Martyrologe du jeudi 25 octobre 2018 -

Martyrologe
Le 25 octobre
1. À Rome, au cimetière de Trason sur la nouvelle voie Salarienne, vers 253, les saints Chrysanthe et Darie, martyrs, dont le pape saint Damase a fait l’éloge.
2. À Soissons, les saints Crépin et Crépinien, martyrs.
3. À Florence en Toscane, saint Miniat, martyr.
4. À Périgueux, vers le IVe siècle, saint Front, le premier, croit-on, à annoncer l’Évangile dans cette cité.
5. À Constantinople, vers 351, les saints Martyrius, sous-diacre, et Marcien, chantre, mis à mort par les ariens sous l’empereur Constance.
6. À Brescia en Vénétie, vers 410, saint Gaudence, évêque. Ordonné par saint Ambroise, remarquable par sa doctrine et ses vertus parmi les évêques de son temps, il enseigna son peuple par sa parole et ses écrits et construisit une basilique qu’il appela l’Assemblée des Saints.
7. Sur le territoire des Gabales, après 535, saint Hilaire, évêque de Mende.
8*. Au pays de Ségovie en Espagne, vers 715, les saints Frutos, Valentin et Engrace, frères et sœur, qui menèrent la vie érémitique dans une grotte sauvage, en Vieille Castille. Valentin et Engracia furent tués par les Maures, Frutos échappa au massacre et continua sa vie solitaire.
9*. Aux Cinq Églises (Pecs) en Hongrie, l’an 1070, saint Maur, évêque, qui fut moine à Saint-Martin de Pannonhalma et remarqué pour son observance scrupuleuse par le roi saint Étienne, qui le jugea digne de l’épiscopat.
10*. À Vich en Catalogne, l’an 1243, saint Bernard Calvo, évêque. Après avoir quitté son office de juge, il devint moine puis abbé chez les Cisterciens ; ensuite, élu au siège de Vich, il promut avec force la saine doctrine.
11*. À Borgo San Antonio dans le Piémont, en 1492, le trépas du bienheureux Thaddée Machar, évêque de Cork et de Cloyne en Irlande, qui se retira après avoir subi la haine des grands et, tandis qu’il se rendait à Rome, émigra au ciel.
12*. En Espagne, dans la persécution menée contre l’Église au cours de la guerre civile, en 1936, les bienheureux martyrs Récarède Centelles Abad, de la Fraternité des prêtres ouvriers diocésains, tué à la porte du cimetière de Nules près de Tortose, en Catalogne
13*. En Espagne, à Alzira dans la région de Valence, la bienheureuse Marie-Thérèse Ferragud Roig, âgée de 83 ans, et ses quatre filles.