Martyrologe du jeudi 8 novembre 2018 -

Martyrologe
Le 8 novembre
1. Commémoraison des saints Simpronien, Claude, Nicostrate, Castorius et Simplice, martyrs. Selon la tradition, ils étaient sculpteurs près de Sirmium en Pannonie, mais, sur leur refus de sculpter une statue du dieu Esculape à cause du nom de Jésus Christ, ils furent, sur l’ordre de Dioclétien, jetés dans le fleuve, et couronnés ainsi de la grâce du martyre, en 306. Dès l’antiquité, leur vénération s’est développée à Rome, sur le mont Célius, dans la basilique qui porte le nom des Quatre Couronnés.
2. À Tours, vers 396, Saint Clair, prêtre, disciple de saint Martin, qui s’était aménagé un pavillon près du monastère de l’évêque, et beaucoup de frères logeaient près de lui.
3. À Rome, près de saint Pierre en 618, saint Deusdedit Ier, pape, brillant par sa simplicité et sa science et par l’affection qu’il montra pour le clergé et le peuple.
4. À Brême en Saxe, l’an 789, saint Willehad, évêque. Né en Angleterre, ami d’Alcuin, il propagea l’Évangile, à la suite de saint Boniface, dans la Frise et en Saxe et, ordonné évêque, il établit son siège à Brême, y construisit une cathédrale en bois et mourut en cours d’une visite pastorale.
5. À Soissons, en 1115, la mise au tombeau de saint Geoffroy, évêque d’Amiens. Formé à la vie monastique dès l’âge de cinq ans, abbé de Nogent-sous-Coucy, devenu évêque d’Amiens, il eut beaucoup à souffrir pour établir la paix dans les luttes entre les seigneurs et le peuple de la cité, ainsi que pour réformer les mœurs du clergé et du peuple. Il mourut à Soissons, au retour d’un voyage à Reims.
6*. À Cologne en Allemagne, l’an 1308, le bienheureux Jean Duns Scot, prêtre de l’Ordre des Mineurs. Né en Écosse, il enseigna la philosophie et la théologie à Cantorbéry, Oxford et enfin Cologne, maître renommé par son esprit subtil et son admirable ferveur.
7*. À Ostra Vetere dans les Marches, en 1745, la bienheureuse Marie-Crucifiée (Élisabeth Maria Satellico), abbesse clarisse, remarquable par sa contemplation du mystère de la Croix et riche de dons mystiques.
8. À Nam Dinh au Tonkin, en 1840, les saints martyrs Joseph Nguyen Dinh Nghi, Paul Nguyen Ngam, Martin Tu Duc Thinh, prêtres, Martin Tho et Jean-Baptiste Con, paysans, décapités pour la foi chrétienne sous l’empereur Thieu Tri.