Martyrologe du lundi 6 août 2018 - TRANSFIGURATION DU SEIGNEUR

Martyrologe
Le 6 août.
Fête de la Transfiguration du Seigneur, qui célèbre le jour où, sur le mont Thabor, le Christ Jésus, devant ses Apôtres Pierre, Jacques et Jean, manifesta sa gloire de Fils bien-aimé du Père, en présence de Moïse et d’Élie apportant le témoignage de la Loi et des Prophètes
2.        À Rome, sur la voie Appienne, au cimetière de Calliste, en 285, la passion de saint Sixte II, pape, et de ses diacres, dont la mémoire sera célébrée le lendemain.
3.        À Complutum (aujourd’hui Alcala de Hénarès) en Espagne, l’an 304, les saints Juste et Pasteur, martyrs. N’étant encore que de jeunes enfants, ils jetèrent leurs livres dans la classe et coururent d’eux-mêmes au martyre. Le préfet les fit arrêter aussitôt et maltraiter à coups de bâton et, comme ils s’exhortaient mutuellement à être forts, ils furent, pour le Christ, égorgés par le bourreau
4.        À Rome près de saint Pierre, en 523, saint Hormisdas, pape. Pacificateur, il obtint en Orient la fin du schisme d’Acace et en Occident le respect des droits de l’Église de la part des nouveaux peuples.
5*.        À Savone en Ligurie, l’an 1132, le bienheureux Octavien, évêque. Frère du pape Callixte II, il prit soin de servir Dieu et ses frères, dans la chaire épiscopale comme auparavant dans le cloître.
6*.        Au Luxembourg vers 1138, le bienheureux Schécelin, ermite, qui vécut dans la forêt sans toit ni vêtements, dans la seule confiance en Dieu qui dispense la neige comme de la laine
7.        À Bologne en Émilie, l’an 1221, la naissance au ciel de , prêtre, dont la mémoire sera célébrée le surlendemain
8*.        Près de Montevideo en Uruguay, l’an 1904, la bienheureuse Marie-Françoise de Jésus (Anne-Marie Rubatto), vierge. Née à Carmagnola en Piémont, elle fonda à Loano en Ligurie, près de Savone, un institut de Sœurs Tertiaires capucines et, partie en Amérique latine, y déploya toute son activité au service des pauvres.
9*.        À Gandie dans la région de Valence en Espagne, l’an 1936, le bienheureux Charles Lopez Vidal, martyr. Dans la persécution religieuse au cours de la guerre civile, il fut arrêté par des miliciens en raison de ses engagements apostoliques et exécuté dans une carrière sans autre forme de procès.
10*        Au camp de concentration de Dachau en Bavière, l’an 1942, le bienheureux Thaddée Dulny, martyr. Séminariste polonais, il fut arrêté en même temps que ses professeurs et ses compagnons d’étude et déporté ; il mourut épuisé par les travaux forcés, les punitions, les humiliations et les privations.