Martyrologe du mardi 25 juin 2019 -

Martyrologe
Le 25 juin
1. À Turin, entre 408 et 413, saint Maxime, premier évêque de cette ville. Par sa prédication toute paternelle, il amena les foules païennes à la foi du Christ et les dirigea par son enseignement plein de sagesse à la récompense du salut.
2. Commémoraison de saint Prosper d’Aquitaine. Après une éducation littéraire et philosophique soignée, il mena avec son épouse une vie simple et modeste. Devenu moine à Marseille, il défendit avec force contre les pélagiens la doctrine de saint Augustin sur la grâce de Dieu et le don de persévérance, et servit de secrétaire au pape saint Léon le Grand. Il mourut vers 463.
3. À Reggio d’Émilie, au Ve ou VIe siècle, saint Prosper, évêque.
4*. À Maurienne en Savoie, à la fin du VIe siècle, sainte Tigre, vierge, qui mit tout son zèle à développer dans la ville le culte de saint Jean le Précurseur.
5*. En Écosse, vers 532, saint Moloch ou Luan, abbé, né en Irlande, formé à la vie monastique à Bangor, et fondateur du monastère irlandais de Lismore en Écosse.
6*. À Jaca en Espagne, vers 716, sainte Eurosie, vierge et martyre.
7. À Egmond en Frise, au début du VIIIe siècle, saint Adalbert, diacre et abbé, qui aida saint Willibrord dans son œuvre d’évangélisation.
8*. En Bretagne, l’an 874, saint Salomon, roi et martyr. Durant son règne, il établit des sièges épiscopaux, développa des monastères, maintint la justice, mais, après son abdication, il fut saisi dans une église par des adversaires, qui lui crevèrent les yeux puis le tuèrent.
9. À Goleto, près de Nusco en Campanie, l’an 1142, saint Guillaume, abbé. Né à Verceil, dans le Piémont, il se fit pèlerin et pauvre pour l’amour du Christ, fonda le monastère de Montevergine, où il enseigna une haute doctrine spirituelle aux compagnons qu’il y rassembla, et établit beaucoup d’autres monastères, tant pour des moines que pour des moniales, dans le sud de l’Italie.
10*. Dans la Chartreuse du Reposoir en Savoie, l’an 1160, le bienheureux Jean d’Espagne, moine, qui mit par écrit des constitutions pour les moniales de l’Ordre.
11*. À Marienwerder en Podolie polonaise, l’an 1394, la bienheureuse Dorothée de Montau, vierge, qui vécut recluse dans une cellule touchant la cathédrale, adonnée continuellement à la prière et à la pénitence.
12*. À Laval en Mayenne, l’an 1794, la bienheureuse Marie Lhuillier, vierge et martyre. Entrée chez les Sœurs hospitalières de la Miséricorde, elle demeura fermement fidèle à ses vœux religieux et à l’Église pendant la Révolution française, et mourut guillotinée.
13. À Nam Dinh au Tonkin, l’an 1838, les saints martyrs Dominique Henares, évêque, de l’Ordre des Prêcheurs, et François Do Minh Chieu. Le premier propagea la foi chrétienne pendant quarante-neuf ans ; le second, comme catéchiste, lui apporta une aide précieuse. Ils furent décapités ensemble pour le Christ, sous l’empereur Minh Mang.

Invitatoire du mardi 25 juin 2019 -

Hebdomada XII per annum XIIème semaine dans l'année
Feria III Mardi
Ad Invitatorium
Ad Invitatorium
A la liturgie lue :
Ante Officium quod a solo persolvitur, dici potest sequens oratio:Avant l'office récité seul, on peut dire la prière suivante :
Aperi, Dómine, os meum ad benedicéndum nomen sanctum tuum; munda cor meum ab ómnibus vanis, pervérsis et aliénis cogitatiónibus; intelléctum illúmina, afféctum inflámma, ut digne, atténte ac devóte hoc Offícium recitáre váleam, et exaudíri mérear ante conspéctum divínæ maiestátis tuæ. Per Christum Dóminum nostrum. Amen.Ouvre mes lèvres, Seigneur, afin qu’elles bénissent Ton saint Nom, purifie aussi mon cœur de toute pensée vaine, mauvaise, étrangère. Éclaire mon intelligence, enflamme mon amour, afin que je puisse réciter cet office avec respect, attention et dévotion, et mériter d’être exaucé en présence de Ta divine majesté. Par le Christ notre Seigneur. Amen.
V/. Dómine, lábia mea apéries. R/. Et os meum annuntiábit laudem tuam.V/. Seigneur, ouvre mes lèvres. R/. Et ma bouche annoncera Ta louange.
Psalmus 94 (95)Psaume 94 (95)
Invitatio ad laudem DeiInvitation à la louange de Dieu
Adhortamini vosmetipsos per singulos dies, donec illud «hodie» vocatur (Hebr 3, 13).Exhortez-vous mutuellement chaque jour, tant que vaut cet « aujourd'hui ».
Ant. Deum magnum Dóminum, veníte, adorémus. Ant. Le grand Dieu, le Seigneur, venez, adorons.
Veníte, exsultémus Dómino; iubilémus Deo salutári nostro. Præoccupémus fáciem eius in confessióne et in psalmis iubilémus ei.Venez, exultons pour le Seigneur, jubilons pour Dieu, notre salut. + Accourons devant Sa face dans l'action de grâce, dans des psaumes, jubilons pour Lui.
Ant. Deum magnum Dóminum, veníte, adorémus. Ant. Le grand Dieu, le Seigneur, venez, adorons.
Quóniam Deus magnus Dóminus et rex magnus super omnes deos. Quia in manu eius sunt profúnda terræ, et altitúdines móntium ipsíus sunt. Quóniam ipsíus est mare, et ipse fecit illud, et siccam manus eius formavérunt. Parce que le Seigneur est le grand Dieu ; le grand Roi au-dessus de tous les dieux. Car dans Sa main sont les profondeurs de la terre, et que les hauteurs des montagnes sont à Lui. Parce qu'à Lui est la mer, et que c'est Lui-même qui l'a faite, et que Ses mains ont formé le continent.
Ant. Deum magnum Dóminum, veníte, adorémus. Ant. Le grand Dieu, le Seigneur, venez, adorons.
Veníte, adorémus et procidámus et génua flectámus ante Dóminum, qui fecit nos, quia ipse est Deus noster, et nos pópulus páscuæ eius et oves manus eius. Venez, adorons, prosternons - nous devant Dieu, et fléchissons les genoux devant le Seigneur qui nous a faits, parce que Lui-même est notre Dieu, et que nous sommes Son peuple et les brebis de Sa main.
Ant. Deum magnum Dóminum, veníte, adorémus. Ant. Le grand Dieu, le Seigneur, venez, adorons.
Utinam hódie vocem eius audiátis: «Nolíte obduráre corda vestra, sicut in Meríba secúndum diem Massa in desérto, ubi tentavérunt me patres vestri: probavérunt me, etsi vidérunt ópera mea. Si seulement aujourd'hui, vous entendiez Sa voix, n'endurcissez pas vos coeurs, comme à Mériba, comme au jour de Massa dans le désert, où Me tentèrent vos pères ; ils M'éprouvèrent, alors qu'ils avaient vu Mes oeuvres.
Ant. Deum magnum Dóminum, veníte, adorémus. Ant. Le grand Dieu, le Seigneur, venez, adorons.
Quadragínta annis tæduit me generatiónis illíus, et dixi: Pópulus errántium corde sunt isti. Et ipsi non cognovérunt vias meas; ídeo iurávi in ira mea: Non introíbunt in réquiem meam». Pendant quarante ans, J'ai été le dégoût de cette génération et J'ai dit : ils sont un peuple errant de coeur ; et eux, ils n'ont point connu Mes voies : c'est pourquoi Je leur ai juré dans Ma colère, ils n'entreront pas dans Mon repos.
Ant. Deum magnum Dóminum, veníte, adorémus. Ant. Le grand Dieu, le Seigneur, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Deum magnum Dóminum, veníte, adorémus. Ant. Le grand Dieu, le Seigneur, venez, adorons.

Si le psaume 94 est récité pendant la litugie de ce jour, à une des heures suivantes, on peut prendre un autre psaume comme invitatoire, au choix :
vel:ou :
Psalmus 99 (100)Psaume 99 (100)
Gaudium in templum ingredientiumJoie de l’entrée dans le temple
Redemptos iubet Dominus victoriæ carmen canere (S. Athanasius). Le Seigneur invite les rachetés à entonner un chant de victoire (S. Athanase).
Ant. Deum magnum Dóminum, veníte, adorémus. Ant. Le grand Dieu, le Seigneur, venez, adorons.
Iubiláte Dómino, omnis terra, * servíte Dómino in lætítia; introíte in conspéctu eius * in exsultatióne. Acclamez Dieu, toute la terre; servez le Seigneur avec joie. Entrez en Sa présence * avec allégresse.
Ant. Deum magnum Dóminum, veníte, adorémus. Ant. Le grand Dieu, le Seigneur, venez, adorons.
Scitóte quóniam Dóminus ipse est Deus;  ipse fecit nos, et ipsíus sumus, * pópulus eius et oves páscuæ eius. Sachez que c'est le Seigneur qui est Dieu; c'est Lui qui nous a faits, et non pas nous-mêmes. Nous sommes Son peuple, et les brebis de Son pâturage.
Ant. Deum magnum Dóminum, veníte, adorémus. Ant. Le grand Dieu, le Seigneur, venez, adorons.
Introíte portas eius in confessióne,  átria eius in hymnis, * confitémini illi, benedícite nómini eius. Franchissez ses portes avec des louanges, ses parvis en chantant des hymnes; célébrez-le, bénissez son nom.
Ant. Deum magnum Dóminum, veníte, adorémus. Ant. Le grand Dieu, le Seigneur, venez, adorons.
Quóniam suávis est Dóminus;  in ætérnum misericórdia eius, * et usque in generatiónem et generatiónem véritas eius. car le Seigneur est suave; sa miséricorde est éternelle, * et sa vérité demeure de génération en génération.
Ant. Deum magnum Dóminum, veníte, adorémus. Ant. Le grand Dieu, le Seigneur, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Deum magnum Dóminum, veníte, adorémus. Ant. Le grand Dieu, le Seigneur, venez, adorons.
vel:ou :
Psalmus 66 (67)Psaume 66 (67)
Omnes gentes Domino confiteanturToutes les nations rendront gloire au Seigneur
Notum sit vobis quoniam gentibus missum est hoc salutare Dei (Act 28, 28).Sachez que le salut de Dieu a été envoyé aux gentils (Act 28, 28).
Ant. Deum magnum Dóminum, veníte, adorémus. Ant. Le grand Dieu, le Seigneur, venez, adorons.
Deus misereátur nostri et benedícat nobis; * illúminet vultum suum super nos, ut cognoscátur in terra via tua, * in ómnibus géntibus salutáre tuum. Que Dieu nous soit favorable et qu'Il nous bénisse; qu'Il illumine sur nous Son visage, afin que l'on connaisse sur la terre Ta voie, et parmi toutes les nations Ton salut.
Ant. Deum magnum Dóminum, veníte, adorémus. Ant. Le grand Dieu, le Seigneur, venez, adorons.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Læténtur et exsúltent gentes,  quóniam iúdicas pópulos in æquitáte * et gentes in terra dírigis. Que les peuples Te louent, ô Dieu ; que les peuples Te louent tous. Que les nations se réjouissent, qu'elles soient dans l'allégresse ; car Tu juges les peuples avec droiture, et Tu conduis les nations sur la terre.
Ant. Deum magnum Dóminum, veníte, adorémus. Ant. Le grand Dieu, le Seigneur, venez, adorons.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Terra dedit fructum suum; * benedícat nos Deus, Deus noster, benedícat nos Deus, * et métuant eum omnes fines terræ. Que les peuples Te louent, ô Dieu, que les peuples Te louent tous. La terre a donné son fruit ; que nous bénisse Dieu, notre Dieu, que Dieu nous bénisse, et que toutes les extrémités de la terre Le révèrent.
Ant. Deum magnum Dóminum, veníte, adorémus. Ant. Le grand Dieu, le Seigneur, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Deum magnum Dóminum, veníte, adorémus. Ant. Le grand Dieu, le Seigneur, venez, adorons.
vel:ou :
Psalmus 23 (24)Psaume 23 (24)
Domini in templum adventusAvènement de Dieu dans le Temple
Christo apertæ sunt portæ cæli propter carnalem eius assumptionem (S. Irenæus).Les portes du ciel se sont ouvertes au Christ parce qu’il a pris la nature humaine. (S. Irénée)
Ant. Deum magnum Dóminum, veníte, adorémus. Ant. Le grand Dieu, le Seigneur, venez, adorons.
Dómini est terra et plenitúdo eius, * orbis terrárum et qui hábitant in eo. Quia ipse super mária fundávit eum * et super flúmina firmávit eum. Au Seigneur est la terre et tout ce qu'elle renferme, le monde et tous ceux qui l'habitent. Car c'est Lui qui l'a fondé sur les mers, et qui l'a établi sur les fleuves.
Ant. Deum magnum Dóminum, veníte, adorémus. Ant. Le grand Dieu, le Seigneur, venez, adorons.
Quis ascéndet in montem Dómini, * aut quis stabit in loco sancto eius? Innocens mánibus et mundo corde,  qui non levávit ad vana ánimam suam, * nec iurávit in dolum. Hic accípiet benedictiónem a Dómino * et iustificatiónem a Deo salutári suo. Hæc est generátio quæréntium eum, * quæréntium fáciem Dei Iacob. Qui montera sur la montagne du Seigneur, ou qui se tiendra dans son lieu saint ? Celui qui a les mains innocentes et le coeur pur, qui n'a pas livré son âme à la vanité, ni fait à son prochain un serment trompeur. Celui-là recevra la bénédiction du Seigneur, et la miséricorde de Dieu, son Sauveur. Telle est la race de ceux qui le cherchent, de ceux qui cherchent la face du Dieu de Jacob.
Ant. Deum magnum Dóminum, veníte, adorémus. Ant. Le grand Dieu, le Seigneur, venez, adorons.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus fortis et potens, Dóminus potens in prœlio. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Qui est ce roi de gloire ? C'est le Seigneur fort et puissant, le Seigneur puissant dans les combats.
Ant. Deum magnum Dóminum, veníte, adorémus. Ant. Le grand Dieu, le Seigneur, venez, adorons.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus virtútum ipse est rex glóriæ. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Quel est ce roi de gloire ? Le Seigneur des armées est Lui-même ce roi de gloire.
Ant. Deum magnum Dóminum, veníte, adorémus. Ant. Le grand Dieu, le Seigneur, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Deum magnum Dóminum, veníte, adorémus. Ant. Le grand Dieu, le Seigneur, venez, adorons.
Psalmus cum sua antiphona, pro opportunitate, omitti potest quando Invitatorium Laudibus matutinis præponendum est. Le psaume [invitatoire] avec son antienne, si c'est opportun, peut être omis lorsque l'invitatoire précède immédiatement les Laudes du matin.

Vigiles (OSB) du mardi 25 juin 2019 -

Hebdomada XII per annum XIIème semaine dans l'année
Feria III Mardi
In primo nocturno, anno I Premier nocturne, année I
Lectio Lecture
Incipit liber primus Samuélis Du premier livre de Samuel
Fuit vir unus de Ramatháim Suphíta de monte Ephraim, et nomen eius Elcana fílius Iéroham fílii Eliu fílii Thohu fílii Suph, Ephrathus. Et hábuit duas uxóres: nomen uni Anna et nomen secúndæ Phenénna. Fuerúntque Phenénnæ fílii, Annæ autem non erant líberi. Et ascendébat vir ille de civitáte sua síngulis annis, ut adoráret et sacrificáret Dómino exercítuum in Silo. Erant autem ibi duo fílii Heli, Ophni et Phínees, sacerdótes Dómini. Il y avait un homme de Ramatayim, un Çuphite de la montagne d'Éphraïm, qui s'appelait Elqana, fils de Yeroham, fils d'Élihu, fils de Tohu, fils de Çuph, un Éphraïmite. Il avait deux femmes: l'une s'appelait Anne, l'autre Peninna; mais alors que Peninna avait des enfants, Anne n'en avait point. Chaque année, cet homme montait de sa ville pour adorer et pour sacrifier au Seigneur de l'univers à Silo (là se trouvaient les deux fils d'Éli, Hophni et Pinhas, comme prêtres du Seigneur).
Venit ergo dies, et immolávit Elcana dabátque Phenénnæ uxóri suæ et cunctis fíliis eius et filiábus partes; Annæ autem dabat unam partem eléctam, quia Annam diligébat; Dóminus autem conclúserat vulvam eius. Affligébat quoque eam æmula eius et veheménter angébat, ut conturbáret eam, quod conclusísset Dóminus vulvam eius. Sicque faciébat per síngulos annos, cum, redeúnte témpore, ascénderent templum Dómini, et sic provocábat eam. Porro illa flebat et non capiébat cibum. Surréxit autem Anna, postquam coméderant et bíberant in Silo, et Heli sacerdóte sedénte super sellam ante postes templi Dómini. Un jour Elqana offrit un sacrifice. - Il avait coutume de donner des portions à sa femme Peninna et à tous ses fils et filles, et il n'en donnait qu'une à Anne bien qu'il préférât Anne, mais le Seigneur l'avait rendue stérile. Sa rivale lui faisait aussi des affronts pour la mettre en colère, parce que le Seigneur avait rendu son sein stérile. C'est ce qui arrivait annuellement, chaque fois qu'ils montaient au temple du Seigneur: elle lui faisait des affronts. - Or donc, Anne pleura et resta sans manger. Anne se leva après qu'ils eurent mangé dans la chambre et elle se tint devant le Seigneur - le prêtre Éli était assis sur son siège, contre le montant de la porte, au sanctuaire du Seigneur.
Cum esset Anna amáro ánimo, orávit Dóminum flens lárgiter et votum vovit dicens: "Dómine exercítuum, si respíciens víderis afflictiónem fámulæ tuæ et recordátus mei fúeris nec oblítus ancíllæ tuæ dederísque servæ tuæ sexum virílem, dabo eum Dómino omnes dies vitæ eius, et novácula non ascéndet super caput eius." Dans l'amertume de son âme, Anne pria le Seigneur et elle pleura beaucoup. Elle fit ce vœu: " Ô Seigneur de l'univers! Si tu voulais considérer la misère de ta servante, te souvenir de moi, ne pas oublier ta servante et lui donner un petit d'homme, alors je le donnerai au Seigneur pour toute sa vie et le rasoir ne passera pas sur sa tête. "
Factum est ergo, cum illa multiplicáret preces coram Dómino, ut Heli observáret os eius. Tunc Heli ait ei: "Vade in pace, et Deus Israel det tibi petitiónem quam rogásti eum." Et illa dixit: "Utinam invéniat ancílla tua grátiam in óculis tuis." Et ábiit múlier in viam suam et comédit; vultúsque illíus non fuérunt ámplius sicut prius. Et surrexérunt mane et adoravérunt coram Dómino. Reversíque sunt et venérunt in domum suam in Rama. Comme elle prolongeait sa prière devant le Seigneur, Éli observait sa bouche. Alors Éli lui dit: " Va en paix et que le Dieu d'Israël t'accorde ce que tu lui as demandé. " Elle dit: " Puisse ta servante trouver grâce à tes yeux ", et la femme alla son chemin; elle mangea et son visage ne fut plus le même. Ils se levèrent de bon matin et, après s'être prosternés devant le Seigneur, ils s'en retournèrent et arrivèrent chez eux, à Rama.
R/. Deus qui sedes super thronum et iúdicas æquitátem, esto refúgium páuperum in tribulatióne; * Quia tu solus labórem et dolórem consíderas. V/. Tibi enim derelíctus est pauper, pupíllo tu eris adiútor; * Quia. V/. Glória Patri. * Quia. R/. Tu sièges, ô Seigneur, toi qui juges avec justice: montre-toi la forteresse des malheureux dans leur angoisse; * Car tu regardes, toi, la peine et la souffrance! V/. Sur toi repose le faible, c'est toi qui viens en aide à l'orphelin; * Car. V/. Gloire au Père. * Car.
In secundo nocturno, anno I Deuxième nocturne, année I
Lectio Lecture
Ex Expositióne sancti Gregórii Magni papæ in libros Regum (Lib. 1, 2-3: SC 351, 166-170) Commentaire de s. Grégoire le Grand sur les livres des Rois
Quæréndum est cur dicátur: Vir unus. Nam, si únitas hæc referátur ad númerum, supérfluum vidétur: unusquísque enim unus et non duo est. Quid est ergo quod eléctus prophéta contra usum scriptórum scribéndi tale cœpit exórdium? Sed quia non solum scriptor erat sed étiam prophéta, nóverat de quo histórica díceret, et qui per históriam dicebátur, nóverat quem signáret. Quod ergo de história præter usum narrat históriæ, hoc ad usum cathólicæ fídei in intelléctu lóquitur allegóriæ. Unde et iam nova consuetúdine simul tota confitétur Ecclésia: Deus et homo unus est Christus. Demandons-nous pourquoi il est parlé d'un homme unique. S'il s'agit d'unité numérique, le terme paraît inutile: chacun de nous, évidemment, est un, et non deux. D'où vient donc que le prophète, cet élu, commence ainsi son écrit, contrairement à l'usage des écrivains? Mais il n'était pas seulement écrivain. Il était aussi prophète. À ce double titre, il connaissait à la fois le personnage qu'il décrivait historiquement, et celui dont il esquissait la figure à travers cette histoire. Ainsi le trait d'histoire qu'il rapporte, contraire à l'usage de l'histoire, est chargé d'une signification allégorique, à l'intention de la foi catholique. C'est ce que confesse à présent l'Église entière, dans un langage nouveau qui est déjà passé en habitude: L'unique Christ est Dieu et homme.
Dicit ergo: Fuit vir unus, quia de Deo hómine loquebátur, ut deitátem et humanitátem eius asséreret et non áliam suscipiéntis Verbi et suscépti hóminis persónam sed Dei et hóminis unam eamdémque esse apértius demonstráret. Quæ tamen únitas ad excelléntiam dignitátis eius reférri conveniénter potest. Nam etsi redemptórem álium sancta Ecclésia non hábuit, ex virtútis ostensióne viros nonnúllos hábuit. Dum ergo unus dícitur, incomparábilis demonstrátur. Nam æquálem non hábuit, qui, dum humáno géneri excellénti vita et verbo consúluit, singulári múnere dare pótuit dona redemptiónis. Voilà pourquoi il dit: Il y avait un homme unique. Parlant du Dieu-homme, il a voulu affirmer sa divinité et son humanité, en marquant sans ambiguïté qu'il n'y a pas deux personnes, l'une du Verbe qui assume et l'autre de l'homme assumé, mais une seule et même personne, à la fois Dieu et homme. Cependant on peut aussi rapporter cette unicité à sa suréminente dignité. Certes, l'Église n'a pas eu d'autre rédempteur, mais elle a eu quelques hommes qui ont vraiment déployé de la vertu. L'appeler unique, c'est donc le déclarer incomparable. Et de fait, il n'a pas eu son pareil, celui qui, venant en aide au genre humain par sa vie et sa parole éminentes, a su lui procurer, avec une largesse inouïe, les dons de la rédemption.
Hanc excelléntiæ suæ dignitátem per semetípsum Iudæis impróperans ait: Si ópera non fecíssem in eis, quae nemo álius fecit, peccátum non habérent. Excelléntiam quoque pulchritúdinis eius psalmísta consíderans dixit: Speciósus forma præ fíliis hóminum, diffúsa est grátia in lábiis tuis. Singuláre bonum redemptiónis Isaías in eo testíficans ait: Vere languóres nostros ipse tulit et iniquitátes nostras ipse portávit. Singulárem quoque dignitátem eius ætérnus génitor osténdens a magnífica glória clamávit dicens: Hic est Fílius meus diléctus, in quo mihi bene complácui. Cette dignité suréminente, il la proclame lui-même en adressant ce reproche aux Juifs: Si je n'avais fait parmi eux des œuvres que nul autre n'a faites, ils n'auraient pas de péché. De même, la vue de son incomparable beauté fait dire au psalmiste: Tu es plus beau à voir qu'aucun des enfants des hommes; la grâce est répandue sur tes lèvres. Il est sans pareil, le bienfait de sa rédemption, dont témoigne Isaïe: Vraiment, il a subi nos maladies, porté nos crimes. Sans pareille aussi, sa dignité, que son Père éternel, enveloppé de grandeur et de gloire, proclame en prononçant ces mots: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, l'objet de toutes mes complaisances.
R/. Auribus pércipe, Dómine, lácrimas meas; ne síleas a me, remítte mihi, * Quóniam íncola ego sum apud te et peregrínus. V/. Dixi: Custódiam vias meas, ut non delínquam in lingua mea. * Quóniam. V/. Glória Patri. * Quóniam. R/. Seigneur, ne reste pas sourd à mes pleurs; ne garde pas le silence à mon égard, laisse-moi un peu de répit, * Car je ne suis qu'un hôte chez toi, un simple pèlerin. V/. J'ai dit: Je garderai mon chemin sans laisser ma langue s'égarer. * Car. V/. Gloire au Père. * Car.

Laudes du mardi 25 juin 2019 -

Hebdomada XII per annum XIIème semaine dans l'année
Feria III Mardi
Ad Laudes matutinas
Aux Laudes du matin
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Ætérne lucis cónditor,
Éternel créateur du jour,
lux ipse totus et dies,
Tout entier jour, et toute lumière,
noctem nec ullam séntiens
Tu ne ressens jamais la nuit,
natúra lucis pérpeti,
Étant la lumière sans fin.
  
Iam cedit pallens próximo
La nuit pâlit, cédant la place
diéi nox advéntui,
À la venue du jour prochain :
obtúndens lumen síderum
Voici que la clarté de l’astre
adest et clarus lúcifer.
Atténue l’éclat des étoiles.
  
Iam stratis læti súrgimus
Déjà, nous nous levons, joyeux,
grates canéntes et tuas,
Et te rendons grâce en nos chants :
quod cæcam noctem vícerit
Le soleil, vainqueur de la nuit,
revéctans rursus sol diem.
À nouveau ramène le jour.
  
Te nunc, ne carnis gáudia
Loin de nos joies de la chair,
blandis subrépant æstibus,
L’attrait séducteur de leur flamme !
dolis ne cedat sæculi
Et que notre âme, Dieu très Saint,
mens nostra, sancte, quæsumus.
Ne cède aux mirages du monde !
  
Ira ne rixas próvocet,
Loin de nous toute colère et querelle,
gulam ne venter íncitet,
Les tentations de gourmandise,
opum pervértat ne famis,
La soif de l’argent qui corrompt,
turpis ne luxus óccupet,
Le goût du luxe scandaleux !
  
Sed firma mente sóbrii,
Mais gardons la sobriété
casto manéntes córpore
D’une âme ferme et d'un corps pur ;
totum fidéli spíritu
Vivons tout au long de ce jour
Christo ducámus hunc diem.
Dans la fidélité au Christ.
  
Præsta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
Et Toi, le Fils égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
Avec l'Esprit Consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
Régnant pour les siècles des siècles.
Ant. 1 Tibi, Dómine, psallam, et intéllegam in via immaculáta.Ant. 1 Je Te chanterai Seigneur, et prendrai la voie de la pureté.
Psalmus 100 (101)
Psaume 100 (101)
Iusti principis confessio
Programme d'un prince juste
Si diligitis me, mandata mea servabitis (Io 14, 15).
Si vous M'aimez, gardez Mes commandements (Io 14, 15).
Misericórdiam et iudícium cantábo; * tibi, Dómine, psallam.Je veux chanter la bonté et la justice ; c'est Toi, le Seigneur, que je veux célébrer.
Intéllegam in via immaculáta; * quando vénies ad me?Je prendrai garde à la voie de l'innocence. Quand viendras-Tu à moi ?
Perambulábo in innocéntia cordis mei, * in médio domus meæ.Je marcherai dans l'intégrité de mon coeur, au milieu de ma maison.
Non propónam ante óculos meos rem iniústam, † faciéntem prævaricatiónes ódio habébo, * non adhærébit mihi.Je ne mettrai devant mes yeux aucune action mauvaise, je hais la conduite perverse, elle ne s'attachera point à moi.
Cor pravum recédet a me, * malígnum non cognóscam.Un coeur faux ne sera jamais le mien, je ne veux pas connaître le mal.
Detrahéntem secréto próximo suo, * hunc cessáre fáciam;Le détracteur qui déchire en secret son prochain, je l'exterminerai ;
supérbum óculo et inflátum corde, * hunc non sustinébo.l'homme au regard hautain et au coeur gonflé d'orgueil, je ne le soutiendrai pas.
Oculi mei ad fidéles terræ, ut sédeant mecum; * qui ámbulat in via immaculáta,  hic mihi ministrábit.J'aurai les yeux sur les hommes fidèles du pays, pour qu'ils demeurent auprès de moi ; celui qui marche dans une voie intègre sera mon serviteur.
Non habitábit in médio domus meæ,  qui facit supérbiam; * qui lóquitur iníqua,  non stabit in conspéctu oculórum meórum.Il n'aura point de place dans ma maison, celui qui agit avec fourberie ; celui qui profère le mensonge ne subsistera pas devant mes yeux.
In matutíno cessáre fáciam  omnes peccatóres terræ, * ut dispérdam de civitáte Dómini  omnes operántes iniquitátem.Chaque matin j'exterminerai tous les méchants du pays, afin de retrancher de la cité du Seigneur tous ceux qui commettent l'iniquité.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Tibi, Dómine, psallam, et intéllegam in via immaculáta.Ant. Je Te chanterai Seigneur, et prendrai la voie de la pureté.
Ant. 2 Ne áuferas, Dómine, misericórdiam tuam a nobis.Ant. 2 Ne nous retire pas Seigneur, Ta miséricorde.
Canticum   (Dan 3, 26. 27. 29. 34-41) AT39
Cantique Daniel (3, 26. 27. 29. 34-41) AT39
Oratio Azariæ in fornace
Prière d'Azarias dans la fournaise
Pænitemini et convertimini, ut deleantur vestra peccata (Act 3, 19).
Repentez-vous et convertissez-vous, afin que vos péchés soient effacés (Act 3, 19).
Benedíctus es, Dómine, Deus patrum nostrórum, * et laudábilis et gloriósum nomen tuum in sæcula, Sois béni, Seigneur, Dieu de nos pères ; Ton Nom est digne de louange et de gloire à jamais.
quia iustus es in ómnibus, * quæ fecísti nobis. Car Tu es juste dans tout ce  que Tu nous as fait,
Peccávimus enim et iníque égimus recedéntes a te * et delíquimus in ómnibus.Car nous avons péché et commis l'iniquité en nous retirant de Toi, et nous avons manqué en toutes choses.
Ne, quæsumus, tradas nos in perpétuum  propter nomen tuum * et ne díssipes testaméntum tuum, Ne nous livre pas pour toujours, à cause de Ton Nom, et ne détruis pas Ton alliance.
neque áuferas misericórdiam tuam a nobis † propter Abraham diléctum tuum * et Isaac servum tuum  et Israel sanctum tuum,Ne retire pas de nous Ta miséricorde, à cause d'Abraham Ton ami, d'Isaac Ton serviteur, et d'Israël Ton saint,
quibus dixísti  quod multiplicáres semen eórum * sicut stellas cæli  et sicut arénam, quæ est in lítore maris,auxquels Tu as promis de multiplier leur postérité; comme les étoiles du ciel, et comme le sable qui est sur le rivage de la mer.
quia, Dómine,  imminúti sumus plus quam omnes gentes * sumúsque húmiles in univérsa terra  hódie propter peccáta nostra;Car, Seigneur, nous sommes réduits devant toutes les nations, et nous sommes aujourd'hui humiliés par toute ta terre, à cause de nos péchés.
et non est in témpore hoc  princeps et prophéta et dux, * neque holocáustum neque sacrifícium, Il n'y a plus en ce temps pour nous ni prince, ni chef, ni prophète, ni holocauste, ni sacrifice,
neque oblátio neque incénsum,  neque locus primitiárum coram te, * ut possímus inveníre misericórdiam;ni oblation, ni encens ; ni endroit pour apporter devant Toi les prémices et trouver grâce ;
sed in ánima contríta  et spíritu humilitátis suscipiámur  sicut in holocáusto aríetum et taurórum * et sicut in mílibus agnórum pínguium, mais puissions-nous être reçus, le coeur contrit et l'esprit humilié, comme Tu reçois tout holocauste de béliers et de taureaux, ou de mille agneaux gras,
sic fiat sacrifícium nostrum  in conspéctu tuo hódie,  et pérfice subsequéntes te, * quóniam non est confúsio confidéntibus in te.qu'il en soit ainsi de notre sacrifice devant Toi aujourd'hui, et de notre soumission envers Toi, car il n'y a pas de confusion pour ceux qui se fient en Toi.
Et nunc séquimur te in toto corde * et timémus te et quærimus fáciem tuam.Maintenant, nous Te suivons de tout notre coeur, nous Te craignons et nous cherchons Ton visage.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Ne áuferas, Dómine, misericórdiam tuam a nobis.Ant. Ne nous retire pas Seigneur, Ta miséricorde.
Ant. 3 Deus, cánticum novum cantábo tibi.Ant. 3 Dieu, je Te chanterai un cantique nouveau.
Psalmus 143 (144), 1-10
Psaume 143 (144), 1-10
Pro victoria et pace
Pour la victoire et la paix
Omnia possum in eo qui me confortat (Phil 4, 13).
Omnia possum in eo qui me confortat (Phil 4, 13).
Benedíctus Dóminus, adiútor meus, † qui docet manus meas ad prœlium * et dígitos meos ad bellum.Béni soit le Seigneur, mon rocher, qui a dressé mes mains au combat, et mes doigts à la guerre.
Misericórdia mea et fortitúdo mea, * refúgium meum et liberátor meus;Ma miséricorde et ma force, mon refuge et mon libérateur;
scutum meum, et in ipso sperávi, * qui subdit pópulum meum sub me.mon bouclier, Celui qui est mon refuge, qui range mon peuple sous moi.
Dómine, quid est homo, quod agnóscis eum, * aut fílius hóminis, quod réputas eum?Seigneur, qu'est-ce que l'homme pour que Tu le connaisses, le fils de l'homme, pour que Tu prennes garde à lui ?
Homo vanitáti símilis factus est, * dies eius sicut umbra prætériens.L'homme est semblable à un souffle, ses jours sont comme l'ombre qui passe.
Dómine, inclína cælos tuos et descénde; * tange montes, et fumigábunt.Seigneur, abaisse Tes cieux et descends; touche les montagnes, et qu'elles s'embrasent.
Fúlgura coruscatiónem et díssipa eos; * emítte sagíttas tuas et contúrba eos.Fais briller les éclairs, et disperse les ennemis; lance Tes flèches, et mets-les en déroute.
Emítte manum tuam de alto; * éripe me et líbera me de aquis multis,Etends Tes mains d'en haut, délivre-moi et sauve-moi des grandes eaux,
de manu filiórum alienigenárum,  quorum os locútum est vanitátem, * et déxtera eórum déxtera mendácii.de la main des fils de l'étranger, dont la bouche profère le mensonge, et dont la droite est une droite parjure.
Deus, cánticum novum cantábo tibi, * in psaltério decachórdo psallam tibi,O Dieu, je Te chanterai un cantique nouveau, je Te célébrerai sur le luth à dix cordes,
qui das salútem régibus, * qui rédimis David servum tuum  de gládio malígno.car Tu donnes aux rois la victoire, Tu sauves du glaive meurtrier David, Ton serviteur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Deus, cánticum novum cantábo tibi.Ant. Dieu, je Te chanterai un cantique nouveau.
Lectio brevis (Is 55, 1)
Lecture brève (Is 55, 1)
Omnes sitiéntes, veníte ad aquas; et, qui non habétis argéntum, properáte, émite et comédite, veníte, émite absque argénto et absque ulla commutatióne vinum et lac.O vous tous qui avez soif, venez aux eaux, vous-mêmes qui n'avez pas d'argent ; venez, achetez du blé et mangez; venez, achetez sans argent, et sans rien donner en échange, du vin et du lait.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Vocem meam audi, Dómine; * In verba tua supersperávi. Vocem.
V/. Prævéni dilúculo et clamávi. * In verba tua supersperávi. Glória Patri. Vocem.
R/. Ecoute ma voix, Seigneur. En Ta parole j'espère. Ecoute. V/. Dès avant l'aurore, je crie vers Toi. En Ta parole. Gloire au Père. Ecoute.
Ant. De manu ómnium qui odérunt nos, salva nos, Dómine.Ant. De la main de tous ceux qui nous haïssent, sauve-nous Seigneur.
Canticum Evangelicum Lc 1, 68-79
Cantique évangélique (Lc 1,68-79)
De Messia eiusque præcursore
Du Messie et de son précurseur
 Benedíctus Dóminus, Deus Israel, * quia visitávit et fecit redemptiónem plebi suæ Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, de ce qu'Il a visité et racheté Son peuple,
 et eréxit cornu salútis nobis * in domo David púeri sui, et nous a suscité un puissant Sauveur dans la maison de David, Son serviteur,
sicut locútus est per os sanctórum, * qui a sǽculo sunt, prophetárum eius, ainsi qu'Il a dit par la bouche de Ses saints prophètes des temps anciens,
salútem ex inimícis nostris * et de manu ómnium, qui odérunt nos; qu'Il nous délivrerait de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent,
 ad faciéndam misericórdiam cum pátribus nostris * et memorári testaménti sui sancti, pour exercer Sa miséricorde envers nos pères, et Se souvenir de Son alliance sainte,
 iusiurándum, quod iurávit ad Abraham patrem nostrum, * datúrum se nobis, selon le serment qu'Il a juré à Abraham, notre père, de nous accorder cette grâce,
 ut sine timóre, de manu inimicórum liberáti, * serviámus illi qu'étant délivrés de la main de nos ennemis, nous Le servions sans crainte,
 in sanctitáte et iustítia coram ipso * ómnibus diébus nostris. marchant devant Lui dans la sainteté et la justice, tous les jours de notre vie.
 Et tu, puer, prophéta Altíssimi vocáberis: * præíbis enim ante fáciem Dómini paráre vias eius, Et toi, petit enfant, tu seras appelé le prophète du Très-Haut: car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer Ses voies,
ad dandam sciéntiam salútis plebi eius * in remissiónem peccatórum eórum, afin de donner à Son peuple la connaissance du salut, pour la rémission de leurs péchés,
per víscera misericórdiæ Dei nostri, * in quibus visitábit nos óriens ex alto, par les entrailles de la miséricorde de notre Dieu, grâce auxquelles le soleil levant nous a visités d'en haut,
illumináre his, qui in ténebris et in umbra mortis sedent, * ad dirigéndos pedes nostros in viam pacis. pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et à l'ombre de la mort, pour diriger nos pas dans la voie de la paix.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. De manu ómnium qui odérunt nos, salva nos, Dómine.Ant. De la main de tous ceux qui nous haïssent, sauve-nous Seigneur.
Preces
Prières litaniques.
Deus, lætítiam nobis concédens hoc matutíno témpore eum laudándi, spem róborat nostram. Ideo fidénter ipsi supplicémus: Dieu fortifie notre espérance en nous donnant la joie de Le louer dès le matin. Supplions-Le avec confiance :
Ad glóriam nóminis tui, audi nos, Dómine. Pour la gloire de Ton nom, écoute-nous Seigneur.
Grátias ágimus tibi, Deus et Pater Salvatóris nostri Iesu, Dieu et Père de Jésus notre Sauveur, nous Te rendons grâces.
pro cognitióne et immortalitáte, quas dedísti nobis per ipsum. Par Lui, Tu nous as donné la connaissance et l'immortalité.
Concéde humilitátem córdibus nostris, Accorde-nous l'humilité du coeur
ut subiécti simus ínvicem in timóre Christi. Pour que nous soyons soumis les uns au autres dans la crainte du Christ.
Spíritum tuum nobis fámulis tuis infúnde, Répands Ton Esprit Saint sur nous, Tes serviteurs,
ut diléctio nostra fratérna sine simulatióne fiat. Pour que notre amour fraternel soit sans hypocrisie.
Qui hómini labórem præcepísti in mundi dominatiónem, Tu as commandé à l'homme de dominer le monde par son travail
concéde, ut labor noster te célebret fratrésque nostros sanctíficet. Que le nôtre Te glorifie et contribue à sanctifier nos frères.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Auge in nobis, quæsumus, Dómine, fidem tuam, ut in ore nostro perfécta laus tua cæléstes iúgiter áfferat fructus. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Nous T'en prions, Seigneur, augmente en nous la foi en Toi, pour que dans notre bouche la louange divine puisse porter du fruit continuellement. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Office de tierce du mardi 25 juin 2019 -

Hebdomada XII per annum XIIème semaine dans l'année
Feria III Mardi
Ad Tertiam
Ad Tertiam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Certum tenéntes órdinem,
A la troisième heure du jour,
pio poscámus péctore
en respectant l'ordre fixé,
hora diéi tértia
invoquons de tout notre coeur
trinae virtútis glóriam,
la gloire de la Trinité.
  
Ut simus habitáculum
Puissions nous être la demeure
illi Sancto Spirítui,
de cet Esprit de Sainteté
qui quondam in apóstolis
qui Se répandit autrefois,
hac hora distribútus est.
en cette heure, aux apôtres.
  
Hoc gradiénte órdine,
C'est en suivant aussi cet ordre,
ornávit cuncta spléndide
que le Créateur du Royaume
regni caeléstis cónditor
a tout couronné de beauté
ad nostra aetérna práemia.
pour notre bonheur éternel.
  
Deo Patri sit glória
A Dieu le Père soit la gloire,
eiúsque soli Fílio
et gloire à Son Unique Fils,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit consolateur,
in sempitérna saécula. Amen.
à travers l'infini des siècles.
Ant. 1 Si hæc scitis, beáti éritis si fecéritis ea.Ant. 1 Si vous l'’aviez connu, vous vous seriez trouvés heureux de l’'accomplir.
Psalmus 118 (119), 137-144
Psaume 118 (119), 137-144
XVIII (Sade)
XVIII (Sade)
Iustus es, Dómine, * et rectum iudícium tuum.Tu es juste, Seigneur, et Tes jugements sont équitables.
Mandásti in iustítia testimónia tua * et in veritáte nimis.Tu as donné tes enseignements, selon la justice et une parfaite fidélité.
Consúmpsit me zelus meus, * quia oblíti sunt verba tua inimíci mei.Mon zèle me consume, parce que mes adversaires oublient Tes paroles.
Ignítum elóquium tuum veheménter, * et servus tuus diléxit illud.Ta parole est entièrement éprouvée, et Ton serviteur l'aime.
Adulescéntulus sum ego et contémptus; * mandáta tua non sum oblítus.Je suis petit et méprisé; mais je n'oublie point tes ordonnances.
Iustítia tua iustítia in ætérnum, * et lex tua véritas.Ta justice est une justice éternelle, et Ta loi est vérité.
Tribulátio et angústia invenérunt me; * præcépta tua delectátio mea est.La détresse et l'angoisse m'ont atteint; Tes commandements font mes délices.
Iustítia testimónia tua in ætérnum; * intelléctum da mihi, et vivam.Tes enseignements sont éternellement justes; donne-moi l'intelligence, pour que je vive.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Si hæc scitis, beáti éritis si fecéritis ea.Ant. Si vous l'’aviez connu, vous vous seriez trouvés heureux de l’'accomplir.
Ant. 2 Intret orátio mea in conspéctu tuo, Dómine.Ant. 2 Que ma prière parvienne en Ta présence, Seigneur.
Psalmus 87 (88)
Psaume 87 (88)
Hominis graviter ægrotantis oratio
Prière de l’'homme gravement malade
Hæc est hora vestra et potestas tenebrarum (Lc 22, 53).
C’est maintenant votre heure, et le pouvoir des ténèbres (Lc 22, 53).
I
I
Dómine, Deus salútis meæ, * in die clamávi et nocte coram te.Seigneur, Dieu de mon salut, quand je crie la nuit devant Toi.
Intret in conspéctu tuo orátio mea; * inclína aurem tuam ad precem meam.Que ma prière arrive en Ta présence, prête l'oreille à mes supplications.
Quia repléta est malis ánima mea, * et vita mea inférno appropinquávit.Car mon âme est rassasiée de maux; et ma vie touche à l'enfer.
Æstimátus sum cum descendéntibus in lacum, * factus sum sicut homo sine adiutório.On me compte parmi ceux qui descendent dans la fosse, je suis comme un homme à bout de forces.
Inter mórtuos liber, * sicut vulneráti dormiéntes in sepúlcris;Je suis comme délaissé parmi les morts, pareil aux cadavres étendus dans le sépulcre ;
quorum non es memor ámplius, * et ipsi de manu tua abscíssi sunt.dont Tu n'as plus le souvenir, et qui sont soustraits à Ta main.
Posuísti me in lacu inferióri, * in tenebrósis et in umbra mortis.Tu m'as jeté au fond de la fosse, dans les ténèbres, dans les abîmes.
Super me gravátus est furor tuus, * et omnes fluctus tuos induxísti super me.Sur moi s'appesantit Ta fureur, tu m'accables de tous Tes flots.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Intret orátio mea in conspéctu tuo, Dómine.Ant. Que ma prière parvienne en Ta présence, Seigneur.
Ant. 3 Ad te, Dómine, clamávi, ne abscóndas fáciem tuam a me.Ant. 3 Vers toi, Seigneur, je crie, ne ma cache pas Ta face.
II
II
Longe fecísti notos meos a me, * posuísti me abominatiónem eis;Tu as éloigné de moi mes amis, Tu m'as rendu pour eux un objet d'horreur;
conclúsus sum et non egrédiar. * Oculi mei languérunt præ afflictióne.je suis emprisonné sans pouvoir sortir; mes yeux se consument dans la souffrance.
Clamávi ad te, Dómine, tota die, * expándi ad te manus meas.je T'invoque tout le jour, le Seigneur, j'étends les mains vers Toi.
Numquid mórtuis fácies mirabília, * aut surgent umbræ et confitebúntur tibi?Feras-tu un miracle pour les morts; ou bien les ombres se lèveront-elles pour Te louer ?
Numquid narrábit áliquis in sepúlcro  misericórdiam tuam * et veritátem tuam in loco perditiónis?Publie-t-on Ta bonté dans le sépulcre, Ta fidélité dans l'abîme?
Numquid cognoscéntur in ténebris mirabília tua * et iustítia tua in terra obliviónis?Tes prodiges sont-ils connus dans la région des ténèbres et Ta justice dans la terre de l'oubli ?
Et ego ad te, Dómine, clamávi, * et mane orátio mea prævéniet te.Et moi, Seigneur, je crie vers Toi, ma prière va au-devant de Toi dès le matin.
Ut quid, Dómine, repéllis ánimam meam, * abscóndis fáciem tuam a me?Pourquoi, Seigneur, repousses-Tu mon âme, me caches-Tu ta face ?
Pauper sum ego et móriens a iuventúte mea; * portávi pavóres tuos et conturbátus sum.Je suis malheureux et moribond depuis ma jeunesse; sous le poids de Tes terreurs, je ne sais que devenir.
Super me transiérunt iræ tuæ, * et terróres tui excidérunt me.Tes fureurs passent sur moi, Tes épouvantes m'accablent.
Circuiérunt me sicut aqua tota die, * circumdedérunt me simul.Comme des eaux débordées elles m'environnent tout le jour; elles m'assiègent toutes ensemble.
Elongásti a me amícum et próximum, * et noti mei sunt ténebræ.Tu as éloigné de moi mes amis et mes proches ; mes compagnons, ce sont les ténèbres de la tombe.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Ad te, Dómine, clamávi, ne abscóndas fáciem tuam a me.Ant. Vers toi, Seigneur, je crie, ne ma cache pas Ta face.
Lectio brevis (1 Io 3, 17-18)
Lecture brève (1 Io 3, 17-18)
Qui habúerit substántiam mundi et víderit fratrem suum necésse habére et cláuserit víscera sua ab eo, quómodo cáritas Dei manet in eo? Filíoli, non diligámus verbo nec lingua sed in ópere et veritáte.Celui qui a de quoi vivre en ce monde, s'il voit son frère dans le besoin sans se laisser attendrir, comment l'amour de Dieu pourrait-il demeurer en lui ? Mes enfants, nous devons aimer: non pas avec des paroles et des discours, mais par des actes et en vérité.
Orémus. Prions.
Omnípotens sempitérne Deus, qui Paráclitum Sanctum tuum hora tértia in Apóstolos effudísti, in nos quoque eúndem Spíritum caritátis emítte, ut fidéle tibi coram ómnibus homínibus testimónium præbeámus. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu éternel et tout puissant, qui as répandu Ton Esprit Saint Consolateur sur les Apôtres à la troisième heure, envoie-nous aussi ce même Esprit de charité pour que fidèlement, devant tous les hommes, nous Te rendions témoignage. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Tertiam - psalmodia complementaria

A Tierce - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Si hæc scitis, beáti éritis si fecéritis ea.Ant. 1 Si vous l'’aviez connu, vous vous seriez trouvés heureux de l’'accomplir.
Psalmus 119 (120)
Psaume 119 (120)
Desiderium pacis
Désir de paix
In tribulatione patientes, orationi instantes (Rom 12, 12).
Soyez patients dans l'affliction, assidus à la prière, (Rom 12, 12).
Ad Dóminum, cum tribulárer, clamávi, * et exaudívit me.Vers le Seigneur, dans ma détresse, j'ai crié, et Il m'a exaucé:
Dómine, líbera ánimam meam a lábiis mendácii, * a língua dolósa.« Seigneur, délivre mon âme de la lèvre de mensonge, de la langue astucieuse! »
Quid detur tibi aut quid apponátur tibi, * língua dolósa?Que te sera-t-il donné, quel sera ton profit, langue perfide?
Sagíttæ poténtis acútæ * cum carbónibus iuniperórum.Les flèches aiguës du Tout-puissant, avec les charbons ardents du genêt.
Heu mihi, quia peregrinátus sum in Mosoch, * habitávi ad tabernácula Cedar!Malheureux que je suis de séjourner dans Mések, d'habiter sous les tentes de Cédar !
Multum íncola fuit ánima mea * cum his, qui odérunt pacem.Trop longtemps j'ai demeuré avec ceux qui haïssent la paix.
Ego eram pacíficus; * cum loquébar, illi impugnábant me.Je suis un homme de paix et, quand je leur parle, ils sont pour la guerre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Intret orátio mea in conspéctu tuo, Dómine.Ant. 2 Que ma prière parvienne en Ta présence, Seigneur.
Psalmus 120 (121)
Psaume 120 (121)
Custos populi
Garde du peuple
Non esurient amplius, neque sitient amplius, neque cadet super illos sol neque ullus æstus (Ap 7, 16).
Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, la brûlure du soleil ne les accablera plus. (Ap 7, 16).
Levábo óculos meos in montes: * unde véniet auxílium mihi?Je lève les yeux vers les montagnes : d'où me viendra le secours?
Auxílium meum a Dómino, * qui fecit cælum et terram.Mon secours viendra du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Non dabit in commotiónem pedem tuum, * neque dormitábit, qui custódit te.Il ne permettra pas que ton pied trébuche; celui qui te garde ne sommeillera pas.
Ecce non dormitábit neque dórmiet, * qui custódit Israel.Non, il ne sommeille ni ne dort, celui qui garde Israël.
Dóminus custódit te, † Dóminus umbráculum tuum, * ad manum déxteram tuam.Le Seigneur est ton gardien, le Seigneur est ton abri, toujours à ta droite.
Per diem sol non percútiet te, * neque luna per noctem.Pendant le jour le soleil ne te frappera point, ni la lune pendant la nuit.
Dóminus custódiet te ab omni malo; * custódiet ánimam tuam Dóminus.Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ton âme.
Dóminus custódiet intróitum tuum et éxitum tuum * ex hoc nunc et usque in sæculumLe Seigneur gardera ton départ et ton arrivée, maintenant et à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Intret orátio mea in conspéctu tuo, Dómine.Ant. 3 Que ma prière parvienne en Ta présence, Seigneur.
Psalmus 121 (122)
Psaume 121 (122)
Civitas sancta Ierusalem
La cité sainte de Jérusalem
Accessistis ad Sion montem et civitatem Dei viventis, Ierusalem cælestem (Hebr 12, 22).
Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant qui est la Jérusalem céleste (Hebr 12, 22).
Lætátus sum in eo quod dixérunt mihi: * «In domum Dómini íbimus» .J'ai été dans la joie quand on m'a dit: « Allons à la maison du Seigneur »
Stantes iam sunt pedes nostri * in portis tuis, Ierúsalem.Enfin nos pieds s'arrêtent à tes portes, Jérusalem.
Ierúsalem, quæ ædificáta est ut cívitas, * sibi compácta in idípsum.Jérusalem, tu es bâtie comme une ville où tout se tient ensemble.
Illuc enim ascendérunt tribus, tribus Dómini, * testimónium Israel, ad confiténdum nómini Dómini.Là montent les tribus, les tribus du Seigneur, selon la loi d'Israël, pour louer le nom du Seigneur.
Quia illic sedérunt sedes ad iudícium, *sedes domus David.Là sont établis des sièges pour le jugement, les sièges de la maison de David.
Rogáte, quæ ad pacem sunt Ierúsalem: * «Secúri sint diligéntes te!Faites des voeux pour Jérusalem: « Qu'ils soient en sûreté ceux qui t'aiment !
Fiat pax in muris tuis, * et secúritas in túrribus tuis! ».Que la paix règne dans tes murs, la prospérité dans tes palais ! »
Propter fratres meos et próximos meos * loquar: «Pax in te! ».A cause de mes frères et de mes amis, je dis : «Paix sur toi ! ».
Propter domum Dómini Dei nostri * exquíram bona tibi.A cause de la maison du Seigneur, notre Dieu, je désire pour toi le bonheur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Messe du mardi 25 juin 2019 -

Hebdomada XII per annum XIIème semaine dans l'année
Feria III Mardi


Introitus Introït
Ps. 27, 8-9
DÓMINUS fortitúdo plebis suae, et protéctor salutárium Christi sui est: salvum fac pópulum tuum, Dómine, et bénedic hereditáti tuae, et rege eos usque in saéculum. Ps. ibid. 1 Ad te, Dómine, clamábo, Deus meus, ne síleas a me: ne quando táceas a me, et assimilábor descendéntibus in lacum V/. Glória Patri. Le Seigneur est la force de Son peuple, et le protecteur qui ménage les délivrances à Son oint. Sauve Ton peuple, Seigneur, et bénis Ton héritage; * conduise-le, et exalte-le à jamais. Ps. Je crierai vers Toi, Seigneur; mon Dieu, ne garde pas le silence à mon égard, de peur que, si Tu ne me réponds pas, je ne sois semblable à ceux qui descendent dans la fosse.
OrémusPrions
Collecta
Collecte
Collecta
Sancti nóminis tui, Dómine, timórem páriter et amórem fac nos habére perpétuum, quia numquam tua gubernatióne destítuis, quos in soliditáte tuæ dilectiónis instítuis. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Seigneur, donne-nous d'avoir toujours à la fois et crainte et amour de Ton saint Nom, car jamais Tu ne prives de Ta sauvegarde ceux que Tu établis dans la solidité de Ton amour. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Genesis (13,2.5-18)
Erat Abram dives valde in pecóribus, argénto et auro. Sed et Lot, qui ibat cum Abram, fuérunt greges óvium et arménta et tabernácula; nec póterat eos cápere terra, ut habitárent simul: erat quippe substántia eórum multa, et nequíbant habitáre commúniter. Unde et facta est rixa inter pastóres gregum Abram et pastóres gregum Lot. Eo autem témpore Chananǽus et Pherezǽus habitábant in illa terra. Dixit ergo Abram ad Lot: “Ne, quaeso, sit iúrgium inter me et te et inter pastóres meos et pastóres tuos: fratres enim sumus. Nonne univérsa terra coram te est? Recéde a me, óbsecro: si ad sinístram íeris, ego déxteram tenébo; si tu déxteram elégeris, ego ad sinístram pergam.” Elevátis ítaque Lot óculis, vidit omnem circa regiónem Iordánis, quae univérsa irrigabátur, ántequam subvérteret Dóminus Sodómam et Gomórram, sicut paradísus Dómini et sicut Aegýptus usque in Segor. Elegítque sibi Lot omnem regiónem circa Iordánem et recéssit ad oriéntem; divisíque sunt altérutrum a fratre suo. Abram habitávit in terra Chánaan; Lot vero morátus est in óppidis, quae erant circa Iordánem, et tabernácula movit usque ad Sodómam. Hómines autem Sodómitae péssimi erant et peccatóres coram Dómino nimis. Dixítque Dóminus ad Abram, postquam divísus est Lot ab eo: “Leva óculos tuos et vide a loco, in quo nunc es, ad aquilónem et ad merídiem, ad oriéntem et ad occidéntem: omnem terram, quam cónspicis, tibi dabo et sémini tuo usque in sempitérnum; faciámque semen tuum sicut púlverem terrae: si quis potest hóminum numeráre púlverem terrae, semen quoque tuum numeráre póterit. Surge et perámbula terram in longitúdine et in latitúdine sua, quia tibi datúrus sum eam.” Movens ígitur tabernáculum suum, Abram venit et habitávit iúxta Quercus Mambre, quae sunt in Hebron, aedificavítque ibi altáre Dómino.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 89, 13 et 1
Convértere, Dómine, aliquántulum, et deprecáre super servos tuos. V/. Dómine, refúgium factus es nobis, a generatióne et progénie. R/. Reviens, Seigneur; jusques à quand nous rejetteras-Tu ? Laisse-Toi fléchir en faveur de Tes serviteurs. V/. Seigneur, Tu as été pour nous un refuge, de génération en génération.
Allelúia. Allelúia.
Ps. 30, 2-3
R/. Allelúia. V/. In te, Dómine, sperávi, non confúndar in aetérnum: in iustítia tua líbera me, et éripe me: inclína ad me aurem tuam, accélera, ut erípias me. R/. Alléluia. V/. J'ai espéré en Toi, Seigneur; que je ne sois jamais confondu; dans Ta justice délivre-moi. Incline vers moi Ton oreille; hâte-Toi de me délivrer.
Evangelium Evangile
Matthaeus (7,6.12-14)
In illo tempore: Dixit Iesus discipulis suis: Nolíte dare sanctum cánibus neque mittátis margarítas vestras ante porcos, ne forte concúlcent eas pédibus suis et convérsi dirúmpant vos. Ómnia ergo, quaecúmque vultis ut fáciant vobis hómines, ita et vos fácite eis; haec est enim Lex et Prophétae. Intráte per angústam portam, quia lata porta et spatiósa via, quae ducit ad perditiónem, et multi sunt, qui intrant per eam; quam angústa porta et arta via, quae ducit ad vitam, et pauci sunt, qui invéniunt eam! En ce temps là, Jésus dit à Ses disciples : Ne donnez pas la chose sainte aux chiens, et ne jetez point vos perles devant les pourceaux, de peur qu’ils ne les foulent aux pieds, et que, se retournant, ils ne vous déchirent. Ainsi, tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le vous-mêmes pour eux ; car c’est là la loi et les prophètes. Entrez par la porte étroite ; car large est la porte, et spacieuse la voie qui conduit à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par elle. Qu’étroite est la porte et resserrée la voie qui conduit à la vie, et qu’il y en a peu qui la trouvent !
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 16, 5, 6-7
Pérfice gressus meos in sémitis tuis, ut non moveántur vestígia mea: inclína aurem tuam, et exáudi verba mea: mirífica misericórdias tuas, qui salvos facis sperántes in te, Dómine. Affermis mes pas dans Tes sentiers, afin que mes pieds ne soient pas ébranlés. Incline vers moi Ton oreille et exauce mes paroles. Fais éclater Tes miséricordes, Toi qui sauves ceux qui espèrent en Toi, Seigneur.
Super oblata
Prière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:Puis, debout au milieu de l'autel, tourné vers le peuple, étendant et joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.Priez, mes Frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet:Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Super oblataPrière sur les oblats
Súscipe, Dómine, sacrifícium placatiónis et laudis, et præsta, ut, huius operatióne mundáti, beneplácitum tibi nostræ mentis offerámus afféctum. Per Christum.
Communio Communion
Ps. 26, 6
Circuíbo, et immolábo in tabernáculo eius hóstiam iubilatiónis: cantábo, et psalmum dicam Dómino.
OrémusPrions
Post communionem
Post-communion
Post communionemPost-communion
Orémus.Orémus.
Sacri Córporis et Sánguinis pretiósi alimónia renováti, quæsumus, Dómine, cleméntiam tuam, ut, quod gérimus devotióne frequénti, certa redemptióne capiámus. Per Christum.

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 27, 8-9
Dóminus fortitúdo plebis suæ, et protéctor salutárium Christi sui est. Salvum fac pópulum tuum, Dómine, et bénedic hereditáti tuæ, et rege eos usque in sæculum.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Ps 144, 15
Oculi ómnium in te sperant, Dómine, et tu das illis escam in témpore opportúno.
Vel: Io 10, 11.15
Ego sum pastor bonus, et ánimam meam pono pro óvibus meis, dicit Dóminus.

Office de sexte du mardi 25 juin 2019 -

Hebdomada XII per annum XIIème semaine dans l'année
Feria III Mardi
Ad Sextam
Ad Sextam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Dicámus laudes Dómino
Chantons au Seigneur nos louanges
fervénte prompti spíritu;
dans l'ardeur d'une âme empressée,
hora volúta séxies
voici venue la sixième heure
nos ad orándum próvocat.
qui nous invite à la prière.
  
In hac enim fidélibus
Car la gloire du vrai salut,
verae salútis glória
du sacrifice de l'Agneau,
beáti Agni hóstia
advient en cette heure aux croyants
crucis virtúte rédditur.
par la puissance de la croix.
  
Cuius luce claríssima
A l'éclat dont elle rayonne,
tenébricat merídies,
le plein midi n'est que ténèbres;
sumámus toto péctore
accueillons d'un coeur sans réserve
tanti splendóris grátiam.
la grâce de cette splendeur.
  
Deo Patri sit glória
A Dieu le Père soit la gloire,
eiúsque soli Fílio
et gloire à Son Unique Fils,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit consolateur,
in sempitérna saécula. Amen.
à travers l'infini des siècles.
Ant. 1 Si hæc scitis, beáti éritis si fecéritis ea.Ant. 1 Si vous l'’aviez connu, vous vous seriez trouvés heureux de l’'accomplir.
Psalmus 118 (119), 137-144
Psaume 118 (119), 137-144
XVIII (Sade)
XVIII (Sade)
Iustus es, Dómine, * et rectum iudícium tuum.Tu es juste, Seigneur, et Tes jugements sont équitables.
Mandásti in iustítia testimónia tua * et in veritáte nimis.Tu as donné tes enseignements, selon la justice et une parfaite fidélité.
Consúmpsit me zelus meus, * quia oblíti sunt verba tua inimíci mei.Mon zèle me consume, parce que mes adversaires oublient Tes paroles.
Ignítum elóquium tuum veheménter, * et servus tuus diléxit illud.Ta parole est entièrement éprouvée, et Ton serviteur l'aime.
Adulescéntulus sum ego et contémptus; * mandáta tua non sum oblítus.Je suis petit et méprisé; mais je n'oublie point tes ordonnances.
Iustítia tua iustítia in ætérnum, * et lex tua véritas.Ta justice est une justice éternelle, et Ta loi est vérité.
Tribulátio et angústia invenérunt me; * præcépta tua delectátio mea est.La détresse et l'angoisse m'ont atteint; Tes commandements font mes délices.
Iustítia testimónia tua in ætérnum; * intelléctum da mihi, et vivam.Tes enseignements sont éternellement justes; donne-moi l'intelligence, pour que je vive.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Si hæc scitis, beáti éritis si fecéritis ea.Ant. Si vous l'’aviez connu, vous vous seriez trouvés heureux de l’'accomplir.
Ant. 2 Intret orátio mea in conspéctu tuo, Dómine.Ant. 2 Que ma prière parvienne en Ta présence, Seigneur.
Psalmus 87 (88)
Psaume 87 (88)
Hominis graviter ægrotantis oratio
Prière de l’'homme gravement malade
Hæc est hora vestra et potestas tenebrarum (Lc 22, 53).
C’est maintenant votre heure, et le pouvoir des ténèbres (Lc 22, 53).
I
I
Dómine, Deus salútis meæ, * in die clamávi et nocte coram te.Seigneur, Dieu de mon salut, quand je crie la nuit devant Toi.
Intret in conspéctu tuo orátio mea; * inclína aurem tuam ad precem meam.Que ma prière arrive en Ta présence, prête l'oreille à mes supplications.
Quia repléta est malis ánima mea, * et vita mea inférno appropinquávit.Car mon âme est rassasiée de maux; et ma vie touche à l'enfer.
Æstimátus sum cum descendéntibus in lacum, * factus sum sicut homo sine adiutório.On me compte parmi ceux qui descendent dans la fosse, je suis comme un homme à bout de forces.
Inter mórtuos liber, * sicut vulneráti dormiéntes in sepúlcris;Je suis comme délaissé parmi les morts, pareil aux cadavres étendus dans le sépulcre ;
quorum non es memor ámplius, * et ipsi de manu tua abscíssi sunt.dont Tu n'as plus le souvenir, et qui sont soustraits à Ta main.
Posuísti me in lacu inferióri, * in tenebrósis et in umbra mortis.Tu m'as jeté au fond de la fosse, dans les ténèbres, dans les abîmes.
Super me gravátus est furor tuus, * et omnes fluctus tuos induxísti super me.Sur moi s'appesantit Ta fureur, tu m'accables de tous Tes flots.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Intret orátio mea in conspéctu tuo, Dómine.Ant. Que ma prière parvienne en Ta présence, Seigneur.
Ant. 3 Ad te, Dómine, clamávi, ne abscóndas fáciem tuam a me.Ant. 3 Vers toi, Seigneur, je crie, ne ma cache pas Ta face.
II
II
Longe fecísti notos meos a me, * posuísti me abominatiónem eis;Tu as éloigné de moi mes amis, Tu m'as rendu pour eux un objet d'horreur;
conclúsus sum et non egrédiar. * Oculi mei languérunt præ afflictióne.je suis emprisonné sans pouvoir sortir; mes yeux se consument dans la souffrance.
Clamávi ad te, Dómine, tota die, * expándi ad te manus meas.je T'invoque tout le jour, le Seigneur, j'étends les mains vers Toi.
Numquid mórtuis fácies mirabília, * aut surgent umbræ et confitebúntur tibi?Feras-tu un miracle pour les morts; ou bien les ombres se lèveront-elles pour Te louer ?
Numquid narrábit áliquis in sepúlcro  misericórdiam tuam * et veritátem tuam in loco perditiónis?Publie-t-on Ta bonté dans le sépulcre, Ta fidélité dans l'abîme?
Numquid cognoscéntur in ténebris mirabília tua * et iustítia tua in terra obliviónis?Tes prodiges sont-ils connus dans la région des ténèbres et Ta justice dans la terre de l'oubli ?
Et ego ad te, Dómine, clamávi, * et mane orátio mea prævéniet te.Et moi, Seigneur, je crie vers Toi, ma prière va au-devant de Toi dès le matin.
Ut quid, Dómine, repéllis ánimam meam, * abscóndis fáciem tuam a me?Pourquoi, Seigneur, repousses-Tu mon âme, me caches-Tu ta face ?
Pauper sum ego et móriens a iuventúte mea; * portávi pavóres tuos et conturbátus sum.Je suis malheureux et moribond depuis ma jeunesse; sous le poids de Tes terreurs, je ne sais que devenir.
Super me transiérunt iræ tuæ, * et terróres tui excidérunt me.Tes fureurs passent sur moi, Tes épouvantes m'accablent.
Circuiérunt me sicut aqua tota die, * circumdedérunt me simul.Comme des eaux débordées elles m'environnent tout le jour; elles m'assiègent toutes ensemble.
Elongásti a me amícum et próximum, * et noti mei sunt ténebræ.Tu as éloigné de moi mes amis et mes proches ; mes compagnons, ce sont les ténèbres de la tombe.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Ad te, Dómine, clamávi, ne abscóndas fáciem tuam a me.Ant. Vers toi, Seigneur, je crie, ne ma cache pas Ta face.
Lectio brevis (Deut 30, 11. 14)
Lecture brève (Deut 30, 11. 14)
Mandátum hoc, quod ego præcípio tibi hódie, non supra te est neque procul pósitum. Sed iuxta te est sermo valde in ore tuo et in corde tuo, ut fácias illum.Ce commandement que je te prescris aujourd'hui n'est pas au-dessus de toi ni hors de ta portée. Mais la parole est tout près de toi, dans ta bouche et dans ton coeur, afin que tu l'accomplisses.
V/. Lucérna pédibus meis verbum tuum, Dómine. R/. Et lumen sémitis meis. V/. Ta parole est une lampe devant mes pas. R/. Et une lumière dans mes sentiers.
Orémus. Prions.
Deus, qui Petro salvíficum tuum super gentes consílium revelásti, éffice benígnus, ut ópera nostra tibi grata reddántur, ac tuo dilectiónis salutísque propósito te donánte desérviant. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu qui as révélé à Pierre Ta volonté de sauver toutes les nations, fais en sorte, dans Ta bienveillance, que nos actions Te soient agréables et servent au dessein d'’amour et de salut que Tu t'’es donné. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Sextam - psalmodia complementaria

A Sexte - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Si hæc scitis, beáti éritis si fecéritis ea.Ant. 1 Si vous l'’aviez connu, vous vous seriez trouvés heureux de l’'accomplir.
Psalmus 122 (123)
Psaume 122 (123)
Dominus fiducia populi
Le Seigneur, confiance du peuple
Duo cæci... clamaverunt: «Domine, miserere nostri, Fili David» (Mt 20, 30).
Deux aveugles… crièrent « Seigneur, aie pitié de nous, Fils de David » (Mt 20, 30).
Ad te levávi óculos meos, * qui hábitas in cælis.J'élève mes yeux vers Toi, ô toi qui siège dans les cieux!
Ecce sicut óculi servórum ad manus dominórum suórum, * sicut óculi ancíllæ ad manus dóminæ suæ,Comme l'oeil du serviteur est fixé sur la main de son maître, et l'oeil de la servante sur la main de sa maîtresse,
ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, * donec misereátur nostri.ainsi nos yeux sont fixés sur le Seigneur, notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri, * quia multum repléti sumus despectióne;Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous n'avons été que trop rassasiés d'opprobres.
quia multum repléta est ánima nostra * derisióne abundántium et despectióne superbórum.Notre âme n'a été que trop rassasiée de la moquerie des superbes, du mépris des orgueilleux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Intret orátio mea in conspéctu tuo, Dómine.Ant. 2 Que ma prière parvienne en Ta présence, Seigneur.
Psalmus 123 (124)
Psaume 123 (124)
Adiutorium nostrum in nomine Domini
Notre secours est dans le nom du Seigneur
Dixit Dominus Paulo: «Noli timere ... quia ego sum tecum» (Act 18, 9-10).
Le Seigneur dit à Paul : «ne crains pas ... Je suis avec toi» (Act 18, 9-10).
Nisi quia Dóminus erat in nobis, dicat nunc Israel, † nisi quia Dóminus erat in nobis, * cum exsúrgerent hómines in nos:Si le Seigneur n'eût été pour nous, qu'Israël le proclame, si le Seigneur n'eût été pour nous, quand les hommes se sont élevés contre nous.
forte vivos deglutíssent nos, * cum irascerétur furor eórum in nos.Ils nous auraient dévorés tout vivants, quand leur colère s'est allumée contre nous.
Fórsitan aqua absorbuísset nos, † torrens pertransísset ánimam nostram * fórsitan pertransíssent ánimam nostram aquæ intumescéntes.Les eaux nous auraient engloutis, le torrent eût passé sur notre âme; sur notre âme auraient passé les eaux impétueuses.
Benedíctus Dóminus; * qui non dedit nos in direptiónem déntibus eórum.Béni soit le Seigneur, qui ne nous a pas livrés à leurs dents.
Anima nostra sicut passer erépta est * de láqueo venántium:Notre âme, comme le passereau, s'est échappée du filet de l'oiseleur :
láqueus contrítus est, * et nos erépti sumus.le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Adiutórium nostrum in nómine Dómini, * qui fecit cælum et terram.Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Ad te, Dómine, clamávi, ne abscóndas fáciem tuam a me.Ant. 3 Vers toi, Seigneur, je crie, ne ma cache pas Ta face.
Psalmus 124 (125)
Psaume 124 (125)
Dominus custos populi sui
Le Seigneur prend soin de son peuple
Pax super Israel Dei (Gal 6, 16).
La paix de Dieu sur Israël (Gal 6, 16).
Qui confídunt in Dómino sicut mons Sion: * non commovébitur, in ætérnum manet.Ceux qui se confient dans le Seigneur sont comme la montagne de Sion: elle ne chancelle point, elle est établie pour toujours.
Ierúsalem, montes in circúitu eius, † et Dóminus in circúitu pópuli sui * ex hoc nunc et usque in sæculum.Jérusalem a autour d'elle une ceinture de montagnes: ainsi le Seigneur entoure Son peuple, dès maintenant et à jamais.
Quia non requiéscet virga iniquitátis super sortem iustórum, * ut non exténdant iusti ad iniquitátem manus suas.Le sceptre des méchants ne restera pas sur l'héritage des justes, afin que les justes ne portent pas aussi leurs mains vers l'iniquité.
Bénefac, Dómine, bonis * et rectis corde.Seigneur, répands Tes bontés sur les bons, et sur ceux qui ont le coeur droit.
Declinántes autem per vias pravas † addúcet Dóminus cum operántibus iniquitátem. * Pax super Israel!Mais sur ceux qui se détournent en des voies tortueuses, que le Seigneur les abandonne avec ceux qui font le mal. Paix sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Office de none du mardi 25 juin 2019 -

Hebdomada XII per annum XIIème semaine dans l'année
Feria III Mardi
Ad Nonam
Ad Nonam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Ternis horárum términis
Déjà la grâce du Seigneur
volútis dante Dómino,
trois fois nous a donné trois heures ;
trinum perfécte et únicum
avec amour nous chantons Dieu,
ipsum devóti psállimus.
Trinité, parfaite unité
  
Sacrum Dei mystérium
Gardons en des cœoeurs purifiés
puro tenéntes péctore,
le mystère sacré de Dieu
Petri magístri régula
et puisque le magistère de Pierre
signo salútis pródita,
fut confirmé par un miracle,
  
Et nos psallámus spíritu,
Chantons nous aussi dans l'Esprit
haeréntes sic apóstolis,
en nous attachant aux apôtres
ut plantas adhuc débiles
pour que, par la force du Christ,
Christi virtúte dírigant.
ils rendent plus fermes nos pas.
  
Deo Patri sit glória
A Dieu le Père soit la gloire,
eiúsque soli Fílio
et gloire à Son Unique Fils,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit Consolateur,
in sempitérna saécula. Amen.
à travers l'infini des siècles.
Ant. 1 Si hæc scitis, beáti éritis si fecéritis ea.Ant. 1 Si vous l'’aviez connu, vous vous seriez trouvés heureux de l’'accomplir.
Psalmus 118 (119), 137-144
Psaume 118 (119), 137-144
XVIII (Sade)
XVIII (Sade)
Iustus es, Dómine, * et rectum iudícium tuum.Tu es juste, Seigneur, et Tes jugements sont équitables.
Mandásti in iustítia testimónia tua * et in veritáte nimis.Tu as donné tes enseignements, selon la justice et une parfaite fidélité.
Consúmpsit me zelus meus, * quia oblíti sunt verba tua inimíci mei.Mon zèle me consume, parce que mes adversaires oublient Tes paroles.
Ignítum elóquium tuum veheménter, * et servus tuus diléxit illud.Ta parole est entièrement éprouvée, et Ton serviteur l'aime.
Adulescéntulus sum ego et contémptus; * mandáta tua non sum oblítus.Je suis petit et méprisé; mais je n'oublie point tes ordonnances.
Iustítia tua iustítia in ætérnum, * et lex tua véritas.Ta justice est une justice éternelle, et Ta loi est vérité.
Tribulátio et angústia invenérunt me; * præcépta tua delectátio mea est.La détresse et l'angoisse m'ont atteint; Tes commandements font mes délices.
Iustítia testimónia tua in ætérnum; * intelléctum da mihi, et vivam.Tes enseignements sont éternellement justes; donne-moi l'intelligence, pour que je vive.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Si hæc scitis, beáti éritis si fecéritis ea.Ant. Si vous l'’aviez connu, vous vous seriez trouvés heureux de l’'accomplir.
Ant. 2 Intret orátio mea in conspéctu tuo, Dómine.Ant. 2 Que ma prière parvienne en Ta présence, Seigneur.
Psalmus 87 (88)
Psaume 87 (88)
Hominis graviter ægrotantis oratio
Prière de l’'homme gravement malade
Hæc est hora vestra et potestas tenebrarum (Lc 22, 53).
C’est maintenant votre heure, et le pouvoir des ténèbres (Lc 22, 53).
I
I
Dómine, Deus salútis meæ, * in die clamávi et nocte coram te.Seigneur, Dieu de mon salut, quand je crie la nuit devant Toi.
Intret in conspéctu tuo orátio mea; * inclína aurem tuam ad precem meam.Que ma prière arrive en Ta présence, prête l'oreille à mes supplications.
Quia repléta est malis ánima mea, * et vita mea inférno appropinquávit.Car mon âme est rassasiée de maux; et ma vie touche à l'enfer.
Æstimátus sum cum descendéntibus in lacum, * factus sum sicut homo sine adiutório.On me compte parmi ceux qui descendent dans la fosse, je suis comme un homme à bout de forces.
Inter mórtuos liber, * sicut vulneráti dormiéntes in sepúlcris;Je suis comme délaissé parmi les morts, pareil aux cadavres étendus dans le sépulcre ;
quorum non es memor ámplius, * et ipsi de manu tua abscíssi sunt.dont Tu n'as plus le souvenir, et qui sont soustraits à Ta main.
Posuísti me in lacu inferióri, * in tenebrósis et in umbra mortis.Tu m'as jeté au fond de la fosse, dans les ténèbres, dans les abîmes.
Super me gravátus est furor tuus, * et omnes fluctus tuos induxísti super me.Sur moi s'appesantit Ta fureur, tu m'accables de tous Tes flots.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Intret orátio mea in conspéctu tuo, Dómine.Ant. Que ma prière parvienne en Ta présence, Seigneur.
Ant. 3 Ad te, Dómine, clamávi, ne abscóndas fáciem tuam a me.Ant. 3 Vers toi, Seigneur, je crie, ne ma cache pas Ta face.
II
II
Longe fecísti notos meos a me, * posuísti me abominatiónem eis;Tu as éloigné de moi mes amis, Tu m'as rendu pour eux un objet d'horreur;
conclúsus sum et non egrédiar. * Oculi mei languérunt præ afflictióne.je suis emprisonné sans pouvoir sortir; mes yeux se consument dans la souffrance.
Clamávi ad te, Dómine, tota die, * expándi ad te manus meas.je T'invoque tout le jour, le Seigneur, j'étends les mains vers Toi.
Numquid mórtuis fácies mirabília, * aut surgent umbræ et confitebúntur tibi?Feras-tu un miracle pour les morts; ou bien les ombres se lèveront-elles pour Te louer ?
Numquid narrábit áliquis in sepúlcro  misericórdiam tuam * et veritátem tuam in loco perditiónis?Publie-t-on Ta bonté dans le sépulcre, Ta fidélité dans l'abîme?
Numquid cognoscéntur in ténebris mirabília tua * et iustítia tua in terra obliviónis?Tes prodiges sont-ils connus dans la région des ténèbres et Ta justice dans la terre de l'oubli ?
Et ego ad te, Dómine, clamávi, * et mane orátio mea prævéniet te.Et moi, Seigneur, je crie vers Toi, ma prière va au-devant de Toi dès le matin.
Ut quid, Dómine, repéllis ánimam meam, * abscóndis fáciem tuam a me?Pourquoi, Seigneur, repousses-Tu mon âme, me caches-Tu ta face ?
Pauper sum ego et móriens a iuventúte mea; * portávi pavóres tuos et conturbátus sum.Je suis malheureux et moribond depuis ma jeunesse; sous le poids de Tes terreurs, je ne sais que devenir.
Super me transiérunt iræ tuæ, * et terróres tui excidérunt me.Tes fureurs passent sur moi, Tes épouvantes m'accablent.
Circuiérunt me sicut aqua tota die, * circumdedérunt me simul.Comme des eaux débordées elles m'environnent tout le jour; elles m'assiègent toutes ensemble.
Elongásti a me amícum et próximum, * et noti mei sunt ténebræ.Tu as éloigné de moi mes amis et mes proches ; mes compagnons, ce sont les ténèbres de la tombe.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Ad te, Dómine, clamávi, ne abscóndas fáciem tuam a me.Ant. Vers toi, Seigneur, je crie, ne ma cache pas Ta face.
Lectio brevis (Is 55, 10-11)
Lecture brève (Is 55, 10-11)
Quómodo descéndit imber et nix de cælo et illuc ultra non revértitur, sed inébriat terram et infúndit eam et germináre eam facit et dat semen serénti et panem comedénti, sic erit verbum meum, quod egrediétur de ore meo: non revertétur ad me vácuum, sed fáciet, quæcúmque vólui, et prosperábitur in his, ad quæ misi illud.Comme la pluie et la neige descendent du ciel et n'y retournent pas, qu'elles n'aient abreuvé et fécondé la terre et qu'elles ne l'aient fait germer, qu'elles n'aient donné la semence au semeur; et le pain à celui qui mange ; ainsi en est-il de ma parole qui sort de ma bouche elle ne revient pas à moi sans effet, mais elle exécute ce que j'ai voulu, et accomplit ce pour quoi je l'ai envoyée.
V/. Emíttit Dóminus elóquium suum terræ. V/. Il envoie ses ordres à la terre.

R/. Velóciter currit verbum eius.
R/. Sa parole court avec vitesse.
Orémus. Prions.
Deus, qui Cornélio centurióni ángelum tuum misísti, ut viam ei salútis osténderet, da nobis, quæsumus, in salvatiónem ómnium libéntius operári, ut una cum eis, in Ecclésia tua, ad te perveníre possímus. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu qui as envoyé Ton ange au centurion Corneille pour lui montrer le chemin du salut, donne-nous, nous T'en supplions, de travailler au salut de tous: tous ensemble, en Ton Église, nous puissions parvenir jusqu'à Toi. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Nonam - psalmodia complementaria

A None - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Si hæc scitis, beáti éritis si fecéritis ea.Ant. 1 Si vous l'’aviez connu, vous vous seriez trouvés heureux de l’'accomplir.
Psalmus 125 (126)
Psaume 125 (126)
Gaudium et spes in Deo
Joie et espoir dans le Seigneur
Sicuti socii passionum estis, sic eritis et consolationis (2 Cor 1, 7).
Comme vous avez part aux souffrances, vous avez aussi part à la consolation (2 Cor 1, 7).
In converténdo Dóminus captivitátem Sion, * facti sumus quasi somniántes.Quand le Seigneur ramena les captifs de Sion, nous étions presque en rêve.
Tunc replétum est gáudio os nostrum, * et língua nostra exsultatióne.Alors notre bouche fut remplie de chants de joie, et notre langue de cris d'allégresse.
Tunc dicébant inter gentes: * «Magnificávit Dóminus fácere cum eis».Alors on disait parmi les nations: « Le Seigneur a fait de grandes choses pour eux. »
Magnificávit Dóminus fácere nobíscum; * facti sumus lætántes.Le Seigneur a fait pour nous de grandes choses; nous en avons été remplis de joie.
Convérte, Dómine, captivitátem nostram, * sicut torréntes in austro.Ramène, Seigneur, nos captifs, comme un torrent dans le pays du midi.
Qui séminant in lácrimis, * in exsultatióne metent.Ceux qui sèment dans les larmes * moissonneront dans l'allégresse.
Eúntes ibant et flebant * semen spargéndum portántes;Ils allaient et venaient en pleurant, tandis qu'ils jetaient leurs semences :
veniéntes autem vénient in exsultatióne * portántes manípulos suos.ils reviendront avec allégresse, chargés de leurs gerbes.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Intret orátio mea in conspéctu tuo, Dómine.Ant. 2 Que ma prière parvienne en Ta présence, Seigneur.
Psalmus 126 (127)
Psaume 126 (127)
Vanus labor sine Domino
Sans le Seigneur, le travail est vain
Dei ædificatio estis (1 Cor 3, 9).
En Dieu, vous êtes édifiés (1 Cor 3, 9).
Nisi Dóminus ædificáverit domum, * in vanum labórant, qui ædíficant eam.Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, en vain travaillent ceux qui la bâtissent.
Nisi Dóminus custodíerit civitátem, * frustra vígilat, qui custódit eam.Si le Seigneur ne garde pas la cité, en vain la sentinelle veille à ses portes.
Vanum est vobis ante lucem súrgere † et sero quiéscere, qui manducátis panem labóris, * quia dabit diléctis suis somnum.C'est en vain que vous vous levez avant le jour, et que vous retardez votre repos, mangeant le pain de la douleur : il en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil.
Ecce heréditas Dómini fílii, * merces fructus ventris.Voici, c'est un héritage du Seigneur, que les enfants, une récompense, que les fruits d'un sein fécond.
Sicut sagíttæ in manu poténtis, * ita fílii iuventútis.Comme les flèches dans la main d'un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse.
Beátus vir, qui implévit pháretram suam ex ipsis: * non confudétur, cum loquétur inimícis suis in porta.Heureux l'homme qui en a rempli son carquois. Ils ne rougiront pas quand ils répondront aux ennemis, à la porte de la ville.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Ad te, Dómine, clamávi, ne abscóndas fáciem tuam a me.Ant. 3 Vers toi, Seigneur, je crie, ne ma cache pas Ta face.
Psalmus 127 (128)
Psaume 127 (128)
Pax domestica in Domino
Paix domestique dans le Seigneur
«Benedicat te Dominus ex Sion», id est: ex Ecclesia sua (Arnobius).
«Que le Seigneur te bénisse de Sion », c’est à dire : de son Eglise (Arnobius).
Beátus omnis, qui timet Dóminum, * qui ámbulat in viis eius.Heureux l'homme qui craint le Seigneur, qui marche dans ses voies.
Labóres mánuum tuárum manducábis, * beátus es, et bene tibi erit.Tu te nourris alors du travail de tes mains; tu es heureux et comblé de biens.
Uxor tua sicut vitis fructífera * in latéribus domus tuæ;Ton épouse est comme une vigne féconde, dans l'intérieur de ta maison ;
fílii tui sicut novéllæ olivárum * in circúitu mensæ tuæ.tes fils, comme de jeunes plants d'olivier, autour de ta table.
Ecce sic benedicétur homo, * qui timet Dóminum.Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
Benedícat tibi Dóminus ex Sion, * et vídeas bona Ierúsalem ómnibus diébus vitæ tuæ;Que le Seigneur te bénisse de Sion, puisses-tu voir Jérusalem florissante tous les jours de ta vie ;
et vídeas fílios filiórum tuórum. * Pax super Israel!Puisses-tu voir les enfants de tes enfants. Que la paix soit sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Vêpres du mardi 25 juin 2019 -

Hebdomada XII per annum XIIème semaine dans l'année
Feria III Mardi
Ad Vesperas
Aux Vêpres
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymnus
Sator princépsque témporum,
Créateur et Maître des temps,
clarum diem labóribus
Tu fixes l'ordre qui distingue,
noctémque qui sopóribus
pour le travail, le jour qui luit,
fixo distínguis órdine,
et la nuit pour notre sommeil.
  
Mentem tu castam dírige,
Daigne conduire l'âme pure,
obscúra ne siléntia
que le silence de la nuit,
ad dira cordis vúlnera
n'expose nos cœurs au Jaloux
telis patéscant ínvidi.
qui veut les blesser de ses traits
  
Vacent ardóre péctora,
Loin de la fièvre des passions
faces nec ullas pérferant,
puissent ils ne jamais brûler
quæ nostro hæréntes sénsui
des feux qui, s'attachant aux sens,
mentis vigórem sáucient.
épuisent la vigueur de l'âme.
  
Præsta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi, le Fils égal au Père,
Cum Spíritu Paráclito
avec l'Esprit Consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
régnant pour les siècles des siècles.
Ant. 1 Si oblítus fúero tui, Ierúsalem, oblivióni detur déxtera mea.Ant. 1 Si jamais je t'oublie, Jérusalem; que ma droite oublie de se mouvoir!
Psalmus 136 (137), 1-6
Psaume 136 (137), 1-6
Super flumina Babylonis
Au bord des fleuves de Babylone
Hanc corporalem populi captivitatem referre in exemplum spiritalis captivitatis oportet (S. Hilarius ).
Il faut prendre la captivité corporelle du peuple comme une image de la captitivité spirituelle. (S. Hilaire).
Super flúmina Babylónis,  illic sédimus et flévimus, * cum recordarémur Sion.Au bord des fleuves de Babylone nous étions assis et nous pleurions, en nous souvenant de Sion.
In salícibus in médio eius * suspéndimus cítharas nostras.Aux saules de ses vallées nous avions suspendu nos harpes.
Quia illic rogavérunt nos,  qui captívos duxérunt nos, * verba cantiónumCar là, ceux qui nous tenaient captifs nous demandaient des hymnes et des cantiques,
et, qui affligébant nos, lætítiam: * «Cantáte nobis de cánticis Sion» .nos oppresseurs, des chants joyeux: « Chantez-nous un cantique de Sion! »
Quómodo cantábimus cánticum Dómini * in terra aliéna?Comment chanterions-nous le cantique du Seigneur, sur la terre de l'étranger?
Si oblítus fúero tui, Ierúsalem, * oblivióni detur déxtera mea;Si jamais je t'oublie, Jérusalem; que ma droite oublie de se mouvoir!...
adhæreat língua mea fáucibus meis, * si non memínero tui,Que ma langue s'attache à mon palais, si je cesse de penser à toi,
si non præposúero Ierúsalem * in cápite lætítiæ meæ.si je ne mets pas Jérusalem au premier rang de mes joies!
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Si oblítus fúero tui, Ierúsalem, oblivióni detur déxtera mea.Ant. Si jamais je t'oublie, Jérusalem; que ma droite oublie de se mouvoir!
Ant. 2 In conspéctu angelórum psallam tibi, Deus meus.Ant. 2 Je Te chanterai en présence des anges, mon Dieu.
Psalmus 137 (138)
Psaume 137 (138)
Gratiarum actio
Action de grâce
Reges terrae afferent gloriam suam et honorem in civitatem sanctam (Cf. Ap 21, 24).
Les rois de la terre apporteront leur gloire et leur honneur à la cité sainte (Cf. Ap 21, 24).
Confitébor tibi, Dómine, in toto corde meo, * quóniam audísti verba oris mei.Je veux Te louer de tout mon coeur, Te chanter sur la harpe, parce que Tu as écouté les paroles de ma bouche.
In conspéctu angelórum psallam tibi, * adorábo ad templum sanctum tuum;Je veux me prosterner dans Ton saint temple, et célébrer Ton nom,
et confitébor nómini tuo † propter misericórdiam tuam et veritátem tuam, * quóniam magnificásti super omne nomen  elóquium tuum.et célébrer Ton nom, à cause de Ta bonté et de Ta fidélité, parce que Tu as fait une promesse magnifique, au-dessus de toutes les gloires de Ton nom.
In quacúmque die invocávero te, exáudi me; * multiplicábis in ánima mea virtútem.Le jour où je T'ai invoqué, Tu m'as exaucé, Tu as rendu à mon âme la force et le courage.
Confitebúntur tibi, Dómine, omnes reges terræ, * quia audiérunt elóquia oris tui.Tous les rois de la terre Te loueront, le Seigneur, quand ils auront appris les oracles de Ta bouche.
Et cantábunt vias Dómini, * quóniam magna est glória Dómini;Ils célébreront les voies du Seigneur, car la gloire du Seigneur est grande ;
quóniam excélsus Dóminus, † et húmilem réspicit, * et supérbum a longe cognóscit.car le Seigneur est élevé, et iI voit les humbles, et Il connaît de loin les orgueilleux.
Si ambulávero in médio tribulatiónis,  vivificábis me;  † et contra iram inimicórum meórum  exténdes manum tuam, * et salvum me fáciet déxtera tua.Si je marche en pleine détresse, Tu me rends la vie, Tu étends Ta main pour arrêter la colère de mes ennemis, et Ta droite ma sauve.
Dóminus perfíciet pro me;  Dómine, misericórdia tua in sæculum: * ópera mánuum tuárum ne despícias.Le Seigneur achèvera ce qu'Il a fait pour moi. Seigneur, Ta bonté est éternelle: n'abandonne pas l'ouvrage de Tes mains.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. In conspéctu angelórum psallam tibi, Deus meus.Ant. Je Te chanterai en présence des anges, mon Dieu.
Ant. 3 Dignus est Agnus, qui occísus est, accípere glóriam et honórem.Ant. 3 L'Agneau est digne, Lui qui a été immolé, de recevoir gloire et honneur.
Canticum (Ap 4,11; 5, 9.10.12) NT9
Cantique (Ap 4,11; 5, 9.10.12) NT9
Hymnus redemptorum
Hymne du rédempteur
Dignus es, Dómine et Deus noster, * accípere glóriam et honórem et virtútem,Tu es digne, Seigneur notre Dieu, de recevoir l'honneur, la gloire et la puissance.
quia tu creásti ómnia, * et propter voluntátem tuam erant et creáta sunt.C'est Toi qui créas l'univers; Tu as voulu qu'il soit: il fut créé.
Dignus es, Dómine, accípere librum * et aperíre signácula eius,Tu es digne, Christ et Seigneur, de prendre le Livre et d'en ouvrir les sceaux.
quóniam occísus es † et redemísti Deo in sánguine tuo * ex omni tribu et língua et pópulo et natióneCar Tu fus immolé, rachetant pour Dieu, au prix de Ton sang, des hommes de toute tribu, langue, peuple et nation.
et fecísti eos Deo nostro regnum et sacerdótes, * et regnábunt super terram.Tu as fait de nous, pour notre Dieu, un royaume et des prêtres, et nous régnerons sur la terre.
Dignus est Agnus, qui occísus est, † accípere virtútem et divítias et sapiéntiam * et fortitúdinem et honórem et glóriam et benedictiónem.Il est digne, l'Agneau immolé, de recevoir puissance et richesse, sagesse et force, honneur, gloire et louange.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Dignus est Agnus, qui occísus est, accípere glóriam et honórem.Ant. L'Agneau est digne, Lui qui a été immolé, de recevoir gloire et honneur.
Lectio brevis (Col 3, 16)
Lecture brève (Col 3, 16)
Verbum Christi hábitet in vobis abundánter, in omni sapiéntia docéntes et commonéntes vosmetípsos psalmis, hymnis, cánticis spiritálibus, in grátia cantántes in córdibus vestris Deo.Que la parole du Christ demeure en vous avec abondance, de telle sorte que vous vous instruisiez et vous avertissiez les uns les autres en toute sagesse : sous l'inspiration de la grâce que vos coeurs s'épanchent vers Dieu en chants, par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Adimplébis me lætítia * Cum vultu tuo, Dómine. Adimplébis. V/. Delectatiónes in déxtera tua usque in finem. * Cum vultu tuo, Dómine. Glória Patri. Adimplébis.R/. Il y a plénitude de joie * devant Ta face, Seigneur. Il y a.
V/. Des délices éternels dans Ta droite jusqu'à la fin. * devant Ta face, Seigneur. Gloire au Père. Il y a.
Ant. Fac nobíscum, Dómine, magna, quia potens es, et sanctum nomen tuum.Ant. Fais pour nous Seigneur, de grandes choses, car Tu es puissant, et Ton nom est saint.
Canticum Evangelicum (Lc 1, 46-55)
Cantique évangélique (Lc 1,46-55)
Exultatio animæ in Domino
Exultation de l'âme dans le Seigneur
Magníficat ✠ * ánima mea Dóminum, Mon âme glorifie le Seigneur,
et exsultávit spíritus meus * in Deo salvatóre meo, et Mon esprit a tressailli d'allégresse en Dieu Mon Sauveur,
quia respéxit humilitátem ancíllæ suæ.* Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generationes, parce qu'Il a jeté les yeux sur la bassesse de Sa servante. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse,
quia fecit mihi magna, qui potens est, * et sanctum nomen eius, parce que Celui qui est puissant a fait en Moi de grandes choses, et Son nom est saint;
et misericórdia eius in progénies et progénies* timéntibus eum. et Sa miséricorde se répand d'âge en âge sur ceux qui Le craignent.
Fecit poténtiam in bráchio suo, * dispérsit supérbos mente cordis sui; Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé ceux qui s'enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur.
depósuit poténtes de sede * et exaltávit húmiles; Il a renversé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles.
esuriéntes implévit bonis * et dívites dimísit inánes. Il a rempli de biens les affamés, et Il a renvoyé les riches les mains vides.
Suscépit Israel púerum suum,* recordátus misericórdiæ, Il a relevé Israël, Son serviteur, Se souvenant de Sa miséricorde:
sicut locútus est ad patres nostros,* Abraham et sémini eius in sæcula. selon ce qu'Il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa race pour toujours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Fac nobíscum, Dómine, magna, quia potens es, et sanctum nomen tuum.Ant. Fais pour nous Seigneur, de grandes choses, car Tu es puissant, et Ton nom est saint.
Preces
Prières litaniques.
Deus, lætítiam nobis concédens hoc matutíno témpore eum laudándi, spem róborat nostram. Ideo fidénter ipsi supplicémus: Dieu fortifie notre espérance en nous donnant la joie de Le louer dès le matin. Supplions-Le avec confiance :
Ad glóriam nóminis tui, audi nos, Dómine. Pour la gloire de Ton nom, écoute-nous Seigneur.
Grátias ágimus tibi, Deus et Pater Salvatóris nostri Iesu, Dieu et Père de Jésus notre Sauveur, nous Te rendons grâces.
pro cognitióne et immortalitáte, quas dedísti nobis per ipsum. Par Lui, Tu nous as donné la connaissance et l'immortalité.
Concéde humilitátem córdibus nostris, Accorde-nous l'humilité du coeur
ut subiécti simus ínvicem in timóre Christi. Pour que nous soyons soumis les uns au autres dans la crainte du Christ.
Spíritum tuum nobis fámulis tuis infúnde, Répands Ton Esprit Saint sur nous, Tes serviteurs,
ut diléctio nostra fratérna sine simulatióne fiat. Pour que notre amour fraternel soit sans hypocrisie.
Qui hómini labórem præcepísti in mundi dominatiónem, Tu as commandé à l'homme de dominer le monde par son travail
concéde, ut labor noster te célebret fratrésque nostros sanctíficet. Que le nôtre Te glorifie et contribue à sanctifier nos frères.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Orántes in conspéctu tuo, Dómine, tuam cleméntiam implorámus, ut ea semper meditémur in córdibus, quæ tibi labiórum vócibus profitémur. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. En priant en Ta présence, Seigneur, nous implorons Ta clémence, pour qu'en la méditant toujours dans nos cœurs, nous Te professions de nos lèvres et de nos voix. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Complies du mardi 25 juin 2019 -

Hebdomada XII per annum XIIème semaine dans l'année
Feria III Mardi
Ad Completorium
Aux Complies
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Conscientia discussio, quam sequi potest actus poenitentialis ut in Missa. Examen de conscience, qui peut être suivi d'un acte de pénitence comme à la Messe.

Confíteor Deo omnipoténti et vobis, fratres, quia peccávi nimis cogitatióne, verbo, ópere et omissióne:

Je confesse à Dieu tout puissant, et à vous, frères, que j'ai vraiment péché, en pensée, en parole, par action et par omission:
et, percutientes sibi pectus, dicunt: Et on se frappe la poitrine, en disant :

mea culpa, mea culpa, mea máxima culpa.

c'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute.
Deinde prosequuntur: Ensuite on poursuit:

Ideo precor beátam Maríam semper Vírginem, omnes Angelos et Sanctos, et vos, fratres, oráre pro me ad Dóminum Deum nostrum.

C'est pourquoi je supplie la bienheureuse Marie toujours Vierge, tous les Anges et les Saints, et vous, frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

V/. Misereátur nostri omnípotens Deus et, dimissís peccátis nostris, perdúcat nos ad vitam aetérnam. R/. Amen.

V/. Que le Dieu tout puissant aie pitié de nous, et nous ayant remis nos péchés, qu'Il nous conduise à la vie éternelle. R/. Amen.


Hymnus
Hymne
Christe, qui, splendor et dies
O Christ, la splendeur et le jour,
noctis tenébras détegis,
qui chasses l'ombre de la nuit,
lucísque lumen créderis,
nous croyons que Tu es lumière,
lumen beátis prædicans,
promettant lumière aux élus.
  
Precámur, sancte Dómine,
Seigneur très saint, nous T'en prions,
hac nocte nos custódias;
en cette nuit protège-nous ;
sit nobis in te réquies,
fais que nous reposions en Toi,
quiétas horas tríbue.
donne-nous des heures de paix.
  
Somno si dantur óculi,
Nos yeux se livrent au sommeil ;
cor semper ad te vígilet;
que nos cœurs veillent pour T'attendre;
tuáque dextra prótegas
protège de Ton bras puissant
fidéles, qui te díligunt.
ceux qui Te gardent leur amour.
  
Defénsor noster, áspice,
Regarde-nous ô Défenseur,
insidiántes réprime,
repousse au loin ceux qui nous guettent,
gubérna tuos fámulos,
daigne guider Tes serviteurs
quos sánguine mercátus es.
que Tu rachetas par Ton sang.
  
Sit Christe, rex piíssime
O Christ, ô Roi plein de bonté,
tibi Patríque glória
gloire à Toi et gloire à Ton Père,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit Consolateur,
in sempitérna sæcula. Amen.
à travers les siècles sans fin. Amen.
Ant. 1 Ant. 1
Psalmus 142 (143)
Psaume 142 (143)
In angustiis oratio
Prière dans l'angoisse
Non iustificatur homo ex operibus legis nisi per fidem Iesu Christi (Gal 2, 16).
L'homme n'est pas purifié par l'observance de la loi, mais par la foi en Jésus-Christ (Gal 2, 16)
Dómine, exáudi oratiónem meam, † áuribus pércipe obsecratiónem meam in veritáte tua; * exáudi me in tua iustítia.Seigneur, écoute ma prière; prête l'oreille à mes supplications; exauce-moi dans Ta vérité et dans Ta justice.
Et non intres in iudícium cum servo tuo, * quia non iustificábitur in conspéctu tuo omnis vivens.N'entre pas en jugement avec Ton serviteur, car aucun homme vivant n'est juste devant Toi.
Quia persecútus est inimícus ánimam meam, † contrívit in terra vitam meam, * collocávit me in obscúris sicut mórtuos a sæculo.L'ennemi en veut à mon âme, il foule à terre ma vie; il me relègue dans les lieux ténébreux, comme ceux qui sont morts depuis longtemps.
Et anxiátus est in me spíritus meus, * in médio mei obríguit cor meum.Mon esprit défaille en moi, mon cœur est troublé dans mon sein.
Memor fui diérum antiquórum, † meditátus sum in ómnibus opéribus tuis, * in factis mánuum tuárum recogitábam.Je pense aux jours d'autrefois, je médite sur toutes Tes œuvres, je réfléchis sur l'ouvrage de Tes mains.
Expándi manus meas ad te, * ánima mea sicut terra sine aqua tibi.J'étends vers Toi mes mains, et mon âme, comme une terre desséchée, soupire après Toi.
Velóciter exáudi me, Dómine; * defécit spíritus meus.Hâte-Toi de m'exaucer, Seigneur, mon esprit défaille.
Non abscóndas fáciem tuam a me, * ne símilis fiam descendéntibus in lacum.Ne me cache pas Ta face, je deviens semblable à ceux qui descendent dans la fosse.
Audítam fac mihi mane misericórdiam tuam, * quia in te sperávi.Fais-moi de bonne heure sentir Ta bonté, car c'est en Toi que j'espère.
Notam fac mihi viam, in qua ámbulem, * quia ad te levávi ánimam meam.Fais-moi connaître la voie où je dois marcher, car c'est vers Toi que j'élève mon âme.
Eripe me de inimícis meis, * Dómine, ad te confúgi.Délivre-moi de mes ennemis, Seigneur, je me réfugie auprès de Toi.
Doce me fácere voluntátem tuam, * quia Deus meus es tu.Apprends-moi à faire Ta volonté, car Tu es mon Dieu.
Spíritus tuus bonus dedúcet me in terram rectam; * propter nomen tuum, Dómine, vivificábis me.Que Ton bon esprit me conduise dans la voie droite ; à cause de Ton nom, Seigneur, rends-moi la vie.
In iustítia tua * edúces de tribulatióne ánimam meam.Dans Ta justice, retire mon âme de la détresse.
[et in misericórdia tua dispérdes inimícos meos; † et perdes omnes, qui tríbulant ánimam meam, * quóniam ego servus tuus sum.]Dans Ta bonté, anéantis mes ennemis, et fais périr tous ceux qui m'oppriment, car je suis Ton serviteur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Ant.
Lectio brevis (1 Petr 5, 8-9 a)
Lecture brève (1 Petr 5, 8-9 a)
Sóbrii estóte, vigiláte. Adversárius vester Diábolus tamquam leo rúgiens círcuit quærens quem dévoret. Cui resístite fortes fide.Soyez sobres, veillez ; votre adversaire, le diable, comme un lion rugissant, rode autour de vous, cherchant qui dévorer. Résistez-lui, fermes dans la foi.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. In manus tuas, Dómine, * Comméndo spíritum meum. In manus. V/. Redemísti nos, Dómine Deus veritátis. * Comméndo spíritum meum. Glória Patri. In manus.R/. En Tes mains, Seigneur, * je remets mon esprit. Entre Tes mains. V/. Tu nous as rachetés, Seigneur Dieu de vérité * Je remets mon esprit. Gloire au Père. Entre Tes mains.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Canticum evangelicum Lc 2, 29-32
Cantique évangélique Lc 2,29-32
Christus lumen gentium et gloria Israël
Le Christ est la lumières des nations et la gloire d'Israël
Nunc dimíttis servum tuum, Dómine,* secúndum verbum tuum in pace, Maintenant, Tu peux renvoyer Ton serviteur, Seigneur, selon Ta parole, en paix.
quia vidérunt óculi mei* salutáre tuum, Car mes yeux ont vu Ton salut,
quod parásti* ante fáciem ómnium populórum, Que Tu as préparé devant la face des peuples,
lumen ad revelatiónem géntium * et glóriam plebis tuæ Israël. lumière qui se révèle aux nations, et gloire de Ton peuple Israël.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Orémus. Prions.
Noctem istam, quæsumus, Dómine, benígnus illúmina, et ita fac in pace nos tuos fámulos obdormíre, ut læti ad novi diéi claritátem in tuo nómine suscitémur. Per Christum Dóminum nostrum.Illumine cette nuit, nous T'en prions, Seigneur, dans Ta bonté, et envoie dans la paix du sommeil nous, Tes fidèles, pour qu'en Ton nom, dans la joie, nous nous levions à la gloire d'un jour nouveau. Par le Christ notre Seigneur.
Deinde dicitur, etiam a solo, benedictio: Ensuite on dit, même seul, la bénédiction :

Noctem quiétam et finem perféctum concédat nobis Dóminus omnípotens. R/. Amen.

Que Dieu tout puissant nous concède une nuit calme et une fin chrétienne. R/. Amen.
Antiphona finale ad Beatam Mariam Virginem Antienne finale à la Bienheureuse Vierge Marie
Salve, Regína, mater misericórdiæ; Salut, ô Reine, mère de la miséricorde,

vita, dulcédo et spes nostra, salve.
vie, douceur et notre espérance, salut !

Ad te clamámus, éxsules fílii Evæ.
Enfants d'Ève exilés, nous crions vers vous.

Ad te suspirámus, geméntes et flentes
Vers vous, nous soupirons parmi les cris et les pleurs

in hac lacrimárum valle.
de cette vallée de larmes.

Eia ergo, advocáta nostra,
O vous notre avocate,

illos tuos misericórdes óculos ad nos convérte.
tournez vers nous votre regard plein de miséricorde.

Et Iesum, benedíctum fructum ventris tui,
Et Jésus, le fruit béni de vos entrailles,

nobis post hoc exsílium osténde.
Montrez-Le nous à l'issue de cet exil.

O clemens, o pia, o dulcis Virgo María.
O clémente, ô bonne, ô douce vierge Marie.