Martyrologe du lundi 31 décembre 2018 -

Martyrologe
Le 31 décembre
1. Mémoire de saint Silvestre Ier, pape qui dirigea saintement l’Église durant de longues années à l’époque où l’empereur Constantin fit construire les basiliques vénérables et où le Concile de Nicée acclama le Christ Fils de Dieu. Il fut mis au tombeau en ce jour, en 335, à Rome, au cimetière de Priscille sur la nouvelle voie Salarienne.
2. À Rome également, sur la même voie, au cimetière des Jourdains, les saintes martyres Donate, Pauline, Rogate, Dominanda, Sérotine, Saturnine et Hilarie.
3. À Sens, sainte Colombe, vierge et martyre.
4. À Constantinople, vers 350 saint Zotique, prêtre de Rome, qui suivit l’empereur Constantin dans sa nouvelle capitale et y fonda un hospice pour les pauvres et un orphelinat.
5. À Jérusalem, sainte Mélanie la Jeune, qui, avec son époux, saint Pinien, quitta la ville de Rome, se rendit dans la Ville sainte et y mena la vie religieuse parmi les femmes consacrées à Dieu, tandis que son mari en faisait de même parmi les moines. Tous deux firent une sainte mort elle en 439, lui en 440.
6. À Ravenne en Émilie, vers le VIe siècle, saint Barbatien, prêtre.
7*. À Lausanne en Suisse, l’an 594, saint Marius (Maire), évêque d’Avenches, qui déplaça son siège dans cette ville.
8*. À La Louvesc dans le Vivarais, en 1640, saint Jean-François Régis, prêtre de la Compagnie de Jésus, qui parcourut les monts et les villages de la région, prêchant et administrant le sacrement de pénitence et veillant sans relâche à rénover la foi catholique dans les âmes des gens du pays.
9*. À Mercuès près de Cahors, en 1659, le trépas du bienheureux Alain de Solminihac, évêque de Cahors, qui s’appliqua à corriger les mœurs de son peuple par ses visites pastorales et s’efforça par tous les moyens, avec un zèle apostolique, de rénover son Église. Fêté le 3 janvier -  Zenit
10. À Paris, en 1886, sainte Catherine Labouré, vierge, Fille de la Charité, qui passa à l’hospice d’Enghien quarante-cinq ans au service des pauvres et des immigrés avec une simplicité et une générosité sans faille, et sans laisser deviner que la Vierge Marie s’était manifestée à elle dans la chapelle de la rue du Bac, pour inviter ses fils à l’invoquer comme l’Immaculée au moyen de “médaille miraculeuse”
**.         En Italie, en 1924, la bienheureuse Guiseppina Nicoli, fille de la charité en Sardaigne. (béatifiée par Benoit XVI le 3 février 2008.



Invitatoire du lundi 31 décembre 2018 -

Infra octavam Nativitatis Dans l'octave de la Nativité
Feria II Lundi
Ad Invitatorium
Ad Invitatorium
A la liturgie lue :
Ante Officium quod a solo persolvitur, dici potest sequens oratio:Avant l'office récité seul, on peut dire la prière suivante :
Aperi, Dómine, os meum ad benedicéndum nomen sanctum tuum; munda cor meum ab ómnibus vanis, pervérsis et aliénis cogitatiónibus; intelléctum illúmina, afféctum inflámma, ut digne, atténte ac devóte hoc Offícium recitáre váleam, et exaudíri mérear ante conspéctum divínæ maiestátis tuæ. Per Christum Dóminum nostrum. Amen.Ouvre mes lèvres, Seigneur, afin qu’elles bénissent Ton saint Nom, purifie aussi mon cœur de toute pensée vaine, mauvaise, étrangère. Éclaire mon intelligence, enflamme mon amour, afin que je puisse réciter cet office avec respect, attention et dévotion, et mériter d’être exaucé en présence de Ta divine majesté. Par le Christ notre Seigneur. Amen.
V/. Dómine, lábia mea apéries. R/. Et os meum annuntiábit laudem tuam.V/. Seigneur, ouvre mes lèvres. R/. Et ma bouche annoncera Ta louange.
Psalmus 94 (95)Psaume 94 (95)
Invitatio ad laudem DeiInvitation à la louange de Dieu
Adhortamini vosmetipsos per singulos dies, donec illud «hodie» vocatur (Hebr 3, 13).Exhortez-vous mutuellement chaque jour, tant que vaut cet « aujourd'hui ».
Ant. Christus natus est nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est né : venez, adorons.
Veníte, exsultémus Dómino; iubilémus Deo salutári nostro. Præoccupémus fáciem eius in confessióne et in psalmis iubilémus ei.Venez, exultons pour le Seigneur, jubilons pour Dieu, notre salut. + Accourons devant Sa face dans l'action de grâce, dans des psaumes, jubilons pour Lui.
Ant. Christus natus est nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est né : venez, adorons.
Quóniam Deus magnus Dóminus et rex magnus super omnes deos. Quia in manu eius sunt profúnda terræ, et altitúdines móntium ipsíus sunt. Quóniam ipsíus est mare, et ipse fecit illud, et siccam manus eius formavérunt. Parce que le Seigneur est le grand Dieu ; le grand Roi au-dessus de tous les dieux. Car dans Sa main sont les profondeurs de la terre, et que les hauteurs des montagnes sont à Lui. Parce qu'à Lui est la mer, et que c'est Lui-même qui l'a faite, et que Ses mains ont formé le continent.
Ant. Christus natus est nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est né : venez, adorons.
Veníte, adorémus et procidámus et génua flectámus ante Dóminum, qui fecit nos, quia ipse est Deus noster, et nos pópulus páscuæ eius et oves manus eius. Venez, adorons, prosternons - nous devant Dieu, et fléchissons les genoux devant le Seigneur qui nous a faits, parce que Lui-même est notre Dieu, et que nous sommes Son peuple et les brebis de Sa main.
Ant. Christus natus est nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est né : venez, adorons.
Utinam hódie vocem eius audiátis: «Nolíte obduráre corda vestra, sicut in Meríba secúndum diem Massa in desérto, ubi tentavérunt me patres vestri: probavérunt me, etsi vidérunt ópera mea. Si seulement aujourd'hui, vous entendiez Sa voix, n'endurcissez pas vos coeurs, comme à Mériba, comme au jour de Massa dans le désert, où Me tentèrent vos pères ; ils M'éprouvèrent, alors qu'ils avaient vu Mes oeuvres.
Ant. Christus natus est nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est né : venez, adorons.
Quadragínta annis tæduit me generatiónis illíus, et dixi: Pópulus errántium corde sunt isti. Et ipsi non cognovérunt vias meas; ídeo iurávi in ira mea: Non introíbunt in réquiem meam». Pendant quarante ans, J'ai été le dégoût de cette génération et J'ai dit : ils sont un peuple errant de coeur ; et eux, ils n'ont point connu Mes voies : c'est pourquoi Je leur ai juré dans Ma colère, ils n'entreront pas dans Mon repos.
Ant. Christus natus est nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est né : venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Christus natus est nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est né : venez, adorons.

Si le psaume 94 est récité pendant la litugie de ce jour, à une des heures suivantes, on peut prendre un autre psaume comme invitatoire, au choix :
vel:ou :
Psalmus 99 (100)Psaume 99 (100)
Gaudium in templum ingredientiumJoie de l’entrée dans le temple
Redemptos iubet Dominus victoriæ carmen canere (S. Athanasius). Le Seigneur invite les rachetés à entonner un chant de victoire (S. Athanase).
Ant. Christus natus est nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est né : venez, adorons.
Iubiláte Dómino, omnis terra, * servíte Dómino in lætítia; introíte in conspéctu eius * in exsultatióne. Acclamez Dieu, toute la terre; servez le Seigneur avec joie. Entrez en Sa présence * avec allégresse.
Ant. Christus natus est nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est né : venez, adorons.
Scitóte quóniam Dóminus ipse est Deus;  ipse fecit nos, et ipsíus sumus, * pópulus eius et oves páscuæ eius. Sachez que c'est le Seigneur qui est Dieu; c'est Lui qui nous a faits, et non pas nous-mêmes. Nous sommes Son peuple, et les brebis de Son pâturage.
Ant. Christus natus est nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est né : venez, adorons.
Introíte portas eius in confessióne,  átria eius in hymnis, * confitémini illi, benedícite nómini eius. Franchissez ses portes avec des louanges, ses parvis en chantant des hymnes; célébrez-le, bénissez son nom.
Ant. Christus natus est nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est né : venez, adorons.
Quóniam suávis est Dóminus;  in ætérnum misericórdia eius, * et usque in generatiónem et generatiónem véritas eius. car le Seigneur est suave; sa miséricorde est éternelle, * et sa vérité demeure de génération en génération.
Ant. Christus natus est nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est né : venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Christus natus est nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est né : venez, adorons.
vel:ou :
Psalmus 66 (67)Psaume 66 (67)
Omnes gentes Domino confiteanturToutes les nations rendront gloire au Seigneur
Notum sit vobis quoniam gentibus missum est hoc salutare Dei (Act 28, 28).Sachez que le salut de Dieu a été envoyé aux gentils (Act 28, 28).
Ant. Christus natus est nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est né : venez, adorons.
Deus misereátur nostri et benedícat nobis; * illúminet vultum suum super nos, ut cognoscátur in terra via tua, * in ómnibus géntibus salutáre tuum. Que Dieu nous soit favorable et qu'Il nous bénisse; qu'Il illumine sur nous Son visage, afin que l'on connaisse sur la terre Ta voie, et parmi toutes les nations Ton salut.
Ant. Christus natus est nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est né : venez, adorons.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Læténtur et exsúltent gentes,  quóniam iúdicas pópulos in æquitáte * et gentes in terra dírigis. Que les peuples Te louent, ô Dieu ; que les peuples Te louent tous. Que les nations se réjouissent, qu'elles soient dans l'allégresse ; car Tu juges les peuples avec droiture, et Tu conduis les nations sur la terre.
Ant. Christus natus est nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est né : venez, adorons.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Terra dedit fructum suum; * benedícat nos Deus, Deus noster, benedícat nos Deus, * et métuant eum omnes fines terræ. Que les peuples Te louent, ô Dieu, que les peuples Te louent tous. La terre a donné son fruit ; que nous bénisse Dieu, notre Dieu, que Dieu nous bénisse, et que toutes les extrémités de la terre Le révèrent.
Ant. Christus natus est nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est né : venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Christus natus est nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est né : venez, adorons.
vel:ou :
Psalmus 23 (24)Psaume 23 (24)
Domini in templum adventusAvènement de Dieu dans le Temple
Christo apertæ sunt portæ cæli propter carnalem eius assumptionem (S. Irenæus).Les portes du ciel se sont ouvertes au Christ parce qu’il a pris la nature humaine. (S. Irénée)
Ant. Christus natus est nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est né : venez, adorons.
Dómini est terra et plenitúdo eius, * orbis terrárum et qui hábitant in eo. Quia ipse super mária fundávit eum * et super flúmina firmávit eum. Au Seigneur est la terre et tout ce qu'elle renferme, le monde et tous ceux qui l'habitent. Car c'est Lui qui l'a fondé sur les mers, et qui l'a établi sur les fleuves.
Ant. Christus natus est nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est né : venez, adorons.
Quis ascéndet in montem Dómini, * aut quis stabit in loco sancto eius? Innocens mánibus et mundo corde,  qui non levávit ad vana ánimam suam, * nec iurávit in dolum. Hic accípiet benedictiónem a Dómino * et iustificatiónem a Deo salutári suo. Hæc est generátio quæréntium eum, * quæréntium fáciem Dei Iacob. Qui montera sur la montagne du Seigneur, ou qui se tiendra dans son lieu saint ? Celui qui a les mains innocentes et le coeur pur, qui n'a pas livré son âme à la vanité, ni fait à son prochain un serment trompeur. Celui-là recevra la bénédiction du Seigneur, et la miséricorde de Dieu, son Sauveur. Telle est la race de ceux qui le cherchent, de ceux qui cherchent la face du Dieu de Jacob.
Ant. Christus natus est nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est né : venez, adorons.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus fortis et potens, Dóminus potens in prœlio. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Qui est ce roi de gloire ? C'est le Seigneur fort et puissant, le Seigneur puissant dans les combats.
Ant. Christus natus est nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est né : venez, adorons.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus virtútum ipse est rex glóriæ. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Quel est ce roi de gloire ? Le Seigneur des armées est Lui-même ce roi de gloire.
Ant. Christus natus est nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est né : venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Christus natus est nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est né : venez, adorons.
Psalmus cum sua antiphona, pro opportunitate, omitti potest quando Invitatorium Laudibus matutinis præponendum est. Le psaume [invitatoire] avec son antienne, si c'est opportun, peut être omis lorsque l'invitatoire précède immédiatement les Laudes du matin.

Vigiles (OSB) du lundi 31 décembre 2018 -

Infra octavam Nativitatis Dans l'octave de la Nativité
Feria II Lundi
In primo nocturno, anno II Premier nocturne, année II
De Cántico canticórum Du Cantique des cantiques
Lectio I Lecture I
Vox dilécti mei! Ecce iste venit sáliens in móntibus, transíliens colles. Símilis est diléctus meus cápreæ hinnulóque cervórum. En ipse stat post paríetem nostrum respíciens per fenéstras, prospíciens per cancéllos. En diléctus meus lóquitur mihi: " Surge, amíca mea, colúmba mea, formósa mea, et veni. Iam enim hiems tránsiit, imber ábiit et recéssit. Flores apparuérunt in terra, tempus putatiónis advénit; vox túrturis audíta est in terra nostra, ficus prótulit grossos suos, víneæ floréntes dedérunt odórem suum: surge, amíca mea, speciósa mea, et veni, colúmba mea, in foramínibus petræ, in cavérna abrúpta. Osténde mihi fáciem tuam, sonet vox tua in áuribus meis; vox enim tua dulcis, et fácies tua decóra ". J'entends mon bien-aimé. Voici qu'il arrive, sautant sur les montagnes, bondissant sur les collines. Mon bien-aimé est semblable à une gazelle, à un jeune faon. Voilà qu'il se tient derrière notre mur. Il guette par la fenêtre, il épie par le treillis. Mon bien-aimé élève la voix, il me dit: « Lève-toi, ma bien-aimée, ma belle, viens. Car voilà l'hiver passé, c'en est fini des pluies, elles ont disparu. Sur notre terre les fleurs se montrent. La saison vient des gais refrains, le roucoulement de la tourterelle se fait entendre sur notre terre. Le figuier forme ses premiers fruits et les vignes en fleur exhalent leur parfum. Lève-toi, ma bien-aimée, ma belle, viens! Ma colombe, cachée au creux des rochers, en des retraites escarpées, montre-moi ton visage, fais-moi entendre ta voix; car ta voix est douce et charmant ton visage ».
R/. Hódie nobis de cælo pax vera descéndit, * Hódie per totum mundum mellíflui facti sunt cæli. V/. Hódie illúxit nobis dies redemptiónis novæ, præparatiónis antíquæ, felicitátis ætérnæ. * Hódie. R/. Aujourd'hui la Paix véritable, pour nous descend du ciel, * Aujourd'hui, par tout l'univers, les cieux répandent une douceur de miel. V/. Aujourd'hui s'est levé pour nous le jour d'une rédemption nouvelle, jour dès longtemps préparé, jour de bonheur éternel. * Aujourd'hui.
Lectio II Lecture II
Capite nobis vulpes, vulpes párvulas, quæ demoliúntur víneas, nam víneæ nostræ floréscunt. Diléctus meus mihi, et ego illi, qui páscitur inter lília, ántequam aspíret dies, et festínent umbræ. Revértere; símilis esto, dilécte mi, cápreæ hinnulóque cervórum super montes Bether. Attrapez-nous les renards, les petits renards ravageurs de vignes, car nos vignes sont en fleur. Mon bien-aimé est à moi, et moi à lui. Il paît son troupeau parmi les lis. Avant que souffle la brise du jour et que s'enfuient les ombres, reviens! Sois semblable, mon bien-aimé, à une gazelle, à un jeune faon, sur les montagnes de Bétèr.
R/. Quem vidístis pastóres dícite? Annuntiáte nobis, in terris quis appáruit? * Natum vídimus in choro angelórum Salvatórem Dóminum. V/. Dícite, quidnam vidístis? Et annuntiáte Christi nativitátem. * Natum. R/. Qui avez-vous contemplé, bergers, dites-le nous? Apprenez-nous quel est celui qui s'est manifesté sur la terre. * Parmi les chœurs des anges nous avons contemplé un nouveau-né, le Dieu Sauveur. V/. Racontez ce que vous avez vu. Annoncez la Nativité du Messie. * Parmi.
Lectio III Lecture III
In léctulo meo per noctes quæsívi quem díligit ánima mea; quæsívi illum et non invéni. Surgam et circuíbo civitátem; per vicos et pláteas quæram quem díligit ánima mea . Quæsívi illum et non invéni. Invenérunt me vígiles qui circúmeunt civitátem: " Num, quem díligit ánima mea, vidístis? " Páululum cum pertransíssem eos, invéni quem díligit ánima mea; ténui eum nec dimíttam, donec introdúcam illum in domum matris meæ et in cubículum genetrícis meæ. Adiúro vos, fíliæ Ierúsalem, per cápreas cervásque campórum, ne suscitétis neque evigiláre faciátis diléctam donec ipsa velit. Sur ma couche, la nuit, j'ai cherché celui que mon cœur aime. Je l'ai cherché, mais ne l'ai point trouvé! Je me lèverai donc, et parcourrai la ville. Dans les rues et sur les places, je chercherai celui que mon cœur aime. Je l'ai cherché, mais ne l'ai point trouvé! Les gardes m'ont rencontrée, ceux qui font la ronde dans la ville: « Avez-vous vu celui que mon cœur aime? » À peine les avais-je dépassés, j'ai trouvé celui que mon cœur aime. Je l'ai saisi et ne le lâcherai point que je ne l'aie fait entrer dans la maison de ma mère, dans la chambre de celle qui m'a conçue. Je vous en conjure, filles de Jérusalem, par les gazelles, par les biches des champs, n'éveillez pas, ne réveillez pas mon amour, avant l'heure de son bon plaisir.
R/. Descéndit de cælis Deus verus, a Patre génitus, introívit in úterum Vírginis, nobis ut apparéret visíbilis, indútus carne humána protoparénte édita: * Et exívit per clausam portam Deus et homo, lux et vita, Cónditor mundi. V/. Tamquam sponsus Dóminus procédens de thálamo suo * Et. V/. Glória Patri. * Et. R/. Le Dieu véritable, l'Engendré du Père, est descendu des cieux. Il est entré dans le sein d'une Vierge pour apparaître visible à nos yeux, vêtu de cette nature humaine qui vient de notre premier père. * Et il est sorti par une porte close, Dieu et homme, lumière et vie, le créateur des mondes. V/. Le Seigneur tel un époux paraît hors de sa tente. * Et. V/. Gloire au Père. * Et.
In secundo nocturno, anno II Deuxième nocturne, année II
Ex Sermónibus sancti Leónis Magni papæ (Sermo 6, 2.3.5: SC 22, 126.128.134) Sermon de saint Léon
Lectio I Lecture I
Quamvis illa infántia, quam Fílii Dei non est dedignáta maiéstas, in virum perféctum ætátis adiectióne provécta sit, et consummáto passiónis et resurrectiónis triúmpho, omnes suscéptæ pro nobis humilitátis transíerint actiónes, rénovat tamen nobis hodiérna festívitas nati Iesu ex María Vírgine sacra primórdia; et, dum Salvatóris nostri adorámus ortum, invenímur nos nostrum celebráre princípium. Generátio enim Christi orígo est pópuli christiáni, et natális cápitis natális est córporis. La majesté du Fils de Dieu n'avait pas dédaigné l'état d'enfance; mais l'enfant a grandi avec l'âge, jusqu'à la stature de l'homme parfait; puis, lorsqu'il a pleinement accompli le triomphe de sa passion et de sa résurrection, toutes les actions de la condition humiliée qu'il avait adoptée pour l'amour de nous sont devenues du passé. Pourtant, la fête d'aujourd'hui renouvelle pour nous les premiers instants de Jésus, né de la Vierge Marie. Et lorsque nous adorons la naissance de notre Sauveur, il se trouve que nous célébrons notre propre origine. En effet, lorsque le Christ vient au monde, le peuple chrétien commence: l'anniversaire de la tête, c'est l'anniversaire du corps.
R/. O Regem cæli, cui tália famulántur obséquia! Stábulo pónitur qui cóntinet mundum. * Iacet in præsépio et in cælis regnat. V/. Dómine, audívi audítum tuum et tímui; considerávi ópera tua et expávi; in médio duórum animálium. * Iacet. R/. Ô Roi du ciel à qui est rendu un tel hommage! il repose dans une étable celui qui contient l'univers, * Il est couché dans une mangeoire, celui qui règne dans les cieux. V/. Seigneur, j'ai entendu parler de toi, et je suis saisi de crainte; j'ai réfléchi à tes œuvres, et je frémis: te voir entre deux animaux! * Il.
Lectio II Lecture II
Unde ipsa colláti múneris magnitúdo dignam a nobis éxigit suo splendóre reveréntiam. Ideo enim, sicut beátus Apóstolus docet, non spíritum huius mundi accépimus, sed Spíritum qui ex Deo est, ut sciámus quæ a Deo donáta sunt nobis; qui non áliter pie cólitur, nisi id ei quod ipse tríbuit, offerátur. Quid autem in thesáuro domínicæ largitátis ad honórem præséntis festi tam cóngruum póssumus inveníre, quam pacem, quæ in nativitáte Dómini primo est angélico prædicáta concéntu? Un si grand bienfait appelle de notre part une reconnaisance digne de sa splendeur. En effet, comme nous l'enseigne saint Paul, nous n'avons pas reçu l'esprit de ce monde, mais l'Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les dons de la grâce de Dieu. On ne peut l'honorer avec assez de piété qu'en lui offrant ce que lui-même nous a donné. Or, dans les trésors de la générosité divine, que pouvons-nous trouver qui soit aussi bien accordé à la dignité de la fête présente, que cette paix proclamée par le cantique des anges lors de la nativité du Seigneur?
R/. In princípio erat Verbum, et Verbum erat apud Deum, et Deus erat Verbum. * Hoc erat in princípio apud Deum. V/. Omnia per ipsum facta sunt, et sine ipso factum est nihil. * Hoc. R/. Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. * Il était au commencement auprès de Dieu. V/. Par lui tout a été fait, et rien n'a été fait sans lui. * Il.
Lectio III Lecture III
Ipsa enim est, quæ parit fílios Dei, nutrix dilectiónis et génetrix unitátis, réquies beatórum et æternitátis habitáculum; cuius hoc opus próprium et speciále benefícium est ut iungat Deo quos secérnit de mundo. Natális Dómini, natális est pacis: sic enim ait Apóstolus: Ipse est pax nostra, qui fecit utráque unum; quóniam sive Iudæus, sive gentílis per ipsum habémus accéssum in uno Spíritu ad Patrem. Car c'est la paix qui engendre les fils de Dieu, qui favorise l'amour, qui enfante l'unité, qui est le repos des bienheureux, la demeure de l'éternité. Son ouvrage propre, son bienfait particulier, c'est d'unir à Dieu ceux qu'elle sépare du monde. La naissance du Seigneur Jésus, c'est la naissance de la paix. Comme le dit saint Paul, c'est lui, le Christ, qui est notre paix. Que nous soyons d'origine juive ou païenne, c'est par lui que nous pouvons approcher le Père dans un seul Esprit.
R/. Hódie natus est Dóminus Iesus Christus in Béthleem Iudæ in diébus Heródis regis, in civitáte David regnans, * Cuius regni non erit finis. V/. Natus est nobis hódie Salvátor, qui est Christus Dóminus, in civitáte David. * Cuius. V/. Glória Patri. * Cuius. R/. Aujourd'hui est né à Bethléem de Judée, au temps du roi Hérode, le Seigneur Jésus-Christ, roi de la cité de David. * Son règne n'aura pas de fin. V/. Aujourd'hui, dans la cité de David, un Sauveur nous est né : il est le Messie, le Seigneur. * Son règne. V/. Gloire au Père. * Son règne.

Laudes du lundi 31 décembre 2018 -

Infra octavam Nativitatis Dans l'octave de la Nativité
Feria II Lundi
Ad Laudes matutinas
Aux Laudes du matin
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
A solis ortus cárdine
Du point où le soleil se lève
adúsque terræ límitem
jusqu'aux limites de la terre,
Christum canámus príncipem,
chantons le Christ notre prince,
natum María Vírgine.
né de la Vierge Marie.
  
Beátus auctor sæculi
Le bienheureux créateur du monde
servíle corpus índuit,
revêt un corps d'esclave;
ut carne carnem líberans
par Sa chair Il libère toute chair
non pérderet quod cóndidit.
afin de ne pas perdre Sa créature.
  
Clausæ paréntis víscera
La grâce du ciel pénètre
cæléstis intrat grátia;
le sein maternel scellé;
venter puéllæ báiulat
le ventre d'une vierge porte des mystères
secréta quæ non nóverat.
qu'elle ne connaissait pas.
  
Domus pudíci péctoris
La demeure de son cœur très pur
templum repénte fit Dei;
devient soudain le temple de Dieu;
intácta nésciens virum
sans le contact d'aucun homme,
verbo concépit Fílium.
d'une parole, elle conçoit son Fils.
  
Eníxa est puérpera
La Mère met au monde
quem Gábriel prædíxerat,
Celui que Gabriel avait annoncé,
quem matris alvo géstiens
et que, par ses bonds dans le sein maternel,
clausus Ioánnes sénserat.
Jean reconnaissait de son enclos.
  
Feno iacére pértulit,
Il a supporté de coucher sur la paille,
præsépe non abhórruit,
Il n'a pas refusé la crèche;
parvóque lacte pastus est
Il S'est nourri d'un humble lait,
per quem nec ales ésurit.
Lui qui rassasie même les oiseaux.
  
Gaudet chorus cæléstium
Les chœurs d'en-haut se réjouissent
et ángeli canunt Deum,
et les anges chantent Dieu;
palámque fit pastóribus
le pasteur, créateur de tout,
pastor, creátor ómnium.
Se montre à des pasteurs.
  
Iesu, tibi sit glória,
Gloire à Toi, Jésus,
qui natus es de Vírgine,
qui es né de la Vierge,
cum Patre et almo Spíritu,
comme au Père et à l'Esprit bienfaisant
in sempitérna sæcula. Amen.
dans les siècles éternels.
Ant. 1 Quem vidístis? pastóres, dícite; annuntiáte nobis: In terris quis appáruit? Natum vídimus et choros angelórum collaudántes Dóminum, allelúia.Ant. 1 Qui avez-vous vu, bergers ? Dites : révélez-nous quel est Celui qui a paru sur terre. Nous avons vu un nouveau né, et les choeurs des anges louant le Seigneur, alléluia.
Psalmus 62 (63)
Psaume 62 (63)
Anima Dominum sitiens
Mon âme a soif du Seigneur
Ad Deum vigilat, qui opera noctis reicit.
Il veille pour Dieu, celui qui s'écarte des œuvres ténébreuses.
Deus, Deus meus es tu, * ad te de luce vígilo.O Dieu, Tu es mon Dieu, je Te cherche dès l'aurore.
Sitívit in te ánima mea, * te desiderávit caro mea.Mon âme a soif de Toi, ma chair languit après Toi.
In terra desérta et árida et inaquósa, † sic in sancto appárui tibi, * ut vidérem virtútem tuam et glóriam tuam.Dans une terre aride, desséchée et sans eau, c'est ainsi que je Te contemplais dans le sanctuaire, pour voir Ta puissance et Ta gloire.
Quóniam mélior est misericórdia tua super vitas, * lábia mea laudábunt te.Car Ta grâce est meilleure que la vie : que mes lèvres Te louent.
Sic benedícam te in vita mea * et in nómine tuo levábo manus meas.Ainsi Te bénirai-je toute ma vie, en Ton nom j'élèverai mes mains.
Sicut ádipe et pinguédine repleátur ánima mea, * et lábiis exsultatiónis laudábit os meum.Mon âme est rassasiée, comme de moelle et de graisse; et, la joie sur les lèvres, ma bouche Te loue.
Cum memor ero tui super stratum meum, * in matutínis meditábor de te,Quand je pense à Toi sur ma couche, je médite sur Toi pendant les veilles de la nuit,
quia fuísti adiútor meus, * et in velaménto alárum tuárum exsultábo.car Tu es mon secours, et j'exulte à l'ombre de Tes ailes.
Adhæsit ánima mea post te, * me suscépit déxtera tua.Mon âme est attachée à Toi, Ta droite me soutient.
[Ipsi vero in ruínam quaesiérunt ánimam meam, * introíbunt in inferióra terrae,[Mais eux, cherchent à m'ôter la vie : ils iront dans les profondeurs de la terre.
tradéntur in potestátem gládii, * partes vúlpium erunt.On les livrera au glaive, ils seront la proie des chacals.
Rex vero laetábitur in Deo; † gloriabúntur omnes, qui iúrant in eo, * quia obstrúctum est os loquéntium iníqua.]Et le roi se réjouira en Dieu; quiconque jure par lui se glorifiera, car la bouche des menteurs sera fermée.]
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Quem vidístis? pastóres, dícite; annuntiáte nobis: In terris quis appáruit? Natum vídimus et choros angelórum collaudántes Dóminum, allelúia.Ant. Qui avez-vous vu, bergers ? Dites : révélez-nous quel est Celui qui a paru sur terre. Nous avons vu un nouveau né, et les choeurs des anges louant le Seigneur, alléluia.
Ant. 2 Angelus ad pastóres ait: Annúntio vobis gáudium magnum, quia natus est vobis hódie Salvátor mundi, allelúia.Ant. 2 L'Ange dit aux bergers : je vous annonce une grande joie : le sauveur du monde est né pour vous aujourd'hui, alléluia.
Canticum Dan 3, 57-88. 56 AT 41
Cantique Dan 3, 57-88. 56 AT 41
Omnis creatura laudet Dominum
Que toute créature loue le Seigneur
Laudem dicite Deo nostro, omnes servi eius (Ap 19, 5).
Que soit chantée la louange du Seigneur, par tous ceux qui Le servent (Ap 19, 5).
Benedícite, ómnia ópera Dómini, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Toutes les œuvres du Seigneur, bénissez le Seigneur, à Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, cæli, Dómino, * benedícite, ángeli Dómini, Dómino.Bénissez le Seigneur, vous, les cieux, vous, les anges du Seigneur, bénissez le Seigneur.
Benedícite, aquæ omnes, quæ super cælos sunt, Dómino, * benedícat omnis virtus Dómino.Bénissez le Seigneur, vous, les eaux qui sont au dessus du ciel, et que le bénissent toutes les puissances du Seigneur,
Benedícite, sol et luna, Dómino, * benedícite, stellæ cæli, Dómino.Bénissez le Seigneur, soleil et lune, et vous, les astres du ciel bénissez le Seigneur,
Benedícite, omnis imber et ros, Dómino, * benedícite, omnes venti, Dómino.Bénissez le Seigneur, pluies et rosées, et tous les vents, bénissez le Seigneur.
Benedícite, ignis et æstus, Dómino, * benedícite, frigus et æstus, Dómino.Bénissez le Seigneur, feu et chaleur, bénissez le Seigneur, fraîcheur et froid,
Benedícite, rores et pruína, Dómino, * benedícite, gelu et frigus, Dómino.Bénissez le Seigneur, givre et rosée, bénissez le Seigneur, gel et froid
Benedícite, glácies et nives, Dómino, * benedícite, noctes et dies, Dómino.Bénissez le Seigneur, glace et neige, bénissez le Seigneur, nuits et jours,
Benedícite, lux et ténebræ, Dómino, * benedícite, fúlgura et nubes, Dómino.Bénissez le Seigneur, lumière et ténèbres, bénissez le Seigneur, éclairs et nuées
Benedícat terra Dóminum, * laudet et superexáltet eum in sæcula.Que la terre bénisse le Seigneur, à Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, montes et colles, Dómino, * benedícite, univérsa germinántia in terra, Dómino.Bénissez le Seigneur montagnes et collines, plantes de la terre, bénissez le Seigneur,
Benedícite, mária et flúmina, Dómino, * benedícite, fontes, Dómino.Bénissez le Seigneur mers et fleuves, sources et fontaines bénissez le Seigneur
Benedícite, cete et ómnia quæ movéntur in aquis, Dómino, * benedícite, omnes vólucres cæli, Dómino.Bénissez le Seigneur, baleines et bêtes de la mer, et vous tous, les oiseaux dans le ciel, bénissez le Seigneur,
Benedícite, omnes béstiæ et pécora, Dómino, * benedícite, fílii hóminum, Dómino.Bénissez le Seigneur, fauves et troupeaux, enfants des hommes bénissez le Seigneur.
Bénedic, Israel, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Qu'Israël bénisse le Seigneur. A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, sacerdótes Dómini, Dómino, * benedícite, servi Dómini, Dómino.Bénissez le Seigneur, vous, les prêtres, et ceux qui servent le Seigneur, bénissez le Seigneur!
Benedícite, spíritus et ánimæ iustórum, Dómino, * benedícite, sancti et húmiles corde, Dómino.Bénissez le Seigneur, esprits et âmes des justes, bénissez le Seigneur saints et humbles de cœur,
Benedícite, Ananía, Azaría, Mísael, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Bénissez le Seigneur Ananias, Azarias et Misaël, A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedicámus Patrem et Fílium cum Sancto Spíritu; * laudémus et superexaltémus eum in sæcula.Bénissons le Père, et, le Fils avec l'Esprit Saint. A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedíctus es in firmaménto cæli * et laudábilis et gloriósus in sæcula.Béni sois-Tu, au firmament du ciel : louanges et gloire dans les siècles !
Ant. Angelus ad pastóres ait: Annúntio vobis gáudium magnum, quia natus est vobis hódie Salvátor mundi, allelúia.Ant. L'Ange dit aux bergers : je vous annonce une grande joie : le sauveur du monde est né pour vous aujourd'hui, alléluia.
Ant. 3 Párvulus fílius hódie natus est nobis, et vocábitur Deus fortis, allelúia.Ant. 3 Un tout petit enfant nous est né aujourd'hui, et on l'appellera Dieu, le fort, alléluia.
Psalmus 149
Psaume 149
Exsultatio sanctorum
L'exultation des saints
Filii Ecclesiae, filii novi populi exsultent in rege suo: in Christo (Hesychius).
Les fils de l'Eglise, les fils du nouveau peuple exultent en leur roi : dans le Christ (Hesychius).
Cantáte Dómino cánticum novum; * laus eius in ecclésia sanctórum.Chantez au Seigneur un cantique nouveau ; qu'Il soit loué dans l'assemblée des saints.
Lætétur Israel in eo, qui fecit eum, * et fílii Sion exsúltent in rege suo.Qu'Israël se réjouisse en Celui qui l'a créé ; que les Fils de Sion soient transportés pour leur Roi.
Laudent nomen eius in choro, * in tympano et cíthara psallant ei,Qu'ils célèbrent Son Nom de concert ; qu'ils le chantent sur les tambourins et les pasltérions.
quia beneplácitum est Dómino in pópulo suo, * et honorábit mansuétos in salúte.Car le Seigneur se complaît en Son peuple ; Il a sauvé et glorifié les paisibles.
Iúbilent sancti in glória, * læténtur in cubílibus suis.Les saints tressaillent dans la gloire, ils se réjouissent dans leur repos.
Exaltatiónes Dei in gútture eórum * et gládii ancípites in mánibus eórum,La louange de Dieu est sur leurs lèvres, des glaives à deux tranchants sont dans leurs mains.
ad faciéndam vindíctam in natiónibus, * castigatiónes in pópulis,Pour tirer vengeance des nations, pour châtier les peuples.
ad alligándos reges eórum in compédibus * et nóbiles eórum in mánicis férreis,Pour charger de chaînes les pieds de leurs rois, pour mettre aux grands les menottes.
ad faciéndum in eis iudícium conscríptum: * glória hæc est ómnibus sanctis eius.Pour accomplir sur eux la sentence écrite. C'est la gloire qu'Il réserve à tous Ses saints.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Párvulus fílius hódie natus est nobis, et vocábitur Deus fortis, allelúia.Ant. Un tout petit enfant nous est né aujourd'hui, et on l'appellera Dieu, le fort, alléluia.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Notum fecit Dóminus, * Allelúia, allelúia. Notum.
V/. Salutáre suum, * Allelúia, allelúia. Glória Patri. Notum.
R/. Le Seigneur a manifesté, * Alléluia, alléluia. Le Seigneur.
V/. Son salut, * Alléluia, alléluia. Gloire au Père. Le Seigneur.
Ant. Facta est cum Angelo multitúdo cæléstis exércitus laudántium Deum et dicéntium: Glória in excélsis Deo, et in terra pax homínibus bonæ voluntátis, allelúia.Ant. Se joignit à l'ange une troupe de la milice céleste, louant Dieu et disant : Gloire, dans les hauteurs, à Dieu ! Et, sur terre, paix chez les hommes de bon vouloir, alléluia.
Canticum Evangelicum Lc 1, 68-79
Cantique évangélique (Lc 1,68-79)
De Messia eiusque præcursore
Du Messie et de son précurseur
 Benedíctus Dóminus, Deus Israel, * quia visitávit et fecit redemptiónem plebi suæ Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, de ce qu'Il a visité et racheté Son peuple,
 et eréxit cornu salútis nobis * in domo David púeri sui, et nous a suscité un puissant Sauveur dans la maison de David, Son serviteur,
sicut locútus est per os sanctórum, * qui a sǽculo sunt, prophetárum eius, ainsi qu'Il a dit par la bouche de Ses saints prophètes des temps anciens,
salútem ex inimícis nostris * et de manu ómnium, qui odérunt nos; qu'Il nous délivrerait de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent,
 ad faciéndam misericórdiam cum pátribus nostris * et memorári testaménti sui sancti, pour exercer Sa miséricorde envers nos pères, et Se souvenir de Son alliance sainte,
 iusiurándum, quod iurávit ad Abraham patrem nostrum, * datúrum se nobis, selon le serment qu'Il a juré à Abraham, notre père, de nous accorder cette grâce,
 ut sine timóre, de manu inimicórum liberáti, * serviámus illi qu'étant délivrés de la main de nos ennemis, nous Le servions sans crainte,
 in sanctitáte et iustítia coram ipso * ómnibus diébus nostris. marchant devant Lui dans la sainteté et la justice, tous les jours de notre vie.
 Et tu, puer, prophéta Altíssimi vocáberis: * præíbis enim ante fáciem Dómini paráre vias eius, Et toi, petit enfant, tu seras appelé le prophète du Très-Haut: car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer Ses voies,
ad dandam sciéntiam salútis plebi eius * in remissiónem peccatórum eórum, afin de donner à Son peuple la connaissance du salut, pour la rémission de leurs péchés,
per víscera misericórdiæ Dei nostri, * in quibus visitábit nos óriens ex alto, par les entrailles de la miséricorde de notre Dieu, grâce auxquelles le soleil levant nous a visités d'en haut,
illumináre his, qui in ténebris et in umbra mortis sedent, * ad dirigéndos pedes nostros in viam pacis. pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et à l'ombre de la mort, pour diriger nos pas dans la voie de la paix.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Facta est cum Angelo multitúdo cæléstis exércitus laudántium Deum et dicéntium: Glória in excélsis Deo, et in terra pax homínibus bonæ voluntátis, allelúia.Ant. Se joignit à l'ange une troupe de la milice céleste, louant Dieu et disant : Gloire, dans les hauteurs, à Dieu ! Et, sur terre, paix chez les hommes de bon vouloir, alléluia.
Preces
Prières litaniques.
Christum magnificémus, plenum grátia et Spíritu Sancto, et fidénter eum implorémus: Magnifions le Christ, plein de grâce de l'Esprit Saint, et implorons Le avec confiance:
Spíritum tuum da nobis, Dómine. Donne nous Ton esprit, Seigneur
Concéde nobis diem istum iucúndum, pacíficum et sine mácula, Accorde nous une journée agréable, paisible et sans péché,
ut, ad vésperam perdúcti, cum gáudio et mundo corde te collaudáre valeámus. pour que, le soir venu, nous puissions Te louer avec un coeur pur et dans la joie.
Sit hódie splendor tuus super nos, Que Ta gloire soit sur nous aujourd'hui,
et opus mánuum nostrárum dírige. -et dirige les oeuvres de nos mains.
Osténde fáciem tuam super nos ad bonum in pace, Fais briller sur nous Ta Face pour le bien dans la paix
ut hódie manu tua válida contegámur. pour que nous soyons aujourd'hui protégés par Ta main puissante.
Réspice propítius omnes, qui oratiónibus nostris confídunt, Regarde avec bienveillance ceux qui se confient à nos prières,
eos adímple bonis ánimæ et córporis univérsis. accorde leur des âmes bonnes et des corps en bonne santé.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Omnípotens et invisíbilis Deus, qui tuæ lucis advéntu mundi ténebras effugásti, seréno vultu nos, quæsumus, intuére, ut magnificéntiam nativitátis Unigéniti tui dignis præcóniis collaudémus. Qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu tout puissant et invisible, qui par l'avènement de Ta lumière as dissipé les ténèbres du monde, nous T'en prions ; tourne vers nous Ton visage de sérénité, et nos louanges proclameront la magnificence de la naissance de Ton Fils unique. Lui qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Office de tierce du lundi 31 décembre 2018 -

Infra octavam Nativitatis Dans l'octave de la Nativité
Feria II Lundi
Ad Tertiam
Ad Tertiam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Nunc, Sancte, nobis, Spíritus,
Esprit très Saint, daigne en cette heure,
unum Patri cum Fílio,
uni au Père, uni au Fils,
dignáre promptus íngeri
descendre Toi-même sur nous
nostro refúsus péctori.
et Te répandre dans nos âmes.
 
Os, lingua, mens, sensus, vigor
Que notre coeur et notre bouche,
confessionem pérsonent,
que tout en nous dise la foi !
flamméscat igne cáritas,
Embrase-nous de charité ;
accéndat ardor próximos.
que ce feu brûle aussi nos proches !
 
Per te sciámus da Patrem,
Fais-nous connaître Dieu le Père,
noscámus atque Fílium,
fais-nous apprendre aussi le Fils
te utriúsque Spíritum
et croire en tout temps que Tu es
credámus omni témpore. Amen.
l'unique Esprit de l'Un et l’'Autre.
Ant. 1 Erant Ioseph et María, mater Iesu, mirántes super iis, quæ dicebántur de illo.Ant. 1 Joseph et Marie, la mère de Jésus, étaient dans l'étonnement pour les choses que l'on disait de Lui.
Psalmus 18 B (19 B)
Psaume 18 B (19 B)
Laus Deo, legis Domino
Louange à Dieu, loi au Seigneur
Estote vos perfecti, sicut et Pater vester cælestis perfectus est (Mt 5, 48).
Soyez parfaits, comme votre Père du ciel est parfait (Mt 5, 48).
Lex Dómini immaculáta, refíciens ánimam, * testimónium Dómini fidéle, sapiéntiam præstans párvulis.La loi du Seigneur est parfaite : elle restaure l'âme. Le témoignage du Seigneur est sûr : il donne la sagesse aux simples.
Iustítiæ Dómini rectæ, lætificántes corda, * præcéptum Dómini lúcidum, illúminans óculos.Les ordonnances du Seigneur sont droites elles réjouissent les coeurs. Le précepte du Seigneur est pur : il éclaire les yeux.
Timor Dómini mundus, pérmanens in sæculum sæculi, * iudícia Dómini vera, iusta ómnia simul,La crainte du Seigneur est sainte : elle subsiste à jamais. Les décrets du Seigneur sont vrais : ils sont tous justes.
desiderabília super aurum et lápidem pretiósum multum * et dulcióra super mel et favum stillántem.Ils sont plus précieux que l'or, que beaucoup d'or fin ; plus doux que le miel, que celui qui coule des rayons.
Etenim servus tuus erudítur in eis; * in custodiéndis illis retribútio multa.Ton serviteur aussi est éclairé par eux; grande récompense à qui les observe.
Erróres quis intéllegit? † Ab occúltis munda me, * et a supérbia custódi servum tuum, ne dominétur mei.Qui est maître de ses égarements? Pardonne-moi ceux que j'ignore ! Préserve aussi Ton serviteur des orgueilleux ; qu'ils ne dominent point sur moi !
Tunc immaculátus ero * et emundábor a delícto máximo.Alors je serai parfait et je serai pur de grands péchés.
Sint ut compláceant elóquia oris mei * et meditátio cordis mei in conspéctu tuo.Accueille avec faveur les paroles de ma bouche, et les sentiments de mon coeur,
Dómine, adiútor meus * et redémptor meus.Devant Toi, Seigneur, mon rocher est mon libérateur!
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Erant Ioseph et María, mater Iesu, mirántes super iis, quæ dicebántur de illo.Ant. Joseph et Marie, la mère de Jésus, étaient dans l'étonnement pour les choses que l'on disait de Lui.
Ant. 2 María autem conservábat ómnia verba hæc, cónferens in corde suo.Ant. 2 Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant dans son coeur.
Psalmus 7
Psaume 7
Oratio iusti calumniam patientis
Prière du juste endurant la calomnie
Ecce iudex ante ianuam assistit (Iac 5, 9).
Voici que le juge se tient à la porte (Iac 5, 9).
I
I
Dómine Deus meus, in te sperávi; * salvum me fac ex ómnibus persequéntibus me et líbera me,Seigneur, mon Dieu, en Toi je me confie ; sauve-moi de tous mes persécuteurs et délivre-moi,
ne quando rápiat ut leo ánimam meam * discérpens, dum non est qui salvum fáciat.De peur qu'il ne me déchire, comme un lion, qu'il ne dévore sa proie, sans que nul ne la lui arrache.
Dómine Deus meus, si feci istud, * si est iníquitas in mánibus meis,Seigneur, mon Dieu, si j'ai fait cela, s'ïl y a de l'iniquité dans mes mains
si réddidi retribuénti mihi mala * et exspoliávi inimícum meum dimíttens inánem,Si j'ai rendu le mal à qui est en paix avec moi, si j'ai dépouillé celui qui m'opprime sans raison,
persequátur inimícus ánimam meam et comprehéndat † et concúlcet in terra vitam meam * et glóriam meam in púlverem dedúcat.que l'ennemi me poursuive et m'atteigne, qu'il foule à terre ma vie, qu'il couche ma gloire dans la poussière.
Exsúrge, Dómine, in ira tua * et exaltáre contra indignatiónem inimicórum meórumLève-Toi, Seigneur, dans ta colère, porte-Toi contre les fureurs de mes adversaires
et exsúrge, Deus meus, * in iudício, quod mandásti.réveille-Toi pour me secourir, Toi qui ordonnes un jugement.
Et synagóga populórum circúmdabit te, † et super hanc in altum regrédere: * Dóminus iúdicat pópulos.Que l'assemblée des peuples t'environne ! Puis, t'éleveras au-dessus d'elle, remonte dans les hauteurs.
Iúdica me, Dómine, secúndum iustítiam meam * et secúndum innocéntiam meam, quæ est in me.Le Seigneur juge les peuples : rends-moi justice, le Seigneur, selon mon droit et mon innocence.
Consumátur nequítia peccatórum; † et iustum confírma, * scrutans corda et renes Deus iustus.Mets un terme à la malice des méchants, et affermis le juste, Toi qui sondes les coeurs et les reins, ô Dieu juste.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. María autem conservábat ómnia verba hæc, cónferens in corde suo.Ant. Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant dans son coeur.
Ant. 3 Vidérunt * óculi mei salutáre tuum, quod parásti ante fáciem ómnium populórum.Ant. 3 Mes yeux ont vu le salut que Tu préparais à la face des peuples.
II
II
Adiutórium meum apud Deum, * qui salvos facit rectos corde.Mon bouclier est en Dieu, qui sauve les hommes au coeur droit.
Deus iudex iustus, * fortis, iráscens per síngulos dies.Dieu est un juste juge ; tous les jours, le Tout-puissant fait entendre Ses menaces.
Nonne íterum gládium suum exácuit, * arcum suum teténdit et parávit illum?Certes, de nouveau Il aiguise Son glaive, Il bande son arc et Il vise ;
Et parávit sibi vasa mortis, * sagíttas suas ardéntes effécit.Il dirige sur lui des traits meurtriers, Il rend Ses flèches brûlantes.
Ecce partúriit iniustítiam, * concépit dolórem et péperit iniquitátem;Voici le méchant en travail de l'iniquité : il a conçu le malheur et il enfante le mensonge.
lacum apéruit et effódit eum * et íncidit in fóveam, quam fecit.Il ouvre une fosse, il la creuse, et il tombe dans l'abîme qu'il préparait.
Convertétur dolor eius in caput eius, * et in vérticem ipsíus iníquitas eius descéndet.Son iniquité retombe sur sa tête, et sa violence redescend sur son front.
Confitébor Dómino secúndum iustítiam eius * et psallam nómini Dómini Altíssimi.Je louerai le Seigneur pour Sa justice, je chanterai le nom du Seigneur, le Très-Haut.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Vidérunt * óculi mei salutáre tuum, quod parásti ante fáciem ómnium populórum.Ant. Mes yeux ont vu le salut que Tu préparais à la face des peuples.
V/. Recordátus est Dóminus misericórdiæ suæ, allelúia.
R/. Et veritátis suæ dómui Israel, allelúia.
V/. Le Seigneur S'est souvenu de Sa miséricorde, alléluia. R/. Et de Sa vérité sur la maison d’Israël, alléluia.
Orémus. Prions.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Tertiam - psalmodia complementaria

A Tierce - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Erant Ioseph et María, mater Iesu, mirántes super iis, quæ dicebántur de illo.Ant. 1 Joseph et Marie, la mère de Jésus, étaient dans l'étonnement pour les choses que l'on disait de Lui.
Psalmus 119 (120)
Psaume 119 (120)
Desiderium pacis
Désir de paix
In tribulatione patientes, orationi instantes (Rom 12, 12).
Soyez patients dans l'affliction, assidus à la prière, (Rom 12, 12).
Ad Dóminum, cum tribulárer, clamávi, * et exaudívit me.Vers le Seigneur, dans ma détresse, j'ai crié, et Il m'a exaucé:
Dómine, líbera ánimam meam a lábiis mendácii, * a língua dolósa.« Seigneur, délivre mon âme de la lèvre de mensonge, de la langue astucieuse! »
Quid detur tibi aut quid apponátur tibi, * língua dolósa?Que te sera-t-il donné, quel sera ton profit, langue perfide?
Sagíttæ poténtis acútæ * cum carbónibus iuniperórum.Les flèches aiguës du Tout-puissant, avec les charbons ardents du genêt.
Heu mihi, quia peregrinátus sum in Mosoch, * habitávi ad tabernácula Cedar!Malheureux que je suis de séjourner dans Mések, d'habiter sous les tentes de Cédar !
Multum íncola fuit ánima mea * cum his, qui odérunt pacem.Trop longtemps j'ai demeuré avec ceux qui haïssent la paix.
Ego eram pacíficus; * cum loquébar, illi impugnábant me.Je suis un homme de paix et, quand je leur parle, ils sont pour la guerre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 María autem conservábat ómnia verba hæc, cónferens in corde suo.Ant. 2 Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant dans son coeur.
Psalmus 120 (121)
Psaume 120 (121)
Custos populi
Garde du peuple
Non esurient amplius, neque sitient amplius, neque cadet super illos sol neque ullus æstus (Ap 7, 16).
Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, la brûlure du soleil ne les accablera plus. (Ap 7, 16).
Levábo óculos meos in montes: * unde véniet auxílium mihi?Je lève les yeux vers les montagnes : d'où me viendra le secours?
Auxílium meum a Dómino, * qui fecit cælum et terram.Mon secours viendra du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Non dabit in commotiónem pedem tuum, * neque dormitábit, qui custódit te.Il ne permettra pas que ton pied trébuche; celui qui te garde ne sommeillera pas.
Ecce non dormitábit neque dórmiet, * qui custódit Israel.Non, il ne sommeille ni ne dort, celui qui garde Israël.
Dóminus custódit te, † Dóminus umbráculum tuum, * ad manum déxteram tuam.Le Seigneur est ton gardien, le Seigneur est ton abri, toujours à ta droite.
Per diem sol non percútiet te, * neque luna per noctem.Pendant le jour le soleil ne te frappera point, ni la lune pendant la nuit.
Dóminus custódiet te ab omni malo; * custódiet ánimam tuam Dóminus.Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ton âme.
Dóminus custódiet intróitum tuum et éxitum tuum * ex hoc nunc et usque in sæculumLe Seigneur gardera ton départ et ton arrivée, maintenant et à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 María autem conservábat ómnia verba hæc, cónferens in corde suo.Ant. 3 Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant dans son coeur.
Psalmus 121 (122)
Psaume 121 (122)
Civitas sancta Ierusalem
La cité sainte de Jérusalem
Accessistis ad Sion montem et civitatem Dei viventis, Ierusalem cælestem (Hebr 12, 22).
Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant qui est la Jérusalem céleste (Hebr 12, 22).
Lætátus sum in eo quod dixérunt mihi: * «In domum Dómini íbimus» .J'ai été dans la joie quand on m'a dit: « Allons à la maison du Seigneur »
Stantes iam sunt pedes nostri * in portis tuis, Ierúsalem.Enfin nos pieds s'arrêtent à tes portes, Jérusalem.
Ierúsalem, quæ ædificáta est ut cívitas, * sibi compácta in idípsum.Jérusalem, tu es bâtie comme une ville où tout se tient ensemble.
Illuc enim ascendérunt tribus, tribus Dómini, * testimónium Israel, ad confiténdum nómini Dómini.Là montent les tribus, les tribus du Seigneur, selon la loi d'Israël, pour louer le nom du Seigneur.
Quia illic sedérunt sedes ad iudícium, *sedes domus David.Là sont établis des sièges pour le jugement, les sièges de la maison de David.
Rogáte, quæ ad pacem sunt Ierúsalem: * «Secúri sint diligéntes te!Faites des voeux pour Jérusalem: « Qu'ils soient en sûreté ceux qui t'aiment !
Fiat pax in muris tuis, * et secúritas in túrribus tuis! ».Que la paix règne dans tes murs, la prospérité dans tes palais ! »
Propter fratres meos et próximos meos * loquar: «Pax in te! ».A cause de mes frères et de mes amis, je dis : «Paix sur toi ! ».
Propter domum Dómini Dei nostri * exquíram bona tibi.A cause de la maison du Seigneur, notre Dieu, je désire pour toi le bonheur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Messe du lundi 31 décembre 2018 -

Infra octavam Nativitatis Dans l'octave de la Nativité
Feria II Lundi


Introitus Introït
Isai. 9, 2 et 6
LUX fulgébit hódie super nos: quia natus est nobis Dóminus: et vocábitur Admirábilis, Deus, Princeps pacis, Pater futúri saéculi: cuius regni non erit finis. Ps. 92, 1 Dóminus regnávit, decórem indútus est: indútus est Dóminus fortitúdinem, et praecínxit se. V/. Glória Patri. La lumière va resplendir aujourd’hui sur nous : car le Seigneur nous est né : et on L’appellera l’Admirable, le Dieu fort, prince de la paix, Père du siècle à venir : car Son règne n’aura pas de fin. Ps. 92, 1. Le Seigneur est roi, Il est revêtu de gloire : le Seigneur est revêtu de force, Il S’arme de puissance. V/. Gloire au Père.
Lectio I Ière lecture
 
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Verbum Domini. R/. Deo gratias.
Graduale Graduel
Ps. 117, 26, 27 et 23
R/. Benedíctus qui venit in nómine Dómini: Deus Dóminus, et illúxit nobis. V/. A Dómino factum est istud: et est mirábile in óculis nostris. R/. Béni soit Celui qui vient au nom du Seigneur : c’est le Seigneur Dieu et Il a fait briller sur nous Sa lumière. V/. C’est l’œuvre du Seigneur, et c'est une merveille pour nos yeux.
Allelúia. Allelúia.
Hebr. 1, 1-2
R/. Allelúia. V/. Multifárie olim Deus loquens pátribus in prophétis, novíssime diébus istis locútus est nobis in Fílio. R/. Alléluia. V/. Après avoir, à plusieurs reprises et en diverses manières, parlé autrefois à nos pères par les Prophètes, Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils.
Evangelium Evangile
Verbum Domini. R/. Laus tibi Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 92, 1-2
Deus firmávit orbem terrae, qui non commovébitur: paráta sedes tua, Deus, ex tunc, a saéculo tu es. Dieu a établi un univers inébranlable : c’est un trône dressé pour Toi depuis toujours, ô Dieu éternel.
Communio Communion
Zach. 9, 9
Exsúlta, fília Sion, lauda, fília Ierúsalem: ecce rex tuus venit, sanctus, et salvátor mundi. Danse de joie, fille de Sion, crie de joie, fille de Jérusalem : voici que vient ton roi, le Saint et le Sauveur du monde.

Modifications aux messes lues :

Office de sexte du lundi 31 décembre 2018 -

Infra octavam Nativitatis Dans l'octave de la Nativité
Feria II Lundi
Ad Sextam
Ad Sextam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Rector potens, verax Deus,
Maître puissant, Dieu Vérité,
qui témperas rerum vices,
Tu règles la marche du temps,
splendóre mane ínstruis
Tu formes l’'aube en sa clarté,
et ígnibus merídiem.
au midi Tu donnes ses flammes.
  
Exstíngue flammas lítium,
Éteins le feu des dissensions,
aufer calórem nóxium,
calme la fièvre du péché,
confer salútem córporum
apporte à nos corps la santé
verámque pacem córdium.
à nos cœurs, la paix véritable.
  
Praesta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi, le Fils égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l’'Esprit consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
régnant pour les siècles des siècles.
Ant. 1 Erant Ioseph et María, mater Iesu, mirántes super iis, quæ dicebántur de illo.Ant. 1 Joseph et Marie, la mère de Jésus, étaient dans l'étonnement pour les choses que l'on disait de Lui.
Psalmus 18 B (19 B)
Psaume 18 B (19 B)
Laus Deo, legis Domino
Louange à Dieu, loi au Seigneur
Estote vos perfecti, sicut et Pater vester cælestis perfectus est (Mt 5, 48).
Soyez parfaits, comme votre Père du ciel est parfait (Mt 5, 48).
Lex Dómini immaculáta, refíciens ánimam, * testimónium Dómini fidéle, sapiéntiam præstans párvulis.La loi du Seigneur est parfaite : elle restaure l'âme. Le témoignage du Seigneur est sûr : il donne la sagesse aux simples.
Iustítiæ Dómini rectæ, lætificántes corda, * præcéptum Dómini lúcidum, illúminans óculos.Les ordonnances du Seigneur sont droites elles réjouissent les coeurs. Le précepte du Seigneur est pur : il éclaire les yeux.
Timor Dómini mundus, pérmanens in sæculum sæculi, * iudícia Dómini vera, iusta ómnia simul,La crainte du Seigneur est sainte : elle subsiste à jamais. Les décrets du Seigneur sont vrais : ils sont tous justes.
desiderabília super aurum et lápidem pretiósum multum * et dulcióra super mel et favum stillántem.Ils sont plus précieux que l'or, que beaucoup d'or fin ; plus doux que le miel, que celui qui coule des rayons.
Etenim servus tuus erudítur in eis; * in custodiéndis illis retribútio multa.Ton serviteur aussi est éclairé par eux; grande récompense à qui les observe.
Erróres quis intéllegit? † Ab occúltis munda me, * et a supérbia custódi servum tuum, ne dominétur mei.Qui est maître de ses égarements? Pardonne-moi ceux que j'ignore ! Préserve aussi Ton serviteur des orgueilleux ; qu'ils ne dominent point sur moi !
Tunc immaculátus ero * et emundábor a delícto máximo.Alors je serai parfait et je serai pur de grands péchés.
Sint ut compláceant elóquia oris mei * et meditátio cordis mei in conspéctu tuo.Accueille avec faveur les paroles de ma bouche, et les sentiments de mon coeur,
Dómine, adiútor meus * et redémptor meus.Devant Toi, Seigneur, mon rocher est mon libérateur!
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Erant Ioseph et María, mater Iesu, mirántes super iis, quæ dicebántur de illo.Ant. Joseph et Marie, la mère de Jésus, étaient dans l'étonnement pour les choses que l'on disait de Lui.
Ant. 2 María autem conservábat ómnia verba hæc, cónferens in corde suo.Ant. 2 Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant dans son coeur.
Psalmus 7
Psaume 7
Oratio iusti calumniam patientis
Prière du juste endurant la calomnie
Ecce iudex ante ianuam assistit (Iac 5, 9).
Voici que le juge se tient à la porte (Iac 5, 9).
I
I
Dómine Deus meus, in te sperávi; * salvum me fac ex ómnibus persequéntibus me et líbera me,Seigneur, mon Dieu, en Toi je me confie ; sauve-moi de tous mes persécuteurs et délivre-moi,
ne quando rápiat ut leo ánimam meam * discérpens, dum non est qui salvum fáciat.De peur qu'il ne me déchire, comme un lion, qu'il ne dévore sa proie, sans que nul ne la lui arrache.
Dómine Deus meus, si feci istud, * si est iníquitas in mánibus meis,Seigneur, mon Dieu, si j'ai fait cela, s'ïl y a de l'iniquité dans mes mains
si réddidi retribuénti mihi mala * et exspoliávi inimícum meum dimíttens inánem,Si j'ai rendu le mal à qui est en paix avec moi, si j'ai dépouillé celui qui m'opprime sans raison,
persequátur inimícus ánimam meam et comprehéndat † et concúlcet in terra vitam meam * et glóriam meam in púlverem dedúcat.que l'ennemi me poursuive et m'atteigne, qu'il foule à terre ma vie, qu'il couche ma gloire dans la poussière.
Exsúrge, Dómine, in ira tua * et exaltáre contra indignatiónem inimicórum meórumLève-Toi, Seigneur, dans ta colère, porte-Toi contre les fureurs de mes adversaires
et exsúrge, Deus meus, * in iudício, quod mandásti.réveille-Toi pour me secourir, Toi qui ordonnes un jugement.
Et synagóga populórum circúmdabit te, † et super hanc in altum regrédere: * Dóminus iúdicat pópulos.Que l'assemblée des peuples t'environne ! Puis, t'éleveras au-dessus d'elle, remonte dans les hauteurs.
Iúdica me, Dómine, secúndum iustítiam meam * et secúndum innocéntiam meam, quæ est in me.Le Seigneur juge les peuples : rends-moi justice, le Seigneur, selon mon droit et mon innocence.
Consumátur nequítia peccatórum; † et iustum confírma, * scrutans corda et renes Deus iustus.Mets un terme à la malice des méchants, et affermis le juste, Toi qui sondes les coeurs et les reins, ô Dieu juste.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. María autem conservábat ómnia verba hæc, cónferens in corde suo.Ant. Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant dans son coeur.
Ant. 3 Vidérunt * óculi mei salutáre tuum, quod parásti ante fáciem ómnium populórum.Ant. 3 Mes yeux ont vu le salut que Tu préparais à la face des peuples.
II
II
Adiutórium meum apud Deum, * qui salvos facit rectos corde.Mon bouclier est en Dieu, qui sauve les hommes au coeur droit.
Deus iudex iustus, * fortis, iráscens per síngulos dies.Dieu est un juste juge ; tous les jours, le Tout-puissant fait entendre Ses menaces.
Nonne íterum gládium suum exácuit, * arcum suum teténdit et parávit illum?Certes, de nouveau Il aiguise Son glaive, Il bande son arc et Il vise ;
Et parávit sibi vasa mortis, * sagíttas suas ardéntes effécit.Il dirige sur lui des traits meurtriers, Il rend Ses flèches brûlantes.
Ecce partúriit iniustítiam, * concépit dolórem et péperit iniquitátem;Voici le méchant en travail de l'iniquité : il a conçu le malheur et il enfante le mensonge.
lacum apéruit et effódit eum * et íncidit in fóveam, quam fecit.Il ouvre une fosse, il la creuse, et il tombe dans l'abîme qu'il préparait.
Convertétur dolor eius in caput eius, * et in vérticem ipsíus iníquitas eius descéndet.Son iniquité retombe sur sa tête, et sa violence redescend sur son front.
Confitébor Dómino secúndum iustítiam eius * et psallam nómini Dómini Altíssimi.Je louerai le Seigneur pour Sa justice, je chanterai le nom du Seigneur, le Très-Haut.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Vidérunt * óculi mei salutáre tuum, quod parásti ante fáciem ómnium populórum.Ant. Mes yeux ont vu le salut que Tu préparais à la face des peuples.
V/. Vidérunt omnes fines terræ, allelúia.
R/. Salutáre Dei nostri, allelúia.
V/. Tous verront par les confins de la terre, alléluia. R/. Le salut de notre Dieu, alléluia.
Orémus. Prions.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Sextam - psalmodia complementaria

A Sexte - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Erant Ioseph et María, mater Iesu, mirántes super iis, quæ dicebántur de illo.Ant. 1 Joseph et Marie, la mère de Jésus, étaient dans l'étonnement pour les choses que l'on disait de Lui.
Psalmus 122 (123)
Psaume 122 (123)
Dominus fiducia populi
Le Seigneur, confiance du peuple
Duo cæci... clamaverunt: «Domine, miserere nostri, Fili David» (Mt 20, 30).
Deux aveugles… crièrent « Seigneur, aie pitié de nous, Fils de David » (Mt 20, 30).
Ad te levávi óculos meos, * qui hábitas in cælis.J'élève mes yeux vers Toi, ô toi qui siège dans les cieux!
Ecce sicut óculi servórum ad manus dominórum suórum, * sicut óculi ancíllæ ad manus dóminæ suæ,Comme l'oeil du serviteur est fixé sur la main de son maître, et l'oeil de la servante sur la main de sa maîtresse,
ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, * donec misereátur nostri.ainsi nos yeux sont fixés sur le Seigneur, notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri, * quia multum repléti sumus despectióne;Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous n'avons été que trop rassasiés d'opprobres.
quia multum repléta est ánima nostra * derisióne abundántium et despectióne superbórum.Notre âme n'a été que trop rassasiée de la moquerie des superbes, du mépris des orgueilleux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 María autem conservábat ómnia verba hæc, cónferens in corde suo.Ant. 2 Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant dans son coeur.
Psalmus 123 (124)
Psaume 123 (124)
Adiutorium nostrum in nomine Domini
Notre secours est dans le nom du Seigneur
Dixit Dominus Paulo: «Noli timere ... quia ego sum tecum» (Act 18, 9-10).
Le Seigneur dit à Paul : «ne crains pas ... Je suis avec toi» (Act 18, 9-10).
Nisi quia Dóminus erat in nobis, dicat nunc Israel, † nisi quia Dóminus erat in nobis, * cum exsúrgerent hómines in nos:Si le Seigneur n'eût été pour nous, qu'Israël le proclame, si le Seigneur n'eût été pour nous, quand les hommes se sont élevés contre nous.
forte vivos deglutíssent nos, * cum irascerétur furor eórum in nos.Ils nous auraient dévorés tout vivants, quand leur colère s'est allumée contre nous.
Fórsitan aqua absorbuísset nos, † torrens pertransísset ánimam nostram * fórsitan pertransíssent ánimam nostram aquæ intumescéntes.Les eaux nous auraient engloutis, le torrent eût passé sur notre âme; sur notre âme auraient passé les eaux impétueuses.
Benedíctus Dóminus; * qui non dedit nos in direptiónem déntibus eórum.Béni soit le Seigneur, qui ne nous a pas livrés à leurs dents.
Anima nostra sicut passer erépta est * de láqueo venántium:Notre âme, comme le passereau, s'est échappée du filet de l'oiseleur :
láqueus contrítus est, * et nos erépti sumus.le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Adiutórium nostrum in nómine Dómini, * qui fecit cælum et terram.Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Vidérunt * óculi mei salutáre tuum, quod parásti ante fáciem ómnium populórum.Ant. 3 Mes yeux ont vu le salut que Tu préparais à la face des peuples.
Psalmus 124 (125)
Psaume 124 (125)
Dominus custos populi sui
Le Seigneur prend soin de son peuple
Pax super Israel Dei (Gal 6, 16).
La paix de Dieu sur Israël (Gal 6, 16).
Qui confídunt in Dómino sicut mons Sion: * non commovébitur, in ætérnum manet.Ceux qui se confient dans le Seigneur sont comme la montagne de Sion: elle ne chancelle point, elle est établie pour toujours.
Ierúsalem, montes in circúitu eius, † et Dóminus in circúitu pópuli sui * ex hoc nunc et usque in sæculum.Jérusalem a autour d'elle une ceinture de montagnes: ainsi le Seigneur entoure Son peuple, dès maintenant et à jamais.
Quia non requiéscet virga iniquitátis super sortem iustórum, * ut non exténdant iusti ad iniquitátem manus suas.Le sceptre des méchants ne restera pas sur l'héritage des justes, afin que les justes ne portent pas aussi leurs mains vers l'iniquité.
Bénefac, Dómine, bonis * et rectis corde.Seigneur, répands Tes bontés sur les bons, et sur ceux qui ont le coeur droit.
Declinántes autem per vias pravas † addúcet Dóminus cum operántibus iniquitátem. * Pax super Israel!Mais sur ceux qui se détournent en des voies tortueuses, que le Seigneur les abandonne avec ceux qui font le mal. Paix sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Office de none du lundi 31 décembre 2018 -

Infra octavam Nativitatis Dans l'octave de la Nativité
Feria II Lundi
Ad Nonam
Ad Nonam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Rerum, Deus, tenax vigor,
Dieu fort, soutien de l'’univers,
immótus in te pérmanens,
qui est en Toi sans changement,
lucis diúrnae témpora
Tu fixes dans leur succession
succéssibus detérminans,
les temps que le soleil mesure.
  
Largíre clarum véspere,
Donne-nous un soir lumineux
quo vita numquam décidat,
où la vie ne décline pas,
sed praémium mortis sacrae
où, pour le fruit de la Sainte Mort,
perénnis instet glória.
resplendira toujours la gloire.
  
Praesta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi, le Fils égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l'’Esprit consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
régnant pour les siècles des siècles.
Ant. 1 Erant Ioseph et María, mater Iesu, mirántes super iis, quæ dicebántur de illo.Ant. 1 Joseph et Marie, la mère de Jésus, étaient dans l'étonnement pour les choses que l'on disait de Lui.
Psalmus 18 B (19 B)
Psaume 18 B (19 B)
Laus Deo, legis Domino
Louange à Dieu, loi au Seigneur
Estote vos perfecti, sicut et Pater vester cælestis perfectus est (Mt 5, 48).
Soyez parfaits, comme votre Père du ciel est parfait (Mt 5, 48).
Lex Dómini immaculáta, refíciens ánimam, * testimónium Dómini fidéle, sapiéntiam præstans párvulis.La loi du Seigneur est parfaite : elle restaure l'âme. Le témoignage du Seigneur est sûr : il donne la sagesse aux simples.
Iustítiæ Dómini rectæ, lætificántes corda, * præcéptum Dómini lúcidum, illúminans óculos.Les ordonnances du Seigneur sont droites elles réjouissent les coeurs. Le précepte du Seigneur est pur : il éclaire les yeux.
Timor Dómini mundus, pérmanens in sæculum sæculi, * iudícia Dómini vera, iusta ómnia simul,La crainte du Seigneur est sainte : elle subsiste à jamais. Les décrets du Seigneur sont vrais : ils sont tous justes.
desiderabília super aurum et lápidem pretiósum multum * et dulcióra super mel et favum stillántem.Ils sont plus précieux que l'or, que beaucoup d'or fin ; plus doux que le miel, que celui qui coule des rayons.
Etenim servus tuus erudítur in eis; * in custodiéndis illis retribútio multa.Ton serviteur aussi est éclairé par eux; grande récompense à qui les observe.
Erróres quis intéllegit? † Ab occúltis munda me, * et a supérbia custódi servum tuum, ne dominétur mei.Qui est maître de ses égarements? Pardonne-moi ceux que j'ignore ! Préserve aussi Ton serviteur des orgueilleux ; qu'ils ne dominent point sur moi !
Tunc immaculátus ero * et emundábor a delícto máximo.Alors je serai parfait et je serai pur de grands péchés.
Sint ut compláceant elóquia oris mei * et meditátio cordis mei in conspéctu tuo.Accueille avec faveur les paroles de ma bouche, et les sentiments de mon coeur,
Dómine, adiútor meus * et redémptor meus.Devant Toi, Seigneur, mon rocher est mon libérateur!
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Erant Ioseph et María, mater Iesu, mirántes super iis, quæ dicebántur de illo.Ant. Joseph et Marie, la mère de Jésus, étaient dans l'étonnement pour les choses que l'on disait de Lui.
Ant. 2 María autem conservábat ómnia verba hæc, cónferens in corde suo.Ant. 2 Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant dans son coeur.
Psalmus 7
Psaume 7
Oratio iusti calumniam patientis
Prière du juste endurant la calomnie
Ecce iudex ante ianuam assistit (Iac 5, 9).
Voici que le juge se tient à la porte (Iac 5, 9).
I
I
Dómine Deus meus, in te sperávi; * salvum me fac ex ómnibus persequéntibus me et líbera me,Seigneur, mon Dieu, en Toi je me confie ; sauve-moi de tous mes persécuteurs et délivre-moi,
ne quando rápiat ut leo ánimam meam * discérpens, dum non est qui salvum fáciat.De peur qu'il ne me déchire, comme un lion, qu'il ne dévore sa proie, sans que nul ne la lui arrache.
Dómine Deus meus, si feci istud, * si est iníquitas in mánibus meis,Seigneur, mon Dieu, si j'ai fait cela, s'ïl y a de l'iniquité dans mes mains
si réddidi retribuénti mihi mala * et exspoliávi inimícum meum dimíttens inánem,Si j'ai rendu le mal à qui est en paix avec moi, si j'ai dépouillé celui qui m'opprime sans raison,
persequátur inimícus ánimam meam et comprehéndat † et concúlcet in terra vitam meam * et glóriam meam in púlverem dedúcat.que l'ennemi me poursuive et m'atteigne, qu'il foule à terre ma vie, qu'il couche ma gloire dans la poussière.
Exsúrge, Dómine, in ira tua * et exaltáre contra indignatiónem inimicórum meórumLève-Toi, Seigneur, dans ta colère, porte-Toi contre les fureurs de mes adversaires
et exsúrge, Deus meus, * in iudício, quod mandásti.réveille-Toi pour me secourir, Toi qui ordonnes un jugement.
Et synagóga populórum circúmdabit te, † et super hanc in altum regrédere: * Dóminus iúdicat pópulos.Que l'assemblée des peuples t'environne ! Puis, t'éleveras au-dessus d'elle, remonte dans les hauteurs.
Iúdica me, Dómine, secúndum iustítiam meam * et secúndum innocéntiam meam, quæ est in me.Le Seigneur juge les peuples : rends-moi justice, le Seigneur, selon mon droit et mon innocence.
Consumátur nequítia peccatórum; † et iustum confírma, * scrutans corda et renes Deus iustus.Mets un terme à la malice des méchants, et affermis le juste, Toi qui sondes les coeurs et les reins, ô Dieu juste.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. María autem conservábat ómnia verba hæc, cónferens in corde suo.Ant. Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant dans son coeur.
Ant. 3 Vidérunt * óculi mei salutáre tuum, quod parásti ante fáciem ómnium populórum.Ant. 3 Mes yeux ont vu le salut que Tu préparais à la face des peuples.
II
II
Adiutórium meum apud Deum, * qui salvos facit rectos corde.Mon bouclier est en Dieu, qui sauve les hommes au coeur droit.
Deus iudex iustus, * fortis, iráscens per síngulos dies.Dieu est un juste juge ; tous les jours, le Tout-puissant fait entendre Ses menaces.
Nonne íterum gládium suum exácuit, * arcum suum teténdit et parávit illum?Certes, de nouveau Il aiguise Son glaive, Il bande son arc et Il vise ;
Et parávit sibi vasa mortis, * sagíttas suas ardéntes effécit.Il dirige sur lui des traits meurtriers, Il rend Ses flèches brûlantes.
Ecce partúriit iniustítiam, * concépit dolórem et péperit iniquitátem;Voici le méchant en travail de l'iniquité : il a conçu le malheur et il enfante le mensonge.
lacum apéruit et effódit eum * et íncidit in fóveam, quam fecit.Il ouvre une fosse, il la creuse, et il tombe dans l'abîme qu'il préparait.
Convertétur dolor eius in caput eius, * et in vérticem ipsíus iníquitas eius descéndet.Son iniquité retombe sur sa tête, et sa violence redescend sur son front.
Confitébor Dómino secúndum iustítiam eius * et psallam nómini Dómini Altíssimi.Je louerai le Seigneur pour Sa justice, je chanterai le nom du Seigneur, le Très-Haut.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Vidérunt * óculi mei salutáre tuum, quod parásti ante fáciem ómnium populórum.Ant. Mes yeux ont vu le salut que Tu préparais à la face des peuples.
V/. Misericórdia et véritas obviavérunt sibi, allelúia.
R/. Iustítia et pax osculátæ sunt, allelúia.
V/. Miséricorde et vérité se rencontrent, alléluia. R/. Justice et paix s'embrassent, alléluia.
Orémus. Prions.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Nonam - psalmodia complementaria

A None - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Erant Ioseph et María, mater Iesu, mirántes super iis, quæ dicebántur de illo.Ant. 1 Joseph et Marie, la mère de Jésus, étaient dans l'étonnement pour les choses que l'on disait de Lui.
Psalmus 125 (126)
Psaume 125 (126)
Gaudium et spes in Deo
Joie et espoir dans le Seigneur
Sicuti socii passionum estis, sic eritis et consolationis (2 Cor 1, 7).
Comme vous avez part aux souffrances, vous avez aussi part à la consolation (2 Cor 1, 7).
In converténdo Dóminus captivitátem Sion, * facti sumus quasi somniántes.Quand le Seigneur ramena les captifs de Sion, nous étions presque en rêve.
Tunc replétum est gáudio os nostrum, * et língua nostra exsultatióne.Alors notre bouche fut remplie de chants de joie, et notre langue de cris d'allégresse.
Tunc dicébant inter gentes: * «Magnificávit Dóminus fácere cum eis».Alors on disait parmi les nations: « Le Seigneur a fait de grandes choses pour eux. »
Magnificávit Dóminus fácere nobíscum; * facti sumus lætántes.Le Seigneur a fait pour nous de grandes choses; nous en avons été remplis de joie.
Convérte, Dómine, captivitátem nostram, * sicut torréntes in austro.Ramène, Seigneur, nos captifs, comme un torrent dans le pays du midi.
Qui séminant in lácrimis, * in exsultatióne metent.Ceux qui sèment dans les larmes * moissonneront dans l'allégresse.
Eúntes ibant et flebant * semen spargéndum portántes;Ils allaient et venaient en pleurant, tandis qu'ils jetaient leurs semences :
veniéntes autem vénient in exsultatióne * portántes manípulos suos.ils reviendront avec allégresse, chargés de leurs gerbes.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 María autem conservábat ómnia verba hæc, cónferens in corde suo.Ant. 2 Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant dans son coeur.
Psalmus 126 (127)
Psaume 126 (127)
Vanus labor sine Domino
Sans le Seigneur, le travail est vain
Dei ædificatio estis (1 Cor 3, 9).
En Dieu, vous êtes édifiés (1 Cor 3, 9).
Nisi Dóminus ædificáverit domum, * in vanum labórant, qui ædíficant eam.Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, en vain travaillent ceux qui la bâtissent.
Nisi Dóminus custodíerit civitátem, * frustra vígilat, qui custódit eam.Si le Seigneur ne garde pas la cité, en vain la sentinelle veille à ses portes.
Vanum est vobis ante lucem súrgere † et sero quiéscere, qui manducátis panem labóris, * quia dabit diléctis suis somnum.C'est en vain que vous vous levez avant le jour, et que vous retardez votre repos, mangeant le pain de la douleur : il en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil.
Ecce heréditas Dómini fílii, * merces fructus ventris.Voici, c'est un héritage du Seigneur, que les enfants, une récompense, que les fruits d'un sein fécond.
Sicut sagíttæ in manu poténtis, * ita fílii iuventútis.Comme les flèches dans la main d'un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse.
Beátus vir, qui implévit pháretram suam ex ipsis: * non confudétur, cum loquétur inimícis suis in porta.Heureux l'homme qui en a rempli son carquois. Ils ne rougiront pas quand ils répondront aux ennemis, à la porte de la ville.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Vidérunt * óculi mei salutáre tuum, quod parásti ante fáciem ómnium populórum.Ant. 3 Mes yeux ont vu le salut que Tu préparais à la face des peuples.
Psalmus 127 (128)
Psaume 127 (128)
Pax domestica in Domino
Paix domestique dans le Seigneur
«Benedicat te Dominus ex Sion», id est: ex Ecclesia sua (Arnobius).
«Que le Seigneur te bénisse de Sion », c’est à dire : de son Eglise (Arnobius).
Beátus omnis, qui timet Dóminum, * qui ámbulat in viis eius.Heureux l'homme qui craint le Seigneur, qui marche dans ses voies.
Labóres mánuum tuárum manducábis, * beátus es, et bene tibi erit.Tu te nourris alors du travail de tes mains; tu es heureux et comblé de biens.
Uxor tua sicut vitis fructífera * in latéribus domus tuæ;Ton épouse est comme une vigne féconde, dans l'intérieur de ta maison ;
fílii tui sicut novéllæ olivárum * in circúitu mensæ tuæ.tes fils, comme de jeunes plants d'olivier, autour de ta table.
Ecce sic benedicétur homo, * qui timet Dóminum.Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
Benedícat tibi Dóminus ex Sion, * et vídeas bona Ierúsalem ómnibus diébus vitæ tuæ;Que le Seigneur te bénisse de Sion, puisses-tu voir Jérusalem florissante tous les jours de ta vie ;
et vídeas fílios filiórum tuórum. * Pax super Israel!Puisses-tu voir les enfants de tes enfants. Que la paix soit sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Vêpres du lundi 31 décembre 2018 -

Infra octavam Nativitatis Dans l'octave de la Nativité
Feria II Lundi
DE DIE VII INFRA OCTAVAM NATIVITATIS DE DIE VII INFRA OCTAVAM NATIVITATIS
Ad Vesperas
Aux Vêpres
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Imménse cæli cónditor,
Créateur infini du ciel,
qui, mixta ne confúnderent,
pour que les eaux ne se mélangent pas,
aquæ fluénta dívidens,
Tu les as divisées entre elles
cælum dedísti límitem,
et leur as établi le ciel pour limite.
  
Firmans locum cæléstibus
Tu as fixé leur place aux eaux du ciel,
simúlque terræ rívulis,
comme aux rivières de la terre,
ut unda flammas témperet,
afin que l'eau modère les flammes
terræ solum ne díssipet:
et ne dissolve pas la terre ferme.
  
Infúnde nunc, piíssime,
Répands maintenant en nous, Dieu très bon,
donum perénnis grátiæ,
le don de la grâce éternelle,
fraudis novæ ne cásibus
de peur que sous les coups d'une nouvelle ruse,
nos error átterat vetus.
l'antique erreur ne nous abatte.
  
Lucem fides invéniat,
Que la foi trouve la lumière,
sic lúminis iubar ferat;
qu'elle brille du même éclat ;
hæc vana cuncta térreat,
qu'elle écrase tout ce qui est vain,
hanc falsa nulla cómprimant.
que rien de faux ne la retienne.
  
Præsta, Pater piíssime,
Exauce-nous Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi aussi, Unique égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l'Esprit consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
qui règne pour tous les siècles. Amen.
Ant. 1 Oculi Dómini in páuperem respíciunt.Ant. 1 Les yeux du Seigneur Se tournent vers les pauvres.
Psalmus 10 (11)
Psaume 10 (11)
Dominus fiducia iusti
Le Seigneur, confiance des justes
Beati, qui esuriunt et sitiunt iustitiam, quoniam ipsi saturabuntur (Mt 5, 6).
Heureux les affamés et les assoifés de justice, car ils seront rassasiés (Mt 5, 6).
In Dómino confído, quómodo dícitis ánimæ meæ: * «Tránsmigra in montem sicut passer?Je me confie dans le Seigneur : comment dites-vous à mon âme : * Émigre sur la montagne comme un passereau ?
Quóniam ecce peccatóres intendérunt arcum, † paravérunt sagíttas suas super nervum, * ut sagíttent in obscúro rectos corde.Parce que voilà que les pécheurs ont tendu un arc ; ils ont préparé leurs flèches dans un carquois, * pour percer dans les ténèbres les [hommes] droits de coeur.
Quando fundaménta evertúntur, * iustus quid fáciat?».Parce que ce que Tu avais établi, ils l'ont détruit ; * mais le juste, qu'a-t-il fait ?
Dóminus in templo sancto suo, * Dóminus, in cælo sedes eius.Le Seigneur est dans Son saint temple ; * le Seigneur, Son trône est dans le ciel.
Oculi eius in páuperem respíciunt, * pálpebræ eius intérrogant fílios hóminum.Ses yeux observent le pauvre : * Ses paupières interrogent les enfants des hommes.
Dóminus intérrogat iustum et ímpium; * qui autem díligit iniquitátem, odit ánima eius.Le Seigneur interroge le juste et l'impie; * mais celui qui aime l'iniquité hait son âme.
Pluet super peccatóres carbónes; * ignis et sulphur et spíritus procellárum pars cálicis eórum.Il fera pleuvoir sur les pécheurs des pièges ; * le feu, le soufre et le vent des tempêtes sont la part de leur calice.
Quóniam iustus Dóminus et iustítias diléxit, * recti vidébunt vultum eius.Car le Seigneur est juste et Il aime la justice : * Son visage a vu l'équité.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Oculi Dómini in páuperem respíciunt.Ant. Les yeux du Seigneur Se tournent vers les pauvres.
Ant. 2 Beáti mundo corde, quóniam ipsi Deum vidébunt. (T. P. allelúia).Ant. 2 Heureux les coeœurs purs, car ils verront Dieu. (T.P. alléluia)
Psalmus 14 (15)
Psaume 14 (15)
Quis dignus coram Domino?
Qui est digne auprès du Seigneur ?
Accessistis ad Sion montem et civitatem Dei viventis (Hebr 12, 22).
Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant (Hebr 12, 22).
Dómine, quis habitábit in tabernáculo tuo? * Quis requiéscet in monte sancto tuo?Seigneur, qui habitera dans Ta tente? Qui demeurera sur Ta montagne sainte?
Qui ingréditur sine mácula et operátur iustítiam, * qui lóquitur veritátem in corde suo,Celui qui marche dans l'innocence, qui pratique la justice, et qui dit la vérité dans son coeur.
qui non egit dolum in língua sua, † nec fecit próximo suo malum * et oppróbrium non íntulit próximo suo.Il ne calomnie point avec sa langue, il ne fait point de mal à son frère, et ne jette point l'opprobre sur son prochain.
Ad níhilum reputátus est in conspéctu eius malígnus, * timéntes autem Dóminum gloríficat.A ses yeux le réprouvé est digne de honte, mais il honore ceux qui craignent le Seigneur.
Qui iurávit in detriméntum suum et non mutat, † qui pecúniam suam non dedit ad usúram * et múnera super innocéntem non accépit.S'il a fait un serment à son préjudice, il n'y change rien, il ne prête point son argent à usure, et il n'accepte pas de présent contre l'innocent :
Qui facit hæc, * non movébitur in ætérnum.Celui qui se conduit ainsi ne chancellera jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Beáti mundo corde, quóniam ipsi Deum vidébunt. (T. P. allelúia).Ant. Heureux les coeœurs purs, car ils verront Dieu. (T.P. alléluia)
Ant. 3 In Fílio suo elégit nos Deus in adoptiónem filiórum.Ant. 3 En Son Fils, Dieu nous a choisis comme fils adoptifs.
Canticum (Eph 1, 3-10) NT 4
Cantique (Eph 1, 3-10) NT 4
De Deo salvatore
Au Dieu sauveur
Benedíctus Deus et Pater Dómini nostri Iesu Christi, * qui benedíxit nos in omni benedictióne spiritáli in cæléstibus in Christo,Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis dans le Christ de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les cieux,
sicut elégit nos in ipso ante mundi constitutiónem, † ut essémus sancti et immaculáti * in conspéctu eius in caritáte,c'est en Lui qu'il nous a choisis dès avant la création du monde, pour que nous soyons saints et immaculés devant Lui dans la charité,
qui prædestinávit nos in adoptiónem filiórum † per Iesum Christum in ipsum, * secúndum beneplácitum voluntátis suæ,nous ayant, dans Son amour, prédestinés à être Ses fils adoptifs par Jésus-Christ, selon Sa libre volonté,
in laudem glóriæ grátiæ suæ, * in qua gratificávit nos in Dilécto,en faisant ainsi éclater la gloire de Sa grâce, par laquelle Il nous a rendus agréables à Ses yeux en Son [Fils] bien-aimé.
in quo habémus redemptiónem per sánguinem eius, * remissiónem peccatórum,C'est en Lui que nous avons la rédemption acquise par Son sang, la rémission des péchés,
secúndum divítias grátiæ eius, † qua superabundávit in nobis * in omni sapiéntia et prudéntia,selon la richesse de Sa grâce, que Dieu a répandue abondamment sur nous en toute sagesse et intelligence,
notum fáciens nobis mystérium voluntátis suæ, * secúndum beneplácitum eius,en nous faisant connaître le mystère de Sa volonté, selon le libre dessein que s'était proposé Sa bonté,
quod propósuit in eo, * in dispensatiónem plenitúdinis témporum:pour le réaliser lorsque la plénitude des temps serait accomplie :
recapituláre ómnia in Christo, * quæ in cælis et quæ in terra.à savoir, de réunir toutes choses en Jésus-Christ, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. In Fílio suo elégit nos Deus in adoptiónem filiórum.Ant. En Son Fils, Dieu nous a choisis comme fils adoptifs.
Lectio brevis (Col 1, 9b-11)
Lecture brève (Col 1, 9b-11)
Impleámini agnitióne voluntátis eius in omni sapiéntia et intelléctu spiritáli, ut ambulétis digne Dómino per ómnia placéntes, in omni ópere bono fructificántes et crescéntes in sciéntia Dei, in omni virtúte confortáti secúndum poténtiam claritátis eius in omnem patiéntiam et longanimitátem, cum gáudio.Nous demandons à Dieu que vous ayez la pleine connaissance de Sa volonté en toute sagesse et intelligence spirituelle, pour vous conduire d'une manière digne du Seigneur et Lui plaire en toutes choses, produisant du fruit en toutes sortes de bonnes oeuvres et faisant des progrès dans la connaissance de Dieu ; fortifiés à tous égards par Sa puissance glorieuse, pour tout supporter avec patience et avec joie.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Sana ánimam meam,  * Quia peccávi tibi. Sana. V/. Ego dixi: Dómine, miserére mei.  * Quia peccávi tibi. Glória Patri. Sana.R/. Guéris mon âme, * Car j'ai péché contre Toi. Guéris. V/. J'ai dit : Seigneur aie pitié de moi. * Car j'ai péché contre Toi. Gloire au Père. Guéris.
Ant. Magníficat ánima mea Dóminum, quia respéxit Deus humilitátem meam.Ant. Mon âme exalte le Seigneur, car Dieu a vu mon humilité.
Canticum Evangelicum (Lc 1, 46-55)
Cantique évangélique (Lc 1,46-55)
Exultatio animæ in Domino
Exultation de l'âme dans le Seigneur
Magníficat ✠ * ánima mea Dóminum, Mon âme glorifie le Seigneur,
et exsultávit spíritus meus * in Deo salvatóre meo, et Mon esprit a tressailli d'allégresse en Dieu Mon Sauveur,
quia respéxit humilitátem ancíllæ suæ.* Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generationes, parce qu'Il a jeté les yeux sur la bassesse de Sa servante. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse,
quia fecit mihi magna, qui potens est, * et sanctum nomen eius, parce que Celui qui est puissant a fait en Moi de grandes choses, et Son nom est saint;
et misericórdia eius in progénies et progénies* timéntibus eum. et Sa miséricorde se répand d'âge en âge sur ceux qui Le craignent.
Fecit poténtiam in bráchio suo, * dispérsit supérbos mente cordis sui; Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé ceux qui s'enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur.
depósuit poténtes de sede * et exaltávit húmiles; Il a renversé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles.
esuriéntes implévit bonis * et dívites dimísit inánes. Il a rempli de biens les affamés, et Il a renvoyé les riches les mains vides.
Suscépit Israel púerum suum,* recordátus misericórdiæ, Il a relevé Israël, Son serviteur, Se souvenant de Sa miséricorde:
sicut locútus est ad patres nostros,* Abraham et sémini eius in sæcula. selon ce qu'Il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa race pour toujours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Magníficat ánima mea Dóminum, quia respéxit Deus humilitátem meam.Ant. Mon âme exalte le Seigneur, car Dieu a vu mon humilité.
Preces
Prières litaniques.
Christum magnificémus, plenum grátia et Spíritu Sancto, et fidénter eum implorémus: Magnifions le Christ, plein de grâce de l'Esprit Saint, et implorons Le avec confiance:
Spíritum tuum da nobis, Dómine. Donne nous Ton esprit, Seigneur
Concéde nobis diem istum iucúndum, pacíficum et sine mácula, Accorde nous une journée agréable, paisible et sans péché,
ut, ad vésperam perdúcti, cum gáudio et mundo corde te collaudáre valeámus. pour que, le soir venu, nous puissions Te louer avec un coeur pur et dans la joie.
Sit hódie splendor tuus super nos, Que Ta gloire soit sur nous aujourd'hui,
et opus mánuum nostrárum dírige. -et dirige les oeuvres de nos mains.
Osténde fáciem tuam super nos ad bonum in pace, Fais briller sur nous Ta Face pour le bien dans la paix
ut hódie manu tua válida contegámur. pour que nous soyons aujourd'hui protégés par Ta main puissante.
Réspice propítius omnes, qui oratiónibus nostris confídunt, Regarde avec bienveillance ceux qui se confient à nos prières,
eos adímple bonis ánimæ et córporis univérsis. accorde leur des âmes bonnes et des corps en bonne santé.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Omnípotens et invisíbilis Deus, qui tuæ lucis advéntu mundi ténebras effugásti, seréno vultu nos, quæsumus, intuére, ut magnificéntiam nativitátis Unigéniti tui dignis præcóniis collaudémus. Qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu tout puissant et invisible, qui par l'avènement de Ta lumière as dissipé les ténèbres du monde, nous T'en prions ; tourne vers nous Ton visage de sérénité, et nos louanges proclameront la magnificence de la naissance de Ton Fils unique. Lui qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Complies du lundi 31 décembre 2018 -

Infra octavam Nativitatis Dans l'octave de la Nativité
Feria II Lundi
DE DIE VII INFRA OCTAVAM NATIVITATIS DE DIE VII INFRA OCTAVAM NATIVITATIS
Ad Completorium
Aux Complies
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Conscientia discussio, quam sequi potest actus poenitentialis ut in Missa. Examen de conscience, qui peut être suivi d'un acte de pénitence comme à la Messe.

Confíteor Deo omnipoténti et vobis, fratres, quia peccávi nimis cogitatióne, verbo, ópere et omissióne:

Je confesse à Dieu tout puissant, et à vous, frères, que j'ai vraiment péché, en pensée, en parole, par action et par omission:
et, percutientes sibi pectus, dicunt: Et on se frappe la poitrine, en disant :

mea culpa, mea culpa, mea máxima culpa.

c'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute.
Deinde prosequuntur: Ensuite on poursuit:

Ideo precor beátam Maríam semper Vírginem, omnes Angelos et Sanctos, et vos, fratres, oráre pro me ad Dóminum Deum nostrum.

C'est pourquoi je supplie la bienheureuse Marie toujours Vierge, tous les Anges et les Saints, et vous, frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

V/. Misereátur nostri omnípotens Deus et, dimissís peccátis nostris, perdúcat nos ad vitam aetérnam. R/. Amen.

V/. Que le Dieu tout puissant aie pitié de nous, et nous ayant remis nos péchés, qu'Il nous conduise à la vie éternelle. R/. Amen.


Hymnus
Hymne
Te lucis ante términum,
Avant que le jour ne s'éteigne,
rerum creátor, póscimus,
nous Te prions, Créateur de toute chose,
ut sólita cleméntia
dans Ta bonté de toujours,
sis præsul ad custódiam.
veille sur nous, garde-nous.
  
Te corda nostra sómnient,
Que nos cœurs rêvent de Toi,
te per sopórem séntiant,
qu'ils songent à Toi pendant le sommeil,
tuámque semper glóriam
qu'ils chantent encore Ta gloire
vicína luce cóncinant.
à l'approche de la lumière.
  
Vitam salúbrem tríbue,
Accorde-nous une vie saine,
nostrum calórem réfice
réchauffe-nous intérieurement,
tætram noctis calíginem
que Ta clarté illumine
tua collústret cláritas.
les tristes ténèbres de la nuit.
  
Præsta, Pater omnípotens,
Exauce-nous, Père tout-puissant,
per Iesum Christum Dóminum,
par Jésus-Christ le Seigneur,
qui tecum in perpétuum
qui avec Toi et le Saint-Esprit
regnat cum Sancto Spíritu. Amen.
règne éternellement. Amen.
Ant. 1 Tu, Dómine Deus, pátiens et multæ misericórdiæ.Ant. 1 Toi, Seigneur, Tu es patient et plein de miséricorde.
Psalmus 85 (86)
Psaume 85 (86)
Pauperis in rebus adversis oratio
Prière des pauvres face à l’'adversaire
Benedictus Deus, qui consolatur nos in omni tribulatione nostra (2 Cor 1, 3. 4).
Béni soit Dieu qui nous console dans toutes notre tribulation (2 Cor 1, 3. 4).
Inclína, Dómine, aurem tuam et exáudi me, * quóniam inops et pauper sum ego.Incline Ton oreille, Seigneur, et exauce-moi, car je suis indigent et pauvre.
Custódi ánimam meam, quóniam sanctus sum; * salvum fac servum tuum, Deus meus, sperántem in te.Garde mon âme, car je suis pieux ; sauve Ton serviteur, ô mon Dieu, il met sa confiance en Toi.
Miserére mei, Dómine,* quóniam ad te clamávi tota die.Aie pitié de moi, Seigneur, parce que vers Toi j'ai crié tout le jour.
Lætífica ánimam servi tui, * quóniam ad te, Dómine, ánimam meam levávi.Réjouis l'âme de Ton serviteur, car vers Toi Seigneur, j'ai élevé mon âme.
Quóniam tu, Dómine, suávis et mitis * et multæ misericórdiæ ómnibus invocántibus te.Car Tu es bon, Seigneur, et clément, et plein de compassion pour tous ceux qui T'invoquent.
Auribus pércipe, Dómine, oratiónem meam* et inténde voci deprecatiónis meæ.Prête l'oreille, Seigneur, à ma prière, et sois attentif à la voix de mes supplications.
In die tribulatiónis meæ clamávi ad te, * quia exáudies me.Je T'invoque au jour de ma détresse, et Tu m'exauceras.
Non est símilis tui in diis, Dómine, * et nihil sicut ópera tua.Nul ne T'égale parmi les dieux, Seigneur, rien ne ressemble à Tes œuvres.
Omnes gentes, quascúmque fecísti, vénient † et adorábunt coram te, Dómine, * et glorificábunt nomen tuum,Toutes les nations que Tu as faites viendront se prosterner devant Toi, Seigneur, et rendre gloire à Ton nom,
quóniam magnus es tu et fáciens mirabília: * tu es Deus solus.car Tu es grand et Tu opères des prodiges : Toi seul, Tu es Dieu.
Doce me, Dómine, viam tuam, * et ingrédiar in veritáte tua;Enseigne-moi tes voies, Seigneur ; je veux marcher dans Ta fidélité ;
simplex fac cor meum, * ut tímeat nomen tuum.rends mon cœur simple, pour qu'il craigne Ton nom.
Confitébor tibi, Dómine Deus meus, in toto corde meo * et glorificábo nomen tuum in ætérnum,Je Te louerai de tout mon cœur, Seigneur, mon Dieu et je glorifierai Ton nom pour l'éternité.
quia misericórdia tua magna est super me, * et eruísti ánimam meam ex inférno inferióri.Car Ta miséricorde est grande envers moi, Tu as tiré mon âme du fond de l'enfer.
Deus, supérbi insurrexérunt super me, † et synagóga poténtium quæsiérunt ánimam meam, * et non proposuérunt te in conspéctu suo.O Dieu, des orgueilleux se sont insurgés contre moi, et l'assemblée des puissants a cherché mon âme, et ils ne T'ont pas placé devant leur regard.
Et tu, Dómine, Deus miserátor et miséricors * pátiens et multæ misericórdiæ et veritátis,Mais Toi, Seigneur, Tu es un Dieu miséricordieux et compatissant, patient, de grande miséricorde et vérité.
réspice in me et miserére mei; † da fortitúdinem tuam púero tuo * et salvum fac fílium ancíllæ tuæ.Tourne vers moi Tes regards et aie pitié de moi ; donne Ta force à Ton serviteur, et sauve le fils de Ta servante.
Fac mecum signum in bonum, † ut vídeant, qui odérunt me, et confundántur, * quóniam tu, Dómine, adiuvísti me et consolátus es me..Signale Ta bonté envers moi, que mes ennemis le voient et soient confondus, car c'est Toi, le Seigneur, qui m'assistes et me consoles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Tu, Dómine Deus, pátiens et multæ misericórdiæ.Ant. Toi, Seigneur, Tu es patient et plein de miséricorde.
Lectio brevis (1 Th 5, 9-10)
Lecture brève (1 Th 5, 9-10)
Pósuit nos Deus in acquisitiónem salútis per Dóminum nostrum Iesum Christum, qui mórtuus est pro nobis, ut sive vigilémus sive dormiámus, simul cum illo vivámus.Dieu nous a destinés à l'acquisition du salut par notre Seigneur Jésus-Christ,  qui est mort pour nous, afin que, soit que nous veillions, soit que nous dormions, nous vivions avec Lui.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. In manus tuas, Dómine, * Comméndo spíritum meum. In manus. V/. Redemísti nos, Dómine Deus veritátis. * Comméndo spíritum meum. Glória Patri. In manus.R/. En Tes mains, Seigneur, * je remets mon esprit. Entre Tes mains. V/. Tu nous as rachetés, Seigneur Dieu de vérité * Je remets mon esprit. Gloire au Père. Entre Tes mains.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Canticum evangelicum Lc 2, 29-32
Cantique évangélique Lc 2,29-32
Christus lumen gentium et gloria Israël
Le Christ est la lumières des nations et la gloire d'Israël
Nunc dimíttis servum tuum, Dómine,* secúndum verbum tuum in pace, Maintenant, Tu peux renvoyer Ton serviteur, Seigneur, selon Ta parole, en paix.
quia vidérunt óculi mei* salutáre tuum, Car mes yeux ont vu Ton salut,
quod parásti* ante fáciem ómnium populórum, Que Tu as préparé devant la face des peuples,
lumen ad revelatiónem géntium * et glóriam plebis tuæ Israël. lumière qui se révèle aux nations, et gloire de Ton peuple Israël.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Orémus. Prions.
Quiétem, Dómine, corpóribus nostris tríbue salutárem, † et quæ fúdimus hódie sémina per labórem, * fac ut messem gérminent sempitérnam. Per Christum Dóminum nostrum.Donne, Seigneur, le salut et le repos à nos corps, et ce que notre labeur a aujourd'hui fondé, fais qu'il germe pour la moisson éternelle. Par le Christ notre Seigneur.
Deinde dicitur, etiam a solo, benedictio: Ensuite on dit, même seul, la bénédiction :

Noctem quiétam et finem perféctum concédat nobis Dóminus omnípotens. R/. Amen.

Que Dieu tout puissant nous concède une nuit calme et une fin chrétienne. R/. Amen.
Antiphona finale ad Beatam Mariam Virginem Antienne finale à la Bienheureuse Vierge Marie
Alma Redemptóris Mater, quæ pérvia cæli porta manes, et stella maris, succúrre cadénti, Sainte mère du Rédempteur, porte du ciel toujours ouverte, étoile de la mer,

súrgere qui curat, pópulo; tu, quæ genuísti, natúra miránte, tuum sanctum Genitórem,

venez au secours du peuple qui tombe et cherche à se relever. Vous avez enfanté, ô merveille ! Celui qui vous créée,

Virgo prius ac postérius, Gabriélis ab ore sumens illud Ave, peccatórum miserére.

et vous demeurez toujours vierge. Accueillez le salut de l'’ange Gabriel, et ayez pitié de nous, pécheurs.