Martyrologe du dimanche 8 juillet 2018 - XIVème dimanche dans l'année

Martyrologe
Le 8 juillet.
1.        Commémoraison des saints Aquila et Prisca ou Priscille, époux, qui se firent à Corinthe les compagnons de travail de saint Paul, rassemblant l’Église dans leur maison et risquant leur tête pour sauver la vie de l’Apôtre.
2.        Héraclée en Thrace, sainte Glycérie, martyre.
3.        À Césarée de Palestine, saint Procope, martyr. Conduit de Scythopolis à Césarée, vers 303, sous l’empereur Dioclétien, il y fut décapité sur l’ordre du juge Fabien, quand celui-ci eut constaté la fermeté de sa première réponse.
4.        À Taormina en Sicile, saint Pancrace, évêque et martyr, que l’on pense avoir été le premier à la tête de cette Église.
5.        À Toul, au Ve siècle, saint Auspice, évêque
6*.        En Rhénanie, au Ve siècle, saint Disibode. Ermite d’origine irlandaise, il réunit quelques compagnons et fonda un monastère sur les bords de la Nahe.
7*.        À Belsen dans le Brabant, en 690, sainte Landrade, abbesse du monastère qu’elle avait fondé en ce lieu.
8.        À Wurtzbourg en Germanie, vers 689, saint Kilian, évêque et martyr. Originaire d’Irlande, il parvint en cette région pour y annoncer l’Évangile et, à cause des exigences morales du christianisme qu’il rappelait, il fut massacré avec ses compagnons, le prêtre Coloman et le diacre Totnan
9.        À Constantinople, vers 840, la passion des saints moines du monastère Saint-Abraham, qui voulurent démontrer à l’empereur iconoclaste Théophile la légitimité du culte des saintes images et furent, sur son ordre, chassés de la ville et finalement massacrés.
10*.        Au diocèse de Modène en Émilie, l’an 885, le trépas de saint Adrien III, pape. Il mit tous ses efforts à réconcilier l’Église de Constantinople avec l’Église romaine et, alors qu’il se rendait en France, il fut atteint d’une grave maladie et mourut très saintement au bourg de Spilamberto et fut enterré au monastère de Nonantola.
11*.        À Tivoli près de Rome, en 1153, le trépas du bienheureux Eugène III, pape. Disciple de saint Bernard et premier abbé du monastère cistercien des Saints Vincent et Anastase aux Eaux Salviennes (Saint-Paul aux Trois Fontaines), il fut élu au siège de Rome, alors que la ville était dans l’effervescence politique ; il s’employa avec bonheur à défendre le peuple de la cité des incursions des infidèles et à améliorer la discipline.
12*.        À Shimabara au Japon, en 1623, le bienheureux Mancius Araki, martyr. Pour avoir reçu chez lui un prêtre, le bienheureux François Pacheco, il fut mis en prison, où il mourut de tuberculose
13.        Dans la ville de Yomnienin, dans la province chinoise de Hebei, en 1900, saint Jean Wu Wenyin, catéchiste et martyr. Dans la persécution de la secte de Yihetuan, comme il refusait d’abandonner la foi chrétienne pour le culte des idoles, il fut mis à mort.