Martyrologe du mercredi 17 janvier 2018 - St Antoine, abbé.

Martyrologe
Le 17 janvier
1.        Mémoire de saint Antoine, abbé. Après la mort de ses parents, accueillant les préceptes de l’Évangile, il distribua tous ses biens aux pauvres et se retira dans la solitude de la Thébaïde en Égypte, où il commença à mener une vie d’ascète. Il travailla avec zèle à fortifier l’Église en soutenant les confesseurs de la foi lors de la persécution de Dioclétien et en aidant saint Athanase contre les ariens. Il eut tellement de disciples qu’il est appelé père des moines. Il mourut en 356.
2.         En Cappadoce, les saints martyrs Speusippe, Élasippe, Mélasippe, frères, et leur grand-mère Léonille.
3.         Commémoraison de saint Julien, surnommé Sabas, c’est-à-dire Ancien, ermite en Osrhoène, vers 377. Bien qu’il détestât le tumulte de la ville, il délaissa pour un moment sa solitude bien-aimée pour confondre à Antioche de tout son cœur les partisans de l’hérésie arienne.
4.         À Die dans la région lyonnaise, en 510, saint Marcel, évêque, qui se montra défenseur de la cité et, pour sa fidélité à la foi catholique, fut envoyé en exil par Gondebaud, roi arien des Burgondes.
5.         À Bourges, vers 647, saint Sulpice, surnommé le Pieux, évêque, qui fut promu de la cour royale à l’épiscopat et n’eut rien de plus cher que de prendre soin de la cause des pauvres.
6*.         En Bavière, vers 800, saint Gamelbert, prêtre, qui donna ses biens à Uthon, qu’il avait baptisé, pour qu’il construise un monastère à Metten.
7*. À Fréjus en Provence, vers 1329, sainte Roseline, prieure de la Chartreuse de la Celle Roland, qui fut célèbre pour son abnégation de soi, son jeûne de nourriture et de sommeil et ses austérités.
8. À         Tocolatlan au Mexique, en 1927, saint Janvier Sanchez Delgado, prêtre et martyr, qui, au cours de la persécution mexicaine, fut battu sauvagement, piqué à coups de baïonnette et pendu à un arbre, en haine de l’Église.