Martyrologe du lundi 22 juillet 2019 - Ste Marie-Madeleine

Martyrologe
Le 22 juillet.
Mémoire de sainte Marie-Madeleine délivrée de sept démons par le Seigneur Jésus, elle s’attacha avec amour à ses pas, le suivit jusqu’au Calvaire et mérita, au matin de Pâques, de voir le Sauveur ressuscité d’entre les morts et de porter aux autres disciples l’annonce de la Résurrection.
2.        À Ancyre en Galatie, au IIIe ou IVe siècle, saint Platon, martyr, frère de saint .
3.        En Afrique, au IIIe ou IVe siècle, les saints martyrs Massilitains, saint Augustin prononça un sermon à leur anniversaire.
4.        À Antioche de Syrie, vers 306, saint Cyrille, évêque, qui subit sous Dioclétien la prison et l’exil.
5.        Dans les monts du Caucase, en 662, saint Anastase, moine. Disciple de , il subit avec lui, pour la foi orthodoxe, prisons et sévices et, arrivé au camp de Suanie, et peut-être même en cours de route, il quitta cette vie.
6.        Au monastère de Fontenelle, vers 668, saint Wandrille, abbé. Après avoir quitté la cour du roi Dagobert, il mena la vie monastique en divers endroits et, promu au sacerdoce par saint Ouen, évêque de Rouen, il fonda et gouverna un monastère dans la forêt de Jumièges.
7.        À Menat en Auvergne, vers 700, saint Ménelé, abbé.
8*.        À Pavie en Lombardie, au VIIIe siècle, saint Jérôme, évêque.
9*.        À Lodi, en Lombardie, l’an 1224, saint Gautier, fondateur de la Maison hospitalière de la Miséricorde.
10*.        À Venise, en 1493, le bienheureux Augustin Fangi de Biella, prêtre dominicain, qui fit beaucoup de bien à Soncino, Viglebano et Venise.
11.        À Lisbonne, en 1619, la naissance au ciel de saint , dont la mémoire est célébrée la veille.
12.        À Cardiff au pays de Galles, en 1679, les saints Philippe Evans, jésuite, et Jean Lloyd, tous deux prêtres et martyrs. Accusés d’être entrés en Angleterre alors qu’ils étaient prêtres, ils furent ensemble condamnés aux supplices de la pendaison, sous le roi Charles II.
13*.        Dans la baie devant le port de Rochefort, en 1794, le bienheureux Jacques Lombardie, prêtre de Limoges et martyr. Sous la Révolution française, à cause de son sacerdoce, il fut détenu dans des conditions inhumaines sur un bateau négrier, où il mourut, faute de soins, n’ayant plus que la peau sur les os, mais souriant.
14.        En Chine, dans la province de Hebei, en 1900, dans la persécution de la secte de Yihetuan, près de Daining, les saints martyrs Anne Wang, vierge, Lucie Wang Wangzhi et son fils André Wang Triaquing, âgé de neuf ans, massacrés en haine du nom chrétien.
15.        En Chine, dans la province de Hebei, sainte Marie Wang Lizhi, que des païens voulurent sauver en affirmant qu’elle n’était pas chrétienne, mais qui déclara ouvertement qu’elle était servante de Jésus Christ et fut aussitôt mise à mort.
**        Au Mexique, en 1981, la bienheureuse María Inès Teresa Arias Espinosa, religieuse, fondatrice des Missionnaires Clarisses du Très Saint Sacrement. (Béatifiée le 21 avril 2012 à Mexico. par Benoît XVI)

Invitatoire du lundi 22 juillet 2019 - Ste Marie-Madeleine

Hebdomada XVI per annum XVIème semaine dans l'année
Feria II Lundi
S. Mariae Magdalenae Ste Marie-Madeleine
Memoria Mémoire
Ad Invitatorium
Ad Invitatorium
A la liturgie lue :
Ante Officium quod a solo persolvitur, dici potest sequens oratio:Avant l'office récité seul, on peut dire la prière suivante :
Aperi, Dómine, os meum ad benedicéndum nomen sanctum tuum; munda cor meum ab ómnibus vanis, pervérsis et aliénis cogitatiónibus; intelléctum illúmina, afféctum inflámma, ut digne, atténte ac devóte hoc Offícium recitáre váleam, et exaudíri mérear ante conspéctum divínæ maiestátis tuæ. Per Christum Dóminum nostrum. Amen.Ouvre mes lèvres, Seigneur, afin qu’elles bénissent Ton saint Nom, purifie aussi mon cœur de toute pensée vaine, mauvaise, étrangère. Éclaire mon intelligence, enflamme mon amour, afin que je puisse réciter cet office avec respect, attention et dévotion, et mériter d’être exaucé en présence de Ta divine majesté. Par le Christ notre Seigneur. Amen.
V/. Dómine, lábia mea apéries. R/. Et os meum annuntiábit laudem tuam.V/. Seigneur, ouvre mes lèvres. R/. Et ma bouche annoncera Ta louange.
Psalmus 94 (95)Psaume 94 (95)
Invitatio ad laudem DeiInvitation à la louange de Dieu
Adhortamini vosmetipsos per singulos dies, donec illud «hodie» vocatur (Hebr 3, 13).Exhortez-vous mutuellement chaque jour, tant que vaut cet « aujourd'hui ».
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Veníte, exsultémus Dómino; iubilémus Deo salutári nostro. Præoccupémus fáciem eius in confessióne et in psalmis iubilémus ei.Venez, exultons pour le Seigneur, jubilons pour Dieu, notre salut. + Accourons devant Sa face dans l'action de grâce, dans des psaumes, jubilons pour Lui.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Quóniam Deus magnus Dóminus et rex magnus super omnes deos. Quia in manu eius sunt profúnda terræ, et altitúdines móntium ipsíus sunt. Quóniam ipsíus est mare, et ipse fecit illud, et siccam manus eius formavérunt. Parce que le Seigneur est le grand Dieu ; le grand Roi au-dessus de tous les dieux. Car dans Sa main sont les profondeurs de la terre, et que les hauteurs des montagnes sont à Lui. Parce qu'à Lui est la mer, et que c'est Lui-même qui l'a faite, et que Ses mains ont formé le continent.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Veníte, adorémus et procidámus et génua flectámus ante Dóminum, qui fecit nos, quia ipse est Deus noster, et nos pópulus páscuæ eius et oves manus eius. Venez, adorons, prosternons - nous devant Dieu, et fléchissons les genoux devant le Seigneur qui nous a faits, parce que Lui-même est notre Dieu, et que nous sommes Son peuple et les brebis de Sa main.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Utinam hódie vocem eius audiátis: «Nolíte obduráre corda vestra, sicut in Meríba secúndum diem Massa in desérto, ubi tentavérunt me patres vestri: probavérunt me, etsi vidérunt ópera mea. Si seulement aujourd'hui, vous entendiez Sa voix, n'endurcissez pas vos coeurs, comme à Mériba, comme au jour de Massa dans le désert, où Me tentèrent vos pères ; ils M'éprouvèrent, alors qu'ils avaient vu Mes oeuvres.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Quadragínta annis tæduit me generatiónis illíus, et dixi: Pópulus errántium corde sunt isti. Et ipsi non cognovérunt vias meas; ídeo iurávi in ira mea: Non introíbunt in réquiem meam». Pendant quarante ans, J'ai été le dégoût de cette génération et J'ai dit : ils sont un peuple errant de coeur ; et eux, ils n'ont point connu Mes voies : c'est pourquoi Je leur ai juré dans Ma colère, ils n'entreront pas dans Mon repos.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.

Si le psaume 94 est récité pendant la litugie de ce jour, à une des heures suivantes, on peut prendre un autre psaume comme invitatoire, au choix :
vel:ou :
Psalmus 99 (100)Psaume 99 (100)
Gaudium in templum ingredientiumJoie de l’entrée dans le temple
Redemptos iubet Dominus victoriæ carmen canere (S. Athanasius). Le Seigneur invite les rachetés à entonner un chant de victoire (S. Athanase).
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Iubiláte Dómino, omnis terra, * servíte Dómino in lætítia; introíte in conspéctu eius * in exsultatióne. Acclamez Dieu, toute la terre; servez le Seigneur avec joie. Entrez en Sa présence * avec allégresse.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Scitóte quóniam Dóminus ipse est Deus;  ipse fecit nos, et ipsíus sumus, * pópulus eius et oves páscuæ eius. Sachez que c'est le Seigneur qui est Dieu; c'est Lui qui nous a faits, et non pas nous-mêmes. Nous sommes Son peuple, et les brebis de Son pâturage.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Introíte portas eius in confessióne,  átria eius in hymnis, * confitémini illi, benedícite nómini eius. Franchissez ses portes avec des louanges, ses parvis en chantant des hymnes; célébrez-le, bénissez son nom.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Quóniam suávis est Dóminus;  in ætérnum misericórdia eius, * et usque in generatiónem et generatiónem véritas eius. car le Seigneur est suave; sa miséricorde est éternelle, * et sa vérité demeure de génération en génération.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
vel:ou :
Psalmus 66 (67)Psaume 66 (67)
Omnes gentes Domino confiteanturToutes les nations rendront gloire au Seigneur
Notum sit vobis quoniam gentibus missum est hoc salutare Dei (Act 28, 28).Sachez que le salut de Dieu a été envoyé aux gentils (Act 28, 28).
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Deus misereátur nostri et benedícat nobis; * illúminet vultum suum super nos, ut cognoscátur in terra via tua, * in ómnibus géntibus salutáre tuum. Que Dieu nous soit favorable et qu'Il nous bénisse; qu'Il illumine sur nous Son visage, afin que l'on connaisse sur la terre Ta voie, et parmi toutes les nations Ton salut.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Læténtur et exsúltent gentes,  quóniam iúdicas pópulos in æquitáte * et gentes in terra dírigis. Que les peuples Te louent, ô Dieu ; que les peuples Te louent tous. Que les nations se réjouissent, qu'elles soient dans l'allégresse ; car Tu juges les peuples avec droiture, et Tu conduis les nations sur la terre.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Terra dedit fructum suum; * benedícat nos Deus, Deus noster, benedícat nos Deus, * et métuant eum omnes fines terræ. Que les peuples Te louent, ô Dieu, que les peuples Te louent tous. La terre a donné son fruit ; que nous bénisse Dieu, notre Dieu, que Dieu nous bénisse, et que toutes les extrémités de la terre Le révèrent.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
vel:ou :
Psalmus 23 (24)Psaume 23 (24)
Domini in templum adventusAvènement de Dieu dans le Temple
Christo apertæ sunt portæ cæli propter carnalem eius assumptionem (S. Irenæus).Les portes du ciel se sont ouvertes au Christ parce qu’il a pris la nature humaine. (S. Irénée)
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Dómini est terra et plenitúdo eius, * orbis terrárum et qui hábitant in eo. Quia ipse super mária fundávit eum * et super flúmina firmávit eum. Au Seigneur est la terre et tout ce qu'elle renferme, le monde et tous ceux qui l'habitent. Car c'est Lui qui l'a fondé sur les mers, et qui l'a établi sur les fleuves.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Quis ascéndet in montem Dómini, * aut quis stabit in loco sancto eius? Innocens mánibus et mundo corde,  qui non levávit ad vana ánimam suam, * nec iurávit in dolum. Hic accípiet benedictiónem a Dómino * et iustificatiónem a Deo salutári suo. Hæc est generátio quæréntium eum, * quæréntium fáciem Dei Iacob. Qui montera sur la montagne du Seigneur, ou qui se tiendra dans son lieu saint ? Celui qui a les mains innocentes et le coeur pur, qui n'a pas livré son âme à la vanité, ni fait à son prochain un serment trompeur. Celui-là recevra la bénédiction du Seigneur, et la miséricorde de Dieu, son Sauveur. Telle est la race de ceux qui le cherchent, de ceux qui cherchent la face du Dieu de Jacob.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus fortis et potens, Dóminus potens in prœlio. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Qui est ce roi de gloire ? C'est le Seigneur fort et puissant, le Seigneur puissant dans les combats.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus virtútum ipse est rex glóriæ. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Quel est ce roi de gloire ? Le Seigneur des armées est Lui-même ce roi de gloire.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Mirábilem Deum in sanctis suis, veníte adorémus.Ant. Dieu, dans les merveilles de Ses saints, venez, adorons.
Psalmus cum sua antiphona, pro opportunitate, omitti potest quando Invitatorium Laudibus matutinis præponendum est. Le psaume [invitatoire] avec son antienne, si c'est opportun, peut être omis lorsque l'invitatoire précède immédiatement les Laudes du matin.

Vigiles (OSB) du lundi 22 juillet 2019 - Ste Marie-Madeleine

Hebdomada XVI per annum XVIème semaine dans l'année
Feria II Lundi
S. Mariae Magdalenae Ste Marie-Madeleine
Memoria Mémoire
In primo nocturno, anno I Premier nocturne, année I
Lectio Lecture
De libro secúndo Samuélis Du second livre de Samuel
Egréssus est pópulus in campum contra Israel, et factum est prœlium in saltu Ephraim. Et cæsus est ibi pópulus Israel ab exércitu David; factáque est ibi plaga magna in die illa vigínti mílium hóminum. Fuit autem ibi prœlium dispérsum super fáciem omnis terræ; et multo plures erant, quos saltus consúmpserat de pópulo, quam hi quos voráverat gládius in die illa. Accidit autem ut occúrreret Absalom servis David sedens mulo; cumque ingréssus fuísset mulus subter condénsam quercum et magnam, adhæsit caput eius quércui, et mansit suspénsus inter cælum et terram; mulus, cui inséderat, pertransívit. Vidit autem hoc quíspiam et nuntiávit Ioab dicens: "Vidi Absalom pendére de quercu." L'armée sortit en pleine campagne à la rencontre d'Israël et la bataille eut lieu dans la forêt d'Éphraïm. L'armée d'Israël y fut battue devant la garde de David, et ce fut ce jour-là une grande défaite, qui frappa vingt mille hommes. Le combat s'éparpilla dans toute la région et, ce jour-là, la forêt fit dans l'armée plus de victimes que l'épée. Absalom se heurta par hasard à des gardes de David. Absalom montait un mulet et le mulet s'engagea sous la ramure d'un grand chêne. La tête d'Absalom se prit dans le chêne et il resta suspendu entre ciel et terre tandis que continuait le mulet qui était sous lui. Quelqu'un l'aperçut et prévint Joab: " Je viens de voir, dit-il, Absalom suspendu à un chêne. "
Tulit ergo Ioab tres lánceas in manu sua et infíxit eas in corde Absalom, cum adhuc palpitáret hærens in quercu; et cucurrérunt decem iúvenes armígeri Ioab et percutiéntes interfecérunt eum. Cécinit autem Ioab búcina, et déstitit pópulus pérsequi fugiéntem Israel, quia Ioab retínuit pópulum. Et tulérunt Absalom et proiecérunt eum in saltu in fóveam grandem et erexérunt super eum acérvum lápidum magnum nimis; omnis autem Israel fugit in tabernácula sua. David autem sedébat inter duas portas; speculátor vero, qui íerat in solárium portæ super murum, élevans óculos vidit hóminem curréntem solum et exclámans indicávit regi. Æthiops véniens ait: "Bonum appórto núntium, dómine mi rex; iudicávit enim pro te Dóminus hódie salvans te de manu ómnium qui surrexérunt contra te." Dixit autem rex ad Æthíopem: "Estne pax púero Absalom?" Cui respóndens Æthiops: "Fiant, inquit, sicut puer inimíci dómini mei regis et univérsi qui consurrexérunt advérsus eum in malum!" Alors Joab prit en mains trois javelots et les planta dans le cœur d'Absalom encore vivant au milieu du chêne. Puis s'approchèrent dix cadets, les écuyers de Joab, qui frappèrent Absalom et l'achevèrent. Joab fit alors sonner du cor et l'armée cessa de poursuivre Israël, car Joab retint l'armée. On prit Absalom, on le jeta dans une grande fosse en pleine forêt et on dressa sur lui un énorme monceau de pierres. Tous les Israélites s'étaient enfuis, chacun à ses tentes. David était assis entre les deux portes. Le guetteur étant monté à la terrasse de la porte, sur le rempart, leva les yeux et aperçut un homme qui courait seul. Le guetteur cria et avertit le roi. Alors arriva le Kushite et il dit: " Que Monseigneur le roi apprenne la bonne nouvelle. Le Seigneur t'a rendu justice aujourd'hui en te délivrant de tous ceux qui s'étaient dressés contre toi. " Le roi demanda au Kushite: " En va-t-il bien pour le jeune Absalom? " Et le Kushite répondit: " Qu'ils aient le sort de ce jeune homme, les ennemis de Monseigneur le roi et tous ceux qui se sont dressés contre toi pour le mal! "
Contrémuit rex David et ascéndit cenáculum portæ et flevit. Et sic loquebátur vadens: "Fili mi Absalom, fili mi, fili mi Absalom! Quis mihi tríbuat ut ego móriar pro te? Absalom fili mi, fili mi!" Le roi David frémit. Il monta dans la chambre supérieure de la porte et se mit à pleurer; il disait en sanglotant: " Mon fils Absalom! mon fils! mon fils Absalom! que ne suis-je mort à ta place! Absalom mon fils! mon fils! "
R/. Recordáre, Dómine, testaménti tui, et dic ángelo percutiénti: Cesset iam manus tua, * Ut non desolétur terra, et ne perdas omnem ánimam vivam. V/. Quiéscat, Dómine, ira tua a pópulo tuo et a civitáte sancta tua, * Ut non. V/. Glória Patri. * Ut non. R/. Souviens-toi, Seigneur, de ton alliance, dis à l'ange qui frappe le peuple: Assez! Maintenant, retiens ta main! * Afin que la terre ne soit pas dévastée, que ne périsse pas toute créature vivante! V/. Seigneur, que s'apaise ta colère à l'égard de ton peuple et de ta ville sainte, * Afin que. V/. Gloire au Père. * Afin que.
In secundo nocturno, anno I Deuxième nocturne, année I
Lectio Lecture
Ex Homilíis sancti Gregórii Magni papæ in Evangélia (Hom. 25, 1.2.5: PL 76, 1189-1190. 1192) Homélie de saint Grégoire le Grand sur l'Évangile
María autem stabat ad monuméntum foris plorans. Sed María, cum fleret, inclinávit se, et prospéxit in monuméntum. Perseverávit ut quæreret, unde et cóntigit ut inveníret. Hinc est enim quod de eódem Sponso Ecclésia in Cánticis canticórum dicit: In léctulo meo per noctes quæsívi quem díligit ánima mea. Diléctum namque in léctulo quærimus, quando in præséntis vitæ aliquántula réquie Redemptóris nostri desidério suspirámus. Per noctem quærimus, quia etsi iam in illo mens vígilat, tamen adhuc óculus calígat. Marie Madeleine restait là dehors, à pleurer devant le tombeau. Or, tout en larmes, Marie se penche afin de regarder vers l'intérieur du tombeau. Elle a persévéré dans sa recherche, et il est advenu qu'elle a trouvé. D'où la parole, au sujet du même Époux, prononcée par l'Église dans le Cantique des cantiques: Sur ma couche, durant les nuits, j'ai cherché celui que mon cœur aime. Or, sur notre couche, nous cherchons le bien-aimé, lorsque, durant le temps de cette vie, nous aspirons par notre désir à goûter un peu du repos de notre Rédempteur. C'est durant la nuit que nous le cherchons, car même si notre cœur veille déjà en lui, néanmoins, jusqu'à présent, notre regard est dans l'obscurité.
Sed qui diléctum suum non invénit, restat ut surgat, et civitátem circúmeat, id est sanctam electórum Ecclésiam mente et inquisitióne percúrrat. Quæréntes autem nos vígiles invéniunt qui custódiunt civitátem, quia sancti patres, qui Ecclésiæ statum custódiunt, bonis nostris stúdiis occúrrunt, ut suo vel verbo vel scripto nos dóceant. Quos cum páululum pertránsimus, invénimus quem dilígimus, quia Redémptor noster etsi humilitáte homo inter hómines, divinitáte tamen super hómines fuit. Cum ergo transeúntur vígiles, diléctus invénitur, quia cum prophétas et apóstolos infra ipsum esse conspícimus, illum qui natúra Deus est esse supra hómines considerámus. Mais celui qui ne trouve pas son bien-aimé, il lui reste à se lever, à parcourir la ville, c'est-à dire à explorer en esprit et par son investigation, la sainte Église des élus. Tandis que nous cherchons, les gardes qui parcourent la ville nous rencontrent: les Pères et les saints docteurs, qui gardent l'Église sur ses positions, viennent au-devant de nos bons et ardents désirs, nous enseignant soit en parole soit par leurs écrits. À peine les avons-nous dépassés, nous trouvons celui que nous aimons; car, même si notre Rédempteur, dans son humilité, a été homme parmi les hommes, cependant, par sa divinité, il était supérieur aux hommes. Et donc, lorsque les gardes sont dépassés, on trouve le bien-aimé; car lorsque nous découvrons que les prophètes et les apôtres lui sont inférieurs, nous réalisons que lui, qui est Dieu par nature, est supérieur aux hommes.
Dicit mulíeri Iesus: María. Postquam eam commúni vocábulo appellávit ex sexu, et ágnitus non est, vocat ex nómine. Ac si ei apérte dicat: Recognósce eum, a quo recognósceris. Perfécto quoque viro dícitur: Novi te ex nómine, quia homo commúne ómnium nostrum vocábulum est. María ergo quia vocátur ex nómine, recognóscit auctórem, atque eum prótinus: "Rabbúni!"id est magístrum vocat, quia et ipse erat qui quærebátur extérius, et ipse qui eam intérius ut quæreret docébat. Jésus dit à la femme: Marie! Après l'avoir appelée du nom commun de "femme", et n'avoir pas été reconnu, Jésus l'appelle par son nom propre. Comme s'il lui disait ouvertement: " Reconnais celui par qui tu es reconnue. " À l'homme parfait, Dieu a dit aussi: " Je te connais par ton nom ", car le mot: "homme" est le nom qui nous est commun à tous. Marie, donc, une fois appelée par son nom, reconnaît son auteur, et aussitôt l'appelle: " Rabbouni! " ce qui veut dire: " Maître ", car c'était le même, qui était recherché à l'extérieur, et qui, intérieurement, lui apprenait à le chercher.
R/. Dilúculo valde surgens beáta María Magdalénæ monuméntum ádiit Salvatóris, * Ut eius condíret corpus aromátibus pretiósis. V/. Quem vivéntem enim diléxerat, mortem passo famulári gestiébat, * Ut. V/. Glória Patri. * Ut. R/. Au point du jour, Marie de Magdala se mit en chemin pour se rendre au tombeau du Sauveur et * Préserver son corps par l'onction de précieux aromates. V/. Car celui qu'elle avait aimé vivant, elle était impatiente de lui prodiguer ses soins, maintenant qu'il avait souffert sa Passion et sa mort, et de * Préserver. V/. Gloire au Père. * Préserver.

Laudes du lundi 22 juillet 2019 - Ste Marie-Madeleine

Hebdomada XVI per annum XVIème semaine dans l'année
Feria II Lundi
S. Mariae Magdalenae Ste Marie-Madeleine
Memoria Mémoire
Ad Laudes matutinas
Aux Laudes du matin
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Auróra surgit lúcida
L'aurore se lève, radieuse
Christi triúmphos áfferens,
apportant le triomphe du Christ,
cum corpus eius vísere,
quand tu veux, Marie,
María, vis et úngere.
contempler Son corps et L'embaumer.
  
Anhéla curris; ángelus
Tu cours à perdre haleine ;
at ecce lætus prædocet
mais voici qu'un ange t'annonce joyeusement
mortis refráctis póstibus
que Celui que tu désires est revenu à la vie
redísse quem desíderas.
après avoir brisé les portes de la mort.
  
Sed te manet iucúndius
Mais une plus douce récompense
intácti amóris præmium,
est réservée à ton amour fidèle :
cum, voce pulsans vílicum,
quand tu t'adresses au jardinier,
tuum Magístrum cónspicis.
c'est ton Maître que tu contemples.
  
Quæ cum dolénti Vírgine
Toi qui, près de la Vierge douloureuse,
hæsísti acérbo stípiti,
avais étreint la dure croix,
tu prima vivi ab ínferis
tu es le premier témoin
es testis atque núntia.
et la messagère du vivant ressucité.
  
O flos venúste Mágdalæ,
Gracieuse fleur de Magdala,
o Christi amóre sáucia,
blessée par l'amour du Christ,
tu caritátis ígnibus
fais brûler nos cœurs
fac nostra corda férveant .
du feu de la charité.
  
Da, Christe, tantæ sérvulæ
Donne-nous, ô Christ,
dilectiónem pérsequi,
d'imiter l'amour d'une telle servante,
et nos tu in cæléstibus
pour chanter nous aussi
tibi canámus glóriam. Amen.
Ta gloire au séjour céleste.
Ant. 1 Una sábbati, María Magdaléne venit mane, cum adhuc ténebræ essent, ad monuméntum.Ant. 1 Le premier jour de la semaine, Marie-Madeleine se rendit au sépulcre, dès le matin, avant que les ténèbres fussent dissipées.
Psalmus 62 (63)
Psaume 62 (63)
Anima Dominum sitiens
Mon âme a soif du Seigneur
Ad Deum vigilat, qui opera noctis reicit.
Il veille pour Dieu, celui qui s'écarte des œuvres ténébreuses.
Deus, Deus meus es tu, * ad te de luce vígilo.O Dieu, Tu es mon Dieu, je Te cherche dès l'aurore.
Sitívit in te ánima mea, * te desiderávit caro mea.Mon âme a soif de Toi, ma chair languit après Toi.
In terra desérta et árida et inaquósa, † sic in sancto appárui tibi, * ut vidérem virtútem tuam et glóriam tuam.Dans une terre aride, desséchée et sans eau, c'est ainsi que je Te contemplais dans le sanctuaire, pour voir Ta puissance et Ta gloire.
Quóniam mélior est misericórdia tua super vitas, * lábia mea laudábunt te.Car Ta grâce est meilleure que la vie : que mes lèvres Te louent.
Sic benedícam te in vita mea * et in nómine tuo levábo manus meas.Ainsi Te bénirai-je toute ma vie, en Ton nom j'élèverai mes mains.
Sicut ádipe et pinguédine repleátur ánima mea, * et lábiis exsultatiónis laudábit os meum.Mon âme est rassasiée, comme de moelle et de graisse; et, la joie sur les lèvres, ma bouche Te loue.
Cum memor ero tui super stratum meum, * in matutínis meditábor de te,Quand je pense à Toi sur ma couche, je médite sur Toi pendant les veilles de la nuit,
quia fuísti adiútor meus, * et in velaménto alárum tuárum exsultábo.car Tu es mon secours, et j'exulte à l'ombre de Tes ailes.
Adhæsit ánima mea post te, * me suscépit déxtera tua.Mon âme est attachée à Toi, Ta droite me soutient.
[Ipsi vero in ruínam quaesiérunt ánimam meam, * introíbunt in inferióra terrae,[Mais eux, cherchent à m'ôter la vie : ils iront dans les profondeurs de la terre.
tradéntur in potestátem gládii, * partes vúlpium erunt.On les livrera au glaive, ils seront la proie des chacals.
Rex vero laetábitur in Deo; † gloriabúntur omnes, qui iúrant in eo, * quia obstrúctum est os loquéntium iníqua.]Et le roi se réjouira en Dieu; quiconque jure par lui se glorifiera, car la bouche des menteurs sera fermée.]
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Una sábbati, María Magdaléne venit mane, cum adhuc ténebræ essent, ad monuméntum.Ant. Le premier jour de la semaine, Marie-Madeleine se rendit au sépulcre, dès le matin, avant que les ténèbres fussent dissipées.
Ant. 2 Ardens est cor meum: desídero vidére Dóminum meum; quæro, et non invénio ubi posuérunt eum, allelúia.Ant. 2 Mon cœur est ardent : j'ai désiré voir mon Seigneur ; je L'ai recherché, et je n'ai pas trouvé où ils L'avaient mis, alléluia.
Canticum Dan 3, 57-88. 56 AT 41
Cantique Dan 3, 57-88. 56 AT 41
Omnis creatura laudet Dominum
Que toute créature loue le Seigneur
Laudem dicite Deo nostro, omnes servi eius (Ap 19, 5).
Que soit chantée la louange du Seigneur, par tous ceux qui Le servent (Ap 19, 5).
Benedícite, ómnia ópera Dómini, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Toutes les œuvres du Seigneur, bénissez le Seigneur, à Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, cæli, Dómino, * benedícite, ángeli Dómini, Dómino.Bénissez le Seigneur, vous, les cieux, vous, les anges du Seigneur, bénissez le Seigneur.
Benedícite, aquæ omnes, quæ super cælos sunt, Dómino, * benedícat omnis virtus Dómino.Bénissez le Seigneur, vous, les eaux qui sont au dessus du ciel, et que le bénissent toutes les puissances du Seigneur,
Benedícite, sol et luna, Dómino, * benedícite, stellæ cæli, Dómino.Bénissez le Seigneur, soleil et lune, et vous, les astres du ciel bénissez le Seigneur,
Benedícite, omnis imber et ros, Dómino, * benedícite, omnes venti, Dómino.Bénissez le Seigneur, pluies et rosées, et tous les vents, bénissez le Seigneur.
Benedícite, ignis et æstus, Dómino, * benedícite, frigus et æstus, Dómino.Bénissez le Seigneur, feu et chaleur, bénissez le Seigneur, fraîcheur et froid,
Benedícite, rores et pruína, Dómino, * benedícite, gelu et frigus, Dómino.Bénissez le Seigneur, givre et rosée, bénissez le Seigneur, gel et froid
Benedícite, glácies et nives, Dómino, * benedícite, noctes et dies, Dómino.Bénissez le Seigneur, glace et neige, bénissez le Seigneur, nuits et jours,
Benedícite, lux et ténebræ, Dómino, * benedícite, fúlgura et nubes, Dómino.Bénissez le Seigneur, lumière et ténèbres, bénissez le Seigneur, éclairs et nuées
Benedícat terra Dóminum, * laudet et superexáltet eum in sæcula.Que la terre bénisse le Seigneur, à Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, montes et colles, Dómino, * benedícite, univérsa germinántia in terra, Dómino.Bénissez le Seigneur montagnes et collines, plantes de la terre, bénissez le Seigneur,
Benedícite, mária et flúmina, Dómino, * benedícite, fontes, Dómino.Bénissez le Seigneur mers et fleuves, sources et fontaines bénissez le Seigneur
Benedícite, cete et ómnia quæ movéntur in aquis, Dómino, * benedícite, omnes vólucres cæli, Dómino.Bénissez le Seigneur, baleines et bêtes de la mer, et vous tous, les oiseaux dans le ciel, bénissez le Seigneur,
Benedícite, omnes béstiæ et pécora, Dómino, * benedícite, fílii hóminum, Dómino.Bénissez le Seigneur, fauves et troupeaux, enfants des hommes bénissez le Seigneur.
Bénedic, Israel, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Qu'Israël bénisse le Seigneur. A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, sacerdótes Dómini, Dómino, * benedícite, servi Dómini, Dómino.Bénissez le Seigneur, vous, les prêtres, et ceux qui servent le Seigneur, bénissez le Seigneur!
Benedícite, spíritus et ánimæ iustórum, Dómino, * benedícite, sancti et húmiles corde, Dómino.Bénissez le Seigneur, esprits et âmes des justes, bénissez le Seigneur saints et humbles de cœur,
Benedícite, Ananía, Azaría, Mísael, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Bénissez le Seigneur Ananias, Azarias et Misaël, A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedicámus Patrem et Fílium cum Sancto Spíritu; * laudémus et superexaltémus eum in sæcula.Bénissons le Père, et, le Fils avec l'Esprit Saint. A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedíctus es in firmaménto cæli * et laudábilis et gloriósus in sæcula.Béni sois-Tu, au firmament du ciel : louanges et gloire dans les siècles !
Ant. Ardens est cor meum: desídero vidére Dóminum meum; quæro, et non invénio ubi posuérunt eum, allelúia.Ant. Mon cœur est ardent : j'ai désiré voir mon Seigneur ; je L'ai recherché, et je n'ai pas trouvé où ils L'avaient mis, alléluia.
Ant. 3 Dum fleret María, inclinávit se et prospéxit in monuméntum; et vidit duos ángelos in albis sedéntes, allelúia.Ant. 3 Marie en pleurant, se pencha vers le sépulcre; et elle vit deux anges vêtus de blanc, assis.
Psalmus 149
Psaume 149
Exsultatio sanctorum
L'exultation des saints
Filii Ecclesiae, filii novi populi exsultent in rege suo: in Christo (Hesychius).
Les fils de l'Eglise, les fils du nouveau peuple exultent en leur roi : dans le Christ (Hesychius).
Cantáte Dómino cánticum novum; * laus eius in ecclésia sanctórum.Chantez au Seigneur un cantique nouveau ; qu'Il soit loué dans l'assemblée des saints.
Lætétur Israel in eo, qui fecit eum, * et fílii Sion exsúltent in rege suo.Qu'Israël se réjouisse en Celui qui l'a créé ; que les Fils de Sion soient transportés pour leur Roi.
Laudent nomen eius in choro, * in tympano et cíthara psallant ei,Qu'ils célèbrent Son Nom de concert ; qu'ils le chantent sur les tambourins et les pasltérions.
quia beneplácitum est Dómino in pópulo suo, * et honorábit mansuétos in salúte.Car le Seigneur se complaît en Son peuple ; Il a sauvé et glorifié les paisibles.
Iúbilent sancti in glória, * læténtur in cubílibus suis.Les saints tressaillent dans la gloire, ils se réjouissent dans leur repos.
Exaltatiónes Dei in gútture eórum * et gládii ancípites in mánibus eórum,La louange de Dieu est sur leurs lèvres, des glaives à deux tranchants sont dans leurs mains.
ad faciéndam vindíctam in natiónibus, * castigatiónes in pópulis,Pour tirer vengeance des nations, pour châtier les peuples.
ad alligándos reges eórum in compédibus * et nóbiles eórum in mánicis férreis,Pour charger de chaînes les pieds de leurs rois, pour mettre aux grands les menottes.
ad faciéndum in eis iudícium conscríptum: * glória hæc est ómnibus sanctis eius.Pour accomplir sur eux la sentence écrite. C'est la gloire qu'Il réserve à tous Ses saints.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Dum fleret María, inclinávit se et prospéxit in monuméntum; et vidit duos ángelos in albis sedéntes, allelúia.Ant. Marie en pleurant, se pencha vers le sépulcre; et elle vit deux anges vêtus de blanc, assis.
Lectio brevis (Rom 12, 1-2)
Lecture brève (Rom 12, 1-2)
Obsecro vos, fratres, per misericórdiam Dei, ut exhibeátis córpora vestra hóstiam vivéntem, sanctam, Deo placéntem, rationábile obséquium vestrum; et nolíte conformári huic sæculo, sed transformámini renovatióne mentis, ut probétis quid sit volúntas Dei, quid bonum et bene placens et perféctum.Je vous conjure donc, mes frères, par la miséricorde de Dieu, d'offrir vos corps comme une hostie vivante, sainte, agréable à Dieu; ce sera votre culte raisonnable. Ne vous conformez pas à ce siècle; mais transformez-vous par le renouvellement de votre esprit, afin que vous reconnaissiez quelle est la volonté de Dieu, volonté qui est bonne, agréable et parfaite.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. María, noli iam flere, * Surréxit Dóminus a mórtuis. María.
V/. Vade ad fratres meos, et dic eis: * Surréxit Dóminus a mórtuis. Glória Patri. María.
R/. Marie, ne pleure plus, * le Seigneur est ressucité des morts. Marie.
V/. Va trouver mes frères, et dis leur : * le Seigneur est ressucité des morts. Gloire au Père. Marie.
Ant. Surgens Iesus mane prima sábbati, appáruit primo Maríæ Magdalénæ, de qua eiécerat septem dæmónia, allelúia.Ant. Ressuscité le matin, le premier jour, de la semaine, Il apparut d'abord à Marie la Magdaléenne, de laquelle Il avait chassé sept démons.
Canticum Evangelicum Lc 1, 68-79
Cantique évangélique (Lc 1,68-79)
De Messia eiusque præcursore
Du Messie et de son précurseur
 Benedíctus Dóminus, Deus Israel, * quia visitávit et fecit redemptiónem plebi suæ Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, de ce qu'Il a visité et racheté Son peuple,
 et eréxit cornu salútis nobis * in domo David púeri sui, et nous a suscité un puissant Sauveur dans la maison de David, Son serviteur,
sicut locútus est per os sanctórum, * qui a sǽculo sunt, prophetárum eius, ainsi qu'Il a dit par la bouche de Ses saints prophètes des temps anciens,
salútem ex inimícis nostris * et de manu ómnium, qui odérunt nos; qu'Il nous délivrerait de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent,
 ad faciéndam misericórdiam cum pátribus nostris * et memorári testaménti sui sancti, pour exercer Sa miséricorde envers nos pères, et Se souvenir de Son alliance sainte,
 iusiurándum, quod iurávit ad Abraham patrem nostrum, * datúrum se nobis, selon le serment qu'Il a juré à Abraham, notre père, de nous accorder cette grâce,
 ut sine timóre, de manu inimicórum liberáti, * serviámus illi qu'étant délivrés de la main de nos ennemis, nous Le servions sans crainte,
 in sanctitáte et iustítia coram ipso * ómnibus diébus nostris. marchant devant Lui dans la sainteté et la justice, tous les jours de notre vie.
 Et tu, puer, prophéta Altíssimi vocáberis: * præíbis enim ante fáciem Dómini paráre vias eius, Et toi, petit enfant, tu seras appelé le prophète du Très-Haut: car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer Ses voies,
ad dandam sciéntiam salútis plebi eius * in remissiónem peccatórum eórum, afin de donner à Son peuple la connaissance du salut, pour la rémission de leurs péchés,
per víscera misericórdiæ Dei nostri, * in quibus visitábit nos óriens ex alto, par les entrailles de la miséricorde de notre Dieu, grâce auxquelles le soleil levant nous a visités d'en haut,
illumináre his, qui in ténebris et in umbra mortis sedent, * ad dirigéndos pedes nostros in viam pacis. pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et à l'ombre de la mort, pour diriger nos pas dans la voie de la paix.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Surgens Iesus mane prima sábbati, appáruit primo Maríæ Magdalénæ, de qua eiécerat septem dæmónia, allelúia.Ant. Ressuscité le matin, le premier jour, de la semaine, Il apparut d'abord à Marie la Magdaléenne, de laquelle Il avait chassé sept démons.
Preces
Prières litaniques.
Christum, qui exáudit et salvos facit sperántes in se, precémur acclamántes: Supplions le Christ, qui écoute et sauve ceux qui espèrent en Lui, en chantant :
Te laudámus, in te sperámus, Dómine. Nous Te louons, Seigneur et nous espérons en Toi.
Grátias ágimus tibi, qui dives es in misericórdia, Nous Te rendons grâces, Toi qui es riche en miséricorde.
propter nímiam caritátem, qua dilexísti nos. A cause de l'immense charité dont Tu nous as aimés.
Qui omni témpore in mundo cum Patre operáris, Toi qui en tout temps agis dans le monde avec Ton Père
nova fac ómnia per Spíritus Sancti virtútem. Fais toutes choses nouvelles par la puissance de l'Esprit Saint.
Aperi óculos nostros et fratrum nostrórum, Ouvre les yeux et ceux de nos frères
ut videámus hódie mirabília tua. Afin que nous voyions aujourd'hui Tes merveilles.
Qui nos hódie ad tuum servítium vocas, Toi qui nous appelles aujourd'hui à Ton service
nos erga fratres multifórmis grátiæ tuæ fac minístros. Fais de nous les ministres de Ta grâce multiforme pou nos frères.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Deus, cuius Unigénitus Maríæ Magdalénæ ante omnes gáudium nuntiándum paschále commísit, præsta, quæsumus, ut, eius intercessióne et exémplo, Christum vivéntem prædicémus, et in glória tua regnántem videámus. Qui tecum vivit. O Dieu, c'est à Marie-Madeleine, la première entre tous, que Ton Fils unique a confié l'annonce de la joie pascale ; par son intercession et à son exemple, daigne nous faire annoncer le Christ vivant et nous Le faire voir régnant dans Ta gloire.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Office de tierce du lundi 22 juillet 2019 - Ste Marie-Madeleine

Hebdomada XVI per annum XVIème semaine dans l'année
Feria II Lundi
S. Mariae Magdalenae Ste Marie-Madeleine
Memoria Mémoire
Ad Tertiam
Ad Tertiam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Certum tenéntes órdinem,
A la troisième heure du jour,
pio poscámus péctore
en respectant l'ordre fixé,
hora diéi tértia
invoquons de tout notre coeur
trinae virtútis glóriam,
la gloire de la Trinité.
  
Ut simus habitáculum
Puissions nous être la demeure
illi Sancto Spirítui,
de cet Esprit de Sainteté
qui quondam in apóstolis
qui Se répandit autrefois,
hac hora distribútus est.
en cette heure, aux apôtres.
  
Hoc gradiénte órdine,
C'est en suivant aussi cet ordre,
ornávit cuncta spléndide
que le Créateur du Royaume
regni caeléstis cónditor
a tout couronné de beauté
ad nostra aetérna práemia.
pour notre bonheur éternel.
  
Deo Patri sit glória
A Dieu le Père soit la gloire,
eiúsque soli Fílio
et gloire à Son Unique Fils,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit consolateur,
in sempitérna saécula. Amen.
à travers l'infini des siècles.
Ant. 1 Gressus meos dírige secúndum elóquium tuum, Dómine.Ant. 1 Dirige mes pas selon Ta parole, Seigneur.
Psalmus 118 (119), 129-136
Psaume 118 (119), 129-136
Meditatio verbi Domini in lege
Méditation sur la parole du Seigneur et sa loi.
Plenitudo legis est dilectio (Rom 13, 10).
La plénitude de la loi, c’est l’amour (Rom 13, 10).
XVII (Phe)
XVII (Phe)
Mirabília testimónia tua, * ídeo servávit ea ánima mea.Tes enseignements sont merveilleux, aussi mon âme les observe.
Declarátio sermónum tuórum illúminat * et intelléctum dat párvulis.La révélation de tes paroles illumine, elle donne l'intelligence aux simples.
Os meum apérui et attráxi spíritum, * quia præcépta tua desiderábam.J'ouvre la bouche et j'aspire, car je suis avide de tes commandements.
Convértere in me et miserére mei * secúndum iudícium tuum cum diligéntibus nomen tuum.Tourne vers moi ta face et aie pitié de moi; c'est justice envers ceux qui aiment ton nom.
Gressus meos dírige secúndum elóquium tuum, * et non dominétur mei omnis iníquitas.Affermis mes pas dans ta parole, et ne laisse aucune iniquité dominer sur moi.
Rédime me a calúmniis hóminum, * ut custódiam mandáta tua.Délivre-moi de l'oppression des hommes, et je garderai tes ordonnances.
Fáciem tuam illúmina super servum tuum * et doce me iustificatiónes tuas.Fais luire ta face sur ton serviteur, et enseigne-moi tes lois.
Rívulos aquárum deduxérunt óculi mei, * quia non custodiérunt legem tuam.Mes yeux répandent des torrents de larmes, parce qu'on n'observe pas ta loi.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Gressus meos dírige secúndum elóquium tuum, Dómine.Ant. Dirige mes pas selon Ta parole, Seigneur.
Ant. 2 Unus est legislátor et iudex; tu autem quis es, qui iúdicas próximum?Ant. 2 Un seul est législateur et juge ; Toi donc, qui es tu, pour juger ton prochain ?
Psalmus 81 ( 82)
Psaume 81 ( 82)
Contra iudices iniquos
Contre les jugements iniques
Nolite ante tempus quidquam iudicare, quoadusque veniat Dominus (1 Cor 4, 5)
Ne jugez de rien avant le temps jusqu'à ce que vienne le Seigneur (1 Cor 4, 5).
Deus stetit in concílio divíno, * in médio deórum iúdicat.Dieu se tient dans l'assemblée du Tout-puissant ; au milieu des dieux il rend son arrêt :
«Usquequo iudicábitis iníque * et fácies peccatórum sumétis?" Jusques à quand jugerez-vous injustement, et prendrez-vous parti pour les méchants?
Iudicáte egéno et pupíllo, * húmilem et páuperem iustificáte." Rendez justice au faible et à l'orphelin, faites droit au malheureux et au pauvre,
Erípite páuperem * et egénum de manu peccatóris liberáte» .sauvez le misérable et l'indigent, délivrez-les de la main des méchants.
Nesciérunt, neque intellexérunt,  in ténebris ámbulant; * movebúntur ómnia fundaménta terræ." Ils n'ont ni savoir ni intelligence, ils marchent dans les ténèbres ; tous les fondements de la terre sont ébranlés.
Ego dixi: «Dii estis * et fílii Excélsi omnes» ." J'ai dit : Vous êtes des dieux, vous êtes tous les fils du Très-Haut.
Vos autem sicut hómines moriémini * et sicut unus de princípibus cadétis.Cependant, vous mourrez comme des hommes, vous tomberez comme le premier venu des princes. "
Surge, Deus, iúdica terram, * quóniam tu hereditábis in ómnibus géntibus.Lève-toi, ô Dieu, juge la terre, car toutes les nations t'appartiennent.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Unus est legislátor et iudex; tu autem quis es, qui iúdicas próximum?Ant. Un seul est législateur et juge ; Toi donc, qui es tu, pour juger ton prochain ?
Ant. 3 Clamávi, et Dóminus exaudívit me.Ant. 3 J'’ai crié et le Seigneur m’a exaucé.
Psalmus 119 (120)
Psaume 119 (120)
Desiderium pacis
Désir de paix
In tribulatione patientes, orationi instantes (Rom 12, 12).
Soyez patients dans l'affliction, assidus à la prière, (Rom 12, 12).
Ad Dóminum, cum tribulárer, clamávi, * et exaudívit me.Vers le Seigneur, dans ma détresse, j'ai crié, et Il m'a exaucé:
Dómine, líbera ánimam meam a lábiis mendácii, * a língua dolósa.« Seigneur, délivre mon âme de la lèvre de mensonge, de la langue astucieuse! »
Quid detur tibi aut quid apponátur tibi, * língua dolósa?Que te sera-t-il donné, quel sera ton profit, langue perfide?
Sagíttæ poténtis acútæ * cum carbónibus iuniperórum.Les flèches aiguës du Tout-puissant, avec les charbons ardents du genêt.
Heu mihi, quia peregrinátus sum in Mosoch, * habitávi ad tabernácula Cedar!Malheureux que je suis de séjourner dans Mések, d'habiter sous les tentes de Cédar !
Multum íncola fuit ánima mea * cum his, qui odérunt pacem.Trop longtemps j'ai demeuré avec ceux qui haïssent la paix.
Ego eram pacíficus; * cum loquébar, illi impugnábant me.Je suis un homme de paix et, quand je leur parle, ils sont pour la guerre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Clamávi, et Dóminus exaudívit me.Ant. J'’ai crié et le Seigneur m’a exaucé.
Lectio brevis (Lev 20, 26)
Lecture brève (Lev 20, 26)
Eritis mihi sancti, quia sanctus sum ego Dóminus et separávi vos a céteris pópulis, ut essétis mei.Vous serez saints pour moi, car je suis saint, moi le Seigneur, et je vous ai séparés des autres peuples, afin que vous soyez à moi.
V/. Beáta gens, cuius Dóminus est Deus. V/. Bienheureuse la nation qui a le Seigneur pour son Dieu.

R/. Pópulus quem elégit in hereditátem sibi.
R/. Bienheureux le peuple qu’Il a choisi pour Son héritage.
Orémus. Prions.
Deus, Pater óptime, qui labórem homínibus ita dedísti, ut mútua semper arte ad altióra profícerent, præsta, quæsumus, sic nos iúgiter operári, ut filiórum in te spíritu et fratérna in omnes caritáte vivámus. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu, Père très bon, Toi qui as confié la terre aux hommes pour qu'ils la gardent et la travaillent, pour qu'ils puissent progresser en s'entraidant, donne-nous de mener nos travaux avec un esprit filial envers Toi et un esprit fraternel envers tous. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Tertiam - psalmodia complementaria

A Tierce - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Gressus meos dírige secúndum elóquium tuum, Dómine.Ant. 1 Dirige mes pas selon Ta parole, Seigneur.
Psalmus 119 (120)
Psaume 119 (120)
Desiderium pacis
Désir de paix
In tribulatione patientes, orationi instantes (Rom 12, 12).
Soyez patients dans l'affliction, assidus à la prière, (Rom 12, 12).
Ad Dóminum, cum tribulárer, clamávi, * et exaudívit me.Vers le Seigneur, dans ma détresse, j'ai crié, et Il m'a exaucé:
Dómine, líbera ánimam meam a lábiis mendácii, * a língua dolósa.« Seigneur, délivre mon âme de la lèvre de mensonge, de la langue astucieuse! »
Quid detur tibi aut quid apponátur tibi, * língua dolósa?Que te sera-t-il donné, quel sera ton profit, langue perfide?
Sagíttæ poténtis acútæ * cum carbónibus iuniperórum.Les flèches aiguës du Tout-puissant, avec les charbons ardents du genêt.
Heu mihi, quia peregrinátus sum in Mosoch, * habitávi ad tabernácula Cedar!Malheureux que je suis de séjourner dans Mések, d'habiter sous les tentes de Cédar !
Multum íncola fuit ánima mea * cum his, qui odérunt pacem.Trop longtemps j'ai demeuré avec ceux qui haïssent la paix.
Ego eram pacíficus; * cum loquébar, illi impugnábant me.Je suis un homme de paix et, quand je leur parle, ils sont pour la guerre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Unus est legislátor et iudex; tu autem quis es, qui iúdicas próximum?Ant. 2 Un seul est législateur et juge ; Toi donc, qui es tu, pour juger ton prochain ?
Psalmus 120 (121)
Psaume 120 (121)
Custos populi
Garde du peuple
Non esurient amplius, neque sitient amplius, neque cadet super illos sol neque ullus æstus (Ap 7, 16).
Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, la brûlure du soleil ne les accablera plus. (Ap 7, 16).
Levábo óculos meos in montes: * unde véniet auxílium mihi?Je lève les yeux vers les montagnes : d'où me viendra le secours?
Auxílium meum a Dómino, * qui fecit cælum et terram.Mon secours viendra du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Non dabit in commotiónem pedem tuum, * neque dormitábit, qui custódit te.Il ne permettra pas que ton pied trébuche; celui qui te garde ne sommeillera pas.
Ecce non dormitábit neque dórmiet, * qui custódit Israel.Non, il ne sommeille ni ne dort, celui qui garde Israël.
Dóminus custódit te, † Dóminus umbráculum tuum, * ad manum déxteram tuam.Le Seigneur est ton gardien, le Seigneur est ton abri, toujours à ta droite.
Per diem sol non percútiet te, * neque luna per noctem.Pendant le jour le soleil ne te frappera point, ni la lune pendant la nuit.
Dóminus custódiet te ab omni malo; * custódiet ánimam tuam Dóminus.Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ton âme.
Dóminus custódiet intróitum tuum et éxitum tuum * ex hoc nunc et usque in sæculumLe Seigneur gardera ton départ et ton arrivée, maintenant et à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Unus est legislátor et iudex; tu autem quis es, qui iúdicas próximum?Ant. 3 Un seul est législateur et juge ; Toi donc, qui es tu, pour juger ton prochain ?
Psalmus 121 (122)
Psaume 121 (122)
Civitas sancta Ierusalem
La cité sainte de Jérusalem
Accessistis ad Sion montem et civitatem Dei viventis, Ierusalem cælestem (Hebr 12, 22).
Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant qui est la Jérusalem céleste (Hebr 12, 22).
Lætátus sum in eo quod dixérunt mihi: * «In domum Dómini íbimus» .J'ai été dans la joie quand on m'a dit: « Allons à la maison du Seigneur »
Stantes iam sunt pedes nostri * in portis tuis, Ierúsalem.Enfin nos pieds s'arrêtent à tes portes, Jérusalem.
Ierúsalem, quæ ædificáta est ut cívitas, * sibi compácta in idípsum.Jérusalem, tu es bâtie comme une ville où tout se tient ensemble.
Illuc enim ascendérunt tribus, tribus Dómini, * testimónium Israel, ad confiténdum nómini Dómini.Là montent les tribus, les tribus du Seigneur, selon la loi d'Israël, pour louer le nom du Seigneur.
Quia illic sedérunt sedes ad iudícium, *sedes domus David.Là sont établis des sièges pour le jugement, les sièges de la maison de David.
Rogáte, quæ ad pacem sunt Ierúsalem: * «Secúri sint diligéntes te!Faites des voeux pour Jérusalem: « Qu'ils soient en sûreté ceux qui t'aiment !
Fiat pax in muris tuis, * et secúritas in túrribus tuis! ».Que la paix règne dans tes murs, la prospérité dans tes palais ! »
Propter fratres meos et próximos meos * loquar: «Pax in te! ».A cause de mes frères et de mes amis, je dis : «Paix sur toi ! ».
Propter domum Dómini Dei nostri * exquíram bona tibi.A cause de la maison du Seigneur, notre Dieu, je désire pour toi le bonheur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Messe du lundi 22 juillet 2019 - Ste Marie-Madeleine

Hebdomada XVI per annum XVIème semaine dans l'année
Feria II Lundi
S. Mariae Magdalenae Ste Marie-Madeleine
Memoria Mémoire


Introit Introit
Ps. 26,8.9 et 1
Tibi dixit cor meum, * quaesívi vultum tuum, vultum tuum Dómine requíram: ne avértas fáciem tuam a me. Ps. Dóminus illuminátio mea, et salus mea: quem timébo? Mon coeur T'a dit: Mes yeux T'ont cherché; Ton visage, Seigneur, je le chercherai. Ne détourne pas de moi Ta face; Ps. Le Seigneur est ma lumière et mon salut; qui craindrai-je ?
OrémusPrions
Collecta
Collecte
Deus, cuius Unigénitus Maríæ Magdalénæ ante omnes gáudium nuntiándum paschále commísit, præsta, quæsumus, ut, eius intercessióne et exémplo, Christum vivéntem prædicémus, et in glória tua regnántem videámus. Qui tecum vivit. O Dieu, c'est à Marie-Madeleine, la première entre tous, que Ton Fils unique a confié l'annonce de la joie pascale ; par son intercession et à son exemple, daigne nous faire annoncer le Christ vivant et nous Le faire voir régnant dans Ta gloire.
Lectio I Ière lecture
Léctio Cántici canticórum (3,1-4a)
Haec dicit sponsa: In léctulo meo per noctes quaesívi, quem díligit ánima mea; quaesívi illum et non invéni. “Súrgam et circuíbo civitátem; per vicos et platéas quaeram, quem díligit ánima mea.” Quaesívi illum et non invéni. Invenérunt me vígiles, qui circúmeunt civitátem: “Num, quem díligit ánima mea, vidístis?” Páululum cum pertransíssem eos, invéni quem díligit ánima mea. Voici ce que dit l'épouse : Sur ma couche, pendant les nuits, j’ai cherché celui qu’aime (que chérit) mon âme ; je l’ai cherché, et je ne l’ai pas trouvé. Je me lèverai, et je ferai le tour de la ville ; dans les rues (bourgs) et sur les places publiques je chercherai celui qu’aime (que chérit) mon âme ; je l’ai cherché, et je ne l’ai pas trouvé. Les sentinelles qui gardent la ville m’ont rencontrée : N’avez-vous pas vu celui qu’aime (que chérit) mon âme ? Lorsque je les eus un peu dépassés, j’ai trouvé celui qu’aime (que chérit) mon âme.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Vel: Vel:
Léctio Epístolae secundae beáti Pauli apóstoli ad Corínthios (5,14-17)
Fratres: Cáritas Christi urget nos, aestimántes, hoc, quóniam, si unus pro ómnibus mórtuus est, ergo omnes mórtui sunt; et pro ómnibus mórtuus est, ut et, qui vivunt, iam non sibi vivant, sed ei, qui pro ipsis mórtuus est et resurréxit. Ítaque nos ex hoc néminem nóvimus secúndum carnem; et si cognóvimus secúndum carnem Christum, sed nunc iam non nóvimus. Si quis ergo in Christo, nova creatúra; vétera transiérunt, ecce, facta sunt nova. Frères : L'amour du Christ nous presse, étant d'avis que si un seul est mort pour tous, tous sont morts par là-même ; et le Christ est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux. C'est pourquoi désormais nous ne connaissons plus personne selon la chair ; et si nous avons connu le Christ selon la chair, maintenant nous ne le connaissons plus (ainsi). Si donc quelqu'un est dans le Christ, il est une nouvelle créature ; les vieilles choses sont passées : voici que tout est devenu nouveau.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 44, 11 et 12
R/. Audi, fília, et vide, et inclína aurem tuam: quia concupívit rex spéciem tuam. V/. Ibid. 5. Spécie tua, et pulchritúdine tua inténde, próspere procéde, et regna. R/. Ecoute, ma fille, vois, et prête l'oreille, car le Roi sera épris de ta beauté. V/. Ibid. 5 Avec ta majesté et ta beauté, avance, marche victorieusement, et règne.
Allelúia. Allelúia.
R/. Allelúia. V/. Surréxit Dóminus de sepúlcro, qui pro nobis pepéndit in ligno. R/. Alléluia. V/. Le Seigneur est ressuscité du tombeau, Lui qui pour nous a été suspendu au bois.
Evangelium Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum loánnem (20,1-2.11-18)
Prima sabbatórum María Magdaléne venit mane, cum adhuc ténebrae essent, ad monuméntum et videt lápidem sublátum a monuménto. Currit ergo et venit ad Simónem Petrum et ad álium discípulum, quem amábat Iésus, et dicit eis: “Tulérunt Dóminum de monuménto, et nescímus, ubi posuérunt eum!” María autem stabat ad monuméntum foris plorans. Dum ergo fleret, inclinávit se in monuméntum et videt duos ángelos in albis sedéntes, unum ad caput et unum ad pedes, ubi pósitum fúerat corpus Iésu. Et dicunt ei illi: “Múlier, quid ploras?” Dicit eis: “Tulérunt Dóminum meum, et néscio, ubi posuérunt eum.” Haec cum dixísset, convérsa est retrórsum et videt Iésum stantem; et non sciébat quia Iésus est. Dicit ei Iésus: “Múlier, quid ploras? Quem quaeris?” Illa, exístimans quia hortulánus esset, dicit ei: “Dómine, si tu sustulísti eum, dícito mihi, ubi posuísti eum, et ego eum tollam.” Dicit ei Iésus: “Mária!” Convérsa illa dicit ei Hebráice: “Rabbúni!” – quod dícitur Magíster –. Dicit ei Iésus: “Iam noli me tenére, nondum enim ascéndi ad Patrem; vade autem ad fratres meos et dic eis: Ascéndo ad Patrem meum et Patrem vestrum, et Deum meum et Deum vestrum.” Venit María Magdaléne annúntians discípulis: “Vidi Dóminum!”, et quia haec dixit ei. Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine vint au sépulcre dès le matin, comme les ténèbres régnaient encore ; et elle vit que la pierre avait été ôtée du sépulcre. Elle courut donc, et vint auprès de Simon-Pierre, et de l’autre disciple que Jésus aimait. Et elle leur dit : Ils ont enlevé le Seigneur du sépulcre, et nous ne savons où ils l’ont mis. Cependant Marie se tenait dehors, près du sépulcre, pleurant. Et tout en pleurant elle se baissa, et regarda dans le sépulcre. Et elle vit deux anges vêtus de blanc, assis l’un à la tête, et l’autre aux pieds, à l’endroit où avait été déposé le corps de Jésus. Ils lui dirent : Femme, pourquoi pleures-tu ? Elle leur dit : Parce qu’ils ont enlevé mon Seigneur, et que je ne sais où ils l’ont mis.  Ayant dit cela, elle se retourna, et vit Jésus debout ; mais elle ne savait pas que ce fût Jésus. Jésus lui dit : Femme, pourquoi pleures-tu ? qui cherches-tu ? Pensant que c’était le jardinier, elle lui dit : Seigneur, si c’est Toi qui L’as enlevé, dis-moi où Tu l’as mis, et je l’emporterai.  Jésus lui dit : Marie ! Elle se retourna, et lui dit : Rabboni (c’est-à-dire, Maître) ! Jésus lui dit : Ne me touche pas, car Je ne suis pas encore monté vers mon Père. Mais va vers Mes frères, et dis-leur : Je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. Marie Madeleine vint annoncer aux disciples : J’ai vu le Seigneur, et voici ce qu’Il m’a dit.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 62, 2 et 5
Deus, Deus meus, ad te de luce vígilo: et in nómine tuo levábo manus meas, allelúia. O Dieu, mon Dieu, je veille aspirant à Toi dès l'aurore ; et à Ton nom j'élève les mains, alléluia.
Super oblata
Prière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:Puis, debout au milieu de l'autel, tourné vers le peuple, étendant et joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.Priez, mes Frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet:Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Suscipe, Dómine, múnera in beátae Maríae Magdalénae commemoratióne exhíbita, cuius caritátis obséquium unigénitus Filius tuus cleménter suscépit impénsum. Qui vivit.
PRÆFATIO I DE SANCTIS PRÆFATIO I DE SANCTIS
De gloria Sanctorum
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus: Qui in Sanctórum concílio celebráris, et eórum coronándo mérita tua dona corónas. Qui nobis eórum conversatióne largíris exémplum, et communióne consórtium, et intercessióne subsídium; ut, tantis téstibus confirmáti, ad propósitum certámen currámus invícti et immarcescíbilem cum eis corónam glóriæ consequámur, per Christum Dóminum nostrum. Et ídeo cum Angelis et Archángelis, cumque multíplici congregatióne Sanctórum, hymnum laudis tibi cánimus, sine fine dicéntes:
Communio Communion
Ps. 15, 10
Notas mihi fecísti vias vitae: adimplébis me laetítia cum vultu tuo, Dómine. Tu m’as fait connaître les voies de la vie ; Tu me combleras de joie par Ton visage, Seigneur.
OrémusPrions
Post communionem
Post-communion
Mysteriórum tuórum, Dómine, sancta percéptio perseverántem illum nobis amórem infúndat, quo beáta Maria Magdaléna Christo magístro suo indesinénter adháesit. Qui vivit et regnat in sæcula sæculórum. Lui qui vit et règne pour les siècles des siècles.

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Io 20, 17
Dixit Dóminus Maríae Magdalénae: Vade ad fratres meos, et dic eis: Ascéndo ad Patrem meum et Patrem vestrum, Deum meum et Deum vestrum.
Psalmus responsorius Psaume responsorial
Ps 62, 2. 3-4. 5-6. 8-9 ( R/.: 2 b )
R/. Sitívit in te ánima mea, Deus meus.
Deus, Deus meus es tu, ad te de luce vígilo. Sitívit in te ánima mea, te desiderávit caro mea. In terra desérta et árida et inaquósa, R/.
sic in sancta appárui tibi, ut vidérem virtútem tuam et glóriam tuam. Quóniam mélior est misericórdia tua super vitas, lábia mea laudábunt te. R/.
Sic benedícam te in vita mea, et in nómine tuo levábo manus meas. Sicut ádipe et pinguédine repleátur ánima mea, et lábiis exsultatiónis laudábit os meum, R/.
quia fuísti adiútor meus, et in velaménto alárum tuárum exsultábo. Adháesit ánima mea post te, me suscépit déxtera tua. R/.
Allelúia Alléluia
V/. Allelúia. V/. Dic nobis, María, quid vidísti in via? Sepúlcrum Christi vivéntis, et glóriam vidi resurgéntis.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
2 Cor 5, 14-15
Cáritas Christi urget nos, ut et qui vivunt iam non sibi vivant, sed ei qui pro ipsis mórtuus est et resurréxit.

Office de sexte du lundi 22 juillet 2019 - Ste Marie-Madeleine

Hebdomada XVI per annum XVIème semaine dans l'année
Feria II Lundi
S. Mariae Magdalenae Ste Marie-Madeleine
Memoria Mémoire
Ad Sextam
Ad Sextam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Dicámus laudes Dómino
Chantons au Seigneur nos louanges
fervénte prompti spíritu;
dans l'ardeur d'une âme empressée,
hora volúta séxies
voici venue la sixième heure
nos ad orándum próvocat.
qui nous invite à la prière.
  
In hac enim fidélibus
Car la gloire du vrai salut,
verae salútis glória
du sacrifice de l'Agneau,
beáti Agni hóstia
advient en cette heure aux croyants
crucis virtúte rédditur.
par la puissance de la croix.
  
Cuius luce claríssima
A l'éclat dont elle rayonne,
tenébricat merídies,
le plein midi n'est que ténèbres;
sumámus toto péctore
accueillons d'un coeur sans réserve
tanti splendóris grátiam.
la grâce de cette splendeur.
  
Deo Patri sit glória
A Dieu le Père soit la gloire,
eiúsque soli Fílio
et gloire à Son Unique Fils,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit consolateur,
in sempitérna saécula. Amen.
à travers l'infini des siècles.
Ant. 1 Gressus meos dírige secúndum elóquium tuum, Dómine.Ant. 1 Dirige mes pas selon Ta parole, Seigneur.
Psalmus 118 (119), 129-136
Psaume 118 (119), 129-136
Meditatio verbi Domini in lege
Méditation sur la parole du Seigneur et sa loi.
Plenitudo legis est dilectio (Rom 13, 10).
La plénitude de la loi, c’est l’amour (Rom 13, 10).
XVII (Phe)
XVII (Phe)
Mirabília testimónia tua, * ídeo servávit ea ánima mea.Tes enseignements sont merveilleux, aussi mon âme les observe.
Declarátio sermónum tuórum illúminat * et intelléctum dat párvulis.La révélation de tes paroles illumine, elle donne l'intelligence aux simples.
Os meum apérui et attráxi spíritum, * quia præcépta tua desiderábam.J'ouvre la bouche et j'aspire, car je suis avide de tes commandements.
Convértere in me et miserére mei * secúndum iudícium tuum cum diligéntibus nomen tuum.Tourne vers moi ta face et aie pitié de moi; c'est justice envers ceux qui aiment ton nom.
Gressus meos dírige secúndum elóquium tuum, * et non dominétur mei omnis iníquitas.Affermis mes pas dans ta parole, et ne laisse aucune iniquité dominer sur moi.
Rédime me a calúmniis hóminum, * ut custódiam mandáta tua.Délivre-moi de l'oppression des hommes, et je garderai tes ordonnances.
Fáciem tuam illúmina super servum tuum * et doce me iustificatiónes tuas.Fais luire ta face sur ton serviteur, et enseigne-moi tes lois.
Rívulos aquárum deduxérunt óculi mei, * quia non custodiérunt legem tuam.Mes yeux répandent des torrents de larmes, parce qu'on n'observe pas ta loi.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Gressus meos dírige secúndum elóquium tuum, Dómine.Ant. Dirige mes pas selon Ta parole, Seigneur.
Ant. 2 Unus est legislátor et iudex; tu autem quis es, qui iúdicas próximum?Ant. 2 Un seul est législateur et juge ; Toi donc, qui es tu, pour juger ton prochain ?
Psalmus 81 ( 82)
Psaume 81 ( 82)
Contra iudices iniquos
Contre les jugements iniques
Nolite ante tempus quidquam iudicare, quoadusque veniat Dominus (1 Cor 4, 5)
Ne jugez de rien avant le temps jusqu'à ce que vienne le Seigneur (1 Cor 4, 5).
Deus stetit in concílio divíno, * in médio deórum iúdicat.Dieu se tient dans l'assemblée du Tout-puissant ; au milieu des dieux il rend son arrêt :
«Usquequo iudicábitis iníque * et fácies peccatórum sumétis?" Jusques à quand jugerez-vous injustement, et prendrez-vous parti pour les méchants?
Iudicáte egéno et pupíllo, * húmilem et páuperem iustificáte." Rendez justice au faible et à l'orphelin, faites droit au malheureux et au pauvre,
Erípite páuperem * et egénum de manu peccatóris liberáte» .sauvez le misérable et l'indigent, délivrez-les de la main des méchants.
Nesciérunt, neque intellexérunt,  in ténebris ámbulant; * movebúntur ómnia fundaménta terræ." Ils n'ont ni savoir ni intelligence, ils marchent dans les ténèbres ; tous les fondements de la terre sont ébranlés.
Ego dixi: «Dii estis * et fílii Excélsi omnes» ." J'ai dit : Vous êtes des dieux, vous êtes tous les fils du Très-Haut.
Vos autem sicut hómines moriémini * et sicut unus de princípibus cadétis.Cependant, vous mourrez comme des hommes, vous tomberez comme le premier venu des princes. "
Surge, Deus, iúdica terram, * quóniam tu hereditábis in ómnibus géntibus.Lève-toi, ô Dieu, juge la terre, car toutes les nations t'appartiennent.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Unus est legislátor et iudex; tu autem quis es, qui iúdicas próximum?Ant. Un seul est législateur et juge ; Toi donc, qui es tu, pour juger ton prochain ?
Ant. 3 Clamávi, et Dóminus exaudívit me.Ant. 3 J'’ai crié et le Seigneur m’a exaucé.
Psalmus 119 (120)
Psaume 119 (120)
Desiderium pacis
Désir de paix
In tribulatione patientes, orationi instantes (Rom 12, 12).
Soyez patients dans l'affliction, assidus à la prière, (Rom 12, 12).
Ad Dóminum, cum tribulárer, clamávi, * et exaudívit me.Vers le Seigneur, dans ma détresse, j'ai crié, et Il m'a exaucé:
Dómine, líbera ánimam meam a lábiis mendácii, * a língua dolósa.« Seigneur, délivre mon âme de la lèvre de mensonge, de la langue astucieuse! »
Quid detur tibi aut quid apponátur tibi, * língua dolósa?Que te sera-t-il donné, quel sera ton profit, langue perfide?
Sagíttæ poténtis acútæ * cum carbónibus iuniperórum.Les flèches aiguës du Tout-puissant, avec les charbons ardents du genêt.
Heu mihi, quia peregrinátus sum in Mosoch, * habitávi ad tabernácula Cedar!Malheureux que je suis de séjourner dans Mések, d'habiter sous les tentes de Cédar !
Multum íncola fuit ánima mea * cum his, qui odérunt pacem.Trop longtemps j'ai demeuré avec ceux qui haïssent la paix.
Ego eram pacíficus; * cum loquébar, illi impugnábant me.Je suis un homme de paix et, quand je leur parle, ils sont pour la guerre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Clamávi, et Dóminus exaudívit me.Ant. J'’ai crié et le Seigneur m’a exaucé.
Lectio brevis (Sap 15, 1. 3)
Lecture brève (Sap 15, 1. 3)
Tu, Deus noster, suávis et verus es, pátiens et in misericórdia dispónens ómnia. Nosse te consummáta iustítia est, et scire virtútem tuam radix est immortalitátis.Mais Toi, ô notre Dieu, Tu es bon, fidèle et patient, et Tu gouvernes tout avec miséricorde. Te connaître est la justice parfaite, et connaître Ta puissance est la racine de l'immortalité.
V/. Tu, Dómine, Deus miserátor et miséricors. V/. Mais Toi, Seigneur Dieu, Tu es compatissant et clément.

R/. Pátiens, et multæ misericórdiæ et veritátis.
R/. Patient, plein de miséricorde, et fidèle.
Orémus. Prions.
Deus, qui messis ac víneæ dóminus es et custos, quique offícia tríbuis et iusta stipéndia meritórum, fac nos diéi pondus ita portáre, ut nihil umquam de tuis plácitis conquerámur. Per Christum Dóminum nostrum.Maître de la vigne et de la moisson, Toi qui répartis les tâches et donnes le vrai salaire, aide-nous à porter le poids du jour sans murmurer contre Ta volonté. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Sextam - psalmodia complementaria

A Sexte - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Gressus meos dírige secúndum elóquium tuum, Dómine.Ant. 1 Dirige mes pas selon Ta parole, Seigneur.
Psalmus 122 (123)
Psaume 122 (123)
Dominus fiducia populi
Le Seigneur, confiance du peuple
Duo cæci... clamaverunt: «Domine, miserere nostri, Fili David» (Mt 20, 30).
Deux aveugles… crièrent « Seigneur, aie pitié de nous, Fils de David » (Mt 20, 30).
Ad te levávi óculos meos, * qui hábitas in cælis.J'élève mes yeux vers Toi, ô toi qui siège dans les cieux!
Ecce sicut óculi servórum ad manus dominórum suórum, * sicut óculi ancíllæ ad manus dóminæ suæ,Comme l'oeil du serviteur est fixé sur la main de son maître, et l'oeil de la servante sur la main de sa maîtresse,
ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, * donec misereátur nostri.ainsi nos yeux sont fixés sur le Seigneur, notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri, * quia multum repléti sumus despectióne;Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous n'avons été que trop rassasiés d'opprobres.
quia multum repléta est ánima nostra * derisióne abundántium et despectióne superbórum.Notre âme n'a été que trop rassasiée de la moquerie des superbes, du mépris des orgueilleux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Unus est legislátor et iudex; tu autem quis es, qui iúdicas próximum?Ant. 2 Un seul est législateur et juge ; Toi donc, qui es tu, pour juger ton prochain ?
Psalmus 123 (124)
Psaume 123 (124)
Adiutorium nostrum in nomine Domini
Notre secours est dans le nom du Seigneur
Dixit Dominus Paulo: «Noli timere ... quia ego sum tecum» (Act 18, 9-10).
Le Seigneur dit à Paul : «ne crains pas ... Je suis avec toi» (Act 18, 9-10).
Nisi quia Dóminus erat in nobis, dicat nunc Israel, † nisi quia Dóminus erat in nobis, * cum exsúrgerent hómines in nos:Si le Seigneur n'eût été pour nous, qu'Israël le proclame, si le Seigneur n'eût été pour nous, quand les hommes se sont élevés contre nous.
forte vivos deglutíssent nos, * cum irascerétur furor eórum in nos.Ils nous auraient dévorés tout vivants, quand leur colère s'est allumée contre nous.
Fórsitan aqua absorbuísset nos, † torrens pertransísset ánimam nostram * fórsitan pertransíssent ánimam nostram aquæ intumescéntes.Les eaux nous auraient engloutis, le torrent eût passé sur notre âme; sur notre âme auraient passé les eaux impétueuses.
Benedíctus Dóminus; * qui non dedit nos in direptiónem déntibus eórum.Béni soit le Seigneur, qui ne nous a pas livrés à leurs dents.
Anima nostra sicut passer erépta est * de láqueo venántium:Notre âme, comme le passereau, s'est échappée du filet de l'oiseleur :
láqueus contrítus est, * et nos erépti sumus.le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Adiutórium nostrum in nómine Dómini, * qui fecit cælum et terram.Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Clamávi, et Dóminus exaudívit me.Ant. 3 J'’ai crié et le Seigneur m’a exaucé.
Psalmus 124 (125)
Psaume 124 (125)
Dominus custos populi sui
Le Seigneur prend soin de son peuple
Pax super Israel Dei (Gal 6, 16).
La paix de Dieu sur Israël (Gal 6, 16).
Qui confídunt in Dómino sicut mons Sion: * non commovébitur, in ætérnum manet.Ceux qui se confient dans le Seigneur sont comme la montagne de Sion: elle ne chancelle point, elle est établie pour toujours.
Ierúsalem, montes in circúitu eius, † et Dóminus in circúitu pópuli sui * ex hoc nunc et usque in sæculum.Jérusalem a autour d'elle une ceinture de montagnes: ainsi le Seigneur entoure Son peuple, dès maintenant et à jamais.
Quia non requiéscet virga iniquitátis super sortem iustórum, * ut non exténdant iusti ad iniquitátem manus suas.Le sceptre des méchants ne restera pas sur l'héritage des justes, afin que les justes ne portent pas aussi leurs mains vers l'iniquité.
Bénefac, Dómine, bonis * et rectis corde.Seigneur, répands Tes bontés sur les bons, et sur ceux qui ont le coeur droit.
Declinántes autem per vias pravas † addúcet Dóminus cum operántibus iniquitátem. * Pax super Israel!Mais sur ceux qui se détournent en des voies tortueuses, que le Seigneur les abandonne avec ceux qui font le mal. Paix sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Office de none du lundi 22 juillet 2019 - Ste Marie-Madeleine

Hebdomada XVI per annum XVIème semaine dans l'année
Feria II Lundi
S. Mariae Magdalenae Ste Marie-Madeleine
Memoria Mémoire
Ad Nonam
Ad Nonam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Ternis horárum términis
Déjà la grâce du Seigneur
volútis dante Dómino,
trois fois nous a donné trois heures ;
trinum perfécte et únicum
avec amour nous chantons Dieu,
ipsum devóti psállimus.
Trinité, parfaite unité
  
Sacrum Dei mystérium
Gardons en des cœoeurs purifiés
puro tenéntes péctore,
le mystère sacré de Dieu
Petri magístri régula
et puisque le magistère de Pierre
signo salútis pródita,
fut confirmé par un miracle,
  
Et nos psallámus spíritu,
Chantons nous aussi dans l'Esprit
haeréntes sic apóstolis,
en nous attachant aux apôtres
ut plantas adhuc débiles
pour que, par la force du Christ,
Christi virtúte dírigant.
ils rendent plus fermes nos pas.
  
Deo Patri sit glória
A Dieu le Père soit la gloire,
eiúsque soli Fílio
et gloire à Son Unique Fils,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit Consolateur,
in sempitérna saécula. Amen.
à travers l'infini des siècles.
Ant. 1 Gressus meos dírige secúndum elóquium tuum, Dómine.Ant. 1 Dirige mes pas selon Ta parole, Seigneur.
Psalmus 118 (119), 129-136
Psaume 118 (119), 129-136
Meditatio verbi Domini in lege
Méditation sur la parole du Seigneur et sa loi.
Plenitudo legis est dilectio (Rom 13, 10).
La plénitude de la loi, c’est l’amour (Rom 13, 10).
XVII (Phe)
XVII (Phe)
Mirabília testimónia tua, * ídeo servávit ea ánima mea.Tes enseignements sont merveilleux, aussi mon âme les observe.
Declarátio sermónum tuórum illúminat * et intelléctum dat párvulis.La révélation de tes paroles illumine, elle donne l'intelligence aux simples.
Os meum apérui et attráxi spíritum, * quia præcépta tua desiderábam.J'ouvre la bouche et j'aspire, car je suis avide de tes commandements.
Convértere in me et miserére mei * secúndum iudícium tuum cum diligéntibus nomen tuum.Tourne vers moi ta face et aie pitié de moi; c'est justice envers ceux qui aiment ton nom.
Gressus meos dírige secúndum elóquium tuum, * et non dominétur mei omnis iníquitas.Affermis mes pas dans ta parole, et ne laisse aucune iniquité dominer sur moi.
Rédime me a calúmniis hóminum, * ut custódiam mandáta tua.Délivre-moi de l'oppression des hommes, et je garderai tes ordonnances.
Fáciem tuam illúmina super servum tuum * et doce me iustificatiónes tuas.Fais luire ta face sur ton serviteur, et enseigne-moi tes lois.
Rívulos aquárum deduxérunt óculi mei, * quia non custodiérunt legem tuam.Mes yeux répandent des torrents de larmes, parce qu'on n'observe pas ta loi.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Gressus meos dírige secúndum elóquium tuum, Dómine.Ant. Dirige mes pas selon Ta parole, Seigneur.
Ant. 2 Unus est legislátor et iudex; tu autem quis es, qui iúdicas próximum?Ant. 2 Un seul est législateur et juge ; Toi donc, qui es tu, pour juger ton prochain ?
Psalmus 81 ( 82)
Psaume 81 ( 82)
Contra iudices iniquos
Contre les jugements iniques
Nolite ante tempus quidquam iudicare, quoadusque veniat Dominus (1 Cor 4, 5)
Ne jugez de rien avant le temps jusqu'à ce que vienne le Seigneur (1 Cor 4, 5).
Deus stetit in concílio divíno, * in médio deórum iúdicat.Dieu se tient dans l'assemblée du Tout-puissant ; au milieu des dieux il rend son arrêt :
«Usquequo iudicábitis iníque * et fácies peccatórum sumétis?" Jusques à quand jugerez-vous injustement, et prendrez-vous parti pour les méchants?
Iudicáte egéno et pupíllo, * húmilem et páuperem iustificáte." Rendez justice au faible et à l'orphelin, faites droit au malheureux et au pauvre,
Erípite páuperem * et egénum de manu peccatóris liberáte» .sauvez le misérable et l'indigent, délivrez-les de la main des méchants.
Nesciérunt, neque intellexérunt,  in ténebris ámbulant; * movebúntur ómnia fundaménta terræ." Ils n'ont ni savoir ni intelligence, ils marchent dans les ténèbres ; tous les fondements de la terre sont ébranlés.
Ego dixi: «Dii estis * et fílii Excélsi omnes» ." J'ai dit : Vous êtes des dieux, vous êtes tous les fils du Très-Haut.
Vos autem sicut hómines moriémini * et sicut unus de princípibus cadétis.Cependant, vous mourrez comme des hommes, vous tomberez comme le premier venu des princes. "
Surge, Deus, iúdica terram, * quóniam tu hereditábis in ómnibus géntibus.Lève-toi, ô Dieu, juge la terre, car toutes les nations t'appartiennent.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Unus est legislátor et iudex; tu autem quis es, qui iúdicas próximum?Ant. Un seul est législateur et juge ; Toi donc, qui es tu, pour juger ton prochain ?
Ant. 3 Clamávi, et Dóminus exaudívit me.Ant. 3 J'’ai crié et le Seigneur m’a exaucé.
Psalmus 119 (120)
Psaume 119 (120)
Desiderium pacis
Désir de paix
In tribulatione patientes, orationi instantes (Rom 12, 12).
Soyez patients dans l'affliction, assidus à la prière, (Rom 12, 12).
Ad Dóminum, cum tribulárer, clamávi, * et exaudívit me.Vers le Seigneur, dans ma détresse, j'ai crié, et Il m'a exaucé:
Dómine, líbera ánimam meam a lábiis mendácii, * a língua dolósa.« Seigneur, délivre mon âme de la lèvre de mensonge, de la langue astucieuse! »
Quid detur tibi aut quid apponátur tibi, * língua dolósa?Que te sera-t-il donné, quel sera ton profit, langue perfide?
Sagíttæ poténtis acútæ * cum carbónibus iuniperórum.Les flèches aiguës du Tout-puissant, avec les charbons ardents du genêt.
Heu mihi, quia peregrinátus sum in Mosoch, * habitávi ad tabernácula Cedar!Malheureux que je suis de séjourner dans Mések, d'habiter sous les tentes de Cédar !
Multum íncola fuit ánima mea * cum his, qui odérunt pacem.Trop longtemps j'ai demeuré avec ceux qui haïssent la paix.
Ego eram pacíficus; * cum loquébar, illi impugnábant me.Je suis un homme de paix et, quand je leur parle, ils sont pour la guerre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Clamávi, et Dóminus exaudívit me.Ant. J'’ai crié et le Seigneur m’a exaucé.
Lectio brevis (Bar 4, 21-22)
Lecture brève (Bar 4, 21-22)
Confídite, fílii, clamáte ad Deum, et erípiet vos de dominatióne, de manu inimicórum. Ego enim sperávi ab Ætérno salútem vestram; et venit mihi gáudium a Sancto, super misericórdia, quæ véniet vobis cito ab Ætérno, salutári vestro.Courage, mes fils; criez au Seigneur, et Il vous arrachera à la puissance, aux mains de vos ennemis. J'attends de l'Eternel votre délivrance, et la joie me vient de la part du Saint pour la miséricorde que vous enverra bientôt l'Eternel, votre Sauveur.
V/. Reminíscere miseratiónum tuárum, Dómine. V/. Souviens-Toi de Tes bontés, Seigneur,

R/. Et misericordiárum tuárum quæ a sæculo sunt.

R/. Et de Tes miséricordes qui datent des siècles.
Orémus. Prions.
Deus, qui nos ádvocas illa hora, qua ad templum ascendébant Apóstoli, præsta, ut orátio, quam in nómine Iesu sincéra tibi mente persólvimus, ómnibus nomen illud invocántibus salútem eius váleat impetráre. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu qui nous invites en cette heure à nous réunir près de Toi comme les Apôtres qui montaient au Temple, nous Te demandons que notre prière faite au nom de Jésus appelle Ton salut sur tous ceux qui invoquent Son nom. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Nonam - psalmodia complementaria

A None - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Gressus meos dírige secúndum elóquium tuum, Dómine.Ant. 1 Dirige mes pas selon Ta parole, Seigneur.
Psalmus 125 (126)
Psaume 125 (126)
Gaudium et spes in Deo
Joie et espoir dans le Seigneur
Sicuti socii passionum estis, sic eritis et consolationis (2 Cor 1, 7).
Comme vous avez part aux souffrances, vous avez aussi part à la consolation (2 Cor 1, 7).
In converténdo Dóminus captivitátem Sion, * facti sumus quasi somniántes.Quand le Seigneur ramena les captifs de Sion, nous étions presque en rêve.
Tunc replétum est gáudio os nostrum, * et língua nostra exsultatióne.Alors notre bouche fut remplie de chants de joie, et notre langue de cris d'allégresse.
Tunc dicébant inter gentes: * «Magnificávit Dóminus fácere cum eis».Alors on disait parmi les nations: « Le Seigneur a fait de grandes choses pour eux. »
Magnificávit Dóminus fácere nobíscum; * facti sumus lætántes.Le Seigneur a fait pour nous de grandes choses; nous en avons été remplis de joie.
Convérte, Dómine, captivitátem nostram, * sicut torréntes in austro.Ramène, Seigneur, nos captifs, comme un torrent dans le pays du midi.
Qui séminant in lácrimis, * in exsultatióne metent.Ceux qui sèment dans les larmes * moissonneront dans l'allégresse.
Eúntes ibant et flebant * semen spargéndum portántes;Ils allaient et venaient en pleurant, tandis qu'ils jetaient leurs semences :
veniéntes autem vénient in exsultatióne * portántes manípulos suos.ils reviendront avec allégresse, chargés de leurs gerbes.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Unus est legislátor et iudex; tu autem quis es, qui iúdicas próximum?Ant. 2 Un seul est législateur et juge ; Toi donc, qui es tu, pour juger ton prochain ?
Psalmus 126 (127)
Psaume 126 (127)
Vanus labor sine Domino
Sans le Seigneur, le travail est vain
Dei ædificatio estis (1 Cor 3, 9).
En Dieu, vous êtes édifiés (1 Cor 3, 9).
Nisi Dóminus ædificáverit domum, * in vanum labórant, qui ædíficant eam.Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, en vain travaillent ceux qui la bâtissent.
Nisi Dóminus custodíerit civitátem, * frustra vígilat, qui custódit eam.Si le Seigneur ne garde pas la cité, en vain la sentinelle veille à ses portes.
Vanum est vobis ante lucem súrgere † et sero quiéscere, qui manducátis panem labóris, * quia dabit diléctis suis somnum.C'est en vain que vous vous levez avant le jour, et que vous retardez votre repos, mangeant le pain de la douleur : il en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil.
Ecce heréditas Dómini fílii, * merces fructus ventris.Voici, c'est un héritage du Seigneur, que les enfants, une récompense, que les fruits d'un sein fécond.
Sicut sagíttæ in manu poténtis, * ita fílii iuventútis.Comme les flèches dans la main d'un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse.
Beátus vir, qui implévit pháretram suam ex ipsis: * non confudétur, cum loquétur inimícis suis in porta.Heureux l'homme qui en a rempli son carquois. Ils ne rougiront pas quand ils répondront aux ennemis, à la porte de la ville.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Clamávi, et Dóminus exaudívit me.Ant. 3 J'’ai crié et le Seigneur m’a exaucé.
Psalmus 127 (128)
Psaume 127 (128)
Pax domestica in Domino
Paix domestique dans le Seigneur
«Benedicat te Dominus ex Sion», id est: ex Ecclesia sua (Arnobius).
«Que le Seigneur te bénisse de Sion », c’est à dire : de son Eglise (Arnobius).
Beátus omnis, qui timet Dóminum, * qui ámbulat in viis eius.Heureux l'homme qui craint le Seigneur, qui marche dans ses voies.
Labóres mánuum tuárum manducábis, * beátus es, et bene tibi erit.Tu te nourris alors du travail de tes mains; tu es heureux et comblé de biens.
Uxor tua sicut vitis fructífera * in latéribus domus tuæ;Ton épouse est comme une vigne féconde, dans l'intérieur de ta maison ;
fílii tui sicut novéllæ olivárum * in circúitu mensæ tuæ.tes fils, comme de jeunes plants d'olivier, autour de ta table.
Ecce sic benedicétur homo, * qui timet Dóminum.Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
Benedícat tibi Dóminus ex Sion, * et vídeas bona Ierúsalem ómnibus diébus vitæ tuæ;Que le Seigneur te bénisse de Sion, puisses-tu voir Jérusalem florissante tous les jours de ta vie ;
et vídeas fílios filiórum tuórum. * Pax super Israel!Puisses-tu voir les enfants de tes enfants. Que la paix soit sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Vêpres du lundi 22 juillet 2019 - Ste Marie-Madeleine

Hebdomada XVI per annum XVIème semaine dans l'année
Feria II Lundi
S. MARIÆ MAGDALENÆ S. MARIÆ MAGDALENÆ
Memoria Mémoire
Ad Vesperas
Aux Vêpres
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
  
Mágdalæ sidus, múlier beáta,
Etoile de Magdala, heureuse femme,
te pio cultu venerámur omnes,
nous te vénérons tous,
quam sibi Christus sociávit arcti
toi que le Christ s'est associée
fœdere amóris.
par le nœud d'un étroit amour.
  
Cum tibi illíus pátefit potéstas
Quand se révèle à toi sa puissance redoutable
dæmonum vires ábigens treménda,
qui chasse les forces démoniaques,
tu fide gaudes potióre necti
pleine de reconnaissance pour celui qui t'a guérie,
grata medénti.
tu te réjouis d'être maintenant enchaînée par le lien plus fort de la foi.
  
Hæret hinc urgens tibi caritátis
Dès lors, ton amour te presse
vis ut insístas pédibus Magístri,
de te tenir aux pieds du Maître ;
férvidis illum comitáta semper
tu l'accompagnes et l'entoures de ferveur
sédula curis.
et de soins empressés.
  
Tuque complóras Dóminum, crucíque
Avec celles qui pleurent le Seigneur,
ímpetu flagrans pietátis astas;
debout au pied de la croix, tu brûles d'une ardente tendresse ;
membra tu terges studiósa et ungis
tu laves avec amour et tu embaumes
danda sepúlcro.
ses membres avant de les livrer au tombeau.
  
Quos amor Christi péperit, triúmphis
L'amour du Christ nous a engendrés ;
nos fac adiúngi sócios per ævum,
fais que nous soyons unis à ton triomphe
atque Dilécto simul affluénter
pour l'éternité, et que nous chantions avec toi
pángere laudes. Amen.
à profusion les louanges du Bien-Aimé.
Ant. 1 Dicit Iesus Maríæ: Múlier, quid ploras? quem quæris?Ant. 1 Jésus dit à Marie : femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ?
Psalmus 121 (122)
Psaume 121 (122)
Civitas sancta Ierusalem
La cité sainte de Jérusalem
Accessistis ad Sion montem et civitatem Dei viventis, Ierusalem cælestem (Hebr 12, 22).
Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant qui est la Jérusalem céleste (Hebr 12, 22).
Lætátus sum in eo quod dixérunt mihi: * «In domum Dómini íbimus» .J'ai été dans la joie quand on m'a dit: « Allons à la maison du Seigneur »
Stantes iam sunt pedes nostri * in portis tuis, Ierúsalem.Enfin nos pieds s'arrêtent à tes portes, Jérusalem.
Ierúsalem, quæ ædificáta est ut cívitas, * sibi compácta in idípsum.Jérusalem, tu es bâtie comme une ville où tout se tient ensemble.
Illuc enim ascendérunt tribus, tribus Dómini, * testimónium Israel, ad confiténdum nómini Dómini.Là montent les tribus, les tribus du Seigneur, selon la loi d'Israël, pour louer le nom du Seigneur.
Quia illic sedérunt sedes ad iudícium, *sedes domus David.Là sont établis des sièges pour le jugement, les sièges de la maison de David.
Rogáte, quæ ad pacem sunt Ierúsalem: * «Secúri sint diligéntes te!Faites des voeux pour Jérusalem: « Qu'ils soient en sûreté ceux qui t'aiment !
Fiat pax in muris tuis, * et secúritas in túrribus tuis! ».Que la paix règne dans tes murs, la prospérité dans tes palais ! »
Propter fratres meos et próximos meos * loquar: «Pax in te! ».A cause de mes frères et de mes amis, je dis : «Paix sur toi ! ».
Propter domum Dómini Dei nostri * exquíram bona tibi.A cause de la maison du Seigneur, notre Dieu, je désire pour toi le bonheur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Dicit Iesus Maríæ: Múlier, quid ploras? quem quæris?Ant. Jésus dit à Marie : femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ?
Ant. 2 Tulérunt Dóminum meum, et néscio ubi posuérunt eum.Ant. 2 Ils ont pris mon Seigneur, et je ne sais pas où ils L'ont mis.
Psalmus 126 (127)
Psaume 126 (127)
Vanus labor sine Domino
Sans le Seigneur, le travail est vain
Dei ædificatio estis (1 Cor 3, 9).
En Dieu, vous êtes édifiés (1 Cor 3, 9).
Nisi Dóminus ædificáverit domum, * in vanum labórant, qui ædíficant eam.Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, en vain travaillent ceux qui la bâtissent.
Nisi Dóminus custodíerit civitátem, * frustra vígilat, qui custódit eam.Si le Seigneur ne garde pas la cité, en vain la sentinelle veille à ses portes.
Vanum est vobis ante lucem súrgere † et sero quiéscere, qui manducátis panem labóris, * quia dabit diléctis suis somnum.C'est en vain que vous vous levez avant le jour, et que vous retardez votre repos, mangeant le pain de la douleur : il en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil.
Ecce heréditas Dómini fílii, * merces fructus ventris.Voici, c'est un héritage du Seigneur, que les enfants, une récompense, que les fruits d'un sein fécond.
Sicut sagíttæ in manu poténtis, * ita fílii iuventútis.Comme les flèches dans la main d'un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse.
Beátus vir, qui implévit pháretram suam ex ipsis: * non confudétur, cum loquétur inimícis suis in porta.Heureux l'homme qui en a rempli son carquois. Ils ne rougiront pas quand ils répondront aux ennemis, à la porte de la ville.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Tulérunt Dóminum meum, et néscio ubi posuérunt eum.Ant. Ils ont pris mon Seigneur, et je ne sais pas où ils L'ont mis.
Ant. 3 Dicit Iesus: María. Convérsa illa dicit ei: Rabbóni, quod dícitur: Magíster.Ant. 3 Jésus dit : Marie. Elle se retourna et Lui dit : Rabboni, qui veut dire Maître.
Canticum (Eph 1, 3-10) NT 4
Cantique (Eph 1, 3-10) NT 4
De Deo salvatore
Au Dieu sauveur
Benedíctus Deus et Pater Dómini nostri Iesu Christi, * qui benedíxit nos in omni benedictióne spiritáli in cæléstibus in Christo,Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis dans le Christ de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les cieux,
sicut elégit nos in ipso ante mundi constitutiónem, † ut essémus sancti et immaculáti * in conspéctu eius in caritáte,c'est en Lui qu'il nous a choisis dès avant la création du monde, pour que nous soyons saints et immaculés devant Lui dans la charité,
qui prædestinávit nos in adoptiónem filiórum † per Iesum Christum in ipsum, * secúndum beneplácitum voluntátis suæ,nous ayant, dans Son amour, prédestinés à être Ses fils adoptifs par Jésus-Christ, selon Sa libre volonté,
in laudem glóriæ grátiæ suæ, * in qua gratificávit nos in Dilécto,en faisant ainsi éclater la gloire de Sa grâce, par laquelle Il nous a rendus agréables à Ses yeux en Son [Fils] bien-aimé.
in quo habémus redemptiónem per sánguinem eius, * remissiónem peccatórum,C'est en Lui que nous avons la rédemption acquise par Son sang, la rémission des péchés,
secúndum divítias grátiæ eius, † qua superabundávit in nobis * in omni sapiéntia et prudéntia,selon la richesse de Sa grâce, que Dieu a répandue abondamment sur nous en toute sagesse et intelligence,
notum fáciens nobis mystérium voluntátis suæ, * secúndum beneplácitum eius,en nous faisant connaître le mystère de Sa volonté, selon le libre dessein que s'était proposé Sa bonté,
quod propósuit in eo, * in dispensatiónem plenitúdinis témporum:pour le réaliser lorsque la plénitude des temps serait accomplie :
recapituláre ómnia in Christo, * quæ in cælis et quæ in terra.à savoir, de réunir toutes choses en Jésus-Christ, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Dicit Iesus: María. Convérsa illa dicit ei: Rabbóni, quod dícitur: Magíster.Ant. Jésus dit : Marie. Elle se retourna et Lui dit : Rabboni, qui veut dire Maître.
Lectio brevis (Rom 8, 28-30)
Lecture brève (Rom 8, 28-30)
Scimus quóniam diligéntibus Deum ómnia cooperántur in bonum, his, qui secúndum propósitum vocáti sunt. Nam, quos præscívit, et prædestinávit confórmes fíeri imáginis Fílii eius, ut sit ipse primogénitus in multis frátribus; quos autem prædestinávit, hos et vocávit; et quos vocávit, hos et iustificávit; quos autem iustificávit, illos et glorificávit. Nous savons que toutes choses coopèrent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés saints selon Son décret. Car ceux qu'Il a connus par Sa prescience, Il les a aussi prédestinés à devenir conformes à l'image de Son Fils, afin qu'Il fut lui-même le Premier-né entre des frères nombreux. Et ceux qu'Il a prédestinés, Il les a aussi appelés; et ceux qu'Il a appelés, Il les a aussi justifiés; et ceux qu'Il a justifiés, Il les a aussi glorifiés.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. María, noli iam flere, * Surréxit Dóminus a mórtuis. María.
V/. Vade ad fratres meos, et dic eis: * Surréxit Dóminus a mórtuis. Glória Patri. María.
R/. Marie, ne pleure plus, * le Seigneur est ressucité des morts. Marie.
V/. Va trouver mes frères, et dis leur : * le Seigneur est ressucité des morts. Gloire au Père. Marie.
Ant. Venit María, núntians discípulis quia vidit Dóminum, allelúia.Ant. Marie, vint, annonçant aux disciples qu'elle avait vu le Seigneur, alléluia.
Canticum Evangelicum (Lc 1, 46-55)
Cantique évangélique (Lc 1,46-55)
Exultatio animæ in Domino
Exultation de l'âme dans le Seigneur
Magníficat ✠ * ánima mea Dóminum, Mon âme glorifie le Seigneur,
et exsultávit spíritus meus * in Deo salvatóre meo, et Mon esprit a tressailli d'allégresse en Dieu Mon Sauveur,
quia respéxit humilitátem ancíllæ suæ.* Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generationes, parce qu'Il a jeté les yeux sur la bassesse de Sa servante. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse,
quia fecit mihi magna, qui potens est, * et sanctum nomen eius, parce que Celui qui est puissant a fait en Moi de grandes choses, et Son nom est saint;
et misericórdia eius in progénies et progénies* timéntibus eum. et Sa miséricorde se répand d'âge en âge sur ceux qui Le craignent.
Fecit poténtiam in bráchio suo, * dispérsit supérbos mente cordis sui; Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé ceux qui s'enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur.
depósuit poténtes de sede * et exaltávit húmiles; Il a renversé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles.
esuriéntes implévit bonis * et dívites dimísit inánes. Il a rempli de biens les affamés, et Il a renvoyé les riches les mains vides.
Suscépit Israel púerum suum,* recordátus misericórdiæ, Il a relevé Israël, Son serviteur, Se souvenant de Sa miséricorde:
sicut locútus est ad patres nostros,* Abraham et sémini eius in sæcula. selon ce qu'Il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa race pour toujours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Venit María, núntians discípulis quia vidit Dóminum, allelúia.Ant. Marie, vint, annonçant aux disciples qu'elle avait vu le Seigneur, alléluia.
Preces
Prières litaniques.
Christum, qui exáudit et salvos facit sperántes in se, precémur acclamántes: Supplions le Christ, qui écoute et sauve ceux qui espèrent en Lui, en chantant :
Te laudámus, in te sperámus, Dómine. Nous Te louons, Seigneur et nous espérons en Toi.
Grátias ágimus tibi, qui dives es in misericórdia, Nous Te rendons grâces, Toi qui es riche en miséricorde.
propter nímiam caritátem, qua dilexísti nos. A cause de l'immense charité dont Tu nous as aimés.
Qui omni témpore in mundo cum Patre operáris, Toi qui en tout temps agis dans le monde avec Ton Père
nova fac ómnia per Spíritus Sancti virtútem. Fais toutes choses nouvelles par la puissance de l'Esprit Saint.
Aperi óculos nostros et fratrum nostrórum, Ouvre les yeux et ceux de nos frères
ut videámus hódie mirabília tua. Afin que nous voyions aujourd'hui Tes merveilles.
Qui nos hódie ad tuum servítium vocas, Toi qui nous appelles aujourd'hui à Ton service
nos erga fratres multifórmis grátiæ tuæ fac minístros. Fais de nous les ministres de Ta grâce multiforme pou nos frères.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Deus, cuius Unigénitus Maríæ Magdalénæ ante omnes gáudium nuntiándum paschále commísit, præsta, quæsumus, ut, eius intercessióne et exémplo, Christum vivéntem prædicémus, et in glória tua regnántem videámus. Qui tecum vivit. O Dieu, c'est à Marie-Madeleine, la première entre tous, que Ton Fils unique a confié l'annonce de la joie pascale ; par son intercession et à son exemple, daigne nous faire annoncer le Christ vivant et nous Le faire voir régnant dans Ta gloire.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Complies du lundi 22 juillet 2019 - Ste Marie-Madeleine

Hebdomada XVI per annum XVIème semaine dans l'année
Feria II Lundi
S. MARIÆ MAGDALENÆ S. MARIÆ MAGDALENÆ
Memoria Mémoire
Ad Completorium
Aux Complies
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Conscientia discussio, quam sequi potest actus poenitentialis ut in Missa. Examen de conscience, qui peut être suivi d'un acte de pénitence comme à la Messe.

Confíteor Deo omnipoténti et vobis, fratres, quia peccávi nimis cogitatióne, verbo, ópere et omissióne:

Je confesse à Dieu tout puissant, et à vous, frères, que j'ai vraiment péché, en pensée, en parole, par action et par omission:
et, percutientes sibi pectus, dicunt: Et on se frappe la poitrine, en disant :

mea culpa, mea culpa, mea máxima culpa.

c'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute.
Deinde prosequuntur: Ensuite on poursuit:

Ideo precor beátam Maríam semper Vírginem, omnes Angelos et Sanctos, et vos, fratres, oráre pro me ad Dóminum Deum nostrum.

C'est pourquoi je supplie la bienheureuse Marie toujours Vierge, tous les Anges et les Saints, et vous, frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

V/. Misereátur nostri omnípotens Deus et, dimissís peccátis nostris, perdúcat nos ad vitam aetérnam. R/. Amen.

V/. Que le Dieu tout puissant aie pitié de nous, et nous ayant remis nos péchés, qu'Il nous conduise à la vie éternelle. R/. Amen.


Hymnus
Hymne
Christe, qui, splendor et dies
O Christ, la splendeur et le jour,
noctis tenébras détegis,
qui chasses l'ombre de la nuit,
lucísque lumen créderis,
nous croyons que Tu es lumière,
lumen beátis prædicans,
promettant lumière aux élus.
  
Precámur, sancte Dómine,
Seigneur très saint, nous T'en prions,
hac nocte nos custódias;
en cette nuit protège-nous ;
sit nobis in te réquies,
fais que nous reposions en Toi,
quiétas horas tríbue.
donne-nous des heures de paix.
  
Somno si dantur óculi,
Nos yeux se livrent au sommeil ;
cor semper ad te vígilet;
que nos cœurs veillent pour T'attendre;
tuáque dextra prótegas
protège de Ton bras puissant
fidéles, qui te díligunt.
ceux qui Te gardent leur amour.
  
Defénsor noster, áspice,
Regarde-nous ô Défenseur,
insidiántes réprime,
repousse au loin ceux qui nous guettent,
gubérna tuos fámulos,
daigne guider Tes serviteurs
quos sánguine mercátus es.
que Tu rachetas par Ton sang.
  
Sit Christe, rex piíssime
O Christ, ô Roi plein de bonté,
tibi Patríque glória
gloire à Toi et gloire à Ton Père,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit Consolateur,
in sempitérna sæcula. Amen.
à travers les siècles sans fin. Amen.
Ant. 1 Tu, Dómine Deus, pátiens et multæ misericórdiæ.Ant. 1 Toi, Seigneur, Tu es patient et plein de miséricorde.
Psalmus 85 (86)
Psaume 85 (86)
Pauperis in rebus adversis oratio
Prière des pauvres face à l’'adversaire
Benedictus Deus, qui consolatur nos in omni tribulatione nostra (2 Cor 1, 3. 4).
Béni soit Dieu qui nous console dans toutes notre tribulation (2 Cor 1, 3. 4).
Inclína, Dómine, aurem tuam et exáudi me, * quóniam inops et pauper sum ego.Incline Ton oreille, Seigneur, et exauce-moi, car je suis indigent et pauvre.
Custódi ánimam meam, quóniam sanctus sum; * salvum fac servum tuum, Deus meus, sperántem in te.Garde mon âme, car je suis pieux ; sauve Ton serviteur, ô mon Dieu, il met sa confiance en Toi.
Miserére mei, Dómine,* quóniam ad te clamávi tota die.Aie pitié de moi, Seigneur, parce que vers Toi j'ai crié tout le jour.
Lætífica ánimam servi tui, * quóniam ad te, Dómine, ánimam meam levávi.Réjouis l'âme de Ton serviteur, car vers Toi Seigneur, j'ai élevé mon âme.
Quóniam tu, Dómine, suávis et mitis * et multæ misericórdiæ ómnibus invocántibus te.Car Tu es bon, Seigneur, et clément, et plein de compassion pour tous ceux qui T'invoquent.
Auribus pércipe, Dómine, oratiónem meam* et inténde voci deprecatiónis meæ.Prête l'oreille, Seigneur, à ma prière, et sois attentif à la voix de mes supplications.
In die tribulatiónis meæ clamávi ad te, * quia exáudies me.Je T'invoque au jour de ma détresse, et Tu m'exauceras.
Non est símilis tui in diis, Dómine, * et nihil sicut ópera tua.Nul ne T'égale parmi les dieux, Seigneur, rien ne ressemble à Tes œuvres.
Omnes gentes, quascúmque fecísti, vénient † et adorábunt coram te, Dómine, * et glorificábunt nomen tuum,Toutes les nations que Tu as faites viendront se prosterner devant Toi, Seigneur, et rendre gloire à Ton nom,
quóniam magnus es tu et fáciens mirabília: * tu es Deus solus.car Tu es grand et Tu opères des prodiges : Toi seul, Tu es Dieu.
Doce me, Dómine, viam tuam, * et ingrédiar in veritáte tua;Enseigne-moi tes voies, Seigneur ; je veux marcher dans Ta fidélité ;
simplex fac cor meum, * ut tímeat nomen tuum.rends mon cœur simple, pour qu'il craigne Ton nom.
Confitébor tibi, Dómine Deus meus, in toto corde meo * et glorificábo nomen tuum in ætérnum,Je Te louerai de tout mon cœur, Seigneur, mon Dieu et je glorifierai Ton nom pour l'éternité.
quia misericórdia tua magna est super me, * et eruísti ánimam meam ex inférno inferióri.Car Ta miséricorde est grande envers moi, Tu as tiré mon âme du fond de l'enfer.
Deus, supérbi insurrexérunt super me, † et synagóga poténtium quæsiérunt ánimam meam, * et non proposuérunt te in conspéctu suo.O Dieu, des orgueilleux se sont insurgés contre moi, et l'assemblée des puissants a cherché mon âme, et ils ne T'ont pas placé devant leur regard.
Et tu, Dómine, Deus miserátor et miséricors * pátiens et multæ misericórdiæ et veritátis,Mais Toi, Seigneur, Tu es un Dieu miséricordieux et compatissant, patient, de grande miséricorde et vérité.
réspice in me et miserére mei; † da fortitúdinem tuam púero tuo * et salvum fac fílium ancíllæ tuæ.Tourne vers moi Tes regards et aie pitié de moi ; donne Ta force à Ton serviteur, et sauve le fils de Ta servante.
Fac mecum signum in bonum, † ut vídeant, qui odérunt me, et confundántur, * quóniam tu, Dómine, adiuvísti me et consolátus es me..Signale Ta bonté envers moi, que mes ennemis le voient et soient confondus, car c'est Toi, le Seigneur, qui m'assistes et me consoles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Tu, Dómine Deus, pátiens et multæ misericórdiæ.Ant. Toi, Seigneur, Tu es patient et plein de miséricorde.
Lectio brevis (1 Th 5, 9-10)
Lecture brève (1 Th 5, 9-10)
Pósuit nos Deus in acquisitiónem salútis per Dóminum nostrum Iesum Christum, qui mórtuus est pro nobis, ut sive vigilémus sive dormiámus, simul cum illo vivámus.Dieu nous a destinés à l'acquisition du salut par notre Seigneur Jésus-Christ,  qui est mort pour nous, afin que, soit que nous veillions, soit que nous dormions, nous vivions avec Lui.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. In manus tuas, Dómine, * Comméndo spíritum meum. In manus. V/. Redemísti nos, Dómine Deus veritátis. * Comméndo spíritum meum. Glória Patri. In manus.R/. En Tes mains, Seigneur, * je remets mon esprit. Entre Tes mains. V/. Tu nous as rachetés, Seigneur Dieu de vérité * Je remets mon esprit. Gloire au Père. Entre Tes mains.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Canticum evangelicum Lc 2, 29-32
Cantique évangélique Lc 2,29-32
Christus lumen gentium et gloria Israël
Le Christ est la lumières des nations et la gloire d'Israël
Nunc dimíttis servum tuum, Dómine,* secúndum verbum tuum in pace, Maintenant, Tu peux renvoyer Ton serviteur, Seigneur, selon Ta parole, en paix.
quia vidérunt óculi mei* salutáre tuum, Car mes yeux ont vu Ton salut,
quod parásti* ante fáciem ómnium populórum, Que Tu as préparé devant la face des peuples,
lumen ad revelatiónem géntium * et glóriam plebis tuæ Israël. lumière qui se révèle aux nations, et gloire de Ton peuple Israël.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Orémus. Prions.
Quiétem, Dómine, corpóribus nostris tríbue salutárem, † et quæ fúdimus hódie sémina per labórem, * fac ut messem gérminent sempitérnam. Per Christum Dóminum nostrum.Donne, Seigneur, le salut et le repos à nos corps, et ce que notre labeur a aujourd'hui fondé, fais qu'il germe pour la moisson éternelle. Par le Christ notre Seigneur.
Deinde dicitur, etiam a solo, benedictio: Ensuite on dit, même seul, la bénédiction :

Noctem quiétam et finem perféctum concédat nobis Dóminus omnípotens. R/. Amen.

Que Dieu tout puissant nous concède une nuit calme et une fin chrétienne. R/. Amen.
Antiphona finale ad Beatam Mariam Virginem Antienne finale à la Bienheureuse Vierge Marie
Salve, Regína, mater misericórdiæ; Salut, ô Reine, mère de la miséricorde,

vita, dulcédo et spes nostra, salve.
vie, douceur et notre espérance, salut !

Ad te clamámus, éxsules fílii Evæ.
Enfants d'Ève exilés, nous crions vers vous.

Ad te suspirámus, geméntes et flentes
Vers vous, nous soupirons parmi les cris et les pleurs

in hac lacrimárum valle.
de cette vallée de larmes.

Eia ergo, advocáta nostra,
O vous notre avocate,

illos tuos misericórdes óculos ad nos convérte.
tournez vers nous votre regard plein de miséricorde.

Et Iesum, benedíctum fructum ventris tui,
Et Jésus, le fruit béni de vos entrailles,

nobis post hoc exsílium osténde.
Montrez-Le nous à l'issue de cet exil.

O clemens, o pia, o dulcis Virgo María.
O clémente, ô bonne, ô douce vierge Marie.