Martyrologe du vendredi 14 septembre 2018 - EXALTATION DE LA SAINTE CROIX

Martyrologe
Le 14 septembre
1. Fête de la Croix glorieuse. Au lendemain de la dédicace de la basilique de la Résurrection, érigée sur le tombeau du Christ, la sainte Croix est exaltée et honorée, comme le trophée de sa victoire pascale et le signe qui apparaîtra dans le ciel, annonçant déjà d’avance à tous son glorieux avènement.
2. À Rome, sur la voie Appienne, dans la crypte de Lucine au cimetière de Calliste, en 253, la mise au tombeau de saint Corneille, pape et martyr, qui s’opposa avec force au schisme de Novatien, reçut avec une grande charité dans la communion de l’Église un grand nombre de ceux qui avaient failli dans la persécution ; enfin chassé de Rome par l’empereur Gallus et envoyé à Cemtucellae [Civitavecchia], il souffrit, dit saint Cyprien, tout ce qu’il est possible de souffrir. Sa mémoire sera célébrée après-demain.
3. À Carthage, en 258, la passion de saint Cyprien, évêque, très renommé pour sa sainteté et sa doctrine : dans une période calamiteuse, il dirigea excellemment son Église, ranima l’espérance des confesseurs de la foi dans leur épreuve et, après un dur exil, sous les empereurs Valérien et Gallien, fut condamné par le proconsul à avoir la tête tranchée et consomma son martyre devant un peuple très nombreux. Sa mémoire sera célébrée après-demain.
4. À Cologne en Germanie, après 314, saint Materne, évêque, qui convertit à la foi du Christ les peuples de Tongres, de Cologne et de Trèves.
5. Près de Comane dans le Pont, en 407, la naissance au ciel de saint Jean Chrysostome, évêque, dont la mémoire a été célébrée la veille.
6. Au monastère de Bellevaux dans la région de Besançon, en 1176, le trépas de saint Pierre, évêque. D’abord moine à l’abbaye cistercienne de Bonnevaux, puis fondateur et premier abbé de Tamié, il fut élu au siège épiscopal de Tarentaise et dirigea son Église avec un zèle ardent, vivant comme un moine et cherchant à rétablir la concorde entre les peuples.
7*. À Saint-Jean d’Acre en Palestine, en 1215, le trépas de saint Albert, évêque. Transféré du siège de Verceil à l’Église de Jérusalem, il donna une règle de vie aux ermites du mont Carmel et, alors qu’il célébrait la fête de la sainte Croix, il fut assassiné à coups de couteau par un prélat qu’il avait déposé pour inconduite.
8*. À Eben dans le Tyrol, en 1313, la mise au tombeau de sainte Notburge, vierge, qui, occupée aux soins domestiques, servait le Christ dans les pauvres, offrant aux paysans un exemple de sainteté.
9*. Sur l’île Madame, au large du port de Rochefort, en 1794, le bienheureux Claude Laplace, prêtre d’Autun et martyr. Sous la Révolution française, à cause de son sacerdoce, il fut déporté, dans des conditions inhumaines, sur un bateau négrier, et mourut d’une maladie putride.
10. À Chengdu, dans la province chinoise de Sichuan, en 1816, saint Gabriel-Taurin Dufresse, évêque missionnaire et martyr, qui acheva par le supplice de la décapitation un ministère très actif mené pendant quarante ans.

Invitatoire du vendredi 14 septembre 2018 - EXALTATION DE LA SAINTE CROIX

Hebdomada XXIII per annum XXIIIème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
IN EXALTATIONE SANCTAE CRUCIS EXALTATION DE LA SAINTE CROIX
Festum Fête
Ad Invitatorium
Ad Invitatorium
A la liturgie lue :
Ante Officium quod a solo persolvitur, dici potest sequens oratio:Avant l'office récité seul, on peut dire la prière suivante :
Aperi, Dómine, os meum ad benedicéndum nomen sanctum tuum; munda cor meum ab ómnibus vanis, pervérsis et aliénis cogitatiónibus; intelléctum illúmina, afféctum inflámma, ut digne, atténte ac devóte hoc Offícium recitáre váleam, et exaudíri mérear ante conspéctum divínæ maiestátis tuæ. Per Christum Dóminum nostrum. Amen.Ouvre mes lèvres, Seigneur, afin qu’elles bénissent Ton saint Nom, purifie aussi mon cœur de toute pensée vaine, mauvaise, étrangère. Éclaire mon intelligence, enflamme mon amour, afin que je puisse réciter cet office avec respect, attention et dévotion, et mériter d’être exaucé en présence de Ta divine majesté. Par le Christ notre Seigneur. Amen.
V/. Dómine, lábia mea apéries. R/. Et os meum annuntiábit laudem tuam.V/. Seigneur, ouvre mes lèvres. R/. Et ma bouche annoncera Ta louange.
Psalmus 94 (95)Psaume 94 (95)
Invitatio ad laudem DeiInvitation à la louange de Dieu
Adhortamini vosmetipsos per singulos dies, donec illud «hodie» vocatur (Hebr 3, 13).Exhortez-vous mutuellement chaque jour, tant que vaut cet « aujourd'hui ».
Ant. Christum regem pro nobis in cruce exaltátum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ exalté pour nous sur la croix, venez, adorons.
Veníte, exsultémus Dómino; iubilémus Deo salutári nostro. Præoccupémus fáciem eius in confessióne et in psalmis iubilémus ei.Venez, exultons pour le Seigneur, jubilons pour Dieu, notre salut. + Accourons devant Sa face dans l'action de grâce, dans des psaumes, jubilons pour Lui.
Ant. Christum regem pro nobis in cruce exaltátum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ exalté pour nous sur la croix, venez, adorons.
Quóniam Deus magnus Dóminus et rex magnus super omnes deos. Quia in manu eius sunt profúnda terræ, et altitúdines móntium ipsíus sunt. Quóniam ipsíus est mare, et ipse fecit illud, et siccam manus eius formavérunt. Parce que le Seigneur est le grand Dieu ; le grand Roi au-dessus de tous les dieux. Car dans Sa main sont les profondeurs de la terre, et que les hauteurs des montagnes sont à Lui. Parce qu'à Lui est la mer, et que c'est Lui-même qui l'a faite, et que Ses mains ont formé le continent.
Ant. Christum regem pro nobis in cruce exaltátum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ exalté pour nous sur la croix, venez, adorons.
Veníte, adorémus et procidámus et génua flectámus ante Dóminum, qui fecit nos, quia ipse est Deus noster, et nos pópulus páscuæ eius et oves manus eius. Venez, adorons, prosternons - nous devant Dieu, et fléchissons les genoux devant le Seigneur qui nous a faits, parce que Lui-même est notre Dieu, et que nous sommes Son peuple et les brebis de Sa main.
Ant. Christum regem pro nobis in cruce exaltátum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ exalté pour nous sur la croix, venez, adorons.
Utinam hódie vocem eius audiátis: «Nolíte obduráre corda vestra, sicut in Meríba secúndum diem Massa in desérto, ubi tentavérunt me patres vestri: probavérunt me, etsi vidérunt ópera mea. Si seulement aujourd'hui, vous entendiez Sa voix, n'endurcissez pas vos coeurs, comme à Mériba, comme au jour de Massa dans le désert, où Me tentèrent vos pères ; ils M'éprouvèrent, alors qu'ils avaient vu Mes oeuvres.
Ant. Christum regem pro nobis in cruce exaltátum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ exalté pour nous sur la croix, venez, adorons.
Quadragínta annis tæduit me generatiónis illíus, et dixi: Pópulus errántium corde sunt isti. Et ipsi non cognovérunt vias meas; ídeo iurávi in ira mea: Non introíbunt in réquiem meam». Pendant quarante ans, J'ai été le dégoût de cette génération et J'ai dit : ils sont un peuple errant de coeur ; et eux, ils n'ont point connu Mes voies : c'est pourquoi Je leur ai juré dans Ma colère, ils n'entreront pas dans Mon repos.
Ant. Christum regem pro nobis in cruce exaltátum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ exalté pour nous sur la croix, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Christum regem pro nobis in cruce exaltátum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ exalté pour nous sur la croix, venez, adorons.

Si le psaume 94 est récité pendant la litugie de ce jour, à une des heures suivantes, on peut prendre un autre psaume comme invitatoire, au choix :
vel:ou :
Psalmus 99 (100)Psaume 99 (100)
Gaudium in templum ingredientiumJoie de l’entrée dans le temple
Redemptos iubet Dominus victoriæ carmen canere (S. Athanasius). Le Seigneur invite les rachetés à entonner un chant de victoire (S. Athanase).
Ant. Christum regem pro nobis in cruce exaltátum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ exalté pour nous sur la croix, venez, adorons.
Iubiláte Dómino, omnis terra, * servíte Dómino in lætítia; introíte in conspéctu eius * in exsultatióne. Acclamez Dieu, toute la terre; servez le Seigneur avec joie. Entrez en Sa présence * avec allégresse.
Ant. Christum regem pro nobis in cruce exaltátum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ exalté pour nous sur la croix, venez, adorons.
Scitóte quóniam Dóminus ipse est Deus;  ipse fecit nos, et ipsíus sumus, * pópulus eius et oves páscuæ eius. Sachez que c'est le Seigneur qui est Dieu; c'est Lui qui nous a faits, et non pas nous-mêmes. Nous sommes Son peuple, et les brebis de Son pâturage.
Ant. Christum regem pro nobis in cruce exaltátum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ exalté pour nous sur la croix, venez, adorons.
Introíte portas eius in confessióne,  átria eius in hymnis, * confitémini illi, benedícite nómini eius. Franchissez ses portes avec des louanges, ses parvis en chantant des hymnes; célébrez-le, bénissez son nom.
Ant. Christum regem pro nobis in cruce exaltátum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ exalté pour nous sur la croix, venez, adorons.
Quóniam suávis est Dóminus;  in ætérnum misericórdia eius, * et usque in generatiónem et generatiónem véritas eius. car le Seigneur est suave; sa miséricorde est éternelle, * et sa vérité demeure de génération en génération.
Ant. Christum regem pro nobis in cruce exaltátum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ exalté pour nous sur la croix, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Christum regem pro nobis in cruce exaltátum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ exalté pour nous sur la croix, venez, adorons.
vel:ou :
Psalmus 66 (67)Psaume 66 (67)
Omnes gentes Domino confiteanturToutes les nations rendront gloire au Seigneur
Notum sit vobis quoniam gentibus missum est hoc salutare Dei (Act 28, 28).Sachez que le salut de Dieu a été envoyé aux gentils (Act 28, 28).
Ant. Christum regem pro nobis in cruce exaltátum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ exalté pour nous sur la croix, venez, adorons.
Deus misereátur nostri et benedícat nobis; * illúminet vultum suum super nos, ut cognoscátur in terra via tua, * in ómnibus géntibus salutáre tuum. Que Dieu nous soit favorable et qu'Il nous bénisse; qu'Il illumine sur nous Son visage, afin que l'on connaisse sur la terre Ta voie, et parmi toutes les nations Ton salut.
Ant. Christum regem pro nobis in cruce exaltátum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ exalté pour nous sur la croix, venez, adorons.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Læténtur et exsúltent gentes,  quóniam iúdicas pópulos in æquitáte * et gentes in terra dírigis. Que les peuples Te louent, ô Dieu ; que les peuples Te louent tous. Que les nations se réjouissent, qu'elles soient dans l'allégresse ; car Tu juges les peuples avec droiture, et Tu conduis les nations sur la terre.
Ant. Christum regem pro nobis in cruce exaltátum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ exalté pour nous sur la croix, venez, adorons.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Terra dedit fructum suum; * benedícat nos Deus, Deus noster, benedícat nos Deus, * et métuant eum omnes fines terræ. Que les peuples Te louent, ô Dieu, que les peuples Te louent tous. La terre a donné son fruit ; que nous bénisse Dieu, notre Dieu, que Dieu nous bénisse, et que toutes les extrémités de la terre Le révèrent.
Ant. Christum regem pro nobis in cruce exaltátum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ exalté pour nous sur la croix, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Christum regem pro nobis in cruce exaltátum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ exalté pour nous sur la croix, venez, adorons.
vel:ou :
Psalmus 23 (24)Psaume 23 (24)
Domini in templum adventusAvènement de Dieu dans le Temple
Christo apertæ sunt portæ cæli propter carnalem eius assumptionem (S. Irenæus).Les portes du ciel se sont ouvertes au Christ parce qu’il a pris la nature humaine. (S. Irénée)
Ant. Christum regem pro nobis in cruce exaltátum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ exalté pour nous sur la croix, venez, adorons.
Dómini est terra et plenitúdo eius, * orbis terrárum et qui hábitant in eo. Quia ipse super mária fundávit eum * et super flúmina firmávit eum. Au Seigneur est la terre et tout ce qu'elle renferme, le monde et tous ceux qui l'habitent. Car c'est Lui qui l'a fondé sur les mers, et qui l'a établi sur les fleuves.
Ant. Christum regem pro nobis in cruce exaltátum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ exalté pour nous sur la croix, venez, adorons.
Quis ascéndet in montem Dómini, * aut quis stabit in loco sancto eius? Innocens mánibus et mundo corde,  qui non levávit ad vana ánimam suam, * nec iurávit in dolum. Hic accípiet benedictiónem a Dómino * et iustificatiónem a Deo salutári suo. Hæc est generátio quæréntium eum, * quæréntium fáciem Dei Iacob. Qui montera sur la montagne du Seigneur, ou qui se tiendra dans son lieu saint ? Celui qui a les mains innocentes et le coeur pur, qui n'a pas livré son âme à la vanité, ni fait à son prochain un serment trompeur. Celui-là recevra la bénédiction du Seigneur, et la miséricorde de Dieu, son Sauveur. Telle est la race de ceux qui le cherchent, de ceux qui cherchent la face du Dieu de Jacob.
Ant. Christum regem pro nobis in cruce exaltátum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ exalté pour nous sur la croix, venez, adorons.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus fortis et potens, Dóminus potens in prœlio. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Qui est ce roi de gloire ? C'est le Seigneur fort et puissant, le Seigneur puissant dans les combats.
Ant. Christum regem pro nobis in cruce exaltátum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ exalté pour nous sur la croix, venez, adorons.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus virtútum ipse est rex glóriæ. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Quel est ce roi de gloire ? Le Seigneur des armées est Lui-même ce roi de gloire.
Ant. Christum regem pro nobis in cruce exaltátum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ exalté pour nous sur la croix, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Christum regem pro nobis in cruce exaltátum, veníte, adorémus.Ant. Le Christ exalté pour nous sur la croix, venez, adorons.
Psalmus cum sua antiphona, pro opportunitate, omitti potest quando Invitatorium Laudibus matutinis præponendum est. Le psaume [invitatoire] avec son antienne, si c'est opportun, peut être omis lorsque l'invitatoire précède immédiatement les Laudes du matin.

Vigiles (OSB) du vendredi 14 septembre 2018 - EXALTATION DE LA SAINTE CROIX

Hebdomada XXIII per annum XXIIIème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
IN EXALTATIONE SANCTAE CRUCIS EXALTATION DE LA SAINTE CROIX
Festum Fête
In primo nocturno, utroque anno Premier nocturne, années I et II
De Epístula beáti Pauli apóstoli ad Gálatas 2, 19 - 3, 7. 13-14; 6, 14-16 De la lettre de saint Paul aux Galates
Lectio I Lecture I
Fratres: Ego Paulus per legem legi mórtuus sum, ut Deo vivam. Christo confíxus sum cruci: vivo autem iam non ego, vivit vero in me Christus; quod autem nunc vivo in carne, in fide vivo Fílii Dei, qui diléxit me et trádidit seípsum pro me. Non írritam fácio grátiam Dei; si enim per legem iustítia, ergo Christus gratis mórtuus est. Par la Loi, moi Paul, je suis mort à la Loi afin de vivre à Dieu: je suis crucifié avec le Christ; et ce n'est plus moi qui vis, mais le Christ qui vit en moi. Ma vie présente dans la chair, je la vis dans la foi au Fils de Dieu qui m'a aimé et s'est livré pour moi. Je n'annule pas le don de Dieu: car si la justice vient de la Loi, c'est donc que le Christ est mort pour rien.
R/. Dómine, Rex noster, quando véneris iudicáre terram, * Tunc apparébit crux sancta, fulgens ut aurum in virtúte sua. V/. Cum séderit Fílius hóminis in maiestáte sua et cœperit iudicáre sæculum per ignem, * Tunc. R/. Seigneur, notre Roi, lorsque tu viendras juger les hommes, * Alors apparaîtra la croix très sainte qui resplendira comme l'éclat de l'or. V/. Lorsque le Fils de l'homme siégera en majesté pour commencer à juger le monde par le feu, * Alors.
Lectio II Lecture II
O insensáti Gálatæ, quis vos fascinávit, ante quórum óculos Iesus Christus descríptus est crucifíxus? Hoc solum volo a vobis díscere: Ex opéribus legis Spíritum accepístis an ex audítu fídei? Sic stulti estis? Cum Spíritu cœpéritis, nunc carne consummámini? Tanta passi estis sine causa? Si tamen et sine causa! Qui ergo tríbuit vobis Spíritum et operátur virtútes in vobis, ex opéribus legis an ex audítu fídei? Sicut Abraham crédidit Deo, et reputátum est ei ad iustítiam. Cognóscitis ergo quia qui ex fide sunt, hi sunt fílii Abrahæ. Ô Galates sans intelligence, qui vous a ensorcelés? À vos yeux pourtant ont été dépeints les traits de Jésus-Christ en croix. Je ne veux savoir de vous qu'une chose: est-ce pour avoir pratiqué la Loi que vous avez reçu l'Esprit, ou pour avoir cru à la prédication? Êtes-vous à ce point dépourvus d'intelligence, que de commencer par l'esprit pour finir maintenant dans la chair? Est-ce en vain que vous avez éprouvé tant de faveurs? Et ce serait bel et bien en vain. Celui donc qui vous prodigue l'Esprit et opère parmi vous des miracles, le fait-il parce que vous pratiquez la Loi ou parce que vous croyez à la prédication? Ainsi Abraham crut-il en Dieu, et ce lui fut compté comme justice. Comprenez-le donc: ceux qui se réclament de la foi, ce sont eux les fils d'Abraham.
R/. O crux benedícta, * Quæ sola fuísti digna portáre Regem cælórum et Dóminum. V/. O crux gloriósa et admirábilis, o crux adoránda, * Quæ. R/. Ô croix bénie, * Toi seule as été digne de porter le Roi des cieux, le Seigneur! V/. Ô croix glorieuse, nous t'admirons, croix adorable, * Toi seule.
Lectio III Lecture III
Christus nos redémit de maledícto legis factus pro nobis maledíctum, quia scriptum est: Maledíctus omnis, qui pendet in ligno, ut in gentes benedíctio Abrahæ fíeret in Christo Iesu, ut promissiónem Spíritus accipiámus per fidem. Le Christ nous a rachetés de cette malédiction de la Loi, devenu lui-même malédiction pour nous, car il est écrit: Maudit quiconque pend au gibet, afin qu'aux païens passe dans le Christ Jésus la bénédiction d'Abraham et que par la foi nous recevions l'Esprit de la promesse.
R/. O crux, admirábile signum, in quo Dóminus nostri Dei Fílius, suspénsus * Pro nostrórum póndere críminum, mortis damnávit supplícium. V/. Dulce lignum, dulces clavos, dulce pondus sústinens. * Pro. R/. Ô croix, signe admirable! Sur toi le Seigneur, * Le Fils de notre Dieu, suspendu pour faire le poids face à nos péchés, a condamné le supplice de la mort. V/. Douceur du bois, douceur des clous, qui supportent un poids si doux! * Le Fils.
Lectio IV Lecture IV
Mihi autem absit gloriári nisi in cruce Dómini nostri Iesu Christi, per quem mihi mundus crucifíxus est, et ego mundo. Neque enim circumcísio áliquid est neque præpútium, sed nova creatúra. Et quicúmque hanc régulam secúti fúerint, pax super illos et misericórdia et super Israel Dei. Pour moi, que jamais je ne me glorifie sinon dans la croix de notre Seigneur Jésus-Christ , qui a fait du monde un crucifié pour moi et de moi un crucifié pour le monde. Car la circoncision n'est rien, ni l'incirconcision; il s'agit d'être une créature nouvelle. Et à tous ceux qui suivront cette règle, paix et miséricorde, ainsi qu'à l'Israël de Dieu.
R/. Per tuam crucem salva nos, Christe Redémptor, * Qui mortem nostram moriéndo destruxísti, * Et vitam resurgéndo reparásti. V/. Miserére nostri, Iesu benígne, qui passus es cleménter pro nobis. * Qui. V/. Glória Patri. * Et vitam. R/. Par ta croix sauve-nous, ô Christ Rédempteur! * Par ta mort, tu as détruit notre mort; * Par ta résurrection, tu as renouvelé la vie! V/. Aie pitié de nous, Jésus très aimant, toi qui as montré tant de bonté en souffrant pour nous ta Passion. * Par ta mort. V/. Gloire au Père. * Par ta résurrection.
In secundo nocturno, anno II Deuxième nocturne, année II
Ex Oratiónibus sancti Andréæ Creténsis epíscopi (Orat. 10: PG 97, 1018-1019.1022-1023) Homélie de saint André de Crète
Lectio I Lecture I
Crucis festum celebrámus, per quam ténebræ pulsæ sunt et lumen rédditum. Crucis festum celebrámus, et una cum Crucifíxo in sublíme tóllimur, ut, terra cum peccáto infra relícta, supérna comparémus. Talis est tantáque crucis posséssio, et qui hanc póssidet, póssidet thesáurum. Nous célébrons la fête de la croix, de cette croix qui a chassé les ténèbres et ramené la lumière. Nous célébrons la fête de la croix et, avec le Crucifié, nous sommes portés vers les hauteurs, nous laissons sous nos pieds la terre et le péché pour obtenir les biens du ciel. Quelle grande chose que de posséder la croix: celui qui la possède, possède un trésor.
R/. Crux benedícta nitet, Dóminus qua carne pepéndit * Atque cruóre suo vúlnera nostra lavit, allelúia, allelúia. V/. Córpore qui in ligno pepéndit pro vúlnere nostro, * Atque. R/. Elle rayonne, la croix bénie sur laquelle, dans sa chair, a été suspendu le Seigneur, la croix sur laquelle * Il a lavé nos plaies dans son sang, alléluia, alléluia! V/. C'est lui qui, dans son corps, a été suspendu pour guérir nos blessures: * Il.
Lectio II Lecture II
Si enim crux non foret, Christus crucifíxus non esset. Si crux non esset, vita ligno clavis suffíxa non esset. Si ea clavis suffíxa non esset, ex látere fontes immortalitátis, sánguinem et aquam, quæ mundum éxpiant, non fudíssent; peccáti chirógraphum disrúptum non foret, in libertátem assérti non essémus, ligno vitæ non fruerémur, paradísus non patéret. Si crux non esset, mors prostráta non esset, inférnus non spoliátus. En effet, s'il n'y avait pas eu la croix, le Christ n'aurait pas été crucifié; s'il n'y avait pas eu la croix, la vie n'aurait pas été appendue au bois par des clous; si la vie n'avait pas été appendue au bois par des clous, les sources de l'immortalité, le sang et l'eau qui purifient le monde, n'auraient pas jailli de son côté; le document reconnaissant le péché n'aurait pas été déchiré, nous n'aurions pas reçu la liberté, nous n'aurions pas goûté à l'arbre de vie, le paradis ne se serait pas rouvert. S'il n'y avait pas eu la croix, la mort n'aurait pas été terrassée, l'enfer n'aurait pas été dépouillé de sa puissance.
R/. Crux fidélis, inter omnes arbor una nóbilis; nulla silva talem profert fronde, flore, gérmine; * Dulce lignum, dulces clavos, dulce pondus sústinet. V/. Super ómnia ligna cedrórum tu sola excélsior. * Dulce lignum. R/. Ô croix fidèle, arbre unique et noble entre tous les arbres; ta frondaison, ta fleur, ton fruit: nulle forêt n'en produit de tels! * Douceur du bois, douceur des clous, qui supportent un poids si doux! V/. Toi seule dépasses en élévation tous les arbres à bois odorant, tous les cèdres les plus grands. * Douceur.
Lectio III Lecture III
Magna ígitur et pretiósa res crux est. Magna quidem, quia multa per ipsam bona effécta sunt; et tanto plura, quanto magis Christi miráculis et cruciátibus potióres partes tribuéndæ sunt. Pretiósa vero, quia Dei pássio et tropum, crux est; pássio quidem, ob spontáneam in ipsa passiónis mortem; tropæum autem, quia in ipsa diábolus sauciátus, et cum eo mors devícta est; atque inferórum claustra contríta, et commúni univérsi orbis salus crux facta est. La croix est donc une réalité grande et précieuse. Grande, en vérité, parce qu'elle a produit de nombreux biens, et d'autant plus nombreux que les miracles et les souffrances du Christ ont triomphé davantage. Réalité précieuse aussi, parce que la croix est à la fois la souffrance et le trophée de Dieu. Elle est sa souffrance, oui, parce que, sur elle, il a souffert sa mort volontaire; mais aussi son trophée, parce que le diable y a été blessé, et avec lui la mort y a été vaincue; les verrous de l'enfer y ont été brisés, et la croix est devenue le salut universel du monde entier.
R/. Nos autem gloriári opórtet in cruce Dómini nostri Iesu Christi, in quo est salus, vita, et resurréctio nostra, * Per quam salváti et liberáti sumus. V/. Absit nobis gloriári, nisi in cruce Dómini mei Iesu Christi, * Per quam. R/. Pour nous, il nous faut tirer gloire de la croix de notre Seigneur Jésus-Christ! En lui est notre salut, notre vie, notre résurrection; * Par elle nous sommes sauvés, libérés. V/. Quant à nous, jamais d'autre titre de gloire que la croix de mon Seigneur Jésus-Christ! * Par elle.
Lectio IV Lecture IV
Hæc et Christi glória appellátur, et Christi exaltátio dícitur. Hæc et calix desiderábilis intellégitur, et cruciátuum, quos pro nobis Christus perpéssus est, conclúsio. Quod vero Christi glória sit crux, audi ipsum dicéntem: Nunc clarificátus est Fílius hóminis, et Deus clarificátus est in eo, et cóntinuo clarificábit eum. Quod autem exaltátio quoque Christi, crux sit, áccipe quid ípsemet ait: Quando ego exaltátus fúero, tunc omnes traham ad meípsum. Vides quod glória et exaltátio Christi, crux sit? La croix est appelée non seulement la gloire du Christ, mais aussi son exaltation. Elle représente, on le comprend, la coupe désirée, la récapitulation de tous les supplices que le Christ a endurés pour nous. Que la croix soit la gloire du Christ, écoute-le nous le dire lui-même: Maintenant le Fils de l'homme a été glorifié, et Dieu a été glorifié en lui. Si Dieu a été glorifié en lui, Dieu en retour lui donnera sa propre gloire. Que la croix soit aussi l'exaltation du Christ, tu l'apprends lorsqu'il dit lui-même: Quand j'aurai été élevé de terre, j'attirerai à moi tous les hommes. Tu vois pourquoi la croix est à la fois la gloire et l'exaltation du Christ?
R/. O crux gloriósa, o crux adoránda, o lignum pretiósum et admirábile signum, * Per quod et diábolus est victus, * Et mundus Christi sánguine redémptus. V/. Hoc signum crucis erit in cælo, cum Dóminus ad iudicándum vénerit. * Per quod. V/. Glória Patri. * Et mundus. R/. Ô croix glorieuse, croix adorable, ô bois précieux, signe admirable! * C'est par toi que le diable est vaincu, * C'est par toi que le monde est racheté dans le sang du Christ. V/. Il y aura le signe de la croix dans le ciel quand le Seigneur viendra pour le jugement. * C'est par toi que le diable. V/. Gloire au Père. * C'est par toi que le monde.
In tertio nocturno, anno B Troisième nocturne, année B
Léctio sancti Evangélii secúndum Ioánnem Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean
Nemo ascéndit in cælum, nisi qui descéndit de cælo, Fílius hóminis. Et réliqua. Nul n'est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme. Et la suite.
Ex Tractátibus sancti Augustíni epíscopi in Ioánnem (Tract. 12, 10-11: CCL 36, 126-127) Traité de saint Augustin sur l'évangile de saint Jean
Lectio I Lecture I
Descéndit Fílius hóminis et mórtuus est, et ipsa morte liberávit nos a morte; morte occísus, mortem occídit. Et nostis, fratres, quia mors ista per diáboli invídiam intrávit in mundum. Deus mortem non fecit, Scriptúra lóquitur; nec lætátur, inquit, in perditióne vivórum: creávit enim ut essent ómnia. Ergo mortem suscépit et mortem suspéndit in cruce, et de ipsa morte liberántur mortáles. Quod in figúra factum est apud antíquos commémorat illud Dóminus: Et sicut, inquit, Móyses exaltávit serpéntem in erémo, ita exaltári opórtet Fílium hóminis, ut omnis qui credit in eum non péreat, sed hábeat vitam ætérnam. Le Fils de l'homme est descendu du ciel, et il est mort, et par sa mort même il nous a délivrés de la mort; tué par la mort, il a tué la mort. Et vous savez, mes frères, que c'est par l'envie du diable que cette mort est entrée dans le monde. Dieu n'a pas fait la mort, dit l'Écriture, et il ne se réjouit pas de la perte des vivants, car il a tout créé pour l'existence. Il a donc pris la mort et il a attaché la mort à la croix, et de la mort elle-même les mortels sont délivrés. Ce qui était arrivé en figure chez les anciens, le Seigneur le rappelle ici: Et de même, dit-il, que Moïse a élevé le serpent dans le désert, il faut que le Fils de l'homme soit élevé, afin que tous ceux qui croient en lui ne périssent pas, mais qu'ils aient la vie éternelle.
R/. Hoc signum crucis erit in cælo, cum Dóminus ad iudicándum vénerit; * Tunc manifésta erunt abscóndita cordis nostri, allelúia, allelúia. V/. Cum séderit Fílius hóminis in sede maiestátis suæ et cœperit iudicáre sæculum per ignem, * Tunc. R/. Il y aura le signe de la croix dans le ciel quand le Seigneur viendra pour le jugement, * Alors seront manifestées les pensées secrètes de nos cœurs, alléluia, alléluia! V/. Lorsque le Fils de l'homme siégera en majesté pour commencer à juger le monde par le feu, * Alors.
Lectio II Lecture II
Magnum sacraméntum! Quis est serpens exaltátus? Mors Dómini in cruce. Quia enim a serpénte mors, per serpéntis effígiem figuráta est. Morsus serpéntis lethális, mors Dómini vitális. Atténditur serpens, ut nihil váleat serpens. Quid est hoc? Atténditur mors, ut nihil váleat mors. Sed cuius mors? Mors vitæ, si dici potest: mors vitæ; immo quia dici potest, mirabíliter dícitur. Mystère profond! Quel est le serpent qui est élevé? La mort du Seigneur en croix: en effet, comme la mort est venue par le serpent, elle a été figurée par une effigie de serpent. La morsure du serpent donne la mort, la mort du Seigneur donne la vie. On regarde le serpent pour que le serpent n'ait plus aucun pouvoir. Qu'est-ce à dire? Pour que la mort n'ai plus aucun pouvoir, on regarde la mort. Mais la mort de qui? La mort de la vie, si on peut parler de la mort de la vie et, comme on peut le dire, l'expression est merveilleuse.
R/. Tuam crucem adorámus, Dómine, tuam gloriósam recólimus passiónem; * Miserére nostri, qui passus es pro nobis. V/. Adorámus te, Christe, et benedícimus tibi, quia per crucem tuam redemísti mundum. * Miserére. R/. Nous adorons ta croix, Seigneur, nous faisons mémoire de ta glorieuse Passion; * Aie pitié de nous, toi qui pour nous as souffert! V/. Nous t'adorons, ô Christ, et nous te bénissons, car tu as racheté le monde par ta croix. * Aie pitié.
Lectio III Lecture III
Sed numquid non erit dicéndum quod fuit faciéndum? Ego dúbitem dícere quod Dóminus pro me dignátus est fácere? Nonne vita Christus? Et tamen in cruce Christus. Nonne vita Christus? Et tamen mórtuus Christus. Sed in morte Christi mors mórtua est, quia vita mórtua occídit mortem, plenitúdo vitæ deglutívit mortem, absórpta est mors in Christi córpore. Sic et nos dicémus in resurrectióne, quando iam triumphántes cantábimus: Ubi est, mors, conténtio tua? Ubi est, mors, acúleus tuus? Ne faudra-t-il pas dire ce qui a bien dû se faire? Est-ce que, moi, je vais hésiter à dire ce que le Seigneur a daigné faire pour moi? Le Christ n'est-il pas la vie? Et pourtant le Christ a été crucifié. Le Christ n'est-il pas la vie? Et pourtant le Christ est mort. Mais dans la mort du Christ la mort a trouvé la mort, parce que la vie, frappée à mort, a tué la mort, la plénitude de la vie a englouti la mort, la mort a été anéantie dans le corps du Christ. C'est ce que nous dirons, nous aussi, à la résurrection quand, déjà triomphants, nous chanterons: Mort, où est ta puissance? Mort, où est ton aiguillon?
R/. Adorámus te, Christe, et benedícimus tibi, * Quia per crucem tuam redemísti mundum. V/. Tuam crucem adorámus, Dómine, tuam gloriósam recólimus passiónem, * Quia. R/. Nous t'adorons, ô Christ, et nous te bénissons, * Car tu as racheté le monde par ta croix. V/. Nous adorons ta croix, Seigneur, nous faisons mémoire de ta glorieuse Passion, * Car.
Lectio IV Lecture IV
Interim modo, fratres, ut a peccáto sanémur, Christum crucifíxum intueámur, quia sicut Móyses, inquit, exaltávit serpéntem in erémo, ita exaltári opórtet Fílium hóminis, ut omnis qui credit in eum non péreat, sed hábeat vitam ætérnam. Quómodo qui intuebántur illum serpéntem non péribant mórsibus serpéntum, sic qui intuéntur fide mortem Christi sanántur a mórsibus peccatórum. Sed illi sanabántur a morte ad vitam temporálem; hic autem ait: Ut hábeant vitam ætérnam. Hoc enim intérest inter figurátam imáginem et rem ipsam: figúra præstábat vitam temporálem, res ipsa cuius illa figúra erat præstat vitam ætérnam. En attendant, mes frères, pour être guéris du péché, regardons le Christ crucifié car, dit-il, de même que Moïse a élevé le serpent dans le désert, il faut que le Fils de l'homme soit élevé afin que tous ceux qui croient en lui ne périssent pas, mais qu'ils aient la vie éternelle. De même que ceux qui, jadis, regardaient le serpent ne mouraient pas des morsures des serpents, de même ceux qui regardent par la foi la mort du Christ sont guéris des morsures des péchés. Ils étaient guéris de la mort pour jouir d'une vie temporelle, mais le Christ affirme ici: Pour qu'ils aient la vie éternelle. Telle est, en effet, la différence entre la figure et la réalité: la figure ne donnait qu'une vie temporelle, la réalité dont elle était la figure donne la vie éternelle.
R/. O crux, víride lignum, quia super te pepéndit Redémptor, Rex Israel! * O quam dulce lignum, quam dulces clavos, quam dúlcia ferens póndera! * O quam pretiósum lignum, quam pretiósa gemma, quæ Christum méruit sustinére! V/. Custódi, Dómine, gregem istum, quem redemísti, Christe, per lignum sanctæ crucis. * O quam dulce. V/. Glória Patri. * O quam pretiósum. R/. Ô croix, arbre au feuillage toujours vert, car sur toi fut suspendu le Rédempteur, le Roi d'Israël! * Ô douceur de ce bois, douceur de ces clous, qui supportent un poids si doux! * Ô le bois précieux, le joyau précieux, qui fut digne de porter le Christ! V/. Garde, Seigneur, ton peuple, que tu as racheté, ô Christ, par le bois de ta sainte croix! * Ô douceur. V/. Gloire au Père. * Ô le bois précieux.

Laudes du vendredi 14 septembre 2018 - EXALTATION DE LA SAINTE CROIX

Hebdomada XXIII per annum XXIIIème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
IN EXALTATIONE SANCTAE CRUCIS EXALTATION DE LA SAINTE CROIX
Festum Fête
Ad Laudes matutinas
Aux Laudes du matin
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Signum crucis mirábile
L'admirable signe de la croix
totum per orbem prænitet,
resplendit par tout l'univers ;
in qua pepéndit ínnocens
sur elle a pendu le Christ innocent,
Christus, redémptor ómnium.
rédempteur de tous.
  
Hæc arbor est sublímior
Cet arbre est plus sublime
cedris, habet quas Líbanus,
que les cèdres du Liban.
quæ poma nescit nóxia,
il ne porte aucun fruit mortel,
sed ferre vitæ præmia.
mais les biens de la vraie vie.
  
Te, Christe, rex piíssime,
O Christ, roi de tendresse,
huius crucis signáculo
par le signe de cette croix,
horis, moméntis ómnibus
ne refuse pas de nous protéger
muníre nos non ábnuas,
à toute heure, à tout instant.
  
Ut ore tibi cónsono
Ainsi, dans l'harmonie des voix
et corde devotíssimo
et la ferveur des cœœurs,
possímus omni témpore
nous pourrons en tout temps
laudes reférre débitas.
T'adresser les louanges qui Te sont dûes.
  
Patri, tibi, Paráclito
Au Père, à Toi, au Paraclet,
sit æqua, Iesu, glória,
Jésus, soit une égale gloire,
qui nos crucis victória
car Tu nous donnes de jouir éternellement
concédis usque pérfrui. Amen.
de la victoire de la croix.
Ant. 1 Crucem sanctam súbiit, qui inférnum confrégit; accínctus est poténtia, surréxit die tértia, allelúia.Ant. 1 Il a souffert le tourment de la croix, Il a brisé l'enfer, Il est ceint de Sa puissance, Il est ressuscité le troisième jour, alléluia.
Psalmus 62 (63)
Psaume 62 (63)
Anima Dominum sitiens
Mon âme a soif du Seigneur
Ad Deum vigilat, qui opera noctis reicit.
Il veille pour Dieu, celui qui s'écarte des œuvres ténébreuses.
Deus, Deus meus es tu, * ad te de luce vígilo.O Dieu, Tu es mon Dieu, je Te cherche dès l'aurore.
Sitívit in te ánima mea, * te desiderávit caro mea.Mon âme a soif de Toi, ma chair languit après Toi.
In terra desérta et árida et inaquósa, † sic in sancto appárui tibi, * ut vidérem virtútem tuam et glóriam tuam.Dans une terre aride, desséchée et sans eau, c'est ainsi que je Te contemplais dans le sanctuaire, pour voir Ta puissance et Ta gloire.
Quóniam mélior est misericórdia tua super vitas, * lábia mea laudábunt te.Car Ta grâce est meilleure que la vie : que mes lèvres Te louent.
Sic benedícam te in vita mea * et in nómine tuo levábo manus meas.Ainsi Te bénirai-je toute ma vie, en Ton nom j'élèverai mes mains.
Sicut ádipe et pinguédine repleátur ánima mea, * et lábiis exsultatiónis laudábit os meum.Mon âme est rassasiée, comme de moelle et de graisse; et, la joie sur les lèvres, ma bouche Te loue.
Cum memor ero tui super stratum meum, * in matutínis meditábor de te,Quand je pense à Toi sur ma couche, je médite sur Toi pendant les veilles de la nuit,
quia fuísti adiútor meus, * et in velaménto alárum tuárum exsultábo.car Tu es mon secours, et j'exulte à l'ombre de Tes ailes.
Adhæsit ánima mea post te, * me suscépit déxtera tua.Mon âme est attachée à Toi, Ta droite me soutient.
[Ipsi vero in ruínam quaesiérunt ánimam meam, * introíbunt in inferióra terrae,[Mais eux, cherchent à m'ôter la vie : ils iront dans les profondeurs de la terre.
tradéntur in potestátem gládii, * partes vúlpium erunt.On les livrera au glaive, ils seront la proie des chacals.
Rex vero laetábitur in Deo; † gloriabúntur omnes, qui iúrant in eo, * quia obstrúctum est os loquéntium iníqua.]Et le roi se réjouira en Dieu; quiconque jure par lui se glorifiera, car la bouche des menteurs sera fermée.]
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Crucem sanctam súbiit, qui inférnum confrégit; accínctus est poténtia, surréxit die tértia, allelúia.Ant. Il a souffert le tourment de la croix, Il a brisé l'enfer, Il est ceint de Sa puissance, Il est ressuscité le troisième jour, alléluia.
Ant. 2 Crux benedíeta nitet, Dóminus qua carne pepéndit atque cruóre suo vúlnera nostra lavit.Ant. 2 Elle rayonne, la croix bénie sur laquelle dans la chair a été suspendu le Seigneur, la croix sur laquelle Il a lavé nos plaies dans Son sang.
Canticum Dan 3, 57-88. 56 AT 41
Cantique Dan 3, 57-88. 56 AT 41
Omnis creatura laudet Dominum
Que toute créature loue le Seigneur
Laudem dicite Deo nostro, omnes servi eius (Ap 19, 5).
Que soit chantée la louange du Seigneur, par tous ceux qui Le servent (Ap 19, 5).
Benedícite, ómnia ópera Dómini, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Toutes les œuvres du Seigneur, bénissez le Seigneur, à Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, cæli, Dómino, * benedícite, ángeli Dómini, Dómino.Bénissez le Seigneur, vous, les cieux, vous, les anges du Seigneur, bénissez le Seigneur.
Benedícite, aquæ omnes, quæ super cælos sunt, Dómino, * benedícat omnis virtus Dómino.Bénissez le Seigneur, vous, les eaux qui sont au dessus du ciel, et que le bénissent toutes les puissances du Seigneur,
Benedícite, sol et luna, Dómino, * benedícite, stellæ cæli, Dómino.Bénissez le Seigneur, soleil et lune, et vous, les astres du ciel bénissez le Seigneur,
Benedícite, omnis imber et ros, Dómino, * benedícite, omnes venti, Dómino.Bénissez le Seigneur, pluies et rosées, et tous les vents, bénissez le Seigneur.
Benedícite, ignis et æstus, Dómino, * benedícite, frigus et æstus, Dómino.Bénissez le Seigneur, feu et chaleur, bénissez le Seigneur, fraîcheur et froid,
Benedícite, rores et pruína, Dómino, * benedícite, gelu et frigus, Dómino.Bénissez le Seigneur, givre et rosée, bénissez le Seigneur, gel et froid
Benedícite, glácies et nives, Dómino, * benedícite, noctes et dies, Dómino.Bénissez le Seigneur, glace et neige, bénissez le Seigneur, nuits et jours,
Benedícite, lux et ténebræ, Dómino, * benedícite, fúlgura et nubes, Dómino.Bénissez le Seigneur, lumière et ténèbres, bénissez le Seigneur, éclairs et nuées
Benedícat terra Dóminum, * laudet et superexáltet eum in sæcula.Que la terre bénisse le Seigneur, à Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, montes et colles, Dómino, * benedícite, univérsa germinántia in terra, Dómino.Bénissez le Seigneur montagnes et collines, plantes de la terre, bénissez le Seigneur,
Benedícite, mária et flúmina, Dómino, * benedícite, fontes, Dómino.Bénissez le Seigneur mers et fleuves, sources et fontaines bénissez le Seigneur
Benedícite, cete et ómnia quæ movéntur in aquis, Dómino, * benedícite, omnes vólucres cæli, Dómino.Bénissez le Seigneur, baleines et bêtes de la mer, et vous tous, les oiseaux dans le ciel, bénissez le Seigneur,
Benedícite, omnes béstiæ et pécora, Dómino, * benedícite, fílii hóminum, Dómino.Bénissez le Seigneur, fauves et troupeaux, enfants des hommes bénissez le Seigneur.
Bénedic, Israel, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Qu'Israël bénisse le Seigneur. A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, sacerdótes Dómini, Dómino, * benedícite, servi Dómini, Dómino.Bénissez le Seigneur, vous, les prêtres, et ceux qui servent le Seigneur, bénissez le Seigneur!
Benedícite, spíritus et ánimæ iustórum, Dómino, * benedícite, sancti et húmiles corde, Dómino.Bénissez le Seigneur, esprits et âmes des justes, bénissez le Seigneur saints et humbles de cœur,
Benedícite, Ananía, Azaría, Mísael, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Bénissez le Seigneur Ananias, Azarias et Misaël, A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedicámus Patrem et Fílium cum Sancto Spíritu; * laudémus et superexaltémus eum in sæcula.Bénissons le Père, et, le Fils avec l'Esprit Saint. A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedíctus es in firmaménto cæli * et laudábilis et gloriósus in sæcula.Béni sois-Tu, au firmament du ciel : louanges et gloire dans les siècles !
Ant. Crux benedíeta nitet, Dóminus qua carne pepéndit atque cruóre suo vúlnera nostra lavit.Ant. Elle rayonne, la croix bénie sur laquelle dans la chair a été suspendu le Seigneur, la croix sur laquelle Il a lavé nos plaies dans Son sang.
Ant. 3 Crux alma fulget, per quam salus réddita est mundo: crux vincit, crux regnat, crux repéllit omne crimen, allelúia.Ant. 3 Elle resplendit, la croix vénérable par laquelle le salut est donné au monde : la croix est victorieuse, la croix règne, la croix éloigne tout crime, alléluia.
Psalmus 149
Psaume 149
Exsultatio sanctorum
L'exultation des saints
Filii Ecclesiae, filii novi populi exsultent in rege suo: in Christo (Hesychius).
Les fils de l'Eglise, les fils du nouveau peuple exultent en leur roi : dans le Christ (Hesychius).
Cantáte Dómino cánticum novum; * laus eius in ecclésia sanctórum.Chantez au Seigneur un cantique nouveau ; qu'Il soit loué dans l'assemblée des saints.
Lætétur Israel in eo, qui fecit eum, * et fílii Sion exsúltent in rege suo.Qu'Israël se réjouisse en Celui qui l'a créé ; que les Fils de Sion soient transportés pour leur Roi.
Laudent nomen eius in choro, * in tympano et cíthara psallant ei,Qu'ils célèbrent Son Nom de concert ; qu'ils le chantent sur les tambourins et les pasltérions.
quia beneplácitum est Dómino in pópulo suo, * et honorábit mansuétos in salúte.Car le Seigneur se complaît en Son peuple ; Il a sauvé et glorifié les paisibles.
Iúbilent sancti in glória, * læténtur in cubílibus suis.Les saints tressaillent dans la gloire, ils se réjouissent dans leur repos.
Exaltatiónes Dei in gútture eórum * et gládii ancípites in mánibus eórum,La louange de Dieu est sur leurs lèvres, des glaives à deux tranchants sont dans leurs mains.
ad faciéndam vindíctam in natiónibus, * castigatiónes in pópulis,Pour tirer vengeance des nations, pour châtier les peuples.
ad alligándos reges eórum in compédibus * et nóbiles eórum in mánicis férreis,Pour charger de chaînes les pieds de leurs rois, pour mettre aux grands les menottes.
ad faciéndum in eis iudícium conscríptum: * glória hæc est ómnibus sanctis eius.Pour accomplir sur eux la sentence écrite. C'est la gloire qu'Il réserve à tous Ses saints.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Crux alma fulget, per quam salus réddita est mundo: crux vincit, crux regnat, crux repéllit omne crimen, allelúia.Ant. Elle resplendit, la croix vénérable par laquelle le salut est donné au monde : la croix est victorieuse, la croix règne, la croix éloigne tout crime, alléluia.
Lectio brevis (Hebr 2, 9b-10)
Lecture brève (Hebr 2, 9b-10)
Vidémus Iesum propter passiónem mortis glória et honóre coronátum, ut grátia Dei pro ómnibus gustáverit mortem. Decébat enim eum, propter quem ómnia et per quem ómnia, qui multos fílios in glóriam addúxit, auctórem salútis eórum per passiónes consummáre.Jésus, nous le voyons couronné de gloire et d'honneur à cause de la mort qu'Il a soufferte, afin que, par la grâce de Dieu, Il goûtât la mort pour tous. En effet, Il était bien digne de Celui pour qui et par qui sont toutes choses, qu'ayant à conduire à la gloire un grand nombre de fils, Il élevât par les souffrances au plus haut degré de perfection le chef qui les a guidés vers le salut.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Adorámus te, Christe, * Et benedícimus tibi. Adorámus.
V/. Quia per crucem tuam redemísti mundum. *Et benedícimus tibi. Glória Patri. Adorámus.
R/. Nous T'adorons, ô Christ* Et nous Te bénissons. Nous T'adorons. V/. Car par Ta croix Tu a racheté le monde. *Et nous Te bénissons. Gloire au Père. Nous T'adorons.
Ant. Crucem tuam adorámus, Dómine, et sanctam resurrectiónem tuam laudámus et glorificámus: ecce enim propter lignum venit gáudium in univérso mundo.Ant. Nous adorons Ta croix, Seigneur, et nous louons et glorifions Ta sainte résurrection : voici le bois par lequel la joie vient dans le monde entier.
Canticum Evangelicum Lc 1, 68-79
Cantique évangélique (Lc 1,68-79)
De Messia eiusque præcursore
Du Messie et de son précurseur
 Benedíctus Dóminus, Deus Israel, * quia visitávit et fecit redemptiónem plebi suæ Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, de ce qu'Il a visité et racheté Son peuple,
 et eréxit cornu salútis nobis * in domo David púeri sui, et nous a suscité un puissant Sauveur dans la maison de David, Son serviteur,
sicut locútus est per os sanctórum, * qui a sǽculo sunt, prophetárum eius, ainsi qu'Il a dit par la bouche de Ses saints prophètes des temps anciens,
salútem ex inimícis nostris * et de manu ómnium, qui odérunt nos; qu'Il nous délivrerait de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent,
 ad faciéndam misericórdiam cum pátribus nostris * et memorári testaménti sui sancti, pour exercer Sa miséricorde envers nos pères, et Se souvenir de Son alliance sainte,
 iusiurándum, quod iurávit ad Abraham patrem nostrum, * datúrum se nobis, selon le serment qu'Il a juré à Abraham, notre père, de nous accorder cette grâce,
 ut sine timóre, de manu inimicórum liberáti, * serviámus illi qu'étant délivrés de la main de nos ennemis, nous Le servions sans crainte,
 in sanctitáte et iustítia coram ipso * ómnibus diébus nostris. marchant devant Lui dans la sainteté et la justice, tous les jours de notre vie.
 Et tu, puer, prophéta Altíssimi vocáberis: * præíbis enim ante fáciem Dómini paráre vias eius, Et toi, petit enfant, tu seras appelé le prophète du Très-Haut: car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer Ses voies,
ad dandam sciéntiam salútis plebi eius * in remissiónem peccatórum eórum, afin de donner à Son peuple la connaissance du salut, pour la rémission de leurs péchés,
per víscera misericórdiæ Dei nostri, * in quibus visitábit nos óriens ex alto, par les entrailles de la miséricorde de notre Dieu, grâce auxquelles le soleil levant nous a visités d'en haut,
illumináre his, qui in ténebris et in umbra mortis sedent, * ad dirigéndos pedes nostros in viam pacis. pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et à l'ombre de la mort, pour diriger nos pas dans la voie de la paix.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Crucem tuam adorámus, Dómine, et sanctam resurrectiónem tuam laudámus et glorificámus: ecce enim propter lignum venit gáudium in univérso mundo.Ant. Nous adorons Ta croix, Seigneur, et nous louons et glorifions Ta sainte résurrection : voici le bois par lequel la joie vient dans le monde entier.
Preces
Prières litaniques.
Ad Christum óculos levémus, qui pro pópulo suo natus et mórtuus est ac resurréxit. Itaque eum fidénter deprecémur: Levons les yeux vers le Christ, qui est né, mort et ressuscité pour Son peuple. C'est pourquoi prions Le avec confiance :
Salva, Dómine, quos tuo sánguine redemísti. Sauve, Seigneur, ceux que Ton sang a rachetés.
Benedíctus es, Iesu hóminum salvátor, qui passiónem et crucem pro nobis subíre non dubitásti, Bénis sois Tu, Jésus sauveur des hommes, Toi qui n'as pas hésité à subir pour nous la passion et la croix,
et sánguine tuo pretióso nos redemísti. et qui nous a rachetés par Ton sang précieux.
Qui promisísti te aquam esse datúrum saliéntem in vitam ætérnam, Toi qui as promis de donner les eaux jaillissantes dans la vie éternelle,
Spíritum tuum effúnde super omnes hómines. envoie Ton Esprit sur tous les hommes.
Qui discípulos misísti ad Evangélium géntibus prædicándum, Toi qui as envoyé les disciples annoncer l’Évangile aux nations,
eos ádiuva, ut victóriam tuæ crucis exténdant. aide les, pour qu'ils étendent la victoire de Ta croix.
Infírmis et míseris quos cruci tuæ sociásti, Aux malades et aux malheureux que Tu as associés à Ta croix,
virtútem et patiéntiam concéde. donne la force et la patience.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Deus, qui Unigénitum tuum crucem subíre voluísti, ut salvum fáceret genus humánum, præsta, quæsumus, ut, cuius mystérium in terra cognóvimus, eius redemptiónis præmia in cælis cónsequi mereámur. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu, qui as voulu que Ton Fils unique passe par la croix pour sauver le genre humain, daigne faire qu'après avoir connu sur terre Son mystère, nous obtenions au ciel les fruits de Sa rédemption. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Office de tierce du vendredi 14 septembre 2018 - EXALTATION DE LA SAINTE CROIX

Hebdomada XXIII per annum XXIIIème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
IN EXALTATIONE SANCTAE CRUCIS EXALTATION DE LA SAINTE CROIX
Festum Fête
Ad Tertiam
Ad Tertiam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Nunc, Sancte, nobis, Spíritus,
Esprit très Saint, daigne en cette heure,
unum Patri cum Fílio,
uni au Père, uni au Fils,
dignáre promptus íngeri
descendre Toi-même sur nous
nostro refúsus péctori.
et Te répandre dans nos âmes.
 
Os, lingua, mens, sensus, vigor
Que notre coeur et notre bouche,
confessionem pérsonent,
que tout en nous dise la foi !
flamméscat igne cáritas,
Embrase-nous de charité ;
accéndat ardor próximos.
que ce feu brûle aussi nos proches !
 
Per te sciámus da Patrem,
Fais-nous connaître Dieu le Père,
noscámus atque Fílium,
fais-nous apprendre aussi le Fils
te utriúsque Spíritum
et croire en tout temps que Tu es
credámus omni témpore. Amen.
l'unique Esprit de l'Un et l’'Autre.
Ant. 1 Salva nos, Christe salvátor, per virtútem crucis; qui salvásti Petrum in mari, miserére nobis.Ant. 1 Sauve-nous, ô Christ, par la puissance de Ta croix ; Toi qui as sauvé Pierre au milieu de la mer, aie pitié de nous.
Psalmus 21 (22)
Psaume 21 (22)
Afflictio iusti et exauditio
Affliction du juste et exaucement
Clamavit Iesus voce magna: «Eli, Eli, lema sabacthani?» (Mt 27, 46).
Jésus cria d’une voix forte: «Eli, Eli, lema sabacthani?» (Mt 27, 46).
I
I
Deus, Deus meus, quare me dereliquísti? * Longe a salúte mea verba rugítus mei.Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné? Je gémis, et le salut reste loin de moi !
Deus meus, clamo per diem, et non exáudis, * et nocte, et non est réquies mihi.Mon Dieu, je crie pendant le jour, et tu ne réponds pas ; la nuit, et je n'ai point de repos.
Tu autem sanctus es, * qui hábitas in láudibus Israel.Pourtant tu es saint, tu habites parmi les hymnes d'Israël.
In te speravérunt patres nostri, * speravérunt et liberásti eos;En toi se sont confiés nos pères ; ils se sont confiés, et tu les as délivrés.
ad te clamavérunt et salvi facti sunt, * in te speravérunt et non sunt confúsi.Ils ont crié vers toi, et ils ont été sauvés ; ils se sont confiés en toi, et ils n'ont pas été confus. ?
Ego autem sum vermis et non homo, * oppróbrium hóminum et abiéctio plebis.Et moi, je suis un ver, et non un homme, l'opprobre des hommes et le rebut du peuple.
Omnes vidéntes me derisérunt me; * torquéntes lábia movérunt caput:Tous ceux qui me voient se moquent de moi ; ils ouvrent les lèvres, ils branlent la tête :
«Sperávit in Dómino: erípiat eum, * salvum fáciat eum, quóniam vult eum».«Qu'il s'abandonne au Seigneur ! Qu'il le sauve, qu'il le délivre, puisqu'il l'aime »
Quóniam tu es qui extraxísti me de ventre, * spes mea ad úbera matris meæ.Oui, c'est toi qui m'as tiré du sein maternel, qui m'as donné confiance sur les mamelles de ma mère.
In te proiéctus sum ex útero, * de ventre matris meæ Deus meus es tu.Dès ma naissance, je t'ai été abandonné; depuis le sein de ma mère, c'est toi qui es mon Dieu.
Ne longe fias a me, † quóniam tribulátio próxima est, * quóniam non est qui ádiuvet.Ne t'éloigne pas de moi, car l'angoisse est proche, car personne ne vient à mon secours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Salva nos, Christe salvátor, per virtútem crucis; qui salvásti Petrum in mari, miserére nobis.Ant. Sauve-nous, ô Christ, par la puissance de Ta croix ; Toi qui as sauvé Pierre au milieu de la mer, aie pitié de nous.
Ant. 2 Salvátor mundi, salva nos; qui per crucem et sánguinem tuum redemísti nos, auxiliáre nobis, te deprecámur, Deus noster.Ant. 2 Rédempteur du monde, sauve-nous ; Toi qui nous a rachetés par Ta croix et dans Ton sang, viens à notre secours, nous T'en supplions, notre Dieu.
II
II
Circumdedérunt me vítuli multi, * tauri Basan obsedérunt me.Autour de moi sont de nombreux taureaux, les taureaux de Basan m'environnent.
Aperuérunt super me os suum * sicut leo rápiens et rúgiens.Ils ouvrent contre moi leur gueule, comme un lion qui déchire et rugit.
Sicut aqua effúsus sum, * et dissolúta sunt ómnia ossa mea.Je suis comme de l'eau qui s'écoule, et tous mes os sont disjoints ;
Factum est cor meum tamquam cera * liquéscens in médio ventris mei.mon coeur est comme de la cire, il se fond dans mes entrailles.
Aruit tamquam testa palátum meum, † et língua mea adhæsit fáucibus meis, * et in púlverem mortis deduxísti me.Ma force s'est desséchée comme un tesson d'argile, et ma langue s'attache à mon palais ; tu me couches dans la poussière de la mort.
Quóniam circumdedérunt me canes multi, * concílium malignántium obsédit me.Car des chiens m'environnent, une troupe de scélérats rôdent autour de moi;
Fodérunt manus meas et pedes meos, * et dinumerávi ómnia ossa mea.ils ont percé mes pieds et mes mains, je pourrais compter tous mes os.
Ipsi vero consideravérunt et inspexérunt me; † divisérunt sibi vestiménta mea * et super vestem meam misérunt sortem.Eux, ils m'observent, ils me contemplent ; ils se partagent mes vêtements, ils tirent au sort ma tunique.
Tu autem, Dómine, ne elongáveris, * fortitúdo mea, ad adiuvándum me festína.Et toi, le Seigneur, ne t'éloigne pas ! Toi qui es ma force, viens en hâte à mon secours !
Erue a frámea ánimam meam * et de manu canis únicam meam.Délivre mon âme de l'épée, ma vie du pouvoir du chien !
Salva me ex ore leónis * et a córnibus unicórnium humilitátem meam.Sauve-moi de la gueule du lion, tire-moi des cornes du buffle !
Narrábo nomen tuum frátribus meis, * in médio ecclésiæ laudábo te.Alors j'annoncerai ton nom à mes frères; au milieu de l'assemblée je te louerai:
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Salvátor mundi, salva nos; qui per crucem et sánguinem tuum redemísti nos, auxiliáre nobis, te deprecámur, Deus noster.Ant. Rédempteur du monde, sauve-nous ; Toi qui nous a rachetés par Ta croix et dans Ton sang, viens à notre secours, nous T'en supplions, notre Dieu.
Ant. 3 Per tuam crucem salva nos, Christe redémptor, qui mortem nostram moriéndo destruxísti et vitam resurgéndo reparásti.Ant. 3 Par Ta croix, sauve-nous, Christ rédempteur, Toi qui en mourant a détruit notre mort et en ressucitant a réparé notre vie.
III
III
Qui timétis Dóminum, laudáte eum, * univérsum semen Iacob, glorificáte eum.Vous qui craignez le Seigneur, louez-le ! Vous tous, postérité de Jacob, glorifiez-le !
Métuat eum omne semen Israel, * quóniam non sprevit neque despéxit afflictiónem páuperis,Révérez-le, vous tous, postérité d'Israël! Car il n'a pas méprisé, il n'a pas rejeté la souffrance de l'affligé,
nec avértit fáciem suam ab eo * et, cum clamáret ad eum, exaudívit.il n'a pas caché sa face devant lui, et quand l'affligé a crié vers lui, il a entendu. "
Apud te laus mea in ecclésia magna; * vota mea reddam in conspéctu timéntium eum.Grâce à toi, mon hymne retentira dans la grande assemblée, j'acquitterai mes voeux en présence de ceux qui te craignent.
Edent páuperes et saturabúntur, † et laudábunt Dóminum, qui requírunt eum: * «Vivant corda eórum in sæculum sæculi!».Les affligés mangeront et se rassasieront ; ceux qui cherchent le Seigneur le loueront. Que votre coeur revive à jamais !
Reminiscéntur et converténtur ad Dóminum univérsi fines terræ, * et adorábunt in conspéctu eius univérsæ famíliæ géntium.Toutes les extrémités de la terre se souviendront et se tourneront vers le Seigneur, et toutes les familles des nations se prosterneront devant sa face.
Quóniam Dómini est regnum, * et ipse dominábitur géntium.Car au Seigneur appartient l'empire, il domine sur les nations.
Ipsum solum adorábunt omnes, qui dórmiunt in terra; * in conspéctu eius prócident omnes, qui descéndunt in púlverem.Ils l’adoreront lui seul, ceux qui dorment dans la terre ; devant lui s'inclineront tous ceux qui descendent à la poussière,
Anima autem mea illi vivet, * et semen meum sérviet ipsi.ceux qui ne peuvent prolonger leur vie. et ma postérité le servira ;
Narrábitur de Dómino generatióni ventúræ, † et annuntiábunt iustítiam eius pópulo, qui nascétur: * «Hæc fecit Dóminus!».on parlera du Seigneur à la génération future. Ils viendront et ils annonceront sa justice, au peuple qui naîtra, ils diront « Le Seigneur a fait ces choses là ».
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Per tuam crucem salva nos, Christe redémptor, qui mortem nostram moriéndo destruxísti et vitam resurgéndo reparásti.Ant. Par Ta croix, sauve-nous, Christ rédempteur, Toi qui en mourant a détruit notre mort et en ressucitant a réparé notre vie.
Lectio brevis (Hebr 5, 7-9)
Lecture brève (Hebr 5, 7-9)
Christus in diébus carnis suæ, preces supplicationésque ad eum, qui possit salvum illum a morte fácere, cum clamóre válido et lácrimis ófferens et exaudítus pro sua reveréntia; et quidem cum esset Fílius, dídicit ex his, quæ passus est, oboediéntiam et, consummátus, factus est ómnibus oboediéntibus sibi auctor salútis ætérnæ.C'est Lui qui, dans les jours de sa chair, ayant avec de grands cris et avec larmes offert des prières et des supplications à Celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été exaucé pour Sa piété, a appris, tout Fils qu'Il est, par Ses propres souffrances, ce que c'est qu'obéir; et maintenant que le voilà au terme, Il sauve à jamais tous ceux qui Lui obéissent.
V/. Adorámus te, Christe, et benedícimus tibi.
R/. Quia per crucem tuam redemísti mundum.
V/. Nous T'adorons, ô Christ, et nous Te bénissons. R/. Car par Ta croix, Tu as sauvé le monde.
Orémus. Prions.
Dómine Iesu Christe, qui hora tértia ad crucis poenam ductus es pro mundi salúte, te súpplices exorámus, ut et de prætéritis malis semper apud te véniam impetrémus, et de futúris iúgiter habeámus custódiam. Qui vivis et regnas in sæcula sæculórum.Nous Te supplions instamment, Seigneur Jésus, à l'heure où Tu fus conduit à la croix pour le salut du monde: pardonne-nous les fautes commises et protège-nous pour l'avenir. Toi qui vis et règnes pour les siècles des siècles.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Tertiam - psalmodia complementaria

A Tierce - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Salva nos, Christe salvátor, per virtútem crucis; qui salvásti Petrum in mari, miserére nobis.Ant. 1 Sauve-nous, ô Christ, par la puissance de Ta croix ; Toi qui as sauvé Pierre au milieu de la mer, aie pitié de nous.
Psalmus 119 (120)
Psaume 119 (120)
Desiderium pacis
Désir de paix
In tribulatione patientes, orationi instantes (Rom 12, 12).
Soyez patients dans l'affliction, assidus à la prière, (Rom 12, 12).
Ad Dóminum, cum tribulárer, clamávi, * et exaudívit me.Vers le Seigneur, dans ma détresse, j'ai crié, et Il m'a exaucé:
Dómine, líbera ánimam meam a lábiis mendácii, * a língua dolósa.« Seigneur, délivre mon âme de la lèvre de mensonge, de la langue astucieuse! »
Quid detur tibi aut quid apponátur tibi, * língua dolósa?Que te sera-t-il donné, quel sera ton profit, langue perfide?
Sagíttæ poténtis acútæ * cum carbónibus iuniperórum.Les flèches aiguës du Tout-puissant, avec les charbons ardents du genêt.
Heu mihi, quia peregrinátus sum in Mosoch, * habitávi ad tabernácula Cedar!Malheureux que je suis de séjourner dans Mések, d'habiter sous les tentes de Cédar !
Multum íncola fuit ánima mea * cum his, qui odérunt pacem.Trop longtemps j'ai demeuré avec ceux qui haïssent la paix.
Ego eram pacíficus; * cum loquébar, illi impugnábant me.Je suis un homme de paix et, quand je leur parle, ils sont pour la guerre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Salvátor mundi, salva nos; qui per crucem et sánguinem tuum redemísti nos, auxiliáre nobis, te deprecámur, Deus noster.Ant. 2 Rédempteur du monde, sauve-nous ; Toi qui nous a rachetés par Ta croix et dans Ton sang, viens à notre secours, nous T'en supplions, notre Dieu.
Psalmus 120 (121)
Psaume 120 (121)
Custos populi
Garde du peuple
Non esurient amplius, neque sitient amplius, neque cadet super illos sol neque ullus æstus (Ap 7, 16).
Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, la brûlure du soleil ne les accablera plus. (Ap 7, 16).
Levábo óculos meos in montes: * unde véniet auxílium mihi?Je lève les yeux vers les montagnes : d'où me viendra le secours?
Auxílium meum a Dómino, * qui fecit cælum et terram.Mon secours viendra du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Non dabit in commotiónem pedem tuum, * neque dormitábit, qui custódit te.Il ne permettra pas que ton pied trébuche; celui qui te garde ne sommeillera pas.
Ecce non dormitábit neque dórmiet, * qui custódit Israel.Non, il ne sommeille ni ne dort, celui qui garde Israël.
Dóminus custódit te, † Dóminus umbráculum tuum, * ad manum déxteram tuam.Le Seigneur est ton gardien, le Seigneur est ton abri, toujours à ta droite.
Per diem sol non percútiet te, * neque luna per noctem.Pendant le jour le soleil ne te frappera point, ni la lune pendant la nuit.
Dóminus custódiet te ab omni malo; * custódiet ánimam tuam Dóminus.Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ton âme.
Dóminus custódiet intróitum tuum et éxitum tuum * ex hoc nunc et usque in sæculumLe Seigneur gardera ton départ et ton arrivée, maintenant et à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Salvátor mundi, salva nos; qui per crucem et sánguinem tuum redemísti nos, auxiliáre nobis, te deprecámur, Deus noster.Ant. 3 Rédempteur du monde, sauve-nous ; Toi qui nous a rachetés par Ta croix et dans Ton sang, viens à notre secours, nous T'en supplions, notre Dieu.
Psalmus 121 (122)
Psaume 121 (122)
Civitas sancta Ierusalem
La cité sainte de Jérusalem
Accessistis ad Sion montem et civitatem Dei viventis, Ierusalem cælestem (Hebr 12, 22).
Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant qui est la Jérusalem céleste (Hebr 12, 22).
Lætátus sum in eo quod dixérunt mihi: * «In domum Dómini íbimus» .J'ai été dans la joie quand on m'a dit: « Allons à la maison du Seigneur »
Stantes iam sunt pedes nostri * in portis tuis, Ierúsalem.Enfin nos pieds s'arrêtent à tes portes, Jérusalem.
Ierúsalem, quæ ædificáta est ut cívitas, * sibi compácta in idípsum.Jérusalem, tu es bâtie comme une ville où tout se tient ensemble.
Illuc enim ascendérunt tribus, tribus Dómini, * testimónium Israel, ad confiténdum nómini Dómini.Là montent les tribus, les tribus du Seigneur, selon la loi d'Israël, pour louer le nom du Seigneur.
Quia illic sedérunt sedes ad iudícium, *sedes domus David.Là sont établis des sièges pour le jugement, les sièges de la maison de David.
Rogáte, quæ ad pacem sunt Ierúsalem: * «Secúri sint diligéntes te!Faites des voeux pour Jérusalem: « Qu'ils soient en sûreté ceux qui t'aiment !
Fiat pax in muris tuis, * et secúritas in túrribus tuis! ».Que la paix règne dans tes murs, la prospérité dans tes palais ! »
Propter fratres meos et próximos meos * loquar: «Pax in te! ».A cause de mes frères et de mes amis, je dis : «Paix sur toi ! ».
Propter domum Dómini Dei nostri * exquíram bona tibi.A cause de la maison du Seigneur, notre Dieu, je désire pour toi le bonheur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Messe du vendredi 14 septembre 2018 - EXALTATION DE LA SAINTE CROIX

Hebdomada XXIII per annum XXIIIème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
IN EXALTATIONE SANCTAE CRUCIS EXALTATION DE LA SAINTE CROIX
Festum Fête


Introitus Introït
Gal. 6, 14
NOS autem gloriári opórtet in cruce Dómini nostri Iesu Christi: in quo est salus, vita et resurréctio nostra: per quem salváti et liberáti sumus. Ps. 66, 2 Deus misereátur nostri, et benedícat nobis: illúminet vultum suum super nos, et misereátur nostri. Nos autem. Pour moi, à Dieu ne plaise que je me glorifie, si ce n'est dans la Croix de notre Seigneur Jésus-Christ, par laquelle nous sommes sauvés et libérés. Ps. Que Dieu ait pitié de nous, et nous bénisse; qu'Il fasse briller Son visage sur nous, et qu'Il ait pitié de nous.
OrémusPrions
Collecta
Collecte
Deus, qui Unigénitum tuum crucem subíre voluísti, ut salvum fáceret genus humánum, præsta, quæsumus, ut, cuius mystérium in terra cognóvimus, eius redemptiónis præmia in cælis cónsequi mereámur. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu, qui as voulu que Ton Fils unique passe par la croix pour sauver le genre humain, daigne faire qu'après avoir connu sur terre Son mystère, nous obtenions au ciel les fruits de Sa rédemption. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Numeri (21,4b-9)
In diébus illis: Taedére coepit pópulum itíneris. Locutúsque contra Deum et Móysen ait: “Cur eduxísti nos de Aegýpto, ut morerémur in solitúdine? Deest panis, non sunt aquae; ánima nostra iam náuseat super cibo isto levíssimo.” Quam ob rem misit Dóminus in pópulum ignítos serpéntes, qui mordébant pópulum, et mórtuus est pópulus multus ex Israel. Et venérunt ad Móysen atque dixérunt: “Peccávimus, quia locúti sumus contra Dóminum et te; ora, ut tollat a nobis serpéntes.” Oravítque Móyses pro pópulo. Et locútus est Dóminus ad eum: “Fac serpéntem ignítum et pone eum pro signo: qui percússus aspéxerit eum, vivet.” Fecit ergo Móyses serpéntem ǽneum et pósuit eum pro signo; quem cum percússi aspícerent, sanabántur. En ces jours là : le peuple commença à s’ennuyer du chemin et du travail (de la fatigue) ; il parla contre Dieu et contre Moïse, auquel il dit : Pourquoi nous avez-vous (re)tirés de l'Égypte, afin de nous faire mourir dans ce désert ? Le pain nous manque, nous n’avons point d’eau ; notre âme n’a plus que du dégoût pour cette nourriture si légère. C’est pourquoi le Seigneur envoya contre le peuple des serpents brûlants, par lesquels un grand nombre furent blessés ou tués. Ils vinrent alors à Moïse, et lui dirent : Nous avons péché, en parlant contre le Seigneur et contre toi ; prie-le qu’il ôte ces serpents du milieu de nous. Moïse pria donc pour le peuple. Et le Seigneur lui dit : Fais un serpent d’airain, et mets-le pour servir de signe ; celui qui, ayant été blessé des serpents, le regardera, sera guéri. Moïse fit donc un serpent d’airain, et il le mit pour servir de signe ; et les blessés qui le regardaient étaient guéris.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Phil. 2, 8-9
R/. Christus factus est pro nobis obédiens usque ad mortem, mortem autem crucis. V/. Propter quod et Deus exaltávit illum: et dedit illi nomen, quod est super omne nomen. R/. Le Christ S'est fait pour nous obéissant jusqu'à la mort, et la mort de la croix. V/. C'est pourquoi Dieu L'a élevé, et Lui a donné le nom qui est au dessus de tout nom.
Lectio II IIème lecture
Léctio Epistolae beati Pauli apostoli ad Philippénses (2, 6-11)
Christus Iésus: qui cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se aequálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus obóediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iésu omne genu flectátur caeléstium et terréstrium et infernórum, et omnis lingua confiteátur " Dóminus Iésus Christus! ", in glóriam Dei Patris Jésus-Christ, Lui qui, existant en forme de Dieu, n’a pas cru que ce fût pour Lui une usurpation d’être égal à Dieu ; mais Il s’est anéanti Lui-même, en prenant la forme d’un esclave, en devenant semblable aux hommes, et en se montrant sous l’apparence d’un homme. Il S’est humilié Lui-même, se faisant obéissant jusqu’à la mort, et la mort de la croix. C’est pourquoi Dieu L’a exalté, et Lui a donné un nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans le ciel, sur la terre et dans les enfers, et que toute langue confesse que le Seigneur Jésus-Christ est dans la gloire de Dieu le Père.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Allelúia. Allelúia.
R/. Allelúia. V/. Dulce lignum, dulces clavos, dúlcia ferens póndera: quae sola fuísti digna sustinére Regem caelórum et Dóminum. R/. Alléluia. V/. O doux bois, ô doux clous, vous portez un fardeau encore plus doux : ô Croix, toi seule as été digne de soutenir le Seigneur et Roi des Cieux.
Evangelium Evangile
Io (3,13-17) Jean (3,13-15)
In illo tempore: Dixit Iesus Nicodemo: Nemo ascéndit in caelum, nisi qui descéndit de caelo, Fílius hóminis. Et sicut Móyses exaltávit serpéntem in desérto, ita exaltári opórtet Fílium hóminis, ut omnis, qui credit, in ipso hábeat vitam aetérnam.” Sic enim diléxit Deus mundum, ut Fílium suum unigénitum daret, ut omnis, qui credit in eum, non péreat, sed hábeat vitam aetérnam. Non enim misit Deus Fílium in mundum, ut iúdicet mundum, sed ut salvétur mundus per ipsum. En ce temps là: Jésus dit à Nicodème : personne n'est monté au Ciel, sinon Celui qui est descendu du Ciel, le Fils de l'homme, qui est dans le Ciel. Et comme Moïse a élevé le serpent dans le désert, de même il faut que le Fils de l'homme soit élevé, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Car Dieu a tant aimé le monde, qu'Il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Car Dieu n'a pas envoyé Son Fils dans le monde pour juger le monde, mais afin que le monde soit sauvé par Lui.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Prótege, Dómine, plebem tuam per signum sanctae Crucis, ab ómnibus insídiis inimicórum ómnium: ut tibi gratam exhibeámus servitútem, et acceptábile fiat sacrifícium nostrum, allelúia. Protège, Seigneur, Ton peuple par le signe de la sainte Croix, de tous ses ennemis, afin que notre dévotion Te soit agréable et que Tu acceptes notre sacrifice.
Super oblata
Prière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:Puis, debout au milieu de l'autel, tourné vers le peuple, étendant et joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.Priez, mes Frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet:Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Hæc oblátio, Dómine, quaésumus, ab ómnibus nos purget offénsis, quæ in ara crucis totíus mundi tulit offénsam. Per Christum.Que cette offrande, Seigneur, nous T'en prions, purge toutes nos offenses, sur l'autel de la Croix qui a porté les offenses du monde entier.
Præfatio: Præfatio:
De victoria crucis gloriosæ.
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens, ætérne Deus: Qui salútem humáni géneris in ligno crucis constituísti, ut unde mors oriebátur, inde vita resúrgeret; et, qui in ligno vincébat, in ligno quoque vincerétur: per Christum Dóminum nostrum. Per quem maiestátem tuam laudant Angeli, adórant Dominatiónes, tremunt Potestátes. Cæli cælorúmque Virtútes, ac beáta Séraphim, sócia exsultatióne concélebrant. Cum quibus et nostras voces ut admítti iúbeas, deprecámur, súpplici confessióne dicéntes: Vraiment il est digne et juste, équitable et salutaire, pour nous de Te rendre grâces toujours et partout : Seigneur, Père saint, Dieu éternel et tout puissant : Parce que Tu as mis le salut de la race humaine sur l'arbre de la croix, de sorte que là où la mort a pris naissance, de là la vie a refait surface, et celui qui a conquis un arbre d'un arbre vaincu, par Christ notre Seigneur. A travers Lui, les anges louent Ta gloire, les dominations T'adorent et les puissances tremblent, les cieux, leurs vertus et les saints séraphins Te célèbrent unis dans la joie commune. Permets-nous de nous associer à leur voix en chantant humblement Tes éloges, en disant :
Communio Communion
Per signum Crucis de inimícis nostris líbera nos, Deus noster. Par le signe de la Croix, libère-nous de nos ennemis, ô notre Dieu.
OrémusPrions
Post communionem
Post-communion
Refectióne tua sancta enutríti, Dómine Iesu Christe, súpplices deprecámur, ut, quos per lignum crucis vivíficæ redemísti, ad resurrectiónis glóriam perdúcas. Qui vivis et regnas in saécula sæculórum.Nourris de Ton festin sacré, nous Te demandons, Seigneur Jésus-Christ, de porter à la gloire de la résurrection ceux que Tu as rachetés à travers le bois de la croix vivifiante.

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Gal 6, 14
Nos autem gloriári opórtet in cruce Dómini nostri Iesu Christi, in quo est salus, vita et resurréctio nostra, per quem salváti et liberáti sumus. Pour moi, à Dieu ne plaise que je me glorifie, si ce n'est dans la Croix de notre Seigneur Jésus-Christ, par laquelle nous sommes sauvés et libérés.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Io 12, 32
Ego si exaltátus fúero a terra, omnes traham ad meípsum, dicit Dóminus. Quand Je serai élevé de terre, J'attirerai tout à moi, dit le Seigneur.

Office de sexte du vendredi 14 septembre 2018 - EXALTATION DE LA SAINTE CROIX

Hebdomada XXIII per annum XXIIIème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
IN EXALTATIONE SANCTAE CRUCIS EXALTATION DE LA SAINTE CROIX
Festum Fête
Ad Sextam
Ad Sextam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Rector potens, verax Deus,
Maître puissant, Dieu Vérité,
qui témperas rerum vices,
Tu règles la marche du temps,
splendóre mane ínstruis
Tu formes l’'aube en sa clarté,
et ígnibus merídiem.
au midi Tu donnes ses flammes.
  
Exstíngue flammas lítium,
Éteins le feu des dissensions,
aufer calórem nóxium,
calme la fièvre du péché,
confer salútem córporum
apporte à nos corps la santé
verámque pacem córdium.
à nos cœurs, la paix véritable.
  
Praesta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi, le Fils égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l’'Esprit consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
régnant pour les siècles des siècles.
Ant. 1 Salva nos, Christe salvátor, per virtútem crucis; qui salvásti Petrum in mari, miserére nobis.Ant. 1 Sauve-nous, ô Christ, par la puissance de Ta croix ; Toi qui as sauvé Pierre au milieu de la mer, aie pitié de nous.
Psalmus 21 (22)
Psaume 21 (22)
Afflictio iusti et exauditio
Affliction du juste et exaucement
Clamavit Iesus voce magna: «Eli, Eli, lema sabacthani?» (Mt 27, 46).
Jésus cria d’une voix forte: «Eli, Eli, lema sabacthani?» (Mt 27, 46).
I
I
Deus, Deus meus, quare me dereliquísti? * Longe a salúte mea verba rugítus mei.Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné? Je gémis, et le salut reste loin de moi !
Deus meus, clamo per diem, et non exáudis, * et nocte, et non est réquies mihi.Mon Dieu, je crie pendant le jour, et tu ne réponds pas ; la nuit, et je n'ai point de repos.
Tu autem sanctus es, * qui hábitas in láudibus Israel.Pourtant tu es saint, tu habites parmi les hymnes d'Israël.
In te speravérunt patres nostri, * speravérunt et liberásti eos;En toi se sont confiés nos pères ; ils se sont confiés, et tu les as délivrés.
ad te clamavérunt et salvi facti sunt, * in te speravérunt et non sunt confúsi.Ils ont crié vers toi, et ils ont été sauvés ; ils se sont confiés en toi, et ils n'ont pas été confus. ?
Ego autem sum vermis et non homo, * oppróbrium hóminum et abiéctio plebis.Et moi, je suis un ver, et non un homme, l'opprobre des hommes et le rebut du peuple.
Omnes vidéntes me derisérunt me; * torquéntes lábia movérunt caput:Tous ceux qui me voient se moquent de moi ; ils ouvrent les lèvres, ils branlent la tête :
«Sperávit in Dómino: erípiat eum, * salvum fáciat eum, quóniam vult eum».«Qu'il s'abandonne au Seigneur ! Qu'il le sauve, qu'il le délivre, puisqu'il l'aime »
Quóniam tu es qui extraxísti me de ventre, * spes mea ad úbera matris meæ.Oui, c'est toi qui m'as tiré du sein maternel, qui m'as donné confiance sur les mamelles de ma mère.
In te proiéctus sum ex útero, * de ventre matris meæ Deus meus es tu.Dès ma naissance, je t'ai été abandonné; depuis le sein de ma mère, c'est toi qui es mon Dieu.
Ne longe fias a me, † quóniam tribulátio próxima est, * quóniam non est qui ádiuvet.Ne t'éloigne pas de moi, car l'angoisse est proche, car personne ne vient à mon secours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Salva nos, Christe salvátor, per virtútem crucis; qui salvásti Petrum in mari, miserére nobis.Ant. Sauve-nous, ô Christ, par la puissance de Ta croix ; Toi qui as sauvé Pierre au milieu de la mer, aie pitié de nous.
Ant. 2 Salvátor mundi, salva nos; qui per crucem et sánguinem tuum redemísti nos, auxiliáre nobis, te deprecámur, Deus noster.Ant. 2 Rédempteur du monde, sauve-nous ; Toi qui nous a rachetés par Ta croix et dans Ton sang, viens à notre secours, nous T'en supplions, notre Dieu.
II
II
Circumdedérunt me vítuli multi, * tauri Basan obsedérunt me.Autour de moi sont de nombreux taureaux, les taureaux de Basan m'environnent.
Aperuérunt super me os suum * sicut leo rápiens et rúgiens.Ils ouvrent contre moi leur gueule, comme un lion qui déchire et rugit.
Sicut aqua effúsus sum, * et dissolúta sunt ómnia ossa mea.Je suis comme de l'eau qui s'écoule, et tous mes os sont disjoints ;
Factum est cor meum tamquam cera * liquéscens in médio ventris mei.mon coeur est comme de la cire, il se fond dans mes entrailles.
Aruit tamquam testa palátum meum, † et língua mea adhæsit fáucibus meis, * et in púlverem mortis deduxísti me.Ma force s'est desséchée comme un tesson d'argile, et ma langue s'attache à mon palais ; tu me couches dans la poussière de la mort.
Quóniam circumdedérunt me canes multi, * concílium malignántium obsédit me.Car des chiens m'environnent, une troupe de scélérats rôdent autour de moi;
Fodérunt manus meas et pedes meos, * et dinumerávi ómnia ossa mea.ils ont percé mes pieds et mes mains, je pourrais compter tous mes os.
Ipsi vero consideravérunt et inspexérunt me; † divisérunt sibi vestiménta mea * et super vestem meam misérunt sortem.Eux, ils m'observent, ils me contemplent ; ils se partagent mes vêtements, ils tirent au sort ma tunique.
Tu autem, Dómine, ne elongáveris, * fortitúdo mea, ad adiuvándum me festína.Et toi, le Seigneur, ne t'éloigne pas ! Toi qui es ma force, viens en hâte à mon secours !
Erue a frámea ánimam meam * et de manu canis únicam meam.Délivre mon âme de l'épée, ma vie du pouvoir du chien !
Salva me ex ore leónis * et a córnibus unicórnium humilitátem meam.Sauve-moi de la gueule du lion, tire-moi des cornes du buffle !
Narrábo nomen tuum frátribus meis, * in médio ecclésiæ laudábo te.Alors j'annoncerai ton nom à mes frères; au milieu de l'assemblée je te louerai:
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Salvátor mundi, salva nos; qui per crucem et sánguinem tuum redemísti nos, auxiliáre nobis, te deprecámur, Deus noster.Ant. Rédempteur du monde, sauve-nous ; Toi qui nous a rachetés par Ta croix et dans Ton sang, viens à notre secours, nous T'en supplions, notre Dieu.
Ant. 3 Per tuam crucem salva nos, Christe redémptor, qui mortem nostram moriéndo destruxísti et vitam resurgéndo reparásti.Ant. 3 Par Ta croix, sauve-nous, Christ rédempteur, Toi qui en mourant a détruit notre mort et en ressucitant a réparé notre vie.
III
III
Qui timétis Dóminum, laudáte eum, * univérsum semen Iacob, glorificáte eum.Vous qui craignez le Seigneur, louez-le ! Vous tous, postérité de Jacob, glorifiez-le !
Métuat eum omne semen Israel, * quóniam non sprevit neque despéxit afflictiónem páuperis,Révérez-le, vous tous, postérité d'Israël! Car il n'a pas méprisé, il n'a pas rejeté la souffrance de l'affligé,
nec avértit fáciem suam ab eo * et, cum clamáret ad eum, exaudívit.il n'a pas caché sa face devant lui, et quand l'affligé a crié vers lui, il a entendu. "
Apud te laus mea in ecclésia magna; * vota mea reddam in conspéctu timéntium eum.Grâce à toi, mon hymne retentira dans la grande assemblée, j'acquitterai mes voeux en présence de ceux qui te craignent.
Edent páuperes et saturabúntur, † et laudábunt Dóminum, qui requírunt eum: * «Vivant corda eórum in sæculum sæculi!».Les affligés mangeront et se rassasieront ; ceux qui cherchent le Seigneur le loueront. Que votre coeur revive à jamais !
Reminiscéntur et converténtur ad Dóminum univérsi fines terræ, * et adorábunt in conspéctu eius univérsæ famíliæ géntium.Toutes les extrémités de la terre se souviendront et se tourneront vers le Seigneur, et toutes les familles des nations se prosterneront devant sa face.
Quóniam Dómini est regnum, * et ipse dominábitur géntium.Car au Seigneur appartient l'empire, il domine sur les nations.
Ipsum solum adorábunt omnes, qui dórmiunt in terra; * in conspéctu eius prócident omnes, qui descéndunt in púlverem.Ils l’adoreront lui seul, ceux qui dorment dans la terre ; devant lui s'inclineront tous ceux qui descendent à la poussière,
Anima autem mea illi vivet, * et semen meum sérviet ipsi.ceux qui ne peuvent prolonger leur vie. et ma postérité le servira ;
Narrábitur de Dómino generatióni ventúræ, † et annuntiábunt iustítiam eius pópulo, qui nascétur: * «Hæc fecit Dóminus!».on parlera du Seigneur à la génération future. Ils viendront et ils annonceront sa justice, au peuple qui naîtra, ils diront « Le Seigneur a fait ces choses là ».
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Per tuam crucem salva nos, Christe redémptor, qui mortem nostram moriéndo destruxísti et vitam resurgéndo reparásti.Ant. Par Ta croix, sauve-nous, Christ rédempteur, Toi qui en mourant a détruit notre mort et en ressucitant a réparé notre vie.
V/. Omnis terra adóret te et psallat tibi.
R/. Psalmum dicat nómini tuo, Dómine.
Orémus. Prions.
Dómine Iesu Christe, qui hora sexta, univérso mundo in ténebris constitúto, pro redemptióne nostra crucis lignum ínnocens ascendísti, illam nobis lucem semper concéde, per quam ad ætérnam vitam perveníre mereámur. Qui vivis et regnas in sæcula sæculórum.Seigneur Jésus Christ, qui, à la sixième heure, le monde entier plongé dans les ténèbres, fus élevé innocent sur le bois de la croix pour notre rédemption, accorde-nous toujours la lumière par laquelle nous mériterons de parvenir à la vie éternelle. Toi qui vis et règnes pour les siècles des siècles.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Sextam - psalmodia complementaria

A Sexte - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Salva nos, Christe salvátor, per virtútem crucis; qui salvásti Petrum in mari, miserére nobis.Ant. 1 Sauve-nous, ô Christ, par la puissance de Ta croix ; Toi qui as sauvé Pierre au milieu de la mer, aie pitié de nous.
Psalmus 122 (123)
Psaume 122 (123)
Dominus fiducia populi
Le Seigneur, confiance du peuple
Duo cæci... clamaverunt: «Domine, miserere nostri, Fili David» (Mt 20, 30).
Deux aveugles… crièrent « Seigneur, aie pitié de nous, Fils de David » (Mt 20, 30).
Ad te levávi óculos meos, * qui hábitas in cælis.J'élève mes yeux vers Toi, ô toi qui siège dans les cieux!
Ecce sicut óculi servórum ad manus dominórum suórum, * sicut óculi ancíllæ ad manus dóminæ suæ,Comme l'oeil du serviteur est fixé sur la main de son maître, et l'oeil de la servante sur la main de sa maîtresse,
ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, * donec misereátur nostri.ainsi nos yeux sont fixés sur le Seigneur, notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri, * quia multum repléti sumus despectióne;Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous n'avons été que trop rassasiés d'opprobres.
quia multum repléta est ánima nostra * derisióne abundántium et despectióne superbórum.Notre âme n'a été que trop rassasiée de la moquerie des superbes, du mépris des orgueilleux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Salvátor mundi, salva nos; qui per crucem et sánguinem tuum redemísti nos, auxiliáre nobis, te deprecámur, Deus noster.Ant. 2 Rédempteur du monde, sauve-nous ; Toi qui nous a rachetés par Ta croix et dans Ton sang, viens à notre secours, nous T'en supplions, notre Dieu.
Psalmus 123 (124)
Psaume 123 (124)
Adiutorium nostrum in nomine Domini
Notre secours est dans le nom du Seigneur
Dixit Dominus Paulo: «Noli timere ... quia ego sum tecum» (Act 18, 9-10).
Le Seigneur dit à Paul : «ne crains pas ... Je suis avec toi» (Act 18, 9-10).
Nisi quia Dóminus erat in nobis, dicat nunc Israel, † nisi quia Dóminus erat in nobis, * cum exsúrgerent hómines in nos:Si le Seigneur n'eût été pour nous, qu'Israël le proclame, si le Seigneur n'eût été pour nous, quand les hommes se sont élevés contre nous.
forte vivos deglutíssent nos, * cum irascerétur furor eórum in nos.Ils nous auraient dévorés tout vivants, quand leur colère s'est allumée contre nous.
Fórsitan aqua absorbuísset nos, † torrens pertransísset ánimam nostram * fórsitan pertransíssent ánimam nostram aquæ intumescéntes.Les eaux nous auraient engloutis, le torrent eût passé sur notre âme; sur notre âme auraient passé les eaux impétueuses.
Benedíctus Dóminus; * qui non dedit nos in direptiónem déntibus eórum.Béni soit le Seigneur, qui ne nous a pas livrés à leurs dents.
Anima nostra sicut passer erépta est * de láqueo venántium:Notre âme, comme le passereau, s'est échappée du filet de l'oiseleur :
láqueus contrítus est, * et nos erépti sumus.le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Adiutórium nostrum in nómine Dómini, * qui fecit cælum et terram.Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Per tuam crucem salva nos, Christe redémptor, qui mortem nostram moriéndo destruxísti et vitam resurgéndo reparásti.Ant. 3 Par Ta croix, sauve-nous, Christ rédempteur, Toi qui en mourant a détruit notre mort et en ressucitant a réparé notre vie.
Psalmus 124 (125)
Psaume 124 (125)
Dominus custos populi sui
Le Seigneur prend soin de son peuple
Pax super Israel Dei (Gal 6, 16).
La paix de Dieu sur Israël (Gal 6, 16).
Qui confídunt in Dómino sicut mons Sion: * non commovébitur, in ætérnum manet.Ceux qui se confient dans le Seigneur sont comme la montagne de Sion: elle ne chancelle point, elle est établie pour toujours.
Ierúsalem, montes in circúitu eius, † et Dóminus in circúitu pópuli sui * ex hoc nunc et usque in sæculum.Jérusalem a autour d'elle une ceinture de montagnes: ainsi le Seigneur entoure Son peuple, dès maintenant et à jamais.
Quia non requiéscet virga iniquitátis super sortem iustórum, * ut non exténdant iusti ad iniquitátem manus suas.Le sceptre des méchants ne restera pas sur l'héritage des justes, afin que les justes ne portent pas aussi leurs mains vers l'iniquité.
Bénefac, Dómine, bonis * et rectis corde.Seigneur, répands Tes bontés sur les bons, et sur ceux qui ont le coeur droit.
Declinántes autem per vias pravas † addúcet Dóminus cum operántibus iniquitátem. * Pax super Israel!Mais sur ceux qui se détournent en des voies tortueuses, que le Seigneur les abandonne avec ceux qui font le mal. Paix sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Office de none du vendredi 14 septembre 2018 - EXALTATION DE LA SAINTE CROIX

Hebdomada XXIII per annum XXIIIème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
IN EXALTATIONE SANCTAE CRUCIS EXALTATION DE LA SAINTE CROIX
Festum Fête
Ad Nonam
Ad Nonam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Rerum, Deus, tenax vigor,
Dieu fort, soutien de l'’univers,
immótus in te pérmanens,
qui est en Toi sans changement,
lucis diúrnae témpora
Tu fixes dans leur succession
succéssibus detérminans,
les temps que le soleil mesure.
  
Largíre clarum véspere,
Donne-nous un soir lumineux
quo vita numquam décidat,
où la vie ne décline pas,
sed praémium mortis sacrae
où, pour le fruit de la Sainte Mort,
perénnis instet glória.
resplendira toujours la gloire.
  
Praesta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi, le Fils égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l'’Esprit consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
régnant pour les siècles des siècles.
Ant. 1 Salva nos, Christe salvátor, per virtútem crucis; qui salvásti Petrum in mari, miserére nobis.Ant. 1 Sauve-nous, ô Christ, par la puissance de Ta croix ; Toi qui as sauvé Pierre au milieu de la mer, aie pitié de nous.
Psalmus 21 (22)
Psaume 21 (22)
Afflictio iusti et exauditio
Affliction du juste et exaucement
Clamavit Iesus voce magna: «Eli, Eli, lema sabacthani?» (Mt 27, 46).
Jésus cria d’une voix forte: «Eli, Eli, lema sabacthani?» (Mt 27, 46).
I
I
Deus, Deus meus, quare me dereliquísti? * Longe a salúte mea verba rugítus mei.Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné? Je gémis, et le salut reste loin de moi !
Deus meus, clamo per diem, et non exáudis, * et nocte, et non est réquies mihi.Mon Dieu, je crie pendant le jour, et tu ne réponds pas ; la nuit, et je n'ai point de repos.
Tu autem sanctus es, * qui hábitas in láudibus Israel.Pourtant tu es saint, tu habites parmi les hymnes d'Israël.
In te speravérunt patres nostri, * speravérunt et liberásti eos;En toi se sont confiés nos pères ; ils se sont confiés, et tu les as délivrés.
ad te clamavérunt et salvi facti sunt, * in te speravérunt et non sunt confúsi.Ils ont crié vers toi, et ils ont été sauvés ; ils se sont confiés en toi, et ils n'ont pas été confus. ?
Ego autem sum vermis et non homo, * oppróbrium hóminum et abiéctio plebis.Et moi, je suis un ver, et non un homme, l'opprobre des hommes et le rebut du peuple.
Omnes vidéntes me derisérunt me; * torquéntes lábia movérunt caput:Tous ceux qui me voient se moquent de moi ; ils ouvrent les lèvres, ils branlent la tête :
«Sperávit in Dómino: erípiat eum, * salvum fáciat eum, quóniam vult eum».«Qu'il s'abandonne au Seigneur ! Qu'il le sauve, qu'il le délivre, puisqu'il l'aime »
Quóniam tu es qui extraxísti me de ventre, * spes mea ad úbera matris meæ.Oui, c'est toi qui m'as tiré du sein maternel, qui m'as donné confiance sur les mamelles de ma mère.
In te proiéctus sum ex útero, * de ventre matris meæ Deus meus es tu.Dès ma naissance, je t'ai été abandonné; depuis le sein de ma mère, c'est toi qui es mon Dieu.
Ne longe fias a me, † quóniam tribulátio próxima est, * quóniam non est qui ádiuvet.Ne t'éloigne pas de moi, car l'angoisse est proche, car personne ne vient à mon secours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Salva nos, Christe salvátor, per virtútem crucis; qui salvásti Petrum in mari, miserére nobis.Ant. Sauve-nous, ô Christ, par la puissance de Ta croix ; Toi qui as sauvé Pierre au milieu de la mer, aie pitié de nous.
Ant. 2 Salvátor mundi, salva nos; qui per crucem et sánguinem tuum redemísti nos, auxiliáre nobis, te deprecámur, Deus noster.Ant. 2 Rédempteur du monde, sauve-nous ; Toi qui nous a rachetés par Ta croix et dans Ton sang, viens à notre secours, nous T'en supplions, notre Dieu.
II
II
Circumdedérunt me vítuli multi, * tauri Basan obsedérunt me.Autour de moi sont de nombreux taureaux, les taureaux de Basan m'environnent.
Aperuérunt super me os suum * sicut leo rápiens et rúgiens.Ils ouvrent contre moi leur gueule, comme un lion qui déchire et rugit.
Sicut aqua effúsus sum, * et dissolúta sunt ómnia ossa mea.Je suis comme de l'eau qui s'écoule, et tous mes os sont disjoints ;
Factum est cor meum tamquam cera * liquéscens in médio ventris mei.mon coeur est comme de la cire, il se fond dans mes entrailles.
Aruit tamquam testa palátum meum, † et língua mea adhæsit fáucibus meis, * et in púlverem mortis deduxísti me.Ma force s'est desséchée comme un tesson d'argile, et ma langue s'attache à mon palais ; tu me couches dans la poussière de la mort.
Quóniam circumdedérunt me canes multi, * concílium malignántium obsédit me.Car des chiens m'environnent, une troupe de scélérats rôdent autour de moi;
Fodérunt manus meas et pedes meos, * et dinumerávi ómnia ossa mea.ils ont percé mes pieds et mes mains, je pourrais compter tous mes os.
Ipsi vero consideravérunt et inspexérunt me; † divisérunt sibi vestiménta mea * et super vestem meam misérunt sortem.Eux, ils m'observent, ils me contemplent ; ils se partagent mes vêtements, ils tirent au sort ma tunique.
Tu autem, Dómine, ne elongáveris, * fortitúdo mea, ad adiuvándum me festína.Et toi, le Seigneur, ne t'éloigne pas ! Toi qui es ma force, viens en hâte à mon secours !
Erue a frámea ánimam meam * et de manu canis únicam meam.Délivre mon âme de l'épée, ma vie du pouvoir du chien !
Salva me ex ore leónis * et a córnibus unicórnium humilitátem meam.Sauve-moi de la gueule du lion, tire-moi des cornes du buffle !
Narrábo nomen tuum frátribus meis, * in médio ecclésiæ laudábo te.Alors j'annoncerai ton nom à mes frères; au milieu de l'assemblée je te louerai:
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Salvátor mundi, salva nos; qui per crucem et sánguinem tuum redemísti nos, auxiliáre nobis, te deprecámur, Deus noster.Ant. Rédempteur du monde, sauve-nous ; Toi qui nous a rachetés par Ta croix et dans Ton sang, viens à notre secours, nous T'en supplions, notre Dieu.
Ant. 3 Per tuam crucem salva nos, Christe redémptor, qui mortem nostram moriéndo destruxísti et vitam resurgéndo reparásti.Ant. 3 Par Ta croix, sauve-nous, Christ rédempteur, Toi qui en mourant a détruit notre mort et en ressucitant a réparé notre vie.
III
III
Qui timétis Dóminum, laudáte eum, * univérsum semen Iacob, glorificáte eum.Vous qui craignez le Seigneur, louez-le ! Vous tous, postérité de Jacob, glorifiez-le !
Métuat eum omne semen Israel, * quóniam non sprevit neque despéxit afflictiónem páuperis,Révérez-le, vous tous, postérité d'Israël! Car il n'a pas méprisé, il n'a pas rejeté la souffrance de l'affligé,
nec avértit fáciem suam ab eo * et, cum clamáret ad eum, exaudívit.il n'a pas caché sa face devant lui, et quand l'affligé a crié vers lui, il a entendu. "
Apud te laus mea in ecclésia magna; * vota mea reddam in conspéctu timéntium eum.Grâce à toi, mon hymne retentira dans la grande assemblée, j'acquitterai mes voeux en présence de ceux qui te craignent.
Edent páuperes et saturabúntur, † et laudábunt Dóminum, qui requírunt eum: * «Vivant corda eórum in sæculum sæculi!».Les affligés mangeront et se rassasieront ; ceux qui cherchent le Seigneur le loueront. Que votre coeur revive à jamais !
Reminiscéntur et converténtur ad Dóminum univérsi fines terræ, * et adorábunt in conspéctu eius univérsæ famíliæ géntium.Toutes les extrémités de la terre se souviendront et se tourneront vers le Seigneur, et toutes les familles des nations se prosterneront devant sa face.
Quóniam Dómini est regnum, * et ipse dominábitur géntium.Car au Seigneur appartient l'empire, il domine sur les nations.
Ipsum solum adorábunt omnes, qui dórmiunt in terra; * in conspéctu eius prócident omnes, qui descéndunt in púlverem.Ils l’adoreront lui seul, ceux qui dorment dans la terre ; devant lui s'inclineront tous ceux qui descendent à la poussière,
Anima autem mea illi vivet, * et semen meum sérviet ipsi.ceux qui ne peuvent prolonger leur vie. et ma postérité le servira ;
Narrábitur de Dómino generatióni ventúræ, † et annuntiábunt iustítiam eius pópulo, qui nascétur: * «Hæc fecit Dóminus!».on parlera du Seigneur à la génération future. Ils viendront et ils annonceront sa justice, au peuple qui naîtra, ils diront « Le Seigneur a fait ces choses là ».
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Per tuam crucem salva nos, Christe redémptor, qui mortem nostram moriéndo destruxísti et vitam resurgéndo reparásti.Ant. Par Ta croix, sauve-nous, Christ rédempteur, Toi qui en mourant a détruit notre mort et en ressucitant a réparé notre vie.
Lectio brevis (1 Petr 1, 18-19)
Lecture brève (1 Petr 1, 18-19)
Non corruptibílibus argénto vel auro redémpti estis de vana vestra conversatióne a pátribus trádita, sed pretióso sánguine quasi Agni incontamináti et immaculáti Christi.Vivez dans la crainte pendant le temps de votre séjour comme étrangers ici-bas : sachant que vous avez été affranchis de la vaine manière de vivre que vous teniez de vos pères, non par des choses périssables, de l'argent ou de l'or, mais par un sang précieux, celui de l'agneau sans défaut et sans tache, le sang du Christ.
V/. Hoc signum crucis erit in cælo.
R/. Cum Dóminus ad iudicándum vénerit.
Orémus. Prions.
Dómine Iesu Christe, qui pæniténtem latrónem de patíbulo crucis in regnum tuum transíre fecísti, peccáta nostra confiténtes te cum fidúcia deprecámur, ut post mortem nos fácias paradísi portas introíre gaudéntes. Qui vivis et regnas in sæcula sæculórum.Seigneur Jésus Christ, Toi qui as fait passer de la croix dans Ton Royaume le malfaiteur qui reconnaissait ses fautes, nous Te supplions avec confiance en confessant nos péchés: fais-nous passer, après notre mort, les portes du paradis dans la joie. Toi qui vis et règnes pour les siècles des siècles.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Nonam - psalmodia complementaria

A None - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Salva nos, Christe salvátor, per virtútem crucis; qui salvásti Petrum in mari, miserére nobis.Ant. 1 Sauve-nous, ô Christ, par la puissance de Ta croix ; Toi qui as sauvé Pierre au milieu de la mer, aie pitié de nous.
Psalmus 125 (126)
Psaume 125 (126)
Gaudium et spes in Deo
Joie et espoir dans le Seigneur
Sicuti socii passionum estis, sic eritis et consolationis (2 Cor 1, 7).
Comme vous avez part aux souffrances, vous avez aussi part à la consolation (2 Cor 1, 7).
In converténdo Dóminus captivitátem Sion, * facti sumus quasi somniántes.Quand le Seigneur ramena les captifs de Sion, nous étions presque en rêve.
Tunc replétum est gáudio os nostrum, * et língua nostra exsultatióne.Alors notre bouche fut remplie de chants de joie, et notre langue de cris d'allégresse.
Tunc dicébant inter gentes: * «Magnificávit Dóminus fácere cum eis».Alors on disait parmi les nations: « Le Seigneur a fait de grandes choses pour eux. »
Magnificávit Dóminus fácere nobíscum; * facti sumus lætántes.Le Seigneur a fait pour nous de grandes choses; nous en avons été remplis de joie.
Convérte, Dómine, captivitátem nostram, * sicut torréntes in austro.Ramène, Seigneur, nos captifs, comme un torrent dans le pays du midi.
Qui séminant in lácrimis, * in exsultatióne metent.Ceux qui sèment dans les larmes * moissonneront dans l'allégresse.
Eúntes ibant et flebant * semen spargéndum portántes;Ils allaient et venaient en pleurant, tandis qu'ils jetaient leurs semences :
veniéntes autem vénient in exsultatióne * portántes manípulos suos.ils reviendront avec allégresse, chargés de leurs gerbes.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Salvátor mundi, salva nos; qui per crucem et sánguinem tuum redemísti nos, auxiliáre nobis, te deprecámur, Deus noster.Ant. 2 Rédempteur du monde, sauve-nous ; Toi qui nous a rachetés par Ta croix et dans Ton sang, viens à notre secours, nous T'en supplions, notre Dieu.
Psalmus 126 (127)
Psaume 126 (127)
Vanus labor sine Domino
Sans le Seigneur, le travail est vain
Dei ædificatio estis (1 Cor 3, 9).
En Dieu, vous êtes édifiés (1 Cor 3, 9).
Nisi Dóminus ædificáverit domum, * in vanum labórant, qui ædíficant eam.Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, en vain travaillent ceux qui la bâtissent.
Nisi Dóminus custodíerit civitátem, * frustra vígilat, qui custódit eam.Si le Seigneur ne garde pas la cité, en vain la sentinelle veille à ses portes.
Vanum est vobis ante lucem súrgere † et sero quiéscere, qui manducátis panem labóris, * quia dabit diléctis suis somnum.C'est en vain que vous vous levez avant le jour, et que vous retardez votre repos, mangeant le pain de la douleur : il en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil.
Ecce heréditas Dómini fílii, * merces fructus ventris.Voici, c'est un héritage du Seigneur, que les enfants, une récompense, que les fruits d'un sein fécond.
Sicut sagíttæ in manu poténtis, * ita fílii iuventútis.Comme les flèches dans la main d'un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse.
Beátus vir, qui implévit pháretram suam ex ipsis: * non confudétur, cum loquétur inimícis suis in porta.Heureux l'homme qui en a rempli son carquois. Ils ne rougiront pas quand ils répondront aux ennemis, à la porte de la ville.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Per tuam crucem salva nos, Christe redémptor, qui mortem nostram moriéndo destruxísti et vitam resurgéndo reparásti.Ant. 3 Par Ta croix, sauve-nous, Christ rédempteur, Toi qui en mourant a détruit notre mort et en ressucitant a réparé notre vie.
Psalmus 127 (128)
Psaume 127 (128)
Pax domestica in Domino
Paix domestique dans le Seigneur
«Benedicat te Dominus ex Sion», id est: ex Ecclesia sua (Arnobius).
«Que le Seigneur te bénisse de Sion », c’est à dire : de son Eglise (Arnobius).
Beátus omnis, qui timet Dóminum, * qui ámbulat in viis eius.Heureux l'homme qui craint le Seigneur, qui marche dans ses voies.
Labóres mánuum tuárum manducábis, * beátus es, et bene tibi erit.Tu te nourris alors du travail de tes mains; tu es heureux et comblé de biens.
Uxor tua sicut vitis fructífera * in latéribus domus tuæ;Ton épouse est comme une vigne féconde, dans l'intérieur de ta maison ;
fílii tui sicut novéllæ olivárum * in circúitu mensæ tuæ.tes fils, comme de jeunes plants d'olivier, autour de ta table.
Ecce sic benedicétur homo, * qui timet Dóminum.Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
Benedícat tibi Dóminus ex Sion, * et vídeas bona Ierúsalem ómnibus diébus vitæ tuæ;Que le Seigneur te bénisse de Sion, puisses-tu voir Jérusalem florissante tous les jours de ta vie ;
et vídeas fílios filiórum tuórum. * Pax super Israel!Puisses-tu voir les enfants de tes enfants. Que la paix soit sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Vêpres du vendredi 14 septembre 2018 - EXALTATION DE LA SAINTE CROIX

Hebdomada XXIII per annum XXIIIème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
IN EXALTATIONE SANCTÆ CRUCIS IN EXALTATIONE SANCTÆ CRUCIS
Festum Fête
Ad Vesperas
Aux Vêpres
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Vexílla regis pródeunt,
Les étendards du Roi s'avancent,
fulget crucis mystérium,
Mystère éclatant de la croix!
quo carne carnis cónditor
Au gibet fut pendue la chair
suspénsus est patíbulo;
Du Créateur de toute chair.
  
Quo, vulnerátus ínsuper
C'est là qu'il reçut la blessure
mucróne diro lánceæ,
D'un coup de lance très cruel,
ut nos laváret crímine,
Et fit sourdre le sang et l'eau
manávit unda et sánguine.
Pour nous laver de nos péchés .
  
Arbor decóra et fúlgida,
Arbre dont la beauté rayonne ,
ornáta regis púrpura,
Paré de la pourpre du Roi,
elécta digno stípite
D'un bois si beau qu'il fut choisi
tam sancta membra tángere!
Pour toucher ses membres très saints!
  
Beáta, cuius brácchiis
Arbre bienheureux, à tes branches
sæcli pepéndit prétium;
La rançon du monde a pendu!
statéra facta est córporis
Tu devins balance d'un corps
prædam tulítque tártari.
Et ravis leur proie aux enfers!
  
Salve, ara, salve, víctima,
Salut, autel! Salut, victime
de passiónis glória,
De la glorieuse passion!
qua Vita mortem pértulit
La vie qui supporta la mort
et morte vitam réddidit!
Par la mort a rendu la vie!
  
O crux, ave, spes única!
O croix, salut, espoir unique!
hoc passiónis témpore
En ces heures de la passion!
piis adáuge grátiam
Augmente les grâces des saints,
reísque dele crímina.
remets les fautes des pécheurs.
  
Te, fons salútis, Trínitas,
Trinité, source salutaire,
colláudet omnis spíritus;
Que te célèbre tout esprit!
quos per crucis mystérium
Ceux que tu sauves par la croix,
salvas, fove per sæcula. Amen.
Protège-les à tout jamais.
Ant. 1 O magnum pietátis opus! Mors mórtua tunc est, quando hoc in ligno mórtua vita fuit.Ant. 1 O chef d'œuvre d'amour ! La mort a subi la mort quand sur la bois, la Vie a expiré.
Psalmus 109 (110)
Psaume 109 (110)
Messias rex et sacerdos
Le messie, roi et prêtre
Oportet illum regnare, donec ponat omnes inimicos sub pedibus eius (1 Cor 15, 25).
Il faut qu'Il règne, après avoir mis tous Ses ennemis sous Ses pieds (1 Cor 15, 25).
Dixit Dóminus Dómino meo: * «Sede a dextris meis,Le Seigneur a dit à mon Seigneur : * « Assieds-Toi à Ma droite,
donec ponam inimícos tuos * scabéllum pedum tuórum».en attendant que Je fasse de Tes ennemis l'escabeau de Tes pieds ».
Virgam poténtiæ tuæ emíttet Dóminus ex Sion: * domináre in médio inimicórum tuórum.Le Seigneur fera sortir de Sion le sceptre de Ta puissance : * domine au milieu de Tes ennemis.
Tecum principátus in die virtútis tuæ, † in splendóribus sanctis, * ex útero ante lucíferum génui te.Avec Toi est le principe au jour de Ta puissance, † dans les splendeurs des saints : * c'est de Mon sein qu'avant que l'aurore [existât] je T'ai engendré.
Iurávit Dóminus et non pænitébit eum: * «Tu es sacérdos in ætérnum secúndum órdinem Melchísedech».Le Seigneur a juré et Il ne S'en repentira point : * Tu es prêtre pour l'éternité, selon l'ordre de Melchisédech.
Dóminus a dextris tuis, * conquassábit in die iræ suæ reges.Le Seigneur est à Ta droite : * Il a brisé des rois au jour de Sa colère.
[Iudicábit in natiónibus: cumulántur cadávera, * conquassábit cápita in terra spatiósa.][Il exercera Ses jugements parmi les nations, en accumulant les cadavres, * Il écrasera sur la terre les têtes d'un grand nombre.]
De torrénte in via bibet, * proptérea exaltábit caput.Il boira du torrent dans le chemin : * c'est pour cela qu'Il lèvera la tête.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. O magnum pietátis opus! Mors mórtua tunc est, quando hoc in ligno mórtua vita fuit.Ant. O chef d'œuvre d'amour ! La mort a subi la mort quand sur la bois, la Vie a expiré.
Ant. 2 Tuam crucem adorámus, Dómine, tuam gloriósam recólimus passiónem; miserére nostri, qui passus es pro nobis.Ant. 2 Nous adorons Ta croix, Seigneur, nous faisons mémoire de Ta passion ; aie pitié de nous, Toi qui a souffert pour nous.
Psalmus 115 (116B)
Psaume 115 (116B)
Gratiarum actio in templo
Action de grâce dans le temple
Per ipsum (Christum) offeramus hostiam laudis semper Deo (Hebr 13, 15).
Par lui (le Christ) que nous offrions sans cesse à Dieu un sacrifice de louange (Hebr 13, 15).
Crédidi, étiam cum locútus sum: * «Ego humiliátus sum nimis».J'ai confiance, alors même que je dis: « je suis malheureux à l'excès. »
Ego dixi in trepidatióne mea: * «Omnis homo mendax».Je disais dans mon abattement: « Tout homme est menteur. »
Quid retríbuam Dómino * pro ómnibus, quæ retríbuit mihi?Que rendrai-je au Seigneur pour tous Ses bienfaits à mon égard ?
Cálicem salutáris accípiam * et nomen Dómini invocábo.J'élèverai la coupe du salut, et j'invoquerai le Nom du Seigneur.
Vota mea Dómino reddam * coram omni pópulo eius.J'accomplirai mes voeux envers le Seigneur en présence de tout Son peuple.
Pretiósa in conspéctu Dómini * mors sanctórum eius.Elle a du prix aux yeux du Seigneur, la mort de Ses fidèles.
O Dómine, ego servus tuus, * ego servus tuus et fílius ancíllæ tuæ.Ô Seigneur, je suis Ton serviteur, Ton serviteur, fils de Ta servante.
Dirupísti víncula mea: † tibi sacrificábo hóstiam laudis * et nomen Dómini invocábo.Tu as détaché mes liens : je T'offrirai un sacrifice d'actions de grâces, et j'invoquerai le nom du Seigneur.
Vota mea Dómino reddam * coram omni pópulo eius,J'accomplirai mes voeux envers le Seigneur, en présence de tout Son peuple,
in átriis domus Dómini, * in médio tui, Ierúsalem.dans les parvis de la maison du Seigneur, dans ton enceinte, Jérusalem.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Tuam crucem adorámus, Dómine, tuam gloriósam recólimus passiónem; miserére nostri, qui passus es pro nobis.Ant. Nous adorons Ta croix, Seigneur, nous faisons mémoire de Ta passion ; aie pitié de nous, Toi qui a souffert pour nous.
Ant. 3 Adorámus te, Christe, et benedícimus tibi, quia per crucem tuam redemísti mundum.Ant. 3 Nous T'adorons, ô Christ, et nous Te bénissons, car par Ta croix Tu as racheté le monde.
Canticum (Phil 2, 6-11) NT 5
Cantique (Phil 2, 6-11) NT 5
De Christo, servo Dei
Le Christ, serviteur de Dieu
Christus Iesus, cum in forma Dei esset, * non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo,Le Christ-Jésus, bien qu'Il fût dans la condition de Dieu, n'a pas retenu avidement Son égalité avec Dieu,
sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens,† in similitúdinem hóminum factus; * et hábitu invéntus ut homo,mais Il S'est anéanti Lui-même, en prenant la condition d'esclave, en Se rendant semblable aux hommes ; reconnu pour homme par tout ce qui a paru de Lui,
humiliávit semetípsum † factus oboediens usque ad mortem, * mortem autem crucis.Il S'est abaissé Lui-même, se faisant obéissant jusqu'à la mort, et à la mort de la croix.
Propter quod et Deus illum exaltávit † et donávit illi nomen, * quod est super omne nomen,C'est pourquoi aussi Dieu L'a souverainement élevé, et Lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom,
ut in nómine Iesu omne genu flectátur * cæléstium et terréstrium et infernórumafin qu'au Nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et dans les enfers,
et omnis língua confiteátur: * «Dóminus Iesus Christus!», in glóriam Dei Patris.et que toute langue confesse : « Jésus-Christ est le Seigneur ! » à la gloire de Dieu le Père.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Adorámus te, Christe, et benedícimus tibi, quia per crucem tuam redemísti mundum.Ant. Nous T'adorons, ô Christ, et nous Te bénissons, car par Ta croix Tu as racheté le monde.
Lectio brevis (1 Cor 1, 23-24)
Lecture brève (1 Cor 1, 23-24)
Prædicámus Christum crucifíxum, Iudæis quidem scándalum, géntibus autem stultítiam; ipsis autem vocátis, Iudæis atque Græcis, Christum Dei virtútem et Dei sapiéntiam.Nous prêchons un Christ crucifié, scandale pour les Juifs et folie pour les Gentils, mais pour ceux qui sont appelés, soit Juifs, soit Grecs, puissance de Dieu et sagesse de Dieu.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. O crux gloriósa,* In te triumphávit Rex angelórum. O crux.
V/. Et cruóre suo vúlnera nostra lavit.* In te triumphávit Rex angelórum. Glória Patri. O crux.
R/. O croix glorieuse,* en Toi triomphe le Roi des anges. O croix.
V/. Et son sang lave nos blessures.* en Toi triomphe le Roi des anges. Gloire au Père. O croix.
Ant. O crucis victória * et admirábile signum, in caelésti cúria fac nos captáre triúmphum.Ant. O victoire de la Croix, et étendard admirable, fais-nous triompher dans la cour céleste.
Canticum Evangelicum (Lc 1, 46-55)
Cantique évangélique (Lc 1,46-55)
Exultatio animæ in Domino
Exultation de l'âme dans le Seigneur
Magníficat ✠ * ánima mea Dóminum, Mon âme glorifie le Seigneur,
et exsultávit spíritus meus * in Deo salvatóre meo, et Mon esprit a tressailli d'allégresse en Dieu Mon Sauveur,
quia respéxit humilitátem ancíllæ suæ.* Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generationes, parce qu'Il a jeté les yeux sur la bassesse de Sa servante. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse,
quia fecit mihi magna, qui potens est, * et sanctum nomen eius, parce que Celui qui est puissant a fait en Moi de grandes choses, et Son nom est saint;
et misericórdia eius in progénies et progénies* timéntibus eum. et Sa miséricorde se répand d'âge en âge sur ceux qui Le craignent.
Fecit poténtiam in bráchio suo, * dispérsit supérbos mente cordis sui; Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé ceux qui s'enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur.
depósuit poténtes de sede * et exaltávit húmiles; Il a renversé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles.
esuriéntes implévit bonis * et dívites dimísit inánes. Il a rempli de biens les affamés, et Il a renvoyé les riches les mains vides.
Suscépit Israel púerum suum,* recordátus misericórdiæ, Il a relevé Israël, Son serviteur, Se souvenant de Sa miséricorde:
sicut locútus est ad patres nostros,* Abraham et sémini eius in sæcula. selon ce qu'Il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa race pour toujours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. O crucis victória * et admirábile signum, in caelésti cúria fac nos captáre triúmphum.Ant. O victoire de la Croix, et étendard admirable, fais-nous triompher dans la cour céleste.
Preces
Prières litaniques.
Ad Christum óculos levémus, qui pro pópulo suo natus et mórtuus est ac resurréxit. Itaque eum fidénter deprecémur: Levons les yeux vers le Christ, qui est né, mort et ressuscité pour Son peuple. C'est pourquoi prions Le avec confiance :
Salva, Dómine, quos tuo sánguine redemísti. Sauve, Seigneur, ceux que Ton sang a rachetés.
Benedíctus es, Iesu hóminum salvátor, qui passiónem et crucem pro nobis subíre non dubitásti, Bénis sois Tu, Jésus sauveur des hommes, Toi qui n'as pas hésité à subir pour nous la passion et la croix,
et sánguine tuo pretióso nos redemísti. et qui nous a rachetés par Ton sang précieux.
Qui promisísti te aquam esse datúrum saliéntem in vitam ætérnam, Toi qui as promis de donner les eaux jaillissantes dans la vie éternelle,
Spíritum tuum effúnde super omnes hómines. envoie Ton Esprit sur tous les hommes.
Qui discípulos misísti ad Evangélium géntibus prædicándum, Toi qui as envoyé les disciples annoncer l’Évangile aux nations,
eos ádiuva, ut victóriam tuæ crucis exténdant. aide les, pour qu'ils étendent la victoire de Ta croix.
Infírmis et míseris quos cruci tuæ sociásti, Aux malades et aux malheureux que Tu as associés à Ta croix,
virtútem et patiéntiam concéde. donne la force et la patience.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Deus, qui Unigénitum tuum crucem subíre voluísti, ut salvum fáceret genus humánum, præsta, quæsumus, ut, cuius mystérium in terra cognóvimus, eius redemptiónis præmia in cælis cónsequi mereámur. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu, qui as voulu que Ton Fils unique passe par la croix pour sauver le genre humain, daigne faire qu'après avoir connu sur terre Son mystère, nous obtenions au ciel les fruits de Sa rédemption. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Complies du vendredi 14 septembre 2018 - EXALTATION DE LA SAINTE CROIX

Hebdomada XXIII per annum XXIIIème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
IN EXALTATIONE SANCTÆ CRUCIS IN EXALTATIONE SANCTÆ CRUCIS
Festum Fête
Ad Completorium
Aux Complies
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Conscientia discussio, quam sequi potest actus poenitentialis ut in Missa. Examen de conscience, qui peut être suivi d'un acte de pénitence comme à la Messe.

Confíteor Deo omnipoténti et vobis, fratres, quia peccávi nimis cogitatióne, verbo, ópere et omissióne:

Je confesse à Dieu tout puissant, et à vous, frères, que j'ai vraiment péché, en pensée, en parole, par action et par omission:
et, percutientes sibi pectus, dicunt: Et on se frappe la poitrine, en disant :

mea culpa, mea culpa, mea máxima culpa.

c'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute.
Deinde prosequuntur: Ensuite on poursuit:

Ideo precor beátam Maríam semper Vírginem, omnes Angelos et Sanctos, et vos, fratres, oráre pro me ad Dóminum Deum nostrum.

C'est pourquoi je supplie la bienheureuse Marie toujours Vierge, tous les Anges et les Saints, et vous, frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

V/. Misereátur nostri omnípotens Deus et, dimissís peccátis nostris, perdúcat nos ad vitam aetérnam. R/. Amen.

V/. Que le Dieu tout puissant aie pitié de nous, et nous ayant remis nos péchés, qu'Il nous conduise à la vie éternelle. R/. Amen.


Hymnus
Hymne
Te lucis ante términum,
Avant que le jour ne s'éteigne,
rerum creátor, póscimus,
nous Te prions, Créateur de toute chose,
ut sólita cleméntia
dans Ta bonté de toujours,
sis præsul ad custódiam.
veille sur nous, garde-nous.
  
Te corda nostra sómnient,
Que nos cœurs rêvent de Toi,
te per sopórem séntiant,
qu'ils songent à Toi pendant le sommeil,
tuámque semper glóriam
qu'ils chantent encore Ta gloire
vicína luce cóncinant.
à l'approche de la lumière.
  
Vitam salúbrem tríbue,
Accorde-nous une vie saine,
nostrum calórem réfice
réchauffe-nous intérieurement,
tætram noctis calíginem
que Ta clarté illumine
tua collústret cláritas.
les tristes ténèbres de la nuit.
  
Præsta, Pater omnípotens,
Exauce-nous, Père tout-puissant,
per Iesum Christum Dóminum,
par Jésus-Christ le Seigneur,
qui tecum in perpétuum
qui avec Toi et le Saint-Esprit
regnat cum Sancto Spíritu. Amen.
règne éternellement. Amen.
Ant. 1 In die clamávi et nocte coram te, Dómine.Ant. 1 Le jour et la nuit, j'ai crié vers Toi, Seigneur.
Psalmus 87 (88)
Psaume 87 (88)
Hominis graviter ægrotantis oratio
Prière de l'’homme gravement malade
Hæc est hora vestra et potestas tenebrarum (Lc 22, 53).
C’est maintenant votre heure, et le pouvoir des ténèbres (Lc 22, 53).
Dómine, Deus salútis meæ, * in die clamávi et nocte coram te.Seigneur, Dieu de mon salut, quand je crie la nuit devant Toi,
Intret in conspéctu tuo orátio mea; * inclína aurem tuam ad precem meam.que ma prière arrive en Ta présence, prête l'oreille à mes supplications !
Quia repléta est malis ánima mea, * et vita mea inférno appropinquávit.Car mon âme est rassasiée de maux; et ma vie touche au schéol.
Æstimátus sum cum descendéntibus in lacum, * factus sum sicut homo sine adiutório.On me compte parmi ceux qui descendent dans la fosse, je suis comme un homme à bout de forces.
Inter mórtuos liber, * sicut vulneráti dormiéntes in sepúlcris;Je suis comme délaissé parmi les morts, pareil aux cadavres étendus dans le sépulcre,
quorum non es memor ámplius, * et ipsi de manu tua abscíssi sunt.dont Tu n'as plus le souvenir, et qui sont soustraits à ta main.
Posuísti me in lacu inferióri, * in tenebrósis et in umbra mortis.Tu m'as jeté au fond de la fosse, dans les ténèbres, dans les abîmes.
Super me gravátus est furor tuus, * et omnes fluctus tuos induxísti super me.Sur moi s'appesantit Ta fureur, Tu m'accables de tous tes flots.
Longe fecísti notos meos a me, * posuísti me abominatiónem eis;Tu as éloigné de moi mes amis, Tu m'as rendu pour eux un objet d'horreur;
conclúsus sum et non egrédiar. * Oculi mei languérunt præ afflictióne.je suis emprisonné sans pouvoir sortir; mes yeux se consument dans la souffrance.
Clamávi ad te, Dómine, tota die, * expándi ad te manus meas.je T'invoque tout le jour, Seigneur, j'étends les mains vers Toi.
Numquid mórtuis fácies mirabília, * aut surgent umbræ et confitebúntur tibi?Feras-Tu un miracle pour les morts; ou bien les ombres se lèveront-elles pour Te louer ?
Numquid narrábit áliquis in sepúlcro  misericórdiam tuam * et veritátem tuam in loco perditiónis?Publie-t-on Ta bonté dans le sépulcre, Ta fidélité dans l'abîme?
Numquid cognoscéntur in ténebris mirabília tua * et iustítia tua in terra obliviónis?Tes prodiges sont-ils connus dans la région des ténèbres et Ta justice dans la terre de l'oubli ?
Et ego ad te, Dómine, clamávi, * et mane orátio mea prævéniet te.Et moi, Seigneur, je crie vers Toi, ma prière va au-devant de Toi dès le matin.
Ut quid, Dómine, repéllis ánimam meam, * abscóndis fáciem tuam a me?Pourquoi, Seigneur, repousses-Tu mon âme, me caches-Tu Ta face ?
Pauper sum ego et móriens a iuventúte mea; * portávi pavóres tuos et conturbátus sum.Je suis malheureux et moribond depuis ma jeunesse; sous le poids de Tes terreurs, je ne sais que devenir.
Super me transiérunt iræ tuæ, * et terróres tui excidérunt me.Tes fureurs passent sur moi, Tes épouvantes m'accablent.
Circuiérunt me sicut aqua tota die, * circumdedérunt me simul.Comme des eaux débordées elles m'environnent tout le jour; elles m'assiègent toutes ensemble.
Elongásti a me amícum et próximum, * et noti mei sunt ténebræ.Tu as éloigné de moi mes amis et mes proches ; mes compagnons, ce sont les ténèbres de la tombe.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. In die clamávi et nocte coram te, Dómine.Ant. Le jour et la nuit, j'ai crié vers Toi, Seigneur.
Lectio brevis (Cf. Ier. 14, 9)
Lecture brève (Cf. Ier. 14, 9)
Tu autem in médio nostri es, Dómine, et nomen tuum invocátum est super nos; ne derelínquas nos, Dómine Deus noster.Tu es au milieu de nous, Seigneur, et Ton nom est invoqué sur nous, ne nous abandonne pas, Seigneur notre Dieu.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. In manus tuas, Dómine, * Comméndo spíritum meum. In manus. V/. Redemísti nos, Dómine Deus veritátis. * Comméndo spíritum meum. Glória Patri. In manus.R/. En Tes mains, Seigneur, * je remets mon esprit. Entre Tes mains. V/. Tu nous as rachetés, Seigneur Dieu de vérité * Je remets mon esprit. Gloire au Père. Entre Tes mains.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Canticum evangelicum Lc 2, 29-32
Cantique évangélique Lc 2,29-32
Christus lumen gentium et gloria Israël
Le Christ est la lumières des nations et la gloire d'Israël
Nunc dimíttis servum tuum, Dómine,* secúndum verbum tuum in pace, Maintenant, Tu peux renvoyer Ton serviteur, Seigneur, selon Ta parole, en paix.
quia vidérunt óculi mei* salutáre tuum, Car mes yeux ont vu Ton salut,
quod parásti* ante fáciem ómnium populórum, Que Tu as préparé devant la face des peuples,
lumen ad revelatiónem géntium * et glóriam plebis tuæ Israël. lumière qui se révèle aux nations, et gloire de Ton peuple Israël.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Orémus. Prions.
Concéde nos, omnipotens Deus, † ita sepulto Unigenito tuo fideliter inhaerére, * ut cum ipso in novitate vitae resurgere mereamur. Qui vivit.Accorde-nous, Dieu tout puissant, de nous unir fidèlement à Ton Fils unique au tombeau, que nous puissions avec Lui nous relever dans la vie nouvelle. Lui qui vit et règne pour les siècles des siècles.
Deinde dicitur, etiam a solo, benedictio: Ensuite on dit, même seul, la bénédiction :

Noctem quiétam et finem perféctum concédat nobis Dóminus omnípotens. R/. Amen.

Que Dieu tout puissant nous concède une nuit calme et une fin chrétienne. R/. Amen.
Antiphona finale ad Beatam Mariam Virginem Antienne finale à la Bienheureuse Vierge Marie
Salve, Regína, mater misericórdiæ; Salut, ô Reine, mère de la miséricorde,

vita, dulcédo et spes nostra, salve.
vie, douceur et notre espérance, salut !

Ad te clamámus, éxsules fílii Evæ.
Enfants d'Ève exilés, nous crions vers vous.

Ad te suspirámus, geméntes et flentes
Vers vous, nous soupirons parmi les cris et les pleurs

in hac lacrimárum valle.
de cette vallée de larmes.

Eia ergo, advocáta nostra,
O vous notre avocate,

illos tuos misericórdes óculos ad nos convérte.
tournez vers nous votre regard plein de miséricorde.

Et Iesum, benedíctum fructum ventris tui,
Et Jésus, le fruit béni de vos entrailles,

nobis post hoc exsílium osténde.
Montrez-Le nous à l'issue de cet exil.

O clemens, o pia, o dulcis Virgo María.
O clémente, ô bonne, ô douce vierge Marie.