Martyrologe du lundi 4 juin 2018 -

Martyrologe
Le 4 juin
(En France : Mémoire de sainte Clotilde, éloge du 3 juin, n 4).
1. À Sabarie en Pannonie, l’an 309, la passion de saint Quirin, évêque de Siscia [Siszeck] en Illyrie et martyr. Sous l’empereur Gallien, pour la foi du Christ, il fut jeté dans le fleuve avec une grosse pierre au cou.
2. À Constantinople, vers 325, saint Métrophane, évêque de Byzance, qui consacra au Seigneur la nouvelle Rome.
3. Commémoraison de saint Optat, évêque de Milève en Numidie, au IVe siècle, qui opposa dans ses écrits, à la folie des donatistes, l’universalité de l’Église et l’unité intime nécessaire entre chrétiens.
4*. En Cornouailles, au VIe siècle, saint Pétroc, abbé, qui vint du pays de Galles et fonda plusieurs monastères.
5*. À Serviliano dans les Marches, au VIIIe siècle, saint Gautier, abbé du monastère du lieu.
6*. En Sardaigne, au XIIe siècle, les saints Nicolas et Trano, ermites.
7*. À Sassari en Sicile, l’an 1482, le bienheureux Pacifique de Cerano, prêtre de l’Ordre des Mineurs, qui s’en alla vers le Seigneur en prêchant pour la défense des chrétiens.
8. À Agnone dans les Abruzzes, en 1608, saint François Caracciolo, prêtre, qui, enflammé d’amour pour Dieu et son prochain, fonda la Congrégation des Clercs Réguliers Mineurs, voulant qu’ils unissent la vie contemplative à l’exercice du ministère pastoral.
9*. À Lecce dans les Pouilles, en 1925, le saint Philippe Smaldone, prêtre, qui se donna avec un zèle ardent au soin des sourds et des aveugles indigents, ainsi qu’à leur formation humaine et chrétienne, et fonda la Congrégation des Sœurs Salésiennes des Sacrés Cœurs. (canonisé le 15 octobre 2006 par Benoît XVI)
10*. Au camp de concentration de Dachau en Bavière, l’an 1942, les bienheureux martyrs Antoine Zawistowski, prêtre de Lublin, et Stanislas Starowieyski, père de famille, président de l’action catholique diocésaine, qui succombèrent aux brutalités et aux privations subies en captivité.