Martyrologe du lundi 18 juin 2018 -

Martyrologe
Le 18 juin
1. À Rome, au cimetière de Balbine, sur la voie Ardéatine, vers 304, les saints Marc et Marcellien, martyrs sous la persécution de Dioclétien : une même passion fit d’eux des frères.
2. À Tripoli en Phénicie, vers 304, saint Léonce, soldat. Après de très cruels tourments subis en prison, il parvint à la couronne du martyre.
3. En Afrique, les saints martyrs Cyriaque et Paule.
4. À Bordeaux, au Ve siècle, saint Amand, évêque, qui enseigna la vraie doctrine à saint Paulin, le baptisa et reçut fréquemment de lui, devenu évêque de Nole, des lettres élogieuses.
5. Au mont Chronios, près des Thermes de Sélinonte en Sicile, vers le Ve siècle, saint Caloger, ermite.
6. À Schönau en Rhénanie, l’an 1164, sainte Élisabeth, vierge moniale. Entrée au monastère à l’âge de douze ans, elle s’efforça, malgré sa santé débile, d’observer exactement la Règle. Affligée de douloureuses peines intérieures, elle fut aussi comblée de faveurs mystiques.
7*. À Mantoue en Lombardie, l’an 1505, la bienheureuse Hosanna Andreasi, vierge. Sous l’habit des Sœurs de la Pénitence de Saint-Dominique, elle joignit, avec une sagesse admirable, la contemplation des réalités divines avec les occupations du monde et le souci des bonnes œuvres.
8. À Padoue en Vénétie, l’an 1697, saint Grégoire Barbarigo, évêque, qui fonda un séminaire pour le clergé, enseigna le catéchisme aux enfants dans leur propre langue, institua un synode et des réunions avec ses clercs, ouvrit de très nombreuses écoles. Sévère pour lui-même, il se montra généreux envers tous.