Martyrologe du dimanche 15 avril 2018 - IIIème dimanche de Pâques

Martyrologe
Le 15 avril
1. En Thrace, entre 117 et 137, les saints martyrs Théodore et Pausilype, dont on rapporte qu’ils souffrirent sous l’empereur Adrien.
2. À Myre en Lycie, saint Crescent, qui acheva son martyre par le feu.
3. Au Mont d’Or dans le Picenum, saint Maron, martyr.
4. À Saint-Pierre de Rome, commémoraison de saint Abondius, qui, au témoignage du pape saint Grégoire le Grand, fut un humble et fidèle gardien de cette église au VIe siècle.
5. Au pays de Coutances, vers 565, le trépas de saint Paterne (Pair ou Pern) évêque d’Avranches, qui fonda beaucoup de monastères et fut élu à l’épiscopat à l’âge de soixante-dix ans. Il mourut en se rendant au monastère de Sciscy, où il fut inhumé. Avec lui est commémoré son compagnon saint Scubilion, mort le même jour et inhumé avec lui à Sciscy.
6*. À Landelle, près de Vire au diocèse de Bayeux, au VIe siècle, saint Ortaire, abbé, adonné aux austérités et à la prière, et assidu à soigner les malades et soulager les pauvres.
7*. À Avignon, en 1607, le bienheureux César de Bus, prêtre. Détourné d’une vie mondaine, il se dépensa dans la prédication et la catéchèse et fonda la Congrégation des Pères de la Doctrine chrétienne, pour qu’ils rendent gloire à Dieu par la formation des fidèles.
8*. À Kalawao, dans l’île de Molokai en Océanie, l’an 1889, saint Damien de Veuster, prêtre de la Congrégation des Missionnaires des Saints Cœurs de Jésus et de Marie, qui se dévoua tellement de tout son cœur au service des lépreux qu’il contracta lui-même la lèpre et en mourut. (canonisé le 11 octobre 2009 par Benoît XVI)