faites des voeux pour Jérusalem: « Qu'ils soient en sûreté ceux qui t'aiment !
Fiat pax in muris tuis, * et secúritas in túrribus tuis! ».Que la paix règne dans tes murs, la prospérité dans tes palais ! »
Propter fratres meos et próximos meos * loquar: «Pax in te! ».A cause de mes frères et de mes amis, je dis : «Paix sur toi ! ».
Propter domum Dómini Dei nostri * exquíram bona tibi.A cause de la maison du Seigneur, notre Dieu, je désire pour toi le bonheur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Messe du lundi 3 septembre 2018 - St Grégoire le Grand, pape et docteur de l'Eglise

Hebdomada XXII per annum XXIIème semaine dans l'année
Feria II Lundi
S. Gregorii Magni, papae et Ecclesiae doctoris St Grégoire le Grand, pape et docteur de l'Eglise
Memoria Mémoire


Introitus Introït
Dan. 3, 84 et 87
SACERDÓTES Dei, benedícite Dóminum: sancti et húmiles corde, laudáte Deum. Ibid., 57 Benedícite, ómnia ópera Dómini, Dómino: laudáte et superexaltáte eum in saécula. V/. Glória Patri. Prêtres du Seigneur, bénissez le Seigneur : saints et humbles de cœur, louez Dieu. V/. Ibid., 57. Œuvres du Seigneur, louez toutes le Seigneur : louez-le, et exaltez-le à jamais. V/. Gloire au Père.
Lectio I Ière lecture
Ad Corinthios II (4,1-2.5-7)
Fratres: habéntes hanc ministratiónem, iúxta quod misericórdiam consecúti sumus, non defícimus, sed abdicávimus occúlta dedécoris non ambulántes in astútia neque adulterántes verbum Dei, sed in manifestatióne veritátis commendántes nosmetípsos ad omnem consciéntiam hóminum coram Deo. Non enim nosmetípsos praedicámus sed Iésum Christum Dóminum; nos autem servos vestros per Iésum. Quóniam Deus, qui dixit: “De ténebris lux splendéscat”, ipse illúxit in córdibus nostris ad illuminatiónem sciéntiae claritátis Dei in fácie Iésu Christi. Habémus autem thesáurum istum in vasis fictílibus, ut sublímitas sit virtútis Dei et non ex nobis. Frères : ayant le ministère selon la miséricorde qui nous a été faite, nous ne faiblissons pas ; mais nous rejetons les choses honteuses que l'on cache, ne nous conduisant point avec artifice, et n'altérant point la parole de Dieu, mais nous recommandant nous-mêmes à la conscience de tous les hommes, devant Dieu, par la manifestation de la vérité. Car nous ne nous prêchons pas nous-mêmes, mais Jésus-Christ Notre Seigneur, et nous, nous sommes vos serviteurs en Jésus ; parce que le (même) Dieu qui a dit à la lumière de resplendir du sein des ténèbres, a fait luire aussi sa clarté dans nos cœurs, pour que nous fassions briller la connaissance de la gloire de Dieu en la personne (sur la face) du Christ Jésus. Mais nous avons ce trésor dans des vases de terre (d’argile), afin que la grandeur appartienne à la puissance (vertu) de Dieu, et non pas à nous.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
R/. Iurávit Dóminus, et non paenitébit eum: tu es sacérdos in aetérnum, secúndum órdinem Melchísedech. V/. Dixit Dóminus Dómino meo: Sede a dextris meis. R/. Le Seigneur l'a juré, et Il ne s'en repentira pas : Tu es prêtre dans l'éternité, selon l'ordre de Melchisedech. V/. Le Seigneur a dit à mon Seigneur : siège à Ma droite.
Allelúia. Allelúia.
Ioann. 14, 26
R/. Allelúia. V/. Spiritus Sanctus docebit vos quaecumque dixero vobis. R/. Alléluia. V/. L'Esprit saint vous enseignera tout ce que je vous ai dit.
Evangelium Evangile
Luc (22,24-30) Luc (22,24-30)
In illo tempore: Facta est autem et conténtio inter eos, quis eórum viderétur esse maíor. Dixit autem Iesus eis: “Reges géntium dominántur eórum; et, qui potestátem habent super eos, benéfici vocántur. Vos autem non sic, sed qui maíor est in vobis, fiat sicut iúnior; et, qui praecéssor est, sicut ministrátor. Nam quis maíor est: qui recúmbit, an qui minístrat? Nonne qui recúmbit? Ego autem in médio vestrum sum, sicut qui minístrat. Vos autem estis, qui permansístis mecum in tentatiónibus meis; et ego dispóno vobis, sicut dispósuit mihi Pater meus regnum, ut edátis et bibátis super mensam meam in regno meo et sedeátis super thronos iudicántes duódecim tribus Israel. En ce temps là : Il s'éleva aussi parmi eux une contestation, pour savoir lequel d'entre eux devait être estimé le plus grand. Mais Jésus leur dit: Les rois des nations leur commandent en maîtres, et ceux qui ont l'autorité sur elles sont appelés leurs bienfaiteurs. Qu'il n'en soit pas ainsi de vous; mais que celui qui est le plus grand parmi vous devienne le plus petit; et celui qui gouverne, comme celui qui sert. Car lequel est le plus grand? celui qui est à table, ou celui qui sert? N'est-ce pas celui qui est à table? Moi, cependant, Je suis au milieu de vous comme celui qui sert. Vous, vous êtes demeurés avec Moi dans Mes tentations; et Moi, Je vous prépare le royaume, comme Mon Père Me l'a préparé, afin que vous mangiez et buviez à Ma table dans Mon royaume, et que vous soyez assis sur des trônes, jugeant les douze tribus d'Israël.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 88, 25
Véritas mea, et misericórdia mea cum ipso: et in nómine meo exaltábitur cornu eius. Ma vérité et Ma miséricorde seront avec lui : et par Mon nom s’élèvera sa puissance.
Communio Communion
Luc. 12, 42
Fidélis servus et prudens, quem constítuit dóminus super famíliam suam: ut det illis in témpore trítici mensúram. Serviteur fidèle, prudent, que le maître établira sur sa domesticité pour donner, au temps (voulu), la ration de froment.

Modifications aux messes lues :

Office de sexte du lundi 3 septembre 2018 - St Grégoire le Grand, pape et docteur de l'Eglise

Hebdomada XXII per annum XXIIème semaine dans l'année
Feria II Lundi
S. Gregorii Magni, papae et Ecclesiae doctoris St Grégoire le Grand, pape et docteur de l'Eglise
Memoria Mémoire
Ad Sextam
Ad Sextam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Dicámus laudes Dómino
Chantons au Seigneur nos louanges
fervénte prompti spíritu;
dans l'ardeur d'une âme empressée,
hora volúta séxies
voici venue la sixième heure
nos ad orándum próvocat.
qui nous invite à la prière.
  
In hac enim fidélibus
Car la gloire du vrai salut,
verae salútis glória
du sacrifice de l'Agneau,
beáti Agni hóstia
advient en cette heure aux croyants
crucis virtúte rédditur.
par la puissance de la croix.
  
Cuius luce claríssima
A l'éclat dont elle rayonne,
tenébricat merídies,
le plein midi n'est que ténèbres;
sumámus toto péctore
accueillons d'un coeur sans réserve
tanti splendóris grátiam.
la grâce de cette splendeur.
  
Deo Patri sit glória
A Dieu le Père soit la gloire,
eiúsque soli Fílio
et gloire à Son Unique Fils,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit consolateur,
in sempitérna saécula. Amen.
à travers l'infini des siècles.
Ant. 1 Beáti qui áudiunt verbum Dei et custódiunt illud.Ant. 1 Heureux ceux qui entendent la parole de Dieu et qui la gardent.
Psalmus 118 (119), 41-48
Psaume 118 (119), 41-48
VI (Vau)
VI (Vau)
Et véniat super me misericórdia tua, Dómine, * salutáre tuum secúndum elóquium tuum.Que vienne sur moi Ta miséricorde, Seigneur, et Ton salut, selon Ta parole !
Et respondébo exprobrántibus mihi verbum, * quia sperávi in sermónibus tuis.Et je pourrai répondre à celui qui m'outrage, car je me confie en Ta parole.
Et ne áuferas de ore meo verbum veritátis usquequáque, * quia in iudíciis tuis supersperávi.N'ôte pas entièrement de ma bouche la parole de vérité, car j'espère en tes préceptes.
Et custódiam legem tuam semper, * in sæculum et in sæculum sæculi.Je veux garder Ta loi constamment, toujours et à perpétuité.
Et ambulábo in latitúdine, * quia mandáta tua exquisívi.Je marcherai au large, car je recherche Tes ordonnances.
Et loquar de testimóniis tuis in conspéctu regum * et non confúndar.Je parlerai de Tes enseignements devant les rois, et je n'aurai point de honte.
Et delectábor in præcéptis tuis, * quæ diléxi.Je ferai mes délices de Tes commandements, car je les aime.
Et levábo manus meas ad præcépta tua, quæ diléxi; * et exercébor in iustificatiónibus tuis.J'élèverai mes mains vers Tes commandements que j'aime, et je méditerai Tes lois.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Beáti qui áudiunt verbum Dei et custódiunt illud.Ant. Heureux ceux qui entendent la parole de Dieu et qui la gardent.
Ant. 2 Meus cibus est ut fáciam voluntátem Patris.Ant. 2 Ma nourriture est de faire la volonté du Père.
Psalmus 39 (40)
Psaume 39 (40)
Gratiarum actio et auxilii petitio
Action de grâce et demande d’'aide
Hostiam et oblationem noluisti, corpus autem aptasti mihi (Hebr 10, 5).
Tu n'’as voulu ni sacrifice, ni offrande, mais Tu m’as formé un corps (Hebr 10, 5).
I
I
Exspéctans exspectávi Dóminum, * et inténdit mihi.J'ai mis dans le Seigneur toute mon espérance : Il s'est incliné vers moi,
Et exaudívit clamórem meum * et edúxit me de lacu misériæ et de luto fæcis;Il a écouté mes cris. II m'a retiré de la fosse de perdition, de la fange du bourbier ;
et státuit super petram pedes meos * et firmávit gressus meos.Il a dressé mes pieds sur le rocher, Il a affermi mes pas.
Et immísit in os meum cánticum novum, * carmen Deo nostro.Il a mis dans ma bouche un cantique nouveau, une louange à notre Dieu ;
Vidébunt multi et timébunt * et sperábunt in Dómino.beaucoup le voient, et ils révèrent le Seigneur, ils se confient en Lui.
Beátus vir, qui pósuit Dóminum spem suam * et non respéxit supérbos et declinántes in mendácium.Heureux l'homme qui a mis dans le Seigneur sa confiance, et qui ne se tourne pas vers les orgueilleux, et vers ceux que le mensonge égare !
Multa fecísti tu, Dómine Deus meus, mirabília tua, † et cogitatiónes tuas pro nobis: * non est qui símilis sit tibi.Tu as multiplié, Seigneur, mon Dieu, Tes merveilles et Tes desseins en notre faveur : nul n'est comparable à Toi.
Si nuntiáre et éloqui volúero, * multiplicabúntur super númerum.Je voudrais les publier et les proclamer ; ils surpassent tout récit.
Sacrifícium et oblatiónem noluísti, * aures autem fodísti mihi.Tu ne désires ni sacrifice ni oblation, Tu m'as percé les oreilles ;
Holocáustum et pro peccáto non postulásti, * tunc dixi: «Ecce vénio.Tu ne demandes ni holocauste ni victime expiatoire. Alors j'ai dit : " Voici que je viens,
In volúmine libri scriptum est de me. * Fácere voluntátem tuam,avec le rouleau du livre écrit pour moi. Je veux faire Ta volonté,
Deus meus, vólui; * et lex tua in præcórdiis meis».ô mon Dieu, et Ta loi est au fond de mon cœur. "
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Meus cibus est ut fáciam voluntátem Patris.Ant. Ma nourriture est de faire la volonté du Père.
Ant. 3 Pauper sum ego; Dóminus sollícitus est mei.Ant. 3 Je suis pauvre ; le Seigneur est mon soutien.
II
II
Annuntiávi iustítiam tuam in ecclésia magna; * ecce lábia mea non prohibébo, Dómine, tu scisti.J'annoncerai la justice dans une grande assemblée ; je ne fermerai pas mes lèvres, Seigneur, Tu le sais.
Iustítiam tuam non abscóndi in corde meo, * veritátem tuam et salutáre tuum dixi.Je ne tiendrai pas Ta justice cachée dans mon cœur ; je publierai Ta fidélité et Ton salut,
Non abscóndi misericórdiam tuam * et veritátem tuam ab ecclésia magna.je ne tairai pas Ta bonté et Ta vérité à la grande assemblée.
Tu autem, Dómine, ne prohíbeas miseratiónes tuas a me; * misericórdia tua et véritas tua semper suscípiant me,Toi, Seigneur, ne me ferme pas Tes miséricordes ; que Ta bonté et Ta vérité me gardent toujours !
quóniam circumdedérunt me mala, quorum non est númerus; comprehendérunt me iniquitátes meæ, * et non pótui vidére.Car des maux sans nombre m'environnent; mes iniquités m'ont saisi, et je ne puis voir ;
Multiplicátæ sunt super capíllos cápitis mei, * et cor meum derelíquit me.elles sont plus nombreuses que les cheveux de ma tête, et mon cœur m'abandonne.
Compláceat tibi, Dómine, ut éruas me; * Dómine, ad adiuvándum me festína.Qu'il Te plaise, Seigneur, de me délivrer ! Seigneur, hâte-toi de me secourir !
[Confundántur et revereántur simul, qui quaerunt ánimam meam, * ut áuferant eam.[Qu'ils soient confus et honteux tous ensemble, ceux qui cherchent mon âme pour la perdre !
Avertántur retrórsum et erubéscant, * qui volunt mihi mala.Qu'ils reculent et rougissent, ceux qui désirent ma ruine !
Obstupéscant propter confusiónem suam, * qui dicunt mihi: “Éuge, éuge.” ]Qu'ils soient dans la stupeur à cause de leur honte, ceux qui me disent : " Ah ! ah!" ]
Exsúltent et læténtur in te omnes quæréntes te * et dicant semper: «Magnificétur Dóminus», qui díligunt salutáre tuum.Qu'ils soient dans l'allégresse et se réjouissent en Toi, tous ceux qui Te cherchent ! Qu'ils disent sans cesse : Gloire au Seigneur, ceux qui aiment Ton salut !
Ego autem egénus et pauper sum; * Dóminus sollícitus est mei.Moi, je suis pauvre et indigent, mais le Seigneur prendra soin de moi.
Adiútor meus et liberátor meus tu es; * Deus meus, ne tardáveris.Tu es mon aide et mon libérateur : mon Dieu, ne tarde pas.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Pauper sum ego; Dóminus sollícitus est mei.Ant. Je suis pauvre ; le Seigneur est mon soutien.
Lectio brevis (Ier 32, 40)
Lecture brève (Iac 1, 19b-20. 26)
Fériam eis pactum sempitérnum et non désinam eis benefácere et timórem meum dabo in corde eórum, ut non recédant a me.Je conclus avec eux une Alliance éternelle: Je ne cesse de les poursuivre de Mes bienfaits et Je fais qu'Ils me respectent profondément, sans plus jamais s'écarter de Moi.
V/. In Deo salutáre meum et glória mea. V/. En Dieu mon salut et ma gloire.
R/. Et refúgium meum in illo. R/. Et mon refuge.
Orémus. Prions.
Deus, qui messis ac víneæ dóminus es et custos, quique offícia tríbuis et iusta stipéndia meritórum, fac nos diéi pondus ita portáre, ut nihil umquam de tuis plácitis conquerámur. Per Christum Dóminum nostrum.Maître de la vigne et de la moisson, Toi qui répartis les tâches et donnes le vrai salaire, aide-nous à porter le poids du jour sans murmurer contre Ta volonté. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Sextam - psalmodia complementaria

A Sexte - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Beáti qui áudiunt verbum Dei et custódiunt illud.Ant. 1 Heureux ceux qui entendent la parole de Dieu et qui la gardent.
Psalmus 122 (123)
Psaume 122 (123)
Dominus fiducia populi
Le Seigneur, confiance du peuple
Duo cæci... clamaverunt: «Domine, miserere nostri, Fili David» (Mt 20, 30).
Deux aveugles… crièrent « Seigneur, aie pitié de nous, Fils de David » (Mt 20, 30).
Ad te levávi óculos meos, * qui hábitas in cælis.J'élève mes yeux vers Toi, ô toi qui siège dans les cieux!
Ecce sicut óculi servórum ad manus dominórum suórum, * sicut óculi ancíllæ ad manus dóminæ suæ,Comme l'oeil du serviteur est fixé sur la main de son maître, et l'oeil de la servante sur la main de sa maîtresse,
ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, * donec misereátur nostri.ainsi nos yeux sont fixés sur le Seigneur, notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri, * quia multum repléti sumus despectióne;Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous n'avons été que trop rassasiés d'opprobres.
quia multum repléta est ánima nostra * derisióne abundántium et despectióne superbórum.Notre âme n'a été que trop rassasiée de la moquerie des superbes, du mépris des orgueilleux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Meus cibus est ut fáciam voluntátem Patris.Ant. 2 Ma nourriture est de faire la volonté du Père.
Psalmus 123 (124)
Psaume 123 (124)
Adiutorium nostrum in nomine Domini
Notre secours est dans le nom du Seigneur
Dixit Dominus Paulo: «Noli timere ... quia ego sum tecum» (Act 18, 9-10).
Le Seigneur dit à Paul : «ne crains pas ... Je suis avec toi» (Act 18, 9-10).
Nisi quia Dóminus erat in nobis, dicat nunc Israel, † nisi quia Dóminus erat in nobis, * cum exsúrgerent hómines in nos:Si le Seigneur n'eût été pour nous, qu'Israël le proclame, si le Seigneur n'eût été pour nous, quand les hommes se sont élevés contre nous.
forte vivos deglutíssent nos, * cum irascerétur furor eórum in nos.Ils nous auraient dévorés tout vivants, quand leur colère s'est allumée contre nous.
Fórsitan aqua absorbuísset nos, † torrens pertransísset ánimam nostram * fórsitan pertransíssent ánimam nostram aquæ intumescéntes.Les eaux nous auraient engloutis, le torrent eût passé sur notre âme; sur notre âme auraient passé les eaux impétueuses.
Benedíctus Dóminus; * qui non dedit nos in direptiónem déntibus eórum.Béni soit le Seigneur, qui ne nous a pas livrés à leurs dents.
Anima nostra sicut passer erépta est * de láqueo venántium:Notre âme, comme le passereau, s'est échappée du filet de l'oiseleur :
láqueus contrítus est, * et nos erépti sumus.le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Adiutórium nostrum in nómine Dómini, * qui fecit cælum et terram.Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Pauper sum ego; Dóminus sollícitus est mei.Ant. 3 Je suis pauvre ; le Seigneur est mon soutien.
Psalmus 124 (125)
Psaume 124 (125)
Dominus custos populi sui
Le Seigneur prend soin de son peuple
Pax super Israel Dei (Gal 6, 16).
La paix de Dieu sur Israël (Gal 6, 16).
Qui confídunt in Dómino sicut mons Sion: * non commovébitur, in ætérnum manet.Ceux qui se confient dans le Seigneur sont comme la montagne de Sion: elle ne chancelle point, elle est établie pour toujours.
Ierúsalem, montes in circúitu eius, † et Dóminus in circúitu pópuli sui * ex hoc nunc et usque in sæculum.Jérusalem a autour d'elle une ceinture de montagnes: ainsi le Seigneur entoure Son peuple, dès maintenant et à jamais.
Quia non requiéscet virga iniquitátis super sortem iustórum, * ut non exténdant iusti ad iniquitátem manus suas.Le sceptre des méchants ne restera pas sur l'héritage des justes, afin que les justes ne portent pas aussi leurs mains vers l'iniquité.
Bénefac, Dómine, bonis * et rectis corde.Seigneur, répands Tes bontés sur les bons, et sur ceux qui ont le coeur droit.
Declinántes autem per vias pravas † addúcet Dóminus cum operántibus iniquitátem. * Pax super Israel!Mais sur ceux qui se détournent en des voies tortueuses, que le Seigneur les abandonne avec ceux qui font le mal. Paix sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Office de none du lundi 3 septembre 2018 - St Grégoire le Grand, pape et docteur de l'Eglise

Hebdomada XXII per annum XXIIème semaine dans l'année
Feria II Lundi
S. Gregorii Magni, papae et Ecclesiae doctoris St Grégoire le Grand, pape et docteur de l'Eglise
Memoria Mémoire
Ad Nonam
Ad Nonam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Ternis horárum términis
Déjà la grâce du Seigneur
volútis dante Dómino,
trois fois nous a donné trois heures ;
trinum perfécte et únicum
avec amour nous chantons Dieu,
ipsum devóti psállimus.
Trinité, parfaite unité
  
Sacrum Dei mystérium
Gardons en des cœoeurs purifiés
puro tenéntes péctore,
le mystère sacré de Dieu
Petri magístri régula
et puisque le magistère de Pierre
signo salútis pródita,
fut confirmé par un miracle,
  
Et nos psallámus spíritu,
Chantons nous aussi dans l'Esprit
haeréntes sic apóstolis,
en nous attachant aux apôtres
ut plantas adhuc débiles
pour que, par la force du Christ,
Christi virtúte dírigant.
ils rendent plus fermes nos pas.
  
Deo Patri sit glória
A Dieu le Père soit la gloire,
eiúsque soli Fílio
et gloire à Son Unique Fils,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit Consolateur,
in sempitérna saécula. Amen.
à travers l'infini des siècles.
Ant. 1 Beáti qui áudiunt verbum Dei et custódiunt illud.Ant. 1 Heureux ceux qui entendent la parole de Dieu et qui la gardent.
Psalmus 118 (119), 41-48
Psaume 118 (119), 41-48
VI (Vau)
VI (Vau)
Et véniat super me misericórdia tua, Dómine, * salutáre tuum secúndum elóquium tuum.Que vienne sur moi Ta miséricorde, Seigneur, et Ton salut, selon Ta parole !
Et respondébo exprobrántibus mihi verbum, * quia sperávi in sermónibus tuis.Et je pourrai répondre à celui qui m'outrage, car je me confie en Ta parole.
Et ne áuferas de ore meo verbum veritátis usquequáque, * quia in iudíciis tuis supersperávi.N'ôte pas entièrement de ma bouche la parole de vérité, car j'espère en tes préceptes.
Et custódiam legem tuam semper, * in sæculum et in sæculum sæculi.Je veux garder Ta loi constamment, toujours et à perpétuité.
Et ambulábo in latitúdine, * quia mandáta tua exquisívi.Je marcherai au large, car je recherche Tes ordonnances.
Et loquar de testimóniis tuis in conspéctu regum * et non confúndar.Je parlerai de Tes enseignements devant les rois, et je n'aurai point de honte.
Et delectábor in præcéptis tuis, * quæ diléxi.Je ferai mes délices de Tes commandements, car je les aime.
Et levábo manus meas ad præcépta tua, quæ diléxi; * et exercébor in iustificatiónibus tuis.J'élèverai mes mains vers Tes commandements que j'aime, et je méditerai Tes lois.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Beáti qui áudiunt verbum Dei et custódiunt illud.Ant. Heureux ceux qui entendent la parole de Dieu et qui la gardent.
Ant. 2 Meus cibus est ut fáciam voluntátem Patris.Ant. 2 Ma nourriture est de faire la volonté du Père.
Psalmus 39 (40)
Psaume 39 (40)
Gratiarum actio et auxilii petitio
Action de grâce et demande d’'aide
Hostiam et oblationem noluisti, corpus autem aptasti mihi (Hebr 10, 5).
Tu n'’as voulu ni sacrifice, ni offrande, mais Tu m’as formé un corps (Hebr 10, 5).
I
I
Exspéctans exspectávi Dóminum, * et inténdit mihi.J'ai mis dans le Seigneur toute mon espérance : Il s'est incliné vers moi,
Et exaudívit clamórem meum * et edúxit me de lacu misériæ et de luto fæcis;Il a écouté mes cris. II m'a retiré de la fosse de perdition, de la fange du bourbier ;
et státuit super petram pedes meos * et firmávit gressus meos.Il a dressé mes pieds sur le rocher, Il a affermi mes pas.
Et immísit in os meum cánticum novum, * carmen Deo nostro.Il a mis dans ma bouche un cantique nouveau, une louange à notre Dieu ;
Vidébunt multi et timébunt * et sperábunt in Dómino.beaucoup le voient, et ils révèrent le Seigneur, ils se confient en Lui.
Beátus vir, qui pósuit Dóminum spem suam * et non respéxit supérbos et declinántes in mendácium.Heureux l'homme qui a mis dans le Seigneur sa confiance, et qui ne se tourne pas vers les orgueilleux, et vers ceux que le mensonge égare !
Multa fecísti tu, Dómine Deus meus, mirabília tua, † et cogitatiónes tuas pro nobis: * non est qui símilis sit tibi.Tu as multiplié, Seigneur, mon Dieu, Tes merveilles et Tes desseins en notre faveur : nul n'est comparable à Toi.
Si nuntiáre et éloqui volúero, * multiplicabúntur super númerum.Je voudrais les publier et les proclamer ; ils surpassent tout récit.
Sacrifícium et oblatiónem noluísti, * aures autem fodísti mihi.Tu ne désires ni sacrifice ni oblation, Tu m'as percé les oreilles ;
Holocáustum et pro peccáto non postulásti, * tunc dixi: «Ecce vénio.Tu ne demandes ni holocauste ni victime expiatoire. Alors j'ai dit : " Voici que je viens,
In volúmine libri scriptum est de me. * Fácere voluntátem tuam,avec le rouleau du livre écrit pour moi. Je veux faire Ta volonté,
Deus meus, vólui; * et lex tua in præcórdiis meis».ô mon Dieu, et Ta loi est au fond de mon cœur. "
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Meus cibus est ut fáciam voluntátem Patris.Ant. Ma nourriture est de faire la volonté du Père.
Ant. 3 Pauper sum ego; Dóminus sollícitus est mei.Ant. 3 Je suis pauvre ; le Seigneur est mon soutien.
II
II
Annuntiávi iustítiam tuam in ecclésia magna; * ecce lábia mea non prohibébo, Dómine, tu scisti.J'annoncerai la justice dans une grande assemblée ; je ne fermerai pas mes lèvres, Seigneur, Tu le sais.
Iustítiam tuam non abscóndi in corde meo, * veritátem tuam et salutáre tuum dixi.Je ne tiendrai pas Ta justice cachée dans mon cœur ; je publierai Ta fidélité et Ton salut,
Non abscóndi misericórdiam tuam * et veritátem tuam ab ecclésia magna.je ne tairai pas Ta bonté et Ta vérité à la grande assemblée.
Tu autem, Dómine, ne prohíbeas miseratiónes tuas a me; * misericórdia tua et véritas tua semper suscípiant me,Toi, Seigneur, ne me ferme pas Tes miséricordes ; que Ta bonté et Ta vérité me gardent toujours !
quóniam circumdedérunt me mala, quorum non est númerus; comprehendérunt me iniquitátes meæ, * et non pótui vidére.Car des maux sans nombre m'environnent; mes iniquités m'ont saisi, et je ne puis voir ;
Multiplicátæ sunt super capíllos cápitis mei, * et cor meum derelíquit me.elles sont plus nombreuses que les cheveux de ma tête, et mon cœur m'abandonne.
Compláceat tibi, Dómine, ut éruas me; * Dómine, ad adiuvándum me festína.Qu'il Te plaise, Seigneur, de me délivrer ! Seigneur, hâte-toi de me secourir !
[Confundántur et revereántur simul, qui quaerunt ánimam meam, * ut áuferant eam.[Qu'ils soient confus et honteux tous ensemble, ceux qui cherchent mon âme pour la perdre !
Avertántur retrórsum et erubéscant, * qui volunt mihi mala.Qu'ils reculent et rougissent, ceux qui désirent ma ruine !
Obstupéscant propter confusiónem suam, * qui dicunt mihi: “Éuge, éuge.” ]Qu'ils soient dans la stupeur à cause de leur honte, ceux qui me disent : " Ah ! ah!" ]
Exsúltent et læténtur in te omnes quæréntes te * et dicant semper: «Magnificétur Dóminus», qui díligunt salutáre tuum.Qu'ils soient dans l'allégresse et se réjouissent en Toi, tous ceux qui Te cherchent ! Qu'ils disent sans cesse : Gloire au Seigneur, ceux qui aiment Ton salut !
Ego autem egénus et pauper sum; * Dóminus sollícitus est mei.Moi, je suis pauvre et indigent, mais le Seigneur prendra soin de moi.
Adiútor meus et liberátor meus tu es; * Deus meus, ne tardáveris.Tu es mon aide et mon libérateur : mon Dieu, ne tarde pas.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Pauper sum ego; Dóminus sollícitus est mei.Ant. Je suis pauvre ; le Seigneur est mon soutien.
Lectio brevis (Ez 34, 31)
Lecture brève (Ez 34, 31)
Vos grex meus, grex páscuæ meæ vos, et ego Dóminus Deus vester, dicit Dóminus Deus.Vous êtes mon troupeau, le troupeau de mon pâturage, vous les hommes. Moi, je suis votre Dieu-oracle du Seigneur Dieu.
V/. Dóminus regit me et nihil mihi déerit. V/. C’est le Seigneur qui me conduit et rien ne pourra me manquer
R/. In loco páscuæ ibi me collocávit. R/. Il m’a établi dans un lieu de pâturages.
Orémus. Prions.
Deus, qui nos ádvocas illa hora, qua ad templum ascendébant Apóstoli, præsta, ut orátio, quam in nómine Iesu sincéra tibi mente persólvimus, ómnibus nomen illud invocántibus salútem eius váleat impetráre. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu qui nous invites en cette heure à nous réunir près de Toi comme les Apôtres qui montaient au Temple, nous Te demandons que notre prière faite au nom de Jésus appelle Ton salut sur tous ceux qui invoquent Son nom. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Nonam - psalmodia complementaria

A None - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Beáti qui áudiunt verbum Dei et custódiunt illud.Ant. 1 Heureux ceux qui entendent la parole de Dieu et qui la gardent.
Psalmus 125 (126)
Psaume 125 (126)
Gaudium et spes in Deo
Joie et espoir dans le Seigneur
Sicuti socii passionum estis, sic eritis et consolationis (2 Cor 1, 7).
Comme vous avez part aux souffrances, vous avez aussi part à la consolation (2 Cor 1, 7).
In converténdo Dóminus captivitátem Sion, * facti sumus quasi somniántes.Quand le Seigneur ramena les captifs de Sion, nous étions presque en rêve.
Tunc replétum est gáudio os nostrum, * et língua nostra exsultatióne.Alors notre bouche fut remplie de chants de joie, et notre langue de cris d'allégresse.
Tunc dicébant inter gentes: * «Magnificávit Dóminus fácere cum eis».Alors on disait parmi les nations: « Le Seigneur a fait de grandes choses pour eux. »
Magnificávit Dóminus fácere nobíscum; * facti sumus lætántes.Le Seigneur a fait pour nous de grandes choses; nous en avons été remplis de joie.
Convérte, Dómine, captivitátem nostram, * sicut torréntes in austro.Ramène, Seigneur, nos captifs, comme un torrent dans le pays du midi.
Qui séminant in lácrimis, * in exsultatióne metent.Ceux qui sèment dans les larmes * moissonneront dans l'allégresse.
Eúntes ibant et flebant * semen spargéndum portántes;Ils allaient et venaient en pleurant, tandis qu'ils jetaient leurs semences :
veniéntes autem vénient in exsultatióne * portántes manípulos suos.ils reviendront avec allégresse, chargés de leurs gerbes.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Meus cibus est ut fáciam voluntátem Patris.Ant. 2 Ma nourriture est de faire la volonté du Père.
Psalmus 126 (127)
Psaume 126 (127)
Vanus labor sine Domino
Sans le Seigneur, le travail est vain
Dei ædificatio estis (1 Cor 3, 9).
En Dieu, vous êtes édifiés (1 Cor 3, 9).
Nisi Dóminus ædificáverit domum, * in vanum labórant, qui ædíficant eam.Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, en vain travaillent ceux qui la bâtissent.
Nisi Dóminus custodíerit civitátem, * frustra vígilat, qui custódit eam.Si le Seigneur ne garde pas la cité, en vain la sentinelle veille à ses portes.
Vanum est vobis ante lucem súrgere † et sero quiéscere, qui manducátis panem labóris, * quia dabit diléctis suis somnum.C'est en vain que vous vous levez avant le jour, et que vous retardez votre repos, mangeant le pain de la douleur : il en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil.
Ecce heréditas Dómini fílii, * merces fructus ventris.Voici, c'est un héritage du Seigneur, que les enfants, une récompense, que les fruits d'un sein fécond.
Sicut sagíttæ in manu poténtis, * ita fílii iuventútis.Comme les flèches dans la main d'un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse.
Beátus vir, qui implévit pháretram suam ex ipsis: * non confudétur, cum loquétur inimícis suis in porta.Heureux l'homme qui en a rempli son carquois. Ils ne rougiront pas quand ils répondront aux ennemis, à la porte de la ville.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Pauper sum ego; Dóminus sollícitus est mei.Ant. 3 Je suis pauvre ; le Seigneur est mon soutien.
Psalmus 127 (128)
Psaume 127 (128)
Pax domestica in Domino
Paix domestique dans le Seigneur
«Benedicat te Dominus ex Sion», id est: ex Ecclesia sua (Arnobius).
«Que le Seigneur te bénisse de Sion », c’est à dire : de son Eglise (Arnobius).
Beátus omnis, qui timet Dóminum, * qui ámbulat in viis eius.Heureux l'homme qui craint le Seigneur, qui marche dans ses voies.
Labóres mánuum tuárum manducábis, * beátus es, et bene tibi erit.Tu te nourris alors du travail de tes mains; tu es heureux et comblé de biens.
Uxor tua sicut vitis fructífera * in latéribus domus tuæ;Ton épouse est comme une vigne féconde, dans l'intérieur de ta maison ;
fílii tui sicut novéllæ olivárum * in circúitu mensæ tuæ.tes fils, comme de jeunes plants d'olivier, autour de ta table.
Ecce sic benedicétur homo, * qui timet Dóminum.Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
Benedícat tibi Dóminus ex Sion, * et vídeas bona Ierúsalem ómnibus diébus vitæ tuæ;Que le Seigneur te bénisse de Sion, puisses-tu voir Jérusalem florissante tous les jours de ta vie ;
et vídeas fílios filiórum tuórum. * Pax super Israel!Puisses-tu voir les enfants de tes enfants. Que la paix soit sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Vêpres du lundi 3 septembre 2018 - St Grégoire le Grand, pape et docteur de l'Eglise

Hebdomada XXII per annum XXIIème semaine dans l'année
Feria II Lundi
S. GREGORII MAGNI, PAPÆ ET ECCLESIÆ DOCTORIS S. GREGORII MAGNI, PAPÆ ET ECCLESIÆ DOCTORIS
Memoria Mémoire
Ad Vesperas
Aux Vêpres
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Anglórum iam apóstolus,
Jadis apôtre des Angles,
nunc angelórum sócius,
à présent compagnon des anges
ut tunc, Gregóri, géntibus,
Grégoire, venez comme alors,
succúrre iam credéntibus.
au secours des peuples croyants.
  
Tu largas opum cópias
Vous méprisez une immense fortune
omnémque mundi glóriam
et toute la gloire du monde
spernis, ut inops ínopem
pauvre, vous voulez suivre
Iesum sequáris príncipem.
Jésus pauvre, votre roi.
  
Te celsus Christus póntifex
Le Christ, souverain prêtre,
suæ præfert Ecclésiæ;
vous place à la tête de Son Eglise ;
sic Petri gradum pércipis,
ainsi, vous accédez à la dignité de Pierre,
cuius et normam séqueris.
dont vous suivez aussi l'exemple.
  
Scriptúræ sacræ mystica
Vous résolvez admirablement
mire solvis ænígmata,
les énigmes spirituelles de la sainte Ecriture
excélsaque mystéria
et la Vérité elle-même
te docet ipsa Véritas.
vous enseigne les mystères sublimes.
  
O póntifex egrégie,
Pontife incomparable,
lux et decus Ecclésiæ,
lumière et gloire de l'Eglise,
non sinas in perículis
n'abandonnez-pas dans les périls
quos tot mandátis ínstruis.
ceux que vous instruisez par tant de préceptes.
  
Sit Patri laus ingénito,
Louange au Père inengendré,
sit decus Unigénito,
honneur au Fils unique,
sit utriúsque párili
majesté suprême à l'Esprit
maiéstas summa Flámini. Amen.
qui est leur égal à tous les deux.
Ant. 1 Speciósus forma præ fíliis hóminum, diffúsa est grátia in lábiis tuis.Ant. 1 Tu es le plus beau des enfants des hommes, la grâce est répandue sur Tes lèvres.
Psalmus 44 (45)
Psaume 44 (45)
Regis nuptiæ
Chant nuptial pour le roi
Ecce Sponsus venit; exite obviam ei (Mt 25, 6).
Voici l'’époux, sortez à sa rencontre (Mt 25, 6).
I
I
Eructávit cor meum verbum bonum, † dico ego ópera mea regi. * Língua mea cálamus scribæ velóciter scribéntis.De mon cœur jaillit un beau chant ; c'est au roi que je conte mes œuvres. Ma langue est comme le roseau rapide du scribe.
Speciósus forma es præ fíliis hóminum, † diffúsa est grátia in lábiis tuis, * proptérea benedíxit te Deus in ætérnum.Tu es le plus beau des fils de l'homme, la grâce est répandue sur tes lèvres, c'est pourquoi Dieu t'a béni pour toujours.
Accíngere gládio tuo super femur tuum, potentíssime, * magnificéntia tua et ornátu tuo.Ceins ton épée sur ta cuisse, ô héros, revêts ta splendeur et ta majesté.
Et ornátu tuo procéde, currum ascénde * propter veritátem et mansuetúdinem et iustítiam.Et dans ta majesté avance-toi, monte sur ton char, combats pour la vérité, la douceur et la justice.
Et dóceat te mirabília déxtera tua: † sagíttæ tuæ acútæ —pópuli sub te cadent— * in corda inimicórum regis.et que ta droite te fasse accomplir des faits merveilleux. Tes flèches sont aiguës, des peuples tomberont à tes pieds, elles perceront le coeur des ennemis du roi.
Sedes tua, Deus, in sæculum sæculi; * sceptrum æquitátis sceptrum regni tui.Ton trône, ô Dieu, est établi pour toujours ; le sceptre de ta royauté est un sceptre de droiture.
Dilexísti iustítiam et odísti iniquitátem, † proptérea unxit te Deus, Deus tuus, * óleo lætítiæ præ consórtibus tuis.Tu aimes la justice et tu hais l'iniquité : c'est pourquoi Dieu, ton Dieu, t'a oint d'une huile d'allégresse, de préférence à tes compagnons.
Myrrha et áloe et cásia ómnia vestiménta tua; * e dómibus ebúrneis chordæ deléctant te.La myrrhe, l'aloès et la casse s'exhalent de tous tes vêtements, des palais d'ivoire, les lyres te réjouissent.
Fíliæ regum in pretiósis tuis; * ástitit regína a dextris tuis ornáta auro ex Ophir.Des filles de rois sont parmi tes bien-aimées, la reine est à ta droite, parée de l'or d'Ophir.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Speciósus forma præ fíliis hóminum, diffúsa est grátia in lábiis tuis.Ant. Tu es le plus beau des enfants des hommes, la grâce est répandue sur Tes lèvres.
Ant. 2 Ecce Sponsus venit: exíte óbviam ei.Ant. 2 Voici l'époux, sortez à Sa rencontre.
II
 II
Audi, fília, et vide, † et inclína aurem tuam * et oblivíscere pópulum tuum et domum patris tui;Ecoute, ma fille, regarde et prête l'oreille : oublie ton peuple et la maison de ton père,
et concupíscet rex spéciem tuam. * Quóniam ipse est dóminus tuus, et adóra eum.et le roi sera épris de ta beauté; car Il est ton Seigneur : rends-Lui tes hommages.
Fília Tyri cum munéribus; * vultum tuum deprecabúntur dívites plebis.La fille de Tyr, avec des présents, et les plus riches du peuple rechercheront ta faveur.
Gloriósa nimis fília regis intrínsecus, * textúris áureis circumamícta.Toute resplendissante est la fille du roi dans l'intérieur; son vêtement est fait de tissus d'or.
In véstibus variegátis adducétur regi; * vírgines post eam, próximæ eius, afferúntur tibi.En robe de couleurs variées, elle est présentée au roi ; après elles, des jeunes filles ses compagnes, te sont amenées.
Afferúntur in lætítia et exsultatióne, * adducúntur in domum regis.On les introduit au milieu des réjouissances et de l'allégresse ; elles entrent dans le palais du Roi.
Pro pátribus tuis erunt tibi fílii; * constítues eos príncipes super omnem terram.A la place de tes pères, des fils te sont nés ; tu les établiras princes sur toute la terre.
Memor ero nóminis tui * in omni generatióne et generatióne;Ils se souviendront de ton nom de génération en génération.
proptérea pópuli confitebúntur tibi in ætérnum * et in sæculum sæculi.C’est pourquoi les peuples te loueront éternellement, et dans les siècles des siècles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Ecce Sponsus venit: exíte óbviam ei.Ant. Voici l'époux, sortez à Sa rencontre.
Ant. 3 Propósuit Deus in plenitúdine témporum instauráre ómnia in Christo.Ant. 3 Dieu a prévu qu'à la fin des temps, tout serait instauré dans le Christ.
Canticum (Eph 1, 3-10) NT 4
Cantique (Eph 1, 3-10) NT 4
De Deo salvatore
Au Dieu sauveur
Benedíctus Deus et Pater Dómini nostri Iesu Christi, * qui benedíxit nos in omni benedictióne spiritáli in cæléstibus in Christo,Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis dans le Christ de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les cieux,
sicut elégit nos in ipso ante mundi constitutiónem, † ut essémus sancti et immaculáti * in conspéctu eius in caritáte,c'est en Lui qu'il nous a choisis dès avant la création du monde, pour que nous soyons saints et immaculés devant Lui dans la charité,
qui prædestinávit nos in adoptiónem filiórum † per Iesum Christum in ipsum, * secúndum beneplácitum voluntátis suæ,nous ayant, dans Son amour, prédestinés à être Ses fils adoptifs par Jésus-Christ, selon Sa libre volonté,
in laudem glóriæ grátiæ suæ, * in qua gratificávit nos in Dilécto,en faisant ainsi éclater la gloire de Sa grâce, par laquelle Il nous a rendus agréables à Ses yeux en Son [Fils] bien-aimé.
in quo habémus redemptiónem per sánguinem eius, * remissiónem peccatórum,C'est en Lui que nous avons la rédemption acquise par Son sang, la rémission des péchés,
secúndum divítias grátiæ eius, † qua superabundávit in nobis * in omni sapiéntia et prudéntia,selon la richesse de Sa grâce, que Dieu a répandue abondamment sur nous en toute sagesse et intelligence,
notum fáciens nobis mystérium voluntátis suæ, * secúndum beneplácitum eius,en nous faisant connaître le mystère de Sa volonté, selon le libre dessein que s'était proposé Sa bonté,
quod propósuit in eo, * in dispensatiónem plenitúdinis témporum:pour le réaliser lorsque la plénitude des temps serait accomplie :
recapituláre ómnia in Christo, * quæ in cælis et quæ in terra.à savoir, de réunir toutes choses en Jésus-Christ, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Propósuit Deus in plenitúdine témporum instauráre ómnia in Christo.Ant. Dieu a prévu qu'à la fin des temps, tout serait instauré dans le Christ.
Lectio brevis (Rom 8, 28-30)
Lecture brève (Rom 8, 28-30)
Scimus quóniam diligéntibus Deum ómnia cooperántur in bonum, his, qui secúndum propósitum vocáti sunt. Nam, quos præscívit, et prædestinávit confórmes fíeri imáginis Fílii eius, ut sit ipse primogénitus in multis frátribus; quos autem prædestinávit, hos et vocávit; et quos vocávit, hos et iustificávit; quos autem iustificávit, illos et glorificávit. Nous savons que toutes choses coopèrent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés saints selon Son décret. Car ceux qu'Il a connus par Sa prescience, Il les a aussi prédestinés à devenir conformes à l'image de Son Fils, afin qu'Il fut lui-même le Premier-né entre des frères nombreux. Et ceux qu'Il a prédestinés, Il les a aussi appelés; et ceux qu'Il a appelés, Il les a aussi justifiés; et ceux qu'Il a justifiés, Il les a aussi glorifiés.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. In médio Ecclésiæ * Apéruit os eius. In médio. V/. Et implévit eum Dóminus spíritu sapiéntiæ et intelléctus. * Apéruit os eius. Glória Patri. In médio.R/. Au milieu de l'Eglise * Il leur a ouvert la bouche. Au milieu. V/. Et le Seigneur les a rempli de l'Esprit de sagesse et d'intelligence. * Il leur a ouvert la bouche. Gloire au Père. Au milieu.
Ant. Gregórius præsul implébat actu quidquid sermóne docébat, ut esset exémplum mystica verba loquens.Ant. Grégoire le maître qui réalisa en actes tout ce qu'il avait enseigné par la parole, devint l'exemple qui profère les paroles mystiques.
Canticum Evangelicum (Lc 1, 46-55)
Cantique évangélique (Lc 1,46-55)
Exultatio animæ in Domino
Exultation de l'âme dans le Seigneur
Magníficat ✠ * ánima mea Dóminum, Mon âme glorifie le Seigneur,
et exsultávit spíritus meus * in Deo salvatóre meo, et Mon esprit a tressailli d'allégresse en Dieu Mon Sauveur,
quia respéxit humilitátem ancíllæ suæ.* Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generationes, parce qu'Il a jeté les yeux sur la bassesse de Sa servante. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse,
quia fecit mihi magna, qui potens est, * et sanctum nomen eius, parce que Celui qui est puissant a fait en Moi de grandes choses, et Son nom est saint;
et misericórdia eius in progénies et progénies* timéntibus eum. et Sa miséricorde se répand d'âge en âge sur ceux qui Le craignent.
Fecit poténtiam in bráchio suo, * dispérsit supérbos mente cordis sui; Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé ceux qui s'enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur.
depósuit poténtes de sede * et exaltávit húmiles; Il a renversé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles.
esuriéntes implévit bonis * et dívites dimísit inánes. Il a rempli de biens les affamés, et Il a renvoyé les riches les mains vides.
Suscépit Israel púerum suum,* recordátus misericórdiæ, Il a relevé Israël, Son serviteur, Se souvenant de Sa miséricorde:
sicut locútus est ad patres nostros,* Abraham et sémini eius in sæcula. selon ce qu'Il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa race pour toujours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Gregórius præsul implébat actu quidquid sermóne docébat, ut esset exémplum mystica verba loquens.Ant. Grégoire le maître qui réalisa en actes tout ce qu'il avait enseigné par la parole, devint l'exemple qui profère les paroles mystiques.
Preces
Prières litaniques.
Salvátor noster fecit nos regnum et sacerdótium, ut hóstias Deo acceptábiles offerámus. Grati ígitur eum invocémus:
Serva nos in tuo ministério, Dómine.
Christe, sacérdos ætérne, qui sanctum pópulo tuo sacerdótium concessísti,
concéde, ut spiritáles hóstias Deo acceptábiles iúgiter offerámus.
Spíritus tui fructus nobis largíre propítius,
patiéntiam, benignitátem et mansuetúdinem.
Da nobis te amáre, ut te, qui es cáritas, possideámus,
et bene ágere, ut per vitam étiam nostram te laudémus.
Quæ frátribus nostris sunt utília, nos quærere concéde,
ut salútem facílius consequántur.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Deus, qui pópulis tuis indulgéntia cónsulis et amóre domináris, da spíritum sapiéntiæ, intercedénte beáto Gregório papa, quibus dedísti régimen disciplínæ, ut de proféctu sanctárum óvium fiant gáudia ætérna pastórum. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu, qui veilles avec soin sur Ton peuple et le gouvernes avec amour, accorde par l'intercession du bienheureux pape Grégoire, l'esprit de sagesse à ceux que Tu as chargés de conduire et d'instruire Ton troupeau : que ses progrès en sainteté fassent la joie éternelle des pasteurs. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Complies du lundi 3 septembre 2018 - St Grégoire le Grand, pape et docteur de l'Eglise

Hebdomada XXII per annum XXIIème semaine dans l'année
Feria II Lundi
S. GREGORII MAGNI, PAPÆ ET ECCLESIÆ DOCTORIS S. GREGORII MAGNI, PAPÆ ET ECCLESIÆ DOCTORIS
Memoria Mémoire
Ad Completorium
Aux Complies
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Conscientia discussio, quam sequi potest actus poenitentialis ut in Missa. Examen de conscience, qui peut être suivi d'un acte de pénitence comme à la Messe.

Confíteor Deo omnipoténti et vobis, fratres, quia peccávi nimis cogitatióne, verbo, ópere et omissióne:

Je confesse à Dieu tout puissant, et à vous, frères, que j'ai vraiment péché, en pensée, en parole, par action et par omission:
et, percutientes sibi pectus, dicunt: Et on se frappe la poitrine, en disant :

mea culpa, mea culpa, mea máxima culpa.

c'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute.
Deinde prosequuntur: Ensuite on poursuit:

Ideo precor beátam Maríam semper Vírginem, omnes Angelos et Sanctos, et vos, fratres, oráre pro me ad Dóminum Deum nostrum.

C'est pourquoi je supplie la bienheureuse Marie toujours Vierge, tous les Anges et les Saints, et vous, frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

V/. Misereátur nostri omnípotens Deus et, dimissís peccátis nostris, perdúcat nos ad vitam aetérnam. R/. Amen.

V/. Que le Dieu tout puissant aie pitié de nous, et nous ayant remis nos péchés, qu'Il nous conduise à la vie éternelle. R/. Amen.


Hymnus
Hymne
Christe, qui, splendor et dies
O Christ, la splendeur et le jour,
noctis tenébras détegis,
qui chasses l'ombre de la nuit,
lucísque lumen créderis,
nous croyons que Tu es lumière,
lumen beátis prædicans,
promettant lumière aux élus.
  
Precámur, sancte Dómine,
Seigneur très saint, nous T'en prions,
hac nocte nos custódias;
en cette nuit protège-nous ;
sit nobis in te réquies,
fais que nous reposions en Toi,
quiétas horas tríbue.
donne-nous des heures de paix.
  
Somno si dantur óculi,
Nos yeux se livrent au sommeil ;
cor semper ad te vígilet;
que nos cœurs veillent pour T'attendre;
tuáque dextra prótegas
protège de Ton bras puissant
fidéles, qui te díligunt.
ceux qui Te gardent leur amour.
  
Defénsor noster, áspice,
Regarde-nous ô Défenseur,
insidiántes réprime,
repousse au loin ceux qui nous guettent,
gubérna tuos fámulos,
daigne guider Tes serviteurs
quos sánguine mercátus es.
que Tu rachetas par Ton sang.
  
Sit Christe, rex piíssime
O Christ, ô Roi plein de bonté,
tibi Patríque glória
gloire à Toi et gloire à Ton Père,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit Consolateur,
in sempitérna sæcula. Amen.
à travers les siècles sans fin. Amen.
Ant. 1 Tu, Dómine Deus, pátiens et multæ misericórdiæ.Ant. 1 Toi, Seigneur, Tu es patient et plein de miséricorde.
Psalmus 85 (86)
Psaume 85 (86)
Pauperis in rebus adversis oratio
Prière des pauvres face à l’'adversaire
Benedictus Deus, qui consolatur nos in omni tribulatione nostra (2 Cor 1, 3. 4).
Béni soit Dieu qui nous console dans toutes notre tribulation (2 Cor 1, 3. 4).
Inclína, Dómine, aurem tuam et exáudi me, * quóniam inops et pauper sum ego.Incline Ton oreille, Seigneur, et exauce-moi, car je suis indigent et pauvre.
Custódi ánimam meam, quóniam sanctus sum; * salvum fac servum tuum, Deus meus, sperántem in te.Garde mon âme, car je suis pieux ; sauve Ton serviteur, ô mon Dieu, il met sa confiance en Toi.
Miserére mei, Dómine,* quóniam ad te clamávi tota die.Aie pitié de moi, Seigneur, parce que vers Toi j'ai crié tout le jour.
Lætífica ánimam servi tui, * quóniam ad te, Dómine, ánimam meam levávi.Réjouis l'âme de Ton serviteur, car vers Toi Seigneur, j'ai élevé mon âme.
Quóniam tu, Dómine, suávis et mitis * et multæ misericórdiæ ómnibus invocántibus te.Car Tu es bon, Seigneur, et clément, et plein de compassion pour tous ceux qui T'invoquent.
Auribus pércipe, Dómine, oratiónem meam* et inténde voci deprecatiónis meæ.Prête l'oreille, Seigneur, à ma prière, et sois attentif à la voix de mes supplications.
In die tribulatiónis meæ clamávi ad te, * quia exáudies me.Je T'invoque au jour de ma détresse, et Tu m'exauceras.
Non est símilis tui in diis, Dómine, * et nihil sicut ópera tua.Nul ne T'égale parmi les dieux, Seigneur, rien ne ressemble à Tes œuvres.
Omnes gentes, quascúmque fecísti, vénient † et adorábunt coram te, Dómine, * et glorificábunt nomen tuum,Toutes les nations que Tu as faites viendront se prosterner devant Toi, Seigneur, et rendre gloire à Ton nom,
quóniam magnus es tu et fáciens mirabília: * tu es Deus solus.car Tu es grand et Tu opères des prodiges : Toi seul, Tu es Dieu.
Doce me, Dómine, viam tuam, * et ingrédiar in veritáte tua;Enseigne-moi tes voies, Seigneur ; je veux marcher dans Ta fidélité ;
simplex fac cor meum, * ut tímeat nomen tuum.rends mon cœur simple, pour qu'il craigne Ton nom.
Confitébor tibi, Dómine Deus meus, in toto corde meo * et glorificábo nomen tuum in ætérnum,Je Te louerai de tout mon cœur, Seigneur, mon Dieu et je glorifierai Ton nom pour l'éternité.
quia misericórdia tua magna est super me, * et eruísti ánimam meam ex inférno inferióri.Car Ta miséricorde est grande envers moi, Tu as tiré mon âme du fond de l'enfer.
Deus, supérbi insurrexérunt super me, † et synagóga poténtium quæsiérunt ánimam meam, * et non proposuérunt te in conspéctu suo.O Dieu, des orgueilleux se sont insurgés contre moi, et l'assemblée des puissants a cherché mon âme, et ils ne T'ont pas placé devant leur regard.
Et tu, Dómine, Deus miserátor et miséricors * pátiens et multæ misericórdiæ et veritátis,Mais Toi, Seigneur, Tu es un Dieu miséricordieux et compatissant, patient, de grande miséricorde et vérité.
réspice in me et miserére mei; † da fortitúdinem tuam púero tuo * et salvum fac fílium ancíllæ tuæ.Tourne vers moi Tes regards et aie pitié de moi ; donne Ta force à Ton serviteur, et sauve le fils de Ta servante.
Fac mecum signum in bonum, † ut vídeant, qui odérunt me, et confundántur, * quóniam tu, Dómine, adiuvísti me et consolátus es me..Signale Ta bonté envers moi, que mes ennemis le voient et soient confondus, car c'est Toi, le Seigneur, qui m'assistes et me consoles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Tu, Dómine Deus, pátiens et multæ misericórdiæ.Ant. Toi, Seigneur, Tu es patient et plein de miséricorde.
Lectio brevis (1 Th 5, 9-10)
Lecture brève (1 Th 5, 9-10)
Pósuit nos Deus in acquisitiónem salútis per Dóminum nostrum Iesum Christum, qui mórtuus est pro nobis, ut sive vigilémus sive dormiámus, simul cum illo vivámus.Dieu nous a destinés à l'acquisition du salut par notre Seigneur Jésus-Christ,  qui est mort pour nous, afin que, soit que nous veillions, soit que nous dormions, nous vivions avec Lui.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. In manus tuas, Dómine, * Comméndo spíritum meum. In manus. V/. Redemísti nos, Dómine Deus veritátis. * Comméndo spíritum meum. Glória Patri. In manus.R/. En Tes mains, Seigneur, * je remets mon esprit. Entre Tes mains. V/. Tu nous as rachetés, Seigneur Dieu de vérité * Je remets mon esprit. Gloire au Père. Entre Tes mains.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Canticum evangelicum Lc 2, 29-32
Cantique évangélique Lc 2,29-32
Christus lumen gentium et gloria Israël
Le Christ est la lumières des nations et la gloire d'Israël
Nunc dimíttis servum tuum, Dómine,* secúndum verbum tuum in pace, Maintenant, Tu peux renvoyer Ton serviteur, Seigneur, selon Ta parole, en paix.
quia vidérunt óculi mei* salutáre tuum, Car mes yeux ont vu Ton salut,
quod parásti* ante fáciem ómnium populórum, Que Tu as préparé devant la face des peuples,
lumen ad revelatiónem géntium * et glóriam plebis tuæ Israël. lumière qui se révèle aux nations, et gloire de Ton peuple Israël.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Orémus. Prions.
Quiétem, Dómine, corpóribus nostris tríbue salutárem, † et quæ fúdimus hódie sémina per labórem, * fac ut messem gérminent sempitérnam. Per Christum Dóminum nostrum.Donne, Seigneur, le salut et le repos à nos corps, et ce que notre labeur a aujourd'hui fondé, fais qu'il germe pour la moisson éternelle. Par le Christ notre Seigneur.
Deinde dicitur, etiam a solo, benedictio: Ensuite on dit, même seul, la bénédiction :

Noctem quiétam et finem perféctum concédat nobis Dóminus omnípotens. R/. Amen.

Que Dieu tout puissant nous concède une nuit calme et une fin chrétienne. R/. Amen.
Antiphona finale ad Beatam Mariam Virginem Antienne finale à la Bienheureuse Vierge Marie
Salve, Regína, mater misericórdiæ; Salut, ô Reine, mère de la miséricorde,

vita, dulcédo et spes nostra, salve.
vie, douceur et notre espérance, salut !

Ad te clamámus, éxsules fílii Evæ.
Enfants d'Ève exilés, nous crions vers vous.

Ad te suspirámus, geméntes et flentes
Vers vous, nous soupirons parmi les cris et les pleurs

in hac lacrimárum valle.
de cette vallée de larmes.

Eia ergo, advocáta nostra,
O vous notre avocate,

illos tuos misericórdes óculos ad nos convérte.
tournez vers nous votre regard plein de miséricorde.

Et Iesum, benedíctum fructum ventris tui,
Et Jésus, le fruit béni de vos entrailles,

nobis post hoc exsílium osténde.
Montrez-Le nous à l'issue de cet exil.

O clemens, o pia, o dulcis Virgo María.
O clémente, ô bonne, ô douce vierge Marie.