Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Martyrologe du dimanche 13 janvier 2019 - de la férie

Martyrologe
Le 13 janvier
En France : La mémoire de saint Remi, n° 4, se lit le 15 janvier.
1.        Mémoire de saint Hilaire, évêque et docteur de l’Église. Élevé au siège épiscopal de Poitiers sous l’empereur Constance attaché à l’hérésie arienne, il défendit courageusement par ses écrits la foi de Nicée sur la Trinité et la divinité du Christ, ce qui lui valut d’être exilé quatre ans en Phrygie. Il composa également des commentaires célèbres sur les psaumes et sur l’Évangile de Matthieu et mourut en 368.
2.         À Singidunum en Mésie, vers 310, les saints martyrs Hermyle et Stratonice, qui, après de terribles tourments, furent jetés dans le Danube sous l’empereur Licinius.
3.         À Trèves en Gaule Belgique, vers 330, saint Agrice, évêque, qui transforma en église un palais offert par sainte Hélène.
4.         À Reims, vers 530, la naissance au ciel de saint Remi, évêque, qui, après avoir lavé le roi Clovis dans la fontaine baptismale et l’avoir initié aux sacrements de la foi, il convertit au Christ le peuple des Francs. Il quitta cette vie, célèbre par sa sainteté après plus de soixante ans d’épiscopat. (En France, sa mémoire est célébrée le 15, jour de sa mise au tombeau.)
5*.         À Glasgow en Écosse, l’an 603, saint Kentigern, évêque et abbé, qui établit son siège épiscopal en cette ville et y réunit, dit-on, une grande foule de moines selon la manière de vivre de l’Église primitive.
6.         À Capitolias en Palestine, l’an 713, saint Pierre, prêtre et martyr. Accusé devant Walid, chef des Sarrasins, d’avoir prêché la foi du Christ dans les rues, on lui coupa la langue, les mains et les pieds et, cloué sur une croix, il consomma le martyre qu’il avait ardemment désiré.
7.         À Cordoue, en Andalousie, vers 852, les saints martyrs Gumesinde, prêtre, et Serdieu, moine. Pour avoir confessé devant les princes et les juges maures qu’ils étaient chrétiens, ils furent décapités.
8*.         Au monastère d’Ilbenstadt en Germanie, l’an 1127, saint Godefroid, Comte de Cappenberg, il voulut transformer son château en monastère, contre le gré des siens, et après avoir reçu de saint Norbert l’habit canonial, s’adonna avec ardeur au soin des pauvres et des malades.
9*.         À Huy près de Liège, en 1228, la sainte Jutte, veuve, qui se consacra à soigner les lépreux et finit sa vie près d’eux, en recluse.
10*. À Milan, en 1497, la bienheureuse Véronique Negroni de Binasco, vierge, qui, entrée au monastère de Sainte Marthe, sous la Règle de saint Augustin, s’éleva jusqu’à la plus haute contemplation.
11. À Nam Dinh au Tonkin, en 1859, les saints martyrs Dominique Pham Trong (An) Kham, Luc (Cai) Thin, son fils, et Joseph Pham Trong (Cai) Ta, qui, sous l’empereur Tu Duc, préférèrent subir les tortures et la mort plutôt que de fouler aux pieds la croix.
12*.         Au camp de concentration de Dachau en Bavière, en 1942, le bienheureux Émile Szramek, prêtre de Katovice et martyr. Quand la Pologne fut occupée par le régime nazi, durant la Seconde Guerre mondiale, il fut déporté de manière inhumaine dans ce camp pour avoir défendu la foi au Christ devant les persécuteurs et y mourut par suite des mauvais traitements.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Invitatoire du dimanche 13 janvier 2019 - de la férie

Hebdomada III post Nativitatem IIIème semaine après la Nativité
Dominica Dimanche
Ad Invitatorium
Ad Invitatorium
A la liturgie lue :
Ante Officium quod a solo persolvitur, dici potest sequens oratio:Avant l'office récité seul, on peut dire la prière suivante :
Aperi, Dómine, os meum ad benedicéndum nomen sanctum tuum; munda cor meum ab ómnibus vanis, pervérsis et aliénis cogitatiónibus; intelléctum illúmina, afféctum inflámma, ut digne, atténte ac devóte hoc Offícium recitáre váleam, et exaudíri mérear ante conspéctum divínæ maiestátis tuæ. Per Christum Dóminum nostrum. Amen.Ouvre mes lèvres, Seigneur, afin qu’elles bénissent Ton saint Nom, purifie aussi mon cœur de toute pensée vaine, mauvaise, étrangère. Éclaire mon intelligence, enflamme mon amour, afin que je puisse réciter cet office avec respect, attention et dévotion, et mériter d’être exaucé en présence de Ta divine majesté. Par le Christ notre Seigneur. Amen.
V/. Dómine, lábia mea apéries. R/. Et os meum annuntiábit laudem tuam.V/. Seigneur, ouvre mes lèvres. R/. Et ma bouche annoncera Ta louange.
Psalmus 94 (95)Psaume 94 (95)
Invitatio ad laudem DeiInvitation à la louange de Dieu
Adhortamini vosmetipsos per singulos dies, donec illud «hodie» vocatur (Hebr 3, 13).Exhortez-vous mutuellement chaque jour, tant que vaut cet « aujourd'hui ».
éditer éditer
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Veníte, exsultémus Dómino; iubilémus Deo salutári nostro. Præoccupémus fáciem eius in confessióne et in psalmis iubilémus ei.Venez, exultons pour le Seigneur, jubilons pour Dieu, notre salut. + Accourons devant Sa face dans l'action de grâce, dans des psaumes, jubilons pour Lui.
éditer éditer
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Quóniam Deus magnus Dóminus et rex magnus super omnes deos. Quia in manu eius sunt profúnda terræ, et altitúdines móntium ipsíus sunt. Quóniam ipsíus est mare, et ipse fecit illud, et siccam manus eius formavérunt. Parce que le Seigneur est le grand Dieu ; le grand Roi au-dessus de tous les dieux. Car dans Sa main sont les profondeurs de la terre, et que les hauteurs des montagnes sont à Lui. Parce qu'à Lui est la mer, et que c'est Lui-même qui l'a faite, et que Ses mains ont formé le continent.
éditer éditer
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Veníte, adorémus et procidámus et génua flectámus ante Dóminum, qui fecit nos, quia ipse est Deus noster, et nos pópulus páscuæ eius et oves manus eius. Venez, adorons, prosternons - nous devant Dieu, et fléchissons les genoux devant le Seigneur qui nous a faits, parce que Lui-même est notre Dieu, et que nous sommes Son peuple et les brebis de Sa main.
éditer éditer
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Utinam hódie vocem eius audiátis: «Nolíte obduráre corda vestra, sicut in Meríba secúndum diem Massa in desérto, ubi tentavérunt me patres vestri: probavérunt me, etsi vidérunt ópera mea. Si seulement aujourd'hui, vous entendiez Sa voix, n'endurcissez pas vos coeurs, comme à Mériba, comme au jour de Massa dans le désert, où Me tentèrent vos pères ; ils M'éprouvèrent, alors qu'ils avaient vu Mes oeuvres.
éditer éditer
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Quadragínta annis tæduit me generatiónis illíus, et dixi: Pópulus errántium corde sunt isti. Et ipsi non cognovérunt vias meas; ídeo iurávi in ira mea: Non introíbunt in réquiem meam». Pendant quarante ans, J'ai été le dégoût de cette génération et J'ai dit : ils sont un peuple errant de coeur ; et eux, ils n'ont point connu Mes voies : c'est pourquoi Je leur ai juré dans Ma colère, ils n'entreront pas dans Mon repos.
éditer éditer
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.

Si le psaume 94 est récité pendant la litugie de ce jour, à une des heures suivantes, on peut prendre un autre psaume comme invitatoire, au choix :
vel:ou :
Psalmus 99 (100)Psaume 99 (100)
Gaudium in templum ingredientiumJoie de l’entrée dans le temple
Redemptos iubet Dominus victoriæ carmen canere (S. Athanasius). Le Seigneur invite les rachetés à entonner un chant de victoire (S. Athanase).
éditer éditer
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Iubiláte Dómino, omnis terra, * servíte Dómino in lætítia; introíte in conspéctu eius * in exsultatióne. Acclamez Dieu, toute la terre; servez le Seigneur avec joie. Entrez en Sa présence * avec allégresse.
éditer éditer
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Scitóte quóniam Dóminus ipse est Deus;  ipse fecit nos, et ipsíus sumus, * pópulus eius et oves páscuæ eius. Sachez que c'est le Seigneur qui est Dieu; c'est Lui qui nous a faits, et non pas nous-mêmes. Nous sommes Son peuple, et les brebis de Son pâturage.
éditer éditer
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Introíte portas eius in confessióne,  átria eius in hymnis, * confitémini illi, benedícite nómini eius. Franchissez ses portes avec des louanges, ses parvis en chantant des hymnes; célébrez-le, bénissez son nom.
éditer éditer
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Quóniam suávis est Dóminus;  in ætérnum misericórdia eius, * et usque in generatiónem et generatiónem véritas eius. car le Seigneur est suave; sa miséricorde est éternelle, * et sa vérité demeure de génération en génération.
éditer éditer
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
vel:ou :
Psalmus 66 (67)Psaume 66 (67)
Omnes gentes Domino confiteanturToutes les nations rendront gloire au Seigneur
Notum sit vobis quoniam gentibus missum est hoc salutare Dei (Act 28, 28).Sachez que le salut de Dieu a été envoyé aux gentils (Act 28, 28).
éditer éditer
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Deus misereátur nostri et benedícat nobis; * illúminet vultum suum super nos, ut cognoscátur in terra via tua, * in ómnibus géntibus salutáre tuum. Que Dieu nous soit favorable et qu'Il nous bénisse; qu'Il illumine sur nous Son visage, afin que l'on connaisse sur la terre Ta voie, et parmi toutes les nations Ton salut.
éditer éditer
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Læténtur et exsúltent gentes,  quóniam iúdicas pópulos in æquitáte * et gentes in terra dírigis. Que les peuples Te louent, ô Dieu ; que les peuples Te louent tous. Que les nations se réjouissent, qu'elles soient dans l'allégresse ; car Tu juges les peuples avec droiture, et Tu conduis les nations sur la terre.
éditer éditer
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Terra dedit fructum suum; * benedícat nos Deus, Deus noster, benedícat nos Deus, * et métuant eum omnes fines terræ. Que les peuples Te louent, ô Dieu, que les peuples Te louent tous. La terre a donné son fruit ; que nous bénisse Dieu, notre Dieu, que Dieu nous bénisse, et que toutes les extrémités de la terre Le révèrent.
éditer éditer
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
vel:ou :
Psalmus 23 (24)Psaume 23 (24)
Domini in templum adventusAvènement de Dieu dans le Temple
Christo apertæ sunt portæ cæli propter carnalem eius assumptionem (S. Irenæus).Les portes du ciel se sont ouvertes au Christ parce qu’il a pris la nature humaine. (S. Irénée)
éditer éditer
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Dómini est terra et plenitúdo eius, * orbis terrárum et qui hábitant in eo. Quia ipse super mária fundávit eum * et super flúmina firmávit eum. Au Seigneur est la terre et tout ce qu'elle renferme, le monde et tous ceux qui l'habitent. Car c'est Lui qui l'a fondé sur les mers, et qui l'a établi sur les fleuves.
éditer éditer
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Quis ascéndet in montem Dómini, * aut quis stabit in loco sancto eius? Innocens mánibus et mundo corde,  qui non levávit ad vana ánimam suam, * nec iurávit in dolum. Hic accípiet benedictiónem a Dómino * et iustificatiónem a Deo salutári suo. Hæc est generátio quæréntium eum, * quæréntium fáciem Dei Iacob. Qui montera sur la montagne du Seigneur, ou qui se tiendra dans son lieu saint ? Celui qui a les mains innocentes et le coeur pur, qui n'a pas livré son âme à la vanité, ni fait à son prochain un serment trompeur. Celui-là recevra la bénédiction du Seigneur, et la miséricorde de Dieu, son Sauveur. Telle est la race de ceux qui le cherchent, de ceux qui cherchent la face du Dieu de Jacob.
éditer éditer
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus fortis et potens, Dóminus potens in prœlio. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Qui est ce roi de gloire ? C'est le Seigneur fort et puissant, le Seigneur puissant dans les combats.
éditer éditer
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus virtútum ipse est rex glóriæ. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Quel est ce roi de gloire ? Le Seigneur des armées est Lui-même ce roi de gloire.
éditer éditer
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Psalmus cum sua antiphona, pro opportunitate, omitti potest quando Invitatorium Laudibus matutinis præponendum est. Le psaume [invitatoire] avec son antienne, si c'est opportun, peut être omis lorsque l'invitatoire précède immédiatement les Laudes du matin.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Vigiles (OSB) du dimanche 13 janvier 2019 - de la férie

Hebdomada III post Nativitatem IIIème semaine après la Nativité
Dominica Dimanche

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Evangile commenté du dimanche 13 janvier 2019 - de la férie

Hebdomada III post Nativitatem IIIème semaine après la Nativité
Dominica Dimanche
Evangelium Evangile
éditer éditer
Jn 3,22-30 Jn 3,22-30
In illo tempore: Venit Iésus et discípuli eíus in Iudǽam terram, et illic demorabátur cum eis et baptizábat. Erat autem et Ioánnes baptízans in Enon iúxta Salim, quia aquae multae erant illic, et adveniébant et baptizabántur; nondum enim missus fúerat in cárcerem Ioánnes. Facta est ergo quǽstio ex discípulis Ioánnis cum Iudǽo de purificatióne. Et venérunt ad Ioánnem et dixérunt ei: “Rábbi, qui erat tecum trans Iordánem, cui tu testimónium perhibuísti, ecce hic baptízat, et omnes véniunt ad eum!” Respóndit Ioánnes et dixit: “Non potest homo accípere quidquam, nisi fúerit ei datum de caelo. Ipsi vos mihi testimónium perhibétis, quod díxerim: Non sum ego Christus, sed: Missus sum ante illum. Qui habet sponsam, sponsus est; amícus autem sponsi, qui stat et audit eum, gáudio gaudet propter vocem sponsi. Hoc ergo gáudium meum implétum est. Illum opórtet créscere, me autem mínui.” Après cela, Jésus vint avec Ses disciples dans le pays de Judée; et Il y demeurait avec eux, et baptisait. Jean baptisait aussi à Ennon, près de Salim, parce qu'il y avait là beaucoup d'eau. On y venait, et on y était baptisé. Car Jean n'avait pas encore été mis en prison. Or il s'éleva une dispute entre les disciples de Jean et les Juifs, touchant la purification. Et ils vinrent à Jean, et lui dirent: Maître, Celui qui était avec toi au delà du Jourdain, et Auquel tu as rendu témoignage, baptise maintenant, et tous vont à Lui. Jean répondit: L'homme ne peut rien recevoir, que ne lui ait été donné du Ciel. Vous-mêmes vous me rendez témoignage que j'ai dit: Je ne suis pas le Christ, mais j'ai été envoyé devant Lui. Celui qui a l'épouse est l’époux; mais l'ami de l'époux, qui se tient là et l'écoute, est ravi de joie à cause de la voix de l'époux. Cette joie qui est la mienne est complète. Il faut qu'Il croisse, et que je diminue.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.

Commentaire de l'Evangile par le TRP Dom Paul Delatte, abbé de Solesmes.
Commentaire par Dom Paul Delatte (1848-1937), osb, abbé de saint Pierre de Solesmes

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Laudes du dimanche 13 janvier 2019 - de la férie

Hebdomada III post Nativitatem IIIème semaine après la Nativité
Dominica Dimanche
Ad Laudes matutinas
Aux Laudes du matin
éditer éditer
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
éditer éditer
Hymnus
Hymne
Ecce iam noctis tenuátur umbra,
Voici que défont les ombres de la nuit 
lucis auróra rútilans corúscat;
Rougeoyante, l'aurore étincelle,
nísibus totis rogitémus omnes
splendide ; De toute notre ardeur,
cunctipoténtem.
ensemble supplions Le Seigneur tout-puissant.
  
Ut Deus, nostri miserátus, omnem
Que Dieu veuille nous prendre en Sa miséricorde :
pellat angórem, tríbuat salútem,
Qu'Il chasse tout effroi, nous donne le salut.
donet et nobis pietáte patris
Qu'Il nous accorde aussi, dans Sa bonté de Père,
regna polórum.
Le royaume des cieux.
  
Præstet hoc nobis Déitas beáta
Que Dieu nous le concède en Sa béatitude,
Patris ac Nati, paritérque Sancti
Lui qui est Père, Fils et qui est Saint-Esprit,
Spíritus, cuius résonat per omnem
Celui qui résonne, en l'univers entier,
glória mundum. Amen.
La louange de gloire !
éditer éditer
Ant. 1 Benedíctus qui venit in nómine Dómini, allelúia.Ant. 1 Béni soit Celui Qui vient au nom du Seigneur, alléluia.
éditer éditer
Psalmus 117 (118)
Psaume 117 (118)
Vox iubilationis et salutis
Voix de la jubilation et du salut
Hic est lapis qui reprobatus est a vobis ædificatoribus, qui factus est in caput anguli (Act 4, 11).
Voici la pierre qu'’avaient rejetée les maçons, elle est devenue la pierre d'’angle (Act 4, 11).
Confitémini Dómino, quóniam bonus, * quóniam in sæculum misericórdia eius.Célébrez le Seigneur, car Il est bon, car Sa miséricorde est éternelle.
Dicat nunc Israel, quóniam bonus, * quóniam in sæculum misericórdia eius.Qu'Israël dise : Il est bon, et Sa miséricorde est éternelle.
Dicat nunc domus Aaron, * quóniam in sæculum misericórdia eius.Que la maison d'Aaron dise: Sa miséricorde est éternelle.
Dicant nunc, qui timent Dóminum, * quóniam in sæculum misericórdia eius.Que ceux qui craignent le Seigneur disent: « Oui, Sa miséricorde est éternelle ! »
De tribulatióne invocávi Dóminum, * et exaudívit me edúcens in latitúdinem Dóminus.Du sein de ma détresse j'ai invoqué le Seigneur : le Seigneur m'a exaucé et m'a mis au large.
Dóminus mecum, * non timébo, quid fáciat mihi homo.Le Seigneur est pour moi, je ne crains rien: que peuvent me faire des hommes.
Dóminus mecum adiútor meus, * et ego despíciam inimícos meos.Le Seigneur est pour moi parmi ceux qui me secourent; je verrai la ruine de ceux qui me haïssent.
Bonum est confúgere ad Dóminum * quam confídere in hómine.Mieux vaut chercher un refuge dans le Seigneur, que de se confier aux hommes.
Bonum est confúgere ad Dóminum * quam confídere in princípibus.Mieux vaut chercher un refuge dans le Seigneur, que de se confier aux princes.
Omnes gentes circuiérunt me, * et in nómine Dómini excídi eos.Toutes les nations m'environnaient : au nom du Seigneur, je les taille en pièces.
Circumdántes circumdedérunt me, * et in nómine Dómini excídi eos.Elles m'environnaient et m'enveloppaient : au nom du Seigneur, je les taille en pièces.
Circumdedérunt me sicut apes † et exarsérunt sicut ignis in spinis, * et in nómine Dómini excídi eos.Elles m'environnaient comme des abeilles : elles s'éteignent comme un feu d'épines ; au nom du Seigneur, je les taille en pièces.
Impelléntes impulérunt me, ut cáderem, * et Dóminus adiúvit me.Tu me poussais violemment pour me faire tomber, mais le Seigneur m'a secouru.
Fortitúdo mea et laus mea Dóminus * et factus est mihi in salútem.Le Seigneur est ma force et l'objet de mes chants ; Il a été mon salut.
Vox iubilatiónis et salútis * in tabernáculis iustórum:Des cris de triomphe et de délivrance retentissent dans les tentes des justes.
«Déxtera Dómini fecit virtútem! † Déxtera Dómini exaltávit me; * déxtera Dómini fecit virtútem!».« La droite du Seigneur a déployé Sa force ; la droite du Seigneur est élevée, la droite du Seigneur a déployé Sa force ! ».
Non móriar, sed vivam * et narrábo ópera Dómini.Je ne mourrai pas, je vivrai, et je raconterai les œuvres du Seigneur.
Castígans castigávit me Dóminus * et morti non trádidit me.Le Seigneur m'a durement châtié, mais Il ne m'a pas livré à la mort.
Aperíte mihi portas iustítiæ; * ingréssus in eas confitébor Dómino.Ouvrez-moi les portes de la justice, afin que j'entre et que je loue le Seigneur.
Hæc porta Dómini; * iusti intrábunt in eam.C'est la porte du Seigneur ; les justes peuvent y entrer.
Confitébor tibi, quóniam exaudísti me * et factus es mihi in salútem.Je Te célèbrerai, parce que Tu m'as exaucé, et que Tu as été mon salut.
Lápidem, quem reprobavérunt ædificántes, * hic factus est in caput ánguli;La pierre rejetée par ceux qui bâtissaient est devenue la pierre angulaire ;
a Dómino factum est istud * et est mirábile in óculis nostris.c'est l'œuvre du Seigneur, c'est une chose merveilleuse à nos yeux.
Hæc est dies, quam fecit Dóminus: * exsultémus et lætémur in ea.Voici le jour que le Seigneur a fait : livrons-nous à l'allégresse et à la joie.
O Dómine, salvum me fac; * o Dómine, da prosperitátem!O Seigneur, donne le salut, ô Seigneur, donne la prospérité !
Benedíctus, qui venit in nómine Dómini. * Benedícimus vobis de domo Dómini.Béni soit Celui qui vient au nom du Seigneur. Nous vous bénissons de la maison du Seigneur.
Deus Dóminus et illúxit nobis. * Instrúite sollemnitátem in ramis condénsis usque ad córnua altáris.Le Seigneur est Dieu, il fait briller sur nous la lumière. Attachez la victime avec des liens, jusqu'aux cornes de l'autel.
Deus meus es tu, et confitébor tibi, * Deus meus, et exaltábo te.Tu es mon Dieu, et je Te célèbrerai, mon Dieu, et je T'exalterai.
Confitémini Dómino, quóniam bonus, * quóniam in sæculum misericórdia eius.Célébrez le Seigneur, car Il est bon, car Sa miséricorde est éternelle.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Benedíctus qui venit in nómine Dómini, allelúia.Ant. Béni soit Celui Qui vient au nom du Seigneur, alléluia.
éditer éditer
Ant. 2 Hymnum dicámus Dómino Deo nostro, allelúia.Ant. 2 Chantons une hymne au Seigneur notre Dieu, alléluia.
éditer éditer
Canticum (Dan 3, 52-57) AT 40
Cantique (Dn 3,52-57) AT 40
Omnis creatura laudet Dominum
Que toute créature loue le Seigneur
Creator... est benedictus in sæcula (Rom 1, 25).
Le Créateur, qu'Il soit béni éternellement! Rm 1, 25
Benedíctus es, Dómine Deus patrum nostrórum, * et laudábilis et superexaltátus in sæcula;Béni sois-Tu, Seigneur, Dieu de nos pères: Tu es louable, et élevé au-dessus de tout dans tous les siècles;
et benedíctum nomen glóriæ tuæ sanctum * et superlaudábile et superexaltátum in sæcula.le saint Nom de Ta gloire est béni, Il est louable et élevé au-dessus de tout dans tous les siècles.
Benedíctus es in templo sanctæ glóriæ tuæ * et superlaudábilis et supergloriósus in sæcula.Tu es béni dans le temple saint de Ta gloire, et élevé au-dessus de toute louange et de toute gloire dans tous les siècles.
Benedíctus es in throno regni tui * et superlaudábilis et superexaltátus in sæcula.Tu es béni dans le trône de Ton royaume, et élevé au-dessus de toute louange et de toute gloire dans tous les siècles.
Benedíctus es, qui intuéris abyssos † sedens super chérubim, * et laudábilis et superexaltátus in sæcula.Tu es béni, Toi qui contemples les abîmes et qui es assis au dessus des chérubins; et Tu es louable et élevé au-dessus de toute gloire dans tous les siècles.
Benedíctus es in firmaménto cæli * et laudábilis et gloriósus in sæcula.Tu es béni dans le firmament du ciel, et Tu es louable et glorieux dans tous les siècles.
Benedícite, ómnia ópera Dómini, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Ouvrages du Seigneur, bénissez tous le Seigneur; louez-Le et exaltez-Le dans tous les siècles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Hymnum dicámus Dómino Deo nostro, allelúia.Ant. Chantons une hymne au Seigneur notre Dieu, alléluia.
éditer éditer
Ant. 3 Laudáte Dóminum secúndum multitúdinem magnitúdinis eius, allelúia.Ant. 3 Louez le Seigneur selon ses nombreux bienfaits, alléluia.
éditer éditer
Psalmus 150
Psaume 150
Laudate Dominum
Louez le Seigneur
Psallite spiritu, psallite et mente, hoc est: glorificate Deum et anima et corpore vestro (Hesychius).
Psalmodiez par l’'esprit, psalmodiez par le cœur, c’'est glorifier Dieu et votre âme et votre corps. (Hesychius).
Laudáte Dóminum in sanctuário eius, * laudáte eum in firmaménto virtútis eius.Louez le Seigneur dans Son sanctuaire, louez-Le dans le firmament de Sa puissance.
Laudáte eum in magnálibus eius, * laudáte eum secúndum multitúdinem magnitúdinis eius.Louez-Le pour ses actes éclatants; louez-Le selon l'immensité de Sa grandeur.
Laudáte eum in sono tubæ, * laudáte eum in psaltério et cíthara,Louez-Le au son de la trompette, louez-Le sur le luth et la harpe.
laudáte eum in tympano et choro, * laudáte eum in chordis et órgano,Louez-Le avec le tambourin et en choeur, louez-Le avec les instruments à cordes et avec l'orgue,
laudáte eum in cymbalis benesonántibus, † laudáte eum in cymbalis iubilatiónis: * omne quod spirat, laudet Dóminum.Louez-Le avec des cymbales retentissantes, louez-Le avec des cymbales d'allégresse : que tout ce qui respire loue le Seigneur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Laudáte Dóminum secúndum multitúdinem magnitúdinis eius, allelúia.Ant. Louez le Seigneur selon ses nombreux bienfaits, alléluia.
éditer éditer
Lectio brevis (Ez 36, 25-27)
Lecture brève (Ez 36, 25-27)
Effúndam super vos aquam mundam, et mundabímini ab ómnibus inquinaméntis vestris, et ab univérsis idólis vestris mundábo vos. Et dabo vobis cor novum et spíritum novum ponam in médio vestri et áuferam cor lapídeum de carne vestra et dabo vobis cor cárneum; et spíritum meum ponam in médio vestri et fáciam, ut in præcéptis meis ambulétis et iudícia mea custodiátis et operémini. Je ferai sur vous une aspersion d'eaux pures et vous serez purs; de toutes vos souillures et de toutes vos abominations Je vous purifierai. Et Je vous donnerai un coeur nouveau, et Je mettrai au-dedans de vous un esprit nouveau; J'ôterai de votre chair le coeur de pierre; et Je vous donnerai un coeur de chair. Je mettrai au dedans de vous Mon Esprit, et Je ferai que vous suivrez Mes ordonnances, que vous observerez Mes lois et les pratiquerez.
Responsorium Breve
Répons bref
éditer éditer
R/. Confitébimur tibi, Deus, * Et invocábimus nomen tuum. Confitébimur.
V/. Narrábimus mirabília tua. * Et invocábimus nomen tuum. Glória Patri. Confitébimur.
R/. Nous Te louerons, Dieu, et nous invoquerons Ton nom. V/. Nous raconterons Tes merveilles. Et nous invoquerons Ton nom. Gloire au Père. Nous Te louerons.
AN...
éditer éditer
Ant. Ant.
éditer éditer
Canticum Evangelicum Lc 1, 68-79
Cantique évangélique (Lc 1,68-79)
De Messia eiusque præcursore
Du Messie et de son précurseur
 Benedíctus Dóminus, Deus Israel, * quia visitávit et fecit redemptiónem plebi suæ Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, de ce qu'Il a visité et racheté Son peuple,
 et eréxit cornu salútis nobis * in domo David púeri sui, et nous a suscité un puissant Sauveur dans la maison de David, Son serviteur,
sicut locútus est per os sanctórum, * qui a sǽculo sunt, prophetárum eius, ainsi qu'Il a dit par la bouche de Ses saints prophètes des temps anciens,
salútem ex inimícis nostris * et de manu ómnium, qui odérunt nos; qu'Il nous délivrerait de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent,
 ad faciéndam misericórdiam cum pátribus nostris * et memorári testaménti sui sancti, pour exercer Sa miséricorde envers nos pères, et Se souvenir de Son alliance sainte,
 iusiurándum, quod iurávit ad Abraham patrem nostrum, * datúrum se nobis, selon le serment qu'Il a juré à Abraham, notre père, de nous accorder cette grâce,
 ut sine timóre, de manu inimicórum liberáti, * serviámus illi qu'étant délivrés de la main de nos ennemis, nous Le servions sans crainte,
 in sanctitáte et iustítia coram ipso * ómnibus diébus nostris. marchant devant Lui dans la sainteté et la justice, tous les jours de notre vie.
 Et tu, puer, prophéta Altíssimi vocáberis: * præíbis enim ante fáciem Dómini paráre vias eius, Et toi, petit enfant, tu seras appelé le prophète du Très-Haut: car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer Ses voies,
ad dandam sciéntiam salútis plebi eius * in remissiónem peccatórum eórum, afin de donner à Son peuple la connaissance du salut, pour la rémission de leurs péchés,
per víscera misericórdiæ Dei nostri, * in quibus visitábit nos óriens ex alto, par les entrailles de la miséricorde de notre Dieu, grâce auxquelles le soleil levant nous a visités d'en haut,
illumináre his, qui in ténebris et in umbra mortis sedent, * ad dirigéndos pedes nostros in viam pacis. pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et à l'ombre de la mort, pour diriger nos pas dans la voie de la paix.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
AN...
éditer éditer
Ant. Ant.
Preces
Prières litaniques.
éditer éditer
Salvatóri nostro grátias agámus, qui in hunc mundum descéndit ut esset Deus nobíscum. Eum invocémus clamántes:
Christe, Rex glóriæ, sis lux et gáudium nostrum.
Christe Dómine, lux óriens ex alto, primítiæ resurrectiónis futúræ,
da nos te sequi, ne in umbra mortis sedeámus, sed ut in lúmine vitæ ambulémus.
Bonitátem tuam in ómnibus creatúris diffúsam nobis osténde,
ut tuam ubíque glóriam contemplémur.
Ne patiáris, Dómine, hódie malo nos vinci,
sed fac ut in bono nos vincámus malum.
Qui in Iordáne baptizátus, a Sancto Spíritu es inúnctus,
da nos hódie grátia agi Sancti Spíritus tui.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
wp-content/plugins/liturgia/LH/TXT/COL.xml éditer wp-content/plugins/liturgia/LH/TXT/COL.xml éditer
éditer éditer
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
éditer éditer
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Office de tierce du dimanche 13 janvier 2019 - de la férie

Hebdomada III post Nativitatem IIIème semaine après la Nativité
Dominica Dimanche
Ad Tertiam
Ad Tertiam
éditer éditer
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
éditer éditer
Hymnus
Hymne
Nunc, Sancte, nobis, Spíritus,
Esprit très Saint, daigne en cette heure,
unum Patri cum Fílio,
uni au Père, uni au Fils,
dignáre promptus íngeri
descendre Toi-même sur nous
nostro refúsus péctori.
et Te répandre dans nos âmes.
 
Os, lingua, mens, sensus, vigor
Que notre coeur et notre bouche,
confessionem pérsonent,
que tout en nous dise la foi !
flamméscat igne cáritas,
Embrase-nous de charité ;
accéndat ardor próximos.
que ce feu brûle aussi nos proches !
 
Per te sciámus da Patrem,
Fais-nous connaître Dieu le Père,
noscámus atque Fílium,
fais-nous apprendre aussi le Fils
te utriúsque Spíritum
et croire en tout temps que Tu es
credámus omni témpore. Amen.
l'unique Esprit de l'Un et l’'Autre.
éditer éditer
Ant. 1 In páscuis viréntibus Dóminus me collocávit, allelúia.Ant. 1 Le Seigneur me fait reposer dans de verts pâturages, alléluia.
éditer éditer
Psalmus 22 (23)
Psaume 22 (23)
Pastor bonus
Le bon pasteur
Agnus pascet illos et deducet eos ad vitae fontes aquarum (Ap 7, 17).
L'Agneau sera leur Pasteur pour les conduire vers les eaux de la source de vie. Ap 7, 17
Dóminus pascit me, et nihil mihi déerit: * in páscuis viréntibus me collocávit,Le Seigneur est mon pasteur; je ne manquerai de rien : Il me fait reposer dans de verts pâturages,
super aquas quiétis edúxit me, * ánimam meam refécit.Il me mène prés des eaux rafraîchissantes, Il restaure mon âme.
Dedúxit me super sémitas iustítiæ * propter nomen suum.Il me conduit dans les droits sentiers, à cause de Son nom.
Nam et si ambulávero in valle umbræ mortis, non timébo mala, * quóniam tu mecum es.Même quand je marche dans une vallée d'ombre mortelle, je ne crains aucun mal, car Tu es avec moi.
Virga tua et báculus tuus, * ipsa me consoláta sunt.Ta houlette et Ton bâton m'ont consolé.
Parásti in conspéctu meo mensam * advérsus eos, qui tríbulant me;Tu dresses devant moi une table en face de mes ennemis qui me persécutent ;
impinguásti in óleo caput meum, * et calix meus redúndat.Tu répands l'huile sur ma tête; ma coupe est débordante.
Etenim benígnitas et misericórdia subsequéntur me * ómnibus diébus vitæ meæ,Oui, le bonheur et la grâce m'accompagneront, tous les jours de ma vie,
et inhabitábo in domo Dómini * in longitúdinem diérum.et j'habiterai dans la maison du Seigneur, pour de longs jours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. In páscuis viréntibus Dóminus me collocávit, allelúia.Ant. Le Seigneur me fait reposer dans de verts pâturages, alléluia.
éditer éditer
Ant. 2 In Israel magnum nomen Dómini, allelúia.Ant. 2 En Israël, grand est le Nom du Seigneur, alléluia.
éditer éditer
Psalmus 75 (76)
Psaume 75 (76)
Gratiarum actio pro victoria
Action de grâce pour la victoire
Videbunt Filium hominis venientem in nubibus coeli (Mt 24, 30).
Tous verront le Fils de l'homme venir sur les nuées du ciel. Mt 24, 30
I
I
Notus in Iudæa Deus, * in Israel magnum nomen eius.Dieu S'est fait connaître en Juda, en Israël Son nom est grand.
Et est in Salem tabernáculum eius, * et habitátio eius in Sion.II a Son tabernacle à Salem, et Sa demeure en Sion.
Ibi confrégit coruscatiónes arcus, * scutum, gládium et bellum.C'est là qu'Il a brisé les éclairs de l'arc, le bouclier, l'épée et la guerre.
Illúminans tu, Mirábilis, * a móntibus direptiónis.Tu resplendis dans Ta majesté, sur les montagnes d'où Tu fonds sur ta proie.
Spoliáti sunt poténtes corde, dormiérunt somnum suum, * et non invenérunt omnes viri fortes manus suas.Ils ont été dépouillés, ces héros pleins de cœur ; ils se sont endormis de leur sommeil, ils n'ont pas su, tous ces vaillants, se servir de leurs bras.
Ab increpatióne tua, Deus Iacob, * dormitavérunt auríga et equus.A Ta menace, Dieu de Jacob, char et coursier sont restés immobiles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. In Israel magnum nomen Dómini, allelúia.Ant. En Israël, grand est le Nom du Seigneur, alléluia.
éditer éditer
Ant. 3 Terra trémuit et quiévit, cum exsúrgeret in iudícium Deus, allelúia.Ant. 3 La terre a tremblé, et s'est calmée, alors que Dieu Se levait pour le jugement, alléluia.
éditer éditer
II
II
Tu terríbilis es, et quis resístet tibi? * Ex tunc ira tua.Tu es redoutable, et peut se tenir devant Toi, quand Ta colère éclate.
De cælo audítum fecísti iudícium; * terra trémuit et quiévit,Du haut du ciel Tu as proclamé la sentence ; la terre a tremblé et s'est tue,
cum exsúrgeret in iudícium Deus, * ut salvos fáceret omnes mansuétos terræ.lorsque Dieu s'est levé pour faire justice, pour sauver tous les malheureux du pays.
Quóniam furor hóminis confitébitur tibi, * et relíquiæ furóris diem festum agent tibi.Aussi la pensée de l'homme Te louera, et le souvenir qui lui restera Te fera fête.
Vovéte et réddite Dómino Deo vestro; * omnes in circúitu eius áfferant múnera Terríbili,Faites des vœux, et acquittez-les au Seigneur votre Dieu, vous tous qui des alentours apportez des présents à ce Dieu terrible,
ei, qui aufert spíritum príncipum, * terríbili apud reges terræ.qui ôte la vie aux princes, qui est terrible aux rois de la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Terra trémuit et quiévit, cum exsúrgeret in iudícium Deus, allelúia.Ant. La terre a tremblé, et s'est calmée, alors que Dieu Se levait pour le jugement, alléluia.
éditer éditer
Lectio brevis (Rom 5, 1-2. 5)
Lecture brève (Rom 5, 1-2. 5)
Iustificáti ex fide, pacem habémus ad Deum per Dóminum nostrum Iesum Christum, per quem et accéssum habémus fide in grátiam istam, in qua stamus et gloriámur in spe glóriæ Dei. Spes autem non confúndit, quia cáritas Dei diffúsa est in córdibus nostris per Spíritum Sanctum, qui datus est nobis.Dieu a fait de nous des justes par la foi; nous sommes ainsi en paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ qui nous a donné, par la foi, l'accès au monde de la grâce dans lequel nous sommes établis; et notre orgueil à nous, c'est d'espérer avoir part à la gloire de Dieu. Et l'espérance ne trompe pas, puisque l'amour de Dieu a été répandu dans nos coeurs par l'Esprit Saint qui nous a été donné.
éditer éditer
V/. Misericórdias Dómini in ætérnum cantábo.

R/. In generatiónem et generatiónem annuntiábo veritátem tuam.
Orémus. Prions.
éditer éditer
éditer éditer
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Tertiam - psalmodia complementaria

A Tierce - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
éditer éditer
Ant. 1 In páscuis viréntibus Dóminus me collocávit, allelúia.Ant. 1 Le Seigneur me fait reposer dans de verts pâturages, alléluia.
éditer éditer
Psalmus 119 (120)
Psaume 119 (120)
Desiderium pacis
Désir de paix
In tribulatione patientes, orationi instantes (Rom 12, 12).
Soyez patients dans l'affliction, assidus à la prière, (Rom 12, 12).
Ad Dóminum, cum tribulárer, clamávi, * et exaudívit me.Vers le Seigneur, dans ma détresse, j'ai crié, et Il m'a exaucé:
Dómine, líbera ánimam meam a lábiis mendácii, * a língua dolósa.« Seigneur, délivre mon âme de la lèvre de mensonge, de la langue astucieuse! »
Quid detur tibi aut quid apponátur tibi, * língua dolósa?Que te sera-t-il donné, quel sera ton profit, langue perfide?
Sagíttæ poténtis acútæ * cum carbónibus iuniperórum.Les flèches aiguës du Tout-puissant, avec les charbons ardents du genêt.
Heu mihi, quia peregrinátus sum in Mosoch, * habitávi ad tabernácula Cedar!Malheureux que je suis de séjourner dans Mések, d'habiter sous les tentes de Cédar !
Multum íncola fuit ánima mea * cum his, qui odérunt pacem.Trop longtemps j'ai demeuré avec ceux qui haïssent la paix.
Ego eram pacíficus; * cum loquébar, illi impugnábant me.Je suis un homme de paix et, quand je leur parle, ils sont pour la guerre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. 2 In Israel magnum nomen Dómini, allelúia.Ant. 2 En Israël, grand est le Nom du Seigneur, alléluia.
éditer éditer
Psalmus 120 (121)
Psaume 120 (121)
Custos populi
Garde du peuple
Non esurient amplius, neque sitient amplius, neque cadet super illos sol neque ullus æstus (Ap 7, 16).
Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, la brûlure du soleil ne les accablera plus. (Ap 7, 16).
Levábo óculos meos in montes: * unde véniet auxílium mihi?Je lève les yeux vers les montagnes : d'où me viendra le secours?
Auxílium meum a Dómino, * qui fecit cælum et terram.Mon secours viendra du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Non dabit in commotiónem pedem tuum, * neque dormitábit, qui custódit te.Il ne permettra pas que ton pied trébuche; celui qui te garde ne sommeillera pas.
Ecce non dormitábit neque dórmiet, * qui custódit Israel.Non, il ne sommeille ni ne dort, celui qui garde Israël.
Dóminus custódit te, † Dóminus umbráculum tuum, * ad manum déxteram tuam.Le Seigneur est ton gardien, le Seigneur est ton abri, toujours à ta droite.
Per diem sol non percútiet te, * neque luna per noctem.Pendant le jour le soleil ne te frappera point, ni la lune pendant la nuit.
Dóminus custódiet te ab omni malo; * custódiet ánimam tuam Dóminus.Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ton âme.
Dóminus custódiet intróitum tuum et éxitum tuum * ex hoc nunc et usque in sæculumLe Seigneur gardera ton départ et ton arrivée, maintenant et à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. 3 In Israel magnum nomen Dómini, allelúia.Ant. 3 En Israël, grand est le Nom du Seigneur, alléluia.
éditer éditer
Psalmus 121 (122)
Psaume 121 (122)
Civitas sancta Ierusalem
La cité sainte de Jérusalem
Accessistis ad Sion montem et civitatem Dei viventis, Ierusalem cælestem (Hebr 12, 22).
Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant qui est la Jérusalem céleste (Hebr 12, 22).
Lætátus sum in eo quod dixérunt mihi: * «In domum Dómini íbimus» .J'ai été dans la joie quand on m'a dit: « Allons à la maison du Seigneur »
Stantes iam sunt pedes nostri * in portis tuis, Ierúsalem.Enfin nos pieds s'arrêtent à tes portes, Jérusalem.
Ierúsalem, quæ ædificáta est ut cívitas, * sibi compácta in idípsum.Jérusalem, tu es bâtie comme une ville où tout se tient ensemble.
Illuc enim ascendérunt tribus, tribus Dómini, * testimónium Israel, ad confiténdum nómini Dómini.Là montent les tribus, les tribus du Seigneur, selon la loi d'Israël, pour louer le nom du Seigneur.
Quia illic sedérunt sedes ad iudícium, *sedes domus David.Là sont établis des sièges pour le jugement, les sièges de la maison de David.
Rogáte, quæ ad pacem sunt Ierúsalem: * «Secúri sint diligéntes te!Faites des voeux pour Jérusalem: « Qu'ils soient en sûreté ceux qui t'aiment !
Fiat pax in muris tuis, * et secúritas in túrribus tuis! ».Que la paix règne dans tes murs, la prospérité dans tes palais ! »
Propter fratres meos et próximos meos * loquar: «Pax in te! ».A cause de mes frères et de mes amis, je dis : «Paix sur toi ! ».
Propter domum Dómini Dei nostri * exquíram bona tibi.A cause de la maison du Seigneur, notre Dieu, je désire pour toi le bonheur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Messe du dimanche 13 janvier 2019 - de la férie

Hebdomada III post Nativitatem IIIème semaine après la Nativité
Dominica Dimanche


éditer éditer
Introitus Introït
Malach. 3, 1
ECCE advénit dominátor Dóminus: et regnum in manu eius, et potéstas, et impérium. Ps. 71, 1 Deus, iudícium tuum Regi da: et iustítiam tuam Fílio Regis. V/. Glória Patri. Voilà que vient le Seigneur Maître ; le pouvoir est dans Sa main, la puissance et l’empire. Ps. 71,1. O Dieu, donne au roi Ton jugement et au fils du roi Ta justice. V/. Gloire au Père.
Lectio I Ière lecture
éditer éditer
1 Jn 5,14-21 1 Jn 5,14-21
Carissimi : haec est fidúcia, quam habémus ad eum, quia si quid petiérimus secúndum voluntátem eíus, audit nos. Et si scimus quóniam audit nos, quidquid petiérimus, scimus quóniam habémus petitiónes, quas postulávimus ab eo. Si quis videt fratrem suum peccáre peccátum non ad mortem, petet, et dabit ei Deus vitam, peccántibus non ad mortem. Est peccátum ad mortem; non pro illo dico, ut roget. Omnis iniustítia peccátum est, et est peccátum non ad mortem. Scimus quóniam omnis, qui natus est ex Deo, non peccat, sed ille, qui génitus est ex Deo, consérvat eum, et Malígnus non tangit eum. Scimus quóniam ex Deo sumus, et mundus totus in Malígno pósitus est. Et scimus quóniam Fílius Dei venit et dedit nobis sensum, ut cognoscámus eum, qui verus est; et sumus in eo, qui verus est, in Fílio eíus Iésu Christo. Hic est qui verus est, Deus et vita aetérna. Filíoli, custodíte vos a simulácris! Très chers : c'est là l'assurance que nous avons envers Lui: quoi que nous Lui demandions selon Sa volonté, Il nous exauce. Et nous savons qu'Il nous exauce, quoi que nous Lui demandions; nous le savons, parce que nous obtenons les choses que nous Lui demandons. Si quelqu'un voit son frère commettre un péché qui ne va pas à la mort, qu'il prie; et la vie lui sera donnée, si ce péché ne va pas à la mort. Il y a un péché qui va à la mort: ce n'est pas pour ce péché-là que je vous dis de prier. Toute iniquité est un péché, et il y a un péché qui va à la mort. Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche point; mais la naissance qu'il a reçue de Dieu le conserve, et le malin n'a pas de prise sur lui. Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous l'empire du malin. Et nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu'Il nous a donné l'intelligence, afin que nous connaissions le vrai Dieu, et que nous soyons en Son vrai Fils. C'est Lui qui est le vrai Dieu et la vie éternelle. Mes petits enfants, gardez-vous des idoles.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
éditer éditer
Graduale Graduel
R/. Omnes de Saba vénient, aurum et thus deferéntes, et laudem Dómino annuntiántes. R/. Tous ceux de Saba viendront, ils apporteront de l’or et de l’encens, et publieront les louanges du Seigneur.
V/. Surge, et illumináre Ierúsalem: quia glória Dómini super te orta est. V/. Lève-toi, et resplendis, Jérusalem ! Car la gloire du Seigneur s’est levée sur toi.
éditer éditer
Allelúia Alléluia
R/. Allelúia V/. Vídimus stellam eius in Oriénte, et vénimus cum munéribus adoráre Dóminum. R/. Alléluia. V/. Nous avons vu Son étoile à l’orient et nous sommes venus avec des présents adorer le Seigneur.
Evangelium Evangile
éditer éditer
Jn 3,22-30 Jn 3,22-30
In illo tempore: Venit Iésus et discípuli eíus in Iudǽam terram, et illic demorabátur cum eis et baptizábat. Erat autem et Ioánnes baptízans in Enon iúxta Salim, quia aquae multae erant illic, et adveniébant et baptizabántur; nondum enim missus fúerat in cárcerem Ioánnes. Facta est ergo quǽstio ex discípulis Ioánnis cum Iudǽo de purificatióne. Et venérunt ad Ioánnem et dixérunt ei: “Rábbi, qui erat tecum trans Iordánem, cui tu testimónium perhibuísti, ecce hic baptízat, et omnes véniunt ad eum!” Respóndit Ioánnes et dixit: “Non potest homo accípere quidquam, nisi fúerit ei datum de caelo. Ipsi vos mihi testimónium perhibétis, quod díxerim: Non sum ego Christus, sed: Missus sum ante illum. Qui habet sponsam, sponsus est; amícus autem sponsi, qui stat et audit eum, gáudio gaudet propter vocem sponsi. Hoc ergo gáudium meum implétum est. Illum opórtet créscere, me autem mínui.” Après cela, Jésus vint avec Ses disciples dans le pays de Judée; et Il y demeurait avec eux, et baptisait. Jean baptisait aussi à Ennon, près de Salim, parce qu'il y avait là beaucoup d'eau. On y venait, et on y était baptisé. Car Jean n'avait pas encore été mis en prison. Or il s'éleva une dispute entre les disciples de Jean et les Juifs, touchant la purification. Et ils vinrent à Jean, et lui dirent: Maître, Celui qui était avec toi au delà du Jourdain, et Auquel tu as rendu témoignage, baptise maintenant, et tous vont à Lui. Jean répondit: L'homme ne peut rien recevoir, que ne lui ait été donné du Ciel. Vous-mêmes vous me rendez témoignage que j'ai dit: Je ne suis pas le Christ, mais j'ai été envoyé devant Lui. Celui qui a l'épouse est l’époux; mais l'ami de l'époux, qui se tient là et l'écoute, est ravi de joie à cause de la voix de l'époux. Cette joie qui est la mienne est complète. Il faut qu'Il croisse, et que je diminue.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
éditer éditer
Offertorium Offertoire
Ps. 71,10.11
Reges Tharsis et ínsulae múnera ófferent: reges Arabum et Saba dona addúcent: et adorábunt eum omnes reges terrae, omnes gentes sérvient ei. Les rois de Tharsis et les îles Lui offriront des présents, les rois d’Arabie et de Saba apporteront des dons et tous les rois de la terre L’adoreront, toutes les nations Le serviront.
éditer éditer
wp-content/plugins/liturgia/LH/TXT/.xml éditer wp-content/plugins/liturgia/LH/TXT/.xml éditer
éditer éditer
Communio Communion
Matth. 2, 2
Vídimus stellam eius in Oriénte, et vénimus cum munéribus adoráre Dóminum. Nous avons vu Son étoile à l’orient et nous sommes venus avec des présents adorer le Seigneur.
éditer éditer

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Office de sexte du dimanche 13 janvier 2019 - de la férie

Hebdomada III post Nativitatem IIIème semaine après la Nativité
Dominica Dimanche
Ad Sextam
Ad Sextam
éditer éditer
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
éditer éditer
Hymnus
Hymne
Rector potens, verax Deus,
Maître puissant, Dieu Vérité,
qui témperas rerum vices,
Tu règles la marche du temps,
splendóre mane ínstruis
Tu formes l'aube en sa clarté,
et ígnibus merídiem.
au midi Tu donnes ses flammes.
  
Exstíngue flammas lítium,
Éteins le feu des dissensions,
aufer calórem nóxium,
calme la fièvre du péché,
confer salútem córporum
apporte à nos corps la santé
verámque pacem córdium.
à nos cœurs, la paix véritable.
  
Praesta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi, le Fils égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l'Esprit consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
régnant pour les siècles des siècles.
éditer éditer
Ant. 1 In páscuis viréntibus Dóminus me collocávit, allelúia.Ant. 1 Le Seigneur me fait reposer dans de verts pâturages, alléluia.
éditer éditer
Psalmus 22 (23)
Psaume 22 (23)
Pastor bonus
Le bon pasteur
Agnus pascet illos et deducet eos ad vitae fontes aquarum (Ap 7, 17).
L'Agneau sera leur Pasteur pour les conduire vers les eaux de la source de vie. Ap 7, 17
Dóminus pascit me, et nihil mihi déerit: * in páscuis viréntibus me collocávit,Le Seigneur est mon pasteur; je ne manquerai de rien : Il me fait reposer dans de verts pâturages,
super aquas quiétis edúxit me, * ánimam meam refécit.Il me mène prés des eaux rafraîchissantes, Il restaure mon âme.
Dedúxit me super sémitas iustítiæ * propter nomen suum.Il me conduit dans les droits sentiers, à cause de Son nom.
Nam et si ambulávero in valle umbræ mortis, non timébo mala, * quóniam tu mecum es.Même quand je marche dans une vallée d'ombre mortelle, je ne crains aucun mal, car Tu es avec moi.
Virga tua et báculus tuus, * ipsa me consoláta sunt.Ta houlette et Ton bâton m'ont consolé.
Parásti in conspéctu meo mensam * advérsus eos, qui tríbulant me;Tu dresses devant moi une table en face de mes ennemis qui me persécutent ;
impinguásti in óleo caput meum, * et calix meus redúndat.Tu répands l'huile sur ma tête; ma coupe est débordante.
Etenim benígnitas et misericórdia subsequéntur me * ómnibus diébus vitæ meæ,Oui, le bonheur et la grâce m'accompagneront, tous les jours de ma vie,
et inhabitábo in domo Dómini * in longitúdinem diérum.et j'habiterai dans la maison du Seigneur, pour de longs jours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. In páscuis viréntibus Dóminus me collocávit, allelúia.Ant. Le Seigneur me fait reposer dans de verts pâturages, alléluia.
éditer éditer
Ant. 2 In Israel magnum nomen Dómini, allelúia.Ant. 2 En Israël, grand est le Nom du Seigneur, alléluia.
éditer éditer
Psalmus 75 (76)
Psaume 75 (76)
Gratiarum actio pro victoria
Action de grâce pour la victoire
Videbunt Filium hominis venientem in nubibus coeli (Mt 24, 30).
Tous verront le Fils de l'homme venir sur les nuées du ciel. Mt 24, 30
I
I
Notus in Iudæa Deus, * in Israel magnum nomen eius.Dieu S'est fait connaître en Juda, en Israël Son nom est grand.
Et est in Salem tabernáculum eius, * et habitátio eius in Sion.II a Son tabernacle à Salem, et Sa demeure en Sion.
Ibi confrégit coruscatiónes arcus, * scutum, gládium et bellum.C'est là qu'Il a brisé les éclairs de l'arc, le bouclier, l'épée et la guerre.
Illúminans tu, Mirábilis, * a móntibus direptiónis.Tu resplendis dans Ta majesté, sur les montagnes d'où Tu fonds sur ta proie.
Spoliáti sunt poténtes corde, dormiérunt somnum suum, * et non invenérunt omnes viri fortes manus suas.Ils ont été dépouillés, ces héros pleins de cœur ; ils se sont endormis de leur sommeil, ils n'ont pas su, tous ces vaillants, se servir de leurs bras.
Ab increpatióne tua, Deus Iacob, * dormitavérunt auríga et equus.A Ta menace, Dieu de Jacob, char et coursier sont restés immobiles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. In Israel magnum nomen Dómini, allelúia.Ant. En Israël, grand est le Nom du Seigneur, alléluia.
éditer éditer
Ant. 3 Terra trémuit et quiévit, cum exsúrgeret in iudícium Deus, allelúia.Ant. 3 La terre a tremblé, et s'est calmée, alors que Dieu Se levait pour le jugement, alléluia.
éditer éditer
II
II
Tu terríbilis es, et quis resístet tibi? * Ex tunc ira tua.Tu es redoutable, et peut se tenir devant Toi, quand Ta colère éclate.
De cælo audítum fecísti iudícium; * terra trémuit et quiévit,Du haut du ciel Tu as proclamé la sentence ; la terre a tremblé et s'est tue,
cum exsúrgeret in iudícium Deus, * ut salvos fáceret omnes mansuétos terræ.lorsque Dieu s'est levé pour faire justice, pour sauver tous les malheureux du pays.
Quóniam furor hóminis confitébitur tibi, * et relíquiæ furóris diem festum agent tibi.Aussi la pensée de l'homme Te louera, et le souvenir qui lui restera Te fera fête.
Vovéte et réddite Dómino Deo vestro; * omnes in circúitu eius áfferant múnera Terríbili,Faites des vœux, et acquittez-les au Seigneur votre Dieu, vous tous qui des alentours apportez des présents à ce Dieu terrible,
ei, qui aufert spíritum príncipum, * terríbili apud reges terræ.qui ôte la vie aux princes, qui est terrible aux rois de la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Terra trémuit et quiévit, cum exsúrgeret in iudícium Deus, allelúia.Ant. La terre a tremblé, et s'est calmée, alors que Dieu Se levait pour le jugement, alléluia.
éditer éditer
Lectio brevis (Rom 8, 26)
Lecture brève (Rom 8, 26)
Spíritus ádiuvat infirmitátem nostram; nam quid orémus, sicut opórtet, nescímus, sed ipse Spíritus interpéllat gemítibus inenarrabílibus.L'Esprit Saint vient au secours de notre faiblesse, car nous ne savons pas prier comme il faut. L'Esprit lui-même intervient pour nous par des cris inexprimables.
éditer éditer
V/. Appropínquet deprecátio mea in conspéctu tuo, Dómine.

R/. Iuxta verbum tuum da mihi intelléctum.
Orémus. Prions.
éditer éditer
éditer éditer
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Sextam - psalmodia complementaria

A Sexte - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
éditer éditer
Ant. 1 In páscuis viréntibus Dóminus me collocávit, allelúia.Ant. 1 Le Seigneur me fait reposer dans de verts pâturages, alléluia.
éditer éditer
Psalmus 122 (123)
Psaume 122 (123)
Dominus fiducia populi
Le Seigneur, confiance du peuple
Duo cæci... clamaverunt: «Domine, miserere nostri, Fili David» (Mt 20, 30).
Deux aveugles… crièrent « Seigneur, aie pitié de nous, Fils de David » (Mt 20, 30).
Ad te levávi óculos meos, * qui hábitas in cælis.J'élève mes yeux vers Toi, ô toi qui siège dans les cieux!
Ecce sicut óculi servórum ad manus dominórum suórum, * sicut óculi ancíllæ ad manus dóminæ suæ,Comme l'oeil du serviteur est fixé sur la main de son maître, et l'oeil de la servante sur la main de sa maîtresse,
ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, * donec misereátur nostri.ainsi nos yeux sont fixés sur le Seigneur, notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri, * quia multum repléti sumus despectióne;Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous n'avons été que trop rassasiés d'opprobres.
quia multum repléta est ánima nostra * derisióne abundántium et despectióne superbórum.Notre âme n'a été que trop rassasiée de la moquerie des superbes, du mépris des orgueilleux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. 2 In Israel magnum nomen Dómini, allelúia.Ant. 2 En Israël, grand est le Nom du Seigneur, alléluia.
éditer éditer
Psalmus 123 (124)
Psaume 123 (124)
Adiutorium nostrum in nomine Domini
Notre secours est dans le nom du Seigneur
Dixit Dominus Paulo: «Noli timere ... quia ego sum tecum» (Act 18, 9-10).
Le Seigneur dit à Paul : «ne crains pas ... Je suis avec toi» (Act 18, 9-10).
Nisi quia Dóminus erat in nobis, dicat nunc Israel, † nisi quia Dóminus erat in nobis, * cum exsúrgerent hómines in nos:Si le Seigneur n'eût été pour nous, qu'Israël le proclame, si le Seigneur n'eût été pour nous, quand les hommes se sont élevés contre nous.
forte vivos deglutíssent nos, * cum irascerétur furor eórum in nos.Ils nous auraient dévorés tout vivants, quand leur colère s'est allumée contre nous.
Fórsitan aqua absorbuísset nos, † torrens pertransísset ánimam nostram * fórsitan pertransíssent ánimam nostram aquæ intumescéntes.Les eaux nous auraient engloutis, le torrent eût passé sur notre âme; sur notre âme auraient passé les eaux impétueuses.
Benedíctus Dóminus; * qui non dedit nos in direptiónem déntibus eórum.Béni soit le Seigneur, qui ne nous a pas livrés à leurs dents.
Anima nostra sicut passer erépta est * de láqueo venántium:Notre âme, comme le passereau, s'est échappée du filet de l'oiseleur :
láqueus contrítus est, * et nos erépti sumus.le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Adiutórium nostrum in nómine Dómini, * qui fecit cælum et terram.Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. 3 Terra trémuit et quiévit, cum exsúrgeret in iudícium Deus, allelúia.Ant. 3 La terre a tremblé, et s'est calmée, alors que Dieu Se levait pour le jugement, alléluia.
éditer éditer
Psalmus 124 (125)
Psaume 124 (125)
Dominus custos populi sui
Le Seigneur prend soin de son peuple
Pax super Israel Dei (Gal 6, 16).
La paix de Dieu sur Israël (Gal 6, 16).
Qui confídunt in Dómino sicut mons Sion: * non commovébitur, in ætérnum manet.Ceux qui se confient dans le Seigneur sont comme la montagne de Sion: elle ne chancelle point, elle est établie pour toujours.
Ierúsalem, montes in circúitu eius, † et Dóminus in circúitu pópuli sui * ex hoc nunc et usque in sæculum.Jérusalem a autour d'elle une ceinture de montagnes: ainsi le Seigneur entoure Son peuple, dès maintenant et à jamais.
Quia non requiéscet virga iniquitátis super sortem iustórum, * ut non exténdant iusti ad iniquitátem manus suas.Le sceptre des méchants ne restera pas sur l'héritage des justes, afin que les justes ne portent pas aussi leurs mains vers l'iniquité.
Bénefac, Dómine, bonis * et rectis corde.Seigneur, répands Tes bontés sur les bons, et sur ceux qui ont le coeur droit.
Declinántes autem per vias pravas † addúcet Dóminus cum operántibus iniquitátem. * Pax super Israel!Mais sur ceux qui se détournent en des voies tortueuses, que le Seigneur les abandonne avec ceux qui font le mal. Paix sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Office de none du dimanche 13 janvier 2019 - de la férie

Hebdomada III post Nativitatem IIIème semaine après la Nativité
Dominica Dimanche
Ad Nonam
Ad Nonam
éditer éditer
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
éditer éditer
Hymnus
Hymne
Rerum, Deus, tenax vigor,
Dieu fort, soutien de l'univers,
immótus in te pérmanens,
qui est en Toi sans changement,
lucis diúrnae témpora
Tu fixes dans leur succession
succéssibus detérminans,
les temps que le soleil mesure.
  
Largíre clarum véspere,
Donne-nous un soir lumineux
quo vita numquam décidat,
où la vie ne décline pas,
sed praémium mortis sacrae
où, pour le fruit de la Sainte Mort,
perénnis instet glória.
resplendira toujours la gloire.
  
Praesta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi, le Fils égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l'Esprit consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
régnant pour les siècles des siècles.
éditer éditer
Ant. 1 In páscuis viréntibus Dóminus me collocávit, allelúia.Ant. 1 Le Seigneur me fait reposer dans de verts pâturages, alléluia.
éditer éditer
Psalmus 22 (23)
Psaume 22 (23)
Pastor bonus
Le bon pasteur
Agnus pascet illos et deducet eos ad vitae fontes aquarum (Ap 7, 17).
L'Agneau sera leur Pasteur pour les conduire vers les eaux de la source de vie. Ap 7, 17
Dóminus pascit me, et nihil mihi déerit: * in páscuis viréntibus me collocávit,Le Seigneur est mon pasteur; je ne manquerai de rien : Il me fait reposer dans de verts pâturages,
super aquas quiétis edúxit me, * ánimam meam refécit.Il me mène prés des eaux rafraîchissantes, Il restaure mon âme.
Dedúxit me super sémitas iustítiæ * propter nomen suum.Il me conduit dans les droits sentiers, à cause de Son nom.
Nam et si ambulávero in valle umbræ mortis, non timébo mala, * quóniam tu mecum es.Même quand je marche dans une vallée d'ombre mortelle, je ne crains aucun mal, car Tu es avec moi.
Virga tua et báculus tuus, * ipsa me consoláta sunt.Ta houlette et Ton bâton m'ont consolé.
Parásti in conspéctu meo mensam * advérsus eos, qui tríbulant me;Tu dresses devant moi une table en face de mes ennemis qui me persécutent ;
impinguásti in óleo caput meum, * et calix meus redúndat.Tu répands l'huile sur ma tête; ma coupe est débordante.
Etenim benígnitas et misericórdia subsequéntur me * ómnibus diébus vitæ meæ,Oui, le bonheur et la grâce m'accompagneront, tous les jours de ma vie,
et inhabitábo in domo Dómini * in longitúdinem diérum.et j'habiterai dans la maison du Seigneur, pour de longs jours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. In páscuis viréntibus Dóminus me collocávit, allelúia.Ant. Le Seigneur me fait reposer dans de verts pâturages, alléluia.
éditer éditer
Ant. 2 In Israel magnum nomen Dómini, allelúia.Ant. 2 En Israël, grand est le Nom du Seigneur, alléluia.
éditer éditer
Psalmus 75 (76)
Psaume 75 (76)
Gratiarum actio pro victoria
Action de grâce pour la victoire
Videbunt Filium hominis venientem in nubibus coeli (Mt 24, 30).
Tous verront le Fils de l'homme venir sur les nuées du ciel. Mt 24, 30
I
I
Notus in Iudæa Deus, * in Israel magnum nomen eius.Dieu S'est fait connaître en Juda, en Israël Son nom est grand.
Et est in Salem tabernáculum eius, * et habitátio eius in Sion.II a Son tabernacle à Salem, et Sa demeure en Sion.
Ibi confrégit coruscatiónes arcus, * scutum, gládium et bellum.C'est là qu'Il a brisé les éclairs de l'arc, le bouclier, l'épée et la guerre.
Illúminans tu, Mirábilis, * a móntibus direptiónis.Tu resplendis dans Ta majesté, sur les montagnes d'où Tu fonds sur ta proie.
Spoliáti sunt poténtes corde, dormiérunt somnum suum, * et non invenérunt omnes viri fortes manus suas.Ils ont été dépouillés, ces héros pleins de cœur ; ils se sont endormis de leur sommeil, ils n'ont pas su, tous ces vaillants, se servir de leurs bras.
Ab increpatióne tua, Deus Iacob, * dormitavérunt auríga et equus.A Ta menace, Dieu de Jacob, char et coursier sont restés immobiles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. In Israel magnum nomen Dómini, allelúia.Ant. En Israël, grand est le Nom du Seigneur, alléluia.
éditer éditer
Ant. 3 Terra trémuit et quiévit, cum exsúrgeret in iudícium Deus, allelúia.Ant. 3 La terre a tremblé, et s'est calmée, alors que Dieu Se levait pour le jugement, alléluia.
éditer éditer
II
II
Tu terríbilis es, et quis resístet tibi? * Ex tunc ira tua.Tu es redoutable, et peut se tenir devant Toi, quand Ta colère éclate.
De cælo audítum fecísti iudícium; * terra trémuit et quiévit,Du haut du ciel Tu as proclamé la sentence ; la terre a tremblé et s'est tue,
cum exsúrgeret in iudícium Deus, * ut salvos fáceret omnes mansuétos terræ.lorsque Dieu s'est levé pour faire justice, pour sauver tous les malheureux du pays.
Quóniam furor hóminis confitébitur tibi, * et relíquiæ furóris diem festum agent tibi.Aussi la pensée de l'homme Te louera, et le souvenir qui lui restera Te fera fête.
Vovéte et réddite Dómino Deo vestro; * omnes in circúitu eius áfferant múnera Terríbili,Faites des vœux, et acquittez-les au Seigneur votre Dieu, vous tous qui des alentours apportez des présents à ce Dieu terrible,
ei, qui aufert spíritum príncipum, * terríbili apud reges terræ.qui ôte la vie aux princes, qui est terrible aux rois de la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Terra trémuit et quiévit, cum exsúrgeret in iudícium Deus, allelúia.Ant. La terre a tremblé, et s'est calmée, alors que Dieu Se levait pour le jugement, alléluia.
éditer éditer
Lectio brevis (2 Cor 1, 21-22)
Lecture brève (2 Cor 1, 21-22)
Confírmat nos vobíscum in Christum et unxit nos Deus, et signávit nos et dedit arrabónem Spíritus in córdibus nostris.Celui qui nous rend solides pour le Christ dans nos relations avec vous, Celui qui nous a consacrés, c'est Dieu; Il a mis Sa marque sur nous, et Il nous a fait une première avance sur Ses dons: l'Esprit qui habite nos coeurs.
éditer éditer
V/. Dóminus illuminátio mea et salus mea.

R/. Dóminus protéctor vitæ meæ.
Orémus. Prions.
éditer éditer
éditer éditer
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Nonam - psalmodia complementaria

A None - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
éditer éditer
Ant. 1 In páscuis viréntibus Dóminus me collocávit, allelúia.Ant. 1 Le Seigneur me fait reposer dans de verts pâturages, alléluia.
éditer éditer
Psalmus 125 (126)
Psaume 125 (126)
Gaudium et spes in Deo
Joie et espoir dans le Seigneur
Sicuti socii passionum estis, sic eritis et consolationis (2 Cor 1, 7).
Comme vous avez part aux souffrances, vous avez aussi part à la consolation (2 Cor 1, 7).
In converténdo Dóminus captivitátem Sion, * facti sumus quasi somniántes.Quand le Seigneur ramena les captifs de Sion, nous étions presque en rêve.
Tunc replétum est gáudio os nostrum, * et língua nostra exsultatióne.Alors notre bouche fut remplie de chants de joie, et notre langue de cris d'allégresse.
Tunc dicébant inter gentes: * «Magnificávit Dóminus fácere cum eis».Alors on disait parmi les nations: « Le Seigneur a fait de grandes choses pour eux. »
Magnificávit Dóminus fácere nobíscum; * facti sumus lætántes.Le Seigneur a fait pour nous de grandes choses; nous en avons été remplis de joie.
Convérte, Dómine, captivitátem nostram, * sicut torréntes in austro.Ramène, Seigneur, nos captifs, comme un torrent dans le pays du midi.
Qui séminant in lácrimis, * in exsultatióne metent.Ceux qui sèment dans les larmes * moissonneront dans l'allégresse.
Eúntes ibant et flebant * semen spargéndum portántes;Ils allaient et venaient en pleurant, tandis qu'ils jetaient leurs semences :
veniéntes autem vénient in exsultatióne * portántes manípulos suos.ils reviendront avec allégresse, chargés de leurs gerbes.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. 2 In Israel magnum nomen Dómini, allelúia.Ant. 2 En Israël, grand est le Nom du Seigneur, alléluia.
éditer éditer
Psalmus 126 (127)
Psaume 126 (127)
Vanus labor sine Domino
Sans le Seigneur, le travail est vain
Dei ædificatio estis (1 Cor 3, 9).
En Dieu, vous êtes édifiés (1 Cor 3, 9).
Nisi Dóminus ædificáverit domum, * in vanum labórant, qui ædíficant eam.Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, en vain travaillent ceux qui la bâtissent.
Nisi Dóminus custodíerit civitátem, * frustra vígilat, qui custódit eam.Si le Seigneur ne garde pas la cité, en vain la sentinelle veille à ses portes.
Vanum est vobis ante lucem súrgere † et sero quiéscere, qui manducátis panem labóris, * quia dabit diléctis suis somnum.C'est en vain que vous vous levez avant le jour, et que vous retardez votre repos, mangeant le pain de la douleur : il en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil.
Ecce heréditas Dómini fílii, * merces fructus ventris.Voici, c'est un héritage du Seigneur, que les enfants, une récompense, que les fruits d'un sein fécond.
Sicut sagíttæ in manu poténtis, * ita fílii iuventútis.Comme les flèches dans la main d'un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse.
Beátus vir, qui implévit pháretram suam ex ipsis: * non confudétur, cum loquétur inimícis suis in porta.Heureux l'homme qui en a rempli son carquois. Ils ne rougiront pas quand ils répondront aux ennemis, à la porte de la ville.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. 3 Terra trémuit et quiévit, cum exsúrgeret in iudícium Deus, allelúia.Ant. 3 La terre a tremblé, et s'est calmée, alors que Dieu Se levait pour le jugement, alléluia.
éditer éditer
Psalmus 127 (128)
Psaume 127 (128)
Pax domestica in Domino
Paix domestique dans le Seigneur
«Benedicat te Dominus ex Sion», id est: ex Ecclesia sua (Arnobius).
«Que le Seigneur te bénisse de Sion », c'est à dire : de Son Eglise (Arnobius).
Beátus omnis, qui timet Dóminum, * qui ámbulat in viis eius.Heureux l'homme qui craint le Seigneur, qui marche dans ses voies.
Labóres mánuum tuárum manducábis, * beátus es, et bene tibi erit.Tu te nourris alors du travail de tes mains; tu es heureux et comblé de biens.
Uxor tua sicut vitis fructífera * in latéribus domus tuæ;Ton épouse est comme une vigne féconde, dans l'intérieur de ta maison ;
fílii tui sicut novéllæ olivárum * in circúitu mensæ tuæ.tes fils, comme de jeunes plants d'olivier, autour de ta table.
Ecce sic benedicétur homo, * qui timet Dóminum.Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
Benedícat tibi Dóminus ex Sion, * et vídeas bona Ierúsalem ómnibus diébus vitæ tuæ;Que le Seigneur te bénisse de Sion, puisses-tu voir Jérusalem florissante tous les jours de ta vie ;
et vídeas fílios filiórum tuórum. * Pax super Israel!Puisses-tu voir les enfants de tes enfants. Que la paix soit sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Vêpres du dimanche 13 janvier 2019 - de la férie

Hebdomada III post Nativitatem IIIème semaine après la Nativité
Dominica Dimanche
IN BAPTISMATE DOMINI BAPTEME DU SEIGNEUR
Festum Fête
Ad I Vesperas
Aux Ières Vêpres
éditer éditer
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
éditer éditer
Hymnus
Hymne
A Patre Unigénite,
Fils unique engendré du Père,
ad nos venis per Vírginem,
Tu viens à nous par une vierge,
baptísmi rore cónsecrans
Consacrant dans l'eau du baptême
cunctos, fide regénerans.
Tous ceux que la foi régénère.
  
De cælo celsus pródiens
T'avançant des hauteurs du ciel,
éxcipis formam hóminis,
Tu reçois la forme de l'homme;
factúram morte rédimens,
En mourant, Tu sauves le monde,
gáudia vitæ lárgiens.
Tu donnes la joie de la vie.
  
Hoc te, Redémptor, quæsumus:
Nous T'en prions, ô Rédempteur,
illábere propítius,
Daigne descendre jusqu'en nous.
clarúmque nostris córdibus
Fais resplendir en notre coeur
lumen præbe deíficum.
Ta lumière qui divinise.
  
Mane nobíscum, Dómine,
Demeure auprès de nous, Seigneur,
noctem obscúram rémove,
Repousse au loin l'obscure nuit,
omne delíctum áblue,
Lave-nous de toutes nos fautes
pie medélam tríbue.
Et guéris-nous dans ta bonté.
  
O Christe, vita, véritas,
Ô Christ, ô Vie, ô Vérité,
tibi sit omnis glória,
toute gloire Te soit rendue:
quem Patris atque Spíritus
Du haut des cieux, Père et Esprit
splendor revélat cælitus. Amen.
Te font briller de leur splendeur!
éditer éditer
Ant. 1 Fuit Ioánnes in desérto, baptízans et prædicans baptísmum pæniténtiæ in remissiónem peccatórum.Ant. 1 Jean parut dans le désert, prêchant un baptême de repentir pour la rémission des péchés.
éditer éditer
Psalmus 134 (135)
Psaume 134 (135)
Laus Domini mirabilia operantis
Louange au Dieu qui fait des merveilles
Populus in acquisitionem... annuntiate virtutes eius qui de tenebris vos vocavit in admirabile lumen suum (Cf. 1 Petr 2, 9).
Le peuple qu’'Il sS'est acquis... afin que vous annonciez les perfections de Celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière (Cf. 1 Petr 2, 9).
I
I
Laudáte nomen Dómini, * laudáte, servi Dómini,Louez le nom du Seigneur, * louez-Le, serviteurs du Seigneur,
qui statis in domo Dómini, * in átriis domus Dei nostri.vous qui êtes de service dans la maison du Seigneur, dans les parvis de la maison de notre Dieu.
Laudáte Dóminum, quia bonus Dóminus; * psállite nómini eius, quóniam suáve.Louez le Seigneur, car le Seigneur est bon; chantez Son nom sur la harpe, car Il est plein de douceur.
Quóniam Iacob elégit sibi Dóminus, * Israel in pecúlium sibi.Car le Seigneur S'est choisi Jacob, Il S'est choisi Israël pour en faire Son héritage.
Quia ego cognóvi quod magnus est Dóminus * et Deus noster præ ómnibus diis.Oui, je le sais, le Seigneur est grand, notre Seigneur est au-dessus de tous les dieux.
Omnia, quæcúmque vóluit, Dóminus † fecit in cælo et in terra, * in mari et in ómnibus abyssis.Tout ce que veut le Seigneur, Il le fait, dans les cieux et sur la terre, dans la mer et dans tous les abîmes.
Addúcens nubes ab extrémo terræ, † fúlgura in plúviam facit, * prodúcit ventos de thesáuris suis.Il fait monter les nuages des extrémités de la terre, Il produit les éclairs avec la pluie, Il tire le vent de ses trésors.
Qui percússit primogénita ægypti * ab hómine usque ad pecus.Il frappa jadis les premiers-nés de l'Egypte, depuis l'homme jusqu'à l'animal.
Misit signa et prodígia in médio tui, ægypte, * in pharaónem et in omnes servos eius.Il fit éclater des signes et des prodiges au milieu de toi, ô Egypte, contre Pharaon et tous ses serviteurs.
Qui percússit gentes multas * et occídit reges fortes:Il frappa des nations nombreuses, et fit mourir des rois puissants:
Sehon regem Amorræórum et Og regem Basan * et ómnia regna Chánaan.Séhon, roi des Amorrhéens, Og, roi de Basan, et tous les rois de Chanaan.
Et dedit terram eórum hereditátem, * hereditátem Israel pópulo suo.Et Il donna leur pays en héritage, en héritage à Israël, Son peuple.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Fuit Ioánnes in desérto, baptízans et prædicans baptísmum pæniténtiæ in remissiónem peccatórum.Ant. Jean parut dans le désert, prêchant un baptême de repentir pour la rémission des péchés.
éditer éditer
Ant. 2 Ego quidem aqua baptízo vos; ipse vos baptizábit Spíritu Sancto et igne.Ant. 2 Moi, je vous baptise dans l'eau ; Lui, Il vous baptisera dans l'Esprit-Saint et le feu.
éditer éditer
II
II
Dómine, nomen tuum in ætérnum; * Dómine, memoriále tuum in generatiónem et generatiónem.Seigneur, Ton nom subsiste à jamais; Seigneur, Ton souvenir dure d'âge en âge.
Quia iudicábit Dóminus pópulum suum * et servórum suórum miserébitur.Car le Seigneur fait droit à Son peuple, et Il a compassion de Ses serviteurs.
Simulácra géntium argéntum et aurum, * ópera mánuum hóminum:Les idoles des nations sont de l'argent et de l'or, ouvrage de la main des hommes.
os habent et non loquéntur; * óculos habent et non vidébunt;Elles ont une bouche et ne parlent pas; elles ont des yeux et ne voient pas.
aures habent et non áudient; * neque enim est spíritus in ore ipsórum.Elles ont des oreilles et n'entendent pas; Il n'y a pas même un souffle dans leur bouche.
Símiles illis erunt, qui fáciunt ea, * et omnes, qui confídunt in eis.Qu'ils leur ressemblent ceux qui les font, quiconque se confie en elles!
Domus Israel, benedícite Dómino; * domus Aaron, benedícite Dómino;Maison d'Israël, bénissez le Seigneur! Maison d'Aaron, bénissez le Seigneur!
domus Levi, benedícite Dómino; * qui timétis Dóminum, benedícite Dómino.Maison de Lévi, bénissez le Seigneur! Vous qui craignez le Seigneur, bénissez le Seigneur!
Benedíctus Dóminus ex Sion, * qui hábitat in Ierúsalem.Que de Sion soit béni le Seigneur, qui habite Jérusalem!
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Ego quidem aqua baptízo vos; ipse vos baptizábit Spíritu Sancto et igne.Ant. Moi, je vous baptise dans l'eau ; Lui, Il vous baptisera dans l'Esprit-Saint et le feu.
éditer éditer
Ant. 3 Baptizátus Iesus conféstim ascéndit de aqua, et ecce apérti sunt ei cæli.Ant. 3 Jésus ayant été baptisé sortit aussitôt de l'eau, et voilà que les cieux s'ouvrirent pour Lui.
éditer éditer
Canticum Cf. 1 Tim 3, 16 NT7
Cantique Cf. 1 Tim 3, 16 NT7
De mysterio et gloria Christi
Du mystère et de la gloire du Christ
Laudáte Dóminum, omnes gentes.
Louez le Seigneur, tous les peuples.
Qui manifestátus est in carne,*
Lui qui a été manifesté dans la chair,
iustificátus est in Spíritu.qui a été légitimé par l'Esprit.
R/. Laudáte Dóminum, omnes gentes.R/. Louez le Seigneur, tous les peuples.
Appáruit ángelis,* Lui qui a été vu des Anges,
prædicátus est géntibus.qui a été prêché aux nations
R/. Laudáte Dóminum, omnes gentes.R/. Louez le Seigneur, tous les peuples.
Créditus est in mundo,* Lui qui a été cru dans le monde,
assúmptus est in glória.qui a été élevé dans la gloire.
R/. Laudáte Dóminum, omnes gentes.R/. Louez le Seigneur, tous les peuples.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Baptizátus Iesus conféstim ascéndit de aqua, et ecce apérti sunt ei cæli.Ant. Jésus ayant été baptisé sortit aussitôt de l'eau, et voilà que les cieux s'ouvrirent pour Lui.
éditer éditer
Lectio brevis (Act 10, 37-38)
Lecture brève (Act 10, 37-38)
Vos scitis quod factum est verbum per univérsam Iudæam incípiens a Galilæa post baptísmum, quod prædicávit Ioánnes: Iesum a Názareth, quómodo unxit eum Deus Spíritu Sancto et virtúte, qui pertransívit benefaciéndo et sanándo omnes oppréssos a Diábolo, quóniam Deus erat cum illo.Vous savez, vous, la chose qui s'est passée dans toute la Judée, commençant par la Galilée après le baptême que Jean a prêché, comment Dieu a oint de l'Esprit-Saint et de puissance Jésus de Nazareth, qui alla de lieu en lieu, faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l'empire du diable, car Dieu était avec Lui.
Responsorium Breve
Répons bref
éditer éditer
R/. Dómine Deus, * Audi clamórem pópuli. Dómine.
V/. Et áperi eis fontem aquæ vivæ. * Audi clamórem pópuli. Glória Patri. Dómine.
R/. Seigneur Dieu, * Entends la clameur de Ton peuple. Seigneur. V/. Et ouvre leur les sources d'eau vive. * Entends la clameur de Ton peuple. Gloire au Père. Seigneur.
éditer éditer
Ant. Véterem hóminem rénovans, Salvátor venit ad baptísmum, ut natúram, quæ corrúpta est, per aquam recuperáret, incorruptíbili veste circumíciens nos.Ant. Renouvelant le vieil homme, le Sauveur est venu se faire baptiser, pour que notre nature corrompue puisse être retrouvée, nous enveloppant dans un vêtement incorruptible.
éditer éditer
Canticum Evangelicum (Lc 1, 46-55)
Cantique évangélique (Lc 1,46-55)
Exultatio animæ in Domino
Exultation de l'âme dans le Seigneur
Magníficat ✠ * ánima mea Dóminum, Mon âme glorifie le Seigneur,
et exsultávit spíritus meus * in Deo salvatóre meo, et Mon esprit a tressailli d'allégresse en Dieu Mon Sauveur,
quia respéxit humilitátem ancíllæ suæ.* Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generationes, parce qu'Il a jeté les yeux sur la bassesse de Sa servante. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse,
quia fecit mihi magna, qui potens est, * et sanctum nomen eius, parce que Celui qui est puissant a fait en Moi de grandes choses, et Son nom est saint;
et misericórdia eius in progénies et progénies* timéntibus eum. et Sa miséricorde se répand d'âge en âge sur ceux qui Le craignent.
Fecit poténtiam in bráchio suo, * dispérsit supérbos mente cordis sui; Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé ceux qui s'enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur.
depósuit poténtes de sede * et exaltávit húmiles; Il a renversé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles.
esuriéntes implévit bonis * et dívites dimísit inánes. Il a rempli de biens les affamés, et Il a renvoyé les riches les mains vides.
Suscépit Israel púerum suum,* recordátus misericórdiæ, Il a relevé Israël, Son serviteur, Se souvenant de Sa miséricorde:
sicut locútus est ad patres nostros,* Abraham et sémini eius in sæcula. selon ce qu'Il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa race pour toujours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Véterem hóminem rénovans, Salvátor venit ad baptísmum, ut natúram, quæ corrúpta est, per aquam recuperáret, incorruptíbili veste circumíciens nos.Ant. Renouvelant le vieil homme, le Sauveur est venu se faire baptiser, pour que notre nature corrompue puisse être retrouvée, nous enveloppant dans un vêtement incorruptible.
Preces
Prières litaniques.
éditer éditer
Redemptórem nostrum, qui baptísmum in Iordáne dignátus est a Ioánne suscípere, exorémus, dicéntes:
Mitte, Dómine, Spíritum tuum super nos.
Christe, serve Dei, quem Pater suscépit et in quo sibi complácuit,
mitte super nos, Dómine, Spíritum tuum.
Christe, elécte Dei, qui cálamum quassátum non contrivísti et linum fúmigans non exstinxísti,
miserére ómnium quæréntium te in veritáte.
Christe, Fili Dei, quem Pater foedere novo vocávit in lucem géntium,
áperi óculos cæcórum in aqua baptísmatis.
Christe, hóminum salvátor, quem Pater Spíritu Sancto unxit ad ministérium salútis,
duc omnes ad te vidéndum et credéndum, ut vitam ætérnam hábeant.
Christe, spes nostra, qui ducis sedéntes in ténebris ad lucem salútis,
fratres nostros defúnctos in regnum tuum súscipe.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta éditer
Collecte éditer
Omnípotens sempitérne Deus, qui Christum, in Iordáne flúmine baptizátum, Spíritu Sancto super eum descendénte, diléctum Fílium tuum sollémniter declarásti, concéde fíliis adoptiónis tuæ, ex aqua et Spíritu Sancto renátis, ut in beneplácito tuo iúgiter persevérent. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu éternel et tout puissant, qui, lors du baptême du Christ dans l'eau du Jourdain et de la descente de l'Esprit saint, L'as solennellement déclaré Ton fils bien-aimé, accorde à Tes fils adoptifs, renés de l'eau et de l'Esprit-Saint, de persévérer toujours dans Ton bon plaisir. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
éditer éditer
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
éditer éditer
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Complies du dimanche 13 janvier 2019 - de la férie

Hebdomada III post Nativitatem IIIème semaine après la Nativité
Dominica Dimanche
IN BAPTISMATE DOMINI BAPTEME DU SEIGNEUR
Festum Fête
Ad Completorium
Aux Complies
éditer éditer
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
éditer éditer
Conscientia discussio, quam sequi potest actus poenitentialis ut in Missa. Examen de conscience, qui peut être suivi d'un acte de pénitence comme à la Messe.

Confíteor Deo omnipoténti et vobis, fratres, quia peccávi nimis cogitatióne, verbo, ópere et omissióne:

Je confesse à Dieu tout puissant, et à vous, frères, que j'ai vraiment péché, en pensée, en parole, par action et par omission:
et, percutientes sibi pectus, dicunt: Et on se frappe la poitrine, en disant :

mea culpa, mea culpa, mea máxima culpa.

c'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute.
Deinde prosequuntur: Ensuite on poursuit:

Ideo precor beátam Maríam semper Vírginem, omnes Angelos et Sanctos, et vos, fratres, oráre pro me ad Dóminum Deum nostrum.

C'est pourquoi je supplie la bienheureuse Marie toujours Vierge, tous les Anges et les Saints, et vous, frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

V/. Misereátur nostri omnípotens Deus et, dimissís peccátis nostris, perdúcat nos ad vitam aetérnam. R/. Amen.

V/. Que le Dieu tout puissant aie pitié de nous, et nous ayant remis nos péchés, qu'Il nous conduise à la vie éternelle. R/. Amen.


éditer éditer
Hymnus
Hymne
Christe, qui, splendor et dies
O Christ, la splendeur et le jour,
noctis tenébras détegis,
qui chasses l'ombre de la nuit,
lucísque lumen créderis,
nous croyons que Tu es lumière,
lumen beátis prædicans,
promettant lumière aux élus.
  
Precámur, sancte Dómine,
Seigneur très saint, nous T'en prions,
hac nocte nos custódias;
en cette nuit protège-nous ;
sit nobis in te réquies,
fais que nous reposions en Toi,
quiétas horas tríbue.
donne-nous des heures de paix.
  
Somno si dantur óculi,
Nos yeux se livrent au sommeil ;
cor semper ad te vígilet;
que nos cœurs veillent pour T'attendre;
tuáque dextra prótegas
protège de Ton bras puissant
fidéles, qui te díligunt.
ceux qui Te gardent leur amour.
  
Defénsor noster, áspice,
Regarde-nous ô Défenseur,
insidiántes réprime,
repousse au loin ceux qui nous guettent,
gubérna tuos fámulos,
daigne guider Tes serviteurs
quos sánguine mercátus es.
que Tu rachetas par Ton sang.
  
Sit Christe, rex piíssime
O Christ, ô Roi plein de bonté,
tibi Patríque glória
gloire à Toi et gloire à Ton Père,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit Consolateur,
in sempitérna sæcula. Amen.
à travers les siècles sans fin. Amen.
éditer éditer
Ant. 1 Alis suis obumbrábit tibi; non timébis a timóre noctúrno.Ant. 1 Ses ailes te couvriront d'ombre ; tu ne craindras pas la frayeur nocturne.
éditer éditer
Psalmus 90 (91)
Psaume 90 (91)
In protectione Altissimi
Sous la protection du Très Haut
Ecce dedi vobis potestatem calcandi supra serpentes et scorpiones (Lc 10, 19).
Voici que je vous donne le pouvoir de piétiner serpents et scorpions (Lc 10, 19).
Qui hábitat in protectióne Altíssimi, * sub umbra Omnipoténtis commorábitur.Celui qui habite sous l'assistance du Très-Haut demeurera sous la protection du Dieu du Ciel.
Dicet Dómino: † «Refúgium meum et fortitúdo mea, * Deus meus, sperábo in eum».Il dira au Seigneur: mon défenseur et mon refuge. Il est mon Dieu; j'espérerai en Lui.
Quóniam ipse liberábit te de láqueo venántium * et a verbo malígno.Car c'est Lui qui t'a délivré du piège du chasseur, et de la parole âpre et piquante.
Alis suis obumbrábit tibi, et sub pennas eius confúgies; * scutum et loríca véritas eius.Il te mettra à l'ombre sous Ses épaules, et sous Ses ailes tu seras plein d'espoir. Sa vérité t'environnera comme un bouclier
Non timébis a timóre noctúrno, a sagítta volánte in die, † a peste perambulánte in ténebris, * ab extermínio vastánte in merídie.Tu ne craindras pas les frayeurs de la nuit, ni la flèche qui vole pendant le jour, ni les maux qui s'avancent dans les ténèbres, ni les attaques du démon de midi.
Cadent a látere tuo mille † et decem mília a dextris tuis; * ad te autem non appropinquábit.Mille tomberont à ton côté, et dix mille à ta droite; mais la mort n'approchera pas de toi.
Verúmtamen óculis tuis considerábis, * et retributiónem peccatórum vidébis.Et même tu contempleras de tes yeux, et tu verras le châtiment des pécheurs.
Quóniam tu es, Dómine, refúgium meum. * Altíssimum posuísti habitáculum tuum.Car tu as dit: Tu es, Seigneur, mon espérance. Tu as fait du Très-Haut ton refuge.
Non accédet ad te malum, * et flagéllum non appropinquábit tabernáculo tuo,Le mal ne viendra pas jusqu'à toi, et les fléaux ne s'approcheront pas de ta tente.
quóniam ángelis suis mandábit de te, * ut custódiant te in ómnibus viis tuis.Car Il a commandé pour toi à Ses Anges de te garder dans toutes tes voies.
In mánibus portábunt te, * ne forte offéndas ad lápidem pedem tuum.Ils te porteront dans leurs mains, de peur que tu heurtes le pied contre la pierre.
Super áspidem et basilíscum ambulábis * et conculcábis leónem et dracónem.Tu marcheras sur l'aspic et sur le basilic, et tu fouleras aux pieds le lion et le dragon.
Quóniam mihi adhæsit, liberábo eum; * suscípiam eum, quóniam cognóvit nomen meum.Parce qu'il a espéré en Moi, Je le délivrerai; Je le protégerai, parce qu'il a connu Mon Nom. *
Clamábit ad me, et ego exáudiam eum; † cum ipso sum in tribulatióne, * erípiam eum et glorificábo eum.Il criera vers Moi, et Je l'exaucerai; Je suis avec lui dans la tribulation; Je le sauverai et Je le glorifierai.
Longitúdine diérum replébo eum * et osténdam illi salutáre meum.Je le comblerai de jours, et Je lui ferai voir Mon salut.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Alis suis obumbrábit tibi; non timébis a timóre noctúrno.Ant. Ses ailes te couvriront d'ombre ; tu ne craindras pas la frayeur nocturne.
éditer éditer
Lectio brevis (Ap 22, 4-5)
Lecture brève (Ap 22, 4-5)
Vidébunt fáciem Dómini, et nomen eius in fróntibus eórum. Et nox ultra non erit, et non egent lúmine lucérnæ neque lúmine solis, quóniam Dóminus Deus illuminábit super illos, et regnábunt in sæcula sæculórum.Ils verront Sa face, et Son nom sera sur leurs fronts. Il n'y aura plus de nuit, et ils n'auront besoin ni de la lumière de la lampe, ni de la lumière du soleil, parce que le Seigneur Dieu les illuminera; et ils régneront aux siècles des siècles.
Responsorium Breve
Répons bref
éditer éditer
R/. In manus tuas, Dómine, * Comméndo spíritum meum. In manus. V/. Redemísti nos, Dómine Deus veritátis. * Comméndo spíritum meum. Glória Patri. In manus.R/. En Tes mains, Seigneur, * je remets mon esprit. Entre Tes mains. V/. Tu nous as rachetés, Seigneur Dieu de vérité * Je remets mon esprit. Gloire au Père. Entre Tes mains.
éditer éditer
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
éditer éditer
Canticum evangelicum Lc 2, 29-32
Cantique évangélique Lc 2,29-32
Christus lumen gentium et gloria Israël
Le Christ est la lumières des nations et la gloire d'Israël
Nunc dimíttis servum tuum, Dómine,* secúndum verbum tuum in pace, Maintenant, Tu peux renvoyer Ton serviteur, Seigneur, selon Ta parole, en paix.
quia vidérunt óculi mei* salutáre tuum, Car mes yeux ont vu Ton salut,
quod parásti* ante fáciem ómnium populórum, Que Tu as préparé devant la face des peuples,
lumen ad revelatiónem géntium * et glóriam plebis tuæ Israël. lumière qui se révèle aux nations, et gloire de Ton peuple Israël.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
éditer éditer
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Orémus. Prions.
éditer éditer
Vox nostra te, Dómine, humíliter deprecétur, † ut, domínicae resurrectiónis hac die mystério celebráto, * in pace tua secúri a malis ómnibus quiescámus, et in tua resurgámus laude gaudéntes . Per Christum Dóminum nostrum.Notre voix Te supplie humblement, Seigneur, afin qu'ayant aujourd'hui célébré le mystère de la résurrection du Seigneur nous reposions dans Ta paix à l'abri de tout mal, et que nous nous relevions joyeux pour Te louer. Par le Christ notre Seigneur.
éditer éditer
Deinde dicitur, etiam a solo, benedictio: Ensuite on dit, même seul, la bénédiction :

Noctem quiétam et finem perféctum concédat nobis Dóminus omnípotens. R/. Amen.

Que Dieu tout puissant nous concède une nuit calme et une fin chrétienne. R/. Amen.
éditer éditer
Antiphona finale ad Beatam Mariam Virginem Antienne finale à la Bienheureuse Vierge Marie
Alma Redemptóris Mater, quæ pérvia cæli porta manes, et stella maris, succúrre cadénti, Tendre mère du Rédempteur,
qui demeurez la porte ouverte du Ciel,
et l’étoile de la mer, portez secours au peuple qui succombe

súrgere qui curat, pópulo; tu, quæ genuísti, natúra miránte, tuum sanctum Genitórem,
et cherche à se relever :
Vous qui avez engendré, à la surprise de la nature,
votre saint Créateur,

Virgo prius ac postérius, Gabriélis ab ore sumens illud Ave, peccatórum miserére.
[étant] vierge avant et après [l’enfantement], et, de la bouche de Gabriel,
recevant cette salutation,
ayez pitié des pécheurs.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Extrait du Compendium du catéchisme de l'Eglise catholique :
Comment les anges sont-ils présents à la vie de l’Église?
-
L’Église s’unit aux anges pour adorer Dieu; elle invoque leur assistance et, dans sa liturgie, elle célèbre la mémoire de certains d’entre eux.

« Chaque fidèle a à ses côtés un ange comme protecteur et pasteur pour le conduire à la vie »
(saint Basile le grand).

Qu’enseigne la Sainte Écriture au sujet de la création du monde visible?
-
À travers le récit des « sept jours » de la création, la Sainte Écriture nous fait connaître la valeur de la création et sa finalité qui est la louange
de Dieu et le service de l’homme. Toute chose doit son existence à Dieu, de qui elle reçoit sa bonté et sa perfection, ses lois et sa place dans l’univers.
Quelle est la place de l’homme dans la création?
-
L’homme est le sommet de la création visible, car il est créé à l’image et à la ressemblance de Dieu.
Quel type de liens existe-t-il entre les réalités créées?

Entre les créatures, il existe une interdépendance et une hiérarchie voulues par Dieu. En même temps, il existe une unité et une solidarité entre les créatures, car toutes ont le même créateur, toutes sont aimées de lui et sont ordonnées à sa gloire. Respecter les lois inscrites dans la création et les rapports découlant de la nature des choses constitue donc un principe de sagesse et un fondement de la morale.
Quelle relation y a-t-il entre l’œuvre de la création et celle de la rédemption?
-
L’œuvre de la création culmine dans l’œuvre, plus grande encore, de la rédemption. En effet, cette dernière est le point de départ de la nouvelle création, dans laquelle tout retrouvera son sens plénier et son achèvement.
L’homme

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Extrait quotidien de la Règle de Notre Bienheureux Père Saint Benoît, et son commentaire par le TRP Dom Paul Delatte, abbé de Solesmes :
Contenu indisponible pour aujourd'hui. Mise à jour en cours. Merci de patienter.
Caput 2: Qualis debeat esse abbas (d) 2 - L’ABBÉ TEL QU’IL DOIT ÊTRE (d) In doctrina namque sua abbas apostolicam debet illam semper formant servare, in qua dicitur Argue, obsecra, increpa. Id est miscens temporibus tempora ; terroribus blandimenta, dirum magistri pium patris ostendat affectum : id est, indiciplinatos et inquietos debet durius arguere obedientes autem et mites et patientes, ut melius proficiant, obsecrare ; negligentes autem et contemnentes, ut increpet et corripiat, admonemus. Neque dissi mulet peccata delinquentium, sed mox ut coeperint oriri, radieitus ea ut praevalet memor peri culi Heli sacerdotis de Silo. Et honestiores quidem atque intel ligibiles animos prima vel secunda admonitione verbis corripiat ; im probos autem et duros ac superbos vel inobedientes verberum vol corporis castigatione in ipso initio peccati coerceat, sciens scriptum Stultus verbis non corrigitur. Et iterum : Percute filium tuum virga et liberabis animam ejus a morte. Dans son enseignement, en effet, l’abbé doit toujours observer la règle exprimée par l’Apôtre en ces termes : « Reprends, exhorte, réprimande », c’est-à-dire mêler, selon les janv. mai sept. janv. mai sept. circonstances, la douceur à la sévérité et montrer tantôt la rigueur du maître, tantôt la bonté du père. Autrement dit, il doit reprendre vertement les indisciplinés et les turbulents, tandis qu’il exhortera les obéissants, les doux et les patients à faire de mieux en mieux. Quant aux négligents et aux arrogants, nous l’incitons à les réprimander et à les châtier. Il ne fermera pas les yeux sur les fautes des délinquants ; mais dès qu’elles paraîtront, il les retranchera radicalement, tant qu’il le peut, se souvenant du malheur d’Héli, grand-prêtre de Silo. Pour corriger les esprits droits et intelligents, il se contentera d’une ou deux admones - tations ; mais les mauvais, les durs, les orgueilleux et les désobéissants, il les contraindra par les verges ou par un autre châtiment corporel. dès qu’ils feront le mal, sachant qu’il est écrit : « L’insensé ne se corrige pas par des paroles », et : « Frappe de verges ton fils, et tu délivreras son âme de la mort ».
Dans son enseignement, en effet, l’abbé doit toujours observer la règle : exprimée par l’Apôtre en ces termes “ Reprends, exhorte, réprimande ”, c’est-à-dire mêler, selon les circonstances, la douceur à la sévérité et montrer tantôt la rigueur du maître, tantôt la bonté du père. Autrement dit, ; il doit reprendre vertement les indisciplinés et les turbulents, tandis qu’il auteur exhortera les obéissants, les doux et les patients à faire de mieux en mieux. Quant aux négligents et aux arrogants, nous l’incitons à les réprimander et à, les châtier. Il ne fermera pas les yeux, sur les fautes des délinquants ; mais. dès qu’elles paraîtront, il les retranchera radicalement, tant qu’il le peut, se souvenant du malheur d’Héli, grand prêtre de Silo.

Le gouvernement de l’Abbé doit être équitable : mais il ne le sera qu’il la condition d’être judicieux. On pourrait fort mal entendre la recommandation d’équité. Il en est qui ont condensé leurs expériences, souvent d’ailleurs superficielles et réduites, en quelques principes pratiques, en formules simples et d’une application facile. Pour résoudre tous les cas concrets qui se présentent, ils appliquent la formule, brutalement. La méthode est unique et invariable. Elle laisse la conscience en repos, parfois même lorsque la mesure devient meurtrière. Nous sommes tous, plus ou moins, prisonniers de notre personnalité : c’est à travers nous que nous voyons tous les autres ; nous nous persuadons que les procédés qui nous ont réussi doivent servir à tous. On ne peut cependant pas traiter l’être vivant comme une abstraction ; les hommes lie sont pas non plus une matière à expériences ; chacun d’eux est un petit monde. Au lieu de le faire entrer d’emblée dans notre système, de l’emprisonner dans notre moule mental, il vaudrait mieux lier connaissance avec lui, voir ce qu’il a dans le cœur, comment il pense, comment il veut, comment il souffre. La vraie méthode, ici, est peut-être de n’en avoir pas. Puisque l’Abbé est dépositaire du pouvoir de Dieu, il doit imiter cette discrétion et cette souplesse de la Providence qui dispose tout avec autant de douceur que de force, et qui, selon la parole de la théologie, s’adapte merveilleusement à la condition de nos natures individuelles : Unicuique providet Deus secundum modum suae naturae.
In doctrina sua : c’est, en général, l’enseignement pratique, la direction et le gouvernement des âmes ; mais saint Benoît a surtout en vue le devoir de la correction. Il se réfère aux conseils que l’Apôtre donnait à Timothée : Praedica verbum ; insta opportune, importune ; argue, obsecra, inerepa in omni patientia et doctrina (II TIM., IV, 2). Reprenez, conjurez, réprimez : ce sont trois attitudes diverses, nécessitées par la diversité même des caractères auxquels s’adresse la correction , et appropriées aux trois catégories d’esprits que N. B. Père énumérera, quelques lignes plus loin : pour la première on reprend, pour la seconde on exhorte, pour la troisième on réprime et on punit. Mais, avant d’en venir au détail de ces attitudes, saint Benoît rappelle à l’Abbé la variété et la complexité de son rôle. Miscens temporibus tempora : l’expression est difficilement traduisible ; elle indique que l’Abbé doit mesurer son action aux circonstances de temps, de lieu, de personne, se conduire selon les conjonctures, se rappeler qu’il y a un temps pour toutes choses (ECCL,., Ill), user tantôt de sévérité et tantôt de douceur, calquer en un mot ses dispositions sur les dispositions variables de chacun. Les paroles qui suivent expliquent bien la pensée de saint Benoît : l’Abbé mêlera les caresses aux menaces il montrera tantôt les sentiments de sévérité du maître et tantôt ceux, plus affectueux du père .
C’est afin d’aider l’Abbé dans le discernement des esprits que N. B. Père les répartit en trois classes. Indisciplinatos et inquietos  : des esprits indisciplinés et inquiets, non qu’ils soient formellement rebelles à la discipline, mais parce qu’ils sont, comme les enfants, mobiles et remuants. Ils promettent et ne tiennent pas ; c’est à recommencer toujours. L’intelligence chez eux est insuffisamment développée, et ils n’obéissent qu’aux impulsions sensibles ; l’intelligence d’autrui viendra à leur secours ; et comprendra par leur sensibilité ceux qui ne sont abordables que par là. De telles natures doivent sentir le joug, et elles seront d’autant moins tentées de révolte qu’elles expérimenteront davantage la force de la discipline. Avec elles il faut parler haut et clair, et parfois ne pas se contenter d’exhortations comme il sera dit bientôt.
La tâche est plus aimable avec les obéissants, les doux, les patients ; . grâce à Dieu, ce sont les plus nombreux. Il n’est besoin que de les solliciter paternellement, de les encourager au bien et au mieux. C’est le caractère propre des vrais moines d’avoir l’oreille fine. de comprendre à demi-mot et de se ranger à une simple indication, épargnant ainsi à l’Abbé le désagrément d’une mercuriale.
Elle est pourtant indispensable, dit saint Benoît, lorsqu’il s’agit des négligents de parti pris et des méprisants résolus et systématiques. Ces gens-là sont dangereux, parce qu’ils exercent toujours une influence néfaste, non pas sur les moines qui tiennent fermement à Dieu, mais sur les trempes un peu oscillantes, distraites, de formation inférieure ; ils sont pour tous d’ailleurs un agacement et une gêne. Negligentes et contenentes : leur vie d’hier s’est dépensée dans une longue inobservance, et leur vie d’aujourd’hui y demeure fixée ; essayez de vous attaquer à cette seconde nature, vous serez surpris de rencontrer une énergie sauvage, là où vous croyiez que le fond du caractère était la mollesse. Ils dépensent, à défendre leur relâchement contre les efforts de l’Abbé et contre la visible réprobation des frères, plus de vigueur qu’il n’en faudrait pour se mettre résolument à la Règle. Ou bien ils cèdent à une disposition aigre et mécontente, à l’esprit de contradiction ; il leur est tombé dans l’âme une goutte de fiel de trop. Il est des esprits ainsi construits qu’ils sont toujours amoureux de la solution qui n’a pas prévalu : c’est très beau, je le veut bien, de se faire le paladin de tout ce qui ne réussit pas, c’est parfois bien encombrant aussi. Ailleurs, c’est la conviction profonde que l’on est incompris ; personne dans la communauté ne rend suffisante justice à notre valeur et à nos services. Sans doute le penchant secret de tout le monde est de s’estimer beaucoup, mais il est des natures qui s’estiment uniquement. Leur vie se dépense à discuter. Elles ont une opinion faite sur chaque chose et naïvement se persuadent avoir raison toujours, à propos de tout et contre tous. Jamais l’idée ne leur est venue que l’adversaire pouvait avoir un peu raison, lui aussi, et que leur infaillibilité personnelle pouvait se trouver légèrement en défaut. A cette barre de leur esprit c’est la communauté entière qui comparaît : ils l’enveloppent d’uni jugement hautain et sommaire, quelquefois d’un qualificatif injurieux. Notez que ce sont le plus souvent ceux qui, dans le monde, eussent été incapables de se gouverner sagement, leur judiciaire étant régulièrement absente et leur tempérament les portant à toutes les maladresses. Ils ont été accueillis avec bonté, avec pitié ; ils arrivaient meurtris et malades : on a fait déborder pour eux la mesure de l’indulgence. Et soudain les voilà investis de la compétence et de l’habileté qui leur manquaient : ils critiquent, ils prononcent, ils réforment ! Saint .Benoît avertit l’Abbé de les aborder avec résolution et de les réprimer avec force.
N. B. Père ne s’est pas dissimulé d’ailleurs le côté pénible d’une telle mission. C’est toujours chose embarrassante que d’aborder de front les inobservances , de les saisir à la gorge et de leur dire comme Nathan à David - Tu es ille vir. Il est si bon de ne pas se créer d’affaires et de vivre tranquille ! Et puis on se dit : Mais cela ne servira à rien. J’en ai parlé déjà. C’est un rôle de Cassandre que d’en reparler encore. J’aurai une scène, des larmes, huit jours de mauvaise humeur obstinée, une fermentation violente de pensées révolutionnaires, peut-être le désir de rompre avec une vie devenue intolérable. Alors s’établit cette redoutable situation : d’un côté ; la timidité et la réserve ; de l’autre, une attitude de défense, de défiance, et la disposition de l’aspic, qui est sourd et qui se bouche les oreilles de peur d’entendre ”. Il n’y a pas pour une âme de pire malheur que celui d’avoir forcé la vérité à se taire, d’avoir pour ainsi dire découragé Dieu, qui désormais garde un effrayant silence et ne s’irrite même plus. ,
Les prétextes ne manqueront pas à l’Abbé pour justifier son mutisme. La théologie morale n’admet-elle pas qu’il est. des circonstances où mieux vaut refuser la lumière, parce que le seul résultat de l’avertissement serait de convertir un péché matériel en péché formel ? Sans doute ; mais la même théologie reconnaît que ce droit à la réticence n’existe plus, toutes les fois qu’il y aurait pour la,. communauté détriment, scandale ou déshonneur. L’Abbé ne peut pas fermer systématiquement les yeux : neque dissimulet peceta delinquentium  ; il est tenu de parler et de faire son devoir, alors même que les autres ne feraient pas le leur. Une parole qui est accompagnée de la grâce et trempée de charité produit toujours son couvre. Même, saint Benoît demande que l’Abbé ne temporise pas qu’il n’attende pas d’être absolument contraint par l’urgence du péril dès que les mauvaises habitudes commencent à poindre, il doit. les retrancher vigoureusement et jusqu’à la racine : radicitus amputet . C’est la vraie miséricorde . Ut praevalet est traduit diversement : tantôt ce qui vaut mieux ”, ou bien “ autant qu’ill. est en son pouvoir ; plutôt puisqu’il a l’autorité, qu’il l’a reçue pour cela ”.
Afin de déterminer l’Abbé, N. B. Père l’invite à se souvenir de l’histoire tragique d’Héli (I REG., Il IV). Le grand prêtre n’avait point ménagé les avertissements à ses fils dépravés ; mais il avait le pouvoir, et le Seigneur exigeait de lui non seulement la réprimande, mais l’amputation réelle et l’exécution. On, sait les conséquences de sa faiblesse : une sanglante défaite d’Israël ; la mort dies coupables, sa mort à lui, la profanation de l’arche sainte tombant aux mains des ennemis, l’ignominie de la race. Les fautes tolérées doivent être expiées tout. comme les autres, mais c’est la famille entière qui expie. Si, voilée que soit la menace, la responsabilité de l’Abbé est cependant nettement saisie. Les maisons monastiques meurent rarement de faim ; elles meurent de blessures non soignées, de blessures où, l’on ne verse ni le vin. qui fortifie, ni l’huile qui adoucit, de blessures qui s’étendent et se, gangrènent. Et s’il reste quelque chose de ces maisons, ce n’est qu’un rejeton misérable et chétif, dont le Seigneur ne consentira plus à se servir .

Pour corriger les esprits droits et intelligents, il se contentera d’une ou deux admonestations ; mais les mauvais, les durs, les orgueilleux et les, désobéissants, il les contraindra parles verges ou par un autre châtiment : corporel, dès qu’ils feront le mal sachant qu’il est écrit : “ L’insensé ne se corrige pas par des paroles ”, et. “ Frappe de verges ton fils, et tu délivreras son âme de la mort. ”

L’Abbé se résignera donc à corriger. Encore faut-il qu’il le fasse avec sagesse, sans se laisser emporter par son tempérament ou par son zèle ; saint Benoît le lui répète, en précisant quelle doit être la nature de cette correction, dont il n’a parlé encore que d’une manière trop générale. Il ne se souvient plus que de deux groupes d’esprits, mais qui coïncident avec les trois précédents. On n’en viendra pas tout de suite aux sévérités avec les natures fines et capables d’intelligence : la réprimande verbale suffira, une première et une seconde fois. Mais ceux qui sont de trempe servile, durs de cœur ou violents, superbes et réfractaires, c’est par les verges ou tout autre châtiment corporel qu’il faut les dompter, et dès que commence à se révéler l’habitude mauvaise.
N. B. Père fournit aussitôt la raison de ces répressions vigoureuses
“ Celui qui manque d’intelligence ne peut être corrigé par des paroles. ” C’est un souvenir des Proverbes : Stultus verbis non potest erudiri (XXlX,19 ; voir aussi XVlll, 2). L’Écriture sainte considère que l’enfant a droit à la correction : il faut la lui assurer, comme on lui assure la nourriture ; après tout, il n’en mourra pas : il vivra au contraire de la vraie vie : Noli subtrahere a puero disciplinam ; si enim percusseris eum virga, non morietur. Tu virga percuties eum et animam ejus de inferno liberabis (PROV., XXlll 13-14). Qui parcit virgae odit filium suum (Ibid., Xlll, 24). Dans le De institutione oratoria, Quintilien, le précepteur des petits. neveux de Domitien, voulait que l’enfant fût accoutumé à la vertu avant même de savoir ce que c’est. Il faut créer en lui des couples mentaux : le bien a d’abord été pour nous ce qui se traduisait en caresses pain sec, le fouet ou la retenue. Ne rougissons pas de ces humbles Origines de notre être moral. Il n’est pas impossible que l’abaissement universel des caractères tienne à une certaine absence de virilité dans la répression. Lorsque l’enfant n’a pas sept ans, pourquoi le punir il est si jeune ! Quand il en a huit, pourquoi le punir : il est si grand ! De la sorte, il est toujours trop tôt ou trop tard pour apprendre à l’enfant ce qu’est le devoir et quelle est la part de mortification qui entre nécessairement dans le concept de la vie chrétienne ; on fait ainsi des tyrans et des petits monstres. Depuis saint Benoît, les caractères et les coutumes ont changé. Il y a sans doute dans les monastères d’aujourd’hui moins d’enfants et de barbares que de son temps ; et en tout cas l’usage des verges et de la prison, très en honneur pendant de longs siècles monastiques, a disparu de nos mœurs. On rencontre pourtant encore des enfants gâtés, des violents et des rebelles, pour lesquels certains châtiments corporels seraient souverainement bienfaisants.
L’Abbé se souviendra néanmoins de la formule du chapitre LXlV Prudenter et cum caritate ea amputet, prout viderit cuique expedire. Les âmes ont plutôt besoin d’être portées que poussées. Le monastère n’est pas une fournaise, dont l’Abbé, comme un cyclope, attise le feu. La réforme des passions et le développement de la vie surnaturelle ne s’obtiennent pas par une série de procédés violents et rapides. Il y a chez les âmes - et chez Dieu - des lenteurs que doit respecter l’Abbé.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Ordo liturgique du dimanche 13 janvier 2019 au mardi 12 février 2019

dimanche 13 janvier 2019
Dominica - Hebdomada III post Nativitatem

FERIE ou S. Hilarii, episcopi et Ecclesiae doctoris, memoria ad libitum.
St Hilaire, évêque et docteur de l'Église.
Évêque, il lutta contre l'arianisme et fonda avec St Martin le monastère de Ligugé (†vers 367) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
lundi 14 janvier 2019
Feria II - Hebdomada III post Nativitatem

IN BAPTISMATE DOMINI, Festum.

Bx Pierre Donders
Prêtre en Guyane hollandaise, apôtre des esclaves et des lépreux (†1887) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mardi 15 janvier 2019
Feria III - Hebdomada I per annum

FERIE
St Rémi, évêque
Apôtre des Francs, évêque de Reims (†vers 530) (France) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mercredi 16 janvier 2019
Feria IV - Hebdomada I per annum

FERIE
Bx Joseph Tovini
Père de famille, chrétien engagé dans les domaines : culturel, politique et économique ( †1897) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
jeudi 17 janvier 2019
Feria V - Hebdomada I per annum

S. Antonii, abbatis, Memoria.

St Antoine, abbé.
Abbé, père des premiers moines d'Orient, il vécut de longues années dans la solitude des déserts d'Égypte (†356) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
vendredi 18 janvier 2019
Feria VI - Hebdomada I per annum

FERIE
Bse Marie-Thérèse Fasce
Religieuse, elle multiplia les œuvres de charité pendant la Seconde Guerre mondiale ( †1947) - Martyrologe du jour
Abstinence
Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
samedi 19 janvier 2019
Sabbato - Hebdomada I per annum

FERIE
Bx Marcel Spinola Y Maestre
Évêque de Séville, avocat, fondateur de la congrégation éducatrice des "Esclaves du Divin Cœur " († 1906) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
dimanche 20 janvier 2019
Dominica - Hebdomada II per annum

Dominica II per annum.

St Fabien, pape et martyr.
Pape et martyr en 250 - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
lundi 21 janvier 2019
Feria II - Hebdomada II per annum

S. Agnetis, virginis et martyris, Memoria.

St Agnès, vierge et martyre.
Morte martyre à douze ans, à Rome (†305) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mardi 22 janvier 2019
Feria III - Hebdomada II per annum

FERIE ou S. Vincentii, diaconi et martyris, memoria ad libitum.
St Vincent, diacre et martyr.
Diacre, il suivit son évêque dans l'emprisonnement et le martyre († vers 304) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mercredi 23 janvier 2019
Feria IV - Hebdomada II per annum

FERIE

- Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
jeudi 24 janvier 2019
Feria V - Hebdomada II per annum

S. Francisci de Sales, episcopi et Ecclesiae doctoris, Memoria.

St François de Sales, évêque et docteur de l'Église.
Évêque de Genève et docteur de l'Église, il proposa à tous la voie à la sainteté (†1623) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
vendredi 25 janvier 2019
Feria VI - Hebdomada II per annum

In conversione S. Pauli, apostoli, Festum.

Conversion de Saint Paul, apôtre.
Anniversaire d'un événement décisif pour le développement de l'Église - Martyrologe du jour
Abstinence
Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
samedi 26 janvier 2019
Sabbato - Hebdomada II per annum

Ss. Timothei et Titi, episcoporum, Memoria.

Sts Timothée et Tite, évêques.
Évêques et compagnons de St Paul - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
dimanche 27 janvier 2019
Dominica - Hebdomada III per annum

Dominica III per annum.

Ste Angèle Merici, vierge.
Religieuse, fondatrice de l'institut des Ursulines, premier ordre féminin enseignant (†1540) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
lundi 28 janvier 2019
Feria II - Hebdomada III per annum

S. Thomae de Aquino, presbyteri et Ecclesiae doctoris, Memoria.

St Thomas d'Aquin, prêtre et docteur de l'Église
Dominicain, auteur de la Somme théologique, docteur de l'Église dit angélique (†1274) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mardi 29 janvier 2019
Feria III - Hebdomada III per annum

FERIE
St Gildas le sage
Moine, apôtre de la Grande-Bretagne (†570) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mercredi 30 janvier 2019
Feria IV - Hebdomada III per annum

FERIE
Bx Columba Marmion
Bénédictin à Maredsous, guide spirituel (†1923) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
jeudi 31 janvier 2019
Feria V - Hebdomada III per annum

S. Ioannis Bosco, presbyteri, Memoria.

St Jean Bosco, prêtre.
Fondateur de la famille salésienne (†1888) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
vendredi 1 février 2019
Feria VI - Hebdomada III per annum

FERIE

- Martyrologe du jour
Abstinence
Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
samedi 2 février 2019
Sabbato - Hebdomada III per annum

IN PRAESENTATIONE DOMINI, Festum.

Présentation du Seigneur
La Chandeleur est la fête du Christ"lumière pour éclairer les nations " attestée à Jérusalem en 386, adoptée à Rome au 7e siècle. Cette fête est commune avec les Églises orientales, qui l'appellent fête de la rencontre ou Entrée de notre Seigneur au Temple - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
dimanche 3 février 2019
Dominica - Hebdomada IV per annum

Dominica IV per annum.

St Blaise de Sébaste, évêque et martyr
Médecin, évêque arménien au IVe siècle († vers 316) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
lundi 4 février 2019
Feria II - Hebdomada IV per annum

FERIE
Ste Jeanne de France
Fille de Louis XI, fondatrice de l'Ordre de l'Annonciade (†1505) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mardi 5 février 2019
Feria III - Hebdomada IV per annum

S. Agathae, virginis et martyris, Memoria.

Ste Agathe, vierge et martyre
Sicile (IIIe siècle) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mercredi 6 février 2019
Feria IV - Hebdomada IV per annum

Ss. Pauli Miki et sociorum, martyrum, Memoria.

St Paul Miki, prêtre, et ses compagnons, martyrs
Martyrs à Nagasaki au Japon (†1597) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
jeudi 7 février 2019
Feria V - Hebdomada IV per annum

FERIE
Bx Pie IX, pape
Pape du XIXe siècle, il combattit les erreurs dites modernes et promulgua le dogme de l'Immaculée Conception (†1878) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
vendredi 8 février 2019
Feria VI - Hebdomada IV per annum

FERIE ou S. Iosephinae Bakhita, virginis, memoria ad libitum.
St Jérôme Émilien
Prêtre, éducateur, fondateur des "Pères somasques " (†1537) - Martyrologe du jour
Abstinence
Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
samedi 9 février 2019
Sabbato - Hebdomada IV per annum

FERIE
St Michel Fébres Cordero
Frère des Écoles Chrétiennes, mort en Équateur en 1910 - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
dimanche 10 février 2019
Dominica - Hebdomada V per annum

Dominica V per annum.

Ste Scholastique, vierge
Vierge, sœur de St Benoît, première moniale bénédictine (†543) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
lundi 11 février 2019
Feria II - Hebdomada V per annum

FERIE ou B. Mariae Virginis de Lourdes, memoria ad libitum.
Bienheureuse Marie, vierge de Lourdes
Anniversaire de la 1ère apparition de la Vierge à la grotte de Massiabelle en 1858 - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mardi 12 février 2019
Feria III - Hebdomada V per annum

FERIE
Bx Georges Haydock et ses compagnons, martyr
Martyrs à Tyburn, près de Londres, par fidélité au pape (†1587) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière