Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Martyrologe du samedi 11 janvier 2020 -

Martyrologe
Le 11 janvier
1.         À Rome, en 142, saint Hygin, pape, qui fut le huitième à occuper la chaire de saint Pierre.
2.         En Afrique, au IIIe siècle, saint Salvius, martyr. Saint Augustin fit un sermon au peuple de Carthage le jour de sa naissance au ciel.
3.         À Tigava en Maurétanie, vers 297, saint Typasius vétéran, martyr, qui, rappelé au service, refusa de sacrifier aux dieux et fut décapité.
4.         À Césarée de Palestine, en 309, saint Pierre, appelé Apselame ou Balsame, martyr. Sous l’empereur Maximin, il fut exhorté à plusieurs reprises par le juge et tous les assistants à épargner sa jeunesse, mais, sourd à leurs exhortations, avec un grand courage, il témoigna de sa foi dans le Christ comme un or très pur purifié par le feu.
5.         À Brindes en Apulie, au IVe siècle, saint Leuce, vénéré comme le premier évêque de cette cité.
6.         À Pavie en Ligurie, vers 500, la translation de sainte Honorate, vierge consacrée à Dieu, sœur de l’évêque saint Épiphane.
7.         Dans le désert de Judée, en 529, saint Théodose le Cénobiarque. Ami de saint Sabas, après de longues années de vie solitaire, il groupa autour de lui de nombreux disciples et leur fit mener la vie commune dans des monastères qu’il avait bâtis. Après avoir beaucoup souffert pour la foi catholique et devenu centenaire, il s’endormit en paix dans le Christ.
8*.         À Frioul aux confins de la Vénétie, en 802, saint Paulin, évêque d’Aquilée, qui entreprit de convertir à la foi les Avares et les Slovènes et adressa à Charlemagne un poème remarquable sur la règle de la foi.
9*.         À Catane en Sicile, l’an 1487, le bienheureux Bernard Scammacca, prêtre. Après une jeunesse dissolue et un duel où il fut grièvement blessé, il se convertit, entra dans l’Ordre des Prêcheurs et ne cessa de pleurer les fautes de sa jeunesse dans l’observance rigoureuse de la Règle et dans la pénitence.
10*.         À Londres, en 1584, le bienheureux Guillaume Carter, martyr. Marié, il fut condamné à mort sous le règne d’Élisabeth Ière, pour avoir édité un traité sur le schisme, pendu au gibet de Tyburn et horriblement taillé en pièces.
11.         À Bellegra dans le Latium, en 1729, saint Thomas de Cori, prêtre de l’Ordre des Mineurs, admirable par son austérité et sa prédication et remarquable fondateur de retraites.
12*.         Au camp d’extermination de Struthof, près de Gdansk, en Pologne, l’an 1940, le bienheureux François Rogaczewski, prêtre et martyr, qui, durant l’oppression de la Pologne sous le régime nazi, fut fusillé pour la foi.
**        En Espagne, en 1885, la bienheureuse Anna Maria Janer Anglarill, fondatrice de l’Institut des sœurs de la Sainte Famille d’Urgel. (béatifiée le 8 octobre 2011 par Benoît XVI)  

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Invitatoire du samedi 11 janvier 2020 -

Hebdomada III post Nativitatem IIIème semaine après la Nativité
Sabbato Samedi
Ad Invitatorium
Ad Invitatorium
A la liturgie lue :
Ante Officium quod a solo persolvitur, dici potest sequens oratio:Avant l'office récité seul, on peut dire la prière suivante :
Aperi, Dómine, os meum ad benedicéndum nomen sanctum tuum; munda cor meum ab ómnibus vanis, pervérsis et aliénis cogitatiónibus; intelléctum illúmina, afféctum inflámma, ut digne, atténte ac devóte hoc Offícium recitáre váleam, et exaudíri mérear ante conspéctum divínæ maiestátis tuæ. Per Christum Dóminum nostrum. Amen.Ouvre mes lèvres, Seigneur, afin qu’elles bénissent Ton saint Nom, purifie aussi mon cœur de toute pensée vaine, mauvaise, étrangère. Éclaire mon intelligence, enflamme mon amour, afin que je puisse réciter cet office avec respect, attention et dévotion, et mériter d’être exaucé en présence de Ta divine majesté. Par le Christ notre Seigneur. Amen.
V/. Dómine, lábia mea apéries. R/. Et os meum annuntiábit laudem tuam.V/. Seigneur, ouvre mes lèvres. R/. Et ma bouche annoncera Ta louange.
Psalmus 94 (95)Psaume 94 (95)
Invitatio ad laudem DeiInvitation à la louange de Dieu
Adhortamini vosmetipsos per singulos dies, donec illud «hodie» vocatur (Hebr 3, 13).Exhortez-vous mutuellement chaque jour, tant que vaut cet « aujourd'hui ».
Ant. Christus appáruit nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est apparu, venez, adorons.
Veníte, exsultémus Dómino; iubilémus Deo salutári nostro. Præoccupémus fáciem eius in confessióne et in psalmis iubilémus ei.Venez, exultons pour le Seigneur, jubilons pour Dieu, notre salut. Accourons devant Sa face dans l'action de grâce, dans des psaumes, jubilons pour Lui.
Ant. Christus appáruit nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est apparu, venez, adorons.
Quóniam Deus magnus Dóminus et rex magnus super omnes deos. Quia in manu eius sunt profúnda terræ, et altitúdines móntium ipsíus sunt. Quóniam ipsíus est mare, et ipse fecit illud, et siccam manus eius formavérunt. Parce que le Seigneur est le grand Dieu ; le grand Roi au-dessus de tous les dieux. Car dans Sa main sont les profondeurs de la terre, et que les hauteurs des montagnes sont à Lui. Parce qu'à Lui est la mer, et que c'est Lui-même qui l'a faite, et que Ses mains ont formé le continent.
Ant. Christus appáruit nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est apparu, venez, adorons.
Veníte, adorémus et procidámus et génua flectámus ante Dóminum, qui fecit nos, quia ipse est Deus noster, et nos pópulus páscuæ eius et oves manus eius. Venez, adorons, prosternons - nous devant Dieu, et fléchissons les genoux devant le Seigneur qui nous a faits, parce que Lui-même est notre Dieu, et que nous sommes Son peuple et les brebis de Sa main.
Ant. Christus appáruit nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est apparu, venez, adorons.
Utinam hódie vocem eius audiátis: «Nolíte obduráre corda vestra, sicut in Meríba secúndum diem Massa in desérto, ubi tentavérunt me patres vestri: probavérunt me, etsi vidérunt ópera mea. Si seulement aujourd'hui, vous entendiez Sa voix, n'endurcissez pas vos coeurs, comme à Mériba, comme au jour de Massa dans le désert, où Me tentèrent vos pères ; ils M'éprouvèrent, alors qu'ils avaient vu Mes oeuvres.
Ant. Christus appáruit nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est apparu, venez, adorons.
Quadragínta annis tæduit me generatiónis illíus, et dixi: Pópulus errántium corde sunt isti. Et ipsi non cognovérunt vias meas; ídeo iurávi in ira mea: Non introíbunt in réquiem meam». Pendant quarante ans, J'ai été le dégoût de cette génération et J'ai dit : ils sont un peuple errant de coeur ; et eux, ils n'ont point connu Mes voies : c'est pourquoi Je leur ai juré dans Ma colère, ils n'entreront pas dans Mon repos.
Ant. Christus appáruit nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est apparu, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Christus appáruit nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est apparu, venez, adorons.

Si le psaume 94 est récité pendant la liturgie de ce jour, à une des heures suivantes, on peut prendre un autre psaume comme invitatoire, au choix :
vel:ou :
Psalmus 99 (100)Psaume 99 (100)
Gaudium in templum ingredientiumJoie de l’entrée dans le temple
Redemptos iubet Dominus victoriæ carmen canere (S. Athanasius). Le Seigneur invite les rachetés à entonner un chant de victoire (S. Athanase).
Ant. Christus appáruit nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est apparu, venez, adorons.
Iubiláte Dómino, omnis terra, * servíte Dómino in lætítia; introíte in conspéctu eius * in exsultatióne. Acclamez Dieu, toute la terre; servez le Seigneur avec joie. Entrez en Sa présence * avec allégresse.
Ant. Christus appáruit nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est apparu, venez, adorons.
Scitóte quóniam Dóminus ipse est Deus;  ipse fecit nos, et ipsíus sumus, * pópulus eius et oves páscuæ eius. Sachez que c'est le Seigneur qui est Dieu; c'est Lui qui nous a faits, et non pas nous-mêmes. Nous sommes Son peuple, et les brebis de Son pâturage.
Ant. Christus appáruit nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est apparu, venez, adorons.
Introíte portas eius in confessióne,  átria eius in hymnis, * confitémini illi, benedícite nómini eius. Franchissez Ses portes avec des louanges, Ses parvis en chantant des hymnes; célébrez-le, bénissez Son nom.
Ant. Christus appáruit nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est apparu, venez, adorons.
Quóniam suávis est Dóminus;  in ætérnum misericórdia eius, * et usque in generatiónem et generatiónem véritas eius. car le Seigneur est suave; Sa miséricorde est éternelle, * et Sa vérité demeure de génération en génération.
Ant. Christus appáruit nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est apparu, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Christus appáruit nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est apparu, venez, adorons.
vel:ou :
Psalmus 66 (67)Psaume 66 (67)
Omnes gentes Domino confiteanturToutes les nations rendront gloire au Seigneur
Notum sit vobis quoniam gentibus missum est hoc salutare Dei (Act 28, 28).Sachez que le salut de Dieu a été envoyé aux gentils (Act 28, 28).
Ant. Christus appáruit nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est apparu, venez, adorons.
Deus misereátur nostri et benedícat nobis; * illúminet vultum suum super nos, ut cognoscátur in terra via tua, * in ómnibus géntibus salutáre tuum. Que Dieu nous soit favorable et qu'Il nous bénisse; qu'Il illumine sur nous Son visage, afin que l'on connaisse sur la terre Ta voie, et parmi toutes les nations Ton salut.
Ant. Christus appáruit nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est apparu, venez, adorons.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Læténtur et exsúltent gentes,  quóniam iúdicas pópulos in æquitáte * et gentes in terra dírigis. Que les peuples Te louent, ô Dieu ; que les peuples Te louent tous. Que les nations se réjouissent, qu'elles soient dans l'allégresse ; car Tu juges les peuples avec droiture, et Tu conduis les nations sur la terre.
Ant. Christus appáruit nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est apparu, venez, adorons.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Terra dedit fructum suum; * benedícat nos Deus, Deus noster, benedícat nos Deus, * et métuant eum omnes fines terræ. Que les peuples Te louent, ô Dieu, que les peuples Te louent tous. La terre a donné son fruit ; que nous bénisse Dieu, notre Dieu, que Dieu nous bénisse, et que toutes les extrémités de la terre Le révèrent.
Ant. Christus appáruit nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est apparu, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Christus appáruit nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est apparu, venez, adorons.
vel:ou :
Psalmus 23 (24)Psaume 23 (24)
Domini in templum adventusAvènement de Dieu dans le Temple
Christo apertæ sunt portæ cæli propter carnalem eius assumptionem (S. Irenæus).Les portes du ciel se sont ouvertes au Christ parce qu’il a pris la nature humaine. (S. Irénée)
Ant. Christus appáruit nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est apparu, venez, adorons.
Dómini est terra et plenitúdo eius, * orbis terrárum et qui hábitant in eo. Quia ipse super mária fundávit eum * et super flúmina firmávit eum. Au Seigneur est la terre et tout ce qu'elle renferme, le monde et tous ceux qui l'habitent. Car c'est Lui qui l'a fondé sur les mers, et qui l'a établi sur les fleuves.
Ant. Christus appáruit nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est apparu, venez, adorons.
Quis ascéndet in montem Dómini, * aut quis stabit in loco sancto eius? Innocens mánibus et mundo corde,  qui non levávit ad vana ánimam suam, * nec iurávit in dolum. Hic accípiet benedictiónem a Dómino * et iustificatiónem a Deo salutári suo. Hæc est generátio quæréntium eum, * quæréntium fáciem Dei Iacob. Qui montera sur la montagne du Seigneur, ou qui se tiendra dans Son lieu saint ? Celui qui a les mains innocentes et le coeur pur, qui n'a pas livré son âme à la vanité, ni fait à son prochain un serment trompeur. Celui-là recevra la bénédiction du Seigneur, et la miséricorde de Dieu, son Sauveur. Telle est la race de ceux qui Le cherchent, de ceux qui cherchent la face du Dieu de Jacob.
Ant. Christus appáruit nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est apparu, venez, adorons.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus fortis et potens, Dóminus potens in prœlio. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Qui est ce roi de gloire ? C'est le Seigneur fort et puissant, le Seigneur puissant dans les combats.
Ant. Christus appáruit nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est apparu, venez, adorons.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus virtútum ipse est rex glóriæ. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Quel est ce roi de gloire ? Le Seigneur des armées est Lui-même ce roi de gloire.
Ant. Christus appáruit nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est apparu, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Christus appáruit nobis: veníte, adorémus.Ant. Le Christ nous est apparu, venez, adorons.
Psalmus cum sua antiphona, pro opportunitate, omitti potest quando Invitatorium Laudibus matutinis præponendum est. Le psaume [invitatoire] avec son antienne, si c'est opportun, peut être omis lorsque l'invitatoire précède immédiatement les Laudes du matin.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Vigiles (OSB) du samedi 11 janvier 2020 -


Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Evangile commenté du samedi 11 janvier 2020 -

Hebdomada III post Nativitatem IIIème semaine après la Nativité
Sabbato Samedi
Evangelium Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Ioánnem (3,22-30)
In illo tempore: Venit Iésus et discípuli eíus in Iudǽam terram, et illic demorabátur cum eis et baptizábat. Erat autem et Ioánnes baptízans in Enon iúxta Salim, quia aquae multae erant illic, et adveniébant et baptizabántur; nondum enim missus fúerat in cárcerem Ioánnes. Facta est ergo quǽstio ex discípulis Ioánnis cum Iudǽo de purificatióne. Et venérunt ad Ioánnem et dixérunt ei: “Rábbi, qui erat tecum trans Iordánem, cui tu testimónium perhibuísti, ecce hic baptízat, et omnes véniunt ad eum!” Respóndit Ioánnes et dixit: “Non potest homo accípere quidquam, nisi fúerit ei datum de caelo. Ipsi vos mihi testimónium perhibétis, quod díxerim: Non sum ego Christus, sed: Missus sum ante illum. Qui habet sponsam, sponsus est; amícus autem sponsi, qui stat et audit eum, gáudio gaudet propter vocem sponsi. Hoc ergo gáudium meum implétum est. Illum opórtet créscere, me autem mínui.” Après cela, Jésus vint avec Ses disciples dans le pays de Judée; et Il y demeurait avec eux, et baptisait. Jean baptisait aussi à Ennon, près de Salim, parce qu'il y avait là beaucoup d'eau. On y venait, et on y était baptisé. Car Jean n'avait pas encore été mis en prison. Or il s'éleva une dispute entre les disciples de Jean et les Juifs, touchant la purification. Et ils vinrent à Jean, et lui dirent: Maître, Celui qui était avec toi au delà du Jourdain, et Auquel tu as rendu témoignage, baptise maintenant, et tous vont à Lui. Jean répondit: L'homme ne peut rien recevoir, que ne lui ait été donné du Ciel. Vous-mêmes vous me rendez témoignage que j'ai dit: Je ne suis pas le Christ, mais j'ai été envoyé devant Lui. Celui qui a l'épouse est l’époux; mais l'ami de l'époux, qui se tient là et l'écoute, est ravi de joie à cause de la voix de l'époux. Cette joie qui est la mienne est complète. Il faut qu'Il croisse, et que je diminue.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Commentaire de l'Evangile par le TRP Dom Paul Delatte, abbé de Solesmes.
La fête de Pâque terminée et la Synagogue dûment avertie, le Seigneur se retire, avec ses disciples, dans la terre de Judée, c'est-à-dire hors de la capitale, sans que nous puissions déterminer de façon précise où il s'établit; peut-être aux environs de Béthanie, saint Jean-Baptiste s 'étant déplacé vers le nord. Là, le Seigneur commence à baptiser ; ou plutôt, selon la remarque expresse de l'évangéliste, au chapitre suivant (iv, 2), il donne pouvoir aux apôtres de baptiser en son nom, mais ne baptise pas lui-même. Est-ce le baptême sacrement ? On peut le soutenir, étant donné surtout ce qui vient d'être déclaré à Nicodème. On ne voit pas bien le Seigneur administrant un baptême de préparation, analogue à celui de saint Jean-Baptiste. La recommandation faite aux apôtres, après la Résurrection : « Allez, baptisez toutes les nations... », n'implique nullement que le vrai baptême n'ait commencé qu'alors. Saint Jean baptisait de son côté à Ennon, près de Salim, à huit milles au nord de Scythopolis, sur les confins de la Judée ; il trouvait là des eaux abondantes. Les deux ministères du Seigneur et de Jean s'exercèrent ensemble assez longtemps, semble-t-il, pour que Jésus ait eu le loisir de grouper autour de lui des disciples nombreux, plus nombreux que ceux de Jean (iv, 1). Le ministère galiléen du Seigneur ne commencera qu'après l'emprisonnement de Jean Baptiste (Mt., IV, 12). Mais avant de tomber entre les mains d'Hérode, il fut encore possible au Précurseur de rendre au Seigneur un témoignage nouveau, et dans une circonstance infiniment délicate.
Sans vivre côte à côte, Jésus et Jean étaient pourtant assez voisins pour qu'une comparaison s'établît entre leurs deux missions. Un jour, il y eut discussion entre un Juif (des Juifs, dit la Vulgate) et quelques disciples de Jean au sujet de la purification baptismale. Peut-être le Juif fit-il valoir, pour relever le baptême de Jésus, que celui de Jean était simplement préparatoire. Les disciples de Jean, à leur tour, firent remarquer que Jésus, avant d'entrer en son ministère, avait reçu le baptême de Jean et lui avait, en quelque façon, demandé l'investiture. On discuta. Les disciples de saint Jean semblent avoir eu le dessous. Ils s'en allèrent, attristés et mécontents, vers leur maître. Leur plainte est formulée, sinon calculée, de manière à éveiller dans l'âme du Précurseur un sentiment de jalousie : « Rabbi, celui qui était avec vous au delà du Jourdain (c'est-à-dire à Béthanie), celui à qui vous avez rendu témoignage, voilà qu'il baptise, lui aussi, et tous viennent vers lui. » Ainsi parle l'esprit de rivalité.
Si Jean-Baptiste eût été un homme ordinaire, la déposition de ses disciples lui eût sans doute inspiré un peu d’amertume. Toutes les fois qu'il reste en nous un élément d'amour-propre, lorsque notre moi est en cause, la vue s'obscurcit, nos déterminations et nos paroles prennent aisément un caractère agressif et emporté. Mais il ne manque rien à l'admirable sainteté du Précurseur. « Un homme, dit-il, ne peut rien s'attribuer qui ne lui soit donné du ciel. » Sous sa forme générale, cet axiome n'est exact que s'il s'agit du droit ; car, en fait, l'homme s'arroge souvent une autorité qui ne vient nullement de Dieu, Mais saint Jean n'entend point généraliser le principe : il songe à l'homme déterminé que ses disciples regardent comme ayant usurpé ; et, par contre-coup, sa réflexion s'applique à lui-même. Jésus est le Messie, et Jean son Précurseur : chacun d'eux fait son œuvre et possède ce que Dieu lui a donné. «Vous-mêmes, vous pouvez me rendre témoignage que j'ai dit : Ce n'est pas moi qui suis le Christ, mais je suis envoyé devant lui. » Ne l'avez-vous pas entendu de ma bouche? Dès lors, pourquoi vous étonner et vous indigner? Pourquoi s'attrister de ce que tous vont vers lui ? Mais n'est-ce pas précisément ce que j'ai voulu et procuré? Je n'ai vécu et travaillé que pour cela. Rappelez-vous ce qui se passe dans la cérémonie des noces, où tout honneur et tout droit sont pour l'époux : l'épouse va vers lui, elle est à lui ; c'est normal, il n'y a rien là qui puisse surprendre ou peiner. Mon office est assez glorieux pour que je ne cherche pas à le dépasser. L'ami de l'époux, — le paranymphe, — celui qui a reçu la mission de confiance de présenter l'épouse à l'époux et d'organiser la fête nuptiale, garde l'attitude d'un serviteur empressé et fidèle ; il écoute en silence la voix de l'époux parlant à l'épouse, parlant aux convives, et il tressaille d'allégresse au son de cette voix. Eh bien ! c'est cette joie qui est mienne, et elle est complète aujourd'hui.
Lorsque nous lisons ces lignes, notre pensée se reporte au saint vieillard Siméon et à la joie extatique de son Nunc dimittis. Il y a peut-être, dans le rôle de saint Jean-Baptiste, quelque chose de plus glorieux encore. Avoir tout reçu du Seigneur, avoir été sanctifié par lui dès avant sa naissance, être à lui sans pouvoir le suivre, lui amener les âmes dans un sentiment de délicatesse, de respect et de tendresse infinie, ne rien retenir pour soi ; joyeusement, paisiblement, s'effacer devant lui, sans effort, sans regret ; n'exister que pour lui, et mourir en lui obéissant : y a-t-il au monde une vocation plus grande que celle-là? On sent que l'âme du Précurseur s'y complaît. Et il ajoute, pour en finir d'un mot avec la plainte de ses disciples : « Il faut que lui grandisse, et que moi je m'efface. »

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Laudes du samedi 11 janvier 2020 -

Hebdomada III post Nativitatem IIIème semaine après la Nativité
Sabbato Samedi
Ad Laudes matutinas
Aux Laudes du matin
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus Hymne
Quicúmque Christum quæritis, O vous tous qui cherchez le Christ,
óculos in altum tóllite: Élevez vos yeux vers le ciel,
illic licébit vísere Et vous pourrez y contempler
signum perénnis glóriæ. le signe du Dieu éternel.
Hæc stella, quæ solis rotam L'étoile au lumineux éclat,
vincit decóre ac lúmine, Plus brillante que le soleil,
venísse terris núntiat annonce que Dieu est venu
cum carne terréstri Deum. Sur la terre, dans notre chair.
En, Pérsici ex orbis sinu, Alors au fond de l'Orient,
sol unde sumit iánuam, Depuis la porte du soleil,
cernunt períti intérpretes Les Mages qui lisent le ciel,
regále vexíllum magi. Découvrent l'étendard du Roi.
«Quis iste tantus ínquiunt — Quel est donc ce grand souverain,
regnátor astris ímperans, Maître des astres, disent-ils,
quem sic tremunt cæléstia, Devant qui s'émeuvent les cieux
cui lux et æthra insérviunt? Et que sert la voûte étoilée?
Illústre quiddam cérnimus Ce que nous avons découvert
quod nésciat finem pati, Jamais ne connaîtra de fin:
sublíme, celsum, intérminum, Mystère sublime et profond,
antíquius cælo et chao. Plus ancien que tout le créé.
Hic ille rex est géntium Voici le Roi des nations,
populíque rex Iudáici, Voici le Roi du Peuple Juif,
promíssus Abrahæ patri Promis jadis à Abraham
eiúsque in ævum sémini». Et à sa race pour toujours.
Iesu, tibi sit glória, A Toi soit la gloire, ô Jésus
qui te revélas géntibus, Qui Te révèles aux païens;
cum Patre et almo Spíritu, Même gloire au Père, à l'Esprit,
in sempitérna sæcula. Amen. A travers les siècles sans fin!
Ant. 1 Annuntiámus mane misericórdiam tuam, Dómine, et veritátem tuam per noctem.Ant. 1 Le matin, annonçons Ta miséricorde, Seigneur, et Ta vérité pendant la nuit.
Psalmus 91 (92) Psaume 91 (92)
Laus Domini creatoris Louange au Seigneur créateur
Laudes enuntiantur pro gestis Unigeniti (S. Athanasius). Les louanges célèbrent les hauts faits du Fils unique (S. Athanase).
Bonum est confitéri Dómino * et psállere nómini tuo, Altíssime, Il est bon de louer le Seigneur et de chanter Ton nom, ô Très-Haut;
annuntiáre mane misericórdiam tuam * et veritátem tuam per noctem, d'annoncer le matin Ta miséricorde, et Ta vérité durant la nuit,
in decachórdo et psaltério, * cum cántico in cíthara. sur la harpe à dix cordes, et le psaltérion, avec un cantique sur la cithare.
Quia delectásti me, Dómine, in factúra tua, * et in opéribus mánuum tuárum exsultábo. Car Tu m'as réjoui, Seigneur, dans Ta création, et je tressaillerai d'allégresse au sujet des ouvrages de Tes mains.
Quam magnificáta sunt ópera tua, Dómine: * nimis profúndæ factæ sunt cogitatiónes tuæ. Que Tes oeuvres sont magnifiques, Seigneur, que Tes pensées sont profondes.
Vir insípiens non cognóscet, * et stultus non intélleget hæc. L'homme stupide ne les connaîtra pas, et l'insensé ne les comprendra pas.
Cum germináverint peccatóres sicut fenum, * et florúerint omnes, qui operántur iniquitátem, Lorsque les pécheurs auront germé comme l'herbe, et que tous ceux qui commettent l'iniquité se seront manifestés,
hoc tamen erit ad intéritum in sæculum sæculi; * tu autem altíssimus in ætérnum, Dómine. cela pourtant sera destiné à la destruction pour les siècles des siècles. Mais Toi, Seigneur, Tu es éternellement le Très-Haut, ô Seigneur.
Quóniam ecce inimíci tui, Dómine, † quóniam ecce inimíci tui períbunt, * et dispergéntur omnes, qui operántur iniquitátem. Car voici, Seigneur, que Tes ennemis, voici que Tes ennemis vont périr, et tous ceux qui commettent l'iniquité seront dispersés.
Exaltábis sicut unicórnis cornu meum, * perfusus sum óleo úberi. Et ma corne s'élèvera comme celle de la licorne, j'ai été baigné d'une huile abondante.
Et despíciet óculus meus inimícos meos, * et in insurgéntibus in me malignántibus áudiet auris mea. Et mon oeil méprisera mes ennemis, et mon oreille entendra les cris d'angoisse des méchants qui s'élèvent contre moi.
Iustus ut palma florébit, * sicut cedrus Líbani succréscet. Le juste fleurira comme le palmier, et il se multipliera comme le cèdre du Liban.
Plantáti in domo Dómini, * in átriis Dei nostri florébunt. Plantés dans la maison du Seigneur, ils fleuriront dans les parvis de la maison de notre Dieu.
Adhuc fructus dabunt in senécta, * úberes et bene viréntes erunt, Ils donneront encore du fruit dans la vieillesse, et ils seront florissants et bien vigoureux,
ut annúntient quóniam rectus Dóminus refúgium meum, * et non est iníquitas in eo. pour annoncer que le Seigneur notre Dieu est droit, Lui mon refuge, et qu'il n'y a point d'iniquité en Lui.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Annuntiámus mane misericórdiam tuam, Dómine, et veritátem tuam per noctem.Ant. Le matin, annonçons Ta miséricorde, Seigneur, et Ta vérité pendant la nuit.
Ant. 2 Date magnificéntiam Deo nostro.Ant. 2 Procurez de la magnificence à notre Dieu.
Canticum (Deut 32, 1-12) AT2 Cantique (Deut 32, 1-12) AT2
Dei beneficia in populum Intérêt de Dieu pour Son peuple
Quoties volui congregare filios tuos, quemadmodum gallina congregat pullos suos sub alas (Mt 23, 37). Combien de fois J'ai voulu rassembler Tes enfants! (Mt 23, 37).
Audíte, cæli, quæ loquor, * áudiat terra verba oris mei! Ecoutez, cieux, Je vais parler, que la terre entende les paroles de Ma bouche !
Stillet ut plúvia doctrína mea, * fluat ut ros elóquium meum Mon enseignement ruissellera comme la pluie, Ma parole descendra comme la rosée,
quasi imber super herbam * et quasi stillæ super grámina. comme l'ondée sur la verdure, comme l'averse sur l'herbe.
Quia nomen Dómini invocábo: * date magnificéntiam Deo nostro! C'est le nom du Seigneur que j'invoque; à notre Dieu, reportez la grandeur.
Petra, perfécta sunt ópera eius, * quia omnes viæ eius iustítia. Il est le Rocher: Son oeuvre est parfaite; tous Ses chemins ne sont que justice.
Deus fidélis et absque ulla iniquitáte, * iustus et rectus. Dieu de vérité, non pas de perfidie, Il est juste, Il est droit.
Peccavérunt ei, non fílii eius in sórdibus suis, * generátio prava atque pervérsa. Ils L'ont déshonoré, Ses fils perdus, génération fourbe et tortueuse.
Hæccine rédditis Dómino, * pópule stulte et insípiens? Est-ce là ce que tu rends au Seigneur, peuple stupide et sans sagesse?
Numquid non ipse est pater tuus, * qui possédit te, ipse fecit et stabilívit te? N'est-ce pas Lui, ton père, qui t'a créé, Lui qui t'a fait et affermi?
Meménto diérum antiquórum, * cógita generatiónes síngulas; Rappelle-toi les jours de jadis, pénètre le cours des âges.
intérroga patrem tuum, et annuntiábit tibi, * maióres tuos, et dicent tibi. Interroge ton père, il t'instruira; les anciens te le diront.
Quando dividébat Altíssimus gentes, * quando separábat fílios Adam, Quand le Très-Haut dota les nations, quand Il sépara les fils d'Adam,
constítuit términos populórum * iuxta númerum filiórum Israel; Il fixa les frontières des peuples d'après le nombre des fils de Dieu.
pars autem Dómini pópulus eius, * Iacob funículus hereditátis eius. Mais le lot du Seigneur, ce fut Son peuple, Jacob, Sa part d'héritage.
Invénit eum in terra desérta, * in loco horróris et ululátu solitúdinis; Il le trouve au pays du désert, chaos de hurlements sauvages.
circúmdedit eum et atténdit * et custodívit quasi pupíllam óculi sui. Il l'entoure, Il l'élève, Il le garde comme la prunelle de Son oeil.
Sicut áquila próvocans ad volándum pullos suos * et super eos vólitans Tel un aigle qui éveille sa nichée et plane au-dessus de ses petits,
expándit alas suas et assúmpsit eum * atque portávit super pennas suas. Il déploie Son envergure, Il le prend, Il le porte sur Ses ailes.
Dóminus solus dux eius fuit, * et non erat cum eo deus aliénus. Le Seigneur seul l'a conduit, pas de dieu étranger auprès de Lui.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Date magnificéntiam Deo nostro.Ant. Procurez de la magnificence à notre Dieu.
Ant. 3 Quam admirábile est nomen tuum, Dómine, in univérsa terra.Ant. 3 Combien est admirable Ton nom, Seigneur, sur toute la terre.
Psalmus 8 Psaume 8
Maiestas Domini et dignitas hominis Majesté du Seigneur, et dignité de l'homme
Omnia subiecit sub pedibus eius, et ipsum dedit caput supra omnia Ecclesiæ (Eph 1, 22). Dieu Lui a tout soumis, et, le plaçant plus haut que tout, il a fait de Lui la tête de l'Église (Eph 1, 22).
Dómine, Dóminus noster, * quam admirábile est nomen tuum in univérsa terra, Seigneur, notre Seigneur, que Ton nom est glorieux sur toute la terre,
quóniam eleváta est magnificéntia tua * super cælos. Car Ta magnificence est plus haute que les cieux.
Ex ore infántium et lactántium † perfecísti laudem propter inimícos tuos, * ut déstruas inimícum et ultórem. Par la bouche des enfants et de ceux qui sont à la mamelle Tu T'es fondé une force pour confondre Tes ennemis, pour imposer silence à l'adversaire et au blasphémateur.
Quando vídeo cælos tuos, ópera digitórum tuórum, * lunam et stellas, quæ tu fundásti, Quand je contemple Tes cieux, ouvrage de Tes doigts, la lune et les étoiles que Tu as créées,
quid est homo, quod memor es eius, * aut fílius hóminis quóniam vísitas eum? Qu'est-ce que l'homme, pour que Tu te souviennes de lui, et le fils de l'homme, pour que Tu en prennes soin ?
Minuísti eum paulo minus ab ángelis, † glória et honóre coronásti eum * et constituísti eum super ópera mánuum tuárum. Tu l'as fait de peu inférieur aux anges, Tu l'as couronné de gloire et d'honneur et Tu lui as donné l'empire sur les œuvres de Tes mains.
Omnia subiecísti sub pédibus eius, † oves et boves univérsas, * ínsuper et pécora campi, Tu as mis toutes choses sous ses pieds, brebis et bœufs, tous ensemble, et les animaux des champs,
vólucres cæli et pisces maris, * quæcúmque perámbulant sémitas maris. oiseaux du ciel et poissons de la mer, et tout ce qui parcourt les sentiers des mers.
Dómine, Dóminus noster, * quam admirábile est nomen tuum in univérsa terra! Seigneur, notre Seigneur, que Ton nom est glorieux sur toute la terre !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Quam admirábile est nomen tuum, Dómine, in univérsa terra.Ant. Combien est admirable Ton nom, Seigneur, sur toute la terre.
Lectio brevis (Sap 7, 26-27)
Lecture brève (Sap 7, 26-27)
Candor lucis ætérnæ est Sapiéntia et spéculum sine mácula Dei poténtiæ et imágo bonitátis illíus. Et, cum sit una, ómnia potest; et in se pérmanens ómnia ínnovat, et per generatiónes in ánimas sanctas se tránsferens amícos Dei et prophétas constítuit.Elle est le resplendissement de la lumière éternelle, le miroir sans tache de l'activité de Dieu, et l'image de sa bonté. Etant unique, elle peut tout; restant la même, elle renouvelle tout; se répandant, à travers les âges, dans les âmes saintes, elle en fait des amis de Dieu et des prophètes.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Adorábunt eum * Omnes reges terræ. Adorábunt.
V/. Omnes gentes sérvient ei. * Omnes reges terræ. Glória Patri. Adorábunt eum omnes reges terræ.
R/. Ils L'adoreront * Tous les rois de la terre. Ils L'adoreront. V/. Et toutes les nations [païennes] Le serviront. * Tous les rois de la terre. Gloire au Père. Ils L'adoreront.
Ant. Hoc fecit inítium signórum Iesus in Cana Galilææ, et manifestávit glóriam suam.Ant. Ainsi se fit le commencement des miracles de Jésus, à Cana en Galilée, et il manifesta Sa gloire.
Canticum Evangelicum Lc 1, 68-79 Cantique évangélique (Lc 1,68-79)

De Messia eiusque præcursore

Du Messie et de son précurseur

 Benedíctus Dóminus, Deus Israel, * quia visitávit et fecit redemptiónem plebi suæ

Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, de ce qu'Il a visité et racheté Son peuple,

 et eréxit cornu salútis nobis * in domo David púeri sui,

et nous a suscité un puissant Sauveur dans la maison de David, Son serviteur,

sicut locútus est per os sanctórum, * qui a sǽculo sunt, prophetárum eius,

ainsi qu'Il a dit par la bouche de Ses saints prophètes des temps anciens,

salútem ex inimícis nostris * et de manu ómnium, qui odérunt nos;

qu'Il nous délivrerait de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent,

 ad faciéndam misericórdiam cum pátribus nostris * et memorári testaménti sui sancti,

pour exercer Sa miséricorde envers nos pères, et Se souvenir de Son alliance sainte,

 iusiurándum, quod iurávit ad Abraham patrem nostrum, * datúrum se nobis,

selon le serment qu'Il a juré à Abraham, notre père, de nous accorder cette grâce,

 ut sine timóre, de manu inimicórum liberáti, * serviámus illi

qu'étant délivrés de la main de nos ennemis, nous Le servions sans crainte,

 in sanctitáte et iustítia coram ipso * ómnibus diébus nostris.

marchant devant Lui dans la sainteté et la justice, tous les jours de notre vie.

 Et tu, puer, prophéta Altíssimi vocáberis: * præíbis enim ante fáciem Dómini paráre vias eius,

Et toi, petit enfant, tu seras appelé le prophète du Très-Haut: car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer Ses voies,

ad dandam sciéntiam salútis plebi eius * in remissiónem peccatórum eórum,

afin de donner à Son peuple la connaissance du salut, pour la rémission de leurs péchés,

per víscera misericórdiæ Dei nostri, * in quibus visitábit nos óriens ex alto,

par les entrailles de la miséricorde de notre Dieu, grâce auxquelles le soleil levant nous a visités d'en haut,

illumináre his, qui in ténebris et in umbra mortis sedent, * ad dirigéndos pedes nostros in viam pacis.

pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et à l'ombre de la mort, pour diriger nos pas dans la voie de la paix.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Hoc fecit inítium signórum Iesus in Cana Galilææ, et manifestávit glóriam suam.Ant. Ainsi se fit le commencement des miracles de Jésus, à Cana en Galilée, et il manifesta Sa gloire.
PrecesPrières litaniques
Christum glorificémus, qui est imágo Dei, et cum fide deprecémur: Christe, Fili Dei, audi nos. Rendons gloire au Christ, l'image de Dieu, et supplions le avec foi.
Fili Dei, qui amórem Patris nobis ostendísti, Au Christ, Fils de Dieu écoute nous.
Fili DEi, qui amórem Patris nobis ostendísti,
per fratérnam dilectiónem nostram, illum homínibus manifésta.
Qui te vitæ dóminum ostendísti,
confer nobis plenitúdinem vitæ tuæ.
Concéde ut manifestémus vitam tuam in corpóribus nostris,
mortificatiónem tuam in córpore nostro circumferéntes.
Illúmina corda nostra,
ad illuminatiónem sciéntiæ claritátis Dei.
Fils de Dieu, Toi qui nous a révélé l'amour du Père,
par notre charité fraternelle manifeste-le aux hommes.
Toi qui Tes montré le Seigneur de la vie,
accord de nous la plénitude de Ta vie.
Qu'en notre corps Ta vie soit manifestée,
quand nous subissons Ta mort dans notre corps.
Illumine nos cœurs,
afin qu'il resplendissent de la connaissance de la gloire divine.
Pater nosterNotre père
Collecte
Omnípotens sempitérne Deus, qui per Unigénitum tuum novam creatúram nos tibi esse fecísti, præsta, quæsumus, ut per grátiam tuam in illíus inveniámur forma, in quo tecum est nostra substántia. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu éternel et tout puissant, nous Te sommes devenus, par Ton Fils unique, une création nouvelle: accorde-nous, nous T'en supplions, par Ta grâce, d'acquérir la ressemblance de Celui en qui s'est unie à Toi notre substance. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Office de tierce du samedi 11 janvier 2020 -

Hebdomada III post Nativitatem IIIème semaine après la Nativité
Sabbato Samedi
Ad Tertiam
Ad Tertiam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus Hymne
Certum tenéntes órdinem, A la troisième heure du jour,
pio poscámus péctore en respectant l'ordre fixé,
hora diéi tértia invoquons de tout notre coeur
trinae virtútis glóriam, la gloire de la Trinité.
Ut simus habitáculum Puissions nous être la demeure
illi Sancto Spirítui, de cet Esprit de Sainteté
qui quondam in apóstolis qui Se répandit autrefois,
hac hora distribútus est. en cette heure, aux apôtres.
Hoc gradiénte órdine, C'est en suivant aussi cet ordre,
ornávit cuncta spléndide que le Créateur du Royaume
regni caeléstis cónditor a tout couronné de beauté
ad nostra aetérna práemia. pour notre bonheur éternel.
Deo Patri sit glória A Dieu le Père soit la gloire,
eiúsque soli Fílio et gloire à Son Unique Fils,
cum Spíritu Paráclito, avec l'Esprit consolateur,
in sempitérna saécula. Amen. à travers l'infini des siècles.
Ant. 1 Mystérium, quod abscónditum fuit a sæculis et generatiónibus, nunc manifestátum est.Ant. 1 Le mystère caché aux siècles et aux générations passées, est maintenant manifesté.
Psalmus 118 (119), 81-88 Psaume 118 (119), 81-88
XI (Caph) XI (Caph)
Defécit in salutáre tuum ánima mea, * et in verbum tuum supersperávi. Mon âme languit après ton salut, j'espère en Ta parole.
Defecérunt óculi mei in elóquium tuum, * dicéntes: «Quando consoláberis me?». Mes yeux languissent après Ta promesse, je dis : « Quand me consoleras-Tu ? »
Quia factus sum sicut uter in fumo; * iustificatiónes tuas non sum oblítus. Car je suis comme une outre exposée à la fumée, mais je n'oublie pas Tes lois.
Quot sunt dies servi tui? * Quando fácies de persequéntibus me iudícium? Quel est le nombre des jours de Ton serviteur ? Quand donc feras-Tu justice de ceux qui me poursuivent ?
Fodérunt mihi fóveas supérbi, * qui non sunt secúndum legem tuam. Des orgueilleux creusent des fosses pour me perdre; ils sont les adversaires de Ta loi.
Omnia præcépta tua véritas; * dolóse persecúti sunt me: ádiuva me. Tous Tes commandements sont fidélité ; ils me persécutent sans cause: secours-moi.
Paulo minus consummavérunt me in terra, * ego autem non derelíqui mandáta tua. Ils ont failli m'anéantir dans le pays, et moi je n'abandonne pas Tes ordonnances.
Secúndum misericórdiam tuam vivífica me, * et custódiam testimónia oris tui. Rends-moi la vie dans Ta bonté, et j'observerai l'enseignement de Ta bouche.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Mystérium, quod abscónditum fuit a sæculis et generatiónibus, nunc manifestátum est.Ant. Le mystère caché aux siècles et aux générations passées, est maintenant manifesté.
Ant. 2 Véniens Christus evangelizávit pacem vobis, qui longe fuístis, et pacem iis qui prope erant.Ant. 2 Le Christ est venu annoncer la paix à vous qui étiez loin, et la paix à ceux qui étaient proches.
Psalmus 60 (61) Psaume 60 (61)
Exsulis oratio Prière de l'exilé
Oratio iusti æterna sperantis (S. Hilarius). Prière du juste attendant l'éternité (S. Hilaire).
Exáudi, Deus, deprecatiónem meam, * inténde oratióni meæ. O Dieu, entends mes cris, sois attentif à ma prière.
A fínibus terræ ad te clamávi, † dum anxiarétur cor meum. * In petram inaccéssam mihi deduc me! De l'extrémité de la terre je crie vers Toi, dans l'angoisse de mon coeur ; conduis-moi sur le rocher que je ne puis atteindre.
Quia factus es spes mea, * turris fortitúdinis a fácie inimíci. Car Tu es pour moi un refuge, une tour puissante contre l'ennemi.
Inhabitábo in tabernáculo tuo in sæcula, * prótegar in velaménto alárum tuárum, Je voudrais demeurer à jamais dans Ta tente, me réfugier à l'abri de Tes ailes !
quóniam tu, Deus meus, exaudísti vota mea, * dedísti hereditátem timéntium nomen tuum. Car Toi, ô Dieu, Tu exauces mes voeux, Tu m'as donné l'héritage de ceux qui révèrent Ton nom.
Dies super dies regis adícies, * annos eius usque in diem generatiónis et generatiónis. Ajoute des jours aux jours du roi, que ses années se prolongent d'âge en âge !
Sédeat in ætérnum in conspéctu Dei; * misericórdia et véritas servent eum. Qu'il demeure sur le trône éternellement devant Dieu ; ordonne à Ta bonté et à Ta vérité de le garder !
Sic psalmum dicam nómini tuo in sæculum sæculi, * ut reddam vota mea de die in diem. Alors je célébrerai Ton nom à jamais, et j'accomplirai mes voeux chaque jour.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Véniens Christus evangelizávit pacem vobis, qui longe fuístis, et pacem iis qui prope erant.Ant. Le Christ est venu annoncer la paix à vous qui étiez loin, et la paix à ceux qui étaient proches.
Ant. 3 Ecce dedi te in lucem géntium, ut sis salus mea usque ad extrémum terræ.Ant. 3 Voici que Je T'établis comme lumière des nations, afin que Tu sois Mon salut jusqu'aux extrémités de la terre.
Psalmus 63 (64) Psaume 63 (64)
Contra hostes oratio Prière contre l'ennemi
Maxime Domini passio commendatur in hoc psalmo (S. Augustinus). Ce psaume illustre surtout la Passion du Seigneur (S. Augustin).
Exáudi, Deus, vocem meam in meditatióne mea; * a timóre inimíci custódi ánimam meam. O Dieu, écoute ma voix, quand je fais entendre mes plaintes; défends ma vie contre un ennemi qui m'épouvante ;
Prótege me a convéntu malignántium, * a multitúdine operántium iniquitátem. protège-moi contre les complots des malfaiteurs, contre la troupe soulevée des hommes iniques,
Qui exacuérunt ut gládium línguas suas, † intendérunt sagíttas suas, venéfica verba * ut sagíttent in occúltis immaculátum. qui aiguisent leurs langues comme un glaive, qui préparent leurs flèches - leur parole amère !
Súbito sagittábunt eum et non timébunt, * firmavérunt sibi consílium nequam. pour les décocher dans l'ombre contre l'innocent ; ils les décochent contre lui à l'improviste, sans rien craindre.
Disputavérunt, ut abscónderent láqueos, * dixérunt: «Quis vidébit eos?». Ils s'affermissent dans leurs desseins pervers, ils se concertent pour tendre leurs pièges ; ils disent : " Qui les verra? "
Excogitavérunt iníqua, † perfecérunt excogitáta consília. * Interióra hóminis et cor eius abyssus. Ils ne méditent que forfaits : " Nous sommes prêts, disent-ils, notre plan est bien dressé. " L'intérieur de l'homme et son coeur sont un abîme !
Et sagittávit illos Deus; † súbito factæ sunt plagæ eórum, * et infirmávit eos língua eórum. Mais Dieu a lancé sur eux Ses traits : soudain les voilà blessés ! On les jette par terre ; les traits de leur langue retombent sur eux !
Caput movébunt omnes, qui vidébunt eos, * et timébit omnis homo; Tous ceux qui les voient branlent la tête ! Tous les hommes sont saisis de crainte,
et annuntiábunt ópera Dei * et facta eius intéllegent. ils publient l'oeuvre de Dieu, ils comprennent ce qu'Il a fait.
Lætábitur iustus in Dómino et sperábit in eo, * et gloriabúntur omnes recti corde. Le juste se réjouit dans le Seigneur et se confie en Lui, tous ceux qui ont le coeur droit se glorifient.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Ecce dedi te in lucem géntium, ut sis salus mea usque ad extrémum terræ.Ant. Voici que Je T'établis comme lumière des nations, afin que Tu sois Mon salut jusqu'aux extrémités de la terre.
Lecture brève (Ez 20, 41-42a)
Lectio brevis (Ez 20, 41-42a)
In odórem suavitátis suscípiam vos, cum edúxero vos de pópulis et congregávero vos de terris, in quas dispérsi estis, et sanctificábor in vobis in óculis natiónum. Et sciétis quia ego Dóminus.Je vous recevrai comme un parfum d’agréable odeur, lorsque Je vous aurai retirés du milieu des peuples, et que Je vous aurai rassemblés des pays où vous avez été dispersés ; et Je serai sanctifié parmi vous aux yeux des nations. Et vous saurez que Je suis le Seigneur.
V/. In terris visus est.
R/. Et cum homínibus conversátus est.
V/. Sur la terre, Il a été vu.
R/. Et avec les hommes, Il s'est entretenu.
Orémus. Prions.
Omnípotens sempitérne Deus, qui per Unigénitum tuum novam creatúram nos tibi esse fecísti, præsta, quæsumus, ut per grátiam tuam in illíus inveniámur forma, in quo tecum est nostra substántia. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu éternel et tout puissant, nous Te sommes devenus, par Ton Fils unique, une création nouvelle: accorde-nous, nous T'en supplions, par Ta grâce, d'acquérir la ressemblance de Celui en qui s'est unie à Toi notre substance. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Tertiam - psalmodia complementaria

A Tierce - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Mystérium, quod abscónditum fuit a sæculis et generatiónibus, nunc manifestátum est.Ant. 1 Le mystère caché aux siècles et aux générations passées, est maintenant manifesté.
Psalmus 119 (120) Psaume 119 (120)
Desiderium pacis Désir de paix
In tribulatione patientes, orationi instantes (Rom 12, 12). Soyez patients dans l'affliction, assidus à la prière, (Rom 12, 12).
Ad Dóminum, cum tribulárer, clamávi, * et exaudívit me. Vers le Seigneur, dans ma détresse, j'ai crié, et Il m'a exaucé:
Dómine, líbera ánimam meam a lábiis mendácii, * a língua dolósa. « Seigneur, délivre mon âme de la lèvre de mensonge, de la langue astucieuse! »
Quid detur tibi aut quid apponátur tibi, * língua dolósa? Que te sera-t-il donné, quel sera ton profit, langue perfide?
Sagíttæ poténtis acútæ * cum carbónibus iuniperórum. Les flèches aiguës du Tout-puissant, avec les charbons ardents du genêt.
Heu mihi, quia peregrinátus sum in Mosoch, * habitávi ad tabernácula Cedar! Malheureux que je suis de séjourner dans Mések, d'habiter sous les tentes de Cédar !
Multum íncola fuit ánima mea * cum his, qui odérunt pacem. Trop longtemps j'ai demeuré avec ceux qui haïssent la paix.
Ego eram pacíficus; * cum loquébar, illi impugnábant me. Je suis un homme de paix et, quand je leur parle, ils sont pour la guerre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Véniens Christus evangelizávit pacem vobis, qui longe fuístis, et pacem iis qui prope erant.Ant. 2 Le Christ est venu annoncer la paix à vous qui étiez loin, et la paix à ceux qui étaient proches.
Psalmus 120 (121) Psaume 120 (121)
Custos populi Garde du peuple
Non esurient amplius, neque sitient amplius, neque cadet super illos sol neque ullus æstus (Ap 7, 16). Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, la brûlure du soleil ne les accablera plus. (Ap 7, 16).
Levábo óculos meos in montes: * unde véniet auxílium mihi? Je lève les yeux vers les montagnes : d'où me viendra le secours?
Auxílium meum a Dómino, * qui fecit cælum et terram. Mon secours viendra du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Non dabit in commotiónem pedem tuum, * neque dormitábit, qui custódit te. Il ne permettra pas que ton pied trébuche; celui qui te garde ne sommeillera pas.
Ecce non dormitábit neque dórmiet, * qui custódit Israel. Non, il ne sommeille ni ne dort, celui qui garde Israël.
Dóminus custódit te, † Dóminus umbráculum tuum, * ad manum déxteram tuam. Le Seigneur est ton gardien, le Seigneur est ton abri, toujours à ta droite.
Per diem sol non percútiet te, * neque luna per noctem. Pendant le jour le soleil ne te frappera point, ni la lune pendant la nuit.
Dóminus custódiet te ab omni malo; * custódiet ánimam tuam Dóminus. Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ton âme.
Dóminus custódiet intróitum tuum et éxitum tuum * ex hoc nunc et usque in sæculum Le Seigneur gardera ton départ et ton arrivée, maintenant et à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Véniens Christus evangelizávit pacem vobis, qui longe fuístis, et pacem iis qui prope erant.Ant. 3 Le Christ est venu annoncer la paix à vous qui étiez loin, et la paix à ceux qui étaient proches.
Psalmus 121 (122) Psaume 121 (122)
Civitas sancta Ierusalem La cité sainte de Jérusalem
Accessistis ad Sion montem et civitatem Dei viventis, Ierusalem cælestem (Hebr 12, 22). Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant qui est la Jérusalem céleste (Hebr 12, 22).
Lætátus sum in eo quod dixérunt mihi: * «In domum Dómini íbimus» . J'ai été dans la joie quand on m'a dit: « Allons à la maison du Seigneur »
Stantes iam sunt pedes nostri * in portis tuis, Ierúsalem. Enfin nos pieds s'arrêtent à tes portes, Jérusalem.
Ierúsalem, quæ ædificáta est ut cívitas, * sibi compácta in idípsum. Jérusalem, tu es bâtie comme une ville où tout se tient ensemble.
Illuc enim ascendérunt tribus, tribus Dómini, * testimónium Israel, ad confiténdum nómini Dómini. Là montent les tribus, les tribus du Seigneur, selon la loi d'Israël, pour louer le nom du Seigneur.
Quia illic sedérunt sedes ad iudícium, *sedes domus David. Là sont établis des sièges pour le jugement, les sièges de la maison de David.
Rogáte, quæ ad pacem sunt Ierúsalem: * «Secúri sint diligéntes te! Faites des voeux pour Jérusalem: « Qu'ils soient en sûreté ceux qui t'aiment !
Fiat pax in muris tuis, * et secúritas in túrribus tuis! ». Que la paix règne dans tes murs, la prospérité dans tes palais ! »
Propter fratres meos et próximos meos * loquar: «Pax in te! ». A cause de mes frères et de mes amis, je dis : «Paix sur toi ! ».
Propter domum Dómini Dei nostri * exquíram bona tibi. A cause de la maison du Seigneur, notre Dieu, je désire pour toi le bonheur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Messe du samedi 11 janvier 2020 -

Hebdomada III post Nativitatem IIIème semaine après la Nativité
Sabbato Samedi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Malach. 3, 1
ECCE advénit dominátor Dóminus: et regnum in manu eius, et potéstas, et impérium. Ps. 71, 1 Deus, iudícium tuum Regi da: et iustítiam tuam Fílio Regis. V/. Glória Patri. Voilà que vient le Seigneur Maître ; le pouvoir est dans Sa main, la puissance et l’empire. Ps. 71,1. O Dieu, donne au roi Ton jugement et au fils du roi Ta justice. V/. Gloire au Père.
Lectio I Ière lecture
Léctio Epístolae primae beáti loannis apóstoli (5,14-21)
Carissimi : haec est fidúcia, quam habémus ad eum, quia si quid petiérimus secúndum voluntátem eíus, audit nos. Et si scimus quóniam audit nos, quidquid petiérimus, scimus quóniam habémus petitiónes, quas postulávimus ab eo. Si quis videt fratrem suum peccáre peccátum non ad mortem, petet, et dabit ei Deus vitam, peccántibus non ad mortem. Est peccátum ad mortem; non pro illo dico, ut roget. Omnis iniustítia peccátum est, et est peccátum non ad mortem. Scimus quóniam omnis, qui natus est ex Deo, non peccat, sed ille, qui génitus est ex Deo, consérvat eum, et Malígnus non tangit eum. Scimus quóniam ex Deo sumus, et mundus totus in Malígno pósitus est. Et scimus quóniam Fílius Dei venit et dedit nobis sensum, ut cognoscámus eum, qui verus est; et sumus in eo, qui verus est, in Fílio eíus Iésu Christo. Hic est qui verus est, Deus et vita aetérna. Filíoli, custodíte vos a simulácris! Très chers : c'est là l'assurance que nous avons envers Lui: quoi que nous Lui demandions selon Sa volonté, Il nous exauce. Et nous savons qu'Il nous exauce, quoi que nous Lui demandions; nous le savons, parce que nous obtenons les choses que nous Lui demandons. Si quelqu'un voit son frère commettre un péché qui ne va pas à la mort, qu'il prie; et la vie lui sera donnée, si ce péché ne va pas à la mort. Il y a un péché qui va à la mort: ce n'est pas pour ce péché-là que je vous dis de prier. Toute iniquité est un péché, et il y a un péché qui va à la mort. Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche point; mais la naissance qu'il a reçue de Dieu le conserve, et le malin n'a pas de prise sur lui. Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous l'empire du malin. Et nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu'Il nous a donné l'intelligence, afin que nous connaissions le vrai Dieu, et que nous soyons en Son vrai Fils. C'est Lui qui est le vrai Dieu et la vie éternelle. Mes petits enfants, gardez-vous des idoles.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
R/. Omnes de Saba vénient, aurum et thus deferéntes, et laudem Dómino annuntiántes. R/. Tous ceux de Saba viendront, ils apporteront de l’or et de l’encens, et publieront les louanges du Seigneur.
V/. Surge, et illumináre Ierúsalem: quia glória Dómini super te orta est. V/. Lève-toi, et resplendis, Jérusalem ! Car la gloire du Seigneur s’est levée sur toi.
Allelúia Alléluia
R/. Allelúia V/. Vídimus stellam eius in Oriénte, et vénimus cum munéribus adoráre Dóminum. R/. Alléluia. V/. Nous avons vu Son étoile à l’orient et nous sommes venus avec des présents adorer le Seigneur.
Evangelium Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Ioánnem (3,22-30)
In illo tempore: Venit Iésus et discípuli eíus in Iudǽam terram, et illic demorabátur cum eis et baptizábat. Erat autem et Ioánnes baptízans in Enon iúxta Salim, quia aquae multae erant illic, et adveniébant et baptizabántur; nondum enim missus fúerat in cárcerem Ioánnes. Facta est ergo quǽstio ex discípulis Ioánnis cum Iudǽo de purificatióne. Et venérunt ad Ioánnem et dixérunt ei: “Rábbi, qui erat tecum trans Iordánem, cui tu testimónium perhibuísti, ecce hic baptízat, et omnes véniunt ad eum!” Respóndit Ioánnes et dixit: “Non potest homo accípere quidquam, nisi fúerit ei datum de caelo. Ipsi vos mihi testimónium perhibétis, quod díxerim: Non sum ego Christus, sed: Missus sum ante illum. Qui habet sponsam, sponsus est; amícus autem sponsi, qui stat et audit eum, gáudio gaudet propter vocem sponsi. Hoc ergo gáudium meum implétum est. Illum opórtet créscere, me autem mínui.” Après cela, Jésus vint avec Ses disciples dans le pays de Judée; et Il y demeurait avec eux, et baptisait. Jean baptisait aussi à Ennon, près de Salim, parce qu'il y avait là beaucoup d'eau. On y venait, et on y était baptisé. Car Jean n'avait pas encore été mis en prison. Or il s'éleva une dispute entre les disciples de Jean et les Juifs, touchant la purification. Et ils vinrent à Jean, et lui dirent: Maître, Celui qui était avec toi au delà du Jourdain, et Auquel tu as rendu témoignage, baptise maintenant, et tous vont à Lui. Jean répondit: L'homme ne peut rien recevoir, que ne lui ait été donné du Ciel. Vous-mêmes vous me rendez témoignage que j'ai dit: Je ne suis pas le Christ, mais j'ai été envoyé devant Lui. Celui qui a l'épouse est l’époux; mais l'ami de l'époux, qui se tient là et l'écoute, est ravi de joie à cause de la voix de l'époux. Cette joie qui est la mienne est complète. Il faut qu'Il croisse, et que je diminue.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 71,10.11
Reges Tharsis et ínsulae múnera ófferent: reges Arabum et Saba dona addúcent: et adorábunt eum omnes reges terrae, omnes gentes sérvient ei. Les rois de Tharsis et les îles Lui offriront des présents, les rois d’Arabie et de Saba apporteront des dons et tous les rois de la terre L’adoreront, toutes les nations Le serviront.
Communio Communion
Matth. 2, 2
Vídimus stellam eius in Oriénte, et vénimus cum munéribus adoráre Dóminum. Nous avons vu Son étoile à l’orient et nous sommes venus avec des présents adorer le Seigneur.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Office de sexte du samedi 11 janvier 2020 -

Hebdomada III post Nativitatem IIIème semaine après la Nativité
Sabbato Samedi
Ad Sextam
Ad Sextam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus Hymne
Dicámus laudes Dómino Chantons au Seigneur nos louanges
fervénte prompti spíritu; dans l'ardeur d'une âme empressée,
hora volúta séxies voici venue la sixième heure
nos ad orándum próvocat. qui nous invite à la prière.
In hac enim fidélibus Car la gloire du vrai salut,
verae salútis glória du sacrifice de l'Agneau,
beáti Agni hóstia advient en cette heure aux croyants
crucis virtúte rédditur. par la puissance de la croix.
Cuius luce claríssima A l'éclat dont elle rayonne,
tenébricat merídies, le plein midi n'est que ténèbres;
sumámus toto péctore accueillons d'un coeur sans réserve
tanti splendóris grátiam. la grâce de cette splendeur.
Deo Patri sit glória A Dieu le Père soit la gloire,
eiúsque soli Fílio et gloire à Son Unique Fils,
cum Spíritu Paráclito, avec l'Esprit consolateur,
in sempitérna saécula. Amen. à travers l'infini des siècles.
Ant. 1 Mystérium, quod abscónditum fuit a sæculis et generatiónibus, nunc manifestátum est.Ant. 1 Le mystère caché aux siècles et aux générations passées, est maintenant manifesté.
Psalmus 118 (119), 81-88 Psaume 118 (119), 81-88
XI (Caph) XI (Caph)
Defécit in salutáre tuum ánima mea, * et in verbum tuum supersperávi. Mon âme languit après ton salut, j'espère en Ta parole.
Defecérunt óculi mei in elóquium tuum, * dicéntes: «Quando consoláberis me?». Mes yeux languissent après Ta promesse, je dis : « Quand me consoleras-Tu ? »
Quia factus sum sicut uter in fumo; * iustificatiónes tuas non sum oblítus. Car je suis comme une outre exposée à la fumée, mais je n'oublie pas Tes lois.
Quot sunt dies servi tui? * Quando fácies de persequéntibus me iudícium? Quel est le nombre des jours de Ton serviteur ? Quand donc feras-Tu justice de ceux qui me poursuivent ?
Fodérunt mihi fóveas supérbi, * qui non sunt secúndum legem tuam. Des orgueilleux creusent des fosses pour me perdre; ils sont les adversaires de Ta loi.
Omnia præcépta tua véritas; * dolóse persecúti sunt me: ádiuva me. Tous Tes commandements sont fidélité ; ils me persécutent sans cause: secours-moi.
Paulo minus consummavérunt me in terra, * ego autem non derelíqui mandáta tua. Ils ont failli m'anéantir dans le pays, et moi je n'abandonne pas Tes ordonnances.
Secúndum misericórdiam tuam vivífica me, * et custódiam testimónia oris tui. Rends-moi la vie dans Ta bonté, et j'observerai l'enseignement de Ta bouche.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Mystérium, quod abscónditum fuit a sæculis et generatiónibus, nunc manifestátum est.Ant. Le mystère caché aux siècles et aux générations passées, est maintenant manifesté.
Ant. 2 Véniens Christus evangelizávit pacem vobis, qui longe fuístis, et pacem iis qui prope erant.Ant. 2 Le Christ est venu annoncer la paix à vous qui étiez loin, et la paix à ceux qui étaient proches.
Psalmus 60 (61) Psaume 60 (61)
Exsulis oratio Prière de l'exilé
Oratio iusti æterna sperantis (S. Hilarius). Prière du juste attendant l'éternité (S. Hilaire).
Exáudi, Deus, deprecatiónem meam, * inténde oratióni meæ. O Dieu, entends mes cris, sois attentif à ma prière.
A fínibus terræ ad te clamávi, † dum anxiarétur cor meum. * In petram inaccéssam mihi deduc me! De l'extrémité de la terre je crie vers Toi, dans l'angoisse de mon coeur ; conduis-moi sur le rocher que je ne puis atteindre.
Quia factus es spes mea, * turris fortitúdinis a fácie inimíci. Car Tu es pour moi un refuge, une tour puissante contre l'ennemi.
Inhabitábo in tabernáculo tuo in sæcula, * prótegar in velaménto alárum tuárum, Je voudrais demeurer à jamais dans Ta tente, me réfugier à l'abri de Tes ailes !
quóniam tu, Deus meus, exaudísti vota mea, * dedísti hereditátem timéntium nomen tuum. Car Toi, ô Dieu, Tu exauces mes voeux, Tu m'as donné l'héritage de ceux qui révèrent Ton nom.
Dies super dies regis adícies, * annos eius usque in diem generatiónis et generatiónis. Ajoute des jours aux jours du roi, que ses années se prolongent d'âge en âge !
Sédeat in ætérnum in conspéctu Dei; * misericórdia et véritas servent eum. Qu'il demeure sur le trône éternellement devant Dieu ; ordonne à Ta bonté et à Ta vérité de le garder !
Sic psalmum dicam nómini tuo in sæculum sæculi, * ut reddam vota mea de die in diem. Alors je célébrerai Ton nom à jamais, et j'accomplirai mes voeux chaque jour.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Véniens Christus evangelizávit pacem vobis, qui longe fuístis, et pacem iis qui prope erant.Ant. Le Christ est venu annoncer la paix à vous qui étiez loin, et la paix à ceux qui étaient proches.
Ant. 3 Ecce dedi te in lucem géntium, ut sis salus mea usque ad extrémum terræ.Ant. 3 Voici que Je T'établis comme lumière des nations, afin que Tu sois Mon salut jusqu'aux extrémités de la terre.
Psalmus 63 (64) Psaume 63 (64)
Contra hostes oratio Prière contre l'ennemi
Maxime Domini passio commendatur in hoc psalmo (S. Augustinus). Ce psaume illustre surtout la Passion du Seigneur (S. Augustin).
Exáudi, Deus, vocem meam in meditatióne mea; * a timóre inimíci custódi ánimam meam. O Dieu, écoute ma voix, quand je fais entendre mes plaintes; défends ma vie contre un ennemi qui m'épouvante ;
Prótege me a convéntu malignántium, * a multitúdine operántium iniquitátem. protège-moi contre les complots des malfaiteurs, contre la troupe soulevée des hommes iniques,
Qui exacuérunt ut gládium línguas suas, † intendérunt sagíttas suas, venéfica verba * ut sagíttent in occúltis immaculátum. qui aiguisent leurs langues comme un glaive, qui préparent leurs flèches - leur parole amère !
Súbito sagittábunt eum et non timébunt, * firmavérunt sibi consílium nequam. pour les décocher dans l'ombre contre l'innocent ; ils les décochent contre lui à l'improviste, sans rien craindre.
Disputavérunt, ut abscónderent láqueos, * dixérunt: «Quis vidébit eos?». Ils s'affermissent dans leurs desseins pervers, ils se concertent pour tendre leurs pièges ; ils disent : " Qui les verra? "
Excogitavérunt iníqua, † perfecérunt excogitáta consília. * Interióra hóminis et cor eius abyssus. Ils ne méditent que forfaits : " Nous sommes prêts, disent-ils, notre plan est bien dressé. " L'intérieur de l'homme et son coeur sont un abîme !
Et sagittávit illos Deus; † súbito factæ sunt plagæ eórum, * et infirmávit eos língua eórum. Mais Dieu a lancé sur eux Ses traits : soudain les voilà blessés ! On les jette par terre ; les traits de leur langue retombent sur eux !
Caput movébunt omnes, qui vidébunt eos, * et timébit omnis homo; Tous ceux qui les voient branlent la tête ! Tous les hommes sont saisis de crainte,
et annuntiábunt ópera Dei * et facta eius intéllegent. ils publient l'oeuvre de Dieu, ils comprennent ce qu'Il a fait.
Lætábitur iustus in Dómino et sperábit in eo, * et gloriabúntur omnes recti corde. Le juste se réjouit dans le Seigneur et se confie en Lui, tous ceux qui ont le coeur droit se glorifient.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Ecce dedi te in lucem géntium, ut sis salus mea usque ad extrémum terræ.Ant. Voici que Je T'établis comme lumière des nations, afin que Tu sois Mon salut jusqu'aux extrémités de la terre.
V/. Vidébunt gentes iustum tuum.
R/. Et cuncti reges ínclitum tuum.
V/. Les Nations verront Ton juste.
R/. Et l'ensemble des rois Ton excellence.
Orémus. Prions.
Omnípotens sempitérne Deus, qui per Unigénitum tuum novam creatúram nos tibi esse fecísti, præsta, quæsumus, ut per grátiam tuam in illíus inveniámur forma, in quo tecum est nostra substántia. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu éternel et tout puissant, nous Te sommes devenus, par Ton Fils unique, une création nouvelle: accorde-nous, nous T'en supplions, par Ta grâce, d'acquérir la ressemblance de Celui en qui s'est unie à Toi notre substance. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Sextam - psalmodia complementaria

A Sexte - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Mystérium, quod abscónditum fuit a sæculis et generatiónibus, nunc manifestátum est.Ant. 1 Le mystère caché aux siècles et aux générations passées, est maintenant manifesté.
Psalmus 122 (123) Psaume 122 (123)
Dominus fiducia populi Le Seigneur, confiance du peuple
Duo cæci... clamaverunt: «Domine, miserere nostri, Fili David» (Mt 20, 30). Deux aveugles crièrent « Seigneur, aie pitié de nous, Fils de David » (Mt 20, 30).
Ad te levávi óculos meos, * qui hábitas in cælis. J'élève mes yeux vers Toi, ô toi qui siège dans les cieux!
Ecce sicut óculi servórum ad manus dominórum suórum, * sicut óculi ancíllæ ad manus dóminæ suæ, Comme l'oeil du serviteur est fixé sur la main de son maître, et l'oeil de la servante sur la main de sa maîtresse,
ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, * donec misereátur nostri. ainsi nos yeux sont fixés sur le Seigneur, notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri, * quia multum repléti sumus despectióne; Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous n'avons été que trop rassasiés d'opprobres.
quia multum repléta est ánima nostra * derisióne abundántium et despectióne superbórum. Notre âme n'a été que trop rassasiée de la moquerie des superbes, du mépris des orgueilleux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Véniens Christus evangelizávit pacem vobis, qui longe fuístis, et pacem iis qui prope erant.Ant. 2 Le Christ est venu annoncer la paix à vous qui étiez loin, et la paix à ceux qui étaient proches.
Psalmus 123 (124) Psaume 123 (124)
Adiutorium nostrum in nomine Domini Notre secours est dans le nom du Seigneur
Dixit Dominus Paulo: «Noli timere ... quia ego sum tecum» (Act 18, 9-10). Le Seigneur dit à Paul : « ne crains pas ... Je suis avec toi» (Act 18, 9-10).
Nisi quia Dóminus erat in nobis, dicat nunc Israel, † nisi quia Dóminus erat in nobis, * cum exsúrgerent hómines in nos: Si le Seigneur n'eût été pour nous, qu'Israël le proclame, si le Seigneur n'eût été pour nous, quand les hommes se sont élevés contre nous.
forte vivos deglutíssent nos, * cum irascerétur furor eórum in nos. Ils nous auraient dévorés tout vivants, quand leur colère s'est allumée contre nous.
Fórsitan aqua absorbuísset nos, † torrens pertransísset ánimam nostram * fórsitan pertransíssent ánimam nostram aquæ intumescéntes. Les eaux nous auraient engloutis, le torrent eût passé sur notre âme; sur notre âme auraient passé les eaux impétueuses.
Benedíctus Dóminus; * qui non dedit nos in direptiónem déntibus eórum. Béni soit le Seigneur, qui ne nous a pas livrés à leurs dents.
Anima nostra sicut passer erépta est * de láqueo venántium: Notre âme, comme le passereau, s'est échappée du filet de l'oiseleur :
láqueus contrítus est, * et nos erépti sumus. le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Adiutórium nostrum in nómine Dómini, * qui fecit cælum et terram. Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Ecce dedi te in lucem géntium, ut sis salus mea usque ad extrémum terræ.Ant. 3 Voici que Je T'établis comme lumière des nations, afin que Tu sois Mon salut jusqu'aux extrémités de la terre.
Psalmus 124 (125) Psaume 124 (125)
Dominus custos populi sui Le Seigneur prend soin de son peuple
Pax super Israel Dei (Gal 6, 16). La paix de Dieu sur Israël (Gal 6, 16).
Qui confídunt in Dómino sicut mons Sion: * non commovébitur, in ætérnum manet. Ceux qui se confient dans le Seigneur sont comme la montagne de Sion: elle ne chancelle point, elle est établie pour toujours.
Ierúsalem, montes in circúitu eius, † et Dóminus in circúitu pópuli sui * ex hoc nunc et usque in sæculum. Jérusalem a autour d'elle une ceinture de montagnes: ainsi le Seigneur entoure Son peuple, dès maintenant et à jamais.
Quia non requiéscet virga iniquitátis super sortem iustórum, * ut non exténdant iusti ad iniquitátem manus suas. Le sceptre des méchants ne restera pas sur l'héritage des justes, afin que les justes ne portent pas aussi leurs mains vers l'iniquité.
Bénefac, Dómine, bonis * et rectis corde. Seigneur, répands Tes bontés sur les bons, et sur ceux qui ont le coeur droit.
Declinántes autem per vias pravas † addúcet Dóminus cum operántibus iniquitátem. * Pax super Israel! Mais sur ceux qui se détournent en des voies tortueuses, que le Seigneur les abandonne avec ceux qui font le mal. Paix sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Office de none du samedi 11 janvier 2020 -

Hebdomada III post Nativitatem IIIème semaine après la Nativité
Sabbato Samedi
Ad Nonam
Ad Nonam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus Hymne
Ternis horárum términis Déjà la grâce du Seigneur
volútis dante Dómino, trois fois nous a donné trois heures ;
trinum perfécte et únicum avec amour nous chantons Dieu,
ipsum devóti psállimus. Trinité, parfaite unité
Sacrum Dei mystérium Gardons-en des coeurs purifiés
puro tenéntes péctore, le mystère sacré de Dieu
Petri magístri régula et puisque le magistère de Pierre
signo salútis pródita, fut confirmé par un miracle,
Et nos psallámus spíritu, Chantons nous aussi dans l'Esprit
haeréntes sic apóstolis, en nous attachant aux apôtres
ut plantas adhuc débiles pour que, par la force du Christ,
Christi virtúte dírigant. ils rendent plus fermes nos pas.
Deo Patri sit glória A Dieu le Père soit la gloire,
eiúsque soli Fílio et gloire à Son Unique Fils,
cum Spíritu Paráclito, avec l'Esprit Consolateur,
in sempitérna saécula. Amen. à travers l'infini des siècles.
Ant. 1 Mystérium, quod abscónditum fuit a sæculis et generatiónibus, nunc manifestátum est.Ant. 1 Le mystère caché aux siècles et aux générations passées, est maintenant manifesté.
Psalmus 118 (119), 81-88 Psaume 118 (119), 81-88
XI (Caph) XI (Caph)
Defécit in salutáre tuum ánima mea, * et in verbum tuum supersperávi. Mon âme languit après ton salut, j'espère en Ta parole.
Defecérunt óculi mei in elóquium tuum, * dicéntes: «Quando consoláberis me?». Mes yeux languissent après Ta promesse, je dis : « Quand me consoleras-Tu ? »
Quia factus sum sicut uter in fumo; * iustificatiónes tuas non sum oblítus. Car je suis comme une outre exposée à la fumée, mais je n'oublie pas Tes lois.
Quot sunt dies servi tui? * Quando fácies de persequéntibus me iudícium? Quel est le nombre des jours de Ton serviteur ? Quand donc feras-Tu justice de ceux qui me poursuivent ?
Fodérunt mihi fóveas supérbi, * qui non sunt secúndum legem tuam. Des orgueilleux creusent des fosses pour me perdre; ils sont les adversaires de Ta loi.
Omnia præcépta tua véritas; * dolóse persecúti sunt me: ádiuva me. Tous Tes commandements sont fidélité ; ils me persécutent sans cause: secours-moi.
Paulo minus consummavérunt me in terra, * ego autem non derelíqui mandáta tua. Ils ont failli m'anéantir dans le pays, et moi je n'abandonne pas Tes ordonnances.
Secúndum misericórdiam tuam vivífica me, * et custódiam testimónia oris tui. Rends-moi la vie dans Ta bonté, et j'observerai l'enseignement de Ta bouche.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Mystérium, quod abscónditum fuit a sæculis et generatiónibus, nunc manifestátum est.Ant. Le mystère caché aux siècles et aux générations passées, est maintenant manifesté.
Ant. 2 Véniens Christus evangelizávit pacem vobis, qui longe fuístis, et pacem iis qui prope erant.Ant. 2 Le Christ est venu annoncer la paix à vous qui étiez loin, et la paix à ceux qui étaient proches.
Psalmus 60 (61) Psaume 60 (61)
Exsulis oratio Prière de l'exilé
Oratio iusti æterna sperantis (S. Hilarius). Prière du juste attendant l'éternité (S. Hilaire).
Exáudi, Deus, deprecatiónem meam, * inténde oratióni meæ. O Dieu, entends mes cris, sois attentif à ma prière.
A fínibus terræ ad te clamávi, † dum anxiarétur cor meum. * In petram inaccéssam mihi deduc me! De l'extrémité de la terre je crie vers Toi, dans l'angoisse de mon coeur ; conduis-moi sur le rocher que je ne puis atteindre.
Quia factus es spes mea, * turris fortitúdinis a fácie inimíci. Car Tu es pour moi un refuge, une tour puissante contre l'ennemi.
Inhabitábo in tabernáculo tuo in sæcula, * prótegar in velaménto alárum tuárum, Je voudrais demeurer à jamais dans Ta tente, me réfugier à l'abri de Tes ailes !
quóniam tu, Deus meus, exaudísti vota mea, * dedísti hereditátem timéntium nomen tuum. Car Toi, ô Dieu, Tu exauces mes voeux, Tu m'as donné l'héritage de ceux qui révèrent Ton nom.
Dies super dies regis adícies, * annos eius usque in diem generatiónis et generatiónis. Ajoute des jours aux jours du roi, que ses années se prolongent d'âge en âge !
Sédeat in ætérnum in conspéctu Dei; * misericórdia et véritas servent eum. Qu'il demeure sur le trône éternellement devant Dieu ; ordonne à Ta bonté et à Ta vérité de le garder !
Sic psalmum dicam nómini tuo in sæculum sæculi, * ut reddam vota mea de die in diem. Alors je célébrerai Ton nom à jamais, et j'accomplirai mes voeux chaque jour.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Véniens Christus evangelizávit pacem vobis, qui longe fuístis, et pacem iis qui prope erant.Ant. Le Christ est venu annoncer la paix à vous qui étiez loin, et la paix à ceux qui étaient proches.
Ant. 3 Ecce dedi te in lucem géntium, ut sis salus mea usque ad extrémum terræ.Ant. 3 Voici que Je T'établis comme lumière des nations, afin que Tu sois Mon salut jusqu'aux extrémités de la terre.
Psalmus 63 (64) Psaume 63 (64)
Contra hostes oratio Prière contre l'ennemi
Maxime Domini passio commendatur in hoc psalmo (S. Augustinus). Ce psaume illustre surtout la Passion du Seigneur (S. Augustin).
Exáudi, Deus, vocem meam in meditatióne mea; * a timóre inimíci custódi ánimam meam. O Dieu, écoute ma voix, quand je fais entendre mes plaintes; défends ma vie contre un ennemi qui m'épouvante ;
Prótege me a convéntu malignántium, * a multitúdine operántium iniquitátem. protège-moi contre les complots des malfaiteurs, contre la troupe soulevée des hommes iniques,
Qui exacuérunt ut gládium línguas suas, † intendérunt sagíttas suas, venéfica verba * ut sagíttent in occúltis immaculátum. qui aiguisent leurs langues comme un glaive, qui préparent leurs flèches - leur parole amère !
Súbito sagittábunt eum et non timébunt, * firmavérunt sibi consílium nequam. pour les décocher dans l'ombre contre l'innocent ; ils les décochent contre lui à l'improviste, sans rien craindre.
Disputavérunt, ut abscónderent láqueos, * dixérunt: «Quis vidébit eos?». Ils s'affermissent dans leurs desseins pervers, ils se concertent pour tendre leurs pièges ; ils disent : " Qui les verra? "
Excogitavérunt iníqua, † perfecérunt excogitáta consília. * Interióra hóminis et cor eius abyssus. Ils ne méditent que forfaits : " Nous sommes prêts, disent-ils, notre plan est bien dressé. " L'intérieur de l'homme et son coeur sont un abîme !
Et sagittávit illos Deus; † súbito factæ sunt plagæ eórum, * et infirmávit eos língua eórum. Mais Dieu a lancé sur eux Ses traits : soudain les voilà blessés ! On les jette par terre ; les traits de leur langue retombent sur eux !
Caput movébunt omnes, qui vidébunt eos, * et timébit omnis homo; Tous ceux qui les voient branlent la tête ! Tous les hommes sont saisis de crainte,
et annuntiábunt ópera Dei * et facta eius intéllegent. ils publient l'oeuvre de Dieu, ils comprennent ce qu'Il a fait.
Lætábitur iustus in Dómino et sperábit in eo, * et gloriabúntur omnes recti corde. Le juste se réjouit dans le Seigneur et se confie en Lui, tous ceux qui ont le coeur droit se glorifient.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Ecce dedi te in lucem géntium, ut sis salus mea usque ad extrémum terræ.Ant. Voici que Je T'établis comme lumière des nations, afin que Tu sois Mon salut jusqu'aux extrémités de la terre.
V/. Benedícite, gentes, Deum nostrum.
R/. Et audítam fácite vocem laudis eius.
V/. Que les nations bénissent notre Dieu. V/. Et que se fasse entre la voix de leur louange.
Orémus. Prions.
Omnípotens sempitérne Deus, qui per Unigénitum tuum novam creatúram nos tibi esse fecísti, præsta, quæsumus, ut per grátiam tuam in illíus inveniámur forma, in quo tecum est nostra substántia. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu éternel et tout puissant, nous Te sommes devenus, par Ton Fils unique, une création nouvelle: accorde-nous, nous T'en supplions, par Ta grâce, d'acquérir la ressemblance de Celui en qui s'est unie à Toi notre substance. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Nonam - psalmodia complementaria

A None - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Mystérium, quod abscónditum fuit a sæculis et generatiónibus, nunc manifestátum est.Ant. 1 Le mystère caché aux siècles et aux générations passées, est maintenant manifesté.
Psalmus 125 (126) Psaume 125 (126)
Gaudium et spes in Deo Joie et espoir dans le Seigneur
Sicuti socii passionum estis, sic eritis et consolationis (2 Cor 1, 7). Comme vous avez part aux souffrances, vous avez aussi part à la consolation (2 Cor 1, 7).
In converténdo Dóminus captivitátem Sion, * facti sumus quasi somniántes. Quand le Seigneur ramena les captifs de Sion, nous étions presque en rêve.
Tunc replétum est gáudio os nostrum, * et língua nostra exsultatióne. Alors notre bouche fut remplie de chants de joie, et notre langue de cris d'allégresse.
Tunc dicébant inter gentes: * «Magnificávit Dóminus fácere cum eis». Alors on disait parmi les nations: « Le Seigneur a fait de grandes choses pour eux. »
Magnificávit Dóminus fácere nobíscum; * facti sumus lætántes. Le Seigneur a fait pour nous de grandes choses; nous en avons été remplis de joie.
Convérte, Dómine, captivitátem nostram, * sicut torréntes in austro. Ramène, Seigneur, nos captifs, comme un torrent dans le pays du midi.
Qui séminant in lácrimis, * in exsultatióne metent. Ceux qui sèment dans les larmes * moissonneront dans l'allégresse.
Eúntes ibant et flebant * semen spargéndum portántes; Ils allaient et venaient en pleurant, tandis qu'ils jetaient leurs semences :
veniéntes autem vénient in exsultatióne * portántes manípulos suos. ils reviendront avec allégresse, chargés de leurs gerbes.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Véniens Christus evangelizávit pacem vobis, qui longe fuístis, et pacem iis qui prope erant.Ant. 2 Le Christ est venu annoncer la paix à vous qui étiez loin, et la paix à ceux qui étaient proches.
Psalmus 126 (127) Psaume 126 (127)
Vanus labor sine Domino Sans le Seigneur, le travail est vain
Dei ædificatio estis (1 Cor 3, 9). En Dieu, vous êtes édifiés (1 Cor 3, 9).
Nisi Dóminus ædificáverit domum, * in vanum labórant, qui ædíficant eam. Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, en vain travaillent ceux qui la bâtissent.
Nisi Dóminus custodíerit civitátem, * frustra vígilat, qui custódit eam. Si le Seigneur ne garde pas la cité, en vain la sentinelle veille à ses portes.
Vanum est vobis ante lucem súrgere † et sero quiéscere, qui manducátis panem labóris, * quia dabit diléctis suis somnum. C'est en vain que vous vous levez avant le jour, et que vous retardez votre repos, mangeant le pain de la douleur : il en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil.
Ecce heréditas Dómini fílii, * merces fructus ventris. Voici, c'est un héritage du Seigneur, que les enfants, une récompense, que les fruits d'un sein fécond.
Sicut sagíttæ in manu poténtis, * ita fílii iuventútis. Comme les flèches dans la main d'un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse.
Beátus vir, qui implévit pháretram suam ex ipsis: * non confudétur, cum loquétur inimícis suis in porta. Heureux l'homme qui en a rempli son carquois. Ils ne rougiront pas quand ils répondront aux ennemis, à la porte de la ville.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Ecce dedi te in lucem géntium, ut sis salus mea usque ad extrémum terræ.Ant. 3 Voici que Je T'établis comme lumière des nations, afin que Tu sois Mon salut jusqu'aux extrémités de la terre.
Psalmus 127 (128) Psaume 127 (128)
Pax domestica in Domino Paix domestique dans le Seigneur
«Benedicat te Dominus ex Sion», id est: ex Ecclesia sua (Arnobius). «Que le Seigneur te bénisse de Sion », c'est à dire : de Son Eglise (Arnobius).
Beátus omnis, qui timet Dóminum, * qui ámbulat in viis eius. Heureux l'homme qui craint le Seigneur, qui marche dans Ses voies.
Labóres mánuum tuárum manducábis, * beátus es, et bene tibi erit. Tu te nourris alors du travail de tes mains; tu es heureux et comblé de biens.
Uxor tua sicut vitis fructífera * in latéribus domus tuæ; Ton épouse est comme une vigne féconde, dans l'intérieur de ta maison ;
fílii tui sicut novéllæ olivárum * in circúitu mensæ tuæ. tes fils, comme de jeunes plants d'olivier, autour de ta table.
Ecce sic benedicétur homo, * qui timet Dóminum. Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
Benedícat tibi Dóminus ex Sion, * et vídeas bona Ierúsalem ómnibus diébus vitæ tuæ; Que le Seigneur te bénisse de Sion, puisses-tu voir Jérusalem florissante tous les jours de ta vie ;
et vídeas fílios filiórum tuórum. * Pax super Israel! Puisses-tu voir les enfants de tes enfants. Que la paix soit sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Vêpres du samedi 11 janvier 2020 -

Hebdomada III post Nativitatem IIIème semaine après la Nativité
Sabbato Samedi
IN BAPTISMATE DOMINI BAPTEME DU SEIGNEUR
Festum Fête
Ad I Vesperas
Aux Ières Vêpres
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus Hymne
A Patre Unigénite, Fils unique engendré du Père,
ad nos venis per Vírginem, Tu viens à nous par une vierge,
baptísmi rore cónsecrans Consacrant dans l'eau du baptême
cunctos, fide regénerans. Tous ceux que la foi régénère.
De cælo celsus pródiens T'avançant des hauteurs du ciel,
éxcipis formam hóminis, Tu reçois la forme de l'homme;
factúram morte rédimens, En mourant, Tu sauves le monde,
gáudia vitæ lárgiens. Tu donnes la joie de la vie.
Hoc te, Redémptor, quæsumus: Nous T'en prions, ô Rédempteur,
illábere propítius, Daigne descendre jusqu'en nous.
clarúmque nostris córdibus Fais resplendir en notre coeur
lumen præbe deíficum. Ta lumière qui divinise.
Mane nobíscum, Dómine, Demeure auprès de nous, Seigneur,
noctem obscúram rémove, Repousse au loin l'obscure nuit,
omne delíctum áblue, Lave-nous de toutes nos fautes
pie medélam tríbue. Et guéris-nous dans ta bonté.
O Christe, vita, véritas, Ô Christ, ô Vie, ô Vérité,
tibi sit omnis glória, toute gloire Te soit rendue:
quem Patris atque Spíritus Du haut des cieux, Père et Esprit
splendor revélat cælitus. Amen. Te font briller de leur splendeur!
Ant. 1 Fuit Ioánnes in desérto, baptízans et prædicans baptísmum pæniténtiæ in remissiónem peccatórum.Ant. 1 Jean parut dans le désert, prêchant un baptême de repentir pour la rémission des péchés.
Psalmus 134 (135) Psaume 134 (135)
Laus Domini mirabilia operantis Louange au Dieu qui fait des merveilles
Populus in acquisitionem... annuntiate virtutes eius qui de tenebris vos vocavit in admirabile lumen suum (Cf. 1 Petr 2, 9). Le peuple qu'Il S'est acquis... afin que vous annonciez les perfections de Celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière (Cf. 1 Petr 2, 9).
I I
Laudáte nomen Dómini, * laudáte, servi Dómini, Louez le nom du Seigneur, * louez-Le, serviteurs du Seigneur,
qui statis in domo Dómini, * in átriis domus Dei nostri. vous qui êtes de service dans la maison du Seigneur, dans les parvis de la maison de notre Dieu.
Laudáte Dóminum, quia bonus Dóminus; * psállite nómini eius, quóniam suáve. Louez le Seigneur, car le Seigneur est bon; chantez Son nom sur la harpe, car Il est plein de douceur.
Quóniam Iacob elégit sibi Dóminus, * Israel in pecúlium sibi. Car le Seigneur S'est choisi Jacob, Il S'est choisi Israël pour en faire Son héritage.
Quia ego cognóvi quod magnus est Dóminus * et Deus noster præ ómnibus diis. Oui, je le sais, le Seigneur est grand, notre Seigneur est au-dessus de tous les dieux.
Omnia, quæcúmque vóluit, Dóminus † fecit in cælo et in terra, * in mari et in ómnibus abyssis. Tout ce que veut le Seigneur, Il le fait, dans les cieux et sur la terre, dans la mer et dans tous les abîmes.
Addúcens nubes ab extrémo terræ, † fúlgura in plúviam facit, * prodúcit ventos de thesáuris suis. Il fait monter les nuages des extrémités de la terre, Il produit les éclairs avec la pluie, Il tire le vent de ses trésors.
Qui percússit primogénita ægypti * ab hómine usque ad pecus. Il frappa jadis les premiers-nés de l'Egypte, depuis l'homme jusqu'à l'animal.
Misit signa et prodígia in médio tui, ægypte, * in pharaónem et in omnes servos eius. Il fit éclater des signes et des prodiges au milieu de toi, ô Egypte, contre Pharaon et tous ses serviteurs.
Qui percússit gentes multas * et occídit reges fortes: Il frappa des nations nombreuses, et fit mourir des rois puissants:
Sehon regem Amorræórum et Og regem Basan * et ómnia regna Chánaan. Séhon, roi des Amorrhéens, Og, roi de Basan, et tous les rois de Chanaan.
Et dedit terram eórum hereditátem, * hereditátem Israel pópulo suo. Et Il donna leur pays en héritage, en héritage à Israël, Son peuple.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Fuit Ioánnes in desérto, baptízans et prædicans baptísmum pæniténtiæ in remissiónem peccatórum.Ant. Jean parut dans le désert, prêchant un baptême de repentir pour la rémission des péchés.
Ant. 2 Ego quidem aqua baptízo vos; ipse vos baptizábit Spíritu Sancto et igne.Ant. 2 Moi, je vous baptise dans l'eau ; Lui, Il vous baptisera dans l'Esprit-Saint et le feu.
II II
Dómine, nomen tuum in ætérnum; * Dómine, memoriále tuum in generatiónem et generatiónem. Seigneur, Ton nom subsiste à jamais; Seigneur, Ton souvenir dure d'âge en âge.
Quia iudicábit Dóminus pópulum suum * et servórum suórum miserébitur. Car le Seigneur fait droit à Son peuple, et Il a compassion de Ses serviteurs.
Simulácra géntium argéntum et aurum, * ópera mánuum hóminum: Les idoles des nations sont de l'argent et de l'or, ouvrage de la main des hommes.
os habent et non loquéntur; * óculos habent et non vidébunt; Elles ont une bouche et ne parlent pas; elles ont des yeux et ne voient pas.
aures habent et non áudient; * neque enim est spíritus in ore ipsórum. Elles ont des oreilles et n'entendent pas; Il n'y a pas même un souffle dans leur bouche.
Símiles illis erunt, qui fáciunt ea, * et omnes, qui confídunt in eis. Qu'ils leur ressemblent ceux qui les font, quiconque se confie en elles!
Domus Israel, benedícite Dómino; * domus Aaron, benedícite Dómino; Maison d'Israël, bénissez le Seigneur! Maison d'Aaron, bénissez le Seigneur!
domus Levi, benedícite Dómino; * qui timétis Dóminum, benedícite Dómino. Maison de Lévi, bénissez le Seigneur! Vous qui craignez le Seigneur, bénissez le Seigneur!
Benedíctus Dóminus ex Sion, * qui hábitat in Ierúsalem. Que de Sion soit béni le Seigneur, qui habite Jérusalem!
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Ego quidem aqua baptízo vos; ipse vos baptizábit Spíritu Sancto et igne.Ant. Moi, je vous baptise dans l'eau ; Lui, Il vous baptisera dans l'Esprit-Saint et le feu.
Ant. 3 Baptizátus Iesus conféstim ascéndit de aqua, et ecce apérti sunt ei cæli.Ant. 3 Jésus ayant été baptisé sortit aussitôt de l'eau, et voilà que les cieux s'ouvrirent pour Lui.
Canticum Cf. 1 Tim 3, 16 NT7 Cantique Cf. 1 Tim 3, 16 NT7
De mysterio et gloria Christi Du mystère et de la gloire du Christ
Laudáte Dóminum, omnes gentes. Louez le Seigneur, tous les peuples.
Qui manifestátus est in carne,* Lui qui a été manifesté dans la chair,
iustificátus est in Spíritu. qui a été légitimé par l'Esprit.
R/. Laudáte Dóminum, omnes gentes. R/. Louez le Seigneur, tous les peuples.
Appáruit ángelis,* Lui qui a été vu des Anges,
prædicátus est géntibus. qui a été prêché aux nations
R/. Laudáte Dóminum, omnes gentes. R/. Louez le Seigneur, tous les peuples.
Créditus est in mundo,* Lui qui a été cru dans le monde,
assúmptus est in glória. qui a été élevé dans la gloire.
R/. Laudáte Dóminum, omnes gentes. R/. Louez le Seigneur, tous les peuples.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Baptizátus Iesus conféstim ascéndit de aqua, et ecce apérti sunt ei cæli.Ant. Jésus ayant été baptisé sortit aussitôt de l'eau, et voilà que les cieux s'ouvrirent pour Lui.
Lectio brevis (Act 10, 37-38)
Lecture brève (Act 10, 37-38)
Vos scitis quod factum est verbum per univérsam Iudæam incípiens a Galilæa post baptísmum, quod prædicávit Ioánnes: Iesum a Názareth, quómodo unxit eum Deus Spíritu Sancto et virtúte, qui pertransívit benefaciéndo et sanándo omnes oppréssos a Diábolo, quóniam Deus erat cum illo.Vous savez, vous, la chose qui s'est passée dans toute la Judée, commençant par la Galilée après le baptême que Jean a prêché, comment Dieu a oint de l'Esprit-Saint et de puissance Jésus de Nazareth, qui alla de lieu en lieu, faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l'empire du diable, car Dieu était avec Lui.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Dómine Deus, * Audi clamórem pópuli. Dómine.
V/. Et áperi eis fontem aquæ vivæ. * Audi clamórem pópuli. Glória Patri. Dómine.
R/. Seigneur Dieu, * Entends la clameur de Ton peuple. Seigneur. V/. Et ouvre leur les sources d'eau vive. * Entends la clameur de Ton peuple. Gloire au Père. Seigneur.
Ant. Véterem hóminem rénovans, Salvátor venit ad baptísmum, ut natúram, quæ corrúpta est, per aquam recuperáret, incorruptíbili veste circumíciens nos.Ant. Renouvelant le vieil homme, le Sauveur est venu se faire baptiser, pour que notre nature corrompue puisse être retrouvée, nous enveloppant dans un vêtement incorruptible.
Canticum Evangelicum (Lc 1, 46-55) Cantique évangélique (Lc 1,46-55)
Exultatio animæ in Domino Exultation de l'âme dans le Seigneur
Magníficat ✠ * ánima mea Dóminum, Mon âme glorifie le Seigneur,
et exsultávit spíritus meus * in Deo salvatóre meo, et mon esprit a tressailli d'allégresse en Dieu mon Sauveur,
quia respéxit humilitátem ancíllæ suæ.* Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generationes, parce qu'Il a jeté les yeux sur la bassesse de Sa servante. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse,
quia fecit mihi magna, qui potens est, * et sanctum nomen eius, parce que Celui qui est puissant a fait en moi de grandes choses, et Son nom est saint;
et misericórdia eius in progénies et progénies* timéntibus eum. et Sa miséricorde se répand d'âge en âge sur ceux qui Le craignent.
Fecit poténtiam in bráchio suo, * dispérsit supérbos mente cordis sui; Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé ceux qui s'enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur.
depósuit poténtes de sede * et exaltávit húmiles; Il a renversé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles.
esuriéntes implévit bonis * et dívites dimísit inánes. Il a rempli de biens les affamés, et Il a renvoyé les riches les mains vides.
Suscépit Israel púerum suum,* recordátus misericórdiæ, Il a relevé Israël, Son serviteur, Se souvenant de Sa miséricorde:
sicut locútus est ad patres nostros,* Abraham et sémini eius in sæcula. selon ce qu'Il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa race pour toujours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Véterem hóminem rénovans, Salvátor venit ad baptísmum, ut natúram, quæ corrúpta est, per aquam recuperáret, incorruptíbili veste circumíciens nos.Ant. Renouvelant le vieil homme, le Sauveur est venu se faire baptiser, pour que notre nature corrompue puisse être retrouvée, nous enveloppant dans un vêtement incorruptible.
PrecesPrières litaniques
Redemptórem nostrum, qui baptísmum in Iordáne dignátus est a Ioánne suscípere, exorémus, dicéntes: Notre Rédempteur a voulu recevoir le baptême de Jean, dans le Jourdain. Supplions le :
Mitte, Dómine, Spíritum tuum super nos. Seigneur, envoie nous Ton esprit.
Christe, serve Dei, quem Pater suscépit et in quo sibi complácuit,
mitte super nos, Dómine, Spíritum tuum.
Christe, elécte Dei, qui cálamum quassátum non contrivísti et linum fúmigans
non exstinxísti,
miserére ómnium quæréntium te in veritáte.
Christe, Fili Dei, quem Pater foedere novo vocávit in lucem géntium,
áperi óculos cæcórum in aqua baptísmatis.
Christe, hóminum salvátor, quem Pater Spíritu Sancto unxit ad ministérium
salútis,
duc omnes ad te vidéndum et credéndum, ut vitam ætérnam hábeant.
Christe, spes nostra, qui ducis sedéntes in ténebris ad lucem salútis,
fratres nostros defúnctos in regnum tuum súscipe.
O Christ, serviteur de Dieu le père T'a agréé, Il a mis en Toi Son amour :
envoie sur nous Ton esprit Seigneur.
O Christ, élu de Dieu Toi qui n'a pas brisé le réseau froissé ni éteint la mèche fumante,
prends pitié de nous de tout ce qui te cherche en vérité.
O Christ, Fils de Dieu, choisi par le Père pour être, dans l'alliance nouvelle, la lumière des nations,
ouvre les yeux des aveugles parlant du baptême.
O Christ, sauveur des hommes, Toi que le Père a consacré dans l'Esprit-saint pour le ministère du salut,
conduis les hommes à te voir et à croire en Toi pour qu'ils est la vie éternelle.
O Christ, notre espérance, Tu conduis à la lumière du salut ceux qui habitent les ténèbres :
accueille nos frères défunts dans Ton royaume.
Pater nosterNotre père
Collecte
Omnípotens sempitérne Deus, qui Christum, in Iordáne flúmine baptizátum, Spíritu Sancto super eum descendénte, diléctum Fílium tuum sollémniter declarásti, concéde fíliis adoptiónis tuæ, ex aqua et Spíritu Sancto renátis, ut in beneplácito tuo iúgiter persevérent. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu éternel et tout puissant, qui, lors du baptême du Christ dans l'eau du Jourdain et de la descente de l'Esprit saint, L'as solennellement déclaré Ton fils bien-aimé, accorde à Tes fils adoptifs, renés de l'eau et de l'Esprit-Saint, de persévérer toujours dans Ton bon plaisir. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Complies du samedi 11 janvier 2020 -

Hebdomada III post Nativitatem IIIème semaine après la Nativité
Sabbato Samedi
IN BAPTISMATE DOMINI BAPTEME DU SEIGNEUR
Festum Fête
Ad Completorium
Aux Complies
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Conscientia discussio, quam sequi potest actus poenitentialis ut in Missa. Examen de conscience, qui peut être suivi d'un acte de pénitence comme à la Messe.
Confíteor Deo omnipoténti et vobis, fratres, quia peccávi nimis cogitatióne, verbo, ópere et omissióne: Je confesse à Dieu tout puissant, et à vous, frères, que j'ai vraiment péché, en pensée, en parole, par action et par omission:
et, percutientes sibi pectus, dicunt: Et on se frappe la poitrine, en disant :
mea culpa, mea culpa, mea máxima culpa. c'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute.
Deinde prosequuntur: Ensuite on poursuit:
Ideo precor beátam Maríam semper Vírginem, omnes Angelos et Sanctos, et vos, fratres, oráre pro me ad Dóminum Deum nostrum. C'est pourquoi je supplie la bienheureuse Marie toujours Vierge, tous les Anges et les Saints, et vous, frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.
V/. Misereátur nostri omnípotens Deus et, dimissís peccátis nostris, perdúcat nos ad vitam aetérnam. R/. Amen. V/. Que le Dieu tout puissant aie pitié de nous, et nous ayant remis nos péchés, qu'Il nous conduise à la vie éternelle. R/. Amen.
Hymnus Hymne
Christe, qui, splendor et dies O Christ, la splendeur et le jour,
noctis tenébras détegis, qui chasses l'ombre de la nuit,
lucísque lumen créderis, nous croyons que Tu es lumière,
lumen beátis prædicans, promettant lumière aux élus.
Precámur, sancte Dómine, Seigneur très saint, nous T'en prions,
hac nocte nos custódias; en cette nuit protège-nous ;
sit nobis in te réquies, fais que nous reposions en Toi,
quiétas horas tríbue. donne-nous des heures de paix.
Somno si dantur óculi, Nos yeux se livrent au sommeil ;
cor semper ad te vígilet; que nos cœurs veillent pour T'attendre;
tuáque dextra prótegas protège de Ton bras puissant
fidéles, qui te díligunt. ceux qui Te gardent leur amour.
Defénsor noster, áspice, Regarde-nous ô Défenseur,
insidiántes réprime, repousse au loin ceux qui nous guettent,
gubérna tuos fámulos, daigne guider Tes serviteurs
quos sánguine mercátus es. que Tu rachetas par Ton sang.
Sit Christe, rex piíssime O Christ, ô Roi plein de bonté,
tibi Patríque glória gloire à Toi et gloire à Ton Père,
cum Spíritu Paráclito, avec l'Esprit Consolateur,
in sempitérna sæcula. Amen. à travers les siècles sans fin. Amen.
Ant. 1 Miserére mei, Dómine, et exáudi oratiónem meam.Ant. 1 Aie pitié de moi, Seigneur, et exauce ma prière.
Psalmus 4 Psaume 4
Gratiarum actio Action de grâce.
Admirabilem fecit Dominus, quem suscitavit a mortuis (S. Augustinus). Le Seigneur nous fait admirer Celui qu’'Il a ressuscité des morts.
Cum invocárem, exaudívit me Deus iustítiae meæ. * In tribulatióne dilatásti mihi; Lorsque je L'ai invoqué, le Dieu de ma justice m'a exaucé. Tu m'as mis au large dans la tribulation.
miserére mei * et exáudi oratiónem meam. Aie pitié de moi, et exauce ma prière.
Fílii hóminum, úsquequo gravi corde? * Ut quid dilígitis vanitátem et quæritis mendácium? Enfants des hommes, jusques à quand aurez-vous le coeur appesanti ? Pourquoi aimez-vous la vanité, et cherchez-vous le mensonge?
Et scitóte quóniam mirificávit Dóminus sanctum suum; * Dóminus exáudiet, cum clamávero ad eum. Sachez donc que le Seigneur a merveilleusement glorifié Son Saint ; le Seigneur m'exaucera quand j'aurai crié vers Lui.
Irascímini et nolíte peccáre; † loquímini in córdibus vestris, * in cubílibus vestris et conquiéscite. Irritez-vous, mais ne péchez point ; ce que vous dites contre moi au fond de vos coeurs, répétez-le avec componction sur vos couches.
Sacrificáte sacrifícium iustítiæ * et speráte in Dómino. Offrez un sacrifice de justice, et espérez dans le Seigneur.
Multi dicunt: «Quis osténdit nobis bona?». * Leva in signum super nos lumen vultus tui, Dómine! Beaucoup disent: « qui nous fera voir le bonheur?». La lumière de Ton visage est gravée sur nous, Seigneur.
Maiórem dedísti lætítiam in corde meo, * quam cum multiplicántur fruméntum et vinum eórum. Tu as mis la joie dans mon cœoeur, ils se sont multipliés par l'abondance de leur froment et de leur vin.
In pace in idípsum dórmiam et requiéscam, * quóniam tu, Dómine, singuláriter in spe constituísti me. Et moi je dormirai et me reposerai en paix, parce que Toi, Seigneur, m'as affermi dans une espérance singulière.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Miserére mei, Dómine, et exáudi oratiónem meam.Ant. Aie pitié de moi, Seigneur, et exauce ma prière.
Ant. 2 In noctibus benedicite Dominum.Ant. 2 Lors des nuits, bénissez le Seigneur.
Psalmus 133 (134) Psaume 133
Vespertina oratio in templo Prière vespérale dans le temple.
Laudem dicite Deo nostro, omnes servi eius et qui timetis eum, pusilli et magni! (Ap 19, 5). Louez notre Dieu, vous tous Ses serviteurs, vous qui Le craignez, petits et grands.
Ecce benedícite Dóminum, omnes servi Dómini, * qui statis in domo Dómini per noctes. Maintenant donc bénissez le Seigneur, vous tous, les serviteurs du Seigneur, qui demeurez dans la maison du Seigneur, dans les parvis de la maison de notre Dieu.
Extóllite manus vestras ad sanctuárium * et benedícite Dóminum. Pendant les nuits levez vos mains vers le sanctuaire, et bénissez le Seigneur.
Benedícat te Dóminus ex Sion, * qui fecit cælum et terram. Que le Seigneur te bénisse de Sion, * Lui qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. In noctibus benedicite Dominum.Ant. Lors des nuits, bénissez le Seigneur.
Lectio brevis (Deut 6, 4-7)
Lecture brève (Deut 6, 4-7)
Audi Israel: Dóminus Deus noster Dóminus unus est. Díliges Dóminum Deum tuum ex toto corde tuo et ex tota ánima tua et ex tota fortitúdine tua. Erúntque verba hæc, quæ ego præcípio tibi hódie, in corde tuo, et inculcábis ea fíliis tuis et loquéris ea sedens in domo tua et ámbulans in itínere, decúmbens atque consúrgens.Ecoute, Israël: le Seigneur, notre Dieu, est seul le Seigneur. Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme et de toute ta force. Et ces commandements que Je te donne aujourd'hui, seront dans ton coeur. Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. In manus tuas, Dómine, * Comméndo spíritum meum. In manus. V/. Redemísti nos, Dómine Deus veritátis. * Comméndo spíritum meum. Glória Patri. In manus.R/. En Tes mains, Seigneur, * je remets mon esprit. Entre Tes mains. V/. Tu nous as rachetés, Seigneur Dieu de vérité * Je remets mon esprit. Gloire au Père. Entre Tes mains.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Canticum evangelicum Lc 2, 29-32 Cantique évangélique Lc 2,29-32
Christus lumen gentium et gloria Israël Le Christ est la lumières des nations et la gloire d'Israël
Nunc dimíttis servum tuum, Dómine, * secúndum verbum tuum in pace, Maintenant, Tu peux renvoyer Ton serviteur, Seigneur, selon Ta parole, en paix.
quia vidérunt óculi mei * salutáre tuum, Car mes yeux ont vu Ton salut,
quod parásti * ante fáciem ómnium populórum, Que Tu as préparé devant la face des peuples,
lumen ad revelatiónem géntium * et glóriam plebis tuæ Israël. lumière qui se révèle aux nations, et gloire de Ton peuple Israël.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Orémus. Prions.
Vísita nos, quaésumus, Dómine, hac nocte praesénti, ut, dilúculo tua virtúte surgéntes, de resurrectióne Christi tui gaudére valeámus. Qui vivit.Visite-nous, nous T'en supplions, Seigneur, durant cette nuit, afin que, lorsque au point du jour, nous nous lèverons avec Ta force, nous pourrons nous réjouir joie la résurrection de Ton Christ. Lui qui vit et règne pour les siècles des siècles.
Deinde dicitur, etiam a solo, benedictio: Ensuite on dit, même seul, la bénédiction :
Noctem quiétam et finem perféctum concédat nobis Dóminus omnípotens. R/. Amen. Que Dieu tout puissant nous concède une nuit calme et une fin chrétienne. R/. Amen.
Antiphona finale ad Beatam Mariam Virginem Antienne finale à la Bienheureuse Vierge Marie
Alma Redemptóris Mater, quæ pérvia cæli porta manes, et stella maris, succúrre cadénti, Tendre mère du Rédempteur,
qui demeurez la porte ouverte du Ciel,
et l’étoile de la mer, portez secours au peuple qui succombe

súrgere qui curat, pópulo; tu, quæ genuísti, natúra miránte, tuum sanctum Genitórem,
et cherche à se relever :
Vous qui avez engendré, à la surprise de la nature,
votre saint Créateur,

Virgo prius ac postérius, Gabriélis ab ore sumens illud Ave, peccatórum miserére.
[étant] vierge avant et après [l’enfantement], et, de la bouche de Gabriel,
recevant cette salutation,
ayez pitié des pécheurs.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Extrait du Compendium du catéchisme de l'Eglise catholique :
Pourquoi est-il important d’affirmer : «Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre » (Gn ,)?
-
Parce que la création est le fondement de tous les projets divins de salut. La création est la manifestation de l’amour tout-puissant et sage de Dieu; elle est le premier pas vers l’Alliance du Dieu unique avec son peuple ; elle est le commencement de l’histoire du salut, qui culmine avec le Christ; elle est la première réponse aux interrogations fondamentales de l’homme sur son origine et sur sa fin.
Qui a créé le monde?
-
Le Père, le Fils et l’Esprit Saint sont le principe unique et indivisible du monde, bien que l’œuvre de la création du monde soit particulièrement attribuée à Dieu le Père.
Pourquoi Dieu a-t-il créé le monde?
-
Le monde a été créé pour la gloire de Dieu, qui a voulu manifester et communiquer sa bonté, sa vérité et sa beauté. La fin ultime de la création, c’est que Dieu, dans le Christ, puisse être « tout en tous » ( Co
,), pour sa gloire et pour notre bonheur.

« La gloire de Dieu, c’est l’homme vivant, et la vie de l’homme, c’est la vision de Dieu »
(saint Irénée).

Comment Dieu a-t-il crée l’univers?
--
Dieu a créé l’univers librement, avec sagesse et amour. Le monde n’est pas le produit d’une nécessité, d’un destin aveugle ou du hasard. Dieu a créé « de rien » (ex nihilo; M , ) un monde ordonné et bon, qu’Il
transcende à l’infini. Dieu conserve sa création dans l’être et Il la soutient, lui donnant la capacité d’agir et la conduisant vers son achèvement par son Fils et par l’Esprit Saint.
En quoi consiste la Providence divine?
-
La divine Providence, ce sont les dispositions par lesquelles Dieu conduit ses créatures vers l’ultime perfection à laquelle il les a appelées. Dieu est l’auteur souverain de son dessein. Mais, pour sa réalisation, il utilise aussi la coopération de ses créatures. En même temps, il leur donne la dignité d’agir par elles-mêmes et d’être causes les unes des autres.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Extrait quotidien de la Règle de Notre Bienheureux Père Saint Benoît, et son commentaire par le TRP Dom Paul Delatte, abbé de Solesmes :
Caput 2: Qualis debeat esse abbas (b) 2 - L’ABBÉ TEL QU’IL DOIT ÊTRE (b) Ergo cum aliquis suscipit nomen abbatis, duplici debet doctrina suis praeesse discipulis ; id est, omnia bona et sancta factis amplius quam verbis ostendere, ut capacibus discipulis mandata Domini verbis proponat ; duris vero corde et simplicio ribus, factis suis divina pracepta demonstret. Omnia vero quae discipulis docuerit esse contraria, in suis factis indicet non agenda ; ne aliis praedicans, ipse reprobus inveniatur Nequando illi dicat Deus peccanti Quare tu enarras justitias meas et assumis testamentum meum per os tuum ? Tu vero odisti disciplinam et projecisti sermones meos post te Et : Qui in fratris tui oculo festucam videbas, in tue, trabem non vidisti ? « Celui qui a reçu le nom d’abbé doit diriger ses disciples par un double enseignement, c’est-à-dire montrer tout ce qui est bon et saint par des paroles et plus encore par des actes ; en paroles il proposera aux disciples réceptifs les commandements du Seigneur, tandis qu’à ceux qui sont durs de coeur ou plus frustes, il manifestera par ses actes les préceptes divins. Tout ce qu’il aura déclaré aux disciples leur être interdit, il montrera par ses actes qu’il ne faut pas le faire, de peur qu’après avoir prêché aux autres il ne soit lui-même condamné et que Dieu ne lui dise un jour, à lui qui est en faute : janv. mai sept. « Pourquoi proclamer mes lois et avoir mon alliance à la bouche ? Toi, tu haïssais la discipline et rejetais derrière toi mes paroles. » Et : « Toi qui voyais une paille dans l’oeil de ton frère, tu n’as pas vu la poutre dans le tien. »
L’Abbé n’a donc point reçu de Dieu sa dignité et son nom pour y trouver les satisfactions de la vanité ou de la paresse : il est à la tête des siens, le début du chapitre nous en avertissait déjà, pour leur être utile et les mener à Dieu, prodesse magis quam praeesse, dira N. B. Père au chapitre LXlV. Nous savons aussi que la responsabilité de l’Abbé est engagée doublement : sur sa doctrine et sur l’obéissance de ses disciples. Saint Benoît examine maintenant plus à loisir ces deux points. Il donne au mot doctrine sa signification la plus étendue : c’est à la fois l’enseignement proprement dit et le gouvernement des âmes : tout ce qui forme des “ disciples ”, tout le programme de l’Abbé qui est un père et un maître. Dans la suite du chapitre, il sera question successivement et de l’enseignement et du gouvernement de l’Abbé ; N. B. Père terminera en lui rappelant qu’il rendra compte à Dieu de l’obéissance de tous ses moines comme de sa propre fidélité.
Son premier devoir est d’enseigner ; par conséquent il doit étudier. et il doit savoir. Les chrétiens et les moines sont fils de lumière. On ne se sanctifie pas mécaniquement, mais par l’épanouissement de l’intelligence surnaturelle. Tout va bien dans un monastère où règne l’amour de la doctrine. Mais encore que chaque religieux puisse s’appliquer à cultiver lui-même sa foi, il reste pourtant que la vie de chacun et l’unité conventuelle ont besoin de la doctrine de l’Abbé. Les livres, par cela même qu’ils parlent à tout le monde, ne s’adressent à personne en particulier : il faut la parole vivante d’un maître. Et saint Benoît indique d’un mot la matière de l’enseignement abbatial : omnia bona et sancta, tout ce qui est bon, tout ce qui est saint, tout ce qui est apte à conduire à Dieu ; cela seulement nous intéresse ; on étudie le reste dans d’autres écoles. C’est une science dont le dessein est moral et pratique.
Il s’agit si peu de science humaine ou de spéculation sèche en matière théologique ou scripturaire, que N.B. Père demande à l’Abbé de distribuer sa doctrine en même temps par des paroles et par des actes, et plus encore par l’exemple que par la parole . Il est d’expérience commune que nous enseignons plus par notre vie que par nos discours, et l’exemple, quel qu’il soit, impressionne d’autant plus profondément qu’il tombe de plus haut. Aussi le motif pour lequel N. B. Père réclame cette double forme de doctrine, est-il précisément de rendre la vérité accessible à toutes les âmes dont se compose ordinairement une communauté, y compris celles que l’enseignement didactique tout seul ne parviendrait pas à atteindre efficacement.
Il est des âmes ouvertes, capaces, chez qui l’intelligence est absolument droite, confiante, d’accord par avance avec la doctrine, chez qui la volonté -est résolue, active, tellement conjuguée avec l’intelligence qu’elle va spontanément dans le sens de la lumière. A ces trempes fines, élevées et fortes, il suffit de proposer le bien, de dire la pensée de Dieu, pour qu’elles s’y rangent d’elles-mêmes avec aisance et avec joie. Elles réalisent un peu l’homme idéal de Platon, chez qui le souverain, la lumière toujours efficace, la vérité toujours décisive, qui ne fait le mal que malgré lui et par ignorance ; elles rappellent plutôt encore le type angélique. Et, sans vouloir faire un ange de chacun de nous, il est clair pourtant que dans une communauté d’aujourd’hui ces âmes accueillantes sont le plus grand nombre, parce que nous bénéficions d’un long passé de christianisme, de l’éducation, des conditions de la vie sacerdotale. Mais, au temps de N. B. Père, on rencontrait des trempes frustes et des esprits bornés, duri corde et simpliciores. Pour ceux-là, s’il en est encore, la dignité de vie et la régularité de l’Abbé, le contact assidu de sa piété vaudront toutes les exhortations. Même il est nécessaire d’ajouter que l’Abbé agit sur sa communauté non seulement par sa doctrine parlée et par ses exemples, mais encore par ses tendances, par son esprit, par le motif profond de son action. C’est une sorte d’aimantation secrète, un entraînement auquel les âmes ne résistent pas ; et c’est ainsi que peu à peu un monastère prend la physionomie de son Abbé. Saint Benoît ne dit rien explicitement du devoir de la résidence ; mais il est bien évident que, l’Abbé ne saurait enseigner et édifier s’il est sans cesse à courir les chemins.
La question de savoir si le législateur est soumis à sa propre loi ne se pose pas ici ; l’Abbé n’est pas législateur, il est le gardien de la Règle, et envers elle il est deux fois redevable : pour l’observer en tant que moine, pour la faire observer en tant qu’Abbé. Quelle autorité aura son enseignement le jour où sa parole sera d’un côté et ses actes de l’autre ? Il n’y a pas seulement, dans cette contradiction flagrante, détriment et danger pour les religieux : saint Benoît ajoute qu’il y a pour lui un grave péril Alors qu’il prêche aux autres le salut, ne va-t-il pas, lui-même, méritera la réprobation (I COR., IX, 27) ? Dieu soulignera, en prononçant la sentence ; tout ce qu’il y a d’odieux dans l’écart voulu entre les sévérités du moraliste et le relâchement scandaleux de sa propre conduite.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Prières usuelles

Signum crucis Signe de croix
IN nomine Patris, et Filii, et Spiritus Sancti. Amen. Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Amen.
Symbolum Apostolorum Symbole des Apôtres
CREDO in Deum Patrem omnipotentem, Creatorem caeli et terrae. Et in Iesum Christum, Filium eius unicum, Dominum nostrum, qui conceptus est de Spiritu Sancto, natus ex Maria Virgine, passus sub Pontio Pilato, crucifixus, mortuus, et sepultus, descendit ad inferos, tertia die resurrexit a mortuis, ascendit ad caelos, sedet ad dexteram Dei Patris omnipotentis, inde venturus est iudicare vivos et mortuos. Credo in Spiritum Sanctum, sanctam Ecclesiam catholicam, sanctorum communionem, remissionem peccatorum, carnis resurrectionem, vitam aeternam. Amen. Je crois en Dieu le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre. Et en Jésus-Christ Son fils unique, notre Seigneur, qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce-Pilate, a été crucifié, est mort, a été enseveli, est descendu aux enfers, est ressuscité le troisième jour, est monté aux cieux, est assis à la droite du Père tout-puissant, d'où Il viendra juger les vivants et les morts. Je crois en L'Esprit Saint, à la Sainte Eglise catholique, à la communion des saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle. Amen.
Salve Regina Salut, ô Reine
Salve Regína, Mater misericórdiæ, vita dulcédo, et spes nostra, salve. Ad te clamámus éxsules fílii Evæ; ad te suspirámus, geméntes et flentes in hac lacrimárum valle. Salut, Reine, mère de miséricorde, vie, douceur, et notre espérance, salut. Vers vous, nous crions,, enfants d'Eve exilés. Vers vous, nous soupirons, gémissant et pleurant dans cette vallée de larmes.
Eia ergo, advocáta nostra, illos tuos misericórdes óculos ad nos convérte: Et Iesum, benedíctum fructum ventris tui, nobis post hoc exsílium osténde. O clemens, o pia, o dulcis Virgo María. Et donc, notre avocate, tournez vos yeux miséricordieux vers les vôtres. Et Jésus, le fruit béni de vos entrailles, montre-le nous après notre exil.
O clemens, O pia, O dulcis Virgo Maria. O clémente, ô bonne, ô douce Vierge Marie.
V/. Ora pro nobis, sancta Dei Genetrix.
R/. Ut digni efficiamur promissiónibus Christi.
V/. Priez pour nous, sainte Mère de Dieu.
V/. Afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ.
Oremus.
Omnipotens sempiterne Deus, qui gloriosae Virginis Matris Mariae corpus et animam, ut dignum Filii tui habitaculum effici mereretur, Spiritu Sancto cooperante, praeparasti: da, ut cuius commemoratione laetamur; eius pia intercessione, ab instantibus malis, et a morte perpetua liberemur. Per eundem Christum Dominum nostrum. Amen.
Prions.
Dieu éternel et tout puissant qui avec la coopération du Saint Esprit a préparé le corps et l'Esprit de la glorieuse Vierge-Mère Marie à devenir une demeure digne de Ton Fils; puissions-nous, par son intercession aimante, être délivrés des maux actuels et de la mort éternelle, nous qui nous réjouissons de sa commémoration. Par le même Christ notre Seigneur. Amen.
Le "Salve Regina" est la prière privilégiée du temps "dans l'année" après la Pentecôte. Elle se chante (ou se récite) surtout après la fin du temps pascal jusqu'au premier dimanche de l'Avent (exclus).
ANGELUS ANGELUS
V/. Ángelus * Dómini nuntiávit Maríæ. V/. L’ange du Seigneur apporta l’annonce à Marie,
R/. Et concépit de Spíritu Sancto.
R/. Et elle conçut du Saint-Esprit.
Áve María, grátia pléna, Dóminus técum. Benedícta tu in muliéribus, et benedíctus frúctus véntris túi, Iésus. Je vous salue Marie, pleine de grâce. Le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles est béni.
Sáncta María, Máter Déi, óra pro nóbis peccatóribus, nunc et in hóra mórtis nóstrae. Ámen.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort.
V/. Ecce ancílla Dómini.
V/. Me voici, servante du Seigneur,
R/. Fiat mihi secúndum verbum tuum.
R/. Qu’il me soit fait selon votre parole.
Áve María, grátia pléna, Dóminus técum. Benedícta tu in muliéribus, et benedíctus frúctus véntris túi, Iésus.
Je vous salue Marie, pleine de grâce. Le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles est béni.
Sáncta María, Máter Déi, óra pro nóbis peccatóribus, nunc et in hóra mórtis nóstrae. Ámen.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort.
V/. Et Verbum caro factum est. ** V/. Et le Verbe S’est fait chair
R/. Et habitávit in nobis. R/. Et Il a habité parmi nous.
Áve María, grátia pléna, Dóminus técum. Benedícta tu in muliéribus, et benedíctus frúctus véntris túi, Iésus.
Je vous salue Marie, pleine de grâce. Le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles est béni.
Sáncta María, Máter Déi, óra pro nóbis peccatóribus, nunc et in hóra mórtis nóstrae. Ámen.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort.
V/. Ora pro nobis, sancta Dei génetrix.
V/. Priez pour nous, sainte Mère de Dieu
R/. Ut digni efficiámur promissiónibus Christi.
R/. Afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ.
Orémus.
Grátiam tuam, quæsumus, Dómine, méntibus nostris infúnde; ut qui, Ángelo nuntiánte, Christi Fílii tui incarnatiónem cognóvimus, *
per passiónem eius et crucem, ad resurrectiónis glóriam perducámur.
Per Christum Dóminum nostrum.
R/. Amen.
Prions.
Répands, Seigneur, Ta grâce en nos âmes. Par le message de l’ange, nous avons connu l’incarnation de Ton Fils bien-aimé. Conduis-nous, par Sa passion et par Sa croix, jusqu’à la gloire de la résurrection. Par le Christ, notre Seigneur. R/. Amen.
* L'angélus se sonne par trois séries de trois tintements suivis d'une "pleine-volée". Les tintements correspondent au début du versicule, du répons et de l'Ave.
** On a coutume d'incliner légèrement la tête à ce versicule en signe de révérence pour le mystère de l'Incarnation.
On récite habituellement la prière de l'Angelus trois fois par jour, à 7 heures, midi et 19 heures. Dans certains endroits, cette prière ce récite donc après l'office de laudes, celui de sexte et après complies.
Au temps pascal, cette prière est remplacée par le Regina caeli.
Angele Dei Angele Dei (prière à l'Ange gardien)
ANGELE DEI, qui custos es mei, Me tibi commissum pietate superna; (Hodie, Hac nocte) illumina, custodi, rege, et guberna. Amen. ANGE DE DIEU, qui êtes mon gardien, puisque le ciel m'a confié à vous dans sa bonté, (aujourd'hui, cette nuit) éclairez-moi,gardez-moi, dirigez-moi et gouvernez-moi. Amen.
Benedictio Ante Mensam Bénédiction avant le repas
V/. Benedicite. (R/. Benedicite.)
BENEDIC, Domine, nos et haec tua dona * quae de tua largitate sumus sumpturi. Per Christum Dominum nostrum. R/. Amen.
V/. Bénissez. (R/. Bénissez.)
BENIS nous, Seigneur, et les dons qui viennent de Toi, par lesquels, de Ta largesse, nous sommes rassasiés. Par le Christ notre Seigneur. R/. Amen.
Ante prandium: Avant le déjeuner :
Mensae caelestis participes * faciat nos, Rex aeternae gloriae. R/. Amen. Que le Roi d'éternelle gloire nous fasse participer à la table céleste. R/. Amen.
Ante cenam: Avant le dîner :
Ad cenam vitae aeternae * perducat nos, Rex aeternae gloriae. R/. Amen. Que le Roi d'éternelle gloire nous fasse parvenir au festin de la vie éternelle. R/. Amen.
Benedictio Post Mensam Bénédiction d'après le repas
AGIMUS tibi gratias, omnipotens Deus, pro universis beneficiis tuis, * qui vivis et regnas in saecula saeculorum. R/. Amen. Nous Te rendons-grâces, Dieu tout puissant, pour tous Tes bienfaits, Toi qui vis et règnes dans les siècles des siècles. R/. Amen.
V/. Deus det nobis suam pacem. V/. Que Dieu nous donne Sa paix.
R/. Et vitam aeternam. R/. Amen. R/. Et la vie éternelle. Amen.
 Rosarium  Rosaire
Initium Commencement
Signum crucis Signe de croix
Romae: A Rome :
V/. Domine, labia mea aperies,
R/. Et os meum annuntiabit laudem tuam.
V/. Deus in adiutorium meum intende,
R/. Domine ad adiuvandum me festina.
V/. Seigneur, ouvre mes lèvres,
R/. Et ma bouche annoncera Ta louange.
V/. Dieu, viens à mon aide,
R/. Seigneur, vite à mon secours.
Ad Crucem: Sur la croix :
Symbolum Apostolorum Symbole des apôtres
Ad grana maiora: Sur les gros grains :
Oratio Dominica (Pater noster) Prière du Seigneur (Notre Père)
Ad grana minora: Sur les petits grains :
Ave Maria Je vous salue Marie
Ad finem decadum: A la fin de chaque dizaine :
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.
Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Le Vendredi saint on pourra utiliser la formule suivante à la place de la doxologie :
R/. Christus factus est pro nobis oboediens usque ad mortem.
V/. Mortem autem crucis.
R/. Le Christ S'est fait pour nous obéissant jusqu'à la mort.
V/. Et la mort de la croix.
Le Samedi saint, on pourra utiliser la formule suivante à la place de la doxologie :
R/. Christus factus est pro nobis oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis.
V/. Propter quod et Deus exaltavit illum: et dedit illi nomen, quod est super omne nomen.
R/. Le Christ S'est fait pour nous obéissant jusqu'à la mort, et la mort de la croix.
V/. C'est pourquoi Dieu L'a exalté : et Il Lui a donné le Nom qui est au dessus de tout Nom.
Oratio Fatima Prière de Fatima
O MI IESU, dimitte nobis debita nostra, libera nos ab igne inferni, conduc in caelum omnes animas, praesertim illas quae maxime indigent misericordia tua. O mon Jésus, pardonne-nous nos péchés, préserve-nous du feu de l'enfer, et conduis au ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de Ta sainte miséricorde.
Meditationes Rosarii Méditations du Rosaire
In feria secunda et sabbato Le lundi et le samedi
I. Mysteria Gaudiosa I. Mystères joyeux
1. Quem, Virgo, concepisti. [Mt 1,18, Lc 1,26-38]
2. Quem visitando Elisabeth portasti. [Lc 1,39-45]
3. Quem, Virgo, genuisti. [Lc 2,6-12]
4. Quem in templo praesentasti. [Lc 2,25-32]
5. Quem in templo invenisti. [Lc 2,41-50]
1. Annonciation [Mt 1,18, Lc 1,26-38]
2. Visitation [Lc 1,39-45]
3. Nativité [Lc 2,6-12]
4. Présentation au Temple [Lc 2,25-32]
5. Recouvrement au Temple [Lc 2,41-50]
In feria quinta Le jeudi
II. Mysteria Luminosa II. Mystères lumineux
1. Qui apud Iordanem baptizatus est. [Mt 3,13, Mc 1,9, Jn 1,29]
2. Qui ipsum revelavit apud Canense matrimonium. [In 2,1-11]
3. Qui Regnum Dei annuntiavit. [Mc 1,15, Lc 10,8-11]
4. Qui transfiguratus est. [Mt 17,1-8, Mc 9,2-9]
5. Qui Eucharistiam instituit.[In 6,27-59, Mt 26,26-29, Mc 14,22-24, Lc 22,15-20]
1. Le Baptême au Jourdain. [Mt 3,13, Mc 1,9, Jn 1,29]
2. Les Noces de Cana. [In 2,1-11]
3. L'annonce du Royaume. [Mc 1,15, Lc 10,8-11]
4. La Transfiguration. [Mt 17,1-8, Mc 9,2-9]
5. L'institution de l'Eucharistie. [In 6,27-59, Mt 26,26-29, Mc 14,22-24, Lc 22,15-20]
In feria tertia et feria sexta Le mardi et le vendredi
III. Mysteria dolorosa III. Mystères douloureux
1. Qui pro nobis sanguinem sudavit. [Lc 22,39-46]
2. Qui pro nobis flagellatus est. [Mt 27,26, Mc 15,6-15, In 19:1]
3. Qui pro nobis spinis coronatus est. [In 19,1-8]
4. Qui pro nobis crucem baiulavit. [In 19,16-22]
5. Qui pro nobis crucifixus est. [In 19,25-30]
1. L'Agonie au jardin des oliviers. [Lc 22,39-46]
2. Le Flagellation. [Mt 27,26, Mc 15,6-15, In 19:1]
3. Le Couronnement d'épines. [In 19,1-8]
4. Le Portement de Croix. [In 19,16-22]
5. La Crucifixion. [In 19,25-30]
In feria quarta et Dominica Le mercredi et le dimanche
IV. Mysteria gloriosa IV. Mystères glorieux
1. Qui resurrexit a mortuis. [Mc 16,1-7]
2. Qui in caelum ascendit. [Lc 24,46-53]
3. Qui Spiritum Sanctum misit. [Acta 2,1-7]
4. Qui te assumpsit. [Ps 16,10]
5. Qui te in caelis coronavit. [Apoc 12,1]
1. La Résurrection. [Mc 16,1-7]
2. L'Ascension. [Lc 24,46-53]
3. L'Effusion de l'Esprit Saint à la Pentecôte. [Acta 2,1-7]
4. L'Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie. [Ps 16,10]
5. Le Couronnement aux cieux de la Bienheureuse Vierge Marie. [Apoc 12,1]
Orationes ad Finem Rosarii Dicendae Prières dites à la fin de la récitation du Rosaire
Salve Regina Salve Regina
V/. Ora pro nobis, Sancta Dei Genetrix.
R/. Ut digni efficiamur promissionibus Christi.
V/. Priez pour nous, Sainte Mère de Dieu.
R/. Afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ.
Oremus.
DEUS, cuius Unigenitus per vitam, mortem et resurrectionem suam nobis salutis aeternae praemia comparavit, concede, quaesumus: ut haec mysteria sacratissimo beatae Mariae Virginis Rosario recolentes, et imitemur quod continent, et quod promittunt assequamur. Per eundem Christum Dominum nostrum. Amen.
Prions.
O DIEU, qui, par la vie, la mort et la résurrection de Ton Fils unique, nous a obtenu les récompenses du salut éternel, accorde-nous, nous T'en supplions, qu'en méditant sur les mystères du très saint Rosaire de la Bienheureuse Vierge-Marie, nous imitions ce qu'ils contiennent et obtenions ce qu'ils promettent. Par le même Christ notre Seigneur. Amen.
 Gloria Patri Gloire au Père (Doxologie) 
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.
Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
ACTUS CONTRITIONIS ACTE DE CONTRITION
DEUS meus, ex toto corde paenitet me omnium meorum peccatorum, eaque detestor, quia peccando, non solum poenas a Te iuste statutas promeritus sum, sed praesertim quia offendi Te, summum bonum, ac dignum qui super omnia diligaris. Ideo firmiter propono, adiuvante gratia Tua, de cetero me non peccaturum peccandique occasiones proximas fugiturum. Amen. Mon Dieu, de tout mon coeur je fais pénitence pour tous mes péchés. Je les déteste non seulement à cause de Tes justes punitions auxquelles je suis promis, mais surtout parce que je T'ai offensé, Toi qui es infiniment bon et qui es digne de tout mon amour. Je prends donc la ferme résolution, avec l'aide de Ta grâce, de ne plus pécher et de fuir les occasions proches de pécher. Amen.
Oratio ante colligationem in interrete Prière avant de se connecter à l'internet.
OMNIPOTENS aeterne Deus, qui nos secundum imaginem Tuam plasmasti, et omnia bona, vera, pulchra, praesertim in divina persona Unigeniti Filii Tui Domini nostri Iesu Christi, quaerere iussisti, praesta quaesumus ut, per intercessionem Sancti Isidori, Episcopi et Doctoris, in peregrinationibus per interrete factis et manus oculosque ad quae Tibi sunt placita intendamus et omnes quos convenimus cum caritate ac patientia accipiamus. Per Christum Dominum nostrum. R/. Amen. Dieu Éternel et Tout Puissant qui nous a créés à Ton image et nous ordonne de rechercher ce qui est bon, vrai et beau, spécialement dans la personne divine de Ton Fils unique notre Seigneur Jésus Christ, nous T’implorons par l’intercession de Saint Isidore Évêque et Docteur de nous aider pendant nos voyages à travers l’Internet à diriger nos mains et nos yeux vers ce qui T’est agréable, et à accueillir avec charité et patience tous ceux que nous rencontrerons. Par le Christ notre Seigneur. R/. Amen.
Oratio S. Thomae Aquinatis ante studium Prière de S. Thomas d'Aquin avant l'étude
Creátor ineffábilis, qui de thesáuris sapiéntiæ tuæ tres Angelórum hiearchías designásti et eas super cœlum empýreum miro órdine collocásti, atque univérsi partes elegantíssime distribuísti: Tu, inquam, qui verus fons lúminis et sapiéntiæ díceris ac superéminens princípium, infúndere dignéris super intelléctus mei ténebras tuæ rádium claritátis, dúplices, in quibus natus sum, a me rémovens ténebras, peccátum scílicet et ignorántiam. Tu, qui linguas infántium facis disértas, linguam meam erúdias atque in lábiis meis grátiam tuæ benedictiónis infúndas. Da mihi intelligéndi acúmen, retinéndi capacitátem, addiscéndi modum et facilitátem, interpretándi subtilitátem, loquéndi grátiam copiósam. Ingréssum ínstruas, progréssum dírigas, egréssum cómpleas. Tu, qui es verus Deus et Homo, qui vivis et regnas in sǽcula sæculórum. Amen. Créateur ineffable, qui, des trésors de Ta sagesse, a formé les trois hiérachies des anges, les a placées au-dessus des cieux dans un ordre merveilleux, et a façonné et distribué de façon exquise toutes les parties de l'univers ; Toi qui es la vraie source de la lumière et de la sagesse et leur principe suréminent, daigne répandre Ta clarté sur l’obscurité de mon intelligence ; chasse de moi les ténèbres du péché et de l’ignorance. Donne-moi : la pénétration pour comprendre, la mémoire pour retenir, la méthode et la facilité pour apprendre, la lucidité pour interpréter, une grâce abondante pour m’exprimer. Aide le commencement de mon travail, diriges-en le progrès, couronnes-en la fin. Toi, qui es vrai Dieu et vrai homme, et qui vis et règnes dans les siècles des siècles. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Ordo liturgique du samedi 11 janvier 2020 au lundi 10 février 2020

samedi 11 janvier 2020
Sabbato - Hebdomada III post Nativitatem

FERIE
St Thomas de Cori
Franciscain, grand prédicateur, il se fit serviteur de ses frères (†1729) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
dimanche 12 janvier 2020
Dominica - Hebdomada III post Nativitatem

IN BAPTISMATE DOMINI, Festum.

Ste Marguerite Bourgeoys, vierge
Missionnaire au Canada, religieuse fondatrice (†1700) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
lundi 13 janvier 2020
Feria II - Hebdomada I per annum

FERIE ou S. Hilarii, episcopi et Ecclesiae doctoris, memoria ad libitum.
St Hilaire, évêque et docteur de l'Église.
Évêque, il lutta contre l'arianisme et fonda avec St Martin le monastère de Ligugé (†vers 367) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mardi 14 janvier 2020
Feria III - Hebdomada I per annum

FERIE
Bx Pierre Donders
Prêtre en Guyane hollandaise, apôtre des esclaves et des lépreux (†1887) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mercredi 15 janvier 2020
Feria IV - Hebdomada I per annum

FERIE
St Rémi, évêque
Apôtre des Francs, évêque de Reims (†vers 530) (France) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
jeudi 16 janvier 2020
Feria V - Hebdomada I per annum

FERIE
Bx Joseph Tovini
Père de famille, chrétien engagé dans les domaines : culturel, politique et économique ( †1897) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
vendredi 17 janvier 2020
Feria VI - Hebdomada I per annum

S. Antonii, abbatis, Memoria.

St Antoine, abbé.
Abbé, père des premiers moines d'Orient, il vécut de longues années dans la solitude des déserts d'Égypte (†356) - Martyrologe du jour
Abstinence
Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
samedi 18 janvier 2020
Sabbato - Hebdomada I per annum

FERIE
Bse Marie-Thérèse Fasce
Religieuse, elle multiplia les œuvres de charité pendant la Seconde Guerre mondiale ( †1947) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
dimanche 19 janvier 2020
Dominica - Hebdomada II per annum

Dominica II per annum.

Bx Marcel Spinola Y Maestre
Évêque de Séville, avocat, fondateur de la congrégation éducatrice des "Esclaves du Divin Cœur " († 1906) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
lundi 20 janvier 2020
Feria II - Hebdomada II per annum

FERIE ou S. Sebastiani, martyris, memoria ad libitum.
St Fabien, pape et martyr.
Pape et martyr en 250 - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mardi 21 janvier 2020
Feria III - Hebdomada II per annum

S. Agnetis, virginis et martyris, Memoria.

St Agnès, vierge et martyre.
Morte martyre à douze ans, à Rome (†305) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mercredi 22 janvier 2020
Feria IV - Hebdomada II per annum

FERIE ou S. Vincentii, diaconi et martyris, memoria ad libitum.
St Vincent, diacre et martyr.
Diacre, il suivit son évêque dans l'emprisonnement et le martyre († vers 304) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
jeudi 23 janvier 2020
Feria V - Hebdomada II per annum

FERIE

- Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
vendredi 24 janvier 2020
Feria VI - Hebdomada II per annum

S. Francisci de Sales, episcopi et Ecclesiae doctoris, Memoria.

St François de Sales, évêque et docteur de l'Église.
Évêque de Genève et docteur de l'Église, il proposa à tous la voie à la sainteté (†1623) - Martyrologe du jour
Abstinence
Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
samedi 25 janvier 2020
Sabbato - Hebdomada II per annum

In conversione S. Pauli, apostoli, Festum.

Conversion de Saint Paul, apôtre.
Anniversaire d'un événement décisif pour le développement de l'Église - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
dimanche 26 janvier 2020
Dominica - Hebdomada III per annum

Dominica III per annum.

Sts Timothée et Tite, évêques.
Évêques et compagnons de St Paul - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
lundi 27 janvier 2020
Feria II - Hebdomada III per annum

FERIE ou S. Angelae Merici, virginis, memoria ad libitum.
Ste Angèle Merici, vierge.
Religieuse, fondatrice de l'institut des Ursulines, premier ordre féminin enseignant (†1540) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mardi 28 janvier 2020
Feria III - Hebdomada III per annum

S. Thomae de Aquino, presbyteri et Ecclesiae doctoris, Memoria.

St Thomas d'Aquin, prêtre et docteur de l'Église
Dominicain, auteur de la Somme théologique, docteur de l'Église dit angélique (†1274) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mercredi 29 janvier 2020
Feria IV - Hebdomada III per annum

FERIE
St Gildas le sage
Moine, apôtre de la Grande-Bretagne (†570) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
jeudi 30 janvier 2020
Feria V - Hebdomada III per annum

FERIE
Bx Columba Marmion
Bénédictin à Maredsous, guide spirituel (†1923) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
vendredi 31 janvier 2020
Feria VI - Hebdomada III per annum

S. Ioannis Bosco, presbyteri, Memoria.

St Jean Bosco, prêtre.
Fondateur de la famille salésienne (†1888) - Martyrologe du jour
Abstinence
Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
samedi 1 février 2020
Sabbato - Hebdomada III per annum

FERIE

- Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
dimanche 2 février 2020
Dominica - Hebdomada IV per annum

IN PRAESENTATIONE DOMINI, Festum.

Présentation du Seigneur
La Chandeleur est la fête du Christ"lumière pour éclairer les nations " attestée à Jérusalem en 386, adoptée à Rome au 7e siècle. Cette fête est commune avec les Églises orientales, qui l'appellent fête de la rencontre ou Entrée de notre Seigneur au Temple - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
lundi 3 février 2020
Feria II - Hebdomada IV per annum

FERIE ou S. Ansgarii, episcopi, memoria ad libitum.
St Blaise de Sébaste, évêque et martyr
Médecin, évêque arménien au IVe siècle († vers 316) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mardi 4 février 2020
Feria III - Hebdomada IV per annum

FERIE
Ste Jeanne de France
Fille de Louis XI, fondatrice de l'Ordre de l'Annonciade (†1505) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mercredi 5 février 2020
Feria IV - Hebdomada IV per annum

S. Agathae, virginis et martyris, Memoria.

Ste Agathe, vierge et martyre
Sicile (IIIe siècle) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
jeudi 6 février 2020
Feria V - Hebdomada IV per annum

Ss. Pauli Miki et sociorum, martyrum, Memoria.

St Paul Miki, prêtre, et ses compagnons, martyrs
Martyrs à Nagasaki au Japon (†1597) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
vendredi 7 février 2020
Feria VI - Hebdomada IV per annum

FERIE
Bx Pie IX, pape
Pape du XIXe siècle, il combattit les erreurs dites modernes et promulgua le dogme de l'Immaculée Conception (†1878) - Martyrologe du jour
Abstinence
Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
samedi 8 février 2020
Sabbato - Hebdomada IV per annum

FERIE ou S. Iosephinae Bakhita, virginis, memoria ad libitum.
St Jérôme Émilien
Prêtre, éducateur, fondateur des "Pères somasques " (†1537) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
dimanche 9 février 2020
Dominica - Hebdomada V per annum

Dominica V per annum.

St Michel Fébres Cordero
Frère des Écoles Chrétiennes, mort en Équateur en 1910 - Martyrologe du jour
Septuagésime
Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
lundi 10 février 2020
Feria II - Hebdomada V per annum

S. Scholasticae, virginis, Memoria.

Ste Scholastique, vierge
Vierge, sœur de St Benoît, première moniale bénédictine (†543) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière