Martyrologe du samedi 28 avril 2018 - de la férie

Martyrologe
Le 28 avril
1. Mémoire de saint Pierre Chanel, prêtre et martyr. Après neuf ans de ministère dans le diocèse de Belley, au service d’une paroisse rurale et dans l’éducation des enfants, il entra dans la Société de Marie qui venait de se fonder et fut envoyé avec quelques compagnons à la mission de l’Océanie occidentale. Il aborda dans l’île de Futuna où il n’y avait pas encore de chrétiens et où son action fut entravée par le mépris des païens, les embûches et la faim. Mais fort d’une douceur extraordinaire, il en convertit quelques-uns à la foi, et parmi eux le fils du roi lui-même, qui, irrité, donna l’ordre de le tuer. Il fut, en 1841, le premier martyr de l’Océanie.
2. Mémoire également de saint Louis-Marie Grignion de Montfort, prêtre, qui annonça à travers l’Ouest de la France le mystère de la Sagesse éternelle, fonda l’Institut des Filles de la Sagesse et, pour les prêtres, la Compagnie de Marie, prêcha et écrivit sur la Croix du Christ et la vraie dévotion à la Vierge Marie et conduisit des foules à la pénitence. Il acheva sa pérégrination sur terre à Saint-Laurent-sur-Sèvre, en 1716.
3. À Béziers, saint Aphrodise, vénéré comme le premier évêque de la ville.
4. À Nicomédie, les saints martyrs Eusèbe, Charalampe et leurs compagnons.
5. Saint Vitalis à Ravenne,
6. À Dorostore en Mésie, vers 303, les saints martyrs Maxime, Dadas et Quintilien, victimes de la persécution de Dioclétien.
7. À Tarazona en Espagne, au Ve ou VIe siècle, saint Prudence, évêque.
8. À Sulmona dans les Abruzzes, vers 700, la mise au tombeau de saint Pamphile, évêque de Valva.
9*. À Poggi-Bonzi en Toscane, l’an 1260, le bienheureux Luchesio. Venu dans cette ville pour y faire commerce et devenu riche et avare, il fut touché par la grâce, revêtit l’habit du Tiers-Ordre de Saint-François, vendit ses biens en faveur des pauvres et se mit avec un esprit évangélique au service de Dieu et de son prochain dans la pauvreté et l’humilité.
10*. À Saint-Laurent-sur-Sèvre, en 1759, la bienheureuse Marie-Louise Trichet, vierge, qui fut attirée à la vie religieuse par saint Louis-Marie Grignion et devint à Poitiers la première recrue de la Congrégation des Filles de la Sagesse, qu’elle dirigea avec prudence.
11. À Ninh Binh au Tonkin en 1840, les saints martyrs Paul Pham Khac Khoan, prêtre, Jean-Baptiste Dinh Van Thanh et Pierre Nguyen Van Hieu, catéchistes, qui furent mis aux fers, torturés pour leur faire renier la foi chrétienne et enfin décapités, sous l’empereur Minh Mang
12*. Au camp de concentration de Mauthausen en Autriche, l’an 1941, le bienheureux Joseph Cebula, prêtre polonais de la Congrégation des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée et martyr. Déporté de son pays en haine de la foi, il subit de cruelles tortures et mourut fusillé.
13*. À Magenta dans le Milanais, en 1961, la sainte Jeanne Beretta Molla, mère de famille, qui, alors qu’elle était enceinte dans des conditions difficiles, préféra donner la vie à son enfant au péril de la sienne.