Martyrologe du mardi 10 avril 2018 -

Martyrologe
Le 10 avril
1. À Carthage, vers 250, les saints martyrs Térence, Africain, Maxime, Pompée, Alexandre, Théodore et quarante compagnons, qui seraient tombés pour la foi chrétienne sous l’empereur Dèce.
2. À Alexandrie, saint Apollonius, prêtre et martyr.
3*. À Auxerre, en 658, saint Pallade, évêque. Abbé du monastère de Saint-Germain, il fut choisi pour succéder à l’évêque saint Didier, participa à de nombreux conciles régionaux et s’employa à restaurer la discipline ecclésiastique dans son Église.
4*. À Gavello en Vénétie, l’an 883, saint Bède le jeune, moine. Après quinze années passées à la cour de Louis le Débonnaire et de Charles le Chauve, il choisit de se mettre au service du Seigneur dans le monastère de ce lieu, le restant de sa vie.
5. À Gand dans les Flandres, en 1012, saint Macaire, pèlerin, qui fut accueilli avec bonté parmi les moines de Saint-Bavin et l’année suivante fut emporté par la peste.
6*. À Chartres, en 1029, saint Fulbert, évêque. Il nourrit de sa doctrine un grand nombre, entreprit par sa munificence et son zèle le grand œuvre de la cathédrale et magnifia par ses chants la Vierge Marie.
7*. À Tunis, en 1460, le bienheureux Antoine Neyrot, prêtre de l’Ordre des Prêcheurs et martyr. Enlevé par des pirates et conduit de force en Afrique, il eut la faiblesse d’apostasier et de se marier, mais, avec le secours de la grâce divine, un jeudi saint, il reprit en public son habit religieux et, frappé d’une grêle de pierres, il expia sa faute.
8*. À Plaisance en Émilie, l’an 1479, le bienheureux Marc Fantuzzi de Bologne, prêtre de l’Ordre des Mineurs, célèbre pour sa piété, sa prudence et sa prédication.
9. À Valladolid en Espagne, l’an 1625, saint Michel des Saints, prêtre de l’Ordre de la Sainte Trinité, qui se donna tout entier aux exercices de charité et à la prédication de la parole de Dieu.
10. À Vérone en Vénétie, l’an 1855, sainte Madeleine de Canossa, vierge, qui renonça spontanément aux richesses de son patrimoine pour suivre le Christ et fonda deux Instituts, des Filles et des Fils de la Charité, pour promouvoir l’éducation chrétienne des enfants.
11*. Au camp de concentration de Dachau en Bavière, l’an 1942, le bienheureux Boniface Zukowski, prêtre franciscain conventuel et martyr, victime, en raison de son sacerdoce, du régime nazi et des sévices de la déportation.