Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Martyrologe du lundi 13 janvier 2020 - de la férie

Martyrologe
Le 13 janvier
En France : La mémoire de saint Remi, n° 4, se lit le 15 janvier.
1.        Mémoire de saint Hilaire, évêque et docteur de l’Église. Élevé au siège épiscopal de Poitiers sous l’empereur Constance attaché à l’hérésie arienne, il défendit courageusement par ses écrits la foi de Nicée sur la Trinité et la divinité du Christ, ce qui lui valut d’être exilé quatre ans en Phrygie. Il composa également des commentaires célèbres sur les psaumes et sur l’Évangile de Matthieu et mourut en 368.
2.         À Singidunum en Mésie, vers 310, les saints martyrs Hermyle et Stratonice, qui, après de terribles tourments, furent jetés dans le Danube sous l’empereur Licinius.
3.         À Trèves en Gaule Belgique, vers 330, saint Agrice, évêque, qui transforma en église un palais offert par sainte Hélène.
4.         À Reims, vers 530, la naissance au ciel de saint Remi, évêque, qui, après avoir lavé le roi Clovis dans la fontaine baptismale et l’avoir initié aux sacrements de la foi, il convertit au Christ le peuple des Francs. Il quitta cette vie, célèbre par sa sainteté après plus de soixante ans d’épiscopat. (En France, sa mémoire est célébrée le 15, jour de sa mise au tombeau.)
5*.         À Glasgow en Écosse, l’an 603, saint Kentigern, évêque et abbé, qui établit son siège épiscopal en cette ville et y réunit, dit-on, une grande foule de moines selon la manière de vivre de l’Église primitive.
6.         À Capitolias en Palestine, l’an 713, saint Pierre, prêtre et martyr. Accusé devant Walid, chef des Sarrasins, d’avoir prêché la foi du Christ dans les rues, on lui coupa la langue, les mains et les pieds et, cloué sur une croix, il consomma le martyre qu’il avait ardemment désiré.
7.         À Cordoue, en Andalousie, vers 852, les saints martyrs Gumesinde, prêtre, et Serdieu, moine. Pour avoir confessé devant les princes et les juges maures qu’ils étaient chrétiens, ils furent décapités.
8*.         Au monastère d’Ilbenstadt en Germanie, l’an 1127, saint Godefroid, Comte de Cappenberg, il voulut transformer son château en monastère, contre le gré des siens, et après avoir reçu de saint Norbert l’habit canonial, s’adonna avec ardeur au soin des pauvres et des malades.
9*.         À Huy près de Liège, en 1228, la sainte Jutte, veuve, qui se consacra à soigner les lépreux et finit sa vie près d’eux, en recluse.
10*. À Milan, en 1497, la bienheureuse Véronique Negroni de Binasco, vierge, qui, entrée au monastère de Sainte Marthe, sous la Règle de saint Augustin, s’éleva jusqu’à la plus haute contemplation.
11. À Nam Dinh au Tonkin, en 1859, les saints martyrs Dominique Pham Trong (An) Kham, Luc (Cai) Thin, son fils, et Joseph Pham Trong (Cai) Ta, qui, sous l’empereur Tu Duc, préférèrent subir les tortures et la mort plutôt que de fouler aux pieds la croix.
12*.         Au camp de concentration de Dachau en Bavière, en 1942, le bienheureux Émile Szramek, prêtre de Katovice et martyr. Quand la Pologne fut occupée par le régime nazi, durant la Seconde Guerre mondiale, il fut déporté de manière inhumaine dans ce camp pour avoir défendu la foi au Christ devant les persécuteurs et y mourut par suite des mauvais traitements.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Invitatoire du lundi 13 janvier 2020 - de la férie

Hebdomada I per annum Ière semaine dans l'année
Feria II Lundi
Ad Invitatorium
Ad Invitatorium
A la liturgie lue :
Ante Officium quod a solo persolvitur, dici potest sequens oratio:Avant l'office récité seul, on peut dire la prière suivante :
Aperi, Dómine, os meum ad benedicéndum nomen sanctum tuum; munda cor meum ab ómnibus vanis, pervérsis et aliénis cogitatiónibus; intelléctum illúmina, afféctum inflámma, ut digne, atténte ac devóte hoc Offícium recitáre váleam, et exaudíri mérear ante conspéctum divínæ maiestátis tuæ. Per Christum Dóminum nostrum. Amen.Ouvre mes lèvres, Seigneur, afin qu’elles bénissent Ton saint Nom, purifie aussi mon cœur de toute pensée vaine, mauvaise, étrangère. Éclaire mon intelligence, enflamme mon amour, afin que je puisse réciter cet office avec respect, attention et dévotion, et mériter d’être exaucé en présence de Ta divine majesté. Par le Christ notre Seigneur. Amen.
V/. Dómine, lábia mea apéries. R/. Et os meum annuntiábit laudem tuam.V/. Seigneur, ouvre mes lèvres. R/. Et ma bouche annoncera Ta louange.
Psalmus 94 (95)Psaume 94 (95)
Invitatio ad laudem DeiInvitation à la louange de Dieu
Adhortamini vosmetipsos per singulos dies, donec illud «hodie» vocatur (Hebr 3, 13).Exhortez-vous mutuellement chaque jour, tant que vaut cet « aujourd'hui ».
Ant. Præoccupémus fáciem Dómini in confessióne.Ant. Accourrons devant Sa face dans l'action de grâce.
Veníte, exsultémus Dómino; iubilémus Deo salutári nostro. Præoccupémus fáciem eius in confessióne et in psalmis iubilémus ei.Venez, exultons pour le Seigneur, jubilons pour Dieu, notre salut. Accourons devant Sa face dans l'action de grâce, dans des psaumes, jubilons pour Lui.
Ant. Præoccupémus fáciem Dómini in confessióne.Ant. Accourrons devant Sa face dans l'action de grâce.
Quóniam Deus magnus Dóminus et rex magnus super omnes deos. Quia in manu eius sunt profúnda terræ, et altitúdines móntium ipsíus sunt. Quóniam ipsíus est mare, et ipse fecit illud, et siccam manus eius formavérunt. Parce que le Seigneur est le grand Dieu ; le grand Roi au-dessus de tous les dieux. Car dans Sa main sont les profondeurs de la terre, et que les hauteurs des montagnes sont à Lui. Parce qu'à Lui est la mer, et que c'est Lui-même qui l'a faite, et que Ses mains ont formé le continent.
Ant. Præoccupémus fáciem Dómini in confessióne.Ant. Accourrons devant Sa face dans l'action de grâce.
Veníte, adorémus et procidámus et génua flectámus ante Dóminum, qui fecit nos, quia ipse est Deus noster, et nos pópulus páscuæ eius et oves manus eius. Venez, adorons, prosternons - nous devant Dieu, et fléchissons les genoux devant le Seigneur qui nous a faits, parce que Lui-même est notre Dieu, et que nous sommes Son peuple et les brebis de Sa main.
Ant. Præoccupémus fáciem Dómini in confessióne.Ant. Accourrons devant Sa face dans l'action de grâce.
Utinam hódie vocem eius audiátis: «Nolíte obduráre corda vestra, sicut in Meríba secúndum diem Massa in desérto, ubi tentavérunt me patres vestri: probavérunt me, etsi vidérunt ópera mea. Si seulement aujourd'hui, vous entendiez Sa voix, n'endurcissez pas vos coeurs, comme à Mériba, comme au jour de Massa dans le désert, où Me tentèrent vos pères ; ils M'éprouvèrent, alors qu'ils avaient vu Mes oeuvres.
Ant. Præoccupémus fáciem Dómini in confessióne.Ant. Accourrons devant Sa face dans l'action de grâce.
Quadragínta annis tæduit me generatiónis illíus, et dixi: Pópulus errántium corde sunt isti. Et ipsi non cognovérunt vias meas; ídeo iurávi in ira mea: Non introíbunt in réquiem meam». Pendant quarante ans, J'ai été le dégoût de cette génération et J'ai dit : ils sont un peuple errant de coeur ; et eux, ils n'ont point connu Mes voies : c'est pourquoi Je leur ai juré dans Ma colère, ils n'entreront pas dans Mon repos.
Ant. Præoccupémus fáciem Dómini in confessióne.Ant. Accourrons devant Sa face dans l'action de grâce.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Præoccupémus fáciem Dómini in confessióne.Ant. Accourrons devant Sa face dans l'action de grâce.

Si le psaume 94 est récité pendant la litugie de ce jour, à une des heures suivantes, on peut prendre un autre psaume comme invitatoire, au choix :
vel:ou :
Psalmus 99 (100)Psaume 99 (100)
Gaudium in templum ingredientiumJoie de l’entrée dans le temple
Redemptos iubet Dominus victoriæ carmen canere (S. Athanasius). Le Seigneur invite les rachetés à entonner un chant de victoire (S. Athanase).
Ant. Præoccupémus fáciem Dómini in confessióne.Ant. Accourrons devant Sa face dans l'action de grâce.
Iubiláte Dómino, omnis terra, * servíte Dómino in lætítia; introíte in conspéctu eius * in exsultatióne. Acclamez Dieu, toute la terre; servez le Seigneur avec joie. Entrez en Sa présence * avec allégresse.
Ant. Præoccupémus fáciem Dómini in confessióne.Ant. Accourrons devant Sa face dans l'action de grâce.
Scitóte quóniam Dóminus ipse est Deus;  ipse fecit nos, et ipsíus sumus, * pópulus eius et oves páscuæ eius. Sachez que c'est le Seigneur qui est Dieu; c'est Lui qui nous a faits, et non pas nous-mêmes. Nous sommes Son peuple, et les brebis de Son pâturage.
Ant. Præoccupémus fáciem Dómini in confessióne.Ant. Accourrons devant Sa face dans l'action de grâce.
Introíte portas eius in confessióne,  átria eius in hymnis, * confitémini illi, benedícite nómini eius. Franchissez ses portes avec des louanges, ses parvis en chantant des hymnes; célébrez-le, bénissez son nom.
Ant. Præoccupémus fáciem Dómini in confessióne.Ant. Accourrons devant Sa face dans l'action de grâce.
Quóniam suávis est Dóminus;  in ætérnum misericórdia eius, * et usque in generatiónem et generatiónem véritas eius. car le Seigneur est suave; sa miséricorde est éternelle, * et sa vérité demeure de génération en génération.
Ant. Præoccupémus fáciem Dómini in confessióne.Ant. Accourrons devant Sa face dans l'action de grâce.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Præoccupémus fáciem Dómini in confessióne.Ant. Accourrons devant Sa face dans l'action de grâce.
vel:ou :
Psalmus 66 (67)Psaume 66 (67)
Omnes gentes Domino confiteanturToutes les nations rendront gloire au Seigneur
Notum sit vobis quoniam gentibus missum est hoc salutare Dei (Act 28, 28).Sachez que le salut de Dieu a été envoyé aux gentils (Act 28, 28).
Ant. Præoccupémus fáciem Dómini in confessióne.Ant. Accourrons devant Sa face dans l'action de grâce.
Deus misereátur nostri et benedícat nobis; * illúminet vultum suum super nos, ut cognoscátur in terra via tua, * in ómnibus géntibus salutáre tuum. Que Dieu nous soit favorable et qu'Il nous bénisse; qu'Il illumine sur nous Son visage, afin que l'on connaisse sur la terre Ta voie, et parmi toutes les nations Ton salut.
Ant. Præoccupémus fáciem Dómini in confessióne.Ant. Accourrons devant Sa face dans l'action de grâce.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Læténtur et exsúltent gentes,  quóniam iúdicas pópulos in æquitáte * et gentes in terra dírigis. Que les peuples Te louent, ô Dieu ; que les peuples Te louent tous. Que les nations se réjouissent, qu'elles soient dans l'allégresse ; car Tu juges les peuples avec droiture, et Tu conduis les nations sur la terre.
Ant. Præoccupémus fáciem Dómini in confessióne.Ant. Accourrons devant Sa face dans l'action de grâce.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Terra dedit fructum suum; * benedícat nos Deus, Deus noster, benedícat nos Deus, * et métuant eum omnes fines terræ. Que les peuples Te louent, ô Dieu, que les peuples Te louent tous. La terre a donné son fruit ; que nous bénisse Dieu, notre Dieu, que Dieu nous bénisse, et que toutes les extrémités de la terre Le révèrent.
Ant. Præoccupémus fáciem Dómini in confessióne.Ant. Accourrons devant Sa face dans l'action de grâce.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Præoccupémus fáciem Dómini in confessióne.Ant. Accourrons devant Sa face dans l'action de grâce.
vel:ou :
Psalmus 23 (24)Psaume 23 (24)
Domini in templum adventusAvènement de Dieu dans le Temple
Christo apertæ sunt portæ cæli propter carnalem eius assumptionem (S. Irenæus).Les portes du ciel se sont ouvertes au Christ parce qu’il a pris la nature humaine. (S. Irénée)
Ant. Præoccupémus fáciem Dómini in confessióne.Ant. Accourrons devant Sa face dans l'action de grâce.
Dómini est terra et plenitúdo eius, * orbis terrárum et qui hábitant in eo. Quia ipse super mária fundávit eum * et super flúmina firmávit eum. Au Seigneur est la terre et tout ce qu'elle renferme, le monde et tous ceux qui l'habitent. Car c'est Lui qui l'a fondé sur les mers, et qui l'a établi sur les fleuves.
Ant. Præoccupémus fáciem Dómini in confessióne.Ant. Accourrons devant Sa face dans l'action de grâce.
Quis ascéndet in montem Dómini, * aut quis stabit in loco sancto eius? Innocens mánibus et mundo corde,  qui non levávit ad vana ánimam suam, * nec iurávit in dolum. Hic accípiet benedictiónem a Dómino * et iustificatiónem a Deo salutári suo. Hæc est generátio quæréntium eum, * quæréntium fáciem Dei Iacob. Qui montera sur la montagne du Seigneur, ou qui se tiendra dans son lieu saint ? Celui qui a les mains innocentes et le coeur pur, qui n'a pas livré son âme à la vanité, ni fait à son prochain un serment trompeur. Celui-là recevra la bénédiction du Seigneur, et la miséricorde de Dieu, son Sauveur. Telle est la race de ceux qui le cherchent, de ceux qui cherchent la face du Dieu de Jacob.
Ant. Præoccupémus fáciem Dómini in confessióne.Ant. Accourrons devant Sa face dans l'action de grâce.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus fortis et potens, Dóminus potens in prœlio. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Qui est ce roi de gloire ? C'est le Seigneur fort et puissant, le Seigneur puissant dans les combats.
Ant. Præoccupémus fáciem Dómini in confessióne.Ant. Accourrons devant Sa face dans l'action de grâce.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus virtútum ipse est rex glóriæ. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Quel est ce roi de gloire ? Le Seigneur des armées est Lui-même ce roi de gloire.
Ant. Præoccupémus fáciem Dómini in confessióne.Ant. Accourrons devant Sa face dans l'action de grâce.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Præoccupémus fáciem Dómini in confessióne.Ant. Accourrons devant Sa face dans l'action de grâce.
Psalmus cum sua antiphona, pro opportunitate, omitti potest quando Invitatorium Laudibus matutinis præponendum est. Le psaume [invitatoire] avec son antienne, si c'est opportun, peut être omis lorsque l'invitatoire précède immédiatement les Laudes du matin.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Vigiles (OSB) du lundi 13 janvier 2020 - de la férie

Hebdomada I per annum Ière semaine dans l'année
Feria II Lundi
In primo nocturno, anno II Premier nocturne, année II
De libro Génesis Du livre de la Genèse
Lectio I Lecture I
In die quo fecit Dóminus Deus terram et cælum – omne virgúltum agri, ántequam orirétur in terra, omnísque herba regiónis, priúsquam germináret; non enim plúerat Dóminus Deus super terram, et homo non erat, qui operarétur humum, sed fons ascendébat e terra írrigans univérsam superfíciem terræ - tunc formávit Dóminus Deus hóminem púlverem de humo et inspirávit in nares eius spiráculum vitæ, et factus est homo in ánimam vivéntem. Et plantávit Dóminus Deus paradísum in Eden ad oriéntem, in quo pósuit hóminem quem formáverat. Produxítque Dóminus Deus de humo omne lignum pulchrum visu et ad vescéndum suáve, lignum étiam vitæ in médio paradísi lignúmque sciéntiæ boni et mali. Et flúvius egrediebátur ex Eden ad irrigándum paradísum, qui inde divíditur in quáttuor cápita. Au temps où le Seigneur Dieu fit la terre et le ciel, il n'y avait encore aucun arbuste des champs sur la terre et aucune herbe des champs n'avait encore poussé, car le Seigneur Dieu n'avait pas fait pleuvoir sur la terre et il n'y avait pas d'homme pour cultiver le sol. Toutefois, un flot montait de terre et arrosait toute la surface du sol. Alors le Seigneur Dieu modela l'homme avec la glaise du sol, il insuffla dans ses narines une haleine de vie et l'homme devint un être vivant. Le Seigneur Dieu planta un jardin en Éden, à l'orient, et il y mit l'homme qu'il avait modelé. Le Seigneur Dieu fit pousser du sol toute espèce d'arbres séduisants à voir et bons à manger, et l'arbre de vie au milieu du jardin, et l'arbre de la connaissance du bien et du mal. Un fleuve sortait d'Éden pour arroser le jardin et de là il se divisait pour former quatre bras.
R/. In princípio Deus creávit cælum et terram; et spíritus Dómini ferebátur super aquas. * Et vidit Deus cuncta quæ fécerat, et erant valde bona. V/. Igitur perfécti sunt cæli et terra, et omnis ornátus eórum. * Et vidit. R/. Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre; et le souffle de Dieu planait au-dessus des eaux. * Et Dieu vit tout ce qu'il avait fait: c'était très bon. V/. Ainsi furent achevés le ciel et la terre, et tout leur déploiement. * Et Dieu vit.
Lectio II Lecture II
Tulit ergo Dóminus Deus hóminem et pósuit eum in paradíso Eden, ut operarétur et custodíret illum; præcipítque Dóminus Deus hómini dicens: " Ex omni ligno paradísi cómede; de ligno autem sciéntiæ boni et mali ne cómedas; in quocúmque enim die coméderis ex eo, morte moriéris. " Le Seigneur Dieu prit l'homme et l'établit dans le jardin d'Éden pour le cultiver et le garder. Et le Seigneur Dieu fit à l'homme ce commandement: " Tu peux manger de tous les arbres du jardin. Mais de l'arbre de la connaissance du bien et du mal tu ne mangeras pas, car, le jour où tu en mangeras, tu deviendras passible de mort. "
R/. In princípio fecit Deus cælum et terram, et creávit in ea hóminem * Ad imáginem et similitúdinem suam. V/. Formávit ígitur Dóminus hóminem de limo terræ, et inspirávit in fáciem eius spiráculum vitæ; * Ad imáginem. R/. Au commencement, Dieu fit le ciel et la terre; sur la terre, il créa l'homme * À son image et ressemblance. V/. Alors, le Seigneur Dieu modela l'homme avec la glaise tirée du sol; il souffla sur son visage le souffle de vie; * À son image.
Lectio III Lecture III
Dixit quoque Dóminus Deus: " Non est bonum esse hóminem solum; fáciam ei adiutórium símile sui. " Formátis ígitur Dóminus Deus de humo cunctis animántibus agri et univérsis volatílibus cæli, addúxit ea ad Adam, ut vidéret quid vocáret ea; omne enim quod vocávit Adam ánimæ vivéntis, ipsum est nomen eius. Appellavítque Adam nomínibus suis cuncta pécora et univérsa volatília cæli et omnes béstias agri; Adæ vero non inveniebátur adiútor símilis eius. Immísit ergo Dóminus Deus sopórem in Adam. Cumque obdormísset, tulit unam de costis eius et replévit carnem pro ea; et ædificávit Dóminus Deus costam quam túlerat de Adam, in mulíerem et addúxit eam ad Adam. Dixítque Adam: " Hæc nunc os ex óssibus meis et caro de carne mea! Hæc vocábitur Virágo, quóniam de viro sumpta est hæc. " Quam ob rem relínquet vir patrem suum et matrem et adhærébit uxóri suæ; et erunt in carnem unam. Erant autem utérque nudi, Adam scílicet et uxor eius, et non erubescébant. Le Seigneur Dieu dit: " Il n'est pas bon que l'homme soit seul. Il faut que je lui fasse une aide qui lui soit assortie. " Le Seigneur Dieu modela encore du sol toutes les bêtes sauvages et tous les oiseaux du ciel, et il les amena à l'homme pour voir comment celui-ci les appellerait: chacun devait porter le nom que l'homme lui aurait donné. L'homme donna des noms à tous les bestiaux, aux oiseaux du ciel et à toutes les bêtes sauvages, mais, pour un homme, il ne trouva pas l'aide qui lui fût assortie. Alors le Seigneur Dieu fit tomber une torpeur sur l'homme, qui s'endormit. Il prit une de ses côtes et referma la chair à sa place. Puis, de la côte qu'il avait tirée de l'homme, le Seigneur Dieu façonna une femme et l'amena à l'homme. Alors celui-ci s'écria: " Pour le coup, c'est l'os de mes os et la chair de ma chair! Celle-ci sera appelée " femme", car elle fut tirée de l'homme, celle-ci! " C'est pourquoi l'homme quitte son père et sa mère et s'attache à sa femme, et ils deviennent une seule chair. Or tous deux étaient nus, l'homme et sa femme, et ils n'avaient pas honte l'un devant l'autre.
R/. Igitur perfécti sunt cæli et terra, et omnis ornátus eórum; complevítque Deus die séptimo opus suum quod fécerat, * Et requiévit ab omni ópere quod patrárat. V/. Vidítque Deus cuncta quæ fécerat, et erant valde bona. * Et requiévit. V/. Glória Patri. * Et requiévit. R/. Ainsi furent achevés le ciel et la terre, et tout leur déploiement. Le septième jour, Dieu avait achevé l'œuvre qu'il avait faite; * Il se reposa de toute l'œuvre qu'il avait accomplie. V/. Et Dieu vit tout ce qu'il avait fait: c'était très bon. * Il. V/. Gloire au Père. * Il.
In secundo nocturno, anno II Deuxième nocturne, année II
Ex Libris sancti Augustíni epíscopi De Civitáte Dei (Lib. 11, 4: CCL 48, 323-324) Livre de saint Augustin De la Cité de Dieu
Lectio I Lecture I
Visibílium ómnium máximus est mundus; invisibílium ómnium máximus est Deus. Sed mundum esse conspícimus, Deum esse crédimus. Quod autem Deus mundum fécerit, nulli tútius crédimus, quam ipsi Deo. Ubi eum audívimus? Nusquam ínterim nos mélius quam in Scriptúris sanctis, ubi dixit prophéta eius: In princípio fecit Deus cælum et terram. De tous les êtres visibles, le plus grand, c'est le monde; de tous les invisibles, c'est Dieu. Mais que le monde existe, nous le voyons; que Dieu existe, nous le croyons. Or, que Dieu ait fait le monde, nous n'avons pas de plus sûr garant pour le croire que Dieu lui-même. Où l'avons-nous entendu? Nulle part mieux, certes, que dans les saintes Écritures où son prophète a dit: Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre.
R/. In sudóre vultus tui vescéris pane tuo, dixit Dóminus ad Adam; * Cum operátus fúeris terram, non dabit fructus suos, sed spinas et tríbulos germinábit tibi. V/. Pro eo quod obœdísti voci uxóris tuæ plus quam me, maledícta terra in ópere tuo. * Cum. R/. Le Seigneur dit à l'homme: C'est à la sueur de ton visage que tu gagneras ton pain; * Lorsque tu devras cultiver le sol, il ne produira pas ses fruits, mais te donnera des épines et des chardons. V/. Parce que tu as obéi aux suggestions de ta femme, plutôt qu'à moi, le sol est maudit à cause de toi. * Lorsque.
Lectio II Lecture II
Numquídnam ibi fuit iste prophéta, quando fecit Deus cælum et terram? Non; sed ibi fuit Sapiéntia Dei, per quam facta sunt ómnia quæ in ánimas sanctas étiam se transfert, amícos Dei et prophétas constítuit, eísque ópera sua sine strépitu intus enárrat. Loquúntur eis quoque ángeli Dei qui semper vident fáciem Patris, voluntatémque eius quibus opórtet annúntiant. Ex his unus erat iste prophéta qui dixit et scripsit: In princípio fecit Deus cælum et terram. Qui tam idóneus testis est per quem Deo credéndum sit, ut eódem Spíritu Dei, quo hæc sibi reveláta cognóvit, étiam ipsam fidem nostram futúram tanto ante prædíxerit. Ce prophète était-il donc là quand Dieu fit le ciel et la terre? Non, mais la Sagesse de Dieu par laquelle tout a été fait était présente, elle qui, de plus, se communique aux âmes saintes, en fait les amis et les prophètes de Dieu, et sans bruit leur raconte intérieurement ses œuvres. Les anges de Dieu leur parlent aussi, eux qui voient toujours la face du Père et annoncent sa volonté à qui ils le doivent. Il était l'un d'entre eux, ce prophète qui a dit et écrit: Au commencement, Dieu fit le ciel et la terre. Et ce témoin est si qualifié pour faire croire en Dieu que, par ce même Esprit de Dieu qui lui a révélé ces vérités, il est allé jusqu'à prédire, si longtemps à l'avance, notre foi à venir.
R/. Plantáverat autem Dóminus Deus paradísum voluptátis, a princípio, * In quo pósuit hóminem quem formáverat. V/. Plantáverat autem Dóminus Deus lignum pulchrum visu et ad vescéndum suáve, lignum étiam vitæ in médio paradísi, * In quo. R/. Le Seigneur Dieu avait planté, dès le commencement, un jardin de délices * Où il plaça l'homme qu'il avait modelé. V/. Le Seigneur Dieu avait planté un arbre à l'aspect attirant et au fruit savoureux, l'arbre même de la vie au milieu du jardin * Où il plaça.
Lectio III Lecture III
Sed quid plácuit ætérno Deo tunc fácere cælum et terram, quæ ántea non fecísset? Qui hoc dicunt, si mundum ætérnum sine ullo inítio, et ídeo nec a Deo factum vidéri volunt, nimis avérsi sunt a veritáte, et letáli morbo impietátis insániunt. Excéptis enim prophéticis vócibus, mundus ipse ordinatíssima sua mutabilitáte et mobilitáte et visibílium ómnium pulchérrima spécie quodámmodo tácitus et factum se esse, et nónnisi a Deo ineffabíliter atque invisibíliter magno et ineffabíliter atque invisibíliter pulchro fíeri se potuísse proclámat. Mais pourquoi a-t-il plu au Dieu éternel de faire alors le ciel et la terre, qu'auparavant il n'avait pas faits? Si ceux qui parlent ainsi veulent prétendre que le monde est éternel, sans aucun commencement, et n'a donc pas été fait par Dieu, ils tournent complètement le dos à la vérité et sont en proie à la folie mortelle de l'impiété. Car, outre les voix prophétiques, le monde lui-même, par ses changements et ses révolutions si bien ordonnées comme par la splendeur de toutes les choses visibles, proclame silencieusement, pour ainsi dire, et qu'il a été fait, et qu'il n'a pu l'être que par un Dieu ineffablement et invisiblement grand, ineffablement et invisiblement beau.
R/. Tulit ergo Dóminus hóminem et pósuit eum in paradísum voluptátis, * Ut operarétur et custodíret illum. V/. Formávit ígitur Dóminus hóminem de limo terræ, et pósuit eum in paradísum, * Ut operarétur. V/. Glória Patri. * Ut operarétur. R/. Le Seigneur prit l'homme et le conduisit dans le jardin de délices, * Pour qu'il le cultive et le garde. V/. Alors, le Seigneur Dieu modela l'homme avec la glaise tirée du sol, et le conduisit dans le jardin, * Pour. V/. Gloire au Père. * Pour.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Evangile commenté du lundi 13 janvier 2020 - de la férie

Hebdomada I per annum Ière semaine dans l'année
Feria II Lundi
Evangelium Evangile
Marcus (1,14-20)
Postquam tráditus est Ioánnes, venit Iésus in Galilǽam prǽdicans evangélium Dei et dicens: “Implétum est tempus, et appropinquávit regnum Dei; paenitémini et crédite evangélio.” Et praetériens secus mare Galilǽae vidit Simónem et Andréam fratrem Simónis mitténtes in mare; erant enim piscatóres. Et dixit eis Iésus: “Vénite post me, et fáciam vos fíeri piscatóres hóminum.” Et prótinus, relíctis rétibus, secúti sunt eum. Et progréssus pusíllum vidit Iacóbum Zebedǽi et Ioánnem fratrem eíus, et ipsos in navi componéntes rétia, et statim vocávit illos. Et, relícto patre suo Zebedǽo in navi cum mercennáriis, abiérunt post eum. Après que Jean eut été livré, Jésus vint en Galilée, prêchant l'évangile de Dieu et disant : " Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche; repentez-vous et croyez à l'évangile. " Comme Il passait le long de la mer de Galilée, Il vit Simon et André, frère de Simon, qui jetaient le filet dans la mer, car ils étaient pêcheurs. Et Jésus leur dit : " Venez à ma suite, et je vous ferai devenir pêcheurs d'hommes. " Aussitôt, laissant les filets, ils le suivirent. Et ayant un peu avancé, il vit Jacques, fils de Zébédée, et Jean son frère, eux aussi dans une barque, en train d'arranger les filets. Il les appela aussitôt; et, laissant leur père Zébédée dans la barque avec les journaliers, ils partirent à sa suite.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Commentaire de l'Evangile par le TRP Dom Paul Delatte, abbé de Solesmes.
Commentaire par Dom Paul Delatte (1848-1937), osb, abbé de saint Pierre de Solesmes

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Laudes du lundi 13 janvier 2020 - de la férie

Hebdomada I per annum Ière semaine dans l'année
Feria II Lundi
Ad Laudes matutinas
Aux Laudes du matin
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Splendor patérnæ glóriæ,
Splendeur de la gloire du Père,
de luce lucem próferens,
Lumière exprimant la lumière,
lux lucis et fons lúminis,
Lumière et source de lumière
diem dies illúminans,
jour qui rend lumineux les jours
  
Verúsque sol, illábere
Viens à nous soleil véritable,
micans nitóre pérpeti,
étincelant pour les siècles
iubárque Sancti Spíritus
pénètre nos intelligences
infúnde nostris sénsibus.
des rayons de Ton Esprit saint.
  
Votis vocémus et Patrem,
Invoquons maintenant le Père,
Patrem perénnis glóriæ,
le Père à la gloire éternelle,
Patrem poténtis grátiæ,
le Père de grâce puissante :
culpam reléget lúbricam.
qu'Il nous préserve de tomber.
  
Infórmet actus strénuos,
Qu'Il dirige toutes nos forces
dentem retúndat ínvidi,
Brise les dents de l'Adversaire
casus secúndet ásperos,
Dans l'épreuve, qu'Il nous soutienne,
donet geréndi grátiam.
donne sa grâce pour agir.
  
Mentem gubérnet et regat
Qu'Il gouverne et guide nos âmes
casto, fidéli córpore;
en des corps chastes et fidèles ;
fides calóre férveat,
que notre foi brûle, fervent,
fraudis venéna nésciat.
bien loin des poisons du Menteur.
  
Christúsque nobis sit cibus,
Que le Christ soit nourriture,
potúsque noster sit fides;
que la foi soit notre breuvage
læti bibámus sóbriam
que nous goûtions, pleins d'allégresse
ebrietátem Spíritus.
la sobre ivresse de l'Esprit !
  
Lætus dies hic tránseat;
Quel jour dans la joie s'écoule,
pudor sit ut dilúculum,
Notre pudeur soit comme l'aube,
fides velut merídies,
Tel midi, que la foi rayonne,
crepúsculum mens nésciat.
que nos cœurs ignorent le soir.
  
Auróra cursus próvehit;
A l'aurore, Il prend sa course;
Auróra totus pródeat,
à l'aurore, tout entier Il s'avance
in Patre totus Fílius
Le Fils tout entier dans le Père ;
et totus in Verbo Pater. Amen.
Tout entier, le Père en son Fils !
Ant. 1 Ad te orábo, Dómine, mane exáudies vocem meam.Ant. 1 Vers Toi je prie, Seigneur, exauce ma demande au matin.
Psalmus 5
Psaume 5
Oratio matutina ad implorandum auxilium
Prière matinale pour implorer de l'aide
Verbo inhabitante, æternaliter exsultabunt qui eum intra se receperunt.
Ils se réjouiront sans fin, ceux chez qui habite le Verbe.
Verba mea áuribus pércipe, Dómine; * intéllege gémitum meum.Prête l'oreille à mes paroles, Seigneur, entends mes soupirs;
Inténde voci clamóris mei, * rex meus et Deus meus.sois attentif à mes cris, ô mon Roi et mon Dieu ;
Quóniam ad te orábo, Dómine, † mane exáudies vocem meam; * mane astábo tibi et exspectábo.car c'est à Toi que j'adresse ma prière, Seigneur, dès le matin, Tu entends ma voix ; dès le matin, je T'offre mes vœux et j'attends.
Quóniam non Deus volens iniquitátem tu es; † neque habitábit iuxta te malígnus, * neque permanébunt iniústi ante óculos tuos.Car Tu n'es pas un Dieu qui prenne plaisir au mal ; avec toi le méchant ne saurait habiter. Les insensés ne subsistent pas devant Tes yeux ;
Odísti omnes, qui operántur iniquitátem, perdes omnes, qui loquúntur mendácium; * virum sánguinum et dolósum abominábitur Dóminus.Tu hais tous les artisans d'iniquité. Tu fais périr les menteurs ; Le Seigneur abhorre l'homme de sang et de fraude.
Ego autem in multitúdine misericórdiæ tuæ † introíbo in domum tuam; * adorábo ad templum sanctum tuum in timóre tuo.Pour moi, par Ta grande miséricorde, j'irai dans Ta maison ; je me prosternerai, dans Ta crainte, devant Ton saint temple.
Dómine, deduc me in iustítia tua propter inimícos meos, * dírige in conspéctu meo viam tuam.Seigneur, conduis-moi, dans Ta justice, à cause de mes ennemis aplanis Ta voie sous mes pas.
Quóniam non est in ore eórum véritas, * cor eórum fóvea;Car il n'y a point de sincérité dans leur bouche ; leur cœur n'est que malice ;
sepúlcrum patens est guttur eórum, * mólliunt línguas suas.leur gosier est un sépulcre ouvert, leur langue se fait caressante.
[Iúdica illos, Deus; décidant a cogitatiónibus suis; † secúndum multitúdinem impietátum eórum expélle eos, * quóniam irritavérunt te, Dómine.][Châtie-les, ô Dieu. Qu'ils échouent dans leurs desseins · A cause de leurs crimes sans nombre, précipite-les; car ils sont en révolte contre Toi. ]
Et omnes, qui sperant in te, læténtur, * in ætérnum exsúltent.Alors se réjouiront tous ceux qui se confient en Toi; ils seront dans une perpétuelle allégresse,
Obumbrábis eis, et gloriabúntur in te, * qui díligunt nomen tuum;et Tu les protégeras ; ils se livreront à de joyeux transports, ceux qui aiment Ton nom.
quóniam tu benedíces iusto, Dómine, * quasi scuto, bona voluntáte coronábis eum.Car Tu bénis le juste, le Seigneur ; Tu l'entoures de bienveillance comme d'un bouclier.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Ad te orábo, Dómine, mane exáudies vocem meam.Ant. Vers Toi je prie, Seigneur, exauce ma demande au matin.
Ant. 2 Laudámus nomen tuum ínclitum, Deus noster.Ant. 2 Nous louons Ton nom glorieux, notre Dieu.
Canticum (1 Chr 29, 10-13)
Cant. de David (1 Ch 29, 10-13) AT 4
Soli Deo honor et gloria AT 4
A Dieu seul, honneur et gloire.
Benedictus Deus et Pater Domini nostri Iesu Christi (Eph 1, 3).
Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ (Ep 1, 3)
Benedíctus es, Dómine Deus Israel patris nostri, * ab ætérno in ætérnum.Béni sois-Tu, d'éternité en éternité, Seigneur, Dieu de notre père d'Israël !
Tua est, Dómine, magnificéntia et poténtia, * glória, splendor atque maiéstas. A Toi, Seigneur, la grandeur, la puissance, la magnificence, la splendeur et la gloire,
Cuncta enim, quæ in cælo sunt et in terra, tua sunt, * tuum, Dómine, regnum, et tu eleváris ut caput super ómnia.car tout, au ciel et sur la terre, T'appartient; à Toi, Seigneur, la royauté; à Toi de T'élever souverainement au-dessus de tout.
De te sunt divítiæ et glória, * tu domináris ómnium. De Toi dérivent la richesse et la gloire; Tu domines sur tout ;
In manu tua virtus et poténtia, * in manu tua est magnificáre et firmáre ómnia.dans Ta main est la force et la puissance, et à Ta main il appartient de donner à toutes choses grandeur et solidité.
Nunc ígitur, Deus noster, confitémur tibi * et laudámus nomen tuum ínclitum.Maintenant donc, notre Dieu, nous Te louons et nous célébrons Ton nom glorieux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Laudámus nomen tuum ínclitum, Deus noster.Ant. Nous louons Ton nom glorieux, notre Dieu.
Ant. 3 Adoráte Dóminum in aula sancta eius.Ant. 3 Adorez le Seigneur dans Son saint temple.
Psalmus 28 (29)
Psaume 28 (29)
Verbi Domini præconium
Supplication de la Parole de Dieu
Ecce vox de cælis dicens: «Hic est Filius meus dilectus» (Mt 3, 17).
Voici qu'’une voix venue du ciel dit : « celui-ci est mon Fils bien aimé » (Mt 3, 17).
Afférte Dómino, fílii Dei, * afférte Dómino glóriam et poténtiam,Apportez au Seigneur, fils de Dieu, donnez au Seigneur gloire et puissance !
afférte Dómino glóriam nóminis eius, * adoráte Dóminum in splendóre sancto.Apportez au Seigneur la gloire de son nom ! Adorez le Seigneur dans sa sainte splendeur.
Vox Dómini super aquas; † Deus maiestátis intónuit, * Dóminus super aquas multas.La voix du Seigneur gronde au-dessus des eaux, le Dieu de la gloire tonne,  le Seigneur est sur les eaux abondantes.
Vox Dómini in virtúte, * vox Dómini in magnificéntia.La voix du Seigneur est puissante,  la voix du Seigneur est majestueuse.
Vox Dómini confringéntis cedros; * et confrínget Dóminus cedros Líbani.La voix du Seigneur brise les cèdres,  le Seigneur brise les cèdres du Liban ;
Et saltáre fáciet, tamquam vítulum, Líbanum, * et Sárion, quemádmodum fílium unicórnium.Il les fait bondir comme un jeune taureau, le Liban et le Sirion comme le petit du buffle.
Vox Dómini intercidéntis flammam ignis, † vox Dómini concutiéntis desértum, * et concútiet Dóminus desértum Cades.La voix du Seigneur fait jaillir des flammes de feu, la voix du Seigneur ébranle le désert, le Seigneur ébranle le désert de Cadès.
Vox Dómini properántis partum cervárum, † et denudábit condénsa; * et in templo eius omnes dicent glóriam.La voix du Seigneur fait enfanter les biches, elle dépouille les forêts de leur feuillage, et dans son temple tout dit : « Gloire ! »
Dóminus super dilúvium hábitat, * et sedébit Dóminus rex in ætérnum.le Seigneur, au déluge, est assis sur son trône, le Seigneur siège sur son trône, roi pour l'éternité.
Dóminus virtútem pópulo suo dabit, * Dóminus benedícet pópulo suo in pace.le Seigneur donnera la force à son peuple ; le Seigneur bénira son peuple en lui donnant la paix.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Adoráte Dóminum in aula sancta eius.Ant. Adorez le Seigneur dans Son saint temple.
Lectio brevis (2 Th 3, 10b-13)
Lecture brève (2 Th 3, 10b-13)
Si quis non vult operári, nec mandúcet. Audímus enim inter vos quosdam ambuláre inordináte, nihil operántes sed curióse agéntes; his autem, qui eiúsmodi sunt, præcípimus et obsecrámus in Dómino Iesu Christo, ut cum quiéte operántes suum panem mandúcent. Vos autem, fratres, nolíte defícere benefaciéntes.Si quelqu'un ne veut pas travailler, il ne doit pas manger non plus. Cependant nous apprenons qu'il y a parmi vous des gens déréglés, qui ne travaillent pas, mais qui ne s'occupent que de choses vaines. Nous les invitons et nous les exhortons par le Seigneur Jésus-Christ, de travailler paisiblement pour manger un pain qui leur appartienne. Pour vous, frères, ne vous lassez pas de faire le bien.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Benedíctus Dóminus * A sæculo et usque in sæculum. Benedíctus.
V/. Qui facit mirabília solus. * A sæculo et usque in sæculum. Glória Patri.
R/. Le Seigneur est béni * dans les siècles des siècles.
V/. Lui seul a fait des merveilles. * dans les siècles des siècles. Gloire au Père.
Ant. Benedíctus Dóminus Deus noster.Ant. Béni soit le Seigneur notre Dieu.
Canticum Evangelicum Lc 1, 68-79
Cantique évangélique (Lc 1,68-79)
De Messia eiusque præcursore
Du Messie et de son précurseur
 Benedíctus Dóminus, Deus Israel, * quia visitávit et fecit redemptiónem plebi suæ Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, de ce qu'Il a visité et racheté Son peuple,
 et eréxit cornu salútis nobis * in domo David púeri sui, et nous a suscité un puissant Sauveur dans la maison de David, Son serviteur,
sicut locútus est per os sanctórum, * qui a sǽculo sunt, prophetárum eius, ainsi qu'Il a dit par la bouche de Ses saints prophètes des temps anciens,
salútem ex inimícis nostris * et de manu ómnium, qui odérunt nos; qu'Il nous délivrerait de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent,
 ad faciéndam misericórdiam cum pátribus nostris * et memorári testaménti sui sancti, pour exercer Sa miséricorde envers nos pères, et Se souvenir de Son alliance sainte,
 iusiurándum, quod iurávit ad Abraham patrem nostrum, * datúrum se nobis, selon le serment qu'Il a juré à Abraham, notre père, de nous accorder cette grâce,
 ut sine timóre, de manu inimicórum liberáti, * serviámus illi qu'étant délivrés de la main de nos ennemis, nous Le servions sans crainte,
 in sanctitáte et iustítia coram ipso * ómnibus diébus nostris. marchant devant Lui dans la sainteté et la justice, tous les jours de notre vie.
 Et tu, puer, prophéta Altíssimi vocáberis: * præíbis enim ante fáciem Dómini paráre vias eius, Et toi, petit enfant, tu seras appelé le prophète du Très-Haut: car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer Ses voies,
ad dandam sciéntiam salútis plebi eius * in remissiónem peccatórum eórum, afin de donner à Son peuple la connaissance du salut, pour la rémission de leurs péchés,
per víscera misericórdiæ Dei nostri, * in quibus visitábit nos óriens ex alto, par les entrailles de la miséricorde de notre Dieu, grâce auxquelles le soleil levant nous a visités d'en haut,
illumináre his, qui in ténebris et in umbra mortis sedent, * ad dirigéndos pedes nostros in viam pacis. pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et à l'ombre de la mort, pour diriger nos pas dans la voie de la paix.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Benedíctus Dóminus Deus noster.Ant. Béni soit le Seigneur notre Dieu.
Preces
Prières litaniques.
Christum magnificémus, plenum grátia et Spíritu Sancto, et fidénter eum implorémus: Magnifions le Christ, plein de grâce de l'Esprit Saint, et implorons Le avec confiance:
Spíritum tuum da nobis, Dómine. Donne nous Ton esprit, Seigneur
Concéde nobis diem istum iucúndum, pacíficum et sine mácula, Accorde nous une journée agréable, paisible et sans péché,
ut, ad vésperam perdúcti, cum gáudio et mundo corde te collaudáre valeámus. pour que, le soir venu, nous puissions Te louer avec un coeur pur et dans la joie.
Sit hódie splendor tuus super nos, Que Ta gloire soit sur nous aujourd'hui,
et opus mánuum nostrárum dírige. -et dirige les oeuvres de nos mains.
Osténde fáciem tuam super nos ad bonum in pace, Fais briller sur nous Ta Face pour le bien dans la paix
ut hódie manu tua válida contegámur. pour que nous soyons aujourd'hui protégés par Ta main puissante.
Réspice propítius omnes, qui oratiónibus nostris confídunt, Regarde avec bienveillance ceux qui se confient à nos prières,
eos adímple bonis ánimæ et córporis univérsis. accorde leur des âmes bonnes et des corps en bonne santé.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Actiónes nostras, quæsumus, Dómine, aspirándo præveni et adiuvándo proséquere, ut cuncta nostra operátio a te semper incípiat, et per te coepta finiátur. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Que Ta grâce inspire notre action, Seigneur, et la soutienne jusqu'au bout, pour que toutes nos activités prennent leur source en Toi et reçoivent de Toi leur achèvement. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Office de tierce du lundi 13 janvier 2020 - de la férie

Hebdomada I per annum Ière semaine dans l'année
Feria II Lundi
Ad Tertiam
Ad Tertiam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Nunc, Sancte, nobis, Spíritus,
Esprit très Saint, daigne en cette heure,
unum Patri cum Fílio,
uni au Père, uni au Fils,
dignáre promptus íngeri
descendre Toi-même sur nous
nostro refúsus péctori.
et Te répandre dans nos âmes.
 
Os, lingua, mens, sensus, vigor
Que notre coeur et notre bouche,
confessionem pérsonent,
que tout en nous dise la foi !
flamméscat igne cáritas,
Embrase-nous de charité ;
accéndat ardor próximos.
que ce feu brûle aussi nos proches !
 
Per te sciámus da Patrem,
Fais-nous connaître Dieu le Père,
noscámus atque Fílium,
fais-nous apprendre aussi le Fils
te utriúsque Spíritum
et croire en tout temps que Tu es
credámus omni témpore. Amen.
l'unique Esprit de l'Un et l'Autre. Amen.
Ant. 1 Lex Dómini lætíficat corda et illúminat óculos.Ant. 1 La loi du Seigneur réjouit et illumine les yeux.
Psalmus 18 B (19 B)
Psaume 18 B (19 B)
Laus Deo, legis Domino
Louange à Dieu, loi au Seigneur
Estote vos perfecti, sicut et Pater vester cælestis perfectus est (Mt 5, 48).
Soyez parfaits, comme votre Père du ciel est parfait (Mt 5, 48).
Lex Dómini immaculáta, refíciens ánimam, * testimónium Dómini fidéle, sapiéntiam præstans párvulis.La loi du Seigneur est parfaite : elle restaure l'âme. Le témoignage du Seigneur est sûr : il donne la sagesse aux simples.
Iustítiæ Dómini rectæ, lætificántes corda, * præcéptum Dómini lúcidum, illúminans óculos.Les ordonnances du Seigneur sont droites elles réjouissent les coeurs. Le précepte du Seigneur est pur : il éclaire les yeux.
Timor Dómini mundus, pérmanens in sæculum sæculi, * iudícia Dómini vera, iusta ómnia simul,La crainte du Seigneur est sainte : elle subsiste à jamais. Les décrets du Seigneur sont vrais : ils sont tous justes.
desiderabília super aurum et lápidem pretiósum multum * et dulcióra super mel et favum stillántem.Ils sont plus précieux que l'or, que beaucoup d'or fin ; plus doux que le miel, que celui qui coule des rayons.
Etenim servus tuus erudítur in eis; * in custodiéndis illis retribútio multa.Ton serviteur aussi est éclairé par eux; grande récompense à qui les observe.
Erróres quis intéllegit? † Ab occúltis munda me, * et a supérbia custódi servum tuum, ne dominétur mei.Qui est maître de ses égarements? Pardonne-moi ceux que j'ignore ! Préserve aussi Ton serviteur des orgueilleux ; qu'ils ne dominent point sur moi !
Tunc immaculátus ero * et emundábor a delícto máximo.Alors je serai parfait et je serai pur de grands péchés.
Sint ut compláceant elóquia oris mei * et meditátio cordis mei in conspéctu tuo.Accueille avec faveur les paroles de ma bouche, et les sentiments de mon coeur,
Dómine, adiútor meus * et redémptor meus.Devant Toi, Seigneur, mon rocher est mon libérateur!
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Lex Dómini lætíficat corda et illúminat óculos.Ant. La loi du Seigneur réjouit et illumine les yeux.
Ant. 2 Exsúrget Dóminus iudicáre pópulos in iustítia.Ant. 2 Le Seigneur est ressuscité pour juger les peuples dans la justice.
Psalmus 7
Psaume 7
Oratio iusti calumniam patientis
Prière du juste endurant la calomnie
Ecce iudex ante ianuam assistit (Iac 5, 9).
Voici que le juge se tient à la porte (Iac 5, 9).
I
I
Dómine Deus meus, in te sperávi; * salvum me fac ex ómnibus persequéntibus me et líbera me,Seigneur, mon Dieu, en Toi je me confie ; sauve-moi de tous mes persécuteurs et délivre-moi,
ne quando rápiat ut leo ánimam meam * discérpens, dum non est qui salvum fáciat.De peur qu'il ne me déchire, comme un lion, qu'il ne dévore sa proie, sans que nul ne la lui arrache.
Dómine Deus meus, si feci istud, * si est iníquitas in mánibus meis,Seigneur, mon Dieu, si j'ai fait cela, s'ïl y a de l'iniquité dans mes mains
si réddidi retribuénti mihi mala * et exspoliávi inimícum meum dimíttens inánem,Si j'ai rendu le mal à qui est en paix avec moi, si j'ai dépouillé celui qui m'opprime sans raison,
persequátur inimícus ánimam meam et comprehéndat † et concúlcet in terra vitam meam * et glóriam meam in púlverem dedúcat.que l'ennemi me poursuive et m'atteigne, qu'il foule à terre ma vie, qu'il couche ma gloire dans la poussière.
Exsúrge, Dómine, in ira tua * et exaltáre contra indignatiónem inimicórum meórumLève-Toi, Seigneur, dans ta colère, porte-Toi contre les fureurs de mes adversaires
et exsúrge, Deus meus, * in iudício, quod mandásti.réveille-Toi pour me secourir, Toi qui ordonnes un jugement.
Et synagóga populórum circúmdabit te, † et super hanc in altum regrédere: * Dóminus iúdicat pópulos.Que l'assemblée des peuples t'environne ! Puis, t'éleveras au-dessus d'elle, remonte dans les hauteurs.
Iúdica me, Dómine, secúndum iustítiam meam * et secúndum innocéntiam meam, quæ est in me.Le Seigneur juge les peuples : rends-moi justice, le Seigneur, selon mon droit et mon innocence.
Consumátur nequítia peccatórum; † et iustum confírma, * scrutans corda et renes Deus iustus.Mets un terme à la malice des méchants, et affermis le juste, Toi qui sondes les coeurs et les reins, ô Dieu juste.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Exsúrget Dóminus iudicáre pópulos in iustítia.Ant. Le Seigneur est ressuscité pour juger les peuples dans la justice.
Ant. 3 Deus iudex iustus et fortis, qui salvos facit rectos corde.Ant. 3 Dieu, juge juste et fort, qui sauve les cœoeurs droits.
II
II
Adiutórium meum apud Deum, * qui salvos facit rectos corde.Mon bouclier est en Dieu, qui sauve les hommes au coeur droit.
Deus iudex iustus, * fortis, iráscens per síngulos dies.Dieu est un juste juge ; tous les jours, le Tout-puissant fait entendre Ses menaces.
Nonne íterum gládium suum exácuit, * arcum suum teténdit et parávit illum?Certes, de nouveau Il aiguise Son glaive, Il bande son arc et Il vise ;
Et parávit sibi vasa mortis, * sagíttas suas ardéntes effécit.Il dirige sur lui des traits meurtriers, Il rend Ses flèches brûlantes.
Ecce partúriit iniustítiam, * concépit dolórem et péperit iniquitátem;Voici le méchant en travail de l'iniquité : il a conçu le malheur et il enfante le mensonge.
lacum apéruit et effódit eum * et íncidit in fóveam, quam fecit.Il ouvre une fosse, il la creuse, et il tombe dans l'abîme qu'il préparait.
Convertétur dolor eius in caput eius, * et in vérticem ipsíus iníquitas eius descéndet.Son iniquité retombe sur sa tête, et sa violence redescend sur son front.
Confitébor Dómino secúndum iustítiam eius * et psallam nómini Dómini Altíssimi.Je louerai le Seigneur pour Sa justice, je chanterai le nom du Seigneur, le Très-Haut.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Deus iudex iustus et fortis, qui salvos facit rectos corde.Ant. Dieu, juge juste et fort, qui sauve les cœoeurs droits.
Lectio brevis (Rom 13, 8. 10)
Lecture brève (Rom 13, 8. 10)
Némini quidquam debeátis, nisi ut ínvicem diligátis: qui enim díligit próximum, legem implévit. Diléctio próximo malum non operátur; plenitúdo ergo legis est diléctio.Ne soyez en dette avec personne, si ce n'est de l'amour mutuel; car celui qui aime son prochain a accompli la loi. L'amour ne fait point de mal au prochain; l'amour est donc la plénitude de la loi.
V/. Adiútor meus esto, ne me reícias. R/. Neque derelínquas me, Deus salútis meæ. V/. Sois mon secours, Seigneur, ne me rejette pas. R/. Et ne m’abandonne pas, Dieu, mon Salut.
Orémus. Prions.
Deus, Pater óptime, qui labórem homínibus ita dedísti, ut mútua semper arte ad altióra profícerent, præsta, quæsumus, sic nos iúgiter operári, ut filiórum in te spíritu et fratérna in omnes caritáte vivámus. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu, Père très bon, Toi qui as confié la terre aux hommes pour qu'ils la gardent et la travaillent, pour qu'ils puissent progresser en s'entraidant, donne-nous de mener nos travaux avec un esprit filial envers Toi et un esprit fraternel envers tous. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Tertiam - psalmodia complementaria

A Tierce - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Lex Dómini lætíficat corda et illúminat óculos.Ant. 1 La loi du Seigneur réjouit et illumine les yeux.
Psalmus 119 (120)
Psaume 119 (120)
Desiderium pacis
Désir de paix
In tribulatione patientes, orationi instantes (Rom 12, 12).
Soyez patients dans l'affliction, assidus à la prière, (Rom 12, 12).
Ad Dóminum, cum tribulárer, clamávi, * et exaudívit me.Vers le Seigneur, dans ma détresse, j'ai crié, et Il m'a exaucé:
Dómine, líbera ánimam meam a lábiis mendácii, * a língua dolósa.« Seigneur, délivre mon âme de la lèvre de mensonge, de la langue astucieuse! »
Quid detur tibi aut quid apponátur tibi, * língua dolósa?Que te sera-t-il donné, quel sera ton profit, langue perfide?
Sagíttæ poténtis acútæ * cum carbónibus iuniperórum.Les flèches aiguës du Tout-puissant, avec les charbons ardents du genêt.
Heu mihi, quia peregrinátus sum in Mosoch, * habitávi ad tabernácula Cedar!Malheureux que je suis de séjourner dans Mések, d'habiter sous les tentes de Cédar !
Multum íncola fuit ánima mea * cum his, qui odérunt pacem.Trop longtemps j'ai demeuré avec ceux qui haïssent la paix.
Ego eram pacíficus; * cum loquébar, illi impugnábant me.Je suis un homme de paix et, quand je leur parle, ils sont pour la guerre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Exsúrget Dóminus iudicáre pópulos in iustítia.Ant. 2 Le Seigneur est ressuscité pour juger les peuples dans la justice.
Psalmus 120 (121)
Psaume 120 (121)
Custos populi
Garde du peuple
Non esurient amplius, neque sitient amplius, neque cadet super illos sol neque ullus æstus (Ap 7, 16).
Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, la brûlure du soleil ne les accablera plus. (Ap 7, 16).
Levábo óculos meos in montes: * unde véniet auxílium mihi?Je lève les yeux vers les montagnes : d'où me viendra le secours?
Auxílium meum a Dómino, * qui fecit cælum et terram.Mon secours viendra du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Non dabit in commotiónem pedem tuum, * neque dormitábit, qui custódit te.Il ne permettra pas que ton pied trébuche; celui qui te garde ne sommeillera pas.
Ecce non dormitábit neque dórmiet, * qui custódit Israel.Non, il ne sommeille ni ne dort, celui qui garde Israël.
Dóminus custódit te, † Dóminus umbráculum tuum, * ad manum déxteram tuam.Le Seigneur est ton gardien, le Seigneur est ton abri, toujours à ta droite.
Per diem sol non percútiet te, * neque luna per noctem.Pendant le jour le soleil ne te frappera point, ni la lune pendant la nuit.
Dóminus custódiet te ab omni malo; * custódiet ánimam tuam Dóminus.Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ton âme.
Dóminus custódiet intróitum tuum et éxitum tuum * ex hoc nunc et usque in sæculumLe Seigneur gardera ton départ et ton arrivée, maintenant et à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Exsúrget Dóminus iudicáre pópulos in iustítia.Ant. 3 Le Seigneur est ressuscité pour juger les peuples dans la justice.
Psalmus 121 (122)
Psaume 121 (122)
Civitas sancta Ierusalem
La cité sainte de Jérusalem
Accessistis ad Sion montem et civitatem Dei viventis, Ierusalem cælestem (Hebr 12, 22).
Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant qui est la Jérusalem céleste (Hebr 12, 22).
Lætátus sum in eo quod dixérunt mihi: * «In domum Dómini íbimus» .J'ai été dans la joie quand on m'a dit: « Allons à la maison du Seigneur »
Stantes iam sunt pedes nostri * in portis tuis, Ierúsalem.Enfin nos pieds s'arrêtent à tes portes, Jérusalem.
Ierúsalem, quæ ædificáta est ut cívitas, * sibi compácta in idípsum.Jérusalem, tu es bâtie comme une ville où tout se tient ensemble.
Illuc enim ascendérunt tribus, tribus Dómini, * testimónium Israel, ad confiténdum nómini Dómini.Là montent les tribus, les tribus du Seigneur, selon la loi d'Israël, pour louer le nom du Seigneur.
Quia illic sedérunt sedes ad iudícium, *sedes domus David.Là sont établis des sièges pour le jugement, les sièges de la maison de David.
Rogáte, quæ ad pacem sunt Ierúsalem: * «Secúri sint diligéntes te!Faites des voeux pour Jérusalem: « Qu'ils soient en sûreté ceux qui t'aiment !
Fiat pax in muris tuis, * et secúritas in túrribus tuis! ».Que la paix règne dans tes murs, la prospérité dans tes palais ! »
Propter fratres meos et próximos meos * loquar: «Pax in te! ».A cause de mes frères et de mes amis, je dis : «Paix sur toi ! ».
Propter domum Dómini Dei nostri * exquíram bona tibi.A cause de la maison du Seigneur, notre Dieu, je désire pour toi le bonheur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Messe du lundi 13 janvier 2020 - de la férie

Hebdomada I per annum Ière semaine dans l'année
Feria II Lundi


Introitus Introït
IN excélso throno vidi sedére virum, quem adórat multitúdo Angelórum, psalléntes in unum: ecce cuius impérii nomen est in aetérnum. Ps. 99, 1 Iubiláte Deo, omnis terra: servíte Dómino in laetítia. V/. Glória Patri. Sur un trône élevé, j'ai vu siéger un homme qu'adore une multitude d'anges, chantant en chœur : voici Celui dont l'Empire dure à jamais. Ps 99,1 Jubilez devant Dieu, terre entière ; servez le Seigneur dans la joie. V/. Gloire au Père.
OrémusPrions
Collecta
Collecte
Collecta
Vota, quæsumus, Dómine, supplicántis pópuli cælésti pietáte proséquere, ut et quæ agénda sunt vídeant, et ad implénda quæ víderint convaléscant. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Nous T'en prions, Seigneur, exauce en Ta céleste bonté, les hommages de Ton peuple suppliant, afin que Tes fidèles voient quels sont leurs devoirs et qui’ils aient la force d’accomplir ce qu’ils auront vu. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Regum I (1,1-8) Rois I (1,1-8)
Initium libri primi Samuelis. Commencement du premier livre de Samuel.
Fuit vir unus de Ramáthaim Súphita de monte Éphraim, et nomen eíus Elcána fílius Iéroham fílii Elíu fílii Thohu fílii Suph, Ephrathǽus. Et hábuit duas uxóres: nomen uni Anna et nomen secúndae Phenénna. Fuerúntque Phenénnae fílii, Annae autem non erant líberi. Et ascendébat vir ille de civitáte sua síngulis annis, ut adoráret et sacrificáret Dómino exercítuum in Silo. Erant autem ibi duo fílii Heli, Ophni et Phínees, sacerdótes Dómini. Venit ergo dies, et immolávit Elcána dabátque Phenénnae uxóri suae et cunctis fíliis eíus et filiábus partes; Annae autem dabat unam partem eléctam, quia Annam diligébat; Dóminus autem conclúserat vulvam eíus. Affligébat quoque eam ǽmula eíus et veheménter angébat, ut conturbáret eam, quod conclusísset Dóminus vulvam eíus. Sicque faciébat per síngulos annos, cum, redeúnte témpore, ascénderent templum Dómini, et sic provocábat eam. Porro illa flebat et non capiébat cibum. Dixit ergo ei Elcána vir suus: “Anna, cur fles et quare non cómedis? Et quam ob rem afflígitur cor tuum? Numquid non ego mélior sum tibi quam decem fílii?” Il y avait un homme de Ramathaïm-Sophim, dans la montagne d'Ephraïm, qui s'appelait Elcana; il était fils de Jéroham, fils d'Eliu, fils de Thohu, fils de Suph, Ephraïmite. Il avait deux femmes, dont l'une s'appelait Anne, et la seconde Phénenna. Phénenna avait des enfants et Anne n'en avait pas. Cet homme allait de sa ville à Silo aux jours ordonnés, pour adorer le Seigneur des armées, et pour Lui offrir des sacrifices. Les deux fils d'Héli, Ophni et Phinées, y faisaient la fonction de prêtres du Seigneur. Un jour donc Elcana, ayant offert son sacrifice, donna à Phénenna sa femme, et à tous ses fils et à toutes ses filles leur part de la victime. Il n'en donna qu'une à Anne, tout triste, parce qu'il l'aimait. Mais le Seigneur l'avait rendue stérile. Phénenna, qui avait de la jalousie contre elle, l'affligeait aussi et la tourmentait extrêmement, jusqu'à l'insulter de ce que le Seigneur l'avait rendue stérile. Elle la traitait ainsi tous les ans lorsque le temps était venu de monter au temple du Seigneur; et Anne se mettait à pleurer, et ne mangeait point. Elcana, son mari, lui dit donc: Anne, pourquoi pleurez-vous? Pourquoi ne mangez-vous pas et pourquoi votre cœur s'afflige-t-il? Ne suis-je pas pour vous plus que ne vous seraient dix enfants?
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 71, 18 et 3
Benedíctus Dóminus Deus Israël, qui facit mirabília magna solus a saéculo. V/. Suscípiant montes pacem pópulo tuo, et colles iustítiam. R/. Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, qui, à Lui seul, accomplit de grandes merveilles, depuis toujours. V/. Que les montagnes apportent au peuple la paix, et les collines la justice.
Allelúia. Allelúia.
Ps. 99, 1
R/. Allelúia. V/. Iubiláte Deo, omnis terra: servíte Dómino in laetítia. R/. Alléluia. V/. Jubilez devant Dieu, terre entière ; servez le Seigneur dans l'allégresse.
Evangelium Evangile
Marcus (1,14-20)
Postquam tráditus est Ioánnes, venit Iésus in Galilǽam prǽdicans evangélium Dei et dicens: “Implétum est tempus, et appropinquávit regnum Dei; paenitémini et crédite evangélio.” Et praetériens secus mare Galilǽae vidit Simónem et Andréam fratrem Simónis mitténtes in mare; erant enim piscatóres. Et dixit eis Iésus: “Vénite post me, et fáciam vos fíeri piscatóres hóminum.” Et prótinus, relíctis rétibus, secúti sunt eum. Et progréssus pusíllum vidit Iacóbum Zebedǽi et Ioánnem fratrem eíus, et ipsos in navi componéntes rétia, et statim vocávit illos. Et, relícto patre suo Zebedǽo in navi cum mercennáriis, abiérunt post eum. Après que Jean eut été livré, Jésus vint en Galilée, prêchant l'évangile de Dieu et disant : " Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche; repentez-vous et croyez à l'évangile. " Comme Il passait le long de la mer de Galilée, Il vit Simon et André, frère de Simon, qui jetaient le filet dans la mer, car ils étaient pêcheurs. Et Jésus leur dit : " Venez à ma suite, et je vous ferai devenir pêcheurs d'hommes. " Aussitôt, laissant les filets, ils le suivirent. Et ayant un peu avancé, il vit Jacques, fils de Zébédée, et Jean son frère, eux aussi dans une barque, en train d'arranger les filets. Il les appela aussitôt; et, laissant leur père Zébédée dans la barque avec les journaliers, ils partirent à sa suite.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 99, 1 et 2
Iubiláte Deo, omnis terra, servíte Dómino in laetítia: intráte in conspéctu eius in exsultátióne: quia Dóminus ipse est Deus. Soyez en jubilation devant Dieu, terre entière. Servez le seigneur dans l'allégresse ; entrez en Sa présence avec des transports de joie, car c'est Lui le Seigneur Dieu.
Super oblata
Prière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.
Populus surgit et respondet:
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.
Super oblataPrière sur les oblats
Grata tibi sit, quæsumus, Dómine, tuæ plebis oblátio, per quam et sanctificatiónem réferat, et quæ pie precátur obtíneat. Per Christum.
Communio Communion
Matth. 4, 19-20
Veníte post me: fáciam vos fíeri piscatóres hóminum: at illi contínuo, relíctis rétibus, secúti sunt Dóminum. Venez à ma suite, et je vous ferai devenir pêcheurs d'hommes. Aussitôt, laissant les filets, ils suivirent le Seigneur.
OrémusPrions
Post communionem
Post-communion
Post communionemPost-communion
Orémus.Orémus.
Súpplices te rogámus, omnípotens Deus, ut, quos tuis réficis sacraméntis, tibi étiam plácitis móribus dignánter deservíre concédas. Per Christum.Nous T'adressons nos supplications, ô Dieu tout-puissant, afin qu’à ceux que Tu nourris de Ton sacrement,Tu accordes aussi la grâce de Te servir dignement par une conduite qui Te soit agréable.

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf.
In excélso throno vidi sedére virum, quem adórat multitúdo Angelórum, psalléntes in unum: Ecce cuius impérii nomen est in ætérnum. Sur un trône élevé, j'ai vu siéger un homme qu'adore une multitude d'anges, chantant en chœur : voici Celui dont l'Empire dure à jamais.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Ps 35, 10
Dómine, apud te est fons vitæ, et in lúmine tuo vidébimus lumen.
Vel: Io 10, 10
Ego veni, ut vitam hábeant, et abundántius hábeant, dicit Dóminus.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Office de sexte du lundi 13 janvier 2020 - de la férie

Hebdomada I per annum Ière semaine dans l'année
Feria II Lundi
Ad Sextam
Ad Sextam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Rector potens, verax Deus,
Maître puissant, Dieu Vérité,
qui témperas rerum vices,
Tu règles la marche du temps,
splendóre mane ínstruis
Tu formes l'aube en sa clarté,
et ígnibus merídiem.
au midi Tu donnes ses flammes.
  
Exstíngue flammas lítium,
Éteins le feu des dissensions,
aufer calórem nóxium,
calme la fièvre du péché,
confer salútem córporum
apporte à nos corps la santé
verámque pacem córdium.
à nos cœurs, la paix véritable.
  
Praesta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi, le Fils égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l'Esprit consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
régnant pour les siècles des siècles.
Ant. 1 Lex Dómini lætíficat corda et illúminat óculos.Ant. 1 La loi du Seigneur réjouit et illumine les yeux.
Psalmus 18 B (19 B)
Psaume 18 B (19 B)
Laus Deo, legis Domino
Louange à Dieu, loi au Seigneur
Estote vos perfecti, sicut et Pater vester cælestis perfectus est (Mt 5, 48).
Soyez parfaits, comme votre Père du ciel est parfait (Mt 5, 48).
Lex Dómini immaculáta, refíciens ánimam, * testimónium Dómini fidéle, sapiéntiam præstans párvulis.La loi du Seigneur est parfaite : elle restaure l'âme. Le témoignage du Seigneur est sûr : il donne la sagesse aux simples.
Iustítiæ Dómini rectæ, lætificántes corda, * præcéptum Dómini lúcidum, illúminans óculos.Les ordonnances du Seigneur sont droites elles réjouissent les coeurs. Le précepte du Seigneur est pur : il éclaire les yeux.
Timor Dómini mundus, pérmanens in sæculum sæculi, * iudícia Dómini vera, iusta ómnia simul,La crainte du Seigneur est sainte : elle subsiste à jamais. Les décrets du Seigneur sont vrais : ils sont tous justes.
desiderabília super aurum et lápidem pretiósum multum * et dulcióra super mel et favum stillántem.Ils sont plus précieux que l'or, que beaucoup d'or fin ; plus doux que le miel, que celui qui coule des rayons.
Etenim servus tuus erudítur in eis; * in custodiéndis illis retribútio multa.Ton serviteur aussi est éclairé par eux; grande récompense à qui les observe.
Erróres quis intéllegit? † Ab occúltis munda me, * et a supérbia custódi servum tuum, ne dominétur mei.Qui est maître de ses égarements? Pardonne-moi ceux que j'ignore ! Préserve aussi Ton serviteur des orgueilleux ; qu'ils ne dominent point sur moi !
Tunc immaculátus ero * et emundábor a delícto máximo.Alors je serai parfait et je serai pur de grands péchés.
Sint ut compláceant elóquia oris mei * et meditátio cordis mei in conspéctu tuo.Accueille avec faveur les paroles de ma bouche, et les sentiments de mon coeur,
Dómine, adiútor meus * et redémptor meus.Devant Toi, Seigneur, mon rocher est mon libérateur!
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Lex Dómini lætíficat corda et illúminat óculos.Ant. La loi du Seigneur réjouit et illumine les yeux.
Ant. 2 Exsúrget Dóminus iudicáre pópulos in iustítia.Ant. 2 Le Seigneur est ressuscité pour juger les peuples dans la justice.
Psalmus 7
Psaume 7
Oratio iusti calumniam patientis
Prière du juste endurant la calomnie
Ecce iudex ante ianuam assistit (Iac 5, 9).
Voici que le juge se tient à la porte (Iac 5, 9).
I
I
Dómine Deus meus, in te sperávi; * salvum me fac ex ómnibus persequéntibus me et líbera me,Seigneur, mon Dieu, en Toi je me confie ; sauve-moi de tous mes persécuteurs et délivre-moi,
ne quando rápiat ut leo ánimam meam * discérpens, dum non est qui salvum fáciat.De peur qu'il ne me déchire, comme un lion, qu'il ne dévore sa proie, sans que nul ne la lui arrache.
Dómine Deus meus, si feci istud, * si est iníquitas in mánibus meis,Seigneur, mon Dieu, si j'ai fait cela, s'ïl y a de l'iniquité dans mes mains
si réddidi retribuénti mihi mala * et exspoliávi inimícum meum dimíttens inánem,Si j'ai rendu le mal à qui est en paix avec moi, si j'ai dépouillé celui qui m'opprime sans raison,
persequátur inimícus ánimam meam et comprehéndat † et concúlcet in terra vitam meam * et glóriam meam in púlverem dedúcat.que l'ennemi me poursuive et m'atteigne, qu'il foule à terre ma vie, qu'il couche ma gloire dans la poussière.
Exsúrge, Dómine, in ira tua * et exaltáre contra indignatiónem inimicórum meórumLève-Toi, Seigneur, dans ta colère, porte-Toi contre les fureurs de mes adversaires
et exsúrge, Deus meus, * in iudício, quod mandásti.réveille-Toi pour me secourir, Toi qui ordonnes un jugement.
Et synagóga populórum circúmdabit te, † et super hanc in altum regrédere: * Dóminus iúdicat pópulos.Que l'assemblée des peuples t'environne ! Puis, t'éleveras au-dessus d'elle, remonte dans les hauteurs.
Iúdica me, Dómine, secúndum iustítiam meam * et secúndum innocéntiam meam, quæ est in me.Le Seigneur juge les peuples : rends-moi justice, le Seigneur, selon mon droit et mon innocence.
Consumátur nequítia peccatórum; † et iustum confírma, * scrutans corda et renes Deus iustus.Mets un terme à la malice des méchants, et affermis le juste, Toi qui sondes les coeurs et les reins, ô Dieu juste.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Exsúrget Dóminus iudicáre pópulos in iustítia.Ant. Le Seigneur est ressuscité pour juger les peuples dans la justice.
Ant. 3 Deus iudex iustus et fortis, qui salvos facit rectos corde.Ant. 3 Dieu, juge juste et fort, qui sauve les cœoeurs droits.
II
II
Adiutórium meum apud Deum, * qui salvos facit rectos corde.Mon bouclier est en Dieu, qui sauve les hommes au coeur droit.
Deus iudex iustus, * fortis, iráscens per síngulos dies.Dieu est un juste juge ; tous les jours, le Tout-puissant fait entendre Ses menaces.
Nonne íterum gládium suum exácuit, * arcum suum teténdit et parávit illum?Certes, de nouveau Il aiguise Son glaive, Il bande son arc et Il vise ;
Et parávit sibi vasa mortis, * sagíttas suas ardéntes effécit.Il dirige sur lui des traits meurtriers, Il rend Ses flèches brûlantes.
Ecce partúriit iniustítiam, * concépit dolórem et péperit iniquitátem;Voici le méchant en travail de l'iniquité : il a conçu le malheur et il enfante le mensonge.
lacum apéruit et effódit eum * et íncidit in fóveam, quam fecit.Il ouvre une fosse, il la creuse, et il tombe dans l'abîme qu'il préparait.
Convertétur dolor eius in caput eius, * et in vérticem ipsíus iníquitas eius descéndet.Son iniquité retombe sur sa tête, et sa violence redescend sur son front.
Confitébor Dómino secúndum iustítiam eius * et psallam nómini Dómini Altíssimi.Je louerai le Seigneur pour Sa justice, je chanterai le nom du Seigneur, le Très-Haut.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Deus iudex iustus et fortis, qui salvos facit rectos corde.Ant. Dieu, juge juste et fort, qui sauve les cœoeurs droits.
Lectio brevis (Iac 1, 19b-20. 26)
Lecture brève (Iac 1, 19b-20. 26)
Sit omnis homo velox ad audiéndum, tardus autem ad loquéndum et tardus ad iram; ira enim viri iustítiam Dei non operátur. Si quis putat se religiósum esse non freno circumdúcens linguam suam sed sedúcens cor suum, huius vana est relígio.Que l'homme soit prompt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère. Car la colère de l'homme n'opère point la justice de Dieu. Si quelqu'un s'imagine être religieux sans mettre un frein à sa langue, il s'abuse lui-même et sa religion est vaine.
V/. Benedícam Dóminum in omni témpore. R/. Semper laus eius in ore meo. V/. Je bénirai le Seigneur en tout temps.
Orémus. Prions.
Deus, qui messis ac víneæ dóminus es et custos, quique offícia tríbuis et iusta stipéndia meritórum, fac nos diéi pondus ita portáre, ut nihil umquam de tuis plácitis conquerámur. Per Christum Dóminum nostrum.Maître de la vigne et de la moisson, Toi qui répartis les tâches et donnes le vrai salaire, aide-nous à porter le poids du jour sans murmurer contre Ta volonté. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Sextam - psalmodia complementaria

A Sexte - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Lex Dómini lætíficat corda et illúminat óculos.Ant. 1 La loi du Seigneur réjouit et illumine les yeux.
Psalmus 122 (123)
Psaume 122 (123)
Dominus fiducia populi
Le Seigneur, confiance du peuple
Duo cæci... clamaverunt: «Domine, miserere nostri, Fili David» (Mt 20, 30).
Deux aveugles… crièrent « Seigneur, aie pitié de nous, Fils de David » (Mt 20, 30).
Ad te levávi óculos meos, * qui hábitas in cælis.J'élève mes yeux vers Toi, ô toi qui siège dans les cieux!
Ecce sicut óculi servórum ad manus dominórum suórum, * sicut óculi ancíllæ ad manus dóminæ suæ,Comme l'oeil du serviteur est fixé sur la main de son maître, et l'oeil de la servante sur la main de sa maîtresse,
ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, * donec misereátur nostri.ainsi nos yeux sont fixés sur le Seigneur, notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri, * quia multum repléti sumus despectióne;Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous n'avons été que trop rassasiés d'opprobres.
quia multum repléta est ánima nostra * derisióne abundántium et despectióne superbórum.Notre âme n'a été que trop rassasiée de la moquerie des superbes, du mépris des orgueilleux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Exsúrget Dóminus iudicáre pópulos in iustítia.Ant. 2 Le Seigneur est ressuscité pour juger les peuples dans la justice.
Psalmus 123 (124)
Psaume 123 (124)
Adiutorium nostrum in nomine Domini
Notre secours est dans le nom du Seigneur
Dixit Dominus Paulo: «Noli timere ... quia ego sum tecum» (Act 18, 9-10).
Le Seigneur dit à Paul : «ne crains pas ... Je suis avec toi» (Act 18, 9-10).
Nisi quia Dóminus erat in nobis, dicat nunc Israel, † nisi quia Dóminus erat in nobis, * cum exsúrgerent hómines in nos:Si le Seigneur n'eût été pour nous, qu'Israël le proclame, si le Seigneur n'eût été pour nous, quand les hommes se sont élevés contre nous.
forte vivos deglutíssent nos, * cum irascerétur furor eórum in nos.Ils nous auraient dévorés tout vivants, quand leur colère s'est allumée contre nous.
Fórsitan aqua absorbuísset nos, † torrens pertransísset ánimam nostram * fórsitan pertransíssent ánimam nostram aquæ intumescéntes.Les eaux nous auraient engloutis, le torrent eût passé sur notre âme; sur notre âme auraient passé les eaux impétueuses.
Benedíctus Dóminus; * qui non dedit nos in direptiónem déntibus eórum.Béni soit le Seigneur, qui ne nous a pas livrés à leurs dents.
Anima nostra sicut passer erépta est * de láqueo venántium:Notre âme, comme le passereau, s'est échappée du filet de l'oiseleur :
láqueus contrítus est, * et nos erépti sumus.le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Adiutórium nostrum in nómine Dómini, * qui fecit cælum et terram.Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Deus iudex iustus et fortis, qui salvos facit rectos corde.Ant. 3 Dieu, juge juste et fort, qui sauve les cœoeurs droits.
Psalmus 124 (125)
Psaume 124 (125)
Dominus custos populi sui
Le Seigneur prend soin de son peuple
Pax super Israel Dei (Gal 6, 16).
La paix de Dieu sur Israël (Gal 6, 16).
Qui confídunt in Dómino sicut mons Sion: * non commovébitur, in ætérnum manet.Ceux qui se confient dans le Seigneur sont comme la montagne de Sion: elle ne chancelle point, elle est établie pour toujours.
Ierúsalem, montes in circúitu eius, † et Dóminus in circúitu pópuli sui * ex hoc nunc et usque in sæculum.Jérusalem a autour d'elle une ceinture de montagnes: ainsi le Seigneur entoure Son peuple, dès maintenant et à jamais.
Quia non requiéscet virga iniquitátis super sortem iustórum, * ut non exténdant iusti ad iniquitátem manus suas.Le sceptre des méchants ne restera pas sur l'héritage des justes, afin que les justes ne portent pas aussi leurs mains vers l'iniquité.
Bénefac, Dómine, bonis * et rectis corde.Seigneur, répands Tes bontés sur les bons, et sur ceux qui ont le coeur droit.
Declinántes autem per vias pravas † addúcet Dóminus cum operántibus iniquitátem. * Pax super Israel!Mais sur ceux qui se détournent en des voies tortueuses, que le Seigneur les abandonne avec ceux qui font le mal. Paix sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Office de none du lundi 13 janvier 2020 - de la férie

Hebdomada I per annum Ière semaine dans l'année
Feria II Lundi
Ad Nonam
Ad Nonam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Rerum, Deus, tenax vigor,
Dieu fort, soutien de l'univers,
immótus in te pérmanens,
qui est en Toi sans changement,
lucis diúrnae témpora
Tu fixes dans leur succession
succéssibus detérminans,
les temps que le soleil mesure.
  
Largíre clarum véspere,
Donne-nous un soir lumineux
quo vita numquam décidat,
où la vie ne décline pas,
sed praémium mortis sacrae
où, pour le fruit de la Sainte Mort,
perénnis instet glória.
resplendira toujours la gloire.
  
Praesta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi, le Fils égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l'Esprit consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
régnant pour les siècles des siècles.
Ant. 1 Lex Dómini lætíficat corda et illúminat óculos.Ant. 1 La loi du Seigneur réjouit et illumine les yeux.
Psalmus 18 B (19 B)
Psaume 18 B (19 B)
Laus Deo, legis Domino
Louange à Dieu, loi au Seigneur
Estote vos perfecti, sicut et Pater vester cælestis perfectus est (Mt 5, 48).
Soyez parfaits, comme votre Père du ciel est parfait (Mt 5, 48).
Lex Dómini immaculáta, refíciens ánimam, * testimónium Dómini fidéle, sapiéntiam præstans párvulis.La loi du Seigneur est parfaite : elle restaure l'âme. Le témoignage du Seigneur est sûr : il donne la sagesse aux simples.
Iustítiæ Dómini rectæ, lætificántes corda, * præcéptum Dómini lúcidum, illúminans óculos.Les ordonnances du Seigneur sont droites elles réjouissent les coeurs. Le précepte du Seigneur est pur : il éclaire les yeux.
Timor Dómini mundus, pérmanens in sæculum sæculi, * iudícia Dómini vera, iusta ómnia simul,La crainte du Seigneur est sainte : elle subsiste à jamais. Les décrets du Seigneur sont vrais : ils sont tous justes.
desiderabília super aurum et lápidem pretiósum multum * et dulcióra super mel et favum stillántem.Ils sont plus précieux que l'or, que beaucoup d'or fin ; plus doux que le miel, que celui qui coule des rayons.
Etenim servus tuus erudítur in eis; * in custodiéndis illis retribútio multa.Ton serviteur aussi est éclairé par eux; grande récompense à qui les observe.
Erróres quis intéllegit? † Ab occúltis munda me, * et a supérbia custódi servum tuum, ne dominétur mei.Qui est maître de ses égarements? Pardonne-moi ceux que j'ignore ! Préserve aussi Ton serviteur des orgueilleux ; qu'ils ne dominent point sur moi !
Tunc immaculátus ero * et emundábor a delícto máximo.Alors je serai parfait et je serai pur de grands péchés.
Sint ut compláceant elóquia oris mei * et meditátio cordis mei in conspéctu tuo.Accueille avec faveur les paroles de ma bouche, et les sentiments de mon coeur,
Dómine, adiútor meus * et redémptor meus.Devant Toi, Seigneur, mon rocher est mon libérateur!
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Lex Dómini lætíficat corda et illúminat óculos.Ant. La loi du Seigneur réjouit et illumine les yeux.
Ant. 2 Exsúrget Dóminus iudicáre pópulos in iustítia.Ant. 2 Le Seigneur est ressuscité pour juger les peuples dans la justice.
Psalmus 7
Psaume 7
Oratio iusti calumniam patientis
Prière du juste endurant la calomnie
Ecce iudex ante ianuam assistit (Iac 5, 9).
Voici que le juge se tient à la porte (Iac 5, 9).
I
I
Dómine Deus meus, in te sperávi; * salvum me fac ex ómnibus persequéntibus me et líbera me,Seigneur, mon Dieu, en Toi je me confie ; sauve-moi de tous mes persécuteurs et délivre-moi,
ne quando rápiat ut leo ánimam meam * discérpens, dum non est qui salvum fáciat.De peur qu'il ne me déchire, comme un lion, qu'il ne dévore sa proie, sans que nul ne la lui arrache.
Dómine Deus meus, si feci istud, * si est iníquitas in mánibus meis,Seigneur, mon Dieu, si j'ai fait cela, s'ïl y a de l'iniquité dans mes mains
si réddidi retribuénti mihi mala * et exspoliávi inimícum meum dimíttens inánem,Si j'ai rendu le mal à qui est en paix avec moi, si j'ai dépouillé celui qui m'opprime sans raison,
persequátur inimícus ánimam meam et comprehéndat † et concúlcet in terra vitam meam * et glóriam meam in púlverem dedúcat.que l'ennemi me poursuive et m'atteigne, qu'il foule à terre ma vie, qu'il couche ma gloire dans la poussière.
Exsúrge, Dómine, in ira tua * et exaltáre contra indignatiónem inimicórum meórumLève-Toi, Seigneur, dans ta colère, porte-Toi contre les fureurs de mes adversaires
et exsúrge, Deus meus, * in iudício, quod mandásti.réveille-Toi pour me secourir, Toi qui ordonnes un jugement.
Et synagóga populórum circúmdabit te, † et super hanc in altum regrédere: * Dóminus iúdicat pópulos.Que l'assemblée des peuples t'environne ! Puis, t'éleveras au-dessus d'elle, remonte dans les hauteurs.
Iúdica me, Dómine, secúndum iustítiam meam * et secúndum innocéntiam meam, quæ est in me.Le Seigneur juge les peuples : rends-moi justice, le Seigneur, selon mon droit et mon innocence.
Consumátur nequítia peccatórum; † et iustum confírma, * scrutans corda et renes Deus iustus.Mets un terme à la malice des méchants, et affermis le juste, Toi qui sondes les coeurs et les reins, ô Dieu juste.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Exsúrget Dóminus iudicáre pópulos in iustítia.Ant. Le Seigneur est ressuscité pour juger les peuples dans la justice.
Ant. 3 Deus iudex iustus et fortis, qui salvos facit rectos corde.Ant. 3 Dieu, juge juste et fort, qui sauve les cœoeurs droits.
II
II
Adiutórium meum apud Deum, * qui salvos facit rectos corde.Mon bouclier est en Dieu, qui sauve les hommes au coeur droit.
Deus iudex iustus, * fortis, iráscens per síngulos dies.Dieu est un juste juge ; tous les jours, le Tout-puissant fait entendre Ses menaces.
Nonne íterum gládium suum exácuit, * arcum suum teténdit et parávit illum?Certes, de nouveau Il aiguise Son glaive, Il bande son arc et Il vise ;
Et parávit sibi vasa mortis, * sagíttas suas ardéntes effécit.Il dirige sur lui des traits meurtriers, Il rend Ses flèches brûlantes.
Ecce partúriit iniustítiam, * concépit dolórem et péperit iniquitátem;Voici le méchant en travail de l'iniquité : il a conçu le malheur et il enfante le mensonge.
lacum apéruit et effódit eum * et íncidit in fóveam, quam fecit.Il ouvre une fosse, il la creuse, et il tombe dans l'abîme qu'il préparait.
Convertétur dolor eius in caput eius, * et in vérticem ipsíus iníquitas eius descéndet.Son iniquité retombe sur sa tête, et sa violence redescend sur son front.
Confitébor Dómino secúndum iustítiam eius * et psallam nómini Dómini Altíssimi.Je louerai le Seigneur pour Sa justice, je chanterai le nom du Seigneur, le Très-Haut.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Deus iudex iustus et fortis, qui salvos facit rectos corde.Ant. Dieu, juge juste et fort, qui sauve les cœoeurs droits.
Lectio brevis (1 Petr 1, 17b. 18a. 19)
Lecture brève (1 Petr 1, 17b. 18a. 19)
In timóre incolátus vestri témpore conversámini, sciéntes quod non corruptibílibus argénto vel auro redémpti estis, sed pretióso sánguine quasi Agni incontamináti et immaculáti Christi.Vivez dans la crainte pendant le temps de votre séjour comme étrangers ici-bas : sachant que vous avez été affranchis de la vaine manière de vivre que vous teniez de vos pères, non par des choses périssables, de l'argent ou de l'or, mais par un sang précieux, celui de l'agneau sans défaut et sans tache, le sang du Christ.
Orémus. Prions.
Deus, qui nos ádvocas illa hora, qua ad templum ascendébant Apóstoli, præsta, ut orátio, quam in nómine Iesu sincéra tibi mente persólvimus, ómnibus nomen illud invocántibus salútem eius váleat impetráre. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu qui nous invites en cette heure à nous réunir près de Toi comme les Apôtres qui montaient au Temple, nous Te demandons que notre prière faite au nom de Jésus appelle Ton salut sur tous ceux qui invoquent Son nom. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Nonam - psalmodia complementaria

A None - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Lex Dómini lætíficat corda et illúminat óculos.Ant. 1 La loi du Seigneur réjouit et illumine les yeux.
Psalmus 125 (126)
Psaume 125 (126)
Gaudium et spes in Deo
Joie et espoir dans le Seigneur
Sicuti socii passionum estis, sic eritis et consolationis (2 Cor 1, 7).
Comme vous avez part aux souffrances, vous avez aussi part à la consolation (2 Cor 1, 7).
In converténdo Dóminus captivitátem Sion, * facti sumus quasi somniántes.Quand le Seigneur ramena les captifs de Sion, nous étions presque en rêve.
Tunc replétum est gáudio os nostrum, * et língua nostra exsultatióne.Alors notre bouche fut remplie de chants de joie, et notre langue de cris d'allégresse.
Tunc dicébant inter gentes: * «Magnificávit Dóminus fácere cum eis».Alors on disait parmi les nations: « Le Seigneur a fait de grandes choses pour eux. »
Magnificávit Dóminus fácere nobíscum; * facti sumus lætántes.Le Seigneur a fait pour nous de grandes choses; nous en avons été remplis de joie.
Convérte, Dómine, captivitátem nostram, * sicut torréntes in austro.Ramène, Seigneur, nos captifs, comme un torrent dans le pays du midi.
Qui séminant in lácrimis, * in exsultatióne metent.Ceux qui sèment dans les larmes * moissonneront dans l'allégresse.
Eúntes ibant et flebant * semen spargéndum portántes;Ils allaient et venaient en pleurant, tandis qu'ils jetaient leurs semences :
veniéntes autem vénient in exsultatióne * portántes manípulos suos.ils reviendront avec allégresse, chargés de leurs gerbes.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Exsúrget Dóminus iudicáre pópulos in iustítia.Ant. 2 Le Seigneur est ressuscité pour juger les peuples dans la justice.
Psalmus 126 (127)
Psaume 126 (127)
Vanus labor sine Domino
Sans le Seigneur, le travail est vain
Dei ædificatio estis (1 Cor 3, 9).
En Dieu, vous êtes édifiés (1 Cor 3, 9).
Nisi Dóminus ædificáverit domum, * in vanum labórant, qui ædíficant eam.Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, en vain travaillent ceux qui la bâtissent.
Nisi Dóminus custodíerit civitátem, * frustra vígilat, qui custódit eam.Si le Seigneur ne garde pas la cité, en vain la sentinelle veille à ses portes.
Vanum est vobis ante lucem súrgere † et sero quiéscere, qui manducátis panem labóris, * quia dabit diléctis suis somnum.C'est en vain que vous vous levez avant le jour, et que vous retardez votre repos, mangeant le pain de la douleur : il en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil.
Ecce heréditas Dómini fílii, * merces fructus ventris.Voici, c'est un héritage du Seigneur, que les enfants, une récompense, que les fruits d'un sein fécond.
Sicut sagíttæ in manu poténtis, * ita fílii iuventútis.Comme les flèches dans la main d'un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse.
Beátus vir, qui implévit pháretram suam ex ipsis: * non confudétur, cum loquétur inimícis suis in porta.Heureux l'homme qui en a rempli son carquois. Ils ne rougiront pas quand ils répondront aux ennemis, à la porte de la ville.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Deus iudex iustus et fortis, qui salvos facit rectos corde.Ant. 3 Dieu, juge juste et fort, qui sauve les cœoeurs droits.
Psalmus 127 (128)
Psaume 127 (128)
Pax domestica in Domino
Paix domestique dans le Seigneur
«Benedicat te Dominus ex Sion», id est: ex Ecclesia sua (Arnobius).
«Que le Seigneur te bénisse de Sion », c'est à dire : de Son Eglise (Arnobius).
Beátus omnis, qui timet Dóminum, * qui ámbulat in viis eius.Heureux l'homme qui craint le Seigneur, qui marche dans ses voies.
Labóres mánuum tuárum manducábis, * beátus es, et bene tibi erit.Tu te nourris alors du travail de tes mains; tu es heureux et comblé de biens.
Uxor tua sicut vitis fructífera * in latéribus domus tuæ;Ton épouse est comme une vigne féconde, dans l'intérieur de ta maison ;
fílii tui sicut novéllæ olivárum * in circúitu mensæ tuæ.tes fils, comme de jeunes plants d'olivier, autour de ta table.
Ecce sic benedicétur homo, * qui timet Dóminum.Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
Benedícat tibi Dóminus ex Sion, * et vídeas bona Ierúsalem ómnibus diébus vitæ tuæ;Que le Seigneur te bénisse de Sion, puisses-tu voir Jérusalem florissante tous les jours de ta vie ;
et vídeas fílios filiórum tuórum. * Pax super Israel!Puisses-tu voir les enfants de tes enfants. Que la paix soit sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Vêpres du lundi 13 janvier 2020 - de la férie

Hebdomada I per annum Ière semaine dans l'année
Feria II Lundi
Ad Vesperas
Aux Vêpres
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Imménse cæli cónditor,
Créateur infini du ciel,
qui, mixta ne confúnderent,
pour que les eaux ne se mélangent pas,
aquæ fluénta dívidens,
Tu les as divisées entre elles
cælum dedísti límitem,
et leur as établi le ciel pour limite.
  
Firmans locum cæléstibus
Tu as fixé leur place aux eaux du ciel,
simúlque terræ rívulis,
comme aux rivières de la terre,
ut unda flammas témperet,
afin que l'eau modère les flammes
terræ solum ne díssipet:
et ne dissolve pas la terre ferme.
  
Infúnde nunc, piíssime,
Répands maintenant en nous, Dieu très bon,
donum perénnis grátiæ,
le don de la grâce éternelle,
fraudis novæ ne cásibus
de peur que sous les coups d'une nouvelle ruse,
nos error átterat vetus.
l'antique erreur ne nous abatte.
  
Lucem fides invéniat,
Que la foi trouve la lumière,
sic lúminis iubar ferat;
qu'elle brille du même éclat ;
hæc vana cuncta térreat,
qu'elle écrase tout ce qui est vain,
hanc falsa nulla cómprimant.
que rien de faux ne la retienne.
  
Præsta, Pater piíssime,
Exauce-nous Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi aussi, Unique égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l'Esprit consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
qui règne pour tous les siècles. Amen.
Ant. 1 Oculi Dómini in páuperem respíciunt.Ant. 1 Les yeux du Seigneur Se tournent vers les pauvres.
Psalmus 10 (11)
Psaume 10 (11)
Dominus fiducia iusti
Le Seigneur, confiance des justes
Beati, qui esuriunt et sitiunt iustitiam, quoniam ipsi saturabuntur (Mt 5, 6).
Heureux les affamés et les assoifés de justice, car ils seront rassasiés (Mt 5, 6).
In Dómino confído, quómodo dícitis ánimæ meæ: * «Tránsmigra in montem sicut passer?Je me confie dans le Seigneur : comment dites-vous à mon âme : * Émigre sur la montagne comme un passereau ?
Quóniam ecce peccatóres intendérunt arcum, † paravérunt sagíttas suas super nervum, * ut sagíttent in obscúro rectos corde.Parce que voilà que les pécheurs ont tendu un arc ; ils ont préparé leurs flèches dans un carquois, * pour percer dans les ténèbres les [hommes] droits de coeur.
Quando fundaménta evertúntur, * iustus quid fáciat?».Parce que ce que Tu avais établi, ils l'ont détruit ; * mais le juste, qu'a-t-il fait ?
Dóminus in templo sancto suo, * Dóminus, in cælo sedes eius.Le Seigneur est dans Son saint temple ; * le Seigneur, Son trône est dans le ciel.
Oculi eius in páuperem respíciunt, * pálpebræ eius intérrogant fílios hóminum.Ses yeux observent le pauvre : * Ses paupières interrogent les enfants des hommes.
Dóminus intérrogat iustum et ímpium; * qui autem díligit iniquitátem, odit ánima eius.Le Seigneur interroge le juste et l'impie; * mais celui qui aime l'iniquité hait son âme.
Pluet super peccatóres carbónes; * ignis et sulphur et spíritus procellárum pars cálicis eórum.Il fera pleuvoir sur les pécheurs des pièges ; * le feu, le soufre et le vent des tempêtes sont la part de leur calice.
Quóniam iustus Dóminus et iustítias diléxit, * recti vidébunt vultum eius.Car le Seigneur est juste et Il aime la justice : * Son visage a vu l'équité.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Oculi Dómini in páuperem respíciunt.Ant. Les yeux du Seigneur Se tournent vers les pauvres.
Ant. 2 Beáti mundo corde, quóniam ipsi Deum vidébunt. (T. P. allelúia).Ant. 2 Heureux les coeœurs purs, car ils verront Dieu. (T.P. alléluia)
Psalmus 14 (15)
Psaume 14 (15)
Quis dignus coram Domino?
Qui est digne auprès du Seigneur ?
Accessistis ad Sion montem et civitatem Dei viventis (Hebr 12, 22).
Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant (Hebr 12, 22).
Dómine, quis habitábit in tabernáculo tuo? * Quis requiéscet in monte sancto tuo?Seigneur, qui habitera dans Ta tente? Qui demeurera sur Ta montagne sainte?
Qui ingréditur sine mácula et operátur iustítiam, * qui lóquitur veritátem in corde suo,Celui qui marche dans l'innocence, qui pratique la justice, et qui dit la vérité dans son coeur.
qui non egit dolum in língua sua, † nec fecit próximo suo malum * et oppróbrium non íntulit próximo suo.Il ne calomnie point avec sa langue, il ne fait point de mal à son frère, et ne jette point l'opprobre sur son prochain.
Ad níhilum reputátus est in conspéctu eius malígnus, * timéntes autem Dóminum gloríficat.A ses yeux le réprouvé est digne de honte, mais il honore ceux qui craignent le Seigneur.
Qui iurávit in detriméntum suum et non mutat, † qui pecúniam suam non dedit ad usúram * et múnera super innocéntem non accépit.S'il a fait un serment à son préjudice, il n'y change rien, il ne prête point son argent à usure, et il n'accepte pas de présent contre l'innocent :
Qui facit hæc, * non movébitur in ætérnum.Celui qui se conduit ainsi ne chancellera jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Beáti mundo corde, quóniam ipsi Deum vidébunt. (T. P. allelúia).Ant. Heureux les coeœurs purs, car ils verront Dieu. (T.P. alléluia)
Ant. 3 In Fílio suo elégit nos Deus in adoptiónem filiórum.Ant. 3 En Son Fils, Dieu nous a choisis comme fils adoptifs.
Canticum (Eph 1, 3-10) NT 4
Cantique (Eph 1, 3-10) NT 4
De Deo salvatore
Au Dieu sauveur
Benedíctus Deus et Pater Dómini nostri Iesu Christi, * qui benedíxit nos in omni benedictióne spiritáli in cæléstibus in Christo,Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis dans le Christ de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les cieux,
sicut elégit nos in ipso ante mundi constitutiónem, † ut essémus sancti et immaculáti * in conspéctu eius in caritáte,c'est en Lui qu'il nous a choisis dès avant la création du monde, pour que nous soyons saints et immaculés devant Lui dans la charité,
qui prædestinávit nos in adoptiónem filiórum † per Iesum Christum in ipsum, * secúndum beneplácitum voluntátis suæ,nous ayant, dans Son amour, prédestinés à être Ses fils adoptifs par Jésus-Christ, selon Sa libre volonté,
in laudem glóriæ grátiæ suæ, * in qua gratificávit nos in Dilécto,en faisant ainsi éclater la gloire de Sa grâce, par laquelle Il nous a rendus agréables à Ses yeux en Son [Fils] bien-aimé.
in quo habémus redemptiónem per sánguinem eius, * remissiónem peccatórum,C'est en Lui que nous avons la rédemption acquise par Son sang, la rémission des péchés,
secúndum divítias grátiæ eius, † qua superabundávit in nobis * in omni sapiéntia et prudéntia,selon la richesse de Sa grâce, que Dieu a répandue abondamment sur nous en toute sagesse et intelligence,
notum fáciens nobis mystérium voluntátis suæ, * secúndum beneplácitum eius,en nous faisant connaître le mystère de Sa volonté, selon le libre dessein que s'était proposé Sa bonté,
quod propósuit in eo, * in dispensatiónem plenitúdinis témporum:pour le réaliser lorsque la plénitude des temps serait accomplie :
recapituláre ómnia in Christo, * quæ in cælis et quæ in terra.à savoir, de réunir toutes choses en Jésus-Christ, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. In Fílio suo elégit nos Deus in adoptiónem filiórum.Ant. En Son Fils, Dieu nous a choisis comme fils adoptifs.
Lectio brevis (Col 1, 9b-11)
Lecture brève (Col 1, 9b-11)
Impleámini agnitióne voluntátis eius in omni sapiéntia et intelléctu spiritáli, ut ambulétis digne Dómino per ómnia placéntes, in omni ópere bono fructificántes et crescéntes in sciéntia Dei, in omni virtúte confortáti secúndum poténtiam claritátis eius in omnem patiéntiam et longanimitátem, cum gáudio.Nous demandons à Dieu que vous ayez la pleine connaissance de Sa volonté en toute sagesse et intelligence spirituelle, pour vous conduire d'une manière digne du Seigneur et Lui plaire en toutes choses, produisant du fruit en toutes sortes de bonnes oeuvres et faisant des progrès dans la connaissance de Dieu ; fortifiés à tous égards par Sa puissance glorieuse, pour tout supporter avec patience et avec joie.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Sana ánimam meam,  * Quia peccávi tibi. Sana. V/. Ego dixi: Dómine, miserére mei.  * Quia peccávi tibi. Glória Patri. Sana.R/. Guéris mon âme, * Car j'ai péché contre Toi. Guéris. V/. J'ai dit : Seigneur aie pitié de moi. * Car j'ai péché contre Toi. Gloire au Père. Guéris.
Ant. Magníficat ánima mea Dóminum, quia respéxit Deus humilitátem meam.Ant. Mon âme exalte le Seigneur, car Dieu a vu mon humilité.
Canticum Evangelicum (Lc 1, 46-55)
Cantique évangélique (Lc 1,46-55)
Exultatio animæ in Domino
Exultation de l'âme dans le Seigneur
Magníficat ✠ * ánima mea Dóminum,Mon âme glorifie le Seigneur,
et exsultávit spíritus meus * in Deo salvatóre meo,et mon esprit a tressailli d'allégresse en Dieu mon Sauveur,
quia respéxit humilitátem ancíllæ suæ.* Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generationes,parce qu'Il a jeté les yeux sur la bassesse de Sa servante. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse,
quia fecit mihi magna, qui potens est, * et sanctum nomen eius,parce que Celui qui est puissant a fait en moi de grandes choses, et Son nom est saint;
et misericórdia eius in progénies et progénies* timéntibus eum.et Sa miséricorde se répand d'âge en âge sur ceux qui Le craignent.
Fecit poténtiam in bráchio suo, * dispérsit supérbos mente cordis sui;Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé ceux qui s'enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur.
depósuit poténtes de sede * et exaltávit húmiles;Il a renversé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles.
esuriéntes implévit bonis * et dívites dimísit inánes.Il a rempli de biens les affamés, et Il a renvoyé les riches les mains vides.
Suscépit Israel púerum suum,* recordátus misericórdiæ,Il a relevé Israël, Son serviteur, Se souvenant de Sa miséricorde:
sicut locútus est ad patres nostros,* Abraham et sémini eius in sæcula.selon ce qu'Il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa race pour toujours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Magníficat ánima mea Dóminum, quia respéxit Deus humilitátem meam.Ant. Mon âme exalte le Seigneur, car Dieu a vu mon humilité.
Preces
Prières litaniques.
Christum magnificémus, plenum grátia et Spíritu Sancto, et fidénter eum implorémus: Magnifions le Christ, plein de grâce de l'Esprit Saint, et implorons Le avec confiance:
Spíritum tuum da nobis, Dómine. Donne nous Ton esprit, Seigneur
Concéde nobis diem istum iucúndum, pacíficum et sine mácula, Accorde nous une journée agréable, paisible et sans péché,
ut, ad vésperam perdúcti, cum gáudio et mundo corde te collaudáre valeámus. pour que, le soir venu, nous puissions Te louer avec un coeur pur et dans la joie.
Sit hódie splendor tuus super nos, Que Ta gloire soit sur nous aujourd'hui,
et opus mánuum nostrárum dírige. -et dirige les oeuvres de nos mains.
Osténde fáciem tuam super nos ad bonum in pace, Fais briller sur nous Ta Face pour le bien dans la paix
ut hódie manu tua válida contegámur. pour que nous soyons aujourd'hui protégés par Ta main puissante.
Réspice propítius omnes, qui oratiónibus nostris confídunt, Regarde avec bienveillance ceux qui se confient à nos prières,
eos adímple bonis ánimæ et córporis univérsis. accorde leur des âmes bonnes et des corps en bonne santé.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Magníficet te, Dómine, hæc nostræ servitútis proféssio, ut qui propter nostram salútem humilitátem Maríæ Vírginis respexísti, ad plenitúdinem redemptiónis nos fácias exaltári. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Que Te magnifie, Seigneur, la proclamation de notre servitude, pour que, Toi qui, pour notre salut, T'es penché sur Marie, Ton humble servante, Tu nous éleves à la plénitude de la rédemption. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Complies du lundi 13 janvier 2020 - de la férie

Hebdomada I per annum Ière semaine dans l'année
Feria II Lundi
Ad Completorium
Aux Complies
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Conscientia discussio, quam sequi potest actus poenitentialis ut in Missa. Examen de conscience, qui peut être suivi d'un acte de pénitence comme à la Messe.

Confíteor Deo omnipoténti et vobis, fratres, quia peccávi nimis cogitatióne, verbo, ópere et omissióne:

Je confesse à Dieu tout puissant, et à vous, frères, que j'ai vraiment péché, en pensée, en parole, par action et par omission:
et, percutientes sibi pectus, dicunt: Et on se frappe la poitrine, en disant :

mea culpa, mea culpa, mea máxima culpa.

c'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute.
Deinde prosequuntur: Ensuite on poursuit:

Ideo precor beátam Maríam semper Vírginem, omnes Angelos et Sanctos, et vos, fratres, oráre pro me ad Dóminum Deum nostrum.

C'est pourquoi je supplie la bienheureuse Marie toujours Vierge, tous les Anges et les Saints, et vous, frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

V/. Misereátur nostri omnípotens Deus et, dimissís peccátis nostris, perdúcat nos ad vitam aetérnam. R/. Amen.

V/. Que le Dieu tout puissant aie pitié de nous, et nous ayant remis nos péchés, qu'Il nous conduise à la vie éternelle. R/. Amen.


Hymnus
Hymne
Te lucis ante términum,
Avant que le jour ne s'éteigne,
rerum creátor, póscimus,
nous Te prions, Créateur de toute chose,
ut sólita cleméntia
dans Ta bonté de toujours,
sis præsul ad custódiam.
veille sur nous, garde-nous.
  
Te corda nostra sómnient,
Que nos cœurs rêvent de Toi,
te per sopórem séntiant,
qu'ils songent à Toi pendant le sommeil,
tuámque semper glóriam
qu'ils chantent encore Ta gloire
vicína luce cóncinant.
à l'approche de la lumière.
  
Vitam salúbrem tríbue,
Accorde-nous une vie saine,
nostrum calórem réfice
réchauffe-nous intérieurement,
tætram noctis calíginem
que Ta clarté illumine
tua collústret cláritas.
les tristes ténèbres de la nuit.
  
Præsta, Pater omnípotens,
Exauce-nous, Père tout-puissant,
per Iesum Christum Dóminum,
par Jésus-Christ le Seigneur,
qui tecum in perpétuum
qui avec Toi et le Saint-Esprit
regnat cum Sancto Spíritu. Amen.
règne éternellement. Amen.
Ant. 1 Tu, Dómine Deus, pátiens et multæ misericórdiæ.Ant. 1 Toi, Seigneur, Tu es patient et plein de miséricorde.
Psalmus 85 (86)
Psaume 85 (86)
Pauperis in rebus adversis oratio
Prière des pauvres face à l'adversaire
Benedictus Deus, qui consolatur nos in omni tribulatione nostra (2 Cor 1, 3. 4).
Béni soit Dieu qui nous console dans toutes nos tribulations (2 Cor 1, 3. 4).
Inclína, Dómine, aurem tuam et exáudi me, * quóniam inops et pauper sum ego.Incline Ton oreille, Seigneur, et exauce-moi, car je suis indigent et pauvre.
Custódi ánimam meam, quóniam sanctus sum; * salvum fac servum tuum, Deus meus, sperántem in te.Garde mon âme, car je suis pieux ; sauve Ton serviteur, ô mon Dieu, il met sa confiance en Toi.
Miserére mei, Dómine,* quóniam ad te clamávi tota die.Aie pitié de moi, Seigneur, parce que vers Toi j'ai crié tout le jour.
Lætífica ánimam servi tui, * quóniam ad te, Dómine, ánimam meam levávi.Réjouis l'âme de Ton serviteur, car vers Toi Seigneur, j'ai élevé mon âme.
Quóniam tu, Dómine, suávis et mitis * et multæ misericórdiæ ómnibus invocántibus te.Car Tu es bon, Seigneur, et clément, et plein de compassion pour tous ceux qui T'invoquent.
Auribus pércipe, Dómine, oratiónem meam* et inténde voci deprecatiónis meæ.Prête l'oreille, Seigneur, à ma prière, et sois attentif à la voix de mes supplications.
In die tribulatiónis meæ clamávi ad te, * quia exáudies me.Je T'invoque au jour de ma détresse, et Tu m'exauceras.
Non est símilis tui in diis, Dómine, * et nihil sicut ópera tua.Nul ne T'égale parmi les dieux, Seigneur, rien ne ressemble à Tes œuvres.
Omnes gentes, quascúmque fecísti, vénient † et adorábunt coram te, Dómine, * et glorificábunt nomen tuum,Toutes les nations que Tu as faites viendront se prosterner devant Toi, Seigneur, et rendre gloire à Ton nom,
quóniam magnus es tu et fáciens mirabília: * tu es Deus solus.car Tu es grand et Tu opères des prodiges : Toi seul, Tu es Dieu.
Doce me, Dómine, viam tuam, * et ingrédiar in veritáte tua;Enseigne-moi tes voies, Seigneur ; je veux marcher dans Ta fidélité ;
simplex fac cor meum, * ut tímeat nomen tuum.rends mon cœur simple, pour qu'il craigne Ton nom.
Confitébor tibi, Dómine Deus meus, in toto corde meo * et glorificábo nomen tuum in ætérnum,Je Te louerai de tout mon cœur, Seigneur, mon Dieu et je glorifierai Ton nom pour l'éternité.
quia misericórdia tua magna est super me, * et eruísti ánimam meam ex inférno inferióri.Car Ta miséricorde est grande envers moi, Tu as tiré mon âme du fond de l'enfer.
Deus, supérbi insurrexérunt super me, † et synagóga poténtium quæsiérunt ánimam meam, * et non proposuérunt te in conspéctu suo.O Dieu, des orgueilleux se sont insurgés contre moi, et l'assemblée des puissants a cherché mon âme, et ils ne T'ont pas placé devant leur regard.
Et tu, Dómine, Deus miserátor et miséricors * pátiens et multæ misericórdiæ et veritátis,Mais Toi, Seigneur, Tu es un Dieu miséricordieux et compatissant, patient, de grande miséricorde et vérité.
réspice in me et miserére mei; † da fortitúdinem tuam púero tuo * et salvum fac fílium ancíllæ tuæ.Tourne vers moi Tes regards et aie pitié de moi ; donne Ta force à Ton serviteur, et sauve le fils de Ta servante.
Fac mecum signum in bonum, † ut vídeant, qui odérunt me, et confundántur, * quóniam tu, Dómine, adiuvísti me et consolátus es me..Signale Ta bonté envers moi, que mes ennemis le voient et soient confondus, car c'est Toi, le Seigneur, qui m'assistes et me consoles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Tu, Dómine Deus, pátiens et multæ misericórdiæ.Ant. Toi, Seigneur, Tu es patient et plein de miséricorde.
Lectio brevis (1 Th 5, 9-10)
Lecture brève (1 Th 5, 9-10)
Pósuit nos Deus in acquisitiónem salútis per Dóminum nostrum Iesum Christum, qui mórtuus est pro nobis, ut sive vigilémus sive dormiámus, simul cum illo vivámus.Dieu nous a destinés à l'acquisition du salut par notre Seigneur Jésus-Christ,  qui est mort pour nous, afin que, soit que nous veillions, soit que nous dormions, nous vivions avec Lui.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. In manus tuas, Dómine, * Comméndo spíritum meum. In manus. V/. Redemísti nos, Dómine Deus veritátis. * Comméndo spíritum meum. Glória Patri. In manus.R/. En Tes mains, Seigneur, * je remets mon esprit. Entre Tes mains. V/. Tu nous as rachetés, Seigneur Dieu de vérité * Je remets mon esprit. Gloire au Père. Entre Tes mains.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Canticum evangelicum Lc 2, 29-32
Cantique évangélique Lc 2,29-32
Christus lumen gentium et gloria Israël
Le Christ est la lumières des nations et la gloire d'Israël
Nunc dimíttis servum tuum, Dómine,* secúndum verbum tuum in pace, Maintenant, Tu peux renvoyer Ton serviteur, Seigneur, selon Ta parole, en paix.
quia vidérunt óculi mei* salutáre tuum, Car mes yeux ont vu Ton salut,
quod parásti* ante fáciem ómnium populórum, Que Tu as préparé devant la face des peuples,
lumen ad revelatiónem géntium * et glóriam plebis tuæ Israël. lumière qui se révèle aux nations, et gloire de Ton peuple Israël.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Orémus. Prions.
Quiétem, Dómine, corpóribus nostris tríbue salutárem, † et quæ fúdimus hódie sémina per labórem, * fac ut messem gérminent sempitérnam. Per Christum Dóminum nostrum.Donne, Seigneur, le salut et le repos à nos corps, et ce que notre labeur a aujourd'hui fondé, fais qu'il germe pour la moisson éternelle. Par le Christ notre Seigneur.
Deinde dicitur, etiam a solo, benedictio: Ensuite on dit, même seul, la bénédiction :

Noctem quiétam et finem perféctum concédat nobis Dóminus omnípotens. R/. Amen.

Que Dieu tout puissant nous concède une nuit calme et une fin chrétienne. R/. Amen.
Antiphona finale ad Beatam Mariam Virginem Antienne finale à la Bienheureuse Vierge Marie
Alma Redemptóris Mater, quæ pérvia cæli porta manes, et stella maris, succúrre cadénti, Tendre mère du Rédempteur,
qui demeurez la porte ouverte du Ciel,
et l’étoile de la mer, portez secours au peuple qui succombe

súrgere qui curat, pópulo; tu, quæ genuísti, natúra miránte, tuum sanctum Genitórem,
et cherche à se relever :
Vous qui avez engendré, à la surprise de la nature,
votre saint Créateur,

Virgo prius ac postérius, Gabriélis ab ore sumens illud Ave, peccatórum miserére.
[étant] vierge avant et après [l’enfantement], et, de la bouche de Gabriel,
recevant cette salutation,
ayez pitié des pécheurs.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Extrait du Compendium du catéchisme de l'Eglise catholique :
Comment les anges sont-ils présents à la vie de l’Église?
-
L’Église s’unit aux anges pour adorer Dieu; elle invoque leur assistance et, dans sa liturgie, elle célèbre la mémoire de certains d’entre eux.

« Chaque fidèle a à ses côtés un ange comme protecteur et pasteur pour le conduire à la vie »
(saint Basile le grand).

Qu’enseigne la Sainte Écriture au sujet de la création du monde visible?
-
À travers le récit des « sept jours » de la création, la Sainte Écriture nous fait connaître la valeur de la création et sa finalité qui est la louange
de Dieu et le service de l’homme. Toute chose doit son existence à Dieu, de qui elle reçoit sa bonté et sa perfection, ses lois et sa place dans l’univers.
Quelle est la place de l’homme dans la création?
-
L’homme est le sommet de la création visible, car il est créé à l’image et à la ressemblance de Dieu.
Quel type de liens existe-t-il entre les réalités créées?

Entre les créatures, il existe une interdépendance et une hiérarchie voulues par Dieu. En même temps, il existe une unité et une solidarité entre les créatures, car toutes ont le même créateur, toutes sont aimées de lui et sont ordonnées à sa gloire. Respecter les lois inscrites dans la création et les rapports découlant de la nature des choses constitue donc un principe de sagesse et un fondement de la morale.
Quelle relation y a-t-il entre l’œuvre de la création et celle de la rédemption?
-
L’œuvre de la création culmine dans l’œuvre, plus grande encore, de la rédemption. En effet, cette dernière est le point de départ de la nouvelle création, dans laquelle tout retrouvera son sens plénier et son achèvement.
L’homme

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Extrait quotidien de la Règle de Notre Bienheureux Père Saint Benoît, et son commentaire par le TRP Dom Paul Delatte, abbé de Solesmes :
Caput 2: Qualis debeat esse abbas (d) 2 - L’ABBÉ TEL QU’IL DOIT ÊTRE (d) In doctrina namque sua abbas apostolicam debet illam semper formant servare, in qua dicitur Argue, obsecra, increpa. Id est miscens temporibus tempora ; terroribus blandimenta, dirum magistri pium patris ostendat affectum : id est, indiciplinatos et inquietos debet durius arguere obedientes autem et mites et patientes, ut melius proficiant, obsecrare ; negligentes autem et contemnentes, ut increpet et corripiat, admonemus. Neque dissi mulet peccata delinquentium, sed mox ut coeperint oriri, radieitus ea ut praevalet memor peri culi Heli sacerdotis de Silo. Et honestiores quidem atque intel ligibiles animos prima vel secunda admonitione verbis corripiat ; im probos autem et duros ac superbos vel inobedientes verberum vol corporis castigatione in ipso initio peccati coerceat, sciens scriptum Stultus verbis non corrigitur. Et iterum : Percute filium tuum virga et liberabis animam ejus a morte. Dans son enseignement, en effet, l’abbé doit toujours observer la règle exprimée par l’Apôtre en ces termes : « Reprends, exhorte, réprimande », c’est-à-dire mêler, selon les janv. mai sept. janv. mai sept. circonstances, la douceur à la sévérité et montrer tantôt la rigueur du maître, tantôt la bonté du père. Autrement dit, il doit reprendre vertement les indisciplinés et les turbulents, tandis qu’il exhortera les obéissants, les doux et les patients à faire de mieux en mieux. Quant aux négligents et aux arrogants, nous l’incitons à les réprimander et à les châtier. Il ne fermera pas les yeux sur les fautes des délinquants ; mais dès qu’elles paraîtront, il les retranchera radicalement, tant qu’il le peut, se souvenant du malheur d’Héli, grand-prêtre de Silo. Pour corriger les esprits droits et intelligents, il se contentera d’une ou deux admones - tations ; mais les mauvais, les durs, les orgueilleux et les désobéissants, il les contraindra par les verges ou par un autre châtiment corporel. dès qu’ils feront le mal, sachant qu’il est écrit : « L’insensé ne se corrige pas par des paroles », et : « Frappe de verges ton fils, et tu délivreras son âme de la mort ».
Dans son enseignement, en effet, l’abbé doit toujours observer la règle : exprimée par l’Apôtre en ces termes “ Reprends, exhorte, réprimande ”, c’est-à-dire mêler, selon les circonstances, la douceur à la sévérité et montrer tantôt la rigueur du maître, tantôt la bonté du père. Autrement dit, ; il doit reprendre vertement les indisciplinés et les turbulents, tandis qu’il auteur exhortera les obéissants, les doux et les patients à faire de mieux en mieux. Quant aux négligents et aux arrogants, nous l’incitons à les réprimander et à, les châtier. Il ne fermera pas les yeux, sur les fautes des délinquants ; mais. dès qu’elles paraîtront, il les retranchera radicalement, tant qu’il le peut, se souvenant du malheur d’Héli, grand prêtre de Silo.

Le gouvernement de l’Abbé doit être équitable : mais il ne le sera qu’il la condition d’être judicieux. On pourrait fort mal entendre la recommandation d’équité. Il en est qui ont condensé leurs expériences, souvent d’ailleurs superficielles et réduites, en quelques principes pratiques, en formules simples et d’une application facile. Pour résoudre tous les cas concrets qui se présentent, ils appliquent la formule, brutalement. La méthode est unique et invariable. Elle laisse la conscience en repos, parfois même lorsque la mesure devient meurtrière. Nous sommes tous, plus ou moins, prisonniers de notre personnalité : c’est à travers nous que nous voyons tous les autres ; nous nous persuadons que les procédés qui nous ont réussi doivent servir à tous. On ne peut cependant pas traiter l’être vivant comme une abstraction ; les hommes lie sont pas non plus une matière à expériences ; chacun d’eux est un petit monde. Au lieu de le faire entrer d’emblée dans notre système, de l’emprisonner dans notre moule mental, il vaudrait mieux lier connaissance avec lui, voir ce qu’il a dans le cœur, comment il pense, comment il veut, comment il souffre. La vraie méthode, ici, est peut-être de n’en avoir pas. Puisque l’Abbé est dépositaire du pouvoir de Dieu, il doit imiter cette discrétion et cette souplesse de la Providence qui dispose tout avec autant de douceur que de force, et qui, selon la parole de la théologie, s’adapte merveilleusement à la condition de nos natures individuelles : Unicuique providet Deus secundum modum suae naturae.
In doctrina sua : c’est, en général, l’enseignement pratique, la direction et le gouvernement des âmes ; mais saint Benoît a surtout en vue le devoir de la correction. Il se réfère aux conseils que l’Apôtre donnait à Timothée : Praedica verbum ; insta opportune, importune ; argue, obsecra, inerepa in omni patientia et doctrina (II TIM., IV, 2). Reprenez, conjurez, réprimez : ce sont trois attitudes diverses, nécessitées par la diversité même des caractères auxquels s’adresse la correction , et appropriées aux trois catégories d’esprits que N. B. Père énumérera, quelques lignes plus loin : pour la première on reprend, pour la seconde on exhorte, pour la troisième on réprime et on punit. Mais, avant d’en venir au détail de ces attitudes, saint Benoît rappelle à l’Abbé la variété et la complexité de son rôle. Miscens temporibus tempora : l’expression est difficilement traduisible ; elle indique que l’Abbé doit mesurer son action aux circonstances de temps, de lieu, de personne, se conduire selon les conjonctures, se rappeler qu’il y a un temps pour toutes choses (ECCL,., Ill), user tantôt de sévérité et tantôt de douceur, calquer en un mot ses dispositions sur les dispositions variables de chacun. Les paroles qui suivent expliquent bien la pensée de saint Benoît : l’Abbé mêlera les caresses aux menaces il montrera tantôt les sentiments de sévérité du maître et tantôt ceux, plus affectueux du père .
C’est afin d’aider l’Abbé dans le discernement des esprits que N. B. Père les répartit en trois classes. Indisciplinatos et inquietos  : des esprits indisciplinés et inquiets, non qu’ils soient formellement rebelles à la discipline, mais parce qu’ils sont, comme les enfants, mobiles et remuants. Ils promettent et ne tiennent pas ; c’est à recommencer toujours. L’intelligence chez eux est insuffisamment développée, et ils n’obéissent qu’aux impulsions sensibles ; l’intelligence d’autrui viendra à leur secours ; et comprendra par leur sensibilité ceux qui ne sont abordables que par là. De telles natures doivent sentir le joug, et elles seront d’autant moins tentées de révolte qu’elles expérimenteront davantage la force de la discipline. Avec elles il faut parler haut et clair, et parfois ne pas se contenter d’exhortations comme il sera dit bientôt.
La tâche est plus aimable avec les obéissants, les doux, les patients ; . grâce à Dieu, ce sont les plus nombreux. Il n’est besoin que de les solliciter paternellement, de les encourager au bien et au mieux. C’est le caractère propre des vrais moines d’avoir l’oreille fine. de comprendre à demi-mot et de se ranger à une simple indication, épargnant ainsi à l’Abbé le désagrément d’une mercuriale.
Elle est pourtant indispensable, dit saint Benoît, lorsqu’il s’agit des négligents de parti pris et des méprisants résolus et systématiques. Ces gens-là sont dangereux, parce qu’ils exercent toujours une influence néfaste, non pas sur les moines qui tiennent fermement à Dieu, mais sur les trempes un peu oscillantes, distraites, de formation inférieure ; ils sont pour tous d’ailleurs un agacement et une gêne. Negligentes et contenentes : leur vie d’hier s’est dépensée dans une longue inobservance, et leur vie d’aujourd’hui y demeure fixée ; essayez de vous attaquer à cette seconde nature, vous serez surpris de rencontrer une énergie sauvage, là où vous croyiez que le fond du caractère était la mollesse. Ils dépensent, à défendre leur relâchement contre les efforts de l’Abbé et contre la visible réprobation des frères, plus de vigueur qu’il n’en faudrait pour se mettre résolument à la Règle. Ou bien ils cèdent à une disposition aigre et mécontente, à l’esprit de contradiction ; il leur est tombé dans l’âme une goutte de fiel de trop. Il est des esprits ainsi construits qu’ils sont toujours amoureux de la solution qui n’a pas prévalu : c’est très beau, je le veut bien, de se faire le paladin de tout ce qui ne réussit pas, c’est parfois bien encombrant aussi. Ailleurs, c’est la conviction profonde que l’on est incompris ; personne dans la communauté ne rend suffisante justice à notre valeur et à nos services. Sans doute le penchant secret de tout le monde est de s’estimer beaucoup, mais il est des natures qui s’estiment uniquement. Leur vie se dépense à discuter. Elles ont une opinion faite sur chaque chose et naïvement se persuadent avoir raison toujours, à propos de tout et contre tous. Jamais l’idée ne leur est venue que l’adversaire pouvait avoir un peu raison, lui aussi, et que leur infaillibilité personnelle pouvait se trouver légèrement en défaut. A cette barre de leur esprit c’est la communauté entière qui comparaît : ils l’enveloppent d’uni jugement hautain et sommaire, quelquefois d’un qualificatif injurieux. Notez que ce sont le plus souvent ceux qui, dans le monde, eussent été incapables de se gouverner sagement, leur judiciaire étant régulièrement absente et leur tempérament les portant à toutes les maladresses. Ils ont été accueillis avec bonté, avec pitié ; ils arrivaient meurtris et malades : on a fait déborder pour eux la mesure de l’indulgence. Et soudain les voilà investis de la compétence et de l’habileté qui leur manquaient : ils critiquent, ils prononcent, ils réforment ! Saint .Benoît avertit l’Abbé de les aborder avec résolution et de les réprimer avec force.
N. B. Père ne s’est pas dissimulé d’ailleurs le côté pénible d’une telle mission. C’est toujours chose embarrassante que d’aborder de front les inobservances , de les saisir à la gorge et de leur dire comme Nathan à David - Tu es ille vir. Il est si bon de ne pas se créer d’affaires et de vivre tranquille ! Et puis on se dit : Mais cela ne servira à rien. J’en ai parlé déjà. C’est un rôle de Cassandre que d’en reparler encore. J’aurai une scène, des larmes, huit jours de mauvaise humeur obstinée, une fermentation violente de pensées révolutionnaires, peut-être le désir de rompre avec une vie devenue intolérable. Alors s’établit cette redoutable situation : d’un côté ; la timidité et la réserve ; de l’autre, une attitude de défense, de défiance, et la disposition de l’aspic, qui est sourd et qui se bouche les oreilles de peur d’entendre ”. Il n’y a pas pour une âme de pire malheur que celui d’avoir forcé la vérité à se taire, d’avoir pour ainsi dire découragé Dieu, qui désormais garde un effrayant silence et ne s’irrite même plus. ,
Les prétextes ne manqueront pas à l’Abbé pour justifier son mutisme. La théologie morale n’admet-elle pas qu’il est. des circonstances où mieux vaut refuser la lumière, parce que le seul résultat de l’avertissement serait de convertir un péché matériel en péché formel ? Sans doute ; mais la même théologie reconnaît que ce droit à la réticence n’existe plus, toutes les fois qu’il y aurait pour la,. communauté détriment, scandale ou déshonneur. L’Abbé ne peut pas fermer systématiquement les yeux : neque dissimulet peceta delinquentium  ; il est tenu de parler et de faire son devoir, alors même que les autres ne feraient pas le leur. Une parole qui est accompagnée de la grâce et trempée de charité produit toujours son couvre. Même, saint Benoît demande que l’Abbé ne temporise pas qu’il n’attende pas d’être absolument contraint par l’urgence du péril dès que les mauvaises habitudes commencent à poindre, il doit. les retrancher vigoureusement et jusqu’à la racine : radicitus amputet . C’est la vraie miséricorde . Ut praevalet est traduit diversement : tantôt ce qui vaut mieux ”, ou bien “ autant qu’ill. est en son pouvoir ; plutôt puisqu’il a l’autorité, qu’il l’a reçue pour cela ”.
Afin de déterminer l’Abbé, N. B. Père l’invite à se souvenir de l’histoire tragique d’Héli (I REG., Il IV). Le grand prêtre n’avait point ménagé les avertissements à ses fils dépravés ; mais il avait le pouvoir, et le Seigneur exigeait de lui non seulement la réprimande, mais l’amputation réelle et l’exécution. On, sait les conséquences de sa faiblesse : une sanglante défaite d’Israël ; la mort dies coupables, sa mort à lui, la profanation de l’arche sainte tombant aux mains des ennemis, l’ignominie de la race. Les fautes tolérées doivent être expiées tout. comme les autres, mais c’est la famille entière qui expie. Si, voilée que soit la menace, la responsabilité de l’Abbé est cependant nettement saisie. Les maisons monastiques meurent rarement de faim ; elles meurent de blessures non soignées, de blessures où, l’on ne verse ni le vin. qui fortifie, ni l’huile qui adoucit, de blessures qui s’étendent et se, gangrènent. Et s’il reste quelque chose de ces maisons, ce n’est qu’un rejeton misérable et chétif, dont le Seigneur ne consentira plus à se servir .

Pour corriger les esprits droits et intelligents, il se contentera d’une ou deux admonestations ; mais les mauvais, les durs, les orgueilleux et les, désobéissants, il les contraindra parles verges ou par un autre châtiment : corporel, dès qu’ils feront le mal sachant qu’il est écrit : “ L’insensé ne se corrige pas par des paroles ”, et. “ Frappe de verges ton fils, et tu délivreras son âme de la mort. ”

L’Abbé se résignera donc à corriger. Encore faut-il qu’il le fasse avec sagesse, sans se laisser emporter par son tempérament ou par son zèle ; saint Benoît le lui répète, en précisant quelle doit être la nature de cette correction, dont il n’a parlé encore que d’une manière trop générale. Il ne se souvient plus que de deux groupes d’esprits, mais qui coïncident avec les trois précédents. On n’en viendra pas tout de suite aux sévérités avec les natures fines et capables d’intelligence : la réprimande verbale suffira, une première et une seconde fois. Mais ceux qui sont de trempe servile, durs de cœur ou violents, superbes et réfractaires, c’est par les verges ou tout autre châtiment corporel qu’il faut les dompter, et dès que commence à se révéler l’habitude mauvaise.
N. B. Père fournit aussitôt la raison de ces répressions vigoureuses
“ Celui qui manque d’intelligence ne peut être corrigé par des paroles. ” C’est un souvenir des Proverbes : Stultus verbis non potest erudiri (XXlX,19 ; voir aussi XVlll, 2). L’Écriture sainte considère que l’enfant a droit à la correction : il faut la lui assurer, comme on lui assure la nourriture ; après tout, il n’en mourra pas : il vivra au contraire de la vraie vie : Noli subtrahere a puero disciplinam ; si enim percusseris eum virga, non morietur. Tu virga percuties eum et animam ejus de inferno liberabis (PROV., XXlll 13-14). Qui parcit virgae odit filium suum (Ibid., Xlll, 24). Dans le De institutione oratoria, Quintilien, le précepteur des petits. neveux de Domitien, voulait que l’enfant fût accoutumé à la vertu avant même de savoir ce que c’est. Il faut créer en lui des couples mentaux : le bien a d’abord été pour nous ce qui se traduisait en caresses pain sec, le fouet ou la retenue. Ne rougissons pas de ces humbles Origines de notre être moral. Il n’est pas impossible que l’abaissement universel des caractères tienne à une certaine absence de virilité dans la répression. Lorsque l’enfant n’a pas sept ans, pourquoi le punir il est si jeune ! Quand il en a huit, pourquoi le punir : il est si grand ! De la sorte, il est toujours trop tôt ou trop tard pour apprendre à l’enfant ce qu’est le devoir et quelle est la part de mortification qui entre nécessairement dans le concept de la vie chrétienne ; on fait ainsi des tyrans et des petits monstres. Depuis saint Benoît, les caractères et les coutumes ont changé. Il y a sans doute dans les monastères d’aujourd’hui moins d’enfants et de barbares que de son temps ; et en tout cas l’usage des verges et de la prison, très en honneur pendant de longs siècles monastiques, a disparu de nos mœurs. On rencontre pourtant encore des enfants gâtés, des violents et des rebelles, pour lesquels certains châtiments corporels seraient souverainement bienfaisants.
L’Abbé se souviendra néanmoins de la formule du chapitre LXlV Prudenter et cum caritate ea amputet, prout viderit cuique expedire. Les âmes ont plutôt besoin d’être portées que poussées. Le monastère n’est pas une fournaise, dont l’Abbé, comme un cyclope, attise le feu. La réforme des passions et le développement de la vie surnaturelle ne s’obtiennent pas par une série de procédés violents et rapides. Il y a chez les âmes - et chez Dieu - des lenteurs que doit respecter l’Abbé.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Prières usuelles


Signum crucisSigne de croix
IN nomine Patris, et Filii, et Spiritus Sancti. Amen.Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Amen.
Symbolum ApostolorumSymbole des Apôtres
CREDO in Deum Patrem omnipotentem, Creatorem caeli et terrae. Et in Iesum Christum, Filium eius unicum, Dominum nostrum, qui conceptus est de Spiritu Sancto, natus ex Maria Virgine, passus sub Pontio Pilato, crucifixus, mortuus, et sepultus, descendit ad inferos, tertia die resurrexit a mortuis, ascendit ad caelos, sedet ad dexteram Dei Patris omnipotentis, inde venturus est iudicare vivos et mortuos. Credo in Spiritum Sanctum, sanctam Ecclesiam catholicam, sanctorum communionem, remissionem peccatorum, carnis resurrectionem, vitam aeternam. Amen.Je crois en Dieu le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre. Et en Jésus-Christ Son fils unique, notre Seigneur, qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce-Pilate, a été crucifié, est mort, a été enseveli, est descendu aux enfers, est ressuscité le troisième jour, est monté aux cieux, est assis à la droite du Père tout-puissant, d'où Il viendra juger les vivants et les morts. Je crois en L'Esprit Saint, à la Sainte Eglise catholique, à la communion des saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle. Amen.
Salve Regína, Mater misericórdiæ, vita dulcédo, et spes nostra, salve. Ad te clamámus éxsules fílii Evæ; ad te suspirámus, geméntes et flentes in hac lacrimárum valle. Salut, Reine, mère de miséricorde, vie, douceur, et notre espérance, salut. Vers vous, nous crions,, enfants d'Eve exilés. Vers vous, nous soupirons, gémissant et pleurant dans cette vallée de larmes.
Eia ergo, advocáta nostra, illos tuos misericórdes óculos ad nos convérte: Et Iesum, benedíctum fructum ventris tui, nobis post hoc exsílium osténde. O clemens, o pia, o dulcis Virgo María.Et donc, notre avocate, tournez vos yeux miséricordieux vers les vôtres. Et Jésus, le fruit béni de vos entrailles, montre-le nous après notre exil.
O clemens, O pia, O dulcis Virgo Maria.O clémente, ô bonne, ô douce Vierge Marie.
V/. Ora pro nobis, sancta Dei Genetrix.
R/. Ut digni efficiamur promissiónibus Christi.
V/. Priez pour nous, sainte Mère de Dieu.
V/. Afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ.
Oremus.
Omnipotens sempiterne Deus, qui gloriosae Virginis Matris Mariae corpus et animam, ut dignum Filii tui habitaculum effici mereretur, Spiritu Sancto cooperante, praeparasti: da, ut cuius commemoratione laetamur; eius pia intercessione, ab instantibus malis, et a morte perpetua liberemur. Per eundem Christum Dominum nostrum. Amen.
Prions.
Dieu éternel et tout puissant qui avec la coopération du Saint Esprit a préparé le corps et l'Esprit de la glorieuse Vierge-Mère Marie à devenir une demeure digne de Ton Fils; puissions-nous, par son intercession aimante, être délivrés des maux actuels et de la mort éternelle, nous qui nous réjouissons de sa commémoration. Par le même Christ notre Seigneur. Amen.
Le "Salve Regina" est la prière privilégiée du temps "dans l'année" après la Pentecôte. Elle se chante (ou se récite) surtout après la fin du temps pascal jusqu'au premier dimanche de l'Avent (exclus).
ANGELUSANGELUS
V/. Ángelus * Dómini nuntiávit Maríæ.V/. L’ange du Seigneur apporta l’annonce à Marie,

R/. Et concépit de Spíritu Sancto.
R/. Et elle conçut du Saint-Esprit.
Áve María, grátia pléna, Dóminus técum. Benedícta tu in muliéribus, et benedíctus frúctus véntris túi, Iésus.Je vous salue Marie, pleine de grâce. Le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles est béni.
Sáncta María, Máter Déi, óra pro nóbis peccatóribus, nunc et in hóra mórtis nóstrae. Ámen.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort.
V/. Ecce ancílla Dómini.
V/. Me voici, servante du Seigneur,
R/. Fiat mihi secúndum verbum tuum.
R/. Qu’il me soit fait selon votre parole.
Áve María, grátia pléna, Dóminus técum. Benedícta tu in muliéribus, et benedíctus frúctus véntris túi, Iésus.
Je vous salue Marie, pleine de grâce. Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles est béni.
Sáncta María, Máter Déi, óra pro nóbis peccatóribus, nunc et in hóra mórtis nóstrae. Ámen.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort.
V/. Et Verbum caro factum est. **V/. Et le Verbe S’est fait chair
R/. Et habitávit in nobis.R/. Et Il a habité parmi nous.
Áve María, grátia pléna, Dóminus técum. Benedícta tu in muliéribus, et benedíctus frúctus véntris túi, Iésus.
Je vous salue Marie, pleine de grâce. Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles est béni.
Sáncta María, Máter Déi, óra pro nóbis peccatóribus, nunc et in hóra mórtis nóstrae. Ámen.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort.
V/. Ora pro nobis, sancta Dei génetrix.
V/. Priez pour nous, sainte Mère de Dieu
R/. Ut digni efficiámur promissiónibus Christi.
R/. Afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ.
Orémus.
Grátiam tuam, quæsumus,
Dómine, méntibus nostris infúnde; 
 ut qui, Ángelo nuntiánte,
 Christi Fílii tui incarnatiónem cognóvimus, *
per passiónem eius et crucem,
 ad resurrectiónis glóriam perducámur.
Per Christum Dóminum nostrum.
R/. Amen.
Prions.
Répands, Seigneur, Ta grâce en nos âmes. Par le message de l’ange, nous avons connu l’incarnation de Ton Fils bien-aimé. Conduis-nous, par Sa passion et par Sa croix, jusqu’à la gloire de la résurrection. Par le Christ, notre Seigneur. R/. Amen.
* L'angélus se sonne par trois séries de trois tintements suivis d'une "pleine-volée". Les tintements correspondent au début du versicule, du répons et de l'Ave.
** On a coutume d'incliner légèrement la tête à ce versicule en signe de révérence pour le mystère de l'Incarnation.
On récite habituellement la prière de l'Angelus trois fois par jour, à 7 heures, midi et 19 heures. Dans certains endroits, cette prière ce récite donc après l'office de laudes, celui de sexte et après complies.
Au temps pascal, cette prière est remplacée par le Regina caeli.
Angele DeiAngele Dei (prière à l'Ange gardien)
ANGELE DEI, qui custos es mei, Me tibi commissum pietate superna; (Hodie, Hac nocte) illumina, custodi, rege, et guberna. Amen.ANGE DE DIEU, qui êtes mon gardien, puisque le ciel m'a confié à vous dans sa bonté, (aujourd'hui, cette nuit) éclairez-moi,gardez-moi, dirigez-moi et gouvernez-moi. Amen.
Benedictio Ante MensamBénédiction avant le repas
V/. Benedicite. (R/. Benedicite.)
BENEDIC, Domine, nos et haec tua dona * quae de tua largitate sumus sumpturi. Per Christum Dominum nostrum. R/. Amen.
V/. Bénissez. (R/. Bénissez.)
BENIS nous, Seigneur, et les dons qui viennent de Toi, par lesquels, de Ta largesse, nous sommes rassasiés. Par le Christ notre Seigneur. R/. Amen.
Ante prandium:Avant le déjeuner :
Mensae caelestis participes * faciat nos, Rex aeternae gloriae. R/. Amen.Que le Roi d'éternelle gloire nous fasse participer à la table céleste. R/. Amen.
Ante cenam:Avant le dîner :
Ad cenam vitae aeternae * perducat nos, Rex aeternae gloriae. R/. Amen.Que le Roi d'éternelle gloire nous fasse parvenir au festin de la vie éternelle. R/. Amen.
Benedictio Post MensamBénédiction d'après le repas
AGIMUS tibi gratias, omnipotens Deus, pro universis beneficiis tuis, * qui vivis et regnas in saecula saeculorum. R/. Amen.Nous Te rendons-grâces, Dieu tout puissant, pour tous Tes bienfaits, Toi qui vis et règnes dans les siècles des siècles. R/. Amen.
V/. Deus det nobis suam pacem.V/. Que Dieu nous donne Sa paix.
R/. Et vitam aeternam. R/. Amen.R/. Et la vie éternelle. Amen.
 Rosarium Rosaire
InitiumCommencement
Signum crucisSigne de croix
Romae:A Rome :
V/. Domine, labia mea aperies,
R/. Et os meum annuntiabit laudem tuam.
V/. Deus in adiutorium meum intende,
R/. Domine ad adiuvandum me festina.
V/. Seigneur, ouvre mes lèvres,
R/. Et ma bouche annoncera Ta louange.
V/. Dieu, viens à mon aide,
R/. Seigneur, vite à mon secours.
Ad Crucem:Sur la croix :
Symbolum ApostolorumSymbole des apôtres
Ad grana maiora:Sur les gros grains :
Oratio Dominica (Pater noster)Prière du Seigneur (Notre Père)
Ad grana minora:Sur les petits grains :
Ave MariaJe vous salue Marie
Ad finem decadum:A la fin de chaque dizaine :
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.
Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Le Vendredi saint on pourra utiliser la formule suivante à la place de la doxologie :
R/. Christus factus est pro nobis oboediens usque ad mortem.
V/. Mortem autem crucis.
R/. Le Christ S'est fait pour nous obéissant jusqu'à la mort.
V/. Et la mort de la croix.
Le Samedi saint, on pourra utiliser la formule suivante à la place de la doxologie :
R/. Christus factus est pro nobis oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis.
V/. Propter quod et Deus exaltavit illum: et dedit illi nomen, quod est super omne nomen.
R/. Le Christ S'est fait pour nous obéissant jusqu'à la mort, et la mort de la croix.
V/. C'est pourquoi Dieu L'a exalté : et Il Lui a donné le Nom qui est au dessus de tout Nom.
Oratio FatimaPrière de Fatima
O MI IESU, dimitte nobis debita nostra, libera nos ab igne inferni, conduc in caelum omnes animas, praesertim illas quae maxime indigent misericordia tua.O mon Jésus, pardonne-nous nos péchés, préserve-nous du feu de l'enfer, et conduis au ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de Ta sainte miséricorde.
Meditationes RosariiMéditations du Rosaire
In feria secunda et sabbatoLe lundi et le samedi
I. Mysteria GaudiosaI. Mystères joyeux
1. Quem, Virgo, concepisti. [Mt 1,18, Lc 1,26-38]
2. Quem visitando Elisabeth portasti. [Lc 1,39-45]
3. Quem, Virgo, genuisti. [Lc 2,6-12]
4. Quem in templo praesentasti. [Lc 2,25-32]
5. Quem in templo invenisti. [Lc 2,41-50]
1. Annonciation [Mt 1,18, Lc 1,26-38]
2. Visitation [Lc 1,39-45]
3. Nativité [Lc 2,6-12]
4. Présentation au Temple [Lc 2,25-32]
5. Recouvrement au Temple [Lc 2,41-50]
In feria quintaLe jeudi
II. Mysteria LuminosaII. Mystères lumineux
1. Qui apud Iordanem baptizatus est. [Mt 3,13, Mc 1,9, Jn 1,29]
2. Qui ipsum revelavit apud Canense matrimonium. [In 2,1-11]
3. Qui Regnum Dei annuntiavit. [Mc 1,15, Lc 10,8-11]
4. Qui transfiguratus est. [Mt 17,1-8, Mc 9,2-9]
5. Qui Eucharistiam instituit.[In 6,27-59, Mt 26,26-29, Mc 14,22-24, Lc 22,15-20]
1. Le Baptême au Jourdain. [Mt 3,13, Mc 1,9, Jn 1,29]
2. Les Noces de Cana. [In 2,1-11]
3. L'annonce du Royaume. [Mc 1,15, Lc 10,8-11]
4. La Transfiguration. [Mt 17,1-8, Mc 9,2-9]
5. L'institution de l'Eucharistie. [In 6,27-59, Mt 26,26-29, Mc 14,22-24, Lc 22,15-20]
In feria tertia et feria sextaLe mardi et le vendredi
III. Mysteria dolorosaIII. Mystères douloureux
1. Qui pro nobis sanguinem sudavit. [Lc 22,39-46]
2. Qui pro nobis flagellatus est. [Mt 27,26, Mc 15,6-15, In 19:1]
3. Qui pro nobis spinis coronatus est. [In 19,1-8]
4. Qui pro nobis crucem baiulavit. [In 19,16-22]
5. Qui pro nobis crucifixus est. [In 19,25-30]
1. L'Agonie au jardin des oliviers. [Lc 22,39-46]
2. Le Flagellation. [Mt 27,26, Mc 15,6-15, In 19:1]
3. Le Couronnement d'épines. [In 19,1-8]
4. Le Portement de Croix. [In 19,16-22]
5. La Crucifixion. [In 19,25-30]
In feria quarta et DominicaLe mercredi et le dimanche
IV. Mysteria gloriosaIV. Mystères glorieux
1. Qui resurrexit a mortuis. [Mc 16,1-7]
2. Qui in caelum ascendit. [Lc 24,46-53]
3. Qui Spiritum Sanctum misit. [Acta 2,1-7]
4. Qui te assumpsit. [Ps 16,10]
5. Qui te in caelis coronavit. [Apoc 12,1]
1. La Résurrection. [Mc 16,1-7]
2. L'Ascension. [Lc 24,46-53]
3. L'Effusion de l'Esprit Saint à la Pentecôte. [Acta 2,1-7]
4. L'Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie. [Ps 16,10]
5. Le Couronnement aux cieux de la Bienheureuse Vierge Marie. [Apoc 12,1]
Orationes ad Finem Rosarii DicendaePrières dites à la fin de la récitation du Rosaire
Salve ReginaSalve Regina
V/. Ora pro nobis, Sancta Dei Genetrix.
R/. Ut digni efficiamur promissionibus Christi.
V/. Priez pour nous, Sainte Mère de Dieu.
R/. Afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ.
Oremus.
DEUS, cuius Unigenitus per vitam, mortem et resurrectionem suam nobis salutis aeternae praemia comparavit, concede, quaesumus: ut haec mysteria sacratissimo beatae Mariae Virginis Rosario recolentes, et imitemur quod continent, et quod promittunt assequamur. Per eundem Christum Dominum nostrum. Amen.
Prions.
O DIEU, qui, par la vie, la mort et la résurrection de Ton Fils unique, nous a obtenu les récompenses du salut éternel, accorde-nous, nous T'en supplions, qu'en méditant sur les mystères du très saint Rosaire de la Bienheureuse Vierge-Marie, nous imitions ce qu'ils contiennent et obtenions ce qu'ils promettent. Par le même Christ notre Seigneur. Amen.
ACTUS CONTRITIONISACTE DE CONTRITION
DEUS meus, ex toto corde paenitet me omnium meorum peccatorum, eaque detestor, quia peccando, non solum poenas a Te iuste statutas promeritus sum, sed praesertim quia offendi Te, summum bonum, ac dignum qui super omnia diligaris. Ideo firmiter propono, adiuvante gratia Tua, de cetero me non peccaturum peccandique occasiones proximas fugiturum. Amen.Mon Dieu, de tout mon coeur je fais pénitence pour tous mes péchés. Je les déteste non seulement à cause de Tes justes punitions auxquelles je suis promis, mais surtout parce que je T'ai offensé, Toi qui es infiniment bon et qui es digne de tout mon amour. Je prends donc la ferme résolution, avec l'aide de Ta grâce, de ne plus pécher et de fuir les occasions proches de pécher. Amen.
Oratio ante colligationem in interretePrière avant de se connecter à l'internet.
OMNIPOTENS aeterne Deus, qui nos secundum imaginem Tuam plasmasti, et omnia bona, vera, pulchra, praesertim in divina persona Unigeniti Filii Tui Domini nostri Iesu Christi, quaerere iussisti, praesta quaesumus ut, per intercessionem Sancti Isidori, Episcopi et Doctoris, in peregrinationibus per interrete factis et manus oculosque ad quae Tibi sunt placita intendamus et omnes quos convenimus cum caritate ac patientia accipiamus. Per Christum Dominum nostrum. R/. Amen.Dieu Éternel et Tout Puissant qui nous a créés à Ton image et nous ordonne de rechercher ce qui est bon, vrai et beau, spécialement dans la personne divine de Ton Fils unique notre Seigneur Jésus Christ, nous T’implorons par l’intercession de Saint Isidore Évêque et Docteur de nous aider pendant nos voyages à travers l’Internet à diriger nos mains et nos yeux vers ce qui T’est agréable, et à accueillir avec charité et patience tous ceux que nous rencontrerons. Par le Christ notre Seigneur. R/. Amen.
Oratio S. Thomae Aquinatis ante studiumPrière de S. Thomas d'Aquin avant l'étude
Creátor ineffábilis, qui de thesáuris sapiéntiæ tuæ tres Angelórum hiearchías designásti et eas super cœlum empýreum miro órdine collocásti, atque univérsi partes elegantíssime distribuísti: Tu, inquam, qui verus fons lúminis et sapiéntiæ díceris ac superéminens princípium, infúndere dignéris super intelléctus mei ténebras tuæ rádium claritátis, dúplices, in quibus natus sum, a me rémovens ténebras, peccátum scílicet et ignorántiam. Tu, qui linguas infántium facis disértas, linguam meam erúdias atque in lábiis meis grátiam tuæ benedictiónis infúndas. Da mihi intelligéndi acúmen, retinéndi capacitátem, addiscéndi modum et facilitátem, interpretándi subtilitátem, loquéndi grátiam copiósam. Ingréssum ínstruas, progréssum dírigas, egréssum cómpleas. Tu, qui es verus Deus et Homo, qui vivis et regnas in sǽcula sæculórum. Amen.Créateur ineffable, qui, des trésors de Ta sagesse, a formé les trois hiérachies des anges, les a placées au-dessus des cieux dans un ordre merveilleux, et a façonné et distribué de façon exquise toutes les parties de l'univers ; Toi qui es la vraie source de la lumière et de la sagesse et leur principe suréminent, daigne répandre Ta clarté sur l’obscurité de mon intelligence ; chasse de moi les ténèbres du péché et de l’ignorance. Donne-moi : la pénétration pour comprendre, la mémoire pour retenir, la méthode et la facilité pour apprendre, la lucidité pour interpréter, une grâce abondante pour m’exprimer. Aide le commencement de mon travail, diriges-en le progrès, couronnes-en la fin. Toi, qui es vrai Dieu et vrai homme, et qui vis et règnes dans les siècles des siècles. Amen.
Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Ordo liturgique du lundi 13 janvier 2020 au mercredi 12 février 2020

lundi 13 janvier 2020
Feria II - Hebdomada I per annum

FERIE ou S. Hilarii, episcopi et Ecclesiae doctoris, memoria ad libitum.
St Hilaire, évêque et docteur de l'Église.
Évêque, il lutta contre l'arianisme et fonda avec St Martin le monastère de Ligugé (†vers 367) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mardi 14 janvier 2020
Feria III - Hebdomada I per annum

FERIE
Bx Pierre Donders
Prêtre en Guyane hollandaise, apôtre des esclaves et des lépreux (†1887) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mercredi 15 janvier 2020
Feria IV - Hebdomada I per annum

FERIE
St Rémi, évêque
Apôtre des Francs, évêque de Reims (†vers 530) (France) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
jeudi 16 janvier 2020
Feria V - Hebdomada I per annum

FERIE
Bx Joseph Tovini
Père de famille, chrétien engagé dans les domaines : culturel, politique et économique ( †1897) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
vendredi 17 janvier 2020
Feria VI - Hebdomada I per annum

S. Antonii, abbatis, Memoria.

St Antoine, abbé.
Abbé, père des premiers moines d'Orient, il vécut de longues années dans la solitude des déserts d'Égypte (†356) - Martyrologe du jour
Abstinence
Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
samedi 18 janvier 2020
Sabbato - Hebdomada I per annum

FERIE
Bse Marie-Thérèse Fasce
Religieuse, elle multiplia les œuvres de charité pendant la Seconde Guerre mondiale ( †1947) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
dimanche 19 janvier 2020
Dominica - Hebdomada II per annum

Dominica II per annum.

Bx Marcel Spinola Y Maestre
Évêque de Séville, avocat, fondateur de la congrégation éducatrice des "Esclaves du Divin Cœur " († 1906) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
lundi 20 janvier 2020
Feria II - Hebdomada II per annum

FERIE ou S. Sebastiani, martyris, memoria ad libitum.
St Fabien, pape et martyr.
Pape et martyr en 250 - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mardi 21 janvier 2020
Feria III - Hebdomada II per annum

S. Agnetis, virginis et martyris, Memoria.

St Agnès, vierge et martyre.
Morte martyre à douze ans, à Rome (†305) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mercredi 22 janvier 2020
Feria IV - Hebdomada II per annum

FERIE ou S. Vincentii, diaconi et martyris, memoria ad libitum.
St Vincent, diacre et martyr.
Diacre, il suivit son évêque dans l'emprisonnement et le martyre († vers 304) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
jeudi 23 janvier 2020
Feria V - Hebdomada II per annum

FERIE

- Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
vendredi 24 janvier 2020
Feria VI - Hebdomada II per annum

S. Francisci de Sales, episcopi et Ecclesiae doctoris, Memoria.

St François de Sales, évêque et docteur de l'Église.
Évêque de Genève et docteur de l'Église, il proposa à tous la voie à la sainteté (†1623) - Martyrologe du jour
Abstinence
Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
samedi 25 janvier 2020
Sabbato - Hebdomada II per annum

In conversione S. Pauli, apostoli, Festum.

Conversion de Saint Paul, apôtre.
Anniversaire d'un événement décisif pour le développement de l'Église - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
dimanche 26 janvier 2020
Dominica - Hebdomada III per annum

Dominica III per annum.

Sts Timothée et Tite, évêques.
Évêques et compagnons de St Paul - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
lundi 27 janvier 2020
Feria II - Hebdomada III per annum

FERIE ou S. Angelae Merici, virginis, memoria ad libitum.
Ste Angèle Merici, vierge.
Religieuse, fondatrice de l'institut des Ursulines, premier ordre féminin enseignant (†1540) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mardi 28 janvier 2020
Feria III - Hebdomada III per annum

S. Thomae de Aquino, presbyteri et Ecclesiae doctoris, Memoria.

St Thomas d'Aquin, prêtre et docteur de l'Église
Dominicain, auteur de la Somme théologique, docteur de l'Église dit angélique (†1274) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mercredi 29 janvier 2020
Feria IV - Hebdomada III per annum

FERIE
St Gildas le sage
Moine, apôtre de la Grande-Bretagne (†570) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
jeudi 30 janvier 2020
Feria V - Hebdomada III per annum

FERIE
Bx Columba Marmion
Bénédictin à Maredsous, guide spirituel (†1923) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
vendredi 31 janvier 2020
Feria VI - Hebdomada III per annum

S. Ioannis Bosco, presbyteri, Memoria.

St Jean Bosco, prêtre.
Fondateur de la famille salésienne (†1888) - Martyrologe du jour
Abstinence
Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
samedi 1 février 2020
Sabbato - Hebdomada III per annum

FERIE

- Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
dimanche 2 février 2020
Dominica - Hebdomada IV per annum

IN PRAESENTATIONE DOMINI, Festum.

Présentation du Seigneur
La Chandeleur est la fête du Christ"lumière pour éclairer les nations " attestée à Jérusalem en 386, adoptée à Rome au 7e siècle. Cette fête est commune avec les Églises orientales, qui l'appellent fête de la rencontre ou Entrée de notre Seigneur au Temple - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
lundi 3 février 2020
Feria II - Hebdomada IV per annum

FERIE ou S. Ansgarii, episcopi, memoria ad libitum.
St Blaise de Sébaste, évêque et martyr
Médecin, évêque arménien au IVe siècle († vers 316) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mardi 4 février 2020
Feria III - Hebdomada IV per annum

FERIE
Ste Jeanne de France
Fille de Louis XI, fondatrice de l'Ordre de l'Annonciade (†1505) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mercredi 5 février 2020
Feria IV - Hebdomada IV per annum

S. Agathae, virginis et martyris, Memoria.

Ste Agathe, vierge et martyre
Sicile (IIIe siècle) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
jeudi 6 février 2020
Feria V - Hebdomada IV per annum

Ss. Pauli Miki et sociorum, martyrum, Memoria.

St Paul Miki, prêtre, et ses compagnons, martyrs
Martyrs à Nagasaki au Japon (†1597) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
vendredi 7 février 2020
Feria VI - Hebdomada IV per annum

FERIE
Bx Pie IX, pape
Pape du XIXe siècle, il combattit les erreurs dites modernes et promulgua le dogme de l'Immaculée Conception (†1878) - Martyrologe du jour
Abstinence
Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
samedi 8 février 2020
Sabbato - Hebdomada IV per annum

FERIE ou S. Iosephinae Bakhita, virginis, memoria ad libitum.
St Jérôme Émilien
Prêtre, éducateur, fondateur des "Pères somasques " (†1537) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
dimanche 9 février 2020
Dominica - Hebdomada V per annum

Dominica V per annum.

St Michel Fébres Cordero
Frère des Écoles Chrétiennes, mort en Équateur en 1910 - Martyrologe du jour
Septuagésime
Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
lundi 10 février 2020
Feria II - Hebdomada V per annum

S. Scholasticae, virginis, Memoria.

Ste Scholastique, vierge
Vierge, sœur de St Benoît, première moniale bénédictine (†543) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mardi 11 février 2020
Feria III - Hebdomada V per annum

FERIE ou B. Mariae Virginis de Lourdes, memoria ad libitum.
Bienheureuse Marie, vierge de Lourdes
Anniversaire de la 1ère apparition de la Vierge à la grotte de Massiabelle en 1858 - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mercredi 12 février 2020
Feria IV - Hebdomada V per annum

FERIE
Bx Georges Haydock et ses compagnons, martyr
Martyrs à Tyburn, près de Londres, par fidélité au pape (†1587) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière