Martyrologe du mercredi 1 août 2018 - St Alphonse-Marie de Liguori, évêque et docteur de l'Église

Martyrologe
Le 1er août.
Mémoire de saint Alphonse-Marie de Liguori, évêque et docteur de l’Église. Remarquable par son zèle des âmes, ses écrits, sa parole et son exemple, pour favoriser la vie chrétienne dans le peuple, il s’est donné à l’œuvre de la prédication et il a publié des livres, principalement de morale, discipline dont il est reconnu maître et, malgré de nombreuses traverses, il fonda la Congrégation du Très Saint Rédempteur pour l’évangélisation des campagnes. Élu évêque de Sainte-Agathe des Goths, il se dépensa de manière extraordinaire dans ce ministère, qu’il dût laisser, après quinze ans, pour de graves raisons de santé, et il se retira, jusqu’à sa mort en 1787, à Nocera del’ Pagani, supportant des peines et des difficultés nombreuses.
2.         A Antioche de Syrie, au IIe siècle avant notre ère, la passion des Sept Frères, martyrisés avec leur mère par ordre du roi Antiochus, selon le Deuxième Livre des Maccabées.
3.        Sur la voie de Préneste, au trentième mille de la ville de Rome, saint Secundinus, martyr.
4.        À Gérone en Espagne, au début du IVe siècle, saint Félix, martyr de la persécution de Dioclétien.
5.        À Verceil en Piémont. Mémoire de saint Eusèbe, évêque.
6*.        À Bayeux, peut-être au IVe siècle, saint Exupère, vénéré comme le premier évêque de cette cité.
7*.        À Rustan au pays de Bigorre, vers 502, saint Sévère, prêtre, qui donna tous ses biens pour la construction d’églises et pour le service des pauvres.
8*.        Dans l’île de Vindunet [Besné] au pays nantais, au VIe siècle, les saints ermites Friard et le diacre Secondel
9*.        À Marchiennes près de Douai, vers 690, saint Jonat, abbé, disciple de saint Amand.
10.        À Winchester en Angleterre, l’an 984, saint Ethelwold, évêque, qui rédigea une “Concorde de la Règle” pour restaurer la discipline monastique, que lui avait enseignée.
11*.        À Aoste dans les Alpes, en 1313, le bienheureux Émeric de Quart, évêque, admirable par l’austérité de sa vie et son zèle pour le salut des âmes.
12*.        À Rieti en Sabine, vers 1336, le bienheureux Jean Bufalori, des Ermites de Saint-Augustin, jeune homme humble et joyeux, toujours attentif à secourir son prochain.
13*.        À Rome, en 1546, le bienheureux Pierre Favre, prêtre, le premier à faire partie de la Compagnie de Jésus. Il reçut des missions importantes dans divers pays d’Europe et, au moment de se rendre au Concile de Trente, il mourut à Rome, d’épuisement.
14*.        À York en Angleterre, l’an 1605, le bienheureux Thomas Welbourne, martyr. Maître d’école, il fut condamné à mort sous le roi Jacques Ier, parce qu’il persuadait ses compatriotes de suivre l’évêque de Rome, et il fut pendu à une potence.
15*.        À Nam Dinh au Tonkin, en 1838, les saints Dominique Nguyên Van Hanh (Diêu), dominicain, et Bernard Vû Van Duê, prêtres et martyrs, qui furent, pour le Christ, décapités par l’épée, sous l’empereur Minh Mang
16.        Mure dans l’Isère, en 1868, la naissance au ciel de saint , prêtre, dont on fait mémoire le lendemain.
17*.        À Madrid, en 1936, le bienheureux Bienvenu (Joseph de Miguel Arahal), prêtre du Tiers-Ordre franciscain et martyr, dans la persécution contre l’Église déchaînée au cours de la guerre civile espagnole. Il fut jeté dans un canal et son corps exposé en public
18*.        Au camp de concentration de Dachau en Bavière, l’an 1942, le bienheureux Alexis Sobaszek, prêtre de Gniezno et martyr. Déporté par l’armée d’occupation nazie dans des conditions inhumaines, il succomba pour le Christ à la suite des tortures subies.
19*.        Sœurs de la Sainte Famille de Près de Nowogrodek en Pologne, l’an 1943, les bienheureuses Marie-Stella (Adelaïde Mardosewicz) et dix compagnes : de la Congrégation des Nazareth, vierges et martyres, qui furent fusillées dans une forêt par les ennemis de la foi.
**        En Allemagne, en 1942, le bienheureux Gerhard Hirschfelder, prêtre mort au camp de concentration de Dachau. (béatifié le 19 septembre 2010 par Benoît XVI