Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Martyrologe du jeudi 30 janvier 2020 -

Martyrologe
Le 30 janvier
1         À Jérusalem, au IIe siècle, saint Matthias, évêque, qui souffrit beaucoup pour le Christ et, finalement mourut en paix.
2.         À Édesse en Osrhoène, au IIIe siècle, saint Barsimée, évêque. On rapporte que sous l’empereur Dèce il fut, pour la foi au Christ, frappé de verges, mais qu’après la persécution, relâché de prison, il déploya une intense activité le reste de sa vie à diriger son Église.
3.         À Rome, commémoraison de sainte Martine, sous le nom de qui le pape Donus dédia une basilique sur le forum romain en 676 ou 678.
4.         À Chelles près de la Marne sur le territoire de Paris, en 680, sainte Bathilde. Esclave anglo-saxonne, elle devint l’épouse de Clovis II, roi des Francs. Elle fonda des monastères sous la Règle de saint Benoît, mais à la manière de Luxeuil ; après la mort de Clovis II, elle devint régente du royaume des Francs et, quand son fils devint roi, elle passa les dernières années de sa vie en observant entièrement la Règle monastique.
5.         À Maubeuge dans le Hainaut, vers 684, sainte Aldegonde, abbesse du monastère qu’elle avait fondé, au temps du roi Dagobert II.
6.         À Pavie en Lombardie, après l’année 734, saint Armentaire, évêque, qui déposa solennellement, dans la basilique de Saint-Pierre au Ciel d’or, le corps de saint Augustin que le roi Luitprand avait fait transférer de Sardaigne.
7.         En Arabie, l’an 792, la passion de saint Théophile, surnommé le Jeune, martyr. Chef de la flotte des chrétiens, il fut capturé par les Sarrasins près de Chypre et conduit devant le calife Haroun-al-Rashid, et comme ni les présents ni les menaces ne pouvaient l’amener à renier le Christ, il fut mis à mort d’un coup de cimeterre.
8*.         À Burgos en Vieille Castille, l’an 1097, saint Adelelm, abbé, qui transforma en monastère un oratoire de Saint Jean uni à un hospice.
9*.         À Dublin, en 1621, le bienheureux François Taylor, martyr. Père de famille, il souffrit sept années de prison à cause de la foi catholique et, brisé par les tribulations et la vieillesse, il acheva son martyre sous le roi Jacques Ier.
10.         À Viterbe dans le Latium, l’an 1640, sainte Hyacinthe Mariscotti, vierge, du Tiers-Ordre régulier de Saint-François. Après quinze ans passés dans une vie frivole de vanités mondaines, même au couvent, elle se convertit et embrassa une vie de macération ; elle établit des fraternités pour l’assistance des vieillards et l’adoration du Saint Sacrement.
11*.         À Turin dans le Piémont, en 1710, le bienheureux Sébastien Valfré, prêtre de l’Oratoire, qui se dévoua tout entier à aider les pauvres, les malades et les prisonniers et, par son amitié et son exquise charité, il conduisit bien des personnes au Christ.
12.         À Séoul, en 1840, saint Paul Ho Hyob, soldat, martyr. Arrêté à cause de sa profession de foi, il fut soumis à des tortures et, ses forces s’affaiblissant, il parut faillir, mais, se repentit de sa faiblesse, confirma aussitôt devant le juge la foi du Christ, et, après un long emprisonnement, il succomba, brisé par les coups.
13.         Au Tonkin, en 1860, saint Thomas Khuong, prêtre et martyr. Dans la persécution de l’empereur Tu Duc, il se déclara chrétien avec un courage invincible, fut mis en prison et, agenouillé devant la croix, fut tué d’un coup de hache.
14.         À Guadalajara au Mexique, en 1915, saint David Galvan, prêtre et martyr. Dans la persécution mexicaine, parce qu’il avait revendiqué la dignité du mariage, il fut fusillé sans jugement par un soldat, obtenant ainsi la couronne de gloire.
15*.         À Malonne en Belgique, l’an 1917, saint Mucien-Marie (Louis Wiaux), frère des Écoles chrétiennes, qui consacra presque toute sa vie à l’éducation des jeunes avec une extrême persévérance et une ardeur continuelle.
16*.         Au monastère de Maredsous, également en Belgique, l’an 1923, le bienheureux Columba Marmion, abbé. Né en Irlande, devenu moine prêtre puis abbé bénédictin, il se rendit illustre comme père de ses moines et directeur spirituel, par sa sainteté de vie, sa doctrine spirituelle et son éloquence.
17*.         À Torrent en Espagne, l’an 1936, la bienheureuse Carmen Garcia Moyon, martyre. Fervente enseignante de la doctrine chrétienne, à cause de la foi au Christ, pendant la persécution religieuse, elle fut violée, puis brûlée vive.
18*.         À Godeszyn, paroisse du diocèse de Lublin, en Pologne, l’an 1943, le bienheureux Sigismond Pisarski, prêtre et martyr. Au cours de la Seconde Guerre mondiale et de l’occupation de la Pologne par un régime hostile à Dieu, parce qu’il n’avait en rien abdiqué la foi devant les persécuteurs, il fut fusillé près de sa paroisse.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Invitatoire du jeudi 30 janvier 2020 -

Hebdomada III per annum IIIème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
Ad Invitatorium
Ad Invitatorium
A la liturgie lue :
Ante Officium quod a solo persolvitur, dici potest sequens oratio:Avant l'office récité seul, on peut dire la prière suivante :
Aperi, Dómine, os meum ad benedicéndum nomen sanctum tuum; munda cor meum ab ómnibus vanis, pervérsis et aliénis cogitatiónibus; intelléctum illúmina, afféctum inflámma, ut digne, atténte ac devóte hoc Offícium recitáre váleam, et exaudíri mérear ante conspéctum divínæ maiestátis tuæ. Per Christum Dóminum nostrum. Amen.Ouvre mes lèvres, Seigneur, afin qu’elles bénissent Ton saint Nom, purifie aussi mon cœur de toute pensée vaine, mauvaise, étrangère. Éclaire mon intelligence, enflamme mon amour, afin que je puisse réciter cet office avec respect, attention et dévotion, et mériter d’être exaucé en présence de Ta divine majesté. Par le Christ notre Seigneur. Amen.
V/. Dómine, lábia mea apéries. R/. Et os meum annuntiábit laudem tuam.V/. Seigneur, ouvre mes lèvres. R/. Et ma bouche annoncera Ta louange.
Psalmus 94 (95)Psaume 94 (95)
Invitatio ad laudem DeiInvitation à la louange de Dieu
Adhortamini vosmetipsos per singulos dies, donec illud «hodie» vocatur (Hebr 3, 13).Exhortez-vous mutuellement chaque jour, tant que vaut cet « aujourd'hui ».
Ant. Veníte, adorémus Dóminum, quia ipse est Deus noster.Ant. Venez, adorons le Seigneur, car c'est Lui notre Dieu.
Veníte, exsultémus Dómino; iubilémus Deo salutári nostro. Præoccupémus fáciem eius in confessióne et in psalmis iubilémus ei.Venez, exultons pour le Seigneur, jubilons pour Dieu, notre salut. Accourons devant Sa face dans l'action de grâce, dans des psaumes, jubilons pour Lui.
Ant. Veníte, adorémus Dóminum, quia ipse est Deus noster.Ant. Venez, adorons le Seigneur, car c'est Lui notre Dieu.
Quóniam Deus magnus Dóminus et rex magnus super omnes deos. Quia in manu eius sunt profúnda terræ, et altitúdines móntium ipsíus sunt. Quóniam ipsíus est mare, et ipse fecit illud, et siccam manus eius formavérunt. Parce que le Seigneur est le grand Dieu ; le grand Roi au-dessus de tous les dieux. Car dans Sa main sont les profondeurs de la terre, et que les hauteurs des montagnes sont à Lui. Parce qu'à Lui est la mer, et que c'est Lui-même qui l'a faite, et que Ses mains ont formé le continent.
Ant. Veníte, adorémus Dóminum, quia ipse est Deus noster.Ant. Venez, adorons le Seigneur, car c'est Lui notre Dieu.
Veníte, adorémus et procidámus et génua flectámus ante Dóminum, qui fecit nos, quia ipse est Deus noster, et nos pópulus páscuæ eius et oves manus eius. Venez, adorons, prosternons - nous devant Dieu, et fléchissons les genoux devant le Seigneur qui nous a faits, parce que Lui-même est notre Dieu, et que nous sommes Son peuple et les brebis de Sa main.
Ant. Veníte, adorémus Dóminum, quia ipse est Deus noster.Ant. Venez, adorons le Seigneur, car c'est Lui notre Dieu.
Utinam hódie vocem eius audiátis: «Nolíte obduráre corda vestra, sicut in Meríba secúndum diem Massa in desérto, ubi tentavérunt me patres vestri: probavérunt me, etsi vidérunt ópera mea. Si seulement aujourd'hui, vous entendiez Sa voix, n'endurcissez pas vos coeurs, comme à Mériba, comme au jour de Massa dans le désert, où Me tentèrent vos pères ; ils M'éprouvèrent, alors qu'ils avaient vu Mes oeuvres.
Ant. Veníte, adorémus Dóminum, quia ipse est Deus noster.Ant. Venez, adorons le Seigneur, car c'est Lui notre Dieu.
Quadragínta annis tæduit me generatiónis illíus, et dixi: Pópulus errántium corde sunt isti. Et ipsi non cognovérunt vias meas; ídeo iurávi in ira mea: Non introíbunt in réquiem meam». Pendant quarante ans, J'ai été le dégoût de cette génération et J'ai dit : ils sont un peuple errant de coeur ; et eux, ils n'ont point connu Mes voies : c'est pourquoi Je leur ai juré dans Ma colère, ils n'entreront pas dans Mon repos.
Ant. Veníte, adorémus Dóminum, quia ipse est Deus noster.Ant. Venez, adorons le Seigneur, car c'est Lui notre Dieu.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Veníte, adorémus Dóminum, quia ipse est Deus noster.Ant. Venez, adorons le Seigneur, car c'est Lui notre Dieu.

Si le psaume 94 est récité pendant la litugie de ce jour, à une des heures suivantes, on peut prendre un autre psaume comme invitatoire, au choix :
vel:ou :
Psalmus 99 (100)Psaume 99 (100)
Gaudium in templum ingredientiumJoie de l’entrée dans le temple
Redemptos iubet Dominus victoriæ carmen canere (S. Athanasius). Le Seigneur invite les rachetés à entonner un chant de victoire (S. Athanase).
Ant. Veníte, adorémus Dóminum, quia ipse est Deus noster.Ant. Venez, adorons le Seigneur, car c'est Lui notre Dieu.
Iubiláte Dómino, omnis terra, * servíte Dómino in lætítia; introíte in conspéctu eius * in exsultatióne. Acclamez Dieu, toute la terre; servez le Seigneur avec joie. Entrez en Sa présence * avec allégresse.
Ant. Veníte, adorémus Dóminum, quia ipse est Deus noster.Ant. Venez, adorons le Seigneur, car c'est Lui notre Dieu.
Scitóte quóniam Dóminus ipse est Deus;  ipse fecit nos, et ipsíus sumus, * pópulus eius et oves páscuæ eius. Sachez que c'est le Seigneur qui est Dieu; c'est Lui qui nous a faits, et non pas nous-mêmes. Nous sommes Son peuple, et les brebis de Son pâturage.
Ant. Veníte, adorémus Dóminum, quia ipse est Deus noster.Ant. Venez, adorons le Seigneur, car c'est Lui notre Dieu.
Introíte portas eius in confessióne,  átria eius in hymnis, * confitémini illi, benedícite nómini eius. Franchissez ses portes avec des louanges, ses parvis en chantant des hymnes; célébrez-le, bénissez son nom.
Ant. Veníte, adorémus Dóminum, quia ipse est Deus noster.Ant. Venez, adorons le Seigneur, car c'est Lui notre Dieu.
Quóniam suávis est Dóminus;  in ætérnum misericórdia eius, * et usque in generatiónem et generatiónem véritas eius. car le Seigneur est suave; sa miséricorde est éternelle, * et sa vérité demeure de génération en génération.
Ant. Veníte, adorémus Dóminum, quia ipse est Deus noster.Ant. Venez, adorons le Seigneur, car c'est Lui notre Dieu.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Veníte, adorémus Dóminum, quia ipse est Deus noster.Ant. Venez, adorons le Seigneur, car c'est Lui notre Dieu.
vel:ou :
Psalmus 66 (67)Psaume 66 (67)
Omnes gentes Domino confiteanturToutes les nations rendront gloire au Seigneur
Notum sit vobis quoniam gentibus missum est hoc salutare Dei (Act 28, 28).Sachez que le salut de Dieu a été envoyé aux gentils (Act 28, 28).
Ant. Veníte, adorémus Dóminum, quia ipse est Deus noster.Ant. Venez, adorons le Seigneur, car c'est Lui notre Dieu.
Deus misereátur nostri et benedícat nobis; * illúminet vultum suum super nos, ut cognoscátur in terra via tua, * in ómnibus géntibus salutáre tuum. Que Dieu nous soit favorable et qu'Il nous bénisse; qu'Il illumine sur nous Son visage, afin que l'on connaisse sur la terre Ta voie, et parmi toutes les nations Ton salut.
Ant. Veníte, adorémus Dóminum, quia ipse est Deus noster.Ant. Venez, adorons le Seigneur, car c'est Lui notre Dieu.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Læténtur et exsúltent gentes,  quóniam iúdicas pópulos in æquitáte * et gentes in terra dírigis. Que les peuples Te louent, ô Dieu ; que les peuples Te louent tous. Que les nations se réjouissent, qu'elles soient dans l'allégresse ; car Tu juges les peuples avec droiture, et Tu conduis les nations sur la terre.
Ant. Veníte, adorémus Dóminum, quia ipse est Deus noster.Ant. Venez, adorons le Seigneur, car c'est Lui notre Dieu.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Terra dedit fructum suum; * benedícat nos Deus, Deus noster, benedícat nos Deus, * et métuant eum omnes fines terræ. Que les peuples Te louent, ô Dieu, que les peuples Te louent tous. La terre a donné son fruit ; que nous bénisse Dieu, notre Dieu, que Dieu nous bénisse, et que toutes les extrémités de la terre Le révèrent.
Ant. Veníte, adorémus Dóminum, quia ipse est Deus noster.Ant. Venez, adorons le Seigneur, car c'est Lui notre Dieu.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Veníte, adorémus Dóminum, quia ipse est Deus noster.Ant. Venez, adorons le Seigneur, car c'est Lui notre Dieu.
vel:ou :
Psalmus 23 (24)Psaume 23 (24)
Domini in templum adventusAvènement de Dieu dans le Temple
Christo apertæ sunt portæ cæli propter carnalem eius assumptionem (S. Irenæus).Les portes du ciel se sont ouvertes au Christ parce qu’il a pris la nature humaine. (S. Irénée)
Ant. Veníte, adorémus Dóminum, quia ipse est Deus noster.Ant. Venez, adorons le Seigneur, car c'est Lui notre Dieu.
Dómini est terra et plenitúdo eius, * orbis terrárum et qui hábitant in eo. Quia ipse super mária fundávit eum * et super flúmina firmávit eum. Au Seigneur est la terre et tout ce qu'elle renferme, le monde et tous ceux qui l'habitent. Car c'est Lui qui l'a fondé sur les mers, et qui l'a établi sur les fleuves.
Ant. Veníte, adorémus Dóminum, quia ipse est Deus noster.Ant. Venez, adorons le Seigneur, car c'est Lui notre Dieu.
Quis ascéndet in montem Dómini, * aut quis stabit in loco sancto eius? Innocens mánibus et mundo corde,  qui non levávit ad vana ánimam suam, * nec iurávit in dolum. Hic accípiet benedictiónem a Dómino * et iustificatiónem a Deo salutári suo. Hæc est generátio quæréntium eum, * quæréntium fáciem Dei Iacob. Qui montera sur la montagne du Seigneur, ou qui se tiendra dans son lieu saint ? Celui qui a les mains innocentes et le coeur pur, qui n'a pas livré son âme à la vanité, ni fait à son prochain un serment trompeur. Celui-là recevra la bénédiction du Seigneur, et la miséricorde de Dieu, son Sauveur. Telle est la race de ceux qui le cherchent, de ceux qui cherchent la face du Dieu de Jacob.
Ant. Veníte, adorémus Dóminum, quia ipse est Deus noster.Ant. Venez, adorons le Seigneur, car c'est Lui notre Dieu.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus fortis et potens, Dóminus potens in prœlio. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Qui est ce roi de gloire ? C'est le Seigneur fort et puissant, le Seigneur puissant dans les combats.
Ant. Veníte, adorémus Dóminum, quia ipse est Deus noster.Ant. Venez, adorons le Seigneur, car c'est Lui notre Dieu.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus virtútum ipse est rex glóriæ. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Quel est ce roi de gloire ? Le Seigneur des armées est Lui-même ce roi de gloire.
Ant. Veníte, adorémus Dóminum, quia ipse est Deus noster.Ant. Venez, adorons le Seigneur, car c'est Lui notre Dieu.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Veníte, adorémus Dóminum, quia ipse est Deus noster.Ant. Venez, adorons le Seigneur, car c'est Lui notre Dieu.
Psalmus cum sua antiphona, pro opportunitate, omitti potest quando Invitatorium Laudibus matutinis præponendum est. Le psaume [invitatoire] avec son antienne, si c'est opportun, peut être omis lorsque l'invitatoire précède immédiatement les Laudes du matin.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Vigiles (OSB) du jeudi 30 janvier 2020 -

Hebdomada III per annum IIIème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
In primo nocturno, anno II Premier nocturne, année II
De libro Génesis Du livre de la Genèse
Lectio I Lecture I
Erat Abraham senex dierúmque multórum; et Dóminus in cunctis benedíxerat ei. Dixítque Abraham ad servum seniórem domus suæ, qui præerat ómnibus quæ habébat: " Pone manum tuam subter femur meum, ut adiúrem te per Dóminum Deum cæli et Deum terræ, ut non accípias uxórem fílio meo de filiábus Chananæórum inter quos hábito; sed ad terram et cognatiónem meam proficiscáris et inde accípias uxórem fílio meo Isaac. " Respóndit servus: " Si nolúerit múlier veníre mecum in terram hanc, num redúcere débeo fílium tuum ad terram, a quo tu egréssus es? " Abraham était alors un vieillard avancé en âge, et le Seigneur avait béni Abraham en tout. Abraham dit au plus vieux serviteur de sa maison, le régisseur de tous ses biens: " Mets ta main sous ma cuisse. Je te fais jurer par le Seigneur, le Dieu du ciel et le Dieu de la terre, que tu ne prendras pas pour mon fils une femme parmi les filles des Cananéens au milieu desquels j'habite. Mais tu iras dans mon pays, dans ma parenté, et tu choisiras une femme pour mon fils Isaac. " Le serviteur lui demanda: " Peut-être la femme ne voudra-t-elle pas me suivre dans ce pays-ci: faudra-t-il que je ramène ton fils dans le pays d'où tu es sorti? "
R/. Deus dómini mei Abraham, dírige viam meam, * Ut cum salúte revértar in domum dómini mei. V/. Obsecro, Dómine, fac misericórdiam cum servo tuo, * Ut. R/. Dieu de mon maître Abraham, guide ma route, * Afin que je revienne sain et sauf à la maison de mon maître. V/. Je t'en supplie, Seigneur, sois bon envers ton serviteur, * Afin que.
Lectio II Lecture II
Dixit Abraham: " Cave, nequándo redúcas illuc fílium meum. Dóminus Deus cæli, qui tulit me de domo patris mei et de terra nativitátis meæ, qui locútus est mihi et iurávit mihi dicens: "Sémini tuo dabo terram hanc", ipse mittet ángelum suum coram te, et accípies inde uxórem fílio meo. Sin autem nolúerit múlier sequi te, non tenéberis iuraménto; fílium tantum meum ne redúcas illuc. " Pósuit ergo servus manum sub fémore Abraham dómini sui et iurávit illi super hac re. Abraham lui répondit: " Garde-toi bien de ramener mon fils là-bas. Le Seigneur, le Dieu du ciel et le Dieu de la terre, qui m'a pris de ma maison paternelle et du pays de ma parenté, qui m'a dit et qui m'a juré qu'il donnerait ce pays-ci à ma descendance, le Seigneur enverra son Ange devant toi, pour que tu prennes une femme de là-bas pour mon fils. Et si la femme ne veut pas te suivre, tu seras quitte du serment que je t'impose. En tout cas, ne ramène pas mon fils là-bas. " Le serviteur mit sa main sous la cuisse de son maître Abraham et il lui prêta serment pour cette affaire.
R/. Veni hódie ad fontem aquæ, et orávi Dóminum, dicens: * Dómine, Deus Abraham, tu prósperum fecísti desidérium meum. V/. Igitur puélla cui díxero: Da mihi aquam de hýdria tua ut bibam; et illa díxerit: Bibe, dómine, et camélis tuis potum tríbuam; ipsa est quam præparávit Dóminus fílio dómini mei. * Dómine. R/. Je suis arrivé aujourd'hui près de la fontaine, et j'ai prié le Seigneur en disant: * Seigneur, Dieu d'Abraham, tu as fait réussir mon projet. V/. Accorde-moi que la jeune fille à qui je dirai: Laisse-moi boire, s'il te plaît, un peu d'eau de ta cruche; et qui me répondra: Bois, mon seigneur, et je vais aussi puiser de l'eau pour tes chameaux; - qu'elle soit la femme que le Seigneur destine au fils de mon maître. * Seigneur.
Lectio III Lecture III
Tulítque servus decem camélos de grege dómini sui et ábiit ex ómnibus bonis eius portans secum; profectúsque perréxit in Aram Naháraim ad urbem Nachor. Cumque camélos fecísset accúmbere extra óppidum iuxta púteum aquæ véspere, témpore quo solent mulíeres égredi ad hauriéndam aquam, dixit: " Dómine Deus dómini mei Abraham, occúrre óbsecro mihi hódie et fac misericórdiam cum dómino meo Abraham. Ecce ego sto prope fontem aquæ, et fíliæ habitatórum huius civitátis egrediéntur ad hauriéndam aquam. Igitur puélla, cui ego díxero: "Inclína hýdriam tuam, ut bibam", et illa respónderit: "Bibe, quin et camélis tuis dabo potum", ipsa est, quam præparásti servo tuo Isaac, et per hoc intéllegam quod féceris misericórdiam cum dómino meo. " Necdum intra se verba compléverat, et ecce Rebécca egrediebátur fília Bathúel fílii Melchæ uxóris Nachor fratris Abraham habens hýdriam in scápula: púella decóra nimis, virgo et incógnita viro. Descéndit ad fontem et implévit hýdriam ac revertebátur. Occurrítque ei servus et ait: " Pauxíllum mihi ad sorbéndum præbe aquæ de hýdria tua. " Quæ respóndit: " Bibe, dómine mi. " Celeritérque depósuit hýdriam super ulnam suam et dedit ei potum. Le serviteur prit dix des chameaux de son maître et, emportant de tout ce que son maître avait de bon, il se mit en route pour l'Aram Naharayim, pour la ville de Nahor. Il fit agenouiller les chameaux en dehors de la ville, près du puits, à l'heure du soir, à l'heure où les femmes sortent pour puiser. Et il dit: " Seigneur, Dieu de mon maître Abraham, sois-moi propice aujourd'hui et montre ta bienveillance pour mon maître Abraham! Je me tiens près de la source et les filles des gens de la ville sortent pour puiser de l'eau. La jeune fille à qui je dirai: "Incline donc ta cruche, que je boive" et qui répondra: "Bois et j'abreuverai aussi tes chameaux", ce sera celle que tu as destinée à ton serviteur Isaac, et je connaîtrai à cela que tu as montré ta bienveillance pour mon maître. " Il n'avait pas fini de parler que sortait Rébecca, qui était fille de Bétuel, fils de Milka, la femme de Nahor, frère d'Abraham, et elle avait sa cruche sur l'épaule. La jeune fille était très belle, elle était vierge, aucun homme ne l'avait approchée. Elle descendit à la source, emplit sa cruche et remonta. Le serviteur courut au-devant d'elle et dit: " S'il te plaît, laisse-moi boire un peu d'eau de ta cruche. " Elle répondit: " Bois, Monseigneur " et vite elle abaissa sa cruche sur son bras et le fit boire.
R/. Tentávit Deus Abraham et dixit ad eum: Tolle fílium tuum quem díligis, Isaac, et ófferes illum ibi in holocáustum * Super unum móntium quem díxero tibi. V/. Immola Deo sacrifícium laudis et redde Altíssimo vota tua; * Super. V/. Glória Patri. * Super. R/. Dieu mit Abraham à l'épreuve. Il lui dit: Prends ton fils, celui que tu aimes, Isaac; tu l'offriras en sacrifice * Sur la montagne que je t'indiquerai. V/. Offre à Dieu le sacrifice d'action de grâce, accomplis tes vœux envers le Très-Haut; * Sur la montagne. V/. Gloire au Père. * Sur la montagne.
In secundo nocturno, anno II Deuxième nocturne, année II
Ex Sermónibus sancti Cæsárii Arelaténsis epíscopi (Sermo 85, 3.4: CCL 103, 350.351) Sermon de saint Césaire d'Arles
Lectio I Lecture I
Beátus Abraham, quando púerum dirigébat, ut accíperet uxórem fílio suo, typum habébat Dei Patris. Misit ergo Abraham púerum suum in regiónem longínquam, quia missúrus erat Deus Pater prophéticum verbum per univérsam terram, ut quæreret Ecclésiam cathólicam sponsam Unigénito suo. Et quómodo per púerum Abrahæ beáto Isaac sponsa addúcitur, ita per verbum prophéticum Ecclésia géntium ad verum sponsum Christum de longínquis regiónibus invitátur. En envoyant son serviteur à la recherche d'une épouse pour son fils Isaac, Abraham est une image de Dieu le Père. Abraham envoie son serviteur vers une région reculée, comme Dieu le Père devait envoyer la parole prophétique par toute la terre, afin d'y chercher une épouse pour son Fils unique, l'Église catholique. C'est par le serviteur d'Abraham que la fiancée est conduite à Isaac; c'est par la parole des prophètes que, des régions lointaines, l'Église des nations est invitée à venir au Christ, l'Époux véritable.
R/. Dixit Isaac patri suo: Pater mi! At ille respóndit: Quid vis, fili mi? * Ecce, inquit, ignis et ligna; ubi est víctima holocáusti? V/. Dixit autem Abraham: Deus providébit sibi víctimam holocáusti, fili mi. * Ecce. R/. Isaac interrogea son père Abraham: Mon père! Celui-ci répondit: Eh bien, mon fils? * Isaac reprit: Voici le feu et le bois, mais où est la victime pour l'holocauste? V/. Abraham répondit: Dieu saura bien trouver la victime pour l'holocauste, mon fils! * Isaac.
Lectio II Lecture II
Ubi tamen invenítur sponsa illa quæ Christo sociánda erat? Ubi, nisi ad aquam? Verum est, caríssimi, nisi Ecclésia ad aquam baptísmi venísset, Christo sociáta non esset. Rebécca ergo Abrahæ púerum ínvenit ad púteum; et Ecclésia ínvenit Christum ad baptísmi sacraméntum. Où va-t-on la trouver, cette épouse qui doit être unie au Christ? N'est-ce pas au bord des eaux? Mes bien-aimés, si l'Église n'était pas venue vers l'eau du baptême, elle n'aurait pas été unie au Christ. Ainsi, Rébecca trouva le serviteur d'Abraham près d'un puits, et l'Église trouve le Christ dans le sacrement du baptême.
R/. Angelus Dómini vocávit Abraham, dicens: Ne exténdas manum tuam super púerum, * Eo quod tímeas Dóminum. V/. Et benedicéntur in te omnes tribus terræ. * Eo quod. R/. L'Ange du Seigneur appela Abraham et dit: Ne porte pas la main sur l'enfant, * Puisque tu crains Dieu. V/. Toutes les tribus de la terre s'adresseront l'une à l'autre la bénédiction par ton nom, * Puisque.
Lectio III Lecture III
Accépit ergo puer Rebéccam et exhíbuit Isaac. Videámus tamen ubi eum invénerit. Invénit, inquit, eum ad púteum iuraménti. Vidéte, fratres: puer Isaac Rebéccam ad púteum invénit, et íterum ipsum Isaac Rebécca invénit ad púteum. Verum est: nec Christus Ecclésiam, nec Ecclésia Christum ínvenit, nisi ad baptísmi sacraméntum. Le serviteur prit donc Rébecca et la présenta à Isaac. Mais où trouva-t-il le fils de son maître? Près du puits du serment. Remarquez-le, mes frères, c'est près d'un puits que le serviteur a trouvé Rébecca, et c'est encore près d'un puits que Rébecca trouve Isaac. Il en est de même pour la réalité préfigurée ici: le Christ ne peut trouver l'Église, et l'Église ne peut trouver le Christ ailleurs que dans le sacrement du baptême.
R/. Vocávit ángelus Dómini Abraham de cælo, dicens: Benedícam tibi * Et multiplicábo te sicut stellas cæli. V/. Et benedicéntur in te omnes tribus terræ, quia obœdísti voci meæ. * Et multiplicábo. V/. Glória Patri. * Et multiplicábo. R/. L'Ange du Seigneur appela Abraham du haut du ciel et dit: Je te comblerai de bénédictions, * Je rendrai ta descendance aussi nombreuse que les étoiles du firmament. V/. Puisque tu m'as obéi, toutes les nations de la terre s'adresseront l'une à l'autre la bénédiction par ton nom. * Je rendrai. V/. Gloire au Père. *Je rendrai.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Evangile commenté du jeudi 30 janvier 2020 -

Hebdomada III per annum IIIème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
Evangelium Evangile
Marcus (4,21-25)
In illo tempore: Dicébat illis: “Númquid venit lucérna, ut sub módio ponátur aut sub lecto? Nonne ut super candelábrum ponátur? Non enim est áliquid abscónditum, nisi ut manifestétur, nec factum est occúltum, nisi ut in palam véniat. Si quis habet aures audiéndi, áudiat.” Et dicébat illis: “Vidéte quid audiátis. In qua mensúra mensi fuéritis, remetiétur vobis et adiciétur vobis. Qui enim habet, dábitur illi; et, qui non habet, étiam quod habet, auferétur ab illo.”
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Commentaire de l'Evangile par le TRP Dom Paul Delatte, abbé de Solesmes.
Commentaire par Dom Paul Delatte (1848-1937), osb, abbé de saint Pierre de Solesmes

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Laudes du jeudi 30 janvier 2020 -

Hebdomada III per annum IIIème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
Ad Laudes matutinas
Aux Laudes du matin
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Sol ecce surgit ígneus:
Vois surgir le soleil de feu :
piget, pudéscit, pænitet,
Honte, repentir, contrition !
nec teste quisquam lúmine
Nul ne peut pécher hardiment
peccáre constánter potest.
Quand la lumière en est témoin.
  
Tandem facéssat cæcitas,
Que cesse enfin l'’aveuglement
quæ nosmet in præceps diu
Qui nous a longtemps dévoyés,
lapsos sinístris gréssibus
En faisant trébucher nos pas
erróre traxit dévio.
Jusqu'à la chute dans l'’erreur.
  
Hæc lux serénum cónferat
En nous prenant dans sa clarté,
purósque nos præstet sibi;
Que ce beau jour nous rende pur ;
nihil loquámur súbdolum,
Point d'artifice en nos discours,
volvámus obscúrum nihil.
N'agitons en nous rien d’obscur.
  
Sic tota decúrrat dies,
Que tout le jour s'’écoule ainsi,
ne lingua mendax, ne manus
Sans propos menteurs ; que nos mains
oculíve peccent lúbrici,
Et nos yeux se gardent du mal,
ne noxa corpus ínquinet.
Sans faute qui souille nos corps.
  
Speculátor astat désuper,
Dieu nous observe de là-haut,
qui nos diébus ómnibus
Il nous regarde chaque jour ;
actúsque nostros próspicit
Il voit devant Lui nos actions
a luce prima in vésperum.
Depuis l'aurore jusqu'au soir.
  
Deo Patri sit glória
Au Père gloire soit rendue,
eiúsque soli Fílio
Et gloire à Son unique Fils,
cum Spíritu Paráclito,
Avec l’'Esprit Consolateur,
in sempitérna sæcula. Amen.
A travers les siècles sans fin.
Ant. 1 Gloriósa dicta sunt de te, cívitas Dei.Ant. 1 Des choses glorieuses sont dites de toi, cité de Dieu.
Psalmus 86 (87)
Psaume 86 (87)
Ierusalem omnium gentium mater
Jérusalem, mère de toute nation
Illa quæ sursum est Ierusalem, libera est, quæ est mater nostra (Gal 4, 26).
La Jérusalem d'en-haut est libre, et c’est elle notre mère (Gal 4,26)
Fundaménta eius in móntibus sanctis; † díligit Dóminus portas Sion * super ómnia tabernácula Iacob.II l'a fondée sur les saintes montagnes ! Le Seigneur aime les portes de Sion, plus que toutes les demeures de Jacob.
Gloriósa dicta sunt de te, * cívitas Dei!Des choses glorieuses ont été dites sur toi, cité de Dieu !
Memor ero Rahab et Babylónis inter sciéntes me; ecce Philistæa et Tyrus cum Æthiópia: * hi nati sunt illic.Je nommerai Rahab et Babylone parmi ceux qui me connaissent ; voici les Philistins, et Tyr, avec l'Ethiopie : c'est là qu'ils sont nés.
Et de Sion dicétur: «Hic et ille natus est in ea; * et ipse firmávit eam Altíssimus».Et l'on dira de Sion :« Celui-ci et celui-là y est né ; c'est lui, le Très-Haut, qui l'a fondée ».
Dóminus réferet in librum populórum: * «Hi nati sunt illic».Le Seigneur inscrira au rôle des peuples : « Celui-ci est né là ».
Et cantant sicut choros ducéntes: * «Omnes fontes mei in te».Et chanteurs et musiciens disent : « Toutes mes sources sont en toi ».
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Gloriósa dicta sunt de te, cívitas Dei.Ant. Des choses glorieuses sont dites de toi, cité de Dieu.
Ant. 2 Dóminus in fortitúdine véniet, et merces eius cum eo.Ant. 2 Le Seigneur est venu dans Sa force, et Sa rétribution avec Lui.
Canticum (Is 40, 10-17) AT25
Cantique (Is 40, 10-17) AT25
Pastor bonus: Deus altissimus et sapientissimus
Le bon pasteur : Dieu très haut et très grand
Ecce venio cito, et merces mea mecum est (Ap 22, 12).
Voici que Je viens bientôt et Ma rétribution avec Moi (Ap 22, 12).
Ecce Dóminus Deus in virtúte venit, * et bráchium eius dominátur;Voici que le Seigneur Dieu vient avec puissance, et Son bras dominera ;
ecce merces eius cum eo * et præmium illíus coram illo.Sa récompense est avec Lui, et Son oeuvre est devant Lui.
Sicut pastor gregem suum pascit, † in bráchio suo cóngregat agnos et in sinu suo levat; * fetas ipse portat.Comme un pasteur Il fera paître Son troupeau; Il réunira les agneaux dans Ses bras, et Il les prendra dans Son sein; Il portera Lui-même les brebis pleines.
Quis mensus est pugíllo aquas et cælos palmo dispósuit, módio contínuit púlverem terræ et librávit in póndere montes * et colles in statéra?Qui a mesuré les eaux dans le creux de Sa main, et qui a pesé les cieux dans Sa paume? Qui soutient de trois doigts la masse de la terre? Qui a pesé les montagnes avec un poids et les collines dans la balance ?
Quis diréxit spíritum Dómini? * Aut quis consílium suum osténdit illi?Qui a aidé l'Esprit du Seigneur ? Qui a été Son conseiller et Lui a montré ce qu'Il devait faire?
Cum quo íniit consílium et instrúxit eum * et dócuit eum sémitam iustítiæQui a-t-Il consulté pour en recevoir de l'instruction ? Qui Lui a appris le sentier de la justice ?
et erudívit eum sciéntiam * et viam prudéntiæ osténdit illi?Qui Lui a enseigné la science et qui Lui a montré le chemin de la sagesse ?
Ecce gentes quasi stilla sítulæ † et quasi moméntum púlveris in statéra reputántur; * ecce ínsulæ quasi pulvis exíguus.Voici, les nations sont comme la goutte d'un seau, et comme un grain dans la balance ; les îles sont comme une fine poussière.
Et Líbanus non suffíciet ad succendéndum, * et animália eius non suffícient ad holocáustum.Le Liban ne suffirait pas pour le bûcher, et ses animaux ne suffiraient pas pour l'holocauste.
Omnes gentes, quasi non sint, coram eo; * quasi níhilum et ináne reputántur ab eo.Tous les peuples sont devant Lui comme s'ils n'étaient pas, et Il les regarde comme un rien et un néant.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Dóminus in fortitúdine véniet, et merces eius cum eo.Ant. Le Seigneur est venu dans Sa force, et Sa rétribution avec Lui.
Ant. 3 Exaltáte Dóminum Deum nostrum, et adoráte ad montem sanctum eius.Ant. 3 Exaltez le Seigneur Dieu, adorez-Le sur Sa montagne sainte.
Psalmus 98 (99)
Psaume 98 (99)
Sanctus Dominus Deus noster
Seigneur Dieu et Saint.
Tu es super Cherubim, qui malum statum terræ commutasti, cum ad nostram similitudinem factus es (S. Athanasius).
Tu es assis au dessus des Chérubins, Toi qui as renouvelé l'état de la terre plongée dans le mal, en prenant notre ressemblance (S. Athanase).
Dóminus regnávit! Commoveántur pópuli; * sedet super chérubim, moveátur terra.Le Seigneur règne ! Il est assis sur les Chérubins ; la terre chancelle.
Dóminus in Sion magnus * et excélsus super omnes pópulos.Le Seigneur est grand dans Sion, Il est élevé au dessus de tous les peuples.
Confiteántur nómini tuo magno et terríbili, * quóniam sanctum est.Qu'on célèbre Ton Nom grand et redoutable car Il est saint !
Rex potens iudícium díligit: † tu statuísti, quæ recta sunt, * iudícium et iustítiam in Iacob tu fecísti.Qu'on célèbre la puissance du Roi qui aime la justice, Tu affermis la droiture, Tu exerces en Jacob la justice et l'équité.
Exaltáte Dóminum Deum nostrum † et adoráte ad scabéllum pedum eius, * quóniam sanctus est.Exaltez le Seigneur, notre Dieu, et prosternez-vous devant l'escabeau de Ses pieds car Il est saint !
Móyses et Aaron in sacerdótibus eius * et Sámuel inter eos, qui ínvocant nomen eius.Moïse et Aaron étaient parmi Ses prêtres, et Samuel parmi ceux qui invoquaient Son nom.
Invocábant Dóminum, et ipse exaudiébat eos, * in colúmna nubis loquebátur ad eos.Ils invoquaient le Seigneur, et Il les exauçait, Il leur parlait dans la colonne de nuée.
Custodiébant testimónia eius * et præcéptum, quod dedit illis.Ils gardaient Ses témoignages, et le précepte qu'Il leur a donné
Dómine Deus noster, tu exaudiébas eos;† Deus, tu propítius fuísti eis, * ulcíscens autem adinventiónes eórum.Seigneur, notre Dieu, Tu les exauças, Tu fus pour eux un Dieu clément, et Tu les punis de leurs fautes.
Exaltáte Dóminum Deum nostrum † et adoráte ad montem sanctum eius, * quóniam sanctus Dóminus Deus noster.Exaltez le Seigneur notre Dieu, et prosternez-vous devant Sa montagne sainte, car Il est saint, le Seigneur notre Dieu !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Exaltáte Dóminum Deum nostrum, et adoráte ad montem sanctum eius.Ant. Exaltez le Seigneur Dieu, adorez-Le sur Sa montagne sainte.
Lectio brevis (Is 66, 1-2)
Lecture brève (Is 66, 1-2)
Hæc dicit Dóminus: Cælum thronus meus, terra autem scabéllum pedum meórum. Quæ ista domus, quam ædificábitis mihi, et quis iste locus quiétis meæ? Omnia hæc manus mea fecit et mea sunt univérsa ista, dicit Dóminus. Ad hunc autem respíciam, ad paupérculum et contrítum spíritu et treméntem sermónes meos.Ainsi parle le Seigneur: Le ciel est Mon trône et la terre, l'escabeau de Mes pieds. Quelle est donc la maison que vous bâtiriez pour Moi ? Quel serait l'emplacement de Mon lieu de repos ? De plus, tous ces êtres, c'est Ma main qui les a faits et ils sont à Moi - dit le Seigneur. C'est vers celui-ci que Je regarde: vers l'humilié, celui qui a l'esprit abattu, et qui tremble à Ma parole.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Clamávi in toto corde meo: * Exáudi me, Dómine. Clamávi.
V/. Iustificatiónes tuas servábo. * Exáudi me, Dómine. Glória Patri. Clamávi.
R/. Je T'implore de tout mon cœur, exauce-moi, Seigneur. Je T'implore.
V/. Je garderai Tes jugements * Exauce-moi, Seigneur. Gloire au Père. Je T'implore.
Ant. In sanctitáte serviámus Dómino ómnibus diébus nostris.Ant. Que nous servions Dieu dans la sainteté tous les jours de notre vie.
Canticum Evangelicum Lc 1, 68-79
Cantique évangélique (Lc 1,68-79)
De Messia eiusque præcursore
Du Messie et de son précurseur
 Benedíctus Dóminus, Deus Israel, * quia visitávit et fecit redemptiónem plebi suæ Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, de ce qu'Il a visité et racheté Son peuple,
 et eréxit cornu salútis nobis * in domo David púeri sui, et nous a suscité un puissant Sauveur dans la maison de David, Son serviteur,
sicut locútus est per os sanctórum, * qui a sǽculo sunt, prophetárum eius, ainsi qu'Il a dit par la bouche de Ses saints prophètes des temps anciens,
salútem ex inimícis nostris * et de manu ómnium, qui odérunt nos; qu'Il nous délivrerait de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent,
 ad faciéndam misericórdiam cum pátribus nostris * et memorári testaménti sui sancti, pour exercer Sa miséricorde envers nos pères, et Se souvenir de Son alliance sainte,
 iusiurándum, quod iurávit ad Abraham patrem nostrum, * datúrum se nobis, selon le serment qu'Il a juré à Abraham, notre père, de nous accorder cette grâce,
 ut sine timóre, de manu inimicórum liberáti, * serviámus illi qu'étant délivrés de la main de nos ennemis, nous Le servions sans crainte,
 in sanctitáte et iustítia coram ipso * ómnibus diébus nostris. marchant devant Lui dans la sainteté et la justice, tous les jours de notre vie.
 Et tu, puer, prophéta Altíssimi vocáberis: * præíbis enim ante fáciem Dómini paráre vias eius, Et toi, petit enfant, tu seras appelé le prophète du Très-Haut: car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer Ses voies,
ad dandam sciéntiam salútis plebi eius * in remissiónem peccatórum eórum, afin de donner à Son peuple la connaissance du salut, pour la rémission de leurs péchés,
per víscera misericórdiæ Dei nostri, * in quibus visitábit nos óriens ex alto, par les entrailles de la miséricorde de notre Dieu, grâce auxquelles le soleil levant nous a visités d'en haut,
illumináre his, qui in ténebris et in umbra mortis sedent, * ad dirigéndos pedes nostros in viam pacis. pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et à l'ombre de la mort, pour diriger nos pas dans la voie de la paix.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. In sanctitáte serviámus Dómino ómnibus diébus nostris.Ant. Que nous servions Dieu dans la sainteté tous les jours de notre vie.
Preces
Prières litaniques.
Grátias agámus Deo Patri, qui amóre suo dedúcit et nutrit pópulum suum, lætíque clamémus:
Glória tibi, Dómine, in sæcula.
Pater clementíssime, de tuo nos te laudámus amóre,
quia nos mirabíliter condidísti et mirabílius reformásti.
In huius diéi princípio serviéndi tibi stúdium córdibus nostris infúnde,
ut cogitatiónes et actiónes nostræ te semper gloríficent.
Ab omni desidério malo corda nostra purífica,
ut tuæ voluntáti simus semper inténti.
Fratrum omniúmque necessitátibus corda résera nostra,
ne fratérna nostra dilectióne privéntur.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Omnípotens sempitérne Deus, véspere, mane et merídie maiestátem tuam supplíciter deprecámur, ut, expúlsis de córdibus nostris peccatórum ténebris, ad veram lucem, quæ Christus est, nos fácias perveníre. Qui tecum vivit. Dieu tout puissant et éternel, le soir, le matin et à midi, nous prions Ta majesté en suppliant : les ténèbres du péché ayant été arrachées de nos cœurs, fais-nous parvenir à la vraie lumière qui est le Christ.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Office de tierce du jeudi 30 janvier 2020 -

Hebdomada III per annum IIIème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
Ad Tertiam
Ad Tertiam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Nunc, Sancte, nobis, Spíritus,
Esprit très Saint, daigne en cette heure,
unum Patri cum Fílio,
uni au Père, uni au Fils,
dignáre promptus íngeri
descendre Toi-même sur nous
nostro refúsus péctori.
et Te répandre dans nos âmes.
 
Os, lingua, mens, sensus, vigor
Que notre coeur et notre bouche,
confessionem pérsonent,
que tout en nous dise la foi !
flamméscat igne cáritas,
Embrase-nous de charité ;
accéndat ardor próximos.
que ce feu brûle aussi nos proches !
 
Per te sciámus da Patrem,
Fais-nous connaître Dieu le Père,
noscámus atque Fílium,
fais-nous apprendre aussi le Fils
te utriúsque Spíritum
et croire en tout temps que Tu es
credámus omni témpore. Amen.
l'unique Esprit de l'Un et l'Autre. Amen.
Ant. 1 Súscipe me, Dómine, secúndum elóquium tuum, et vivam.Ant. 1 Reçois-moi, Seigneur selon Ta parole et je vivrai.
Psalmus 118 (119), 113-120
Psaume 118 (119), 113-120
XV (Samech)
XV (Samech)
Dúplices corde ódio hábui * et legem tuam diléxi.Je hais les hommes au coeur double, et j'aime Ta loi.
Tegmen et scutum meum es tu, * et in verbum tuum supersperávi.Tu es mon refuge et mon bouclier; j'ai confiance en Ta parole.
Declináte a me, malígni, * et servábo præcépta Dei mei.Retirez-vous de moi, méchants, et j'observerai les commandements de mon Dieu.
Súscipe me secúndum elóquium tuum, et vivam * et non confúndas me ab exspectatióne mea.Reçois moi selon Ta parole, afin que je vive, et ne permets pas que je sois confondu dans mon espérance.
Susténta me, et salvus ero * et delectábor in iustificatiónibus tuis semper.Sois mon appui, et je serai sauvé, et j'aurai toujours Tes lois sous les yeux.
Sprevísti omnes discedéntes a iustificatiónibus tuis, * quia mendácium cogitátio eórum.Tu méprises tous ceux qui s'écartent de Tes lois, car leur ruse n'est que mensonge.
Quasi scóriam delésti omnes peccatóres terræ; * ídeo diléxi testimónia tua.Tu rejettes comme des scories tous les méchants de la terre; c'est pourquoi j'aime Tes enseignements.
Hórruit a timóre tuo caro mea; * a iudíciis enim tuis tímui.Ma chair frissonne de frayeur devant Toi, et je redoute Tes jugements.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Súscipe me, Dómine, secúndum elóquium tuum, et vivam.Ant. Reçois-moi, Seigneur selon Ta parole et je vivrai.
Ant. 2 Adiuva nos, Deus salutáris nostri, et propítius esto peccátis nostris.Ant. 2 Aide nous, Dieu notre salut, et sois indulgent pour nos péchés.
Psalmus 78 (79)
Psaume 78 (79)
Super Ierusalem lamentatio
Lamentation sur Jérusalem
Si cognovisses et tu... quæ ad pacem tibi! (Lc 19, 42).
Si tu avais connu, toi aussi, ce qui était pour (ta) paix (Lc 19, 42).
Deus, venérunt gentes in hereditátem tuam, † polluérunt templum sanctum tuum, * posuérunt Ierúsalem in ruínas.O Dieu, les nations ont envahi Ton héritage, elles ont profané Ton saint temple, elles ont fait de Jérusalem un monceau de pierres.
Dedérunt morticína servórum tuórum escas volatílibus cæli, * carnes sanctórum tuórum béstiis terræ.Elles ont livré les cadavres de Tes serviteurs en pâture aux oiseaux du ciel, et la chair de Tes fidèles aux bêtes de la terre.
Effudérunt sánguinem eórum tamquam aquam in circúitu Ierúsalem, * et non erat qui sepelíret.Elles ont versé leur sang comme de l'eau, tout autour de Jérusalem, et personne pour leur donner la sépulture !
Facti sumus oppróbrium vicínis nostris, * subsannátio et illúsio his, qui in circúitu nostro sunt.Nous sommes devenus un objet d'opprobre pour nos voisins; de risée et de moquerie pour ceux qui nous entourent.
Usquequo, Dómine? † Irascéris in finem? * Accendétur velut ignis zelus tuus?Jusques à quand, le Seigneur, seras-Tu irrité pour toujours, et Ta colère s'allumera-t-elle comme le feu ?
[Effúnde iram tuam in gentes, quae te non novérunt, * et in regna, quae nomen tuum non invocavérunt,[Répands Ta fureur sur les nations qui ne Te connaissent pas, sur les royaumes qui n'invoquent pas Ton nom.
quia comedérunt Iácob * et sedem eíus desolavérunt. ]Car ils ont dévoré Jacob, et ravagé sa demeure. ]
Ne memíneris iniquitátum patrum nostrórum, † cito antícipent nos misericórdiæ tuæ, * quia páuperes facti sumus nimis.Ne Te souviens plus contre nous des iniquités de nos pères ; que Ta compassion vienne en hâte au-devant de nous, car notre misère est au comble.
Adiuva nos, Deus salutáris nostri, * propter glóriam nóminis tui et líbera nos;Secours-nous, Dieu de notre salut, pour la gloire de Ton nom,
et propítius esto peccátis nostris * propter nomen tuum.délivre-nous et pardonne nos péchés à cause de Ton nom.
Quare dicent in géntibus: «Ubi est Deus eórum?». † Innotéscat in natiónibus coram óculis nostris * últio sánguinis servórum tuórum, qui effúsus est.Pourquoi les nations diraient-elles : " Où est leur Dieu ? " Qu'on connaisse parmi les nations, et sous nos yeux, la vengeance que Tu tires du sang de Tes serviteurs, quand il est répandu !
Intróeat in conspéctu tuo gémitus compeditórum; † secúndum magnitúdinem bráchii tui * supérstites relínque fílios mortis.Que les gémissements des captifs montent jusqu'à Toi ; selon la grandeur de Ton bras, sauve ceux qui vont périr !
Nos autem, pópulus tuus et oves páscuæ tuæ, * confitébimur tibi in sæculum:in generatiónem et generatiónem * annuntiábimus laudem tuam.Et nous, Ton peuple, le troupeau de Ton pâturage, nous Te rendrons gloire à jamais ; d'âge en âge, nous publierons Tes louanges.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Adiuva nos, Deus salutáris nostri, et propítius esto peccátis nostris.Ant. Aide nous, Dieu notre salut, et sois indulgent pour nos péchés.
Ant. 3 Deus virtútum, réspice de cælo, et vísita víneam istam.Ant. 3 Dieu de force, descend du ciel, et visite ta vigne.
Psalmus 79 (80)
Psaume 79 (80)
Visita, Domine, vineam tuam
Visite, Seigneur, ta vigne
Veni, Domine Iesu (Ap 22, 20).
Viens, Seigneur Jésus (Ap 22, 20).
Qui pascis Israel, inténde, * qui dedúcis velut ovem Ioseph.Pasteur d'Israël, prête l'oreille, Toi qui conduis Joseph comme un troupeau.
Qui sedes super chérubim, effúlge * coram Ephraim, Béniamin et Manásse.Toi qui trônes sur les Chérubins, parais avec splendeur Devant Ephraïm, Benjamin et Manassé.
Excita poténtiam tuam et veni, * ut salvos fácias nos.Réveille Ta force, et viens à notre secours.
Deus, convérte nos, * illústra fáciem tuam, et salvi érimus.O Dieu, rétablis-nous, fais briller sur nous Ta face, et nous serons sauvés.
Dómine Deus virtútum, * quoúsque irascéris super oratiónem pópuli tui?Seigneur, Dieu des armées, jusques à quand seras-Tu irrité contre la prière de Ton peuple ?
Cibásti nos pane lacrimárum * et potum dedísti nobis in lácrimis copióse.Tu les a nourris d'un pain de larmes, Tu les a abreuvés de larmes abondantes.
Posuísti nos in contradictiónem vicínis nostris, * et inimíci nostri subsannavérunt nos.Tu as fait de nous un objet de dispute pour nos voisins, et nos ennemis se raillent de nous.
Deus virtútum, convérte nos, * illústra fáciem tuam, et salvi érimus.Dieu des armées, rétablis-nous ; fais briller sur nous Ta face, et nous serons sauvés.
Víneam de ægypto transtulísti, * eiecísti gentes et plantásti eam.Tu as arraché de l'Égypte une vigne ; Tu as chassé les nations et Tu l'as plantée.
Purgásti locum in conspéctu eius, * plantásti radíces eius, et implévit terram.Tu as ménagé de la place devant elle, elle a enfoncé ses racines et rempli la terre.
Opérti sunt montes umbra eius * et ramis eius cedri Dei;Son ombre couvrait les montagnes, et ses rameaux les cèdres de Dieu ;
exténdit pálmites suos usque ad mare * et usque ad Flumen propágines suas.elle étendait ses branches jusqu'à la Mer, et ses rejetons jusqu'au Fleuve.
Ut quid destruxísti macériam eius, * et vindémiant eam omnes, qui prætergrediúntur viam?Pourquoi as-Tu rompu ses clôtures, en sorte que tous les passants la dévastent ?
Exterminávit eam aper de silva, * et singuláris ferus depástus est eam.Le sanglier de la forêt la dévore, et les bêtes des champs en font leur pâture.
Deus virtútum, convértere, * réspice de cælo et vide et vísita víneam istam.Dieu des armées, reviens, regarde du haut du ciel et vois, considère cette vigne.
Et prótege eam, quam plantávit déxtera tua, * et super fílium hóminis, quem confirmásti tibi.Protège ce que ta droite a planté, et le fils que Tu t'es choisi.
Incénsa est igni et suffóssa; * ab increpatióne vultus tui períbunt.Elle est brûlée par le feu, elle est coupée; devant Ta face menaçante, tout périt.
Fiat manus tua super virum déxteræ tuæ, * super fílium hóminis, quem confirmásti tibi.Que Ta main soit sur l'homme de Ta droite, sur le fils de l'homme que Tu t'es choisi.
Et non discedémus a te, vivificábis nos, * et nomen tuum invocábimus.Et nous ne nous éloignerons plus de Toi ; rends-nous la vie, et nous invoquerons Ton nom.
Dómine Deus virtútum, convérte nos * et illústra fáciem tuam, et salvi érimus.Seigneur, Dieu des armées, rétablis-nous, fais briller sur nous Ta face, et nous serons sauvés.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Deus virtútum, réspice de cælo, et vísita víneam istam.Ant. Dieu de force, descend du ciel, et visite ta vigne.
Lectio brevis (Sap 19, 22)
Lecture brève (Sap 19, 22)
In ómnibus magnificásti pópulum tuum, Dómine, et honorásti et non despexísti, in omni témpore et omni loco assístens eis.En toutes choses, Seigneur, tu as glorifié ton peuple, tu l’as honoré et tu ne l'as pas méprisé; en tout temps et en tout lieu tu l’as assisté.
V/. Tu es Deus qui facis mirabília. V/. Tu es le Dieu qui fais des merveilles
R/. Notam fecísti in pópulis virtútem tuam. R/. Tu as fait connaître Ta puissance parmi les peuples.
Orémus. Prions.
Te, Dómine, supplíciter exorámus, ut qui hora tértia Spíritum Sanctum orántibus Apóstolis tribuísti, nobis eiúsdem grátiæ participatiónem concédas benígnus. Per Christum Dóminum nostrum.Nous Te prions en suppliant : Toi qui, à la troisième heure, as accordé le Saint Esprit aux Apôtres en prière, accorde–-nous dans Ta bienveillance de vivre de la même grâce. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Tertiam - psalmodia complementaria

A Tierce - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Súscipe me, Dómine, secúndum elóquium tuum, et vivam.Ant. 1 Reçois-moi, Seigneur selon Ta parole et je vivrai.
Psalmus 119 (120)
Psaume 119 (120)
Desiderium pacis
Désir de paix
In tribulatione patientes, orationi instantes (Rom 12, 12).
Soyez patients dans l'affliction, assidus à la prière, (Rom 12, 12).
Ad Dóminum, cum tribulárer, clamávi, * et exaudívit me.Vers le Seigneur, dans ma détresse, j'ai crié, et Il m'a exaucé:
Dómine, líbera ánimam meam a lábiis mendácii, * a língua dolósa.« Seigneur, délivre mon âme de la lèvre de mensonge, de la langue astucieuse! »
Quid detur tibi aut quid apponátur tibi, * língua dolósa?Que te sera-t-il donné, quel sera ton profit, langue perfide?
Sagíttæ poténtis acútæ * cum carbónibus iuniperórum.Les flèches aiguës du Tout-puissant, avec les charbons ardents du genêt.
Heu mihi, quia peregrinátus sum in Mosoch, * habitávi ad tabernácula Cedar!Malheureux que je suis de séjourner dans Mések, d'habiter sous les tentes de Cédar !
Multum íncola fuit ánima mea * cum his, qui odérunt pacem.Trop longtemps j'ai demeuré avec ceux qui haïssent la paix.
Ego eram pacíficus; * cum loquébar, illi impugnábant me.Je suis un homme de paix et, quand je leur parle, ils sont pour la guerre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Adiuva nos, Deus salutáris nostri, et propítius esto peccátis nostris.Ant. 2 Aide nous, Dieu notre salut, et sois indulgent pour nos péchés.
Psalmus 120 (121)
Psaume 120 (121)
Custos populi
Garde du peuple
Non esurient amplius, neque sitient amplius, neque cadet super illos sol neque ullus æstus (Ap 7, 16).
Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, la brûlure du soleil ne les accablera plus. (Ap 7, 16).
Levábo óculos meos in montes: * unde véniet auxílium mihi?Je lève les yeux vers les montagnes : d'où me viendra le secours?
Auxílium meum a Dómino, * qui fecit cælum et terram.Mon secours viendra du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Non dabit in commotiónem pedem tuum, * neque dormitábit, qui custódit te.Il ne permettra pas que ton pied trébuche; celui qui te garde ne sommeillera pas.
Ecce non dormitábit neque dórmiet, * qui custódit Israel.Non, il ne sommeille ni ne dort, celui qui garde Israël.
Dóminus custódit te, † Dóminus umbráculum tuum, * ad manum déxteram tuam.Le Seigneur est ton gardien, le Seigneur est ton abri, toujours à ta droite.
Per diem sol non percútiet te, * neque luna per noctem.Pendant le jour le soleil ne te frappera point, ni la lune pendant la nuit.
Dóminus custódiet te ab omni malo; * custódiet ánimam tuam Dóminus.Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ton âme.
Dóminus custódiet intróitum tuum et éxitum tuum * ex hoc nunc et usque in sæculumLe Seigneur gardera ton départ et ton arrivée, maintenant et à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Adiuva nos, Deus salutáris nostri, et propítius esto peccátis nostris.Ant. 3 Aide nous, Dieu notre salut, et sois indulgent pour nos péchés.
Psalmus 121 (122)
Psaume 121 (122)
Civitas sancta Ierusalem
La cité sainte de Jérusalem
Accessistis ad Sion montem et civitatem Dei viventis, Ierusalem cælestem (Hebr 12, 22).
Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant qui est la Jérusalem céleste (Hebr 12, 22).
Lætátus sum in eo quod dixérunt mihi: * «In domum Dómini íbimus» .J'ai été dans la joie quand on m'a dit: « Allons à la maison du Seigneur »
Stantes iam sunt pedes nostri * in portis tuis, Ierúsalem.Enfin nos pieds s'arrêtent à tes portes, Jérusalem.
Ierúsalem, quæ ædificáta est ut cívitas, * sibi compácta in idípsum.Jérusalem, tu es bâtie comme une ville où tout se tient ensemble.
Illuc enim ascendérunt tribus, tribus Dómini, * testimónium Israel, ad confiténdum nómini Dómini.Là montent les tribus, les tribus du Seigneur, selon la loi d'Israël, pour louer le nom du Seigneur.
Quia illic sedérunt sedes ad iudícium, *sedes domus David.Là sont établis des sièges pour le jugement, les sièges de la maison de David.
Rogáte, quæ ad pacem sunt Ierúsalem: * «Secúri sint diligéntes te!Faites des voeux pour Jérusalem: « Qu'ils soient en sûreté ceux qui t'aiment !
Fiat pax in muris tuis, * et secúritas in túrribus tuis! ».Que la paix règne dans tes murs, la prospérité dans tes palais ! »
Propter fratres meos et próximos meos * loquar: «Pax in te! ».A cause de mes frères et de mes amis, je dis : «Paix sur toi ! ».
Propter domum Dómini Dei nostri * exquíram bona tibi.A cause de la maison du Seigneur, notre Dieu, je désire pour toi le bonheur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Messe du jeudi 30 janvier 2020 -

Hebdomada III per annum IIIème semaine dans l'année
Feria V Jeudi


Introitus Introït
Ps. 96, 7-8
ADORÁTE Deum, omnes Angeli eius: audívit, et laetáta est Sion: et exsultavérunt fíliae Iudae. Ps. ibid., 1 Dóminus regnávit, exsúltet terra: laeténtur ínsulae multae. V/. Glória Patri. Adorez Dieu, tous Ses anges : pour Sion qui entend, grande joie : les filles de Juda exultent. Ps. Le Seigneur est règne, exulte la terre. Que se réjouissent les îles sans nombre. V/. Gloire au Père.
OrémusPrions
Collecta
Collecte
Omnípotens sempitérne Deus, dírige actus nostros in beneplácito tuo, ut in nómine dilécti Fílii tui mereámur bonis opéribus abundáre. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu éternel et tout-puissant, daigne diriger nos actions selon Ton bon plaisir, afin qu'au Nom de Ton Fils bien-aimé, nous puissions fructifier en bonnes œuvres. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
 
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Verbum Domini. R/. Deo gratias.
Graduale Graduel
Ps. 101, 16-17
R/. Timébunt gentes nomen tuum, Dómine, et omnes reges terrae glóriam tuam. V/. Quóniam aedificávit Dóminus Sion, et vidébitur in maiestáte sua. R/. Les nations craindront Ton Nom, Seigneur, et tous les rois de la terre Ta gloire, V/. Parce que le Seigneur a bâti Sion, et qu'Il sera vu dans Sa majesté.
Allelúia. Allelúia.
Ps. 96, 1
R/. Allelúia. V/. Dóminus regnávit, exsúltet terra: laeténtur ínsulae multae. Allelúia. R/. Alléluia. V/. Le Seigneur règne, exulte la terre. Que se réjouissent les îles sans nombre.
Evangelium Evangile
Marcus (4,21-25)
In illo tempore: Dicébat illis: “Númquid venit lucérna, ut sub módio ponátur aut sub lecto? Nonne ut super candelábrum ponátur? Non enim est áliquid abscónditum, nisi ut manifestétur, nec factum est occúltum, nisi ut in palam véniat. Si quis habet aures audiéndi, áudiat.” Et dicébat illis: “Vidéte quid audiátis. In qua mensúra mensi fuéritis, remetiétur vobis et adiciétur vobis. Qui enim habet, dábitur illi; et, qui non habet, étiam quod habet, auferétur ab illo.”
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 117, 16 et 17
Déxtera Dómini fecit virtútem, déxtera Dómini exaltávit me: non móriar, sed vivam, et narrábo ópera Dómini. La droite du Seigneur a fait éclater Sa puissance, la droite du Seigneur m’a exalté. Je ne mourrai point, mais je vivrai, et je raconterai les œuvres du Seigneur.
Super oblata
Prière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.
Populus surgit et respondet:
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.
Múnera nostra, Dómine, súscipe placátus, quæ sanctificándo nobis, quæsumus, salutária fore concéde. Per Christum.
Communio Communion
Luc. 4, 22
Mirabántur omnes de his, quae procedébant de ore Dei. Tous Lui rendaient témoignage, et ils admiraient les paroles de grâce qui sortaient de la bouche de Dieu.
OrémusPrions
Post communionem
Post-communion
Post communionemPost-communion
Orémus.Orémus.
Præsta nobis, quǽsumus, omnípotens Deus, ut, vivificatiónis tuæ grátiam consequéntes, in tuo semper múnere gloriémur. Per Christum.

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 95, 1.6
Cantáte Dómino cánticum novum, cantáte Dómino, omnis terra. Conféssio et pulchritúdo in conspéctu eius, sánctitas et magnificéntia in sanctificatióne eius. Chantez au Seigneur un cantique nouveau ; chantez au Seigneur, (habitants de) toute la terre. La louange et la splendeur (beauté) sont devant Lui ; la sainteté et la magnificence dans Son sanctuaire.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Cf. Ps 33, 6
Accédite ad Dóminum et illuminámini, et fácies vestræ non confundéntur. Approchez-vous de Lui, et vous serez éclairés ; et vos visages ne seront pas couverts de confusion.
Vel: Io 8, 12
Ego sum lux mundi, dicit Dóminus; qui séquitur me, non ámbulat in ténebris, sed habébit lumen vitæ. Je suis la lumière du monde ; celui qui Me suit ne marche pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Office de sexte du jeudi 30 janvier 2020 -

Hebdomada III per annum IIIème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
Ad Sextam
Ad Sextam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Rector potens, verax Deus,
Maître puissant, Dieu Vérité,
qui témperas rerum vices,
Tu règles la marche du temps,
splendóre mane ínstruis
Tu formes l'aube en sa clarté,
et ígnibus merídiem.
au midi Tu donnes ses flammes.
  
Exstíngue flammas lítium,
Éteins le feu des dissensions,
aufer calórem nóxium,
calme la fièvre du péché,
confer salútem córporum
apporte à nos corps la santé
verámque pacem córdium.
à nos cœurs, la paix véritable.
  
Praesta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi, le Fils égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l'Esprit consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
régnant pour les siècles des siècles.
Ant. 1 Súscipe me, Dómine, secúndum elóquium tuum, et vivam.Ant. 1 Reçois-moi, Seigneur selon Ta parole et je vivrai.
Psalmus 118 (119), 113-120
Psaume 118 (119), 113-120
XV (Samech)
XV (Samech)
Dúplices corde ódio hábui * et legem tuam diléxi.Je hais les hommes au coeur double, et j'aime Ta loi.
Tegmen et scutum meum es tu, * et in verbum tuum supersperávi.Tu es mon refuge et mon bouclier; j'ai confiance en Ta parole.
Declináte a me, malígni, * et servábo præcépta Dei mei.Retirez-vous de moi, méchants, et j'observerai les commandements de mon Dieu.
Súscipe me secúndum elóquium tuum, et vivam * et non confúndas me ab exspectatióne mea.Reçois moi selon Ta parole, afin que je vive, et ne permets pas que je sois confondu dans mon espérance.
Susténta me, et salvus ero * et delectábor in iustificatiónibus tuis semper.Sois mon appui, et je serai sauvé, et j'aurai toujours Tes lois sous les yeux.
Sprevísti omnes discedéntes a iustificatiónibus tuis, * quia mendácium cogitátio eórum.Tu méprises tous ceux qui s'écartent de Tes lois, car leur ruse n'est que mensonge.
Quasi scóriam delésti omnes peccatóres terræ; * ídeo diléxi testimónia tua.Tu rejettes comme des scories tous les méchants de la terre; c'est pourquoi j'aime Tes enseignements.
Hórruit a timóre tuo caro mea; * a iudíciis enim tuis tímui.Ma chair frissonne de frayeur devant Toi, et je redoute Tes jugements.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Súscipe me, Dómine, secúndum elóquium tuum, et vivam.Ant. Reçois-moi, Seigneur selon Ta parole et je vivrai.
Ant. 2 Adiuva nos, Deus salutáris nostri, et propítius esto peccátis nostris.Ant. 2 Aide nous, Dieu notre salut, et sois indulgent pour nos péchés.
Psalmus 78 (79)
Psaume 78 (79)
Super Ierusalem lamentatio
Lamentation sur Jérusalem
Si cognovisses et tu... quæ ad pacem tibi! (Lc 19, 42).
Si tu avais connu, toi aussi, ce qui était pour (ta) paix (Lc 19, 42).
Deus, venérunt gentes in hereditátem tuam, † polluérunt templum sanctum tuum, * posuérunt Ierúsalem in ruínas.O Dieu, les nations ont envahi Ton héritage, elles ont profané Ton saint temple, elles ont fait de Jérusalem un monceau de pierres.
Dedérunt morticína servórum tuórum escas volatílibus cæli, * carnes sanctórum tuórum béstiis terræ.Elles ont livré les cadavres de Tes serviteurs en pâture aux oiseaux du ciel, et la chair de Tes fidèles aux bêtes de la terre.
Effudérunt sánguinem eórum tamquam aquam in circúitu Ierúsalem, * et non erat qui sepelíret.Elles ont versé leur sang comme de l'eau, tout autour de Jérusalem, et personne pour leur donner la sépulture !
Facti sumus oppróbrium vicínis nostris, * subsannátio et illúsio his, qui in circúitu nostro sunt.Nous sommes devenus un objet d'opprobre pour nos voisins; de risée et de moquerie pour ceux qui nous entourent.
Usquequo, Dómine? † Irascéris in finem? * Accendétur velut ignis zelus tuus?Jusques à quand, le Seigneur, seras-Tu irrité pour toujours, et Ta colère s'allumera-t-elle comme le feu ?
[Effúnde iram tuam in gentes, quae te non novérunt, * et in regna, quae nomen tuum non invocavérunt,[Répands Ta fureur sur les nations qui ne Te connaissent pas, sur les royaumes qui n'invoquent pas Ton nom.
quia comedérunt Iácob * et sedem eíus desolavérunt. ]Car ils ont dévoré Jacob, et ravagé sa demeure. ]
Ne memíneris iniquitátum patrum nostrórum, † cito antícipent nos misericórdiæ tuæ, * quia páuperes facti sumus nimis.Ne Te souviens plus contre nous des iniquités de nos pères ; que Ta compassion vienne en hâte au-devant de nous, car notre misère est au comble.
Adiuva nos, Deus salutáris nostri, * propter glóriam nóminis tui et líbera nos;Secours-nous, Dieu de notre salut, pour la gloire de Ton nom,
et propítius esto peccátis nostris * propter nomen tuum.délivre-nous et pardonne nos péchés à cause de Ton nom.
Quare dicent in géntibus: «Ubi est Deus eórum?». † Innotéscat in natiónibus coram óculis nostris * últio sánguinis servórum tuórum, qui effúsus est.Pourquoi les nations diraient-elles : " Où est leur Dieu ? " Qu'on connaisse parmi les nations, et sous nos yeux, la vengeance que Tu tires du sang de Tes serviteurs, quand il est répandu !
Intróeat in conspéctu tuo gémitus compeditórum; † secúndum magnitúdinem bráchii tui * supérstites relínque fílios mortis.Que les gémissements des captifs montent jusqu'à Toi ; selon la grandeur de Ton bras, sauve ceux qui vont périr !
Nos autem, pópulus tuus et oves páscuæ tuæ, * confitébimur tibi in sæculum:in generatiónem et generatiónem * annuntiábimus laudem tuam.Et nous, Ton peuple, le troupeau de Ton pâturage, nous Te rendrons gloire à jamais ; d'âge en âge, nous publierons Tes louanges.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Adiuva nos, Deus salutáris nostri, et propítius esto peccátis nostris.Ant. Aide nous, Dieu notre salut, et sois indulgent pour nos péchés.
Ant. 3 Deus virtútum, réspice de cælo, et vísita víneam istam.Ant. 3 Dieu de force, descend du ciel, et visite ta vigne.
Psalmus 79 (80)
Psaume 79 (80)
Visita, Domine, vineam tuam
Visite, Seigneur, ta vigne
Veni, Domine Iesu (Ap 22, 20).
Viens, Seigneur Jésus (Ap 22, 20).
Qui pascis Israel, inténde, * qui dedúcis velut ovem Ioseph.Pasteur d'Israël, prête l'oreille, Toi qui conduis Joseph comme un troupeau.
Qui sedes super chérubim, effúlge * coram Ephraim, Béniamin et Manásse.Toi qui trônes sur les Chérubins, parais avec splendeur Devant Ephraïm, Benjamin et Manassé.
Excita poténtiam tuam et veni, * ut salvos fácias nos.Réveille Ta force, et viens à notre secours.
Deus, convérte nos, * illústra fáciem tuam, et salvi érimus.O Dieu, rétablis-nous, fais briller sur nous Ta face, et nous serons sauvés.
Dómine Deus virtútum, * quoúsque irascéris super oratiónem pópuli tui?Seigneur, Dieu des armées, jusques à quand seras-Tu irrité contre la prière de Ton peuple ?
Cibásti nos pane lacrimárum * et potum dedísti nobis in lácrimis copióse.Tu les a nourris d'un pain de larmes, Tu les a abreuvés de larmes abondantes.
Posuísti nos in contradictiónem vicínis nostris, * et inimíci nostri subsannavérunt nos.Tu as fait de nous un objet de dispute pour nos voisins, et nos ennemis se raillent de nous.
Deus virtútum, convérte nos, * illústra fáciem tuam, et salvi érimus.Dieu des armées, rétablis-nous ; fais briller sur nous Ta face, et nous serons sauvés.
Víneam de ægypto transtulísti, * eiecísti gentes et plantásti eam.Tu as arraché de l'Égypte une vigne ; Tu as chassé les nations et Tu l'as plantée.
Purgásti locum in conspéctu eius, * plantásti radíces eius, et implévit terram.Tu as ménagé de la place devant elle, elle a enfoncé ses racines et rempli la terre.
Opérti sunt montes umbra eius * et ramis eius cedri Dei;Son ombre couvrait les montagnes, et ses rameaux les cèdres de Dieu ;
exténdit pálmites suos usque ad mare * et usque ad Flumen propágines suas.elle étendait ses branches jusqu'à la Mer, et ses rejetons jusqu'au Fleuve.
Ut quid destruxísti macériam eius, * et vindémiant eam omnes, qui prætergrediúntur viam?Pourquoi as-Tu rompu ses clôtures, en sorte que tous les passants la dévastent ?
Exterminávit eam aper de silva, * et singuláris ferus depástus est eam.Le sanglier de la forêt la dévore, et les bêtes des champs en font leur pâture.
Deus virtútum, convértere, * réspice de cælo et vide et vísita víneam istam.Dieu des armées, reviens, regarde du haut du ciel et vois, considère cette vigne.
Et prótege eam, quam plantávit déxtera tua, * et super fílium hóminis, quem confirmásti tibi.Protège ce que ta droite a planté, et le fils que Tu t'es choisi.
Incénsa est igni et suffóssa; * ab increpatióne vultus tui períbunt.Elle est brûlée par le feu, elle est coupée; devant Ta face menaçante, tout périt.
Fiat manus tua super virum déxteræ tuæ, * super fílium hóminis, quem confirmásti tibi.Que Ta main soit sur l'homme de Ta droite, sur le fils de l'homme que Tu t'es choisi.
Et non discedémus a te, vivificábis nos, * et nomen tuum invocábimus.Et nous ne nous éloignerons plus de Toi ; rends-nous la vie, et nous invoquerons Ton nom.
Dómine Deus virtútum, convérte nos * et illústra fáciem tuam, et salvi érimus.Seigneur, Dieu des armées, rétablis-nous, fais briller sur nous Ta face, et nous serons sauvés.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Deus virtútum, réspice de cælo, et vísita víneam istam.Ant. Dieu de force, descend du ciel, et visite ta vigne.
Lectio brevis (Deut 4, 7)
Lecture brève (Deut 4, 7)
Quæ est enim ália nátio tam grandis, quæ hábeat deos appropinquántes sibi, sicut Dóminus Deus noster adest cunctis obsecratiónibus nostris?Quelle est l'autre nation, quelque puissante qu'elle soit, qui ait des dieux aussi proches d'elle que notre Dieu est proche de nous et présent à toutes nos prières ?
V/. Prope est Dóminus ómnibus invocántibus eum. V/. Le Seigneur est près de tous ceux qui L'invoquent.
R/. Et deprecatiónem eórum exáudiet. R/. Et Il exauce leurs supplications.
Orémus. Prions.
Omnípotens sempitérne Deus, apud quem nihil est tenebrósum, nihil obscúrum, lucis tuæ in nos emítte splendórem, ut mandatórum tuórum lege percépta, in via tua dilatáto corde fidéliter ambulémus. Per Christum Dóminum nostrum.Dieu tout-puissant et éternel, en qui rien n'est ténèbre, rien n’est obscur, envoie-nous la splendeur de Ta lumière: qu’en recevant Ta loi et tes préceptes, nous marchions sur ta route d'un cœur dilaté. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Sextam - psalmodia complementaria

A Sexte - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Súscipe me, Dómine, secúndum elóquium tuum, et vivam.Ant. 1 Reçois-moi, Seigneur selon Ta parole et je vivrai.
Psalmus 122 (123)
Psaume 122 (123)
Dominus fiducia populi
Le Seigneur, confiance du peuple
Duo cæci... clamaverunt: «Domine, miserere nostri, Fili David» (Mt 20, 30).
Deux aveugles… crièrent « Seigneur, aie pitié de nous, Fils de David » (Mt 20, 30).
Ad te levávi óculos meos, * qui hábitas in cælis.J'élève mes yeux vers Toi, ô toi qui siège dans les cieux!
Ecce sicut óculi servórum ad manus dominórum suórum, * sicut óculi ancíllæ ad manus dóminæ suæ,Comme l'oeil du serviteur est fixé sur la main de son maître, et l'oeil de la servante sur la main de sa maîtresse,
ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, * donec misereátur nostri.ainsi nos yeux sont fixés sur le Seigneur, notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri, * quia multum repléti sumus despectióne;Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous n'avons été que trop rassasiés d'opprobres.
quia multum repléta est ánima nostra * derisióne abundántium et despectióne superbórum.Notre âme n'a été que trop rassasiée de la moquerie des superbes, du mépris des orgueilleux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Adiuva nos, Deus salutáris nostri, et propítius esto peccátis nostris.Ant. 2 Aide nous, Dieu notre salut, et sois indulgent pour nos péchés.
Psalmus 123 (124)
Psaume 123 (124)
Adiutorium nostrum in nomine Domini
Notre secours est dans le nom du Seigneur
Dixit Dominus Paulo: «Noli timere ... quia ego sum tecum» (Act 18, 9-10).
Le Seigneur dit à Paul : «ne crains pas ... Je suis avec toi» (Act 18, 9-10).
Nisi quia Dóminus erat in nobis, dicat nunc Israel, † nisi quia Dóminus erat in nobis, * cum exsúrgerent hómines in nos:Si le Seigneur n'eût été pour nous, qu'Israël le proclame, si le Seigneur n'eût été pour nous, quand les hommes se sont élevés contre nous.
forte vivos deglutíssent nos, * cum irascerétur furor eórum in nos.Ils nous auraient dévorés tout vivants, quand leur colère s'est allumée contre nous.
Fórsitan aqua absorbuísset nos, † torrens pertransísset ánimam nostram * fórsitan pertransíssent ánimam nostram aquæ intumescéntes.Les eaux nous auraient engloutis, le torrent eût passé sur notre âme; sur notre âme auraient passé les eaux impétueuses.
Benedíctus Dóminus; * qui non dedit nos in direptiónem déntibus eórum.Béni soit le Seigneur, qui ne nous a pas livrés à leurs dents.
Anima nostra sicut passer erépta est * de láqueo venántium:Notre âme, comme le passereau, s'est échappée du filet de l'oiseleur :
láqueus contrítus est, * et nos erépti sumus.le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Adiutórium nostrum in nómine Dómini, * qui fecit cælum et terram.Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Deus virtútum, réspice de cælo, et vísita víneam istam.Ant. 3 Dieu de force, descend du ciel, et visite ta vigne.
Psalmus 124 (125)
Psaume 124 (125)
Dominus custos populi sui
Le Seigneur prend soin de son peuple
Pax super Israel Dei (Gal 6, 16).
La paix de Dieu sur Israël (Gal 6, 16).
Qui confídunt in Dómino sicut mons Sion: * non commovébitur, in ætérnum manet.Ceux qui se confient dans le Seigneur sont comme la montagne de Sion: elle ne chancelle point, elle est établie pour toujours.
Ierúsalem, montes in circúitu eius, † et Dóminus in circúitu pópuli sui * ex hoc nunc et usque in sæculum.Jérusalem a autour d'elle une ceinture de montagnes: ainsi le Seigneur entoure Son peuple, dès maintenant et à jamais.
Quia non requiéscet virga iniquitátis super sortem iustórum, * ut non exténdant iusti ad iniquitátem manus suas.Le sceptre des méchants ne restera pas sur l'héritage des justes, afin que les justes ne portent pas aussi leurs mains vers l'iniquité.
Bénefac, Dómine, bonis * et rectis corde.Seigneur, répands Tes bontés sur les bons, et sur ceux qui ont le coeur droit.
Declinántes autem per vias pravas † addúcet Dóminus cum operántibus iniquitátem. * Pax super Israel!Mais sur ceux qui se détournent en des voies tortueuses, que le Seigneur les abandonne avec ceux qui font le mal. Paix sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Office de none du jeudi 30 janvier 2020 -

Hebdomada III per annum IIIème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
Ad Nonam
Ad Nonam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Rerum, Deus, tenax vigor,
Dieu fort, soutien de l'univers,
immótus in te pérmanens,
qui est en Toi sans changement,
lucis diúrnae témpora
Tu fixes dans leur succession
succéssibus detérminans,
les temps que le soleil mesure.
  
Largíre clarum véspere,
Donne-nous un soir lumineux
quo vita numquam décidat,
où la vie ne décline pas,
sed praémium mortis sacrae
où, pour le fruit de la Sainte Mort,
perénnis instet glória.
resplendira toujours la gloire.
  
Praesta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi, le Fils égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l'Esprit consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
régnant pour les siècles des siècles.
Ant. 1 Súscipe me, Dómine, secúndum elóquium tuum, et vivam.Ant. 1 Reçois-moi, Seigneur selon Ta parole et je vivrai.
Psalmus 118 (119), 113-120
Psaume 118 (119), 113-120
XV (Samech)
XV (Samech)
Dúplices corde ódio hábui * et legem tuam diléxi.Je hais les hommes au coeur double, et j'aime Ta loi.
Tegmen et scutum meum es tu, * et in verbum tuum supersperávi.Tu es mon refuge et mon bouclier; j'ai confiance en Ta parole.
Declináte a me, malígni, * et servábo præcépta Dei mei.Retirez-vous de moi, méchants, et j'observerai les commandements de mon Dieu.
Súscipe me secúndum elóquium tuum, et vivam * et non confúndas me ab exspectatióne mea.Reçois moi selon Ta parole, afin que je vive, et ne permets pas que je sois confondu dans mon espérance.
Susténta me, et salvus ero * et delectábor in iustificatiónibus tuis semper.Sois mon appui, et je serai sauvé, et j'aurai toujours Tes lois sous les yeux.
Sprevísti omnes discedéntes a iustificatiónibus tuis, * quia mendácium cogitátio eórum.Tu méprises tous ceux qui s'écartent de Tes lois, car leur ruse n'est que mensonge.
Quasi scóriam delésti omnes peccatóres terræ; * ídeo diléxi testimónia tua.Tu rejettes comme des scories tous les méchants de la terre; c'est pourquoi j'aime Tes enseignements.
Hórruit a timóre tuo caro mea; * a iudíciis enim tuis tímui.Ma chair frissonne de frayeur devant Toi, et je redoute Tes jugements.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Súscipe me, Dómine, secúndum elóquium tuum, et vivam.Ant. Reçois-moi, Seigneur selon Ta parole et je vivrai.
Ant. 2 Adiuva nos, Deus salutáris nostri, et propítius esto peccátis nostris.Ant. 2 Aide nous, Dieu notre salut, et sois indulgent pour nos péchés.
Psalmus 78 (79)
Psaume 78 (79)
Super Ierusalem lamentatio
Lamentation sur Jérusalem
Si cognovisses et tu... quæ ad pacem tibi! (Lc 19, 42).
Si tu avais connu, toi aussi, ce qui était pour (ta) paix (Lc 19, 42).
Deus, venérunt gentes in hereditátem tuam, † polluérunt templum sanctum tuum, * posuérunt Ierúsalem in ruínas.O Dieu, les nations ont envahi Ton héritage, elles ont profané Ton saint temple, elles ont fait de Jérusalem un monceau de pierres.
Dedérunt morticína servórum tuórum escas volatílibus cæli, * carnes sanctórum tuórum béstiis terræ.Elles ont livré les cadavres de Tes serviteurs en pâture aux oiseaux du ciel, et la chair de Tes fidèles aux bêtes de la terre.
Effudérunt sánguinem eórum tamquam aquam in circúitu Ierúsalem, * et non erat qui sepelíret.Elles ont versé leur sang comme de l'eau, tout autour de Jérusalem, et personne pour leur donner la sépulture !
Facti sumus oppróbrium vicínis nostris, * subsannátio et illúsio his, qui in circúitu nostro sunt.Nous sommes devenus un objet d'opprobre pour nos voisins; de risée et de moquerie pour ceux qui nous entourent.
Usquequo, Dómine? † Irascéris in finem? * Accendétur velut ignis zelus tuus?Jusques à quand, le Seigneur, seras-Tu irrité pour toujours, et Ta colère s'allumera-t-elle comme le feu ?
[Effúnde iram tuam in gentes, quae te non novérunt, * et in regna, quae nomen tuum non invocavérunt,[Répands Ta fureur sur les nations qui ne Te connaissent pas, sur les royaumes qui n'invoquent pas Ton nom.
quia comedérunt Iácob * et sedem eíus desolavérunt. ]Car ils ont dévoré Jacob, et ravagé sa demeure. ]
Ne memíneris iniquitátum patrum nostrórum, † cito antícipent nos misericórdiæ tuæ, * quia páuperes facti sumus nimis.Ne Te souviens plus contre nous des iniquités de nos pères ; que Ta compassion vienne en hâte au-devant de nous, car notre misère est au comble.
Adiuva nos, Deus salutáris nostri, * propter glóriam nóminis tui et líbera nos;Secours-nous, Dieu de notre salut, pour la gloire de Ton nom,
et propítius esto peccátis nostris * propter nomen tuum.délivre-nous et pardonne nos péchés à cause de Ton nom.
Quare dicent in géntibus: «Ubi est Deus eórum?». † Innotéscat in natiónibus coram óculis nostris * últio sánguinis servórum tuórum, qui effúsus est.Pourquoi les nations diraient-elles : " Où est leur Dieu ? " Qu'on connaisse parmi les nations, et sous nos yeux, la vengeance que Tu tires du sang de Tes serviteurs, quand il est répandu !
Intróeat in conspéctu tuo gémitus compeditórum; † secúndum magnitúdinem bráchii tui * supérstites relínque fílios mortis.Que les gémissements des captifs montent jusqu'à Toi ; selon la grandeur de Ton bras, sauve ceux qui vont périr !
Nos autem, pópulus tuus et oves páscuæ tuæ, * confitébimur tibi in sæculum:in generatiónem et generatiónem * annuntiábimus laudem tuam.Et nous, Ton peuple, le troupeau de Ton pâturage, nous Te rendrons gloire à jamais ; d'âge en âge, nous publierons Tes louanges.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Adiuva nos, Deus salutáris nostri, et propítius esto peccátis nostris.Ant. Aide nous, Dieu notre salut, et sois indulgent pour nos péchés.
Ant. 3 Deus virtútum, réspice de cælo, et vísita víneam istam.Ant. 3 Dieu de force, descend du ciel, et visite ta vigne.
Psalmus 79 (80)
Psaume 79 (80)
Visita, Domine, vineam tuam
Visite, Seigneur, ta vigne
Veni, Domine Iesu (Ap 22, 20).
Viens, Seigneur Jésus (Ap 22, 20).
Qui pascis Israel, inténde, * qui dedúcis velut ovem Ioseph.Pasteur d'Israël, prête l'oreille, Toi qui conduis Joseph comme un troupeau.
Qui sedes super chérubim, effúlge * coram Ephraim, Béniamin et Manásse.Toi qui trônes sur les Chérubins, parais avec splendeur Devant Ephraïm, Benjamin et Manassé.
Excita poténtiam tuam et veni, * ut salvos fácias nos.Réveille Ta force, et viens à notre secours.
Deus, convérte nos, * illústra fáciem tuam, et salvi érimus.O Dieu, rétablis-nous, fais briller sur nous Ta face, et nous serons sauvés.
Dómine Deus virtútum, * quoúsque irascéris super oratiónem pópuli tui?Seigneur, Dieu des armées, jusques à quand seras-Tu irrité contre la prière de Ton peuple ?
Cibásti nos pane lacrimárum * et potum dedísti nobis in lácrimis copióse.Tu les a nourris d'un pain de larmes, Tu les a abreuvés de larmes abondantes.
Posuísti nos in contradictiónem vicínis nostris, * et inimíci nostri subsannavérunt nos.Tu as fait de nous un objet de dispute pour nos voisins, et nos ennemis se raillent de nous.
Deus virtútum, convérte nos, * illústra fáciem tuam, et salvi érimus.Dieu des armées, rétablis-nous ; fais briller sur nous Ta face, et nous serons sauvés.
Víneam de ægypto transtulísti, * eiecísti gentes et plantásti eam.Tu as arraché de l'Égypte une vigne ; Tu as chassé les nations et Tu l'as plantée.
Purgásti locum in conspéctu eius, * plantásti radíces eius, et implévit terram.Tu as ménagé de la place devant elle, elle a enfoncé ses racines et rempli la terre.
Opérti sunt montes umbra eius * et ramis eius cedri Dei;Son ombre couvrait les montagnes, et ses rameaux les cèdres de Dieu ;
exténdit pálmites suos usque ad mare * et usque ad Flumen propágines suas.elle étendait ses branches jusqu'à la Mer, et ses rejetons jusqu'au Fleuve.
Ut quid destruxísti macériam eius, * et vindémiant eam omnes, qui prætergrediúntur viam?Pourquoi as-Tu rompu ses clôtures, en sorte que tous les passants la dévastent ?
Exterminávit eam aper de silva, * et singuláris ferus depástus est eam.Le sanglier de la forêt la dévore, et les bêtes des champs en font leur pâture.
Deus virtútum, convértere, * réspice de cælo et vide et vísita víneam istam.Dieu des armées, reviens, regarde du haut du ciel et vois, considère cette vigne.
Et prótege eam, quam plantávit déxtera tua, * et super fílium hóminis, quem confirmásti tibi.Protège ce que ta droite a planté, et le fils que Tu t'es choisi.
Incénsa est igni et suffóssa; * ab increpatióne vultus tui períbunt.Elle est brûlée par le feu, elle est coupée; devant Ta face menaçante, tout périt.
Fiat manus tua super virum déxteræ tuæ, * super fílium hóminis, quem confirmásti tibi.Que Ta main soit sur l'homme de Ta droite, sur le fils de l'homme que Tu t'es choisi.
Et non discedémus a te, vivificábis nos, * et nomen tuum invocábimus.Et nous ne nous éloignerons plus de Toi ; rends-nous la vie, et nous invoquerons Ton nom.
Dómine Deus virtútum, convérte nos * et illústra fáciem tuam, et salvi érimus.Seigneur, Dieu des armées, rétablis-nous, fais briller sur nous Ta face, et nous serons sauvés.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Deus virtútum, réspice de cælo, et vísita víneam istam.Ant. Dieu de force, descend du ciel, et visite ta vigne.
Lectio brevis (Est 10, 3f)
Lecture brève (Est 10, 3f)
Gens Israel, sunt illi, qui clamavérunt ad Dóminum; et salvum fecit Dóminus pópulum suum liberavítque nos de ómnibus malis et fecit signa magna atque porténta, quæ non sunt facta inter gentes.Israël est mon peuple, qui cria au Seigneur, et le Seigneur sauva Son peuple, et Il nous délivra de tous nos maux, et Il fit des miracles et de grands prodiges parmi les nations;
Orémus. Prions.
Da nobis orántibus, quæsumus, Dómine, ut patiéntiæ Unigéniti tui sequámur exémpla, et advérsa patiéndi constántiam habeámus. Per Christum Dóminum nostrum.Accorde à nos prières, nous T'en prions, Seigneur, que nous suivions l'exemple de la patience de Ton Fils unique et que nous fassions preuve de constance à supporter les adversités. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Nonam - psalmodia complementaria

A None - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Súscipe me, Dómine, secúndum elóquium tuum, et vivam.Ant. 1 Reçois-moi, Seigneur selon Ta parole et je vivrai.
Psalmus 125 (126)
Psaume 125 (126)
Gaudium et spes in Deo
Joie et espoir dans le Seigneur
Sicuti socii passionum estis, sic eritis et consolationis (2 Cor 1, 7).
Comme vous avez part aux souffrances, vous avez aussi part à la consolation (2 Cor 1, 7).
In converténdo Dóminus captivitátem Sion, * facti sumus quasi somniántes.Quand le Seigneur ramena les captifs de Sion, nous étions presque en rêve.
Tunc replétum est gáudio os nostrum, * et língua nostra exsultatióne.Alors notre bouche fut remplie de chants de joie, et notre langue de cris d'allégresse.
Tunc dicébant inter gentes: * «Magnificávit Dóminus fácere cum eis».Alors on disait parmi les nations: « Le Seigneur a fait de grandes choses pour eux. »
Magnificávit Dóminus fácere nobíscum; * facti sumus lætántes.Le Seigneur a fait pour nous de grandes choses; nous en avons été remplis de joie.
Convérte, Dómine, captivitátem nostram, * sicut torréntes in austro.Ramène, Seigneur, nos captifs, comme un torrent dans le pays du midi.
Qui séminant in lácrimis, * in exsultatióne metent.Ceux qui sèment dans les larmes * moissonneront dans l'allégresse.
Eúntes ibant et flebant * semen spargéndum portántes;Ils allaient et venaient en pleurant, tandis qu'ils jetaient leurs semences :
veniéntes autem vénient in exsultatióne * portántes manípulos suos.ils reviendront avec allégresse, chargés de leurs gerbes.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Adiuva nos, Deus salutáris nostri, et propítius esto peccátis nostris.Ant. 2 Aide nous, Dieu notre salut, et sois indulgent pour nos péchés.
Psalmus 126 (127)
Psaume 126 (127)
Vanus labor sine Domino
Sans le Seigneur, le travail est vain
Dei ædificatio estis (1 Cor 3, 9).
En Dieu, vous êtes édifiés (1 Cor 3, 9).
Nisi Dóminus ædificáverit domum, * in vanum labórant, qui ædíficant eam.Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, en vain travaillent ceux qui la bâtissent.
Nisi Dóminus custodíerit civitátem, * frustra vígilat, qui custódit eam.Si le Seigneur ne garde pas la cité, en vain la sentinelle veille à ses portes.
Vanum est vobis ante lucem súrgere † et sero quiéscere, qui manducátis panem labóris, * quia dabit diléctis suis somnum.C'est en vain que vous vous levez avant le jour, et que vous retardez votre repos, mangeant le pain de la douleur : il en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil.
Ecce heréditas Dómini fílii, * merces fructus ventris.Voici, c'est un héritage du Seigneur, que les enfants, une récompense, que les fruits d'un sein fécond.
Sicut sagíttæ in manu poténtis, * ita fílii iuventútis.Comme les flèches dans la main d'un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse.
Beátus vir, qui implévit pháretram suam ex ipsis: * non confudétur, cum loquétur inimícis suis in porta.Heureux l'homme qui en a rempli son carquois. Ils ne rougiront pas quand ils répondront aux ennemis, à la porte de la ville.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Deus virtútum, réspice de cælo, et vísita víneam istam.Ant. 3 Dieu de force, descend du ciel, et visite ta vigne.
Psalmus 127 (128)
Psaume 127 (128)
Pax domestica in Domino
Paix domestique dans le Seigneur
«Benedicat te Dominus ex Sion», id est: ex Ecclesia sua (Arnobius).
«Que le Seigneur te bénisse de Sion », c'est à dire : de Son Eglise (Arnobius).
Beátus omnis, qui timet Dóminum, * qui ámbulat in viis eius.Heureux l'homme qui craint le Seigneur, qui marche dans ses voies.
Labóres mánuum tuárum manducábis, * beátus es, et bene tibi erit.Tu te nourris alors du travail de tes mains; tu es heureux et comblé de biens.
Uxor tua sicut vitis fructífera * in latéribus domus tuæ;Ton épouse est comme une vigne féconde, dans l'intérieur de ta maison ;
fílii tui sicut novéllæ olivárum * in circúitu mensæ tuæ.tes fils, comme de jeunes plants d'olivier, autour de ta table.
Ecce sic benedicétur homo, * qui timet Dóminum.Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
Benedícat tibi Dóminus ex Sion, * et vídeas bona Ierúsalem ómnibus diébus vitæ tuæ;Que le Seigneur te bénisse de Sion, puisses-tu voir Jérusalem florissante tous les jours de ta vie ;
et vídeas fílios filiórum tuórum. * Pax super Israel!Puisses-tu voir les enfants de tes enfants. Que la paix soit sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Vêpres du jeudi 30 janvier 2020 -

Hebdomada III per annum IIIème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
Ad Vesperas
Aux Vêpres
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Magnæ Deus poténtiæ,
Dieu de grande puissance,
qui ex aquis ortum genus
de l'espèce engendrée au sein des eaux,
partim remíttis gúrgiti,
Tu renvoies une partie dans les flots
partim levas in áera,
et Tu élèves l'autre dans les airs.
  
Demérsa lymphis ímprimens,
Tu mets à l'eau ceux qui s'enfoncent,
subvécta cælis írrogans,
Tu assignes le ciel à ceux qui peuvent s'élever ;
ut, stirpe una pródita,
ainsi, provenant d'une souche unique,
divérsa répleant loca:
ils occupent des lieux différents.
  
Largíre cunctis sérvulis,
Accorde à tous Tes serviteurs,
quos mundat unda sánguinis,
que purifie l'onde de Ton sang,
nescíre lapsus críminum
d'ignorer la chute du péché
nec ferre mortis tædium,
et de ne pas subir le dégoût de la mort.
  
Ut culpa nullum déprimat,
Pour que la faute n'écrase personne,
nullum levet iactántia,
que la vanité n'élève personne,
elísa mens ne cóncidat,
de peur que l'âme abattue ne succombe
eláta mens ne córruat.
et que l'âme élevée ne s'effondre.
  
Præsta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi aussi, Unique égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l'Esprit consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
qui règne pour tous les siècles. Amen.
Ant. 1 Sancti tui exsúltent, Dómine, intrántes in tabernáculum tuum.Ant. 1 Tes saints exultent, Seigneur, en entrant sous Ta tente.
Psalmus 131 (132)
Psaume 131 (132)
Divina promissa domui David data
Promesse divine donnée à la maison de David.
Dabit illi Dominus Deus sedem David patris eius (Lc 1, 32).
Le Seigneur Dieu a donné à David le trône de son père (Lc 1, 32).
I
I
Memento, Domine, David * et omnis mansuetudinis eius,Souviens-Toi, Seigneur, de David, de toutes ses peines!
quia iuravit Domino, * votum vovit Potenti Iacob:Il fit ce serment au Seigneur, ce vœu au Puissant allié de Jacob:
“ Non introibo in tabernaculum domus meae, * non ascendam in lectum strati mei,« Je n'entrerai pas dans la tente où j'habite, je ne monterai pas sur le lit où je repose;
non dabo somnum oculis meis * et palpebris meis dormitationem,Je n'accorderai point de sommeil à mes yeux, ni d'assoupissement à mes paupières,
donec inveniam locum Domino, * tabernaculum Potenti Iacob ”.jusqu'à ce que j'aie trouvé un lieu pour le Seigneur, une demeure pour le Puissant allié de Jacob. »
Ecce audivimus eam esse in Ephratha, * invenimus eam in campis Iaar.Voici, entendions-nous dire, qu'elle est à Ephrata ; nous l'avons trouvée dans les champs de Jaar.
Ingrediamur in tabernaculum eius, * adoremus ad scabellum pedum eius. -Allons au tabernacle du Seigneur, prosternons-nous devant l'escabeau de ses pieds.
Surge, Domine, in requiem tuam, * tu et arca fortitudinis tuae.Lève-Toi, Seigneur, viens au lieu de Ton repos, Toi et l'arche de Ta majesté!
Sacerdotes tui induantur iustitiam, * et sancti tui exsultent.Que Tes prêtres soient revêtus de justice, et que Tes fidèles poussent des cris d'allégresse!
Propter David servum tuum * non avertas faciem christi tui.A cause de David, Ton serviteur, ne repousse pas la face de ton Oint!
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Sancti tui exsúltent, Dómine, intrántes in tabernáculum tuum.Ant. Tes saints exultent, Seigneur, en entrant sous Ta tente.
Ant. 2 Elégit Dóminus Sion in habitatiónem sibi.Ant. 2 Le Seigneur a choisi Sion pour demeure.
II
II
Iurávit Dóminus David veritátem * et non recédet ab ea:Le Seigneur a fait à David un serment véridique, et Il ne le trompera point:
«De fructu ventris tui * ponam super sedem tuam.J'établirai sur ton trône le fruit de ton sein.
Si custodíerint fílii tui testaméntum meum * et testimónia mea, quæ docébo eos,Si tes fils gardent Mon alliance et les préceptes que Je leur enseignerai,
fílii eórum usque in sæculum * sedébunt super sedem tuam».à tout jamais aussi leurs enfants * seront assis sur ton trône.
Quóniam elégit Dóminus Sion, * desiderávit eam in habitatiónem sibi:Car le Seigneur a choisi Sion; * Il l'a choisie pour Sa demeure.
«Hæc réquies mea in sæculum sæculi; * hic habitábo, quóniam desiderávi eam.C'est là pour toujours le lieu de Mon repos; * J'y habiterai, car Je l'ai choisie.
Cibária eius benedícens benedícam, * páuperes eius saturábo pánibus.Je donnerai à sa veuve une bénédiction abondante; * Je rassasierai de pain ses pauvres.
Sacerdótes eius índuam salutári, * et sancti eius exsultatióne exsultábunt.Je revêtirai ses prêtres de salut, * et ses saints seront ravis de joie.
Illic germináre fáciam cornu David, * parábo lucérnam christo meo.Là Je ferai paraître la puissance de David; * J'ai préparé une lampe pour Mon Christ.
Inimícos eius índuam confusióne, * super ipsum autem efflorébit diadéma eius».Je couvrirai Ses ennemis de confusion; * mais Ma sainteté fleurira sur Lui.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Elégit Dóminus Sion in habitatiónem sibi.Ant. Le Seigneur a choisi Sion pour demeure.
Ant. 3 Dedit ei Dóminus potestátem et honórem et regnum, et omnes pópuli ipsi sérvient.Ant. 3 Il fut donné au Seigneur domination, gloire et règne, et tous les peuples Le servirent.
Canticum (Ap 11, 17-18; 12, 10 b-12 a) NT10
Cantique (Ap 11, 17-18; 12, 10 b-12 a) NT10
De iudicio Dei
Le jugement de Dieu
Grátias ágimus tibi, * Dómine Deus omnípotens,A Toi, nous rendons grâce, Seigneur, Dieu de l'univers,
qui es et qui eras, * quia accepísti virtútem tuam magnam et regnásti.Toi qui es, Toi qui étais Tu as saisi Ta grande puissance et pris possession de Ton règne.
Et irátæ sunt gentes, * et advénit ira tua, et tempus mortuórum iudicári,Les peuples s'étaient mis en colère, alors, Ta colère est venue et le temps du jugement pour les morts,
et réddere mercédem servis tuis prophétis et sanctis * et timéntibus nomen tuum, pusíllis et magnis.le temps de récompenser Tes serviteurs, les saints, les prophètes, ceux qui craignent Ton nom, les petits et les grands.
Nunc facta est salus et virtus et regnum Dei nostri * et potéstas Christi eius,Maintenant voici le salut et le règne et la puissance de notre Dieu, voici le pouvoir de Son Christ.
quia proiéctus est accusátor fratrum nostrórum, * qui accusábat illos ante conspéctum Dei nostri die ac nocte.Car l'accusateur de nos frères est rejeté, Lui qui les accusait, jour et nuit, devant notre Dieu.
Et ipsi vicérunt illum propter sánguinem Agni * et propter verbum testimónii sui;Ils l'ont vaincu par le sang de l'Agneau par la parole dont ils furent les témoins ;
et non dilexérunt ánimam suam * usque ad mortem.renonçant à l'amour d'eux-mêmes, jusqu'à mourir.
Proptérea lætámini, cæli * et qui habitátis in eis.Soyez donc dans la joie, cieux, et vous, habitants des cieux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Dedit ei Dóminus potestátem et honórem et regnum, et omnes pópuli ipsi sérvient.Ant. Il fut donné au Seigneur domination, gloire et règne, et tous les peuples Le servirent.
Lectio brevis (1 Petr 3, 8-9)
Lecture brève (1 Petr 3, 8-9)
Omnes unánimes, compatiéntes, fraternitátis amatóres, misericórdes, húmiles, non reddéntes malum pro malo vel maledíctum pro maledícto, sed e contrário benedicéntes, quia in hoc vocáti estis, ut benedictiónem hereditáte accipiátis.Enfin, soyez d'un même sentiment, vous aimant comme des frères, compatissants, miséricordieux, doux et humbles. Ne rendez pas le mal pour le mal, ni l'injure pour l'injure; mais au contraire, bénissez, car c'est à cela que vous avez été appelés, afin de recevoir en héritage la bénédiction.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Cibávit nos Dóminus * Ex ádipe fruménti. Cibávit. V/. Et de petra melle saturávit nos. * Ex ádipe fruménti. Glória Patri. Cibávit.R/. Le Seigneur nous a nourris * de la fleur du froment. V/. Et Il nous a rassasiés du miel du rocher. * de la fleur du froment. Gloire au Père. Le Seigneur.
Ant. Depósuit Dóminus poténtes de sede, et exaltávit húmiles.Ant. Le Seigneur a déposé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles.
Canticum Evangelicum (Lc 1, 46-55)
Cantique évangélique (Lc 1,46-55)
Exultatio animæ in Domino
Exultation de l'âme dans le Seigneur
Magníficat ✠ * ánima mea Dóminum,Mon âme glorifie le Seigneur,
et exsultávit spíritus meus * in Deo salvatóre meo,et mon esprit a tressailli d'allégresse en Dieu mon Sauveur,
quia respéxit humilitátem ancíllæ suæ.* Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generationes,parce qu'Il a jeté les yeux sur la bassesse de Sa servante. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse,
quia fecit mihi magna, qui potens est, * et sanctum nomen eius,parce que Celui qui est puissant a fait en moi de grandes choses, et Son nom est saint;
et misericórdia eius in progénies et progénies* timéntibus eum.et Sa miséricorde se répand d'âge en âge sur ceux qui Le craignent.
Fecit poténtiam in bráchio suo, * dispérsit supérbos mente cordis sui;Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé ceux qui s'enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur.
depósuit poténtes de sede * et exaltávit húmiles;Il a renversé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles.
esuriéntes implévit bonis * et dívites dimísit inánes.Il a rempli de biens les affamés, et Il a renvoyé les riches les mains vides.
Suscépit Israel púerum suum,* recordátus misericórdiæ,Il a relevé Israël, Son serviteur, Se souvenant de Sa miséricorde:
sicut locútus est ad patres nostros,* Abraham et sémini eius in sæcula.selon ce qu'Il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa race pour toujours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Depósuit Dóminus poténtes de sede, et exaltávit húmiles.Ant. Le Seigneur a déposé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles.
Preces
Prières litaniques.
Grátias agámus Deo Patri, qui amóre suo dedúcit et nutrit pópulum suum, lætíque clamémus:
Glória tibi, Dómine, in sæcula.
Pater clementíssime, de tuo nos te laudámus amóre,
quia nos mirabíliter condidísti et mirabílius reformásti.
In huius diéi princípio serviéndi tibi stúdium córdibus nostris infúnde,
ut cogitatiónes et actiónes nostræ te semper gloríficent.
Ab omni desidério malo corda nostra purífica,
ut tuæ voluntáti simus semper inténti.
Fratrum omniúmque necessitátibus corda résera nostra,
ne fratérna nostra dilectióne privéntur.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Grátias tibi, Dómine, transácto diéi cursu deférimus, tuámque misericórdiam súpplices implorámus, ut, quæ per fragilitátem carnis contráximus, benígnus ignóscas. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Nous Te rendons grâce, Seigneur, alors que le jour touche à son achèvement, et humblement nous implorons Ta miséricorde, pour que Tu considères avec bonté ce que nous avons réalisé dans la fragilité de notre chair. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Complies du jeudi 30 janvier 2020 -

Hebdomada III per annum IIIème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
Ad Completorium
Aux Complies
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Conscientia discussio, quam sequi potest actus poenitentialis ut in Missa. Examen de conscience, qui peut être suivi d'un acte de pénitence comme à la Messe.

Confíteor Deo omnipoténti et vobis, fratres, quia peccávi nimis cogitatióne, verbo, ópere et omissióne:

Je confesse à Dieu tout puissant, et à vous, frères, que j'ai vraiment péché, en pensée, en parole, par action et par omission:
et, percutientes sibi pectus, dicunt: Et on se frappe la poitrine, en disant :

mea culpa, mea culpa, mea máxima culpa.

c'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute.
Deinde prosequuntur: Ensuite on poursuit:

Ideo precor beátam Maríam semper Vírginem, omnes Angelos et Sanctos, et vos, fratres, oráre pro me ad Dóminum Deum nostrum.

C'est pourquoi je supplie la bienheureuse Marie toujours Vierge, tous les Anges et les Saints, et vous, frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

V/. Misereátur nostri omnípotens Deus et, dimissís peccátis nostris, perdúcat nos ad vitam aetérnam. R/. Amen.

V/. Que le Dieu tout puissant aie pitié de nous, et nous ayant remis nos péchés, qu'Il nous conduise à la vie éternelle. R/. Amen.


Hymnus
Hymne
Te lucis ante términum,
Avant que le jour ne s'éteigne,
rerum creátor, póscimus,
nous Te prions, Créateur de toute chose,
ut sólita cleméntia
dans Ta bonté de toujours,
sis præsul ad custódiam.
veille sur nous, garde-nous.
  
Te corda nostra sómnient,
Que nos cœurs rêvent de Toi,
te per sopórem séntiant,
qu'ils songent à Toi pendant le sommeil,
tuámque semper glóriam
qu'ils chantent encore Ta gloire
vicína luce cóncinant.
à l'approche de la lumière.
  
Vitam salúbrem tríbue,
Accorde-nous une vie saine,
nostrum calórem réfice
réchauffe-nous intérieurement,
tætram noctis calíginem
que Ta clarté illumine
tua collústret cláritas.
les tristes ténèbres de la nuit.
  
Præsta, Pater omnípotens,
Exauce-nous, Père tout-puissant,
per Iesum Christum Dóminum,
par Jésus-Christ le Seigneur,
qui tecum in perpétuum
qui avec Toi et le Saint-Esprit
regnat cum Sancto Spíritu. Amen.
règne éternellement. Amen.
Ant. 1 Caro mea * requiéscet in spe.Ant. 1 Ma chair repose dans l’espérance.
Psalmus 15 (16)
Psaume 15 (16)
Dominus pars hereditatis meæ
Le Seigneur est ma part d’héritage
Deus suscitavit Iesum solutis doloribus mortis (Act 2, 24).
Dieu a ressuscité Jésus, en Le délivrant des douleurs de la mort (Act 2, 24).
Consérva me, Deus, * quóniam sperávi in te.Garde-moi ô Dieu, car près de Toi je me réfugie
Dixi Dómino: «Dóminus meus es tu, * bonum mihi non est sine te».Je dis au Seigneur : " Tu es mon Seigneur, Toi seul es mon bien. "
In sanctos, qui sunt in terra, ínclitos viros, * omnis volúntas mea in eos.Les saints qui sont dans le pays, ces illustres, sont l'objet de toute mon affection.
Multiplicántur dolóres eórum, * qui post deos aliénos acceleravérunt.On multiplie les idoles, on court après les dieux étrangers ;
Non effúndam libatiónes eórum de sanguínibus, * neque assúmam nómina eórum in lábiis meis.je ne répandrai point leurs libations de sang, je ne mettrai pas leurs noms sur mes lèvres.
Dóminus pars hereditátis meæ et cálicis mei: * tu es qui détines sortem meam.le Seigneur est la part de mon héritage et de ma coupe, c'est Toi qui m'assures mon lot.
Funes cecidérunt mihi in præcláris; * ínsuper et heréditas mea speciósa est mihi.Le cordeau a mesuré pour moi une portion délicieuse ; oui, un splendide héritage m'est échu.
Benedícam Dóminum, qui tríbuit mihi intelléctum; * ínsuper et in nóctibus erudiérunt me renes mei.Je bénis le Seigneur qui m'a conseillé; la nuit même, mes reins m'avertissent.
Proponébam Dóminum in conspéctu meo semper; * quóniam a dextris est mihi non commovébor.Je mets le Seigneur constamment sous mes yeux, car Il est à ma droite : je ne chancellerai point.
Propter hoc lætátum est cor meum, † et exsultavérunt præcórdia mea; * ínsuper et caro mea requiéscet in spe.Aussi mon coeur est dans la joie, mon âme dans l'allégresse, mon corps lui-même repose en sécurité.
Quóniam non derelínques ánimam meam in inférno, * nec dabis sanctum tuum vidére corruptiónem.Car Tu ne livreras pas mon âme au schéol, Tu ne permettras pas que celui qui T'aime voie la corruption.
Notas mihi fácies vias vitæ, † plenitúdinem lætítiæ cum vultu tuo, * delectatiónes in déxtera tua usque in finem.Tu me feras connaître le sentier de la vie ; il y a plénitude de joie devant Ta face, des délices éternels dans Ta droite.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Caro mea * requiéscet in spe.Ant. Ma chair repose dans l’espérance.
Lectio brevis (1 Th 5, 23-24)
Lecture brève (1 Th 5, 23-24)
Ipse Deus pacis sanctíficet vos per ómnia, et ínteger spíritus vester et ánima et corpus sine queréla in advéntu Dómini nostri Iesu Christi servétur. Fidélis est, qui vocat vos, qui étiam fáciet.Que le Dieu de paix Lui-même vous sanctifie tout entiers, et que tout ce qui est en vous, l'esprit, l'âme et le corps, se conserve sans reproche jusqu'au jour de l'avènement de notre Seigneur Jésus- Christ ! Celui qui vous appelle est fidèle, et c'est Lui qui fera encore cela.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. In manus tuas, Dómine, * Comméndo spíritum meum. In manus. V/. Redemísti nos, Dómine Deus veritátis. * Comméndo spíritum meum. Glória Patri. In manus.R/. En Tes mains, Seigneur, * je remets mon esprit. Entre Tes mains. V/. Tu nous as rachetés, Seigneur Dieu de vérité * Je remets mon esprit. Gloire au Père. Entre Tes mains.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Canticum evangelicum Lc 2, 29-32
Cantique évangélique Lc 2,29-32
Christus lumen gentium et gloria Israël
Le Christ est la lumières des nations et la gloire d'Israël
Nunc dimíttis servum tuum, Dómine,* secúndum verbum tuum in pace, Maintenant, Tu peux renvoyer Ton serviteur, Seigneur, selon Ta parole, en paix.
quia vidérunt óculi mei* salutáre tuum, Car mes yeux ont vu Ton salut,
quod parásti* ante fáciem ómnium populórum, Que Tu as préparé devant la face des peuples,
lumen ad revelatiónem géntium * et glóriam plebis tuæ Israël. lumière qui se révèle aux nations, et gloire de Ton peuple Israël.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Orémus. Prions.
Domine Deus noster, diurno labore fatigatos, quieto sopore nos refove, ut, tuo semper auxilio creati, tibi corpore simus et mente devoti. Per Christum Dóminum nostrum.Seigneur notre Dieu, fatigués par le labeur du jour, restaure-nous par un sommeil calme ; toujours renouvelés Ton aide, que nous soyons à Toi par notre corps et notre esprit. Par le Christ notre Seigneur.
Deinde dicitur, etiam a solo, benedictio: Ensuite on dit, même seul, la bénédiction :

Noctem quiétam et finem perféctum concédat nobis Dóminus omnípotens. R/. Amen.

Que Dieu tout puissant nous concède une nuit calme et une fin chrétienne. R/. Amen.
Antiphona finale ad Beatam Mariam Virginem Antienne finale à la Bienheureuse Vierge Marie
Alma Redemptóris Mater, quæ pérvia cæli porta manes, et stella maris, succúrre cadénti, Tendre mère du Rédempteur,
qui demeurez la porte ouverte du Ciel,
et l’étoile de la mer, portez secours au peuple qui succombe

súrgere qui curat, pópulo; tu, quæ genuísti, natúra miránte, tuum sanctum Genitórem,
et cherche à se relever :
Vous qui avez engendré, à la surprise de la nature,
votre saint Créateur,

Virgo prius ac postérius, Gabriélis ab ore sumens illud Ave, peccatórum miserére.
[étant] vierge avant et après [l’enfantement], et, de la bouche de Gabriel,
recevant cette salutation,
ayez pitié des pécheurs.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Extrait du Compendium du catéchisme de l'Eglise catholique :
Comment agissent le Christ et son esprit dans le cœur des fidèles?
-
Par l’intermédiaire des sacrements, le Christ communique son Esprit aux membres de son Corps, ainsi que la grâce de Dieu qui porte les fruits de la vie nouvelle selon l’Esprit. Enfin, le Saint-Esprit est le Maître
de la prière.

L’Église dans le dessein de Dieu : Que signifie le mot Église?
-,
Il désigne le peuple que Dieu convoque et rassemble de tous les confins de la terre, pour constituer l’assemblée de ceux qui, par la foi et par le
Baptême, deviennent fils de Dieu, membres du Christ et temple de l’Esprit Saint.
Dans la Bible, quels sont les autres noms et images qui désignent l’Église?
-
Dans la Sainte Écriture, nous trouvons de nombreuses images qui mettent en évidence les différents aspects du mystère de l’Église. L’Ancien Testament privilégie les images liées au peuple de Dieu; le Nouveau
Testament celles se rattachant au Christ comme Tête de ce peuple, qui est son Corps; elles sont tirées de la vie pastorale (bergerie, troupeau, brebis), de la vie rurale (champ, olivier, vigne), de l’habitat (demeure, pierre, temple), de la famille (épouse, mère, famille).
Quel est le commencement et l’achèvement de l’Église?
-
L’Église a son commencement et son achèvement dans le dessein éternel de Dieu. Elle a été préparée dans l’Ancienne Alliance par l’élection d’Israël, signe du rassemblement futur de toutes les nations. Fondée sur la parole et sur l’action de Jésus Christ, elle s’est accomplie surtout par sa mort rédemptrice et sa résurrection. Elle s’est manifestée ensuite comme mystère de salut par l’effusion de l’Esprit Saint à la Pentecôte. Elle aura son
achèvement à la fin des temps comme assemblée céleste de tous les rachetés.
Quelle est la mission de l’Église?
-
La mission de l’Église est d’annoncer et d’instaurer au milieu de toutes les nations le Royaume de Dieu inauguré par Jésus Christ. Elle constitue sur la terre le germe et le commencement de ce Royaume du salut.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Extrait quotidien de la Règle de Notre Bienheureux Père Saint Benoît, et son commentaire par le TRP Dom Paul Delatte, abbé de Solesmes :
Caput 7: De humilitate (e) 7 - L’HUMILITÉ (e) Secundus humilitatis gradus est, si propriam quis non amans voluntatem desideria sua non delectetur implere, sed vocem illam Domini factis imitemur dicentis: Non veni facere voluntatem meam, sed eius qui me misit. Item dicit Scriptura: Voluntas habet poenam et necessitas parit coronam. Le deuxième échelon de l’humilité est de ne pas aimer sa volonté propre et de ne pas se complaire dans l’accomplissement de ses désirs, mais d’imiter en actes ce qu’a dit le Seigneur : « Je ne suis pas venu faire ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé. » est écrit également : « Le plaisir encourt le châtiment, la contrainte produit la couronne. »
Nous nous souvenons peut-être que dans Cassien la crainte de Dieu ne constitue pas un degré spécial, mais qu’elle est présentée comme le point d’appui commun de tous les degrés d’humilité. Au fond, la doctrine de saint Benoît n’est pas différente. Remarquons qu’il n’assignera plus dans la suite de motif nouveau d’humilité : il se bornera à indiquer les procédés, les formes authentiques selon lesquelles l’humilité se doit traduire. Avant toutes choses, lui aussi a parlé, et longuement, de la crainte de Dieu ; mais sans mettre à part, comme Cassien, ces observations sur la crainte, il a décrit en même temps les conséquences négatives qu’elle aura pratiquement dans l’ensemble de notre vie. L’abstention des actes égoïstes qui naissent de la volonté propre, tel est réellement le premier degré d’humilité, chez saint Benoît comme chez Cassien. Les degrés suivants décrivent les résultats positifs de la crainte surnaturelle : au lieu d’obéir à sa volonté, faire la volonté de Dieu (deuxième degré Cassien ne l’avait pas distingué du premier) ; faire la volonté des hommes eux-mêmes lorsqu’ils tiennent la place de Dieu (troisième degré) ; faire la volonté de Dieu et des supérieurs dans les circonstances héroïques (quatrième degré), etc.
Le second degré d’humilité est donc de réaliser dans sa conduite ce que le Seigneur affirmait de lui-même : “ Ce n’est point ma volonté que je suis venu faire, mais bien la volonté de celui qui m’a envoyé ” (JOANN., Vl, 38) . Au lieu d’aimer notre volonté propre, de mettre notre joie à faire ce qui nous plaît et ce à quoi nous houssent nos désirs, nous imiterons Notre Seigneur Jésus-Christ. La volonté divine du Seigneur était pleinement une avec celle de son Père ; sa volonté humaine lui était de même parfaitement unie. Mais il y avait chez le Seigneur, comme chez nous, une volonté instinctive et indélibérée, une volonté de nature, un principe de réaction intérieure qui le portait à choisir certaines choses et à en écarter d’autres : or, cette volonté-là, il l’inclinait aussi devant la volonté du Père : Calicem quem dedit mihi Pater non bibam illum ? Pourtant, c’était le calice dont il avait dit peu auparavant : Pater, si fieri potest, transeat a me calix lste ! Il était vraiment uni homme, et non un beau marbre ; il ressentait les répugnances humaines avec une profondeur unique et une sensibilité exquise. C’est à ce titre que le Seigneur peut nous être proposé comme modèle.
Saint Benoît ajoute que notre propre intérêt surnaturel nous invite à la soumission. Cette petite phrase est la croix des commentateurs. D’abord, faut-il lire voluptas ou bien voluntas ? Puisqu’il s’agit dans le contexte de volonté propre, il semble que la vraie leçon soit voluntas ; surtout si l’on tient à ce qu’il y ait opposition formelle avec necessitas ; et quelques scribes ont lu ainsi. Pourtant la leçon des manuscrits la plus autorisée, celle que reproduisent les plus anciens commentateurs, est voluptas. Cette expression n’a rien d’inattendu : elle est amenée très naturellement par les mots : desideria sua non delectetur implere ; l’opposition elle-même subsiste en quelque manière, puisque, dans la pensée de saint Benoît, volonté équivaut ici à volupté, et qu’il y a du moins assonance. Mais à quel passage de l’Écriture se réfère saint Benoît ? On ne le retrouve nulle part. Saint Benoît, disent la plupart des commentateurs, cite de mémoire, et il donne sensum, non verba, comme ont fait parfois les écrivains du Nouveau Testament et les Pères : encore faudrait-il qu’on pût alléguer une parole sacrée offrait quelque analogie avec la citation de N. B. Père ; et celle-ci est réellement de physionomie nette et précise. S’agirait-il d’un texte disparu ? On doit recourir rarement à ce genre d’hypothèses. La mémoire de N. B. Père ne l’aurait-elle pas un peu trahi ? Le respect a empêché les commentateurs de se le demander. Il est difficile encore d’imaginer qu’il cite une formule proverbiale, puisqu’il renvoie formellement à l’Écriture. Écriture, expliquent certains, ne désigne pas de façon exclusive les Livres saints ; l’exposition du onzième degré d’humilité ne se clôt-elle pas précisément sur une citation non scripturaire introduite par la formule scriptum est ? Mais on pourrait objecter que cette formule est beaucoup moins précise que Scriptura.
Il se peut pourtant que nous ayons affaire à un fragment de littérature ecclésiastique. Les Bollandistes ont reproduit, d’après les manuscrits et d’après Mombricius, les Actes des saintes Agape, Chionie et Irène, qui sont insérés dans ceux des saints Chrysogone et Anastasie ; ce texte, qu’ils donnent comme très ancien, est (heureusement pour notre hypothèse) différent de celui de Siméon Métaphraste (dixième -siècle) ; on y lit : Sisinnius dixit : Ergo non sunt inquinati, qui da sacrificiorum sanguine gustaverunt ? Irene respondit : Non solum non sunt Inquinati, sel etiam coronati sunt : voluptas enim habet poenam, et necessitas parai (parit, dans Mombricius) coronam . L’authenticité de ces Actes est contestée par Ruinart ; ils peuvent néanmoins être antérieurs à N. B. Père. Aurions-nous une source plus sûre chez saint Optat de Milève écrivant :
Voluntas habet poenam, necessitas veniam  ? C’est possible ; il n’y a cependant identité entre les deux formules ni dans les mots ni surtout dans l’idée. La pensée de saint Optat est que ceux là méritent tout le châtiment qui sont en pouvoir de toute leur liberté, tandis que la responsabilité et le châtiment sont moindres, lorsqu’il y a eu contrainte. La pensée de saint Benoît est que la volonté propre encourt la peine, au lieu que la nécessité, c’est-à-dire non plus la contrainte extérieure et perverse qui nous porte au mal, mais une contrainte sage que nous nous imposons pour faire le bien, mérite la couronne. Si l’emprunt à saint Optat était justifié, il faudrait revenir à l’hypothèse d’une formule proverbiale se pliant aux circonstances.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Prières usuelles


Signum crucisSigne de croix
IN nomine Patris, et Filii, et Spiritus Sancti. Amen.Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Amen.
Symbolum ApostolorumSymbole des Apôtres
CREDO in Deum Patrem omnipotentem, Creatorem caeli et terrae. Et in Iesum Christum, Filium eius unicum, Dominum nostrum, qui conceptus est de Spiritu Sancto, natus ex Maria Virgine, passus sub Pontio Pilato, crucifixus, mortuus, et sepultus, descendit ad inferos, tertia die resurrexit a mortuis, ascendit ad caelos, sedet ad dexteram Dei Patris omnipotentis, inde venturus est iudicare vivos et mortuos. Credo in Spiritum Sanctum, sanctam Ecclesiam catholicam, sanctorum communionem, remissionem peccatorum, carnis resurrectionem, vitam aeternam. Amen.Je crois en Dieu le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre. Et en Jésus-Christ Son fils unique, notre Seigneur, qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce-Pilate, a été crucifié, est mort, a été enseveli, est descendu aux enfers, est ressuscité le troisième jour, est monté aux cieux, est assis à la droite du Père tout-puissant, d'où Il viendra juger les vivants et les morts. Je crois en L'Esprit Saint, à la Sainte Eglise catholique, à la communion des saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle. Amen.
Salve Regína, Mater misericórdiæ, vita dulcédo, et spes nostra, salve. Ad te clamámus éxsules fílii Evæ; ad te suspirámus, geméntes et flentes in hac lacrimárum valle. Salut, Reine, mère de miséricorde, vie, douceur, et notre espérance, salut. Vers vous, nous crions,, enfants d'Eve exilés. Vers vous, nous soupirons, gémissant et pleurant dans cette vallée de larmes.
Eia ergo, advocáta nostra, illos tuos misericórdes óculos ad nos convérte: Et Iesum, benedíctum fructum ventris tui, nobis post hoc exsílium osténde. O clemens, o pia, o dulcis Virgo María.Et donc, notre avocate, tournez vos yeux miséricordieux vers les vôtres. Et Jésus, le fruit béni de vos entrailles, montre-le nous après notre exil.
O clemens, O pia, O dulcis Virgo Maria.O clémente, ô bonne, ô douce Vierge Marie.
V/. Ora pro nobis, sancta Dei Genetrix.
R/. Ut digni efficiamur promissiónibus Christi.
V/. Priez pour nous, sainte Mère de Dieu.
V/. Afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ.
Oremus.
Omnipotens sempiterne Deus, qui gloriosae Virginis Matris Mariae corpus et animam, ut dignum Filii tui habitaculum effici mereretur, Spiritu Sancto cooperante, praeparasti: da, ut cuius commemoratione laetamur; eius pia intercessione, ab instantibus malis, et a morte perpetua liberemur. Per eundem Christum Dominum nostrum. Amen.
Prions.
Dieu éternel et tout puissant qui avec la coopération du Saint Esprit a préparé le corps et l'Esprit de la glorieuse Vierge-Mère Marie à devenir une demeure digne de Ton Fils; puissions-nous, par son intercession aimante, être délivrés des maux actuels et de la mort éternelle, nous qui nous réjouissons de sa commémoration. Par le même Christ notre Seigneur. Amen.
Le "Salve Regina" est la prière privilégiée du temps "dans l'année" après la Pentecôte. Elle se chante (ou se récite) surtout après la fin du temps pascal jusqu'au premier dimanche de l'Avent (exclus).
ANGELUSANGELUS
V/. Ángelus * Dómini nuntiávit Maríæ.V/. L’ange du Seigneur apporta l’annonce à Marie,

R/. Et concépit de Spíritu Sancto.
R/. Et elle conçut du Saint-Esprit.
Áve María, grátia pléna, Dóminus técum. Benedícta tu in muliéribus, et benedíctus frúctus véntris túi, Iésus.Je vous salue Marie, pleine de grâce. Le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles est béni.
Sáncta María, Máter Déi, óra pro nóbis peccatóribus, nunc et in hóra mórtis nóstrae. Ámen.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort.
V/. Ecce ancílla Dómini.
V/. Me voici, servante du Seigneur,
R/. Fiat mihi secúndum verbum tuum.
R/. Qu’il me soit fait selon votre parole.
Áve María, grátia pléna, Dóminus técum. Benedícta tu in muliéribus, et benedíctus frúctus véntris túi, Iésus.
Je vous salue Marie, pleine de grâce. Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles est béni.
Sáncta María, Máter Déi, óra pro nóbis peccatóribus, nunc et in hóra mórtis nóstrae. Ámen.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort.
V/. Et Verbum caro factum est. **V/. Et le Verbe S’est fait chair
R/. Et habitávit in nobis.R/. Et Il a habité parmi nous.
Áve María, grátia pléna, Dóminus técum. Benedícta tu in muliéribus, et benedíctus frúctus véntris túi, Iésus.
Je vous salue Marie, pleine de grâce. Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles est béni.
Sáncta María, Máter Déi, óra pro nóbis peccatóribus, nunc et in hóra mórtis nóstrae. Ámen.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort.
V/. Ora pro nobis, sancta Dei génetrix.
V/. Priez pour nous, sainte Mère de Dieu
R/. Ut digni efficiámur promissiónibus Christi.
R/. Afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ.
Orémus.
Grátiam tuam, quæsumus,
Dómine, méntibus nostris infúnde; 
 ut qui, Ángelo nuntiánte,
 Christi Fílii tui incarnatiónem cognóvimus, *
per passiónem eius et crucem,
 ad resurrectiónis glóriam perducámur.
Per Christum Dóminum nostrum.
R/. Amen.
Prions.
Répands, Seigneur, Ta grâce en nos âmes. Par le message de l’ange, nous avons connu l’incarnation de Ton Fils bien-aimé. Conduis-nous, par Sa passion et par Sa croix, jusqu’à la gloire de la résurrection. Par le Christ, notre Seigneur. R/. Amen.
* L'angélus se sonne par trois séries de trois tintements suivis d'une "pleine-volée". Les tintements correspondent au début du versicule, du répons et de l'Ave.
** On a coutume d'incliner légèrement la tête à ce versicule en signe de révérence pour le mystère de l'Incarnation.
On récite habituellement la prière de l'Angelus trois fois par jour, à 7 heures, midi et 19 heures. Dans certains endroits, cette prière ce récite donc après l'office de laudes, celui de sexte et après complies.
Au temps pascal, cette prière est remplacée par le Regina caeli.
Angele DeiAngele Dei (prière à l'Ange gardien)
ANGELE DEI, qui custos es mei, Me tibi commissum pietate superna; (Hodie, Hac nocte) illumina, custodi, rege, et guberna. Amen.ANGE DE DIEU, qui êtes mon gardien, puisque le ciel m'a confié à vous dans sa bonté, (aujourd'hui, cette nuit) éclairez-moi,gardez-moi, dirigez-moi et gouvernez-moi. Amen.
Benedictio Ante MensamBénédiction avant le repas
V/. Benedicite. (R/. Benedicite.)
BENEDIC, Domine, nos et haec tua dona * quae de tua largitate sumus sumpturi. Per Christum Dominum nostrum. R/. Amen.
V/. Bénissez. (R/. Bénissez.)
BENIS nous, Seigneur, et les dons qui viennent de Toi, par lesquels, de Ta largesse, nous sommes rassasiés. Par le Christ notre Seigneur. R/. Amen.
Ante prandium:Avant le déjeuner :
Mensae caelestis participes * faciat nos, Rex aeternae gloriae. R/. Amen.Que le Roi d'éternelle gloire nous fasse participer à la table céleste. R/. Amen.
Ante cenam:Avant le dîner :
Ad cenam vitae aeternae * perducat nos, Rex aeternae gloriae. R/. Amen.Que le Roi d'éternelle gloire nous fasse parvenir au festin de la vie éternelle. R/. Amen.
Benedictio Post MensamBénédiction d'après le repas
AGIMUS tibi gratias, omnipotens Deus, pro universis beneficiis tuis, * qui vivis et regnas in saecula saeculorum. R/. Amen.Nous Te rendons-grâces, Dieu tout puissant, pour tous Tes bienfaits, Toi qui vis et règnes dans les siècles des siècles. R/. Amen.
V/. Deus det nobis suam pacem.V/. Que Dieu nous donne Sa paix.
R/. Et vitam aeternam. R/. Amen.R/. Et la vie éternelle. Amen.
 Rosarium Rosaire
InitiumCommencement
Signum crucisSigne de croix
Romae:A Rome :
V/. Domine, labia mea aperies,
R/. Et os meum annuntiabit laudem tuam.
V/. Deus in adiutorium meum intende,
R/. Domine ad adiuvandum me festina.
V/. Seigneur, ouvre mes lèvres,
R/. Et ma bouche annoncera Ta louange.
V/. Dieu, viens à mon aide,
R/. Seigneur, vite à mon secours.
Ad Crucem:Sur la croix :
Symbolum ApostolorumSymbole des apôtres
Ad grana maiora:Sur les gros grains :
Oratio Dominica (Pater noster)Prière du Seigneur (Notre Père)
Ad grana minora:Sur les petits grains :
Ave MariaJe vous salue Marie
Ad finem decadum:A la fin de chaque dizaine :
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.
Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Le Vendredi saint on pourra utiliser la formule suivante à la place de la doxologie :
R/. Christus factus est pro nobis oboediens usque ad mortem.
V/. Mortem autem crucis.
R/. Le Christ S'est fait pour nous obéissant jusqu'à la mort.
V/. Et la mort de la croix.
Le Samedi saint, on pourra utiliser la formule suivante à la place de la doxologie :
R/. Christus factus est pro nobis oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis.
V/. Propter quod et Deus exaltavit illum: et dedit illi nomen, quod est super omne nomen.
R/. Le Christ S'est fait pour nous obéissant jusqu'à la mort, et la mort de la croix.
V/. C'est pourquoi Dieu L'a exalté : et Il Lui a donné le Nom qui est au dessus de tout Nom.
Oratio FatimaPrière de Fatima
O MI IESU, dimitte nobis debita nostra, libera nos ab igne inferni, conduc in caelum omnes animas, praesertim illas quae maxime indigent misericordia tua.O mon Jésus, pardonne-nous nos péchés, préserve-nous du feu de l'enfer, et conduis au ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de Ta sainte miséricorde.
Meditationes RosariiMéditations du Rosaire
In feria secunda et sabbatoLe lundi et le samedi
I. Mysteria GaudiosaI. Mystères joyeux
1. Quem, Virgo, concepisti. [Mt 1,18, Lc 1,26-38]
2. Quem visitando Elisabeth portasti. [Lc 1,39-45]
3. Quem, Virgo, genuisti. [Lc 2,6-12]
4. Quem in templo praesentasti. [Lc 2,25-32]
5. Quem in templo invenisti. [Lc 2,41-50]
1. Annonciation [Mt 1,18, Lc 1,26-38]
2. Visitation [Lc 1,39-45]
3. Nativité [Lc 2,6-12]
4. Présentation au Temple [Lc 2,25-32]
5. Recouvrement au Temple [Lc 2,41-50]
In feria quintaLe jeudi
II. Mysteria LuminosaII. Mystères lumineux
1. Qui apud Iordanem baptizatus est. [Mt 3,13, Mc 1,9, Jn 1,29]
2. Qui ipsum revelavit apud Canense matrimonium. [In 2,1-11]
3. Qui Regnum Dei annuntiavit. [Mc 1,15, Lc 10,8-11]
4. Qui transfiguratus est. [Mt 17,1-8, Mc 9,2-9]
5. Qui Eucharistiam instituit.[In 6,27-59, Mt 26,26-29, Mc 14,22-24, Lc 22,15-20]
1. Le Baptême au Jourdain. [Mt 3,13, Mc 1,9, Jn 1,29]
2. Les Noces de Cana. [In 2,1-11]
3. L'annonce du Royaume. [Mc 1,15, Lc 10,8-11]
4. La Transfiguration. [Mt 17,1-8, Mc 9,2-9]
5. L'institution de l'Eucharistie. [In 6,27-59, Mt 26,26-29, Mc 14,22-24, Lc 22,15-20]
In feria tertia et feria sextaLe mardi et le vendredi
III. Mysteria dolorosaIII. Mystères douloureux
1. Qui pro nobis sanguinem sudavit. [Lc 22,39-46]
2. Qui pro nobis flagellatus est. [Mt 27,26, Mc 15,6-15, In 19:1]
3. Qui pro nobis spinis coronatus est. [In 19,1-8]
4. Qui pro nobis crucem baiulavit. [In 19,16-22]
5. Qui pro nobis crucifixus est. [In 19,25-30]
1. L'Agonie au jardin des oliviers. [Lc 22,39-46]
2. Le Flagellation. [Mt 27,26, Mc 15,6-15, In 19:1]
3. Le Couronnement d'épines. [In 19,1-8]
4. Le Portement de Croix. [In 19,16-22]
5. La Crucifixion. [In 19,25-30]
In feria quarta et DominicaLe mercredi et le dimanche
IV. Mysteria gloriosaIV. Mystères glorieux
1. Qui resurrexit a mortuis. [Mc 16,1-7]
2. Qui in caelum ascendit. [Lc 24,46-53]
3. Qui Spiritum Sanctum misit. [Acta 2,1-7]
4. Qui te assumpsit. [Ps 16,10]
5. Qui te in caelis coronavit. [Apoc 12,1]
1. La Résurrection. [Mc 16,1-7]
2. L'Ascension. [Lc 24,46-53]
3. L'Effusion de l'Esprit Saint à la Pentecôte. [Acta 2,1-7]
4. L'Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie. [Ps 16,10]
5. Le Couronnement aux cieux de la Bienheureuse Vierge Marie. [Apoc 12,1]
Orationes ad Finem Rosarii DicendaePrières dites à la fin de la récitation du Rosaire
Salve ReginaSalve Regina
V/. Ora pro nobis, Sancta Dei Genetrix.
R/. Ut digni efficiamur promissionibus Christi.
V/. Priez pour nous, Sainte Mère de Dieu.
R/. Afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ.
Oremus.
DEUS, cuius Unigenitus per vitam, mortem et resurrectionem suam nobis salutis aeternae praemia comparavit, concede, quaesumus: ut haec mysteria sacratissimo beatae Mariae Virginis Rosario recolentes, et imitemur quod continent, et quod promittunt assequamur. Per eundem Christum Dominum nostrum. Amen.
Prions.
O DIEU, qui, par la vie, la mort et la résurrection de Ton Fils unique, nous a obtenu les récompenses du salut éternel, accorde-nous, nous T'en supplions, qu'en méditant sur les mystères du très saint Rosaire de la Bienheureuse Vierge-Marie, nous imitions ce qu'ils contiennent et obtenions ce qu'ils promettent. Par le même Christ notre Seigneur. Amen.
ACTUS CONTRITIONISACTE DE CONTRITION
DEUS meus, ex toto corde paenitet me omnium meorum peccatorum, eaque detestor, quia peccando, non solum poenas a Te iuste statutas promeritus sum, sed praesertim quia offendi Te, summum bonum, ac dignum qui super omnia diligaris. Ideo firmiter propono, adiuvante gratia Tua, de cetero me non peccaturum peccandique occasiones proximas fugiturum. Amen.Mon Dieu, de tout mon coeur je fais pénitence pour tous mes péchés. Je les déteste non seulement à cause de Tes justes punitions auxquelles je suis promis, mais surtout parce que je T'ai offensé, Toi qui es infiniment bon et qui es digne de tout mon amour. Je prends donc la ferme résolution, avec l'aide de Ta grâce, de ne plus pécher et de fuir les occasions proches de pécher. Amen.
Oratio ante colligationem in interretePrière avant de se connecter à l'internet.
OMNIPOTENS aeterne Deus, qui nos secundum imaginem Tuam plasmasti, et omnia bona, vera, pulchra, praesertim in divina persona Unigeniti Filii Tui Domini nostri Iesu Christi, quaerere iussisti, praesta quaesumus ut, per intercessionem Sancti Isidori, Episcopi et Doctoris, in peregrinationibus per interrete factis et manus oculosque ad quae Tibi sunt placita intendamus et omnes quos convenimus cum caritate ac patientia accipiamus. Per Christum Dominum nostrum. R/. Amen.Dieu Éternel et Tout Puissant qui nous a créés à Ton image et nous ordonne de rechercher ce qui est bon, vrai et beau, spécialement dans la personne divine de Ton Fils unique notre Seigneur Jésus Christ, nous T’implorons par l’intercession de Saint Isidore Évêque et Docteur de nous aider pendant nos voyages à travers l’Internet à diriger nos mains et nos yeux vers ce qui T’est agréable, et à accueillir avec charité et patience tous ceux que nous rencontrerons. Par le Christ notre Seigneur. R/. Amen.
Oratio S. Thomae Aquinatis ante studiumPrière de S. Thomas d'Aquin avant l'étude
Creátor ineffábilis, qui de thesáuris sapiéntiæ tuæ tres Angelórum hiearchías designásti et eas super cœlum empýreum miro órdine collocásti, atque univérsi partes elegantíssime distribuísti: Tu, inquam, qui verus fons lúminis et sapiéntiæ díceris ac superéminens princípium, infúndere dignéris super intelléctus mei ténebras tuæ rádium claritátis, dúplices, in quibus natus sum, a me rémovens ténebras, peccátum scílicet et ignorántiam. Tu, qui linguas infántium facis disértas, linguam meam erúdias atque in lábiis meis grátiam tuæ benedictiónis infúndas. Da mihi intelligéndi acúmen, retinéndi capacitátem, addiscéndi modum et facilitátem, interpretándi subtilitátem, loquéndi grátiam copiósam. Ingréssum ínstruas, progréssum dírigas, egréssum cómpleas. Tu, qui es verus Deus et Homo, qui vivis et regnas in sǽcula sæculórum. Amen.Créateur ineffable, qui, des trésors de Ta sagesse, a formé les trois hiérachies des anges, les a placées au-dessus des cieux dans un ordre merveilleux, et a façonné et distribué de façon exquise toutes les parties de l'univers ; Toi qui es la vraie source de la lumière et de la sagesse et leur principe suréminent, daigne répandre Ta clarté sur l’obscurité de mon intelligence ; chasse de moi les ténèbres du péché et de l’ignorance. Donne-moi : la pénétration pour comprendre, la mémoire pour retenir, la méthode et la facilité pour apprendre, la lucidité pour interpréter, une grâce abondante pour m’exprimer. Aide le commencement de mon travail, diriges-en le progrès, couronnes-en la fin. Toi, qui es vrai Dieu et vrai homme, et qui vis et règnes dans les siècles des siècles. Amen.
Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Ordo liturgique du jeudi 30 janvier 2020 au samedi 29 février 2020

jeudi 30 janvier 2020
Feria V - Hebdomada III per annum

FERIE
Bx Columba Marmion
Bénédictin à Maredsous, guide spirituel (†1923) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
vendredi 31 janvier 2020
Feria VI - Hebdomada III per annum

S. Ioannis Bosco, presbyteri, Memoria.

St Jean Bosco, prêtre.
Fondateur de la famille salésienne (†1888) - Martyrologe du jour
Abstinence
Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
samedi 1 février 2020
Sabbato - Hebdomada III per annum

FERIE

- Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
dimanche 2 février 2020
Dominica - Hebdomada IV per annum

IN PRAESENTATIONE DOMINI, Festum.

Présentation du Seigneur
La Chandeleur est la fête du Christ"lumière pour éclairer les nations " attestée à Jérusalem en 386, adoptée à Rome au 7e siècle. Cette fête est commune avec les Églises orientales, qui l'appellent fête de la rencontre ou Entrée de notre Seigneur au Temple - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
lundi 3 février 2020
Feria II - Hebdomada IV per annum

FERIE ou S. Ansgarii, episcopi, memoria ad libitum.
St Blaise de Sébaste, évêque et martyr
Médecin, évêque arménien au IVe siècle († vers 316) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mardi 4 février 2020
Feria III - Hebdomada IV per annum

FERIE
Ste Jeanne de France
Fille de Louis XI, fondatrice de l'Ordre de l'Annonciade (†1505) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mercredi 5 février 2020
Feria IV - Hebdomada IV per annum

S. Agathae, virginis et martyris, Memoria.

Ste Agathe, vierge et martyre
Sicile (IIIe siècle) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
jeudi 6 février 2020
Feria V - Hebdomada IV per annum

Ss. Pauli Miki et sociorum, martyrum, Memoria.

St Paul Miki, prêtre, et ses compagnons, martyrs
Martyrs à Nagasaki au Japon (†1597) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
vendredi 7 février 2020
Feria VI - Hebdomada IV per annum

FERIE
Bx Pie IX, pape
Pape du XIXe siècle, il combattit les erreurs dites modernes et promulgua le dogme de l'Immaculée Conception (†1878) - Martyrologe du jour
Abstinence
Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
samedi 8 février 2020
Sabbato - Hebdomada IV per annum

FERIE ou S. Iosephinae Bakhita, virginis, memoria ad libitum.
St Jérôme Émilien
Prêtre, éducateur, fondateur des "Pères somasques " (†1537) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
dimanche 9 février 2020
Dominica - Hebdomada V per annum

Dominica V per annum.

St Michel Fébres Cordero
Frère des Écoles Chrétiennes, mort en Équateur en 1910 - Martyrologe du jour
Septuagésime
Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
lundi 10 février 2020
Feria II - Hebdomada V per annum

S. Scholasticae, virginis, Memoria.

Ste Scholastique, vierge
Vierge, sœur de St Benoît, première moniale bénédictine (†543) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mardi 11 février 2020
Feria III - Hebdomada V per annum

FERIE ou B. Mariae Virginis de Lourdes, memoria ad libitum.
Bienheureuse Marie, vierge de Lourdes
Anniversaire de la 1ère apparition de la Vierge à la grotte de Massiabelle en 1858 - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mercredi 12 février 2020
Feria IV - Hebdomada V per annum

FERIE
Bx Georges Haydock et ses compagnons, martyr
Martyrs à Tyburn, près de Londres, par fidélité au pape (†1587) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
jeudi 13 février 2020
Feria V - Hebdomada V per annum

FERIE
Bse Béatrice d'Ornacieux
Fondatrice de la chartreuse d'Eymeu dans la Drôme (†1260) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
vendredi 14 février 2020
Feria VI - Hebdomada V per annum

Ss. Cyrilli, monachi, et Methodii, episcopi, patronorum Europae, Festum.

Sts Cyrille, moine et Méthode, évêque
Apôtres des Slaves au IXe siècle, créateurs de l'alphabet cyrillique - Martyrologe du jour
Abstinence
Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
samedi 15 février 2020
Sabbato - Hebdomada V per annum

FERIE
St Claude la Colombière
Jésuite, confesseur et aide de Ste Marguerite-Marie (†1682) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
dimanche 16 février 2020
Dominica - Hebdomada VI per annum

Dominica VI per annum.

Bx Joseph Allamano, prêtre
Prêtre, il fonda deux instituts missionnaires de Marie Consolatrice (†1926) - Martyrologe du jour
Sexagésime
Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
lundi 17 février 2020
Feria II - Hebdomada VI per annum

FERIE ou Ss. septem Fundatorum Ordinis Servorum B. M. V., memoria ad libitum.
Les Sept Saints Fondateurs de l'ordre des Servites de la Bienheureuse Vierge Marie.
Sept jeunes marchands de Florence se consacrèrent à Dieu au XIIIème siècle et méditèrent les sept douleurs de la Vierge - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mardi 18 février 2020
Feria III - Hebdomada VI per annum

FERIE
Ste Bernadette Soubirous, vierge
Elle a vu la Ste Vierge dix-huit fois à quatorze ans, religieuse à Nevers, morte après une longue maladie en 1879 - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mercredi 19 février 2020
Feria IV - Hebdomada VI per annum

FERIE
St Jean-Pierre Néel, prêtre
Prêtre originaire du diocèse de Lyon, missionnaire en Chine, martyr en 1862 - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
jeudi 20 février 2020
Feria V - Hebdomada VI per annum

FERIE
Bse Jacinthe Marto
La plus jeune des trois bergers de Fatima. Elle pria, fit des sacrifices pour la conversion des pécheurs et pour le pape (†1920) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
vendredi 21 février 2020
Feria VI - Hebdomada VI per annum

FERIE ou S. Petri Damiani, episcopi et Ecclesiae doctoris, memoria ad libitum.
St Pierre Damien, évêque et docteur de l'Église
Evêque d'Ostie, oeuvra à la réforme du clergé, docteur de l'Eglise (+1072) - Martyrologe du jour
Abstinence
Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
samedi 22 février 2020
Sabbato - Hebdomada VI per annum

Cathedrae S. Petri, apostoli, Festum.

Chaire de St Pierre, apôtre
Primauté de St-Pierre et de son successeur le pape pour l'unité - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
dimanche 23 février 2020
Dominica - Hebdomada VII per annum

Dominica VII per annum.

St Polycarpe, évêque et martyr
Évêque de Smyrne, disciple de St Jean, athlète de la foi, mort martyr en 155 - Martyrologe du jour
Quinquagésime
Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
lundi 24 février 2020
Feria II - Hebdomada VII per annum

FERIE
Bx Thomas Marie Fusco, prêtre
Prêtre italien, fondateur des Filles de la Charité du Très Précieux Sang (†1891) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mardi 25 février 2020
Feria III - Hebdomada VII per annum

FERIE
St Louis Versiglia, prêtre
Prêtre salésien, évêque, mort martyr en Chine en 1930 - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mercredi 26 février 2020
Feria IV - Dies post Cineres

Feria IV Cinerum.

Ste Paule de St Joseph de Calasanz, religieuse
Religieuse, fondatrice de la congrégation enseignante des Filles de Marie (†1889) - Martyrologe du jour
Jeûne et abstinence de précepte
Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
jeudi 27 février 2020
Feria V - Dies post Cineres

.

St Gabriel ND des sept douleurs
Passioniste, mort à 24 ans en 1862 - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
vendredi 28 février 2020
Feria VI - Dies post Cineres

.

Bx Daniel Brottier, prêtre
Prêtre, il restaura l'Œuvre des Orphelins-Apprentis d'Auteuil (†1936) - Martyrologe du jour
Abstinence
Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
samedi 29 février 2020
Sabbato - Dies post Cineres

.

Bx auguste Chapdelaine
- Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière