Martyrologe du lundi 29 octobre 2018 -

Martyrologe
Le 29 octobre
1. À Carthage, saint Félicien, martyr, vers le IIIe siècle.
2. Commémoraison de saint Narcisse, évêque de Jérusalem, dont il faut louer la sainteté, l’endurance et la foi. Il fut d’accord avec le pape saint Victor sur le temps de la célébration de la Pâque chrétienne, affirmant que le mystère de la Résurrection du Seigneur ne devait être célébré un autre jour que le dimanche et s’en alla avec bonheur auprès du Seigneur à l’âge de cent treize ans.
3. À Verceil en Ligurie, après 397, saint Honorat, évêque. Disciple de saint Eusèbe dans sa communauté de clercs et son compagnon en prison, il fut à la tête de cette Église le second après son maître, il enseigna son peuple dans la vraie foi et mérita de donner le viatique à saint Ambroise mourant.
4. À Sidon en Phénicie, au début du IVe siècle, saint Zénobe, prêtre. Quand sévit cruellement la persécution de Dioclétien, il exhorta les autres au martyre, dont il fut lui-même couronné.
5. À Édesse en Syrie, l’an 366, saint Abraham, anachorète, dont saint Éphrem a rapporté les actions.
6. Sur le territoire de Vienne en Gaule, vers 575, saint Théodore, abbé. Disciple de saint Césaire d’Arles, il fonda des cellules pour les moines, fut établi par l’évêque comme intercesseur auprès de Dieu et prêtre chargé de la pénitence pour tout le peuple de la cité.
7*. À Killmaduagh en Irlande, vers 632, saint Colman, évêque. Moine ordonné évêque malgré lui, il vécut avec un seul disciple de légumes et d’eau, puis fonda un monastère à Killmaduagh, qui le vénère comme son premier évêque.
8*. Dans le Cambrésis, au VIIIe siècle, saint Dodon, abbé, qui gouverna le monastère de Waller en Fagne, auquel il fit don de ses biens, mais se retira bientôt dans un ermitage.
9*. À Secondigliano près de Naples, en 1860, le saint Gaétan Errico, prêtre, qui favorisa de tout son pouvoir les retraites spirituelles et l’adoration eucharistique pour gagner les âmes au Christ, et qui fonda dans ce but la Congrégation des Missionnaires des Saints Cœurs de Jésus et Marie. (canonisé le 12 octobre 2008 par Benoît XVI)