Martyrologe du mardi 26 décembre 2017 - St Étienne, protomartyr

Martyrologe
Le 26 décembre
1. Fête de saint Étienne, premier martyr, vers l’an 34. Homme rempli de foi et d’Esprit Saint, premier des Sept que les Apôtres choisirent comme coopérateurs de leur ministère, il fut aussi le premier des disciples du Seigneur à verser son sang à Jérusalem, portant témoignage au Christ Jésus, qu’il affirma voir debout dans la gloire à la droite du Père et, pendant qu’on le lapidait, il priait pour ses persécuteurs.
2. À Rome, au cimetière de Calliste sur la voie Appienne, en 268 ou 269, saint Denys, pape. Après la persécution de l’empereur Valérien, il brilla par la rectitude de sa foi et de sa vertu : il consola les chrétiens dans l’affliction par ses lettres et sa présence ; il racheta, moyennant rançon, ceux qui étaient captifs, et enseigna aux ignorants les bases de la foi.
3. Commémoraison de saint Zénon, évêque de Maïouma en Palestine. Cousin des saints martyrs Eusèbe, Nestabe et Zénon, massacrés à Gaza, il leur éleva une basilique et, jusqu’à la fin de sa très longue vie, après 400, il tissa le lin pour gagner sa nourriture et subvenir aux pauvres.
4. À Rome, sur la voie Tiburtine, près de saint Laurent, en 418, la mise au tombeau de saint Zosime, pape.
5. À Sardes en Lydie, l’an 824, saint Euthyme, évêque et martyr. Plusieurs fois exécuté et exilé à cause du culte des saintes images, il fut, sous le règne de l’empereur Michel le Bègue et sur l’ordre de son fils Théophile, frappé à coups de fouet jusqu’à la mort, achevant ainsi son martyre.
6. À Madrid, en 1890, sainte Vincente-Marie Lopez Vicuña, vierge, qui fonda et répandit l’Institut des Filles de Marie Immaculée, pour fournir une aide matérielle aux jeunes filles séparées de leur famille et engagées dans un service domestique.
7*. À Song-Khon en Thaïlande, l’an 1940, les bienheureuses martyres Agnès Phila et Lucie Khambang, vierges des Sœurs Amantes de la Croix, ainsi que Agathe Phutta, Cécile Butsi, Bibiane Hampai et Marie Phon. Pour avoir refusé de renier la foi chrétienne, elles furent fusillées dans le cimetière du village.
8*. À Dragali dans le Monténégro, en 1941, le bienheureux Second Pollo, prêtre de Verceil. Aumônier militaire pendant la Seconde Guerre mondiale, en assistant un soldat mourant il fut lui-même grièvement blessé et, peu après, ayant perdu son sang, il rendit à Dieu son esprit.