Martyrologe du samedi 16 décembre 2017 -

Martyrologe
Le 16 décembre
1. Commémoraison de saint Aggée, prophète, qui, vers 515 avant le Christ au temps de Zorobabel, chef de Juda, avertit le peuple de reconstruire la maison du Seigneur, dans laquelle viendrait le Trésor de toutes les nations.
2. Commémoraison de plusieurs saintes femmes, qui, en Afrique, durant la persécution vandale sous le roi arien Hunnéric, en 480, furent suspendues avec des poids aux pieds et des lames incandescentes sur le dos, achevant ainsi heureusement le combat du martyre.
3. En Irlande, saint Béan, ermite.
4*. À Cysoing dans l’Artois, en 867, saint Évrard. Comte du Frioul, il construisit en ce lieu un monastère de chanoines réguliers, où il fut pieusement déposé, quelques années après sa mort.
5. À Vienne, alors dans le royaume de Provence, en 875, saint Adon, évêque, qui fut moine auparavant et composa un Martyrologe, où il inscrivit pour chaque jour des éloges de saints.
6*. À l’abbaye de Seltz en Alsace, l’an 999, la naissance au ciel de sainte Adélaïde, qui épousa Otton Ier et devint impératrice. Elle manifesta une gravité pleine de charme aux gens de sa maison, une dignité très noble aux étrangers, une bienveillance infatigable aux pauvres et une largesse très abondante pour honorer les églises de Dieu.
7*. En Lucanie, l’an 1005, saint Macaire de Collesano, moine, remarquable par son humilité et ses privations, qui dirigea avec sagesse divers monastères du mont Mercure et du Latiano.
8*. À Gênes en Ligurie, l’an 1496, le bienheureux Sébastien Maggi, prêtre de l’Ordre des Prêcheurs, qui prêcha l’Évangile au peuple de la région et veilla à la discipline régulière dans plusieurs couvents de son Ordre.
9*. À Turin dans le Piémont, en 1717, la bienheureuse Marie des Anges (Marie-Anne Fontanella), vierge moniale du Carmel, remarquable par ses pénitences volontaires et sa vertu d’obéissance.
10*. À Rivalba près de Turin, en 1903, le bienheureux Clément Marchisio, prêtre, curé de la paroisse de ce lieu et fondateur de l’Institut des Filles de Saint-Joseph.
11*. À Nowe Miasto en Pologne, l’an 1916, le bienheureux Honoré de Biala Podlaska (Venceslas Kazminsky), prêtre capucin, qui accomplit une œuvre remarquable en confessant les pénitents, en prêchant la parole de Dieu et en réconfortant les âmes des prisonniers.
12*. Près de Mukdahan en Thaïlande, l’an 1940, le bienheureux Philippe Siphong Onphitak, martyr. Père de famille, il fut choisi comme chef de la communauté chrétienne pour remplacer le prêtre de Sog-Khon, expulsé, et, quand commença la persécution contre les chrétiens, il fut conduit au bord de la rivière Tum Nok, torturé et fusillé.