Martyrologe du vendredi 8 février 2019 - de la férie

Martyrologe
Le 8 février
1.        Mémoire de saint Jérôme Émilien. Après une jeunesse violente et dissolue, il fut capturé par l’ennemi et, détenu en prison se convertit à Dieu, puis se livra tout entier, avec des compagnons qu’il avait rassemblés, à soulager tous ceux qui étaient tombés dans la misère, en particulier les orphelins et les malades, ce qui fut le point de départ de la Congrégation des Clercs réguliers de Somasque. Atteint de la peste en soignant les pestiférés, il mourut à Somasque, près de Bergame en Lombardie, en 1537.
2        Mémoire de sainte Joséphine Bakhita, vierge. Née au Soudan dans la région de Darfur, elle fut enlevée toute jeune, vendue plusieurs fois à des marchands d’esclaves africains et subit une servitude cruelle. Enfin libérée, elle devint chrétienne puis religieuse à Venise chez les Filles de la Charité, passa le reste de sa vie dans le Christ à Schio, au pays de Vicence, en subvenant aux besoins de tous, et mourut en 1947.
3.         Commémoraison de sainte Coïnte, martyre à Alexandrie. La dernière année de l’empereur Philippe, en 249, les païens la conduisirent vers le temple des idoles et l’obligèrent à adorer. Elle se détourna et manifesta son dégoût. Ils la lièrent alors par les pieds et la traînèrent par toute la ville sur le rude pavé et la mirent en pièces par cet horrible supplice.
4.         À Ticinum [Pavie] en Ligurie, l’an 397, saint Juvence, évêque, qui travailla avec vigueur à la prédication de l’Évangile.
5.         Commémoraison des saints martyrs, moines du monastère de Die à Constantinople. On les trouva porteurs des lettres du pape saint Félix III contre Acace et on les mit cruellement à mort pour la défense de la foi catholique, vers 485.
6*.         En Bretagne, au VIe siècle, saint Jacut, abbé. Tenu pour le frère des saints Guénolé et Guéthenoc, il construisit un monastère au bord de la mer, qui prit ensuite son nom.
7.         À Milan, vers 570, la mise au tombeau de saint Honorat, évêque. Devant l’imminence de l’arrivée des Lombards, il se réfugia à Gênes avec une grande partie de la population.
8*.         À Besançon en Bourgogne, au VIIe siècle, saint Nizier, évêque.
9. À Verdun, vers 647, saint Paul, évêque. Après un séjour à la cour du roi des Francs, il se fit moine, puis placé à la tête de l’Église de Verdun, il promut la dignité du culte divin et la vie régulière des chanoines.
10*.         À Albano dans le Latium, en 1089, le bienheureux Pierre, surnommé Igné, parce qu’il passa indemne à travers les flammes. Moine de Vallombreuse, il se soumit à l’épreuve du feu et, devenu bientôt évêque d’Albano, il s’employa sans relâche à restaurer la discipline ecclésiastique.
11.         À Muret dans le Limousin, en 1124, saint Étienne, abbé, fondateur de l’Ordre de Grandmont, où il confia aux clercs la louange divine et la contemplation, et aux seuls frères laïcs le temporel à gérer non par domination, mais par charité.
12*.         À Savone en Ligurie, l’an 1906, la bienheureuse Joséphine-Gabrielle Bonino, vierge, qui, à la lumière de la Sainte Famille de Nazareth fonda une Congrégation religieuse pour l’éducation des orphelins et l’assistance des malades pauvres.
**        En Italie, en 1983, la bienheureuse Madre Speranza di Gesù, "apôtre de l’amour miséricordieux de Jésus",  religieuse chez les Clarétines, elle fonde  à Madrid, en 1930, les Servantes de l'Amour miséricordieux et à Rome, en 1951, les Fils de l'Amour miséricordieux. Grande mystique, elle était favorisée d'extases ,et elle portait dans son corps les stigmates de la Passion du Christ  (béatifiée le 31 mai 2014 par le pape François)

Invitatoire du vendredi 8 février 2019 - de la férie

Hebdomada IV per annum IVème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
Ad Invitatorium
Ad Invitatorium
A la liturgie lue :
Ante Officium quod a solo persolvitur, dici potest sequens oratio:Avant l'office récité seul, on peut dire la prière suivante :
Aperi, Dómine, os meum ad benedicéndum nomen sanctum tuum; munda cor meum ab ómnibus vanis, pervérsis et aliénis cogitatiónibus; intelléctum illúmina, afféctum inflámma, ut digne, atténte ac devóte hoc Offícium recitáre váleam, et exaudíri mérear ante conspéctum divínæ maiestátis tuæ. Per Christum Dóminum nostrum. Amen.Ouvre mes lèvres, Seigneur, afin qu’elles bénissent Ton saint Nom, purifie aussi mon cœur de toute pensée vaine, mauvaise, étrangère. Éclaire mon intelligence, enflamme mon amour, afin que je puisse réciter cet office avec respect, attention et dévotion, et mériter d’être exaucé en présence de Ta divine majesté. Par le Christ notre Seigneur. Amen.
V/. Dómine, lábia mea apéries. R/. Et os meum annuntiábit laudem tuam.V/. Seigneur, ouvre mes lèvres. R/. Et ma bouche annoncera Ta louange.
Psalmus 94 (95)Psaume 94 (95)
Invitatio ad laudem DeiInvitation à la louange de Dieu
Adhortamini vosmetipsos per singulos dies, donec illud «hodie» vocatur (Hebr 3, 13).Exhortez-vous mutuellement chaque jour, tant que vaut cet « aujourd'hui ».
Ant. Suávis est Dóminus, benedícite nómini eius.Ant. Le Seigneur est bon, bénissez Son nom.
Veníte, exsultémus Dómino; iubilémus Deo salutári nostro. Præoccupémus fáciem eius in confessióne et in psalmis iubilémus ei.Venez, exultons pour le Seigneur, jubilons pour Dieu, notre salut. + Accourons devant Sa face dans l'action de grâce, dans des psaumes, jubilons pour Lui.
Ant. Suávis est Dóminus, benedícite nómini eius.Ant. Le Seigneur est bon, bénissez Son nom.
Quóniam Deus magnus Dóminus et rex magnus super omnes deos. Quia in manu eius sunt profúnda terræ, et altitúdines móntium ipsíus sunt. Quóniam ipsíus est mare, et ipse fecit illud, et siccam manus eius formavérunt. Parce que le Seigneur est le grand Dieu ; le grand Roi au-dessus de tous les dieux. Car dans Sa main sont les profondeurs de la terre, et que les hauteurs des montagnes sont à Lui. Parce qu'à Lui est la mer, et que c'est Lui-même qui l'a faite, et que Ses mains ont formé le continent.
Ant. Suávis est Dóminus, benedícite nómini eius.Ant. Le Seigneur est bon, bénissez Son nom.
Veníte, adorémus et procidámus et génua flectámus ante Dóminum, qui fecit nos, quia ipse est Deus noster, et nos pópulus páscuæ eius et oves manus eius. Venez, adorons, prosternons - nous devant Dieu, et fléchissons les genoux devant le Seigneur qui nous a faits, parce que Lui-même est notre Dieu, et que nous sommes Son peuple et les brebis de Sa main.
Ant. Suávis est Dóminus, benedícite nómini eius.Ant. Le Seigneur est bon, bénissez Son nom.
Utinam hódie vocem eius audiátis: «Nolíte obduráre corda vestra, sicut in Meríba secúndum diem Massa in desérto, ubi tentavérunt me patres vestri: probavérunt me, etsi vidérunt ópera mea. Si seulement aujourd'hui, vous entendiez Sa voix, n'endurcissez pas vos coeurs, comme à Mériba, comme au jour de Massa dans le désert, où Me tentèrent vos pères ; ils M'éprouvèrent, alors qu'ils avaient vu Mes oeuvres.
Ant. Suávis est Dóminus, benedícite nómini eius.Ant. Le Seigneur est bon, bénissez Son nom.
Quadragínta annis tæduit me generatiónis illíus, et dixi: Pópulus errántium corde sunt isti. Et ipsi non cognovérunt vias meas; ídeo iurávi in ira mea: Non introíbunt in réquiem meam». Pendant quarante ans, J'ai été le dégoût de cette génération et J'ai dit : ils sont un peuple errant de coeur ; et eux, ils n'ont point connu Mes voies : c'est pourquoi Je leur ai juré dans Ma colère, ils n'entreront pas dans Mon repos.
Ant. Suávis est Dóminus, benedícite nómini eius.Ant. Le Seigneur est bon, bénissez Son nom.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Suávis est Dóminus, benedícite nómini eius.Ant. Le Seigneur est bon, bénissez Son nom.

Si le psaume 94 est récité pendant la litugie de ce jour, à une des heures suivantes, on peut prendre un autre psaume comme invitatoire, au choix :
vel:ou :
Psalmus 99 (100)Psaume 99 (100)
Gaudium in templum ingredientiumJoie de l’entrée dans le temple
Redemptos iubet Dominus victoriæ carmen canere (S. Athanasius). Le Seigneur invite les rachetés à entonner un chant de victoire (S. Athanase).
Ant. Suávis est Dóminus, benedícite nómini eius.Ant. Le Seigneur est bon, bénissez Son nom.
Iubiláte Dómino, omnis terra, * servíte Dómino in lætítia; introíte in conspéctu eius * in exsultatióne. Acclamez Dieu, toute la terre; servez le Seigneur avec joie. Entrez en Sa présence * avec allégresse.
Ant. Suávis est Dóminus, benedícite nómini eius.Ant. Le Seigneur est bon, bénissez Son nom.
Scitóte quóniam Dóminus ipse est Deus;  ipse fecit nos, et ipsíus sumus, * pópulus eius et oves páscuæ eius. Sachez que c'est le Seigneur qui est Dieu; c'est Lui qui nous a faits, et non pas nous-mêmes. Nous sommes Son peuple, et les brebis de Son pâturage.
Ant. Suávis est Dóminus, benedícite nómini eius.Ant. Le Seigneur est bon, bénissez Son nom.
Introíte portas eius in confessióne,  átria eius in hymnis, * confitémini illi, benedícite nómini eius. Franchissez ses portes avec des louanges, ses parvis en chantant des hymnes; célébrez-le, bénissez son nom.
Ant. Suávis est Dóminus, benedícite nómini eius.Ant. Le Seigneur est bon, bénissez Son nom.
Quóniam suávis est Dóminus;  in ætérnum misericórdia eius, * et usque in generatiónem et generatiónem véritas eius. car le Seigneur est suave; sa miséricorde est éternelle, * et sa vérité demeure de génération en génération.
Ant. Suávis est Dóminus, benedícite nómini eius.Ant. Le Seigneur est bon, bénissez Son nom.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Suávis est Dóminus, benedícite nómini eius.Ant. Le Seigneur est bon, bénissez Son nom.
vel:ou :
Psalmus 66 (67)Psaume 66 (67)
Omnes gentes Domino confiteanturToutes les nations rendront gloire au Seigneur
Notum sit vobis quoniam gentibus missum est hoc salutare Dei (Act 28, 28).Sachez que le salut de Dieu a été envoyé aux gentils (Act 28, 28).
Ant. Suávis est Dóminus, benedícite nómini eius.Ant. Le Seigneur est bon, bénissez Son nom.
Deus misereátur nostri et benedícat nobis; * illúminet vultum suum super nos, ut cognoscátur in terra via tua, * in ómnibus géntibus salutáre tuum. Que Dieu nous soit favorable et qu'Il nous bénisse; qu'Il illumine sur nous Son visage, afin que l'on connaisse sur la terre Ta voie, et parmi toutes les nations Ton salut.
Ant. Suávis est Dóminus, benedícite nómini eius.Ant. Le Seigneur est bon, bénissez Son nom.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Læténtur et exsúltent gentes,  quóniam iúdicas pópulos in æquitáte * et gentes in terra dírigis. Que les peuples Te louent, ô Dieu ; que les peuples Te louent tous. Que les nations se réjouissent, qu'elles soient dans l'allégresse ; car Tu juges les peuples avec droiture, et Tu conduis les nations sur la terre.
Ant. Suávis est Dóminus, benedícite nómini eius.Ant. Le Seigneur est bon, bénissez Son nom.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Terra dedit fructum suum; * benedícat nos Deus, Deus noster, benedícat nos Deus, * et métuant eum omnes fines terræ. Que les peuples Te louent, ô Dieu, que les peuples Te louent tous. La terre a donné son fruit ; que nous bénisse Dieu, notre Dieu, que Dieu nous bénisse, et que toutes les extrémités de la terre Le révèrent.
Ant. Suávis est Dóminus, benedícite nómini eius.Ant. Le Seigneur est bon, bénissez Son nom.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Suávis est Dóminus, benedícite nómini eius.Ant. Le Seigneur est bon, bénissez Son nom.
vel:ou :
Psalmus 23 (24)Psaume 23 (24)
Domini in templum adventusAvènement de Dieu dans le Temple
Christo apertæ sunt portæ cæli propter carnalem eius assumptionem (S. Irenæus).Les portes du ciel se sont ouvertes au Christ parce qu’il a pris la nature humaine. (S. Irénée)
Ant. Suávis est Dóminus, benedícite nómini eius.Ant. Le Seigneur est bon, bénissez Son nom.
Dómini est terra et plenitúdo eius, * orbis terrárum et qui hábitant in eo. Quia ipse super mária fundávit eum * et super flúmina firmávit eum. Au Seigneur est la terre et tout ce qu'elle renferme, le monde et tous ceux qui l'habitent. Car c'est Lui qui l'a fondé sur les mers, et qui l'a établi sur les fleuves.
Ant. Suávis est Dóminus, benedícite nómini eius.Ant. Le Seigneur est bon, bénissez Son nom.
Quis ascéndet in montem Dómini, * aut quis stabit in loco sancto eius? Innocens mánibus et mundo corde,  qui non levávit ad vana ánimam suam, * nec iurávit in dolum. Hic accípiet benedictiónem a Dómino * et iustificatiónem a Deo salutári suo. Hæc est generátio quæréntium eum, * quæréntium fáciem Dei Iacob. Qui montera sur la montagne du Seigneur, ou qui se tiendra dans son lieu saint ? Celui qui a les mains innocentes et le coeur pur, qui n'a pas livré son âme à la vanité, ni fait à son prochain un serment trompeur. Celui-là recevra la bénédiction du Seigneur, et la miséricorde de Dieu, son Sauveur. Telle est la race de ceux qui le cherchent, de ceux qui cherchent la face du Dieu de Jacob.
Ant. Suávis est Dóminus, benedícite nómini eius.Ant. Le Seigneur est bon, bénissez Son nom.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus fortis et potens, Dóminus potens in prœlio. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Qui est ce roi de gloire ? C'est le Seigneur fort et puissant, le Seigneur puissant dans les combats.
Ant. Suávis est Dóminus, benedícite nómini eius.Ant. Le Seigneur est bon, bénissez Son nom.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus virtútum ipse est rex glóriæ. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Quel est ce roi de gloire ? Le Seigneur des armées est Lui-même ce roi de gloire.
Ant. Suávis est Dóminus, benedícite nómini eius.Ant. Le Seigneur est bon, bénissez Son nom.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Suávis est Dóminus, benedícite nómini eius.Ant. Le Seigneur est bon, bénissez Son nom.
Psalmus cum sua antiphona, pro opportunitate, omitti potest quando Invitatorium Laudibus matutinis præponendum est. Le psaume [invitatoire] avec son antienne, si c'est opportun, peut être omis lorsque l'invitatoire précède immédiatement les Laudes du matin.

Vigiles (OSB) du vendredi 8 février 2019 - de la férie

Hebdomada IV per annum IVème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
In primo nocturno, anno I Premier nocturne, année I
De Epístula beáti Pauli apóstoli ad Romános De la lettre de saint Paul aux Romains
Lectio I Lecture I
Certus sum, fratres mei, et ego ipse de vobis, quóniam et ipsi pleni estis bonitáte, repléti omni sciéntia, ita ut póssitis et altérutrum monére. Audácius autem scripsi vobis ex parte, tamquam in memóriam vos redúcens propter grátiam quæ data est mihi a Deo, ut sim miníster Christi Iesu ad gentes, cónsecrans evangélium Dei, ut fiat oblátio géntium accépta, sanctificáta in Spíritu Sancto. Hábeo ígitur gloriatiónem in Christo Iesu ad Deum; non enim audébo áliquid loqui eórum, quæ per me non effécit Christus in obœdiéntiam géntium, verbo et factis, in virtúte signórum et prodigiórum, in virtúte Spíritus, ita ut ab Ierúsalem et per circúitum usque in Illýricum repléverim evangélium Christi, sic autem conténdens prædicáre evangélium, non ubi nominátus est Christus, ne super aliénum fundaméntum ædificárem, sed sicut scriptum est: Quibus non est annuntiátum de eo, vidébunt; et, qui non audiérunt, intéllegent. Je suis personnellement bien persuadé, mes frères, à votre sujet, que vous êtes par vous-mêmes remplis de bons sentiments, en pleine possession du don de science, capables aussi de vous avertir mutuellement. Je vous ai cependant écrit assez hardiment par endroits, comme pour raviver vos souvenirs, en vertu de la grâce que Dieu m'a faite d'être un officiant du Christ Jésus auprès des païens, ministre de l'Évangile de Dieu, afin que les païens deviennent une offrande agréable, sanctifiée dans l'Esprit Saint. Je puis donc me glorifier dans le Christ Jésus en ce qui concerne l'œuvre de Dieu. Car je n'oserais parler de ce que le Christ n'aurait pas fait par moi pour obtenir l'obéissance des païens, en parole et en œuvre, par la vertu des signes et des prodiges, par la vertu de l'Esprit de Dieu: ainsi, depuis Jérusalem en rayonnant jusqu'à l'Illyrie, j'ai procuré l'accomplissement de l'Évangile du Christ, tenant de la sorte à honneur de limiter cet apostolat aux régions où l'on n'avait pas invoqué le nom du Christ, pour ne point bâtir sur des fondations posées par autrui et me conformer à ce qui est écrit: Ceux à qui on ne l'avait pas annoncé le verront et ceux qui n'en avaient pas entendu parler comprendront.
R/. Confitébor tibi, Dómine Deus, in toto corde meo, et honorificábo nomen tuum in ætérnum, * Quia misericórdia tua, Dómine, magna est super me. V/. Et eripuísti ánimam meam ex inférno inferióri, * Quia. R/. Je te rends grâce de tout mon cœur, Seigneur mon Dieu, toujours je rendrai gloire à ton nom; * Il est grand, Seigneur, ton amour pour moi! V/. Tu m'as tiré de l'abîme des morts: * Il est grand.
Lectio II Lecture II
Propter quod et impediébar plúrimum veníre ad vos; nunc vero ultérius locum non habens in his regiónibus, cupiditátem autem habens veniéndi ad vos ex multis iam annis, cum in Hispániam proficísci cœpero, spero enim quod prætériens vídeam vos et a vobis dedúcar illuc, si vobis primum ex parte frúitus fúero. C'est bien là ce qui chaque fois m'empêchait d'aller chez vous. Mais à présent, comme je n'ai plus d'occupation dans ces contrées et que depuis des années j'ai un vif désir d'aller chez vous, quand je me rendrai en Espagne... Car j'espère vous voir en cours de route et être mis par vous sur le chemin de ce pays, une fois que j'aurai un peu savouré la joie de votre présence.
R/. Misericórdia tua, Dómine, magna est super me, * Et liberásti ánimam meam ex inférno inferióri. V/. Deus, iníqui insurrexérunt in me, et fortes quæsiérunt ánimam meam. * Et liberásti. R/. Il est grand, Seigneur, ton amour pour moi: * Tu m'as délivré de l'abîme des morts! V/. Mon Dieu, des orgueilleux se lèvent contre moi, des puissants cherchent ma perte. * Tu m'as délivré.
Lectio III Lecture III
Nunc autem proficíscor in Ierúsalem ministráre sanctis; probavérunt enim Macedónia et Acháia communicatiónem áliquam fácere in páuperes sanctórum qui sunt in Ierúsalem. Plácuit enim eis, et debitóres sunt eórum; nam si spiritálibus eórum communicavérunt gentes, debent et in carnálibus ministráre eis. Hoc ígitur cum consummávero et assignávero eis fructum hunc, proficíscar per vos in Hispániam; scio autem quóniam véniens ad vos, in abundántia benedictiónis Christi véniam. Obsecro autem vos, fratres, per Dóminum nostrum Iesum Christum et per caritátem Spíritus, ut concertémini mecum in oratiónibus pro me ad Deum, ut líberer ab infidélibus qui sunt in Iuda, et ministérium meum pro Ierúsalem accéptum sit sanctis, ut véniens ad vos in gáudio per voluntátem Dei refrígerer vobíscum. Deus autem pacis sit cum ómnibus vobis. Amen. Mais maintenant je me rends à Jérusalem pour le service des saints: car la Macédoine et l'Achaïe ont bien voulu prendre quelque part aux besoins des saints de Jérusalem qui sont dans la pauvreté. Oui, elles l'ont bien voulu, et elles le leur devaient: si les païens, en effet, ont participé à leurs biens spirituels, ils doivent à leur tour les servir de leurs biens temporels. Quand donc j'aurai terminé cette affaire et leur aurai remis officiellement cette récolte, je partirai pour l'Espagne en passant par chez vous. Et je sais qu'en arrivant chez vous je viendrai avec la plénitude des bénédictions du Christ. Mais je vous le demande, frères, par notre Seigneur Jésus-Christ et la charité de l'Esprit, luttez avec moi dans les prières que vous adressez à Dieu pour moi; afin que j'échappe aux incrédules de Judée et que le secours que je porte à Jérusalem soit agréé des saints, et qu'ainsi, venant à vous dans la joie, Dieu veuille me faire goûter avec vous quelque repos. Que le Dieu de la paix soit avec vous tous! Amen.
R/. Miserére mei, Dómine, quóniam ad te clamábo tota die. Lætífica ánimam servi tui, quóniam ad te, Dómine, ánimam meam levávi. * Quóniam tu, Dómine, suávis ac mitis es ómnibus invocántibus te. V/. Non est símilis tui in diis, Dómine, et non est secúndum ópera tua; * Quóniam. V/. Glória Patri. * Quóniam. R/. Prends pitié de moi, Seigneur, toi que j'appelle tout le jour. Seigneur, réjouis ton serviteur: vers toi, j'élève mon âme! * Toi qui es doux et bienveillant, plein d'amour pour tous ceux qui t'invoquent. V/. Aucun parmi les dieux n'est comme toi, Seigneur, et rien n'égale tes œuvres; * Toi. V/. Gloire au Père. * Toi.
In secundo nocturno, anno I Deuxième nocturne, année I
Ex Homilíis Auctóris spiritális sæculi quarti (Hom. 18, 7-11: PG 34, 639-642) Homélie d'un auteur spirituel du IV° siècle
Lectio I Lecture I
Qui evádere fílii Dei et ex Spíritu Sancto désuper renásci digni sunt hábiti atque Christum illuminántem ac recreántem eos in se póssident, váriis ac divérsis modis a Spíritu dirigúntur et invisibíliter in corde cum réquie spiritáli a grátia ducúntur. Intérdum sunt velut in luctu et lamentatióne propter genus humánum, ac précibus pro toto génere humáno effúsis, ad lácrimas et ad luctum prolabúntur, dilectióne spiritáli erga humánum genus accénsi. Intérdum vero ad tantam exsultatiónem ac dilectiónem a Spíritu inflammántur, ut, si fíeri possit, omnes hómines in sua víscera coníciant, nulla nec bonórum nec malórum hábita ratióne. Intérdum vero demittúntur infra omnes hómines in humilitáte Spíritus, ut se ipsos ómnium abiectíssimæ ac ínfimæ condiciónis réputent. Ceux qui ont été dignes de devenir fils de Dieu et de renaître de l'Esprit Saint, qui ont en eux-mêmes le Christ pour les éclairer et les réconforter, sont guidés par l'Esprit Saint selon des voies diverses et variées; invisiblement, dans leur cœur, ils sont animés par la grâce en demeurant dans le repos spirituel. Parfois ils sont plongés comme dans le deuil et l'affliction pour le genre humain, ils répandent des prières pour toute l'humanité, ils se livrent à la tristesse et aux larmes, parce que l'Esprit les embrase d'amour pour tous les hommes. D'autres fois, l'Esprit fait brûler en eux tant d'exaltation et d'amour que, si c'était possible, ils enfermeraient dans leur cœur tous les hommes, sans distinction de bien ou de mal. D'autres fois, ils s'abaissent plus bas que tous les autres dans l'humilité de l'Esprit, au point de s'estimer les derniers et les moindres de tous.
R/. Quis est homo qui vivit et non vidébit mortem? * Aut quis éruet ánimam suam de manu ínferi? V/. Quis novit potestátem iræ tuæ aut præ timóre tuo iram tuam dinumeráre? * Aut. R/. Qui donc peut vivre et ne pas voir la mort? * Qui s'arracherait à l'emprise des enfers? V/. Qui comprendra la force de ta colère? Qui peut t'adorer dans tes fureurs? * Qui s'arracherait.
Lectio II Lecture II
Intérdum in gáudio ineffábili a Spíritu conservántur. Intérdum sunt velut fortis quíspiam, qui univérsam armatúram regis índuens et in prlium descéndens, advérsus hostes fórtiter dímicat eósque vincit. Eódem modo spiritális homo, assúmptis cæléstibus armis Spíritus, hostes invádit prælióque commísso súbicit illos pédibus suis. Intérdum in summo siléntio, tranquillitáte et pace requiéscit ánima, in sola spiritáli voluptáte et ineffábili réquie atque in óptimo statu exsístens. Intérdum in intellegéntia quadam ac sapiéntia ineffábili et notítia Spíritus inscrutábili a grátia institúitur circa ea quæ nec lingua nec ore efférri queunt. D'autres fois, ils demeurent dans une joie inexprimable sous l'action de l'Esprit. D'autres fois, ils sont comme un vaillant héros qui revêt l'armure royale, se porte au combat, lutte courageusement contre les ennemis et remporte la victoire. C'est ainsi que l'homme spirituel prend les armes célestes de l'Esprit, assaille les ennemis, leur livre combat et les met sous ses pieds. Parfois l'âme se repose dans un profond silence, dans le calme et la paix, ne connaît que la jouissance spirituelle, un repos et une plénitude inexprimables. Parfois la grâce l'établit dans une compréhension et une sagesse sans pareille, dans une profonde connaissance, par l'Esprit, sur les mystères que ni la langue ni la bouche ne peuvent déclarer.
R/. Factus est mihi Dóminus in refúgium, * Et Deus meus in auxílium spei meæ. V/. Deus ultiónum Dóminus, Deus ultiónum líbere egit. * Et. R/. Le Seigneur est mon refuge, * Mon Dieu, l'espoir de mon salut. V/. Le Dieu qui fait justice, le Seigneur, le Dieu qui fait justice agit librement. * Mon Dieu.
Lectio III Lecture III
Orémus ígitur quoque nos Deum et orémus in dilectióne ac spe magna, ut largiátur nobis cæléstem grátiam doni Spíritus, ut et nos ipse Spíritus gubérnet et ducat ad omnem voluntátem divínam ac nos refíciat váriis requiéi modis, ut ope huius gubernatiónis et exercitatiónis grátiæ ac promotiónis spiritális, digni habeámur ad perfectiónem plenitúdinis Christi perveníre, ut inquit Apóstolus: Ut impleámini in omnem plenitúdinem Christi. Prions Dieu, nous aussi, prions avec amour et beaucoup d'espérance, qu'il nous accorde la grâce céleste du don de l'Esprit, qu'il nous guide afin que nous accomplissions la volonté de Dieu; qu'il nous ranime par toute la richesse de son réconfort. Ainsi, par la grâce de cette direction, de cet exercice et de ce progrès spirituels, nous deviendrons dignes de parvenir à la perfection de la plénitude du Christ, selon la parole de l'Apôtre: Vous serez comblés et vous entrerez dans toute sa plénitude.
R/. Misericórdiam et iudícium cantábo tibi, Dómine; psallam et intélligam * In via immaculáta, quando vénies ad me. V/. Perambulábam in innocéntia cordis mei, in médio domus meæ, * In via. V/. Glória Patri. * In via. R/. À toi, Seigneur, je chanterai justice et bonté; je chanterai mes hymnes et j'irai avec intelligence * Sur le chemin de la perfection, lorsque tu viendras jusqu'à moi. V/. Je marcherai dans l'innocence de mon cœur avec ceux de ma maison, * Sur le chemin. V/. Gloire au Père. * Sur le chemin.

Laudes du vendredi 8 février 2019 - de la férie

Hebdomada IV per annum IVème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
Ad Laudes matutinas
Aux Laudes du matin
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Deus, qui cæli lumen es
Dieu, lumière de l'univers,
satórque lucis, qui polum
Et Toi, semeur de la clarté
patérno fultum brácchio
Dont la main dévoile le ciel
præclára pandis déxtera,
Que soutient le bras de Ton Père,
  
Auróra stellas iam tegit
L'aurore efface les étoiles,
rubrum sustóllens gúrgitem,
Elle soulève un flot vermeil ;
uméctis atque flátibus
Et l'humidité de son souffle
terram baptízans róribus.
Baptise de rosée la terre.
  
Iam noctis umbra línquitur,
L'ombre des nuits déjà s'efface,
polum calígo déserit,
La ténèbre quitte le ciel ;
typúsque Christi, lúcifer
Tel le Christ, l'astre du matin
diem sopítum súscitat.
Éveille le jour endormi.
  
Dies diérum tu, Deus,
O Dieu, Tu es le jour des jours,
lucísque lumen ipse es,
Tu es splendeur de la lumière,
Unum potens per ómnia,
Le seul, puissant en toutes choses,
potens in unum Trínitas.
Puissante, unique Trinité.
  
Te nunc, Salvátor, quæsumus
C'est Toi, Seigneur que nous prions ;
tibíque genu fléctimus,
Pour Toi, nous plions le genou ;
Patrem cum Sancto Spíritu
De toutes nos voix, nous louons
te notis laudántes vócibus. Amen.
Le Père avec le Saint-Esprit.
Ant. 1 Cor mundum crea in me, Deus, et spíritum firmum ínnova in viscéribus meis.Ant. 1 O Dieu, crée en moi un coeur pur; et renouvelle au dedans de moi un esprit ferme.
Psalmus 50 (51)
Psaume 50 (51)
Miserere mei, Deus
Pitié pour moi, mon Dieu
Renovari spiritu mentis vestræ et induere novum hominem (Eph 4, 23-24).
Vous renouveler dans votre esprit et revêtir l’homme nouveau (Eph 4, 23-24).
Miserére mei, Deus, * secúndum misericórdiam tuam;Aie pitié de moi, Seigneur, * selon Ta grande miséricorde.
et secúndum multitúdinem miseratiónum tuárum * dele iniquitátem meam.Et selon la multitude de Tes bontés, * efface mon iniquité.
Amplius lava me ab iniquitáte mea * et a peccáto meo munda me.Lave-moi encore plus de mon iniquité, * et purifie-moi de mon péché.
Quóniam iniquitátem meam ego cognósco, * et peccátum meum contra me est semper.Parce que moi aussi, je connais mon iniquité, * et mon péché est toujours devant moi.
Tibi, tibi soli peccávi * et malum coram te feci,J'ai péché contre Toi seul, * et j'ai fait le mal devant Toi,
ut iustus inveniáris in senténtia tua * et æquus in iudício tuo.afin que Tu sois reconnu juste dans Tes paroles, * et que Tu sois victorieux, quand on Te juge.
Ecce enim in iniquitáte generátus sum, * et in peccáto concépit me mater mea.Car, voici, j'ai été conçu dans l'iniquité, * et ma mère m'a conçu dans le péché.
Ecce enim veritátem in corde dilexísti * et in occúlto sapiéntiam manifestásti mihi.Car, voici, Tu as aimé la vérité; * Tu m'as manifesté les choses obscures et cachées de Ta sagesse.
Aspérges me hyssópo, et mundábor; * lavábis me, et super nivem dealbábor.Tu m'aspergeras avec de l'hysope et je serai purifié; * Tu me laveras, et je deviendrai plus blanc que la neige.
Audíre me fácies gáudium et lætítiam, * et exsultábunt ossa, quæ contrivísti.Tu me feras entendre [une parole de] joie et [d']allégresse, * et mes os humiliés exulteront.
Avérte fáciem tuam a peccátis meis * et omnes iniquitátes meas dele.Détourne Ta face de mes péchés; * et efface toutes mes iniquités.
Cor mundum crea in me, Deus, * et spíritum firmum ínnova in viscéribus meis.Crée un cœur pur en moi, ô Dieu ! * et renouvelle un esprit droit dans mes entrailles.
Ne proícias me a fácie tua * et spíritum sanctum tuum ne áuferas a me.Ne me rejette pas de devant Ta Face, * et ne retire pas Ton Esprit Saint de moi.
Redde mihi lætítiam salutáris tui * et spíritu promptíssimo confírma me.Rends-moi la joie de Ton Salut,* et par Ton Esprit souverain fortifie-moi.
Docébo iníquos vias tuas, * et ímpii ad te converténtur.J'enseignerai aux [hommes] iniques Tes voies, * et les impies se convertiront à Toi.
Líbera me de sanguínibus, Deus, Deus salútis meæ, * et exsultábit língua mea iustítiam tuam.Délivre-moi du sang [versé], ô Dieu, Dieu de mon salut * et ma langue célébrera avec joie Ta justice.
Dómine, lábia mea apéries, * et os meum annuntiábit laudem tuam.Seigneur, Tu ouvriras mes lèvres, * et ma bouche annoncera Ta louange.
Non enim sacrifício delectáris, * holocáustum, si ófferam, non placébit.Parce que si Tu avais voulu un sacrifice, je Te l'aurais offert certainement; * [mais] des holocaustes ne Te seront point agréables.
Sacrifícium Deo spíritus contribulátus, * cor contrítum et humiliátum, Deus, non despícies.Le sacrifice que Dieu désire est un esprit brisé de douleur * Tu ne dédaigneras pas, ô Dieu, un cœur contrit et humilié.
Benígne fac, Dómine, in bona voluntáte tua Sion, * ut ædificéntur muri Ierúsalem.Dans Ta bonne volonté, Seigneur, traite bénignement Sion; * afin que les murs de Jérusalem soient bâtis.
Tunc acceptábis sacrifícium iustítiæ, oblatiónes et holocáusta; * tunc impónent super altáre tuum vítulos.Alors Tu agréeras un sacrifice de justice, des oblations et des holocaustes; * alors on mettra sur Ton autel de jeunes taureaux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Cor mundum crea in me, Deus, et spíritum firmum ínnova in viscéribus meis.Ant. O Dieu, crée en moi un coeur pur; et renouvelle au dedans de moi un esprit ferme.
Ant. 2 Lætáre, Ierúsalem, quia per te omnes congregabúntur ad Dóminum.Ant. 2 Réjouis-toi, Jérusalem, car par toi tous se rassembleront pour le Seigneur.
Canticum (Tob 13,8-11.13-14ab.15-16ab) AT6
Cantique (Tob 13,8-11.13-14ab.15-16ab) AT6
Gratiarum actio pro liberatione populi
Action de grâce pour la libération du peuple
Ostendit mihi civitatem sanctam Ierusalem... habentem claritatem Dei (Ap 21, 10-11).
Il me montra la cité vivante, Jérusalem, avec en elle la gloire de Dieu (Ap 21, 10-11).
Benedícite Dóminum, omnes elécti, * et omnes laudáte maiestátem illíus.Bénissez le Seigneur, vous tous Ses élus; et tous louez Sa majesté
Agite dies lætítiæ * et confitémini illi.célébrez des jours de joie, et rendez-Lui des actions de grâces.
Ierúsalem, cívitas sancta, * flagellábit te in opéribus mánuum tuárum.Jérusalem, cité de Dieu, le Seigneur t'a châtiée à cause des oeuvres de tes mains.
Confitére Dómino in bono ópere * et bénedic regem sæculórum,Rends grâces au Seigneur pour les biens qu'Il t'a faits, et bénis le Dieu des siècles,
ut íterum tabernáculum tuum † ædificétur in te cum gáudio * et lætos fáciat in te omnes captívosafin qu'Il rétablisse en toi son tabernacle dans l’allegresse, et qu'Il rappelle à toi tous les captifs,
et díligat in te omnes míseros * in ómnia sæcula sæculórum.et que tu te réjouisses dans tous les siècles des siècles.
Lux spléndida fulgébit * in ómnibus fínibus terræ;Tu brilleras d'une lumière éclatante, et de toutes les extrémités de la terre
natiónes multæ vénient tibi ex longínquo et a novíssimis pártibus terræ ad nomen sanctum tuum * et múnera sua in mánibus suis habéntes regi cæli.Les nations nombreuses viendront à Toi des pays lointains, et, T'apportant des présents, elles adoreront en toi le Seigneur.
Generatiónes generatiónum dabunt in te lætítiam, * et nomen eléctæ erit in sæcula sæculórum.Les générations des générations Te procureront la joie, et le nom des élus restera dans les siècles des siècles.
Tunc gaude et lætáre in fíliis iustórum, † quóniam omnes colligéntur * et benedícent Dómino ætérno.Mais Toi, Tu Te réjouiras dans les enfants des justes, parce qu'ils seront réunis et ils béniront le Seigneur pour l’éternité.
Felíces, qui díligunt te, * et felíces, qui gaudébunt in pace tua.Heureux tous ceux qui T'aiment, et qui se réjouissent de Ta paix.
Anima mea, bénedic Dómino regi magno, * quia in Ierúsalem civitáte ædificábiturMon âme, bénis le Seigneur, son grand roi, parce qu'Il a édifié Jérusalem, Sa cité,
domus illíus * in ómnia sæcula.Sa maison dans tous les siècles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Lætáre, Ierúsalem, quia per te omnes congregabúntur ad Dóminum.Ant. Réjouis-toi, Jérusalem, car par toi tous se rassembleront pour le Seigneur.
Ant. 3 Lauda Deum tuum, Sion, qui emíttit elóquium suum terræ.Ant. 3 Loue ton Dieu, Sion, qui a envoyé Sa parole sur la terre.
Psalmus 147 (147B)
Psaume 147 (147B)
Instauratio Ierusalem
Instauration de Jerusalem
Veni, ostendam tibi sponsam uxorem Agni (Ap 21, 9).
Viens, je te montrerai, l'épouse, la femme de l'Agneau (Ap 21, 9).
Lauda, Ierúsalem, Dóminum; * † colláuda Deum tuum, Sion.Jérusalem, célèbre le Seigneur; Sion, loue ton Dieu.
Quóniam confortávit seras portárum tuárum, * benedíxit fíliis tuis in te.Car Il affermit les verrous de tes portes, Il bénit tes fils au milieu de toi;
Qui ponit fines tuos pacem * et ádipe fruménti sátiat te.Il assure la paix à tes frontières, Il te rassasie de la fleur du froment.
Qui emíttit elóquium suum terræ, * velóciter currit verbum eius.Il envoie Ses ordres à la terre; Sa parole court avec vitesse.
Qui dat nivem sicut lanam, * pruínam sicut cínerem spargit.Il fait tomber la neige comme de la laine, Il répand le givre comme de la cendre.
Mittit crystállum suam sicut buccéllas; * ante fáciem frígoris eius quis sustinébit?Il jette Ses glaçons par morceaux: qui peut tenir devant Ses frimas?
Emíttet verbum suum et liquefáciet ea, * flabit spíritus eius, et fluent aquæ.Il envoie Sa parole, et Il les fond; Il fait souffler son vent, et les eaux coulent.
Qui annúntiat verbum suum Iacob, * iustítias et iudícia sua Israel.C'est Lui qui a révélé Sa parole à Jacob, Ses lois et Ses ordonnances à Israël.
Non fecit táliter omni natióni, * et iudícia sua non manifestávit eis.Il n'a pas fait de même pour toutes les autres nations; elles ne connaissent pas Ses ordonnances.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Lauda Deum tuum, Sion, qui emíttit elóquium suum terræ.Ant. Loue ton Dieu, Sion, qui a envoyé Sa parole sur la terre.
Lectio brevis (Gal 2, 19b-20)
Lecture brève (Gal 2, 19b-20)
Christo confíxus sum cruci: vivo autem iam non ego, vivit vero in me Christus; quod autem nunc vivo in carne, in fide vivo Fílii Dei, qui diléxit me et trádidit seípsum pro me.Avec le Christ j'ai été cloué à la croix. Et je vis, non ce n'est plus moi, mais c'est le Christ qui vit en moi; et si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé, et qui S'est livré Lui-même pour moi.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Clamábo ad Dóminum altíssimum, * Qui benefécit mihi. Clamábo. V/. Mittet de cælo et liberábit me. * Qui benefécit mihi. Glória Patri. Clamábo.R/. J'’ai crié vers le Seigneur très haut. Lui qui fit tout pour moi. J'’ai crié. V/. Il enverra du ciel et me libérera. * Lui qui fit tout pour moi. Gloire au Père. J'’ai crié.
Ant. Per víscera misericórdiæ Dei nostri, visitávit nos Oriens ex alto.Ant. Par les entrailles de la miséricorde de notre Dieu, le soleil levant viendra nous visiter d'en haut.
Canticum Evangelicum Lc 1, 68-79
Cantique évangélique (Lc 1,68-79)
De Messia eiusque præcursore
Du Messie et de son précurseur
 Benedíctus Dóminus, Deus Israel, * quia visitávit et fecit redemptiónem plebi suæ Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, de ce qu'Il a visité et racheté Son peuple,
 et eréxit cornu salútis nobis * in domo David púeri sui, et nous a suscité un puissant Sauveur dans la maison de David, Son serviteur,
sicut locútus est per os sanctórum, * qui a sǽculo sunt, prophetárum eius, ainsi qu'Il a dit par la bouche de Ses saints prophètes des temps anciens,
salútem ex inimícis nostris * et de manu ómnium, qui odérunt nos; qu'Il nous délivrerait de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent,
 ad faciéndam misericórdiam cum pátribus nostris * et memorári testaménti sui sancti, pour exercer Sa miséricorde envers nos pères, et Se souvenir de Son alliance sainte,
 iusiurándum, quod iurávit ad Abraham patrem nostrum, * datúrum se nobis, selon le serment qu'Il a juré à Abraham, notre père, de nous accorder cette grâce,
 ut sine timóre, de manu inimicórum liberáti, * serviámus illi qu'étant délivrés de la main de nos ennemis, nous Le servions sans crainte,
 in sanctitáte et iustítia coram ipso * ómnibus diébus nostris. marchant devant Lui dans la sainteté et la justice, tous les jours de notre vie.
 Et tu, puer, prophéta Altíssimi vocáberis: * præíbis enim ante fáciem Dómini paráre vias eius, Et toi, petit enfant, tu seras appelé le prophète du Très-Haut: car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer Ses voies,
ad dandam sciéntiam salútis plebi eius * in remissiónem peccatórum eórum, afin de donner à Son peuple la connaissance du salut, pour la rémission de leurs péchés,
per víscera misericórdiæ Dei nostri, * in quibus visitábit nos óriens ex alto, par les entrailles de la miséricorde de notre Dieu, grâce auxquelles le soleil levant nous a visités d'en haut,
illumináre his, qui in ténebris et in umbra mortis sedent, * ad dirigéndos pedes nostros in viam pacis. pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et à l'ombre de la mort, pour diriger nos pas dans la voie de la paix.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Per víscera misericórdiæ Dei nostri, visitávit nos Oriens ex alto.Ant. Par les entrailles de la miséricorde de notre Dieu, le soleil levant viendra nous visiter d'en haut.
Preces
Prières litaniques.
Fidúciam habéntes in Deum, qui sollícitus est ómnium, quos creávit et redémit per Fílium suum, oratiónem nostram innovémus:
Confírma, quod operátus es in nobis, Dómine.
Deus misericórdiæ, gressus nostros in sanctitáte cordis dírige,
ut, quæ sunt vera, iusta et amabília, cogitémus.
Ne derelínquas nos in perpétuum propter nomen tuum,
ne díssipes, Dómine, testaméntum tuum.
In ánimo contríto et spíritu humilitátis suscipiámur,
quóniam non est confúsio confidéntibus in te.
Qui nos in Christo ad munus prophéticum vocásti,
da nos tuas annuntiáre virtútes.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Grátiæ tuæ, quæsumus, Dómine, supplícibus tuis tríbue largitátem, ut mandáta tua, te operánte, sectántes, consolatiónem vitæ præséntis accípiant, et futúra gáudia comprehéndant. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Donne à ceux qui Te prient, Seigneur, l’'abondance de Ta grâce. Avec Ton aide, qu’'ils suivent Tes commandements pour y trouver dès maintenant leur bonheur, pour en recevoir, dans l'’éternité, Ta joie. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Office de tierce du vendredi 8 février 2019 - de la férie

Hebdomada IV per annum IVème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
Ad Tertiam
Ad Tertiam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Certum tenéntes órdinem,
A la troisième heure du jour,
pio poscámus péctore
en respectant l'ordre fixé,
hora diéi tértia
invoquons de tout notre coeur
trinae virtútis glóriam,
la gloire de la Trinité.
  
Ut simus habitáculum
Puissions nous être la demeure
illi Sancto Spirítui,
de cet Esprit de Sainteté
qui quondam in apóstolis
qui Se répandit autrefois,
hac hora distribútus est.
en cette heure, aux apôtres.
  
Hoc gradiénte órdine,
C'est en suivant aussi cet ordre,
ornávit cuncta spléndide
que le Créateur du Royaume
regni caeléstis cónditor
a tout couronné de beauté
ad nostra aetérna práemia.
pour notre bonheur éternel.
  
Deo Patri sit glória
A Dieu le Père soit la gloire,
eiúsque soli Fílio
et gloire à Son Unique Fils,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit consolateur,
in sempitérna saécula. Amen.
à travers l'infini des siècles.
Ant. 1 Pax multa diligéntibus legem tuam, Dómine.Ant. 1 Il y a une grande paix pour ceux qui aiment Ta loi, Seigneur.
Psalmus 118 (119), 161-168
Psaume 118 (119), 161-168
XXI ( Sin )
XXI ( Sin )
Príncipes persecúti sunt me gratis, * et a verbis tuis formidávit cor meum.Les princes m'ont persécuté sans raison, * et mon coeur n'a été effrayé que de Tes paroles.
Lætábor ego super elóquia tua, * sicut qui invénit spólia multa.Je mets ma joie dans Ta parole, * comme celui qui a trouvé de riches dépouilles.
Mendácium ódio hábui et abominátus sum; * legem autem tuam diléxi.J'ai haï l'iniquité, et je l'ai eue en horreur; * mais j'ai aimé Ta loi.
Sépties in die laudem dixi tibi * super iudícia iustítiæ tuæ.Sept fois le jour j'ai dit Ta louange, * au sujet des jugements de Ta justice.
Pax multa diligéntibus legem tuam, * et non est illis scándalum.Il y a une grande paix pour ceux qui aiment Ta loi, * et rien n'est pour eux une occasion de chute.
Exspectábam salutáre tuum, Dómine, * et præcépta tua feci.J'attendais Ton salut, Seigneur, * et j'ai aimé Tes commandements.
Custodívit ánima mea testimónia tua * et diléxi ea veheménter.Mon âme a gardé Tes témoignages, * et les a aimés ardemment.
Servávi mandáta tua et testimónia tua, * quia omnes viæ meæ in conspéctu tuo.J'ai observé Tes commandements et Tes témoignages, * car toutes mes voies sont devant Toi.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Pax multa diligéntibus legem tuam, Dómine.Ant. Il y a une grande paix pour ceux qui aiment Ta loi, Seigneur.
Ant. 2 Multitúdinis credéntium erat cor unum et ánima una.Ant. 2 La multitude des croyants était un seul coeœur et une seule âme.
Psalmus 132 (133)
Psaume 132 (133)
Fraternæ concordiæ iucunditas
Bonheur de la concorde fraternelle
Diligamus nos invicem, quia caritas ex Deo est (1 Io 4, 7).
Aimons-nous les uns les autres, car l’amour vient de Dieu. (1 Io 4, 7).
Ecce quam bonum et quam iucúndum * habitáre fratres in unum:Ah! qu'il est bon et agréable * pour des frères d'habiter ensemble!
sicut unguéntum óptimum in cápite, † quod descéndit in barbam, barbam Aaron, * quod descéndit in oram vestiménti eius;C'est comme le parfum répandu sur la tête, qui descend sur la barbe, la barbe d'Aaron; qui descend sur le bord de son vêtement.
sicut ros Hermon, * qui descéndit in montes Sion,C'est comme la rosée de l'Hermon, qui descend sur la montagne de Sion.
quóniam illic mandávit Dóminus benedictiónem, * vitam usque in sæculum.Car c'est là que le Seigneur a envoyé Sa bénédiction * et la vie à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Multitúdinis credéntium erat cor unum et ánima una.Ant. La multitude des croyants était un seul coeœur et une seule âme.
Ant. 3 Custódi me de manu peccatóris, Dómine, virtus salútis meæ.Ant. 3 Garde-moi de la main des pêcheurs, Seigneur, force de mon salut.
Psalmus 139 (140)
Psaume 139 (140)
Tu es refugium meum
Tu es mon refuge
Filius hominis traditur in manus peccatorum (Mt 26, 45).
Le fils de l'’homme sera livré aux mains des pécheurs ((Mt 26, 45).
Eripe me, Dómine, ab hómine malo, * a viro violéntiæ serva me.Délivre-moi Seigneur, de l'homme méchant; * délivre-moi de l'homme injuste.
Qui cogitavérunt mala in corde, * tota die constituébant proelia.Ils méditent l'iniquité dans leur coeur; * tous les jours ils entreprennent des combats.
Acuérunt línguas suas sicut serpéntis, * venénum áspidum sub lábiis eórum.Ils ont aiguisé leur langue comme celle du serpent; * le venin des aspics est sous leurs lèvres.
Custódi me, Dómine, de manu peccatóris † et a viro violéntiæ serva me, * qui cogitavérunt supplantáre gressus meos.Seigneur, préserve-moi de la main du pécheur, et délivre-moi des hommes injustes, qui ne pensent qu'à me renverser.
Abscondérunt supérbi láqueum mihi † et funes extendérunt in rete, * iuxta iter offendícula posuérunt mihi.Les superbes m'ont dressé des pièges en secret, et ils ont tendu des filets pour me prendre; près du chemin ils ont mis de quoi me faire tomber
Dixi Dómino: «Deus meus es tu; * áuribus pércipe, Dómine, vocem deprecatiónis meæ».J'ai dit au Seigneur: Tu es mon Dieu; * exauce, Seigneur, la voix de ma supplication.
Dómine, Dómine, virtus salútis meæ, * obumbrásti caput meum in die belli.Seigneur, Seigneur, qui es la force de mon salut, * Tu as mis ma tête à couvert au jour du combat.
Ne concédas, Dómine, desidéria ímpii; * consília eius ne perfícias.N’'accorde pas, Seigneur, les désirs de l'’impie ; ne parfais pas ses projets.
[Exáltant caput, qui circúmdant me; * malítia labiórum ipsórum opériat eos.[Que sur la tête de ceux qui m'assiègent retombe l'iniquité de leurs lèvres,
Cadant super eos carbónes ignis, * in fóveas deícias eos, et non exsúrgant.que des charbons ardents soient secoués sur eux! Que Dieu les précipite dans le feu, dans les abîmes d'où ils ne se relèvent plus!
Vir linguósus non firmábitur in terra, * virum violéntiae mala cápient in intéritu. ]Non, le calomniateur ne prospérera pas sur la terre, et le malheur poursuivra sans merci l'homme violent.]
Cognóvi quia fáciet Dóminus iudícium ínopis * et vindíctam páuperum.Je sais que le Seigneur fera justice à l'indigent, * et qu'Il vengera les pauvres.
Verúmtamen iusti confitebúntur nómini tuo, * et habitábunt recti in conspéctu tuo.Mais les justes célébreront Ton nom, * et les hommes droits habiteront devant Ton visage.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Custódi me de manu peccatóris, Dómine, virtus salútis meæ.Ant. Garde-moi de la main des pêcheurs, Seigneur, force de mon salut.
Lectio brevis (Rom 12, 17a. 19b-20a. 21)
Lecture brève (Rom 12, 17a. 19b-20a. 21)
Nulli malum pro malo reddéntes; scriptum est enim: Mihi vindícta, ego retríbuam, dicit Dóminus. Sed si esuríerit inimícus tuus, ciba illum; si sitit, potum da illi. Noli vinci a malo, sed vince in bono malum.Ne rendez à personne le mal pour le mal; A Moi la vengeance; c'est Moi qui rétribuerai, dit le Seigneur. Mais si ton ennemi a faim, donne-lui à manger; s'il a soif, donne-lui à boire. Ne te laisse point vaincre par le mal; mais travaille à vaincre le mal par le bien.
V/. Misericórdia Dómini ab ætérno et usque in ætérnum. V/. La miséricorde du Seigneur est d'éternité et jusque dans l'éternité.

R/. Et iustítia illíus in eos qui servant testaméntum eius.
R/. Et Sa justice pour ceux qui gardent Son testament.
Orémus. Prions.
Dómine Iesu Christe, qui hora tértia ad crucis poenam ductus es pro mundi salúte, te súpplices exorámus, ut et de prætéritis malis semper apud te véniam impetrémus, et de futúris iúgiter habeámus custódiam. Qui vivis et regnas in sæcula sæculórum.Nous Te supplions instamment, Seigneur Jésus, à l'heure où Tu fus conduit à la croix pour le salut du monde: pardonne-nous les fautes commises et protège-nous pour l'avenir. Toi qui vis et règnes pour les siècles des siècles.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Tertiam - psalmodia complementaria

A Tierce - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Pax multa diligéntibus legem tuam, Dómine.Ant. 1 Il y a une grande paix pour ceux qui aiment Ta loi, Seigneur.
Psalmus 119 (120)
Psaume 119 (120)
Desiderium pacis
Désir de paix
In tribulatione patientes, orationi instantes (Rom 12, 12).
Soyez patients dans l'affliction, assidus à la prière, (Rom 12, 12).
Ad Dóminum, cum tribulárer, clamávi, * et exaudívit me.Vers le Seigneur, dans ma détresse, j'ai crié, et Il m'a exaucé:
Dómine, líbera ánimam meam a lábiis mendácii, * a língua dolósa.« Seigneur, délivre mon âme de la lèvre de mensonge, de la langue astucieuse! »
Quid detur tibi aut quid apponátur tibi, * língua dolósa?Que te sera-t-il donné, quel sera ton profit, langue perfide?
Sagíttæ poténtis acútæ * cum carbónibus iuniperórum.Les flèches aiguës du Tout-puissant, avec les charbons ardents du genêt.
Heu mihi, quia peregrinátus sum in Mosoch, * habitávi ad tabernácula Cedar!Malheureux que je suis de séjourner dans Mések, d'habiter sous les tentes de Cédar !
Multum íncola fuit ánima mea * cum his, qui odérunt pacem.Trop longtemps j'ai demeuré avec ceux qui haïssent la paix.
Ego eram pacíficus; * cum loquébar, illi impugnábant me.Je suis un homme de paix et, quand je leur parle, ils sont pour la guerre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Multitúdinis credéntium erat cor unum et ánima una.Ant. 2 La multitude des croyants était un seul coeœur et une seule âme.
Psalmus 120 (121)
Psaume 120 (121)
Custos populi
Garde du peuple
Non esurient amplius, neque sitient amplius, neque cadet super illos sol neque ullus æstus (Ap 7, 16).
Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, la brûlure du soleil ne les accablera plus. (Ap 7, 16).
Levábo óculos meos in montes: * unde véniet auxílium mihi?Je lève les yeux vers les montagnes : d'où me viendra le secours?
Auxílium meum a Dómino, * qui fecit cælum et terram.Mon secours viendra du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Non dabit in commotiónem pedem tuum, * neque dormitábit, qui custódit te.Il ne permettra pas que ton pied trébuche; celui qui te garde ne sommeillera pas.
Ecce non dormitábit neque dórmiet, * qui custódit Israel.Non, il ne sommeille ni ne dort, celui qui garde Israël.
Dóminus custódit te, † Dóminus umbráculum tuum, * ad manum déxteram tuam.Le Seigneur est ton gardien, le Seigneur est ton abri, toujours à ta droite.
Per diem sol non percútiet te, * neque luna per noctem.Pendant le jour le soleil ne te frappera point, ni la lune pendant la nuit.
Dóminus custódiet te ab omni malo; * custódiet ánimam tuam Dóminus.Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ton âme.
Dóminus custódiet intróitum tuum et éxitum tuum * ex hoc nunc et usque in sæculumLe Seigneur gardera ton départ et ton arrivée, maintenant et à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Multitúdinis credéntium erat cor unum et ánima una.Ant. 3 La multitude des croyants était un seul coeœur et une seule âme.
Psalmus 121 (122)
Psaume 121 (122)
Civitas sancta Ierusalem
La cité sainte de Jérusalem
Accessistis ad Sion montem et civitatem Dei viventis, Ierusalem cælestem (Hebr 12, 22).
Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant qui est la Jérusalem céleste (Hebr 12, 22).
Lætátus sum in eo quod dixérunt mihi: * «In domum Dómini íbimus» .J'ai été dans la joie quand on m'a dit: « Allons à la maison du Seigneur »
Stantes iam sunt pedes nostri * in portis tuis, Ierúsalem.Enfin nos pieds s'arrêtent à tes portes, Jérusalem.
Ierúsalem, quæ ædificáta est ut cívitas, * sibi compácta in idípsum.Jérusalem, tu es bâtie comme une ville où tout se tient ensemble.
Illuc enim ascendérunt tribus, tribus Dómini, * testimónium Israel, ad confiténdum nómini Dómini.Là montent les tribus, les tribus du Seigneur, selon la loi d'Israël, pour louer le nom du Seigneur.
Quia illic sedérunt sedes ad iudícium, *sedes domus David.Là sont établis des sièges pour le jugement, les sièges de la maison de David.
Rogáte, quæ ad pacem sunt Ierúsalem: * «Secúri sint diligéntes te!Faites des voeux pour Jérusalem: « Qu'ils soient en sûreté ceux qui t'aiment !
Fiat pax in muris tuis, * et secúritas in túrribus tuis! ».Que la paix règne dans tes murs, la prospérité dans tes palais ! »
Propter fratres meos et próximos meos * loquar: «Pax in te! ».A cause de mes frères et de mes amis, je dis : «Paix sur toi ! ».
Propter domum Dómini Dei nostri * exquíram bona tibi.A cause de la maison du Seigneur, notre Dieu, je désire pour toi le bonheur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Messe du vendredi 8 février 2019 - de la férie

Hebdomada IV per annum IVème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi


Introitus Introït
Ps. 104, 3-4
LAETÉTUR cor quaeréntium Dóminum: quaérite Dóminum, et confirmámini: quaérite fáciem eius semper. Ps. ibid., 1 Confitémini Dómino, et invocáte nomen eius: annuntiáte inter gentes ópera eius. V/. Glória Patri. Que le cœur de ceux qui cherchent le Seigneur se réjouisse. Cherchez le Seigneur, et soyez remplis de force, cherchez sans cesse Son visage. Ps. Célébrez le Seigneur et invoquez Son Nom; annoncez Ses œuvres parmi les nations. V/. Gloire au Père.
OrémusPrions
Collecta
Collecte
Collecta
Concéde nobis, Dómine Deus noster, ut te tota mente venerémur, et omnes hómines rationábili diligámus afféctu. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Accorde-nous, Seigneur notre Dieu, de T'adorer de toute notre âme, et d’'aimer tous les hommes d'’une vraie charité. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Ad Hebraeos (13,1-8)
Fratres: Cáritas fraternitátis máneat. Hospitalitátem nolíte obli visci; per hanc enim quidam nesciéntes hospítio recepérunt ángelos. Mementóte vinctórum tamquam simul vincti, laborántium tamquam et ipsi in córpore morántes. Honorábile conúbium in ómnibus, et torus immaculátus; fornicatóres enim et adúlteros iudicábit Deus. Sint mores sine avarítia; conténti praeséntibus. Ipse enim dixit: “Non te déseram neque derelínquam”, ita ut confidénter dicámus: “Dóminus mihi adiútor est, non timébo; quid fáciet mihi homo?” Mementóte praepositórum vestrórum, qui vobis locúti sunt verbum Dei; quorum intuéntes éxitum conversatiónis, imitámini fidem. Iésus Christus heri et hódie idem, et in sǽcula!
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 112,5-7
R/. Quis sicut Dóminus, Deus noster, qui in altis hábitat, et humilia réspicit in cælo et in terra ? V/. Súscitans a terra ínopem et de stércore érigens páuperem. R/. Qui est semblable au Seigneur notre Dieu qui habite les hauteurs, et qui abaisse ses regards sur ce qu'il y a de plus humble dans le ciel et sur la terre ? V/. Retirant le faible de la poussière et élevant le pauvre de dessus le fumier.
Allelúia. Allelúia.
Ps. 137, 2
R/. Allelúia. V/. Adorábo ad templum sanctum tuum, et confitébor nómini tuo. R/. Alléluia. V/. J’adorerai dans Ton saint temple, et je célébrerai Ton nom.
Evangelium Evangile
Marcus (6,14-29)
In illo tempore: Audívit Heródes rex; maniféstum enim factum est nomen eíus. Et dicébant: “Ioánnes Baptísta resurréxit a mórtuis, et proptérea inoperántur virtútes in illo.” Álii autem dicébant: “Élias est.” Álii vero dicébant: “Prophéta est, quasi unus ex prophétis.” Quo audíto, Heródes aiébat: “Quem ego decollávi Ioánnem, hic resurréxit!” Ipse enim Heródes misit ac ténuit Ioánnem et vinxit eum in cárcere propter Herodíadem uxórem Philíppi fratris sui, quia dúxerat eam. Dicébat enim Ioánnes Heródi: “Non licet tibi habére uxórem fratris tui.” Heródias autem insidiabátur illi et volébat occídere eum nec póterat: Heródes enim metuébat Ioánnem, sciens eum virum iústum et sanctum, et custodiébat eum, et, audíto eo, multum haesitábat et libénter eum audiébat. Et cum dies opportúnus accidísset, quo Heródes natáli suo cenam fecit princípibus suis et tribúnis et primis Galilǽae, cumque introísset fília ipsíus Herodíadis et saltásset, plácuit Heródi simúlque recumbéntibus. Rex ait puéllae: “Péte a me, quod vis, et dabo tibi.” Et iurávit illi multum: “quídquid petíeris a me, dabo tibi, usque ad dimídium regni mei.” Quae cum exísset, dixit matri suae: “Quid petam?” At illa dixit: “Cáput Ioánnis Baptístae.” Cumque introísset statim cum festinatióne ad regem, petívit dicens: “Volo ut prótinus des mihi in disco caput Ioánnis Baptístae.” Et contristátus rex, propter iusiurándum et propter recumbéntes nóluit eam decípere; et statim misso spiculatóre rex praecépit afférri caput eíus. Et ábiens decollávit eum in cárcere et áttulit caput eíus in disco; et dedit illud puéllae, et puélla dedit illud matri suae. Quo audíto, discípuli eíus venérunt et tulérunt corpus eíus et posuérunt illud in monuménto.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 91, 2
Bonum est confitéri Dómino, et psállere nómini tuo, Altíssime. Il est bon de louer le Seigneur et de chanter Ton nom, ô Très-Haut.
Super oblata
Prière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:Puis, debout au milieu de l'autel, tourné vers le peuple, étendant et joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.Priez, mes Frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet:Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Super oblataPrière sur les oblats
Altáribus tuis, Dómine, múnera nostræ servitútis inférimus, quæ, placátus assúmens, sacraméntum nostræ redemptiónis effícias. Per Christum.
Communio Communion
Ps. 30, 17-18
Illúmina fáciem tuam super servum tuum, et salvum me fac in tua misericórdia: Dómine, non confúndar, quóniam invocávi te. Fais luire Ton visage sur Ton serviteur, et sauve-moi par Ta miséricorde ; Seigneur, que je ne sois pas confondu, car je T'ai invoqué
OrémusPrions
Post communionem
Post-communion
Post communionemPost-communion
Orémus.Orémus.
Redemptiónis nostræ múnere vegetáti, quæsumus, Dómine, ut hoc perpétuæ salútis auxílio fides semper vera profíciat. Per Christum.

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Ps 105, 47
Salvos nos fac, Dómine Deus noster, et cóngrega nos de natiónibus, ut confiteámur nómini sancto tuo, et gloriémur in laude tua.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Cf. Ps 30, 178
Illúmina fáciem tuam super servum tuum, et salvum me fac in tua misericórdia. Dómine, non confúndar, quóniam invocávi te.
Vel: Mt 5, 3-4
Beáti páuperes spíritu, quóniam ipsórum est regnum cælórum. Beáti mites, quóniam ipsi possidébunt terram.

Office de sexte du vendredi 8 février 2019 - de la férie

Hebdomada IV per annum IVème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
Ad Sextam
Ad Sextam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Dicámus laudes Dómino
Chantons au Seigneur nos louanges
fervénte prompti spíritu;
dans l'ardeur d'une âme empressée,
hora volúta séxies
voici venue la sixième heure
nos ad orándum próvocat.
qui nous invite à la prière.
  
In hac enim fidélibus
Car la gloire du vrai salut,
verae salútis glória
du sacrifice de l'Agneau,
beáti Agni hóstia
advient en cette heure aux croyants
crucis virtúte rédditur.
par la puissance de la croix.
  
Cuius luce claríssima
A l'éclat dont elle rayonne,
tenébricat merídies,
le plein midi n'est que ténèbres;
sumámus toto péctore
accueillons d'un coeur sans réserve
tanti splendóris grátiam.
la grâce de cette splendeur.
  
Deo Patri sit glória
A Dieu le Père soit la gloire,
eiúsque soli Fílio
et gloire à Son Unique Fils,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit consolateur,
in sempitérna saécula. Amen.
à travers l'infini des siècles.
Ant. 1 Pax multa diligéntibus legem tuam, Dómine.Ant. 1 Il y a une grande paix pour ceux qui aiment Ta loi, Seigneur.
Psalmus 118 (119), 161-168
Psaume 118 (119), 161-168
XXI ( Sin )
XXI ( Sin )
Príncipes persecúti sunt me gratis, * et a verbis tuis formidávit cor meum.Les princes m'ont persécuté sans raison, * et mon coeur n'a été effrayé que de Tes paroles.
Lætábor ego super elóquia tua, * sicut qui invénit spólia multa.Je mets ma joie dans Ta parole, * comme celui qui a trouvé de riches dépouilles.
Mendácium ódio hábui et abominátus sum; * legem autem tuam diléxi.J'ai haï l'iniquité, et je l'ai eue en horreur; * mais j'ai aimé Ta loi.
Sépties in die laudem dixi tibi * super iudícia iustítiæ tuæ.Sept fois le jour j'ai dit Ta louange, * au sujet des jugements de Ta justice.
Pax multa diligéntibus legem tuam, * et non est illis scándalum.Il y a une grande paix pour ceux qui aiment Ta loi, * et rien n'est pour eux une occasion de chute.
Exspectábam salutáre tuum, Dómine, * et præcépta tua feci.J'attendais Ton salut, Seigneur, * et j'ai aimé Tes commandements.
Custodívit ánima mea testimónia tua * et diléxi ea veheménter.Mon âme a gardé Tes témoignages, * et les a aimés ardemment.
Servávi mandáta tua et testimónia tua, * quia omnes viæ meæ in conspéctu tuo.J'ai observé Tes commandements et Tes témoignages, * car toutes mes voies sont devant Toi.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Pax multa diligéntibus legem tuam, Dómine.Ant. Il y a une grande paix pour ceux qui aiment Ta loi, Seigneur.
Ant. 2 Multitúdinis credéntium erat cor unum et ánima una.Ant. 2 La multitude des croyants était un seul coeœur et une seule âme.
Psalmus 132 (133)
Psaume 132 (133)
Fraternæ concordiæ iucunditas
Bonheur de la concorde fraternelle
Diligamus nos invicem, quia caritas ex Deo est (1 Io 4, 7).
Aimons-nous les uns les autres, car l’amour vient de Dieu. (1 Io 4, 7).
Ecce quam bonum et quam iucúndum * habitáre fratres in unum:Ah! qu'il est bon et agréable * pour des frères d'habiter ensemble!
sicut unguéntum óptimum in cápite, † quod descéndit in barbam, barbam Aaron, * quod descéndit in oram vestiménti eius;C'est comme le parfum répandu sur la tête, qui descend sur la barbe, la barbe d'Aaron; qui descend sur le bord de son vêtement.
sicut ros Hermon, * qui descéndit in montes Sion,C'est comme la rosée de l'Hermon, qui descend sur la montagne de Sion.
quóniam illic mandávit Dóminus benedictiónem, * vitam usque in sæculum.Car c'est là que le Seigneur a envoyé Sa bénédiction * et la vie à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Multitúdinis credéntium erat cor unum et ánima una.Ant. La multitude des croyants était un seul coeœur et une seule âme.
Ant. 3 Custódi me de manu peccatóris, Dómine, virtus salútis meæ.Ant. 3 Garde-moi de la main des pêcheurs, Seigneur, force de mon salut.
Psalmus 139 (140)
Psaume 139 (140)
Tu es refugium meum
Tu es mon refuge
Filius hominis traditur in manus peccatorum (Mt 26, 45).
Le fils de l'’homme sera livré aux mains des pécheurs ((Mt 26, 45).
Eripe me, Dómine, ab hómine malo, * a viro violéntiæ serva me.Délivre-moi Seigneur, de l'homme méchant; * délivre-moi de l'homme injuste.
Qui cogitavérunt mala in corde, * tota die constituébant proelia.Ils méditent l'iniquité dans leur coeur; * tous les jours ils entreprennent des combats.
Acuérunt línguas suas sicut serpéntis, * venénum áspidum sub lábiis eórum.Ils ont aiguisé leur langue comme celle du serpent; * le venin des aspics est sous leurs lèvres.
Custódi me, Dómine, de manu peccatóris † et a viro violéntiæ serva me, * qui cogitavérunt supplantáre gressus meos.Seigneur, préserve-moi de la main du pécheur, et délivre-moi des hommes injustes, qui ne pensent qu'à me renverser.
Abscondérunt supérbi láqueum mihi † et funes extendérunt in rete, * iuxta iter offendícula posuérunt mihi.Les superbes m'ont dressé des pièges en secret, et ils ont tendu des filets pour me prendre; près du chemin ils ont mis de quoi me faire tomber
Dixi Dómino: «Deus meus es tu; * áuribus pércipe, Dómine, vocem deprecatiónis meæ».J'ai dit au Seigneur: Tu es mon Dieu; * exauce, Seigneur, la voix de ma supplication.
Dómine, Dómine, virtus salútis meæ, * obumbrásti caput meum in die belli.Seigneur, Seigneur, qui es la force de mon salut, * Tu as mis ma tête à couvert au jour du combat.
Ne concédas, Dómine, desidéria ímpii; * consília eius ne perfícias.N’'accorde pas, Seigneur, les désirs de l'’impie ; ne parfais pas ses projets.
[Exáltant caput, qui circúmdant me; * malítia labiórum ipsórum opériat eos.[Que sur la tête de ceux qui m'assiègent retombe l'iniquité de leurs lèvres,
Cadant super eos carbónes ignis, * in fóveas deícias eos, et non exsúrgant.que des charbons ardents soient secoués sur eux! Que Dieu les précipite dans le feu, dans les abîmes d'où ils ne se relèvent plus!
Vir linguósus non firmábitur in terra, * virum violéntiae mala cápient in intéritu. ]Non, le calomniateur ne prospérera pas sur la terre, et le malheur poursuivra sans merci l'homme violent.]
Cognóvi quia fáciet Dóminus iudícium ínopis * et vindíctam páuperum.Je sais que le Seigneur fera justice à l'indigent, * et qu'Il vengera les pauvres.
Verúmtamen iusti confitebúntur nómini tuo, * et habitábunt recti in conspéctu tuo.Mais les justes célébreront Ton nom, * et les hommes droits habiteront devant Ton visage.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Custódi me de manu peccatóris, Dómine, virtus salútis meæ.Ant. Garde-moi de la main des pêcheurs, Seigneur, force de mon salut.
Lectio brevis (1 Io 3, 16)
Lecture brève (Bar 4, 28-29)
In hoc nóvimus caritátem, quóniam ille pro nobis ánimam suam pósuit; et nos debémus pro frátribus ánimas pónere.A ceci nous avons connu l'amour de Dieu: c'est qu'Il a donné Sa vie pour nous; et nous devons aussi donner notre vie pour nos frères.
V/. Confitémini Dómino quóniam bonus. V/. Je bénirai le Seigneur car Il est bon.

R/. Quóniam in sæculum misericórdia eius.
R/. Car Sa miséricorde est dans les siècles.
Orémus. Prions.
Dómine Iesu Christe, qui hora sexta, univérso mundo in ténebris constitúto, pro redemptióne nostra crucis lignum ínnocens ascendísti, illam nobis lucem semper concéde, per quam ad ætérnam vitam perveníre mereámur. Qui vivis et regnas in sæcula sæculórum.Seigneur Jésus Christ, qui, à la sixième heure, le monde entier plongé dans les ténèbres, fus élevé innocent sur le bois de la croix pour notre rédemption, accorde-nous toujours la lumière par laquelle nous mériterons de parvenir à la vie éternelle. Toi qui vis et règnes pour les siècles des siècles.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Sextam - psalmodia complementaria

A Sexte - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Pax multa diligéntibus legem tuam, Dómine.Ant. 1 Il y a une grande paix pour ceux qui aiment Ta loi, Seigneur.
Psalmus 122 (123)
Psaume 122 (123)
Dominus fiducia populi
Le Seigneur, confiance du peuple
Duo cæci... clamaverunt: «Domine, miserere nostri, Fili David» (Mt 20, 30).
Deux aveugles… crièrent « Seigneur, aie pitié de nous, Fils de David » (Mt 20, 30).
Ad te levávi óculos meos, * qui hábitas in cælis.J'élève mes yeux vers Toi, ô toi qui siège dans les cieux!
Ecce sicut óculi servórum ad manus dominórum suórum, * sicut óculi ancíllæ ad manus dóminæ suæ,Comme l'oeil du serviteur est fixé sur la main de son maître, et l'oeil de la servante sur la main de sa maîtresse,
ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, * donec misereátur nostri.ainsi nos yeux sont fixés sur le Seigneur, notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri, * quia multum repléti sumus despectióne;Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous n'avons été que trop rassasiés d'opprobres.
quia multum repléta est ánima nostra * derisióne abundántium et despectióne superbórum.Notre âme n'a été que trop rassasiée de la moquerie des superbes, du mépris des orgueilleux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Multitúdinis credéntium erat cor unum et ánima una.Ant. 2 La multitude des croyants était un seul coeœur et une seule âme.
Psalmus 123 (124)
Psaume 123 (124)
Adiutorium nostrum in nomine Domini
Notre secours est dans le nom du Seigneur
Dixit Dominus Paulo: «Noli timere ... quia ego sum tecum» (Act 18, 9-10).
Le Seigneur dit à Paul : «ne crains pas ... Je suis avec toi» (Act 18, 9-10).
Nisi quia Dóminus erat in nobis, dicat nunc Israel, † nisi quia Dóminus erat in nobis, * cum exsúrgerent hómines in nos:Si le Seigneur n'eût été pour nous, qu'Israël le proclame, si le Seigneur n'eût été pour nous, quand les hommes se sont élevés contre nous.
forte vivos deglutíssent nos, * cum irascerétur furor eórum in nos.Ils nous auraient dévorés tout vivants, quand leur colère s'est allumée contre nous.
Fórsitan aqua absorbuísset nos, † torrens pertransísset ánimam nostram * fórsitan pertransíssent ánimam nostram aquæ intumescéntes.Les eaux nous auraient engloutis, le torrent eût passé sur notre âme; sur notre âme auraient passé les eaux impétueuses.
Benedíctus Dóminus; * qui non dedit nos in direptiónem déntibus eórum.Béni soit le Seigneur, qui ne nous a pas livrés à leurs dents.
Anima nostra sicut passer erépta est * de láqueo venántium:Notre âme, comme le passereau, s'est échappée du filet de l'oiseleur :
láqueus contrítus est, * et nos erépti sumus.le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Adiutórium nostrum in nómine Dómini, * qui fecit cælum et terram.Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Custódi me de manu peccatóris, Dómine, virtus salútis meæ.Ant. 3 Garde-moi de la main des pêcheurs, Seigneur, force de mon salut.
Psalmus 124 (125)
Psaume 124 (125)
Dominus custos populi sui
Le Seigneur prend soin de son peuple
Pax super Israel Dei (Gal 6, 16).
La paix de Dieu sur Israël (Gal 6, 16).
Qui confídunt in Dómino sicut mons Sion: * non commovébitur, in ætérnum manet.Ceux qui se confient dans le Seigneur sont comme la montagne de Sion: elle ne chancelle point, elle est établie pour toujours.
Ierúsalem, montes in circúitu eius, † et Dóminus in circúitu pópuli sui * ex hoc nunc et usque in sæculum.Jérusalem a autour d'elle une ceinture de montagnes: ainsi le Seigneur entoure Son peuple, dès maintenant et à jamais.
Quia non requiéscet virga iniquitátis super sortem iustórum, * ut non exténdant iusti ad iniquitátem manus suas.Le sceptre des méchants ne restera pas sur l'héritage des justes, afin que les justes ne portent pas aussi leurs mains vers l'iniquité.
Bénefac, Dómine, bonis * et rectis corde.Seigneur, répands Tes bontés sur les bons, et sur ceux qui ont le coeur droit.
Declinántes autem per vias pravas † addúcet Dóminus cum operántibus iniquitátem. * Pax super Israel!Mais sur ceux qui se détournent en des voies tortueuses, que le Seigneur les abandonne avec ceux qui font le mal. Paix sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Office de none du vendredi 8 février 2019 - de la férie

Hebdomada IV per annum IVème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
Ad Nonam
Ad Nonam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Ternis horárum términis
Déjà la grâce du Seigneur
volútis dante Dómino,
trois fois nous a donné trois heures ;
trinum perfécte et únicum
avec amour nous chantons Dieu,
ipsum devóti psállimus.
Trinité, parfaite unité
  
Sacrum Dei mystérium
Gardons en des cœoeurs purifiés
puro tenéntes péctore,
le mystère sacré de Dieu
Petri magístri régula
et puisque le magistère de Pierre
signo salútis pródita,
fut confirmé par un miracle,
  
Et nos psallámus spíritu,
Chantons nous aussi dans l'Esprit
haeréntes sic apóstolis,
en nous attachant aux apôtres
ut plantas adhuc débiles
pour que, par la force du Christ,
Christi virtúte dírigant.
ils rendent plus fermes nos pas.
  
Deo Patri sit glória
A Dieu le Père soit la gloire,
eiúsque soli Fílio
et gloire à Son Unique Fils,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit Consolateur,
in sempitérna saécula. Amen.
à travers l'infini des siècles.
Ant. 1 Pax multa diligéntibus legem tuam, Dómine.Ant. 1 Il y a une grande paix pour ceux qui aiment Ta loi, Seigneur.
Psalmus 118 (119), 161-168
Psaume 118 (119), 161-168
XXI ( Sin )
XXI ( Sin )
Príncipes persecúti sunt me gratis, * et a verbis tuis formidávit cor meum.Les princes m'ont persécuté sans raison, * et mon coeur n'a été effrayé que de Tes paroles.
Lætábor ego super elóquia tua, * sicut qui invénit spólia multa.Je mets ma joie dans Ta parole, * comme celui qui a trouvé de riches dépouilles.
Mendácium ódio hábui et abominátus sum; * legem autem tuam diléxi.J'ai haï l'iniquité, et je l'ai eue en horreur; * mais j'ai aimé Ta loi.
Sépties in die laudem dixi tibi * super iudícia iustítiæ tuæ.Sept fois le jour j'ai dit Ta louange, * au sujet des jugements de Ta justice.
Pax multa diligéntibus legem tuam, * et non est illis scándalum.Il y a une grande paix pour ceux qui aiment Ta loi, * et rien n'est pour eux une occasion de chute.
Exspectábam salutáre tuum, Dómine, * et præcépta tua feci.J'attendais Ton salut, Seigneur, * et j'ai aimé Tes commandements.
Custodívit ánima mea testimónia tua * et diléxi ea veheménter.Mon âme a gardé Tes témoignages, * et les a aimés ardemment.
Servávi mandáta tua et testimónia tua, * quia omnes viæ meæ in conspéctu tuo.J'ai observé Tes commandements et Tes témoignages, * car toutes mes voies sont devant Toi.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Pax multa diligéntibus legem tuam, Dómine.Ant. Il y a une grande paix pour ceux qui aiment Ta loi, Seigneur.
Ant. 2 Multitúdinis credéntium erat cor unum et ánima una.Ant. 2 La multitude des croyants était un seul coeœur et une seule âme.
Psalmus 132 (133)
Psaume 132 (133)
Fraternæ concordiæ iucunditas
Bonheur de la concorde fraternelle
Diligamus nos invicem, quia caritas ex Deo est (1 Io 4, 7).
Aimons-nous les uns les autres, car l’amour vient de Dieu. (1 Io 4, 7).
Ecce quam bonum et quam iucúndum * habitáre fratres in unum:Ah! qu'il est bon et agréable * pour des frères d'habiter ensemble!
sicut unguéntum óptimum in cápite, † quod descéndit in barbam, barbam Aaron, * quod descéndit in oram vestiménti eius;C'est comme le parfum répandu sur la tête, qui descend sur la barbe, la barbe d'Aaron; qui descend sur le bord de son vêtement.
sicut ros Hermon, * qui descéndit in montes Sion,C'est comme la rosée de l'Hermon, qui descend sur la montagne de Sion.
quóniam illic mandávit Dóminus benedictiónem, * vitam usque in sæculum.Car c'est là que le Seigneur a envoyé Sa bénédiction * et la vie à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Multitúdinis credéntium erat cor unum et ánima una.Ant. La multitude des croyants était un seul coeœur et une seule âme.
Ant. 3 Custódi me de manu peccatóris, Dómine, virtus salútis meæ.Ant. 3 Garde-moi de la main des pêcheurs, Seigneur, force de mon salut.
Psalmus 139 (140)
Psaume 139 (140)
Tu es refugium meum
Tu es mon refuge
Filius hominis traditur in manus peccatorum (Mt 26, 45).
Le fils de l'’homme sera livré aux mains des pécheurs ((Mt 26, 45).
Eripe me, Dómine, ab hómine malo, * a viro violéntiæ serva me.Délivre-moi Seigneur, de l'homme méchant; * délivre-moi de l'homme injuste.
Qui cogitavérunt mala in corde, * tota die constituébant proelia.Ils méditent l'iniquité dans leur coeur; * tous les jours ils entreprennent des combats.
Acuérunt línguas suas sicut serpéntis, * venénum áspidum sub lábiis eórum.Ils ont aiguisé leur langue comme celle du serpent; * le venin des aspics est sous leurs lèvres.
Custódi me, Dómine, de manu peccatóris † et a viro violéntiæ serva me, * qui cogitavérunt supplantáre gressus meos.Seigneur, préserve-moi de la main du pécheur, et délivre-moi des hommes injustes, qui ne pensent qu'à me renverser.
Abscondérunt supérbi láqueum mihi † et funes extendérunt in rete, * iuxta iter offendícula posuérunt mihi.Les superbes m'ont dressé des pièges en secret, et ils ont tendu des filets pour me prendre; près du chemin ils ont mis de quoi me faire tomber
Dixi Dómino: «Deus meus es tu; * áuribus pércipe, Dómine, vocem deprecatiónis meæ».J'ai dit au Seigneur: Tu es mon Dieu; * exauce, Seigneur, la voix de ma supplication.
Dómine, Dómine, virtus salútis meæ, * obumbrásti caput meum in die belli.Seigneur, Seigneur, qui es la force de mon salut, * Tu as mis ma tête à couvert au jour du combat.
Ne concédas, Dómine, desidéria ímpii; * consília eius ne perfícias.N’'accorde pas, Seigneur, les désirs de l'’impie ; ne parfais pas ses projets.
[Exáltant caput, qui circúmdant me; * malítia labiórum ipsórum opériat eos.[Que sur la tête de ceux qui m'assiègent retombe l'iniquité de leurs lèvres,
Cadant super eos carbónes ignis, * in fóveas deícias eos, et non exsúrgant.que des charbons ardents soient secoués sur eux! Que Dieu les précipite dans le feu, dans les abîmes d'où ils ne se relèvent plus!
Vir linguósus non firmábitur in terra, * virum violéntiae mala cápient in intéritu. ]Non, le calomniateur ne prospérera pas sur la terre, et le malheur poursuivra sans merci l'homme violent.]
Cognóvi quia fáciet Dóminus iudícium ínopis * et vindíctam páuperum.Je sais que le Seigneur fera justice à l'indigent, * et qu'Il vengera les pauvres.
Verúmtamen iusti confitebúntur nómini tuo, * et habitábunt recti in conspéctu tuo.Mais les justes célébreront Ton nom, * et les hommes droits habiteront devant Ton visage.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Custódi me de manu peccatóris, Dómine, virtus salútis meæ.Ant. Garde-moi de la main des pêcheurs, Seigneur, force de mon salut.
Lectio brevis (1 Io 4, 9-11)
Lecture brève (1 Io 4, 9-11)
In hoc appáruit cáritas Dei in nobis quóniam Fílium suum unigénitum misit Deus in mundum, ut vivámus per eum. In hoc est cáritas, non quasi nos dilexérimus Deum, sed quóniam ipse diléxit nos et misit Fílium suum propitiatiónem pro peccátis nostris. Caríssimi, si sic Deus diléxit nos, et nos debémus altérutrum dilígere.L'amour de Dieu s'est manifesté parmi nous en ceci: Dieu a envoyé Son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par Lui. L'amour consiste en ce que ce n'est pas nous qui avons aimé Dieu, mais que c'est Lui qui nous a aimés le premier, et qui a envoyé Son Fils comme une propitiation pour nos péchés. Bien-aimés, si c'est ainsi que Dieu nous a aimés, nous aussi nous devons nous aimer les uns les autres.
V/. Protéctor noster áspice, Deus. V/. Dieu, notre protecteur, regarde.

R/. Et réspice in fáciem Christi tui.
R/. Et jette les yeux sur le visage de Ton Christ.
Orémus. Prions.
Dómine Iesu Christe, qui pæniténtem latrónem de patíbulo crucis in regnum tuum transíre fecísti, peccáta nostra confiténtes te cum fidúcia deprecámur, ut post mortem nos fácias paradísi portas introíre gaudéntes. Qui vivis et regnas in sæcula sæculórum.Seigneur Jésus Christ, Toi qui as fait passer de la croix dans Ton Royaume le malfaiteur qui reconnaissait ses fautes, nous Te supplions avec confiance en confessant nos péchés: fais-nous passer, après notre mort, les portes du paradis dans la joie. Toi qui vis et règnes pour les siècles des siècles.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Nonam - psalmodia complementaria

A None - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Pax multa diligéntibus legem tuam, Dómine.Ant. 1 Il y a une grande paix pour ceux qui aiment Ta loi, Seigneur.
Psalmus 125 (126)
Psaume 125 (126)
Gaudium et spes in Deo
Joie et espoir dans le Seigneur
Sicuti socii passionum estis, sic eritis et consolationis (2 Cor 1, 7).
Comme vous avez part aux souffrances, vous avez aussi part à la consolation (2 Cor 1, 7).
In converténdo Dóminus captivitátem Sion, * facti sumus quasi somniántes.Quand le Seigneur ramena les captifs de Sion, nous étions presque en rêve.
Tunc replétum est gáudio os nostrum, * et língua nostra exsultatióne.Alors notre bouche fut remplie de chants de joie, et notre langue de cris d'allégresse.
Tunc dicébant inter gentes: * «Magnificávit Dóminus fácere cum eis».Alors on disait parmi les nations: « Le Seigneur a fait de grandes choses pour eux. »
Magnificávit Dóminus fácere nobíscum; * facti sumus lætántes.Le Seigneur a fait pour nous de grandes choses; nous en avons été remplis de joie.
Convérte, Dómine, captivitátem nostram, * sicut torréntes in austro.Ramène, Seigneur, nos captifs, comme un torrent dans le pays du midi.
Qui séminant in lácrimis, * in exsultatióne metent.Ceux qui sèment dans les larmes * moissonneront dans l'allégresse.
Eúntes ibant et flebant * semen spargéndum portántes;Ils allaient et venaient en pleurant, tandis qu'ils jetaient leurs semences :
veniéntes autem vénient in exsultatióne * portántes manípulos suos.ils reviendront avec allégresse, chargés de leurs gerbes.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Multitúdinis credéntium erat cor unum et ánima una.Ant. 2 La multitude des croyants était un seul coeœur et une seule âme.
Psalmus 126 (127)
Psaume 126 (127)
Vanus labor sine Domino
Sans le Seigneur, le travail est vain
Dei ædificatio estis (1 Cor 3, 9).
En Dieu, vous êtes édifiés (1 Cor 3, 9).
Nisi Dóminus ædificáverit domum, * in vanum labórant, qui ædíficant eam.Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, en vain travaillent ceux qui la bâtissent.
Nisi Dóminus custodíerit civitátem, * frustra vígilat, qui custódit eam.Si le Seigneur ne garde pas la cité, en vain la sentinelle veille à ses portes.
Vanum est vobis ante lucem súrgere † et sero quiéscere, qui manducátis panem labóris, * quia dabit diléctis suis somnum.C'est en vain que vous vous levez avant le jour, et que vous retardez votre repos, mangeant le pain de la douleur : il en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil.
Ecce heréditas Dómini fílii, * merces fructus ventris.Voici, c'est un héritage du Seigneur, que les enfants, une récompense, que les fruits d'un sein fécond.
Sicut sagíttæ in manu poténtis, * ita fílii iuventútis.Comme les flèches dans la main d'un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse.
Beátus vir, qui implévit pháretram suam ex ipsis: * non confudétur, cum loquétur inimícis suis in porta.Heureux l'homme qui en a rempli son carquois. Ils ne rougiront pas quand ils répondront aux ennemis, à la porte de la ville.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Custódi me de manu peccatóris, Dómine, virtus salútis meæ.Ant. 3 Garde-moi de la main des pêcheurs, Seigneur, force de mon salut.
Psalmus 127 (128)
Psaume 127 (128)
Pax domestica in Domino
Paix domestique dans le Seigneur
«Benedicat te Dominus ex Sion», id est: ex Ecclesia sua (Arnobius).
«Que le Seigneur te bénisse de Sion », c’est à dire : de son Eglise (Arnobius).
Beátus omnis, qui timet Dóminum, * qui ámbulat in viis eius.Heureux l'homme qui craint le Seigneur, qui marche dans ses voies.
Labóres mánuum tuárum manducábis, * beátus es, et bene tibi erit.Tu te nourris alors du travail de tes mains; tu es heureux et comblé de biens.
Uxor tua sicut vitis fructífera * in latéribus domus tuæ;Ton épouse est comme une vigne féconde, dans l'intérieur de ta maison ;
fílii tui sicut novéllæ olivárum * in circúitu mensæ tuæ.tes fils, comme de jeunes plants d'olivier, autour de ta table.
Ecce sic benedicétur homo, * qui timet Dóminum.Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
Benedícat tibi Dóminus ex Sion, * et vídeas bona Ierúsalem ómnibus diébus vitæ tuæ;Que le Seigneur te bénisse de Sion, puisses-tu voir Jérusalem florissante tous les jours de ta vie ;
et vídeas fílios filiórum tuórum. * Pax super Israel!Puisses-tu voir les enfants de tes enfants. Que la paix soit sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Vêpres du vendredi 8 février 2019 - de la férie

Hebdomada IV per annum IVème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
Ad Vesperas
Aux Vêpres
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Horis peráctis úndecim
La onzième heure est accomplie,
ruit dies in vésperum;
Le jour décline vers le soir ;
solvámus omnes débitum
Le coeur joyeux, acquittons-nous
mentis libénter cánticum.
De notre devoir de louange.
  
Labor diúrnus tránsiit
La journée de peine est finie
quo, Christe, nos condúxeras;
Où Tu nous embauchas, Seigneur :
da iam colónis víneæ
donne aux ouvriers de Ta vigne
promíssa dona glóriæ.
La gloire que Tu leur promets.
  
Mercéde quos nunc ádvocas,
Ton appel propose un salaire,
quos ad futúrum múneras,
Et Tu le verseras plus tard :
nos in labóre ádiuva
Aide-nous dans notre labeur,
et post labórem récrea.
Fais-nous revivre après la peine.
  
Sit, Christe, rex piíssime,
O Christ, ô Roi plein de bonté,
tibi Patríque glória
Gloire à Toi et gloire à ton Père,
cum Spíritu Paráclito,
Avec l'Esprit consolateur,
in sempitérna sæcula. Amen.
A travers les siècles sans fin.
Ant. 1 Per síngulos dies benedícam tibi, Dómine, et mirabília tua narrábo.Ant. 1 Je veux chaque jour Te bénir, Seigneur, je raconterai Tes merveilles.
Psalmus 144 (145)
Psaume 144 (145)
Laus divinæ maiestatis
Louange de la divine majesté
Iustus es, qui es et qui eras, Sanctus (Ap 16, 5).
Tu es juste, Seigneur, toi qui es et qui étais (Ap 16, 5).
I
I
Exaltábo te, Deus meus rex, † et benedícam nómini tuo * in sæculum et in sæculum sæculi.Je T'exalterai, ô Dieu mon roi, * et je bénirai Ton Nom à jamais et dans les siècles des siècles.
Per síngulos dies benedícam tibi † et laudábo nomen tuum * in sæculum et in sæculum sæculi.Chaque jour je Te bénirai, * et je louerai Ton Nom à jamais, et dans les siècles des siècles.
Magnus Dóminus et laudábilis nimis, * et magnitúdinis eius non est investigátio.Le Seigneur est grand et très digne de louange, * et Sa grandeur n'a pas de bornes.
Generátio generatióni laudábit ópera tua, * et poténtiam tuam pronuntiábunt.Chaque génération louera Tes oeuvres * et publiera Ta puissance.
Magnificéntiam glóriæ maiestátis tuæ loquéntur * et mirabília tua enarrábunt.On parlera de la magnificence glorieuse de Ta sainteté, * et on racontera tes merveilles.
Et virtútem terribílium tuórum dicent * et magnitúdinem tuam narrábunt.On dira quelle est la puissance de Tes oeuvres terribles, * et on racontera Ta grandeur.
Memóriam abundántiæ suavitátis tuæ eructábunt * et iustítia tua exsultábunt.On proclamera le souvenir de Ton immense bonté, * et on se réjouira de Ta justice.
Miserátor et miséricors Dóminus, * longánimis et multæ misericórdiæ.Le Seigneur est clément et miséricordieux, * patient et tout à fait miséricordieux.
Suávis Dóminus univérsis, * et miseratiónes eius super ómnia ópera eius.Le Seigneur est bon envers tous, * et Ses miséricordes s'étendent sur toutes Ses oeuvres.
Confiteántur tibi, Dómine, ómnia ópera tua; * et sancti tui benedícant tibi.Que toutes Tes oeuvres Te célèbrent, Seigneur, * et que Tes saints Te bénissent.
Glóriam regni tui dicant * et poténtiam tuam loquántur,Ils diront la gloire de Ton règne, * et ils parleront de Ta puissance;
ut notas fáciant fíliis hóminum poténtias tuas * et glóriam magnificéntiæ regni tui.afin de faire connaître aux enfants des hommes Ta puissance, * et la glorieuse magnificence de Ton règne.
Regnum tuum regnum ómnium sæculórum, * et dominátio tua in omnem generatiónem et generatiónem.Ton règne est un règne de tous les siècles, * et Ton empire s'étend de génération en génération.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Per síngulos dies benedícam tibi, Dómine, et mirabília tua narrábo.Ant. Je veux chaque jour Te bénir, Seigneur, je raconterai Tes merveilles.
Ant. 2 Oculi ómnium in te sperant, Dómine, prope es ómnibus invocántibus te.Ant. 2 Les yeux de tous espèrent en Toi, Seigneur, Tu es proche de ceux qui T'invoquent.
II
II
Fidélis Dóminus in ómnibus verbis suis * et sanctus in ómnibus opéribus suis.Le Seigneur est fidèle dans toutes Ses paroles, * et saint dans toutes Ses oeuvres.
Allevat Dóminus omnes qui córruunt * et érigit omnes depréssos.Le Seigneur soutient tous ceux qui tombent, * et Il relève tous ceux qui sont brisés.
Oculi ómnium in te sperant, * et tu das illis escam in témpore opportúno.Les yeux de tous, Seigneur, attendent tournés vers Toi, * et Tu leur donnes leur nourriture en son temps.
Aperis tu manum tuam * et imples omne ánimal in beneplácito.Tu ouvres Ta main, * et Tu combles de bénédictions tout ce qui a vie.
Iustus Dóminus in ómnibus viis suis * et sanctus in ómnibus opéribus suis.Le Seigneur est juste dans toutes Ses voies, * et saint dans toutes Ses oeuvres.
Prope est Dóminus ómnibus invocántibus eum, * ómnibus invocántibus eum in veritáte.Le Seigneur est près de tous ceux qui L'invoquent, * de tous ceux qui L'invoquent avec sincérité.
Voluntátem timéntium se fáciet † et deprecatiónem eórum exáudiet * et salvos fáciet eos.Il fera la volonté de ceux qui Le craignent; * Il exaucera leurs prières, et Il les sauvera.
Custódit Dóminus omnes diligéntes se * et omnes peccatóres dispérdet.Le Seigneur garde tous ceux qui L'aiment, * et Il perdra tous les pécheurs.
Laudatiónem Dómini loquétur os meum, et benedícat omnis caro nómini sancto eius * in sæculum et in sæculum sæculi.Ma bouche publiera la louange du Seigneur. * Et que toute chair bénisse Son saint Nom à jamais, et dans les siècles des siècles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Oculi ómnium in te sperant, Dómine, prope es ómnibus invocántibus te.Ant. Les yeux de tous espèrent en Toi, Seigneur, Tu es proche de ceux qui T'invoquent.
Ant. 3 Iustæ et veræ sunt viæ tuæ, Rex sæculórum.Ant. 3 Tes voies sont justes et vraies, Roi des siècles.
Canticum (Ap 15, 3-4) NT 11
Cantique (Ap 15, 3-4) NT 11
Hymnus adorationis
Hymne d'adoration
Magna et mirabília ópera tua, * Dómine Deus omnípotens;Grandes, merveilleuses, Tes oeuvres, Seigneur, Dieu de l'univers ;
iustæ et veræ viæ tuæ, * Rex géntium!Ils sont justes, ils sont vrais, Tes chemins, Roi des nations.
Quis non timébit, Dómine, * et glorificábit nomen tuum?Qui ne Te craindrait, Seigneur, à Ton nom, qui ne rendrait gloire?
Quia solus Sanctus,  † quóniam omnes gentes vénient et adorábunt in conspéctu tuo, * quóniam iudícia tua manifestáta sunt.Oui, Toi seul es saint, oui, toutes les nations viendront et se prosterneront devant Toi; oui, ils sont manifestés, Tes jugements.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Iustæ et veræ sunt viæ tuæ, Rex sæculórum.Ant. Tes voies sont justes et vraies, Roi des siècles.
Lectio brevis (Rom 8, 1-2)
Lecture brève (Rom 8, 1-2)
Nihil nunc damnatiónis est his, qui sunt in Christo Iesu; lex enim Spíritus vitæ in Christo Iesu liberávit te a lege peccáti et mortis.Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ, qui ne marchent pas selon la chair. En effet, la loi de l'esprit de vie en Jésus-Christ m'a délivré de la loi du péché et de la mort.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Christus mórtuus est pro peccátis nostris, * Ut nos offérret Deo. Christus. V/. Mortificátus quidem carne, vivificátus autem Spíritu. * Ut nos offérret Deo. Glória Patri. Christus.R/. Le Christ est pour nos péchés, * afin de nous offrir à Dieu. Le Christ. V/. Ayant été mis à mort quant à la chair, mais rendu à la vie quant à l’Esprit. * Afin de nous offrir à Dieu. Gloire au Père. Le Christ.
Ant. Recordáre, Dómine, misericórdiæ tuæ, sicut locútus es ad patres nostros.Ant. Souviens-Toi, Seigneur, de Ta miséricorde, comme Tu l'’as promis à nos pères.
Canticum Evangelicum (Lc 1, 46-55)
Cantique évangélique (Lc 1,46-55)
Exultatio animæ in Domino
Exultation de l'âme dans le Seigneur
Magníficat ✠ * ánima mea Dóminum, Mon âme glorifie le Seigneur,
et exsultávit spíritus meus * in Deo salvatóre meo, et Mon esprit a tressailli d'allégresse en Dieu Mon Sauveur,
quia respéxit humilitátem ancíllæ suæ.* Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generationes, parce qu'Il a jeté les yeux sur la bassesse de Sa servante. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse,
quia fecit mihi magna, qui potens est, * et sanctum nomen eius, parce que Celui qui est puissant a fait en Moi de grandes choses, et Son nom est saint;
et misericórdia eius in progénies et progénies* timéntibus eum. et Sa miséricorde se répand d'âge en âge sur ceux qui Le craignent.
Fecit poténtiam in bráchio suo, * dispérsit supérbos mente cordis sui; Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé ceux qui s'enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur.
depósuit poténtes de sede * et exaltávit húmiles; Il a renversé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles.
esuriéntes implévit bonis * et dívites dimísit inánes. Il a rempli de biens les affamés, et Il a renvoyé les riches les mains vides.
Suscépit Israel púerum suum,* recordátus misericórdiæ, Il a relevé Israël, Son serviteur, Se souvenant de Sa miséricorde:
sicut locútus est ad patres nostros,* Abraham et sémini eius in sæcula. selon ce qu'Il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa race pour toujours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Recordáre, Dómine, misericórdiæ tuæ, sicut locútus es ad patres nostros.Ant. Souviens-Toi, Seigneur, de Ta miséricorde, comme Tu l'’as promis à nos pères.
Preces
Prières litaniques.
Fidúciam habéntes in Deum, qui sollícitus est ómnium, quos creávit et redémit per Fílium suum, oratiónem nostram innovémus:
Confírma, quod operátus es in nobis, Dómine.
Deus misericórdiæ, gressus nostros in sanctitáte cordis dírige,
ut, quæ sunt vera, iusta et amabília, cogitémus.
Ne derelínquas nos in perpétuum propter nomen tuum,
ne díssipes, Dómine, testaméntum tuum.
In ánimo contríto et spíritu humilitátis suscipiámur,
quóniam non est confúsio confidéntibus in te.
Qui nos in Christo ad munus prophéticum vocásti,
da nos tuas annuntiáre virtútes.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Omnípotens et miséricors Deus, qui Christum tuum pati pro totíus mundi salúte voluísti, concéde plebi tuæ, ut in hóstiam vivam tibi conténdat offérri, et amóris tui váleat plenitúdine satiári. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu, qui as voulu sauver le monde par la passion de Ton Christ, fais maintenant de Ton peuple une vivante offrande à Ta gloire et donne-lui Ton Esprit d’'Amour. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Complies du vendredi 8 février 2019 - de la férie

Hebdomada IV per annum IVème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
Ad Completorium
Aux Complies
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Conscientia discussio, quam sequi potest actus poenitentialis ut in Missa. Examen de conscience, qui peut être suivi d'un acte de pénitence comme à la Messe.

Confíteor Deo omnipoténti et vobis, fratres, quia peccávi nimis cogitatióne, verbo, ópere et omissióne:

Je confesse à Dieu tout puissant, et à vous, frères, que j'ai vraiment péché, en pensée, en parole, par action et par omission:
et, percutientes sibi pectus, dicunt: Et on se frappe la poitrine, en disant :

mea culpa, mea culpa, mea máxima culpa.

c'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute.
Deinde prosequuntur: Ensuite on poursuit:

Ideo precor beátam Maríam semper Vírginem, omnes Angelos et Sanctos, et vos, fratres, oráre pro me ad Dóminum Deum nostrum.

C'est pourquoi je supplie la bienheureuse Marie toujours Vierge, tous les Anges et les Saints, et vous, frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

V/. Misereátur nostri omnípotens Deus et, dimissís peccátis nostris, perdúcat nos ad vitam aetérnam. R/. Amen.

V/. Que le Dieu tout puissant aie pitié de nous, et nous ayant remis nos péchés, qu'Il nous conduise à la vie éternelle. R/. Amen.


Hymnus
Hymne
Christe, qui, splendor et dies
O Christ, la splendeur et le jour,
noctis tenébras détegis,
qui chasses l'ombre de la nuit,
lucísque lumen créderis,
nous croyons que Tu es lumière,
lumen beátis prædicans,
promettant lumière aux élus.
  
Precámur, sancte Dómine,
Seigneur très saint, nous T'en prions,
hac nocte nos custódias;
en cette nuit protège-nous ;
sit nobis in te réquies,
fais que nous reposions en Toi,
quiétas horas tríbue.
donne-nous des heures de paix.
  
Somno si dantur óculi,
Nos yeux se livrent au sommeil ;
cor semper ad te vígilet;
que nos cœurs veillent pour T'attendre;
tuáque dextra prótegas
protège de Ton bras puissant
fidéles, qui te díligunt.
ceux qui Te gardent leur amour.
  
Defénsor noster, áspice,
Regarde-nous ô Défenseur,
insidiántes réprime,
repousse au loin ceux qui nous guettent,
gubérna tuos fámulos,
daigne guider Tes serviteurs
quos sánguine mercátus es.
que Tu rachetas par Ton sang.
  
Sit Christe, rex piíssime
O Christ, ô Roi plein de bonté,
tibi Patríque glória
gloire à Toi et gloire à Ton Père,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit Consolateur,
in sempitérna sæcula. Amen.
à travers les siècles sans fin. Amen.
Ant. 1 In die clamávi et nocte coram te, Dómine.Ant. 1 Le jour et la nuit, j'ai crié vers Toi, Seigneur.
Psalmus 87 (88)
Psaume 87 (88)
Hominis graviter ægrotantis oratio
Prière de l'’homme gravement malade
Hæc est hora vestra et potestas tenebrarum (Lc 22, 53).
C’est maintenant votre heure, et le pouvoir des ténèbres (Lc 22, 53).
Dómine, Deus salútis meæ, * in die clamávi et nocte coram te.Seigneur, Dieu de mon salut, quand je crie la nuit devant Toi,
Intret in conspéctu tuo orátio mea; * inclína aurem tuam ad precem meam.que ma prière arrive en Ta présence, prête l'oreille à mes supplications !
Quia repléta est malis ánima mea, * et vita mea inférno appropinquávit.Car mon âme est rassasiée de maux; et ma vie touche au schéol.
Æstimátus sum cum descendéntibus in lacum, * factus sum sicut homo sine adiutório.On me compte parmi ceux qui descendent dans la fosse, je suis comme un homme à bout de forces.
Inter mórtuos liber, * sicut vulneráti dormiéntes in sepúlcris;Je suis comme délaissé parmi les morts, pareil aux cadavres étendus dans le sépulcre,
quorum non es memor ámplius, * et ipsi de manu tua abscíssi sunt.dont Tu n'as plus le souvenir, et qui sont soustraits à ta main.
Posuísti me in lacu inferióri, * in tenebrósis et in umbra mortis.Tu m'as jeté au fond de la fosse, dans les ténèbres, dans les abîmes.
Super me gravátus est furor tuus, * et omnes fluctus tuos induxísti super me.Sur moi s'appesantit Ta fureur, Tu m'accables de tous tes flots.
Longe fecísti notos meos a me, * posuísti me abominatiónem eis;Tu as éloigné de moi mes amis, Tu m'as rendu pour eux un objet d'horreur;
conclúsus sum et non egrédiar. * Oculi mei languérunt præ afflictióne.je suis emprisonné sans pouvoir sortir; mes yeux se consument dans la souffrance.
Clamávi ad te, Dómine, tota die, * expándi ad te manus meas.je T'invoque tout le jour, Seigneur, j'étends les mains vers Toi.
Numquid mórtuis fácies mirabília, * aut surgent umbræ et confitebúntur tibi?Feras-Tu un miracle pour les morts; ou bien les ombres se lèveront-elles pour Te louer ?
Numquid narrábit áliquis in sepúlcro  misericórdiam tuam * et veritátem tuam in loco perditiónis?Publie-t-on Ta bonté dans le sépulcre, Ta fidélité dans l'abîme?
Numquid cognoscéntur in ténebris mirabília tua * et iustítia tua in terra obliviónis?Tes prodiges sont-ils connus dans la région des ténèbres et Ta justice dans la terre de l'oubli ?
Et ego ad te, Dómine, clamávi, * et mane orátio mea prævéniet te.Et moi, Seigneur, je crie vers Toi, ma prière va au-devant de Toi dès le matin.
Ut quid, Dómine, repéllis ánimam meam, * abscóndis fáciem tuam a me?Pourquoi, Seigneur, repousses-Tu mon âme, me caches-Tu Ta face ?
Pauper sum ego et móriens a iuventúte mea; * portávi pavóres tuos et conturbátus sum.Je suis malheureux et moribond depuis ma jeunesse; sous le poids de Tes terreurs, je ne sais que devenir.
Super me transiérunt iræ tuæ, * et terróres tui excidérunt me.Tes fureurs passent sur moi, Tes épouvantes m'accablent.
Circuiérunt me sicut aqua tota die, * circumdedérunt me simul.Comme des eaux débordées elles m'environnent tout le jour; elles m'assiègent toutes ensemble.
Elongásti a me amícum et próximum, * et noti mei sunt ténebræ.Tu as éloigné de moi mes amis et mes proches ; mes compagnons, ce sont les ténèbres de la tombe.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. In die clamávi et nocte coram te, Dómine.Ant. Le jour et la nuit, j'ai crié vers Toi, Seigneur.
Lectio brevis (Cf. Ier. 14, 9)
Lecture brève (Cf. Ier. 14, 9)
Tu autem in médio nostri es, Dómine, et nomen tuum invocátum est super nos; ne derelínquas nos, Dómine Deus noster.Tu es au milieu de nous, Seigneur, et Ton nom est invoqué sur nous, ne nous abandonne pas, Seigneur notre Dieu.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. In manus tuas, Dómine, * Comméndo spíritum meum. In manus. V/. Redemísti nos, Dómine Deus veritátis. * Comméndo spíritum meum. Glória Patri. In manus.R/. En Tes mains, Seigneur, * je remets mon esprit. Entre Tes mains. V/. Tu nous as rachetés, Seigneur Dieu de vérité * Je remets mon esprit. Gloire au Père. Entre Tes mains.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Canticum evangelicum Lc 2, 29-32
Cantique évangélique Lc 2,29-32
Christus lumen gentium et gloria Israël
Le Christ est la lumières des nations et la gloire d'Israël
Nunc dimíttis servum tuum, Dómine,* secúndum verbum tuum in pace, Maintenant, Tu peux renvoyer Ton serviteur, Seigneur, selon Ta parole, en paix.
quia vidérunt óculi mei* salutáre tuum, Car mes yeux ont vu Ton salut,
quod parásti* ante fáciem ómnium populórum, Que Tu as préparé devant la face des peuples,
lumen ad revelatiónem géntium * et glóriam plebis tuæ Israël. lumière qui se révèle aux nations, et gloire de Ton peuple Israël.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Orémus. Prions.
Concéde nos, omnipotens Deus, † ita sepulto Unigenito tuo fideliter inhaerére, * ut cum ipso in novitate vitae resurgere mereamur. Qui vivit.Accorde-nous, Dieu tout puissant, de nous unir fidèlement à Ton Fils unique au tombeau, que nous puissions avec Lui nous relever dans la vie nouvelle. Lui qui vit et règne pour les siècles des siècles.
Deinde dicitur, etiam a solo, benedictio: Ensuite on dit, même seul, la bénédiction :

Noctem quiétam et finem perféctum concédat nobis Dóminus omnípotens. R/. Amen.

Que Dieu tout puissant nous concède une nuit calme et une fin chrétienne. R/. Amen.
Antiphona finale ad Beatam Mariam Virginem Antienne finale à la Bienheureuse Vierge Marie
Ave, Regína cælórum, Salut, reine des cieux,

ave, Dómina angelórum,

Salut, reine des anges !

salve, radix, salve, porta,

Salut, tige féconde, salut, porte du ciel,

ex qua mundo lux est orta.

Par vous la lumière s’est levée sur le monde.

Gaude, Virgo gloriósa,

Réjouissez-vous Vierge glorieuse,

super omnes speciósa

Belle entre toutes les femmes,

vale, o valde decóra,

Salut, splendeur radieuse,

et pro nobis Christum exóra.

Implorez le Christ pour nous.