Martyrologe du mercredi 3 janvier 2018 - de la férie

Martyrologe
Le 3 janvier
En France : Mémoire de sainte Geneviève (notice 8)
Au Luxembourg : Mémoire de sainte Irmine (notice, le 24 décembre n 4)
1.        Le très saint Nom de Jésus, devant qui doit fléchir tout genou, aux cieux, sur terre et dans l’abîme, pour la gloire de la divine majesté.
2.         À Rome, au cimetière de Calliste sur la voie Appienne, en 236, la mise au tombeau de saint Anthère, pape, qui, après le martyre de saint Pontien, occupa brièvement le siège épiscopal.
3.         À Nicomédie en Bithynie, vers 304, les saints Théopemptos et Théonas, qui subirent le martyre durant la persécution de Dioclétien.
4.         À Césarée de Cappadoce, vers 304, saint Gordien centurion, martyr. Saint Basile le loue comme un véritable émule du centurion présent près de la croix, parce que lui aussi, durant la persécution de Dioclétien, confessa en Jésus le Fils de Dieu.
5.         À Padoue en Vénétie, commémoraison de saint Daniel, diacre et martyr, vers 304.
6.         À Parios dans l’Hellespont, l’an 320, saint Théogène, martyr. Appelé comme recrue sous l’empereur Licinius, il refusa de servir dans l’armée au nom de sa foi chrétienne. Il fut emprisonné, soumis à la torture et enfin jeté dans la mer.
7.         À Vienne en Gaule, vers 377, saint Florent, évêque, qui participa au concile de Valence.
8.         À Paris, vers l’an 500, la mise au tombeau de sainte Geneviève, vierge de Nanterre, qui, à l’âge de quinze ans, reçut le voile des vierges à l’invitation de saint Germain d’Auxerre. Elle réconforta les habitants de la cité lors de l’invasion des Huns, et vint-en aide à ses concitoyens pendant une famine.
9*.         À Leontini en Sicile, au VIIIe ou IXe siècle, saint Lucien, évêque.
10*.        À Koonam dans l’état indien du Kérala, en 1871, le bienheureux Élie Chavara, prêtre, fondateur de la Congrégation des Frères Carmes de Marie Immaculée.