Martyrologe du jeudi 25 juillet 2019 - St Jacques, apôtre

Martyrologe
Le 25 juillet.
Fête de saint Jacques, Apôtre. Fils de Zébédée et frère de saint Jean l’Évangéliste, il fut appelé par Jésus au bord du lac de Galilée avec son frère. Il fut témoin, avec Pierre et Jean, de la Transfiguration du Seigneur et aussi de son agonie. Décapité par ordre du roi Hérode Agrippa, aux environs de la Pâque en 42, il fut le premier des Apôtres à recevoir la couronne du martyre.
2.        En Lycie, saint Christophe, martyr au IIIe siècle.
3.        À Barcelone, au début du IVe siècle, saint Cucuphat martyr. Dans la persécution de Dioclétien, il eut la tête tranchée et entra victorieux dans le ciel.
4.        À Césarée de Palestine, en 308, les saints Valentine, Théa et Paul, martyrs dans la même persécution sous le préfet Firmilien. La vierge Valentine, menée devant un autel pour y sacrifier, le renversa d’un coup de pied et fut, pour cela, cruellement torturée, puis jetée dans le feu avec la vierge Théa : elle alla ainsi rejoindre son divin époux. Paul, condamné à mort, demanda quelques moments pour prier. Il recommanda à Dieu de tout son cœur d’abord ses concitoyens, puis les juifs et les païens, pour qu’ils reconnaissent la vérité de la foi, ensuite la multitude qui l’entourait, enfin le juge qui l’avait condamné et le bourreau qui devait l’exécuter. Après quoi, il eut la tête tranchée et reçut ainsi la couronne.
5.        À Nicomédie de Bithynie, le trépas de sainte Olympiade, veuve. Encore jeune quand elle perdit son mari, elle passa le reste de sa vie à Constantinople parmi les femmes consacrées à Dieu, venant en aide aux pauvres et entièrement fidèle à saint Jean Chrysostome, jusque dans son exil.
6.        À Trèves en Rhénanie, l’an 596, saint Magnéric, évêque, qui fut le disciple de saint Nizier, son fidèle compagnon en exil et son successeur, avec un zèle égal, dans la charge pastorale.
7*.        À Trèves, commémoraison des saints Béat et Bantus, prêtres, qui, au temps de saint , menèrent la vie érémitique
8*.        À Metz, au VIe siècle, sainte Glossinde, abbesse.
9.        À Cordoue en Andalousie, en 851, saint Théodemir, moine de Carmona et martyr, qui périt, encore jeune, dans la persécution des Maures.
10*.        À Angers, en 1491, le bienheureux Jean Soreth, prêtre de l’Ordre du Carmel, qu’il amena à une plus stricte observance et qu’il enrichit de couvents de moniales.
11*.        À Camerino dans les Marches, en 1583, le bienheureux Pierre Corradini de Mogliano, prêtre franciscain, célèbre par sa prédication de l’Évangile, les exemples de ses vertus et la renommée de ses miracles.
12*. À Salsette en Inde, l’an 1583, les bienheureux martyrs Rodolphe Aquaviva, Alphonse Pacheco, Pierre Berna, Antoine Francisco, prêtres, et François Aranha, religieux, tous de la Compagnie de Jésus, qui furent massacrés par les infidèles parce qu’ils avaient élevé une croix.
13*.        À Bobino dans les Pouilles, en 1762, le bienheureux Antoine Lucci, évêque. Frère mineur conventuel, il se fit remarquer par sa science extraordinaire et fut tellement généreux pour subvenir aux besoins des pauvres qu’il ne pensait pas à ses propres besoins.
14*.        Dans la baie devant le port de Rochefort, en 1794, le bienheureux Michel-Louis Brulard, prêtre, du couvent des Carmes déchaux de Charenton, et martyr. Sous le Révolution française, il fut déporté sur un bateau négrier, détenu dans des conditions inhumaines et y mourut d’une pneumonie, ne pensant qu’au ciel.
15*.        À Madrid, en 1911, sainte Carmen (Marie-Carmen Salles y Barengueras), vierge, qui fonda la Congrégation des Sœurs de l’Immaculée Conception pour l’éducation des femmes pieuses et incultes. (canonisée le 21 octobre 2012 par Benoît XVI)
16*.        En Espagne, dans la persécution déchaînée au cours de la guerre civile, en 1936, les bienheureux martyrs : dans la région de Tolède, Pierre du Cœur (Largo Redondo), prêtre, Félix des Cinq Plaies (Ugalde Irurzun) et Benoît de la Vierge “del Villar” (Solano Ruiz), religieux passionistes, fusillés à Urda.
17*.        En Espagne, dans la persécution déchaînée au cours de la guerre civile, en 1936, les bienheureux martyrs : Frédéric (Charles Rubio Alvarez), prêtre, Prime (Martinez Castillo), Jérôme (Ochoa Urdangarin) et Jean de la Croix (Éloi Delgado Pastor), religieux de l’Ordre de Saint-Jean de Dieu, tués à Talavera de la Reina
18*.        En Espagne, dans la persécution déchaînée au cours de la guerre civile, en 1936, le bienheureux martyr Denis Pamplona, prêtre de l’Ordre des Clercs réguliers des Écoles religieuses, tué à Monzon, près d’Osca en Aragon.
19*.        En Espagne, dans la persécution déchaînée au cours de la guerre civile, en 1936, treize bienheureux martyrs: Deogratias Palacios, Léon Inchausti, Joseph Rada, Julien Moreno, prêtres, et Joseph-Richard Diez, religieux, augustins récollets, arrêtés subitement par la foule à Motril, près de Grenade, et aussitôt fusillés dans la rue.
20.*        Au camp de concentration de Dzialdowo en Pologne, l’an 1941, la bienheureuse Marie-Thérèse Kowalska, moniale Clarisse capucine et martyre. Arrêtée, sous l’occupation nazie de la Pologne, avec les trente-six sœurs de son couvent, elle fut déportée avec elles, soumise à des conditions de vie sévères, et mourut de tuberculose.

Invitatoire du jeudi 25 juillet 2019 - St Jacques, apôtre

Hebdomada XVI per annum XVIème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
S. Iacobi, apostoli St Jacques, apôtre
Festum Fête
Ad Invitatorium
Ad Invitatorium
A la liturgie lue :
Ante Officium quod a solo persolvitur, dici potest sequens oratio:Avant l'office récité seul, on peut dire la prière suivante :
Aperi, Dómine, os meum ad benedicéndum nomen sanctum tuum; munda cor meum ab ómnibus vanis, pervérsis et aliénis cogitatiónibus; intelléctum illúmina, afféctum inflámma, ut digne, atténte ac devóte hoc Offícium recitáre váleam, et exaudíri mérear ante conspéctum divínæ maiestátis tuæ. Per Christum Dóminum nostrum. Amen.Ouvre mes lèvres, Seigneur, afin qu’elles bénissent Ton saint Nom, purifie aussi mon cœur de toute pensée vaine, mauvaise, étrangère. Éclaire mon intelligence, enflamme mon amour, afin que je puisse réciter cet office avec respect, attention et dévotion, et mériter d’être exaucé en présence de Ta divine majesté. Par le Christ notre Seigneur. Amen.
V/. Dómine, lábia mea apéries. R/. Et os meum annuntiábit laudem tuam.V/. Seigneur, ouvre mes lèvres. R/. Et ma bouche annoncera Ta louange.
Psalmus 94 (95)Psaume 94 (95)
Invitatio ad laudem DeiInvitation à la louange de Dieu
Adhortamini vosmetipsos per singulos dies, donec illud «hodie» vocatur (Hebr 3, 13).Exhortez-vous mutuellement chaque jour, tant que vaut cet « aujourd'hui ».
Ant. Introíte in conspéctu Dómini in exsultatióne.Ant. Entrez en la présence du Seigneur avec allégresse.
Veníte, exsultémus Dómino; iubilémus Deo salutári nostro. Præoccupémus fáciem eius in confessióne et in psalmis iubilémus ei.Venez, exultons pour le Seigneur, jubilons pour Dieu, notre salut. + Accourons devant Sa face dans l'action de grâce, dans des psaumes, jubilons pour Lui.
Ant. Introíte in conspéctu Dómini in exsultatióne.Ant. Entrez en la présence du Seigneur avec allégresse.
Quóniam Deus magnus Dóminus et rex magnus super omnes deos. Quia in manu eius sunt profúnda terræ, et altitúdines móntium ipsíus sunt. Quóniam ipsíus est mare, et ipse fecit illud, et siccam manus eius formavérunt. Parce que le Seigneur est le grand Dieu ; le grand Roi au-dessus de tous les dieux. Car dans Sa main sont les profondeurs de la terre, et que les hauteurs des montagnes sont à Lui. Parce qu'à Lui est la mer, et que c'est Lui-même qui l'a faite, et que Ses mains ont formé le continent.
Ant. Introíte in conspéctu Dómini in exsultatióne.Ant. Entrez en la présence du Seigneur avec allégresse.
Veníte, adorémus et procidámus et génua flectámus ante Dóminum, qui fecit nos, quia ipse est Deus noster, et nos pópulus páscuæ eius et oves manus eius. Venez, adorons, prosternons - nous devant Dieu, et fléchissons les genoux devant le Seigneur qui nous a faits, parce que Lui-même est notre Dieu, et que nous sommes Son peuple et les brebis de Sa main.
Ant. Introíte in conspéctu Dómini in exsultatióne.Ant. Entrez en la présence du Seigneur avec allégresse.
Utinam hódie vocem eius audiátis: «Nolíte obduráre corda vestra, sicut in Meríba secúndum diem Massa in desérto, ubi tentavérunt me patres vestri: probavérunt me, etsi vidérunt ópera mea. Si seulement aujourd'hui, vous entendiez Sa voix, n'endurcissez pas vos coeurs, comme à Mériba, comme au jour de Massa dans le désert, où Me tentèrent vos pères ; ils M'éprouvèrent, alors qu'ils avaient vu Mes oeuvres.
Ant. Introíte in conspéctu Dómini in exsultatióne.Ant. Entrez en la présence du Seigneur avec allégresse.
Quadragínta annis tæduit me generatiónis illíus, et dixi: Pópulus errántium corde sunt isti. Et ipsi non cognovérunt vias meas; ídeo iurávi in ira mea: Non introíbunt in réquiem meam». Pendant quarante ans, J'ai été le dégoût de cette génération et J'ai dit : ils sont un peuple errant de coeur ; et eux, ils n'ont point connu Mes voies : c'est pourquoi Je leur ai juré dans Ma colère, ils n'entreront pas dans Mon repos.
Ant. Introíte in conspéctu Dómini in exsultatióne.Ant. Entrez en la présence du Seigneur avec allégresse.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Introíte in conspéctu Dómini in exsultatióne.Ant. Entrez en la présence du Seigneur avec allégresse.

Si le psaume 94 est récité pendant la litugie de ce jour, à une des heures suivantes, on peut prendre un autre psaume comme invitatoire, au choix :
vel:ou :
Psalmus 99 (100)Psaume 99 (100)
Gaudium in templum ingredientiumJoie de l’entrée dans le temple
Redemptos iubet Dominus victoriæ carmen canere (S. Athanasius). Le Seigneur invite les rachetés à entonner un chant de victoire (S. Athanase).
Ant. Introíte in conspéctu Dómini in exsultatióne.Ant. Entrez en la présence du Seigneur avec allégresse.
Iubiláte Dómino, omnis terra, * servíte Dómino in lætítia; introíte in conspéctu eius * in exsultatióne. Acclamez Dieu, toute la terre; servez le Seigneur avec joie. Entrez en Sa présence * avec allégresse.
Ant. Introíte in conspéctu Dómini in exsultatióne.Ant. Entrez en la présence du Seigneur avec allégresse.
Scitóte quóniam Dóminus ipse est Deus;  ipse fecit nos, et ipsíus sumus, * pópulus eius et oves páscuæ eius. Sachez que c'est le Seigneur qui est Dieu; c'est Lui qui nous a faits, et non pas nous-mêmes. Nous sommes Son peuple, et les brebis de Son pâturage.
Ant. Introíte in conspéctu Dómini in exsultatióne.Ant. Entrez en la présence du Seigneur avec allégresse.
Introíte portas eius in confessióne,  átria eius in hymnis, * confitémini illi, benedícite nómini eius. Franchissez ses portes avec des louanges, ses parvis en chantant des hymnes; célébrez-le, bénissez son nom.
Ant. Introíte in conspéctu Dómini in exsultatióne.Ant. Entrez en la présence du Seigneur avec allégresse.
Quóniam suávis est Dóminus;  in ætérnum misericórdia eius, * et usque in generatiónem et generatiónem véritas eius. car le Seigneur est suave; sa miséricorde est éternelle, * et sa vérité demeure de génération en génération.
Ant. Introíte in conspéctu Dómini in exsultatióne.Ant. Entrez en la présence du Seigneur avec allégresse.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Introíte in conspéctu Dómini in exsultatióne.Ant. Entrez en la présence du Seigneur avec allégresse.
vel:ou :
Psalmus 66 (67)Psaume 66 (67)
Omnes gentes Domino confiteanturToutes les nations rendront gloire au Seigneur
Notum sit vobis quoniam gentibus missum est hoc salutare Dei (Act 28, 28).Sachez que le salut de Dieu a été envoyé aux gentils (Act 28, 28).
Ant. Introíte in conspéctu Dómini in exsultatióne.Ant. Entrez en la présence du Seigneur avec allégresse.
Deus misereátur nostri et benedícat nobis; * illúminet vultum suum super nos, ut cognoscátur in terra via tua, * in ómnibus géntibus salutáre tuum. Que Dieu nous soit favorable et qu'Il nous bénisse; qu'Il illumine sur nous Son visage, afin que l'on connaisse sur la terre Ta voie, et parmi toutes les nations Ton salut.
Ant. Introíte in conspéctu Dómini in exsultatióne.Ant. Entrez en la présence du Seigneur avec allégresse.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Læténtur et exsúltent gentes,  quóniam iúdicas pópulos in æquitáte * et gentes in terra dírigis. Que les peuples Te louent, ô Dieu ; que les peuples Te louent tous. Que les nations se réjouissent, qu'elles soient dans l'allégresse ; car Tu juges les peuples avec droiture, et Tu conduis les nations sur la terre.
Ant. Introíte in conspéctu Dómini in exsultatióne.Ant. Entrez en la présence du Seigneur avec allégresse.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Terra dedit fructum suum; * benedícat nos Deus, Deus noster, benedícat nos Deus, * et métuant eum omnes fines terræ. Que les peuples Te louent, ô Dieu, que les peuples Te louent tous. La terre a donné son fruit ; que nous bénisse Dieu, notre Dieu, que Dieu nous bénisse, et que toutes les extrémités de la terre Le révèrent.
Ant. Introíte in conspéctu Dómini in exsultatióne.Ant. Entrez en la présence du Seigneur avec allégresse.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Introíte in conspéctu Dómini in exsultatióne.Ant. Entrez en la présence du Seigneur avec allégresse.
vel:ou :
Psalmus 23 (24)Psaume 23 (24)
Domini in templum adventusAvènement de Dieu dans le Temple
Christo apertæ sunt portæ cæli propter carnalem eius assumptionem (S. Irenæus).Les portes du ciel se sont ouvertes au Christ parce qu’il a pris la nature humaine. (S. Irénée)
Ant. Introíte in conspéctu Dómini in exsultatióne.Ant. Entrez en la présence du Seigneur avec allégresse.
Dómini est terra et plenitúdo eius, * orbis terrárum et qui hábitant in eo. Quia ipse super mária fundávit eum * et super flúmina firmávit eum. Au Seigneur est la terre et tout ce qu'elle renferme, le monde et tous ceux qui l'habitent. Car c'est Lui qui l'a fondé sur les mers, et qui l'a établi sur les fleuves.
Ant. Introíte in conspéctu Dómini in exsultatióne.Ant. Entrez en la présence du Seigneur avec allégresse.
Quis ascéndet in montem Dómini, * aut quis stabit in loco sancto eius? Innocens mánibus et mundo corde,  qui non levávit ad vana ánimam suam, * nec iurávit in dolum. Hic accípiet benedictiónem a Dómino * et iustificatiónem a Deo salutári suo. Hæc est generátio quæréntium eum, * quæréntium fáciem Dei Iacob. Qui montera sur la montagne du Seigneur, ou qui se tiendra dans son lieu saint ? Celui qui a les mains innocentes et le coeur pur, qui n'a pas livré son âme à la vanité, ni fait à son prochain un serment trompeur. Celui-là recevra la bénédiction du Seigneur, et la miséricorde de Dieu, son Sauveur. Telle est la race de ceux qui le cherchent, de ceux qui cherchent la face du Dieu de Jacob.
Ant. Introíte in conspéctu Dómini in exsultatióne.Ant. Entrez en la présence du Seigneur avec allégresse.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus fortis et potens, Dóminus potens in prœlio. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Qui est ce roi de gloire ? C'est le Seigneur fort et puissant, le Seigneur puissant dans les combats.
Ant. Introíte in conspéctu Dómini in exsultatióne.Ant. Entrez en la présence du Seigneur avec allégresse.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus virtútum ipse est rex glóriæ. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Quel est ce roi de gloire ? Le Seigneur des armées est Lui-même ce roi de gloire.
Ant. Introíte in conspéctu Dómini in exsultatióne.Ant. Entrez en la présence du Seigneur avec allégresse.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Introíte in conspéctu Dómini in exsultatióne.Ant. Entrez en la présence du Seigneur avec allégresse.
Psalmus cum sua antiphona, pro opportunitate, omitti potest quando Invitatorium Laudibus matutinis præponendum est. Le psaume [invitatoire] avec son antienne, si c'est opportun, peut être omis lorsque l'invitatoire précède immédiatement les Laudes du matin.

Vigiles (OSB) du jeudi 25 juillet 2019 - St Jacques, apôtre

Hebdomada XVI per annum XVIème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
S. Iacobi, apostoli St Jacques, apôtre
Festum Fête
De Epístula prima beáti Pauli apóstoli ad Corínthios 4, 1-16 De la première lettre de saint Paul aux Corinthiens
Lectio I Lecture I
Sic nos exístimet homo ut minístros Christi et dispensatóres mysteriórum Dei. Hic iam quæritur inter dispensatóres, ut fidélis quis inveniátur. Mihi autem pro mínimo est ut a vobis iúdicer aut ab humáno die. Sed neque meípsum iúdico; nihil enim mihi cónscius sum, sed non in hoc iustificátus sum. Qui autem iúdicat me, Dóminus est! Itaque nolíte ante tempus quidquam iudicáre, quoadúsque véniat Dóminus, qui et illuminábit abscóndita tenebrárum et manifestábit consília córdium; et tunc laus erit unicuíque a Deo. Qu'on nous regarde donc comme des serviteurs du Christ et des intendants des mystères de Dieu. Or, ce qu'en fin de compte on demande à des intendants, c'est que chacun soit trouvé fidèle. Pour moi, il m'importe fort peu d'être jugé par vous ou par un tribunal humain. Bien plus, je ne me juge pas moi-même. Ma conscience, il est vrai, ne me reproche rien, mais je n'en suis pas justifié pour autant; mon juge, c'est le Seigneur. Ainsi donc, ne portez pas de jugement prématuré. Laissez venir le Seigneur; c'est lui qui éclairera les secrets des ténèbres et rendra manifestes les desseins des cœurs. Et alors chacun recevra de Dieu la louange qui lui revient.
R/. Ecce ego mitto vos sicut oves in médio lupórum, dicit Dóminus; * Estóte ergo prudéntes sicut serpéntes et símplices sicut colúmbæ. V/. Dum lucem habétis, crédite in lucem, ut fílii lucis sitis, dicit Dóminus. * Estóte. R/. Voici que je vous envoie comme des brebis au milieu des loups, dit le Seigneur; * Soyez donc adroits comme les serpents, et candides comme les colombes. V/. Pendant que vous avez la lumière, croyez en la lumière: vous serez alors des hommes de lumière, dit le Seigneur. * Soyez donc.
Lectio II Lecture II
Hæc autem, fratres, transfigurávi in me et Apóllo propter vos, ut in nobis discátis illud: "Ne supra quæ scripta sunt", ne unus pro álio inflémini advérsus álterum. Quis enim te discérnit? Quid autem habes, quod non accepísti? Si autem accepísti, quid gloriáris, quasi non accéperis? En tout cela, frères, je me suis pris comme exemple avec Apollos à cause de vous, pour que vous appreniez, en nos personnes, la maxime: " Rien au-delà de ce qui est écrit ", afin que vous ne vous gonfliez pas d'orgueil en prenant le parti de l'un contre l'autre. Qui donc en effet te distingue? Qu'as-tu que tu n'aies reçu? Et si tu l'as reçu, pourquoi te glorifier comme si tu ne l'avais pas reçu?
R/. Tóllite iugum meum super vos, dicit Dóminus, et díscite quia mitis sum et húmilis corde; * Iugum enim meum suáve est, et onus meum leve. V/. Et inveniétis réquiem animábus vestris. * Iugum. R/. Prenez sur vous mon joug, dit le Seigneur; apprenez que je suis doux et humble de cœur; * Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. V/. Et vous trouverez le repos véritable. * Oui.
Lectio III Lecture III
Iam saturáti estis, iam dívites facti estis. Sine nobis regnástis; et útinam regnarétis, ut et nos vobíscum regnarémus. Puto enim, Deus nos apóstolos novíssimos osténdit tamquam morti destinátos, quia spectáculum facti sumus mundo et ángelis et homínibus. Nos stulti propter Christum, vos autem prudéntes in Christo; nos infírmi, vos autem fortes; vos gloriósi, nos autem ignóbiles. Usque in hanc horam et esurímus et sitímus et nudi sumus et cólaphis cædimur et instábiles sumus et laborámus operántes mánibus nostris; maledícti benedícimus, persecutiónem passi sustinémus, blasphemáti obsecrámus; tamquam purgaménta mundi facti sumus, ómnium peripséma, usque adhuc. Déjà, vous êtes rassasiés! déjà vous vous êtes enrichis! sans nous, vous êtes devenus rois! Ah! que ne l'êtes-vous donc, rois, pour que nous partagions, nous aussi, votre royauté! Car Dieu, ce me semble, nous a, nous les apôtres, exhibés au dernier rang, comme des condamnés à mort; oui, nous avons été livrés en spectacle au monde, aux anges et aux hommes. Nous sommes fous, nous, à cause du Christ, mais vous, vous êtes prudents dans le Christ; nous sommes faibles, mais vous, vous êtes forts; vous êtes à l'honneur, mais nous dans le mépris. Jusqu'à l'heure présente, nous avons faim, nous avons soif, nous sommes nus, maltraités et errants; nous nous épuisons à travailler de nos mains. On nous insulte et nous bénissons; on nous persécute et nous l'endurons; on nous calomnie et nous consolons. Nous sommes devenus comme l'ordure du monde, jusqu'à présent l'universel rebut.
R/. Dum stetéritis ante reges et præsides, nolíte cogitáre quómodo aut quid loquámini; * Dábitur enim vobis in illa hora quid loquámini. V/. Non enim vos estis, qui loquímini, sed Spíritus Patris vestri, qui lóquitur in vobis. * Dábitur. R/. Lorsque vous serez accusés, debout devant les rois et les gouverneurs, ne vous tourmentez pas pour savoir ce que vous direz ni comment vous le direz: * Ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là. V/. Car ce n'est pas vous qui parlerez, c'est l'Esprit de votre Père qui parlera en vous. * Ce que.
Lectio IV Lecture IV
Non ut confúndam vos, hæc scribo, sed ut quasi fílios meos caríssimos móneam; nam si decem mília pædagogórum habeátis in Christo, sed non multos patres, nam in Christo Iesu per evangélium ego vos génui. Rogo ergo vos: imitatóres mei estóte! Ce n'est pas pour vous confondre que j'écris cela; c'est pour vous avertir comme mes enfants bien-aimés. Auriez-vous en effet des milliers de pédagogues dans le Christ, que vous n'avez pas plusieurs pères; car c'est moi qui, par l'Évangile, vous ai engendrés dans le Christ Jésus. Je vous en prie donc, montrez-vous mes imitateurs.
R/. Vidi coniúnctos viros, habéntes spléndidas vestes, et ángelus Dómini locútus est ad me, dicens: * Isti sunt viri sancti facti amíci Dei. V/. Vidi ángelum Dei volántem per médium cælum, voce magna clamántem et dicéntem: * Isti sunt. V/. Glória Patri. * Isti sunt. R/. Je vis une réunion d'hommes qui portaient des tuniques somptueuses; un ange du Seigneur me dit alors: * Voici des hommes saints, des amis de Dieu! V/. Je vis un ange de Dieu qui volait au zénith; il proclamait d'une voix forte: * Voici. V/. Gloire au Père. * Voici.
In secundo nocturno, anno I Deuxième nocturne, année I
Ex Homilíis sancti Gregórii Magni papæ in Evangélia (Hom. 27, 4: PL 76, 1206-1207) Homélie de saint Grégoire le Grand sur l'Évangile
Lectio I Lecture I
Iam non dicam vos servos, quia servus nescit quid fáciat dóminus eius. Vos autem dixi amícos, quia ómnia quæcúmque audívi a Patre meo, nota feci vobis. Quæ sunt ómnia quæ audívit a Patre suo, quæ nota fíeri vóluit servis suis, ut eos effíceret amícos suos, nisi gáudia intérnæ caritátis, nisi illa festa supérnæ pátriæ, quæ nostris quotídie méntibus per aspiratiónem sui amóris ímprimit? Dum enim audíta supercæléstia amámus, amáta iam nóvimus, quia amor ipse notítia est. Omnia ergo eis nota fécerat qui, a terrénis desidériis immutáti, amóris summi fácibus ardébant. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ignore ce que veut faire son maître; maintenant, je vous appelle mes amis, car tout ce que j'ai appris de mon Père, je vous l'ai fait connaître. Qu'est-ce à dire: tout ce qu'il a appris de son Père, et qu'il a voulu faire connaître à ses serviteurs pour en faire ses amis, sinon les joies intimes de la charité, sinon l'allégresse de la patrie céleste, qu'il imprime chaque jour dans nos âmes par l'effusion de son amour? En effet, tandis que nous aimons les réalités d'en haut qui nous sont révélées, nous les connaissons déjà en les aimant: car l'amour même est connaissance. Tout ce qu'il avait appris de son Père, il l'avait donc fait connaître à ceux qui, s'étant détachés des désirs terrestres, étaient embrasés des flammes de l'amour céleste.
R/. Fuérunt sine queréla ante Dóminum, et ab ínvicem non sunt separáti; * Cálicem Dómini bibérunt, et amíci Dei facti sunt. V/. Tradidérunt córpora sua propter Deum ad supplícia; ídeo coronántur et accípiunt palmam. * Cálicem. R/. Leur conduite a été sans reproche devant le Seigneur, et ils ne se sont jamais dissociés l'un de l'autre; * Ils ont bu le calice du Seigneur, et sont devenus les amis de Dieu. V/. Pour l'amour de Dieu ils ont livré leurs corps aux supplices, et voilà qu'ils remportent la palme et la couronne! * Ils.
Lectio II Lecture II
Istos vero amícos Dei aspéxerat prophéta cum dicébat: Mihi autem nimis honorificáti sunt amíci tui, Deus. Amícus enim quasi ánimi custos vocátur. Quia ergo psalmísta prospéxit eléctos Dei, a mundi huius amóre separátos, custodíre in mandátis cæléstibus voluntátem Dei, mirátus est amícos Dei, dicens: Mihi autem nimis honorificáti sunt amíci tui, Deus. Et tamquam si ab eo prótinus causas honóris tanti nobis insinuári quærerémus, íllico adiúnxit: Nimis confortátus est principátus eórum. Ces amis de Dieu, en vérité, le prophète les avait en vue lorsqu'il disait: Comme elle est grande à mes yeux la gloire de tes amis, Seigneur! On appelle en effet, ami, celui qui est comme le dépositaire de notre pensée. Donc puisque le psalmiste considère les élus de Dieu, arrachés à l'amour de ce monde, en train d'observer dans les commandements célestes la volonté de Dieu, il admire ces amis de Dieu en disant: Comme elle est grande à mes yeux la gloire de tes amis, Seigneur! Et comme si nous venions de lui demander de nous révéler la cause d'une telle gloire, il ajoute aussitôt: Comme elle est assurée leur suprématie!
R/. Beáti éritis cum maledíxerint vobis hómines et persecúti vos fúerint et díxerint omne malum advérsum vos, mentiéntes, propter me; * Gaudéte et exsultáte, quóniam merces vestra copiósa est in cælis. V/. Cum vos óderint hómines et cum separáverint vos, et exprobráverint et eiécerint nomen vestrum tamquam malum propter Fílium hóminis, * Gaudéte. R/. Heureux serez-vous si l'on vous maudit, si l'on vous persécute et si l'on dit faussement toutes sortes de mal contre vous, à cause de moi; * Réjouissez-vous, soyez dans l'allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux. V/. Quand les hommes vous haïssent et vous excluent, quand ils insultent et rejettent votre nom comme méprisable, à cause du Fils de l'homme, * Réjouissez-vous.
Lectio III Lecture III
Ecce elécti Dei carnem domant, spíritum róborant, dæmónibus ímperant, virtútibus corúscant, præséntia despíciunt, ætérnam pátriam cum voce móribus prædicant; eam étiam moriéndo díligunt, atque ad illam per torménta pertíngunt. Occídi possunt, et flecti néqueunt. Nimis ergo confortátus est principátus eórum. Voici que les élus de Dieu domptent leur chair, ils affermissent leur esprit, commandent aux démons, rayonnent de vertus, méprisent les biens passagers, prêchent la patrie éternelle et par leur parole et par leur vie, aiment cette patrie, même jusqu'à en mourir, et y parviennent en passant par les tourments. On peut les mettre à mort, on ne peut les fléchir. Comme elle est assurée leur suprématie!
R/. Nimis honoráti sunt amici tui, Deus; * Nimis confortátus est principátus eórum. V/. Dinumerábo eos, et super arénam multiplicabúntur. * Nimis. R/. Comme elle est grande, ô mon Dieu, la gloire de tes amis! * Comme elle est assurée, leur suprématie! V/. Je les compte, ils sont plus nombreux que le sable des rivages. * Comme.
Lectio IV Lecture IV
In ista ipsa passióne, qua cecidérunt in morte carnis, vidéte quantum fúerit culmen mentis. Unde hoc, nisi quia confortátus est principátus eórum. Sed sic magni fórsitan pauci sunt? Subiúnxit: Dinumerábo eos et super arénam multiplicabúntur. Totum mundum, fratres, aspícite: martýribus plenus est. Iam pene tot qui videámus non sumus quot veritátis testes habémus. Deo ergo numerábiles, nobis super arénam multiplicáti sunt, quia quanti sint, a nobis comprehéndi non possunt. En cette passion même qui les a fait tomber dans la mort physique, voyez à quel sommet spirituel s'est élevée leur âme. D'où cela vient-il, sinon du fait qu'est assurée leur suprématie? Mais de si grands, peut-être n'y en a-t-il qu'un petit nombre ? Il ajoute: Je les compte, ils sont plus nombreux que le sable des rivages. Considérez, frères, le monde entier: il est rempli de martyrs. Pour regarder, nous sommes à peine aussi nombreux que nous avons de témoins de la vérité. Pour Dieu donc il est possible de les compter; pour nous, ils sont plus nombreux que le sable des rivages, car, étant donné leur si grand nombre, nous ne pouvons les embrasser du regard.
R/. In omnem terram exívit sonus eórum * Et in fines orbis terræ verba eórum. V/. Non sunt loquélæ neque sermónes, quorum non audiántur voces eórum. * Et in fines. V/. Glória Patri. * Et in fines. R/. Sur toute la terre en paraît le message * Et la nouvelle, aux limites du monde. V/. Point de paroles ni de récits qui ne fassent résonner leurs voix, * Et la nouvelle. V/. Gloire au Père. * Et la nouvelle.
In tertio nocturno, anno C Troisième nocturne, année C
Léctio sancti Evangélii secúndum Matthæum Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu
In illo témpore: Accéssit ad Iesum mater filiórum Zebedæi cum fíliis suis, adórans et petens áliquid ab eo. Et réliqua. La mère de Jacques et de Jean, fils de Zébédée, s'approcha de Jésus avec ses fils et se prosterna pour lui faire une demande. Et la suite.
Ex Expositióne sancti Basilíi Magni epíscopi in psalmos (In ps. 115, 4: PG 30, 110) Homélie de saint Basile le Grand sur le psaume 115
Lectio I Lecture I
Quid retríbuam Dómino? Non sacrifícia, non holocáusta, non legális cultus observatiónem, sed ipsam meam vitam omnem. Et eam ob causam, Cálicem, inquit, salutáris accípiam, labórem quem in pietátis certamínibus pértulit, et constántiam qua ad mortem usque peccáto réstitit, cálicem appéllans. Que rendrai-je au Seigneur? Non pas des sacrifices, ni des holocaustes, ni les observances du culte légal, mais ma vie elle-même tout entière. Et c'est pourquoi: J'élèverai, dit-il, la coupe du salut; le labeur qu'il a enduré dans les combats de sa piété filiale envers Dieu, et la constance par laquelle, jusqu'à en mourir, il a résisté au péché: le psalmiste appelle cela sa coupe.
R/. Vos qui secúti estis me, sedébitis super sedes, iudicántes * Duódecim tribus Israel, dicit Dóminus. V/. In regeneratióne, cum séderit Fílius hóminis in sede maiestátis suæ, sedébitis et vos iudicántes * Duódecim. R/. Vous qui m'avez suivi, vous siégerez sur des trônes pour juger * Les douze tribus d'Israël, dit le Seigneur. V/. Quand viendra le monde nouveau, et que le Fils de l'homme siégera sur son trône de gloire, vous siégerez vous-mêmes pour juger * Les douze tribus.
Lectio II Lecture II
Hoc ipsum autem fúerit quod Salvátor ipse in evangélio dócuit: Pater, si possíbile est, tránseat calix iste. Et rursus ad discípulos: Potéstis bíbere cálicem quem ego bibitúrus sum? Significábat autem mortem quam pro mundi salúte passus est. Ideo inquit: Cálicem salutáris accípiam, hoc est: "Sítiens ad martýrii conténdo consummatiónem, quandóquidem supplícia in pietátis certamínibus illáta, ánimæ et córporis réquiem, non dolórem duco. Me ipse ígitur, inquit, víctimam et oblatiónem ófferam Dómino: quóniam ómnia benefaciéntis dignitáte puto esse inferióra. Atque hasce promissiónes teste omni pópulo persólvere parátus sum." Vota enim mea reddam in conspéctu omnis pópuli eius. C'est à propos de cette coupe que le Sauveur lui-même s'exprime dans les évangiles: Père, s'il est possible, que cette coupe passe loin de moi! Et encore aux disciples: Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire? Et il voulait parler de cette mort que, pour le salut du monde, il voulut souffrir. C'est pourquoi: J'élèverai, dit-il, la coupe du salut; c'est-à-dire: " Assoiffé, je suis tendu de tout mon être vers la consommation du martyre, c'est au point que les tourments endurés dans les combats de la piété filiale, je les tiens pour un repos - et non une souffrance - de l'âme et du corps. C'est donc moi-même, dit-il, qui m'offrirai au Seigneur, comme sacrifice et oblation, car je pense que toutes les œuvres bonnes de celui qui fait le bien lui sont inférieures en diginité. Et ces promesses, je suis prêt à en témoigner devant tout le peuple. " Car je tiendrai mes promesses au Seigneur, oui, devant tout son peuple!
R/. Qui sunt isti, qui ut nubes volant * Et quasi colúmbæ ad fenéstras suas? V/. Candidióres nive, nitidióres lacte, rubicundióres ébore ántiquo, * Et. R/. Ces hommes, qui sont-ils? Comme les nuages, ils volent, * Et comme les colombes vers leurs pigeonniers! V/. Plus éblouissants de blancheur que la neige, plus brillants que du lait, plus rosés que le vieil ivoire, * Et.
Lectio III Lecture III
Deínde adhortátur auditóres ut ne formídent mortem. Pretiósa, inquit, in conspéctu Dómini mors sanctórum eius. "Nolíte, ait, segnes esse ad hunc præclárum agónem, vos hómines, neque timeátis mortem, non enim intéritus est, sed vitæ occásio; non est íntegra delétio, sed tránsitus ad honórem. Céterum apud hómines aváros quidam lapílli, flóridis colóribus fulgéntes, vocári solent pretiósi: at vere pretiósa res est mors sanctórum eius." Ensuite il exhorte ses auditeurs à ne pas craindre la mort. Elle est précieuse, dit-il, aux yeux du Seigneur, la mort de ses fidèles. " Ne vous montrez pas nonchalants, dit-il, pour livrer ce beau combat, vous, les hommes, et n'ayez pas peur de la mort. Car elle n'est pas anéantissement, mais départ, élan vers la vie; elle n'est pas totale destruction, mais transformation, passage vers la gloire. Du reste, chez les amateurs de richesses, certaines petites pierres qui resplendissent de vives couleurs florales, sont habituellement dénommées précieuses. " Elle est précieuse, en effet, aux yeux du Seigneur, la mort de ses fidèles.
R/. Vos estis lux mundi, dicit Dóminus; * In patiéntia vestra possidébitis ánimas vestras. V/. Vos autem, qui permansístis mecum in tentatiónibus meis, * In patiéntia. R/. Vous êtes la lumière du monde, affirme le Seigneur; * C'est par votre persévérance que vous obtiendrez la vie. V/. Et vous qui avez tenu bon avec moi dans mes épreuves, * C'est.
Lectio IV Lecture IV
Cum ánima vitam puram agens, a carnis sórdibus líbera, máculæ aut rugæ expers, ex labóribus pro pietáte exantlátis glóriam adépta, iustítiæ coróna redimíta, ac per hæc ómnia virtútis pulchritúdine præfúlgens, stéterit sese Dómino atque universórum iúdici, grátiæ splendórem pretióso omni lápide lucidiórem póssidens, quómodo huius hóminis mors coram Dómino non fúerit pretiósa? Une personne qui mène une vie pure, l'âme libre, dégagée des souillures du péché, sans tache ni ride, quand elle s'est acquis la gloire, en raison des combats endurés par piété filiale; quand, ornée d'une couronne de justice, et grâce à tout ce qu'elle a supporté, elle resplendit de la beauté de la vertu, lorsqu'elle comparaîtra devant le Maître et juge de tous les êtres, parée de la splendeur de la grâce, plus éblouissante que toute pierre précieuse, comment la mort de ce fidèle ne sera-t-elle pas précieuse aux yeux du Seigneur?
R/. Ego vos elégi de mundo, * Ut eátis et fructum afferátis, et fructus vester máneat. V/. Ut quodcúmque petiéritis Patrem in nómine meo, det vobis. * Ut eátis. V/. Glória Patri. * Ut eátis. R/. C'est moi qui vous ai choisis en vous prenant dans le monde, * Afin que vous partiez, que vous donniez du fruit, et que votre fruit demeure. V/. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous l'accordera. * Afin que. V/. Gloire au Père. * Afin que.

Laudes du jeudi 25 juillet 2019 - St Jacques, apôtre

Hebdomada XVI per annum XVIème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
S. Iacobi, apostoli St Jacques, apôtre
Festum Fête
Ad Laudes matutinas
Aux Laudes du matin
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Te nostra lætis láudibus,
Nos joyeux cantiques de louange t'exaltent,
Iacóbe, tollunt cántica,
Jacques, toi que le Christ a fait passer
quem Christus arte ex rétium
du soin des filets
ad tanta vexit cúlmina.
à une telle exaltation
  
Ipso vocánte, cóncitus
A son appel, sans attendre,
cum fratre linquis ómnia,
avec ton frère tu abandonnes tout,
ipsíus et fis nóminis
et tu deviens un fervent héraut
verbíque præco férvidus.
de son nom et de sa parole.
  
Testis poténtis déxteræ
Témoin privilégié de sa puissance,
præclárus alta cónspicis,
tu contemples les mystères sublimes:
in monte celsam glóriam,
sur la montagne, sa gloire céleste;
tristes in horto angústias.
dans le jardin, ses angoisses.
  
Qui promptus exstas, póscitur
Toi qui t'avances avec empressement
cum passiónis póculum,
pour réclamer le calice de la passion
tu primus ex apóstolis
tu es le premier des apôtres à mourir
pro Christi amóre plécteris.
pour l'amour du Christ.
  
Iesu fidélis ássecla
Fidèle disciple de Jésus,
satórque lucis cælicæ,
semeur de lumière céleste,
mentes fide claréscere,
donne à nos âmes de resplendir de foi,
da spe fovéri péctora.
à nos parents de brûler d'espérance.
  
Christi sequi da sédulos
Donne-nous de suivre avec ardeur
præcépta nos in sæculo,
les commandements du Christ en ce monde
hymnos ut olim glóriæ
afin de lui adresser un jour
fundámus illi pérpetim. Amen.
sans fin des hymnes de gloire.
Ant. 1 Procédens Iesus vidit Iacóbum Zebedæi et Ioánnem fratrem eius, et vocávit eos.Ant. 1 S'avançant plus loin, Il vit Jacques, fils de Zébédée, et Jean son frère, et Il les appela.
Psalmus 142 (143)
Psaume 142 (143)
In angustiis oratio
Prière dans l'angoisse
Non iustificatur homo ex operibus legis nisi per fidem Iesu Christi (Gal 2, 16).
L'homme n'est pas purifié par l'observance de la loi, mais par la foi en Jésus-Christ (Gal 2, 16)
Dómine, exáudi oratiónem meam, † áuribus pércipe obsecratiónem meam in veritáte tua; * exáudi me in tua iustítia.Seigneur, écoute ma prière; prête l'oreille à mes supplications; exauce-moi dans Ta vérité et dans Ta justice.
Et non intres in iudícium cum servo tuo, * quia non iustificábitur in conspéctu tuo omnis vivens.N'entre pas en jugement avec Ton serviteur, car aucun homme vivant n'est juste devant Toi.
Quia persecútus est inimícus ánimam meam, † contrívit in terra vitam meam, * collocávit me in obscúris sicut mórtuos a sæculo.L'ennemi en veut à mon âme, il foule à terre ma vie; il me relègue dans les lieux ténébreux, comme ceux qui sont morts depuis longtemps.
Et anxiátus est in me spíritus meus, * in médio mei obríguit cor meum.Mon esprit défaille en moi, mon cœur est troublé dans mon sein.
Memor fui diérum antiquórum, † meditátus sum in ómnibus opéribus tuis, * in factis mánuum tuárum recogitábam.Je pense aux jours d'autrefois, je médite sur toutes Tes œuvres, je réfléchis sur l'ouvrage de Tes mains.
Expándi manus meas ad te, * ánima mea sicut terra sine aqua tibi.J'étends vers Toi mes mains, et mon âme, comme une terre desséchée, soupire après Toi.
Velóciter exáudi me, Dómine; * defécit spíritus meus.Hâte-Toi de m'exaucer, Seigneur, mon esprit défaille.
Non abscóndas fáciem tuam a me, * ne símilis fiam descendéntibus in lacum.Ne me cache pas Ta face, je deviens semblable à ceux qui descendent dans la fosse.
Audítam fac mihi mane misericórdiam tuam, * quia in te sperávi.Fais-moi de bonne heure sentir Ta bonté, car c'est en Toi que j'espère.
Notam fac mihi viam, in qua ámbulem, * quia ad te levávi ánimam meam.Fais-moi connaître la voie où je dois marcher, car c'est vers Toi que j'élève mon âme.
Eripe me de inimícis meis, * Dómine, ad te confúgi.Délivre-moi de mes ennemis, Seigneur, je me réfugie auprès de Toi.
Doce me fácere voluntátem tuam, * quia Deus meus es tu.Apprends-moi à faire Ta volonté, car Tu es mon Dieu.
Spíritus tuus bonus dedúcet me in terram rectam; * propter nomen tuum, Dómine, vivificábis me.Que Ton bon esprit me conduise dans la voie droite ; à cause de Ton nom, Seigneur, rends-moi la vie.
In iustítia tua * edúces de tribulatióne ánimam meam.Dans Ta justice, retire mon âme de la détresse.
[et in misericórdia tua dispérdes inimícos meos; † et perdes omnes, qui tríbulant ánimam meam, * quóniam ego servus tuus sum.]Dans Ta bonté, anéantis mes ennemis, et fais périr tous ceux qui m'oppriment, car je suis Ton serviteur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Procédens Iesus vidit Iacóbum Zebedæi et Ioánnem fratrem eius, et vocávit eos.Ant. S'avançant plus loin, Il vit Jacques, fils de Zébédée, et Jean son frère, et Il les appela.
Ant. 2 Illi autem statim, relíctis rétibus et patre, secúti sunt eum.Ant. 2 Eux, laissant à l'heure même leur barque et leur père, Le suivirent.
Canticum AT32 (Is 66, 10-14a)
Cantique (Is 66, 10-14 a) AT32
Consolatio et gaudium in civitate sancta
Joie et consolation de la cité sainte.
Illa, quae sursum est Ierusalem, libera est, quæ est mater nostra (Gal 4, 26).
La Jérusalem d'en-haut est libre, c'est elle notre mère (Gal 4, 26).
Lætámini cum Ierúsalem et exsultáte in ea, * omnes, qui dilígitis eam; Réjouissez-vous avec Jérusalem, et soyez dans l'allégresse à cause d'elle, vous tous qui l'aimez;
Gaudéte cum ea gáudio, * univérsi, qui lugebátis super eam, Tressaillez de joie avec elle, vous tous qui pleuriez sur elle,
ut sugátis et repleámini * ab úbere consolatiónis eius, afin que vous soyez allaités et rassasiés à la mamelle de ses consolations,
ut mulgeátis et delíciis affluátis * ex ubéribus glóriæ eius. afin que vous savouriez avec délices la plénitude de sa gloire.
Quia hæc dicit Dóminus: † «Ecce ego dírigam ad eam quasi flúvium pacem, * et quasi torréntem inundántem glóriam géntium. Car ainsi parle le Seigneur : « Voici que Je vais faire couler sur elle la paix comme un fleuve, et la gloire des nations comme un torrent qui déborde.
Sugétis, in ulnis portabímini, * et super génua blandiéntur vobis. Vous serez allaités, portés sur le sein, caressés sur les genoux.
Quómodo si quem mater consolátur, † ita ego consolábor vos; * et in Ierúsalem consolabímini. Comme un homme que sa mère console, ainsi Je vous consolerai, et vous serez consolés dans Jérusalem.
Vidébitis, et gaudébit cor vestrum, * et ossa vestra quasi herba germinábunt».Vous le verrez, et votre coeur sera dans la joie, et vos os reprendront vigueur comme l'herbe ».
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Illi autem statim, relíctis rétibus et patre, secúti sunt eum.Ant. Eux, laissant à l'heure même leur barque et leur père, Le suivirent.
Ant. 3 Cálicem, quem ego bibo, bibétis et baptísmum quo ego baptízor, baptizabímini, dicit Dóminus. Ant. 3 Le calice que Je vais boire, vous le boirez, et vous serez baptisés du baptême dont Je vais être baptisé, dit le Seigneur.
Psalmus 146 ( 147 A)
Psaume 146 ( 147 A)
Domini potentia et bonitas
Puissance et bonté du Seigneur
Te Deum laudamus, te Dominum confitemur.
Nous Te louons, tu es notre Dieu ; nous Te glorifions, Tu es Seigneur.
Laudáte Dóminum, quóniam bonum est psállere Deo nostro, * quóniam iucúndum est celebráre laudem.Louez le Seigneur, car il est bon de célébrer notre Dieu, car il est doux, il est bienséant de Le louer.
Ædíficans Ierúsalem Dóminus, * dispérsos Israélis congregábit.Le Seigneur rebâtit Jérusalem, Il rassemble les dispersés d'Israël.
Qui sanat contrítos corde * et álligat plagas eórum;Il guérit ceux qui ont le coeur brisé, et Il panse leurs blessures;
qui númerat multitúdinem stellárum * et ómnibus eis nómina vocat.Il compte le nombre des étoiles, Il les appelle toutes par leur nom.
Magnus Dóminus noster et magnus virtúte, * sapiéntiæ eius non est númerus.Notre Seigneur est grand, et Sa force est infinie, et Son intelligence n'a pas de limites.
Susténtat mansuétos Dóminus, * humílians autem peccatóres usque ad terram.Le Seigneur vient en aide aux humbles, Il abaisse les méchants jusqu'à terre.
Præcínite Dómino in confessióne, * psállite Deo nostro in cíthara.Jouez devant le Seigneur dans la louange, psalmodiez pour notre Dieu sur la cithare.
Qui óperit cælum núbibus * et parat terræ plúviam.C'est Lui qui couvre les cieux de nuages, et prépare la pluie pour la terre;
Qui prodúcit in móntibus fenum * et herbam servitúti hóminum.Qui produit sur les montagnes le foin, et l'herbe à l'usage des hommes.
Qui dat iuméntis escam ipsórum * et pullis corvórum invocántibus eum.Il donne la nourriture au bétail, aux petits du corbeau qui crient vers Lui.
Non in fortitúdine equi delectátur, * nec in tíbiis viri beneplácitum est ei.Ce n'est pas dans la vigueur du cheval qu'Il se complaît, ni dans les jambes de l'homme qu'il met Son plaisir.
Beneplácitum est Dómino super timéntes eum * et in eis, qui sperant super misericórdia eius.Le Seigneur met son plaisir en ceux qui Le craignent, en ceux qui espèrent en Sa bonté.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Cálicem, quem ego bibo, bibétis et baptísmum quo ego baptízor, baptizabímini, dicit Dóminus. Ant. Le calice que Je vais boire, vous le boirez, et vous serez baptisés du baptême dont Je vais être baptisé, dit le Seigneur.
Lectio brevis (Rom 8, 18-21)
Lecture brève (Rom 8, 18-21)
Non sunt condígnæ passiónes huius témporis ad futúram glóriam, quæ revelánda est in nobis. Nam exspectátio creatúræ revelatiónem filiórum Dei exspéctat; vanitáti enim creatúra subiécta est, non volens sed propter eum, qui subiécit, in spem, quia et ipsa creatúra liberábitur a servitúte corruptiónis in libertátem glóriæ filiórum Dei.J'estime que les souffrances du temps présent sont sans proportion avec la gloire à venir qui sera manifestée en nous. Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la manifestation des enfants de Dieu. La création, en effet, a été assujettie à la vanité, — non de son gré, mais par la volonté de celui qui l'y a soumise, — avec l'espérance qu'elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté glorieuse des enfants de Dieu.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. In matutínis, Dómine, * Meditábor de te. In matutínis. V/. Quia factus es adiútor meus. * Meditábor de te. Glória Patri. In matutínis.R/. Dès le matin, Seigneur, je méditerai sur Toi. V/. Car Tu T'es fait mon secours. Je méditerai sur Toi. Gloire au Père. Dès le matin.
Ant. Assúmpsit Iesus Petrum et Iacóbum et Ioánnem fratrem eius, et duxit eos in montem excélsum seórsum, et transfigurátus est ante eos.Ant. Jésus prend avec Lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et Il les emmène à l'écart sur une haute montagne, et Il Se transfigura devant eux.
Canticum Evangelicum Lc 1, 68-79
Cantique évangélique (Lc 1,68-79)
De Messia eiusque præcursore
Du Messie et de son précurseur
 Benedíctus Dóminus, Deus Israel, * quia visitávit et fecit redemptiónem plebi suæ Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, de ce qu'Il a visité et racheté Son peuple,
 et eréxit cornu salútis nobis * in domo David púeri sui, et nous a suscité un puissant Sauveur dans la maison de David, Son serviteur,
sicut locútus est per os sanctórum, * qui a sǽculo sunt, prophetárum eius, ainsi qu'Il a dit par la bouche de Ses saints prophètes des temps anciens,
salútem ex inimícis nostris * et de manu ómnium, qui odérunt nos; qu'Il nous délivrerait de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent,
 ad faciéndam misericórdiam cum pátribus nostris * et memorári testaménti sui sancti, pour exercer Sa miséricorde envers nos pères, et Se souvenir de Son alliance sainte,
 iusiurándum, quod iurávit ad Abraham patrem nostrum, * datúrum se nobis, selon le serment qu'Il a juré à Abraham, notre père, de nous accorder cette grâce,
 ut sine timóre, de manu inimicórum liberáti, * serviámus illi qu'étant délivrés de la main de nos ennemis, nous Le servions sans crainte,
 in sanctitáte et iustítia coram ipso * ómnibus diébus nostris. marchant devant Lui dans la sainteté et la justice, tous les jours de notre vie.
 Et tu, puer, prophéta Altíssimi vocáberis: * præíbis enim ante fáciem Dómini paráre vias eius, Et toi, petit enfant, tu seras appelé le prophète du Très-Haut: car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer Ses voies,
ad dandam sciéntiam salútis plebi eius * in remissiónem peccatórum eórum, afin de donner à Son peuple la connaissance du salut, pour la rémission de leurs péchés,
per víscera misericórdiæ Dei nostri, * in quibus visitábit nos óriens ex alto, par les entrailles de la miséricorde de notre Dieu, grâce auxquelles le soleil levant nous a visités d'en haut,
illumináre his, qui in ténebris et in umbra mortis sedent, * ad dirigéndos pedes nostros in viam pacis. pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et à l'ombre de la mort, pour diriger nos pas dans la voie de la paix.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Assúmpsit Iesus Petrum et Iacóbum et Ioánnem fratrem eius, et duxit eos in montem excélsum seórsum, et transfigurátus est ante eos.Ant. Jésus prend avec Lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et Il les emmène à l'écart sur une haute montagne, et Il Se transfigura devant eux.
Preces
Prières litaniques.
Deum, a quo óbvenit salus pópulo suo, celebrémus ita dicéntes:
Tu es vita nostra, Dómine.
Benedíctus es, Pater Dómini nostri Iesu Christi, qui secúndum misericórdiam tuam regenerásti nos in spem vivam,
per resurrectiónem Iesu Christi ex mórtuis.
Qui hóminem, ad imáginem tuam creátum, in Christo renovásti,
fac nos confórmes imágini Fílii tui.
In córdibus nostris invídia et ódio vulnerátis,
caritátem per Spíritum Sanctum datam effúnde.
Da hódie operáriis labórem, esuriéntibus panem, mæréntibus gáudium,
ómnibus homínibus grátiam atque salútem.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Omnípotens sempitérne Deus, qui Apostolórum tuórum primítias beáti Iacóbi sánguine dedicásti, da, quæsumus, Ecclésiæ tuæ ipsíus confessióne firmári, et iúgiter patrocíniis confovéri. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu éternel et tout puissant, Toi qui as reçu en hommage le sang de saint Jacques, comme prémices de Tes Apôtres; daigne confirmer Ton Eglise par son témoignage et la garder constamment sous Ta protection. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Office de tierce du jeudi 25 juillet 2019 - St Jacques, apôtre

Hebdomada XVI per annum XVIème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
S. Iacobi, apostoli St Jacques, apôtre
Festum Fête
Ad Tertiam
Ad Tertiam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Certum tenéntes órdinem,
A la troisième heure du jour,
pio poscámus péctore
en respectant l'ordre fixé,
hora diéi tértia
invoquons de tout notre coeur
trinae virtútis glóriam,
la gloire de la Trinité.
  
Ut simus habitáculum
Puissions nous être la demeure
illi Sancto Spirítui,
de cet Esprit de Sainteté
qui quondam in apóstolis
qui Se répandit autrefois,
hac hora distribútus est.
en cette heure, aux apôtres.
  
Hoc gradiénte órdine,
C'est en suivant aussi cet ordre,
ornávit cuncta spléndide
que le Créateur du Royaume
regni caeléstis cónditor
a tout couronné de beauté
ad nostra aetérna práemia.
pour notre bonheur éternel.
  
Deo Patri sit glória
A Dieu le Père soit la gloire,
eiúsque soli Fílio
et gloire à Son Unique Fils,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit consolateur,
in sempitérna saécula. Amen.
à travers l'infini des siècles.
Ant. 1 Si dilígitis me, mandáta mea serváte, dicit Dóminus.Ant. 1 Si vous M'aimez, vous garderez Mes commandements, dit le Seigneur.
Psalmus 118 (119), 153-160
Psaume 118 (119), 153-160
XX (Res)
XX (Res)
Vide humiliatiónem meam et éripe me, * quia legem tuam non sum oblítus.Vois ma misère, et délivre-moi, car je n'oublie pas Ta loi.
Iúdica causam meam et rédime me; * propter elóquium tuum vivífica me.Défends ma cause et sois mon vengeur, rends-moi la vie selon Ta parole.
Longe a peccatóribus salus, * quia iustificatiónes tuas non exquisiérunt.Le salut est loin des méchants, car ils ne s'inquiètent pas de Tes lois.
Misericórdiæ tuæ multæ, Dómine; * secúndum iudícia tua vivífica me.Tes miséricordes sont nombreuses, Seigneur; rends-moi la vie selon Tes jugements.
Multi, qui persequúntur me et tríbulant me; * a testimóniis tuis non declinávi.Nombreux sont mes persécuteurs et mes ennemis; je ne m'écarte point de Tes enseignements.
Vidi prævaricántes, et tæduit me, * quia elóquia tua non custodiérunt.A la vue des infidèles, j'ai ressenti de l'horreur, parce qu'ils n'observent pas Ta parole.
Vide quóniam mandáta tua diléxi, Dómine; * secúndum misericórdiam tuam vivífica me.Considère que j'aime Tes ordonnances, Seigneur ; rends-moi la vie selon Ta bonté.
Princípium verbórum tuórum véritas, * in ætérnum ómnia iudícia iustítiæ tuæ.Le résumé de Ta parole est la vérité, et toutes les lois de Ta justice sont éternelles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Si dilígitis me, mandáta mea serváte, dicit Dóminus.Ant. Si vous M'aimez, vous garderez Mes commandements, dit le Seigneur.
Ant. 2 Benedícat tibi Dóminus, et vídeas pacem ómnibus diébus vitæ tuæ.Ant. 2 Que le Seigneur te bénisse. Et que tu puisses voir la paix tous les jours de ta vie!
Psalmus 127 (128)
Psaume 127 (128)
Pax domestica in Domino
Paix domestique dans le Seigneur
«Benedicat te Dominus ex Sion», id est: ex Ecclesia sua (Arnobius).
«Que le Seigneur te bénisse de Sion », c’est à dire : de son Eglise (Arnobius).
Beátus omnis, qui timet Dóminum, * qui ámbulat in viis eius.Heureux l'homme qui craint le Seigneur, qui marche dans ses voies.
Labóres mánuum tuárum manducábis, * beátus es, et bene tibi erit.Tu te nourris alors du travail de tes mains; tu es heureux et comblé de biens.
Uxor tua sicut vitis fructífera * in latéribus domus tuæ;Ton épouse est comme une vigne féconde, dans l'intérieur de ta maison ;
fílii tui sicut novéllæ olivárum * in circúitu mensæ tuæ.tes fils, comme de jeunes plants d'olivier, autour de ta table.
Ecce sic benedicétur homo, * qui timet Dóminum.Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
Benedícat tibi Dóminus ex Sion, * et vídeas bona Ierúsalem ómnibus diébus vitæ tuæ;Que le Seigneur te bénisse de Sion, puisses-tu voir Jérusalem florissante tous les jours de ta vie ;
et vídeas fílios filiórum tuórum. * Pax super Israel!Puisses-tu voir les enfants de tes enfants. Que la paix soit sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Benedícat tibi Dóminus, et vídeas pacem ómnibus diébus vitæ tuæ.Ant. Que le Seigneur te bénisse. Et que tu puisses voir la paix tous les jours de ta vie!
Ant. 3 Deus expugnávit pro te inimícos tuos.Ant. 3 Dieu attaque pour toi tes ennemis.
Psalmus 128 (129)
Psaume 128 (129)
Populi afflicti renovata fiducia
Confiance renouvelée du peuple dans l’épreuve
Ecclesia loquitur de iis quæ tolerat (S. Augustinus).
L’Eglise parle de ce qu’elle subit (S. Augustin).
Sæpe expugnavérunt me a iuventúte mea, * dicat nunc Israel,Ils m'ont souvent attaqué depuis ma jeunesse, qu'Israël le dise maintenant,
sæpe expugnavérunt me a iuventúte mea, * étenim non potuérunt advérsum me.ils m'ont souvent attaqué depuis ma jeunesse, mais ils n'ont pas prévalu contre moi.
Supra dorsum meum aravérunt aratóres, * prolongavérunt sulcos suos.Les pécheurs ont travaillé sur mon dos, ils m'ont fait sentir longtemps leur injustice.
Dóminus autem iustus * concídit cervíces peccatórum.Le Seigneur est juste, Il tranchera la tête des pécheurs.
Confundántur et convertántur retrórsum * omnes, qui odérunt Sion.Qu'ils soient confondus et qu'ils reculent en arrière, tous ceux qui haïssent Sion.
Fiant sicut fenum tectórum * quod, priúsquam evellátur, exáruit;Qu'ils deviennent comme l'herbe des toits, qui se sèche avant qu'on l'arrache ;
de quo non implévit manum suam, qui metit, * et sinum suum, qui manípulos cólligit.le moissonneur n'en remplit pas sa main, et celui qui ramasse les gerbes n'en remplit pas son sein.
Et non dixérunt, qui præteríbant: † «Benedíctio Dómini super vos, * benedícimus vobis in nómine Dómini».Et les passants n'ont point dit : « Que la bénédiction du Seigneur soit sur nous, nous vous bénissons au Nom du Seigneur ».
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Deus expugnávit pro te inimícos tuos.Ant. Dieu attaque pour toi tes ennemis.
Lectio brevis (1 Io 3, 23-24)
Hoc est mandátum eius, ut credámus nómini Fílii eius Iesu Christi et diligámus altérutrum, sicut dedit mandátum nobis. Et qui servat mandáta eius, in ipso manet, et ipse in eo; et in hoc cognóscimus quóniam manet in nobis, ex Spíritu, quem nobis dedit.Voici son commandement : que nous croyions au nom de son Fils Jésus-Christ, et que nous nous aimions les uns les autres, comme il nous l’a commandé. Celui qui garde ses commandements demeure en Dieu, et Dieu en lui ; et nous connaissons qu’il demeure en nous, par l’Esprit qu’il nous a donné.
V/. Tu, Dómine, Deus miserátor et miséricors. V/. Mais Toi, Seigneur Dieu, Tu es compatissant et clément.

R/. Pátiens, et multæ misericórdiæ et veritátis.
R/. Patient, plein de miséricorde, et fidèle.
Orémus. Prions.
Te, Dómine, supplíciter exorámus, ut qui hora tértia Spíritum Sanctum orántibus Apóstolis tribuísti, nobis eiúsdem grátiæ participatiónem concédas benígnus. Per Christum Dóminum nostrum.Nous Te prions en suppliant : Toi qui, à la troisième heure, as accordé le Saint Esprit aux Apôtres en prière, accorde–-nous dans Ta bienveillance de vivre de la même grâce. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Tertiam - psalmodia complementaria

A Tierce - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Si dilígitis me, mandáta mea serváte, dicit Dóminus.Ant. 1 Si vous M'aimez, vous garderez Mes commandements, dit le Seigneur.
Psalmus 119 (120)
Psaume 119 (120)
Desiderium pacis
Désir de paix
In tribulatione patientes, orationi instantes (Rom 12, 12).
Soyez patients dans l'affliction, assidus à la prière, (Rom 12, 12).
Ad Dóminum, cum tribulárer, clamávi, * et exaudívit me.Vers le Seigneur, dans ma détresse, j'ai crié, et Il m'a exaucé:
Dómine, líbera ánimam meam a lábiis mendácii, * a língua dolósa.« Seigneur, délivre mon âme de la lèvre de mensonge, de la langue astucieuse! »
Quid detur tibi aut quid apponátur tibi, * língua dolósa?Que te sera-t-il donné, quel sera ton profit, langue perfide?
Sagíttæ poténtis acútæ * cum carbónibus iuniperórum.Les flèches aiguës du Tout-puissant, avec les charbons ardents du genêt.
Heu mihi, quia peregrinátus sum in Mosoch, * habitávi ad tabernácula Cedar!Malheureux que je suis de séjourner dans Mések, d'habiter sous les tentes de Cédar !
Multum íncola fuit ánima mea * cum his, qui odérunt pacem.Trop longtemps j'ai demeuré avec ceux qui haïssent la paix.
Ego eram pacíficus; * cum loquébar, illi impugnábant me.Je suis un homme de paix et, quand je leur parle, ils sont pour la guerre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Benedícat tibi Dóminus, et vídeas pacem ómnibus diébus vitæ tuæ.Ant. 2 Que le Seigneur te bénisse. Et que tu puisses voir la paix tous les jours de ta vie!
Psalmus 120 (121)
Psaume 120 (121)
Custos populi
Garde du peuple
Non esurient amplius, neque sitient amplius, neque cadet super illos sol neque ullus æstus (Ap 7, 16).
Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, la brûlure du soleil ne les accablera plus. (Ap 7, 16).
Levábo óculos meos in montes: * unde véniet auxílium mihi?Je lève les yeux vers les montagnes : d'où me viendra le secours?
Auxílium meum a Dómino, * qui fecit cælum et terram.Mon secours viendra du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Non dabit in commotiónem pedem tuum, * neque dormitábit, qui custódit te.Il ne permettra pas que ton pied trébuche; celui qui te garde ne sommeillera pas.
Ecce non dormitábit neque dórmiet, * qui custódit Israel.Non, il ne sommeille ni ne dort, celui qui garde Israël.
Dóminus custódit te, † Dóminus umbráculum tuum, * ad manum déxteram tuam.Le Seigneur est ton gardien, le Seigneur est ton abri, toujours à ta droite.
Per diem sol non percútiet te, * neque luna per noctem.Pendant le jour le soleil ne te frappera point, ni la lune pendant la nuit.
Dóminus custódiet te ab omni malo; * custódiet ánimam tuam Dóminus.Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ton âme.
Dóminus custódiet intróitum tuum et éxitum tuum * ex hoc nunc et usque in sæculumLe Seigneur gardera ton départ et ton arrivée, maintenant et à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Benedícat tibi Dóminus, et vídeas pacem ómnibus diébus vitæ tuæ.Ant. 3 Que le Seigneur te bénisse. Et que tu puisses voir la paix tous les jours de ta vie!
Psalmus 121 (122)
Psaume 121 (122)
Civitas sancta Ierusalem
La cité sainte de Jérusalem
Accessistis ad Sion montem et civitatem Dei viventis, Ierusalem cælestem (Hebr 12, 22).
Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant qui est la Jérusalem céleste (Hebr 12, 22).
Lætátus sum in eo quod dixérunt mihi: * «In domum Dómini íbimus» .J'ai été dans la joie quand on m'a dit: « Allons à la maison du Seigneur »
Stantes iam sunt pedes nostri * in portis tuis, Ierúsalem.Enfin nos pieds s'arrêtent à tes portes, Jérusalem.
Ierúsalem, quæ ædificáta est ut cívitas, * sibi compácta in idípsum.Jérusalem, tu es bâtie comme une ville où tout se tient ensemble.
Illuc enim ascendérunt tribus, tribus Dómini, * testimónium Israel, ad confiténdum nómini Dómini.Là montent les tribus, les tribus du Seigneur, selon la loi d'Israël, pour louer le nom du Seigneur.
Quia illic sedérunt sedes ad iudícium, *sedes domus David.Là sont établis des sièges pour le jugement, les sièges de la maison de David.
Rogáte, quæ ad pacem sunt Ierúsalem: * «Secúri sint diligéntes te!Faites des voeux pour Jérusalem: « Qu'ils soient en sûreté ceux qui t'aiment !
Fiat pax in muris tuis, * et secúritas in túrribus tuis! ».Que la paix règne dans tes murs, la prospérité dans tes palais ! »
Propter fratres meos et próximos meos * loquar: «Pax in te! ».A cause de mes frères et de mes amis, je dis : «Paix sur toi ! ».
Propter domum Dómini Dei nostri * exquíram bona tibi.A cause de la maison du Seigneur, notre Dieu, je désire pour toi le bonheur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Messe du jeudi 25 juillet 2019 - St Jacques, apôtre

Hebdomada XVI per annum XVIème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
S. Iacobi, apostoli St Jacques, apôtre
Festum Fête


Introitus Introït
Ps. 138, 17
MIHI autem nimis honoráti sunt amíci tui, Deus: nimis confortátus est principátus eórum. Ps. ibid., 1-2 Dómine, probásti me, et cognovísti me: tu cognovísti sessiónem meam, et resurrectiónem meam. V/. Glória Patri. Selon moi, Tes amis ont été plus qu’honorés, ô Dieu ; leur dignité de princes de l’Église a été puissamment établie. Ps. Seigneur, Tu m’as éprouvé et Tu m’as connu ; Tu as connu mon entrée dans le repos et ma résurrection future.
OrémusPrions
Collecta
Collecte
Omnípotens sempitérne Deus, qui Apostolórum tuórum primítias beáti Iacóbi sánguine dedicásti, da, quæsumus, Ecclésiæ tuæ ipsíus confessióne firmári, et iúgiter patrocíniis confovéri. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu éternel et tout puissant, Toi qui as reçu en hommage le sang de saint Jacques, comme prémices de Tes Apôtres; daigne confirmer Ton Eglise par son témoignage et la garder constamment sous Ta protection. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Léctio Epístolae secúndae beáti Pauli apóstoli ad Corínthios (4,7-15)
Fratres : Habémus thesáurum in vasis fictílibus, ut sublímitas sit virtútis Dei et non ex nobis. In ómnibus tribulatiónem pátimur, sed non angustiámur; aporiámur, sed non destitúimur; persecutiónem pátimur, sed non derelínquimur; deícimur, sed non perímus;  semper mortificatiónem Iésu in córpore circumferéntes, ut et vita Iésu in córpore nostro manifestétur. Semper enim nos, qui vívimus, in mortem trádimur propter Iésum, ut et vita Iésu manifestétur in carne nostra mortáli. Ergo mors in nobis operátur, vita autem in vobis. Habéntes autem eúndem spíritum fídei, sicut scriptum est: “Crédidi, propter quod locútus sum”, et nos crédimus, propter quod et lóquimur, sciéntes quóniam, qui suscitávit Dóminum Iésum, et nos cum Iésu suscitábit et constítuet vobíscum.Ómnia enim propter vos, ut grátia abúndans per multos gratiárum actiónem abundáre fáciat in glóriam Dei. Frères : nous avons un trésor dans des vases de terre, afin que la grandeur appartienne à la puissance de Dieu, et non pas à nous. En toutes choses nous souffrons la tribulation, mais nous ne sommes pas accablés; nous sommes en perplexité, mais non désespérés; nous sommes persécutés, mais non pas abandonnés; nous sommes abattus, mais non perdus; portant toujours dans notre corps la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre corps. Car, nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrés à la mort pour Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre chair mortelle. La mort agit donc en nous, et la vie en vous. Et comme nous avons le même esprit de foi, selon qu'il est écrit: J'ai cru, c'est pourquoi j'ai parlé, nous croyons aussi, et c'est pour cela que nous parlons, sachant que Celui qui a ressuscité Jésus, nous ressuscitera nous aussi avec Jésus, et nous placera avec vous. Car toutes choses sont pour vous, afin que la grâce, en se multipliant, fasse abonder les actions de grâces d'un grand nombre, pour la gloire de Dieu.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 44, 17-18
R/. Constítues eos príncipes super omnem terram: mémores erunt nóminis tui, Dómine. V/. Pro pátribus tuis nati sunt tibi fílii: proptérea pópuli confitebúntur tibi. R/. Tu les établiras princes sur toute la terre ; ils se souviendront de Ton nom, de génération en génération, Seigneur. V/. A la place de tes pères, des fils te sont nés, c’est pourquoi les peuples te loueront.
Allelúia Alléluia
Ioann. 15, 16
R/. Allelúia. V/. Ego vos elégi de mundo, ut eátis, et fructum afferátis, et fructus vester máneat. R/. Alléluia. V/. Je vous ai établis afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure.
Evangelium Evangile
Léctio sancti Evangélii secundum Mattháeum (20,20-28)
In illo tempore: Accéssit ad Iesum mater filiórum Zebedǽi cum fíliis suis, adórans et petens áliquid ab eo. Qui dixit ei: “Quid vis?” Ait illi: “Dic ut sédeant hi duo fílii mei unus ad déxteram tuam et unus ad sinístram in regno tuo.” Respóndens autem Iésus dixit: “Néscitis quid petátis. Potéstis bíbere cálicem, quem ego bibitúrus sum?” Dicunt ei: “Possúmus.” Ait illis: “Cálicem quidem meum bibétis, sedére autem ad déxteram meam et sinístram non est meum dare illud, sed quibus parátum est a Patre meo.” Et audiéntes decem indignáti sunt de duóbus frátribus. Iésus autem vocávit eos ad se et ait: “Scitis quia príncipes géntium dominántur eórum et, qui magni sunt, potestátem exércent in eos. Non ita erit inter vos, sed quicúmque volúerit inter vos magnus fíeri, erit vester miníster; et, quicúmque volúerit inter vos primus esse, erit vester servus; sicut Fílius hóminis non venit ministrári sed ministráre et dare ánimam suam redemptiónem pro multis.” En ce temps là : la mère des fils de Zébédée s'approcha de Jésus avec ses deux fils, et se prosterna en Lui demandant quelque chose. Il lui dit: Que veux-tu? Ordonne, Lui dit-elle, que mes deux fils, que voici, soient assis l'un à Ta droite, et l'autre à Ta gauche, dans Ton royaume. Mais Jésus répondit: vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire le calice que Je dois boire? Ils Lui dirent: Nous le pouvons. Il leur dit: Oui, vous boirez Mon calice; quant à être assis à Ma droite ou à Ma gauche, il ne M'appartient pas de vous le donner; ce sera pour ceux auxquels Mon Père l'a préparé. Les dix, ayant entendu cela, s'indignèrent contre les deux frères. Mais Jésus les appela à Lui, et leur dit: Vous savez que les princes des nations les dominent; et que les grands exercent la puissance sur elles. Il n'en sera pas ainsi parmi vous; mais que celui qui voudra devenir le plus grand parmi vous soit votre serviteur, et que celui qui voudra être le premier parmi vous soit votre esclave; de même que le Fils de l'homme n'est pas venu pour être servi, mais pour servir, et pour donner Sa vie comme la rançon d'un grand nombre.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 18, 5
In omnem terram exívit sonus eórum: et in fines orbis terrae verba eórum. Leur bruit s’est répandu dans toute la terre, et leurs paroles jusqu’aux extrémités du monde.
Super oblata
Prière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:Puis, debout au milieu de l'autel, tourné vers le peuple, étendant et joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.Priez, mes Frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet:Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Munda nos, Dómine, passiónis Fílii tui baptísmate salutári, ut in festo beáti Iacóbi, quem primum inter Apóstolos cálicis eius partícipem esse voluísti, beneplácitum tibi sacrifícium offerámus. Per Christum.
PRÆFATIO I DE APOSTOLIS PRÆFATIO I DE APOSTOLIS
De Apostolis pastoribus populi Dei
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus: Qui gregem tuum, Pastor ætérne, non déseris, sed per beátos Apóstolos contínua protectióne custódis, ut iísdem rectóribus gubernétur, quos Fílii tui vicários eídem contulísti præésse pastóres. Et ídeo cum Angelis et Archángelis, cum Thronis et Dominatiónibus, cumque omni milítia cæléstis exércitus, hymnum glóriæ tuæ cánimus, sine fine dicéntes:
Communio Communion
Io. 15,16
Ego vos elegi de mundo, ut eátis, et fructum afferátis: et fructus vester máneat. (TP Allelúia). Je vous ai établis afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure.
OrémusPrions
Post communionem
Post-communion
Beáti apóstoli Iacóbi, quaésumus, Dómine, intercessióne nos ádiuva, pro cuius festivitáte percépimus tua sancta lætántes. Per Christum.

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Mt 4, 18.21
Ambulans Iesus iuxta mare Galilaéæ, vidit Iacóbum Zebedaéi et Ioánnem fratrem eius, reficiéntes rétia sua, et vocávit eos.
Psalmus responsorius Psaume responsorial
R/. Qui séminant in lacrimis, in exsultatione metent.
In converténdo Dominus captivitatem Sion, facti sumus quasi somniantes. Tunc replétum est gaudio os nostrum, et lingua nostra exsultatione. R/. Tunc dicébant inter gentes: « Magnifìcavit Dominus facere curo eis ». Magnifìcavit Dominus facere nobiscum; facti sumus laetantes. R/. Convérte, Domine, captivitatem nostram, sicut torréntes in austro. Qui séminant in lacrimis , in exsultatione metent. R/. Euntes ibant et flebant, semen spargéndum portantes; veniéntes autem vénient in exsultatione, portantes manipulos suos. R/.
Alleluia Alleluia
Io 15,16
R/. Ego vos elégi de mundo, ut eatis et fructum afferatis, et fructus vester maneat, dicit Dominus.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Cálicem Dómini bibérunt, et amíci Dei facti sunt.

Office de sexte du jeudi 25 juillet 2019 - St Jacques, apôtre

Hebdomada XVI per annum XVIème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
S. Iacobi, apostoli St Jacques, apôtre
Festum Fête
Ad Sextam
Ad Sextam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Dicámus laudes Dómino
Chantons au Seigneur nos louanges
fervénte prompti spíritu;
dans l'ardeur d'une âme empressée,
hora volúta séxies
voici venue la sixième heure
nos ad orándum próvocat.
qui nous invite à la prière.
  
In hac enim fidélibus
Car la gloire du vrai salut,
verae salútis glória
du sacrifice de l'Agneau,
beáti Agni hóstia
advient en cette heure aux croyants
crucis virtúte rédditur.
par la puissance de la croix.
  
Cuius luce claríssima
A l'éclat dont elle rayonne,
tenébricat merídies,
le plein midi n'est que ténèbres;
sumámus toto péctore
accueillons d'un coeur sans réserve
tanti splendóris grátiam.
la grâce de cette splendeur.
  
Deo Patri sit glória
A Dieu le Père soit la gloire,
eiúsque soli Fílio
et gloire à Son Unique Fils,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit consolateur,
in sempitérna saécula. Amen.
à travers l'infini des siècles.
Ant. 1 Si dilígitis me, mandáta mea serváte, dicit Dóminus.Ant. 1 Si vous M'aimez, vous garderez Mes commandements, dit le Seigneur.
Psalmus 118 (119), 153-160
Psaume 118 (119), 153-160
XX (Res)
XX (Res)
Vide humiliatiónem meam et éripe me, * quia legem tuam non sum oblítus.Vois ma misère, et délivre-moi, car je n'oublie pas Ta loi.
Iúdica causam meam et rédime me; * propter elóquium tuum vivífica me.Défends ma cause et sois mon vengeur, rends-moi la vie selon Ta parole.
Longe a peccatóribus salus, * quia iustificatiónes tuas non exquisiérunt.Le salut est loin des méchants, car ils ne s'inquiètent pas de Tes lois.
Misericórdiæ tuæ multæ, Dómine; * secúndum iudícia tua vivífica me.Tes miséricordes sont nombreuses, Seigneur; rends-moi la vie selon Tes jugements.
Multi, qui persequúntur me et tríbulant me; * a testimóniis tuis non declinávi.Nombreux sont mes persécuteurs et mes ennemis; je ne m'écarte point de Tes enseignements.
Vidi prævaricántes, et tæduit me, * quia elóquia tua non custodiérunt.A la vue des infidèles, j'ai ressenti de l'horreur, parce qu'ils n'observent pas Ta parole.
Vide quóniam mandáta tua diléxi, Dómine; * secúndum misericórdiam tuam vivífica me.Considère que j'aime Tes ordonnances, Seigneur ; rends-moi la vie selon Ta bonté.
Princípium verbórum tuórum véritas, * in ætérnum ómnia iudícia iustítiæ tuæ.Le résumé de Ta parole est la vérité, et toutes les lois de Ta justice sont éternelles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Si dilígitis me, mandáta mea serváte, dicit Dóminus.Ant. Si vous M'aimez, vous garderez Mes commandements, dit le Seigneur.
Ant. 2 Benedícat tibi Dóminus, et vídeas pacem ómnibus diébus vitæ tuæ.Ant. 2 Que le Seigneur te bénisse. Et que tu puisses voir la paix tous les jours de ta vie!
Psalmus 127 (128)
Psaume 127 (128)
Pax domestica in Domino
Paix domestique dans le Seigneur
«Benedicat te Dominus ex Sion», id est: ex Ecclesia sua (Arnobius).
«Que le Seigneur te bénisse de Sion », c’est à dire : de son Eglise (Arnobius).
Beátus omnis, qui timet Dóminum, * qui ámbulat in viis eius.Heureux l'homme qui craint le Seigneur, qui marche dans ses voies.
Labóres mánuum tuárum manducábis, * beátus es, et bene tibi erit.Tu te nourris alors du travail de tes mains; tu es heureux et comblé de biens.
Uxor tua sicut vitis fructífera * in latéribus domus tuæ;Ton épouse est comme une vigne féconde, dans l'intérieur de ta maison ;
fílii tui sicut novéllæ olivárum * in circúitu mensæ tuæ.tes fils, comme de jeunes plants d'olivier, autour de ta table.
Ecce sic benedicétur homo, * qui timet Dóminum.Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
Benedícat tibi Dóminus ex Sion, * et vídeas bona Ierúsalem ómnibus diébus vitæ tuæ;Que le Seigneur te bénisse de Sion, puisses-tu voir Jérusalem florissante tous les jours de ta vie ;
et vídeas fílios filiórum tuórum. * Pax super Israel!Puisses-tu voir les enfants de tes enfants. Que la paix soit sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Benedícat tibi Dóminus, et vídeas pacem ómnibus diébus vitæ tuæ.Ant. Que le Seigneur te bénisse. Et que tu puisses voir la paix tous les jours de ta vie!
Ant. 3 Deus expugnávit pro te inimícos tuos.Ant. 3 Dieu attaque pour toi tes ennemis.
Psalmus 128 (129)
Psaume 128 (129)
Populi afflicti renovata fiducia
Confiance renouvelée du peuple dans l’épreuve
Ecclesia loquitur de iis quæ tolerat (S. Augustinus).
L’Eglise parle de ce qu’elle subit (S. Augustin).
Sæpe expugnavérunt me a iuventúte mea, * dicat nunc Israel,Ils m'ont souvent attaqué depuis ma jeunesse, qu'Israël le dise maintenant,
sæpe expugnavérunt me a iuventúte mea, * étenim non potuérunt advérsum me.ils m'ont souvent attaqué depuis ma jeunesse, mais ils n'ont pas prévalu contre moi.
Supra dorsum meum aravérunt aratóres, * prolongavérunt sulcos suos.Les pécheurs ont travaillé sur mon dos, ils m'ont fait sentir longtemps leur injustice.
Dóminus autem iustus * concídit cervíces peccatórum.Le Seigneur est juste, Il tranchera la tête des pécheurs.
Confundántur et convertántur retrórsum * omnes, qui odérunt Sion.Qu'ils soient confondus et qu'ils reculent en arrière, tous ceux qui haïssent Sion.
Fiant sicut fenum tectórum * quod, priúsquam evellátur, exáruit;Qu'ils deviennent comme l'herbe des toits, qui se sèche avant qu'on l'arrache ;
de quo non implévit manum suam, qui metit, * et sinum suum, qui manípulos cólligit.le moissonneur n'en remplit pas sa main, et celui qui ramasse les gerbes n'en remplit pas son sein.
Et non dixérunt, qui præteríbant: † «Benedíctio Dómini super vos, * benedícimus vobis in nómine Dómini».Et les passants n'ont point dit : « Que la bénédiction du Seigneur soit sur nous, nous vous bénissons au Nom du Seigneur ».
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Deus expugnávit pro te inimícos tuos.Ant. Dieu attaque pour toi tes ennemis.
Lectio brevis (Sap 1, 1-2)
Lecture brève (Sap 1, 1-2)
Dilígite iustítiam, qui iudicátis terram, sentíte de Dómino in bonitáte et in simplicitáte cordis quærite illum, quóniam invenítur ab his, qui non tentant illum, se autem maniféstat eis, qui fidem habent in illum.Aimez la justice, vous qui jugez la terre.Ayez du Seigneur des sentiments dignes de lui, et cherchez-le dans la simplicité du coeur; car ceux qui ne le tentent pas le trouvent, et il se manifeste à ceux qui ont confiance en lui.
V/. Spera in Dómino et fac bonitátem. V/. Espère dans le Seigneur, et fais le bien.

R/. Et inhabitábis terram et pascéris in fide.
R/. Habite le pays, et jouis de sa fidélité.
Orémus. Prions.
Omnípotens sempitérne Deus, apud quem nihil est tenebrósum, nihil obscúrum, lucis tuæ in nos emítte splendórem, ut mandatórum tuórum lege percépta, in via tua dilatáto corde fidéliter ambulémus. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu tout-puissant et éternel, en qui rien n'est ténèbre, rien n’est obscur, envoie-nous la splendeur de Ta lumière: qu’en recevant Ta loi et tes préceptes, nous marchions sur ta route d'un cœur dilaté. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Sextam - psalmodia complementaria

A Sexte - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Si dilígitis me, mandáta mea serváte, dicit Dóminus.Ant. 1 Si vous M'aimez, vous garderez Mes commandements, dit le Seigneur.
Psalmus 122 (123)
Psaume 122 (123)
Dominus fiducia populi
Le Seigneur, confiance du peuple
Duo cæci... clamaverunt: «Domine, miserere nostri, Fili David» (Mt 20, 30).
Deux aveugles… crièrent « Seigneur, aie pitié de nous, Fils de David » (Mt 20, 30).
Ad te levávi óculos meos, * qui hábitas in cælis.J'élève mes yeux vers Toi, ô toi qui siège dans les cieux!
Ecce sicut óculi servórum ad manus dominórum suórum, * sicut óculi ancíllæ ad manus dóminæ suæ,Comme l'oeil du serviteur est fixé sur la main de son maître, et l'oeil de la servante sur la main de sa maîtresse,
ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, * donec misereátur nostri.ainsi nos yeux sont fixés sur le Seigneur, notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri, * quia multum repléti sumus despectióne;Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous n'avons été que trop rassasiés d'opprobres.
quia multum repléta est ánima nostra * derisióne abundántium et despectióne superbórum.Notre âme n'a été que trop rassasiée de la moquerie des superbes, du mépris des orgueilleux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Benedícat tibi Dóminus, et vídeas pacem ómnibus diébus vitæ tuæ.Ant. 2 Que le Seigneur te bénisse. Et que tu puisses voir la paix tous les jours de ta vie!
Psalmus 123 (124)
Psaume 123 (124)
Adiutorium nostrum in nomine Domini
Notre secours est dans le nom du Seigneur
Dixit Dominus Paulo: «Noli timere ... quia ego sum tecum» (Act 18, 9-10).
Le Seigneur dit à Paul : «ne crains pas ... Je suis avec toi» (Act 18, 9-10).
Nisi quia Dóminus erat in nobis, dicat nunc Israel, † nisi quia Dóminus erat in nobis, * cum exsúrgerent hómines in nos:Si le Seigneur n'eût été pour nous, qu'Israël le proclame, si le Seigneur n'eût été pour nous, quand les hommes se sont élevés contre nous.
forte vivos deglutíssent nos, * cum irascerétur furor eórum in nos.Ils nous auraient dévorés tout vivants, quand leur colère s'est allumée contre nous.
Fórsitan aqua absorbuísset nos, † torrens pertransísset ánimam nostram * fórsitan pertransíssent ánimam nostram aquæ intumescéntes.Les eaux nous auraient engloutis, le torrent eût passé sur notre âme; sur notre âme auraient passé les eaux impétueuses.
Benedíctus Dóminus; * qui non dedit nos in direptiónem déntibus eórum.Béni soit le Seigneur, qui ne nous a pas livrés à leurs dents.
Anima nostra sicut passer erépta est * de láqueo venántium:Notre âme, comme le passereau, s'est échappée du filet de l'oiseleur :
láqueus contrítus est, * et nos erépti sumus.le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Adiutórium nostrum in nómine Dómini, * qui fecit cælum et terram.Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Deus expugnávit pro te inimícos tuos.Ant. 3 Dieu attaque pour toi tes ennemis.
Psalmus 124 (125)
Psaume 124 (125)
Dominus custos populi sui
Le Seigneur prend soin de son peuple
Pax super Israel Dei (Gal 6, 16).
La paix de Dieu sur Israël (Gal 6, 16).
Qui confídunt in Dómino sicut mons Sion: * non commovébitur, in ætérnum manet.Ceux qui se confient dans le Seigneur sont comme la montagne de Sion: elle ne chancelle point, elle est établie pour toujours.
Ierúsalem, montes in circúitu eius, † et Dóminus in circúitu pópuli sui * ex hoc nunc et usque in sæculum.Jérusalem a autour d'elle une ceinture de montagnes: ainsi le Seigneur entoure Son peuple, dès maintenant et à jamais.
Quia non requiéscet virga iniquitátis super sortem iustórum, * ut non exténdant iusti ad iniquitátem manus suas.Le sceptre des méchants ne restera pas sur l'héritage des justes, afin que les justes ne portent pas aussi leurs mains vers l'iniquité.
Bénefac, Dómine, bonis * et rectis corde.Seigneur, répands Tes bontés sur les bons, et sur ceux qui ont le coeur droit.
Declinántes autem per vias pravas † addúcet Dóminus cum operántibus iniquitátem. * Pax super Israel!Mais sur ceux qui se détournent en des voies tortueuses, que le Seigneur les abandonne avec ceux qui font le mal. Paix sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Office de none du jeudi 25 juillet 2019 - St Jacques, apôtre

Hebdomada XVI per annum XVIème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
S. Iacobi, apostoli St Jacques, apôtre
Festum Fête
Ad Nonam
Ad Nonam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Ternis horárum términis
Déjà la grâce du Seigneur
volútis dante Dómino,
trois fois nous a donné trois heures ;
trinum perfécte et únicum
avec amour nous chantons Dieu,
ipsum devóti psállimus.
Trinité, parfaite unité
  
Sacrum Dei mystérium
Gardons en des cœoeurs purifiés
puro tenéntes péctore,
le mystère sacré de Dieu
Petri magístri régula
et puisque le magistère de Pierre
signo salútis pródita,
fut confirmé par un miracle,
  
Et nos psallámus spíritu,
Chantons nous aussi dans l'Esprit
haeréntes sic apóstolis,
en nous attachant aux apôtres
ut plantas adhuc débiles
pour que, par la force du Christ,
Christi virtúte dírigant.
ils rendent plus fermes nos pas.
  
Deo Patri sit glória
A Dieu le Père soit la gloire,
eiúsque soli Fílio
et gloire à Son Unique Fils,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit Consolateur,
in sempitérna saécula. Amen.
à travers l'infini des siècles.
Ant. 1 Si dilígitis me, mandáta mea serváte, dicit Dóminus.Ant. 1 Si vous M'aimez, vous garderez Mes commandements, dit le Seigneur.
Psalmus 118 (119), 153-160
Psaume 118 (119), 153-160
XX (Res)
XX (Res)
Vide humiliatiónem meam et éripe me, * quia legem tuam non sum oblítus.Vois ma misère, et délivre-moi, car je n'oublie pas Ta loi.
Iúdica causam meam et rédime me; * propter elóquium tuum vivífica me.Défends ma cause et sois mon vengeur, rends-moi la vie selon Ta parole.
Longe a peccatóribus salus, * quia iustificatiónes tuas non exquisiérunt.Le salut est loin des méchants, car ils ne s'inquiètent pas de Tes lois.
Misericórdiæ tuæ multæ, Dómine; * secúndum iudícia tua vivífica me.Tes miséricordes sont nombreuses, Seigneur; rends-moi la vie selon Tes jugements.
Multi, qui persequúntur me et tríbulant me; * a testimóniis tuis non declinávi.Nombreux sont mes persécuteurs et mes ennemis; je ne m'écarte point de Tes enseignements.
Vidi prævaricántes, et tæduit me, * quia elóquia tua non custodiérunt.A la vue des infidèles, j'ai ressenti de l'horreur, parce qu'ils n'observent pas Ta parole.
Vide quóniam mandáta tua diléxi, Dómine; * secúndum misericórdiam tuam vivífica me.Considère que j'aime Tes ordonnances, Seigneur ; rends-moi la vie selon Ta bonté.
Princípium verbórum tuórum véritas, * in ætérnum ómnia iudícia iustítiæ tuæ.Le résumé de Ta parole est la vérité, et toutes les lois de Ta justice sont éternelles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Si dilígitis me, mandáta mea serváte, dicit Dóminus.Ant. Si vous M'aimez, vous garderez Mes commandements, dit le Seigneur.
Ant. 2 Benedícat tibi Dóminus, et vídeas pacem ómnibus diébus vitæ tuæ.Ant. 2 Que le Seigneur te bénisse. Et que tu puisses voir la paix tous les jours de ta vie!
Psalmus 127 (128)
Psaume 127 (128)
Pax domestica in Domino
Paix domestique dans le Seigneur
«Benedicat te Dominus ex Sion», id est: ex Ecclesia sua (Arnobius).
«Que le Seigneur te bénisse de Sion », c’est à dire : de son Eglise (Arnobius).
Beátus omnis, qui timet Dóminum, * qui ámbulat in viis eius.Heureux l'homme qui craint le Seigneur, qui marche dans ses voies.
Labóres mánuum tuárum manducábis, * beátus es, et bene tibi erit.Tu te nourris alors du travail de tes mains; tu es heureux et comblé de biens.
Uxor tua sicut vitis fructífera * in latéribus domus tuæ;Ton épouse est comme une vigne féconde, dans l'intérieur de ta maison ;
fílii tui sicut novéllæ olivárum * in circúitu mensæ tuæ.tes fils, comme de jeunes plants d'olivier, autour de ta table.
Ecce sic benedicétur homo, * qui timet Dóminum.Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
Benedícat tibi Dóminus ex Sion, * et vídeas bona Ierúsalem ómnibus diébus vitæ tuæ;Que le Seigneur te bénisse de Sion, puisses-tu voir Jérusalem florissante tous les jours de ta vie ;
et vídeas fílios filiórum tuórum. * Pax super Israel!Puisses-tu voir les enfants de tes enfants. Que la paix soit sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Benedícat tibi Dóminus, et vídeas pacem ómnibus diébus vitæ tuæ.Ant. Que le Seigneur te bénisse. Et que tu puisses voir la paix tous les jours de ta vie!
Ant. 3 Deus expugnávit pro te inimícos tuos.Ant. 3 Dieu attaque pour toi tes ennemis.
Psalmus 128 (129)
Psaume 128 (129)
Populi afflicti renovata fiducia
Confiance renouvelée du peuple dans l’épreuve
Ecclesia loquitur de iis quæ tolerat (S. Augustinus).
L’Eglise parle de ce qu’elle subit (S. Augustin).
Sæpe expugnavérunt me a iuventúte mea, * dicat nunc Israel,Ils m'ont souvent attaqué depuis ma jeunesse, qu'Israël le dise maintenant,
sæpe expugnavérunt me a iuventúte mea, * étenim non potuérunt advérsum me.ils m'ont souvent attaqué depuis ma jeunesse, mais ils n'ont pas prévalu contre moi.
Supra dorsum meum aravérunt aratóres, * prolongavérunt sulcos suos.Les pécheurs ont travaillé sur mon dos, ils m'ont fait sentir longtemps leur injustice.
Dóminus autem iustus * concídit cervíces peccatórum.Le Seigneur est juste, Il tranchera la tête des pécheurs.
Confundántur et convertántur retrórsum * omnes, qui odérunt Sion.Qu'ils soient confondus et qu'ils reculent en arrière, tous ceux qui haïssent Sion.
Fiant sicut fenum tectórum * quod, priúsquam evellátur, exáruit;Qu'ils deviennent comme l'herbe des toits, qui se sèche avant qu'on l'arrache ;
de quo non implévit manum suam, qui metit, * et sinum suum, qui manípulos cólligit.le moissonneur n'en remplit pas sa main, et celui qui ramasse les gerbes n'en remplit pas son sein.
Et non dixérunt, qui præteríbant: † «Benedíctio Dómini super vos, * benedícimus vobis in nómine Dómini».Et les passants n'ont point dit : « Que la bénédiction du Seigneur soit sur nous, nous vous bénissons au Nom du Seigneur ».
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Deus expugnávit pro te inimícos tuos.Ant. Dieu attaque pour toi tes ennemis.
Lectio brevis (Hebr 12, 1b-2)
Lecture brève (Hebr 12, 1b-2)
Deponéntes omne pondus et circúmstans nos peccátum, per patiéntiam currámus propósitum nobis certámen, aspiciéntes in auctórem fídei et consummatórem Iesum, qui pro gáudio sibi propósito sustínuit crucem, confusióne contémpta, atque in déxtera throni Dei sedet.Rejetant tout fardeau et le péché qui nous entoure, courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, les yeux fixés sur l'auteur et le consommateur de la foi, Jésus, qui, au lieu de la joie qu'Il avait devant Lui, a souffert la Croix, méprisant l'ignominie, et S'est assis à la droite du trône de Dieu.
V/. Sperávit ánima mea in Dómino. V/. Mon âme a espéré dans le Seigneur.

R/. Sustínuit ánima mea in verbo eius.
R/. Mon âme s’est soutenue par sa parole.
Orémus. Prions.
Da nobis orántibus, quæsumus, Dómine, ut patiéntiæ Unigéniti tui sequámur exémpla, et advérsa patiéndi constántiam habeámus. Per Christum Dóminum nostrum.Accorde à nos prières, nous T'en prions, Seigneur, que nous suivions l’'exemple de la patience de Ton Fils unique et que nous fassions preuve de constance à supporter les adversités. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Nonam - psalmodia complementaria

A None - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Si dilígitis me, mandáta mea serváte, dicit Dóminus.Ant. 1 Si vous M'aimez, vous garderez Mes commandements, dit le Seigneur.
Psalmus 125 (126)
Psaume 125 (126)
Gaudium et spes in Deo
Joie et espoir dans le Seigneur
Sicuti socii passionum estis, sic eritis et consolationis (2 Cor 1, 7).
Comme vous avez part aux souffrances, vous avez aussi part à la consolation (2 Cor 1, 7).
In converténdo Dóminus captivitátem Sion, * facti sumus quasi somniántes.Quand le Seigneur ramena les captifs de Sion, nous étions presque en rêve.
Tunc replétum est gáudio os nostrum, * et língua nostra exsultatióne.Alors notre bouche fut remplie de chants de joie, et notre langue de cris d'allégresse.
Tunc dicébant inter gentes: * «Magnificávit Dóminus fácere cum eis».Alors on disait parmi les nations: « Le Seigneur a fait de grandes choses pour eux. »
Magnificávit Dóminus fácere nobíscum; * facti sumus lætántes.Le Seigneur a fait pour nous de grandes choses; nous en avons été remplis de joie.
Convérte, Dómine, captivitátem nostram, * sicut torréntes in austro.Ramène, Seigneur, nos captifs, comme un torrent dans le pays du midi.
Qui séminant in lácrimis, * in exsultatióne metent.Ceux qui sèment dans les larmes * moissonneront dans l'allégresse.
Eúntes ibant et flebant * semen spargéndum portántes;Ils allaient et venaient en pleurant, tandis qu'ils jetaient leurs semences :
veniéntes autem vénient in exsultatióne * portántes manípulos suos.ils reviendront avec allégresse, chargés de leurs gerbes.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Benedícat tibi Dóminus, et vídeas pacem ómnibus diébus vitæ tuæ.Ant. 2 Que le Seigneur te bénisse. Et que tu puisses voir la paix tous les jours de ta vie!
Psalmus 126 (127)
Psaume 126 (127)
Vanus labor sine Domino
Sans le Seigneur, le travail est vain
Dei ædificatio estis (1 Cor 3, 9).
En Dieu, vous êtes édifiés (1 Cor 3, 9).
Nisi Dóminus ædificáverit domum, * in vanum labórant, qui ædíficant eam.Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, en vain travaillent ceux qui la bâtissent.
Nisi Dóminus custodíerit civitátem, * frustra vígilat, qui custódit eam.Si le Seigneur ne garde pas la cité, en vain la sentinelle veille à ses portes.
Vanum est vobis ante lucem súrgere † et sero quiéscere, qui manducátis panem labóris, * quia dabit diléctis suis somnum.C'est en vain que vous vous levez avant le jour, et que vous retardez votre repos, mangeant le pain de la douleur : il en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil.
Ecce heréditas Dómini fílii, * merces fructus ventris.Voici, c'est un héritage du Seigneur, que les enfants, une récompense, que les fruits d'un sein fécond.
Sicut sagíttæ in manu poténtis, * ita fílii iuventútis.Comme les flèches dans la main d'un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse.
Beátus vir, qui implévit pháretram suam ex ipsis: * non confudétur, cum loquétur inimícis suis in porta.Heureux l'homme qui en a rempli son carquois. Ils ne rougiront pas quand ils répondront aux ennemis, à la porte de la ville.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Deus expugnávit pro te inimícos tuos.Ant. 3 Dieu attaque pour toi tes ennemis.
Psalmus 127 (128)
Psaume 127 (128)
Pax domestica in Domino
Paix domestique dans le Seigneur
«Benedicat te Dominus ex Sion», id est: ex Ecclesia sua (Arnobius).
«Que le Seigneur te bénisse de Sion », c’est à dire : de son Eglise (Arnobius).
Beátus omnis, qui timet Dóminum, * qui ámbulat in viis eius.Heureux l'homme qui craint le Seigneur, qui marche dans ses voies.
Labóres mánuum tuárum manducábis, * beátus es, et bene tibi erit.Tu te nourris alors du travail de tes mains; tu es heureux et comblé de biens.
Uxor tua sicut vitis fructífera * in latéribus domus tuæ;Ton épouse est comme une vigne féconde, dans l'intérieur de ta maison ;
fílii tui sicut novéllæ olivárum * in circúitu mensæ tuæ.tes fils, comme de jeunes plants d'olivier, autour de ta table.
Ecce sic benedicétur homo, * qui timet Dóminum.Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
Benedícat tibi Dóminus ex Sion, * et vídeas bona Ierúsalem ómnibus diébus vitæ tuæ;Que le Seigneur te bénisse de Sion, puisses-tu voir Jérusalem florissante tous les jours de ta vie ;
et vídeas fílios filiórum tuórum. * Pax super Israel!Puisses-tu voir les enfants de tes enfants. Que la paix soit sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Vêpres du jeudi 25 juillet 2019 - St Jacques, apôtre

Hebdomada XVI per annum XVIème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
S. IACOBI, APOSTOLI S. IACOBI, APOSTOLI
Festum Fête
Ad Vesperas
Aux Vêpres
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Deus, qui claro lúmine
Par la clarté de Ta lumière,
diem fecísti, Dómine,
Seigneur Dieu, Tu créas le jour :
tuam rogámus glóriam
aussi invoquons-nous Ta gloire,
dum pronus dies vólvitur.
en cette heure où le jour décline.
  
Iam sol urgénte véspero
Le soir s'en vient, et le soleil
occásum suum gráditur,
s'en va déjà vers son couchant ;
mundum conclúdens ténebris,
dans la nuit, il enclôt le monde,
suum obsérvans órdinem.
suivant l'ordre qui est le sien.
  
Tu vero, excélse Dómine,
Mais Toi, Seigneur et Dieu Très-Haut,
precántes tuos fámulos
ne permets pas que l'ombre accable
diúrno lassos ópere
Tes serviteurs qui Te supplient,
ne sinas umbris ópprimi,
fatigués des travaux du jour:
  
Ut non fuscátis méntibus
Que passe le jour de ce monde,
dies abscédat sæculi,
sans que nos âmes s'obscurcissent ;
sed tua tecti grátia
mais que Ta grâce nous protège,
cernámus lucem prósperam.
et nos yeux verront le salut.
  
Præsta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi, le Fils égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l'Esprit Consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
régnant pour les siècles des siècles.
Ant. 1 Assúmpsit Iesus Petrum et Iacóbum et Ioánnem fratrem eius, et duxit eos in montem excélsum seórsum, et transfigurátus est ante eos.Ant. 1 Jésus prend avec Lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et Il les emmène à l'écart sur une haute montagne, et Il Se transfigura devant eux.
Psalmus 143 (144)
Psaume 143 (144)
Pro victoria et pace
Pour obtenie la victoire et la paix
Manus eius edoctæ sunt ad bellum, cum sæculum vincit: «Ego enim, ait, vici mundum» (S. Hilarius).
Ses mains ont été exercées pour le combat lors de Sa victoire sur le monde, car Il a dit « J’'ai vaincu le monde » (S. Hilaire)
I
I
Benedíctus Dóminus, adiútor meus, † qui docet manus meas ad proelium * et dígitos meos ad bellum.Béni soit le Seigneur mon Dieu, qui enseigne à mes mains le combat, * et à mes doigts la guerre.
Misericórdia mea et fortitúdo mea, * refúgium meum et liberátor meus;Il est ma miséricorde et mon refuge, * mon défenseur et mon libérateur.
scutum meum, et in ipso sperávi, * qui subdit pópulum meum sub me.Il est mon protecteur, et c'est en Lui que j'espère; * c'est Lui qui assujettit mon peuple sous moi.
Dómine, quid est homo, quod agnóscis eum, * aut fílius hóminis, quod réputas eum?Seigneur, qu'est-ce que l'homme, pour que Tu te sois fait connaître à lui? * ou le fils de l'homme, pour que Tu prennes garde à lui?
Homo vanitáti símilis factus est, * dies eius sicut umbra prætériens.L'homme est devenu semblable au néant; * ses jours passent comme l'ombre.
Dómine, inclína cælos tuos et descénde; * tange montes, et fumigábunt.Seigneur, abaisse Tes cieux et descends ; * touche les montagnes, et elles seront fumantes.
Fúlgura coruscatiónem et díssipa eos; * emítte sagíttas tuas et contúrba eos.Fais briller tes éclairs, et Tu les disperseras; * lance tes flèches, et Tu les mettras en déroute.
Emítte manum tuam de alto; * éripe me et líbera me de aquis multis,Étends Ta main d'en haut, délivre-moi, et sauve-moi des grandes eaux,
de manu filiórum alienigenárum, † quorum os locútum est vanitátem, * et déxtera eórum déxtera mendácii.de la main des fils des étrangers, dont la bouche a proféré la vanité, * et dont la droite est une droite d'iniquité.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Assúmpsit Iesus Petrum et Iacóbum et Ioánnem fratrem eius, et duxit eos in montem excélsum seórsum, et transfigurátus est ante eos.Ant. Jésus prend avec Lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et Il les emmène à l'écart sur une haute montagne, et Il Se transfigura devant eux.
Ant. 2 Tunc ait illis: Vigiláte et oráte, ut non intrétis in tentatiónem.Ant. 2 Veillez et priez afin que vous n'entriez point en tentation.
II
II
Deus, cánticum novum cantábo tibi, * in psaltério decachórdo psallam tibi,O Dieu, je Te chanterai un cantique nouveau; * je Te célébrerai sur la lyre à dix cordes.
qui das salútem régibus * qui rédimis David servum tuum de gládio malígno.O Toi qui procures le salut aux rois, * qui as sauvé David, Ton serviteur, du glaive meurtrier.
Eripe me et líbera me * de manu filiórum alienigenárum,Délivre-moi et retire-moi d'entre les mains des fils des étrangers,
quorum os locútum est vanitátem, * et déxtera eórum déxtera mendácii.dont la bouche a proféré la vanité, * et dont la droite est une droite d'iniquité.
Fílii nostri sicut novéllæ crescéntes * in iuventúte sua;Nos fils sont comme de nouvelles plantes * dans leur jeunesse.
fíliæ nostræ sicut colúmnæ anguláres, * sculptæ ut structúra templi.Nos filles sont parées * et ornées à la manière d'un temple.
Promptuária nostra plena, * redundántia ómnibus bonis;Nos greniers sont remplis, * et débordent de l'un dans l'autre.
oves nostræ in mílibus † innumerábiles in campis nostris, * boves nostræ crassæ.Nos brebis sont fécondes * et innombrables quand elles vont dans nos pâturages.Leurs génisses sont grasses.
Non est ruína macériæ neque egréssus, * neque clamor in platéis nostris.Il n'y a pas de brèche ni d'ouverture dans nos murailles, * et jamais un cri sur nos places publiques.
Beátus pópulus, cui hæc sunt; * beátus pópulus, cuius Dóminus Deus eius.Heureux le peuple qui jouit de ces biens; * heureux le peuple qui a le Seigneur pour son Dieu.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Tunc ait illis: Vigiláte et oráte, ut non intrétis in tentatiónem.Ant. Veillez et priez afin que vous n'entriez point en tentation.
Ant. 3 Misit Heródes rex manus, ut afflígeret quosdam de Ecclésia. Occídit autem Iacóbum fratrem Ioánnis gládio.Ant. 3 Le roi Hérode fit arrêter quelques-uns des membres de l'Eglise pour les maltraiter. Il fit mourir par le glaive Jacques, le frère de Jean.
Canticum (Ap 11, 17-18; 12, 10 b-12 a) NT10
Cantique (Ap 11, 17-18; 12, 10 b-12 a) NT10
De iudicio Dei
Le jugement de Dieu
Grátias ágimus tibi, * Dómine Deus omnípotens,A Toi, nous rendons grâce, Seigneur, Dieu de l'univers,
qui es et qui eras, * quia accepísti virtútem tuam magnam et regnásti.Toi qui es, Toi qui étais Tu as saisi Ta grande puissance et pris possession de Ton règne.
Et irátæ sunt gentes, * et advénit ira tua, et tempus mortuórum iudicári,Les peuples s'étaient mis en colère, alors, Ta colère est venue et le temps du jugement pour les morts,
et réddere mercédem servis tuis prophétis et sanctis * et timéntibus nomen tuum, pusíllis et magnis.le temps de récompenser Tes serviteurs, les saints, les prophètes, ceux qui craignent Ton nom, les petits et les grands.
Nunc facta est salus et virtus et regnum Dei nostri * et potéstas Christi eius,Maintenant voici le salut et le règne et la puissance de notre Dieu, voici le pouvoir de Son Christ.
quia proiéctus est accusátor fratrum nostrórum, * qui accusábat illos ante conspéctum Dei nostri die ac nocte.Car l'accusateur de nos frères est rejeté, Lui qui les accusait, jour et nuit, devant notre Dieu.
Et ipsi vicérunt illum propter sánguinem Agni * et propter verbum testimónii sui;Ils l'ont vaincu par le sang de l'Agneau par la parole dont ils furent les témoins ;
et non dilexérunt ánimam suam * usque ad mortem.renonçant à l'amour d'eux-mêmes, jusqu'à mourir.
Proptérea lætámini, cæli * et qui habitátis in eis.Soyez donc dans la joie, cieux, et vous, habitants des cieux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Misit Heródes rex manus, ut afflígeret quosdam de Ecclésia. Occídit autem Iacóbum fratrem Ioánnis gládio.Ant. Le roi Hérode fit arrêter quelques-uns des membres de l'Eglise pour les maltraiter. Il fit mourir par le glaive Jacques, le frère de Jean.
Lectio brevis (Cf. Col 1, 23)
Lecture brève (Cf. Col 1, 23)
Permanéte in fide fundáti et stábiles et immóbiles a spe evangélii, quod audístis, quod prædicátum est in univérsa creatúra, quæ sub cælo est.Demeurez fondés et affermis dans la foi, et inébranlables dans l'espérance offerte par l'Evangile que vous avez entendu, qui a été prêché à toute créature qui est sous le ciel.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Dóminus pascit me, * Et nihil mihi déerit. Dóminus. V/. In páscuis viréntibus me collocávit. * Et nihil mihi déerit. Glória Patri. Dóminus.R/. Le Seigneur est mon berger, * et je ne manque de rien. V/. Dans les pâturages d'herbe fraîche il me fait reposer. Gloire au Père. Le Seigneur.
Ant. Quicúmque volúerit fíeri maior inter vos, erit vester miníster, et quicúmque volúerit in vobis primus esse, erit ómnium servus. Ant. Celui qui, parmi vous, voudra devenir grand, se fera votre serviteur; et celui qui, parmi vous, voudra être premier, se fera esclave de tous.
Canticum Evangelicum (Lc 1, 46-55)
Cantique évangélique (Lc 1,46-55)
Exultatio animæ in Domino
Exultation de l'âme dans le Seigneur
Magníficat ✠ * ánima mea Dóminum, Mon âme glorifie le Seigneur,
et exsultávit spíritus meus * in Deo salvatóre meo, et Mon esprit a tressailli d'allégresse en Dieu Mon Sauveur,
quia respéxit humilitátem ancíllæ suæ.* Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generationes, parce qu'Il a jeté les yeux sur la bassesse de Sa servante. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse,
quia fecit mihi magna, qui potens est, * et sanctum nomen eius, parce que Celui qui est puissant a fait en Moi de grandes choses, et Son nom est saint;
et misericórdia eius in progénies et progénies* timéntibus eum. et Sa miséricorde se répand d'âge en âge sur ceux qui Le craignent.
Fecit poténtiam in bráchio suo, * dispérsit supérbos mente cordis sui; Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé ceux qui s'enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur.
depósuit poténtes de sede * et exaltávit húmiles; Il a renversé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles.
esuriéntes implévit bonis * et dívites dimísit inánes. Il a rempli de biens les affamés, et Il a renvoyé les riches les mains vides.
Suscépit Israel púerum suum,* recordátus misericórdiæ, Il a relevé Israël, Son serviteur, Se souvenant de Sa miséricorde:
sicut locútus est ad patres nostros,* Abraham et sémini eius in sæcula. selon ce qu'Il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa race pour toujours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Quicúmque volúerit fíeri maior inter vos, erit vester miníster, et quicúmque volúerit in vobis primus esse, erit ómnium servus. Ant. Celui qui, parmi vous, voudra devenir grand, se fera votre serviteur; et celui qui, parmi vous, voudra être premier, se fera esclave de tous.
Preces
Prières litaniques.
Deum, a quo óbvenit salus pópulo suo, celebrémus ita dicéntes:
Tu es vita nostra, Dómine.
Benedíctus es, Pater Dómini nostri Iesu Christi, qui secúndum misericórdiam tuam regenerásti nos in spem vivam,
per resurrectiónem Iesu Christi ex mórtuis.
Qui hóminem, ad imáginem tuam creátum, in Christo renovásti,
fac nos confórmes imágini Fílii tui.
In córdibus nostris invídia et ódio vulnerátis,
caritátem per Spíritum Sanctum datam effúnde.
Da hódie operáriis labórem, esuriéntibus panem, mæréntibus gáudium,
ómnibus homínibus grátiam atque salútem.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Omnípotens sempitérne Deus, qui Apostolórum tuórum primítias beáti Iacóbi sánguine dedicásti, da, quæsumus, Ecclésiæ tuæ ipsíus confessióne firmári, et iúgiter patrocíniis confovéri. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu éternel et tout puissant, Toi qui as reçu en hommage le sang de saint Jacques, comme prémices de Tes Apôtres; daigne confirmer Ton Eglise par son témoignage et la garder constamment sous Ta protection. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Complies du jeudi 25 juillet 2019 - St Jacques, apôtre

Hebdomada XVI per annum XVIème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
S. IACOBI, APOSTOLI S. IACOBI, APOSTOLI
Festum Fête
Ad Completorium
Aux Complies
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Conscientia discussio, quam sequi potest actus poenitentialis ut in Missa. Examen de conscience, qui peut être suivi d'un acte de pénitence comme à la Messe.

Confíteor Deo omnipoténti et vobis, fratres, quia peccávi nimis cogitatióne, verbo, ópere et omissióne:

Je confesse à Dieu tout puissant, et à vous, frères, que j'ai vraiment péché, en pensée, en parole, par action et par omission:
et, percutientes sibi pectus, dicunt: Et on se frappe la poitrine, en disant :

mea culpa, mea culpa, mea máxima culpa.

c'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute.
Deinde prosequuntur: Ensuite on poursuit:

Ideo precor beátam Maríam semper Vírginem, omnes Angelos et Sanctos, et vos, fratres, oráre pro me ad Dóminum Deum nostrum.

C'est pourquoi je supplie la bienheureuse Marie toujours Vierge, tous les Anges et les Saints, et vous, frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

V/. Misereátur nostri omnípotens Deus et, dimissís peccátis nostris, perdúcat nos ad vitam aetérnam. R/. Amen.

V/. Que le Dieu tout puissant aie pitié de nous, et nous ayant remis nos péchés, qu'Il nous conduise à la vie éternelle. R/. Amen.


Hymnus
Hymne
Christe, qui, splendor et dies
O Christ, la splendeur et le jour,
noctis tenébras détegis,
qui chasses l'ombre de la nuit,
lucísque lumen créderis,
nous croyons que Tu es lumière,
lumen beátis prædicans,
promettant lumière aux élus.
  
Precámur, sancte Dómine,
Seigneur très saint, nous T'en prions,
hac nocte nos custódias;
en cette nuit protège-nous ;
sit nobis in te réquies,
fais que nous reposions en Toi,
quiétas horas tríbue.
donne-nous des heures de paix.
  
Somno si dantur óculi,
Nos yeux se livrent au sommeil ;
cor semper ad te vígilet;
que nos cœurs veillent pour T'attendre;
tuáque dextra prótegas
protège de Ton bras puissant
fidéles, qui te díligunt.
ceux qui Te gardent leur amour.
  
Defénsor noster, áspice,
Regarde-nous ô Défenseur,
insidiántes réprime,
repousse au loin ceux qui nous guettent,
gubérna tuos fámulos,
daigne guider Tes serviteurs
quos sánguine mercátus es.
que Tu rachetas par Ton sang.
  
Sit Christe, rex piíssime
O Christ, ô Roi plein de bonté,
tibi Patríque glória
gloire à Toi et gloire à Ton Père,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit Consolateur,
in sempitérna sæcula. Amen.
à travers les siècles sans fin. Amen.
Ant. 1 Caro mea * requiéscet in spe.Ant. 1 Ma chair repose dans l’espérance.
Psalmus 15 (16)
Psaume 15 (16)
Dominus pars hereditatis meæ
Le Seigneur est ma part d’héritage
Deus suscitavit Iesum solutis doloribus mortis (Act 2, 24).
Dieu a ressuscité Jésus, en Le délivrant des douleurs de la mort (Act 2, 24).
Consérva me, Deus, * quóniam sperávi in te.Garde-moi ô Dieu, car près de Toi je me réfugie
Dixi Dómino: «Dóminus meus es tu, * bonum mihi non est sine te».Je dis au Seigneur : " Tu es mon Seigneur, Toi seul es mon bien. "
In sanctos, qui sunt in terra, ínclitos viros, * omnis volúntas mea in eos.Les saints qui sont dans le pays, ces illustres, sont l'objet de toute mon affection.
Multiplicántur dolóres eórum, * qui post deos aliénos acceleravérunt.On multiplie les idoles, on court après les dieux étrangers ;
Non effúndam libatiónes eórum de sanguínibus, * neque assúmam nómina eórum in lábiis meis.je ne répandrai point leurs libations de sang, je ne mettrai pas leurs noms sur mes lèvres.
Dóminus pars hereditátis meæ et cálicis mei: * tu es qui détines sortem meam.le Seigneur est la part de mon héritage et de ma coupe, c'est Toi qui m'assures mon lot.
Funes cecidérunt mihi in præcláris; * ínsuper et heréditas mea speciósa est mihi.Le cordeau a mesuré pour moi une portion délicieuse ; oui, un splendide héritage m'est échu.
Benedícam Dóminum, qui tríbuit mihi intelléctum; * ínsuper et in nóctibus erudiérunt me renes mei.Je bénis le Seigneur qui m'a conseillé; la nuit même, mes reins m'avertissent.
Proponébam Dóminum in conspéctu meo semper; * quóniam a dextris est mihi non commovébor.Je mets le Seigneur constamment sous mes yeux, car Il est à ma droite : je ne chancellerai point.
Propter hoc lætátum est cor meum, † et exsultavérunt præcórdia mea; * ínsuper et caro mea requiéscet in spe.Aussi mon coeur est dans la joie, mon âme dans l'allégresse, mon corps lui-même repose en sécurité.
Quóniam non derelínques ánimam meam in inférno, * nec dabis sanctum tuum vidére corruptiónem.Car Tu ne livreras pas mon âme au schéol, Tu ne permettras pas que celui qui T'aime voie la corruption.
Notas mihi fácies vias vitæ, † plenitúdinem lætítiæ cum vultu tuo, * delectatiónes in déxtera tua usque in finem.Tu me feras connaître le sentier de la vie ; il y a plénitude de joie devant Ta face, des délices éternels dans Ta droite.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Caro mea * requiéscet in spe.Ant. Ma chair repose dans l’espérance.
Lectio brevis (1 Th 5, 23-24)
Lecture brève (1 Th 5, 23-24)
Ipse Deus pacis sanctíficet vos per ómnia, et ínteger spíritus vester et ánima et corpus sine queréla in advéntu Dómini nostri Iesu Christi servétur. Fidélis est, qui vocat vos, qui étiam fáciet.Que le Dieu de paix Lui-même vous sanctifie tout entiers, et que tout ce qui est en vous, l'esprit, l'âme et le corps, se conserve sans reproche jusqu'au jour de l'avènement de notre Seigneur Jésus- Christ ! Celui qui vous appelle est fidèle, et c'est Lui qui fera encore cela.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. In manus tuas, Dómine, * Comméndo spíritum meum. In manus. V/. Redemísti nos, Dómine Deus veritátis. * Comméndo spíritum meum. Glória Patri. In manus.R/. En Tes mains, Seigneur, * je remets mon esprit. Entre Tes mains. V/. Tu nous as rachetés, Seigneur Dieu de vérité * Je remets mon esprit. Gloire au Père. Entre Tes mains.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Canticum evangelicum Lc 2, 29-32
Cantique évangélique Lc 2,29-32
Christus lumen gentium et gloria Israël
Le Christ est la lumières des nations et la gloire d'Israël
Nunc dimíttis servum tuum, Dómine,* secúndum verbum tuum in pace, Maintenant, Tu peux renvoyer Ton serviteur, Seigneur, selon Ta parole, en paix.
quia vidérunt óculi mei* salutáre tuum, Car mes yeux ont vu Ton salut,
quod parásti* ante fáciem ómnium populórum, Que Tu as préparé devant la face des peuples,
lumen ad revelatiónem géntium * et glóriam plebis tuæ Israël. lumière qui se révèle aux nations, et gloire de Ton peuple Israël.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Orémus. Prions.
Domine Deus noster, diurno labore fatigatos, quieto sopore nos refove, ut, tuo semper auxilio creati, tibi corpore simus et mente devoti. Per Christum Dóminum nostrum.Seigneur notre Dieu, fatigués par le labeur du jour, restaure-nous par un sommeil calme ; toujours renouvelés Ton aide, que nous soyons à Toi par notre corps et notre esprit. Par le Christ notre Seigneur.
Deinde dicitur, etiam a solo, benedictio: Ensuite on dit, même seul, la bénédiction :

Noctem quiétam et finem perféctum concédat nobis Dóminus omnípotens. R/. Amen.

Que Dieu tout puissant nous concède une nuit calme et une fin chrétienne. R/. Amen.
Antiphona finale ad Beatam Mariam Virginem Antienne finale à la Bienheureuse Vierge Marie
Salve, Regína, mater misericórdiæ; Salut, ô Reine, mère de la miséricorde,

vita, dulcédo et spes nostra, salve.
vie, douceur et notre espérance, salut !

Ad te clamámus, éxsules fílii Evæ.
Enfants d'Ève exilés, nous crions vers vous.

Ad te suspirámus, geméntes et flentes
Vers vous, nous soupirons parmi les cris et les pleurs

in hac lacrimárum valle.
de cette vallée de larmes.

Eia ergo, advocáta nostra,
O vous notre avocate,

illos tuos misericórdes óculos ad nos convérte.
tournez vers nous votre regard plein de miséricorde.

Et Iesum, benedíctum fructum ventris tui,
Et Jésus, le fruit béni de vos entrailles,

nobis post hoc exsílium osténde.
Montrez-Le nous à l'issue de cet exil.

O clemens, o pia, o dulcis Virgo María.
O clémente, ô bonne, ô douce vierge Marie.