Martyrologe du mardi 19 décembre 2017 -

Martyrologe
Le 19 décembre
1. À Rome, au cimetière de Pontien sur la voie de Porto, en 401, la mise au tombeau de saint Anastase Ier, pape, homme de très riche pauvreté, dit saint Jérôme, et d’ardeur apostolique, qui, dans un bref pontificat, s’opposa fermement aux doctrines hérétiques.
2. À Auxerre, au VIe siècle, saint Grégoire, évêque.
3*. Dans la chartreuse de Casotto dans la Piémont, en 1205, le bienheureux Guillaume de Fenoglio, religieux, qui avait auparavant vécu en ermite sur une montagne du voisinage.
4*. À Avignon, en 1370, le bienheureux Urbain V, pape, qui était abbé de Saint-Victor de Marseille quand il fut élevé sur la chaire de Pierre. Sans rien changer à ses habitudes monastiques, il tourna aussitôt son esprit en premier lieu vers le retour du Siège apostolique à Rome et le rétablissement de l’unité de l’Église.
5. À Bac Ninh au Tonkin, en 1839, les saints martyrs François-Xavier Ha Trong Mâu, Dominique Bai Van Uy, catéchistes, Thomas Nguyên Van Dê, tailleur, Augustin Nguyên Van Moi et Étienne Nguyên Van Vinh, agriculteurs, l’un néophyte, l’autre encore catéchumène. Tous ayant refusé de piétiner la croix, furent soumis à des supplices, enfin étranglés sur l’ordre de l’empereur Minh Mang.
6*. À Slonim en Pologne, l’an 1942, les bienheureuses martyres Marie-Éve de la Providence (Bogomila Noiszewska) et Marie-Marthe de Jésus (Casimira Wolowska), vierges, Sœurs de l’Immaculée Conception. Pendant l’occupation nazie de la Pologne, elles furent arrêtées par la Gestapo à l’hôpital de cette ville, où elles soignaient les malades, et fusillées le jour même sur une colline voisine, pour l’aide apportée à une famille juive.