Martyrologe du samedi 30 décembre 2017 -

Martyrologe
Le 30 décembre
1. À Rome au cimetière de Calliste sur la voie Appienne, en 274, la mise au tombeau de saint Félix Ier, pape, qui dirigea l’Église romaine au temps de l’empereur Aurélien.
2. À Bologne en Mésie, saint Hermès, exorciste et martyr.
3. Commémoraison de saint Anysius, évêque de Thessalonique, qui mourut en 406 ou 407. Il brilla à l’époque de l’empereur Théodose, fut établi par les évêques de Rome vicaire apostolique en Illyrie, intervint en faveur de saint Jean Chrysostome persécuté et fut comblé d’éloges par saint Ambroise.
4. À Tours, en 491, saint Perpétue, évêque, qui construisit la basilique de Saint-Martin et beaucoup d’autres en l’honneur des saints, et organisa dans son Église les jeûnes et les vigiles.
5*. À Aoste, dans les Alpes Grées, après 502, saint Jocundus, évêque.
6. À Flay sur le territoire de Beauvais, vers 660, saint Germer, abbé du monastère fondé par lui en ce lieu.
7*. À Eversham en Angleterre, l’an 717, le trépas de saint Egwin, évêque, qui tint, non sans peine, le siège de Worcester dont il finit par se démettre pour mourir dans le monastère qu’il avait fondé.
8. Dans les Abruzzes, en 1077, saint Raynier, évêque de Furcona, que le pape Alexandre II félicita pour sa bonne administration.
9*. À Cannes dans les Pouilles, au début du XIIe siècle, saint Roger, évêque.
10*. À Frassanone en Sicile, vers 1162, saint Laurent, moine sous la Règle de saint Benoît.
11*. À Castel San Pietro près de Palestrina dans le Latium, en 1282, la bienheureuse Marguerite Colonna, vierge, qui préféra aux richesses et aux plaisirs du siècle la pauvreté pour le Christ et le servit en faisant profession de la Règle de sainte Claire.
12*. À Gênes en Ligurie, l’an 1900, la bienheureuse Eugénie Ravasco, fondatrice de l’Institut des Filles des Sacrés-Cœurs de Jésus et Marie, à qui elle confia le soin de former les jeunes filles et de subvenir aux besoins des petits enfants malades.
13*. À Pancalieri près de Turin dans le Piémont, en 1913, le bienheureux Jean-Marie Boccardo, prêtre. Parmi ses œuvres multiples et considérables, il fonda la Congrégation des Pauvres sœurs, filles de saint Gaétan, pour le soin des vieillards et des malades et pour l’éducation chrétienne des enfants.