Martyrologe du samedi 18 août 2018 -

Martyrologe
Le 18 août.
1.        À Palestrina dans le Latium, saint Agapit, martyr.
2.        En Afrique, saint martyr Massae Candidae
3.        À Myre en Lycie, au IVe siècle, saint Léon, martyr.
4.        À Rome, sur la voie Labicane, vers 329, sainte Hélène, mère de l’empereur Constantin le Grand. Elle subvenait aux besoins de toutes sortes de personnes et, mêlée à la foule, aimait à visiter pieusement les églises. Elle fit le pèlerinage de Jérusalem pour rechercher les lieux de la Nativité, de la Passion et de la Résurrection du Christ et fit construire des basiliques pour honorer la crèche et la croix du Seigneur.
5.        À Metz, au IVe siècle, saint Firmin, évêque.
6*.        À Arles en Provence, en 504, saint Éone, évêque, qui défendit son Église contre les erreurs de Pélage et recommanda au peuple, pour lui succéder, saint Césaire qu’il avait ordonné prêtre.
7.        En Bithynie, l’an 850, le trépas de saint Macaire, supérieur du monastère de Peleceta à Constantinople, qui fut expulsé de la ville pour la défense des saintes images sous l’empereur Léon l’Arménien et qui termina sa vie en exil.
8*.        Au monastère de Cava en Campanie, l’an 1255, le bienheureux Léonard, abbé, homme tout à fait pacifique.
9*.        À Ravenne en Romagne, l’an 1321, le bienheureux Renaud de Concoregio, évêque, plein de zèle, de prudence et de charité.
10*.        À Mantoue en Lombardie, l’an 1514, la bienheureuse Paule Montaldi, vierge, abbesse de l’Ordre des Clarisses, remarquable par sa dévotion à la passion du Seigneur, sa prière continuelle et ses amitiés.
11*.        Dans la baie devant le port de Rochefort, en 1794, le bienheureux Antoine Banassat, prêtre et martyr. Curé au diocèse de Limoges au moment de la Révolution française, en raison de son sacerdoce, il fut détenu sur un bateau négrier et y mourut d’inanition.
12*.        En Espagne, dans la persécution menée contre l’Église au cours de la guerre civile, en 1936, à Val de Moro près de Madrid, le bienheureux martyr François Arias Martin, prêtre, novice dans l’Ordre de Saint-Jean de Dieu.
13*.        En Espagne, dans la persécution menée contre l’Église au cours de la guerre civile, en 1936, en Aragonle, le bienheureux martyr Jacques Falgarona Vilanova, r religieux des missionnaires fils du Coeur immaculé de Marie, tué à Barbastro :
14*.        En Espagne, dans la persécution menée contre l’Église au cours de la guerre civile, en 1936, en Catalogne, le bienheureux martyr Martin Martinez Pascual, de la fraternité des prêtres ouvriers diocésains, près d’Alacanes, dans la région de Tortose.
15*.        En Espagne, dans la persécution menée contre l’Église au cours de la guerre civile, en 1936, à Rafelbunyol dans la région de Valence, le bienheureux martyr, Vincent-Marie Izquierdo Alcon, prêtre.
16*.        À Santiago du Chili, en 1952, le saint Albert Hurtado Cruchaga, prêtre de la Compagnie de Jésus, qui fonda une œuvre pour donner un toit aux pauvres sans abri, et surtout un domicile vrai et familial aux jeunes vagabonds. (canonisé le 23 octobre 2005 par Benoit XVI)