Martyrologe du jeudi 11 juillet 2019 - S. Benedicti, abbatis, patroni Europae

Martyrologe
Le 11 juillet.
Mémoire (en Europe : Fête) de saint Benoît, abbé. Né à Nursie en Ombrie, après des études à Rome, il commença par vivre en ermite à Subiaco, rassembla autour de lui de nombreux disciples, puis s’établit au Mont-Cassin, où il fonda un monastère célèbre et composa une Règle, qui se répandit dans toutes les régions, au point qu’il mérite d’être appelé patriarche des moines d’Occident. La tradition place sa mort le 21 mars 547, mais dès le VIIIe siècle, on a célébré sa mémoire en ce jour.
2.        À Rome, commémoraison de saint Pie Ier, pape, que l’on dit frère d’Hermas, l’auteur d’un ouvrage intitulé “le Pasteur”. Lui-même, en bon pasteur, a gardé l’Église durant quinze ans, au temps de l’empereur Antonin le Pieux, et mourut sans doute en 155.
3.        À Iconium en Lycaonie, saint Marcien, martyr, qui, sous le préfet Perennis, obtint la palme par beaucoup de tourments.
4.        À Césarée de Maurétanie, vers 303, sainte Marcienne, vierge, qui fut livrée aux bêtes et obtint ainsi la couronne du martyre.
5*.        À Bordeaux, vers 570, saint Léonce II, évêque. Honneur du peuple et de la cité, constructeur de nombreuses églises, il se fit encore remarquer en restaurant le baptistère de la ville et en se faisant, en silence, le bienfaiteur des pauvres.
6*.        À Glenesk en Écosse, à la fin du VIe siècle, saint Drostan, abbé, qui dirigea de nombreux monastères et finit sa vie en ermite.
7*.        Disentis en haute Rhétie, au VIIe siècle, les saints Placide, martyr, et Sigisbert, abbé. Ce dernier, compagnon de saint Colomban, construisit en cet endroit le monastère de Saint-Martin, et le premier couronna par le martyre une vie monastique.
8*.        À Moyenmoutier dans les Vosges, en 700, saint Hidulphe. Moine à Trèves, il devint chorévêque, puis se retira dans la solitude, mais, devant l’affluence de disciples, il fonda un monastère qu’il dirigea.
9.        À Cordoue en Andalousie, l’an 854, saint Abondino, prêtre. Dans la persécution des Maures, interrogé par le juge, il exposa sa foi avec intrépidité, ce qui déchaîna la furie des assistants : il fut exposé aux chiens et aux bêtes qui le dévorèrent.
10.        À Kiev dans la Rus', l’an 969, sainte Olga, grand-mère de saint Vladimir ; première de sa nation, elle reçut le baptême avec le nom d’Hélène et prépara la voie au Christ pour tout le peuple russe.
11*.        Au monastère de Granselve, dans le pays toulousain, en 1149, le bienheureux Bertrand, abbé. Désireux de stabiliser la discipline régulière, il agrégea son monastère à l’Ordre cistercien.
12*.        Viborg au Danemark, vers 1151, saint Ketille, prêtre. Chanoine régulier, il fut un professeur très zélé à l’école capitulaire et un prêtre exemplaire.
13*.        À Lincoln en Angleterre, l’an 1600, les bienheureux Thomas Benstead et Thomas Sprott, prêtres et martyrs, livrés au supplice en raison de leur sacerdoce, un jour incertain de ce mois, sous la reine Élisabeth Ière.
14*.        À Orange en Provence, l’an 1794, les bienheureuses vierges et martyres Rosalie-Clotilde Bès (Soeur Sainte-Pélagie), Marie-Élisabeth Pélissier (Soeur Saint-Théoctiste), Marie-Claire Blanc (Soeur Saint-Martin), sacramentines de Bollène, et Marie-Marguerite de Barbegie d’Albarède (Soeur Sainte-Sophie), ursuline de Pont-Saint-Esprit, guillotinées sous la Révolution française pour leur fidélité à la vie religieuse.
15.        À Liugongyin, près d’Anping dans la province chinoise de Hebei, en 1900, les saintes Anne An Xinzhi, Marie An Guozhi, Anne An Jiaozhi et Marie An Lihua, vierges et martyres. Dans la persécution de la secte de Yihetuan, comme les idolâtres ne purent d’aucune façon les amener à apostasier, elles furent décapitées.

Invitatoire du jeudi 11 juillet 2019 - S. Benedicti, abbatis, patroni Europae

Hebdomada XIV per annum XIVème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
S. Benedicti, abbatis, patroni Europae S. Benedicti, abbatis, patroni Europae
Festum Fête
Ad Invitatorium
Ad Invitatorium
A la liturgie lue :
Ante Officium quod a solo persolvitur, dici potest sequens oratio:Avant l'office récité seul, on peut dire la prière suivante :
Aperi, Dómine, os meum ad benedicéndum nomen sanctum tuum; munda cor meum ab ómnibus vanis, pervérsis et aliénis cogitatiónibus; intelléctum illúmina, afféctum inflámma, ut digne, atténte ac devóte hoc Offícium recitáre váleam, et exaudíri mérear ante conspéctum divínæ maiestátis tuæ. Per Christum Dóminum nostrum. Amen.Ouvre mes lèvres, Seigneur, afin qu’elles bénissent Ton saint Nom, purifie aussi mon cœur de toute pensée vaine, mauvaise, étrangère. Éclaire mon intelligence, enflamme mon amour, afin que je puisse réciter cet office avec respect, attention et dévotion, et mériter d’être exaucé en présence de Ta divine majesté. Par le Christ notre Seigneur. Amen.
V/. Dómine, lábia mea apéries. R/. Et os meum annuntiábit laudem tuam.V/. Seigneur, ouvre mes lèvres. R/. Et ma bouche annoncera Ta louange.
Psalmus 94 (95)Psaume 94 (95)
Invitatio ad laudem DeiInvitation à la louange de Dieu
Adhortamini vosmetipsos per singulos dies, donec illud «hodie» vocatur (Hebr 3, 13).Exhortez-vous mutuellement chaque jour, tant que vaut cet « aujourd'hui ».
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Veníte, exsultémus Dómino; iubilémus Deo salutári nostro. Præoccupémus fáciem eius in confessióne et in psalmis iubilémus ei.Venez, exultons pour le Seigneur, jubilons pour Dieu, notre salut. + Accourons devant Sa face dans l'action de grâce, dans des psaumes, jubilons pour Lui.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Quóniam Deus magnus Dóminus et rex magnus super omnes deos. Quia in manu eius sunt profúnda terræ, et altitúdines móntium ipsíus sunt. Quóniam ipsíus est mare, et ipse fecit illud, et siccam manus eius formavérunt. Parce que le Seigneur est le grand Dieu ; le grand Roi au-dessus de tous les dieux. Car dans Sa main sont les profondeurs de la terre, et que les hauteurs des montagnes sont à Lui. Parce qu'à Lui est la mer, et que c'est Lui-même qui l'a faite, et que Ses mains ont formé le continent.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Veníte, adorémus et procidámus et génua flectámus ante Dóminum, qui fecit nos, quia ipse est Deus noster, et nos pópulus páscuæ eius et oves manus eius. Venez, adorons, prosternons - nous devant Dieu, et fléchissons les genoux devant le Seigneur qui nous a faits, parce que Lui-même est notre Dieu, et que nous sommes Son peuple et les brebis de Sa main.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Utinam hódie vocem eius audiátis: «Nolíte obduráre corda vestra, sicut in Meríba secúndum diem Massa in desérto, ubi tentavérunt me patres vestri: probavérunt me, etsi vidérunt ópera mea. Si seulement aujourd'hui, vous entendiez Sa voix, n'endurcissez pas vos coeurs, comme à Mériba, comme au jour de Massa dans le désert, où Me tentèrent vos pères ; ils M'éprouvèrent, alors qu'ils avaient vu Mes oeuvres.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Quadragínta annis tæduit me generatiónis illíus, et dixi: Pópulus errántium corde sunt isti. Et ipsi non cognovérunt vias meas; ídeo iurávi in ira mea: Non introíbunt in réquiem meam». Pendant quarante ans, J'ai été le dégoût de cette génération et J'ai dit : ils sont un peuple errant de coeur ; et eux, ils n'ont point connu Mes voies : c'est pourquoi Je leur ai juré dans Ma colère, ils n'entreront pas dans Mon repos.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.

Si le psaume 94 est récité pendant la litugie de ce jour, à une des heures suivantes, on peut prendre un autre psaume comme invitatoire, au choix :
vel:ou :
Psalmus 99 (100)Psaume 99 (100)
Gaudium in templum ingredientiumJoie de l’entrée dans le temple
Redemptos iubet Dominus victoriæ carmen canere (S. Athanasius). Le Seigneur invite les rachetés à entonner un chant de victoire (S. Athanase).
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Iubiláte Dómino, omnis terra, * servíte Dómino in lætítia; introíte in conspéctu eius * in exsultatióne. Acclamez Dieu, toute la terre; servez le Seigneur avec joie. Entrez en Sa présence * avec allégresse.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Scitóte quóniam Dóminus ipse est Deus;  ipse fecit nos, et ipsíus sumus, * pópulus eius et oves páscuæ eius. Sachez que c'est le Seigneur qui est Dieu; c'est Lui qui nous a faits, et non pas nous-mêmes. Nous sommes Son peuple, et les brebis de Son pâturage.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Introíte portas eius in confessióne,  átria eius in hymnis, * confitémini illi, benedícite nómini eius. Franchissez ses portes avec des louanges, ses parvis en chantant des hymnes; célébrez-le, bénissez son nom.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Quóniam suávis est Dóminus;  in ætérnum misericórdia eius, * et usque in generatiónem et generatiónem véritas eius. car le Seigneur est suave; sa miséricorde est éternelle, * et sa vérité demeure de génération en génération.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
vel:ou :
Psalmus 66 (67)Psaume 66 (67)
Omnes gentes Domino confiteanturToutes les nations rendront gloire au Seigneur
Notum sit vobis quoniam gentibus missum est hoc salutare Dei (Act 28, 28).Sachez que le salut de Dieu a été envoyé aux gentils (Act 28, 28).
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Deus misereátur nostri et benedícat nobis; * illúminet vultum suum super nos, ut cognoscátur in terra via tua, * in ómnibus géntibus salutáre tuum. Que Dieu nous soit favorable et qu'Il nous bénisse; qu'Il illumine sur nous Son visage, afin que l'on connaisse sur la terre Ta voie, et parmi toutes les nations Ton salut.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Læténtur et exsúltent gentes,  quóniam iúdicas pópulos in æquitáte * et gentes in terra dírigis. Que les peuples Te louent, ô Dieu ; que les peuples Te louent tous. Que les nations se réjouissent, qu'elles soient dans l'allégresse ; car Tu juges les peuples avec droiture, et Tu conduis les nations sur la terre.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Terra dedit fructum suum; * benedícat nos Deus, Deus noster, benedícat nos Deus, * et métuant eum omnes fines terræ. Que les peuples Te louent, ô Dieu, que les peuples Te louent tous. La terre a donné son fruit ; que nous bénisse Dieu, notre Dieu, que Dieu nous bénisse, et que toutes les extrémités de la terre Le révèrent.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
vel:ou :
Psalmus 23 (24)Psaume 23 (24)
Domini in templum adventusAvènement de Dieu dans le Temple
Christo apertæ sunt portæ cæli propter carnalem eius assumptionem (S. Irenæus).Les portes du ciel se sont ouvertes au Christ parce qu’il a pris la nature humaine. (S. Irénée)
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Dómini est terra et plenitúdo eius, * orbis terrárum et qui hábitant in eo. Quia ipse super mária fundávit eum * et super flúmina firmávit eum. Au Seigneur est la terre et tout ce qu'elle renferme, le monde et tous ceux qui l'habitent. Car c'est Lui qui l'a fondé sur les mers, et qui l'a établi sur les fleuves.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Quis ascéndet in montem Dómini, * aut quis stabit in loco sancto eius? Innocens mánibus et mundo corde,  qui non levávit ad vana ánimam suam, * nec iurávit in dolum. Hic accípiet benedictiónem a Dómino * et iustificatiónem a Deo salutári suo. Hæc est generátio quæréntium eum, * quæréntium fáciem Dei Iacob. Qui montera sur la montagne du Seigneur, ou qui se tiendra dans son lieu saint ? Celui qui a les mains innocentes et le coeur pur, qui n'a pas livré son âme à la vanité, ni fait à son prochain un serment trompeur. Celui-là recevra la bénédiction du Seigneur, et la miséricorde de Dieu, son Sauveur. Telle est la race de ceux qui le cherchent, de ceux qui cherchent la face du Dieu de Jacob.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus fortis et potens, Dóminus potens in prœlio. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Qui est ce roi de gloire ? C'est le Seigneur fort et puissant, le Seigneur puissant dans les combats.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus virtútum ipse est rex glóriæ. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Quel est ce roi de gloire ? Le Seigneur des armées est Lui-même ce roi de gloire.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Psalmus cum sua antiphona, pro opportunitate, omitti potest quando Invitatorium Laudibus matutinis præponendum est. Le psaume [invitatoire] avec son antienne, si c'est opportun, peut être omis lorsque l'invitatoire précède immédiatement les Laudes du matin.

Vigiles (OSB) du jeudi 11 juillet 2019 - S. Benedicti, abbatis, patroni Europae

Hebdomada XIV per annum XIVème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
S. Benedicti, abbatis, patroni Europae S. Benedicti, abbatis, patroni Europae
Festum Fête
In primo nocturno, utroque anno Premier nocturne, années I et II
De Libro Sirácidæ Du livre de Ben Sirac
Lectio I Lecture I
Diléctum a Deo et homínibus Móysen, cuius memória in benedictióne est. Símilem illum fecit in glória sanctórum et magnificávit eum in timóre inimicórum et in verbis suis signa accelerávit. Glorificávit illum in conspéctu regum et ius dedit illi ad pópulum suum et osténdit illi glóriam suam. Bien-aimé de Dieu et des hommes, Moïse, dont la mémoire est en bénédiction. Dieu lui accorda une gloire égale à celle des saints et le rendit puissant pour la terreur des ennemis. Par la parole de Moïse il fit cesser les prodiges, et il le glorifia en présence des rois; il lui donna des commandements pour son peuple et lui fit voir quelque chose de sa gloire.
R/. Fuit vir vitæ venerábilis, grátia Benedíctus et nómine, ab ipso puerítiæ suæ témpore, cor gerens seníle; * Ætátem quippe móribus tránsiens, nulli ánimum voluptáti dedit. V/. Recéssit ígitur sciénter néscius et sapiénter indóctus. * Ætátem. R/. Il y eut un homme de vie vénérable, Benoît par la grâce et par le nom. Dès sa première jeunesse, il porta les jugements d'un ancien. * Au-dessus de son âge par sa manière de vivre, il ne s'adonna pas à la volupté. V/. Il se retira donc, savamment ignorant, et sagement inculte. * Au-dessus.
Lectio II Lecture II
In fide et lenitáte ipsíus sanctum fecit illum et elégit eum ex omni carne. Audítam fecit illi vocem suam et indúxit illum in nubem; et dedit illi coram præcépta et legem vitæ et disciplínæ, docére Iacob testaméntum suum et iudícia sua Israel. Dans la fidélité et la douceur il le sanctifia, il le choisit parmi tous les vivants; il lui fit entendre sa voix et l'introduisit dans les ténèbres; il lui donna face à face les commandements, une loi de vie et d'intelligence, pour enseigner à Jacob ses prescriptions et ses décrets à Israël.
R/. Sanctus Benedíctus plus appétiit mala mundi pérpeti quam laudes, atque pro Deo labóribus fatigári * Quam vitæ huius favóribus extólli. V/. Divína namque prævéntus grátia, magis ac magis ad supérna ánimo suspirábat. * Quam. R/. Le saint homme, Benoît, cherchait davantage à connaître les peines de ce monde que ses louanges, à se fatiguer de labeurs pour Dieu, * Qu'à se laisser exalter par les réussites de la vie. V/. Prévenu de la grâce divine, il aspirait de plus en plus, de toute son âme, aux choses d'en-haut, plutôt * Qu'à.
Lectio III Lecture III
In omni ópere suo dedit David confessiónem Sancto et Excélso in verbo glóriæ; de omni corde suo laudávit Dóminum et diléxit Deum qui fecit illum. Et stare fecit cantóres contra altáre et in sono eórum dulces fecit modos. Dedit in celebratiónibus decus et ornávit témpora usque ad consummatiónem anni, dum laudárent nomen sanctum Dómini, et ante mane resonáret sanctuárium. Dans toutes ses œuvres, David rendit hommage au Saint Très-Haut dans des paroles de gloire; de tout son cœur il chanta, montrant son amour pour son Créateur. Il établit devant l'autel des chantres, pour émettre les chants les plus doux; il donna aux fêtes la splendeur, un éclat parfait aux solennités, faisant louer le saint nom du Seigneur, faisant retentir le sanctuaire dès le matin.
R/. Beátus Benedíctus, dum in hac terra esset, quo temporáliter líbere uti potuísset, * Iam quasi áridum mundum cum flore despéxit. V/. Relícta domo rebúsque patris, soli Deo placére desíderans, sanctæ conversatiónis hábitum quæsívit. * Iam. R/. Le bienheureux Benoît, alors qu'il aurait pu, sur cette terre, profiter librement des biens temporels, * Méprisa dès l'abord, comme il l'eût fait d'un lieu aride, le monde et sa fleur. V/. Ayant quitté la demeure et les affaires de son père, animé du désir de plaire à Dieu seul, il chercha le moyen de revêtir l'habit de la sainte vie monastique, et * Méprisa.
Lectio IV Lecture IV
Et surréxit Elías prophéta quasi ignis, et verbum ipsíus quasi fácula ardébat. Qui suscitásti mórtuum de sorte mortis ab ínferis in verbo Dómini. Qui deiecísti reges ad perníciem et gloriósos de lecto suo et confregísti fácile poténtiam ipsórum; qui audis in Sínai indícium et in Horeb iudícia vindíctæ. Qui scriptus es parátus in témpora leníre iracúndiam Dómini ante furórem, convértere cor patris ad fílium et restitúere tribus Iacob. Alors le prophète Élie se leva comme un feu, sa parole brûlait comme une torche. Toi qui as arraché un homme à la mort et au shéol, par la parole du Très-Haut. Toi qui as mené des rois à la ruine, précipité des hommes glorieux de leur couche, qui entendis au Sinaï un reproche, à l'Horeb des décrets de vengeance, toi qui fus désigné dans des menaces futures pour apaiser la colère avant qu'elle n'éclate, pour ramener le cœur des pères vers les fils et rétablir les tribus de Jacob.
R/. Núrsia província ortus, Romæ liberálibus litterárum stúdiis tráditus fúerat. * Sed cum in eis multos per abrúpta vitiórum ire cérneret, eum, quem quasi in ingréssum mundi posúerat, pedem retráxit. V/. Ne si de sciéntia eius aliquid attíngeret, ipse quoque póstmodum in immáne præcipítium totus iret. * Sed. V/. Glória Patri. * Sed. R/. Originaire de la province de Nursie, il avait été envoyé à Rome pour des études libérales dans le domaine des belles-lettres. * Mais s'apercevant que beaucoup, durant leurs études, sombraient dans l'abîme des vices, il retira le pied qu'il avait déjà posé sur le seuil du monde. V/. Redoutant, s'il en acquérait quelque connaissance, d'être, lui aussi, entraîné tout entier dans un terrible précipice. * Mais. V/. Gloire au Père. * Mais.
In secundo nocturno, anno I Deuxième nocturne, année I
Ex Libro sancti Gregórii Nysséni epíscopi De vita Móysis (PG 44, 406-407) Livre de saint Grégoire de Nysse sur la vie de Moïse
Lectio I Lecture I
Ecce, dixit Dóminus ad Móysen, locus apud me. Locum dicit, non superfície circumfúsum, nec quantitáte ulla descríptum: nec enim est in imménso mensúra; sed ad infinítum atque interminábile loci nómine, qui circumscrípta mensúra terminátur, auditórem dedúxit. Hunc ergo sensum subosténdere mihi vidétur: "Quóniam tibi, Móyses, ad anterióra pergéndi semper ingens desidérium est, nec ullo huius cursus labóre defatigáris, nec términum huius assequéndi boni constítuis, sed semper ínhias ad maióra, scias tantum esse apud me locum, ut numquam términum eius cursu aut volátu áliquo queas inveníre." Voici, dit le Seigneur à Moïse, un lieu auprès de moi. En parlant de lieu, il ne désigne pas un espace quantitativement déterminé, car on ne peut mesurer ce qui n'est pas d'ordre quantitatif, mais, par l'analogie d'une surface mesurable, il suggère au lecteur une réalité infinie et illimitée. Et voilà à peu près ce qu'il veut nous faire entendre: " Moïse, puisque tu es tendu d'un grand désir vers ce qui est en avant et que ta course ne connaît pas de lassitude, puisque d'autre part tu sais que le bien n'a pas de limite, mais que le désir est toujours tourné vers quelque chose de plus, sache qu'il y a près de moi un lieu si grand, qu'en le parcourant tu ne pourras jamais trouver un terme à ta course. "
R/. Erat vultu plácido, canis decorátus angelícis, tantáque circa eum cláritas excréverat, * Ut in terris pósitus in cæléstibus habitáret. V/. Vir autem Dómini Benedíctus ita Spíritu Sancto plenus fuit, * Ut. R/. Il avait un visage paisible, encadré d'une chevelure argentée, angélique. Le rayonnement qui se dégageait de sa personne laissait comprendre * Que, tout en vivant sur la terre, il habitait le monde des réalités célestes. V/. Cet homme de Dieu, Benoît, fut tellement rempli de l'Esprit Saint * Que.
Lectio II Lecture II
Hic autem cursus atque volátus status quidem est ália ratióne. Sistam enim, inquit, te in lápide. Mirábile audítu, quómodo unum ac idem status et motus est: si quid ascéndit, non stat; si stat, non ascéndit; at hic ascéndit, quia stat. Et pourtant, cette course, à un autre point de vue, est stabilité. En effet: Je t'établirai sur le roc. C'est là, de toutes les choses, la plus paradoxale, que stabilité et mobilité soient la même chose. Car d'ordinaire, celui qui avance n'est pas arrêté et celui qui est arrêté n'avance pas. Ici il avance du fait même qu'il est arrêté.
R/. Vir enim Dómini, inter tot mirácula quibus in mundo cláruit, doctrínæ verbo non mediócriter fulsit. * Scripsit namque monachórum Régulam, discretióne præcípuam, sermóne luculéntam. V/. Cuius si quis velit subtílius vitam morésque cognóscere, in ipsa institutióne Régulæ potest inveníre. * Scripsit. R/. L'homme de Dieu, parmi tant de miracles qui le firent briller de par le monde, lança bien des éclairs de lumière par le verbe de sa doctrine. * Il écrivit, en effet, une Règle des moines, remarquable par son discernement et par la clarté de son expression. V/. Si l'on veut pénétrer avec plus de finesse le message de son existence ou de sa manière de vivre, on peut le découvrir dans l'institution même de cette Règle. * Il écrivit.
Lectio III Lecture III
Qui colles conántur scándere sabulósos, etsi proiéctis in longum pédibus magna transíre spátia videántur, semper tamen ad inferióra delápso sábulo deferúntur. Motus ígitur fit, progréssus autem nullus fit. At si quis, ut Psalmísta dicit, a fæce profúndi retráctos pedes in hoc posúerit lápide, - lapis autem Christus est, plenitúdo virtútum ómnium, - quanto fírmior ac immobílior, ut Paulus cónsulit, in bono fúerit, tanto velócius volat, hac stabilitáte quasi pennis elevátus. Cum ígitur locum apud se osténdit, ad perpétuum cursum exhortátur; cum statum in lápide datúrum se promíttit, modum divíni cursus illíus Móysi subáperit. Ceux qui font l'ascension d'un tertre sablonneux ont beau faire de grandes enjambées, c'est en vain qu'ils se donnent du mal, car le sable en s'éboulant les ramène toujours en bas: il y a du mouvement dépensé, mais aucun progrès de ce mouvement. Si quelqu'un au contraire, selon le mot du Psalmiste, a retiré ses pieds de la vase de la fosse et les a affermis sur le roc, - le Roc ici, c'est le Christ, la plénitude de la vertu, - sa course est d'autant plus rapide que, selon le conseil de Paul, il est plus ferme et plus inébranlable dans le bien; sa stabilité est pour lui comme une aile et, dans son voyage vers les hauteurs, son cœur est comme ailé par sa fixité dans le bien. Ainsi, en montrant le lieu à Moïse, Dieu l'encourage à toujours courir; et en lui promettant de l'établir sur le roc, il lui indique la façon de courir cette course divine.
R/. Cumque sanctus Benedíctus in cella consísteret, elevátis sursum óculis, vidit soróris suæ ánimam, de córpore eius egréssam, * In colúmbæ spécie cæli secréta penetráre. V/. Qui tantæ eius glóriæ congáudens, omnipoténti Deo grátias réferens, eius óbitum frátribus denuntiávit. * In colúmbæ spécie. R/. Alors que le saint homme, Benoît, se tenait dans sa cellule, il leva les yeux vers les hauteurs et vit l'âme de sa sœur, ayant rompu ses liens avec le corps, * Pénétrer, sous forme de colombe, les secrètes profondeurs du ciel. V/. Se réjouissant avec elle d'une telle gloire, il rendit grâce à Dieu tout-puissant, et fit part aux frères de sa mort, et qu'il l'avait vue * Pénétrer.
Lectio IV Lecture IV
Una et éadem res lápidis capácitas et régio vivéntium. Nam quóniam Christus lapis est, ut Paulo placet, omnem autem bonórum spem in Christo fírmiter esse crédimus, in quo omnes thesáuros bonórum esse cognóvimus: qui bonum áliquod adéptus est, is in Christo est, qui omne bonum cóntinet. Quant à l'espace qui est dans le rocher, c'est la même réalité que la terre des vivants. Car, puisque le Christ, selon l'apôtre Paul, est signifié par le " Rocher ", et puisque nous croyons que l'espérance de tous les biens est dans le Christ- lui en qui se trouvent tous les trésors des biens, comme nous le savons - celui qui est en quelque bien est donc forcément dans le Christ, lui qui contient tout bien.
R/. Intempéstæ noctis hora, vir Dei instans vigíliis assíduæ oratiónis, velut sub uno solis rádio, * Omnem mundum colléctum conspéxit. V/. Vidénti enim Creatórem, angústa est omnis creatúra. * Omnem mundum. V/. Glória Patri.* Omnem mundum. R/. Au cœur de la nuit, alors que l'homme de Dieu s'appliquait aux Vigiles dans une prière assidue, * Il contempla le monde entier, comme ramassé dans un seul rayon de soleil. V/. À celui qui voit le Créateur, la création tout entière paraît exiguë; * Il contempla. V/. Gloire au Père. * Il contempla.
In tertio nocturno, anno C Troisième nocturne, année C
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc
In illo témpore: Facta est conténtio inter discípulos, quis eórum viderétur esse maior. Et réliqua. Pendant le repas de la Pâque, les disciples en arrivèrent à se quereller: lequel d'entre eux, à leur avis, était le plus grand? Et la suite.
Ex Homilíis sancti Bedæ Venerábilis presbýteri(Hom. 60: PL 94, 423) Homélie de saint Bède le Vénérable
Lectio I Lecture I
Sicut bonis esse moris solet, in Scriptúris semper exémpla Patrum præcedéntium, quibus ad melióra profíciant, quibus ágnitis de suis áctibus humiliéntur, inquírere, sic e contrário réprobi, si quid forte in eléctis reprehensíbile repériunt, quasi suas ex eo nequítias obtectúri, aut pro iusto defensúri, libentíssime solent amplécti. De même qu'il est habituel aux bons de rechercher toujours dans l'Écriture les exemples des anciens Pères, qui les fassent progresser vers le mieux, ou les conduisent, une fois connus, à s'humilier de leurs propres actes; de même, à l'inverse, les mauvais, s'ils repèrent quelque chose de répréhensible chez les élus, ont coutume de s'en emparer très volontiers, comme pour couvrir par là leurs propres méfaits ou les prétendre justes.
R/. Pretiósus conféssor Dómini Benedíctus recto oriéntis trámite cum magno splendóris decóre in cælum ferebátur, assisténsque vir clarus ait duóbus frátribus: * Hac via diléctus Dómini cælum Benedíctus ascéndit. V/. Lampádibus callem innúmeris vidére corúscum, pállia virtútum quem stravérunt variárum, et super assístens vir clarus dixit ad illos: * Hac via. R/. Benoît, ce merveilleux témoin du Christ, était porté au ciel par un chemin tracé droit du côté de l'orient au milieu d'un déploiement de magnificence et de beauté. Un homme resplendissant, qui se tenait là, dit à deux moines: * C'est le chemin emprunté par Benoît, le bien-aimé de Dieu, pour monter au ciel. V/. Ils virent un étroit sentier, étincelant d'innombrables lumières, jonché de tissus aux valeurs nuancées. Un homme resplendissant, qui s'y tenait, leur dit: * C'est.
Lectio II Lecture II
Ideóque multo ardéntius legunt quod facta est conténtio inter discípulos Christi, quis eórum viderétur esse maior, quam quod multitúdinis credéntium erat cor unum et ánima una. Multo récolunt tenácius quod facta est dissénsio inter Bárnabam et Paulum, ita ut discéderent ab ínvicem, quam quod idem Paulus ait: Cum enim sit inter vos zelus et conténtio, nonne carnáles estis? Nonne hómines estis? quasi nobis infírmitas sanctórum imitánda proponátur, et non illud pótius quia convaluérunt de infirmitáte, fortes facti sunt in bello, hoc máxime in loco, ubi et ipsa contentiónis eórum causa est nobis incógnita. Voilà pourquoi ils mettent beaucoup plus de zèle à lire que s'éleva une controverse parmi les disciples du Christ pour savoir lequel d'entre eux, à leur avis, était le plus grand, qu'à lire que la multitude des croyants n'avait qu'un seul cœur et qu'une seule âme. Ils gardent une mémoire beaucoup plus vive du fait qu'il y eut un désaccord entre Paul et Barnabé au point qu'ils durent se séparer, que de cette parole du même Paul: Lorsque s'élèvent entre vous des disputes et des dissensions, n'avez-vous pas alors une conduite toute humaine, toute charnelle? Comme si c'étaient les faiblesses des saints qu'on nous offrait en exemple, et non pas plutôt le fait qu'ils ont retrouvé leurs forces après leurs faiblesses, et montré du courage à la guerre; et cela vaut particulièrement lors de cette controverse, dont la cause réelle nous est inconnue.
R/. O beáti viri Benedícti sancta præcónia, o inæstimábilis diléctio caritátis, * Qui, dum sæculi pompam contémpsit, ætérnæ vitæ coniúnctus est! V/. Cui vívere Christus fuit et mori lucrum. * Qui. R/. Ô sainteté du message de Benoît le bienheureux, ô dilection, fruit d'une incomparable charité! * Pendant qu'il méprisait le faste du monde, il épousait la vie éternelle! V/. Pour lui, vivre c'était le Christ, et mourir était un avantage. * Pendant.
Lectio III Lecture III
Neque enim credíbile est quia iuxta hoc quod álibi præcípitur: Conténdite intráre per angústam portam, honóre se ínvicem præveniéndo certárint. Verum quálibet ex causa contendérint, nos pótius, non carnáles adhuc discípuli quid gésserint, sed spiritális Magíster quid iússerit, videámus. Dixit autem eis: Reges géntium dominántur eórum. Vos autem non sic, sed qui maior est in vobis fiat sicut iúnior, et qui præcéssor est, sicut ministrátor. Il est peu probable, en effet, que, selon le précepte donné ailleurs: Efforcez-vous d'entrer par la porte étroite, les disciples se soient querellés en vue de se prévenir d'honneur les uns les autres. Mais en réalité, quelle qu'ait été la raison de leur dissentiment, recherchons plutôt non pas quelle fut la conduite de disciples encore charnels, mais quel fut le précepte donné par le Maître spirituel. Car il leur a dit: Les rois des nations païennes leur commandent en maîtres. Pour vous, rien de tel! Au contraire, le plus grand d'entre vous doit prendre la place du plus jeune, et celui qui commande, la place de celui qui sert.
R/. O laudánda sancti Benedícti mérita gloriósa, qui, dum pro Christo pátriam mundíque sprevit pompam, adéptus est ómnium contubérnium beatórum * Et párticeps factus præmiórum æternórum. V/. Inter choros confessórum spléndidum póssidet locum, et ipsum fontem ómnium intuétur bonórum. * Et párticeps. R/. Qu'ils sont dignes de louange les glorieux mérites du saint homme Benoît: ayant renoncé pour le Christ à son pays, comme aux fastes du monde, il est admis en compagnie de tous les bienheureux; * Il est rendu participant des biens éternels promis en récompense. V/. Parmi les chœurs des saints confesseurs de la foi, il a une place magnifique: il contemple celui qui est lui-même la source de tous les biens. * Il est rendu participant.
Lectio IV Lecture IV
Certántibus de priorátu discípulis, pius Magíster eos non ínitæ contentiónis árguit, sed formam quam sequántur humilitátis modésta ratióne descríbit. In qua tamen forma obtinénda maióres et præcessóres, id est doctóres Ecclésiæ, non mínima discretióne opus habent, ne, vidélicet, regum géntium instar, dominári subiéctis, seque ab eis gáudeant supervácuis láudibus attólli, sed, ad exémplum Regis ætérni, quasi iunióres eis quibus regéndis præsunt efficiántur ac minístri. Alors que les disciples se querellent à propos de la première place, le bon Maître ne les reprend pas au sujet de la discussion qu'ils ont entamée, mais avec modération et douceur, il leur décrit un modèle d'humilité à suivre. Et s'ils veulent atteindre ce modèle, les grands et ceux qui sont en tête, c'est-à-dire les docteurs de l'Eglise, de quel discernement n'ont-ils pas besoin pour éviter de commander en maîtres à ceux qui leur sont soumis, suivant l'exemple des rois des nations païennes, ou de se réjouir d'être par leurs disciples glorifiés de vains éloges, et pour, au contraire, à l'exemple du roi éternel, se comporter à l'égard de ceux qu'ils conduisent comme s'ils étaient les plus jeunes et comme des serviteurs.
R/. Sanctíssime conféssor Christi Benedícte, monachórum pater et dux, * Intercéde pro nostra omníumque salúte. V/. Devótæ plébi súbveni sancta intercessióne, ut tuis adiúta précibus regna cæléstia consequátur. * Intercéde. V/. Glória Patri. * Intercéde. R/. Benoît, saint et vénérable témoin du Christ, guide et père des moines, * Intercède pour notre salut, et pour le salut de tous les hommes. V/. Soutiens de ta puissante intercession le peuple des consacrés, afin que, grâce à tes prières, ils parviennent au royaume des cieux. * Intercède. V/. Gloire au Père. * Intercède.

Laudes du jeudi 11 juillet 2019 - S. Benedicti, abbatis, patroni Europae

Hebdomada XIV per annum XIVème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
S. Benedicti, abbatis, patroni Europae S. Benedicti, abbatis, patroni Europae
Festum Fête
Ad Laudes matutinas
Aux Laudes du matin
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Légifer prudens, veneránde doctor,
Sage législateur, docteur vénérable,
qui nites celsis méritis per orbem,
qui resplendis sur tout l'univers par tes mérites éminents
dénuo comple, Benedícte, mundum
Benoît, remplis encore le monde
lúmine Christi.
de la lumière du Christ.
  
Flóruit per te novus atque miro
Grâce à toi a fleuri un ordre nouveau,
géntium nexu sociátus ordo;
une union admirable de nations;
iúribus sacris tua vox subégit
ta voix a soumis doucement tous les hommes
dúlciter omnes.
aux lois divines.
  
Líberos Iesu paritérque servos
D'hommes libres comme d'esclaves,
régula magna statuísti alúmnos,
ta grande règle fait des disciples de Jésus,
quos amor fotus précibus revínxit
unis par l'amour nourri dans la prière
et labor unus.
et par un même labeur.
  
Iamque fratérne, duce te, labórent,
Désormais sous ta conduite, que les peuples travaillent en frères;
mútuo certent pópuli favóre,
qu'ils rivalisent d'amour mutuel
gáudeant pacis refovére semper
et se réjouissent de voir refleurir sans cesse
dona beátæ.
les dons de la paix bienheureuse.
  
Cláritas Patri genitæque Proli,
Gloire au Père et au Fils qu'Il engendre,
Flámini Sancto decus atque cultus,
au Souffle divin, hommage et vénération.
grátia quorum tibi tanta laudis
C'est par Leur grâce que la gloire de Ta louange
glória lucet. Amen.
brille d'un tel éclat.
Ant. 1 Dedit illis Dóminus claritátem ætérnam, et nómine ætérno hereditábit illos.Ant. 1
Psalmus 62 (63)
Psaume 62 (63)
Anima Dominum sitiens
Mon âme a soif du Seigneur
Ad Deum vigilat, qui opera noctis reicit.
Il veille pour Dieu, celui qui s'écarte des œuvres ténébreuses.
Deus, Deus meus es tu, * ad te de luce vígilo.O Dieu, Tu es mon Dieu, je Te cherche dès l'aurore.
Sitívit in te ánima mea, * te desiderávit caro mea.Mon âme a soif de Toi, ma chair languit après Toi.
In terra desérta et árida et inaquósa, † sic in sancto appárui tibi, * ut vidérem virtútem tuam et glóriam tuam.Dans une terre aride, desséchée et sans eau, c'est ainsi que je Te contemplais dans le sanctuaire, pour voir Ta puissance et Ta gloire.
Quóniam mélior est misericórdia tua super vitas, * lábia mea laudábunt te.Car Ta grâce est meilleure que la vie : que mes lèvres Te louent.
Sic benedícam te in vita mea * et in nómine tuo levábo manus meas.Ainsi Te bénirai-je toute ma vie, en Ton nom j'élèverai mes mains.
Sicut ádipe et pinguédine repleátur ánima mea, * et lábiis exsultatiónis laudábit os meum.Mon âme est rassasiée, comme de moelle et de graisse; et, la joie sur les lèvres, ma bouche Te loue.
Cum memor ero tui super stratum meum, * in matutínis meditábor de te,Quand je pense à Toi sur ma couche, je médite sur Toi pendant les veilles de la nuit,
quia fuísti adiútor meus, * et in velaménto alárum tuárum exsultábo.car Tu es mon secours, et j'exulte à l'ombre de Tes ailes.
Adhæsit ánima mea post te, * me suscépit déxtera tua.Mon âme est attachée à Toi, Ta droite me soutient.
[Ipsi vero in ruínam quaesiérunt ánimam meam, * introíbunt in inferióra terrae,[Mais eux, cherchent à m'ôter la vie : ils iront dans les profondeurs de la terre.
tradéntur in potestátem gládii, * partes vúlpium erunt.On les livrera au glaive, ils seront la proie des chacals.
Rex vero laetábitur in Deo; † gloriabúntur omnes, qui iúrant in eo, * quia obstrúctum est os loquéntium iníqua.]Et le roi se réjouira en Dieu; quiconque jure par lui se glorifiera, car la bouche des menteurs sera fermée.]
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Dedit illis Dóminus claritátem ætérnam, et nómine ætérno hereditábit illos.Ant.
Ant. 2 Servi Dómini, Dóminum benedícite in ætérnum.Ant. 2
Canticum Dan 3, 57-88. 56 AT 41
Cantique Dan 3, 57-88. 56 AT 41
Omnis creatura laudet Dominum
Que toute créature loue le Seigneur
Laudem dicite Deo nostro, omnes servi eius (Ap 19, 5).
Que soit chantée la louange du Seigneur, par tous ceux qui Le servent (Ap 19, 5).
Benedícite, ómnia ópera Dómini, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Toutes les œuvres du Seigneur, bénissez le Seigneur, à Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, cæli, Dómino, * benedícite, ángeli Dómini, Dómino.Bénissez le Seigneur, vous, les cieux, vous, les anges du Seigneur, bénissez le Seigneur.
Benedícite, aquæ omnes, quæ super cælos sunt, Dómino, * benedícat omnis virtus Dómino.Bénissez le Seigneur, vous, les eaux qui sont au dessus du ciel, et que le bénissent toutes les puissances du Seigneur,
Benedícite, sol et luna, Dómino, * benedícite, stellæ cæli, Dómino.Bénissez le Seigneur, soleil et lune, et vous, les astres du ciel bénissez le Seigneur,
Benedícite, omnis imber et ros, Dómino, * benedícite, omnes venti, Dómino.Bénissez le Seigneur, pluies et rosées, et tous les vents, bénissez le Seigneur.
Benedícite, ignis et æstus, Dómino, * benedícite, frigus et æstus, Dómino.Bénissez le Seigneur, feu et chaleur, bénissez le Seigneur, fraîcheur et froid,
Benedícite, rores et pruína, Dómino, * benedícite, gelu et frigus, Dómino.Bénissez le Seigneur, givre et rosée, bénissez le Seigneur, gel et froid
Benedícite, glácies et nives, Dómino, * benedícite, noctes et dies, Dómino.Bénissez le Seigneur, glace et neige, bénissez le Seigneur, nuits et jours,
Benedícite, lux et ténebræ, Dómino, * benedícite, fúlgura et nubes, Dómino.Bénissez le Seigneur, lumière et ténèbres, bénissez le Seigneur, éclairs et nuées
Benedícat terra Dóminum, * laudet et superexáltet eum in sæcula.Que la terre bénisse le Seigneur, à Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, montes et colles, Dómino, * benedícite, univérsa germinántia in terra, Dómino.Bénissez le Seigneur montagnes et collines, plantes de la terre, bénissez le Seigneur,
Benedícite, mária et flúmina, Dómino, * benedícite, fontes, Dómino.Bénissez le Seigneur mers et fleuves, sources et fontaines bénissez le Seigneur
Benedícite, cete et ómnia quæ movéntur in aquis, Dómino, * benedícite, omnes vólucres cæli, Dómino.Bénissez le Seigneur, baleines et bêtes de la mer, et vous tous, les oiseaux dans le ciel, bénissez le Seigneur,
Benedícite, omnes béstiæ et pécora, Dómino, * benedícite, fílii hóminum, Dómino.Bénissez le Seigneur, fauves et troupeaux, enfants des hommes bénissez le Seigneur.
Bénedic, Israel, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Qu'Israël bénisse le Seigneur. A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, sacerdótes Dómini, Dómino, * benedícite, servi Dómini, Dómino.Bénissez le Seigneur, vous, les prêtres, et ceux qui servent le Seigneur, bénissez le Seigneur!
Benedícite, spíritus et ánimæ iustórum, Dómino, * benedícite, sancti et húmiles corde, Dómino.Bénissez le Seigneur, esprits et âmes des justes, bénissez le Seigneur saints et humbles de cœur,
Benedícite, Ananía, Azaría, Mísael, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Bénissez le Seigneur Ananias, Azarias et Misaël, A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedicámus Patrem et Fílium cum Sancto Spíritu; * laudémus et superexaltémus eum in sæcula.Bénissons le Père, et, le Fils avec l'Esprit Saint. A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedíctus es in firmaménto cæli * et laudábilis et gloriósus in sæcula.Béni sois-Tu, au firmament du ciel : louanges et gloire dans les siècles !
Ant. Servi Dómini, Dóminum benedícite in ætérnum.Ant.
Ant. 3 Ant. 3
Psalmus 149
Psaume 149
Exsultatio sanctorum
L'exultation des saints
Filii Ecclesiae, filii novi populi exsultent in rege suo: in Christo (Hesychius).
Les fils de l'Eglise, les fils du nouveau peuple exultent en leur roi : dans le Christ (Hesychius).
Cantáte Dómino cánticum novum; * laus eius in ecclésia sanctórum.Chantez au Seigneur un cantique nouveau ; qu'Il soit loué dans l'assemblée des saints.
Lætétur Israel in eo, qui fecit eum, * et fílii Sion exsúltent in rege suo.Qu'Israël se réjouisse en Celui qui l'a créé ; que les Fils de Sion soient transportés pour leur Roi.
Laudent nomen eius in choro, * in tympano et cíthara psallant ei,Qu'ils célèbrent Son Nom de concert ; qu'ils le chantent sur les tambourins et les pasltérions.
quia beneplácitum est Dómino in pópulo suo, * et honorábit mansuétos in salúte.Car le Seigneur se complaît en Son peuple ; Il a sauvé et glorifié les paisibles.
Iúbilent sancti in glória, * læténtur in cubílibus suis.Les saints tressaillent dans la gloire, ils se réjouissent dans leur repos.
Exaltatiónes Dei in gútture eórum * et gládii ancípites in mánibus eórum,La louange de Dieu est sur leurs lèvres, des glaives à deux tranchants sont dans leurs mains.
ad faciéndam vindíctam in natiónibus, * castigatiónes in pópulis,Pour tirer vengeance des nations, pour châtier les peuples.
ad alligándos reges eórum in compédibus * et nóbiles eórum in mánicis férreis,Pour charger de chaînes les pieds de leurs rois, pour mettre aux grands les menottes.
ad faciéndum in eis iudícium conscríptum: * glória hæc est ómnibus sanctis eius.Pour accomplir sur eux la sentence écrite. C'est la gloire qu'Il réserve à tous Ses saints.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Ant.
Lectio brevis (Rom 12, 1-2)
Lecture brève (Rom 12, 1-2)
Obsecro vos, fratres, per misericórdiam Dei, ut exhibeátis córpora vestra hóstiam vivéntem, sanctam, Deo placéntem, rationábile obséquium vestrum; et nolíte conformári huic sæculo, sed transformámini renovatióne mentis, ut probétis quid sit volúntas Dei, quid bonum et bene placens et perféctum.Je vous conjure donc, mes frères, par la miséricorde de Dieu, d'offrir vos corps comme une hostie vivante, sainte, agréable à Dieu; ce sera votre culte raisonnable. Ne vous conformez pas à ce siècle; mais transformez-vous par le renouvellement de votre esprit, afin que vous reconnaissiez quelle est la volonté de Dieu, volonté qui est bonne, agréable et parfaite.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Lex Dei eius * In corde ipsíus. Lex.
V/. Et non supplantabúntur gressus eius. * In corde ipsíus. Glória Patri. Lex.
R/. La loi de son Dieu * est dans son cœoeur. La loi. V/. Et ses pas ne chancellent point. * dans son coeur. Gloire au Père. La loi.
Ant. Fuit vir vitæ venerábilis, grátia Benedíctus et nómine.Ant. Il y eut un homme, de vie vénérable, nommé Benoît et béni par la grâce.
Canticum Evangelicum Lc 1, 68-79
Cantique évangélique (Lc 1,68-79)
De Messia eiusque præcursore
Du Messie et de son précurseur
 Benedíctus Dóminus, Deus Israel, * quia visitávit et fecit redemptiónem plebi suæ Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, de ce qu'Il a visité et racheté Son peuple,
 et eréxit cornu salútis nobis * in domo David púeri sui, et nous a suscité un puissant Sauveur dans la maison de David, Son serviteur,
sicut locútus est per os sanctórum, * qui a sǽculo sunt, prophetárum eius, ainsi qu'Il a dit par la bouche de Ses saints prophètes des temps anciens,
salútem ex inimícis nostris * et de manu ómnium, qui odérunt nos; qu'Il nous délivrerait de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent,
 ad faciéndam misericórdiam cum pátribus nostris * et memorári testaménti sui sancti, pour exercer Sa miséricorde envers nos pères, et Se souvenir de Son alliance sainte,
 iusiurándum, quod iurávit ad Abraham patrem nostrum, * datúrum se nobis, selon le serment qu'Il a juré à Abraham, notre père, de nous accorder cette grâce,
 ut sine timóre, de manu inimicórum liberáti, * serviámus illi qu'étant délivrés de la main de nos ennemis, nous Le servions sans crainte,
 in sanctitáte et iustítia coram ipso * ómnibus diébus nostris. marchant devant Lui dans la sainteté et la justice, tous les jours de notre vie.
 Et tu, puer, prophéta Altíssimi vocáberis: * præíbis enim ante fáciem Dómini paráre vias eius, Et toi, petit enfant, tu seras appelé le prophète du Très-Haut: car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer Ses voies,
ad dandam sciéntiam salútis plebi eius * in remissiónem peccatórum eórum, afin de donner à Son peuple la connaissance du salut, pour la rémission de leurs péchés,
per víscera misericórdiæ Dei nostri, * in quibus visitábit nos óriens ex alto, par les entrailles de la miséricorde de notre Dieu, grâce auxquelles le soleil levant nous a visités d'en haut,
illumináre his, qui in ténebris et in umbra mortis sedent, * ad dirigéndos pedes nostros in viam pacis. pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et à l'ombre de la mort, pour diriger nos pas dans la voie de la paix.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Fuit vir vitæ venerábilis, grátia Benedíctus et nómine.Ant. Il y eut un homme, de vie vénérable, nommé Benoît et béni par la grâce.
Preces
Prières litaniques.
Christum Deum sanctum, fratres, exaltémus, orántes ut serviámus illi in sanctitáte et iustítia coram ipso ómnibus diébus nostris, et acclamémus:
Tu solus sanctus, Dómine.
Qui tentári voluísti per ómnia pro similitúdine nostra absque peccáto,
miserére nostri, Dómine Iesu.
Qui nos omnes ad perfectiónem caritátis vocásti,
sanctífica nos, Dómine Iesu.
Qui nos iussísti esse salem terræ et lucem mundi,
illúmina nos, Dómine Iesu.
Qui voluísti ministráre, non ministrári,
fac nos tibi et frátribus humíliter servíre, Dómine Iesu.
Tu, splendor glóriæ Patris et figúra substántiæ eius,
fac ut in glória vultum tuum respiciámus, Dómine Iesu.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Deus, qui beátum Benedíctum abbátem in schola divíni servítii præclárum constituísti magístrum, tríbue, quæsumus, ut, amóri tuo nihil præponéntes, viam mandatórum tuórum dilatáto corde currámus. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu, qui as suscité le bienheureux Benoît comme maître remarquable dans l'école du service divin, accorde-nous, nous T'en prions, en ne préférant rien à Ton amour, de courir le cœur dilaté sur la voie de Tes commandements. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Office de tierce du jeudi 11 juillet 2019 - S. Benedicti, abbatis, patroni Europae

Hebdomada XIV per annum XIVème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
S. Benedicti, abbatis, patroni Europae S. Benedicti, abbatis, patroni Europae
Festum Fête
Ad Tertiam
Ad Tertiam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Certum tenéntes órdinem,
A la troisième heure du jour,
pio poscámus péctore
en respectant l'ordre fixé,
hora diéi tértia
invoquons de tout notre coeur
trinae virtútis glóriam,
la gloire de la Trinité.
  
Ut simus habitáculum
Puissions nous être la demeure
illi Sancto Spirítui,
de cet Esprit de Sainteté
qui quondam in apóstolis
qui Se répandit autrefois,
hac hora distribútus est.
en cette heure, aux apôtres.
  
Hoc gradiénte órdine,
C'est en suivant aussi cet ordre,
ornávit cuncta spléndide
que le Créateur du Royaume
regni caeléstis cónditor
a tout couronné de beauté
ad nostra aetérna práemia.
pour notre bonheur éternel.
  
Deo Patri sit glória
A Dieu le Père soit la gloire,
eiúsque soli Fílio
et gloire à Son Unique Fils,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit consolateur,
in sempitérna saécula. Amen.
à travers l'infini des siècles.
Ant. 1 Qui servat verbum Christi, vere in hoc cáritas perfécta est.Ant. 1
Psalmus 118 (119), 65-72
Psaume 118 (119), 65-72
IX (Teth)
IX (Teth)
Bonitátem fecísti cum servo tuo, Dómine, * secúndum verbum tuum.Tu as usé de bonté envers Ton serviteur, Seigneur, selon Ta parole.
Bonitátem et prudéntiam et sciéntiam doce me, * quia præcéptis tuis crédidi.Enseigne-moi le sens droit et l'intelligence, car j'ai foi en Tes commandements.
Priúsquam humiliárer ego errávi; * nunc autem elóquium tuum custódiam.Avant d'avoir été humilié, je m'égarais; maintenant, j'observe Ta parole.
Bonus es tu et benefáciens, * doce me iustificatiónes tuas.Tu es bon et bienfaisant: enseigne-moi Tes lois.
Excogitavérunt contra me dolósa supérbi, * ego autem in toto corde meo servábo mandáta tua.Des orgueilleux imaginent contre moi des mensonges; moi, je garde de tout cœur Tes ordonnances.
Incrassátum est sicut adeps cor eórum, * ego vero in lege tua delectátus sum.Leur cœur est insensible comme la graisse; moi, je fais mes délices de Ta loi.
Bonum mihi quia humiliátus sum, * ut discam iustificatiónes tuas.Il m'est bon d'avoir été humilié, afin que j'apprenne Tes préceptes.
Bonum mihi lex oris tui, * super mília auri et argénti.Mieux vaut pour moi la loi de Ta bouche; que des monceaux d'or et d'argent.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Qui servat verbum Christi, vere in hoc cáritas perfécta est.Ant.
Ant. 2 Qui facit voluntátem Patris mei, qui in cælis est, ipse intrábit in regnum cælórum.Ant. 2
Psalmus 55 (56), 2-7a. 9-14
Psaume 55 (56), 2-7a. 9-14
Fiducia in Domini verbo collocata
Confiance dans le Seigneur et en sa parole.
Christus in passione monstratur (S. Hieronymus).
Le Christ montré dans sa passion (S. Jérôme).
Miserére mei, Deus, quóniam conculcávit me homo, * tota die impúgnans oppréssit me.Aie pitié de moi, ô Dieu, car l'homme s'acharne après moi ; tout le jour on me fait la guerre, on me persécute.
Conculcavérunt me inimíci mei tota die, * quóniam multi pugnant advérsum me, Altíssime.Tout le jour mes adversaires me harcèlent ; car ils sont nombreux ceux qui me combattent le front levé.
In quacúmque die timébo, * ego in te sperábo.Quand je suis dans la crainte, je me confie en Toi.
In Deo, cuius laudábo sermónem, † in Deo sperávi; * non timébo: quid fáciet mihi caro?Par le secours de Dieu, je célébrerai l'accomplissement de Sa parole ; je me confie en Dieu, je ne crains rien : que ferait contre moi la chair ?
Tota die rem meam perturbábant, * advérsum me omnes cogitatiónes eórum in malum.Sans cesse ils enveniment mes paroles, toutes leurs pensées sont contre moi pour me perdre.
Concitábant iúrgia, insidiabántur, * ipsi calcáneum meum observábant.Ils complotent, ils postent des espions, ils observent mes traces.
Sicut quaesiérunt ánimam meam, † ita pro iniquitáte retríbue illis, * in ira pópulos prostérne, Deus.Chargés de tant de crimes, échapperont-ils ? Dans Ta colère, ô Dieu, abats les peuples !
Peregrinatiónes meas tu numerásti: † pone lácrimas meas in utre tuo; * nonne in supputatióne tua?Tu as compté les pas de ma vie errante, Tu as recueilli mes larmes dans Ton outre ; ne sont-elles pas inscrites dans ton livre?
Tunc converténtur inimíci mei retrórsum, † in quacúmque die invocávero: * ecce cognóvi quóniam Deus meus es.Alors mes ennemis retourneront en arrière, au jour où je T'invoquerai ; je le sais, Dieu est pour moi.
In Deo, cuius laudábo sermónem, * in Dómino, cuius laudábo sermónem,Par le secours de Dieu. Je célébrerai l'accomplissement de Sa parole ; dans le Seigneur, je célébrerai l'accomplissement de Sa promesse,
in Deo sperávi; * non timébo: quid fáciet mihi homo?en Dieu j'espère, je ne crains rien : Que peut me faire un faible mortel ?
Super me sunt, Deus, vota tua; * reddam laudatiónes tibi,Les vœux que je T'ai faits, ô Dieu, j'ai à les acquitter; je T'offrirai des sacrifices d'actions de grâces.
quóniam eripuísti ánimam meam de morte † et pedes meos de lapsu, * ut ámbulem coram Deo in lúmine vivéntium.Car Tu as délivré mon âme de la mort, - n'as-Tu pas préservé mes pieds de la chute - afin que je marche devant Dieu à la lumière des vivants ?
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Qui facit voluntátem Patris mei, qui in cælis est, ipse intrábit in regnum cælórum.Ant.
Ant. 3 Oculus non vidit, Deus, absque te, quæ præparásti exspectántibus te.Ant. 3
Psalmus 56 (57)
Psaume 56 (57)
In afflictione oratio matutina
Prière matinale dans l'affliction
Passionem Domini cantat iste psalmus (S. Augustinus).
C’'est la passion du Seigneur que chante ce psaume (S. Augustin).
Miserére mei, Deus, miserére mei, * quóniam in te cónfugit ánima mea;Aie pitié de moi, ô Dieu, aie pitié de moi, car en Toi mon âme cherche un refuge;
et in umbra alárum tuárum confúgiam, * donec tránseant insídiæ.je m'abriterai à l'ombre de Tes ailes, jusqu'à ce que la calamité soit passée.
Clamábo ad Deum Altíssimum, * Deum, qui benefécit mihi.Je crie vers le Dieu Très-Haut, le Dieu qui fait tout pour moi.
Mittet de cælo et liberábit me; † dabit in oppróbrium conculcántes me. * Mittet Deus misericórdiam suam et veritátem suam.Il m'enverra du ciel le salut : mon persécuteur m'accable d'outrages. Dieu enverra Sa bonté et Sa vérité.
Anima mea recúmbit in médio catulórum leónum * devorántium fílios hóminum.Mon âme couche au milieu des lions, qui dévorent les fils des hommes.
Dentes eórum arma et sagíttæ * et língua eórum gládius acútus.Leurs dents sont une lance et des flèches, et leur langue est un glaive tranchant.
Exaltáre super cælos, Deus, * super omnem terram glória tua.Élève-Toi au-dessus des cieux, ô Dieu, que Ta gloire brille par toute la terre.
Láqueum paravérunt pédibus meis, * et incurvávit se ánima mea;Ils avaient tendu un piège devant mes pas, déjà mon âme se courbait ;
fodérunt ante fáciem meam fóveam, * et ipsi incidérunt in eam.ils avaient creusé une fosse devant moi : ils y sont tombés.
Parátum cor meum, Deus, † parátum cor meum; * cantábo et psalmum dicam.Mon cœur est affermi, ô Dieu, mon coeur est affermi ; je chanterai et ferai retentir de joyeux instruments.
Exsúrge, glória mea, † exsúrge, psaltérium et cíthara, * excitábo auróram.Éveille-Toi, ma gloire, éveillez-vous, ma lyre et ma harpe, que j'éveille l'aurore.
Confitébor tibi in pópulis, Dómine, * et psalmum dicam tibi in natiónibus,Je Te louerai parmi les peuples, Seigneur, je Te chanterai parmi les nations,
quóniam magnificáta est usque ad cælos misericórdia tua * et usque ad nubes véritas tua.car Ta fidélité atteint jusqu'aux cieux, et Ta vérité jusqu'aux nues.
Exaltáre super cælos, Deus, * super omnem terram glória tua.Élève-Toi au-dessus des cieux, ô Dieu, que Ta gloire brille sur toute la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Oculus non vidit, Deus, absque te, quæ præparásti exspectántibus te.Ant.
Lectio brevis (Gal 6, 7 b-8)
Lecture brève (Gal 6, 7 b-8)
Quæ semináverit homo, hæc et metet; quóniam, qui séminat in carne sua, de carne metet corruptiónem, qui autem séminat in spíritu, de spíritu metet vitam ætérnam.Ce que l’homme aura semé, il le moissonnera aussi. (Ainsi) Celui qui sème dans la (sa) chair moissonnera de la chair la corruption ; mais celui qui sème dans l’esprit moissonnera de l’esprit la vie éternelle.
V/. Díriget Dóminus mansuétos in iudício.

R/. Docébit mites vias suas.
Orémus. Prions.
Deus, qui beátum Benedíctum abbátem in schola divíni servítii præclárum constituísti magístrum, tríbue, quæsumus, ut, amóri tuo nihil præponéntes, viam mandatórum tuórum dilatáto corde currámus. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu, qui as suscité le bienheureux Benoît comme maître remarquable dans l'école du service divin, accorde-nous, nous T'en prions, en ne préférant rien à Ton amour, de courir le cœur dilaté sur la voie de Tes commandements. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Tertiam - psalmodia complementaria

A Tierce - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Qui servat verbum Christi, vere in hoc cáritas perfécta est.Ant. 1
Psalmus 119 (120)
Psaume 119 (120)
Desiderium pacis
Désir de paix
In tribulatione patientes, orationi instantes (Rom 12, 12).
Soyez patients dans l'affliction, assidus à la prière, (Rom 12, 12).
Ad Dóminum, cum tribulárer, clamávi, * et exaudívit me.Vers le Seigneur, dans ma détresse, j'ai crié, et Il m'a exaucé:
Dómine, líbera ánimam meam a lábiis mendácii, * a língua dolósa.« Seigneur, délivre mon âme de la lèvre de mensonge, de la langue astucieuse! »
Quid detur tibi aut quid apponátur tibi, * língua dolósa?Que te sera-t-il donné, quel sera ton profit, langue perfide?
Sagíttæ poténtis acútæ * cum carbónibus iuniperórum.Les flèches aiguës du Tout-puissant, avec les charbons ardents du genêt.
Heu mihi, quia peregrinátus sum in Mosoch, * habitávi ad tabernácula Cedar!Malheureux que je suis de séjourner dans Mések, d'habiter sous les tentes de Cédar !
Multum íncola fuit ánima mea * cum his, qui odérunt pacem.Trop longtemps j'ai demeuré avec ceux qui haïssent la paix.
Ego eram pacíficus; * cum loquébar, illi impugnábant me.Je suis un homme de paix et, quand je leur parle, ils sont pour la guerre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Qui facit voluntátem Patris mei, qui in cælis est, ipse intrábit in regnum cælórum.Ant. 2
Psalmus 120 (121)
Psaume 120 (121)
Custos populi
Garde du peuple
Non esurient amplius, neque sitient amplius, neque cadet super illos sol neque ullus æstus (Ap 7, 16).
Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, la brûlure du soleil ne les accablera plus. (Ap 7, 16).
Levábo óculos meos in montes: * unde véniet auxílium mihi?Je lève les yeux vers les montagnes : d'où me viendra le secours?
Auxílium meum a Dómino, * qui fecit cælum et terram.Mon secours viendra du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Non dabit in commotiónem pedem tuum, * neque dormitábit, qui custódit te.Il ne permettra pas que ton pied trébuche; celui qui te garde ne sommeillera pas.
Ecce non dormitábit neque dórmiet, * qui custódit Israel.Non, il ne sommeille ni ne dort, celui qui garde Israël.
Dóminus custódit te, † Dóminus umbráculum tuum, * ad manum déxteram tuam.Le Seigneur est ton gardien, le Seigneur est ton abri, toujours à ta droite.
Per diem sol non percútiet te, * neque luna per noctem.Pendant le jour le soleil ne te frappera point, ni la lune pendant la nuit.
Dóminus custódiet te ab omni malo; * custódiet ánimam tuam Dóminus.Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ton âme.
Dóminus custódiet intróitum tuum et éxitum tuum * ex hoc nunc et usque in sæculumLe Seigneur gardera ton départ et ton arrivée, maintenant et à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Qui facit voluntátem Patris mei, qui in cælis est, ipse intrábit in regnum cælórum.Ant. 3
Psalmus 121 (122)
Psaume 121 (122)
Civitas sancta Ierusalem
La cité sainte de Jérusalem
Accessistis ad Sion montem et civitatem Dei viventis, Ierusalem cælestem (Hebr 12, 22).
Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant qui est la Jérusalem céleste (Hebr 12, 22).
Lætátus sum in eo quod dixérunt mihi: * «In domum Dómini íbimus» .J'ai été dans la joie quand on m'a dit: « Allons à la maison du Seigneur »
Stantes iam sunt pedes nostri * in portis tuis, Ierúsalem.Enfin nos pieds s'arrêtent à tes portes, Jérusalem.
Ierúsalem, quæ ædificáta est ut cívitas, * sibi compácta in idípsum.Jérusalem, tu es bâtie comme une ville où tout se tient ensemble.
Illuc enim ascendérunt tribus, tribus Dómini, * testimónium Israel, ad confiténdum nómini Dómini.Là montent les tribus, les tribus du Seigneur, selon la loi d'Israël, pour louer le nom du Seigneur.
Quia illic sedérunt sedes ad iudícium, *sedes domus David.Là sont établis des sièges pour le jugement, les sièges de la maison de David.
Rogáte, quæ ad pacem sunt Ierúsalem: * «Secúri sint diligéntes te!Faites des voeux pour Jérusalem: « Qu'ils soient en sûreté ceux qui t'aiment !
Fiat pax in muris tuis, * et secúritas in túrribus tuis! ».Que la paix règne dans tes murs, la prospérité dans tes palais ! »
Propter fratres meos et próximos meos * loquar: «Pax in te! ».A cause de mes frères et de mes amis, je dis : «Paix sur toi ! ».
Propter domum Dómini Dei nostri * exquíram bona tibi.A cause de la maison du Seigneur, notre Dieu, je désire pour toi le bonheur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Messe du jeudi 11 juillet 2019 - S. Benedicti, abbatis, patroni Europae

Hebdomada XIV per annum XIVème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
S. Benedicti, abbatis, patroni Europae S. Benedicti, abbatis, patroni Europae
Festum Fête


Introitus Introït
Ps. 36, 30-31
OS iusti meditábitur sapiéntiam, et lingua eius loquétur iudícium: lex Dei eius in corde ipsíus. Ps. ibid., 1 Noli aemulári in malignántibus: neque zeláveris faciéntes iniquitátem. V/. Glória Patri. La bouche du juste méditera la sagesse et sa langue proférera l’équité ; la loi de son Dieu est dans son cœur. (T.P. Alléluia, alléluia.) Ps. Ibid, 1.Ne porte pas envie au méchant et ne sois pas jaloux de ceux qui commettent l’iniquité.
OrémusPrions
Collecta
Collecte
Deus, qui beátum Benedíctum abbátem in schola divíni servítii præclárum constituísti magístrum, tríbue, quæsumus, ut, amóri tuo nihil præponéntes, viam mandatórum tuórum dilatáto corde currámus. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu, qui as suscité le bienheureux Benoît comme maître remarquable dans l'école du service divin, accorde-nous, nous T'en prions, en ne préférant rien à Ton amour, de courir le cœur dilaté sur la voie de Tes commandements. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Proverbia (2,1-9) Proverbes (2,1-9)
Fili mi, si suscéperis sermónes meos et mandáta mea abscónderis penes te, inténdens ad sapiéntiam aurem tuam, inclínans cor tuum ad cognoscéndam prudéntiam; si enim sapiéntiam invocáveris et déderis vocem tuam prudéntiae, si quaesíeris eam quasi pecúniam et sicut thesáuros conquisíeris illam, tunc intélleges timórem Dómini et sciéntiam Dei invénies. Quia Dóminus dat sapiéntiam, et ex ore eíus sciéntia et prudéntia. Thesaurizábit rectis sollértiam et clípeus erit gradiéntibus simplíciter servans sémitas iustítiae et vias sanctórum custódiens. Tunc intélleges iustítiam et iudícium et aequitátem et omnem sémitam bonam. Mon fils, si tu reçois mes paroles, et si tu gardes mes préceptes cachés sur toi, de sorte que ton oreille soit attentive à la sagesse, incline ton cœur pour connaître la prudence. Car si tu invoques la sagesse, et que tu inclines ton cœur à la prudence; si tu la recherches comme l'argent, et que tu creuses pour la trouver, comme on fait pour les trésors; alors tu comprendras la crainte du Seigneur, et tu trouveras la science de Dieu, car c'est le Seigneur qui donne la sagesse, et c'est de Sa bouche que sortent la prudence et la science. Il réservera le salut pour les hommes droits, et Il protégera ceux qui marchent dans la simplicité, préservant les sentiers de la justice, et gardant les voies des saints. Alors tu comprendras la justice, et le jugement, et l'équité, et tout bon sentier.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 20, 4-5
R/. Dómine, praevenísti eum in benedictiónibus dulcédinis: posuísti in cápite eius corónam de lápide pretióso. V/. Vitam pétiit a te, et tribuísti ei longitúdinem diérum in saéculum saéculi. R/. Seigneur, Tu l'as prévenu des plus douces bénédictions; Tu as mis sur sa tête une couronne de pierres précieuses. V/. Il T'a demandé la vie, et Tu lui as accordé des jours qui dureront dans les siècles des siècles.
Allelúia. Allelúia.
Ps. 91, 13
R/. Allelúia. V/. Iustus ut palma florébit: sicut cedrus Líbani multiplicábitur. R/. Alléluia. V/. Le juste fleurira comme le palmier : il se multipliera comme le cèdre du Liban.
Evangelium Evangile
Matthaeus (19,27-29) Matthieu (19, 27-29)
In illo tempore: Dixit Petrus ad Iesum: “Ecce nos relíquimus ómnia et secúti sumus te. Quid ergo erit nobis?” Iésus autem dixit illis: “Amen dico vobis quod vos, qui secúti estis me, in regeneratióne, cum séderit Fílius hóminis in throno glóriae suae, sedébitis et vos super thronos duódecim, iudicántes duódecim tribus Israel. Et omnis, qui relíquit domos vel fratres aut soróres aut patrem aut matrem aut fílios aut agros propter nomen meum, céntuplum accípiet et vitam aetérnam possidébit. En ce temps là : Pierre dit à Jésus : Nous, voici que nous avons tout quitté, et que nous T'avons suivi; qu'y aura-il-donc pour nous? Jésus leur dit: En vérité, Je vous le dis, vous qui M'avez suivi, lorsque, au temps de la régénération, le Fils de l'homme siégera sur le trône de Sa gloire, vous siégerez, vous aussi, sur douze trônes, et vous jugerez les douze tribus d'Israël. Et quiconque aura quitté sa maison, ou ses frères, ou ses soeurs, ou son père, ou sa mère, ou sa femme, ou ses enfants, ou ses champs, à cause de Mon nom, recevra le centuple, et possédera la vie éternelle.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 20, 3 et 4
Desidérium ánimae eius tribuísti ei, Dómine, et voluntáte labiórum eius non fraudásti eum: posuísti in cápite eius corónam de lápide pretióso. Tu lui as accordé le désir de son cœur, et Tu ne l'as point frustré de la demande de ses lèvres. Tu as mis sur sa tête une couronne de pierres précieuses.
Super oblata
Prière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:Puis, debout au milieu de l'autel, tourné vers le peuple, étendant et joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.Priez, mes Frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet:Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Hæc sancta, Dómine, quæ in beáti Benedícti celebritáte deférimus, réspice benígnus, et præsta, ut nos, eius exémplis te quæréntes, unitátis in tuo servítio pacísque dona cónsequi mereámur. Per Christum.
PRÆFATIO I DE SANCTIS PRÆFATIO I DE SANCTIS
De gloria Sanctorum
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus: Qui in Sanctórum concílio celebráris, et eórum coronándo mérita tua dona corónas. Qui nobis eórum conversatióne largíris exémplum, et communióne consórtium, et intercessióne subsídium; ut, tantis téstibus confirmáti, ad propósitum certámen currámus invícti et immarcescíbilem cum eis corónam glóriæ consequámur, per Christum Dóminum nostrum. Et ídeo cum Angelis et Archángelis, cumque multíplici congregatióne Sanctórum, hymnum laudis tibi cánimus, sine fine dicéntes:
Communio Communion
Luc. 12, 42
Fidélis servus et prudens, quem constítuit dóminus super famíliam suam: ut det illis in témpore trítici mensúram. Serviteur fidèle, prudent, que le maître établira sur sa domesticité pour donner, au temps (voulu), la ration de froment.
OrémusPrions
Post communionem
Post-communion
Orémus. Accépto pígnore vitæ ætérnæ, te, Dómine, supplíciter deprecámur, ut, beáti Benedícti mónitis obsequéntes, óperi tuo fidéliter serviámus, et fratres fervénti diligámus caritáte. Per Christum.

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Fuit vir vitæ venerábilis, grátia Benedíctus et nómine, qui relícta domo rebúsque patris, soli Deo placére cúpiens, sanctæ conversatiónis hábitum quæsívit.
Psalmus responsorius Psaume responsorial
Ps 33, 2-3. 4-s. 6-7. 8-g. IO-I I
(2a): Benedicam Dominum in omni tempore. vel (ga): Gustate et videte quoniam suavis est Dominus.
Alleluia Alleluia
Mt 5,3
Beati pauperes spiritu, quoniam ipsorum est regnum caelorum.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Lc 12, 42
Fidélis servus et prudens, quem constítuit Dóminus super famíliam suam, ut det illis in témpore trítici mensúram.

Office de sexte du jeudi 11 juillet 2019 - S. Benedicti, abbatis, patroni Europae

Hebdomada XIV per annum XIVème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
S. Benedicti, abbatis, patroni Europae S. Benedicti, abbatis, patroni Europae
Festum Fête
Ad Sextam
Ad Sextam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Dicámus laudes Dómino
Chantons au Seigneur nos louanges
fervénte prompti spíritu;
dans l'ardeur d'une âme empressée,
hora volúta séxies
voici venue la sixième heure
nos ad orándum próvocat.
qui nous invite à la prière.
  
In hac enim fidélibus
Car la gloire du vrai salut,
verae salútis glória
du sacrifice de l'Agneau,
beáti Agni hóstia
advient en cette heure aux croyants
crucis virtúte rédditur.
par la puissance de la croix.
  
Cuius luce claríssima
A l'éclat dont elle rayonne,
tenébricat merídies,
le plein midi n'est que ténèbres;
sumámus toto péctore
accueillons d'un coeur sans réserve
tanti splendóris grátiam.
la grâce de cette splendeur.
  
Deo Patri sit glória
A Dieu le Père soit la gloire,
eiúsque soli Fílio
et gloire à Son Unique Fils,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit consolateur,
in sempitérna saécula. Amen.
à travers l'infini des siècles.
Ant. 1 Qui servat verbum Christi, vere in hoc cáritas perfécta est.Ant. 1
Psalmus 118 (119), 65-72
Psaume 118 (119), 65-72
IX (Teth)
IX (Teth)
Bonitátem fecísti cum servo tuo, Dómine, * secúndum verbum tuum.Tu as usé de bonté envers Ton serviteur, Seigneur, selon Ta parole.
Bonitátem et prudéntiam et sciéntiam doce me, * quia præcéptis tuis crédidi.Enseigne-moi le sens droit et l'intelligence, car j'ai foi en Tes commandements.
Priúsquam humiliárer ego errávi; * nunc autem elóquium tuum custódiam.Avant d'avoir été humilié, je m'égarais; maintenant, j'observe Ta parole.
Bonus es tu et benefáciens, * doce me iustificatiónes tuas.Tu es bon et bienfaisant: enseigne-moi Tes lois.
Excogitavérunt contra me dolósa supérbi, * ego autem in toto corde meo servábo mandáta tua.Des orgueilleux imaginent contre moi des mensonges; moi, je garde de tout cœur Tes ordonnances.
Incrassátum est sicut adeps cor eórum, * ego vero in lege tua delectátus sum.Leur cœur est insensible comme la graisse; moi, je fais mes délices de Ta loi.
Bonum mihi quia humiliátus sum, * ut discam iustificatiónes tuas.Il m'est bon d'avoir été humilié, afin que j'apprenne Tes préceptes.
Bonum mihi lex oris tui, * super mília auri et argénti.Mieux vaut pour moi la loi de Ta bouche; que des monceaux d'or et d'argent.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Qui servat verbum Christi, vere in hoc cáritas perfécta est.Ant.
Ant. 2 Qui facit voluntátem Patris mei, qui in cælis est, ipse intrábit in regnum cælórum.Ant. 2
Psalmus 55 (56), 2-7a. 9-14
Psaume 55 (56), 2-7a. 9-14
Fiducia in Domini verbo collocata
Confiance dans le Seigneur et en sa parole.
Christus in passione monstratur (S. Hieronymus).
Le Christ montré dans sa passion (S. Jérôme).
Miserére mei, Deus, quóniam conculcávit me homo, * tota die impúgnans oppréssit me.Aie pitié de moi, ô Dieu, car l'homme s'acharne après moi ; tout le jour on me fait la guerre, on me persécute.
Conculcavérunt me inimíci mei tota die, * quóniam multi pugnant advérsum me, Altíssime.Tout le jour mes adversaires me harcèlent ; car ils sont nombreux ceux qui me combattent le front levé.
In quacúmque die timébo, * ego in te sperábo.Quand je suis dans la crainte, je me confie en Toi.
In Deo, cuius laudábo sermónem, † in Deo sperávi; * non timébo: quid fáciet mihi caro?Par le secours de Dieu, je célébrerai l'accomplissement de Sa parole ; je me confie en Dieu, je ne crains rien : que ferait contre moi la chair ?
Tota die rem meam perturbábant, * advérsum me omnes cogitatiónes eórum in malum.Sans cesse ils enveniment mes paroles, toutes leurs pensées sont contre moi pour me perdre.
Concitábant iúrgia, insidiabántur, * ipsi calcáneum meum observábant.Ils complotent, ils postent des espions, ils observent mes traces.
Sicut quaesiérunt ánimam meam, † ita pro iniquitáte retríbue illis, * in ira pópulos prostérne, Deus.Chargés de tant de crimes, échapperont-ils ? Dans Ta colère, ô Dieu, abats les peuples !
Peregrinatiónes meas tu numerásti: † pone lácrimas meas in utre tuo; * nonne in supputatióne tua?Tu as compté les pas de ma vie errante, Tu as recueilli mes larmes dans Ton outre ; ne sont-elles pas inscrites dans ton livre?
Tunc converténtur inimíci mei retrórsum, † in quacúmque die invocávero: * ecce cognóvi quóniam Deus meus es.Alors mes ennemis retourneront en arrière, au jour où je T'invoquerai ; je le sais, Dieu est pour moi.
In Deo, cuius laudábo sermónem, * in Dómino, cuius laudábo sermónem,Par le secours de Dieu. Je célébrerai l'accomplissement de Sa parole ; dans le Seigneur, je célébrerai l'accomplissement de Sa promesse,
in Deo sperávi; * non timébo: quid fáciet mihi homo?en Dieu j'espère, je ne crains rien : Que peut me faire un faible mortel ?
Super me sunt, Deus, vota tua; * reddam laudatiónes tibi,Les vœux que je T'ai faits, ô Dieu, j'ai à les acquitter; je T'offrirai des sacrifices d'actions de grâces.
quóniam eripuísti ánimam meam de morte † et pedes meos de lapsu, * ut ámbulem coram Deo in lúmine vivéntium.Car Tu as délivré mon âme de la mort, - n'as-Tu pas préservé mes pieds de la chute - afin que je marche devant Dieu à la lumière des vivants ?
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Qui facit voluntátem Patris mei, qui in cælis est, ipse intrábit in regnum cælórum.Ant.
Ant. 3 Oculus non vidit, Deus, absque te, quæ præparásti exspectántibus te.Ant. 3
Psalmus 56 (57)
Psaume 56 (57)
In afflictione oratio matutina
Prière matinale dans l'affliction
Passionem Domini cantat iste psalmus (S. Augustinus).
C’'est la passion du Seigneur que chante ce psaume (S. Augustin).
Miserére mei, Deus, miserére mei, * quóniam in te cónfugit ánima mea;Aie pitié de moi, ô Dieu, aie pitié de moi, car en Toi mon âme cherche un refuge;
et in umbra alárum tuárum confúgiam, * donec tránseant insídiæ.je m'abriterai à l'ombre de Tes ailes, jusqu'à ce que la calamité soit passée.
Clamábo ad Deum Altíssimum, * Deum, qui benefécit mihi.Je crie vers le Dieu Très-Haut, le Dieu qui fait tout pour moi.
Mittet de cælo et liberábit me; † dabit in oppróbrium conculcántes me. * Mittet Deus misericórdiam suam et veritátem suam.Il m'enverra du ciel le salut : mon persécuteur m'accable d'outrages. Dieu enverra Sa bonté et Sa vérité.
Anima mea recúmbit in médio catulórum leónum * devorántium fílios hóminum.Mon âme couche au milieu des lions, qui dévorent les fils des hommes.
Dentes eórum arma et sagíttæ * et língua eórum gládius acútus.Leurs dents sont une lance et des flèches, et leur langue est un glaive tranchant.
Exaltáre super cælos, Deus, * super omnem terram glória tua.Élève-Toi au-dessus des cieux, ô Dieu, que Ta gloire brille par toute la terre.
Láqueum paravérunt pédibus meis, * et incurvávit se ánima mea;Ils avaient tendu un piège devant mes pas, déjà mon âme se courbait ;
fodérunt ante fáciem meam fóveam, * et ipsi incidérunt in eam.ils avaient creusé une fosse devant moi : ils y sont tombés.
Parátum cor meum, Deus, † parátum cor meum; * cantábo et psalmum dicam.Mon cœur est affermi, ô Dieu, mon coeur est affermi ; je chanterai et ferai retentir de joyeux instruments.
Exsúrge, glória mea, † exsúrge, psaltérium et cíthara, * excitábo auróram.Éveille-Toi, ma gloire, éveillez-vous, ma lyre et ma harpe, que j'éveille l'aurore.
Confitébor tibi in pópulis, Dómine, * et psalmum dicam tibi in natiónibus,Je Te louerai parmi les peuples, Seigneur, je Te chanterai parmi les nations,
quóniam magnificáta est usque ad cælos misericórdia tua * et usque ad nubes véritas tua.car Ta fidélité atteint jusqu'aux cieux, et Ta vérité jusqu'aux nues.
Exaltáre super cælos, Deus, * super omnem terram glória tua.Élève-Toi au-dessus des cieux, ô Dieu, que Ta gloire brille sur toute la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Oculus non vidit, Deus, absque te, quæ præparásti exspectántibus te.Ant.
Lectio brevis (1Cor 9, 26-27 a)
Lecture brève (1Cor 9, 26-27 a)
Ego sic curro non quasi in incértum, sic pugno non quasi áerem vérberans; sed castígo corpus meum et in servitútem rédigo.Moi donc, je cours, et non comme au hasard. Je combats, et non comme frappant l'air ; mais je châtie mon corps, et je le réduis en servitude.
V/. Beátus homo, quem tu erudíeris, Dómine.

R/. Et de lege tua docúeris eum.
Orémus. Prions.
Deus, qui beátum Benedíctum abbátem in schola divíni servítii præclárum constituísti magístrum, tríbue, quæsumus, ut, amóri tuo nihil præponéntes, viam mandatórum tuórum dilatáto corde currámus. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu, qui as suscité le bienheureux Benoît comme maître remarquable dans l'école du service divin, accorde-nous, nous T'en prions, en ne préférant rien à Ton amour, de courir le cœur dilaté sur la voie de Tes commandements. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Sextam - psalmodia complementaria

A Sexte - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Qui servat verbum Christi, vere in hoc cáritas perfécta est.Ant. 1
Psalmus 122 (123)
Psaume 122 (123)
Dominus fiducia populi
Le Seigneur, confiance du peuple
Duo cæci... clamaverunt: «Domine, miserere nostri, Fili David» (Mt 20, 30).
Deux aveugles… crièrent « Seigneur, aie pitié de nous, Fils de David » (Mt 20, 30).
Ad te levávi óculos meos, * qui hábitas in cælis.J'élève mes yeux vers Toi, ô toi qui siège dans les cieux!
Ecce sicut óculi servórum ad manus dominórum suórum, * sicut óculi ancíllæ ad manus dóminæ suæ,Comme l'oeil du serviteur est fixé sur la main de son maître, et l'oeil de la servante sur la main de sa maîtresse,
ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, * donec misereátur nostri.ainsi nos yeux sont fixés sur le Seigneur, notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri, * quia multum repléti sumus despectióne;Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous n'avons été que trop rassasiés d'opprobres.
quia multum repléta est ánima nostra * derisióne abundántium et despectióne superbórum.Notre âme n'a été que trop rassasiée de la moquerie des superbes, du mépris des orgueilleux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Qui facit voluntátem Patris mei, qui in cælis est, ipse intrábit in regnum cælórum.Ant. 2
Psalmus 123 (124)
Psaume 123 (124)
Adiutorium nostrum in nomine Domini
Notre secours est dans le nom du Seigneur
Dixit Dominus Paulo: «Noli timere ... quia ego sum tecum» (Act 18, 9-10).
Le Seigneur dit à Paul : «ne crains pas ... Je suis avec toi» (Act 18, 9-10).
Nisi quia Dóminus erat in nobis, dicat nunc Israel, † nisi quia Dóminus erat in nobis, * cum exsúrgerent hómines in nos:Si le Seigneur n'eût été pour nous, qu'Israël le proclame, si le Seigneur n'eût été pour nous, quand les hommes se sont élevés contre nous.
forte vivos deglutíssent nos, * cum irascerétur furor eórum in nos.Ils nous auraient dévorés tout vivants, quand leur colère s'est allumée contre nous.
Fórsitan aqua absorbuísset nos, † torrens pertransísset ánimam nostram * fórsitan pertransíssent ánimam nostram aquæ intumescéntes.Les eaux nous auraient engloutis, le torrent eût passé sur notre âme; sur notre âme auraient passé les eaux impétueuses.
Benedíctus Dóminus; * qui non dedit nos in direptiónem déntibus eórum.Béni soit le Seigneur, qui ne nous a pas livrés à leurs dents.
Anima nostra sicut passer erépta est * de láqueo venántium:Notre âme, comme le passereau, s'est échappée du filet de l'oiseleur :
láqueus contrítus est, * et nos erépti sumus.le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Adiutórium nostrum in nómine Dómini, * qui fecit cælum et terram.Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Oculus non vidit, Deus, absque te, quæ præparásti exspectántibus te.Ant. 3
Psalmus 124 (125)
Psaume 124 (125)
Dominus custos populi sui
Le Seigneur prend soin de son peuple
Pax super Israel Dei (Gal 6, 16).
La paix de Dieu sur Israël (Gal 6, 16).
Qui confídunt in Dómino sicut mons Sion: * non commovébitur, in ætérnum manet.Ceux qui se confient dans le Seigneur sont comme la montagne de Sion: elle ne chancelle point, elle est établie pour toujours.
Ierúsalem, montes in circúitu eius, † et Dóminus in circúitu pópuli sui * ex hoc nunc et usque in sæculum.Jérusalem a autour d'elle une ceinture de montagnes: ainsi le Seigneur entoure Son peuple, dès maintenant et à jamais.
Quia non requiéscet virga iniquitátis super sortem iustórum, * ut non exténdant iusti ad iniquitátem manus suas.Le sceptre des méchants ne restera pas sur l'héritage des justes, afin que les justes ne portent pas aussi leurs mains vers l'iniquité.
Bénefac, Dómine, bonis * et rectis corde.Seigneur, répands Tes bontés sur les bons, et sur ceux qui ont le coeur droit.
Declinántes autem per vias pravas † addúcet Dóminus cum operántibus iniquitátem. * Pax super Israel!Mais sur ceux qui se détournent en des voies tortueuses, que le Seigneur les abandonne avec ceux qui font le mal. Paix sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Office de none du jeudi 11 juillet 2019 - S. Benedicti, abbatis, patroni Europae

Hebdomada XIV per annum XIVème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
S. Benedicti, abbatis, patroni Europae S. Benedicti, abbatis, patroni Europae
Festum Fête
Ad Nonam
Ad Nonam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Ternis horárum términis
Déjà la grâce du Seigneur
volútis dante Dómino,
trois fois nous a donné trois heures ;
trinum perfécte et únicum
avec amour nous chantons Dieu,
ipsum devóti psállimus.
Trinité, parfaite unité
  
Sacrum Dei mystérium
Gardons en des cœoeurs purifiés
puro tenéntes péctore,
le mystère sacré de Dieu
Petri magístri régula
et puisque le magistère de Pierre
signo salútis pródita,
fut confirmé par un miracle,
  
Et nos psallámus spíritu,
Chantons nous aussi dans l'Esprit
haeréntes sic apóstolis,
en nous attachant aux apôtres
ut plantas adhuc débiles
pour que, par la force du Christ,
Christi virtúte dírigant.
ils rendent plus fermes nos pas.
  
Deo Patri sit glória
A Dieu le Père soit la gloire,
eiúsque soli Fílio
et gloire à Son Unique Fils,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit Consolateur,
in sempitérna saécula. Amen.
à travers l'infini des siècles.
Ant. 1 Qui servat verbum Christi, vere in hoc cáritas perfécta est.Ant. 1
Psalmus 118 (119), 65-72
Psaume 118 (119), 65-72
IX (Teth)
IX (Teth)
Bonitátem fecísti cum servo tuo, Dómine, * secúndum verbum tuum.Tu as usé de bonté envers Ton serviteur, Seigneur, selon Ta parole.
Bonitátem et prudéntiam et sciéntiam doce me, * quia præcéptis tuis crédidi.Enseigne-moi le sens droit et l'intelligence, car j'ai foi en Tes commandements.
Priúsquam humiliárer ego errávi; * nunc autem elóquium tuum custódiam.Avant d'avoir été humilié, je m'égarais; maintenant, j'observe Ta parole.
Bonus es tu et benefáciens, * doce me iustificatiónes tuas.Tu es bon et bienfaisant: enseigne-moi Tes lois.
Excogitavérunt contra me dolósa supérbi, * ego autem in toto corde meo servábo mandáta tua.Des orgueilleux imaginent contre moi des mensonges; moi, je garde de tout cœur Tes ordonnances.
Incrassátum est sicut adeps cor eórum, * ego vero in lege tua delectátus sum.Leur cœur est insensible comme la graisse; moi, je fais mes délices de Ta loi.
Bonum mihi quia humiliátus sum, * ut discam iustificatiónes tuas.Il m'est bon d'avoir été humilié, afin que j'apprenne Tes préceptes.
Bonum mihi lex oris tui, * super mília auri et argénti.Mieux vaut pour moi la loi de Ta bouche; que des monceaux d'or et d'argent.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Qui servat verbum Christi, vere in hoc cáritas perfécta est.Ant.
Ant. 2 Qui facit voluntátem Patris mei, qui in cælis est, ipse intrábit in regnum cælórum.Ant. 2
Psalmus 55 (56), 2-7a. 9-14
Psaume 55 (56), 2-7a. 9-14
Fiducia in Domini verbo collocata
Confiance dans le Seigneur et en sa parole.
Christus in passione monstratur (S. Hieronymus).
Le Christ montré dans sa passion (S. Jérôme).
Miserére mei, Deus, quóniam conculcávit me homo, * tota die impúgnans oppréssit me.Aie pitié de moi, ô Dieu, car l'homme s'acharne après moi ; tout le jour on me fait la guerre, on me persécute.
Conculcavérunt me inimíci mei tota die, * quóniam multi pugnant advérsum me, Altíssime.Tout le jour mes adversaires me harcèlent ; car ils sont nombreux ceux qui me combattent le front levé.
In quacúmque die timébo, * ego in te sperábo.Quand je suis dans la crainte, je me confie en Toi.
In Deo, cuius laudábo sermónem, † in Deo sperávi; * non timébo: quid fáciet mihi caro?Par le secours de Dieu, je célébrerai l'accomplissement de Sa parole ; je me confie en Dieu, je ne crains rien : que ferait contre moi la chair ?
Tota die rem meam perturbábant, * advérsum me omnes cogitatiónes eórum in malum.Sans cesse ils enveniment mes paroles, toutes leurs pensées sont contre moi pour me perdre.
Concitábant iúrgia, insidiabántur, * ipsi calcáneum meum observábant.Ils complotent, ils postent des espions, ils observent mes traces.
Sicut quaesiérunt ánimam meam, † ita pro iniquitáte retríbue illis, * in ira pópulos prostérne, Deus.Chargés de tant de crimes, échapperont-ils ? Dans Ta colère, ô Dieu, abats les peuples !
Peregrinatiónes meas tu numerásti: † pone lácrimas meas in utre tuo; * nonne in supputatióne tua?Tu as compté les pas de ma vie errante, Tu as recueilli mes larmes dans Ton outre ; ne sont-elles pas inscrites dans ton livre?
Tunc converténtur inimíci mei retrórsum, † in quacúmque die invocávero: * ecce cognóvi quóniam Deus meus es.Alors mes ennemis retourneront en arrière, au jour où je T'invoquerai ; je le sais, Dieu est pour moi.
In Deo, cuius laudábo sermónem, * in Dómino, cuius laudábo sermónem,Par le secours de Dieu. Je célébrerai l'accomplissement de Sa parole ; dans le Seigneur, je célébrerai l'accomplissement de Sa promesse,
in Deo sperávi; * non timébo: quid fáciet mihi homo?en Dieu j'espère, je ne crains rien : Que peut me faire un faible mortel ?
Super me sunt, Deus, vota tua; * reddam laudatiónes tibi,Les vœux que je T'ai faits, ô Dieu, j'ai à les acquitter; je T'offrirai des sacrifices d'actions de grâces.
quóniam eripuísti ánimam meam de morte † et pedes meos de lapsu, * ut ámbulem coram Deo in lúmine vivéntium.Car Tu as délivré mon âme de la mort, - n'as-Tu pas préservé mes pieds de la chute - afin que je marche devant Dieu à la lumière des vivants ?
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Qui facit voluntátem Patris mei, qui in cælis est, ipse intrábit in regnum cælórum.Ant.
Ant. 3 Oculus non vidit, Deus, absque te, quæ præparásti exspectántibus te.Ant. 3
Psalmus 56 (57)
Psaume 56 (57)
In afflictione oratio matutina
Prière matinale dans l'affliction
Passionem Domini cantat iste psalmus (S. Augustinus).
C’'est la passion du Seigneur que chante ce psaume (S. Augustin).
Miserére mei, Deus, miserére mei, * quóniam in te cónfugit ánima mea;Aie pitié de moi, ô Dieu, aie pitié de moi, car en Toi mon âme cherche un refuge;
et in umbra alárum tuárum confúgiam, * donec tránseant insídiæ.je m'abriterai à l'ombre de Tes ailes, jusqu'à ce que la calamité soit passée.
Clamábo ad Deum Altíssimum, * Deum, qui benefécit mihi.Je crie vers le Dieu Très-Haut, le Dieu qui fait tout pour moi.
Mittet de cælo et liberábit me; † dabit in oppróbrium conculcántes me. * Mittet Deus misericórdiam suam et veritátem suam.Il m'enverra du ciel le salut : mon persécuteur m'accable d'outrages. Dieu enverra Sa bonté et Sa vérité.
Anima mea recúmbit in médio catulórum leónum * devorántium fílios hóminum.Mon âme couche au milieu des lions, qui dévorent les fils des hommes.
Dentes eórum arma et sagíttæ * et língua eórum gládius acútus.Leurs dents sont une lance et des flèches, et leur langue est un glaive tranchant.
Exaltáre super cælos, Deus, * super omnem terram glória tua.Élève-Toi au-dessus des cieux, ô Dieu, que Ta gloire brille par toute la terre.
Láqueum paravérunt pédibus meis, * et incurvávit se ánima mea;Ils avaient tendu un piège devant mes pas, déjà mon âme se courbait ;
fodérunt ante fáciem meam fóveam, * et ipsi incidérunt in eam.ils avaient creusé une fosse devant moi : ils y sont tombés.
Parátum cor meum, Deus, † parátum cor meum; * cantábo et psalmum dicam.Mon cœur est affermi, ô Dieu, mon coeur est affermi ; je chanterai et ferai retentir de joyeux instruments.
Exsúrge, glória mea, † exsúrge, psaltérium et cíthara, * excitábo auróram.Éveille-Toi, ma gloire, éveillez-vous, ma lyre et ma harpe, que j'éveille l'aurore.
Confitébor tibi in pópulis, Dómine, * et psalmum dicam tibi in natiónibus,Je Te louerai parmi les peuples, Seigneur, je Te chanterai parmi les nations,
quóniam magnificáta est usque ad cælos misericórdia tua * et usque ad nubes véritas tua.car Ta fidélité atteint jusqu'aux cieux, et Ta vérité jusqu'aux nues.
Exaltáre super cælos, Deus, * super omnem terram glória tua.Élève-Toi au-dessus des cieux, ô Dieu, que Ta gloire brille sur toute la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Oculus non vidit, Deus, absque te, quæ præparásti exspectántibus te.Ant.
Lectio brevis (Phil 4, 8. 9 b)
Lecture brève (Phil 4, 8. 9 b)
Fratres, quæcúmque sunt vera, quæcúmque pudíca, quæcúmque iusta, quæcúmque casta, quæcúmque amabília, quæcúmque bonæ famæ, si qua virtus et si qua laus, hæc cogitáte; et Deus pacis erit vobíscum.Frères, tout ce qui est vrai, tout ce qui est pudique, tout ce qui est juste, tout ce qui est saint, tout ce qui est aimable, tout ce qui est de bonne réputation, ce qui est vertueux, ce qui est louable dans le règlement des mœurs, que ce soit l’objet de vos pensées et le Dieu de paix sera avec vous.
V/. Læténtur omnes qui sperant in te.

R/. In ætérnum exsultábunt, et habitábis in eis.
Orémus. Prions.
Deus, qui beátum Benedíctum abbátem in schola divíni servítii præclárum constituísti magístrum, tríbue, quæsumus, ut, amóri tuo nihil præponéntes, viam mandatórum tuórum dilatáto corde currámus. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu, qui as suscité le bienheureux Benoît comme maître remarquable dans l'école du service divin, accorde-nous, nous T'en prions, en ne préférant rien à Ton amour, de courir le cœur dilaté sur la voie de Tes commandements. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Nonam - psalmodia complementaria

A None - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Qui servat verbum Christi, vere in hoc cáritas perfécta est.Ant. 1
Psalmus 125 (126)
Psaume 125 (126)
Gaudium et spes in Deo
Joie et espoir dans le Seigneur
Sicuti socii passionum estis, sic eritis et consolationis (2 Cor 1, 7).
Comme vous avez part aux souffrances, vous avez aussi part à la consolation (2 Cor 1, 7).
In converténdo Dóminus captivitátem Sion, * facti sumus quasi somniántes.Quand le Seigneur ramena les captifs de Sion, nous étions presque en rêve.
Tunc replétum est gáudio os nostrum, * et língua nostra exsultatióne.Alors notre bouche fut remplie de chants de joie, et notre langue de cris d'allégresse.
Tunc dicébant inter gentes: * «Magnificávit Dóminus fácere cum eis».Alors on disait parmi les nations: « Le Seigneur a fait de grandes choses pour eux. »
Magnificávit Dóminus fácere nobíscum; * facti sumus lætántes.Le Seigneur a fait pour nous de grandes choses; nous en avons été remplis de joie.
Convérte, Dómine, captivitátem nostram, * sicut torréntes in austro.Ramène, Seigneur, nos captifs, comme un torrent dans le pays du midi.
Qui séminant in lácrimis, * in exsultatióne metent.Ceux qui sèment dans les larmes * moissonneront dans l'allégresse.
Eúntes ibant et flebant * semen spargéndum portántes;Ils allaient et venaient en pleurant, tandis qu'ils jetaient leurs semences :
veniéntes autem vénient in exsultatióne * portántes manípulos suos.ils reviendront avec allégresse, chargés de leurs gerbes.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Qui facit voluntátem Patris mei, qui in cælis est, ipse intrábit in regnum cælórum.Ant. 2
Psalmus 126 (127)
Psaume 126 (127)
Vanus labor sine Domino
Sans le Seigneur, le travail est vain
Dei ædificatio estis (1 Cor 3, 9).
En Dieu, vous êtes édifiés (1 Cor 3, 9).
Nisi Dóminus ædificáverit domum, * in vanum labórant, qui ædíficant eam.Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, en vain travaillent ceux qui la bâtissent.
Nisi Dóminus custodíerit civitátem, * frustra vígilat, qui custódit eam.Si le Seigneur ne garde pas la cité, en vain la sentinelle veille à ses portes.
Vanum est vobis ante lucem súrgere † et sero quiéscere, qui manducátis panem labóris, * quia dabit diléctis suis somnum.C'est en vain que vous vous levez avant le jour, et que vous retardez votre repos, mangeant le pain de la douleur : il en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil.
Ecce heréditas Dómini fílii, * merces fructus ventris.Voici, c'est un héritage du Seigneur, que les enfants, une récompense, que les fruits d'un sein fécond.
Sicut sagíttæ in manu poténtis, * ita fílii iuventútis.Comme les flèches dans la main d'un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse.
Beátus vir, qui implévit pháretram suam ex ipsis: * non confudétur, cum loquétur inimícis suis in porta.Heureux l'homme qui en a rempli son carquois. Ils ne rougiront pas quand ils répondront aux ennemis, à la porte de la ville.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Oculus non vidit, Deus, absque te, quæ præparásti exspectántibus te.Ant. 3
Psalmus 127 (128)
Psaume 127 (128)
Pax domestica in Domino
Paix domestique dans le Seigneur
«Benedicat te Dominus ex Sion», id est: ex Ecclesia sua (Arnobius).
«Que le Seigneur te bénisse de Sion », c’est à dire : de son Eglise (Arnobius).
Beátus omnis, qui timet Dóminum, * qui ámbulat in viis eius.Heureux l'homme qui craint le Seigneur, qui marche dans ses voies.
Labóres mánuum tuárum manducábis, * beátus es, et bene tibi erit.Tu te nourris alors du travail de tes mains; tu es heureux et comblé de biens.
Uxor tua sicut vitis fructífera * in latéribus domus tuæ;Ton épouse est comme une vigne féconde, dans l'intérieur de ta maison ;
fílii tui sicut novéllæ olivárum * in circúitu mensæ tuæ.tes fils, comme de jeunes plants d'olivier, autour de ta table.
Ecce sic benedicétur homo, * qui timet Dóminum.Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
Benedícat tibi Dóminus ex Sion, * et vídeas bona Ierúsalem ómnibus diébus vitæ tuæ;Que le Seigneur te bénisse de Sion, puisses-tu voir Jérusalem florissante tous les jours de ta vie ;
et vídeas fílios filiórum tuórum. * Pax super Israel!Puisses-tu voir les enfants de tes enfants. Que la paix soit sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Vêpres du jeudi 11 juillet 2019 - S. Benedicti, abbatis, patroni Europae

Hebdomada XIV per annum XIVème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
S. BENEDICTI, ABBATIS, PATRONI EUROPAE S. BENEDICTI, ABBATIS, PATRONI EUROPAE
Festum Fête
Ad Vesperas
Aux Vêpres
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Inter ætérnas súperum corónas,
Parmi les élus dont nous célébrons les couronnes immortelles,
quas sacro partas cólimus triúmpho,
récompense d'un saint triomphe,
émicas celsis méritis corúscus,
tu brilles de l'éclat de grands mérites,
o Benedícte!
ô Benoït !
  
Sancta te compsit púerum senéctus,
Dès ton enfance tu montras la sainteté d'un ancien
nil sibi de te rápuit volúptas,
le plaisir n'eut pour toi aucun attrait
áruit mundi tibi flos, ad alta
la fleur de ce monde apparut fanée à ton âme
mente leváto.
tournée vers le ciel.
  
Hinc fuga lapsus pátriam, paréntes
Fuyant ce monde, tu délaisses patrie et parents,
déseris, fervens némorum colónus;
et tu t'enfonces avec ferveur dans les bois;
inde conscríbis documénta vitæ
alors, tu rédiges les admirables enseignements
pulchra beátæ.
de la vie bienheureuse.
  
Iam docens omnes pópulos subésse
Enseigne maintenant à tous les peuples
légibus tandem placitísque Christi,
de suivre enfin les lois et les commandements du Christ.
fac tuis cuncti précibus petámus
Obtiens-nous par tes prières de rechercher
cælica semper.
toujours les biens célestes.
  
Cláritas Patri genitæque Proli,
Gloire au Père et au Fils qu'il engendre;
Flámini Sancto decus atque cultus,
au Souffle divin, hommage et vénération.
grátia quorum tibi tanta laudis
C'est par leur grâce que la gloire de ta louange
glória lucet. Amen.
brille d'un tel éclat.
Ant. 1 Invéntus est sine mácula et perféctus est; erit illi glória ætérna.Ant. 1
Psalmus 14 (15)
Psaume 14 (15)
Quis dignus coram Domino?
Qui est digne auprès du Seigneur ?
Accessistis ad Sion montem et civitatem Dei viventis (Hebr 12, 22).
Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant (Hebr 12, 22).
Dómine, quis habitábit in tabernáculo tuo? * Quis requiéscet in monte sancto tuo?Seigneur, qui habitera dans Ta tente? Qui demeurera sur Ta montagne sainte?
Qui ingréditur sine mácula et operátur iustítiam, * qui lóquitur veritátem in corde suo,Celui qui marche dans l'innocence, qui pratique la justice, et qui dit la vérité dans son coeur.
qui non egit dolum in língua sua, † nec fecit próximo suo malum * et oppróbrium non íntulit próximo suo.Il ne calomnie point avec sa langue, il ne fait point de mal à son frère, et ne jette point l'opprobre sur son prochain.
Ad níhilum reputátus est in conspéctu eius malígnus, * timéntes autem Dóminum gloríficat.A ses yeux le réprouvé est digne de honte, mais il honore ceux qui craignent le Seigneur.
Qui iurávit in detriméntum suum et non mutat, † qui pecúniam suam non dedit ad usúram * et múnera super innocéntem non accépit.S'il a fait un serment à son préjudice, il n'y change rien, il ne prête point son argent à usure, et il n'accepte pas de présent contre l'innocent :
Qui facit hæc, * non movébitur in ætérnum.Celui qui se conduit ainsi ne chancellera jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Invéntus est sine mácula et perféctus est; erit illi glória ætérna.Ant.
Ant. 2 Grátia Dei et misericórdia est in sanctos eius, et respéctus in eléctos illíus.Ant. 2
Psalmus 111 (112)
Psaume 111 (112)
Viri iusti beatitudo
Béatitude de l’'homme juste
Ut filii lucis ambulate; fructus lucis est in omni bonitate et iustitia et veritate (Eph 5, 8-9).
Marchez comme des enfants de lumière. le fruit de la lumière consiste en tout ce qui est bon, juste et vrai. (Eph 5, 8-9).
Beátus vir, qui timet Dóminum, * in mandátis eius cupit nimis.Bienheureux l'homme qui craint le Seigneur, * il mettra sa volonté très grandement [à observer] Ses commandements.
Potens in terra erit semen eius, * generátio rectórum benedicétur.Sa postérité sera puissante sur la terre : * la génération des justes sera bénie.
Glória et divítiæ in domo eius, * et iustítia eius manet in sæculum sæculi.Gloire et richesses sont dans sa maison ; * et sa justice demeure dans les siècles des siècles.
Exórtum est in ténebris lumen rectis, * miséricors et miserátor et iustus.Il s'est élevé dans les ténèbres une lumière pour les [hommes] droits * [le Seigneur] est Miséricordieux, compatissant et juste.
Iucúndus homo, qui miserétur et cómmodat,  † dispónet res suas in iudício, * quia in ætérnum non commovébitur.Agréable est l'homme qui a de la pitié et qui prête,  † il réglera ses discours avec jugement ; * parce qu'Il ne sera jamais ébranlé.
In memória ætérna erit iustus, * ab auditióne mala non timébit.Le juste sera éternellement en mémoire : * il ne craindra pas d'entendre mal parler [de lui].
Parátum cor eius, sperans in Dómino, † confirmátum est cor eius, non timébit, * donec despíciat inimícos suos.Son coeur est prêt à espérer dans le Seigneur ; † son coeur est affermi il ne sera pas ébranlé, * jusqu'à ce qu'il méprise ses ennemis.
Distríbuit, dedit paupéribus;  † iustítia eius manet in sæculum sæculi, * cornu eius exaltábitur in glória.Il a répandu [ses bienfaits], donné aux pauvres  † : sa justice demeure dans les siècles des siècles,* il sera élevé dans la gloire par la puissance de Dieu.
Peccátor vidébit et irascétur, † déntibus suis fremet et tabéscet. * Desidérium peccatórum períbit.Le pécheur verra, et il sera irrité : il grincera des dents, et se consumera ; * le désir des pécheurs périra.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Grátia Dei et misericórdia est in sanctos eius, et respéctus in eléctos illíus.Ant.
Ant. 3 Cantábant sancti cánticum novum ante sedem Dei et Agni, et resonábat terra in voces illórum.Ant. 3
Canticum (Ap 15, 3-4) NT 11
Cantique (Ap 15, 3-4) NT 11
Hymnus adorationis
Hymne d'adoration
Magna et mirabília ópera tua, * Dómine Deus omnípotens;Grandes, merveilleuses, Tes oeuvres, Seigneur, Dieu de l'univers ;
iustæ et veræ viæ tuæ, * Rex géntium!Ils sont justes, ils sont vrais, Tes chemins, Roi des nations.
Quis non timébit, Dómine, * et glorificábit nomen tuum?Qui ne Te craindrait, Seigneur, à Ton nom, qui ne rendrait gloire?
Quia solus Sanctus,  † quóniam omnes gentes vénient et adorábunt in conspéctu tuo, * quóniam iudícia tua manifestáta sunt.Oui, Toi seul es saint, oui, toutes les nations viendront et se prosterneront devant Toi; oui, ils sont manifestés, Tes jugements.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Cantábant sancti cánticum novum ante sedem Dei et Agni, et resonábat terra in voces illórum.Ant.
Lectio brevis (Rom 8, 28-30)
Lecture brève (Rom 8, 28-30)
Scimus quóniam diligéntibus Deum ómnia cooperántur in bonum, his, qui secúndum propósitum vocáti sunt. Nam, quos præscívit, et prædestinávit confórmes fíeri imáginis Fílii eius, ut sit ipse primogénitus in multis frátribus; quos autem prædestinávit, hos et vocávit; et quos vocávit, hos et iustificávit; quos autem iustificávit, illos et glorificávit. Nous savons que toutes choses coopèrent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés saints selon Son décret. Car ceux qu'Il a connus par Sa prescience, Il les a aussi prédestinés à devenir conformes à l'image de Son Fils, afin qu'Il fut lui-même le Premier-né entre des frères nombreux. Et ceux qu'Il a prédestinés, Il les a aussi appelés; et ceux qu'Il a appelés, Il les a aussi justifiés; et ceux qu'Il a justifiés, Il les a aussi glorifiés.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Iustus Dóminus, * Et iustítiam diléxit. Iustus. V/. Æquitátem vidit vultus eius. * Et iustítiam diléxit. Glória Patri. Iustus.R/. Le Seigneur est juste, * et Il aime la justice. Le Seigneur. V/. L'équité est vue sur Son visage. * Et Il aime la justice. Gloire au Père. Le Seigneur.
Ant. Hic accépit benedictiónem a Dómino et misericórdiam a Deo salutári suo; quia hæc est generátio quæréntium Dóminum.Ant. Il obtiendra la bénédiction du Seigneur, la justice du Dieu de son salut; car telle est la race de ceux qui cherchent le Seigneur.
Canticum Evangelicum (Lc 1, 46-55)
Cantique évangélique (Lc 1,46-55)
Exultatio animæ in Domino
Exultation de l'âme dans le Seigneur
Magníficat ✠ * ánima mea Dóminum, Mon âme glorifie le Seigneur,
et exsultávit spíritus meus * in Deo salvatóre meo, et Mon esprit a tressailli d'allégresse en Dieu Mon Sauveur,
quia respéxit humilitátem ancíllæ suæ.* Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generationes, parce qu'Il a jeté les yeux sur la bassesse de Sa servante. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse,
quia fecit mihi magna, qui potens est, * et sanctum nomen eius, parce que Celui qui est puissant a fait en Moi de grandes choses, et Son nom est saint;
et misericórdia eius in progénies et progénies* timéntibus eum. et Sa miséricorde se répand d'âge en âge sur ceux qui Le craignent.
Fecit poténtiam in bráchio suo, * dispérsit supérbos mente cordis sui; Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé ceux qui s'enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur.
depósuit poténtes de sede * et exaltávit húmiles; Il a renversé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles.
esuriéntes implévit bonis * et dívites dimísit inánes. Il a rempli de biens les affamés, et Il a renvoyé les riches les mains vides.
Suscépit Israel púerum suum,* recordátus misericórdiæ, Il a relevé Israël, Son serviteur, Se souvenant de Sa miséricorde:
sicut locútus est ad patres nostros,* Abraham et sémini eius in sæcula. selon ce qu'Il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa race pour toujours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Hic accépit benedictiónem a Dómino et misericórdiam a Deo salutári suo; quia hæc est generátio quæréntium Dóminum.Ant. Il obtiendra la bénédiction du Seigneur, la justice du Dieu de son salut; car telle est la race de ceux qui cherchent le Seigneur.
Preces
Prières litaniques.
Implorémus Patrem, fontem omnis sanctitátis, ut, per sanctórum exémpla et intercessiónem, ad vitam sanctam nos perdúcat, et dicámus:
Sancti simus, quia tu sanctus es.
Pater sancte, qui voluísti ut fílii tui nominémur et simus,
fac ut te per orbem terrárum sancta confiteátur Ecclésia.
Pater sancte, qui voluísti ut ambulémus digne tibi per ómnia placéntes,
da, ut in ópere bono fructificémus.
Pater sancte, qui nos tibi reconciliásti per Christum,
serva nos in nómine tuo, ut omnes unum simus.
Pater sancte, qui nos ad cæléste vocásti convívium,
per panem, qui de cælo descéndit, præsta nobis, ut caritátem pleniórem cónsequi valeámus.
Pater sancte, ómnibus peccatóribus dimítte delícta,
et súscipe defúnctos ad lumen vultus tui.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Deus, qui beátum Benedíctum abbátem in schola divíni servítii præclárum constituísti magístrum, tríbue, quæsumus, ut, amóri tuo nihil præponéntes, viam mandatórum tuórum dilatáto corde currámus. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu, qui as suscité le bienheureux Benoît comme maître remarquable dans l'école du service divin, accorde-nous, nous T'en prions, en ne préférant rien à Ton amour, de courir le cœur dilaté sur la voie de Tes commandements. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Complies du jeudi 11 juillet 2019 - S. Benedicti, abbatis, patroni Europae

Hebdomada XIV per annum XIVème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
S. BENEDICTI, ABBATIS, PATRONI EUROPAE S. BENEDICTI, ABBATIS, PATRONI EUROPAE
Festum Fête
Ad Completorium
Aux Complies
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Conscientia discussio, quam sequi potest actus poenitentialis ut in Missa. Examen de conscience, qui peut être suivi d'un acte de pénitence comme à la Messe.

Confíteor Deo omnipoténti et vobis, fratres, quia peccávi nimis cogitatióne, verbo, ópere et omissióne:

Je confesse à Dieu tout puissant, et à vous, frères, que j'ai vraiment péché, en pensée, en parole, par action et par omission:
et, percutientes sibi pectus, dicunt: Et on se frappe la poitrine, en disant :

mea culpa, mea culpa, mea máxima culpa.

c'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute.
Deinde prosequuntur: Ensuite on poursuit:

Ideo precor beátam Maríam semper Vírginem, omnes Angelos et Sanctos, et vos, fratres, oráre pro me ad Dóminum Deum nostrum.

C'est pourquoi je supplie la bienheureuse Marie toujours Vierge, tous les Anges et les Saints, et vous, frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

V/. Misereátur nostri omnípotens Deus et, dimissís peccátis nostris, perdúcat nos ad vitam aetérnam. R/. Amen.

V/. Que le Dieu tout puissant aie pitié de nous, et nous ayant remis nos péchés, qu'Il nous conduise à la vie éternelle. R/. Amen.


Hymnus
Hymne
Christe, qui, splendor et dies
O Christ, la splendeur et le jour,
noctis tenébras détegis,
qui chasses l'ombre de la nuit,
lucísque lumen créderis,
nous croyons que Tu es lumière,
lumen beátis prædicans,
promettant lumière aux élus.
  
Precámur, sancte Dómine,
Seigneur très saint, nous T'en prions,
hac nocte nos custódias;
en cette nuit protège-nous ;
sit nobis in te réquies,
fais que nous reposions en Toi,
quiétas horas tríbue.
donne-nous des heures de paix.
  
Somno si dantur óculi,
Nos yeux se livrent au sommeil ;
cor semper ad te vígilet;
que nos cœurs veillent pour T'attendre;
tuáque dextra prótegas
protège de Ton bras puissant
fidéles, qui te díligunt.
ceux qui Te gardent leur amour.
  
Defénsor noster, áspice,
Regarde-nous ô Défenseur,
insidiántes réprime,
repousse au loin ceux qui nous guettent,
gubérna tuos fámulos,
daigne guider Tes serviteurs
quos sánguine mercátus es.
que Tu rachetas par Ton sang.
  
Sit Christe, rex piíssime
O Christ, ô Roi plein de bonté,
tibi Patríque glória
gloire à Toi et gloire à Ton Père,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit Consolateur,
in sempitérna sæcula. Amen.
à travers les siècles sans fin. Amen.
Ant. 1 Caro mea * requiéscet in spe.Ant. 1 Ma chair repose dans l’espérance.
Psalmus 15 (16)
Psaume 15 (16)
Dominus pars hereditatis meæ
Le Seigneur est ma part d’héritage
Deus suscitavit Iesum solutis doloribus mortis (Act 2, 24).
Dieu a ressuscité Jésus, en Le délivrant des douleurs de la mort (Act 2, 24).
Consérva me, Deus, * quóniam sperávi in te.Garde-moi ô Dieu, car près de Toi je me réfugie
Dixi Dómino: «Dóminus meus es tu, * bonum mihi non est sine te».Je dis au Seigneur : " Tu es mon Seigneur, Toi seul es mon bien. "
In sanctos, qui sunt in terra, ínclitos viros, * omnis volúntas mea in eos.Les saints qui sont dans le pays, ces illustres, sont l'objet de toute mon affection.
Multiplicántur dolóres eórum, * qui post deos aliénos acceleravérunt.On multiplie les idoles, on court après les dieux étrangers ;
Non effúndam libatiónes eórum de sanguínibus, * neque assúmam nómina eórum in lábiis meis.je ne répandrai point leurs libations de sang, je ne mettrai pas leurs noms sur mes lèvres.
Dóminus pars hereditátis meæ et cálicis mei: * tu es qui détines sortem meam.le Seigneur est la part de mon héritage et de ma coupe, c'est Toi qui m'assures mon lot.
Funes cecidérunt mihi in præcláris; * ínsuper et heréditas mea speciósa est mihi.Le cordeau a mesuré pour moi une portion délicieuse ; oui, un splendide héritage m'est échu.
Benedícam Dóminum, qui tríbuit mihi intelléctum; * ínsuper et in nóctibus erudiérunt me renes mei.Je bénis le Seigneur qui m'a conseillé; la nuit même, mes reins m'avertissent.
Proponébam Dóminum in conspéctu meo semper; * quóniam a dextris est mihi non commovébor.Je mets le Seigneur constamment sous mes yeux, car Il est à ma droite : je ne chancellerai point.
Propter hoc lætátum est cor meum, † et exsultavérunt præcórdia mea; * ínsuper et caro mea requiéscet in spe.Aussi mon coeur est dans la joie, mon âme dans l'allégresse, mon corps lui-même repose en sécurité.
Quóniam non derelínques ánimam meam in inférno, * nec dabis sanctum tuum vidére corruptiónem.Car Tu ne livreras pas mon âme au schéol, Tu ne permettras pas que celui qui T'aime voie la corruption.
Notas mihi fácies vias vitæ, † plenitúdinem lætítiæ cum vultu tuo, * delectatiónes in déxtera tua usque in finem.Tu me feras connaître le sentier de la vie ; il y a plénitude de joie devant Ta face, des délices éternels dans Ta droite.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Caro mea * requiéscet in spe.Ant. Ma chair repose dans l’espérance.
Lectio brevis (1 Th 5, 23-24)
Lecture brève (1 Th 5, 23-24)
Ipse Deus pacis sanctíficet vos per ómnia, et ínteger spíritus vester et ánima et corpus sine queréla in advéntu Dómini nostri Iesu Christi servétur. Fidélis est, qui vocat vos, qui étiam fáciet.Que le Dieu de paix Lui-même vous sanctifie tout entiers, et que tout ce qui est en vous, l'esprit, l'âme et le corps, se conserve sans reproche jusqu'au jour de l'avènement de notre Seigneur Jésus- Christ ! Celui qui vous appelle est fidèle, et c'est Lui qui fera encore cela.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. In manus tuas, Dómine, * Comméndo spíritum meum. In manus. V/. Redemísti nos, Dómine Deus veritátis. * Comméndo spíritum meum. Glória Patri. In manus.R/. En Tes mains, Seigneur, * je remets mon esprit. Entre Tes mains. V/. Tu nous as rachetés, Seigneur Dieu de vérité * Je remets mon esprit. Gloire au Père. Entre Tes mains.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Canticum evangelicum Lc 2, 29-32
Cantique évangélique Lc 2,29-32
Christus lumen gentium et gloria Israël
Le Christ est la lumières des nations et la gloire d'Israël
Nunc dimíttis servum tuum, Dómine,* secúndum verbum tuum in pace, Maintenant, Tu peux renvoyer Ton serviteur, Seigneur, selon Ta parole, en paix.
quia vidérunt óculi mei* salutáre tuum, Car mes yeux ont vu Ton salut,
quod parásti* ante fáciem ómnium populórum, Que Tu as préparé devant la face des peuples,
lumen ad revelatiónem géntium * et glóriam plebis tuæ Israël. lumière qui se révèle aux nations, et gloire de Ton peuple Israël.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Orémus. Prions.
Domine Deus noster, diurno labore fatigatos, quieto sopore nos refove, ut, tuo semper auxilio creati, tibi corpore simus et mente devoti. Per Christum Dóminum nostrum.Seigneur notre Dieu, fatigués par le labeur du jour, restaure-nous par un sommeil calme ; toujours renouvelés Ton aide, que nous soyons à Toi par notre corps et notre esprit. Par le Christ notre Seigneur.
Deinde dicitur, etiam a solo, benedictio: Ensuite on dit, même seul, la bénédiction :

Noctem quiétam et finem perféctum concédat nobis Dóminus omnípotens. R/. Amen.

Que Dieu tout puissant nous concède une nuit calme et une fin chrétienne. R/. Amen.
Antiphona finale ad Beatam Mariam Virginem Antienne finale à la Bienheureuse Vierge Marie
Salve, Regína, mater misericórdiæ; Salut, ô Reine, mère de la miséricorde,

vita, dulcédo et spes nostra, salve.
vie, douceur et notre espérance, salut !

Ad te clamámus, éxsules fílii Evæ.
Enfants d'Ève exilés, nous crions vers vous.

Ad te suspirámus, geméntes et flentes
Vers vous, nous soupirons parmi les cris et les pleurs

in hac lacrimárum valle.
de cette vallée de larmes.

Eia ergo, advocáta nostra,
O vous notre avocate,

illos tuos misericórdes óculos ad nos convérte.
tournez vers nous votre regard plein de miséricorde.

Et Iesum, benedíctum fructum ventris tui,
Et Jésus, le fruit béni de vos entrailles,

nobis post hoc exsílium osténde.
Montrez-Le nous à l'issue de cet exil.

O clemens, o pia, o dulcis Virgo María.
O clémente, ô bonne, ô douce vierge Marie.