Martyrologe du lundi 10 décembre 2018 -

Martyrologe
Le 10 décembre
1. À Merida en Espagne, vers 304, sainte Eulalie, vierge et martyre, qui, dans son adolescence, dit-on, n’hésita pas à offrir sa vie pour le Christ.
2. À Rome, au cimetière de Trason, sur la nouvelle voie Salarienne, saint Maur, martyr, que le pape saint Damase célèbre comme un saint enfant auquel aucun supplice n’a manqué.
3. À Ancyre en Galatie, saint Gémellus, martyr.
4. À Rome, près de saint Pierre, en 761, saint Grégoire III, pape, qui eut le souci de faire prêcher l’Évangile aux Germains et, pour s’opposer aux iconoclastes, orna les églises de Rome d’images saintes.
5*. Au monastère Saint-Nicolas de Viotorito en Calabre, l’an 1114, le trépas de saint Luc, évêque d’Isola, qui travailla sans relâche pour le bien des pauvres et l’institution monastique.
6. À Londres, en 1591, les saints martyrs Edmond Gennings, , prêtres, Swithun Wells, maître d’école
7 À Londres, saints Polydore Plasden et Eustathe White, les bienheureux Brian Lacey prêtres Jean Mason et Sydney Hodgson, victimes de la persécution contre les catholiques au temps de la reine Élisabeth Ière, ils furent condamnés à mort, les prêtres parce qu’ils avaient gagné l’Angleterre, les laïcs parce qu’ils leur étaient venus en aide, Swithun Wells fut pendu à la porte de sa maison, ainsi que Edmond Gennings qui célébrait la messe chez lui ; les autres subirent le même supplice à Tyburn.
8. À Tyburn encore, dix-neuf ans après, en 1610, saint Jean Roberts, bénédictin, et le bienheureux Thomas Somers, prêtres et martyrs. Condamnés à mort à cause de leur sacerdoce sous le roi Jacques Ier, ils furent pendus au même gibet en compagnie de seize voleurs.
9*. Dans la région de Valence en Espagne, en 1936, à Vallès, le bienheureux Gonzalve Viñes Masip, prêtre 
10*. En Espagne, à Picadero de Paterna, les bienheureux Antoine Martin Hernandez, prêtre, et Augustin Garcia Calvo, religieux, ces deux derniers, salésiens  martyrs dans la persécution déchaînée contre l’Église au cours de la guerre civile.

Invitatoire du lundi 10 décembre 2018 -

Hebdomada II Adventus IIème semaine de l'Avent
Feria II Lundi
Ad Invitatorium
Ad Invitatorium
A la liturgie lue :
Ante Officium quod a solo persolvitur, dici potest sequens oratio:Avant l'office récité seul, on peut dire la prière suivante :
Aperi, Dómine, os meum ad benedicéndum nomen sanctum tuum; munda cor meum ab ómnibus vanis, pervérsis et aliénis cogitatiónibus; intelléctum illúmina, afféctum inflámma, ut digne, atténte ac devóte hoc Offícium recitáre váleam, et exaudíri mérear ante conspéctum divínæ maiestátis tuæ. Per Christum Dóminum nostrum. Amen.Ouvre mes lèvres, Seigneur, afin qu’elles bénissent Ton saint Nom, purifie aussi mon cœur de toute pensée vaine, mauvaise, étrangère. Éclaire mon intelligence, enflamme mon amour, afin que je puisse réciter cet office avec respect, attention et dévotion, et mériter d’être exaucé en présence de Ta divine majesté. Par le Christ notre Seigneur. Amen.
V/. Dómine, lábia mea apéries. R/. Et os meum annuntiábit laudem tuam.V/. Seigneur, ouvre mes lèvres. R/. Et ma bouche annoncera Ta louange.
Psalmus 94 (95)Psaume 94 (95)
Invitatio ad laudem DeiInvitation à la louange de Dieu
Adhortamini vosmetipsos per singulos dies, donec illud «hodie» vocatur (Hebr 3, 13).Exhortez-vous mutuellement chaque jour, tant que vaut cet « aujourd'hui ».
Ant. Regem ventúrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le Roi qui doit venir, le Seigneur, venez, adorons.
Veníte, exsultémus Dómino; iubilémus Deo salutári nostro. Præoccupémus fáciem eius in confessióne et in psalmis iubilémus ei.Venez, exultons pour le Seigneur, jubilons pour Dieu, notre salut. + Accourons devant Sa face dans l'action de grâce, dans des psaumes, jubilons pour Lui.
Ant. Regem ventúrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le Roi qui doit venir, le Seigneur, venez, adorons.
Quóniam Deus magnus Dóminus et rex magnus super omnes deos. Quia in manu eius sunt profúnda terræ, et altitúdines móntium ipsíus sunt. Quóniam ipsíus est mare, et ipse fecit illud, et siccam manus eius formavérunt. Parce que le Seigneur est le grand Dieu ; le grand Roi au-dessus de tous les dieux. Car dans Sa main sont les profondeurs de la terre, et que les hauteurs des montagnes sont à Lui. Parce qu'à Lui est la mer, et que c'est Lui-même qui l'a faite, et que Ses mains ont formé le continent.
Ant. Regem ventúrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le Roi qui doit venir, le Seigneur, venez, adorons.
Veníte, adorémus et procidámus et génua flectámus ante Dóminum, qui fecit nos, quia ipse est Deus noster, et nos pópulus páscuæ eius et oves manus eius. Venez, adorons, prosternons - nous devant Dieu, et fléchissons les genoux devant le Seigneur qui nous a faits, parce que Lui-même est notre Dieu, et que nous sommes Son peuple et les brebis de Sa main.
Ant. Regem ventúrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le Roi qui doit venir, le Seigneur, venez, adorons.
Utinam hódie vocem eius audiátis: «Nolíte obduráre corda vestra, sicut in Meríba secúndum diem Massa in desérto, ubi tentavérunt me patres vestri: probavérunt me, etsi vidérunt ópera mea. Si seulement aujourd'hui, vous entendiez Sa voix, n'endurcissez pas vos coeurs, comme à Mériba, comme au jour de Massa dans le désert, où Me tentèrent vos pères ; ils M'éprouvèrent, alors qu'ils avaient vu Mes oeuvres.
Ant. Regem ventúrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le Roi qui doit venir, le Seigneur, venez, adorons.
Quadragínta annis tæduit me generatiónis illíus, et dixi: Pópulus errántium corde sunt isti. Et ipsi non cognovérunt vias meas; ídeo iurávi in ira mea: Non introíbunt in réquiem meam». Pendant quarante ans, J'ai été le dégoût de cette génération et J'ai dit : ils sont un peuple errant de coeur ; et eux, ils n'ont point connu Mes voies : c'est pourquoi Je leur ai juré dans Ma colère, ils n'entreront pas dans Mon repos.
Ant. Regem ventúrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le Roi qui doit venir, le Seigneur, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Regem ventúrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le Roi qui doit venir, le Seigneur, venez, adorons.

Si le psaume 94 est récité pendant la litugie de ce jour, à une des heures suivantes, on peut prendre un autre psaume comme invitatoire, au choix :
vel:ou :
Psalmus 99 (100)Psaume 99 (100)
Gaudium in templum ingredientiumJoie de l’entrée dans le temple
Redemptos iubet Dominus victoriæ carmen canere (S. Athanasius). Le Seigneur invite les rachetés à entonner un chant de victoire (S. Athanase).
Ant. Regem ventúrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le Roi qui doit venir, le Seigneur, venez, adorons.
Iubiláte Dómino, omnis terra, * servíte Dómino in lætítia; introíte in conspéctu eius * in exsultatióne. Acclamez Dieu, toute la terre; servez le Seigneur avec joie. Entrez en Sa présence * avec allégresse.
Ant. Regem ventúrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le Roi qui doit venir, le Seigneur, venez, adorons.
Scitóte quóniam Dóminus ipse est Deus;  ipse fecit nos, et ipsíus sumus, * pópulus eius et oves páscuæ eius. Sachez que c'est le Seigneur qui est Dieu; c'est Lui qui nous a faits, et non pas nous-mêmes. Nous sommes Son peuple, et les brebis de Son pâturage.
Ant. Regem ventúrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le Roi qui doit venir, le Seigneur, venez, adorons.
Introíte portas eius in confessióne,  átria eius in hymnis, * confitémini illi, benedícite nómini eius. Franchissez ses portes avec des louanges, ses parvis en chantant des hymnes; célébrez-le, bénissez son nom.
Ant. Regem ventúrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le Roi qui doit venir, le Seigneur, venez, adorons.
Quóniam suávis est Dóminus;  in ætérnum misericórdia eius, * et usque in generatiónem et generatiónem véritas eius. car le Seigneur est suave; sa miséricorde est éternelle, * et sa vérité demeure de génération en génération.
Ant. Regem ventúrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le Roi qui doit venir, le Seigneur, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Regem ventúrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le Roi qui doit venir, le Seigneur, venez, adorons.
vel:ou :
Psalmus 66 (67)Psaume 66 (67)
Omnes gentes Domino confiteanturToutes les nations rendront gloire au Seigneur
Notum sit vobis quoniam gentibus missum est hoc salutare Dei (Act 28, 28).Sachez que le salut de Dieu a été envoyé aux gentils (Act 28, 28).
Ant. Regem ventúrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le Roi qui doit venir, le Seigneur, venez, adorons.
Deus misereátur nostri et benedícat nobis; * illúminet vultum suum super nos, ut cognoscátur in terra via tua, * in ómnibus géntibus salutáre tuum. Que Dieu nous soit favorable et qu'Il nous bénisse; qu'Il illumine sur nous Son visage, afin que l'on connaisse sur la terre Ta voie, et parmi toutes les nations Ton salut.
Ant. Regem ventúrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le Roi qui doit venir, le Seigneur, venez, adorons.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Læténtur et exsúltent gentes,  quóniam iúdicas pópulos in æquitáte * et gentes in terra dírigis. Que les peuples Te louent, ô Dieu ; que les peuples Te louent tous. Que les nations se réjouissent, qu'elles soient dans l'allégresse ; car Tu juges les peuples avec droiture, et Tu conduis les nations sur la terre.
Ant. Regem ventúrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le Roi qui doit venir, le Seigneur, venez, adorons.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Terra dedit fructum suum; * benedícat nos Deus, Deus noster, benedícat nos Deus, * et métuant eum omnes fines terræ. Que les peuples Te louent, ô Dieu, que les peuples Te louent tous. La terre a donné son fruit ; que nous bénisse Dieu, notre Dieu, que Dieu nous bénisse, et que toutes les extrémités de la terre Le révèrent.
Ant. Regem ventúrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le Roi qui doit venir, le Seigneur, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Regem ventúrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le Roi qui doit venir, le Seigneur, venez, adorons.
vel:ou :
Psalmus 23 (24)Psaume 23 (24)
Domini in templum adventusAvènement de Dieu dans le Temple
Christo apertæ sunt portæ cæli propter carnalem eius assumptionem (S. Irenæus).Les portes du ciel se sont ouvertes au Christ parce qu’il a pris la nature humaine. (S. Irénée)
Ant. Regem ventúrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le Roi qui doit venir, le Seigneur, venez, adorons.
Dómini est terra et plenitúdo eius, * orbis terrárum et qui hábitant in eo. Quia ipse super mária fundávit eum * et super flúmina firmávit eum. Au Seigneur est la terre et tout ce qu'elle renferme, le monde et tous ceux qui l'habitent. Car c'est Lui qui l'a fondé sur les mers, et qui l'a établi sur les fleuves.
Ant. Regem ventúrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le Roi qui doit venir, le Seigneur, venez, adorons.
Quis ascéndet in montem Dómini, * aut quis stabit in loco sancto eius? Innocens mánibus et mundo corde,  qui non levávit ad vana ánimam suam, * nec iurávit in dolum. Hic accípiet benedictiónem a Dómino * et iustificatiónem a Deo salutári suo. Hæc est generátio quæréntium eum, * quæréntium fáciem Dei Iacob. Qui montera sur la montagne du Seigneur, ou qui se tiendra dans son lieu saint ? Celui qui a les mains innocentes et le coeur pur, qui n'a pas livré son âme à la vanité, ni fait à son prochain un serment trompeur. Celui-là recevra la bénédiction du Seigneur, et la miséricorde de Dieu, son Sauveur. Telle est la race de ceux qui le cherchent, de ceux qui cherchent la face du Dieu de Jacob.
Ant. Regem ventúrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le Roi qui doit venir, le Seigneur, venez, adorons.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus fortis et potens, Dóminus potens in prœlio. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Qui est ce roi de gloire ? C'est le Seigneur fort et puissant, le Seigneur puissant dans les combats.
Ant. Regem ventúrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le Roi qui doit venir, le Seigneur, venez, adorons.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus virtútum ipse est rex glóriæ. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Quel est ce roi de gloire ? Le Seigneur des armées est Lui-même ce roi de gloire.
Ant. Regem ventúrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le Roi qui doit venir, le Seigneur, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Regem ventúrum Dóminum, veníte, adorémus.Ant. Le Roi qui doit venir, le Seigneur, venez, adorons.
Psalmus cum sua antiphona, pro opportunitate, omitti potest quando Invitatorium Laudibus matutinis præponendum est. Le psaume [invitatoire] avec son antienne, si c'est opportun, peut être omis lorsque l'invitatoire précède immédiatement les Laudes du matin.

Vigiles (OSB) du lundi 10 décembre 2018 -

Hebdomada II Adventus IIème semaine de l'Avent
Feria II Lundi
In primo nocturno, anno I Premier nocturne, année I
De libro Isaíæ prophétæ Du livre d'Isaïe
Lectio I Lecture I
Accédite, gentes, ad audiéndum, et, pópuli, atténdite; áudiat terra et plenitúdo eius, orbis et omne germen eius. Quia indignátio Dómini super omnes gentes et furor super univérsam milítiam eórum: ad intéritum devóvit eos et dedit eos in occisiónem. Interfécti eórum proiciéntur, et de cadavéribus eórum ascéndet foetor; dissolvéntur montes sánguine eórum. Et tabéscet omnis milítia cælórum et complicabúntur sicut liber cæli, et omnis milítia eórum défluet, sicut défluit fólium de vínea et árida frons de ficu. Quóniam inebriátus est in cælo gládius meus: ecce super Edom descéndet et super pópulum interfectiónis meæ ad iudícium. Gládius Dómini replétus est sánguine, incrassátus est ádipe, de sánguine agnórum et hircórum, de ádipe víscerum aríetum; víctima enim Dómini in Bosra, et interféctio magna in terra Edom. Cadunt búbali cum eis, iuvénci cum tauris; inebriábitur terra eórum sánguine et humus eórum ádipe pínguium, quia dies ultiónis Dómini, annus retributiónum ad vindicándam Sion. Approchez, nations, pour écouter, peuples, soyez attentifs, que la terre écoute, et ce qui l'emplit, le monde et tout son peuplement. Car c'est une colère du Seigneur contre toutes les nations, une fureur contre toute leur armée. Il les a vouées à l'anathème, livrées au carnage. Leurs victimes sont jetées dehors, la puanteur de leurs cadavres se répand, les montagnes ruissellent de sang, toute l'armée des cieux se disloque. Les cieux s'enroulent comme un livre, toute leur armée se flétrit, comme se flétrissent les feuilles qui tombent de la vigne, comme se flétrissent celles qui tombent du figuier. Car mon épée s'est abreuvée dans les cieux: Voici qu'elle s'abat sur Édom, sur le peuple voué à l'anathème, pour le punir. L'épée du Seigneur est pleine de sang, gluante de graisse, du sang des agneaux et des boucs, de la graisse des rognons de béliers; car il y a pour le Seigneur un sacrifice à Boçra, un grand carnage au pays d'Édom. Les buffles tombent avec eux, les veaux avec les bœufs gras, leur terre est abreuvée de sang, leur poussière engluée de graisse. Car c'est un jour de vengeance pour le Seigneur, l'année de la rétribution, dans le procès de Sion.
R/. Ecce Dóminus véniet et omnes sancti eius cum eo, et erit in die illa lux magna; et exíbunt de Ierúsalem sicut aqua munda: * Et regnábit Dóminus in ætérnum super omnes gentes. V/. A solis ortu et occásu, ab aquilóne et mari. * Et regnábit. R/. Voici venir le Seigneur avec tous les saints de son cortège; en ce jour-là resplendira une grande lumière, et il sortira de Jérusalem comme une eau pure:* Le Seigneur régnera pour l'éternité sur toutes les nations. V/. Du nord et du midi, du levant et du couchant, * Le Seigneur.
Lectio II Lecture II
Et converténtur torréntes eius in picem et humus eius in sulphur, et erit terra eius in picem ardéntem. Nocte et die non exstinguétur, in sempitérnum ascéndet fumus eius, a generatióne in generatiónem desolábitur, in sæcula sæculórum non erit tránsiens per eam. Et possidébunt illam onocrótalus et erícius, nóctua et corvus habitábunt in ea; et exténdet super eam mensúram solitúdinis et perpendículum desolatiónis. Nóbiles eius non erunt, nec regnum proclamábunt; et omnes príncipes eius erunt in níhilum. Et oriéntur in dómibus eius spinæ, urtícæ et paliúrus in munitiónibus eius; et erit cubíle dracónum et páscua struthiónum. Et occúrrent hyænæ thóibus, et pilósus clamat ad amícum suum; ibi cubat lámia et invénit réquiem. Ibi nidíficat serpens ováque depónit et circumfódit et fovet in umbra eius; illuc congregántur milvi alter ad álterum. Ses torrents se changent en poix, sa poussière en soufre, son pays devient de la poix brûlante. Nuit et jour il ne s'éteint pas, éternellement s'élève sa fumée, d'âge en âge il sera desséché, toujours et à jamais, personne n'y passera. Ce sera le domaine du pélican et du hérisson, la chouette et le corbeau l'habiteront; le Seigneur y tendra le cordeau du chaos et le niveau du vide. De nobles, il n'y en a plus pour proclamer la royauté, c'en est fini de tous ses princes. Dans ses bastions croîtront les ronces, dans ses forteresses, l'ortie et l'épine; ce sera une tanière de chacals, un enclos pour les autruches. Les chats sauvages rencontreront les hyènes, le satyre appellera le satyre, là encore se tapira Lilith, elle trouvera le repos. Là nichera le serpent, il pondra, fera éclore ses œufs, groupera ses petits à l'ombre. Là encore se rassembleront les vautours, les uns vers les autres.
R/. Cívitas Ierúsalem, noli flere: quóniam dóluit Dóminus super te, * Et áuferet a te omnem tribulatiónem. V/. Ecce dominátor Dóminus cum virtúte véniet. * Et áuferet. R/. Jérusalem, cesse de pleurer: le Seigneur t'a prise en pitié; * Il écartera de toi l'opprobre et la tristesse. V/. Le Seigneur des seigneurs s'avance avec puissance. * Il écartera.
Lectio III Lecture III
Requírite in libro Dómini et légite: unum ex eis non deest, alter álterum exspectáre non debet; quia os Dómini præcépit et spíritus eius ipse congregávit ea. Et ipse misit eis sortem, et manus eius divísit terram illis in mensúra; usque in ætérnum possidébunt eam, in generatióne et generatióne habitábunt in ea. Cherchez dans le livre du Seigneur et lisez: il n'en manque pas un, pas un n'est privé de son compagnon. C'est ainsi que sa bouche l'a ordonné, son esprit, lui, les rassemble. Et c'est lui qui pour eux a jeté le sort, sa main a fixé leur part au cordeau, pour toujours ils la posséderont, d'âge en âge ils y habiteront.
R/. Ierúsalem, surge, et sta in excélso, et vide * Iucunditátem quæ véniet tibi a Deo tuo. V/. Leva in circúitu óculos tuos, et vide et contempláre * Iucunditátem quæ. V/. Glória Patri. * Iucunditátem quæ. R/. Debout, Jérusalem! Tiens-toi sur la hauteur et considère * La joie qui te vient de ton Dieu! V/. Lève les yeux tout alentour, et contemple * La joie. V/. Gloire au Père. * La joie.
In secundo nocturno, anno I Deuxième nocturne, année I
Ex Commentário sancti Ephræm diáconi in Diatéssaron (Cap.18, 15.17: SC 121, p.325.327) Extrait du Commentaire de saint Éphrem sur l'Évangile concordant
Lectio I Lecture I
Ut discípulos impedíret, ne eum de moménto advéntus sui interrogárent, Christus dixit: De illa hora nemo scit, neque ángeli neque Fílius. Non est vestrum nosse témpora vel moménta. Abscóndit illa ut vigilémus et quivis nostrum exístimet illud sua ætáte eventúrum esse. Si enim revelásset quo témpore ventúrus esset, advéntus eius insúlsus factus esset, nec ámplius desiderarétur a géntibus et sæculis in quibus revelábitur. Dixit se ventúrum esse, sed non dixit quando ventúrus esset, et ita omnes generatiónes et sæcula ardénter eum exspéctant. Pour empêcher toute question sur le moment de son avènement, le Christ dit à ses disciples: Cette heure-là, personne ne la connaît, ni les anges, ni le Fils. Ce n'est pas votre affaire de connaître les jours et les temps. Il nous a caché cela pour que nous veillions, et que chacun d'entre nous puisse penser que cet avènement se produira pendant sa vie. Si le temps de sa venue avait été révélé, vain serait son avènement, et les nations et les siècles dans lesquels il se produira ne l'auraient pas désiré. Il a bien dit qu'il vient, mais il n'a pas précisé à quel moment, et ainsi toutes les générations et tous les siècles ont soif de lui.
R/. Sicut mater consolátur fílios suos, ita consolábor vos, dicit Dóminus; et de Ierúsalem civitáte quam elégi, véniet vobis auxílium: * Et vidébitis et gaudébit cor vestrum. V/. Dabo in Sion salútem, et in Ierúsalem glóriam meam. * Et vidébitis. R/. Comme une mère console ses enfants, je vous consolerai, dit le Seigneur; et de Jérusalem, cité que j'ai choisie, viendra pour vous le secours attendu: * Vous le verrez, vous serez dans la joie! V/. À Sion, je donnerai le salut; à Jérusalem, je donnerai ma gloire! * Vous le verrez.
Lectio II Lecture II
Quamvis enim Dóminus signa advéntus sui constitúerit, nequáquam tamen eórum términus plane intellégitur; nam hæc signa multíplici mutatióne venérunt et transiérunt, immo et adhuc perstant. Extrémus enim eius advéntus prióri símilis est. Nam quemádmodum iusti et prophétæ eum exspectavérunt, putántes eum ipsórum diébus se revelatúrum, ita étiam hódie quisque fidélium suo témpore eum suscípere desíderat, quia diem advéntus sui non maniféstum fecit: idque máxime hanc ob causam, ne quis illum, cuius potestáti et domínio númeri et témpora súbdita sunt, fato et horæ subiéctum exístimet. Bien qu'il ait fait connaître les signes de son avènement, on ne voit pas leur terme, car, dans un changement constant, ils sont venus et sont passés, et ils durent toujours. Son ultime avènement est en effet semblable au premier. Les justes et les prophètes le désiraient, parce qu'ils pensaient qu'il paraîtrait en leur temps; de même chacun des fidèles d'aujourd'hui désire le recevoir en son propre temps, et cela d'autant plus qu'il n'a pas dit clairement le jour de son apparition, afin surtout que personne ne pense qu'il est soumis à un commandement et à une heure, lui qui domine les nombres et les temps.
R/. Egrediétur Dóminus de Samaría ad portam quæ réspicit ad oriéntem; et véniet in Béthlehem, ámbulans super aquas redemptiónis Iudæ: * Tunc salvus erit omnis homo, quia ecce véniet. V/. Et præparábitur in misericórdia sólium eius, et sedébit super illud in æquitáte. * Tunc salvus. R/. Le Seigneur sortira de Samarie par la porte qui regarde vers l'orient; et il viendra jusqu'à Bethléem, en marchant sur les eaux de la rédemption de Juda: * Alors, tout homme sera sauvé, car il vient! V/. Dans la miséricorde s'affermira son trône: il y siégera dans la justice. * Alors, tout homme.
Lectio III Lecture III
Vigiláte, quia quando corpus dormit, natura nostra dominátur et non ex nostra voluntáte, sed iuxta impúlsum natúræ opus vi perfícitur. Et quando ánimæ gravis sopor dominátur, puta pusillanímitas aut tristítia, inimícus dominátur eius et per eam id facit quod illa non vult. Natúræ dominátur vis, ánimæ vero inimícus. Vigilántiam ergo, quam mandávit Dóminus, utríque parti hóminis præscrípsit: córpori ut a somnoléntia, ánimæ ut a torpóre et timiditáte cavéret, ut Scriptúra ait: Evigiláte, iusti; et: Exsurréxi et adhuc tecum sum. Veillez, car, lorsque le corps sommeille, c'est la nature qui nous domine, et notre activité est alors dirigée non par notre volonté, mais par l'impulsion de notre nature. Et lorsque règne sur l'âme une lourde torpeur de faiblesse et de tristesse, c'est l'ennemi qui la domine et la mène contre son propre gré. La force domine la nature, et l'ennemi domine l'âme. C'est pourquoi Notre Seigneur a parlé de la vigilance de l'âme et de celle du corps, afin que le corps ne sombre pas dans un lourd sommeil ni l'âme dans l'engourdissement; ainsi le dit l'Écriture: Éveillez-vous, vous les justes; et: Je me suis levé et je suis avec toi.
R/. Ierúsalem, plantábis víneam in móntibus tuis et exsultábis quia dies Dómini véniet: surge, Sion, convértere ad Deum tuum; gaude et lætáre Iacob, * Quia de médio géntium Salvátor tuus véniet. V/. Deus a Líbano véniet et Sanctus de monte umbróso et condénso. * Quia de. V/. Glória Patri. * Quia de. R/. Jérusalem, tu planteras la vigne sur tes montagnes, et tu exulteras de bonheur, car il vient, le Jour du Seigneur. Lève-toi, Sion, et reviens à ton Dieu; Jacob, tressaille de joie et d'allégresse: * Voici ton Sauveur; il vient du milieu des nations! V/. Dieu vient du Liban; le Saint, du mont boisé, ténébreux! * Voici. V/. Gloire au Père. * Voici.

Laudes du lundi 10 décembre 2018 -

Hebdomada II Adventus IIème semaine de l'Avent
Feria II Lundi
Ad Laudes matutinas
Aux Laudes du matin
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Vox clara ecce íntonat,
Une voix éclatante retentit,
obscúra quæque íncrepat:
qui menace toute obscurité;
procul fugéntur sómnia;
qu'au loin s'enfuient les songes,
ab æthre Christus prómicat.
du ciel le Christ s'avance.
  
Mens iam resúrgat tórpida
Qu'à l'instant l'esprit engourdi
quæ sorde exstat sáucia
s'éveille des impuretés qui le souillent ;
sidus refúlget iam novum,
déjà un astre nouveau resplendit,
ut tollat omne nóxium.
pour enlever tout méfait.
  
E sursum Agnus míttitur
D'en-haut, l'Agneau est envoyé
laxáre gratis débitum;
pour remettre gratuitement notre dette ;
omnes pro indulgéntia
tous devant tant d'indulgence,
vocem demus cum lácrimis,
mêlons nos larmes à nos chants.
  
Secúndo ut cum fúlserit
Lorsqu'Il brillera de nouveau
mundúmque horror cínxerit,
et que le monde sera saisi de terreur,
non pro reátu púniat,
qu'Il ne nous punisse pas pour nos péchés,
sed nos pius tunc prótegat.
mais nous protège avec tendresse.
  
Summo Parénti glória
Gloire au Père souverain,
Natóque sit victória,
victoire au Fils né de Lui,
et Flámini laus débita
digne louange au Souffle divin,
per sæculórum sæcula. Amen.
dans les siècles des siècles.
Ant. 1 Quando véniam et apparébo ante fáciem Dómini?Ant. 1 Quand viendrai-je et apparaîtrai-je devant Ta face, Seigneur ?
Psalmus 41 (42)
Psaume 41 (42)
Desiderium Domini et templi eius
Désir de Dieu et de Son temple
Qui sitit, veniat; qui vult, accipiat aquam vitæ (Ap 22, 17).
Celui qui a soif, qu'il vienne, et qu'il reçoive l'eau de la vie (Ap 22, 17).
Quemádmodum desíderat cervus ad fontes aquárum, * ita desíderat ánima mea ad te, Deus.Comme le cerf soupire après les sources des eaux, ainsi mon âme soupire vers Toi, mon Dieu.
Sitívit ánima mea ad Deum, Deum vivum; * quando véniam et apparébo ante fáciem Dei?Mon âme a soif de Dieu, du Dieu vivant. Quand viendrai-je, et paraîtrai-je devant la face de Dieu?
Fuérunt mihi lácrimæ meæ panis die ac nocte, * dum dícitur mihi quotídie: «Ubi est Deus tuus?».Mes larmes ont été ma nourriture le jour et la nuit, pendant qu'on me dit tous les jours: « Où est ton Dieu ?».
Hæc recordátus sum et effúdi in me ánimam meam; † quóniam transíbam in locum tabernáculi admirábilis * usque ad domum Dei,Je me suis souvenu de ces choses, et j'ai répandu mon âme au dedans de moi-même; car je passerai dans le lieu du tabernacle admirable jusqu'à la maison de Dieu,
in voce exsultatiónis et confessiónis, * multitúdinis festa celebrántis.parmi les chants d'allégresse et de louange, pareils au bruit d'un festin.
Quare tristis es, ánima mea, * et quare conturbáris in me?Pourquoi es-tu triste, mon âme, et pourquoi me troubles-tu ?
Spera in Deo, quóniam adhuc confitébor illi, * salutáre vultus mei et Deus meus.Espère en Dieu, car je Le louerai encore, Lui le salut de mon visage et mon Dieu.
In meípso ánima mea contristáta est; † proptérea memor ero tui * de terra Iordánis et Hermónim, de monte Misar.Mon âme a été toute troublée en moi-même; c'est pourquoi je me souviendrai de Toi, du pays du Jourdain, de l'Hermon, et du mont Misar.
Abyssus abyssum ínvocat in voce cataractárum tuárum; * omnes gúrgites tui et fluctus tui super me transiérunt.L'abîme appelle l'abîme, au bruit de Tes cataractes ; toutes Tes vagues amoncelées et Tes flots ont passé sur moi.
In die mandávit Dóminus misericórdiam suam, † et nocte cánticum eius apud me est: * orátio ad Deum vitæ meæ.Pendant le jour le Seigneur a envoyé Sa miséricorde, et la nuit Son cantique. Au dedans de moi est une prière pour le Dieu de ma vie.
Dicam Deo: * «Suscéptor meus es.Je dirai à Dieu: « Tu es mon défenseur.
Quare oblítus es mei, et quare contristátus incédo, * dum afflígit me inimícus?».Pourquoi m'as-Tu oublié, et pourquoi faut-il que je marche attristé, tandis que l'ennemi m'afflige ? ».
Dum confringúntur ossa mea, † exprobravérunt mihi, qui tríbulant me, * dum dicunt mihi quotídie: «Ubi est Deus tuus?».Pendant que mes os sont brisés, mes ennemis qui me persécutent m'accablent par leurs reproches, me disant tous les jours: « Où est son Dieu ? ».
Quare tristis es, ánima mea, * et quare conturbáris in me?Pourquoi es-tu triste, mon âme, et pourquoi me troubles-tu ?
Spera in Deo, quóniam adhuc confitébor illi, * salutáre vultus mei et Deus meus.Espère en Dieu, car je Le louerai encore, Lui le salut de mon visage et mon Dieu.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Quando véniam et apparébo ante fáciem Dómini?Ant. Quand viendrai-je et apparaîtrai-je devant Ta face, Seigneur ?
Ant. 2 Osténde nobis, Dómine, lucem miseratiónum tuárum.Ant. 2 Montre nous, Seigneur, la lumière de Ta miséricorde.
Canticum (Sir 36, 1-7. 13-16) AT 15
Cantique (Sir 36, 1-7. 13-16) AT 15
Supplicatio pro sancta civitate Ierusalem
Supplication pour la ville sainte de Jérusalem
Hæc est vita æterna, ut cognoscant te solum verum Deum et, quem misisti, Iesum Christum (Io 17, 3).
Voici la vie éternelle, c'est qu'ils Te connaissent, Toi, le seul Dieu véritable, et celui que Tu as envoyé, Jésus-Christ (Io 17, 3).
Miserére nostri, Deus ómnium, et réspice nos * et osténde nobis lucem miseratiónum tuárum;Aie pitié de nous, ô Dieu de toutes choses, regarde-nous favorablement, et montre-nous la lumière de Tes miséricordes;
et immítte timórem tuum super gentes, * quæ non exquisiérunt te,et répands Ta terreur sur les nations qui ne T'ont pas recherché,
ut cognóscant quia non est Deus nisi tu, * et enárrent magnália tua.afin qu'elles reconnaissent qu'il n'y a pas d'autre Dieu que Toi et qu'elles proclament Tes grandeurs
Alleva manum tuam super gentes aliénas, * ut vídeant poténtiam tuam.Lève ta main contre les peuples étrangers, et qu'ils sentent Ta puissance.
Sicut enim in conspéctu eórum sanctificátus es in nobis * sic in conspéctu nostro mágnificáberis in eis,De même que Tu as montré devant eux ta sainteté en nous punissant, ainsi montre Ta grandeur devant nous en les châtiant,
ut cognóscant, sicut et nos cognóvimus, * quóniam non est Deus præter te, Dómine.et qu'ils apprennent, comme nous l'avons appris nous-mêmes, qu'il n'y a pas d'autre Dieu que Toi, Seigneur.
Innova signa et ítera mirabília, * glorífica manum et firma bráchium dextrum.Renouvelle les prodiges, et reproduis les merveilles ; glorifie Ta main et Ton bras droit.
Cóngrega omnes tribus Iacob, * et hereditábis eos sicut ab inítio.Rassemble toutes les tribus de Jacob, et rends-leur l'héritage tel qu'au commencement.
Miserére plebi tuæ, super quam invocátum est nomen tuum, * et Israel, quem coæquásti primogénito tuo.Rassemble toutes les tribus de Jacob, et rends-leur l'héritage tel qu'au commencement.
Miserére civitáti sanctificatiónis tuæ, * Ierúsalem, loco requiéi tuæ.Prends compassion de la ville de Ton sanctuaire, de Jérusalem, le lieu de Ton repos.
Reple Sion maiestáte tua * et glória tua templum tuum.Remplis Sion de Tes oracles, et Ton peuple de Ta gloire.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Osténde nobis, Dómine, lucem miseratiónum tuárum.Ant. Montre nous, Seigneur, la lumière de Ta miséricorde.
Ant. 3 Benedíctus es, Dómine, in firmaménto cæli.Ant. 3 Tu es béni, Seigneur, au firmament du ciel.
Psalmus 18 (19) A
Psaume 18 (19) A
Laus Domini rerum conditoris
Louange au Seigneur créateur des choses
Visitabit nos Oriens ex alto... ad dirigendos pedes nostros in viam pacis (Lc 1, 78. 79).
L'astre d'en haut est venu nous visiter pour guider nos pas sur le chemin de la paix. (Lc 1, 78. 79).
Cæli enárrant glóriam Dei, * et ópera mánuum eius annúntiat firmaméntum.Les cieux racontent la gloire de Dieu, * et le firmament publie les œuvres de Ses mains.
Dies diéi erúctat verbum, * et nox nocti índicat sciéntiam.Le jour proclame ce message au jour, et la nuit en donne connaissance à la nuit.
Non sunt loquélæ neque sermónes, * quorum non intellegántur voces :Ce ne sont point des paroles, ce n'est pas un langage dont la voix ne soit pas entendue :
in omnem terram exívit sonus eórum * et in fines orbis terræ verba eórum.leur bruit s'est répandu dans toute la terre, et leurs accents jusqu'aux extrémités du monde.
Soli pósuit tabernáculum in eis, † et ipse tamquam sponsus procédens de thálamo suo, * exsultávit ut gigas ad curréndam viam.Il a établi Sa tente dans le soleil, qui est lui-même semblable à un époux sortant de Sa chambre nuptiale, il S'est élancé comme un géant pour fournir Sa carrière.
A fínibus cælórum egréssio eius † et occúrsus eius usque ad fines eórum, * nec est, quod se abscóndat a calóre eius.Il sort de l'extrémité du ciel, et Sa course va jusqu'à l'autre extrémité, et il n'y a personne qui se dérobe à Sa chaleur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Benedíctus es, Dómine, in firmaménto cæli.Ant. Tu es béni, Seigneur, au firmament du ciel.
Lectio brevis (Is 2, 3)
Lecture brève (Is 2, 3)
Veníte, et ascendámus ad montem Dómini, ad domum Dei Iacob; ut dóceat nos vias suas et ambulémus in sémitis eius: quia de Sion exíbit lex et verbum Dómini de Ierúsalem.Venez et montons à la montagne du Seigneur, à la maison du Dieu de Jacob ; Il nous instruira de Ses voies, et nous marcherons dans Ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole du Seigneur.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Super te, Ierúsalem,* Oriétur Dóminus. Super te.
V/. Et glória eius in te vidébitur.* Oriétur Dóminus. Glória Patri. Super te.
R/. Sur toi, Jérusalem,* Se lève le Seigneur. Sur toi. V/. Et Sa gloire se manifeste en toi.* Se lève le Seigneur. Gloire au Père. Sur toi.
Ant. Dicit Dóminus: Pæniténtiam ágite: appropinquávit enim regnum cælórum, allelúia.Ant. Le Seigneur dit : faites pénitence, car le royaume des cieux est proche.
Canticum Evangelicum Lc 1, 68-79
Cantique évangélique (Lc 1,68-79)
De Messia eiusque præcursore
Du Messie et de son précurseur
 Benedíctus Dóminus, Deus Israel, * quia visitávit et fecit redemptiónem plebi suæ Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, de ce qu'Il a visité et racheté Son peuple,
 et eréxit cornu salútis nobis * in domo David púeri sui, et nous a suscité un puissant Sauveur dans la maison de David, Son serviteur,
sicut locútus est per os sanctórum, * qui a sǽculo sunt, prophetárum eius, ainsi qu'Il a dit par la bouche de Ses saints prophètes des temps anciens,
salútem ex inimícis nostris * et de manu ómnium, qui odérunt nos; qu'Il nous délivrerait de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent,
 ad faciéndam misericórdiam cum pátribus nostris * et memorári testaménti sui sancti, pour exercer Sa miséricorde envers nos pères, et Se souvenir de Son alliance sainte,
 iusiurándum, quod iurávit ad Abraham patrem nostrum, * datúrum se nobis, selon le serment qu'Il a juré à Abraham, notre père, de nous accorder cette grâce,
 ut sine timóre, de manu inimicórum liberáti, * serviámus illi qu'étant délivrés de la main de nos ennemis, nous Le servions sans crainte,
 in sanctitáte et iustítia coram ipso * ómnibus diébus nostris. marchant devant Lui dans la sainteté et la justice, tous les jours de notre vie.
 Et tu, puer, prophéta Altíssimi vocáberis: * præíbis enim ante fáciem Dómini paráre vias eius, Et toi, petit enfant, tu seras appelé le prophète du Très-Haut: car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer Ses voies,
ad dandam sciéntiam salútis plebi eius * in remissiónem peccatórum eórum, afin de donner à Son peuple la connaissance du salut, pour la rémission de leurs péchés,
per víscera misericórdiæ Dei nostri, * in quibus visitábit nos óriens ex alto, par les entrailles de la miséricorde de notre Dieu, grâce auxquelles le soleil levant nous a visités d'en haut,
illumináre his, qui in ténebris et in umbra mortis sedent, * ad dirigéndos pedes nostros in viam pacis. pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et à l'ombre de la mort, pour diriger nos pas dans la voie de la paix.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Dicit Dóminus: Pæniténtiam ágite: appropinquávit enim regnum cælórum, allelúia.Ant. Le Seigneur dit : faites pénitence, car le royaume des cieux est proche.
Preces
Prières litaniques.
Salvátor noster fecit nos regnum et sacerdótium, ut hóstias Deo acceptábiles offerámus. Grati ígitur eum invocémus:
Serva nos in tuo ministério, Dómine.
Christe, sacérdos ætérne, qui sanctum pópulo tuo sacerdótium concessísti,
concéde, ut spiritáles hóstias Deo acceptábiles iúgiter offerámus.
Spíritus tui fructus nobis largíre propítius,
patiéntiam, benignitátem et mansuetúdinem.
Da nobis te amáre, ut te, qui es cáritas, possideámus,
et bene ágere, ut per vitam étiam nostram te laudémus.
Quæ frátribus nostris sunt utília, nos quærere concéde,
ut salútem facílius consequántur.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Dirigátur, quæsumus, Dómine, in conspéctu tuo nostræ petitiónis orátio, ut ad magnum incarnatiónis Unigéniti tui mystérium nostræ vota servitútis illibáta puritáte pervéniant. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Que monte en Ta présence, nous T'en prions, Seigneur, notre prière qui T'implore, afin que les désirs de Tes serviteurs se portent dans une pureté sans faille vers le grand mystère de l'Incarnation de Ton fils unique. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Office de tierce du lundi 10 décembre 2018 -

Hebdomada II Adventus IIème semaine de l'Avent
Feria II Lundi
Ad Tertiam
Ad Tertiam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Nunc, Sancte, nobis, Spíritus,
Esprit très Saint, daigne en cette heure,
unum Patri cum Fílio,
uni au Père, uni au Fils,
dignáre promptus íngeri
descendre Toi-même sur nous
nostro refúsus péctori.
et Te répandre dans nos âmes.
 
Os, lingua, mens, sensus, vigor
Que notre coeur et notre bouche,
confessionem pérsonent,
que tout en nous dise la foi !
flamméscat igne cáritas,
Embrase-nous de charité ;
accéndat ardor próximos.
que ce feu brûle aussi nos proches !
 
Per te sciámus da Patrem,
Fais-nous connaître Dieu le Père,
noscámus atque Fílium,
fais-nous apprendre aussi le Fils
te utriúsque Spíritum
et croire en tout temps que Tu es
credámus omni témpore. Amen.
l'unique Esprit de l'Un et l’'Autre.
Ant. 1 Prophétæ prædicavérunt nasci Salvatórem de Vírgine María.Ant. 1 Les prophètes ont prédi la naissance du Sauveur de la Vierge Marie.
Psalmus 118 (119), 41-48
Psaume 118 (119), 41-48
VI (Vau)
VI (Vau)
Et véniat super me misericórdia tua, Dómine, * salutáre tuum secúndum elóquium tuum.Que vienne sur moi Ta miséricorde, Seigneur, et Ton salut, selon Ta parole !
Et respondébo exprobrántibus mihi verbum, * quia sperávi in sermónibus tuis.Et je pourrai répondre à celui qui m'outrage, car je me confie en Ta parole.
Et ne áuferas de ore meo verbum veritátis usquequáque, * quia in iudíciis tuis supersperávi.N'ôte pas entièrement de ma bouche la parole de vérité, car j'espère en tes préceptes.
Et custódiam legem tuam semper, * in sæculum et in sæculum sæculi.Je veux garder Ta loi constamment, toujours et à perpétuité.
Et ambulábo in latitúdine, * quia mandáta tua exquisívi.Je marcherai au large, car je recherche Tes ordonnances.
Et loquar de testimóniis tuis in conspéctu regum * et non confúndar.Je parlerai de Tes enseignements devant les rois, et je n'aurai point de honte.
Et delectábor in præcéptis tuis, * quæ diléxi.Je ferai mes délices de Tes commandements, car je les aime.
Et levábo manus meas ad præcépta tua, quæ diléxi; * et exercébor in iustificatiónibus tuis.J'élèverai mes mains vers Tes commandements que j'aime, et je méditerai Tes lois.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Prophétæ prædicavérunt nasci Salvatórem de Vírgine María.Ant. Les prophètes ont prédi la naissance du Sauveur de la Vierge Marie.
Ant. 2 Gábriel ángelus locútus est Maríæ, dicens: Ave, grátia plena; Dóminus tecum; benedícta tu inter mulíeres.Ant. 2 L'ange Gabriel s'adressa à Marie en disant : Salut, pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous ; vous êtes bénie entre les femmes.
Psalmus 39 (40)
Psaume 39 (40)
Gratiarum actio et auxilii petitio
Action de grâce et demande d’'aide
Hostiam et oblationem noluisti, corpus autem aptasti mihi (Hebr 10, 5).
Tu n'’as voulu ni sacrifice, ni offrande, mais Tu m’as formé un corps (Hebr 10, 5).
I
I
Exspéctans exspectávi Dóminum, * et inténdit mihi.J'ai mis dans le Seigneur toute mon espérance : Il s'est incliné vers moi,
Et exaudívit clamórem meum * et edúxit me de lacu misériæ et de luto fæcis;Il a écouté mes cris. II m'a retiré de la fosse de perdition, de la fange du bourbier ;
et státuit super petram pedes meos * et firmávit gressus meos.Il a dressé mes pieds sur le rocher, Il a affermi mes pas.
Et immísit in os meum cánticum novum, * carmen Deo nostro.Il a mis dans ma bouche un cantique nouveau, une louange à notre Dieu ;
Vidébunt multi et timébunt * et sperábunt in Dómino.beaucoup le voient, et ils révèrent le Seigneur, ils se confient en Lui.
Beátus vir, qui pósuit Dóminum spem suam * et non respéxit supérbos et declinántes in mendácium.Heureux l'homme qui a mis dans le Seigneur sa confiance, et qui ne se tourne pas vers les orgueilleux, et vers ceux que le mensonge égare !
Multa fecísti tu, Dómine Deus meus, mirabília tua, † et cogitatiónes tuas pro nobis: * non est qui símilis sit tibi.Tu as multiplié, Seigneur, mon Dieu, Tes merveilles et Tes desseins en notre faveur : nul n'est comparable à Toi.
Si nuntiáre et éloqui volúero, * multiplicabúntur super númerum.Je voudrais les publier et les proclamer ; ils surpassent tout récit.
Sacrifícium et oblatiónem noluísti, * aures autem fodísti mihi.Tu ne désires ni sacrifice ni oblation, Tu m'as percé les oreilles ;
Holocáustum et pro peccáto non postulásti, * tunc dixi: «Ecce vénio.Tu ne demandes ni holocauste ni victime expiatoire. Alors j'ai dit : " Voici que je viens,
In volúmine libri scriptum est de me. * Fácere voluntátem tuam,avec le rouleau du livre écrit pour moi. Je veux faire Ta volonté,
Deus meus, vólui; * et lex tua in præcórdiis meis».ô mon Dieu, et Ta loi est au fond de mon cœur. "
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Gábriel ángelus locútus est Maríæ, dicens: Ave, grátia plena; Dóminus tecum; benedícta tu inter mulíeres.Ant. L'ange Gabriel s'adressa à Marie en disant : Salut, pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous ; vous êtes bénie entre les femmes.
Ant. 3 María dixit: Qualis est ista salutátio? quia conturbáta est ánima mea, et quia paritúra sum Regem, qui claustrum virginitátis meæ non violábit.Ant. 3 Marie dit : quelle est cette salutation ? Mon âme est troublée, et parce que je suis enceinte du Roi, qui n'a pas brisé le sceau de ma virginité.
II
II
Annuntiávi iustítiam tuam in ecclésia magna; * ecce lábia mea non prohibébo, Dómine, tu scisti.J'annoncerai la justice dans une grande assemblée ; je ne fermerai pas mes lèvres, Seigneur, Tu le sais.
Iustítiam tuam non abscóndi in corde meo, * veritátem tuam et salutáre tuum dixi.Je ne tiendrai pas Ta justice cachée dans mon cœur ; je publierai Ta fidélité et Ton salut,
Non abscóndi misericórdiam tuam * et veritátem tuam ab ecclésia magna.je ne tairai pas Ta bonté et Ta vérité à la grande assemblée.
Tu autem, Dómine, ne prohíbeas miseratiónes tuas a me; * misericórdia tua et véritas tua semper suscípiant me,Toi, Seigneur, ne me ferme pas Tes miséricordes ; que Ta bonté et Ta vérité me gardent toujours !
quóniam circumdedérunt me mala, quorum non est númerus; comprehendérunt me iniquitátes meæ, * et non pótui vidére.Car des maux sans nombre m'environnent; mes iniquités m'ont saisi, et je ne puis voir ;
Multiplicátæ sunt super capíllos cápitis mei, * et cor meum derelíquit me.elles sont plus nombreuses que les cheveux de ma tête, et mon cœur m'abandonne.
Compláceat tibi, Dómine, ut éruas me; * Dómine, ad adiuvándum me festína.Qu'il Te plaise, Seigneur, de me délivrer ! Seigneur, hâte-toi de me secourir !
[Confundántur et revereántur simul, qui quaerunt ánimam meam, * ut áuferant eam.[Qu'ils soient confus et honteux tous ensemble, ceux qui cherchent mon âme pour la perdre !
Avertántur retrórsum et erubéscant, * qui volunt mihi mala.Qu'ils reculent et rougissent, ceux qui désirent ma ruine !
Obstupéscant propter confusiónem suam, * qui dicunt mihi: “Éuge, éuge.” ]Qu'ils soient dans la stupeur à cause de leur honte, ceux qui me disent : " Ah ! ah!" ]
Exsúltent et læténtur in te omnes quæréntes te * et dicant semper: «Magnificétur Dóminus», qui díligunt salutáre tuum.Qu'ils soient dans l'allégresse et se réjouissent en Toi, tous ceux qui Te cherchent ! Qu'ils disent sans cesse : Gloire au Seigneur, ceux qui aiment Ton salut !
Ego autem egénus et pauper sum; * Dóminus sollícitus est mei.Moi, je suis pauvre et indigent, mais le Seigneur prendra soin de moi.
Adiútor meus et liberátor meus tu es; * Deus meus, ne tardáveris.Tu es mon aide et mon libérateur : mon Dieu, ne tarde pas.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. María dixit: Qualis est ista salutátio? quia conturbáta est ánima mea, et quia paritúra sum Regem, qui claustrum virginitátis meæ non violábit.Ant. Marie dit : quelle est cette salutation ? Mon âme est troublée, et parce que je suis enceinte du Roi, qui n'a pas brisé le sceau de ma virginité.
Lectio brevis (Cf Is 10, 20-21)
Lecture brève (Cf Is 10, 20-21)
Et erit in die illa: resíduum Israel et qui effúgerint de domo Iacob inniténtur super Dóminum Sanctum Israel in veritáte. Relíquiæ reverténtur reliquiæ Iacob ad Deum fortem.Et il arrivera en ce jour-là ; Le reste d'Israël et les réchappés de la maison de Jacob s'appuieront sur le Seigneur, le Saint d'Israël, avec fidélité. Un reste reviendra, un reste de Jacob, vers le Dieu fort.
V/. Timébunt gentes nomen tuum, Dómine.
R/. Et omnes reges terræ glóriam tuam.
V/. Les nations craindront Ton nom Seigneur.
R/. Et tous les rois Ta gloire.
Orémus. Prions.
Deus, Pater óptime, qui labórem homínibus ita dedísti, ut mútua semper arte ad altióra profícerent, præsta, quæsumus, sic nos iúgiter operári, ut filiórum in te spíritu et fratérna in omnes caritáte vivámus. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu, Père très bon, Toi qui as confié la terre aux hommes pour qu'ils la gardent et la travaillent, pour qu'ils puissent progresser en s'entraidant, donne-nous de mener nos travaux avec un esprit filial envers Toi et un esprit fraternel envers tous. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Tertiam - psalmodia complementaria

A Tierce - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Prophétæ prædicavérunt nasci Salvatórem de Vírgine María.Ant. 1 Les prophètes ont prédi la naissance du Sauveur de la Vierge Marie.
Psalmus 119 (120)
Psaume 119 (120)
Desiderium pacis
Désir de paix
In tribulatione patientes, orationi instantes (Rom 12, 12).
Soyez patients dans l'affliction, assidus à la prière, (Rom 12, 12).
Ad Dóminum, cum tribulárer, clamávi, * et exaudívit me.Vers le Seigneur, dans ma détresse, j'ai crié, et Il m'a exaucé:
Dómine, líbera ánimam meam a lábiis mendácii, * a língua dolósa.« Seigneur, délivre mon âme de la lèvre de mensonge, de la langue astucieuse! »
Quid detur tibi aut quid apponátur tibi, * língua dolósa?Que te sera-t-il donné, quel sera ton profit, langue perfide?
Sagíttæ poténtis acútæ * cum carbónibus iuniperórum.Les flèches aiguës du Tout-puissant, avec les charbons ardents du genêt.
Heu mihi, quia peregrinátus sum in Mosoch, * habitávi ad tabernácula Cedar!Malheureux que je suis de séjourner dans Mések, d'habiter sous les tentes de Cédar !
Multum íncola fuit ánima mea * cum his, qui odérunt pacem.Trop longtemps j'ai demeuré avec ceux qui haïssent la paix.
Ego eram pacíficus; * cum loquébar, illi impugnábant me.Je suis un homme de paix et, quand je leur parle, ils sont pour la guerre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Gábriel ángelus locútus est Maríæ, dicens: Ave, grátia plena; Dóminus tecum; benedícta tu inter mulíeres.Ant. 2 L'ange Gabriel s'adressa à Marie en disant : Salut, pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous ; vous êtes bénie entre les femmes.
Psalmus 120 (121)
Psaume 120 (121)
Custos populi
Garde du peuple
Non esurient amplius, neque sitient amplius, neque cadet super illos sol neque ullus æstus (Ap 7, 16).
Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, la brûlure du soleil ne les accablera plus. (Ap 7, 16).
Levábo óculos meos in montes: * unde véniet auxílium mihi?Je lève les yeux vers les montagnes : d'où me viendra le secours?
Auxílium meum a Dómino, * qui fecit cælum et terram.Mon secours viendra du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Non dabit in commotiónem pedem tuum, * neque dormitábit, qui custódit te.Il ne permettra pas que ton pied trébuche; celui qui te garde ne sommeillera pas.
Ecce non dormitábit neque dórmiet, * qui custódit Israel.Non, il ne sommeille ni ne dort, celui qui garde Israël.
Dóminus custódit te, † Dóminus umbráculum tuum, * ad manum déxteram tuam.Le Seigneur est ton gardien, le Seigneur est ton abri, toujours à ta droite.
Per diem sol non percútiet te, * neque luna per noctem.Pendant le jour le soleil ne te frappera point, ni la lune pendant la nuit.
Dóminus custódiet te ab omni malo; * custódiet ánimam tuam Dóminus.Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ton âme.
Dóminus custódiet intróitum tuum et éxitum tuum * ex hoc nunc et usque in sæculumLe Seigneur gardera ton départ et ton arrivée, maintenant et à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Gábriel ángelus locútus est Maríæ, dicens: Ave, grátia plena; Dóminus tecum; benedícta tu inter mulíeres.Ant. 3 L'ange Gabriel s'adressa à Marie en disant : Salut, pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous ; vous êtes bénie entre les femmes.
Psalmus 121 (122)
Psaume 121 (122)
Civitas sancta Ierusalem
La cité sainte de Jérusalem
Accessistis ad Sion montem et civitatem Dei viventis, Ierusalem cælestem (Hebr 12, 22).
Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant qui est la Jérusalem céleste (Hebr 12, 22).
Lætátus sum in eo quod dixérunt mihi: * «In domum Dómini íbimus» .J'ai été dans la joie quand on m'a dit: « Allons à la maison du Seigneur »
Stantes iam sunt pedes nostri * in portis tuis, Ierúsalem.Enfin nos pieds s'arrêtent à tes portes, Jérusalem.
Ierúsalem, quæ ædificáta est ut cívitas, * sibi compácta in idípsum.Jérusalem, tu es bâtie comme une ville où tout se tient ensemble.
Illuc enim ascendérunt tribus, tribus Dómini, * testimónium Israel, ad confiténdum nómini Dómini.Là montent les tribus, les tribus du Seigneur, selon la loi d'Israël, pour louer le nom du Seigneur.
Quia illic sedérunt sedes ad iudícium, *sedes domus David.Là sont établis des sièges pour le jugement, les sièges de la maison de David.
Rogáte, quæ ad pacem sunt Ierúsalem: * «Secúri sint diligéntes te!Faites des voeux pour Jérusalem: « Qu'ils soient en sûreté ceux qui t'aiment !
Fiat pax in muris tuis, * et secúritas in túrribus tuis! ».Que la paix règne dans tes murs, la prospérité dans tes palais ! »
Propter fratres meos et próximos meos * loquar: «Pax in te! ».A cause de mes frères et de mes amis, je dis : «Paix sur toi ! ».
Propter domum Dómini Dei nostri * exquíram bona tibi.A cause de la maison du Seigneur, notre Dieu, je désire pour toi le bonheur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Messe du lundi 10 décembre 2018 -

Hebdomada II Adventus IIème semaine de l'Avent
Feria II Lundi


Introitus Introït
Isai. 30, 30
PÓPULUS Sion, ecce Dóminus véniet ad salvándas gentes: et audítam fáciet Dóminus glóriam vocis suae in laetítia cordis vestri. Ps. 79, 2 Qui regis Israël, inténde: qui dedúcis, velut ovem, Ioseph. Peuple de Sion, voici le Seigneur qui vient pour sauver les nations ; et le Seigneur fera entendre Sa voix pleine de majesté, et votre cœur sera dans la joie. Ps. Écoute-nous, ô Toi qui gouvernes Israël, qui conduis Joseph comme une brebis!
OrémusPrions
Collecta
Collecte
Dirigátur, quæsumus, Dómine, in conspéctu tuo nostræ petitiónis orátio, ut ad magnum incarnatiónis Unigéniti tui mystérium nostræ vota servitútis illibáta puritáte pervéniant. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Que monte en Ta présence, nous T'en prions, Seigneur, notre prière qui T'implore, afin que les désirs de Tes serviteurs se portent dans une pureté sans faille vers le grand mystère de l'Incarnation de Ton fils unique. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Isaias (35,1-10)
Laeténtur desérta et ínvia, et exsúltet solitúdo et flóreat quasi lílium. Gérminet et exsúltet laetabúnda et laudans. Glória Líbani data est ei, decor Carméli et Saron; ipsi vidébunt glóriam Dómini, maiestátem Dei nostri. Confortáte manus dissolútas et génua debília roboráte. Dícite pusillánimis: “Confortámini, nolíte timére! Ecce Deus vester, últio véniet, retribútio Dei; ipse véniet et salvábit vos.” Tunc aperiéntur óculi caecórum, et aures surdórum patébunt. Tunc sáliet sicut cervus claudus, et exsultábit lingua mutórum, quia erúmpent in desérto aquae, et torréntes in solitúdine. Et terra árida erit in stagnum, et sítiens in fontes aquárum; in cubílibus, in quibus dracónes habitábant, erit locus cálami et iúnci. Et erit ibi sémita et via; et via sancta vocábitur: non transíbit per eam pollútus; et erit eis dirécta via, ita ut stulti non errent per eam. Non erit ibi leo, et rapax béstia non ascéndet per eam nec inveniétur ibi; et ambulábunt, qui liberáti fúerint, et redémpti a Dómino reverténtur. Et vénient in Sion cum laude, et laetítia sempitérna super caput eórum: gáudium et laetítiam obtinébunt, et fúgiet maeror et gémitus.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 49, 2-3 et 5
R/. Ex Sion spécies decóris eius: Deus maniféste véniet. V/. Congregáte illi sanctos eius, qui ordinavérunt testaméntum eius super sacrifícia. R/. C'est de Sion que va briller l'éclat de Sa beauté : Il va paraître au grand jour, notre Dieu. V/. Rassemblez autour de Lui Ses Saints, tous ceux qui ont contracté avec Lui une alliance scellée par le sacrifice.
Allelúia. Allelúia.
Ps. 121, 1
R/. Allelúia. V/. Laetátus sum in his, quae dicta sunt mihi: in domum Dómini íbimus. R/. Alléluia. V/. J'ai été joyeux quand on m'a dit : nous irons dans la maison du Seigneur.
Evangelium Evangile
Luc (5,17-26)
In una diérum, et ipse erat docens, et erant pharisǽi sedéntes et legis doctóres, qui vénerant ex omni castéllo Galilǽae et Iudǽae et Ierusálem; et virtus Dómini erat ei ad sanándum. Et ecce viri portántes in lecto hóminem, qui erat paralýticus, et quaerébant eum inférre et pónere ante eum. Et non inveniéntes qua parte illum inférrent prae turba, ascendérunt supra tectum et per tégulas summisérunt illum cum léctulo in médium ante Iésum. Quorum fidem ut vidit, dixit: “Hómo, remittúntur tibi peccáta tua.” Et coepérunt cogitáre scribae et pharisǽi dicéntes: “Quis est hic, qui lóquitur blasphémias? Quis potest dimíttere peccáta nisi solus Deus?” Ut cognóvit autem Iésus cogitatiónes eórum, respóndens dixit ad illos: “Quid cogitátis in córdibus vestris? Quid est facílius, dícere: ‘Dimittúntur tibi peccáta tua’, an dícere: ‘Súrge et ámbula’? Ut autem sciátis quia Fílius hóminis potestátem habet in terra dimíttere peccáta – ait paralýtico – : Tibi dico: Surge, tolle léctulum tuum et vade in domum tuam.” Et conféstim surgens coram illis tulit, in quo iacébat, et ábiit in domum suam magníficans Deum. Et stupor apprehéndit omnes, et magnificábant Deum; et repléti sunt timóre dicéntes: “Vídimus mirabília hódie.”
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Isai. 35, 4
Confortámini, et iam nolíte timére: ecce enim Deus noster retríbuet iudícium: ipse véniet, et salvos nos fáciet. Prenez courage et ne craignez pas ; voici votre Dieu qui apporte(ra) la justice ; lui-même viendra, et Il vous sauvera.
Communio Communion
Isai. 35, 4
Dícite: Pusillánimes, confortámini, et nolíte timére: ecce Deus noster véniet, et salvábit nos. Dites à mon peuple : vous qui avez le cœur abattu, prenez courage et ne craignez point : voici notre Dieu qui vient, et Il nous sauvera.

Modifications aux messes lues :

Office de sexte du lundi 10 décembre 2018 -

Hebdomada II Adventus IIème semaine de l'Avent
Feria II Lundi
Ad Sextam
Ad Sextam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Rector potens, verax Deus,
Maître puissant, Dieu Vérité,
qui témperas rerum vices,
Tu règles la marche du temps,
splendóre mane ínstruis
Tu formes l’'aube en sa clarté,
et ígnibus merídiem.
au midi Tu donnes ses flammes.
  
Exstíngue flammas lítium,
Éteins le feu des dissensions,
aufer calórem nóxium,
calme la fièvre du péché,
confer salútem córporum
apporte à nos corps la santé
verámque pacem córdium.
à nos cœurs, la paix véritable.
  
Praesta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi, le Fils égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l’'Esprit consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
régnant pour les siècles des siècles.
Ant. 1 Prophétæ prædicavérunt nasci Salvatórem de Vírgine María.Ant. 1 Les prophètes ont prédi la naissance du Sauveur de la Vierge Marie.
Psalmus 118 (119), 41-48
Psaume 118 (119), 41-48
VI (Vau)
VI (Vau)
Et véniat super me misericórdia tua, Dómine, * salutáre tuum secúndum elóquium tuum.Que vienne sur moi Ta miséricorde, Seigneur, et Ton salut, selon Ta parole !
Et respondébo exprobrántibus mihi verbum, * quia sperávi in sermónibus tuis.Et je pourrai répondre à celui qui m'outrage, car je me confie en Ta parole.
Et ne áuferas de ore meo verbum veritátis usquequáque, * quia in iudíciis tuis supersperávi.N'ôte pas entièrement de ma bouche la parole de vérité, car j'espère en tes préceptes.
Et custódiam legem tuam semper, * in sæculum et in sæculum sæculi.Je veux garder Ta loi constamment, toujours et à perpétuité.
Et ambulábo in latitúdine, * quia mandáta tua exquisívi.Je marcherai au large, car je recherche Tes ordonnances.
Et loquar de testimóniis tuis in conspéctu regum * et non confúndar.Je parlerai de Tes enseignements devant les rois, et je n'aurai point de honte.
Et delectábor in præcéptis tuis, * quæ diléxi.Je ferai mes délices de Tes commandements, car je les aime.
Et levábo manus meas ad præcépta tua, quæ diléxi; * et exercébor in iustificatiónibus tuis.J'élèverai mes mains vers Tes commandements que j'aime, et je méditerai Tes lois.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Prophétæ prædicavérunt nasci Salvatórem de Vírgine María.Ant. Les prophètes ont prédi la naissance du Sauveur de la Vierge Marie.
Ant. 2 Gábriel ángelus locútus est Maríæ, dicens: Ave, grátia plena; Dóminus tecum; benedícta tu inter mulíeres.Ant. 2 L'ange Gabriel s'adressa à Marie en disant : Salut, pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous ; vous êtes bénie entre les femmes.
Psalmus 39 (40)
Psaume 39 (40)
Gratiarum actio et auxilii petitio
Action de grâce et demande d’'aide
Hostiam et oblationem noluisti, corpus autem aptasti mihi (Hebr 10, 5).
Tu n'’as voulu ni sacrifice, ni offrande, mais Tu m’as formé un corps (Hebr 10, 5).
I
I
Exspéctans exspectávi Dóminum, * et inténdit mihi.J'ai mis dans le Seigneur toute mon espérance : Il s'est incliné vers moi,
Et exaudívit clamórem meum * et edúxit me de lacu misériæ et de luto fæcis;Il a écouté mes cris. II m'a retiré de la fosse de perdition, de la fange du bourbier ;
et státuit super petram pedes meos * et firmávit gressus meos.Il a dressé mes pieds sur le rocher, Il a affermi mes pas.
Et immísit in os meum cánticum novum, * carmen Deo nostro.Il a mis dans ma bouche un cantique nouveau, une louange à notre Dieu ;
Vidébunt multi et timébunt * et sperábunt in Dómino.beaucoup le voient, et ils révèrent le Seigneur, ils se confient en Lui.
Beátus vir, qui pósuit Dóminum spem suam * et non respéxit supérbos et declinántes in mendácium.Heureux l'homme qui a mis dans le Seigneur sa confiance, et qui ne se tourne pas vers les orgueilleux, et vers ceux que le mensonge égare !
Multa fecísti tu, Dómine Deus meus, mirabília tua, † et cogitatiónes tuas pro nobis: * non est qui símilis sit tibi.Tu as multiplié, Seigneur, mon Dieu, Tes merveilles et Tes desseins en notre faveur : nul n'est comparable à Toi.
Si nuntiáre et éloqui volúero, * multiplicabúntur super númerum.Je voudrais les publier et les proclamer ; ils surpassent tout récit.
Sacrifícium et oblatiónem noluísti, * aures autem fodísti mihi.Tu ne désires ni sacrifice ni oblation, Tu m'as percé les oreilles ;
Holocáustum et pro peccáto non postulásti, * tunc dixi: «Ecce vénio.Tu ne demandes ni holocauste ni victime expiatoire. Alors j'ai dit : " Voici que je viens,
In volúmine libri scriptum est de me. * Fácere voluntátem tuam,avec le rouleau du livre écrit pour moi. Je veux faire Ta volonté,
Deus meus, vólui; * et lex tua in præcórdiis meis».ô mon Dieu, et Ta loi est au fond de mon cœur. "
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Gábriel ángelus locútus est Maríæ, dicens: Ave, grátia plena; Dóminus tecum; benedícta tu inter mulíeres.Ant. L'ange Gabriel s'adressa à Marie en disant : Salut, pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous ; vous êtes bénie entre les femmes.
Ant. 3 María dixit: Qualis est ista salutátio? quia conturbáta est ánima mea, et quia paritúra sum Regem, qui claustrum virginitátis meæ non violábit.Ant. 3 Marie dit : quelle est cette salutation ? Mon âme est troublée, et parce que je suis enceinte du Roi, qui n'a pas brisé le sceau de ma virginité.
II
II
Annuntiávi iustítiam tuam in ecclésia magna; * ecce lábia mea non prohibébo, Dómine, tu scisti.J'annoncerai la justice dans une grande assemblée ; je ne fermerai pas mes lèvres, Seigneur, Tu le sais.
Iustítiam tuam non abscóndi in corde meo, * veritátem tuam et salutáre tuum dixi.Je ne tiendrai pas Ta justice cachée dans mon cœur ; je publierai Ta fidélité et Ton salut,
Non abscóndi misericórdiam tuam * et veritátem tuam ab ecclésia magna.je ne tairai pas Ta bonté et Ta vérité à la grande assemblée.
Tu autem, Dómine, ne prohíbeas miseratiónes tuas a me; * misericórdia tua et véritas tua semper suscípiant me,Toi, Seigneur, ne me ferme pas Tes miséricordes ; que Ta bonté et Ta vérité me gardent toujours !
quóniam circumdedérunt me mala, quorum non est númerus; comprehendérunt me iniquitátes meæ, * et non pótui vidére.Car des maux sans nombre m'environnent; mes iniquités m'ont saisi, et je ne puis voir ;
Multiplicátæ sunt super capíllos cápitis mei, * et cor meum derelíquit me.elles sont plus nombreuses que les cheveux de ma tête, et mon cœur m'abandonne.
Compláceat tibi, Dómine, ut éruas me; * Dómine, ad adiuvándum me festína.Qu'il Te plaise, Seigneur, de me délivrer ! Seigneur, hâte-toi de me secourir !
[Confundántur et revereántur simul, qui quaerunt ánimam meam, * ut áuferant eam.[Qu'ils soient confus et honteux tous ensemble, ceux qui cherchent mon âme pour la perdre !
Avertántur retrórsum et erubéscant, * qui volunt mihi mala.Qu'ils reculent et rougissent, ceux qui désirent ma ruine !
Obstupéscant propter confusiónem suam, * qui dicunt mihi: “Éuge, éuge.” ]Qu'ils soient dans la stupeur à cause de leur honte, ceux qui me disent : " Ah ! ah!" ]
Exsúltent et læténtur in te omnes quæréntes te * et dicant semper: «Magnificétur Dóminus», qui díligunt salutáre tuum.Qu'ils soient dans l'allégresse et se réjouissent en Toi, tous ceux qui Te cherchent ! Qu'ils disent sans cesse : Gloire au Seigneur, ceux qui aiment Ton salut !
Ego autem egénus et pauper sum; * Dóminus sollícitus est mei.Moi, je suis pauvre et indigent, mais le Seigneur prendra soin de moi.
Adiútor meus et liberátor meus tu es; * Deus meus, ne tardáveris.Tu es mon aide et mon libérateur : mon Dieu, ne tarde pas.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. María dixit: Qualis est ista salutátio? quia conturbáta est ánima mea, et quia paritúra sum Regem, qui claustrum virginitátis meæ non violábit.Ant. Marie dit : quelle est cette salutation ? Mon âme est troublée, et parce que je suis enceinte du Roi, qui n'a pas brisé le sceau de ma virginité.
Lectio brevis (Cf. Is 10, 24. 27)
Lecture brève (Cf. Is 10, 24. 27)
Hæc dicit Dóminus Deus exercítuum: Noli timére, pópulus meus habitátor Sion. In die illa auferétur onus de úmero tuo et iugum de collo tuo.Voici ce que dit le Seigneur des armées : "Ne crains rien, ô mon peuple, qui habite Sion. En ce jour-là: Le fardeau d'Assur sera ôté de ton épaule; et son joug de dessus ton cou.
V/. Meménto nostri, Dómine, in beneplácito pópuli tui.
R/. Vísita nos in salutári tuo.
V/. Souviens-Toi de nous, Seigneur, dans Tes largesses pour Ton peuples.
R/. Visite-nous dans Ton Salut.
Orémus. Prions.
Deus, qui messis ac víneæ dóminus es et custos, quique offícia tríbuis et iusta stipéndia meritórum, fac nos diéi pondus ita portáre, ut nihil umquam de tuis plácitis conquerámur. Per Christum Dóminum nostrum.Maître de la vigne et de la moisson, Toi qui répartis les tâches et donnes le vrai salaire, aide-nous à porter le poids du jour sans murmurer contre Ta volonté. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Sextam - psalmodia complementaria

A Sexte - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Prophétæ prædicavérunt nasci Salvatórem de Vírgine María.Ant. 1 Les prophètes ont prédi la naissance du Sauveur de la Vierge Marie.
Psalmus 122 (123)
Psaume 122 (123)
Dominus fiducia populi
Le Seigneur, confiance du peuple
Duo cæci... clamaverunt: «Domine, miserere nostri, Fili David» (Mt 20, 30).
Deux aveugles… crièrent « Seigneur, aie pitié de nous, Fils de David » (Mt 20, 30).
Ad te levávi óculos meos, * qui hábitas in cælis.J'élève mes yeux vers Toi, ô toi qui siège dans les cieux!
Ecce sicut óculi servórum ad manus dominórum suórum, * sicut óculi ancíllæ ad manus dóminæ suæ,Comme l'oeil du serviteur est fixé sur la main de son maître, et l'oeil de la servante sur la main de sa maîtresse,
ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, * donec misereátur nostri.ainsi nos yeux sont fixés sur le Seigneur, notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri, * quia multum repléti sumus despectióne;Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous n'avons été que trop rassasiés d'opprobres.
quia multum repléta est ánima nostra * derisióne abundántium et despectióne superbórum.Notre âme n'a été que trop rassasiée de la moquerie des superbes, du mépris des orgueilleux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Gábriel ángelus locútus est Maríæ, dicens: Ave, grátia plena; Dóminus tecum; benedícta tu inter mulíeres.Ant. 2 L'ange Gabriel s'adressa à Marie en disant : Salut, pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous ; vous êtes bénie entre les femmes.
Psalmus 123 (124)
Psaume 123 (124)
Adiutorium nostrum in nomine Domini
Notre secours est dans le nom du Seigneur
Dixit Dominus Paulo: «Noli timere ... quia ego sum tecum» (Act 18, 9-10).
Le Seigneur dit à Paul : «ne crains pas ... Je suis avec toi» (Act 18, 9-10).
Nisi quia Dóminus erat in nobis, dicat nunc Israel, † nisi quia Dóminus erat in nobis, * cum exsúrgerent hómines in nos:Si le Seigneur n'eût été pour nous, qu'Israël le proclame, si le Seigneur n'eût été pour nous, quand les hommes se sont élevés contre nous.
forte vivos deglutíssent nos, * cum irascerétur furor eórum in nos.Ils nous auraient dévorés tout vivants, quand leur colère s'est allumée contre nous.
Fórsitan aqua absorbuísset nos, † torrens pertransísset ánimam nostram * fórsitan pertransíssent ánimam nostram aquæ intumescéntes.Les eaux nous auraient engloutis, le torrent eût passé sur notre âme; sur notre âme auraient passé les eaux impétueuses.
Benedíctus Dóminus; * qui non dedit nos in direptiónem déntibus eórum.Béni soit le Seigneur, qui ne nous a pas livrés à leurs dents.
Anima nostra sicut passer erépta est * de láqueo venántium:Notre âme, comme le passereau, s'est échappée du filet de l'oiseleur :
láqueus contrítus est, * et nos erépti sumus.le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Adiutórium nostrum in nómine Dómini, * qui fecit cælum et terram.Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 María dixit: Qualis est ista salutátio? quia conturbáta est ánima mea, et quia paritúra sum Regem, qui claustrum virginitátis meæ non violábit.Ant. 3 Marie dit : quelle est cette salutation ? Mon âme est troublée, et parce que je suis enceinte du Roi, qui n'a pas brisé le sceau de ma virginité.
Psalmus 124 (125)
Psaume 124 (125)
Dominus custos populi sui
Le Seigneur prend soin de son peuple
Pax super Israel Dei (Gal 6, 16).
La paix de Dieu sur Israël (Gal 6, 16).
Qui confídunt in Dómino sicut mons Sion: * non commovébitur, in ætérnum manet.Ceux qui se confient dans le Seigneur sont comme la montagne de Sion: elle ne chancelle point, elle est établie pour toujours.
Ierúsalem, montes in circúitu eius, † et Dóminus in circúitu pópuli sui * ex hoc nunc et usque in sæculum.Jérusalem a autour d'elle une ceinture de montagnes: ainsi le Seigneur entoure Son peuple, dès maintenant et à jamais.
Quia non requiéscet virga iniquitátis super sortem iustórum, * ut non exténdant iusti ad iniquitátem manus suas.Le sceptre des méchants ne restera pas sur l'héritage des justes, afin que les justes ne portent pas aussi leurs mains vers l'iniquité.
Bénefac, Dómine, bonis * et rectis corde.Seigneur, répands Tes bontés sur les bons, et sur ceux qui ont le coeur droit.
Declinántes autem per vias pravas † addúcet Dóminus cum operántibus iniquitátem. * Pax super Israel!Mais sur ceux qui se détournent en des voies tortueuses, que le Seigneur les abandonne avec ceux qui font le mal. Paix sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Office de none du lundi 10 décembre 2018 -

Hebdomada II Adventus IIème semaine de l'Avent
Feria II Lundi
Ad Nonam
Ad Nonam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Rerum, Deus, tenax vigor,
Dieu fort, soutien de l'’univers,
immótus in te pérmanens,
qui est en Toi sans changement,
lucis diúrnae témpora
Tu fixes dans leur succession
succéssibus detérminans,
les temps que le soleil mesure.
  
Largíre clarum véspere,
Donne-nous un soir lumineux
quo vita numquam décidat,
où la vie ne décline pas,
sed praémium mortis sacrae
où, pour le fruit de la Sainte Mort,
perénnis instet glória.
resplendira toujours la gloire.
  
Praesta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi, le Fils égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l'’Esprit consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
régnant pour les siècles des siècles.
Ant. 1 Prophétæ prædicavérunt nasci Salvatórem de Vírgine María.Ant. 1 Les prophètes ont prédi la naissance du Sauveur de la Vierge Marie.
Psalmus 118 (119), 41-48
Psaume 118 (119), 41-48
VI (Vau)
VI (Vau)
Et véniat super me misericórdia tua, Dómine, * salutáre tuum secúndum elóquium tuum.Que vienne sur moi Ta miséricorde, Seigneur, et Ton salut, selon Ta parole !
Et respondébo exprobrántibus mihi verbum, * quia sperávi in sermónibus tuis.Et je pourrai répondre à celui qui m'outrage, car je me confie en Ta parole.
Et ne áuferas de ore meo verbum veritátis usquequáque, * quia in iudíciis tuis supersperávi.N'ôte pas entièrement de ma bouche la parole de vérité, car j'espère en tes préceptes.
Et custódiam legem tuam semper, * in sæculum et in sæculum sæculi.Je veux garder Ta loi constamment, toujours et à perpétuité.
Et ambulábo in latitúdine, * quia mandáta tua exquisívi.Je marcherai au large, car je recherche Tes ordonnances.
Et loquar de testimóniis tuis in conspéctu regum * et non confúndar.Je parlerai de Tes enseignements devant les rois, et je n'aurai point de honte.
Et delectábor in præcéptis tuis, * quæ diléxi.Je ferai mes délices de Tes commandements, car je les aime.
Et levábo manus meas ad præcépta tua, quæ diléxi; * et exercébor in iustificatiónibus tuis.J'élèverai mes mains vers Tes commandements que j'aime, et je méditerai Tes lois.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Prophétæ prædicavérunt nasci Salvatórem de Vírgine María.Ant. Les prophètes ont prédi la naissance du Sauveur de la Vierge Marie.
Ant. 2 Gábriel ángelus locútus est Maríæ, dicens: Ave, grátia plena; Dóminus tecum; benedícta tu inter mulíeres.Ant. 2 L'ange Gabriel s'adressa à Marie en disant : Salut, pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous ; vous êtes bénie entre les femmes.
Psalmus 39 (40)
Psaume 39 (40)
Gratiarum actio et auxilii petitio
Action de grâce et demande d’'aide
Hostiam et oblationem noluisti, corpus autem aptasti mihi (Hebr 10, 5).
Tu n'’as voulu ni sacrifice, ni offrande, mais Tu m’as formé un corps (Hebr 10, 5).
I
I
Exspéctans exspectávi Dóminum, * et inténdit mihi.J'ai mis dans le Seigneur toute mon espérance : Il s'est incliné vers moi,
Et exaudívit clamórem meum * et edúxit me de lacu misériæ et de luto fæcis;Il a écouté mes cris. II m'a retiré de la fosse de perdition, de la fange du bourbier ;
et státuit super petram pedes meos * et firmávit gressus meos.Il a dressé mes pieds sur le rocher, Il a affermi mes pas.
Et immísit in os meum cánticum novum, * carmen Deo nostro.Il a mis dans ma bouche un cantique nouveau, une louange à notre Dieu ;
Vidébunt multi et timébunt * et sperábunt in Dómino.beaucoup le voient, et ils révèrent le Seigneur, ils se confient en Lui.
Beátus vir, qui pósuit Dóminum spem suam * et non respéxit supérbos et declinántes in mendácium.Heureux l'homme qui a mis dans le Seigneur sa confiance, et qui ne se tourne pas vers les orgueilleux, et vers ceux que le mensonge égare !
Multa fecísti tu, Dómine Deus meus, mirabília tua, † et cogitatiónes tuas pro nobis: * non est qui símilis sit tibi.Tu as multiplié, Seigneur, mon Dieu, Tes merveilles et Tes desseins en notre faveur : nul n'est comparable à Toi.
Si nuntiáre et éloqui volúero, * multiplicabúntur super númerum.Je voudrais les publier et les proclamer ; ils surpassent tout récit.
Sacrifícium et oblatiónem noluísti, * aures autem fodísti mihi.Tu ne désires ni sacrifice ni oblation, Tu m'as percé les oreilles ;
Holocáustum et pro peccáto non postulásti, * tunc dixi: «Ecce vénio.Tu ne demandes ni holocauste ni victime expiatoire. Alors j'ai dit : " Voici que je viens,
In volúmine libri scriptum est de me. * Fácere voluntátem tuam,avec le rouleau du livre écrit pour moi. Je veux faire Ta volonté,
Deus meus, vólui; * et lex tua in præcórdiis meis».ô mon Dieu, et Ta loi est au fond de mon cœur. "
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Gábriel ángelus locútus est Maríæ, dicens: Ave, grátia plena; Dóminus tecum; benedícta tu inter mulíeres.Ant. L'ange Gabriel s'adressa à Marie en disant : Salut, pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous ; vous êtes bénie entre les femmes.
Ant. 3 María dixit: Qualis est ista salutátio? quia conturbáta est ánima mea, et quia paritúra sum Regem, qui claustrum virginitátis meæ non violábit.Ant. 3 Marie dit : quelle est cette salutation ? Mon âme est troublée, et parce que je suis enceinte du Roi, qui n'a pas brisé le sceau de ma virginité.
II
II
Annuntiávi iustítiam tuam in ecclésia magna; * ecce lábia mea non prohibébo, Dómine, tu scisti.J'annoncerai la justice dans une grande assemblée ; je ne fermerai pas mes lèvres, Seigneur, Tu le sais.
Iustítiam tuam non abscóndi in corde meo, * veritátem tuam et salutáre tuum dixi.Je ne tiendrai pas Ta justice cachée dans mon cœur ; je publierai Ta fidélité et Ton salut,
Non abscóndi misericórdiam tuam * et veritátem tuam ab ecclésia magna.je ne tairai pas Ta bonté et Ta vérité à la grande assemblée.
Tu autem, Dómine, ne prohíbeas miseratiónes tuas a me; * misericórdia tua et véritas tua semper suscípiant me,Toi, Seigneur, ne me ferme pas Tes miséricordes ; que Ta bonté et Ta vérité me gardent toujours !
quóniam circumdedérunt me mala, quorum non est númerus; comprehendérunt me iniquitátes meæ, * et non pótui vidére.Car des maux sans nombre m'environnent; mes iniquités m'ont saisi, et je ne puis voir ;
Multiplicátæ sunt super capíllos cápitis mei, * et cor meum derelíquit me.elles sont plus nombreuses que les cheveux de ma tête, et mon cœur m'abandonne.
Compláceat tibi, Dómine, ut éruas me; * Dómine, ad adiuvándum me festína.Qu'il Te plaise, Seigneur, de me délivrer ! Seigneur, hâte-toi de me secourir !
[Confundántur et revereántur simul, qui quaerunt ánimam meam, * ut áuferant eam.[Qu'ils soient confus et honteux tous ensemble, ceux qui cherchent mon âme pour la perdre !
Avertántur retrórsum et erubéscant, * qui volunt mihi mala.Qu'ils reculent et rougissent, ceux qui désirent ma ruine !
Obstupéscant propter confusiónem suam, * qui dicunt mihi: “Éuge, éuge.” ]Qu'ils soient dans la stupeur à cause de leur honte, ceux qui me disent : " Ah ! ah!" ]
Exsúltent et læténtur in te omnes quæréntes te * et dicant semper: «Magnificétur Dóminus», qui díligunt salutáre tuum.Qu'ils soient dans l'allégresse et se réjouissent en Toi, tous ceux qui Te cherchent ! Qu'ils disent sans cesse : Gloire au Seigneur, ceux qui aiment Ton salut !
Ego autem egénus et pauper sum; * Dóminus sollícitus est mei.Moi, je suis pauvre et indigent, mais le Seigneur prendra soin de moi.
Adiútor meus et liberátor meus tu es; * Deus meus, ne tardáveris.Tu es mon aide et mon libérateur : mon Dieu, ne tarde pas.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. María dixit: Qualis est ista salutátio? quia conturbáta est ánima mea, et quia paritúra sum Regem, qui claustrum virginitátis meæ non violábit.Ant. Marie dit : quelle est cette salutation ? Mon âme est troublée, et parce que je suis enceinte du Roi, qui n'a pas brisé le sceau de ma virginité.
Lectio brevis (Cf. Is 13, 22-14, 1)
Lecture brève (Cf. Is 13, 22-14, 1)
Prope est ut véniat tempus eius, et dies eius non elongabúntur. Miserébitur enim Dóminus Iacob, et Israel salvábitur.Son temps est proche, et ses jours ne seront pas prolongés. Car le Seigneur aura pitié de Jacob, et il choisira encore Israël 
V/. Veni, Dómine, et noli tardáre.
R/. Reláxa facínora plebi tuæ.
V/. Viens Seigneur, ne tarde pas. R/. Efface les délits de Ton peuple.
Orémus. Prions.
Deus, qui nos ádvocas illa hora, qua ad templum ascendébant Apóstoli, præsta, ut orátio, quam in nómine Iesu sincéra tibi mente persólvimus, ómnibus nomen illud invocántibus salútem eius váleat impetráre. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu qui nous invites en cette heure à nous réunir près de Toi comme les Apôtres qui montaient au Temple, nous Te demandons que notre prière faite au nom de Jésus appelle Ton salut sur tous ceux qui invoquent Son nom. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Nonam - psalmodia complementaria

A None - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Prophétæ prædicavérunt nasci Salvatórem de Vírgine María.Ant. 1 Les prophètes ont prédi la naissance du Sauveur de la Vierge Marie.
Psalmus 125 (126)
Psaume 125 (126)
Gaudium et spes in Deo
Joie et espoir dans le Seigneur
Sicuti socii passionum estis, sic eritis et consolationis (2 Cor 1, 7).
Comme vous avez part aux souffrances, vous avez aussi part à la consolation (2 Cor 1, 7).
In converténdo Dóminus captivitátem Sion, * facti sumus quasi somniántes.Quand le Seigneur ramena les captifs de Sion, nous étions presque en rêve.
Tunc replétum est gáudio os nostrum, * et língua nostra exsultatióne.Alors notre bouche fut remplie de chants de joie, et notre langue de cris d'allégresse.
Tunc dicébant inter gentes: * «Magnificávit Dóminus fácere cum eis».Alors on disait parmi les nations: « Le Seigneur a fait de grandes choses pour eux. »
Magnificávit Dóminus fácere nobíscum; * facti sumus lætántes.Le Seigneur a fait pour nous de grandes choses; nous en avons été remplis de joie.
Convérte, Dómine, captivitátem nostram, * sicut torréntes in austro.Ramène, Seigneur, nos captifs, comme un torrent dans le pays du midi.
Qui séminant in lácrimis, * in exsultatióne metent.Ceux qui sèment dans les larmes * moissonneront dans l'allégresse.
Eúntes ibant et flebant * semen spargéndum portántes;Ils allaient et venaient en pleurant, tandis qu'ils jetaient leurs semences :
veniéntes autem vénient in exsultatióne * portántes manípulos suos.ils reviendront avec allégresse, chargés de leurs gerbes.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Gábriel ángelus locútus est Maríæ, dicens: Ave, grátia plena; Dóminus tecum; benedícta tu inter mulíeres.Ant. 2 L'ange Gabriel s'adressa à Marie en disant : Salut, pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous ; vous êtes bénie entre les femmes.
Psalmus 126 (127)
Psaume 126 (127)
Vanus labor sine Domino
Sans le Seigneur, le travail est vain
Dei ædificatio estis (1 Cor 3, 9).
En Dieu, vous êtes édifiés (1 Cor 3, 9).
Nisi Dóminus ædificáverit domum, * in vanum labórant, qui ædíficant eam.Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, en vain travaillent ceux qui la bâtissent.
Nisi Dóminus custodíerit civitátem, * frustra vígilat, qui custódit eam.Si le Seigneur ne garde pas la cité, en vain la sentinelle veille à ses portes.
Vanum est vobis ante lucem súrgere † et sero quiéscere, qui manducátis panem labóris, * quia dabit diléctis suis somnum.C'est en vain que vous vous levez avant le jour, et que vous retardez votre repos, mangeant le pain de la douleur : il en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil.
Ecce heréditas Dómini fílii, * merces fructus ventris.Voici, c'est un héritage du Seigneur, que les enfants, une récompense, que les fruits d'un sein fécond.
Sicut sagíttæ in manu poténtis, * ita fílii iuventútis.Comme les flèches dans la main d'un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse.
Beátus vir, qui implévit pháretram suam ex ipsis: * non confudétur, cum loquétur inimícis suis in porta.Heureux l'homme qui en a rempli son carquois. Ils ne rougiront pas quand ils répondront aux ennemis, à la porte de la ville.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 María dixit: Qualis est ista salutátio? quia conturbáta est ánima mea, et quia paritúra sum Regem, qui claustrum virginitátis meæ non violábit.Ant. 3 Marie dit : quelle est cette salutation ? Mon âme est troublée, et parce que je suis enceinte du Roi, qui n'a pas brisé le sceau de ma virginité.
Psalmus 127 (128)
Psaume 127 (128)
Pax domestica in Domino
Paix domestique dans le Seigneur
«Benedicat te Dominus ex Sion», id est: ex Ecclesia sua (Arnobius).
«Que le Seigneur te bénisse de Sion », c’est à dire : de son Eglise (Arnobius).
Beátus omnis, qui timet Dóminum, * qui ámbulat in viis eius.Heureux l'homme qui craint le Seigneur, qui marche dans ses voies.
Labóres mánuum tuárum manducábis, * beátus es, et bene tibi erit.Tu te nourris alors du travail de tes mains; tu es heureux et comblé de biens.
Uxor tua sicut vitis fructífera * in latéribus domus tuæ;Ton épouse est comme une vigne féconde, dans l'intérieur de ta maison ;
fílii tui sicut novéllæ olivárum * in circúitu mensæ tuæ.tes fils, comme de jeunes plants d'olivier, autour de ta table.
Ecce sic benedicétur homo, * qui timet Dóminum.Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
Benedícat tibi Dóminus ex Sion, * et vídeas bona Ierúsalem ómnibus diébus vitæ tuæ;Que le Seigneur te bénisse de Sion, puisses-tu voir Jérusalem florissante tous les jours de ta vie ;
et vídeas fílios filiórum tuórum. * Pax super Israel!Puisses-tu voir les enfants de tes enfants. Que la paix soit sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Vêpres du lundi 10 décembre 2018 -

Hebdomada II Adventus IIème semaine de l'Avent
Feria II Lundi
Ad Vesperas
Aux Vêpres
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Cónditor alme síderum,
Bienfaisant Créateur des cieux,
ætérna lux credéntium,
Pour toujours soleil des croyants,
Christe, redémptor ómnium,
O Rédempteur du genre humain,
exáudi preces súpplicum.
Christ entends nos voix suppliantes.
  
Qui cóndolens intéritu
Compatissant devant la mort
mortis períre sæculum,
Dont notre siècle périssait
salvásti mundum lánguidum,
Tu sauvas le monde épuisé
donans reis remédium,
Donnant aux pécheurs le remède.
  
Vergénte mundi véspere,
Comme un époux dans le soleil
uti sponsus de thálamo,
Quand le monde allait vers sa nuit,
egréssus honestíssima
Tu sortis du jardin fermé
Vírginis matris cláusula.
D'une Vierge, mère et bénie.
  
Cuius forti poténtiæ
Devant Ta souveraineté
genu curvántur ómnia;
Tout être fléchit le genou;
cæléstia, terréstria
Tout dans le ciel et ici-bas
nutu faténtur súbdita.
S'avoue soumis à Ta puissance.
  
Te, Sancte, fide quæsumus,
Notre foi T'implore, ô très saint,
ventúre iudex sæculi,
Toi qui viendras juger ce temps,
consérva nos in témpore
de nous protéger aujourd'hui
hostis a telo pérfidi.
Du trait de l'ennemi perfide.
  
Sit, Christe, rex piíssime,
O Christ, ô roi plein de bonté
tibi Patríque glória
Gloire à Toi et gloire à Ton Père
cum Spíritu Paráclito,
Avec l'Esprit Consolateur,
in sempitérna sæcula. Amen.
A travers l'infini des siècles!
Ant. 1 Speciósus forma præ fíliis hóminum, diffúsa est grátia in lábiis tuis.Ant. 1 Tu es le plus beau des enfants des hommes, la grâce est répandue sur Tes lèvres.
Psalmus 44 (45)
Psaume 44 (45)
Regis nuptiæ
Chant nuptial pour le roi
Ecce Sponsus venit; exite obviam ei (Mt 25, 6).
Voici l'’époux, sortez à sa rencontre (Mt 25, 6).
I
I
Eructávit cor meum verbum bonum, † dico ego ópera mea regi. * Língua mea cálamus scribæ velóciter scribéntis.De mon cœur jaillit un beau chant ; c'est au roi que je conte mes œuvres. Ma langue est comme le roseau rapide du scribe.
Speciósus forma es præ fíliis hóminum, † diffúsa est grátia in lábiis tuis, * proptérea benedíxit te Deus in ætérnum.Tu es le plus beau des fils de l'homme, la grâce est répandue sur tes lèvres, c'est pourquoi Dieu t'a béni pour toujours.
Accíngere gládio tuo super femur tuum, potentíssime, * magnificéntia tua et ornátu tuo.Ceins ton épée sur ta cuisse, ô héros, revêts ta splendeur et ta majesté.
Et ornátu tuo procéde, currum ascénde * propter veritátem et mansuetúdinem et iustítiam.Et dans ta majesté avance-toi, monte sur ton char, combats pour la vérité, la douceur et la justice.
Et dóceat te mirabília déxtera tua: † sagíttæ tuæ acútæ —pópuli sub te cadent— * in corda inimicórum regis.et que ta droite te fasse accomplir des faits merveilleux. Tes flèches sont aiguës, des peuples tomberont à tes pieds, elles perceront le coeur des ennemis du roi.
Sedes tua, Deus, in sæculum sæculi; * sceptrum æquitátis sceptrum regni tui.Ton trône, ô Dieu, est établi pour toujours ; le sceptre de ta royauté est un sceptre de droiture.
Dilexísti iustítiam et odísti iniquitátem, † proptérea unxit te Deus, Deus tuus, * óleo lætítiæ præ consórtibus tuis.Tu aimes la justice et tu hais l'iniquité : c'est pourquoi Dieu, ton Dieu, t'a oint d'une huile d'allégresse, de préférence à tes compagnons.
Myrrha et áloe et cásia ómnia vestiménta tua; * e dómibus ebúrneis chordæ deléctant te.La myrrhe, l'aloès et la casse s'exhalent de tous tes vêtements, des palais d'ivoire, les lyres te réjouissent.
Fíliæ regum in pretiósis tuis; * ástitit regína a dextris tuis ornáta auro ex Ophir.Des filles de rois sont parmi tes bien-aimées, la reine est à ta droite, parée de l'or d'Ophir.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Speciósus forma præ fíliis hóminum, diffúsa est grátia in lábiis tuis.Ant. Tu es le plus beau des enfants des hommes, la grâce est répandue sur Tes lèvres.
Ant. 2 Ecce Sponsus venit: exíte óbviam ei.Ant. 2 Voici l'époux, sortez à Sa rencontre.
II
 II
Audi, fília, et vide, † et inclína aurem tuam * et oblivíscere pópulum tuum et domum patris tui;Ecoute, ma fille, regarde et prête l'oreille : oublie ton peuple et la maison de ton père,
et concupíscet rex spéciem tuam. * Quóniam ipse est dóminus tuus, et adóra eum.et le roi sera épris de ta beauté; car Il est ton Seigneur : rends-Lui tes hommages.
Fília Tyri cum munéribus; * vultum tuum deprecabúntur dívites plebis.La fille de Tyr, avec des présents, et les plus riches du peuple rechercheront ta faveur.
Gloriósa nimis fília regis intrínsecus, * textúris áureis circumamícta.Toute resplendissante est la fille du roi dans l'intérieur; son vêtement est fait de tissus d'or.
In véstibus variegátis adducétur regi; * vírgines post eam, próximæ eius, afferúntur tibi.En robe de couleurs variées, elle est présentée au roi ; après elles, des jeunes filles ses compagnes, te sont amenées.
Afferúntur in lætítia et exsultatióne, * adducúntur in domum regis.On les introduit au milieu des réjouissances et de l'allégresse ; elles entrent dans le palais du Roi.
Pro pátribus tuis erunt tibi fílii; * constítues eos príncipes super omnem terram.A la place de tes pères, des fils te sont nés ; tu les établiras princes sur toute la terre.
Memor ero nóminis tui * in omni generatióne et generatióne;Ils se souviendront de ton nom de génération en génération.
proptérea pópuli confitebúntur tibi in ætérnum * et in sæculum sæculi.C’est pourquoi les peuples te loueront éternellement, et dans les siècles des siècles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Ecce Sponsus venit: exíte óbviam ei.Ant. Voici l'époux, sortez à Sa rencontre.
Ant. 3 Propósuit Deus in plenitúdine témporum instauráre ómnia in Christo.Ant. 3 Dieu a prévu qu'à la fin des temps, tout serait instauré dans le Christ.
Canticum (Eph 1, 3-10) NT 4
Cantique (Eph 1, 3-10) NT 4
De Deo salvatore
Au Dieu sauveur
Benedíctus Deus et Pater Dómini nostri Iesu Christi, * qui benedíxit nos in omni benedictióne spiritáli in cæléstibus in Christo,Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis dans le Christ de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les cieux,
sicut elégit nos in ipso ante mundi constitutiónem, † ut essémus sancti et immaculáti * in conspéctu eius in caritáte,c'est en Lui qu'il nous a choisis dès avant la création du monde, pour que nous soyons saints et immaculés devant Lui dans la charité,
qui prædestinávit nos in adoptiónem filiórum † per Iesum Christum in ipsum, * secúndum beneplácitum voluntátis suæ,nous ayant, dans Son amour, prédestinés à être Ses fils adoptifs par Jésus-Christ, selon Sa libre volonté,
in laudem glóriæ grátiæ suæ, * in qua gratificávit nos in Dilécto,en faisant ainsi éclater la gloire de Sa grâce, par laquelle Il nous a rendus agréables à Ses yeux en Son [Fils] bien-aimé.
in quo habémus redemptiónem per sánguinem eius, * remissiónem peccatórum,C'est en Lui que nous avons la rédemption acquise par Son sang, la rémission des péchés,
secúndum divítias grátiæ eius, † qua superabundávit in nobis * in omni sapiéntia et prudéntia,selon la richesse de Sa grâce, que Dieu a répandue abondamment sur nous en toute sagesse et intelligence,
notum fáciens nobis mystérium voluntátis suæ, * secúndum beneplácitum eius,en nous faisant connaître le mystère de Sa volonté, selon le libre dessein que s'était proposé Sa bonté,
quod propósuit in eo, * in dispensatiónem plenitúdinis témporum:pour le réaliser lorsque la plénitude des temps serait accomplie :
recapituláre ómnia in Christo, * quæ in cælis et quæ in terra.à savoir, de réunir toutes choses en Jésus-Christ, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Propósuit Deus in plenitúdine témporum instauráre ómnia in Christo.Ant. Dieu a prévu qu'à la fin des temps, tout serait instauré dans le Christ.
Lectio brevis (Phil 3, 20b-21)
Lecture brève (Phil 3, 20b-21)
Salvatórem exspectámus Dóminum Iesum Christum, qui transfigurábit corpus humilitátis nostræ conforme fíeri córpori glóriæ suae, secúndum operatiónem qua possit étiam subícere sibi ómnia.Nous attendons comme Sauveur le Seigneur Jésus-Christ, qui transformera notre corps si misérable, en le rendant semblable à son corps glorieux, par sa vertu puissante qui lui assujettit toutes choses.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Veni ad liberándum nos,* Dómine Deus virtútum. Veni.
V/. Osténde fáciem tuam, et salvi érimus.* Dómine Deus virtútum. Glória Patri. Veni.
R/. Viens nous libérer,* Seigneur, Dieu de force. Viens. V/. Montre-nous Ta face, et nous serons sauvés.* Seigneur, Dieu de force. Gloire au Père. Viens.
Ant. Ecce Rex venit, Dóminus terræ, et ipse áuferet iugum captivitátis nostræ.Ant. Voici le Roi qui vient, le Seigneur de la terre, il secouera le joug de notre captivité.
Canticum Evangelicum (Lc 1, 46-55)
Cantique évangélique (Lc 1,46-55)
Exultatio animæ in Domino
Exultation de l'âme dans le Seigneur
Magníficat ✠ * ánima mea Dóminum, Mon âme glorifie le Seigneur,
et exsultávit spíritus meus * in Deo salvatóre meo, et Mon esprit a tressailli d'allégresse en Dieu Mon Sauveur,
quia respéxit humilitátem ancíllæ suæ.* Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generationes, parce qu'Il a jeté les yeux sur la bassesse de Sa servante. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse,
quia fecit mihi magna, qui potens est, * et sanctum nomen eius, parce que Celui qui est puissant a fait en Moi de grandes choses, et Son nom est saint;
et misericórdia eius in progénies et progénies* timéntibus eum. et Sa miséricorde se répand d'âge en âge sur ceux qui Le craignent.
Fecit poténtiam in bráchio suo, * dispérsit supérbos mente cordis sui; Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé ceux qui s'enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur.
depósuit poténtes de sede * et exaltávit húmiles; Il a renversé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles.
esuriéntes implévit bonis * et dívites dimísit inánes. Il a rempli de biens les affamés, et Il a renvoyé les riches les mains vides.
Suscépit Israel púerum suum,* recordátus misericórdiæ, Il a relevé Israël, Son serviteur, Se souvenant de Sa miséricorde:
sicut locútus est ad patres nostros,* Abraham et sémini eius in sæcula. selon ce qu'Il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa race pour toujours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Ecce Rex venit, Dóminus terræ, et ipse áuferet iugum captivitátis nostræ.Ant. Voici le Roi qui vient, le Seigneur de la terre, il secouera le joug de notre captivité.
Preces
Prières litaniques.
Salvátor noster fecit nos regnum et sacerdótium, ut hóstias Deo acceptábiles offerámus. Grati ígitur eum invocémus:
Serva nos in tuo ministério, Dómine.
Christe, sacérdos ætérne, qui sanctum pópulo tuo sacerdótium concessísti,
concéde, ut spiritáles hóstias Deo acceptábiles iúgiter offerámus.
Spíritus tui fructus nobis largíre propítius,
patiéntiam, benignitátem et mansuetúdinem.
Da nobis te amáre, ut te, qui es cáritas, possideámus,
et bene ágere, ut per vitam étiam nostram te laudémus.
Quæ frátribus nostris sunt utília, nos quærere concéde,
ut salútem facílius consequántur.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Dirigátur, quæsumus, Dómine, in conspéctu tuo nostræ petitiónis orátio, ut ad magnum incarnatiónis Unigéniti tui mystérium nostræ vota servitútis illibáta puritáte pervéniant. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Que monte en Ta présence, nous T'en prions, Seigneur, notre prière qui T'implore, afin que les désirs de Tes serviteurs se portent dans une pureté sans faille vers le grand mystère de l'Incarnation de Ton fils unique. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Complies du lundi 10 décembre 2018 -

Hebdomada II Adventus IIème semaine de l'Avent
Feria II Lundi
Ad Completorium
Aux Complies
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Conscientia discussio, quam sequi potest actus poenitentialis ut in Missa. Examen de conscience, qui peut être suivi d'un acte de pénitence comme à la Messe.

Confíteor Deo omnipoténti et vobis, fratres, quia peccávi nimis cogitatióne, verbo, ópere et omissióne:

Je confesse à Dieu tout puissant, et à vous, frères, que j'ai vraiment péché, en pensée, en parole, par action et par omission:
et, percutientes sibi pectus, dicunt: Et on se frappe la poitrine, en disant :

mea culpa, mea culpa, mea máxima culpa.

c'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute.
Deinde prosequuntur: Ensuite on poursuit:

Ideo precor beátam Maríam semper Vírginem, omnes Angelos et Sanctos, et vos, fratres, oráre pro me ad Dóminum Deum nostrum.

C'est pourquoi je supplie la bienheureuse Marie toujours Vierge, tous les Anges et les Saints, et vous, frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

V/. Misereátur nostri omnípotens Deus et, dimissís peccátis nostris, perdúcat nos ad vitam aetérnam. R/. Amen.

V/. Que le Dieu tout puissant aie pitié de nous, et nous ayant remis nos péchés, qu'Il nous conduise à la vie éternelle. R/. Amen.


Hymnus
Hymne
Christe, qui, splendor et dies
O Christ, la splendeur et le jour,
noctis tenébras détegis,
qui chasses l'ombre de la nuit,
lucísque lumen créderis,
nous croyons que Tu es lumière,
lumen beátis prædicans,
promettant lumière aux élus.
  
Precámur, sancte Dómine,
Seigneur très saint, nous T'en prions,
hac nocte nos custódias;
en cette nuit protège-nous ;
sit nobis in te réquies,
fais que nous reposions en Toi,
quiétas horas tríbue.
donne-nous des heures de paix.
  
Somno si dantur óculi,
Nos yeux se livrent au sommeil ;
cor semper ad te vígilet;
que nos cœurs veillent pour T'attendre;
tuáque dextra prótegas
protège de Ton bras puissant
fidéles, qui te díligunt.
ceux qui Te gardent leur amour.
  
Defénsor noster, áspice,
Regarde-nous ô Défenseur,
insidiántes réprime,
repousse au loin ceux qui nous guettent,
gubérna tuos fámulos,
daigne guider Tes serviteurs
quos sánguine mercátus es.
que Tu rachetas par Ton sang.
  
Sit Christe, rex piíssime
O Christ, ô Roi plein de bonté,
tibi Patríque glória
gloire à Toi et gloire à Ton Père,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit Consolateur,
in sempitérna sæcula. Amen.
à travers les siècles sans fin. Amen.
Ant. 1 Tu, Dómine Deus, pátiens et multæ misericórdiæ.Ant. 1 Toi, Seigneur, Tu es patient et plein de miséricorde.
Psalmus 85 (86)
Psaume 85 (86)
Pauperis in rebus adversis oratio
Prière des pauvres face à l’'adversaire
Benedictus Deus, qui consolatur nos in omni tribulatione nostra (2 Cor 1, 3. 4).
Béni soit Dieu qui nous console dans toutes notre tribulation (2 Cor 1, 3. 4).
Inclína, Dómine, aurem tuam et exáudi me, * quóniam inops et pauper sum ego.Incline Ton oreille, Seigneur, et exauce-moi, car je suis indigent et pauvre.
Custódi ánimam meam, quóniam sanctus sum; * salvum fac servum tuum, Deus meus, sperántem in te.Garde mon âme, car je suis pieux ; sauve Ton serviteur, ô mon Dieu, il met sa confiance en Toi.
Miserére mei, Dómine,* quóniam ad te clamávi tota die.Aie pitié de moi, Seigneur, parce que vers Toi j'ai crié tout le jour.
Lætífica ánimam servi tui, * quóniam ad te, Dómine, ánimam meam levávi.Réjouis l'âme de Ton serviteur, car vers Toi Seigneur, j'ai élevé mon âme.
Quóniam tu, Dómine, suávis et mitis * et multæ misericórdiæ ómnibus invocántibus te.Car Tu es bon, Seigneur, et clément, et plein de compassion pour tous ceux qui T'invoquent.
Auribus pércipe, Dómine, oratiónem meam* et inténde voci deprecatiónis meæ.Prête l'oreille, Seigneur, à ma prière, et sois attentif à la voix de mes supplications.
In die tribulatiónis meæ clamávi ad te, * quia exáudies me.Je T'invoque au jour de ma détresse, et Tu m'exauceras.
Non est símilis tui in diis, Dómine, * et nihil sicut ópera tua.Nul ne T'égale parmi les dieux, Seigneur, rien ne ressemble à Tes œuvres.
Omnes gentes, quascúmque fecísti, vénient † et adorábunt coram te, Dómine, * et glorificábunt nomen tuum,Toutes les nations que Tu as faites viendront se prosterner devant Toi, Seigneur, et rendre gloire à Ton nom,
quóniam magnus es tu et fáciens mirabília: * tu es Deus solus.car Tu es grand et Tu opères des prodiges : Toi seul, Tu es Dieu.
Doce me, Dómine, viam tuam, * et ingrédiar in veritáte tua;Enseigne-moi tes voies, Seigneur ; je veux marcher dans Ta fidélité ;
simplex fac cor meum, * ut tímeat nomen tuum.rends mon cœur simple, pour qu'il craigne Ton nom.
Confitébor tibi, Dómine Deus meus, in toto corde meo * et glorificábo nomen tuum in ætérnum,Je Te louerai de tout mon cœur, Seigneur, mon Dieu et je glorifierai Ton nom pour l'éternité.
quia misericórdia tua magna est super me, * et eruísti ánimam meam ex inférno inferióri.Car Ta miséricorde est grande envers moi, Tu as tiré mon âme du fond de l'enfer.
Deus, supérbi insurrexérunt super me, † et synagóga poténtium quæsiérunt ánimam meam, * et non proposuérunt te in conspéctu suo.O Dieu, des orgueilleux se sont insurgés contre moi, et l'assemblée des puissants a cherché mon âme, et ils ne T'ont pas placé devant leur regard.
Et tu, Dómine, Deus miserátor et miséricors * pátiens et multæ misericórdiæ et veritátis,Mais Toi, Seigneur, Tu es un Dieu miséricordieux et compatissant, patient, de grande miséricorde et vérité.
réspice in me et miserére mei; † da fortitúdinem tuam púero tuo * et salvum fac fílium ancíllæ tuæ.Tourne vers moi Tes regards et aie pitié de moi ; donne Ta force à Ton serviteur, et sauve le fils de Ta servante.
Fac mecum signum in bonum, † ut vídeant, qui odérunt me, et confundántur, * quóniam tu, Dómine, adiuvísti me et consolátus es me..Signale Ta bonté envers moi, que mes ennemis le voient et soient confondus, car c'est Toi, le Seigneur, qui m'assistes et me consoles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Tu, Dómine Deus, pátiens et multæ misericórdiæ.Ant. Toi, Seigneur, Tu es patient et plein de miséricorde.
Lectio brevis (1 Th 5, 9-10)
Lecture brève (1 Th 5, 9-10)
Pósuit nos Deus in acquisitiónem salútis per Dóminum nostrum Iesum Christum, qui mórtuus est pro nobis, ut sive vigilémus sive dormiámus, simul cum illo vivámus.Dieu nous a destinés à l'acquisition du salut par notre Seigneur Jésus-Christ,  qui est mort pour nous, afin que, soit que nous veillions, soit que nous dormions, nous vivions avec Lui.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. In manus tuas, Dómine, * Comméndo spíritum meum. In manus. V/. Redemísti nos, Dómine Deus veritátis. * Comméndo spíritum meum. Glória Patri. In manus.R/. En Tes mains, Seigneur, * je remets mon esprit. Entre Tes mains. V/. Tu nous as rachetés, Seigneur Dieu de vérité * Je remets mon esprit. Gloire au Père. Entre Tes mains.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Canticum evangelicum Lc 2, 29-32
Cantique évangélique Lc 2,29-32
Christus lumen gentium et gloria Israël
Le Christ est la lumières des nations et la gloire d'Israël
Nunc dimíttis servum tuum, Dómine,* secúndum verbum tuum in pace, Maintenant, Tu peux renvoyer Ton serviteur, Seigneur, selon Ta parole, en paix.
quia vidérunt óculi mei* salutáre tuum, Car mes yeux ont vu Ton salut,
quod parásti* ante fáciem ómnium populórum, Que Tu as préparé devant la face des peuples,
lumen ad revelatiónem géntium * et glóriam plebis tuæ Israël. lumière qui se révèle aux nations, et gloire de Ton peuple Israël.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Orémus. Prions.
Quiétem, Dómine, corpóribus nostris tríbue salutárem, † et quæ fúdimus hódie sémina per labórem, * fac ut messem gérminent sempitérnam. Per Christum Dóminum nostrum.Donne, Seigneur, le salut et le repos à nos corps, et ce que notre labeur a aujourd'hui fondé, fais qu'il germe pour la moisson éternelle. Par le Christ notre Seigneur.
Deinde dicitur, etiam a solo, benedictio: Ensuite on dit, même seul, la bénédiction :

Noctem quiétam et finem perféctum concédat nobis Dóminus omnípotens. R/. Amen.

Que Dieu tout puissant nous concède une nuit calme et une fin chrétienne. R/. Amen.
Antiphona finale ad Beatam Mariam Virginem Antienne finale à la Bienheureuse Vierge Marie
Alma Redemptóris Mater, quæ pérvia cæli porta manes, et stella maris, succúrre cadénti, Sainte mère du Rédempteur, porte du ciel toujours ouverte, étoile de la mer,

súrgere qui curat, pópulo; tu, quæ genuísti, natúra miránte, tuum sanctum Genitórem,

venez au secours du peuple qui tombe et cherche à se relever. Vous avez enfanté, ô merveille ! Celui qui vous créée,

Virgo prius ac postérius, Gabriélis ab ore sumens illud Ave, peccatórum miserére.

et vous demeurez toujours vierge. Accueillez le salut de l'’ange Gabriel, et ayez pitié de nous, pécheurs.