Martyrologe du samedi 21 avril 2018 - de la férie

Martyrologe
Le 21 avril
1. Mémoire de saint Anselme, évêque et docteur de l’Église. D’Aoste où il est né, devenu moine puis abbé du Bec en Normandie, il enseigna à ses frères à avancer sur le chemin de la perfection et à chercher Dieu par l’intelligence de la foi. Promu ensuite au siège illustre de Cantorbéry, en Angleterre, il lutta fermement pour la liberté de l’Église et souffrit pour cela des temps d’exil. Il mourut enfin dans son Église, le mercredi saint de l’année 1109.
2. À Rome, saint Apollonius, philosophe, martyr. Sous l’empereur Commode, en 183, il défendit la cause de la foi chrétienne dans un discours très soigné devant le préfet Perennius et le Sénat, mais plus encore, condamné à mort, il confirma cette foi par le témoignage du sang.
3. À Alexandrie, saint Ariste, prêtre et martyr.
4. Au mont Sinaï, vers 700, saint Anastase, higoumène, qui défendit infatigablement la foi catholique contre les monophysites et écrivit un grand nombre de sermons pour le salut des âmes.
5*. Au monastère d’Applecross en Écosse, l’an 722, saint Maëlrub, abbé. Né en Irlande, devenu moine de Bangor, il fonda en Écosse un monastère de missionnaires, d’où, pendant cinquante ans, il porta la lumière de la foi au peuple de cette région.
6*. À Callium dans les Marches, en 1371, le bienheureux Jean Saziari, religieux du Tiers-Ordre de saint François.
7*. À Cervera, près de Fossano dans le Piémont, en 1466, le bienheureux Barthélemy Cerveri, prêtre de l’Ordre des Prêcheurs et martyr, qui combattit vivement pour la foi catholique et, transpercé par des lances, la confirma par sa mort.
7. À Altötting en Bavière, l’an 1891, saint Conrad de Parzham, religieux capucin, qui fut chargé pendant plus de quarante ans de l’humble office de portier. Toujours généreux pour les pauvres, il avait l’habitude de ne laisser partir aucun miséreux, sans lui donner aussi quelques paroles de consolation chrétienne.
8. À Nochistlan, sur le territoire de Guadalajara au Mexique, en 1927, saint Romain Adame, prêtre et martyr. Durant la persécution contre l’Église dans ce pays, il exerça son ministère en cachette dans des maisons et des fermes. Dénoncé, il fut arrêté et fusillé.