Martyrologe du jeudi 15 août 2019 - ASSOMPTION DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE

Martyrologe
Le 15 août.
Solennité de l’Assomption de la bienheureuse Vierge Marie, Mère de notre Dieu et Seigneur Jésus Christ, qui, au terme de sa vie terrestre, fut élevée en son corps et en son âme à la gloire du ciel. C’est la doctrine de foi, reçue de la Tradition de l’Église, que le pape Pie XII a définie solennellement en 1950.
2.        Commémoraison de saint Tarcisius, martyr, et inhumé à Rome, au cimetière de Calliste sur la voie Appienne, au IIIe siècle. Comme le rapporte le pape saint Damase, alors que Tarcisius portait le sacrement du Christ, il voulut éviter que l’Eucharistie soit profanée par la foule furieuse des païens et préféra être lapidé jusqu’à la mort plutôt que de livrer les choses saintes aux chiens.
3.        À Nicomédie en Bithynie, les saints martyrs Straton, Philippe et Eutychien.
4.        À Milan, en 404, saint Simplicien, évêque, que saint Ambroise désigna pour lui succéder et que saint Augustin a couvert de louanges.
5.        Commémoraison de saint Alypius, évêque de Thagaste en Numidie qui fut disciple et confident de saint Augustin, ensuite son compagnon de conversion, son collègue dans la charge pastorale, son associé intrépide dans les luttes contre les hérétiques ; il partagea enfin son sort dans la patrie du ciel, vers 430.
6*.        À Hildesheim en Saxe, l’an 876, saint Altfrid, évêque, qui construisit la cathédrale et encouragea l’édification de monastères.
7*.        Près d’Albe-Royale en Pannonie, l’an 1038, la naissance au ciel de saint , roi de Hongrie, dont la mémoire sera célébrée demain.
8.        À Cracovie en Pologne, l’an 1257, saint Hyacinthe, prêtre de l’Ordre des Prêcheurs, que saint Dominique désigna pour propager l’Ordre dans ce pays, et qui, avec le bienheureux et Henri le Germanique, ses compagnons, prêcha l’Évangile en Bohême et en Silésie.
9*.        À Savigliano dans le Piémont, en 1495, le bienheureux Aymon Taparelli, prêtre de l’Ordre des Prêcheurs, défenseur inlassable de la vérité.
10*.        À Sainte-Marie-du-Mont près de Varèse, en Lombardie, en 1501, la bienheureuse Julienne de Busto Arsizio, vierge, religieuse converse augustine, remarquable par sa force d’âme invincible, sa patience admirable et sa contemplation continuelle des réalités célestes.
11.        À Rome, en 1568, saint Stanislas Kostka. Né en Pologne et désireux, malgré son père, d’entrer dans la Compagnie de Jésus, il prit la fuite pour quitter la maison familiale et gagner Rome à pied. Là, saint François de Borgia l’admit au noviciat, mais, arrivé au but en peu de temps, il mourut rayonnant d’une sainteté précoce, à l’âge de dix-huit ans.
12*.        À Wenga, près de Busira au Congo belge, en 1909, le bienheureux Isidore Bankanja, martyr. Devenu chrétien à l’adolescence, il entretint soigneusement sa foi et en témoigna sans peur dans son travail, à tel point que le directeur de la colonie lui fit subir longuement la flagellation en haine de la religion chrétienne et, au bout de quelques jours, Isidore rendit l’âme en pardonnant à son persécuteur.
13.        À Chalchihuites, sur le territoire de Durango au Mexique, en 1926, les saints martyrs Louis Batis Sainz, prêtre, Emmanuel Morales, père de famille, Sauveur Lara Puente et David Roldan Lara, fusillés par des soldats en haine du nom chrétien durant la persécution en ce pays.
14*.        En Espagne, durant la persécution menée contre l’Église au cours de la guerre civile, en 1936, en Aragon, le bienheureux Louis Masferrer Vila, prêtre, missionnaire fils du Cœur immaculé de Marie.
15*.        En Espagne, durant la persécution menée contre l’Église au cours de la guerre civile, en 1936, dans la région du Levant, le bienheureux Joseph-Marie Peris Polo, de la Fraternité des prêtres ouvriers diocésains, fusillé dans le cimetière d’Almazora.
16*.        En Espagne, durant la persécution menée contre l’Église au cours de la guerre civile, en 1936, la bienheureuse Marie du Sanctuaire de Saint-Louis de Gonzague (Elvire Moragas Cantarero), vierge carmélite.
17*.        En Espagne, durant la persécution menée contre l’Église au cours de la guerre civile, en 1936, à Madrid, le bienheureux Dominique (Augustin Hurtado Soler), prêtre du Tiers-Ordre franciscain.
18*.        En Espagne, durant la persécution menée contre l’Église au cours de la guerre civile, en 1936, en Andalousie, le bienheureux Vincent Soler, prêtre augustin, qui prépara d’autres, prisonniers comme lui, à mourir pieusement et fut fusillé devant le mur du cimetière de Motril, près de Grenade.
19*.        En Espagne, durant la persécution menée contre l’Église au cours de la guerre civile, en 1936, à Palma de Gandia, au pays de Valence, le bienheureux Carmel Sastre Sastre.
20*.        En Espagne, durant la persécution menée contre l’Église au cours de la guerre civile, en 1936, en Catalogne, le bienheureux Jacques Bonet Nadal, prêtre salésien, tué à Tarrega près de Barcelone
21*.        À Pavie, en Italie, le bienheureux Claude Granzotto, religieux

Invitatoire du jeudi 15 août 2019 - ASSOMPTION DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE

Hebdomada XIX per annum XIXème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
IN ASSUMPTIONE B. MARIAE VIRGINIS ASSOMPTION DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE
Sollemnitas Solennité
Ad Invitatorium
Ad Invitatorium
A la liturgie lue :
Ante Officium quod a solo persolvitur, dici potest sequens oratio:Avant l'office récité seul, on peut dire la prière suivante :
Aperi, Dómine, os meum ad benedicéndum nomen sanctum tuum; munda cor meum ab ómnibus vanis, pervérsis et aliénis cogitatiónibus; intelléctum illúmina, afféctum inflámma, ut digne, atténte ac devóte hoc Offícium recitáre váleam, et exaudíri mérear ante conspéctum divínæ maiestátis tuæ. Per Christum Dóminum nostrum. Amen.Ouvre mes lèvres, Seigneur, afin qu’elles bénissent Ton saint Nom, purifie aussi mon cœur de toute pensée vaine, mauvaise, étrangère. Éclaire mon intelligence, enflamme mon amour, afin que je puisse réciter cet office avec respect, attention et dévotion, et mériter d’être exaucé en présence de Ta divine majesté. Par le Christ notre Seigneur. Amen.
V/. Dómine, lábia mea apéries. R/. Et os meum annuntiábit laudem tuam.V/. Seigneur, ouvre mes lèvres. R/. Et ma bouche annoncera Ta louange.
Psalmus 94 (95)Psaume 94 (95)
Invitatio ad laudem DeiInvitation à la louange de Dieu
Adhortamini vosmetipsos per singulos dies, donec illud «hodie» vocatur (Hebr 3, 13).Exhortez-vous mutuellement chaque jour, tant que vaut cet « aujourd'hui ».
Ant. Veníte adorémus Regem regum, cuius hódie ad æthéreum Virgo Mater assúmpta est cælum.Ant. Venez adorons le Roi des rois : aujourd'hui sa mère a été élevée dans les cieux.
Veníte, exsultémus Dómino; iubilémus Deo salutári nostro. Præoccupémus fáciem eius in confessióne et in psalmis iubilémus ei.Venez, exultons pour le Seigneur, jubilons pour Dieu, notre salut. + Accourons devant Sa face dans l'action de grâce, dans des psaumes, jubilons pour Lui.
Ant. Veníte adorémus Regem regum, cuius hódie ad æthéreum Virgo Mater assúmpta est cælum.Ant. Venez adorons le Roi des rois : aujourd'hui sa mère a été élevée dans les cieux.
Quóniam Deus magnus Dóminus et rex magnus super omnes deos. Quia in manu eius sunt profúnda terræ, et altitúdines móntium ipsíus sunt. Quóniam ipsíus est mare, et ipse fecit illud, et siccam manus eius formavérunt. Parce que le Seigneur est le grand Dieu ; le grand Roi au-dessus de tous les dieux. Car dans Sa main sont les profondeurs de la terre, et que les hauteurs des montagnes sont à Lui. Parce qu'à Lui est la mer, et que c'est Lui-même qui l'a faite, et que Ses mains ont formé le continent.
Ant. Veníte adorémus Regem regum, cuius hódie ad æthéreum Virgo Mater assúmpta est cælum.Ant. Venez adorons le Roi des rois : aujourd'hui sa mère a été élevée dans les cieux.
Veníte, adorémus et procidámus et génua flectámus ante Dóminum, qui fecit nos, quia ipse est Deus noster, et nos pópulus páscuæ eius et oves manus eius. Venez, adorons, prosternons - nous devant Dieu, et fléchissons les genoux devant le Seigneur qui nous a faits, parce que Lui-même est notre Dieu, et que nous sommes Son peuple et les brebis de Sa main.
Ant. Veníte adorémus Regem regum, cuius hódie ad æthéreum Virgo Mater assúmpta est cælum.Ant. Venez adorons le Roi des rois : aujourd'hui sa mère a été élevée dans les cieux.
Utinam hódie vocem eius audiátis: «Nolíte obduráre corda vestra, sicut in Meríba secúndum diem Massa in desérto, ubi tentavérunt me patres vestri: probavérunt me, etsi vidérunt ópera mea. Si seulement aujourd'hui, vous entendiez Sa voix, n'endurcissez pas vos coeurs, comme à Mériba, comme au jour de Massa dans le désert, où Me tentèrent vos pères ; ils M'éprouvèrent, alors qu'ils avaient vu Mes oeuvres.
Ant. Veníte adorémus Regem regum, cuius hódie ad æthéreum Virgo Mater assúmpta est cælum.Ant. Venez adorons le Roi des rois : aujourd'hui sa mère a été élevée dans les cieux.
Quadragínta annis tæduit me generatiónis illíus, et dixi: Pópulus errántium corde sunt isti. Et ipsi non cognovérunt vias meas; ídeo iurávi in ira mea: Non introíbunt in réquiem meam». Pendant quarante ans, J'ai été le dégoût de cette génération et J'ai dit : ils sont un peuple errant de coeur ; et eux, ils n'ont point connu Mes voies : c'est pourquoi Je leur ai juré dans Ma colère, ils n'entreront pas dans Mon repos.
Ant. Veníte adorémus Regem regum, cuius hódie ad æthéreum Virgo Mater assúmpta est cælum.Ant. Venez adorons le Roi des rois : aujourd'hui sa mère a été élevée dans les cieux.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Veníte adorémus Regem regum, cuius hódie ad æthéreum Virgo Mater assúmpta est cælum.Ant. Venez adorons le Roi des rois : aujourd'hui sa mère a été élevée dans les cieux.

Si le psaume 94 est récité pendant la litugie de ce jour, à une des heures suivantes, on peut prendre un autre psaume comme invitatoire, au choix :
vel:ou :
Psalmus 99 (100)Psaume 99 (100)
Gaudium in templum ingredientiumJoie de l’entrée dans le temple
Redemptos iubet Dominus victoriæ carmen canere (S. Athanasius). Le Seigneur invite les rachetés à entonner un chant de victoire (S. Athanase).
Ant. Veníte adorémus Regem regum, cuius hódie ad æthéreum Virgo Mater assúmpta est cælum.Ant. Venez adorons le Roi des rois : aujourd'hui sa mère a été élevée dans les cieux.
Iubiláte Dómino, omnis terra, * servíte Dómino in lætítia; introíte in conspéctu eius * in exsultatióne. Acclamez Dieu, toute la terre; servez le Seigneur avec joie. Entrez en Sa présence * avec allégresse.
Ant. Veníte adorémus Regem regum, cuius hódie ad æthéreum Virgo Mater assúmpta est cælum.Ant. Venez adorons le Roi des rois : aujourd'hui sa mère a été élevée dans les cieux.
Scitóte quóniam Dóminus ipse est Deus;  ipse fecit nos, et ipsíus sumus, * pópulus eius et oves páscuæ eius. Sachez que c'est le Seigneur qui est Dieu; c'est Lui qui nous a faits, et non pas nous-mêmes. Nous sommes Son peuple, et les brebis de Son pâturage.
Ant. Veníte adorémus Regem regum, cuius hódie ad æthéreum Virgo Mater assúmpta est cælum.Ant. Venez adorons le Roi des rois : aujourd'hui sa mère a été élevée dans les cieux.
Introíte portas eius in confessióne,  átria eius in hymnis, * confitémini illi, benedícite nómini eius. Franchissez ses portes avec des louanges, ses parvis en chantant des hymnes; célébrez-le, bénissez son nom.
Ant. Veníte adorémus Regem regum, cuius hódie ad æthéreum Virgo Mater assúmpta est cælum.Ant. Venez adorons le Roi des rois : aujourd'hui sa mère a été élevée dans les cieux.
Quóniam suávis est Dóminus;  in ætérnum misericórdia eius, * et usque in generatiónem et generatiónem véritas eius. car le Seigneur est suave; sa miséricorde est éternelle, * et sa vérité demeure de génération en génération.
Ant. Veníte adorémus Regem regum, cuius hódie ad æthéreum Virgo Mater assúmpta est cælum.Ant. Venez adorons le Roi des rois : aujourd'hui sa mère a été élevée dans les cieux.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Veníte adorémus Regem regum, cuius hódie ad æthéreum Virgo Mater assúmpta est cælum.Ant. Venez adorons le Roi des rois : aujourd'hui sa mère a été élevée dans les cieux.
vel:ou :
Psalmus 66 (67)Psaume 66 (67)
Omnes gentes Domino confiteanturToutes les nations rendront gloire au Seigneur
Notum sit vobis quoniam gentibus missum est hoc salutare Dei (Act 28, 28).Sachez que le salut de Dieu a été envoyé aux gentils (Act 28, 28).
Ant. Veníte adorémus Regem regum, cuius hódie ad æthéreum Virgo Mater assúmpta est cælum.Ant. Venez adorons le Roi des rois : aujourd'hui sa mère a été élevée dans les cieux.
Deus misereátur nostri et benedícat nobis; * illúminet vultum suum super nos, ut cognoscátur in terra via tua, * in ómnibus géntibus salutáre tuum. Que Dieu nous soit favorable et qu'Il nous bénisse; qu'Il illumine sur nous Son visage, afin que l'on connaisse sur la terre Ta voie, et parmi toutes les nations Ton salut.
Ant. Veníte adorémus Regem regum, cuius hódie ad æthéreum Virgo Mater assúmpta est cælum.Ant. Venez adorons le Roi des rois : aujourd'hui sa mère a été élevée dans les cieux.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Læténtur et exsúltent gentes,  quóniam iúdicas pópulos in æquitáte * et gentes in terra dírigis. Que les peuples Te louent, ô Dieu ; que les peuples Te louent tous. Que les nations se réjouissent, qu'elles soient dans l'allégresse ; car Tu juges les peuples avec droiture, et Tu conduis les nations sur la terre.
Ant. Veníte adorémus Regem regum, cuius hódie ad æthéreum Virgo Mater assúmpta est cælum.Ant. Venez adorons le Roi des rois : aujourd'hui sa mère a été élevée dans les cieux.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Terra dedit fructum suum; * benedícat nos Deus, Deus noster, benedícat nos Deus, * et métuant eum omnes fines terræ. Que les peuples Te louent, ô Dieu, que les peuples Te louent tous. La terre a donné son fruit ; que nous bénisse Dieu, notre Dieu, que Dieu nous bénisse, et que toutes les extrémités de la terre Le révèrent.
Ant. Veníte adorémus Regem regum, cuius hódie ad æthéreum Virgo Mater assúmpta est cælum.Ant. Venez adorons le Roi des rois : aujourd'hui sa mère a été élevée dans les cieux.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Veníte adorémus Regem regum, cuius hódie ad æthéreum Virgo Mater assúmpta est cælum.Ant. Venez adorons le Roi des rois : aujourd'hui sa mère a été élevée dans les cieux.
vel:ou :
Psalmus 23 (24)Psaume 23 (24)
Domini in templum adventusAvènement de Dieu dans le Temple
Christo apertæ sunt portæ cæli propter carnalem eius assumptionem (S. Irenæus).Les portes du ciel se sont ouvertes au Christ parce qu’il a pris la nature humaine. (S. Irénée)
Ant. Veníte adorémus Regem regum, cuius hódie ad æthéreum Virgo Mater assúmpta est cælum.Ant. Venez adorons le Roi des rois : aujourd'hui sa mère a été élevée dans les cieux.
Dómini est terra et plenitúdo eius, * orbis terrárum et qui hábitant in eo. Quia ipse super mária fundávit eum * et super flúmina firmávit eum. Au Seigneur est la terre et tout ce qu'elle renferme, le monde et tous ceux qui l'habitent. Car c'est Lui qui l'a fondé sur les mers, et qui l'a établi sur les fleuves.
Ant. Veníte adorémus Regem regum, cuius hódie ad æthéreum Virgo Mater assúmpta est cælum.Ant. Venez adorons le Roi des rois : aujourd'hui sa mère a été élevée dans les cieux.
Quis ascéndet in montem Dómini, * aut quis stabit in loco sancto eius? Innocens mánibus et mundo corde,  qui non levávit ad vana ánimam suam, * nec iurávit in dolum. Hic accípiet benedictiónem a Dómino * et iustificatiónem a Deo salutári suo. Hæc est generátio quæréntium eum, * quæréntium fáciem Dei Iacob. Qui montera sur la montagne du Seigneur, ou qui se tiendra dans son lieu saint ? Celui qui a les mains innocentes et le coeur pur, qui n'a pas livré son âme à la vanité, ni fait à son prochain un serment trompeur. Celui-là recevra la bénédiction du Seigneur, et la miséricorde de Dieu, son Sauveur. Telle est la race de ceux qui le cherchent, de ceux qui cherchent la face du Dieu de Jacob.
Ant. Veníte adorémus Regem regum, cuius hódie ad æthéreum Virgo Mater assúmpta est cælum.Ant. Venez adorons le Roi des rois : aujourd'hui sa mère a été élevée dans les cieux.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus fortis et potens, Dóminus potens in prœlio. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Qui est ce roi de gloire ? C'est le Seigneur fort et puissant, le Seigneur puissant dans les combats.
Ant. Veníte adorémus Regem regum, cuius hódie ad æthéreum Virgo Mater assúmpta est cælum.Ant. Venez adorons le Roi des rois : aujourd'hui sa mère a été élevée dans les cieux.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus virtútum ipse est rex glóriæ. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Quel est ce roi de gloire ? Le Seigneur des armées est Lui-même ce roi de gloire.
Ant. Veníte adorémus Regem regum, cuius hódie ad æthéreum Virgo Mater assúmpta est cælum.Ant. Venez adorons le Roi des rois : aujourd'hui sa mère a été élevée dans les cieux.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Veníte adorémus Regem regum, cuius hódie ad æthéreum Virgo Mater assúmpta est cælum.Ant. Venez adorons le Roi des rois : aujourd'hui sa mère a été élevée dans les cieux.
Psalmus cum sua antiphona, pro opportunitate, omitti potest quando Invitatorium Laudibus matutinis præponendum est. Le psaume [invitatoire] avec son antienne, si c'est opportun, peut être omis lorsque l'invitatoire précède immédiatement les Laudes du matin.

Vigiles (OSB) du jeudi 15 août 2019 - ASSOMPTION DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE

Hebdomada XIX per annum XIXème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
IN ASSUMPTIONE B. MARIAE VIRGINIS ASSOMPTION DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE
Sollemnitas Solennité
In primo nocturno, utroque anno Premier nocturne, années I et II
De Epístula beáti Pauli apóstoli ad Ephésios De la lettre de saint Paul aux Éphésiens
Lectio I Lecture I
Fratres: Non cesso grátias agens pro vobis memóriam fáciens in oratiónibus meis, ut Deus Dómini nostri Iesu Christi, Pater glóriæ, det vobis Spíritum sapiéntiæ et revelatiónis in agnitióne eius, illuminátos óculos cordis vestri, ut sciátis quæ sit spes vocatiónis eius, quæ divítiæ glóriæ hereditátis eius in sanctis et quæ sit superéminens magnitúdo virtútis eius in nos, qui crédimus, secúndum operatiónem poténtiæ virtútis eius, quam operátus est in Christo, súscitans illum a mórtuis et constítuens ad déxteram suam in cæléstibus supra omnem principátum et potestátem et virtútem et dominatiónem et omne nomen, quod nominátur non solum in hoc sæculo sed et in futúro; et ómnia subiécit sub pédibus eius, et ipsum dedit caput supra ómnia ecclésiæ, quæ est corpus ipsíus, plenitúdo eius, qui ómnia in ómnibus adimplétur. Je ne cesse de rendre grâces à votre sujet et de faire mémoire de vous dans mes prières. Daigne le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de la gloire, vous donner un esprit de sagesse et de révélation, qui vous le fasse vraiment connaître! Puisse-t-il illuminer les yeux de votre cœur pour vous faire voir quelle espérance vous ouvre son appel, quels trésors de gloire renferme son héritage parmi les saints, et quelle extraordinaire grandeur sa puissance revêt pour nous, les croyants, selon la vigueur de sa force, qu'il a déployée en la personne du Christ, le ressuscitant d'entre les morts et le faisant siéger à sa droite, dans les cieux, bien au-dessus de toute Principauté, Puissance, Vertu, Seigneurie, et de tout autre nom qui se pourra nommer, non seulement dans ce siècle-ci, mais encore dans le siècle à venir. Il a tout mis sous ses pieds, et l'a constitué, au sommet de tout, Tête pour l'Eglise, laquelle est son Corps, la Plénitude de Celui qui est rempli, tout en tout.
R/. Vidi speciósam sicut colúmbam, ascendéntem désuper rivos aquárum, cuius inæstimábilis odor erat nimis in vestiméntis eius; * Et sicut dies verni circúmdabant eam flores rosárum et lília convállium. V/. Quæ est ista quæ ascéndit per desértum sicut vírgula fumi, ex aromátibus myrrhæ et thuris? * Et sicut. R/. Je la vois, belle comme la colombe, s'élever au-dessus des rivages, au bord des eaux; des effluves d'un merveilleux parfum émanent de ses vêtements; * Et, comme une journée de printemps, elle est environnée de fleurs de rosiers et de lis des vallées. V/. Qui est-elle, qui monte à travers le désert, comme une petite colonne de fumée d'aromates, exhalant la myrrhe et l'encens? * Et.
Lectio II Lecture II
Et vos, cum essétis mórtui delíctis et peccátis vestris, in quibus aliquándo ambulástis secúndum sæculum mundi huius, secúndum príncipem potestátis áeris, spíritus, qui nunc operátur in fílios diffidéntiæ; in quibus et nos omnes aliquándo conversáti sumus in concupiscéntiis carnis nostræ, faciéntes voluntátes carnis et cogitatiónum, et erámus natúra fílii iræ sicut et céteri. Et vous qui étiez morts par suite des fautes et des péchés dans lesquels vous avez vécu jadis, selon le cours de ce monde, selon le Prince de l'empire de l'air, cet esprit qui poursuit son œuvre en ceux qui résistent... Nous tous d'ailleurs, nous fûmes jadis de ceux-là, vivant selon nos convoitises charnelles, servant les caprices de la chair et des pensées coupables, si bien que nous étions par nature voués à la colère tout comme les autres...
R/. Sicut cedrus exaltáta sum in Líbano et sicut cypréssus in monte Sion; quasi myrrha elécta * Dedi suavitátem odóris. V/. Et sicut cinnamómum et bálsamum aromatízans * Dedi. R/. Comme le cèdre, je me suis élevée sur les monts du Liban; comme le cyprès, sur la montagne de Sion; comme une myrrhe de choix, * Je prodigue un délicieux parfum. V/. Comme un cannelier, comme un baumier odorant, * Je prodigue.
Lectio III Lecture III
Deus autem, qui dives est in misericórdia, propter nímiam caritátem suam, qua diléxit nos, et cum essémus mórtui peccátis, convivificávit nos Christo - grátia estis salváti - et conresuscitávit et consedére fecit in cæléstibus in Christo Iesu, ut ostendéret in sæculis superveniéntibus abundántes divítias grátiæ suæ in bonitáte super nos in Christo Iesu. Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont Il nous a aimés, alors que nous étions morts par suite de nos fautes, nous a fait revivre avec le Christ - c'est par grâce que vous êtes sauvés! -, avec lui Il nous a ressuscités et fait asseoir aux cieux, dans le Christ Jésus. Il a voulu par là démontrer dans les siècles à venir l'extraordinaire richesse de sa grâce, par sa bonté pour nous dans le Christ Jésus.
R/. Quæ est ista, quæ procéssit sicut sol, et formósa tamquam Ierúsalem? * Vidérunt eam fíliæ Sion et beátam dixérunt, et regínæ laudavérunt eam. V/. Quæ est ista, quæ ascéndit per desértum, sicut vírgula fumi ex aromátibus myrrhæ et thuris? * Vidérunt eam. R/. Qui est-elle, qui surgit comme le soleil, belle comme Jérusalem? * Les filles de Sion la voient et la disent bienheureuse, les reines en font l'éloge. V/. Qui est-elle, qui monte à travers le désert, comme une petite colonne de fumée d'aromates, exhalant la myrrhe et l'encens? * Les filles de Sion.
Lectio IV Lecture IV
Grátia enim estis salváti per fidem; et hoc non ex vobis, Dei donum est: non ex opéribus, ut ne quis gloriétur. Ipsíus enim sumus factúra, creáti in Christo Iesu in ópera bona, quæ præparávit Deus, ut in illis ambulémus. Car c'est bien par la grâce que vous êtes sauvés, moyennant la foi. Ce salut ne vient pas de vous, il est un don de Dieu; il ne vient pas des œuvres, car nul ne doit pouvoir se glorifier. Nous sommes en effet son ouvrage, créés dans le Christ Jésus en vue des bonnes œuvres que Dieu a préparées d'avance pour que nous les pratiquions.
R/. Beátam me dicent omnes generatiónes, quia fecit mihi Dóminus magna, qui potens est, * Et sanctum nomen eius. V/. Et misericórdia eius a progénie in progénies timéntibus eum. * Et sanctum. V/. Glória Patri. * Et sanctum. R/. Désormais, tous les âges me diront bienheureuse. Le Puissant fit pour moi des merveilles; * Saint est son nom! V/. Son amour s'étend d'âge en âge sur ceux qui le craignent. * Saint. V/. Gloire au Père. * Saint.
In secundo nocturno, anno I Deuxième nocturne, année I
Ex Constitutióne apostólica Munificentíssimus Deus Pii papæ duodécimi (AAS 1950, 760. 767. 768) Constitution apostolique Munificentíssimus Deus de Pie XII
Lectio I Lecture I
Sancti patres magníque doctóres in homíliis orationibúsque, quas hoc festo die Deíparæ Assumptiónis ad pópulum habuére, de ea doctrína, útpote christifidélibus iam nota atque accépta, locúti sunt; eámdem luculéntius declarárunt; eius sensum atque rem altióribus ratiónibus proposuére, id præsértim in clarióre collocántes luce, quod liturgíci libri sæpenúmero presse brevíterque attígerant: hoc festo non solúmmodo beátæ Vírginis Maríæ nullam hábitam esse exánimis córporis corruptiónem commemorári, sed eius étiam ex morte deportátum triúmphum, eiúsque cæléstem glorificatiónem, ad Unígenæ sui exémplum Iesu Christi. Les Pères de l'Église et les grands docteurs, dans les homélies et les discours qu'ils adressaient au peuple en ce jour de l'Assomption de la Mère de Dieu, parlaient de cette fête comme d'une doctrine déjà connue et admise des fidèles. Ils l'ont mieux mise en lumière. Ils en ont expliqué le sens et la réalité par des raisons plus profondes, éclairant surtout d'un jour plus lumineux ce que les livres liturgiques n'avaient que brièvement indiqué: cette fête rappelle non seulement l'absence totale de corruption du corps inanimé de la bienheureuse Vierge Marie, mais encore son triomphe remporté sur la mort et sa glorification dans le ciel, à l'exemple de son Fils unique Jésus-Christ.
R/. Ornátam in monílibus fíliam Ierúsalem Dóminus concupívit, et vidéntes eam fíliæ Sion beatíssimam prædicavérunt * Dicéntes: Unguéntum effúsum nomen tuum. V/. Astitit regína a dextris tuis in vestítu deauráto, circúmdata varietáte. * Dicentes. R/. La fille de Jérusalem, toute parée de joyaux: le Seigneur est séduit par sa beauté; les filles de Sion la voient et la proclament bienheureuse, plus que toute créature; * Ton nom, lui disent-elles, est un parfum répandu! V/. À ta droite se tient la reine, en vêtements tissés d'or, aux mille reflets. * Ton nom.
Lectio II Lecture II
Omnia sanctórum Patrum arguménta considerationésque, Sacris Lítteris, tamquam último fundaménto, nitúntur; quæ quidem almam Dei Matrem nobis véluti ante óculos propónunt divíno Fílio suo coniunctíssimam, eiúsque semper participántem sortem. T Tos les arguments et les considérations des Pères sont appuyés sur la Sainte Écriture comme sur leur ultime fondement. Celle-ci, en vérité, met en quelque sorte devant nos yeux, la sainte Mère de Dieu comme très intimement unie à son Fils divin et partageant toujours sa destinée.
R/. Beáta es, Virgo María, Dei Génetrix, quæ credidísti Dómino; perfécta sunt in te, quæ dicta sunt tibi. * Ecce exaltáta es super choros angelórum; intercéde pro nobis ad Dóminum Deum nostrum. V/. Ave, Maria, grátia plena, Dóminus tecum. * Ecce. R/. Heureuse es-tu, Vierge Marie, Mère de Dieu, tu as mis ta foi dans le Seigneur; elles se sont accomplies en toi les paroles qui t'avaient été dites. * Et te voici élevée au-dessus des chœurs angéliques! Intercède pour nous auprès du Seigneur notre Dieu. V/. Je te salue, Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec toi. * Et te voici.
Lectio III Lecture III
Quámobrem, sicut gloriósa Christi anástasis essentiális pars fuit ac postrémum de peccáto ac de morte victóriæ tropæum, ita beátæ Vírginis commúne cum Fílio suo certámen virgínei córporis glorificatióne concludéndum erat. Par conséquent, puisque la résurrection glorieuse du Christ fut l'acte essentiel et le trophée ultime de la victoire sur le péché et sur la mort, le combat livré en commun par la Vierge bienheureuse et par son Fils, devait trouver sa conclusion dans la glorification de son corps virginal.
R/. Ista est speciósa inter fílias Ierúsalem, sicut vidístis eam plenam caritáte et dilectióne, * In cubílibus, et in hortis arómatum. V/. Ista est, quæ ascéndit de desérto, delíciis áffluens; * In cubílibus. R/. Belle, entre toutes les filles de Jérusalem, c'est bien ainsi que vous l'avez contemplée, remplie de dilection et de charité, * Dans ses retraites, et parmi les jardins d'aromates. V/. C'est elle qui monte du désert, comblée de délices; * Dans.
Lectio IV Lecture IV
Idcírco augústa Dei mater, Iesu Christo, inde ab omni æternitáte, uno eodémque decréto prædestinatiónis, arcáno modo coniúncta, immaculáta in suo concéptu, in divína maternitáte sua integérrima virgo, generósa divíni Redemptóris sócia, qui plenum de peccáto eiúsque consectáriis deportávit triúmphum, id tandem assecúta est, quasi suprémam suórum privilegiórum corónam, ut a sepúlcri corruptióne servarétur immúnis, utque, quemádmodum iam Fílius suus, devícta morte, córpore et ánima ad supérnam cæli glóriam eveherétur, ubi Regína refulgéret ad eiúsdem sui Fílii déxteram, immortális sæculórum Regis. C'est pourquoi la sainte Mère de Dieu, unie de toute éternité à Jésus-Christ, d'une manière mystérieuse, dans un seul et même décret de prédestination, immaculée dans sa conception, parfaitement vierge dans sa maternité divine, généreuse associée du Rédempteur divin qui a remporté un triomphe total sur le péché et ses conséquences; cette vierge sainte a obtenu comme couronnement suprême de ses privilèges, d'être préservée de la corruption du tombeau, et aussi, à la suite de son Fils, la mort une fois vaincue, elle a obtenu d'être élevée, corps et âme, à la gloire suprême du ciel, pour y resplendir, en qualité de Reine, à la droite de son Fils, le Roi immortel des siècles.
R/. Hæc est dies præclára hódie, in qua beáta Virgo Génetrix Christi María felíci cursu migrávit ad Christum, * Et inter ágmina vírginum óbtinens principátum. V/. Hæc est beáta Virgo María, ad cuius tránsitum apóstoli præstavérunt obséquium. * Et inter. V/. Glória Patri. * Et inter. R/. C'est aujourd'hui le jour illustre où la bienheureuse Vierge Marie, la Mère du Christ, accomplit sa course merveilleuse en rejoignant le Christ; * Elle obtient la première place parmi les chœurs des vierges. V/. Elle est la bienheureuse Vierge Marie, à qui les apôtres ont rendu honneur au moment de sa dormition. * Elle obtient. V/. Gloire au Père. * Elle obtient.
In tertio nocturno, anno C Troisième nocturne, année C
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc
Exsúrgens María in diébus illis ábiit in montána cum festinatióne in civitátem Iudæ. Et réliqua. En ces jours-là, Marie se mit en route rapidement vers une ville de la montagne de Judée. Et la suite.
Ex Sermónibus sancti Bernárdi abbátis (Sermo in Dominica infra Oct. Assumpt., 6-7: EC 5, 266-267) Sermon de saint Bernard
Lectio I Lecture I
Mulier amícta sole. Plane amícta lúmine tamquam vestiménto. Non pércipit forte carnális: nimírum spiritále est, stultítia illi vidétur. Non sic videbátur Apóstolo, qui dicébat: Induímini Dóminum Iesum Christum. Quam familiáris ei facta es Dómina! Quam próxima, immo quam íntima fíeri meruísti! Quantam invenísti grátiam apud eum! In te manet, et tu in eo: et vestis eum, et vestíris ab eo. Vestis eum substántia carnis, et vestit ille te suæ glória maiestátis. Vestis nube Solem, et Sole ipsa vestíris. Une femme vêtue de soleil. Oui, vêtue de la lumière comme d'un manteau. L'homme charnel ne comprend peut-être pas cela, car la signification en est spirituelle, et il y voit une folie. Tel n'était pas le sentiment de l'Apôtre, quand il disait: Revêtez le Seigneur Jésus-Christ. Avec le Seigneur, dans quelle familiarité tu es entrée, ô notre Dame! De quelle proximité - mieux: de quelle intimité avec lui tu as été favorisée! Qu'elle est grande, la grâce que tu as trouvée auprès de lui! Il demeure en toi et toi en lui, tu le revêts et tu es revêtue par lui. Oui, tu le revêts de la substance de ta chair et lui te revêt de la gloire de sa majesté. D'une nuée tu revêts le Soleil, et du Soleil te voilà toi-même revêtue.
R/. Super salútem et omnem pulchritúdinem dilécta es a Dómino, et Regína cælórum vocári digna es; * Gaudent chori angelórum, consórtes et concíves tui. V/. Paradísi porta per Evam cunctis clausa est, et per Maríam Vírginem íterum patefácta est. * Gaudent. R/. Plus que la prospérité, plus que toute beauté, le Seigneur t'a aimée: tu es digne d'être nommée la Reine des cieux; * Les chœurs des anges se réjouissent, qui te font cortège et partagent ton séjour. V/. La porte du paradis demeurait fermée à tous, par la faute d'Ève; mais, grâce à la Vierge Marie, elle s'ouvre de nouveau. * Les chœurs des anges.
Lectio II Lecture II
Novum enim fecit Dóminus super terram, ut múlier circumdáret virum, nec álium quam de quo dícitur: Ecce vir: Oriens nomen eius. Novum quoque fecit in cælo, ut múlier sole apparéret amícta. Dénique et coronávit eum, et vicíssim ab eo méruit coronári. Egredímini, fíliæ Sion, et vidéte regem Salomónem in diadémate, quo coronávit eum mater sua. Ingredímini magis, et vidéte regínam in diadémate, quo coronávit eam Fílius suus. In cápite, inquit, eius coróna stellárum duódecim. Car le Seigneur a créé du neuf sur la terre: la femme entourerait un homme, et cet homme ne serait autre que celui dont il est dit: Voici un homme, Orient est son nom. Dans le ciel aussi le Seigneur a créé du neuf: une femme y apparaît, vêtue du soleil. En outre, si Marie a couronné le Seigneur, en retour elle a obtenu d'être couronnée par lui. Sortez, filles de Sion, et voyez le roi Salomon avec le diadème dont sa mère l'a couronné. Entrez plutôt et voyez la Reine avec le diadème dont son Fils l'a couronnée. Sur sa tête une couronne de douze étoiles.
R/. Ista est Sion, quam elégit Dóminus in hereditátem sibi. * Hæc réquies mea in sæculum sæculi; hic habitábo, dicit Dóminus. V/. Audi, fília, et vide et inclína aurem tuam et oblivíscere pópulum tuum et domum patris tui. * Hæc réquies mea. R/. C'est elle Sion, que le Seigneur s'est choisie pour héritage. * Voilà mon repos à tout jamais, j'y établirai mon séjour, parole du Seigneur! V/. Écoute, ma fille, regarde et tends l'oreille; oublie ton peuple et la maison de ton père. * Voilà.
Lectio III Lecture III
Dignum plane stellis coronári caput, quod et ipsis longe clárius micans, ornet eas pótius quam ornétur ab eis. Quidni corónent sídera quam Sol véstit? Quis illas æstimet gemmas? Quis stellas númeret, e quibus Maríæ régium diadéma compáctum est? Supra hóminem est corónæ huius ratiónem expónere, indicáre compositiónem. Nos tamen pro módulo nostræ exiguitátis, abstinéntes a periculóso scrutínio secretórum, non incóngrue fórsitan duódecim stellas istas, duódecim prærogatívas gratiárum intellégere videámur, quibus María singuláriter adornátur. Oui, cette tête est vraiment digne d'être couronnée d'étoiles! Car elle brille d'un éclat plus vif que ces dernières, et c'est elle qui les pare de sa lumière, plutôt que l'inverse. Pourquoi les astres ne couronneraient-ils pas celle que revêt le Soleil? Qui pourrait estimer le prix de ces joyaux? Qui saurait compter les étoiles dont se compose le diadème royal de Marie? Rendre compte du sens de cette couronne, indiquer de quoi elle se compose, dépasse les capacités humaines. Pourtant, dans la mesure de nos faibles moyens, et en nous gardant du danger qu'il y aurait à trop scruter les secrets, nous ne voyons pas d'inconvénient à interpréter peut-être ces douze étoiles comme les douze privilèges des grâces dont Marie est ornée de manière exceptionnelle.
R/. O quam pulchra et speciósa est María Virgo Dei, * Quæ de mundo migrávit ad Christum; inter choros vírginum fulget sicut sol in virtúte cælésti. V/. Gaudent ángeli, exsúltent archángeli in María Vírgine, * Quæ. R/. Qu'elle est belle, qu'elle est gracieuse, Marie, la Vierge de Dieu, * Qui, partant de ce monde, émigre vers le Christ; elle resplendit parmi les chœurs des vierges, comme le soleil au plus fort de son éclat dans le ciel. V/. Les anges se réjouissent, les archanges exultent au sujet de celle * Qui.
Lectio IV Lecture IV
Siquidem inveníre est in María prærogatívas cæli, prærogatívas carnis, prærogatívas cordis. Mihi sane rútilat fulgor, primo quidem in Maríæ generatióne, secúndo in angélica salutatióne, tértio in Spíritus superventióne, quarto in Fílii Dei inenarrábili conceptióne. Sic et in his quoque sídereum plane rádiat decus, quod virginitátis primicéria, quod sine corruptióne fecúnda, quod sine gravámine grávida, quod sine dolóre puérpera. Nihilóminus étiam speciáli quodam splendóre in María corúscant mansuetúdo pudóris, devótio humilitátis, magnanímitas credulitátis, martýrium cordis. De fait, il est possible de trouver en Marie des privilèges concernant le ciel, des privilèges concernant la chair, des privilèges concernant le cœur. À mes yeux, cet éclat brille d'abord dans la naissance de Marie, puis dans la salutation de l'ange, en troisième lieu dans la venue sur elle de l'Esprit, et en quatrième lieu dans la manière indicible dont elle a conçu le Fils de Dieu. De même, une gloire céleste rayonne des réalités que voici: la nouveauté que constitue la virginité de Marie, puis sa fécondité exempte de corruption, sa grossesse préservée d'incommodités, son enfantement sans douleur. En outre, on voit resplendir en Marie, avec un éclat exceptionnel, la douceur de sa discrétion, l'empressement de son humilité, la grandeur d'âme de sa confiance en Dieu, le martyre que souffre son cœur.
R/. Hódie María Virgo cælos ascéndit, gaudéte, * Quia cum Christo regnat in ætérnum. V/. Assúmpta est María in cælum, gaudent ángeli, laudántes benedícunt Dóminum, * Quia. V/. Glória Patri. * Quia. R/. Aujourd'hui la Vierge Marie monte vers les cieux, réjouissez-vous: * Pour toujours, elle règne avec le Christ! V/. Marie est enlevée au ciel; les anges, comblés de joie, chantent des louanges et bénissent le Seigneur: * Pour toujours. V/. Gloire au Père. * Pour toujours.

Laudes du jeudi 15 août 2019 - ASSOMPTION DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE

Hebdomada XIX per annum XIXème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
IN ASSUMPTIONE B. MARIAE VIRGINIS ASSOMPTION DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE
Sollemnitas Solennité
Ad Laudes matutinas
Aux Laudes du matin
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Solis, o Virgo, rádiis amícta,
O Vierge revêtue des rayons du soleil,
bis caput senis redimíta stellis,
la tête couronnée de douze étoiles,
luna cui præbet pédibus scabéllum,
à qui la lune sert de marchepied,
ínclita fulges.
vous resplendissez de gloire.
  
Mortis, inférni domitríxque culpæ,
Triomphatrice de la mort, de l'enfer et du péché,
ássides Christo studiósa nostri,
vous trônez près du Christ pour prendre soin de nous ;
teque regínam célebrat poténtem
la terre et le ciel te reconnaissent
terra polúsque.
pour leur puissante reine.
  
Asseclas diæ fídei tuére;
Protégez le peuple fidèle,
díssitos adduc ad ovíle sacrum;
ramenez les égarés au saint bercail,
quas diu gentes tegit umbra mortis
rassemblez de partout les nations longtemps plongées
úndique coge.
dans l'ombre de la mort.
  
Sóntibus mitis véniam precáre,
Dans votre indulgence, implorez le pardon des coupables
ádiuva flentes, ínopes et ægros,
venez en aide aux affligés, aux indigents et aux malades ;
spes mica cunctis per acúta vitæ
parmi les épreuves de cette vie, brillez sur nous
certa salútis.
comme l'espérance assurée du salut.
  
Laus sit excélsæ Tríadi perénnis,
Louange éternelle à la très haute Trinité,
quæ tibi, Virgo, tríbuit corónam,
qui vous a couronnée, ô Vierge,
atque regínam statuítque nostram
et a fait de vous, dans Sa providence notre reine
próvida matrem. Amen.
et notre mère.
Ant. 1 Beáta es, María, * quia per te mundi salus advénit; iam gloriósa gaudes ante Dóminum. T.P. Allelúia.Ant. 1 Vous êtes heureuse, ô Marie, car par vous est advenu le salut du monde ; réjouissez-vous donc devant le Seigneur. T.P. Alléluia.
Psalmus 62 (63)
Psaume 62 (63)
Anima Dominum sitiens
Mon âme a soif du Seigneur
Ad Deum vigilat, qui opera noctis reicit.
Il veille pour Dieu, celui qui s'écarte des œuvres ténébreuses.
Deus, Deus meus es tu, * ad te de luce vígilo.O Dieu, Tu es mon Dieu, je Te cherche dès l'aurore.
Sitívit in te ánima mea, * te desiderávit caro mea.Mon âme a soif de Toi, ma chair languit après Toi.
In terra desérta et árida et inaquósa, † sic in sancto appárui tibi, * ut vidérem virtútem tuam et glóriam tuam.Dans une terre aride, desséchée et sans eau, c'est ainsi que je Te contemplais dans le sanctuaire, pour voir Ta puissance et Ta gloire.
Quóniam mélior est misericórdia tua super vitas, * lábia mea laudábunt te.Car Ta grâce est meilleure que la vie : que mes lèvres Te louent.
Sic benedícam te in vita mea * et in nómine tuo levábo manus meas.Ainsi Te bénirai-je toute ma vie, en Ton nom j'élèverai mes mains.
Sicut ádipe et pinguédine repleátur ánima mea, * et lábiis exsultatiónis laudábit os meum.Mon âme est rassasiée, comme de moelle et de graisse; et, la joie sur les lèvres, ma bouche Te loue.
Cum memor ero tui super stratum meum, * in matutínis meditábor de te,Quand je pense à Toi sur ma couche, je médite sur Toi pendant les veilles de la nuit,
quia fuísti adiútor meus, * et in velaménto alárum tuárum exsultábo.car Tu es mon secours, et j'exulte à l'ombre de Tes ailes.
Adhæsit ánima mea post te, * me suscépit déxtera tua.Mon âme est attachée à Toi, Ta droite me soutient.
[Ipsi vero in ruínam quaesiérunt ánimam meam, * introíbunt in inferióra terrae,[Mais eux, cherchent à m'ôter la vie : ils iront dans les profondeurs de la terre.
tradéntur in potestátem gládii, * partes vúlpium erunt.On les livrera au glaive, ils seront la proie des chacals.
Rex vero laetábitur in Deo; † gloriabúntur omnes, qui iúrant in eo, * quia obstrúctum est os loquéntium iníqua.]Et le roi se réjouira en Dieu; quiconque jure par lui se glorifiera, car la bouche des menteurs sera fermée.]
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Beáta es, María, * quia per te mundi salus advénit; iam gloriósa gaudes ante Dóminum. T.P. Allelúia.Ant. Vous êtes heureuse, ô Marie, car par vous est advenu le salut du monde ; réjouissez-vous donc devant le Seigneur. T.P. Alléluia.
Ant. 2 Exaltáta est Virgo María super choros angelórum, et in cápite eius coróna stellárum duódecim.Ant. 2 La Vierge Marie est exaltée au dessus du choeœur des anges, et sa tête est couronnée de douze étoiles.
Canticum Dan 3, 57-88. 56 AT 41
Cantique Dan 3, 57-88. 56 AT 41
Omnis creatura laudet Dominum
Que toute créature loue le Seigneur
Laudem dicite Deo nostro, omnes servi eius (Ap 19, 5).
Que soit chantée la louange du Seigneur, par tous ceux qui Le servent (Ap 19, 5).
Benedícite, ómnia ópera Dómini, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Toutes les œuvres du Seigneur, bénissez le Seigneur, à Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, cæli, Dómino, * benedícite, ángeli Dómini, Dómino.Bénissez le Seigneur, vous, les cieux, vous, les anges du Seigneur, bénissez le Seigneur.
Benedícite, aquæ omnes, quæ super cælos sunt, Dómino, * benedícat omnis virtus Dómino.Bénissez le Seigneur, vous, les eaux qui sont au dessus du ciel, et que le bénissent toutes les puissances du Seigneur,
Benedícite, sol et luna, Dómino, * benedícite, stellæ cæli, Dómino.Bénissez le Seigneur, soleil et lune, et vous, les astres du ciel bénissez le Seigneur,
Benedícite, omnis imber et ros, Dómino, * benedícite, omnes venti, Dómino.Bénissez le Seigneur, pluies et rosées, et tous les vents, bénissez le Seigneur.
Benedícite, ignis et æstus, Dómino, * benedícite, frigus et æstus, Dómino.Bénissez le Seigneur, feu et chaleur, bénissez le Seigneur, fraîcheur et froid,
Benedícite, rores et pruína, Dómino, * benedícite, gelu et frigus, Dómino.Bénissez le Seigneur, givre et rosée, bénissez le Seigneur, gel et froid
Benedícite, glácies et nives, Dómino, * benedícite, noctes et dies, Dómino.Bénissez le Seigneur, glace et neige, bénissez le Seigneur, nuits et jours,
Benedícite, lux et ténebræ, Dómino, * benedícite, fúlgura et nubes, Dómino.Bénissez le Seigneur, lumière et ténèbres, bénissez le Seigneur, éclairs et nuées
Benedícat terra Dóminum, * laudet et superexáltet eum in sæcula.Que la terre bénisse le Seigneur, à Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, montes et colles, Dómino, * benedícite, univérsa germinántia in terra, Dómino.Bénissez le Seigneur montagnes et collines, plantes de la terre, bénissez le Seigneur,
Benedícite, mária et flúmina, Dómino, * benedícite, fontes, Dómino.Bénissez le Seigneur mers et fleuves, sources et fontaines bénissez le Seigneur
Benedícite, cete et ómnia quæ movéntur in aquis, Dómino, * benedícite, omnes vólucres cæli, Dómino.Bénissez le Seigneur, baleines et bêtes de la mer, et vous tous, les oiseaux dans le ciel, bénissez le Seigneur,
Benedícite, omnes béstiæ et pécora, Dómino, * benedícite, fílii hóminum, Dómino.Bénissez le Seigneur, fauves et troupeaux, enfants des hommes bénissez le Seigneur.
Bénedic, Israel, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Qu'Israël bénisse le Seigneur. A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, sacerdótes Dómini, Dómino, * benedícite, servi Dómini, Dómino.Bénissez le Seigneur, vous, les prêtres, et ceux qui servent le Seigneur, bénissez le Seigneur!
Benedícite, spíritus et ánimæ iustórum, Dómino, * benedícite, sancti et húmiles corde, Dómino.Bénissez le Seigneur, esprits et âmes des justes, bénissez le Seigneur saints et humbles de cœur,
Benedícite, Ananía, Azaría, Mísael, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Bénissez le Seigneur Ananias, Azarias et Misaël, A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedicámus Patrem et Fílium cum Sancto Spíritu; * laudémus et superexaltémus eum in sæcula.Bénissons le Père, et, le Fils avec l'Esprit Saint. A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedíctus es in firmaménto cæli * et laudábilis et gloriósus in sæcula.Béni sois-Tu, au firmament du ciel : louanges et gloire dans les siècles !
Ant. Exaltáta est Virgo María super choros angelórum, et in cápite eius coróna stellárum duódecim.Ant. La Vierge Marie est exaltée au dessus du choeœur des anges, et sa tête est couronnée de douze étoiles.
Ant. 3 Nomen tuum ita magnificávit Dóminus, ut non recédat laus tua de ore hóminum.Ant. 3 Le Seigneur a ainsi magnifié votre nom, pour que votre louange ne soit pas retirée de la bouche de l'homme.
Psalmus 149
Psaume 149
Exsultatio sanctorum
L'exultation des saints
Filii Ecclesiae, filii novi populi exsultent in rege suo: in Christo (Hesychius).
Les fils de l'Eglise, les fils du nouveau peuple exultent en leur roi : dans le Christ (Hesychius).
Cantáte Dómino cánticum novum; * laus eius in ecclésia sanctórum.Chantez au Seigneur un cantique nouveau ; qu'Il soit loué dans l'assemblée des saints.
Lætétur Israel in eo, qui fecit eum, * et fílii Sion exsúltent in rege suo.Qu'Israël se réjouisse en Celui qui l'a créé ; que les Fils de Sion soient transportés pour leur Roi.
Laudent nomen eius in choro, * in tympano et cíthara psallant ei,Qu'ils célèbrent Son Nom de concert ; qu'ils le chantent sur les tambourins et les pasltérions.
quia beneplácitum est Dómino in pópulo suo, * et honorábit mansuétos in salúte.Car le Seigneur se complaît en Son peuple ; Il a sauvé et glorifié les paisibles.
Iúbilent sancti in glória, * læténtur in cubílibus suis.Les saints tressaillent dans la gloire, ils se réjouissent dans leur repos.
Exaltatiónes Dei in gútture eórum * et gládii ancípites in mánibus eórum,La louange de Dieu est sur leurs lèvres, des glaives à deux tranchants sont dans leurs mains.
ad faciéndam vindíctam in natiónibus, * castigatiónes in pópulis,Pour tirer vengeance des nations, pour châtier les peuples.
ad alligándos reges eórum in compédibus * et nóbiles eórum in mánicis férreis,Pour charger de chaînes les pieds de leurs rois, pour mettre aux grands les menottes.
ad faciéndum in eis iudícium conscríptum: * glória hæc est ómnibus sanctis eius.Pour accomplir sur eux la sentence écrite. C'est la gloire qu'Il réserve à tous Ses saints.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Nomen tuum ita magnificávit Dóminus, ut non recédat laus tua de ore hóminum.Ant. Le Seigneur a ainsi magnifié votre nom, pour que votre louange ne soit pas retirée de la bouche de l'homme.
Lectio brevis (Cf. Is 61, 10)
Lecture brève (Cf. Is 61, 10)
Gaudens gaudébo in Dómino, et exsultábit ánima mea in Deo meo, quia índuit me vestiméntis salútis et induménto iustítiæ circúmdedit me, quasi sponsam ornátam monílibus suis.Je serai ravi d'allégresse dans le Seigneur, et mon coeur se réjouira en mon Dieu, parce qu'Il m'a revêtu des vêtements du salut et m'a couvert du manteau de la justice, comme la mariée se pare de ses joyaux.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Hódie María Virgo* Ad cælos ascéndit. Hódie.
V/. Et in ætérnum cum Christo triúmphat.* Ad cælos ascéndit. Glória Patri. Hódie.
R/. Aujourd'hui, la Vierge Marie* est montée aux cieux. Aujourd'hui.
V/. Elle triomphe dans l'éternité avec le Christ.* Est montée aux cieux. Gloire au Père. Aujourd'hui.
Ant. Pulchra est et decóra fília Ierúsalem, quæ ascéndit sicut auróra consúrgens.Ant. Vous êtes belle et magnifique, fille de Jérusalem, vous qui êtes montée comme l'apparition de l'aurore.
Canticum Evangelicum Lc 1, 68-79
Cantique évangélique (Lc 1,68-79)
De Messia eiusque præcursore
Du Messie et de son précurseur
 Benedíctus Dóminus, Deus Israel, * quia visitávit et fecit redemptiónem plebi suæ Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, de ce qu'Il a visité et racheté Son peuple,
 et eréxit cornu salútis nobis * in domo David púeri sui, et nous a suscité un puissant Sauveur dans la maison de David, Son serviteur,
sicut locútus est per os sanctórum, * qui a sǽculo sunt, prophetárum eius, ainsi qu'Il a dit par la bouche de Ses saints prophètes des temps anciens,
salútem ex inimícis nostris * et de manu ómnium, qui odérunt nos; qu'Il nous délivrerait de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent,
 ad faciéndam misericórdiam cum pátribus nostris * et memorári testaménti sui sancti, pour exercer Sa miséricorde envers nos pères, et Se souvenir de Son alliance sainte,
 iusiurándum, quod iurávit ad Abraham patrem nostrum, * datúrum se nobis, selon le serment qu'Il a juré à Abraham, notre père, de nous accorder cette grâce,
 ut sine timóre, de manu inimicórum liberáti, * serviámus illi qu'étant délivrés de la main de nos ennemis, nous Le servions sans crainte,
 in sanctitáte et iustítia coram ipso * ómnibus diébus nostris. marchant devant Lui dans la sainteté et la justice, tous les jours de notre vie.
 Et tu, puer, prophéta Altíssimi vocáberis: * præíbis enim ante fáciem Dómini paráre vias eius, Et toi, petit enfant, tu seras appelé le prophète du Très-Haut: car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer Ses voies,
ad dandam sciéntiam salútis plebi eius * in remissiónem peccatórum eórum, afin de donner à Son peuple la connaissance du salut, pour la rémission de leurs péchés,
per víscera misericórdiæ Dei nostri, * in quibus visitábit nos óriens ex alto, par les entrailles de la miséricorde de notre Dieu, grâce auxquelles le soleil levant nous a visités d'en haut,
illumináre his, qui in ténebris et in umbra mortis sedent, * ad dirigéndos pedes nostros in viam pacis. pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et à l'ombre de la mort, pour diriger nos pas dans la voie de la paix.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Pulchra est et decóra fília Ierúsalem, quæ ascéndit sicut auróra consúrgens.Ant. Vous êtes belle et magnifique, fille de Jérusalem, vous qui êtes montée comme l'apparition de l'aurore.
Preces
Prières litaniques.
Salvatórem nostrum celebrántes, qui ex María Vírgine nasci dignátus est, exorémus dicéntes:
Plenam grátia intuére et exáudi nos.
Verbum ætérnum, quod Maríam habitatiónis tuæ arcam incorruptíbilem elegísti,
 líbera nos a corruptióne peccáti.
Redémptor noster, qui Vírginem Maríam thálamum puríssimum habitatiónis tuæ et Spíritus Sancti fecísti sacrárium,
 nos templum tui Spíritus fac perénne.
Rex regum, qui matrem tuam córpore et ánima tecum voluísti in cælum assúmptam,
 fac ut quæ sursum sunt semper cogitémus.
Dómine cæli et terræ, qui Maríam regínam a dextris tuis astáre fecísti,
 tríbue nos eiúsdem glóriæ meréri consórtium. 
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Omnípotens sempitérne Deus, qui immaculátam Vírginem Maríam, Fílii tui Genetrícem, córpore et ánima ad cæléstem glóriam assumpsísti, concéde, quæsumus, ut, ad supérna semper inténti, ipsíus glóriæ mereámur esse consórtes. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu éternel et tout puissant, Toi qui as fait monter jusqu'à la gloire du ciel, avec son corps et son âme, Marie, la Vierge immaculée, la Mère de Ton Fils, daigne nous rendre attentifs aux choses d'en haut pour mériter de partager sa gloire. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Office de tierce du jeudi 15 août 2019 - ASSOMPTION DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE

Hebdomada XIX per annum XIXème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
IN ASSUMPTIONE B. MARIAE VIRGINIS ASSOMPTION DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE
Sollemnitas Solennité
Ad Tertiam
Ad Tertiam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Nunc, Sancte, nobis, Spíritus,
Esprit très Saint, daigne en cette heure,
unum Patri cum Fílio,
uni au Père, uni au Fils,
dignáre promptus íngeri
descendre Toi-même sur nous
nostro refúsus péctori.
et Te répandre dans nos âmes.
 
Os, lingua, mens, sensus, vigor
Que notre coeur et notre bouche,
confessionem pérsonent,
que tout en nous dise la foi !
flamméscat igne cáritas,
Embrase-nous de charité ;
accéndat ardor próximos.
que ce feu brûle aussi nos proches !
 
Per te sciámus da Patrem,
Fais-nous connaître Dieu le Père,
noscámus atque Fílium,
fais-nous apprendre aussi le Fils
te utriúsque Spíritum
et croire en tout temps que Tu es
credámus omni témpore. Amen.
l'unique Esprit de l'Un et l’'Autre.
Ant. 1 Quasi cedrus exaltáta es in Líbano, et quasi cypréssus in monte Sion, sancta Dei Génetrix.Ant. 1 Comme le cèdre, tu es exaltée au Liban, et comme le Cyprès sur le mont Sion, sainte Mère de Dieu.
Psalmus 122 (123)
Psaume 122 (123)
Dominus fiducia populi
Le Seigneur, confiance du peuple
Duo cæci... clamaverunt: «Domine, miserere nostri, Fili David» (Mt 20, 30).
Deux aveugles… crièrent « Seigneur, aie pitié de nous, Fils de David » (Mt 20, 30).
Ad te levávi óculos meos, * qui hábitas in cælis.J'élève mes yeux vers Toi, ô toi qui siège dans les cieux!
Ecce sicut óculi servórum ad manus dominórum suórum, * sicut óculi ancíllæ ad manus dóminæ suæ,Comme l'oeil du serviteur est fixé sur la main de son maître, et l'oeil de la servante sur la main de sa maîtresse,
ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, * donec misereátur nostri.ainsi nos yeux sont fixés sur le Seigneur, notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri, * quia multum repléti sumus despectióne;Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous n'avons été que trop rassasiés d'opprobres.
quia multum repléta est ánima nostra * derisióne abundántium et despectióne superbórum.Notre âme n'a été que trop rassasiée de la moquerie des superbes, du mépris des orgueilleux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Quasi cedrus exaltáta es in Líbano, et quasi cypréssus in monte Sion, sancta Dei Génetrix.Ant. Comme le cèdre, tu es exaltée au Liban, et comme le Cyprès sur le mont Sion, sainte Mère de Dieu.
Ant. 2 Cæli regínam, María, te iure fatémur, ex cuius thálamo procéssit iustítiæ sol.Ant. 2 Marie, nous reconnaissons réellement en toi la reine du ciel, le soleil de justice a procédé de ton sein.
Psalmus 123 (124)
Psaume 123 (124)
Adiutorium nostrum in nomine Domini
Notre secours est dans le nom du Seigneur
Dixit Dominus Paulo: «Noli timere ... quia ego sum tecum» (Act 18, 9-10).
Le Seigneur dit à Paul : «ne crains pas ... Je suis avec toi» (Act 18, 9-10).
Nisi quia Dóminus erat in nobis, dicat nunc Israel, † nisi quia Dóminus erat in nobis, * cum exsúrgerent hómines in nos:Si le Seigneur n'eût été pour nous, qu'Israël le proclame, si le Seigneur n'eût été pour nous, quand les hommes se sont élevés contre nous.
forte vivos deglutíssent nos, * cum irascerétur furor eórum in nos.Ils nous auraient dévorés tout vivants, quand leur colère s'est allumée contre nous.
Fórsitan aqua absorbuísset nos, † torrens pertransísset ánimam nostram * fórsitan pertransíssent ánimam nostram aquæ intumescéntes.Les eaux nous auraient engloutis, le torrent eût passé sur notre âme; sur notre âme auraient passé les eaux impétueuses.
Benedíctus Dóminus; * qui non dedit nos in direptiónem déntibus eórum.Béni soit le Seigneur, qui ne nous a pas livrés à leurs dents.
Anima nostra sicut passer erépta est * de láqueo venántium:Notre âme, comme le passereau, s'est échappée du filet de l'oiseleur :
láqueus contrítus est, * et nos erépti sumus.le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Adiutórium nostrum in nómine Dómini, * qui fecit cælum et terram.Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Cæli regínam, María, te iure fatémur, ex cuius thálamo procéssit iustítiæ sol.Ant. Marie, nous reconnaissons réellement en toi la reine du ciel, le soleil de justice a procédé de ton sein.
Ant. 3 Exaltáta est sancta Dei Génetrix super choros angelórum ad cæléstia regna.Ant. 3 La sainte Mère de Dieu est exaltée au dessu des choeurs des anges, au royaume du ciel.
Psalmus 124 (125)
Psaume 124 (125)
Dominus custos populi sui
Le Seigneur prend soin de son peuple
Pax super Israel Dei (Gal 6, 16).
La paix de Dieu sur Israël (Gal 6, 16).
Qui confídunt in Dómino sicut mons Sion: * non commovébitur, in ætérnum manet.Ceux qui se confient dans le Seigneur sont comme la montagne de Sion: elle ne chancelle point, elle est établie pour toujours.
Ierúsalem, montes in circúitu eius, † et Dóminus in circúitu pópuli sui * ex hoc nunc et usque in sæculum.Jérusalem a autour d'elle une ceinture de montagnes: ainsi le Seigneur entoure Son peuple, dès maintenant et à jamais.
Quia non requiéscet virga iniquitátis super sortem iustórum, * ut non exténdant iusti ad iniquitátem manus suas.Le sceptre des méchants ne restera pas sur l'héritage des justes, afin que les justes ne portent pas aussi leurs mains vers l'iniquité.
Bénefac, Dómine, bonis * et rectis corde.Seigneur, répands Tes bontés sur les bons, et sur ceux qui ont le coeur droit.
Declinántes autem per vias pravas † addúcet Dóminus cum operántibus iniquitátem. * Pax super Israel!Mais sur ceux qui se détournent en des voies tortueuses, que le Seigneur les abandonne avec ceux qui font le mal. Paix sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Exaltáta est sancta Dei Génetrix super choros angelórum ad cæléstia regna.Ant. La sainte Mère de Dieu est exaltée au dessu des choeurs des anges, au royaume du ciel.
Lectio brevis (Iudt 13, 17-18)
Lecture brève (Iudt 13, 17-18)
Et obstúpuit omnis pópulus valde et inclinántes se adoravérunt Deum et dixérunt unánimes: Benedíctus es, Deus noster, qui ad níhilum redegísti inimícos pópuli tui in hodiérna die. Et dixit ad eam Ozias: Benedícta tu es, fília, a Deo excélso præ ómnibus muliéribus, quæ sunt super terram.Louez le Seigneur, notre Dieu, qui n'a point abandonné ceux qui espéraient lui. Par moi, sa servante, il a accompli ses promesses de miséricorde en faveur de la maison d'Israël, et il a tué cette nuit par ma main l'ennemi de son peuple.
Orémus. Prions.
Omnípotens sempitérne Deus, qui immaculátam Vírginem Maríam, Fílii tui Genetrícem, córpore et ánima ad cæléstem glóriam assumpsísti, concéde, quæsumus, ut, ad supérna semper inténti, ipsíus glóriæ mereámur esse consórtes. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu éternel et tout puissant, Toi qui as fait monter jusqu'à la gloire du ciel, avec son corps et son âme, Marie, la Vierge immaculée, la Mère de Ton Fils, daigne nous rendre attentifs aux choses d'en haut pour mériter de partager sa gloire. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Tertiam - psalmodia complementaria

A Tierce - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Quasi cedrus exaltáta es in Líbano, et quasi cypréssus in monte Sion, sancta Dei Génetrix.Ant. 1 Comme le cèdre, tu es exaltée au Liban, et comme le Cyprès sur le mont Sion, sainte Mère de Dieu.
Psalmus 119 (120)
Psaume 119 (120)
Desiderium pacis
Désir de paix
In tribulatione patientes, orationi instantes (Rom 12, 12).
Soyez patients dans l'affliction, assidus à la prière, (Rom 12, 12).
Ad Dóminum, cum tribulárer, clamávi, * et exaudívit me.Vers le Seigneur, dans ma détresse, j'ai crié, et Il m'a exaucé:
Dómine, líbera ánimam meam a lábiis mendácii, * a língua dolósa.« Seigneur, délivre mon âme de la lèvre de mensonge, de la langue astucieuse! »
Quid detur tibi aut quid apponátur tibi, * língua dolósa?Que te sera-t-il donné, quel sera ton profit, langue perfide?
Sagíttæ poténtis acútæ * cum carbónibus iuniperórum.Les flèches aiguës du Tout-puissant, avec les charbons ardents du genêt.
Heu mihi, quia peregrinátus sum in Mosoch, * habitávi ad tabernácula Cedar!Malheureux que je suis de séjourner dans Mések, d'habiter sous les tentes de Cédar !
Multum íncola fuit ánima mea * cum his, qui odérunt pacem.Trop longtemps j'ai demeuré avec ceux qui haïssent la paix.
Ego eram pacíficus; * cum loquébar, illi impugnábant me.Je suis un homme de paix et, quand je leur parle, ils sont pour la guerre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Cæli regínam, María, te iure fatémur, ex cuius thálamo procéssit iustítiæ sol.Ant. 2 Marie, nous reconnaissons réellement en toi la reine du ciel, le soleil de justice a procédé de ton sein.
Psalmus 120 (121)
Psaume 120 (121)
Custos populi
Garde du peuple
Non esurient amplius, neque sitient amplius, neque cadet super illos sol neque ullus æstus (Ap 7, 16).
Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, la brûlure du soleil ne les accablera plus. (Ap 7, 16).
Levábo óculos meos in montes: * unde véniet auxílium mihi?Je lève les yeux vers les montagnes : d'où me viendra le secours?
Auxílium meum a Dómino, * qui fecit cælum et terram.Mon secours viendra du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Non dabit in commotiónem pedem tuum, * neque dormitábit, qui custódit te.Il ne permettra pas que ton pied trébuche; celui qui te garde ne sommeillera pas.
Ecce non dormitábit neque dórmiet, * qui custódit Israel.Non, il ne sommeille ni ne dort, celui qui garde Israël.
Dóminus custódit te, † Dóminus umbráculum tuum, * ad manum déxteram tuam.Le Seigneur est ton gardien, le Seigneur est ton abri, toujours à ta droite.
Per diem sol non percútiet te, * neque luna per noctem.Pendant le jour le soleil ne te frappera point, ni la lune pendant la nuit.
Dóminus custódiet te ab omni malo; * custódiet ánimam tuam Dóminus.Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ton âme.
Dóminus custódiet intróitum tuum et éxitum tuum * ex hoc nunc et usque in sæculumLe Seigneur gardera ton départ et ton arrivée, maintenant et à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Cæli regínam, María, te iure fatémur, ex cuius thálamo procéssit iustítiæ sol.Ant. 3 Marie, nous reconnaissons réellement en toi la reine du ciel, le soleil de justice a procédé de ton sein.
Psalmus 121 (122)
Psaume 121 (122)
Civitas sancta Ierusalem
La cité sainte de Jérusalem
Accessistis ad Sion montem et civitatem Dei viventis, Ierusalem cælestem (Hebr 12, 22).
Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant qui est la Jérusalem céleste (Hebr 12, 22).
Lætátus sum in eo quod dixérunt mihi: * «In domum Dómini íbimus» .J'ai été dans la joie quand on m'a dit: « Allons à la maison du Seigneur »
Stantes iam sunt pedes nostri * in portis tuis, Ierúsalem.Enfin nos pieds s'arrêtent à tes portes, Jérusalem.
Ierúsalem, quæ ædificáta est ut cívitas, * sibi compácta in idípsum.Jérusalem, tu es bâtie comme une ville où tout se tient ensemble.
Illuc enim ascendérunt tribus, tribus Dómini, * testimónium Israel, ad confiténdum nómini Dómini.Là montent les tribus, les tribus du Seigneur, selon la loi d'Israël, pour louer le nom du Seigneur.
Quia illic sedérunt sedes ad iudícium, *sedes domus David.Là sont établis des sièges pour le jugement, les sièges de la maison de David.
Rogáte, quæ ad pacem sunt Ierúsalem: * «Secúri sint diligéntes te!Faites des voeux pour Jérusalem: « Qu'ils soient en sûreté ceux qui t'aiment !
Fiat pax in muris tuis, * et secúritas in túrribus tuis! ».Que la paix règne dans tes murs, la prospérité dans tes palais ! »
Propter fratres meos et próximos meos * loquar: «Pax in te! ».A cause de mes frères et de mes amis, je dis : «Paix sur toi ! ».
Propter domum Dómini Dei nostri * exquíram bona tibi.A cause de la maison du Seigneur, notre Dieu, je désire pour toi le bonheur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Messe du jeudi 15 août 2019 - ASSOMPTION DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE

Hebdomada XIX per annum XIXème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
IN ASSUMPTIONE B. MARIAE VIRGINIS ASSOMPTION DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE
Sollemnitas Solennité


Ad missam in vigilia Ad missam in vigilia
Introitus Introït
Ps. 44, 13, 15 et 16
VULTUM tuum deprecabúntur omnes dívites plebis: adducéntur Regi vírgines post eam: próximae eius adducéntur tibi in laetítia et exsultatióne. (T. P. Allelúia, allelúia.) Ps. ibid., 2 Eructávit cor meum verbum bonum: dico ego ópera mea Regi. V/. Glória Patri. Les riches du peuple rechercheront votre visage. Des Vierges seront amenées au roi après elle, ses compagnes vous seront présentées au milieu de la joie et de l’allégresse. (T.P. Alléluia, alléluia.) Ps. Ibid., 2. De mon cœur a jailli une excellente parole ; c’est que j’adresse mes œuvres à un roi. V/. Gloire au Père.
OrémusPrions
Collecta
Collecte
Deus, qui beátam Vírginem Maríam, eius humilitátem respíciens, ad hanc grátiam evexísti, ut Unigénitus tuus ex ipsa secúndum carnem nascerétur, et hodiérna die superexcellénti glória coronásti, eius nobis précibus concéde, ut, redemptiónis tuæ mystério salváti, a te exaltári mereámur. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. O Dieu, qui devant l'humilité de la bienheureuse Vierge Marie, l'as élevée à cette grâce de donner elle-même naissance selon la chair à ton Fils unique, et l'as couronnée en ce jour d'une gloire sans pareille ; à sa prière, accorde-nous de pouvoir être sauvés par le mystère de ta rédemption, et d'être par toi exaltés dans la gloire. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri primi Chronicorum (15,3-4.15-16;16,1-2)
In diébus illis: Congregavít David univérsum Israel in Ierusálem, ut afferrétur arca Dómini in locum suum, quem praeparáverat ei; necnon et fílios Áaron et Levítas. Et tulérunt fílii Levi arcam Dei, sicut praecéperat Móyses iúxta verbum Dómini, úmeris suis in véctibus. Dixítque David princípibus Levitárum, ut constitúerent de frátribus suis cantóres in órganis musicórum, nablis vidélicet et lyris et cýmbalis, ut resonáret fórtiter sónitus laetítiae. Attulérunt ígitur arcam Dei et constituérunt eam in médio tabernáculi, quod teténderat ei David, et obtulérunt holocáusta et pacífica coram Deo. Cumque complésset David ófferens holocáusta et pacífica, benedíxit pópulo in nómine Dómini. En ces jours là : David assembla tout Israël à Jérusalem, afin de faire apporter l’arche de Dieu au lieu qu’il lui avait préparé. Il fit aussi venir les enfants d’Aaron et les Lévites. Et les fils de Lévi prirent l’arche de Dieu sur leurs épaules avec des bâtons (les leviers), selon l’ordre que Moïse en avait donné, après l’avoir reçu du Seigneur. David dit aussi aux chefs des Lévites d’établir quelques-uns de leurs frères comme chantres, avec des instruments de musique, des guitares, des lyres, des cymbales, afin de faire retentir bien haut le bruit de leur joie. L’arche de Dieu fut donc apportée, et placée au milieu du tabernacle que David lui avait fait dresser, et l’on offrit des holocaustes et des sacrifices d’action de grâces en présence de Dieu. Et lorsque David eut achevé d’offrir des holocaustes et les sacrifices d’action de grâces (pacifiques), il bénit le peuple au nom du Seigneur.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
R/. Benedícta et venerábilis es, Virgo María: quae sine tactu pudóris invénta es mater Salvatóris. V/. Virgo Dei Génitrix, quem totus non capit orbis, in tua se clausit víscera factus homo. R/. Vous êtes bénie et digne de vénération, Vierge Marie, qui avez été mère du Sauveur, sans que votre pureté ait subi d’atteinte. V/. Vierge, Mère de Dieu, Celui que tout l’univers ne peut contenir, s’est enfermé dans votre sein en se faisant homme.
Lectio II IIème lecture
Léctio Epistolae primae beati Pauli apostoli ad Corinthios (15 , 54-57)
Fratres : Cum corruptíbile hoc indúerit incorrúptelam, et mortále hoc indúerit immortalitátem, tunc fiet sermo, qui scriptus est: " Absórpta est mors in victória. Ubi est, mors, victória tua? Ubi est, mors, stímulus tuus? ". Stímulus autem mortis peccátum est, virtus vero peccáti lex. Deo autem grátias, qui dedit nobis victóriam per Dóminum nostrum Iésum Christum. Frères : quand ce corps mortel aura revêtu l'immortalité, alors s'accomplira cette parole de l'Écriture : La mort a été absorbée dans la (sa) victoire. Où est, ô mort, ta victoire ? où est, ô mort, ton aiguillon ? Or l'aiguillon de la mort, c'est le péché ; et la force du péché, c'est la loi. Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous a donné la victoire par Notre Seigneur Jésus-Christ.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Allelúia. Allelúia.
R/. Allelúia. V/. Felix es, sacra Virgo María, et omni laude digníssima: quia ex te ortus est sol iustítiae, Christus Deus noster. R/. Alléluia. V/. Heureuse êtes-vous, sainte Vierge Marie, et très digne de toute louange : car c'est de vous qu'est issu le Soleil de justice, le Christ notre Dieu.
Evangelium Evangile
Luc (11,27-28)
In illo tempore: Loquente Iesu ad turbas, extóllens vocem quaedam múlier de turba dixit illi: “Beátus venter, qui te portávit, et úbera, quae suxísti!” At ille dixit: “Quinímmo beáti, qui áudiunt verbum Dei et custódiunt!” En ce temps là : alors que Jésus parlait aux foules, une femme, élevant la voix du milieu de la foule, lui dit : Heureux le sein qui T'a porté, et les mamelles qui T'ont allaité. Mais il dit : Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la gardent.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Beáta es, Virgo María, quae ómnium portásti Creatórem: genuísti qui te fecit, et in aetérnum pérmanes Virgo. T.P. Allelúia. Vous êtes bienheureuse, Vierge Marie, qui avez porté le Créateur de toutes choses ; vous avez enfanté Celui qui vous a créée, et vous demeurez à jamais Vierge.
Communio Communion
Beáta víscera Maríae Vírginis, quae portavérunt aetérni Patris Fílium (T.P. allelúia). Bienheureux le sein de la Vierge Marie, qui a porté le Fils du Père éternel (T.P. allléluia).

Modifications aux messes lues :


Ad Missam in Die Ad Missam in Die
Introitus Introït
Ap. 12, 1
SIGNUM magnum appáruit in caelo: múlier amícta sole, et luna sub pédibus eius, et in cápite eius coróna stellárum duódecim. Ps. 97, 1 Cantáte Dómino cánticum novum: quia mirabília fecit. V/. Glória Patri. Un grand signe apparut dans le ciel : une femme, revêtue du soleil, avec la lune sous les pieds, et sur la tête une couronne de douze étoiles. Ps. 97, 1 Chantez au Seigneur un chant nouveau : car Il a fait des merveilles. V/. Gloire au Père.
Vel:Vel:
Introitus Introït
GAUDEÁMUS omnes in Dómino, diem festum celebrántes sub honóre beátae Maríae Vírginis Regínae: de cuius solemnitáte gaudent Angeli, et colláudant Fílium Dei. (T. P. Allelúia, allelúia.) Ps. 44, 2 Eructávit cor meum verbum bonum: dico ego ópera mea Regi. V/. Glória Patri. Réjouissons-nous tous dans le Seigneur, en ce jour de fête où nous célébrons la bienheureuse Vierge Marie, Reine: ce cette solennité se réjouissent les Anges, et louent les Fils de Dieu. (T.P. Alléluia, alléluia). Ps. 44,2 De mon coeur a jailli de belles paroles: je dédis mes oeuvres au Roi. V/. Gloire au Père.
OrémusPrions
Collecta
Collecte
Omnípotens sempitérne Deus, qui immaculátam Vírginem Maríam, Fílii tui Genetrícem, córpore et ánima ad cæléstem glóriam assumpsísti, concéde, quæsumus, ut, ad supérna semper inténti, ipsíus glóriæ mereámur esse consórtes. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu éternel et tout puissant, Toi qui as fait monter jusqu'à la gloire du ciel, avec son corps et son âme, Marie, la Vierge immaculée, la Mère de Ton Fils, daigne nous rendre attentifs aux choses d'en haut pour mériter de partager sa gloire. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Apocalypsis beati loannis apostoli (11 , 19a; 1 ,1.3-6 a. 10 ab)
Apértum est templum Dei in caelo, et visa est arca testaménti eíus in templo eíus; Et signum magnum appáruit in caelo: múlier amícta sole, et luna sub pédibus eíus, et super caput eíus coróna stellárum duódecim. Et visum est áliud signum in caelo: et ecce draco rufus magnus, habens cápita septem et córnua decem, et super cápita sua septem diadémata; et cauda eíus trahit tértiam partem stellárum caeli et misit eas in terram. Et draco stetit ante mulíerem, quae erat paritúra, ut, cum peperísset, fílium eíus devoráret. Et péperit fílium, másculum, qui rectúrus est omnes gentes in virga férrea; et raptus est fílius eíus ad Deum et ad thronum eíus. Et múlier fugit in desértum, ubi habet locum parátum a Deo. Et audívi vocem magnam in caelo dicéntem: " Nunc facta est salus et virtus et regnum Dei nostri et potéstas Christi eíus Le temple de Dieu s’ouvrit dans le ciel, et l’arche de son alliance fut vue dans son temple ; Et un grand signe (prodige) parut dans le ciel : une femme revêtue du soleil, et qui avait la lune sous ses pieds, et sur la tête une couronne de douze étoiles. Et il parut un autre signe (prodige) dans le ciel : c’était un grand dragon roux, qui avait sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes. Et sa queue entraînait la troisième partie des étoiles du ciel, et les jeta sur la terre. Et le dragon se tint (s’arrêta) devant la femme qui allait enfanter, afin que, lorsqu’elle aurait enfanté (serait délivrée), il dévorât son fils. Et elle mit au monde un enfant mâle, qui devait gouverner toutes les nations avec une verge de fer ; et son fils fut enlevé vers Dieu et vers son trône. Et la femme s’enfuit au désert, où elle avait un lieu que Dieu avait préparé. Et j’entendis dans le ciel une voix forte qui disait : Maintenant est établi le salut, et la force, et le règne de notre Dieu, et la puissance de son Christ.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 44, 11 et 12
R/. Audi, fília, et vide, et inclína aurem tuam: quia concupívit rex spéciem tuam. V/. Ibid. 5. Spécie tua, et pulchritúdine tua inténde, próspere procéde, et regna. R/. Ecoute, ma fille, vois, et prête l'oreille, car le Roi sera épris de ta beauté. V/. Ibid. 5 Avec ta majesté et ta beauté, avance, marche victorieusement, et règne.
Lectio II IIème lecture
Léctio Epistolae primae beati Pauli apostoli ad Corinthios (15 , 20-26)
Fratres: Christus resurréxit a mórtuis, primítiae dormiéntium. Quóniam enim per hóminem mors, et per hóminem resurréctio mortuórum: sicut enim in Adam omnes moriúntur, ita et in Christo omnes vivificabúntur. Unusquísque autem in suo órdine: primítiae Christus; deínde hi, qui sunt Christi, in advéntu eíus; deínde finis, cum tradíderit regnum Deo et Patri, cum evacuáverit omnem principátum et omnem potestátem et virtútem. Opórtet autem illum regnáre, donec ponat omnes inimícos sub pédibus eíus. Novíssima autem inimíca destruétur mors. Frères : le Christ est ressuscité d'entre les morts, comme prémices de ceux qui se sont endormis. En effet, par un homme est venue la mort, et par un homme la résurrection des morts. Et comme tous meurent en Adam, de même dans le Christ tous recouvreront la vie ; et chacun en son rang : le Christ comme prémices ; puis ceux qui sont au Christ, qui ont cru en son avènement. Ensuite viendra la fin, lorsqu'il remettra le royaume à Dieu et au Père, après avoir anéanti toute principauté, toute domination et toute puissance. Mais il faut qu'il règne jusqu'à ce qu'il (que le Père) ait mis tous les ennemis sous ses pieds. Le dernier ennemi détruit sera la mort ; car Dieu a mis toutes choses sous ses pieds.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Allelúia Alléluia
R/. Allelúia. V/. Assúmpta est María in caelum: gaudet exércitus Angelórum. R/. Alléluia. V/. Marie est élevée au ciel : que se réjouisse l'armée des Anges.
Evangelium Evangile
Luc (1,39-56)
Exsúrgens María in diébus illis ábiit in montána cum festinatióne in civitátem Iúdae et intrávit in domum Zacharíae et salutávit Elísabeth. Et factum est, ut audívit salutatiónem Maríae Elísabeth, exsultávit infans in útero eíus, et repléta est Spíritu Sancto Elísabeth et exclamávit voce magna et dixit: “Benedícta tu inter mulíeres, et benedíctus fructus ventris tui. Et unde hoc mihi, ut véniat mater Dómini mei ad me? Ecce enim ut facta est vox salutatiónis tuae in áuribus meis, exsultávit in gáudio infans in útero meo. Et beáta, quae crédidit, quóniam perficiéntur ea, quae dicta sunt ei a Dómino.” Et ait María: “Magníficat ánima mea Dóminum, et exsultávit spíritus meus in Deo salvatóre meo, quia respéxit humilitátem ancíllae suae. Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generatiónes, quia fecit mihi magna, qui potens est, et sanctum nomen eíus, et misericórdia eíus in progénies et progénies timéntibus eum. Fecit poténtiam in bráchio suo, dispérsit supérbos mente cordis sui; depósuit poténtes de sede et exaltávit húmiles; esuriéntes implévit bonis et dívites dimísit inánes. Suscépit Israel púerum suum, recordátus misericórdiae, sicut locútus est ad patres nostros, Ábraham et sémini eíus in sǽcula.” Mansit autem María cum illa quasi ménsibus tribus et revérsa est in domum suam. En ces jours-là, Marie, se levant, s’en alla en grande hâte vers les montagnes, dans une ville de Juda ; et elle entra dans la maison de Zacharie, et salua Elisabeth. Et il arriva, aussitôt qu’Elisabeth eut entendu la salutation de Marie, que l’enfant tressaillit dans son sein ; et Elisabeth fut remplie du Saint-Esprit. Et elle s’écria d’une voix forte : Vous êtes bénie entre les femmes, et le fruit de votre sein est béni. Et d’où m’est-il accordé que la mère de mon Seigneur vienne à moi ? Car voici, dès que votre voix a frappé mon oreille, quand vous m’avez saluée, l’enfant a tressailli de joie dans mon sein. Et vous êtes bienheureuse d’avoir cru ; car ce qui vous a été dit de la part du Seigneur s’accomplira. Et Marie dit : Mon âme glorifie le Seigneur, et mon esprit a tressailli d’allégresse en Dieu mon Sauveur, parce qu’il a jeté les yeux sur la bassesse (l’humilité) de Sa servante. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse, parce que Celui qui est puissant a fait en moi de grandes choses, et Son nom est saint ; et Sa miséricorde se répand d’âge en âge sur ceux qui Le craignent. Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé ceux qui s’enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur. Il a renversé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles. Il a rempli de biens les affamés, et Il a renvoyé les riches les mains vides. Il a relevé Israël, Son serviteur, Se souvenant de Sa miséricorde : selon ce qu’Il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa race (postérité) pour toujours. Marie demeura environ trois mois avec Elisabeth ; puis elle s’en retourna dans sa maison.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Vel: Vel:
Evangelium Evangile
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Assúmpta est María in caelum: gaudent ángeli, collaudántes benedícunt Dóminum, allelúia. Marie a été élevée au ciel, les Anges se réjouissent, louent et bénissent le Seigneur, alléluia.
Communio Communion
Luc. 1, 48-49
Beátam me dicent omnes generatiónes, quia fecit mihi magna qui potens est. T.P. Allelúia. Toutes les générations me diront bienheureuse car Celui qui est puissant a fait en moi de grandes choses.

Modifications aux messes lues :

Office de sexte du jeudi 15 août 2019 - ASSOMPTION DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE

Hebdomada XIX per annum XIXème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
IN ASSUMPTIONE B. MARIAE VIRGINIS ASSOMPTION DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE
Sollemnitas Solennité
Ad Sextam
Ad Sextam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Rector potens, verax Deus,
Maître puissant, Dieu Vérité,
qui témperas rerum vices,
Tu règles la marche du temps,
splendóre mane ínstruis
Tu formes l’'aube en sa clarté,
et ígnibus merídiem.
au midi Tu donnes ses flammes.
  
Exstíngue flammas lítium,
Éteins le feu des dissensions,
aufer calórem nóxium,
calme la fièvre du péché,
confer salútem córporum
apporte à nos corps la santé
verámque pacem córdium.
à nos cœurs, la paix véritable.
  
Praesta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi, le Fils égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l’'Esprit consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
régnant pour les siècles des siècles.
Ant. 1 Quasi cedrus exaltáta es in Líbano, et quasi cypréssus in monte Sion, sancta Dei Génetrix.Ant. 1 Comme le cèdre, tu es exaltée au Liban, et comme le Cyprès sur le mont Sion, sainte Mère de Dieu.
Psalmus 122 (123)
Psaume 122 (123)
Dominus fiducia populi
Le Seigneur, confiance du peuple
Duo cæci... clamaverunt: «Domine, miserere nostri, Fili David» (Mt 20, 30).
Deux aveugles… crièrent « Seigneur, aie pitié de nous, Fils de David » (Mt 20, 30).
Ad te levávi óculos meos, * qui hábitas in cælis.J'élève mes yeux vers Toi, ô toi qui siège dans les cieux!
Ecce sicut óculi servórum ad manus dominórum suórum, * sicut óculi ancíllæ ad manus dóminæ suæ,Comme l'oeil du serviteur est fixé sur la main de son maître, et l'oeil de la servante sur la main de sa maîtresse,
ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, * donec misereátur nostri.ainsi nos yeux sont fixés sur le Seigneur, notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri, * quia multum repléti sumus despectióne;Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous n'avons été que trop rassasiés d'opprobres.
quia multum repléta est ánima nostra * derisióne abundántium et despectióne superbórum.Notre âme n'a été que trop rassasiée de la moquerie des superbes, du mépris des orgueilleux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Quasi cedrus exaltáta es in Líbano, et quasi cypréssus in monte Sion, sancta Dei Génetrix.Ant. Comme le cèdre, tu es exaltée au Liban, et comme le Cyprès sur le mont Sion, sainte Mère de Dieu.
Ant. 2 Cæli regínam, María, te iure fatémur, ex cuius thálamo procéssit iustítiæ sol.Ant. 2 Marie, nous reconnaissons réellement en toi la reine du ciel, le soleil de justice a procédé de ton sein.
Psalmus 123 (124)
Psaume 123 (124)
Adiutorium nostrum in nomine Domini
Notre secours est dans le nom du Seigneur
Dixit Dominus Paulo: «Noli timere ... quia ego sum tecum» (Act 18, 9-10).
Le Seigneur dit à Paul : «ne crains pas ... Je suis avec toi» (Act 18, 9-10).
Nisi quia Dóminus erat in nobis, dicat nunc Israel, † nisi quia Dóminus erat in nobis, * cum exsúrgerent hómines in nos:Si le Seigneur n'eût été pour nous, qu'Israël le proclame, si le Seigneur n'eût été pour nous, quand les hommes se sont élevés contre nous.
forte vivos deglutíssent nos, * cum irascerétur furor eórum in nos.Ils nous auraient dévorés tout vivants, quand leur colère s'est allumée contre nous.
Fórsitan aqua absorbuísset nos, † torrens pertransísset ánimam nostram * fórsitan pertransíssent ánimam nostram aquæ intumescéntes.Les eaux nous auraient engloutis, le torrent eût passé sur notre âme; sur notre âme auraient passé les eaux impétueuses.
Benedíctus Dóminus; * qui non dedit nos in direptiónem déntibus eórum.Béni soit le Seigneur, qui ne nous a pas livrés à leurs dents.
Anima nostra sicut passer erépta est * de láqueo venántium:Notre âme, comme le passereau, s'est échappée du filet de l'oiseleur :
láqueus contrítus est, * et nos erépti sumus.le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Adiutórium nostrum in nómine Dómini, * qui fecit cælum et terram.Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Cæli regínam, María, te iure fatémur, ex cuius thálamo procéssit iustítiæ sol.Ant. Marie, nous reconnaissons réellement en toi la reine du ciel, le soleil de justice a procédé de ton sein.
Ant. 3 Exaltáta est sancta Dei Génetrix super choros angelórum ad cæléstia regna.Ant. 3 La sainte Mère de Dieu est exaltée au dessu des choeurs des anges, au royaume du ciel.
Psalmus 124 (125)
Psaume 124 (125)
Dominus custos populi sui
Le Seigneur prend soin de son peuple
Pax super Israel Dei (Gal 6, 16).
La paix de Dieu sur Israël (Gal 6, 16).
Qui confídunt in Dómino sicut mons Sion: * non commovébitur, in ætérnum manet.Ceux qui se confient dans le Seigneur sont comme la montagne de Sion: elle ne chancelle point, elle est établie pour toujours.
Ierúsalem, montes in circúitu eius, † et Dóminus in circúitu pópuli sui * ex hoc nunc et usque in sæculum.Jérusalem a autour d'elle une ceinture de montagnes: ainsi le Seigneur entoure Son peuple, dès maintenant et à jamais.
Quia non requiéscet virga iniquitátis super sortem iustórum, * ut non exténdant iusti ad iniquitátem manus suas.Le sceptre des méchants ne restera pas sur l'héritage des justes, afin que les justes ne portent pas aussi leurs mains vers l'iniquité.
Bénefac, Dómine, bonis * et rectis corde.Seigneur, répands Tes bontés sur les bons, et sur ceux qui ont le coeur droit.
Declinántes autem per vias pravas † addúcet Dóminus cum operántibus iniquitátem. * Pax super Israel!Mais sur ceux qui se détournent en des voies tortueuses, que le Seigneur les abandonne avec ceux qui font le mal. Paix sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Exaltáta est sancta Dei Génetrix super choros angelórum ad cæléstia regna.Ant. La sainte Mère de Dieu est exaltée au dessu des choeurs des anges, au royaume du ciel.
Lectio brevis (Ap 12, 1)
Lecture brève (Ap 12, 1)
Signum magnum appáruit in cælo: múlier amícta sole, et luna sub pédibus eius, et super caput eius coróna stellárum duódecim.Il parut dans le ciel un grand signe : une femme revêtue du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête.
Orémus. Prions.
Omnípotens sempitérne Deus, qui immaculátam Vírginem Maríam, Fílii tui Genetrícem, córpore et ánima ad cæléstem glóriam assumpsísti, concéde, quæsumus, ut, ad supérna semper inténti, ipsíus glóriæ mereámur esse consórtes. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu éternel et tout puissant, Toi qui as fait monter jusqu'à la gloire du ciel, avec son corps et son âme, Marie, la Vierge immaculée, la Mère de Ton Fils, daigne nous rendre attentifs aux choses d'en haut pour mériter de partager sa gloire. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Sextam - psalmodia complementaria

A Sexte - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Quasi cedrus exaltáta es in Líbano, et quasi cypréssus in monte Sion, sancta Dei Génetrix.Ant. 1 Comme le cèdre, tu es exaltée au Liban, et comme le Cyprès sur le mont Sion, sainte Mère de Dieu.
Psalmus 122 (123)
Psaume 122 (123)
Dominus fiducia populi
Le Seigneur, confiance du peuple
Duo cæci... clamaverunt: «Domine, miserere nostri, Fili David» (Mt 20, 30).
Deux aveugles… crièrent « Seigneur, aie pitié de nous, Fils de David » (Mt 20, 30).
Ad te levávi óculos meos, * qui hábitas in cælis.J'élève mes yeux vers Toi, ô toi qui siège dans les cieux!
Ecce sicut óculi servórum ad manus dominórum suórum, * sicut óculi ancíllæ ad manus dóminæ suæ,Comme l'oeil du serviteur est fixé sur la main de son maître, et l'oeil de la servante sur la main de sa maîtresse,
ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, * donec misereátur nostri.ainsi nos yeux sont fixés sur le Seigneur, notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri, * quia multum repléti sumus despectióne;Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous n'avons été que trop rassasiés d'opprobres.
quia multum repléta est ánima nostra * derisióne abundántium et despectióne superbórum.Notre âme n'a été que trop rassasiée de la moquerie des superbes, du mépris des orgueilleux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Cæli regínam, María, te iure fatémur, ex cuius thálamo procéssit iustítiæ sol.Ant. 2 Marie, nous reconnaissons réellement en toi la reine du ciel, le soleil de justice a procédé de ton sein.
Psalmus 123 (124)
Psaume 123 (124)
Adiutorium nostrum in nomine Domini
Notre secours est dans le nom du Seigneur
Dixit Dominus Paulo: «Noli timere ... quia ego sum tecum» (Act 18, 9-10).
Le Seigneur dit à Paul : «ne crains pas ... Je suis avec toi» (Act 18, 9-10).
Nisi quia Dóminus erat in nobis, dicat nunc Israel, † nisi quia Dóminus erat in nobis, * cum exsúrgerent hómines in nos:Si le Seigneur n'eût été pour nous, qu'Israël le proclame, si le Seigneur n'eût été pour nous, quand les hommes se sont élevés contre nous.
forte vivos deglutíssent nos, * cum irascerétur furor eórum in nos.Ils nous auraient dévorés tout vivants, quand leur colère s'est allumée contre nous.
Fórsitan aqua absorbuísset nos, † torrens pertransísset ánimam nostram * fórsitan pertransíssent ánimam nostram aquæ intumescéntes.Les eaux nous auraient engloutis, le torrent eût passé sur notre âme; sur notre âme auraient passé les eaux impétueuses.
Benedíctus Dóminus; * qui non dedit nos in direptiónem déntibus eórum.Béni soit le Seigneur, qui ne nous a pas livrés à leurs dents.
Anima nostra sicut passer erépta est * de láqueo venántium:Notre âme, comme le passereau, s'est échappée du filet de l'oiseleur :
láqueus contrítus est, * et nos erépti sumus.le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Adiutórium nostrum in nómine Dómini, * qui fecit cælum et terram.Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Exaltáta est sancta Dei Génetrix super choros angelórum ad cæléstia regna.Ant. 3 La sainte Mère de Dieu est exaltée au dessu des choeurs des anges, au royaume du ciel.
Psalmus 124 (125)
Psaume 124 (125)
Dominus custos populi sui
Le Seigneur prend soin de son peuple
Pax super Israel Dei (Gal 6, 16).
La paix de Dieu sur Israël (Gal 6, 16).
Qui confídunt in Dómino sicut mons Sion: * non commovébitur, in ætérnum manet.Ceux qui se confient dans le Seigneur sont comme la montagne de Sion: elle ne chancelle point, elle est établie pour toujours.
Ierúsalem, montes in circúitu eius, † et Dóminus in circúitu pópuli sui * ex hoc nunc et usque in sæculum.Jérusalem a autour d'elle une ceinture de montagnes: ainsi le Seigneur entoure Son peuple, dès maintenant et à jamais.
Quia non requiéscet virga iniquitátis super sortem iustórum, * ut non exténdant iusti ad iniquitátem manus suas.Le sceptre des méchants ne restera pas sur l'héritage des justes, afin que les justes ne portent pas aussi leurs mains vers l'iniquité.
Bénefac, Dómine, bonis * et rectis corde.Seigneur, répands Tes bontés sur les bons, et sur ceux qui ont le coeur droit.
Declinántes autem per vias pravas † addúcet Dóminus cum operántibus iniquitátem. * Pax super Israel!Mais sur ceux qui se détournent en des voies tortueuses, que le Seigneur les abandonne avec ceux qui font le mal. Paix sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Office de none du jeudi 15 août 2019 - ASSOMPTION DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE

Hebdomada XIX per annum XIXème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
IN ASSUMPTIONE B. MARIAE VIRGINIS ASSOMPTION DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE
Sollemnitas Solennité
Ad Nonam
Ad Nonam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Rerum, Deus, tenax vigor,
Dieu fort, soutien de l'’univers,
immótus in te pérmanens,
qui est en Toi sans changement,
lucis diúrnae témpora
Tu fixes dans leur succession
succéssibus detérminans,
les temps que le soleil mesure.
  
Largíre clarum véspere,
Donne-nous un soir lumineux
quo vita numquam décidat,
où la vie ne décline pas,
sed praémium mortis sacrae
où, pour le fruit de la Sainte Mort,
perénnis instet glória.
resplendira toujours la gloire.
  
Praesta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi, le Fils égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l'’Esprit consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
régnant pour les siècles des siècles.
Ant. 1 Quasi cedrus exaltáta es in Líbano, et quasi cypréssus in monte Sion, sancta Dei Génetrix.Ant. 1 Comme le cèdre, tu es exaltée au Liban, et comme le Cyprès sur le mont Sion, sainte Mère de Dieu.
Psalmus 122 (123)
Psaume 122 (123)
Dominus fiducia populi
Le Seigneur, confiance du peuple
Duo cæci... clamaverunt: «Domine, miserere nostri, Fili David» (Mt 20, 30).
Deux aveugles… crièrent « Seigneur, aie pitié de nous, Fils de David » (Mt 20, 30).
Ad te levávi óculos meos, * qui hábitas in cælis.J'élève mes yeux vers Toi, ô toi qui siège dans les cieux!
Ecce sicut óculi servórum ad manus dominórum suórum, * sicut óculi ancíllæ ad manus dóminæ suæ,Comme l'oeil du serviteur est fixé sur la main de son maître, et l'oeil de la servante sur la main de sa maîtresse,
ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, * donec misereátur nostri.ainsi nos yeux sont fixés sur le Seigneur, notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri, * quia multum repléti sumus despectióne;Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous n'avons été que trop rassasiés d'opprobres.
quia multum repléta est ánima nostra * derisióne abundántium et despectióne superbórum.Notre âme n'a été que trop rassasiée de la moquerie des superbes, du mépris des orgueilleux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Quasi cedrus exaltáta es in Líbano, et quasi cypréssus in monte Sion, sancta Dei Génetrix.Ant. Comme le cèdre, tu es exaltée au Liban, et comme le Cyprès sur le mont Sion, sainte Mère de Dieu.
Ant. 2 Cæli regínam, María, te iure fatémur, ex cuius thálamo procéssit iustítiæ sol.Ant. 2 Marie, nous reconnaissons réellement en toi la reine du ciel, le soleil de justice a procédé de ton sein.
Psalmus 123 (124)
Psaume 123 (124)
Adiutorium nostrum in nomine Domini
Notre secours est dans le nom du Seigneur
Dixit Dominus Paulo: «Noli timere ... quia ego sum tecum» (Act 18, 9-10).
Le Seigneur dit à Paul : «ne crains pas ... Je suis avec toi» (Act 18, 9-10).
Nisi quia Dóminus erat in nobis, dicat nunc Israel, † nisi quia Dóminus erat in nobis, * cum exsúrgerent hómines in nos:Si le Seigneur n'eût été pour nous, qu'Israël le proclame, si le Seigneur n'eût été pour nous, quand les hommes se sont élevés contre nous.
forte vivos deglutíssent nos, * cum irascerétur furor eórum in nos.Ils nous auraient dévorés tout vivants, quand leur colère s'est allumée contre nous.
Fórsitan aqua absorbuísset nos, † torrens pertransísset ánimam nostram * fórsitan pertransíssent ánimam nostram aquæ intumescéntes.Les eaux nous auraient engloutis, le torrent eût passé sur notre âme; sur notre âme auraient passé les eaux impétueuses.
Benedíctus Dóminus; * qui non dedit nos in direptiónem déntibus eórum.Béni soit le Seigneur, qui ne nous a pas livrés à leurs dents.
Anima nostra sicut passer erépta est * de láqueo venántium:Notre âme, comme le passereau, s'est échappée du filet de l'oiseleur :
láqueus contrítus est, * et nos erépti sumus.le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Adiutórium nostrum in nómine Dómini, * qui fecit cælum et terram.Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Cæli regínam, María, te iure fatémur, ex cuius thálamo procéssit iustítiæ sol.Ant. Marie, nous reconnaissons réellement en toi la reine du ciel, le soleil de justice a procédé de ton sein.
Ant. 3 Exaltáta est sancta Dei Génetrix super choros angelórum ad cæléstia regna.Ant. 3 La sainte Mère de Dieu est exaltée au dessu des choeurs des anges, au royaume du ciel.
Psalmus 124 (125)
Psaume 124 (125)
Dominus custos populi sui
Le Seigneur prend soin de son peuple
Pax super Israel Dei (Gal 6, 16).
La paix de Dieu sur Israël (Gal 6, 16).
Qui confídunt in Dómino sicut mons Sion: * non commovébitur, in ætérnum manet.Ceux qui se confient dans le Seigneur sont comme la montagne de Sion: elle ne chancelle point, elle est établie pour toujours.
Ierúsalem, montes in circúitu eius, † et Dóminus in circúitu pópuli sui * ex hoc nunc et usque in sæculum.Jérusalem a autour d'elle une ceinture de montagnes: ainsi le Seigneur entoure Son peuple, dès maintenant et à jamais.
Quia non requiéscet virga iniquitátis super sortem iustórum, * ut non exténdant iusti ad iniquitátem manus suas.Le sceptre des méchants ne restera pas sur l'héritage des justes, afin que les justes ne portent pas aussi leurs mains vers l'iniquité.
Bénefac, Dómine, bonis * et rectis corde.Seigneur, répands Tes bontés sur les bons, et sur ceux qui ont le coeur droit.
Declinántes autem per vias pravas † addúcet Dóminus cum operántibus iniquitátem. * Pax super Israel!Mais sur ceux qui se détournent en des voies tortueuses, que le Seigneur les abandonne avec ceux qui font le mal. Paix sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Exaltáta est sancta Dei Génetrix super choros angelórum ad cæléstia regna.Ant. La sainte Mère de Dieu est exaltée au dessu des choeurs des anges, au royaume du ciel.
Orémus. Prions.
Omnípotens sempitérne Deus, qui immaculátam Vírginem Maríam, Fílii tui Genetrícem, córpore et ánima ad cæléstem glóriam assumpsísti, concéde, quæsumus, ut, ad supérna semper inténti, ipsíus glóriæ mereámur esse consórtes. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu éternel et tout puissant, Toi qui as fait monter jusqu'à la gloire du ciel, avec son corps et son âme, Marie, la Vierge immaculée, la Mère de Ton Fils, daigne nous rendre attentifs aux choses d'en haut pour mériter de partager sa gloire. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Nonam - psalmodia complementaria

A None - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Quasi cedrus exaltáta es in Líbano, et quasi cypréssus in monte Sion, sancta Dei Génetrix.Ant. 1 Comme le cèdre, tu es exaltée au Liban, et comme le Cyprès sur le mont Sion, sainte Mère de Dieu.
Psalmus 125 (126)
Psaume 125 (126)
Gaudium et spes in Deo
Joie et espoir dans le Seigneur
Sicuti socii passionum estis, sic eritis et consolationis (2 Cor 1, 7).
Comme vous avez part aux souffrances, vous avez aussi part à la consolation (2 Cor 1, 7).
In converténdo Dóminus captivitátem Sion, * facti sumus quasi somniántes.Quand le Seigneur ramena les captifs de Sion, nous étions presque en rêve.
Tunc replétum est gáudio os nostrum, * et língua nostra exsultatióne.Alors notre bouche fut remplie de chants de joie, et notre langue de cris d'allégresse.
Tunc dicébant inter gentes: * «Magnificávit Dóminus fácere cum eis».Alors on disait parmi les nations: « Le Seigneur a fait de grandes choses pour eux. »
Magnificávit Dóminus fácere nobíscum; * facti sumus lætántes.Le Seigneur a fait pour nous de grandes choses; nous en avons été remplis de joie.
Convérte, Dómine, captivitátem nostram, * sicut torréntes in austro.Ramène, Seigneur, nos captifs, comme un torrent dans le pays du midi.
Qui séminant in lácrimis, * in exsultatióne metent.Ceux qui sèment dans les larmes * moissonneront dans l'allégresse.
Eúntes ibant et flebant * semen spargéndum portántes;Ils allaient et venaient en pleurant, tandis qu'ils jetaient leurs semences :
veniéntes autem vénient in exsultatióne * portántes manípulos suos.ils reviendront avec allégresse, chargés de leurs gerbes.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Cæli regínam, María, te iure fatémur, ex cuius thálamo procéssit iustítiæ sol.Ant. 2 Marie, nous reconnaissons réellement en toi la reine du ciel, le soleil de justice a procédé de ton sein.
Psalmus 126 (127)
Psaume 126 (127)
Vanus labor sine Domino
Sans le Seigneur, le travail est vain
Dei ædificatio estis (1 Cor 3, 9).
En Dieu, vous êtes édifiés (1 Cor 3, 9).
Nisi Dóminus ædificáverit domum, * in vanum labórant, qui ædíficant eam.Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, en vain travaillent ceux qui la bâtissent.
Nisi Dóminus custodíerit civitátem, * frustra vígilat, qui custódit eam.Si le Seigneur ne garde pas la cité, en vain la sentinelle veille à ses portes.
Vanum est vobis ante lucem súrgere † et sero quiéscere, qui manducátis panem labóris, * quia dabit diléctis suis somnum.C'est en vain que vous vous levez avant le jour, et que vous retardez votre repos, mangeant le pain de la douleur : il en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil.
Ecce heréditas Dómini fílii, * merces fructus ventris.Voici, c'est un héritage du Seigneur, que les enfants, une récompense, que les fruits d'un sein fécond.
Sicut sagíttæ in manu poténtis, * ita fílii iuventútis.Comme les flèches dans la main d'un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse.
Beátus vir, qui implévit pháretram suam ex ipsis: * non confudétur, cum loquétur inimícis suis in porta.Heureux l'homme qui en a rempli son carquois. Ils ne rougiront pas quand ils répondront aux ennemis, à la porte de la ville.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Exaltáta est sancta Dei Génetrix super choros angelórum ad cæléstia regna.Ant. 3 La sainte Mère de Dieu est exaltée au dessu des choeurs des anges, au royaume du ciel.
Psalmus 127 (128)
Psaume 127 (128)
Pax domestica in Domino
Paix domestique dans le Seigneur
«Benedicat te Dominus ex Sion», id est: ex Ecclesia sua (Arnobius).
«Que le Seigneur te bénisse de Sion », c’est à dire : de son Eglise (Arnobius).
Beátus omnis, qui timet Dóminum, * qui ámbulat in viis eius.Heureux l'homme qui craint le Seigneur, qui marche dans ses voies.
Labóres mánuum tuárum manducábis, * beátus es, et bene tibi erit.Tu te nourris alors du travail de tes mains; tu es heureux et comblé de biens.
Uxor tua sicut vitis fructífera * in latéribus domus tuæ;Ton épouse est comme une vigne féconde, dans l'intérieur de ta maison ;
fílii tui sicut novéllæ olivárum * in circúitu mensæ tuæ.tes fils, comme de jeunes plants d'olivier, autour de ta table.
Ecce sic benedicétur homo, * qui timet Dóminum.Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
Benedícat tibi Dóminus ex Sion, * et vídeas bona Ierúsalem ómnibus diébus vitæ tuæ;Que le Seigneur te bénisse de Sion, puisses-tu voir Jérusalem florissante tous les jours de ta vie ;
et vídeas fílios filiórum tuórum. * Pax super Israel!Puisses-tu voir les enfants de tes enfants. Que la paix soit sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Vêpres du jeudi 15 août 2019 - ASSOMPTION DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE

Hebdomada XIX per annum XIXème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
IN ASSUMPTIONE B. MARIAE VIRGINIS ASSOMPTION DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE
Sollemnitas Solennité
Ad II Vesperas
Aux IIèmes Vêpres
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Gáudium mundi, nova stella cæli,
Joie de l'univers, nouvelle étoile du ciel,
prócreans solem, páriens paréntem,
vous qui donnez naissance au soleil et enfantez Celui qui vous a engendrée,
da manum lapsis, fer opem cadúcis,
tendez la main à ceux qui sont tombés, venez en aide à ceux qui chancellent,
virgo María.
Vierge Marie.
  
Te Deo factam liquet esse scalam
C'est vous sans nul doute l'échelle dressée par Dieu
qua tenens summa petit Altus ima;
par où le Très-Haut, sans quitter les cieux,
nos ad excélsi remeáre cæli
rejoint notre bassesse : faites-nous regagner
cúlmina dona.
les sommets du ciel.
  
Te beatórum chorus angelórum,
En vous le choeœur des anges bienheureux,
te prophetárum et apostolórum
en vous l'ordre des prophètes et des apôtres
ordo prælátam sibi cernit unam
contemplent leur unique souveraine
post Deitátem.
après Dieu.
  
Laus sit excélsæ Tríadi perénnis,
Louange éternelle à la Très haute Trinité,
quæ tibi, Virgo, tríbuit corónam,
qui vous a couronnée, ô Vierge, et as fait de vous,
atque regínam statuítque nostram
dans Sa Providence, notre reine
próvida matrem. Amen.
et notre mère.
Ant. 1 Assúmpta est María in cælum, gaudent ángeli, laudántes benedícunt Dóminum.Ant. 1 Marie a été élevée au ciel, les Anges se réjouissent, louent et bénissent le Seigneur.
Psalmus 121 (122)
Psaume 121 (122)
Civitas sancta Ierusalem
La cité sainte de Jérusalem
Accessistis ad Sion montem et civitatem Dei viventis, Ierusalem cælestem (Hebr 12, 22).
Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant qui est la Jérusalem céleste (Hebr 12, 22).
Lætátus sum in eo quod dixérunt mihi: * «In domum Dómini íbimus» .J'ai été dans la joie quand on m'a dit: « Allons à la maison du Seigneur »
Stantes iam sunt pedes nostri * in portis tuis, Ierúsalem.Enfin nos pieds s'arrêtent à tes portes, Jérusalem.
Ierúsalem, quæ ædificáta est ut cívitas, * sibi compácta in idípsum.Jérusalem, tu es bâtie comme une ville où tout se tient ensemble.
Illuc enim ascendérunt tribus, tribus Dómini, * testimónium Israel, ad confiténdum nómini Dómini.Là montent les tribus, les tribus du Seigneur, selon la loi d'Israël, pour louer le nom du Seigneur.
Quia illic sedérunt sedes ad iudícium, *sedes domus David.Là sont établis des sièges pour le jugement, les sièges de la maison de David.
Rogáte, quæ ad pacem sunt Ierúsalem: * «Secúri sint diligéntes te!Faites des voeux pour Jérusalem: « Qu'ils soient en sûreté ceux qui t'aiment !
Fiat pax in muris tuis, * et secúritas in túrribus tuis! ».Que la paix règne dans tes murs, la prospérité dans tes palais ! »
Propter fratres meos et próximos meos * loquar: «Pax in te! ».A cause de mes frères et de mes amis, je dis : «Paix sur toi ! ».
Propter domum Dómini Dei nostri * exquíram bona tibi.A cause de la maison du Seigneur, notre Dieu, je désire pour toi le bonheur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Assúmpta est María in cælum, gaudent ángeli, laudántes benedícunt Dóminum.Ant. Marie a été élevée au ciel, les Anges se réjouissent, louent et bénissent le Seigneur.
Ant. 2 María Virgo assúmpta est ad æthéreum thálamum, in quo Rex regum stelláto sedet sólio.Ant. 2 La Vierge Marie a été élevée au palais des cieux, où le Roi des rois siège sur un trône constellé d'étoiles.
Psalmus 126 (127)
Psaume 126 (127)
Vanus labor sine Domino
Sans le Seigneur, le travail est vain
Dei ædificatio estis (1 Cor 3, 9).
En Dieu, vous êtes édifiés (1 Cor 3, 9).
Nisi Dóminus ædificáverit domum, * in vanum labórant, qui ædíficant eam.Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, en vain travaillent ceux qui la bâtissent.
Nisi Dóminus custodíerit civitátem, * frustra vígilat, qui custódit eam.Si le Seigneur ne garde pas la cité, en vain la sentinelle veille à ses portes.
Vanum est vobis ante lucem súrgere † et sero quiéscere, qui manducátis panem labóris, * quia dabit diléctis suis somnum.C'est en vain que vous vous levez avant le jour, et que vous retardez votre repos, mangeant le pain de la douleur : il en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil.
Ecce heréditas Dómini fílii, * merces fructus ventris.Voici, c'est un héritage du Seigneur, que les enfants, une récompense, que les fruits d'un sein fécond.
Sicut sagíttæ in manu poténtis, * ita fílii iuventútis.Comme les flèches dans la main d'un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse.
Beátus vir, qui implévit pháretram suam ex ipsis: * non confudétur, cum loquétur inimícis suis in porta.Heureux l'homme qui en a rempli son carquois. Ils ne rougiront pas quand ils répondront aux ennemis, à la porte de la ville.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. María Virgo assúmpta est ad æthéreum thálamum, in quo Rex regum stelláto sedet sólio.Ant. La Vierge Marie a été élevée au palais des cieux, où le Roi des rois siège sur un trône constellé d'étoiles.
Ant. 3 Benedícta fília tu a Dómino, quia per te fructum vitæ communicávimus.Ant. 3 Fille bénie par le Seigneur : c'est par vous que nous avons communié au fruit de la vie.
Canticum (Eph 1, 3-10) NT 4
Cantique (Eph 1, 3-10) NT 4
De Deo salvatore
Au Dieu sauveur
Benedíctus Deus et Pater Dómini nostri Iesu Christi, * qui benedíxit nos in omni benedictióne spiritáli in cæléstibus in Christo,Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis dans le Christ de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les cieux,
sicut elégit nos in ipso ante mundi constitutiónem, † ut essémus sancti et immaculáti * in conspéctu eius in caritáte,c'est en Lui qu'il nous a choisis dès avant la création du monde, pour que nous soyons saints et immaculés devant Lui dans la charité,
qui prædestinávit nos in adoptiónem filiórum † per Iesum Christum in ipsum, * secúndum beneplácitum voluntátis suæ,nous ayant, dans Son amour, prédestinés à être Ses fils adoptifs par Jésus-Christ, selon Sa libre volonté,
in laudem glóriæ grátiæ suæ, * in qua gratificávit nos in Dilécto,en faisant ainsi éclater la gloire de Sa grâce, par laquelle Il nous a rendus agréables à Ses yeux en Son [Fils] bien-aimé.
in quo habémus redemptiónem per sánguinem eius, * remissiónem peccatórum,C'est en Lui que nous avons la rédemption acquise par Son sang, la rémission des péchés,
secúndum divítias grátiæ eius, † qua superabundávit in nobis * in omni sapiéntia et prudéntia,selon la richesse de Sa grâce, que Dieu a répandue abondamment sur nous en toute sagesse et intelligence,
notum fáciens nobis mystérium voluntátis suæ, * secúndum beneplácitum eius,en nous faisant connaître le mystère de Sa volonté, selon le libre dessein que s'était proposé Sa bonté,
quod propósuit in eo, * in dispensatiónem plenitúdinis témporum:pour le réaliser lorsque la plénitude des temps serait accomplie :
recapituláre ómnia in Christo, * quæ in cælis et quæ in terra.à savoir, de réunir toutes choses en Jésus-Christ, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Benedícta fília tu a Dómino, quia per te fructum vitæ communicávimus.Ant. Fille bénie par le Seigneur : c'est par vous que nous avons communié au fruit de la vie.
Lectio brevis (1 Cor 15, 22-23)
Lecture brève (1 Cor 15, 22-23)
Sicut in Adam omnes moriúntur, ita et in Christo omnes vivificabúntur. Unusquísque autem in suo órdine: primítiæ Christus; deínde hi, qui sunt Christi.Comme tous meurent en Adam, de même aussi tous seront vivifiés dans le Christ, mais chacun en son rang : comme prémices le Christ, ensuite ceux qui appartiennent au Christ, lors de son avènement.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. María Virgo exaltáta est* Super choros angelórum. María.
V/. Benedíctus Dóminus, qui exaltávit eam.* Super choros angelórum. Glória Patri. María.
R/. La Vierge Marie est exaltée* Au dessus des choeurs d'anges. La Vierge.
V/. Béni soit le Seigneur, qui l'a exaltée.* Au dessus des choeurs d'anges. Gloire au Père. La Vierge.
Ant. Beátam me dicent omnes generatiónes, quia fecit mihi magna qui potens est, allelúia.Ant. Toutes les générations me diront bienheureuse car Celui qui est puissant a fait en moi de grandes choses, alléluia.
Canticum Evangelicum (Lc 1, 46-55)
Cantique évangélique (Lc 1,46-55)
Exultatio animæ in Domino
Exultation de l'âme dans le Seigneur
Magníficat ✠ * ánima mea Dóminum, Mon âme glorifie le Seigneur,
et exsultávit spíritus meus * in Deo salvatóre meo, et Mon esprit a tressailli d'allégresse en Dieu Mon Sauveur,
quia respéxit humilitátem ancíllæ suæ.* Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generationes, parce qu'Il a jeté les yeux sur la bassesse de Sa servante. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse,
quia fecit mihi magna, qui potens est, * et sanctum nomen eius, parce que Celui qui est puissant a fait en Moi de grandes choses, et Son nom est saint;
et misericórdia eius in progénies et progénies* timéntibus eum. et Sa miséricorde se répand d'âge en âge sur ceux qui Le craignent.
Fecit poténtiam in bráchio suo, * dispérsit supérbos mente cordis sui; Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé ceux qui s'enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur.
depósuit poténtes de sede * et exaltávit húmiles; Il a renversé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles.
esuriéntes implévit bonis * et dívites dimísit inánes. Il a rempli de biens les affamés, et Il a renvoyé les riches les mains vides.
Suscépit Israel púerum suum,* recordátus misericórdiæ, Il a relevé Israël, Son serviteur, Se souvenant de Sa miséricorde:
sicut locútus est ad patres nostros,* Abraham et sémini eius in sæcula. selon ce qu'Il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa race pour toujours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Beátam me dicent omnes generatiónes, quia fecit mihi magna qui potens est, allelúia.Ant. Toutes les générations me diront bienheureuse car Celui qui est puissant a fait en moi de grandes choses, alléluia.
Preces
Prières litaniques.
Deum Patrem omnipoténtem magnis láudibus extollámus, qui Maríam matrem Fílii sui ab ómnibus generatiónibus celebrári vóluit, et ab eo súpplices petámus: Dieu, le Père tout-puissant a voulu que toutes les générations célèbrent Marie, la Mère de Son Fils. Exaltons-Le et supplions-Le humblement :
Plenam grátia intuére, et exáudi nos. Regarde, Marie, comblée de grâce, et exauce-nous.
Deus, mirabílium patrátor, qui immaculátam Vírginem Maríam córpore et ánima cæléstis glóriæ Christi fecísti consórtem, Dieu qui créés des merveilles, Tu as fait participer la Vierge immaculée, dans son corps et dans son âme, à la gloire du Christ :
filiórum tuórum corda ad eándem glóriam dírige. conduis le cœur de Tes enfants vers cette même gloire.
Qui Maríam dedísti nobis matrem, ipsa intercedénte, concéde medélam lánguidis, solámen mæréntibus, véniam peccatóribus, Toi qui as donné Marie pour Mère, accorde par son intercession la guérison aux malades, la consolation aux affligés, aux pécheurs le pardon.
et ómnibus salútem et pacem. et à tous le salut et la paix.
Qui Maríam plenam grátia fecísti, Par Toi, Marie fut comblée de grâce :
lætam grátiæ tuæ cópiam ómnibus concéde. réjouis tous les hommes par la plénitude de Ta grâce.
Ecclésia tua sit cor unum et ánima una in caritáte, Que Ton Eglise soit un seul cœur et une seule âme dans la charité :
et fidéles persevérent unánimes in oratióne cum María, matre Iesu. que les fidèles persévèrent, unanimes, dans la prière avec Marie, Mère de Jésus.
Qui Maríam cæli coronásti regínam, Tu as couronné Marie reine du ciel :
fac ut defúncti in regno tuo cum sanctórum ágmine gáudeant in ætérnum. accorde aux défunts unis au chœur des saints, la joie éternelle du Royaume.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Omnípotens sempitérne Deus, qui immaculátam Vírginem Maríam, Fílii tui Genetrícem, córpore et ánima ad cæléstem glóriam assumpsísti, concéde, quæsumus, ut, ad supérna semper inténti, ipsíus glóriæ mereámur esse consórtes. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu éternel et tout puissant, Toi qui as fait monter jusqu'à la gloire du ciel, avec son corps et son âme, Marie, la Vierge immaculée, la Mère de Ton Fils, daigne nous rendre attentifs aux choses d'en haut pour mériter de partager sa gloire. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Complies du jeudi 15 août 2019 - ASSOMPTION DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE

Hebdomada XIX per annum XIXème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
IN ASSUMPTIONE B. MARIAE VIRGINIS ASSOMPTION DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE
Sollemnitas Solennité
Ad Completorium
Aux Complies
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Conscientia discussio, quam sequi potest actus poenitentialis ut in Missa. Examen de conscience, qui peut être suivi d'un acte de pénitence comme à la Messe.

Confíteor Deo omnipoténti et vobis, fratres, quia peccávi nimis cogitatióne, verbo, ópere et omissióne:

Je confesse à Dieu tout puissant, et à vous, frères, que j'ai vraiment péché, en pensée, en parole, par action et par omission:
et, percutientes sibi pectus, dicunt: Et on se frappe la poitrine, en disant :

mea culpa, mea culpa, mea máxima culpa.

c'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute.
Deinde prosequuntur: Ensuite on poursuit:

Ideo precor beátam Maríam semper Vírginem, omnes Angelos et Sanctos, et vos, fratres, oráre pro me ad Dóminum Deum nostrum.

C'est pourquoi je supplie la bienheureuse Marie toujours Vierge, tous les Anges et les Saints, et vous, frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

V/. Misereátur nostri omnípotens Deus et, dimissís peccátis nostris, perdúcat nos ad vitam aetérnam. R/. Amen.

V/. Que le Dieu tout puissant aie pitié de nous, et nous ayant remis nos péchés, qu'Il nous conduise à la vie éternelle. R/. Amen.


Hymnus
Hymne
Te lucis ante términum,
Avant que le jour ne s'éteigne,
rerum creátor, póscimus,
nous Te prions, Créateur de toute chose,
ut sólita cleméntia
dans Ta bonté de toujours,
sis præsul ad custódiam.
veille sur nous, garde-nous.
  
Te corda nostra sómnient,
Que nos cœurs rêvent de Toi,
te per sopórem séntiant,
qu'ils songent à Toi pendant le sommeil,
tuámque semper glóriam
qu'ils chantent encore Ta gloire
vicína luce cóncinant.
à l'approche de la lumière.
  
Vitam salúbrem tríbue,
Accorde-nous une vie saine,
nostrum calórem réfice
réchauffe-nous intérieurement,
tætram noctis calíginem
que Ta clarté illumine
tua collústret cláritas.
les tristes ténèbres de la nuit.
  
Præsta, Pater omnípotens,
Exauce-nous, Père tout-puissant,
per Iesum Christum Dóminum,
par Jésus-Christ le Seigneur,
qui tecum in perpétuum
qui avec Toi et le Saint-Esprit
regnat cum Sancto Spíritu. Amen.
règne éternellement. Amen.
Ant. 1 Alis suis obumbrábit tibi; non timébis a timóre noctúrno.Ant. 1 Ses ailes te couvriront d'ombre ; tu ne craindras pas la frayeur nocturne.
Psalmus 90 (91)
Psaume 90 (91)
In protectione Altissimi
Sous la protection du Très Haut
Ecce dedi vobis potestatem calcandi supra serpentes et scorpiones (Lc 10, 19).
Voici que je vous donne le pouvoir de piétiner serpents et scorpions (Lc 10, 19).
Qui hábitat in protectióne Altíssimi, * sub umbra Omnipoténtis commorábitur.Celui qui habite sous l'assistance du Très-Haut demeurera sous la protection du Dieu du Ciel.
Dicet Dómino: † «Refúgium meum et fortitúdo mea, * Deus meus, sperábo in eum».Il dira au Seigneur: mon défenseur et mon refuge. Il est mon Dieu; j'espérerai en Lui.
Quóniam ipse liberábit te de láqueo venántium * et a verbo malígno.Car c'est Lui qui t'a délivré du piège du chasseur, et de la parole âpre et piquante.
Alis suis obumbrábit tibi, et sub pennas eius confúgies; * scutum et loríca véritas eius.Il te mettra à l'ombre sous Ses épaules, et sous Ses ailes tu seras plein d'espoir. Sa vérité t'environnera comme un bouclier
Non timébis a timóre noctúrno, a sagítta volánte in die, † a peste perambulánte in ténebris, * ab extermínio vastánte in merídie.Tu ne craindras pas les frayeurs de la nuit, ni la flèche qui vole pendant le jour, ni les maux qui s'avancent dans les ténèbres, ni les attaques du démon de midi.
Cadent a látere tuo mille † et decem mília a dextris tuis; * ad te autem non appropinquábit.Mille tomberont à ton côté, et dix mille à ta droite; mais la mort n'approchera pas de toi.
Verúmtamen óculis tuis considerábis, * et retributiónem peccatórum vidébis.Et même tu contempleras de tes yeux, et tu verras le châtiment des pécheurs.
Quóniam tu es, Dómine, refúgium meum. * Altíssimum posuísti habitáculum tuum.Car tu as dit: Tu es, Seigneur, mon espérance. Tu as fait du Très-Haut ton refuge.
Non accédet ad te malum, * et flagéllum non appropinquábit tabernáculo tuo,Le mal ne viendra pas jusqu'à toi, et les fléaux ne s'approcheront pas de ta tente.
quóniam ángelis suis mandábit de te, * ut custódiant te in ómnibus viis tuis.Car Il a commandé pour toi à Ses Anges de te garder dans toutes tes voies.
In mánibus portábunt te, * ne forte offéndas ad lápidem pedem tuum.Ils te porteront dans leurs mains, de peur que tu heurtes le pied contre la pierre.
Super áspidem et basilíscum ambulábis * et conculcábis leónem et dracónem.Tu marcheras sur l'aspic et sur le basilic, et tu fouleras aux pieds le lion et le dragon.
Quóniam mihi adhæsit, liberábo eum; * suscípiam eum, quóniam cognóvit nomen meum.Parce qu'il a espéré en Moi, Je le délivrerai; Je le protégerai, parce qu'il a connu Mon Nom. *
Clamábit ad me, et ego exáudiam eum; † cum ipso sum in tribulatióne, * erípiam eum et glorificábo eum.Il criera vers Moi, et Je l'exaucerai; Je suis avec lui dans la tribulation; Je le sauverai et Je le glorifierai.
Longitúdine diérum replébo eum * et osténdam illi salutáre meum.Je le comblerai de jours, et Je lui ferai voir Mon salut.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Alis suis obumbrábit tibi; non timébis a timóre noctúrno.Ant. Ses ailes te couvriront d'ombre ; tu ne craindras pas la frayeur nocturne.
Lectio brevis (Ap 22, 4-5)
Lecture brève (Ap 22, 4-5)
Vidébunt fáciem Dómini, et nomen eius in fróntibus eórum. Et nox ultra non erit, et non egent lúmine lucérnæ neque lúmine solis, quóniam Dóminus Deus illuminábit super illos, et regnábunt in sæcula sæculórum.Ils verront Sa face, et Son nom sera sur leurs fronts. Il n'y aura plus de nuit, et ils n'auront besoin ni de la lumière de la lampe, ni de la lumière du soleil, parce que le Seigneur Dieu les illuminera; et ils régneront aux siècles des siècles.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. In manus tuas, Dómine, * Comméndo spíritum meum. In manus. V/. Redemísti nos, Dómine Deus veritátis. * Comméndo spíritum meum. Glória Patri. In manus.R/. En Tes mains, Seigneur, * je remets mon esprit. Entre Tes mains. V/. Tu nous as rachetés, Seigneur Dieu de vérité * Je remets mon esprit. Gloire au Père. Entre Tes mains.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Canticum evangelicum Lc 2, 29-32
Cantique évangélique Lc 2,29-32
Christus lumen gentium et gloria Israël
Le Christ est la lumières des nations et la gloire d'Israël
Nunc dimíttis servum tuum, Dómine,* secúndum verbum tuum in pace, Maintenant, Tu peux renvoyer Ton serviteur, Seigneur, selon Ta parole, en paix.
quia vidérunt óculi mei* salutáre tuum, Car mes yeux ont vu Ton salut,
quod parásti* ante fáciem ómnium populórum, Que Tu as préparé devant la face des peuples,
lumen ad revelatiónem géntium * et glóriam plebis tuæ Israël. lumière qui se révèle aux nations, et gloire de Ton peuple Israël.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Orémus. Prions.
Vísita, quæsumus, Dómine, habitatiónem istam, et omnes insídias inimíci ab ea longe repélle; ángeli tui sancti hábitent in ea, qui nos in pace custódiant; et benedíctio tua sit super nos semper. Per Christum Dóminum nostrum.Visite, nous T'en prions, Seigneur, cette habitation, et refoule loin d'elle tous les ennemis embusqués ; Tes saints anges y demeurent, qui nous gardent dans la paix ; et que Ta bénédiction soit toujours sur nous. Par le Christ notre Seigneur.
Deinde dicitur, etiam a solo, benedictio: Ensuite on dit, même seul, la bénédiction :

Noctem quiétam et finem perféctum concédat nobis Dóminus omnípotens. R/. Amen.

Que Dieu tout puissant nous concède une nuit calme et une fin chrétienne. R/. Amen.
Antiphona finale ad Beatam Mariam Virginem Antienne finale à la Bienheureuse Vierge Marie
Salve, Regína, mater misericórdiæ; Salut, ô Reine, mère de la miséricorde,

vita, dulcédo et spes nostra, salve.
vie, douceur et notre espérance, salut !

Ad te clamámus, éxsules fílii Evæ.
Enfants d'Ève exilés, nous crions vers vous.

Ad te suspirámus, geméntes et flentes
Vers vous, nous soupirons parmi les cris et les pleurs

in hac lacrimárum valle.
de cette vallée de larmes.

Eia ergo, advocáta nostra,
O vous notre avocate,

illos tuos misericórdes óculos ad nos convérte.
tournez vers nous votre regard plein de miséricorde.

Et Iesum, benedíctum fructum ventris tui,
Et Jésus, le fruit béni de vos entrailles,

nobis post hoc exsílium osténde.
Montrez-Le nous à l'issue de cet exil.

O clemens, o pia, o dulcis Virgo María.
O clémente, ô bonne, ô douce vierge Marie.